Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-bleu1050/1050[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-rouge750/750[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-rouge  (750/750)
CC:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-jaune1350/1350[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-jaune  (1350/1350)
Message [Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini]   [Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] EmptyVen 12 Fév - 21:46
Spoiler:
 

Le regard solaire de Rudjek observa un instant l'expression de Tumaini. Son air soucieux ne lui échappait pas, mais il espérait que les nouvelles expériences qui l'attendaient à Rome lui permettraient de surmonter. Elle cherchait encore sa place entre son panthéon de naissance et son panthéon d'adoption. Leur venue en ce pays devait justement lui servir à se forger de nouveaux repaires. D'ici à ce que cela arrive, c'était à l'Oracle de Kephri de calmer ses craintes, pour que le moment venue la peur du changement ne nuise pas à son évolution.

La Pythie respirait la confiance. Sa foi en Rê et Apollon, ainsi que les visions qui le visitaient, avaient depuis longtemps balayé ses doutes. Il savait qu'un jour, ses compagnons de route comprendraient.
Tumaini lui fit ensuite part de ses interrogations sur la route qu'il leur restait à parcourir, son mentor porta à nouveau son regard sur l'horizon et lui répondit.

    - Regarde, Rudjek! On peut voir Rome!

    - Non, Samia. Ce n'est pas Rome. Il doit s'agir du port d'Ostie. Une fois que nous aurons débarquer, nous aurons encore un peu de route avant d'arriver à la capitale.

    - Oh... Laisse-moi un peu mon enthousiasme! C'est un nouvel endroit, avec plein de choses à découvrir! Ne gâche pas tout avec des détails.

A côté de Rudjek, Samia s'agitait. Les réflexions de ses deux compagnons de route ne contribuaient qu'à nourrir davantage son impatience. Avec un large sourire sur le visage, elle semblait dévorer de ses grands yeux bruns les lignes des bâtiments qui se dévoilaient à eux, toujours plus proches. Tirée de sa rêverie par la remarque de Tumaini, la jeune fille se tourna vers elle avec entrain.

    - Oui. Tu as raison. Sur cette terre nous attendent de nombreuses découvertes et opportunités. Il nous faut poser le pied à terre avec joie et légèreté.

Rudjek jeta un œil par-dessus le pont du navire. Depuis la côte, on pouvait effectivement voir plusieurs embarcations plus petites, des bacs principalement, en train de s'approcher. Il y avait assez de place sur elle pour vider, en un ou deux allers-retours, toute la cale de leur transport. Un contretemps, mais qui leur permettrait de voir à l'œuvre un véritable défi d'organisation et d'ingénierie. La compagnie Mesektet allait avoir du pain sur la planche. Se tournant vers les deux jeunes femmes, Rudjek leur fit un signe pour les inviter à se rapprocher.

    - Et toi, Tumaini? Quelles sont tes pensées alors que nous approchons d'une terre qui fut la notre, sans l'être tout à fait?

La compagnie avait acheté bon nombre de produits à Alexandrie avant de partir, dans le but de les revendre à Rome et de gagner un bon retour sur investissement. Mais ils avaient également bon nombre d'œuvres, d'artefacts, et d'outils en leur possession. Et surtout, surtout, dans leurs caisses, le "projet" de Rudjek reposait dans d'anciens sarcophages scellés. Si ces caisses étaient ouvertes, ou pire, si elles étaient mal manipulées et qu'elle tombaient dans l'eau du port, cela serait une perte inestimables.
Les bacs arrivèrent au niveau du navire, et des pontons furent poser pour les relier et acheminer les biens de l'une à l'autre des embarcations. Après avoir réglé la question de la rémunération avec l'un des bateliers, l'Oracle alla rejoindre ses compagnons pour déplacer leurs affaires.

Apparence de Samia:
 


[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] Rudjek12


Dernière édition par Rudjek le Mar 16 Fév - 1:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
TumainiTumainiArmure :
Chlamyde de Xoana

Statistiques
HP:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-bleu0/0[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-rouge0/0[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-jaune0/0[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini]   [Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] EmptySam 13 Fév - 21:14
Tumaini avait entendu plusieurs récits de voyage sur la Mare Nostrum comme disent les Romains. Le Nil, cadeau des dieux peut se montrer capricieux et présenter des pièges à ceux qui osent voguer sur ses eaux. Et les crocodiles et les hippopotames n'arrangeaient en rien les affaires des marins Égyptiens. Et des marins étrangers lui avaient raconté à quel point la mer qui séparait l’Égypte de l'Italie pouvait se montrer terrible, cauchemardesques. Au point que l'on ne partait pas naviguer sans avoir pris 36 000 précautions avant. Pourtant, la traversée avait été calme et paisible. Et elle en était heureuse, car une tempête d'un autre type obscurcissait son esprit.

Elle avait toujours aimé l’Égypte, même sa fidélité encore fraîche envers le dieu solaire venu de Grèce ne changeait pas cela. Et pourtant, elle avait quitté son pays. Certes, pour suivre l'homme qui l'avait libérée de l'esclavage et lui avait offert une nouvelle vie, mais le malaise restait bien présent. Tirée de ses pensées par la petite voix de son amie Samia, Tumaini regarda dans la direction que fixait le frère et la sœur. Le port d'Ostie s'étendait devant eux.

-Alors c'est ça, l'Italie ?

Tumaini resta un moment à observer ce premier aperçu de ce nouveau pays, de ce nouveau continent en quelque sorte. Bien que l’Égypte et Rome soient liées depuis quelques siècles déjà, l'Oracle d'Apollon avait réellement l'impression d'aborder un nouveau monde dont elle devrait tout apprendre. Mais, la première vue de ce monde n'avait rien de déplaisant au premier regard. Tumaini s'approcha de Fudjek et de Samia qui se tenaient à l'avant du pont.

-C'est étrange pour moi maît... Rudjek. Je n'ai jamais quitté l'Egypte, et je me demande ce que nous allons trouver une fois que nous serons arrivés.

Elle avait failli appeler Rudjek "maître", un héritage de sa longue condition d'esclave... Mais aussi parce qu'elle considérait l'Oracle de Khépri ainsi. Parce qu'il l'avait achetée même s'il l'avait libérée dans la foulée, mais aussi parce qu'il était celui qui avait fait d'elle une Oracle. En l'aidant à progresser dans l'art de la sculpture. L'Egyptienne tourna son regard vers Samia et sourit en voyant la jeune fille excitée à la vue d'Ostie. Elle avait de la chance d'être suffisamment innocente pour ne pas s'en faire. Elles avaient beau n'avoir que deux ans d'écart, Tumaini se sentait bien plus vieille que ses 19 ans auprès de la sœur de l'héritier des pharaons. Elle fit un effort pour oublier son inquiétude.

-Est-ce que Rome est loin d'Ostie ? Combien de temps mettrons-nous à l'atteindre à votre avis ?

Rome était l'objectif de leur voyage, l'endroit près duquel se trouvait la Tour des Vents qu'ils devaient trouver en tant qu'Oracle. Enfin, elle, elle suivait surtout la compagnie Meresket et son meneur. Elle décida de quitter son attitude inquiète et pensive pour prendre un ton plus joyeux afin de s'adresser à son amie.

-En tout cas, tu as l'air très heureuse Samia !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-bleu1050/1050[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-rouge750/750[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-rouge  (750/750)
CC:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-jaune1350/1350[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini]   [Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] EmptyMar 16 Fév - 0:10
Le regard solaire de Rudjek observa un instant l'expression de Tumaini. Son air soucieux ne lui échappait pas, mais il espérait que les nouvelles expériences qui l'attendaient à Rome lui permettraient de surmonter. Elle cherchait encore sa place entre son panthéon de naissance et son panthéon d'adoption. Leur venue en ce pays devait justement lui servir à se forger de nouveaux repaires. D'ici à ce que cela arrive, c'était à l'Oracle de Kephri de calmer ses craintes, pour que le moment venue la peur du changement ne nuise pas à son évolution.

    - Il n'y a pas de raisons de s'inquiéter. Ces terres ne sont pas si différentes de celles dont nous sommes originaires. Un autre empire déchu, piégé dans la douce étreinte du rêve de sa gloire passée... Mais c'est ici que nous trouverons notre nouvelle voie. Notre avenir, sous la bénédiction du Soleil.

La Pythie respirait la confiance. Sa foi en Rê et Apollon, ainsi que les visions qui le visitaient, avaient depuis longtemps balayé ses doutes. Il savait qu'un jour, ses compagnons de route comprendraient.
Tumaini lui fit ensuite part de ses interrogations sur la route qu'il leur restait à parcourir, son mentor porta à nouveau son regard sur l'horizon et lui répondit.

    - Une fois débarqués, Rome ne devrait pas être à plus d'une ou deux heures de cheval... Plus encore en charrettes. Nous devrons en acheter plusieurs à Ostie avant de reprendre la route.

A côté de Rudjek, Samia s'agitait. Les réflexions de ses deux compagnons de route ne contribuaient qu'à nourrir davantage son impatience. Avec un large sourire sur le visage, elle semblait dévorer de ses grands yeux bruns les lignes des bâtiments qui se dévoilaient à eux, toujours plus proches. Tirée de sa rêverie par la remarque de Tumaini, la jeune fille se tourna vers elle avec entrain.

    - Bien sur! Tu ne l'es pas toi, Tumaini? Moi, J'ai hâte de voir à quoi Rome ressemble! ... Et aussi de retrouver la terre ferme. Elle me manque un peu, après tout ce temps passé sur un bateau.

Rudjek et Tumaini pouvaient se souvenir que cette pauvre Samia n'avait pas bien vécu les premiers jours de voyage en haute mer. Son mal avait finit par se calmer, mais chacun pouvait comprendre pourquoi elle avait hâte de se retrouver à nouveau avec un un sol sous les pieds qui ne tanguait pas à chaque instant. Rudjek eut un petit rire en se souvenant de tout ceci. Sa joyeuseté fut cependant interrompue par les cris des marins. En particulier, le capitaine venait de donner l'ordre de jeter l'ancre. Intrigué par cette décision alors qu'ils étaient tout proche de leur destination, l'Oracle quitta son poste d'observation pour s'avancer au milieu du pont et apostropher le navigateur.

    - Pourquoi nous arrêtons-nous?

    - Ah bah ça fait longtemps qu'le port d'Ostie n'est plus accessible, messire! Les sédiments rej'tés par le fleuve ont formé des bas-fonds. Ca empêche les navires trop lourd comme l'notre d'atteindre les docks... Mais vous en faites pas! R'gardez. Ya les barques vont v'nir nous aider à décharger.

Rudjek jeta un œil par-dessus le pont du navire. Depuis la côte, on pouvait effectivement voir plusieurs embarcations plus petites, des bacs principalement, en train de s'approcher. Il y avait assez de place sur elle pour vider, en un ou deux allers-retours, toute la cale de leur transport. Un contretemps, mais qui leur permettrait de voir à l'œuvre un véritable défi d'organisation et d'ingénierie. La compagnie Mesektet allait avoir du pain sur la planche. Se tournant vers les deux jeunes femmes, Rudjek leur fit un signe pour les inviter à se rapprocher.

    - Je vois! Il est donc temps pour nous de nous mettre au travail également. Tumaini, Samia, allez aider les autres à transporter nos marchandises. Et surtout, veillez à ce que rien n'arrive aux caisses contenant nos... "statues".

La compagnie avait acheté bon nombre de produits à Alexandrie avant de partir, dans le but de les revendre à Rome et de gagner un bon retour sur investissement. Mais ils avaient également bon nombre d'œuvres, d'artefacts, et d'outils en leur possession. Et surtout, surtout, dans leurs caisses, le "projet" de Rudjek reposait dans d'anciens sarcophages scellés. Si ces caisses étaient ouvertes, ou pire, si elles étaient mal manipulées et qu'elle tombaient dans l'eau du port, cela serait une perte inestimables.
Les bacs arrivèrent au niveau du navire, et des pontons furent poser pour les relier et acheminer les biens de l'une à l'autre des embarcations. Après avoir réglé la question de la rémunération avec l'un des bateliers, l'Oracle alla rejoindre ses compagnons pour déplacer leurs affaires.


[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
TumainiTumainiArmure :
Chlamyde de Xoana

Statistiques
HP:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-bleu0/0[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-bleu  (0/0)
CP:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-rouge0/0[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-rouge  (0/0)
CC:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-jaune0/0[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini]   [Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] EmptyLun 22 Fév - 22:03
Tumani ne demandait qu'à croire Rudjek, mais malgré les paroles apaisantes de l'Oracle de Khépri et sa présence ainsi que celle des autres membres de la compagnie, il allait lui falloir encore quelques temps avant d'oublier ses craintes et d'apprécier au moins un peu ce nouveau monde. Nouveau monde qui n'était pas si différent que cela du leur. Deux grands pays sur leur déclin... Après avoir pourtant beaucoup donné au reste du monde. Les paroles de Rudjek lui redonnèrent du courage et l'envie de continuer à s'approcher de cette ville qu'ils voyaient au loin. Et leur destination véritable était si proche ensuite.

-Oh si, la terre ferme me manque également Samia. Mais tu verras, si tu grimpes dans un chariot tu risques d'être secouée de temps en temps. Surtout si la route est mauvaise.

Bien qu'ils risquaient de l'être beaucoup moins que sur un bateau, surtout qu'ils emprunteraient une voie commerciale reliant Rome et Ostie. Un chemin normalement bien entretenu qui ne devrait pas leur poser trop de soucis. Bien que comme le prouva la suite des évènements, un imprévu pouvait vite arriver. Tumaini tourna un regard désolé vers la pauvre jeune sœur de Rudjek une fois que les deux femmes eurent reçues les instructions de l'Oracle de Khépri.

-Tu vas être obligée de subir ce tangage encore quelques instants Samia. Mais ne t'inquiète pas, ça ne devrait pas prendre trop longtemps.

A elles deux de veiller à ce que ce léger retard ne provoque aucune catastrophe et que tout se passe donc le mieux possible. A l'instar du dieu fleuve qui baignait la terre des pharaons, la mer pouvait elle aussi se montrer capricieuse. A voix basse, après avoir vérifié que personne ne l'entendait, Tumaini récita une prière à Râ, l'astre solaire qui illuminait les cieux au-dessus de leurs têtes. Elle se fit apostropher à voix basse par l'un des membres de sa compagnie qui l'avait malheureusement entendue.
Le culte des anciens dieux était interdit, elle devrait le savoir.

-Je... Je vais aller voir là-bas, je crois qu'ils ont besoin d'aide.

Tumaini n'aimait pas qu'on la réprimande sur ses croyances. Elles l'accompagnaient depuis qu'elle était toute petite, et faisaient partie intégrante d'elle-même. Elle fila donc vers un autre coin du navire où on était effectivement en train de préparer la caisse de l'une des "statues" afin qu'elle soit débarquée sur la barque située plus bas. L'Oracle prit soin de vérifier que la caisse était bien fermée avant de laisser le déchargement se faire. Tout semblait bien se passer.
Les opérations se déroulaient bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Képhri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-bleu1050/1050[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-rouge750/750[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-rouge  (750/750)
CC:
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] G-jaune1350/1350[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini]   [Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] EmptyJeu 25 Fév - 17:47
Les paroles de Tumaini affectèrent assez profondément Samia. Devant la perspective de se retrouver à nouveau dans une petite embarcation fragile, pour ensuite être chahutée sur une route en sal état... Les épaules de la petite égyptienne s'affaissèrent un instant, et elle laissa échapper un soupir. Cependant, après un regard vers Tumaini, puis vers Rudjek, elle fit de son mieux pour retrouver sa contenance.

    - Par rapport à tout ce que nous avons déjà traversé, ce n'est pas grand chose! Allons-y!

Bombant le torse, Samia alla trouver les autres membres de la compagnie Mesektet. Trop jeune et petite pour vraiment aider les autres à débarquer, elle récupéra plutôt la liste de toutes les marchandises à leur nom, et veilla à ce que rien ne soit oublié. Rudjek était descendu au niveau des barques pour négocier le prix du passage, et sa soeur, en son absence, s'employait à diriger tout ce beau monde en faisant sa petite chef.
Ce fut pendant sa surveillance qu'elle remarqua l'air attristé de Tumaini après que Osir, l'un des membres de la troupe, l'ait réprimandé. Fronçant les sourcils alors que l'apprentie de son frère s'éloignait, elle alla attraper le grand gaillard, un ami d'enfance de Rudjek, par le bras pour lui demander des explications.

    - Osir... Qu'est-ce que tu as encore fait?

    - Mais... Mais rien!

    - ...

    - Je lui ai juste dis qu'il fallait pas qu'elle prie comme ça devant des gens! On va chez les chrétiens, là où il y a leur gros pape... Ca va nous attirer des problèmes!

    - Tu sais que c'est important pour elle... Tu n'as vraiment aucune délicatesse! C'est pour ça que tu n'es toujours pas marié à ton âge, gros nigaud! Va porter cette caisse avec l'Ushabti à l'intérieur! Et tu iras t'excuser auprès de Tumaini quand on aura débarqué!

Courroucée par le manque de tact d'Osir, la petite Samia fit mine de donner un coup dans le derrière du grand Osir. Celui-ci était une brute sans grande manière, mais n'avait pas un mauvais fond. Il semblait surtout embêté d'avoir attristé à ce point quelqu'un d'autre sans le vouloir. Résigné, il alla soulever l'une des grandes caisses qui contenait l'un des Ushabti, les statues animées crées par Rudjek. Certains membre de la compagnie qui avaient assisté à l'échange allèrent trouver Tumaini ensuite pour qu'elle les aide en examinant l'état des différentes marchandises, pour s'assurer que rien n'avait été abimé pendant le voyage. La plupart d'entre eux étaient de simples ouvriers, pas des sculpteurs. Ils avaient besoin d'un œil attentif au détail pour les aider dans cette tâche.

Pendant un temps, le pont du navire déborda d'activité, de mouvements et de cris. Une par une, les caisses, légères comme lourdes, passèrent d'une embarcation à l'autre. Rudjek, Tumaini, Samia, et toute leur équipe durent donner du leur. Mais à la fin, quand deux des barges furent remplies de leurs marchandises, ils purent enfin souffler. Les bateliers en usant de longs bâtons pour naviguer dans les bas-fonds les rapprochèrent progressivement des docks d'Ostie. Osir en profita pour aller s'excuser auprès de Tumaini, du mieux qu'il pouvait. Cette dernière pu voir que, non loin, Rudjek était en train de parler à voix basse avec Samia. Lorsqu'ils accostèrent, toute la compagnie se mit de nouveau en branle pour commencer à décharger leurs biens. Cependant l'Oracle de Kephri aborda sa fidèle assistante en posant sa main sur son épaule, l'empêchant de se joindre aux autres.

    - Bien. Merci pour ton aide, Tumaini. Viens, nous allons laisser les autres faire l'inventaire. Ils vont rester ici pour vendre une partie de notre marchandise et renouveler nos fonds, mais toi et moi avons mieux à faire.

Rudjek invita Tumaini à le suivre. Ils laissèrent derrière eux leurs compagnons pour s'occuper de toutes leurs affaires matérielles. Les deux Oracles avaient, à présent qu'ils faisaient leurs premiers pas en Italie, une mission d'importance à remplir. Un pèlerinage s'imposait, plus bref et intense que d'ordinaire. Lorsque leurs pieds quittèrent le bois des docks pour se poser sur la pierre, la terre ferme de la région de Rome, l'architecte prit une profonde inspiration, comme pour gouter à l'air de ce nouveau monde, puis expliqua à son accompagnatrice de quoi il en retournait.

    - Nous allons acheter un cheval et nous rendre à Rome en éclaireur. Pour repérer les lieux et préparer le terrain pour le reste de la compagnie. Pour voir également si d'autres comme nous s'y trouvent. Nous y passerons la nuit avant de revenir à Ostie au matin.

Les yeux dorés de Rudjek passèrent un instant sur le visage de Tumaini. Quel meilleur moyen y avait-il pour briser ses inquiétudes que de voir par elle-même ce que ce pays leur réservait? Autour d'eux, déjà, s'activaient des marins et marchands dans des tenues qui leur paraissaient bien exotiques. Et les bâtiments, bien que simples, étaient construits dans une pierre plus sombre et poreuse que celle d'Egypte. Le dépaysement commençait déjà!
Avec un grand sourire sur le visage, Rudjek s'avança dans les rues. Il ne lui fallut pas longtemps pour repérer une écurie, un peu plus loin dans la rue. Il s'y dirigea pour négocier en latin le prix d'une monture. Il eut un peu de mal à se faire comprendre, le palefrenier étant un Goth, mais les pièces d'argent et de cuivre avaient la même valeur, d'un côté de la Mare Nostrum comme de l'autre. Se souvenant que Tumaini ne savait pas encore monter à cheval, il n'avait pris qu'une seule monture, assez robuste pour supporter leur poids à tous deux. Lorsqu'il revint en tirant l'animal par la bride, il tendit une cape qu'il avait emporté avec lui à la descendante des anciennes prêtresses pour qu'elle la revête.

    - A partir de maintenant, nous sommes sur une terre étrangère. Il va nous falloir faire attention à notre apparence, à ce que nous disons... Et surtout, il ne faut révéler à personne ce que nous sommes, et qui nous servons. Mais tout n'est pas noir dans ce tableau! C'est aussi une incroyable chance pour apprendre. Alors ouvre grands tes yeux et tes oreilles. Chaque instant que nous passerons ici pourra nous servir à améliorer notre art. N'hésite pas à me questionner sur tout ce qui t'intriguera.

C'était là son rôle, de la guider. Autant par son sang égyptien que par son rang parmi les Oracles, Rudjek était là pour aider Tumaini à trouver sa voie. Il lui tendit donc la main, autant figurativement que littéralement, pour l'aider à monter sur leur monture.


[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini] Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
 
[Mars 553] Là où tous les chemins mènent [PV Tumaini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Rome-
Sauter vers: