Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 Zirah Chevalier du Dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ZirahZirahArmure :
...
Message Zirah Chevalier du Dragon    Zirah Chevalier du Dragon  EmptyDim 31 Jan - 21:48
Pseudo
Qui est-il ?


    Nom : Zirah.
    Date de naissance : 15 Novembre 532.
    ge : 20 ans.
    Sexe : féminin.
    Armure demandée : Chevalier du Dragon. Design de l'armure


Comment est-il ?

    Apparence et Psychologie :

    La première chose qui frappe chez Zirah est sa longue et soyeuse tignasse d’albâtre, souvent coiffée avec négligence et soutenue d’un ou deux rubans rouges, les rendant aussi insaisissables que les grains de sable. Cette chevelure fait fortement ressortir la couleur de sa peau hâlée, digne de ses origines arabiques qui, d’ailleurs, se reflètent sur son visage. Ses yeux d’un bleu pâle et perçant laissent entrevoir une certaine défiance ainsi qu’une sauvagerie qui l’accompagne depuis toujours. Forte tête et teigneuse, la jeune femme ne se pas marcher sur les pieds et le fait bien savoir. Roulant souvent de ses larges épaules, Zirah n’a aucun mal à répondre aux menaces physiquement si nécessaire, bien que souvent, sa simple franchise suffise à mettre un terme aux possibles conflits.

    Face à elle, une tierce personne pourrait se sentir intimidée de par sa haute stature. En effet la jeune femme, du haut de son mètre soixante-dix-sept, fait partie des rares élues de la nature, alliant puissance et agilité dans chacun de ses membres. Ces derniers sont marqués par quelques muscles reflétant le travail arraché de ses entraînements au Sanctuaire. Saillants mais naturellement lisses et féminins, Ils font d’elle, un chevalier capable de prendre aussi bien soin d’elle que de ceux qui parviennent à gagner son estime.

    Étant une enfant de la rue, Zirah s’est vu offrir un caractère fortement indépendant, n’ayant pour seule alliée qu’elle-même, la jeune femme accorde difficilement sa confiance. Elle entrevoit le profit en premier lieu, chaque rencontre se doit de lui apporter quelque chose. L’argent, l’affection, la connaissance et bien d’autres choses encore, révèlent une tendance opportuniste. Cela ne l’empêche pas d’être une personne loyale, protectrice et sur qui on peut compter, une fois sa fidélité gagnée.

    Brute de décoffrage, elle ne tient pas sa langue et cherche souvent la confrontation quand elle s’ennuie. Rusée, chapardeuse, chafouine, vicieuse, le regard des autres lui importe peu.
    Faisant partie d’une caste inférieure, elle était inutile aux yeux des Florentins et de sa mère. Tout la portait à embrasser une carrière de criminelle, ainsi elle se retrouva à voler, combattre et agresser au nom de sa survie. Pourtant l’arrivée de son maître lui révéla que sa valeur était bien plus élevée qu’elle ne l’estimait.

    Aujourd’hui, sa force œuvre pour la réussite des projets du Sanctuaire.


Son Histoire

    L'histoire de votre personnage : Tout commença à Florentia, ville située au bord du fleuve Arno, dont l’eau faisait croître la population dans une atmosphère de quiétude. Cette histoire est celle de la rencontre inopinée entre un soldat perse et une marchande d’huile d’olive. Le contact visuel fut fugace mais foudroyant, car en seulement quelques jours, les deux êtres devinrent inséparables et de fils en aiguille, la marchande se retrouva à porter la vie. Malheureusement la nouvelle ne fit pas la joie du futur père qui disparu aussitôt l’annonce révélée. Laissée seule avec son cœur brisé, la marchande reprit le cours de sa vie, la main dans les feuillages verts de ses oliviers, tandis que son ventre grossissait à chaque mois. Et ce fut lors d’une froide nuit d'hiver que les cris de sa fille résonnèrent finalement au travers des maigres murs de sa bâtisse.

    Les premières années de la vie de Zirah furent loin d’être tendres. Voyant en elle l’union ratée de son premier amour brisé, sa mère la négligeait, ne lui apportant ni réconfort, ni embrassades ou tout autres gestes maternelles essentiels à sa construction. Zirah apprit donc à se débrouiller par elle-même, commençant à voler les étalages de fruits et légumes, déjà bien maigres de par la famine qui traversait la région.

    T’es une ratée, a tel point que ni ta mère ni ton père n’ont voulu de toi!

    La petite fille renifla bruyamment. Elle s’était pourtant convaincue d’être utile, voulant aider aux champs pour assurer une meilleure récolte. Mais sa maladresse enfantine, lui value brimades et moqueries. A chaque tentative, c’est en pleurant le cœur serré qu’elle quitta la parcelle de blé. Un jour, la petite fille se lassa. Convaincue finalement qu’elle ne servirait à rien, elle grandit l’amertume et la colère et multiplia ses vices envers la population Florentine.

    Elle vola, elle frappa, elle agressa sans remord, sans relâche. Elle ne pouvait compter que sur elle-même.

    Tous plus pourris les uns que les autres … Je leur ferais payer …

    Zirah en voulait au monde entier. Son cœur était fait de pierre et malgré son sourire, elle avait cessé de partager sa joie.

    On lui avait tourné le dos.

    Pourtant les tables tournèrent. Le jour de ses 16 ans, elle s’éveilla finalement à sa condition. Sur une route terreuse et caillouteuse, plusieurs chariots de marchandises aux roues grinçantes s'avançaient. Quand les temps étaient favorables, ils avaient l’habitude de traverser les frontières et respecter les échanges commerciaux. Seulement la menace byzantine avait imposé un silence pesant sur les contrées. Ces derniers étaient devenues les proies des voleurs et chapardeurs affamés. Zirah en faisait partie.

    Toujours en solo, Zirah était cachée derrière un amas de pierres qui bordaient le sinueux chemin, dans l’ombre elle guettait sa proie crissante et lourdement chargée de vivres et d’étoffes. D’un geste vif de la main, la jeune fille balaya la salive qui commençait à s'écouler de sa bouche, alors qu’elle imaginait tous ces beaux fruits juteux, sucrés, à la peau impeccablement lisse et bien rangés dans leurs caisses en bois.

    Ce fut le grognement de son estomac qui marqua le coup d’envoi, la dague à la main, elle s’élança vers le chariot en grandes enjambées. S’agrippant de toutes ses forces à l'arrière, elle réussit à se hisser en silence entre les piles de caisses. Rapidement, sa main leste piocha dans l’empilement de fruits et en sortit un, dans lequel elle croqua avec avidité, le jus lui coula sur le menton comme une rivière naissante et nourrissante. Elle eut du mal à cacher ses gémissements de bonheur en sentant le nectar salvateur suivre la ligne de sa gorge pour la nourrir. La gourmandise venait de la prendre.

    Malheureusement son attention se dissipa et elle frappa du coude une caisse surélevée qui déversa son contenu sur elle, l’assommant sur le coup. Le fracas fut tel qu’il avertit le marchand a l’avant. Stoppant son chariot, ce dernier sauta à terre avant de venir voir ce qui avait bien pu se passer. Quelle ne fut sa surprise de voir la voleuse sautant par-dessus la rambarde, un fruit planté entre ses dents.

    Il eut comme un moment de flottement, chacun ce regardant dans le blanc yeux avant que la jeune fille ne détale comme un lapin en direction du village. Prenant à droite puis à gauche puis encore à droite, dépassant les buissons puis les arbres, Zirah filait aussi que ses jambes ne lui permettaient. Elle tourna finalement la tête, pour s'apercevoir que le marchand ne la suivait plus. Un sourire moqueur naquit sur ses lèvres avant d’être éclipsé par un choc violent et douloureux au niveau de sa joue droite. Le marchand avait usé de raccourcis pour la prendre à revers.

    Ses fesses tombèrent mollement au sol dans la poussière et la terre tandis que le fruit roulait un peu plus loin. Le marchand, furieux, la souleva par le col, un couteau venant menacer sa joue. La pointe s’enfonça lentement dans la peau tendre et vint faire naître une perle de sang.

    La petite frappe sentait les puissantes palpitations de son cœur dans sa poitrine, ses tempes battre contre sa peau alors que mille questions lui traversaient l’esprit.

    Est-ce la fin? Vais-je finalement mourir? Une mort aussi pitoyable? L'ai-je méritée? … Non … Non je refuse de partir ainsi! Ce n'est pas ce que je veux !

    Elle serra les poings, plongeant son regard céruléen emplit de colère mais également d’une détermination flamboyante. Quelque chose en elle, une force inconnue venait de se réveiller, lui donnant l’impression qu’elle était en face d’une créature mystique. Son poing partit instinctivement sous la mâchoire de son agresseur, l’impact soulevant la poussière, creusant profondément la terre et brisant une importante statue protectrice. Le marchand perdit plusieurs dents avant d’atterrir lourdement sur le sol, sonné.

    Zirah tremblante, regarda sa main avant de se rendre compte de l’état du paysage autour d’elle. Prise par une profonde peur, la voleuse s’enfuit vers le village, sans remarquer que toute la scène avait été observée par les paysans non loin.
    Quelques jours passèrent après cet évènement, la population devint encore plus cruelle envers la jeune fille qui se retrouva à la rue, sa mère l’ayant reniée, ne voulant pas être liée à une criminelle, une délinquante.

    Plusieurs mois passèrent durant lesquels Zirah entreprit de survivre, continuant à voler, à combattre. Cependant, elle n’était plus seule, partageant ces difficiles besognes avec les autres rejetés qui portait sur elle un regard bien moins froid. C’est durant ces moments qu'elle apprit à faire confiance, partageant le résultat de ses casses avec les autres.
    Pendant ce temps, un étranger arriva au village suite aux messes basses qu’il avait pu entendre sur les routes. Elles parlaient d’un endroit iconique pour Florentia ayant été saccagée par une force inconnue, on sait juste qu’une jeune fille était présente à ce moment-là.

    Talaus laissa ses pas le guidaient au travers des ruelles sombres et exiguës du village, il sentait une force particulière se diriger vers lui, de plus en plus proche jusqu’à sentir un léger mouvement au niveau de son flanc gauche. Sa bourse venait d’être volée.
    Zirah serrant dans sa main son butin du jour, courait le long de la rue d’où elle venait de commettre son méfait. Au vue du poids, il y avait assez pour plusieurs jours de vivres. Continuant sa course, le cœur moins lourd, la voleuse eut à peine le temps de percevoir une ombre qu’elle perdit son butin. Son légitime propriétaire se dressait devant elle, faisant sauter la bourse dans sa main droite alors qu’il la fixait droit dans les yeux, son visage caché par une large étole.

    Ben alors on a perdu son dû?

    Serrant les dents et grognant de frustration, la chapardeuse chapardée s’élança sur lui, elle fut facilement esquivée et reçu en prime un croche-pied bien mérité qui la fit tomber la tête la première dans la seule flaque d’eau de la rue. C’est avec la rage au ventre, qu’elle se releva et revint à la charge.
    En vain.

    Lentement le crépuscule étendit ses chaudes couleurs sur le toit des habitations, plongeant dans l’obscurité naissante les rues. Zirah, au sol, transpirante et a bout de souffle, fixait le ciel rougeoyant au-dessus d’elle, avant de sentir un léger poids sur son ventre. L’étranger venait de lui lancer sa bourse, les yeux rieurs malgré la pénombre ambiante.

    Tu te débrouilles plutôt bien, mais tu manque cruellement de discipline et de bases solides. Je pars demain à l’aube.

    Il la fixa d’un regard soutenu et intéressé avant de tourner les talons et de disparaître dans l’obscurité, laissant seule la jeune fille perdue, épuisée et emplie de questions. Qui était-il? Pourquoi l’avait-il laissé en vie? Quel était son but? Comment pouvait-il jouer ainsi avec elle? Elle ne trouva point le sommeil et quand les premiers rayons du soleil percèrent la sombre chape de la nuit, elle avait réuni le peu d’affaires qui lui restait en un grotesque baluchon avant de rejoindre l’étranger qui l’attendait à l'entrée du village. Elle l'interrompit dans sa marche.

    "Attends! Je veux savoir, c’était quoi cette énergie que j’ai ressentis hier? Explique-moi!

    Talaus baissa son étole, laissant transparaître un sourire qui en disait long. Il expliqua tout ce qu’elle devait savoir. Le cosmos, son potentiel, le Sanctuaire, sans jamais lui manquer de respect. La voyant ainsi perdue, il lui affirma qu’elle avait probablement plus de valeur qu’elle ne le pensait. Avec sa force, elle serait capable de contribuer à des affaires plus valeureuses que les soucis des rues dont elle avait actuellement la charge. Ceci dit, il laissa le choix a l’adolescente: partir au Sanctuaire ou continuer à vivre sa vie actuelle.


    Ainsi commença leur périple durant lequel Talaus proposa à Zirah de devenir son maître, afin de lui enseigner tout ce qu’il savait, car ce maître avait sa propre philosophie sur le monde. Le ruissellement de l’eau, le crépitement des flammes, le craquement de la glace et les gémissements de la terre, tous ces bruits formaient un langage universel qu’elle se devait de décrypter. Ce langage deviendrait la force de ses poings et sa conviction, il en était certain.

    Un mois plus tard, Talaus et Zirah, levèrent les yeux vers le Colisée. Son entraînement pouvait enfin débuter.

    Les débuts ne furent pas aisés, de part le caractère encore sauvage, méfiant et vicieux, Zirah avait beaucoup de mal à accepter l'autorité, la hiérarchie et la cohabitation avec les autres apprenties. Elle restait une solitaire. Cependant, l’adolescente fit preuve d’une grande envie de faire ses preuves et de rendre fier celui qui a un temps soit peu crû en elle.

    L’équilibre élémentaire et basique dont croyait son maître, eut chaque jour un peu plus de sens à ses yeux.

    Le feu serait la personnification de son ambition.
    L’eau serait les deux facettes de sa personnalité, patiente et à l'écoute comme sauvage et destructrice.
    La terre serait le symbole de son endurance et de sa condition physique.

    Deux années passèrent ainsi avant qu’elle ne croise la route de celle qui deviendra plus tard sa meilleure amie. Cette jeune femme était faite du même bois qu’elle, une chapardeuse au cœur d’or qui contrairement à elle, avait su se montrer utile envers la population. Elle était accompagnée d’un jeune homme dont le sourire avait dû être greffé à son visage dès sa naissance, une boule d’énergie et d’enthousiasme. Zirah eut un peu de mal avec ce cocktail explosif, mais elle lui laissa sa chance et finit par apprécier l’énergumène à la chevelure flamboyante.

    Ce fut au bout de quatre longues années d'entraînement intensif que Talaus la considéra prête pour participer à une épreuve, qui la mènerait vers l’obtention d’une armure, même si la jeune femme si rendait pour surtout prouver sa valeur.

    Depuis le Sanctuaire comptait parmi ses rangs, un nouveau Chevalier Dragon.



Et vous, qui êtes vous ?

    Age : 28 ans.
    Votre parrain : Ma marraine est la belle Ryme!
    Avatar : Le nom du personnage de votre avatar, présenté de cette manière :
    Code:
    [b]La mienne/MOI[/b] → [i]Zirah[/i] est [b]Zirah[/b].
    Quelle est votre expérience des forums RP : Je fais du RP depuis maintenant 7 années. Ayant commencée avec du rp dessin, j'ai très vite voulu tenter celui à l'écrit. Trouvant des groupes de roleplay sur Deviantart mélangeant écrit et dessin, ce format m'a très vite plût. J'ai peu été sur des forums mais le format plus complet de ce dernier me plait de plus de plus.
    Comment avez-vous connu le forum :Bouche a oreille de la part de Ryme!





Dernière édition par Zirah le Mer 3 Fév - 10:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Zirah Chevalier du Dragon  G-bleu1800/1800Zirah Chevalier du Dragon  V-bleu  (1800/1800)
CP:
Zirah Chevalier du Dragon  G-rouge1200/1200Zirah Chevalier du Dragon  V-rouge  (1200/1200)
CC:
Zirah Chevalier du Dragon  G-jaune1650/1650Zirah Chevalier du Dragon  V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Zirah Chevalier du Dragon    Zirah Chevalier du Dragon  EmptyLun 1 Fév - 17:22
J'en perds mon latin et j'en perds mes bonnes manières !

Tu le sais déjà sur Discord, mais bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche !

Spoiler:
 



Zirah Chevalier du Dragon  Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Zirah Chevalier du Dragon  G-bleu1650/1650Zirah Chevalier du Dragon  V-bleu  (1650/1650)
CP:
Zirah Chevalier du Dragon  G-rouge1250/1250Zirah Chevalier du Dragon  V-rouge  (1250/1250)
CC:
Zirah Chevalier du Dragon  G-jaune1500/1500Zirah Chevalier du Dragon  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Zirah Chevalier du Dragon    Zirah Chevalier du Dragon  EmptyLun 1 Fév - 20:59
Zirah Chevalier du Dragon  21cd93bbff450361bd742bba7aba832f


Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ZirahZirahArmure :
...
Message Re: Zirah Chevalier du Dragon    Zirah Chevalier du Dragon  EmptyMar 2 Fév - 1:38
Je vous remercie !!!

Aussi j'aimerais faire l'entrainement de ma fille et son développement au Sanctuaire en rp chronique si cela est possible bien sur!

Sur ce j'ai terminé ma fiche ! Mais quelle fatigue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Zirah Chevalier du Dragon  G-bleu0/0Zirah Chevalier du Dragon  V-bleu  (0/0)
CP:
Zirah Chevalier du Dragon  G-rouge0/0Zirah Chevalier du Dragon  V-rouge  (0/0)
CC:
Zirah Chevalier du Dragon  G-jaune0/0Zirah Chevalier du Dragon  V-jaune  (0/0)
Message Re: Zirah Chevalier du Dragon    Zirah Chevalier du Dragon  EmptyMar 2 Fév - 2:18
Finalement, ça sera une validation nocturne, donc bonjour !

Alors, c'est une bonne fiche simple et efficace. La petite enfant des rues d'Italie, c'est sympa. Ca a été un peu le bordel là bas récemment, donc plus ou moins pendant / un peu avant son entraînement à cause d'une guerre entre Saint et Bers' + Oracle. Donc y'a de quoi intégrer quelques trucs dans ton histoire je pense.

Dommage par contre, que ça soit si peu développé, même en voulant jouer beaucoup de chose, je pense que ça aurait gagné à ne pas passer sous silence autant de chose. Mais le niveau global est très bon, donc ça reste assez fluide et plaisant à lire.

Alors, soit je valide en l'état, et on part sur un éveil 4 et ses 18 PC soit tu étoffes un peu la fin (surtout la parti au Sanctuaire, sans pour autant rentrer trop dans les détails hein) et on pourrait partir sur un éveil 5 et ses 21 PC. A toi de voir ce que tu veux faire.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Zirah Chevalier du Dragon  Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Zirah Chevalier du Dragon  G-bleu0/0Zirah Chevalier du Dragon  V-bleu  (0/0)
CP:
Zirah Chevalier du Dragon  G-rouge0/0Zirah Chevalier du Dragon  V-rouge  (0/0)
CC:
Zirah Chevalier du Dragon  G-jaune0/0Zirah Chevalier du Dragon  V-jaune  (0/0)
Message Re: Zirah Chevalier du Dragon    Zirah Chevalier du Dragon  EmptyMer 3 Fév - 3:04
On me dit dans l'oreille que les ajouts ont été fait. Rien de plus à rajouter, sinon, mais on part donc cette fois sur un éveil 5 et ses 21 PC. Bienvenue parmi nous Wink Je te rajoute donc les 300 xp qui vont avec la validation, les 30 qui viennent du parrainage, et les 50 xp pour les nouveaux joueurs, qui te fait la petite somme bien rondelette de 380 xp pour commencer Wink


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Zirah Chevalier du Dragon  Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
Zirah Chevalier du Dragon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Naos :: Présentations :: Saints-
Sauter vers: