Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) G-bleu0/0[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) G-rouge0/0[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) G-jaune0/0[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) V-jaune  (0/0)
Message [Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre)   [Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) EmptyLun 8 Fév - 14:16
Fatigué, éprouvé, il l'était. Voilà de longues semaines qu'il était parti et il était enfin heureux de pouvoir se poser et revoir sa famille. La nuit atlante était belle, il aimait voir le remous des vagues du dôme marin pendant la nuit. Depuis quelques minutes, il arpentait les rues d'Atlantis, une étrange ambiance régnait mais il ne comprenait pas pourquoi. Il vit deux groupes de soldats en train d'emmerder une jeune noble et il fut pris au vif, d'un geste rapide il les mit à terre brutalement. Il n'avait pas envie de prendre de gants avec des connards dans la cité de Poséidon.

Les quatre gardes partirent en menaçant que ca ne se finirait pas ainsi. Haussant les épaules, le Général de Poséidon releva la jeune femme en lui demandant si cela allait bien. Il apprit alors que des gardes arpentaient depuis quelques jours le quartier du pilier afin de sécuriser les lieux. Aimana se demandait ce que voulait dire ce bordel, la garde des lieux était assuré par les Tangaroa depuis des générations. Qui serait le fou qui penserait à jouer contre sa famille ? Pensif, il se tourna alors vers la citoyenne et lui conseilla de rapidement retourner chez elle.

Quelques secondes après, il se tapa le front. Mince, il avait pas demandé pourquoi des gardes faisaient ça. Cette maudite impression ne cessait de le tourmenter, comme un avertissement et son instinct le trompait -presque - jamais ! Il reprit alors son chemin en direction de la demeure de son cousin. Il saurait lui donner des nouvelles et l'éclairer sur les derniers événèments de la cité. Il approchait quand il vit une vingtaine de gardes devant la porte, ils attendaient quelque chose. Fronçant les sourcils, il approcha d'un pas lent et lourd. Il était prêt à tout ratiboiser si on avait touché à son cousin.

D'ailleurs, il constata que ces types étaient bien des Tangaroa mais ils portaient les tuniques de la garde sénatoriale. Une étrange émotion le traversa. Pourquoi ils étaient là ? Son regard se porta alors vers le pilier du Pacifique Sud, protégeant cette partie de la ville depuis toujours.

Bon. Je sais pas ce qu'il se passe dans cette partie de la ville. Par Poséidon, je vous demande immédiatement de vous écarter ! Je vais pas le répéter deux fois !

La menace était claire alors que la Scale de Scylla le recouvrait. Elle sentait elle aussi le gout du sang de son meilleur ami. Vrai qu'ils en avaient fait coulé ces dernières semaines. Mais, l'un comme l'autre, n'avaient pas imaginé qu'on menacerait les siens aussi directement. Il attendit la réponse des gardes froidement en avançant vers eux...

Citation :
Retour de Aimana à la garde de son pilier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre)   [Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) EmptyJeu 11 Fév - 19:47
Devant Aimana, les gardes sénatoriaux semblaient hésiter. Certains avaient déjà commencé à s'écarter, prêts à obéir à ses ordres et à le laisser passer, alors que d'autres se regardaient les uns les autres, indécis sur la marche à suivre. Alors que le Général de Scylla n'était plus qu'à quelques pas, la situation fut désamorcée assez abruptement. Une fenêtre de la demeure s'ouvrit, et laissa apparaitre le buste d'une femme qui se pencha légèrement dans le vide pour observer quel était ce vacarme.

« Vous faites quoi encore? Ah, ça va. C'est juste Aimana. Vous attendez quoi pour le laisser rentrer? On se préparait à son arrivée. »

Sur son ordre, les gardes s'écartèrent et laissèrent le général avancer sans opposition jusqu'à la porte de la demeure. Une fois celle-ci franchie, il arriva dans le hall, où la même femme qu'avant venait elle-même de rentrer. Elle tenait entre ses mains un large sceau et semblait se diriger vers la cuisine. Elle s'arrêta devant Aimana pour le saluer.

Ce dernier la connaissait. Kailani Tangaroa. Une femme des îles que Milohai avait, il y a un peu plus de quatre ans, convaincu de devenir Sénatrice, et qu'il formait depuis à la dure vie politique Atlante. Puisqu'elle vivant dans le domaine de son cousin, Aimana avait eut fréquemment l'occasion de s'entretenir avec elle.
D'une trentaine d'années, elle avait toute une petite famille qui l'attendait dans les îles. Douce et aimante, il se dégageait d'elle une aura maternelle qui lui attirait sans mal l'amitié de tous. C'était une personne bonne et honnête, et cela l'avait malheureusement desservie dans le nid de serpent qu'était le Sénat, où elle s'était fait de nombreux ennemis en militant pour un meilleur traitement des sangs mêlés et des Surfaciens dans l'Empire.

Kailani adressa à sourire à Aimana. Ses yeux ambrés l'inspectèrent, s'attardant un peu à certains endroits où il avait peut-être été blessé lors de sa dernière mission. L'air satisfaite, elle lui fit signe de la suivre d'un signe de tête.

« Comment le voyage s'est passé? Tu as faim? J'étais justement en train de préparer du pahua taioro. T'en veux? »

La Sénatrice pencha son sceau pour lui montrer ce qu'elle avait à l'intérieur. Un petit tas de palourdes qui trempaient dans l'eau! Kailani et Milohai avaient beau ne pas manquer de serviteurs dans cette demeure, la mère de famille préférait faire sa propre cuisine. Cela la calmait, disait-elle.
Et puis pour répondre à des questions, il valait mieux avoir le ventre plein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) G-bleu0/0[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) G-rouge0/0[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) G-jaune0/0[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre)   [Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) EmptyLun 15 Fév - 13:58
Fronçant les sourcils, l'air marin était pesant face aux gardes. Soudain, une voix vint des hauteurs et le regard d'Aimana se porta vers l'une des fenêtres de la maison de son cousin. Kailani ! Cela faisait un long moment qu'il n'avait pas eu l'occasion de lui parler. Passant entre les gardes, il restait tout de même surpris de cette première approche avec les gardes. Ce n'était pas naturel. Perdu dans ses pensées, il se rappelait les propos du Légat Orphéus sur de possibles traîtres au sein de la cité et il se montrait depuis suspicieux.

Il monta alors les marches devant lui et entra dans les appartements de Kailani. La bonne odeur de la nourriture le sortit de sa mine sombre, comme un appel au grand large. Un sourire se dessina rapidement sur ses traits et d'un signe de la tête, il s'asseyait à la table. Il posa son casque sur le côté.

Merci d'être intervenue ! Ces gardes étaient étranges quand même... Pourquoi m'empêcher de rentrer chez moi ? M'enfin, pas grave. Ptet trop de zèle. Heureux de te revoir en tout cas et oui, je prendrais du pahua taioro avec un énorme plaisir. Regardant autour de lui à la recherche de quelque chose qui manquait. Notre cousin n'est pas là ?

Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu non plus. La dernière fois était lors de son intronisation comme Général de Poséidon. Il avait reçu la jeune Calypso, son présent l'avait lavé de son erreur. Quand au Légat, majestueux et princier, il espérait le voir dans les prochains jours afin de lui faire le rapport de son enquête dans les îles de son Océan gardien.

Quelles sont les nouvelles ? Le Légat est revenu de Camelot ?

Questions purement formelles afin de lancer la conversation, une fois ses doigts trempés dans de l'huile, il prenait un peu de riz qu'il avala en une seule bouchée. C'était si agréable et léger. Il était aux anges et ne le cachait pas du tout. Il était de retour chez lui. Il était encore dans l'insouciance de ceux qui ne se mêlent que rarement aux affaires politiques de ce monde, la question était de savoir comment il allait réagir quand il apprendrait tout ce qui s'était tramé récemment ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre)   [Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) EmptyMar 23 Fév - 22:53
Les questions d'Aimana étaient légitimes. Le comportement des gardes, comme de tous les Atlantes, devaient lui paraitre étrange, à lui qui revenait tout juste de son voyage. Il ne soupçonnait simplement pas encore à quel point les choses avaient pu changer depuis son départ. Kailani adressa un sourire désolé au jeune Tangaroa et chercha à le rassurer.

« Faut pas leur en vouloir! Personne ne sait sur quel pied danser, en ce moment. Milohai est au Sénat. Il rentrera un peu plus tard surement. »

La Sénatrice haussa les épaule, et d'un signe du menton incita le Général à la suivre vers les cuisines. En chemin, alors qu'Aimana posait ses questions, la femme des îles garda le silence. Elle ne voulait pas que cette conversation s'ébruite trop. En ouvrant la porte de la cuisine, un fumet de coco et de crevettes emplissait l'air. Kailani posa son sceau à côté d'une marmite sur le feu sur le feu, et commença à y plonger ses palourdes une à une. Enfin, elle prit la parole pour répondre à Aimana d'une vois sombre.

« Il est revenu oui... Mais de la pire manière possible. Avec une dague dans le coeur. »

Le regard ambré de la jeune femme se tourna vers Scylla, inquiète de sa réaction. La disparition du Légat de Poséidon ne pouvait rien signifier de bon pour Atlantis, mais pour les Généraux surtout cela signifiait un poids supplémentaire sur leurs épaules. Aimana était vaillant, digne de porter une Scale, mais Kailani ne pouvait s'empêcher de se tracasser. Il était encore si jeune... Avec un soupir, après avoir jaugé de la réaction du garçon, elle reprit.

« Personne ne sait exactement ce qu'il s'est passé à Camelot. Nous attendons le retour de ceux qui étaient partis avec lui pour en savoir plus. Au moins, les rites funéraires ont été accomplis, bien qu'en secret. Les traditions ont été respectées... »

Le silence s'installa, à peine troublé par le bruit des palourdes que la Tangaroa ouvrait, une à une. Il y avait encore beaucoup de choses à dires, beaucoup de nouvelles à donner... Mais Kailani ne voulait pas surcharger l'esprit du Général. Elle lui dirait tout, point par point, mais il fallait le ménager. Chaque chose viendrait en temps voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AimanaAimanaArmure :
Scylla

Statistiques
HP:
[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) G-bleu0/0[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) G-rouge0/0[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) G-jaune0/0[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre)   [Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre) EmptyHier à 11:57
Plusieurs émotions traversèrent le visage du jeune homme.

Mort. Poignardé. Orphéus.

Il avait l'impression d'arriver après la bataille et ne comprenait pas tous les aboutissants. L'appétit avait disparu. Un ouragan passait dans son esprit, le souffle lent et sombre de Scylla lui marmonnait des choses. Bien des questions passèrent dans son esprit, il suivit la sénatrice sans dire un mot. Il entendait ses mots mais avais du mal à se contenir. A ce moment là, sa soif de sang était totale. Scylla lui vrillait les tripes comme jamais il ne l'avait senti.

Vous n'avez pas plus d'informations ? Cette dague était de quelle origine ?

Comme Orphéus le lui avait appris, il fallait garder raison et accumuler les informations avant toute action. Cela lui semblait tellement improbable qu'il voulait comprendre, il devait savoir ce qu'il s'était passé là bas, d'une manière ou d'une autre.

Ou sont les autres ? Je crois que le Dragon des Mers l'accompagnait non ?

Les questions fusaient, il voulait des réponses et connaissait suffisamment les arts des politiciens pour cacher des choses. C'était un garçon des îles, pas un homme de savoir et de sciences. Par nature insouciant, il était devenu plus méfiant à cause de cette information d'Orphéus concernant des traîtres au sein même d'Atlantis. Etait ce ces mêmes traîtres qui avait tué le Légat à son retour ? Encore une question, il se mit à se frotter la tête d'agacement...

PUTAIN, Je déteste ce bordel ! Qui est donc le nouveau Légat ?

Encore une question, il n'était plus à ça près. Il comptait aller le voir le plus rapidement possible afin de savoir ce qu'il fallait faire. Il comptait bien venger Orphéus de ses assassins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Mars 553] Un retour en terre hostile (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier du Pacifique Sud-
Sauter vers: