Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
TumainiTumainiArmure :
Chlamyde de Xoana

Statistiques
HP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-bleu0/0Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-bleu  (0/0)
CP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-rouge0/0Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-rouge  (0/0)
CC:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-jaune0/0Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-jaune  (0/0)
Message Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini]   Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] EmptyMar 9 Fév - 19:33
Tumaini
Qui est-il ?


    Nom : Tumaini
    Date de naissance : 534
    Âge : 19 ans
    Sexe : Féminin
    Armure demandée : Chlamyde de Xoana.


Comment est-il ?

    Tumaini est une jeune femme de 19 ans au corps assez petite et fluette. Sa peau brune est marquée par plusieurs cicatrices. Vestiges de blessures qu'elle a reçu durant ses années d'esclavages. Elle les cache généralement sous sa tunique blanche et les quelques bijoux d'inspiration égyptienne qu'elle porte. Tunaimi promène également avec elle un simple bâton qui lui sert pour marcher, mais aussi pour se battre et pour certaines de ses sculptures. Elle le renforce quotidiennement avec son cosmos afin qu'il ne se brise pas. Sa posture quant à elle est... Humble. Elle n'a pas d'allure altière, noble, elle a même tendance à vouloir rester la plus discrète possible, cherchant presque parfois à disparaître sous ses vêtements de voyage lorsque la situation ne lui plaît pas.

    Lorsque Rudjek la rencontra plusieurs années auparavant elle portait les cheveux courts, mais depuis qu'elle a rejoint sa troupe, elle a laissé sa chevelure grandir jusqu'au bas de ses jambes. Elle attache ses épais cheveux à l'aide d'une simple boucle, elle aussi stylisée à l'égyptienne.

    Sa Chlamyde quant à elle est de couleur dorée. L'Oracle n'aime pas vraiment la revêtir, préférant se concentrer sur son amour pour la sculpture et sa patrie. Toutefois, lorsqu'il arrive que la petite statuette toute simple de femme doit se scinder pour la recouvrir, la tête de la femme forme un casque, tandis que la partie haute du corps recouvre le torse et les jambes de la jeune femme.

    Tumaini a souvent les yeux dans les vagues, elle a tendance à rester en retrait dans ses pensées. Enfant, elle n'avait pas le droit de s'exprimer à cause de sa condition d'esclave, mais aussi à cause de son amour incongru pour les dieux anciens d'Egypte. Si on pouvait représenter son esprit, on verrait une sorte de sanctuaire rempli de statues de divinités égyptiennes et de fresques les représentants. Et quelque part, mis assez en évidence, une statue d'Apollon. Véritable intru dans son cœur. Tumaini a d'ailleurs eut quelques difficultés pour accepter entièrement de faire allégeance au dieu grec du fait de son affection pour les anciens dieux de son peuple.

    La jeune fille est donc quelqu'un de secret, réservé... Elle a tendance à rester dans son coin et à se faire discrète. Sauf lorsqu'elle se lance dans la descriptions des rites anciens dont elle a connaissance. Là, l'Oracle devient intarissable et ses yeux normalement peu expressifs s'illuminent, animés par le feu de la passion. Lorsqu'elle se concentre pour créer une œuvre au contraire, elle se ferme au reste du monde et cherche à se fondre dans son œuvre. Afin de la rendre la plus parfaite possible.

    Lorsqu'elle commence à connaître la personne, Tumaini commence à devenir moins réservée, à s'ouvrir un peu plus. Même si elle a du mal, car il ne lui a jamais été permis de s'exprimer réellement. Une seule personne le lui permettait, sa défunte mère qu'elle a perdu il y a plusieurs années de cela. Elle voue enfin une affection profonde pour Rudjek, celui qui l'a sorti de l'esclavage où elle était enfermée depuis sa naissance. Et bien qu'il lui soit supérieur, elle ne s'est jamais sentie rabaissée par lui. Par celui qui se prétend l'héritier des pharaons. Elle serait même prête à tout faire pour que lui et sa sœur se retrouve à la tête de l'Egypte s'il le fallait. Afin que les rites agonisants de l'ancienne Egypte puissent retrouver cette gloire d'antan que d'autres leur ont arraché.


Son Histoire


    Il y a plus d’un siècle, les temples des anciens dieux égyptiens furent fermés les uns après les autres par la volonté d’une nouvelle religion qui s’imposait brutalement dans ces terres. L’Exarque d’Égypte fit fermer ou détruire tous les temples d’Égypte, y compris ceux d’Isis. Mère d’Horus, divinité adorée et vénérée partout sur les rives bordées par le Nil. Et essentiellement dans le beau temple de Philae. Tumaini rêva longtemps de ces lieux magnifiques, qu’elle s’imaginait resplendissante de couleurs et baignés de lumière divine. Ces images accompagnèrent ses jours les plus tendres, les plus doux et continuent de la visiter aujourd’hui.

    Le jour, Tumaini peinait sous les ordres de ses maîtres. Oh, ils n’étaient pas particulièrement odieux et cruels. La petite avait entendu quelques histoires d’esclaves subissant mille maux aux mains de maîtres méchants avant de mourir parfois de la main de ces mêmes maîtres. Mais si la famille qui les possédait sa mère et elle n’était pas monstrueuse, leur maîtres se montraient très durs envers elle. Alors qu’elle n’avait que 4 ans, la petite fille se prit ses premiers coups de fouet parce qu’elle avait fait tomber une belle amphore qui plaisait à la dame de la maison, puis avait sans le faire exprès brisé le jouet préféré de son enfant.

    Sa mère avait essayé de la défendre, sans succès. Alors, la nuit, pour la consoler, Isinofret lui racontait les légendes d’antan. Des légendes peuplées de divinités à corps d’humains et à têtes animales. Ceux-là même que la nouvelle croyance tentait d’effacer à tout pris. Tumaini fut effarée d’entendre sa mère raconter de telles histoires, craignant que leurs maîtres ne les entendent et ne les fassent battre ou pire. Mais non, rien n’arriva. Et petit à petit, la mère et la fille prirent l’habitude de se retrouver le soir. Pour parler des temps anciens où les dieux d’Égypte n’avaient pas été chassés de leurs temples et de leurs sanctuaires.

    -Chaque matin, le Pharaon ou les prêtres qui le suppléaient se rendaient dans le temple de la divinité. Là, ils nourrissaient, lavaient et habillaient la statue du dieu ou de la déesse. Afin que la divinité soit prête pour la journée.

    -Maman, maman ! Pourquoi le Roi ou un prêtre devait-il faire cela ? Est-ce que le dieu ou la déesse ne pouvait pas le faire ? Ils sont bien plus puissants que nous après tout. Ils peuvent tout faire !

    -C’est exact ma chérie, ils sont plus puissants que nous. C’est une marque d’humilité et de respect pour leurs serviteurs que de s’occuper de leurs menus besoins. Chaque matin et chaque soir, il fallait s’occuper d’eux et veiller à ce que tout se passe pour le mieux.

    -Chaque matin et chaque soir !


    L’enfant était ébahi. Et peu à peu, Isinofret enseigna à son enfant quelques uns des rituels propres à chaque dieux et même quelques prières. Cela fit grandir dans le cœur de l‘enfant un amour très puissant pour ces divinités du temps jadis. Un temps où l’Égypte était libre, et où son peuple pouvait aimer la divinité qu’il désirait. A mesure que les années passaient, son temple intérieur grandissait et gagnait en beauté, alors que des statues de divinités s’érigeaient d’après les descriptions que la mère faisait à son enfant. A partir de ses 6 ans, Tumaini fut particulièrement éduquée dans les rites du Culte d’Isis. Peu à peu, même si elle aimait tous les dieux et toutes les déesses d’Égypte, la mère d’Horus gagna une place à part dans son petit cœur enfantin. Si la vie avait continué ainsi, Tumaini pourrait presque se dire heureuse de son sort. Mais hélas…

    -Non maman, je ne veux pas qu’il me vende ! Je ne veux pas être séparée de toi, je veux qu’on reste ensemble jusqu’à la fin !

    Le maître de Tumaini avait perdu de l’argent, et désirait en récupérer pour le bien-être de sa famille. Il avait donc décidé de se séparer de l’un de ses esclaves. Tumaini n’étant encore qu’une esclave de 11 ans et n’étant pas indispensable, elle fut celle qui fut choisie. Hélas, leur statut d’esclave ne leur permettait pas de se révolter… Le seul geste de clémence du maître avait été de leur permettre de passer une dernière nuit ensemble. Isinofret en profita pour raconter à son unique enfant l’histoire de leur famille. Elles étaient toutes les deux les dernières descendantes d’une lignée de prêtresses d’Isis du temple de Philae. Leurs ancêtres avaient été réduit en esclavage il y a plusieurs décennies… Mais les femmes de la famille était jusqu’ici parvenue à préserver leurs secrets. Leur héritage.

    -A présent mon enfant, tu seras seule. Je ne sais si les dieux nous permettront de nous revoir un jour. Ainsi, je te demande de toujours garder ce que je t’ai appris dans ton cœur. N’oublie jamais ton héritage, et ces dieux que notre peuple a aimé pendant si longtemps.


    Tumaini promit tout cela, et la mère et la fille dormirent l’une à côté de l’autre. Le lendemain matin, l’enfant fit de son mieux pour retenir ses larmes face à cette séparation qu’elle n’avait pas choisie et qu’elle avait encore du mal à accepter. Tête basse, elle s’en était allée vers son destin. Son nouveau maître lui enseigne les rudiments de l’art de la sculpture, Comme brisée intérieurement, la jeune fille s’est repliée sur elle-même. Elle ne parlait pratiquement plus, se contentant de faire mécaniquement ce qu’on lui disait. Sa mère avait été sa seule famille, et à présent elle était réellement seule au monde. Personne ne s’intéresserait à ce qu’elle était réellement comme Isinofret l’avait fait.

    Un jour, alors qu’elle était seule, elle se laissa aller à une inspiration subite. Lentement, mettant toute son âme dans chaque geste, elle sculpta tendrement l’image d’une femme. L’image d’Isis. A partir de ce jour, elle décida que la bonne Mère d’Horus serait aussi la sienne, et que tous les autres dieux et déesses de la Terre des Pharaons seraient sa famille. Ceux à qui elle se confierait lorsque ça n’irait pas et que rien ni personne ne pourrait lui prendre. Ils la comprendraient, car tout comme elle, ils avaient perdus leurs maisons. Pleurant de tristesse et de soulagement, elle avait détruit sa toute première œuvre de crainte qu’on ne la trouve et qu’on ne la punisse pour avoir reproduit une image païenne.

    Par la suite, Tumaini devint un peu plus souriante, mais toujours aussi calme et réservée. Elle ne confia son secret à personne et s’instruisit autant qu’elle le pu dans l’art de la sculpture. Passant de maître en maître, elle finit par arriver dans une petite boutique du Caire. Là, elle travaille du début de l’année 551 jusqu’au début de l’année 552. A partir de cette date, la jeune femme fit une rencontre qui alla bouleverser sa vie. Un être pénétra dans la boutique de son maître, et il émanait de lui une aura si pleine de prestance et de noblesse que Tumaini crut voir un dieu. Ou un fil de dieu. Pharaon enfin de retour sur ses terres ?

    Mais non, voilà bien longtemps que l’Egypte a perdu son roi. Ce ne pouvait pas être lui. Même si la jeune fille avait admiré le bel individu et avait sursauté lorsqu’il avait annoncé vouloir l’acheter. Peu importe le prix. La jeune sculpteuse l’avait observé, avant de se dire qu’après tout c’était peut-être juste un homme comme un autre. Quelqu’un qui avait besoin d’une esclave pour satisfaire ses envies et effectuer des tâches qu’il ne voulait pas faire. Mais non… L’homme-dieu ne voulait pas d’esclaves, puisqu’il la libéra aussitôt.

    Ce fut sans doute l’instant le plus troublant de la vie de la jeune fille qui n’avait à vrai dire jamais connu la liberté. Sa vie avait toujours été une longue vie de servitude auprès de ses maîtres et, dans son âme, au service des dieux perdus de l’Egypte à qui elle continuait secrètement d’offrir ses prières et son affection. Elle n’avait jamais été libre, pendant quelques instants ce mot lui avait insufflé de la peur. Heureusement Rudjek, comme il finit par se présenter, lui proposa de se joindre à lui et à sa troupe. Il disait l’avoir vue dans une vision qui l’avait mené jusqu’à la boutique où il l’avait trouvée. Toute perdue et incertaine, Tumaini avait fini par accepter de suivre la troupe Mesektet et son noble meneur, qui devint aussi son maître puisqu’il lui enseigna plus en profondeur l’art de la sculpture et lui inculqua également des connaissances en architecture.

    Comme il le lui avait promis au moment où elle accepta d’intégrer sa troupe, Rudjek lui enseigna tout ce qu’il savait sur ses deux arts de prédilection. Tumaini progressa, se spécialisant dans la représentation de divinités égyptiennes. Elle essaya également de s’intéresser à Apollon, la divinité à laquelle la troupe se dévouait mais… Quelque chose n’allait pas. Elle n’arrivait pas à aimer ce dieu comme elle aimait les anciens dieux d’Egypte. Peut-être était-ce lui qui avait amené Rudjek jusqu’à elle, mais quelle preuve avait-elle réellement ? L’Oracle de Khépri avait plus l’allure d’un pharaon égyptien qu’un serviteur de l’un de ces dieux venus par-delà la grande mer qui séparait l’Egypte de l’autre continent.

    Toutefois, Tumaini persista dans son apprentissage, parce qu’elle ne voulait pas quitter la compagnie Mesektet. Parce qu’elle avait appris à les apprécier et à aimer la vie qu’il menait. Et elle voulait continuer à suivre Rudjek également. Un jour, Tumaini ressenti un appel fort, pressent, qui la guida dans les sables du désert, armée seulement de ses outils de sculpture. Là, elle trouva les ruines d’un vieux temple, recouvert par les sables et abîmé par le temps. Tumaini pleura devant ce triste spectacle et se rendit à l’endroit où se trouvait le naos.

    -Voilà longtemps que personne n’a dû s’occuper de la divinité qui vivait ici. Elle doit être triste. Je vais m’occuper d’elle.

    Elle rassembla plusieurs matériaux et commença à recréer petit à petit à reconstituer le corps de la divinité. Elle y passa plusieurs jours, mais les heures passaient comme des minutes pour elle. Pendant une journée entière elle sculpta, ne buvant qu’un peu d’eau de temps en temps. Le reste du monde ne semblait plus capable de l’atteindre. Enfin, durant la nuit, alors que l’astre lunaire était à son zénith, elle acheva sa statue et lui souhaita le bonjour. Elle eut presque l’impression que la statue sourit, mais ça devait être l’épuisement. Alors qu’elle allait se lever, la jeune fille vit sa statue se nimber d’une étrange lumière. A la fois puissante et douce. La lueur grandit pour prendre forme humaine. Une forme vaguement féminine. L’espace d’un instant, elle crut que c’était la divinité du temple qui lui apparaissait pour la remercier et tomba à genoux. Mais elle réalisa vite son erreur, et n’osa plus dire ou faire quoique se soit alors que l’autre ouvrit la bouche.

    -Je t’ai observé, jeune artiste, alors que tu reconstituais le corps de la divinité auquel ce temple était dédié. Tu y as mis tout ton cœur, tout ton amour… Sais-tu que lorsque l'artisan met autant de force dans son œuvre, celle-ci prend peu à peu vie ? Jeune Tumaini, ton amour pour cette Terre et tes dieux te rends capable d’une telle prouesse, bien que tu n’aie pas atteint le sommet de ton art et que ton esprit soit encore troublé par maintes questions.

    Suis l’Oracle de Khépri auquel tu t’es attachée. Il vous mènera jusqu’à la Tour des Vents. Moi, Uranie, l’une des 9 Muses filles de la Mémoire, te l’ordonne. Ton destin, enfant du Nil n’est pas encore accompli, et ton art doit encore progresser. Va maintenant, rejoint la Troupe. Va, nouvel Oracle de Xoana !


    La silhouette féminine disparue et l’aura de mystère qui l’entourait s’en alla avec elle. Tumaini reste un temps interdite, à contempler sa sculpture qui continuait de sourire et la nouvelle armure qui flottait juste au-dessus. La Chlamyde de Xoana disparue, alors que Tumaini reprit son œuvre et regagna le campement de Mesektet. Épuisée, mais encore pleine des différentes émotions qui l’avaient traversée. Elle est déterminée à poursuivre sa route, à faire perdurer autant que possible les anciens cultes, et surtout celui d’Isis. Et si cela devait se faire au service de cette divinité venue d’ailleurs et en exerçant l’art de la sculpture, ainsi soit-il.
    Un jour peut-être, pourrait-elle voir s’élever au grand jour ce temple qu’elle s’est construit à l’intérieur d’elle-même.



Et vous, qui êtes vous ?

    Age : Vingtaine d'années
    Votre parrain : Si une personne vous a parrainé, mentionnez le ici. Vous pourrez alors démarrer avec un pécule de 30 XP supplémentaires, en plus d'offrir 15 XP à votre parrain.
    Avatar : Le nom du personnage de votre avatar, présenté de cette manière :
    Code:
    [b]FATE/GRAND ORDER [/b] → [i]Nitocris[/i] est [b]Tumaini[/b].
    Quelle est votre expérience des forums RP : J'ai fais plusieurs forum Saint Seiya depuis 7 ou 8 ans, mais j'avais fait une petite pause pour aller vers d'autres fofo. Je tente de revenir dans l'univers avec celui-ci.
    Comment avez-vous connu le forum : Promenade sur la toile



Dernière édition par Tumaini le Jeu 25 Fév - 10:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MorriganMorriganArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-bleu1500/1500Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-bleu  (1500/1500)
CP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-rouge750/750Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-rouge  (750/750)
CC:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-jaune1500/1500Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini]   Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] EmptyMar 9 Fév - 21:31
Bienvenue parmi nous ! N'hésite pas à poser des questions dans le Conseil du Staff au besoin ! Tu trouveras par ailleurs un guide avec le lien menant au Discord si tu veux voir à t'intégrer dans la communauté avant toute chose. Te souhaitant de t'amuser parmi nous, bon courage pour ta présentation !


Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] Morrig12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2648-morrigan-ft-de-la-mo En ligne
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-bleu1800/1800Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-rouge1200/1200Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-rouge  (1200/1200)
CC:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-jaune1650/1650Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini]   Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] EmptyMer 10 Fév - 13:31
Une égyptienne **

Bienvenue à toi, et bon choix de prédéfini. Bon courage pour ta fiche !



Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu En ligne
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-bleu1050/1050Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-bleu  (1050/1050)
CP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-rouge750/750Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-rouge  (750/750)
CC:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-jaune1350/1350Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini]   Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] EmptyMer 10 Fév - 16:53
Bienvenue à toi, mon apprentie! Nous allons construire de grandes choses ensemble!

Mon prédef a été pris tellement vite... J'arrive pas à y croire. Ca me fait super plaisir. On en a déjà causé dans le discord, mais n'hésite pas à me contacter si tu as besoin de quoi que ce soit! \o/

Bientôt, la suprématie égyptienne s'imposera!

Spoiler:
 


Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
TumainiTumainiArmure :
Chlamyde de Xoana

Statistiques
HP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-bleu0/0Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-bleu  (0/0)
CP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-rouge0/0Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-rouge  (0/0)
CC:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-jaune0/0Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-jaune  (0/0)
Message Re: Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini]   Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] EmptyMer 10 Fév - 18:07
Merci à vous ^^
Oui, Tumaini adorerait voir les anciens cultes égyptiens refleurir farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TumainiTumainiArmure :
Chlamyde de Xoana

Statistiques
HP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-bleu0/0Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-bleu  (0/0)
CP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-rouge0/0Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-rouge  (0/0)
CC:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-jaune0/0Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-jaune  (0/0)
Message Re: Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini]   Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] EmptyMer 10 Fév - 21:50
Double post, pour dire que ma fiche est prête à passer au jugement d'Osiris du staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-bleu1050/1050Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-bleu  (1050/1050)
CP:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-rouge750/750Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-rouge  (750/750)
CC:
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] G-jaune1350/1350Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini]   Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] EmptyJeu 11 Fév - 0:53
Eh bien eh bien! Que dire après tout ceci?

J'ai été parfaitement séduit tout au long de ma lecture. Ce personnage est tout ce que j'avais espéré, et même plus encore! Tu as parfaitement su reprendre la base que j'avais présenté pour la reprendre à ta sauce. J'avais beau connaitre son histoire, ton style d'écriture très agréable m'a porté tout du long. On sent également que tu aimes beaucoup la culture de l'ancienne Egypte et que ça sera une force pour Tumaini!

Et donc, comment ne pourrais-je pas valider la fiche de ma très chère assistante et apprentie, doublée de ma sœur Oracle?
Tu es validée Oracle de Xoana avec un rang d'Eveil 5, soit équivalent au rang Or. Tu disposes ainsi de 21 PC à distribuer dans tes compétences, et 800 XP pour créer ta fiche. A cela s'ajoutent également 50 XP pour avoir choisi le camp le moins nombreux, et 50 XP pour la campagne de recrutement... Pour un total de 900 XP! (Ce sont les fruits de l'entrainement de Rudjek, bien sur!)

Bienvenue chez les Oracles! Je suis certain à présent que nous allons beaucoup nous amuser ensemble.


Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini] Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
 
Tumaini, sculpteuse au service du Soleil [Fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Naos :: Présentations :: Oracles-
Sauter vers: