Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-bleu1800/1800[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-rouge1350/1350[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-jaune1500/1500[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-jaune  (1500/1500)
Message [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyMar 3 Nov - 20:39


Finalement, on avait eu une mission pour elle, à croire que le Grand Pope avait perçu sa mauvaise humeur ou s'était tout simplement rappelé qu'elle était faite pour cette mission ! À l'aube elle avait reçu une missive, l'informant qu'elle était dépêchée pour un travail en Atlantis. Le nom du royaume la fit sourire plus que de raison.

Atlantis. Ce mot faisait résonner en elle quelques souvenirs, dont une rencontre avec un certain Liao, un Général marina qui avait su éveiller son intérêt. La jeune femme ne l'avait pas oublié, elle avait des affaires en cours avec les atlantes, sans qu'ils en aient conscience. Œuvrant dans le plus grand secret pour le Grand Pope, elle avait revêtu l'apparence d'un homme masqué se faisant nommer Jack O'Bannon, pirate de sa profession et était parvenue à se faire suffisamment connaître dans le milieu pour attirer l'attention des marinas.

Une aubaine, elle y voyait là une occasion de retrouver une connaissance et s'amuser avec lui des tournants du Destin. Ainsi s'était-elle préparée hâtivement, revêtu l'armure des Poissons en plus d'une lourde cape de velours sombre, préparé quelques victuailles et avait quitté le Sanctuaire. Non sans ressentir un certain soulagement. La nuit dernière avait été mouvementée et avait prouvé qu'elle avait eu raison. Se tenir éloignée dans l'ombre, là où était sa place, loin de tous, lui assurait de ne pas être un danger.

Pour les autres en revanche, c'était une toute autre question.

Nimuë finit par arriver aux portes du royaume sous-marin, seule avec sa solitude et cette once de joie à la perspective de découvrir l'endroit qu'elle avait toujours voulu trouver. Liao autrefois, avait décliné sa demande farfelue, aujourd'hui elle se tenait là, ravie et déterminée à s'aventurer dans la cité. Cela ne voulait pas dire qu'elle avait oublié sa mission ainsi que les recommandations du Pope. Ou plutôt ses exigences.

Plusieurs gardes finirent par remarquer sa présence et tout soudards qu'ils étaient, interpellèrent la Sainte.

- Halte ! Qui êtes-vous ? Déclinez votre identité !

Sa voix, cinglante, siffla, dangereuse.

- Vous pourriez vous montrer plus polie avec une dame, bande de bouseux !

Piqué au vif, le plus grand des hommes se planta devant elle, prêt à lever une main sur cette impudente ! Hélas pour lui, il n'eut le temps de mener à bien son mouvement qu'il se retrouva au sol, à suffoquer. Il faillit bien mourir si son aura de sang ne s'était pas tranquillisée. Elle fit quelques pas en arrière et découvrit son visage.

Un masque de fer, froid, inexpressif, mais barrée d'une large fissure. Elle découvrit son armure dorée. Créant ainsi une vague de murmures. Une frénésie à peine contenue.

- Bon, restez pas plantés là comme des radis. J'attends.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
InvitéInvité
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyMar 3 Nov - 23:29


Cela faisait plusieurs jours que le garçon brun attendait patiemment l'arrivée de ce mystérieux visiteur. Lui qui n'avait jamais eu affaire à un Saint du Sanctuaire, il ne cessait de se demander comment l'accueillir. Bien sûr il avait eu des échos sur la guerre éclaire, qui avait mené à la défaite des Marinas quelques années plus tôt, mais il préférait constater les choses par lui même.

Cette mission tombait vraiment bien pour le général. Ainsi, il pourrait savoir qui étaient ces gens pour mieux pouvoir analyser la situation afin que, si une nouvelle guerre devait éclater dans le futur entre les deux ans, le résultat soit différent. Toujours à se méfier de ce que disait les autres et vérifier soi-même, une grande qualité que s'accordait le jeune homme même si cela lui valait généralement des mises à l'écart et des rumeurs. Peu importe.

Le plus important était de savoir sur quel genre Saint il allait tomber, c'est-à-dire sur un tas de muscle sans cervelle ou plutôt une personne de type intellectuel. Lytès n'avait aucune intention de combattre, ce n'était pas le but de cette rencontre et il jugeait cela inutile. Une telle attitude ne ferait que porter préjudice à Poséidon et aux Marinas, c'est une chose qu'il ne pouvait se permettre, en aucun cas. Malheureusement, si l'invité s'avérait être une brute, il n'était pas certain de pouvoir l'éviter. Le plus simple était de rester fidèle à lui-même tout en étant poli, il était inutile de paniquer avant l'heure. Ce n'était pas dans ses habitudes.

Il marchait tranquillement, restant proche des arches d'orichalque. Quand l'envoyée du Sanctuaire arriverait, il était sûr que celui-ci passerait par les arches. Impossible de le louper.

Son attention se reporta soudainement vers l'entrée d'où il pouvait sentir une aura étrange, puis entendit l'un des gardes interpeller quelqu'un d'une manière peu délicate. Face à cet homme se tenait une femme qui n'avait pas tardé à lui rabattre le clapet. Quel plaisir. Si elle n'avait pas réagi, peut-être serait-il intervenu en effet. Ce n'était pas une manière de traiter une dame, et ce garde faisait honte à l'amabilité du peuple d' Atlantis. Pourtant cette fille avait de l'énergie à revendre et Lytès éprouvait un certain respect pour ce genre de personne. C'est naturellement qu'il était resté à l'écart, observant la scène qui se déroulait devant ses yeux. Elle l'avait envoyé à terre d'une facilité déconcertante, ce qui laissait d'autant plus d'idées sur l'identité de cette jeune femme.
Vêtue d'une armure d'or, désormais, plus aucun doute n'était possible. Comme il l'avait pensé, elle était le Saint dont le mystérieux informateur leur avait annoncé la venue.

_ Soyez la bienvenue sur Atlantis, annonça le général accompagné d'une légère courbette. Je me nomme Lytès, Général du Kraken.

La politesse était de mise. Sans surprise il se retourna vers l'homme encore à terre.

_Garde, n'avez-vous jamais appris comment l'on traitait une dame ? dit-il d'un ton froid.

Bien sûr, il ne fallait pas se montrer trop soumis, Lytès le savait, mais il était intolérable de manquer de respect à une femme. Tout du moins en sa présence. Malgré les sombres sentiments qu'il nourrissait envers les Saints, ses valeurs morales n'en restaient pas moins importante. On traite une femme avec respect. Point. Cela aurait été différent si celle-ci avait dégainer son cosmos pour un combat, mais ce n'était pas le cas.

Il dirigea à nouveau son regard vers le Saint.

_Que nous vaut la venue d'un Gold Saint en ces lieux? demanda le brun d'une voix posée.

Elle n'avait pas l'air sotte, peut-être finalement les choses se passeraient sans encombres.

Revenir en haut Aller en bas
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-bleu1800/1800[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-rouge1350/1350[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-jaune1500/1500[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyMer 4 Nov - 19:30


Rouge de confusion, le garde se confondit en excuses devant le général marina qui venait de faire son apparition. Il se présenta ensuite sous le nom de Lytès du Kraken, le tout en appuyant sa présentation d'une légère mais respectueuse révérence. Sous le regard amusé de la jeune femme, il rabroua froidement le malheureux troufion en lui rappelant la bienséance, qu'une dame, en aucun cas, ne devait être bousculée. Sa main se leva légèrement en signe d'apaisement, un sourire s'épanouissant du même coup sous le couvert de son masque abîmé d'une large balafre.

- Ce n'est pas grave, il a comprit la leçon, tout tremblant comme il est, n'est-ce pas, soldat ?

L'intéressé se redressa à la hâte, prit d'un léger vertige qu'elle savait de son fait. L'effet du poison était persistant mais sans danger pour l'imprudent soudard. Comme pour confirmer les dires de la pirate, il s'inclina profondément et, après un regard presque implorant vers Lytès, prit congé accompagné par ses collègues.

La rouquine s'esclaffa de bon cœur. À son tour de rendre la politesse, à sa façon bien à elle.

- Ne prends pas un ton si guindé avec moi Général Lytès, je ne me préoccupe guère des formalités de ce genre. Oublie donc le vouvoiement, je suis … disons le en visite diplomatique. Pas vraiment de courtoise d'ailleurs, j'ai des ordres très stricts là dessus. Alors, quand j'aurais terminé de vous faire comprendre que vous demeurez à ce jour des insectes que l'on écrase sous notre semelle, que vous n'êtes, en clair, que de sombres merdes, alors nous pourrons passer à autre chose !

Elle ponctua son phrasé dur et froid par un long soupir désabusé. Les bras croisés, son attitude paraissait assez éloignée de son discours.

- Maintenant que j'ai remplis ma part du contrat, j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur. Je préfère être claire là encore, j'ai une toute autre vision que notre bien-aimé Grand Pope à votre sujet. Vous, marinas. Si je suis ici, c'est que j'ai insisté pour me porter comme … oui … comme voix, ou ambassadrice auprès du Royaume Sous-marin.

Ce n'était pas tout à fait vrai. Dans les faits, c'était le Grand Pope qui l'avait toute désignée et à sa grande surprise, pour mener à bien cette mission. Et cela probablement en toute connaissance de cause. Tout du moins espérait-elle que le bras droit d'Athéna était conscient de sa vision au sujet des atlantes. Peuple dont elle se sentait étrangement proche. La femme au masque de fer se perdit un instant à contempler les abords de la cité.

- Oh ! J'allais oublier de me présenter ! Je suis Nimuë O'Bannon, Sainte des Poissons. Je suis plus connue, enfin je pense, sous le nom de Jack O'Bannon. J'ai eu par le passé quelques affaires avec le Général Liao, peut-être le connaît-tu ? Elle marqua une courte pause, plongeant ses prunelles pers dans celles de son interlocuteur. L'éclat de ses iris se firent plus flamboyant. Je me chargeais de la protection de vos marchandises et je remplissais d'ailleurs toujours ce contrat jusque … récemment.

Elle montra son armure dorée, rajusta sa cape immaculée derrière son épaule.

- Voilà la raison de ma visite ! Et outre ma mission, j'aimerais énormément découvrir Atlantis … Si cela est possible ? Sauf si bien sûr il vous prenait l'envie de me chasser à grands coups de pieds dans le cul, ce que je pourrais comprendre ahah !

Le tout était de savoir comment son discours allait être prit …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
InvitéInvité
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyMer 4 Nov - 21:47


Elle semblait satisfaite de la leçon qu'avait reçu le soldat et le faisait particulièrement bien comprendre. Il était certain qu'un simple soldat serait effrayé de se retrouver face à l'un des généraux, d'autant plus lorsque la personne ayant subi le litige montrait son armure d'or. Ce mélange de peur et de surprise était assurément plaisant pour la jeune femme.

Ce Saint n'y allait pas par quatre chemins, elle était là pour une visite diplomatique et compte tenu des propos qui avaient suivi, il semblerait que le Sanctuaire avait une idée déjà arrêté sur ce qu'il comptait faire d'Atlantis. Ce n'était en aucun cas un bon signe pour l'ensemble des Marinas. Ce ton, ce n'est pas comme s'il l'avait voulu. Cela avait peut-être été dit de manière froide, sèche, honnêtement il n'en avait aucune idée, c'était simplement dans son caractère. Les piques qu'elle avait lancées ? Il avait préféré de pas les relever. L'important était de garder son calme afin que tout se passe de la meilleure manière possible, assurément et ce, même si le terme d'insecte lui donnait une folle envie d'écraser la première chose qui lui tombait sous la main.

Pourtant le général avait noté une différence notable entre son attitude et ses paroles. Qui sait, peut-être n'était-ce que les mots du Grand Pope et que leurs avis divergeaient d'une certaine manière. Ce n'était qu'une intuition, cependant Lytès ne se trompait que rarement et faisait entièrement confiance en ce qu'il ressentait. Ces propos furent d'ailleurs rapidement vérifiés lorsque la femme à la chevelure rousse prononça les mots « contrat » et « rigueur ».
En fait, elle l'avait clairement affirmée, sa vision des choses était différente, mais il préférait quand même garder une légère distance. Les personnes qui entraient sur le territoire marins ces derniers temps avaient tendance à laisser échapper une certaine aura mystérieuse qui intriguait le Kraken.

_Un Saint qui considère les Marinas et le peuple d' Atlantis autrement qu'un être inférieur ? Questionna le général comme pour lui-même, cela sonnerait presque comme un compliment...

Une légère pointe d'ironie, peut-être, mais il fallait tout de même avouer que ces paroles prononcées plus tôt était, dans un certain sens, comme une mauvaise blague. C'était compréhensible, même pour le brun qui n'avait pas connu directement cette guerre entre les deux camps. Même lui savait à quel point leur relation était mauvaise,à quel point les Saints haïssaient les Marinas et à quel point ce sentiment était réciproque.

Elle se présenta sous le nom de Nimuë O' Bannon , le Gold Saint des Poissons. Il pouvait enfin mettre un nom sur ce visage. Autant rendre les choses agréables si possible. Le chevalier donna un second nom, pourtant il ne disait strictement rien au Général du Kraken. Ce n'était pas comme si Lytès s'intéressait à ce genre de choses de toute manière. Il masqua une légère surprise lorsqu'elle prononça le nom de l' Hippocampe. Ainsi ils se connaissaient, cela expliquait certaines choses dans le comportement de la jeune femme.

_ Vous m'en voyez désolé, ce nom ne me dit rien, répondit le brun. Je n'ai pas pour habitude d'écouter des rumeurs et autres variantes dont je ne peux vérifier l'authenticité par moi-même.

Il marqua une courte pause.

_ Le général de l'Hippocampe ? Ainsi donc vous le connaissez ? Demanda-t-il. Peut-être auriez vous préféré vous retrouvez en sa compagnie ?

Un nouveau silence.

_ Au lieu de cela, vous avez un Kraken pour vous tenir compagnie durant votre visite ici.. Vous devez être déçue,
continua le Marina.

Étrangement, elle ne semblait pas ravie de porter cette armure. Peut-être avait-elle un lien particulier avec son aîné. Cela l'étonnait, mais après tout pourquoi pas. Les apparences pouvaient être bien différentes de la réalité.

Il avait remarqué plusieurs fois que la jeune femme regardait autour d'elle, curieuse de ce qui l'entourait. Mais il fallait rester prudent, ce tour d'Atlantis pouvait être un traquenard afin de chercher ce que pourrait lancer une nouvelle guerre. Refuser pourrait être un plan bancal, il était donc plus sûr d'accéder à sa demande tout en surveillant que rien ne dérape. En tout cas pour le moment, il se contenterait de l'observer, comme à son habitude.

_Bien entendu, répondit simplement le Kraken avant de reprendre. Je serai donc votre guide durant votre visite à Atlantis.

Ils avaient commencé à marcher un peu au hasard. Lytès n'avait pas d'idées particulière sur un lieu qui serait agréable à visiter. A vrai dire, le garçon ne quittait presque jamais son pilier excepté lorsqu'il y avait une réunion bien entendu. Alors cette visite le gênait quelque peu.

_Vous disiez que vous connaissiez le Général Liao... Comment l'avez vous connu ?, finit-il par demander.

Oui, il était curieux. Cela pouvait lui arriver, parfois. D'autant plus qu'il ne savait pas de quoi parler avec un Saint... Finalement, le général Liao était arrivé dans la conversation et cela arrangeait bien le Kraken qui était d'un naturel peu bavard.
Revenir en haut Aller en bas
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-bleu1800/1800[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-rouge1350/1350[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-jaune1500/1500[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyJeu 5 Nov - 10:39


Le ton, les mots qu'elle avait employé n'avaient, visiblement pas émoussé la patience à toute épreuve du Général. Comme son confrère, Lytès faisait montre d'un calme assez froid, d'un entêtement assez exaspérant pour la jeune femme, qui, encline à ne pas faire montre d'un timbre trop protocolaire, se heurtait encore à des « vous » par ci, des « vous » par là. À croire qu'ils étaient empêtrés dans leurs manières, par dédain ou par respect ? Elle ne saurait le dire, mais le fait est que si son hôte conservait cette distance révérencieuse, ce ne serait pas son cas. Nimuë dans son genre, était une jeune femme dont la fouge et le verbe, bien souvent exacerbés, ne laissaient que peu de place au doute. Elle était ici pour rappeler au monde sous-marin que les Saints continuaient d'asseoir leur domination sur le Monde, qu'ils regardaient les petits du haut de leur tour d'ivoire. Sauf qu'elle n'était pas de ceux ou celles à se gausser, à jouer aux grands seigneurs tout parés d'or et de lumière. Non, les Poissons avaient toujours évolué dans les ténèbres, à cause de sa condition, du poison qui coulait dans ses veines. Ainsi avait-elle décidé de rester là où devrait être leur place. Proche des hommes. Sauf que dans son cas, encore, elle s'y tenait relativement éloignée.

Les bras repliés sous sa poitrine, la Sainte mima une attitude proche de l'énervement, ponctué d'un rire franc et cristallin.

- Heureusement que je t'ai dis de ne pas faire tant de cérémonie avec moi ! Vous êtes bien pareils toi et Liao. À croire que les marinas ont un balais dans le … - sa main se leva vers ses lèvres immobiles et glacées – Oh allez ! Je ne vais pas mordre.

Elle l'observa un moment, ne percevant rien d'autre qu'une sérénité « militaire ». Il semblait être dans son rôle, se parant d'un masque de stoïcisme absolu.

- Presque hein ? Non, ce n'était pas un compliment, juste la vérité. Enfin la mienne.

Il y eut une courte pause, le brouhaha des atlantes lui parvenait et ses yeux, encore, avaient glissé vers la cité. La curiosité se disputait le devoir et Nimuë, toujours avec ce franc parler, continua.

- Je le connais oui ! Et non, sincèrement entre un Hippocampe et un Kraken, mon cœur balance !

Quand il accéda à sa requête, l'ombre d'un sourire ravi s'était épanoui sur ses traits cachés par le carcan de métal que se devait de porter les femmes du Sanctuaire. Ils commencèrent donc à avancer, un peu au hasard, sans que Nimuë soupçonne que son guide ne savait pas trop où l'entraîner. Étrangement, la pirate avait le sentiment que Lytès n'était définitivement pas à son aise auprès d'elle. Là encore elle s'interrogea sur les raisons : peut-être haïssait-il tout simplement les Saints et contenait sa rancœur ? Ou bien était-ce tout autre chose. Les Poissons ne se prononçaient pas pour l'instant. Interdite, ce fut le Général qui pourtant, brisa le silence tandis qu'ils traversaient les dédales d'un marché si vaste, qu'elle n'en voyait pas le bout.

- Lui et moi nous nous sommes rencontrés il y a quelques années alors que j'étais en affaire. J'étais un capitaine pirate, Jack, et, sans le savoir je pillais vos navires pour redistribuer quelques uns de vos trésors aux plus pauvres. - Cette histoire sonnait bizarrement, or, c'était là la pure vérité. - il m'a trouvé et nous avons convenu d'un accord. Contre la protection de vos marchandises, moi j'étais assurée d'un temps clément. Il faut dire que j'ai perdu au change, je suis capable de calmer les tempêtes aussi ! Ahaha ! Je lui avais bien demandé de me faire visiter Atlantis mais il s'était montré plus soupçonneux. Il a bien fait, quand on sait ce que je suis. Pourtant, me voici !

Clama t-elle en ponctuant ses derniers mots en levant les bras vers le faux ciel. Elle remarqua alors qu'à son passage, on lui lançait des regards hostiles, pleins d'une agressivité contenue. Si la jeune femme n'avait pas été escortée par le Général, elle soupçonnait que la populace se serait ruée sur elle. Aussi, face à cette constatation, se mura t-elle dans un profond silence. Perdue dans le fil de ses pensées, quelque chose la heurta tout à coup et, avec surprise, elle constata qu'un enfant, par inadvertance, s'était cogné contre son armure. Elle voulut l'aider à se relever mais le regard qu'il lui lança, terrifié, l'en dissuada. Elle suspendit son geste, consciente que tout le monde avait les yeux braqués sur elle.

- Est-ce que ça va ?

S'enquit-elle finalement d'une voix douce. Le pauvre garçon paraissait être sur le point de pleurer et ce fut en cet instant qu'elle remarqua que du sang perlait à son front. Il s'était cogné suffisamment fort pour s'ouvrir l'arcade sourcilière ! La vue du liquide vermeille la paralysa et, par instinct, elle s'assura que ce sang n'était pas le sien avant de se reculer.

- Assassins ! Hurla une personne, puis une seconde.

La clameur grandissait, son désarroi aussi. La Sainte se faufila alors sans demander son reste pour trouver refuge dans une ruelle sombre. Entre les bras des ténèbres, Nimuë O'Bannon s'efforça de calmer les battements erratique de son cœur, les tremblements de sa main.

- Quelle idée aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
InvitéInvité
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyVen 6 Nov - 20:23



Malgré ses demandes, le général continuait de la vouvoyer. Il avait bien entendu remarqué que cela semblait déranger la jeune femme mais il n'était pas question de faire autrement, en tout cas pas pour le moment. Ils ne se connaissaient pas, ils étaient même dans des camps radicalement opposés, c'était peu dire, mais surtout, elle était une femme et, au travers des traditions qu'on lui avait transmis, il n'était pas question de manquer de respect à une femme. Et pour Lytès, le tutoiement, lorsqu'il n'y avait pas de proximité entre les deux personnes, était synonyme d'irrespect.

Lytès n'y croyait pas vraiment pour tout dire, il y avait toujours une part de mystère et, par conséquent, une part de risque à évaluer. Et qui disait risque, disait prudence. Pas question de se relâcher maintenant. Ils se baladaient, comme ça, mais quelque chose lui disait que son rôle en tant qu'envoyée du Sanctuaire n'était pas tout à fait terminé.

Il l'entendait, mais ne répondait pas. Peut-être tout simplement parce que ce discours semblait bien trop lisse pour lui. Peut-être se faisait-il des idées, mais le Sanctuaire ne laisserait pas une Gold Cloth à un Saint qui ne lui serait pas fidèle et ce, quoi qu'il arrive. Alors quelque chose sonnait faux à ses oreilles.

Lytès avait écouté l'histoire de sa rencontre avec son aîné dans un silence presque religieux. Il ne voulait pas épiloguer sur le sujet d'une part parce que cela ne le regardait pas en réalité, d'une seconde part parce qu'au final, le général Liao avait eu un bon pressentiment. S'il lui avait fait visiter Atlantis à ce moment là, cela aurait pu être problématique. En effet, les murs ont des oreilles et certaines informations auraient pu se perdre dans celles du Grand Pope. Faire la visite était également risquée, mais la refuser aurait été suspicieux également. De toute manière, il ne s'agissait que d'un tour de basique dans le centre. Rien de plus. Il tourna la tête, les gens épiaient avec crainte le moindre des faits et gestes du Saint. Mais quoi de plus normal. Venir dans un endroit après avoir menée une guerre contre celui-ci, l'accueil ne pouvait être chaleureux. Il s'arrêta brusquement lorsqu'il remarqua que la jeune femme avait bousculé un enfant. Les insultes avaient alors commencé à fuser. Enfin, ce n'était que la vérité, mais une vérité que l'ancienne pirate semblait ne pas digérer. Son geste s'était arrêté aussi sec avant de s'enfuir en direction d'une petite ruelle peu fréquenté. Ce coup là, il ne l'avait absolument pas vu venir.

Il suivi la jeune femme en prenant soin de rester en retrait. Observateur, comme toujours.

Il s'éloigna quelques instants, certain qu'elle ne bougerait pas d'autant plus qu'il gardait un œil sur elle, et revint quelques secondes plus tard avec une cape dans les tons marron. Le gardien de pilier n'aimait pas particulièrement prêter ses affaires mais bon, il était visiblement impossible qu'elle se balade comme cela, alors une solution s'imposait.

_En même temps, quelle idée de se promener avec son armure de Saint dans un endroit où son camp y a fait la guerre, murmura Lytès. Peut-être devriez vous enlever votre armure le temps de votre présence ici.

Bon, il avait peut-être exagéré, mais le résultat ressenti était celui-là pour les habitants. Il avait accompagné ces mots d'un geste simple. Sans la toucher, il lui avait mis la cape sur la tête en continuant d'avancer durant quelques mètres avant de s'arrêter à nouveau, toujours dos à elle.

_Continuons, il y a un coin tranquille un peu plus loin, lança l'homme.

Les prochaines heures décideraient de l'avis qu'il aurait de cette fille. Après tout, un Saint restait un Saint et quelque part, il n'était toujours pas convaincu de la sincérité de ses paroles. Alors, pour l'instant il allait jouer le jeu jusqu'à ce que l'histoire s'éclaircisse d'elle même.

Revenir en haut Aller en bas
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-bleu1800/1800[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-rouge1350/1350[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-jaune1500/1500[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyVen 6 Nov - 21:21


- Décimer …

Murmura Nimuë O'Bannon en se perdant dans les méandres de ses pensées déjà bien chaotiques. Des images se succédaient, se bousculaient à une vitesse folle, ponctuées ça et là de la splendeur de l'or, de sons du cors et des chants barbares mêlés à ceux de l'océan et de l'éclat vif du vermeil. Elle regardait ses paumes gantelées comme si elles étaient souillés, puis, ses doigts formèrent des poings, preuve indéniable que le cours de ses pensées prenait une tournure dérangeante. Elle se souvenait du vent chargé d'embrun sanguinolent, du brouhaha grandissant de la tumulte de la guerre. Des heures les plus sombres qui avaient suivies cette bataille navale. Puis il y avait eu de grands cris, des clameurs d'agonie. L'ombre de la Mort. Et elle, solitaire faisant face à la mer, observatrice mais aussi actrice de cette guerre éclair les ayant opposés aux marinas.

Le Grand Pope ne l'avait pas choisi par hasard, mais elle n'aurait jamais imaginé que ces souvenirs la rattraperais.

- Un bourreau … avait-elle murmuré sans se rendre compte de l'étoffe qui venait de la recouvrir, affaiblit sa voix déjà mourante. Oui.

Se contenta t-elle de répondre, laconiquement tout en se drapant de la cape brune, heureuse de se retrouver sous son ombre. Elle le suivit sans mot dire, toujours perdue, comme absente. La jeune femme revint subitement à elle quand ils arrivèrent dans ce qui semblait être un petit jardin aux plantes étranges qu'elle ne reconnaissait pas. Sans un mot, la Sainte prit place sur le banc, faisant cliqueter son armure. L'étoffe glissa pour découvrir sa tête rousse, ce masque fendu, comme prêt à se briser. Il y eut un grand silence, si vaste si pur, tellement assourdissant qu'au bout d'un moment, la pirate le brisa en commandant à son armure de la quitter. L'espace d'un instant celle-ci se prit à vrombir, comme si elle se refusait à lui obéir. Finalement elle n'eut d'autre choix que de filer, bientôt, le carcan d'or ne fut plus qu'un point dans le « ciel ». Habillée avec des habits d'hommes, la fille O'Bannon paraissait bien moins intimidante ainsi, sans sa protection divine. Une large chemise en lin, simple et écru, un corset noir qui enserrait sa taille et écrasait sa poitrine, un pantalon de la même teinte, des cuissardes en cuir sombre, voilà ce qui constituait sa garde robe. D'ordinaire elle se permettait de revêtir un grand chapeau surmontée d'une plume toute aussi rouge que sa chevelure, mais elle se passerait bien de cette coquetterie voyante. Les mains sur les hanches, de nouveau debout, elle tourna son visage masqué vers Lytès.

- Cela faisait parti de la comédie. Cette armure, elle devait sonner comme rappel … un rappel de votre défaite et que nous, Saints étions les grands vainqueurs ! Pffeuh. J'aurais très bien pu passer un sale quart d'heure grâce aux conseils avisés du Grand Pope, mais j'avais pas vraiment le choix. Ahaha, peut-être qu'au final il m'a envoyé ici pour être débarrassé du monstre du Sanctuaire. Une nouvelle pause. Merci en tout cas, mais tu aurais très bien pu me laisser me faire égorger. Je n'aurais jamais levé la main sur des innocents. Le ton de sa voix se durcit. Tous ne l'ont pas fait y a cinq ans …

Restait plus que le masque, qu'elle frôla du bout des doigts.

- Je devrais peut-être le retirer aussi, il fait peur aux enfants. Elle se tourna vers le Kraken. Tu connais peut-être l'histoire de ce masque, Général ?

Avec lenteur, les Poissons reprit place sur le banc, froissant la cape prêtée entre ses doigts qui n'étaient plus que des nœuds de phalanges blanchies.

- À quel point nous connais-tu ?

Ne disait-on pas qu'il fallait être proche de ses amis mais encore plus de ses ennemis ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
InvitéInvité
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyLun 9 Nov - 17:08
Le jeune femme était devenue comme muette. Sans doute était-elle consciente de ce problème et, peut-être se rappelait-elle également les conditions dans lesquelles ils étaient à ce moment précis, que ce n'était pas le meilleur moment de venir à Atlantis pour faire une petite visite du voisinage. Ici les gens étaient certes gentils, mais fiers également. La défaite contre le sanctuaire, la façon dont la zone et ses habitants quels qu'ils soient furent traités à l'époque avait provoquée un excès de rancœur qu'il était presque impossible de la cacher, surtout quand l'un d'entre eux remettait les pieds dans le coin. C'était une réaction compréhensible.

Fait surprenant, elle avait accepté d'enlever son armure. Finalement, il se pourrait qu'elle ait réellement oubliée la situation. Non pas que Lytès comptait l'attaquer, il avait bien trop d'honneur et de diplomatie pour cela, mais accepter une telle demande, l'ancienne pirate ne devait pas avoir toute sa tête. Ou alors, plus logique, elle essayait de l'amadouer. Ainsi, la Gold Cloth avait quitté son corps, dévoilant des habits typiquement masculins. Rien d'étonnant pour quelqu'un ayant vécu en piraterie. Néanmoins, la jeune femme avait conservé son masque et lui faisait désormais face.

_Comédie ou non, il y a des choses à ne pas faire en présence des habitants, répondit simplement Lytès. Il est dans le comportement humain de ressentir de la rancœur envers ceux qui les ont blessés alors, quitte à venir, autant se montrer le moins hostile possible.

Le ton était un peu dur, mais au moins il était sûr que le message était passé. Se posait alors la question du masque. Lui qui avait grandi sous la domination des Saints, il connaissait bien ce masque en effet.

_Vous n'êtes pas au sanctuaire, déclara le général. Vous pouvez enlever votre masque si vous le souhaitez, aucune femme soldat ne porte cela ici.

Elle s'était assise sur le bac, jouant avec la cape. Pourtant, elle avait pris soin d'éviter un quelconque contact visuel avec lui. Le garçon soupira les bras croisés avant de s'avancer lentement afin de prendre place sur le banc. Il s'était volontairement assis un peu plus loin, laissant un certain espace entre eux afin de ne pas la brusquer. Et puis, Lytès n'aimait pas particulièrement la proximité avec les gens.
Silencieux, il avait fermé les yeux quelques instants afin de profiter de cet air frais et de ce calme qui les entouraient. Il les ré-ouvrit lentement, penchant la tête légèrement en arrière.

_Ce que je connais des Saints, du Sanctuaire ? Pas grand chose, dit Lytès. Tout ce que je sais, ce sont des rumeurs entendues lors de mes voyages et comme je vous l'ai dis, les rumeurs ne m’intéressent pas.

Ce n'était pas forcément vrai, mais pas faux non plus. Le Kraken préférait rester sur la réserve. A trop se dévoiler, il était certain de le regretter tôt ou tard. la jeune femme essayait de le sonder, mais le garçon n'était pas très réceptif. Il n'était pas là pour parler de lui, ni pour débattre sur d'éventuelles rumeurs. Il en connaissait suffisamment sur les Saints pour les haïr, oui, mais cela ne concernait que lui.

_Dîtes moi plutôt ce que vous savez de nous, Nimuë, demanda le général marin. Et comment en êtes vous venue à servir le Sanctuaire ?

A vrai dire, cela faisait un moment que le brun se demandait comment un marin pouvait-il devenir un Saint du Sanctuaire tellement il le fossé entre les deux modes de vies était grand.
Revenir en haut Aller en bas
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-bleu1800/1800[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-rouge1350/1350[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-jaune1500/1500[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyMar 10 Nov - 10:48


Sa main droite se leva vers son visage, s'immobilisa quand la cime de ses doigts frôlèrent le fer de ce masque qui dissimulait ses traits, détaillèrent le large sillon qui creusait ce dernier comme une cicatrice. Oui, assurément, Nimuë n'était pas au Sanctuaire d'Athéna, ici, il n'existait pas cette loi obligeant les femmes à cacher leur féminité. Leur Déesse était vierge et cette pureté devait s'étendre à ses guerrières. Il existait par ailleurs une coutume que Shin de la Balance lui avait enseigné et la fille O'Bannon l'exposa à Lytès, comme réponse à ses paroles.

- Les Saintes sont contraintes à le porter, même ici, cette loi est aussi stupide que nécessaire. Surtout pour elle faillit-elle ajouter mais elle s'en abstint. Si mon masque tombe, deux options s'offrent à moi : la première, je dois aimer, comme sorte … d'acceptation de ma défaite. Quant à la seconde, tu dois la deviner. Je dois tuer.

Pour elle, un cas comme dans l'autre, ouvrait un chemin assuré vers un trépas précipité. Ce fut pour cette raison que la jeune femme abandonna l'idée de le retirer. Elle ne savait même pas pourquoi cette idée l'avait traversé. Cela faisait des années qu'il ne l'avait pas quitté.

- Tu restes évasif, tu te méfies de moi Général et je le comprends. Les rumeurs ne sont pas intéressantes en soi je suis d'accord mais elles révèlent un fond de vérité. Pour te donner un exemple parmi tant d'autres, tous au Sanctuaire on eu vent de la malédiction qui touche les Poissons et même s'ils pensent que les faits sont exagérés, ils restent méfiants. Ou particulièrement curieux, ça dépends …

Elle se souvenait encore de la façon dont certains Gold Saints l'avaient observé, s'étaient risqués à l'approcher, naïfs ou inconscients, sans doute trop enclins à se prouver qu'ils étaient bien plus forts qu'un poison soi-disant mortel. Le Scorpion ayant été l'exemple le plus … surprenant. Ce souvenir la fit rire.

- Ce que je sais de vous les marinas ? Pas grand chose … glissa t-elle malicieusement en imitant le Kraken, jouant au même jeu que lui. C'est une très longue histoire et je ne suis pas certaine qu'elle t'intéresse, si ?

Sciemment, la pirate laissa la musique du silence reprendre ses droits, calquant la position du Général en observant le « ciel ». C'était étrange, mais elle se sentait sereine, bien plus à l'aise et ce malgré l'accident, qu'au Sanctuaire. Un soupir s'extirpa de sa gorge.

- Orpheline, j'ai été recueillie par un couple de vieux pêcheurs. Ils m'aimaient comme leur propre fille et je les aimais … à ma façon. Mon père, Jack, était un vieux loup de mer qui écumait le vaste océan, priait Llyr et Poséidon avec ferveur. D'une manière ou d'une autre, je me suis toujours sentie proche de « Lui ». Je ne peux me targuer de pouvoir aimer un homme, mais … Nimuë paraissait un peu gênée, vu la façon dont elle gigotait sur son banc, à l'instar d'une enfant. L'image de la pirate au fort tempérament était loin en cet instant. Mais mon amour pour l'Océan … Il est … naturel. Le Grand Pope l'a bien comprit.

Tout à coup, la jeune femme se redressa pour faire quelques pas, seule, dans le jardin. Sans se retourner, elle continua son récit.

- J'avais ce « don » comme Jack me disait, je savais calmer les vagues, prévoir les plus grosses tempêtes. On brisait donc les superstitions et mon père et ses amis m'embarquaient pour la pêche et parfois le pillage de quelques petites embarcations « comme au bon vieux temps » jusqu'au jour où nous avons été balayés par une tempête.

Elle se retourna. Au travers des fentes de son masque, on devinait l'émotion dans ses prunelles océan.

- Je serais morte si … quelque chose ou quelqu'un ne m'avait pas sauvé. À mon réveil, j'ai su que ma vie venait de changer. J'avais dix-sept ans quand on m'a échangé, comme pâture au monstre, à mon maître. La vie de mon père, de mon ami d'enfance et d'un autre gars contre la mienne. En m'abandonnant là, c'est comme ça que je suis devenue … Sainte.

Son destin avait été scellé ce jour-là.

- Général Lytès, je ne voulais pas me montrer hostile envers les marinas, j'étais juste comme un papillon qui se brûlait les ailes à voler trop près du feu.

Les Poissons ne mentaient pas, elle n'avait pas inventé cette histoire pour intriguer le Général du Kraken pour faire tomber ses défenses. Ce n'était pas dans ses habitudes de parler d'elle et elle se rendait à présent compte que son histoire, elle ne l'avait soufflé qu'à des atlantes … Ses doigts jouaient avec quelque chose autour de son cou. Un léger éclat rouge pouvait être visible entre les pans de tissus de sa chemise d'homme.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
InvitéInvité
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyVen 13 Nov - 23:19


Il l'écoutait parler de son passé. Cette fille avait le don de tourner autour du pot. Non pas que celui-ci était ininteressant, mais elle semblait surtout d'essayer de détourner l'attention du général, d'éviter d'aborder la réelle raison de sa venue ici, sur Atlantis. Il était impossible qu'elle ait fait tout ce chemin uniquement pour un rappel et faire une petite visite de la ville. Non, vraiment, Lytès n'y croyait pas. Elle attendait certainement le moment propice, en tout cas, la probabilité que la décision de faire une balade et de lui raconter toutes ces choses qui ne le concernaient pas uniquement pour cela était relativement élevée et il valait donc mieux rester sur ses gardes.

Elle s'attardait sur de petits détails comme l'était ce masque qui semblait tant la préoccuper. Qu'elle le garde ou non... Quelle importance. Elle n'avait qu'à faire comme elle le souhaitait et que les règles du Sanctuaire aillent en enfer. Quelle que soit sa décision, personne n'irait dire quoi que ce soit au Sanctuaire, il était bien trop détesté pour cela. Comme si quelqu'un allait prévenir le Grand Pope que le Pisces no Saint avait retiré son masque. Que de futilités pour une si petite chose.

Mais elle pouvait parler autant qu'elle le souhaitait, Lytès l'écouterait, oui, parce qu'il avait un bien trop grand respect des femmes, mais elle ne le détournera jamais de son devoir. Très honnêtement, son histoire ne l’intéressait pas. Les informations qu'elle lui donnait ne lui était d'aucune utilité. Tout ce qui l'intéressait c'était de savoir comment un pouvait choisir sciemment le camps d'Athéna. D'où elle venait, qui elle avait connu et ce soit disant don, Lytès n'en avait que faire. Elle était un Saint désormais et rien de ce qu'elle pourrait lui raconter ne changera ce fait.

Le Kraken paraissait agréable, attentif et peut-être même légèrement intentionné, mais il ne fallait pas se leurrer, toute cette politesse était due avant tout à son statut de femme. Aussi, sans doute le fait qu'il espérait que toute cette histoire se passe dans le calme. On ne sait jamais à quoi Lytès pense. La politesse faisait parti de lui, peu importe à qui il avait affaire, il restait toujours calme et respectueux.

Il écoutait toujours son histoire, peut-être apprendrait-il quelque chose, peut-être apprendrait-il à connaître les Saints.

_Peut-importe qu'il y ait un fond de vérité, tout ce que cela amène est de la déception, elles n'en restent donc pas moins inintéressantes à mes yeux, déclara Lytès.

Il avait répondu avec un temps de décalage, le temps de lui laisser finir son récit. Il n'aimait tout simplement pas couper les gens.

_Aimer l'Océan et devenir Saint, quelle ironie,
c'était contenté de murmurer le garçon.

Elle attendait certainement que le général lui raconte son passé à son tour, mais il n'en parlait à personne. Seuls quelques rares privilégier connaissaient une partie de lui. Le ciel s'assombrissait lentement, la journée était passée et la lumière déclinait lentement. Silencieusement, Lytès se releva avant de se tourner une nouvelle fois vers la jeune femme.

_Il commence à se faire tard, que diriez vous de me dire exactement quel était le but de cette visite maintenant ?
Questionna Lytès.

Peut-être un peu brutal comme façon de demander quelque chose, mais il n'avait aucune envie de dormir sur un banc ce soir et la discussion telle qu'elle était aurait certainement durée jusque là. Il avait donc décidé de l'écourter un peu, bien qu'en fonction de sa réponse, il y aurait certainement une suite à cette discussion.
Revenir en haut Aller en bas
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-bleu1800/1800[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-rouge1350/1350[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-jaune1500/1500[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptySam 14 Nov - 11:51


Le Général du Kraken ne semblait pas du tout réceptif à sa petite histoire. Elle l'avait remarqué et pas seulement à la façon dont il lui répondait, la manière dont il restait évasif, non, il y avait dans ce ton, dans ces mots, quelque chose qui devait être contenu, caché. Nimuë n'était pas une idiote, elle ennuyait profondément Lytès qui n'était pas là pour faire la discussion, mais là pour découvrir les véritables raisons de sa venue. Sous cette belle politesse un rien froide et austère, une haine profonde et viscérale était tapie dans le cœur de l'atlante. Si la jeune femme en fut peinée, elle n'en montra rien, se contenta de hocher la tête, d'écouter les chuchotis portés à ses oreilles. Oui, une drôle d'ironie, les Moires étaient ainsi, joueuses et taquines. Mais c'était ainsi, Nimuë n'avait pu aller à l'encontre de son destin.

Il était sans doute temps de lever le voile, la patience de son interlocuteur flanchait, à l'instar des couleurs lumineuses qui paraient le « ciel ». La nuit n'allait pas tarder à poindre, la Sainte ne s'était pas rendue compte du temps qui venait de passer. De filer entre ses doigts.

- Tu crois vraiment que c'est une machination de ma part ? Que je suis ici avec toi pour gagner du temps, et pour faire perdre le tien ? Désolée de te décevoir, mais je ne suis ici que pour une visite protocolaire. Je te l'ai déjà dit tout à l'heure, non ? Avoues-le, tu es bien ennuyé de m'avoir sur les bras, d'être obligé de faire la causette à un ennemi que tu détestes. Votre aversion pour les Saints est palpable, je voulais voir à quel point elle était encore vivace ! - Elle marqua une courte pause pour se planter devant le jeune homme, le toiser de ses prunelles océan qui s'étaient chargées d'électricité. - Si tu crois que ça m'amuse d'exciter de vieilles rancœurs, tu te trompes !

Elle se vit projetée des années en arrière, alors que la clameur de la guerre se fit plus forte, l'odeur du sang plus vivace. Les marinas tombaient inexorablement de leurs navires pour rejoindre les abysses. Et elle, perchée en haut de son mât, regardait l'ombre de la Mort s'étendre tandis qu'une insidieuse douleur étreignait son cœur et son âme, que ses mains tremblaient encore, toutes souillées d'un sang qui n'était pas le sien. Et des roses partout, rappel perpétuel qu'elle n'était pas femme, mais bête. Un monstre.

Son absence n'avait duré que quelques secondes, mais sans doute était-ce suffisant pour éveiller davantage la suspicion du Général.

- Je voudrais rencontrer votre Grand Prêtre. Fit-elle d'une voix si faible qu'elle menaçait de se briser. Je voudrais avoir une audience avec lui !

Répéta t-elle plus fort en tentant de calmer les battements erratiques de son cœur. Il lui fallait conserver son calme, encore. Elle n'avait malheureusement pas le choix, elle devait aller jusqu'au bout de sa mission, se rendre compte à quel point tous, les détestaient.

- Je suis ici sous l'ordre du Grand Pope qui m'a dépêché ici dans le but de vous rappelez un fait déjà énoncé. Vous êtes les vaincus, nous sommes les vainqueurs, et nous demandons une entrevue avec l'autorité atlante.

Même si cela lui coûtait, elle n'avait eu nul autre choix que de jouer le rôle qui est le sien. Lytès le jouait à la perfection, et elle était peinée de constater que tout ne se passait pas comme prévu. Seulement voilà, la pirate ne perdait pas l'espoir, l'espoir que les discussions pourraient prendre une tournure plus agréable.

- Lytès … je crois, peut-être naïvement mais … oui, je pense qu'il n'est pas trop tard pour faire table rase du passé. Je souhaite que nos deux peuples puissent s'entendre et pour ça je suis prête à aller à l'encontre des ordres que l'ont m'a donné. Je suis certaine que je ne suis pas la seule à vouloir la paix.

La jeune femme regardait le jour décliner, laissant place à l'obscurité. Elle savait aussi qu'elle était en danger, la menace semblait tout à fait réelle …

- Alors que décides-tu ? Tu pourrais très bien me laisser là, tu en meurs d'envie, pas vrai ? Hm ? Que comptes-tu faire de moi, Lytès, Général du Kraken ?

Il avait entre les mains toutes les clefs nécessaires pour décider de la suite de cette entrevue. Du sort d'une probable avancée entre les marinas et les saints.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
InvitéInvité
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyVen 20 Nov - 13:25
Spoiler:
 


Il n'était pas rare que les actions et l'apparence que le garçon soient sources d'une mauvaise compréhension. Certes, il était froid et sa façon de pensée n'était pas complètement normal aux yeux des autres. Le ton qu'il avait, sa façon de répondre, d'être détaché des autres étaient tout simplement lui. Un lui qu'il avait façonné avec les années, durant son voyage. Il n'était pas intéressé par les autres, ou quelques rares cas tel que le général de l'Hippocampe, sinon, les questions qu'ils posaient n'étaient que politesse.

_Vous êtes venue faire ce que l'on vous a ordonné et j'ai croisé votre chemin avant de faire une promenade en votre compagnie, rien de plus. Si je ne voulais pas vous avoir sur les bras, j'aurais simplement passé mon chemin, répondit simplement le général d'un ton dur.

Il est vrai que Lytès aurait très bien pu la laisser se débrouiller, ou encore refuser cette balade, et bien d'autres choses encore, pourtant il n'en était rien. La politesse, oui c'était ça. Elle était là, plantée devant lui, le regard dans le vide. Sans doute cela lui rappelait-elle quelques expériences passées, cela lui arrivait parfois également.

Puis elle lâcha finalement le morceau. Elle venait voir le Grand Prêtre, avoir une audience avec lui. Ce n'était pas comme si on pouvait le voir facilement. Enfin, ce n'est pas comme si cela le dérangeait de l'y emmener mais le risque qu'elle se fasse jeter aux portes était relativement grand. Peut-être était-il préférable de rejoindre le général Liao avant de s'y rendre, afin d'avoir un avis constructif sur la chose. De plus, il était certain que cela ferait plaisir à la jeune femme, elle qui semblait déçue que l'Hippocampe ne l'ai pas accueilli. En même temps, comment aurait-il pu savoir ?

Il fit abstraction de ce qu'il entendu par la suite, répondant simplement qu'il n'était pas celui qui prenaient les décisions. En effet, ce qu'il désirait importait peu, il obéirait aux désirs de son Dieu en priorité, quoi qu'il en coûte et quoi qu'il en pense. Une fidélité à toute épreuve.

Il tourna la tête un bref instant contemplant l'obscurité gagner la ville puis commença à marcher. Peu après avoir dépassé la jeune femme, il s'arrêta et tourna légèrement la tête dans sa direction.

_Allons-y, annonça Lytès.

Maintenant, il ne restait plus qu'à rejoindre le Général de l'Hippocampe.

Revenir en haut Aller en bas
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-bleu1800/1800[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-rouge1350/1350[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  G-jaune1500/1500[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?    [Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?  EmptyVen 20 Nov - 14:06
C'était la pure vérité : Nimuë était là parce qu'on lui avait ordonné de mener à bien cette mission. Quelques temps plus tôt elle avait reçu une lettre cachetée du sceau du Grand Pope dans laquelle ne figurait au final, que bien peu de détails, si ce n'est sa destination. Atlantis. Si la jeune femme était habituée à ce genre de pratique, surtout de la part de Bélisaire qu'elle servait depuis plus de cinq ans, elle déplorait le manque de détails de la dite mission. Tant pis, elle ferait à sa manière. Comme cela avait toujours été le cas jusqu'à présent.

Nimuë n'avait jamais été réprimandée, qu'importe les écarts et ses manières … toutes personnelles. Davantage encore quand il s'agissait des atlantes pour qui elle vouait une curiosité sans borne. Dommage que le Kraken soit si peu réceptif à ses paroles. Un haussement d'épaules pour toute réponse et la voilà prête à partir. Lytès consentait à la mener jusqu'au Grand Prêtre de Poséidon, et c'était déjà un grand pas en avant.

Peut-être n'aurait-elle pas eu besoin de ces simagrées … sa langue et les élans de son cœur allaient finir par la perdre. La pirate calqua alors l'attitude du Général, adoptant un maintien plus militaire, plus affirmé. Après tout, elle représentait les vainqueurs, il était temps pour elle de faire ce qu'on attendait des Poissons. Rajustant la cape brune offerte par le jeune homme, elle dissimula son masque sous l'ombrage de sa capuche, résolue.

Le devoir avant tout.

La nuit s'installait, il fallait avancer dans son cœur obscur sans montrer le moindre signe d'hésitation. Brièvement, Nimuë eut l'impression de se rendre directement dans la tanière des loups …

- Merci Général.

Sans un mot de plus, elle le suivit.

FIN DU RP


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
 
[Mai 550 - Mission] Une visite diplomatique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Arches d'orichalque-
Sauter vers: