Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 Finale : César vs Endymion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyJeu 4 Fév - 15:06
Vous posterez à la suite pour le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge900/900Finale : César vs Endymion V-rouge  (900/900)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1500/1500Finale : César vs Endymion V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyJeu 4 Fév - 22:01
Retour vers le passé








Spoiler:
 

Le grand jour était enfin venu.
Si on m'avait dit que je parviendrais à atteindre la finale de ce tournoi, j'aurais probablement éclaté d'un rire spontané. Pourtant... Le résultat était bel et bien là, et le destin fort ironique.
Au fil des jours, j'avais pu entendre des bruits me concernant. Une popularité grandissante, visible notamment par les innombrables propositions indécentes reçues, et les nuits de débauche épuisantes lors desquelles j'en venais presque à refuser des participants.
Mais ma gloire et ce prestige cocasse n'étaient que pansements sur une jambe de bois, tant les derniers évènements ternissaient mon humeur intérieure.
Et le matin du combat final, une certitude aussi morose que motivante s'était imposée à moi.
Un légat défunt, un dieu muet et aveugle, et bien peu d'amis sur place pour m'encourager sans arrière-pensée.
Cet affrontement serait le mien. Mon cri, mon défi au monde. Un doigt d'honneur envers celles et ceux qui se moquaient du pirate dépravé et alcoolique.
La perspective de revenir à l'arrogante Atlantis auréolé de mes exploits martiaux serait la cerise sur le gâteau.
Aussi, ce fut avec enthousiasme et une faim insatiable de victoire, que je pris la direction de l'arène, à l'heure prévue.
Sous les vivats, les bouquets de roses, les applaudissements d'un public conquis que je pris place sur le balcon réservé.
Mon adversaire du jour était... César.
Un nom familier, un visage connu, surgit d'un lointain passé. Une hyène, qui avait eu l'audace de m'attaquer aux cotés de Kostas, alors que je venais leur proposer un arrangement mutuellement profitable. Aucun honneur, ni respect. Aucune retenue.
Avait-il changé en bien avec les années ? Peu probable. Mais le fait d'avoir survécu tout ce temps restait presque un exploit, vu le bonhomme bas de plafond dont je gardais le souvenir...
Et sur cette pensée amusante, je déployais mon cosmos avant d'animer ma fidèle marionnette, à mon effigie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge750/750Finale : César vs Endymion V-rouge  (750/750)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1350/1350Finale : César vs Endymion V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyVen 5 Fév - 14:35
Alors voilà, on me tire de ma prison pour une dernière fois. Pour la finale de ce tournoi d’abruti. À vrai dire, la finale que je voulais a déjà eu lieu. Mon combat contre Zvezdan, ma victoire sur le fil. Cela ne fera qu’ajouter au grief qu’il a déjà contre moi et sa volonté de me tuer. Après tout, peut-il vraiment laisser vivre quelqu’un capable d’une façon ou d’une autre, de prendre le dessus face à lui, du moins, dans notre propre camp ? Non. Mais c’est bien ainsi. Que ça soit lui qui me tue et qui arrache de ses propres mains ma tête. Ça serait douloureusement approprié ! Alors on me traîne discrète à travers la ville, de la forteresse à l’arène. J’ai vu le regard de mes gardiens changés, du mépris à la peur. Et je le savoure. Ils savent maintenant, le genre de monstre que je suis, le genre de créature que je peux devenir et ils ont peur d’affronter le monstre et son sang. Ils ont raisons, je les répugne plus qu’autre chose, mais ils ont peur.

Finalement, nous arrivons dans l’arène. Peut-être un peu plus de monde que pour les autres combats. Voyons pourquoi ils sont là. On relâche suffisamment mes chaînes pour laisser à ma magie le temps d’opérer. Je me place et j’appelle alors le dragon. Ma cuirasse prend place et ses plaques de métal rouge se glisse doucement sous ma peau. M’arrachant quelques petits gémissements. Et je sens son mécontentement. Je sens qu’il n’est pas content et qu’il a compris ce que je m’apprête à faire. Alors je le mate. Je le remets à sa place et j’étouffe sa chanson. Je lui montre qui est le maître. Je lui fais comprendre par la seule langue qu’il parle : la violence, que ce n’est pas lui. Ceci fait, je me concentre sur la poupée et vais lui donner une nouvelle forme. Je pousse mon esprit plus loin encore, au point où, nous ne sommes plus qu’un et où je ressens son existence, sa chanson en quelque sorte. Une créature étrange, sans réelle forme, une argile de cosmos qui ne demande qu’à être manié.

Sur l’arène, dans le sable, naîtra le sang. De rien, il prendra forme, d’un rouge brillant et sombre. Distordant l’air autour de lui, comme si le sang n’était fatalement que l’incarnation de la douleur. Car c’est ce à quoi je donne naissance là. Doucement, le sang se lève, filament de vie qui se dresse pour prendre forme. Crée la complexe structure d’une protection sacrée recouvrant ce vide qu’elle semble tant faire souffrir par sa simple présence. Presque fantomatique, je prends forme et voilà le premier jet de ma cuirasse à venir, de celle que je créerais dans le sang et la douleur de ceux qui seront choisit pour lui donner naissance. Mais un artiste a besoin de croquis après tout. Alors voilà, observe, toi qui passes plus de temps à baiser ta sœur qu’à regarder le monde d’au-dessus, celui qui dépouillera ton corps factice de sa dignité. Observe, celui qui, un jour, viendra tout prendre. Celui qui arrachera le sang de tes êtres chers devant tes yeux pour le simple plaisir de la douleur. Voilà le monde que je te promets, que je leur promets à tous.

J’entends le silence des spectateurs. Je ressens leur dégoût. Ensemble, nous irons loin, car vous ne serez pas oublié, peuple de Camelot, le baiseur de chèvre dieu de la guerre viendra pour vous. Comme il vient pour tous, car guerre et mort marche main dans la main. Bientôt, votre cité sera réduite à feu et à sang et je boirais ce sang pour lui donner une nouvelle vie. Je serais celui qui donnera la vie dans la guerre. Mais je mourrais avant, pour le bien de tous.

Création de César:
 


Cuirasse du Mushmahhu:
 


You needed a touch of madness to do it. You can't have a masterpiece without madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge900/900Finale : César vs Endymion V-rouge  (900/900)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1500/1500Finale : César vs Endymion V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyVen 5 Fév - 20:30
Rancœur









Le voici donc…
Entravé, enchaîné comme une bête. Je haussais un sourcil mi-amusé, mi-étonné face à l’arrivée bien étrange de mon adversaire. Avait-il sévi à ce point, en si peu de temps ? Eh ben… Le combat risquait d’être particulièrement amusant.
Bras croisés, mon image attendit patiemment que César impose son cosmos à son pantin, ce qu’il fit avec un certain panache.
Là où j’affichais une certaine sobriété, le Berserker eut le don d’écœurer le public par l’étalage d’une créature aussi grotesque qu’effrayante.
Du sang, de la chair, du métal… De l’esbroufe de bas étage. Mais si César était parvenu jusqu’en finale, il méritait assurément sa place.
Le beau et la bête. Voilà le titre qu’aurait pu arborer ce combat, qui resterait à coup sûr dans les mémoires des observateurs présents.

Je ne me serais vraiment pas attendu à te croiser en finale… Le destin est décidément bien comique, César. L’affiche est belle, mais cette fois, tu n’auras pas un petit camarade à tes cotés. Un combat honorable, cela doit te hérisser le poil…

Une boutade ponctuée d’un rictus mauvais. Je nourrissais encore une vive rancœur pour la mésaventure vécue face à ce couard de Kostas et César, voilà trois ans.
Sans attendre, à peine le gong résonna, que mon cosmos balaya l’arène, pour répandre une aura mortifère. Étouffante. Et ma fidèle Faucheuse émergea de la nappe obscure, afin de frapper le sol de son arme.
Deux autres cartes en main, je les projetais dans les airs, invoquant une étoile filante et une figure féminine à la mine sévère, qui eurent tôt fait de déchaîner leurs pouvoirs sur ma proie.

Alors, César ? Quel avenir les astres te réservent ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge750/750Finale : César vs Endymion V-rouge  (750/750)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1350/1350Finale : César vs Endymion V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptySam 6 Fév - 5:11
Il a l’air de m’en vouloir. Je lui ai fait quelque chose à cet enculé ? Je veux dire, vu sa tronche, j’ai sûrement du baiser sa femme ou sa sœur, avec un marina, sûrement la même chose. Mais je veux dire, il a l’air de m’en vouloir pour quelque chose. Mais pas moyen de me souvenir quoi ? Après, est-ce que je devrais me faire des cheveux blancs pour tous les enculés que j’ai pu un jour insulter ou à qui j’ai pu faire des trucs à un moment dans ma vie ? Non ! Absolument pas ! Ca semble l’occuper, l’embêter même, mais moi, de tout ça, je m’en branle. Il s’agite, il joue. Mais est-ce qu’il a ce qu’il faut pour m’intéresser. Après tout, il a très bien pu arriver jusqu’ici en jouant avec le zob des Ligures qui auraient voulu se taper contre lui. Aux règles de ce jeu-là, personne ne gagne. Je me demande d’ailleurs s’ils vont vraiment jouer le jeu. S’ils vont vraiment me laisser gagner ce tournoi où s’ils vont montrer leurs vrais visages à tout le monde…

Son cosmos semble donner vie à des fantasmes. Décevant. Je ne sais pas à quoi je m’attendais. En réalité, j’ai eu de la chance jusqu’à lui, j’ai toujours affronté quelqu’un de digne, plus ou moins. J’ai toujours pu tester les limites d’un élu d’Arès. Et voilà la première fois que je danse avec un étranger consanguin. Alors il croit comprendre la mort et ses symboles ? Mais la mort marche avec la guerre. Et j’en suis un fragment. Alors je ne bouge pas. Ombre et sang font face à la faucheuse. Stoïque, immobile. Comme si fatalement j’étais déjà mort. Mais pas encore. Mais je ne peux retenir un rire moqueur et méprisant. Comment peut on être aussi con sérieux ? L’avenir ? Mais je n’en ai pas d’avenir ! Je n’en veux pas ! Qu’il accuse en se pensant juste. Qu’il s’enchaîne dans l’espoir et l’avenir. J’aimerais simplement pouvoir doucement enfoncer ma lame dans ses entrailles et lui lécher le visage pendant que ses entrailles se vident de leur contenu et qu’il couine comme une truie. Plus tard. Alors, je lui dis d’une voix d’outre-tombe en provenance de ma douleur humanisé :

« - Qui es-tu putain de bordel de merde ? On se connaît ? J’ai enculé ta fille devant ta mère ou quoi ? »

Au moins, je serais fixé comme ça. Enfin, c’est pas tout d’être poli, Zvezdan serait fier de moi, faut se taper dessus aussi ! C’est pas que j’en ai rien à foutre de sa réponse, mais… complètement ! Où j’en étais déjà ? À oui ! Cogner sur ce sac à merde ! Alors je tends l’arme que j’ai dans les mains et le sang qui s’était rependu sur l’arène doucement commence à prendre vie. De nouveau, mes enfants vont naître dans la poussière et les morceaux brisés des précédentes joutes. Une place merdique parfaite pour eux, un destin funeste à l’image de leur vie aussi brève que passionnelle. Le sang se lève, comme un rat obéissant à son flûtiste et cet être sans forme vient me rejoindre et me compléter. Déjà, les dégâts qu’il avait causés ont diminué. Réduit à moitié de ce qu’il aurait dû être quasiment. Et leur requiem de la vie ne s’arrête pas simplement. Le déjà me quitte, coulant à grosse goutte, épaisse et visqueuse sur le sable.

Mes créatures se lèvent alors, mes petits monstres changeant en permanence à la forme grotesque et obscène, mes créations voué à mourir, mes enfants de liberté fondent sur mon adversaire. Le but ? Et bien il est simple. Nous unir. Faire couler son sang pour qu’il rejoigne le mien. Briser son corps, faire couler le carmin par tous les endroits possibles et le ramener à ma volonté, l’ajouter à notre vie et créer à partir de lui. Alors, les dents, les griffes, les cornes, les appendices des choses du sang se font d’abord tranchants, voulant couper son corps. Puis, après s’être normalement acharné sur lui, les voilà sûrement devenir plus mordant. Leur but-là n’est plus de trancher mais de déchirer, de simplement écarter la peau du reste, de briser la continuité des vaisseaux sanguins. De voir le sang verser et pouvoir se vôtre dans le stupre éphémère dans ce carmin ajouté aux leurs. Union bestiale et contre nature. Mais on ne peut y refuser au sang, le sang prend. Il prend jusqu’à ce qu’il ne soit plus, jusqu’à ce qu’il ait rejoint la mort. C’est toi, chien, qui l’a invoqué vers nous, la faucheuse. Et moi, j’ai accepté la mort. Je l’attends avec impatience.

Simplement une question de temps. De quand, de qui et de comment, n’est ce pas ?



Cuirasse du Mushmahhu:
 


You needed a touch of madness to do it. You can't have a masterpiece without madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge900/900Finale : César vs Endymion V-rouge  (900/900)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1500/1500Finale : César vs Endymion V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyDim 7 Fév - 10:41
Prendre des nouvelles









Il est drôle, ce brave garçon.
Un peu couillon, mais drôle.
Je ne peux lui nier un certain sens de la mise en scène, dans le genre glauque et répugnant. Et vu les cris du public, sa tentative d'attirer l'attention est couronnée de succès.
Sans broncher, il encaisse la morsure de mes arcanes, tel un martyr avide de souffrance. Ma foi... Si cela peut lui faire plaisir...
A sa question vulgaire, j'oppose un rictus narquois.

Si tel avait été le cas, l'aurait-elle seulement remarqué ?

Vu l'individu présent sous mes yeux, je voyais mal comment sa virilité pouvait causer autre chose que du dégoût. M'enfin... Restait-il seulement une part d'homme en lui ?

Quelle déception... C'est à ton ami Kostas que j'aurais eu envie de faire bouffer le sable de l'arène. Pas à une seconde main. Est-il seulement encore en vie ? Il faut dire que les Saints vous ont collé une belle raclée...

A vrai dire, savoir le berseker pénible mort et enterré ne me tirerait pas une larme. Mais j'étais un homme curieux. Et doté de bons réflexes. Aussi, lorsque les immondes créatures de César se lancèrent sur mon pantin pour en absorber la vitalité afin de nourrir leur maître décérébré, elles ne rencontrèrent qu'une vague illusion goguenarde.
Ma copie réapparut dans un recoin de l'arène, aux cotés d'un magicien sombre, bâton pointé vers notre cible commune. Et un rayon de ténèbres fusa au moment où la Mort revenait déclamer sa sentence. Une main s'empara de la cheville de César pour l'emporter dans le néant.
Le combat serait délicat, je le savais. Mais tout allait se jouer sur la durée. Tenir, calculer l'effet minutieux de chaque coup reçu ou donné. Et tout de même... Faire rêver le public ! Ou cauchemarder, dans le cas de César.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge750/750Finale : César vs Endymion V-rouge  (750/750)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1350/1350Finale : César vs Endymion V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyMar 9 Fév - 18:20
Pourquoi toujours doivent-ils répondre comme ça ? Comme si attaquer quelqu’un sur la taille de sa queue c’était original. Bon, je dois dire que parler de baiser sa famille, plusieurs fois, c’est pas non plus original. Certes. Mais quand même, c’est la réponse qu’on va sortir à chaque fois face à ce genre de pique ? Les gens sont vraiment d’une tristesse putain c’est terrible ! Alors, l’ombre se paie d’un sourire qui déforme son visage, étire ses traits fantomatiques et effacés. Elle étend le sang entre le solide et le liquide qui nous constitue. Et je lui réponds simplement :

« - Oui, tu as raison. Les deux auraient été morte avant que je les baise. »

Et qu’est-ce qu’il me jacte ensuite ? Kostas ? Mais je suis sensé connaître ce cas à merde ? Attends… le nom me dit quelque chose. Pense César, c’est peut-être important. Même si j’en doute. Vu sa dégaine de vendeur de tapis, à part se taper le commis dans un placard, il doit pas faire grand-chose celui-là, mais sait on jamais. Je crois que c’était un connard qui a canné quelque part. Sûrement en Italie. C’est là que sont morts beaucoup des connards. Les autres ont été bouffé par le dédale et j'me souviens pas de lui. S’il pouvait parler des trucs importants, genre des cuirasses, au moins, je saurais m’en souvenir mais là…

« - Quoi, tu voulais le sucer et il est plus là ? Il a chié dans tes bottes pendant que t’étais parti ? T’as baisé sa femme ? En quoi t’es sensé me concerner ? »

C’est vrai ça, je suis pas sorti de mon trou à merde pour te lécher les couilles moi. Je suis venu pour te les arracher et te les faire bouffer. Et au passage arracher ma peau, pour mon propre plaisir, car c’est putain de marrant. Le dragon n’est pas content, je l’entends gronder et déjà ses esprits passent de nouveau à l’attaque. Toujours celui qu’il a invoqué précédemment qui continue son œuvre de sape. C’est un pouvoir intéressant. Je sens aussi mon énergie aspiré vers lui. Au final, nous sommes plus similaires que tu ne le penses, reste à voir lequel de nous deux va boire l’autre le plus. Tu ne seras pas capable de me tuer, dès lors… pourquoi je suis venu ? J’agite alors le bras pendant que ces esprits dansent. Le premier cherche à frapper mais une bête de sang se forme alors et se jette sur lui. Elle le dévore, le possède, c’est sale, sinistre, immonde. Le reste, je me gorge de ses goûts et je sens ma puissance renforcé. Alors dansons.

J’ouvre ma main et dans cette dernière le sang prend forme. Il devient solide, objet, arme de mort et non plus porteur de vie. Dans ma dextre, une javeline apparaît ? Je la lance dans la direction de mon adversaire. Et au moment de l’impact, cette dernière d’exploser, comme une série de petit fils tranchants et barbelés à l’intérieur de sa blessure. Voilà qui devrait l’occuper pendant que je donne naissance à ces autres partis de moi. De nouveau, mes enfants naissent. De nouveau, ils fondent sur lui pour chercher à trancher son corps et simplement faire couler son sang. L’intérêt est là : user son corps, puis boire ce qui en découlera. Bientôt, viendra mon heure et celle du sang. L’aube sera rouge ou ne sera pas. Il est moins amusant que Zvezdan, incapable de tuer, mais nous sommes le même genre d’animal, toi et moi. Irrésistible et méprisable. Mais si moi, je suis le cafard capable de survivre à tout, toi, quelle vermine incarnes-tu ? La tique qui suce le sang ou le désagréable morpion dont on veut se débarrasser mais qu’on ne fait que partager ? Peut-être, fatalement, que la réponse à cette question en dira long sur toi. Si tu seras digne ou non que je t’apporte la lumière si d’aventure nos pas se recroisent. Si d’aventure, la mort nous guide de nouveau l’un dans l’autre.



Cuirasse du Mushmahhu:
 


You needed a touch of madness to do it. You can't have a masterpiece without madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge900/900Finale : César vs Endymion V-rouge  (900/900)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1500/1500Finale : César vs Endymion V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyMar 9 Fév - 22:00
Poupée de cire, poupée de sang









Riposte et esquive, attaque macabre ou mystique, nous dansons sur le même rythme, et j'oppose à sa sauvagerie sanglante ma désinvolture.
Le public se régale, et oscille entre cris d'encouragement et d’écœurement. Autant César que moi produisons l'effet que l'on attend de nous.
Vampire contre tique. Belle affiche.

Nous sommes donc d'accord sur un point ! Mais quel intérêt de chevaucher un cadavre ?... Les vivants gémissent, se tordent, ruent, pleurent ou rient... Franchement, se faire une chair morte doit être d'un ennui navrant.

Que pouvais-je attendre d'autre d'une bête manipulant le sang, les rats et autres joyeusetés du genre ? Là où César use des arts de la chair, je réplique par les esprits et la sorcellerie. Reflet l'un de l'autre, au demeurant. Beauté et laideur, grâce et furie.

Une vieille rancœur à régler... Mais vu comme tu parles d'un ancien camarade, je suppose que les vers doivent le ronger depuis un moment.

Dommage. Je lui aurais bien saper lentement ses forces, avant de lui trancher la tête pour la planter à l'entrée de mon pilier. Enfin... Les saints avaient peut être fait le travail à ma place.
D'un œil blasé, je vois César utiliser une même arme contre moi. Croit-il que l'acharnement paye ? C'est me sous-estimer. Aussi, je me contente de déployer un nuage de cartes acérées qui viennent me protéger des enfants de mon adversaire, avant de fuser dans sa direction, afin de lui rendre la pareille, alors que sa javeline vient meurtrir les chairs de mon pantin.
Une distraction nécessaire pour laisser le temps à la Justice de rendre son verdict. Et en pointant de nouveau son doigt sur sa proie, elle en scelle le sort. Afin de me nourrir du prix expiatoire qu'elle aura jugé bon.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge750/750Finale : César vs Endymion V-rouge  (750/750)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1350/1350Finale : César vs Endymion V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyMer 10 Fév - 15:10
« - Il y a quelque chose d’apaisant dans le froid. »

Le confort de la mort, qu peu peuvent vraiment comprendre. Mais ce n’est pas là le but du débat. C’est celui de s’arracher la peau pour la voir se reconstituer. De se trancher les membres pour voir qui saura les faire repousser le plus rapidement. À ce jeu-là, je suis fort, très fort. À vrai dire, je n’ai pas rencontré ce gens capable encore se jouer sur le même terrain que moi. Il s’en approche. Il a en lui l’âme du cafard mais ce n’est pas celui capable de survivre à tout et je vais lui montrer là. Déjà je vois se dessiner les faiblesses de son pouvoir. Le pire, dans cette affaire, c’est cet attachement aux choses sans intérêt. Kostas… J’avais oublié le nom de cet animal stupide. Je m’en su souvenu brièvement et rapidement il retournera dans l’oubli. Pourquoi tous cherchent à ce point à s’enchaîner ? Se priver de liberté et rajouter encore et toujours des chaînes ? Sont-ils tous plus heureux au fonde de la grotte à regarder les ombres ?

Je ne prends même pas le temps de lui répondre, c’est vraiment sans intérêt. Je ne sais même pas comment il est mort, mais je sais que c’était mérité. Je le regarde se débattre contre mes enfants, se défendre de leurs lames. Je le regarde attaquer de ces cartes sans force, sans volonté. Je tends une main devant moi et le sang qui me compose devient solide et part dans toutes les directions pour transpercer ses cartes. Puis, les vecteurs de sang métallique se rétractent et retournent retrouver leur place à l’intérieur de nous. Je laisse le doigt de sa justice risible me frapper. Ce n’est pas le premier à vouloir me punir d’un crime que j’aurais pu commettre. Mais je chie sur la justice, principe qui n’existe pas vraiment. Encore et toujours des chaînes dont les gens se servent pour se cacher du monde, voilà ce qu’est la justice.

Ce combat doucement mais sûrement commence à me lasser. Il n’essaie même pas d’être efficace. On dirait plutôt qu’il cherche à me lécher les couilles qu’à vraiment me tuer. Où est le plaisir si on ne peut pas lire sa fin dans les yeux de ses adversaires ? Non. Je pense que le problème ne vient pas forcément de lui. Comment pourrais-je retrouver me réchauffer de nouveau après avoir dansé en enfer directement avec Zvezdan ? C’est sûrement ça. Il n’a pas la volonté d’exploser ma tête contre le sol. Juste parce qu’il peut, juste parce qu’il en a envie. Ça me rend triste un peu. Je me demande quand je mourrais… Alors il est temps de lui montrer. Il est temps de lui faire comprendre.

Je frappe mes deux mains l’une contre l’autre et elle semble se fondre en un seul long tout reliant les deux moitiés de moi même. Il pourra alors ressentir à l’intérieur de lui les changements et cette fois, c’est lui qui servira de mère à l’un de mes enfants, au notre. De son sang versé, de son sang craché, de son sang gardé, naîtra une figure étrange. C’est toujours curieux de voir la forme que prend ce pouvoir, il va chercher au fond des gens, se saisit d’eux avec violence et les laisse face à une partie d’eux même qu’ils ne veulent pas voir généralement. Il est l’incarnation du mensonge qu’il se raconte, cette vérité qu’ils ne veulent pas voir. Alors montre moi, Endymion, les mensonges que tu te racontes à toi-même, ta vérité chargée de tes pouvoirs. Et pendant que notre enfant te regarde, je me glisse dans ta tête.

Tu pourras sentir ma présence aux frontières de ton esprit. Violente. Dure. Elle impose sa douleur et nous la partageons. Je te montre une partie de mon monde, des limites infini de mes horizons. De cette obsédante douleur qui bat toujours au rythme de mes pulsations dans un coin de ma tête. On ne peut pas vraiment y échapper. Alors, on fini par s’y oublier et par y prendre plaisir. Mais tout ce sang ne me fait pas oublier le plus important, de nouveau, je fais naître d’autres enfants. Plus informe et abjecte que les précédents et déjà ils te foncent dessus. Cette fois, ton sang, ils vont pouvoir le faire leur et prendre leur dû sur ton corps. Vois ce que tu vas devenir. Vois le destin qui sera le tiens le jour où, sans cette carcasse, je finirais par te trouver. Je vais ouvrir ton ventre moi-même et plonger mes mains dans tes entrailles et voir combien de temps tu peux supporter ça. Seigneur j’en ai une demi-molle encore !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge900/900Finale : César vs Endymion V-rouge  (900/900)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1500/1500Finale : César vs Endymion V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyMer 10 Fév - 21:56
Trois cartes









A l'observer, je finis par comprendre que nous sommes deux reflets, usant d'armes similaires. Une rareté.
Là où je vampirisme la vie pour prolonger la mienne, il la picore afin de semer la mort.
Il veut périr dans le sang et le carnage, là où je renais, avide de croquer la pomme de mille délices.


Dans ce cas, la main glacée de la mort est ta seule promesse de repos...

Pour un peu, je le plaindrais. Tant de souffrance, tant de perdition chez un être vivant... Quelle torture. Et à ce propos, je découvre l'ampleur de son mal, lorsqu'il parvient à me le communiquer via un lien mental fort désagréable.
J'encaisse, je subis, je savoure aussi le sel de cette rencontre. Car le temps passe et trépasse, donnant à l'un comme à l'autre un certain avantage. Mais un sourire finit par m'échapper. Il semble partager le même acharnement, la même assurance que mes précédents adversaires. Et mon lien avec mes esprits semble lui offrir la certitude d'un atout.
J'ai résisté au chant d'un ange, aux crocs d'une lionne, à la lance d'une furie et même à l'essence du chaos. Pourtant, tous me croyaient trop hautain, trop subtil pour l'emporter.
Une fois les coups de César reçus, je déploie trois cartes qui viennent danser au dessus de ma tête, face retournée.

Le temps nous échappe, mais la destinée m'appartient... Quel revers vas-tu subir avant que le gong ne résonne, pour interrompre notre danse ? J'hésite... Tu m'inspires tant, guerrier de sang et de rage.

Puisqu'il se nourrit de mes créations, autant ne pas gaspiller mes forces. Pour l'instant, du moins.
Amusé, narquois, je projette sur le fat une nuée de cartes aux rebords acérées, avant de faire léviter ma rapière, pour le prendre à revers. Projectiles ou lame avide, à lui de choisir.
Ce combat est passionnant, et j'entends déjà le dragon des mers s'éveiller, affamé de cette proie. Aurais-je le temps de lui offrir son dû ? Ce tournoi reste une course d'endurance, dans une fraction de seconde.
Car lorsque la danse martiale prend corps, les instants deviennent éternité.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge750/750Finale : César vs Endymion V-rouge  (750/750)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1350/1350Finale : César vs Endymion V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyVen 12 Fév - 15:26
La destinée ? Autant de fil qu’il faudrait trancher. La possession, autant de choses dont il faut se débarrasser. Tu n’as rien, tu n’es rien. Un esclave, tout au plus, qui caresse des doigts une réalité que tu ne toucheras jamais. Un aveugle qui cherche à voir mais qui ne saura jamais capable d’ouvrir les yeux. Ce monde est vide, l'infâme me fatiguent. Il ne mérite pas le temps que je lui consacre. Cet endroit ne mérite rien d'autre que la ruine. Je suis si là, si fatigué. J’ai compris la réalité et j’ai contemplé ma dernière chaîne. Je sais ce qu’il me reste à faire pour la briser, pour être libre. Bientôt mon heure viendra. Bientôt je serais libre et débarrasser des aveugles. Leurs cris vont me manquer et leur douleur sera oubliée. Les chansons ne seront plus fredonnées et les notes seront oubliées. Mais c’est une bonne chose. Les chansons sont aliénantes. Des chaînes qu’il faut briser aussi.

De nouveau, foison de vecteur de sang qui viennent briser ses cartes. Son jeu est grossier. Mais sa rapière ne fera pas de mal à ma forme de sang alors je la laisse simplement pénétrer mes chairs. La douleur est risible, la souffrance inexistante. Je sans le carmin vibrait et me revenir. Je sens mes forces se reconstituer à mesure qu’il frappe. Puis, le sang qui a formé les flèches qui sont venu stopper ses cartes ne s’arrête pas et continue leur chemin vers le sable. Me voilà débarrassé de lui. Et déjà le sable de l’arène boit le sable et le souille. Formant cette boue infâme forte du coeur battant de l’être. Mais ça ne s’arrête pas là. Puis, le sang qui a formé les flèches qui sont venu stopper ses cartes ne s’arrête pas et continue leur chemin vers le sable. Me voilà débarrassé de lui. Et déjà le sable de l’arène boit le sable et le souille. Formant cette boue infâme forte du coeur battant de l’être. Mais ça ne s’arrête pas là.

Et déjà, dans une parodie à cheval entre le rire dément et le vagissement de bébé, ils fondent sur ce piètre dragon. Ils font d’abord chercher à le pénétrer. À faire rentrer, par tous les moyens, une partie de leur essence dans son corps, puis, la deuxième vague de prendre l’aspect tranchant du métal et d’encore et toujours faire couler son sang pour s’y vautrer de nouveau.Et toujours je prends m'ont dû. Toujours je ressens sa douleur, ma douleur dans son crâne et j’en titre de la vitalité. Je vois son sang s’écouler sur le sol et il renforce ma forme. Mais bientôt ce jeu d’idiot sera terminé, il ne reste plus grand temps dans le sablier. J’aimerais m’emparer de l’avenir, du destin de ma mort à venir. Trouver les graines du sablier. Lui dire qu’elle n’est pas obligée de s’en aller



Cuirasse du Mushmahhu:
 


You needed a touch of madness to do it. You can't have a masterpiece without madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge900/900Finale : César vs Endymion V-rouge  (900/900)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1500/1500Finale : César vs Endymion V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyVen 12 Fév - 21:21
Valse de mort









Dansons encore et encore. Valsons jusqu'à ce que sonne le glas de notre spectacle.
Car nous ne combattons pas. Nous offrons une prestation.
Le Bel et la Bête, voilà ce que nous sommes pour le public qui se régale de nos échanges plus spectaculaires que mortels. Car César, toi et moi sommes du même bois : affaiblir, picorer, meurtrir, nous nourrir de la vitalité perdue de l'adversaire. Vampires que nous sommes. Moi le Diable à visage d'ange, toi le damné avide de sang.
Dans mon dos, les trois cartes vibrent à l’unisson, n'attendant qu'un signe de ma part pour dévoiler leurs pouvoirs uniques. Laquelle utiliser ? J'observe tes gestes, et un fin sourire étire mes lippes. J'hésite entre deux, avant de trancher.
Je laisse ton sang venir en moi, avant de le brûler de l'intérieur, d'autant de sorcellerie que le permet mon propre fluide vital. La magie est mienne, elle coule dans mes veines et qu'importe cette brève souffrance dont tu m'abreuves, elle n'est rien. Avant que ta créature de cauchemar ne me cause le moindre dommage, je m'abandonne au bon soin d'un chariot divin, pied de nez à ton cher Arès, et effectue un tour d'arène pour la plus grande joie du public.
Un regard vers toi, une promesse, et de nouveaux un vol de cartes tranchantes et ma chère rapière viennent t'assaillir, te dévorer par le métal et le papier ensorcelé.
Alors que je repose pied sur le sable souillé de tes stigmates, je te défie pleinement d'un regard affamé. Une lueur reptilienne où brille l'ultime malveillance, si étrangère à mes traits d'ange.
Mes pensées se tournent vers mes précédents combats, mes victoires sur le fil du rasoir. Mais aussi en direction d'un traumatisme, d'une humiliation encore vivace...
Brièvement, à la place de ton pantin écarlate, je pose l'image d'un chevalier noir, muni d'une terrible lame. Un lâche guidé par trois volontés qui subit mes coups sans broncher, sans crier, sans se plaindre, avant de s'enfuir à la première occasion venue.
Et ma haine s’accroît, enveloppant mon corps d'une aura ténébreuse. Le dragon gronde, et m'inonde de son appétit bestial. J'ai faim. De vengeance. De laver mon honneur. De rendre un ultime hommage à mon légat tombé au combat sous mes yeux. D'exorciser mon impuissance à projeter l'âme damné de son assassin dans les limbes, pour qu'il y souffre à jamais. J'entends encore le cri de Calypso. Je vois le faciès figé d'Orpheus. Je lis l'horreur sur les traits d'Aurora.
J'ai failli. J'ai échoué lamentablement, ce soir là. Alors, j'ai soif de me racheter à mes propres yeux. Mon aura de mort s'amplifie, révélant brièvement la noirceur endormie du Diable que j'oublie d'être depuis quelques temps. Et ce dernier tire sur la chaîne de ma retenue. Quel dommage que ce combat ne soit qu'une vaste mascarade. J'aurais pris tant de plaisir à te détruire, César... Non par ta faute. Mais pour te permettre d'expier la culpabilité d'un autre. D'une proie qui a échappée au dragon des mers.
Déjà les Ligures approchent pour annoncer la fin de notre étrange affrontement.
Le public semble au comble du bonheur. Mission accomplie, qu'importe le résultat.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge750/750Finale : César vs Endymion V-rouge  (750/750)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1350/1350Finale : César vs Endymion V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyDim 14 Fév - 19:11
Oui, comme je pensais, cet homme qui se rêve en dragon est un idiot. Un incapable et l’ombre qui le hante semble être le fruit de cette incapacité à savoir réellement frapper. Se penser dragon, c’est autre chose que de l’être vraiment. À vrai dire, nous avons ça en commun, toi et moi. Je ressens l’étrange aura qui émane de la chose infâme de métal que tu portes et que tu appelles écailles. Je n’aime pas cette musique. Elle est répugnante. Mais elle a quelques notes communes avec celle de mon dragon. Et je peux te dire que la différence et là. Tu rêves de faire mal, mais tu n’en as pas la force. Tu te penses vicieux, mais tu ne connais rien du vice. Tu penses marcher sur un fil hors de la morale et de la norme, mais tu ne fais que suivre un hédonisme débridé, volontairement outrancier mais pourtant si loin de la vérité. Tu te caches derrière tes petits crocs. Tu rêves de prendre tes ailes et de voler. Tu rêves d’être un dragon mais tu ne le seras jamais. Je ne veux plus moi, être un dragon, je l’ai déjà été, contre Zvezdan. Et je me suis débarrassé de tout ce qui t’enchaîne, petit homme. Alors savoure la victoire de tes petites dents et contemple les échecs à venir qui viendront te ronger dans leur entièreté.

Encore et toujours, mon sang répond à son attaque sans intérêt. Encore et toujours, le même résultat. Si nous jouions ce jeu plus longtemps, il y perdrait, il le sait. Mais il est temps de lui offrir la victoire. Alors dans un affrontement réel, le résultat aurait été différent. Je ne peux me retenir d’exploser d’un rire chargé de mépris devant la haine qui habite ses yeux. Qui parle de haine quand il n’essaie pas de la traduire ? Personne. Pathétique petit être, esclave de tes convenances et des autres, plutôt que de tes propres désires. Oui, fatalement, nous sommes pareils, toi et moi. Nous cherchons à nous abandonner mais moi, j’ai réussi à trouver l’oubli ou tu ne fais que le toucher du doigt. Tu refuses de voir la vérité alors que tu sembles capable de la toucher du doigt. Mais tu dois faire parti de ces aveugles qui préfère garder les yeux fermé plutôt de prendre le courage de les ouvrir. Alors dansons une dernière fois.

J’envoie mes enfants prendre leur dû, une toute dernière fois…



Cuirasse du Mushmahhu:
 


You needed a touch of madness to do it. You can't have a masterpiece without madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge900/900Finale : César vs Endymion V-rouge  (900/900)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1500/1500Finale : César vs Endymion V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyDim 14 Fév - 21:13
Vivre, survivre








Spoiler:
 

La fin approche. Elle est là. Et le gong résonnera d'ici quelques secondes, à peine.
César oscille entre moquerie et désillusion. Il a été défait, et il le sait. Les mâchoires du dragon des mers se sont refermées sur lui, avant que ses mignons de sang n'impacte trop ma marionnette.
Ce combat n'en était pas un, et je peux comprendre la frustration d'un guerrier avide de rage et de mort.
Je n'étais pas là pour tuer, mais uniquement pour durer. Et pour faire trembler, rêver, bondir et rugir.
Et alors que l'ultime assaut sanguinaire de César se dirige vers mon pantin, ce dernier effectue un simple mouvement de main.
Aussitôt, la carte centrale du trio attentiste se retourne, dévoilant mon arcane ultime : la tour de Babel.
Symbole même de l'inatteignable.
Et l'ensemble de mes cartes vient me protéger en partie de la douleur dont je me régale.
Car sous l’œil vigilant, inquiet du public, ma figure se fige, avant de se dresser, déclenchant aussitôt une avalanche de vivats.
Cette victoire n''est pas pour Orpheus. Ni pour Nimue, et encore moins pour Atlantis et ses nobles. Non, elle m'appartient. Et je lève les bras, offrant à la destinée une accolade de réconciliation.
Saints, Oracles, chevalier masqué et même sauvages d'Arès... Aucun ne m'a fait mordre la poussière.
Un coup de chance ? Peut-être bien, mais seul le résultat compte. Et je souris, j'éclate de rire du haut de mon balcon, heureux d'être encore vivant et de pouvoir briller. Qu'importe quand la faucheuse viendra réclamer ma tête.
Aujourd'hui, je fête la vie. Non le chagrin, le deuil, la dévotion ou la loyauté.

Alors, dieu des océans ? Regrettes-tu d'avoir donné une écaille à un batard ? A un sans impur ? C'est en ton nom que je brille. Ainsi, je te paye ma dette. Ma victoire est celle de ta sagesse à croire en moi, là où tes tendres sujets continuent de me mépriser... Atlantis n'est pas à terre grâce à un Atlas O'Bannon !

Je lance cette prière au néant, accompagné d'un éclat de rire un peu fou.
Là où les sangs purs échouent, je persévère. Et je me drape, je me nourris des cris, des acclamations, de la joie que je créais par mon art de la survie. Ce voile éclatant cachera d'autant mieux ma peur de mourir. Ou pire encore, de céder mon âme à ces ténèbres intérieurs qui surgissent de temps à autre...
Le Diable tient encore le dragon en cage. Telle est ma malédiction. Alors je profite de cet instant volé.
Je suis heureux, pourvu que cela ne change jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr
CésarCésarArmure :
du Mushmahhu

Statistiques
HP:
Finale : César vs Endymion G-bleu1500/1500Finale : César vs Endymion V-bleu  (1500/1500)
CP:
Finale : César vs Endymion G-rouge750/750Finale : César vs Endymion V-rouge  (750/750)
CC:
Finale : César vs Endymion G-jaune1350/1350Finale : César vs Endymion V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyLun 15 Fév - 1:51
Comme sa vie doit être triste pour se réjouir de cet instant. Je ne l’envie pas. Je suis même content de ne pas avoir gagné. Une chaîne de moins. Une fierté de moins qui aurait pu m’éloigner de mon objectif. Mais à quel point peut on se vautrer si profondément en soit même pour y voir là une victoire, pire, pour y voir là quelque chose dont on peut être fier ? Il n’y a rien, dans cette parodie qui peut faire naître la fierté. Pas de création ni de mort, pas de plaisir ou de choix. Rien. Il n’y a rien. Tout comme cette cité, tout comme cet endroit, tout comme cette vie. Il n’y a rien. Comment les gens ne peuvent-ils pas le voir ? C’est triste. Tellement triste. Si triste que j’ai envie d’en pleurer et de planter mes ongles dans ma peau pour les arracher. Je suis triste pour ce monde qui s’enivre, non pas dans ce qu’il pourrait être, mais dans ce qu’il est. Je suis triste pour lui qui ne comprendra jamais que plus que jamais, il fête les chaînes qui le rende esclaves. Des chaînes qu’il ne voit pas. Fatalement, je suis celui qui va retourner dans ma cage, mais de nous tous, je suis le plus libre. Et fatalement, c’est ça le plus important. D’être libre et je l’aurais toujours été.



Cuirasse du Mushmahhu:
 


You needed a touch of madness to do it. You can't have a masterpiece without madness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1814-cesar-forgeron-centurion-du-m https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1779-cesar-le-chanteur-du-sang
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Finale : César vs Endymion   Finale : César vs Endymion EmptyLun 15 Fév - 1:52
Félicitation à toi, Endymion, tu gagnes la finale du tournoi de Camelot de 75 AC ! Bravo à vous deux Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Finale : César vs Endymion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Alea Jacta Est :: Tournois :: Arène de Camelot-
Sauter vers: