Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyDim 14 Fév - 21:30
Préparatifs









Spoiler:
 

Deux jours.
Un délai idéal pour me préparer à redevenir l'ombre meurtrière que j'ai tenté de masquer sous le faciès d'un médecin impuissant. Car si je suis incapable de rendre la vie, je reste voué à donner la mort.
Durant ces deux passages du soleil, j'ai soigneusement évité toute rencontre.
Esquiver ma sœur probablement ignorante de cette mission si risquée.
Childéric sait qu'il m'envoie au front, et que malgré ses ordres, il est possible que je n'en revienne pas. Je le plains. Mais lui comme moi savons que ce geste est nécessaire afin de préparer l'avenir, et de payer ma dette.
Athéna approuve, je le sais. Et observe, je le devine. A moi de tout faire pour entamer le long chemin de ma rédemption.
Aussi, ce soir, c'est une ombre invisible qui s'est glissée jusqu'au pied des vieux remparts.
Le masque qui recouvre mes traits est maintenu sur mon visage par une fine couche de glace, et ma silhouette est entièrement recouverte d'une lourde étoffe informe. Si par malheur, ma capuche venait à se rabattre, j'ai pris le soin de domestiquer mon abondante chevelure en un chignon plat, tout en teintant ma couleur naturelle d'un noir de jais. Ce soir, je serais sans parole, sans faciès, sans identité. Juste une lame empoisonnée.
J'ai veillé à confectionner plusieurs toxines paralysantes ou mortelles, au cas où ma cible m'échapperait. On est jamais trop prudent. Mais entre ma sorcellerie et mon pouvoir de glace... Il ne s'esquivera pas facilement. J'ai anticipé, mûri mon projet autant que possible. Je ne connais ni le lieu de la mise à mort, ni la réaction de mon alliée bancale. Donc une part de hasard demeure. Mais pas de quoi s'angoisser.
Savoir que le bouclier occultant des Ligures sera levé m'offre un avantage certain. Caché dans les ombres, j'attends que s'approche la louve. Contre le rempart, elle trouvera un rond de glace. Si elle est aussi méfiante que je m'y attends, nul doute qu'elle saura le remarquer et comprendre le message.
Je n'attends qu'un mot d'elle pour dévoiler l'ombre que je suis.
Il faut toujours prendre garde de ne pas effaroucher les bêtes blessées.

Utilisation d'arcane rang III

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CathbadCathbadArmure :
...
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyDim 14 Fév - 22:16

Le jeune assassin venait le cœur lourd, faisant le deuil de ce qu’il aurait aimé être, à la faveur d’une identité qu’il aurait préféré oublier. Quelque chose qu’on ne voulait pas reconnaître en lui, de l’aveu de son entourage. Plutôt que d’enlever la vie, il en était une, bien particulière, qu’il souhaitait sauver. Mais fort de cette volonté, Kilian n’avait gagné que de s’attirer le courroux du Grand Pope, sans parler du regard glacial que sa déesse lui renvoya. Cette vision, serait-il capable de l’oublier un jour, lui qui était toujours demeuré loyal aux siens ?

Pour ne plus rencontrer à nouveau ces sentiments qui avaient pu lui faire effleurer la volonté de se sacrifier, le tueur s’était cette fois débarrassé autant que faire se peut de ses émotions. Il s’était préparé en amont, paré à toutes les éventualités. Dans son esprit, il devait arriver avant l’alliée de circonstance que Childéric avait désigné. Or, il était un événement inattendu qui viendrait immédiatement le prendre de court, et non des moindres. En effet, plutôt que de trouver sous les vieux remparts un domaine où il n’aurait plus qu’à s’installer dans l’attente que sa complice se montre avec leur proie respective, Kilian entendit au loin des bruits qui pouvaient faire se lever les poils sur son bras. Selon toute évidence, à quelques centaines de mètres, un combat s’était engagé. Sans doute un imprévu était-il apparu, mettant à mal le plan préétabli. Dans l’ombre de son esprit, se dessinait déjà une éventualité inacceptable : celle de l’échec. Kilian le savait mieux que quiconque. Il ne lui était pas permis d’échouer.

Sans doute se précipiterait-il là où se dessinait l’affrontement précoce, dans un territoire déserté par la population. Au moins, le rituel tel que décrit par le Grand Pope semblait avoir fonctionné. Car le commun des éveillés n’apparaissait pas le moins du monde réceptif au chahut qui pouvait se passer plus loin. Kilian lui-même, sans ses sens aiguisés, n’aurait perçu les déflagrations cosmiques que les sceaux de Camelot auraient dû détecter. Quoiqu’il trouve au bout de sa cavalcade, il lui serait toujours possible d’intervenir sans craindre que les Ligures se manifestent, à moins de vraiment le chercher.

Arrivant enfin sur place, Kilian put percevoir deux silhouettes s’entre-tuer. Il lui apparaissait qu’aucun des deux n’avait remarqué sa présence. Signe que son arcane était efficace. Cela dit, pour relativiser cette bonne nouvelle, il apparaissait aussi évident que la lancière à la chevelure de jais était clairement désavantagée. Sans doute ces deux combattants luttaient-ils depuis maintenant un certain temps. La cible avait-elle lu à travers le jeu d’Aoife ? À moins que le problème soit autre ? Peu importe, toujours était-il que l’homme que Kilian identifia comme Cathbad en était à attraper le crâne de la traîtresse pour le fracasser frénétiquement contre les remparts en l’injuriant à gorge déployée.

Si Aoife était toujours en vie, d’évidence que cela ne durerait plus très longtemps. Cathbad, qui se reposait présentement sur sa force brute, ne paraissait pas avoir subi de profondes blessures, au contraire de la lancière dont l’étendue des dégâts ne pouvait se deviner à cette distance. Pour autant, pouvait-on dire que Cathbad était lui-même en pleine possession de ses moyens ? En l’état, il donnait plutôt l’impression d’être entré dans une frénésie sanguinaire. Kilian le percevant, n’avait plus qu’à prendre sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyDim 14 Fév - 23:03
Exécution







Spoiler:
 

Tout était prévu, sauf l'imprévisible.
A peine me posais-je contre le rempart que je perçus une anomalie notable. Et sans une seconde d'hésitation, je me faufilais jusqu'au point culminant.
Ombre parme l'obscur, je me heurte à une étrange sensation. Mon cœur se serre brièvement en comprenant un élément jusqu'alors enseveli dans mon déni.
En voyant ce spectacle cruel, violent, affligeant, ma première pensée fut de me réjouir que la louve m'offre, sans le vouloir, une telle opportunité.
Quel monstre suis-je donc pour m'enthousiasmer de la mise à mort d'une femme ? Pragmatisme ? Non, cela va bien au delà.
Mon sourire de médecin arboré ces derniers mois, mes attentions et recherches. Ma frustration face à la maladie, la mort. Tout se dissipe pour me mettre face à la réalité : je suis, étais et reste un assassin.
Et mon corps, mes réflexes s'imposent à mon affect. Ma mission doit réussir. Je n'ai pas le choix.
Non par crainte de mon sort, par peur de ne pouvoir retrouver grâce auprès de ma déesse, ou mieux encore, de cet homme fauve dont l'estime m'est devenue si chère.
Mais uniquement car c'est ma raison d'être. Donner la mort.
L'affrontement qui se présente sous mes yeux n'est qu'un spectacle bestial. Deux animaux enragés s'affrontent, et la louve semble en fort mauvaise posture. Parfait... Voilà une diversion idéale.
Celui que j'identifie comme Cathbad semble en pleine frénésie, et sa voix résonne à plein poumon. Une occasion dont je compte bien profiter.
Le Grand Pope voulait que Aoife survive et que son implication reste secrète... Malheureusement, cet ordre ne sera que partiellement exécuté. Au mieux.
Le piéger ou l'attaquer via un effet cosmique ne ferait que l'alerter ou prendre le risque de me dévoiler. Aussi, j'opte par une approche directe, furtive et implacable. Frapper vite et fort, sans trembler.
Un coup d’œil afin de déceler les pièges éventuels au sol, les runes, ou autre anomalie, et j'agis.
A la fois vif et discret, je me glisse dans le dos de mon adversaire, une lame en main enduite de lotus noir. Et sans faillir, je plonge la dague mortelle à la base de son cou, dans la zone de chair tendre qui constitue un point vital essentiel. Une zone que même une quelconque armure ne pourrait protéger.
Dans un autre cas de figure, j'aurais tenté de l'égorger proprement mais impossible de prédire si sa frénésie le rendait capable de réagir entre le laps de temps où ma main allait attraper sa chevelure et le froid de l'acier trancher sa carotide.
Face à une telle bête, autant ne pas sous-estimer ses réflexes et son instinct.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyDim 14 Fév - 23:18
L'attaque surprise est une réussite. Le combat peut commencer !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 15 Fév - 0:18
Noirceur








Spoiler:
 

Tout peut basculer en un éclair. Voilà bien une réflexion qui m'est familière, dans le bon coté comme dans le mauvais.
Aussi, ma tactique se doit de reposer sur la brièveté et la force de mes coups. Gâcher un avantage n'est pas acceptable pour un assassin.
Le temps ralenti, se fige pour mon esprit en quête d'une analyse froide, née de l'habitude. Combien de fois ai-je agi de la sorte, dans ma prime jeunesse, ne laissant aucune chance à des cibles prises au dépourvu ?
J'ai bien des défauts, mais la lenteur n'en est pas un.
Et pour la première fois depuis des mois, des années peut être, j'éprouve la sensation de retrouver mon identité. Temporairement ou pour toujours, adieu le médecin inutile.
Alors que je glisse vers mon objectif, ma main se pose un instant sur le sol, déclenchant l'utilisation d'une malédiction environnante. Il ne fuira pas. Ses jambes seront gelées bien avant qu'il ne quitte ce champ de bataille. Celui où il trouvera sa mort.
Un clignement de cil plus tard, ma lame enduite de toxine mortelle frappe un coup sec, chirurgical. Quelle ironie que ma connaissance experte de l'anatomie serve autant à sauver qu'à tuer... Mais les pensées philosophiques attendront.
Une fois ma lame satisfaite, je lève une main déjà saturée de noire magie. Et un pentagramme silencieux vient naître au dessus de ma proie, afin de le submerger de sorcellerie corrosive. De quoi le maudire, avant que ma volonté prenne un aspect tangible, et projette violemment le druide au sol, l'éloignant de la louve blessée.
Je n'ai pas dit un mot. Mon souffle reste discret mais ma volonté d'airain.
Maudit sois-tu Cathbad pour m'obliger à faire ressurgir l'aspect le plus abject de mon âme... A moins que ce ne soit que sa réelle teinte ? Si le rêve d'Athéna doit s'accomplir en souillant mes mains de sang, qu'il en soit ainsi.
Plus jamais je ne veux lire autant de déception dans le regard de ma déesse... Ou de sa Voix. Je ne joue pas seulement mon honneur. Je danse pour la survie de mes camarades.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CathbadCathbadArmure :
...
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 15 Fév - 4:05

– Alors ? Qu’est-ce qu’il t’arrive p’tite merde ?! Elle est passée où ta grande gueule ?! Tu dis plus rien ?! Tu vas crever ? TU VAS CREVER OUI ?! Crever ! Crever ! CREVER ! TU M’ENTENDS ?! CREVER !

Vociférait-il, à l’intention de la traîtresse dont le dos du crâne continuait de s’écraser frénétiquement contre la pierre froide, la main du géant agrippant fermement sa figure sanguinolente. Ses yeux aveugles rougissaient de rage, fort d’une voix capable d’étouffer le fracas de cette muraille qui se fracturait de plus en plus, une traînée de sang s’écoulant progressivement depuis le point d’impact. Aveuglé par son emportement, Cathbad était à mille lieux de s’attendre à une embuscade derrière lui. D’autant plus que son adversaire à venir viendrait le surprendre avec une furtivité et une vélocité foudroyantes.

Une lame venait d’être plantée dans le dos du géant, qui s’interrompit brusquement dans la frénésie qui aurait dû terminer d’exploser la tête d’Aoife sur les remparts de Camelot. En l’occurrence, il apparaissait de prime abord que le coup de trop n’avait pas été donné. À moins qu’elle ne soit déjà morte ? En tous les cas, sa carcasse s’effondrait inerte contre le sol. D’évidence, la louve n’était plus en état de seconder le jeune Saint. Le prix qu’elle avait payé, Kilian en profiterait, comme il le constatait à présent que l’adrénaline qui masquait la fatigue de sa cible s’était un peu dissipée. S’il ne montrait aucune blessure flagrante sur lui, il apparaissait au bord de l’épuisement. Mais la fatigue ne saurait le retenir d’injurier celui qui venait de le suriner en traître.

– BORDEL, MAIS T’ES QUI TOI ?!

Aveugle, son attention ne s’en porta pas moins précisément sur le serviteur d’Athéna qui lui faisait maintenant face. Une grimace sur le visage, il devait déjà ressentir les poisons que la lame de l’assassin venait de lui transmettre. Désarçonné, le druide ferait une cible idéale pour les arcanes qu’on lui envoyait, projeté loin du corps d’Aoife et en proie à un mal corrosif qui ne manquait pas de lui arracher un râle d’affliction.

– PUTAIN J'VAIS TE BUTER !

Hurlait-il à nouveau, avec une volonté de meurtre qui transpirait à même son environnement, en dépit de la faiblesse qu’il avait pu montrer après un affrontement sans doute éprouvant. Pour autant, il lui restait assez de ressource pour survivre à l’assaut qui lui avait été adressé, et encore représenter une vive menace envers celui qui s’attirait sa fureur. Kilian pouvait notamment observer que les veines de Cathbad ressortaient de sa peau, pour prendre une teinte violacée. Cette énergie cosmique, de ponctionner son énergie vitale pour se concentrer dans son bras droit. À cet instant, l’atmosphère de se faire beaucoup plus pesante. Comme de se trouver devant un ours affamé, tandis que l’on était réduit à l’état de gibier sans défense. La sueur de l’assassin, de grimper sur sa peau plutôt que de s’écouler. Son instinct lui commandait de fuir, mais ses jambes refuseraient de se mouvoir, paralysé d'effroi.

Dans le même temps, les vêtements qui couvraient le bras droit du colosse commençaient à se changer en poussières devant l’intensité cosmique qui se concentrait autour. La silhouette sinistre, le druide-guerrier se précipita avec une vélocité capable même de prendre de court un tueur aussi rôdé que l’était Kilian. S’il se laissait frapper, il y avait peu de doute quant au fait que le Saint goûte un mal qui approchait de ce qu’il venait d’adresser à sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 15 Fév - 11:08
Froide lame










Spoiler:
 

La louve avait bien travaillé.
Pour autant, ma proie possédait des ressources impressionnantes, et venait de prendre de plein fouet mon assaut surprise sans chuter. Une belle performance. Et vu le cosmos irradiant de sa personne, nul doute que sa réplique serait à la hauteur de ma propre force.
Mon intuition se révéla douloureusement exacte.
A peine érigeais-je un mur de sorcellerie que le druide se rua sur moi avec une vélocité qui me prit totalement de vitesse. Ma protection parvint à absorber une partie de son cosmos obscur et violent, mais le choc n'en fut pas moins terrible.
Frappé durement par le poing du colosse, je fus projeté en arrière, retenant de peu un cri de douleur.
Fort heureusement, mon armure cachée sous l'épais tissu et ma sombre magie m'évitèrent le pire. Après une roulade gracieuse, je repris pied, observant brièvement ma cible et analysant froidement son état.
Son agitation jouait en ma faveur.
Continue donc de t'énerver... Le poison se propagera d'autant plus dans tes veines...
Si le combat avait été loyal, cet adversaire m'aurait probablement donné du fil à retordre. Mais en l’occurrence, rien de noble n'allait se dérouler ici. J'aurais pu en concevoir de la honte, mais un assassin ne possède aucun honneur.
Sans un mot, sans daigner répondre à son interpellation, je posais de nouveau la main au sol afin d'activer la morsure mortelle du froid environnant. Un geste vif et précis qui me permit de prendre assez d'élan pour me volatiliser et réapparaître sur son coté droit. Et ma lame frappa encore et encore, dans un ballet de mort, visant chaque point vital accessible.
Même si le druide semblait aveugle, il parvenait à voir autrement, à priori. La vitesse serait donc déterminante, afin de le déstabiliser. Et de l'achever. Même si je doutais d'une quelconque volonté de fuite, vu son caractère emporté.
Il me fallait rapidement en finir, non par crainte d'une défaite, mais poussé par l'espoir de pouvoir encore sauver la louve à l'agonie. Et d'ainsi tenir l'ordre donné par le Grand Pope.
En cet instant, la vie n'avait plus aucune importance à mes yeux. Seul l'objectif comptait.
Qu'étais-je donc devenu ? Ou plus exactement... Qui n'avais-je jamais cessé d'être ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CathbadCathbadArmure :
...
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 15 Fév - 17:34

Le chevalier d’Athéna s’était laissé frapper par le chant du cygne du druide-guerrier. Pour autant, il avait usé d’une arcane qui lui avait permis de ressortir dans un meilleur état que Cathbad lui-même, quand il fallait serrer les dents devant l’embuscade de l’assassin. Aussi, de manière prévisible, les états des deux combattants n’avaient rien de comparable, donnant à voir un guerrier de la Sagesse en pleine possession de ses capacités, alors que le fidèle de Mebd apparaissait déjà au seuil de la mort. Seulement, cette rage qui l’avait animé ne voulait pas s’éteindre.

Elle ne s’éteignait pas, quand bien même Kilian dessina sur le sol un large pentacle qui venait sortir de terre un froid glacial, allant mordre la chair de l’adversaire qui lui faisait face. Cette glace venant blesser irrémédiablement ses tissus musculaires déjà fragilisés, l’assassin dut se dire que cette attaque serait suffisante à l’achever, d’autant plus que le druide payait le contre-coup de son offensive précédente. Hors, à sa grande stupeur, il verrait l’énergie du désespoir libérer le géant de son tombeau de glace, pour se précipiter comme une bête en direction de sa proie. Du cosmos sombre, de se concentrer à nouveau dans la paume de sa main. Une paume, qui risquait bien de frapper à nouveau le corps de son ennemi, pour y distiller une énergie elle-même empoisonnée, visant à le dévorer de l’intérieur.

Cette frappe alimentée par une fureur viscérale ferait l’effet d’une explosion éphémère, car une fois que l’action serait passée, les appuis de Cathbad achèveraient enfin de s’affaisser. Le poids lourd de son enveloppe charnelle, de s’étendre au sol pour gésir dans son sang, jusqu’à l’instant où devait survenir le dernier battement de cœur, l’ultime soupire. Sur sa figure, une grimace de haine qui demeurerait incrustée dans ses traits, avec une force pouvant laisser craindre qu’il pouvait toujours être en vie. Hors, si Kilian s’en assurait, il pourrait confirmer que non.

Plus loin, se trouvait la carcasse d’Aoife, portant la tenue qu’elle avait arboré pendant le tournoi. De sa position, il était difficile de dire si elle vivait toujours ou non. Sa lance, d'être allongée non loin d’elle. Restait à voir à présent quels choix ferait Kilian, au devant de ces circonstances qui différaient quelque peu du plan que lui avait dessiné Childéric.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 15 Fév - 18:38
Evaluer les dégâts








Spoiler:
 

Je n'ose imaginer ce qu'un combat équitable aurait pu donner.
Certes, je ne suis pas le plus novice des chevaliers d'or, loin de là, mais assurément ce druide-guerrier était un adversaire redoutable. Et en pleine possession de ses forces, il aurait pu inverser la conclusion de notre affrontement.
Étonné, pris de court même, je le vois se mouvoir malgré l'emprise mortelle de mon froid ensorcelé, et me viser avec sa paume, auréolée d'un cosmos sombre et corrosif. Le coup me frappe en plein torse, me faisant reculer de quelques pas avant que... Ma silhouette se fracasse en morceaux épars de glace.
Alors que le colosse chute enfin, je m'extirpe du pentagramme à l'origine de mes assauts, et m'autorise un soupir soulagé.
Il est mort. Ma mission est accomplie... Mais pas encore achevée.
Sans perdre un instant, je me rue vers Aoife afin de lui prodiguer les secours d'urgence. Encore une chance que mes connaissances médicales ne servent pas qu'à tuer...

C'est fini... Il est vaincu. Et vous allez vous en sortir... Je suis médecin.

En temps normal, je ne me serais pas autorisé à parler. Mais vu le peu que m'avait révélé le Grand Pope sur le caractère de la louve, autant essayer de la rassurer avant d'agir. Peut-elle seulement m'entendre ? Est-elle encore en vie ? Questions inutiles dans le feu de l'action.

Avalez ça.

Je ne pars jamais en mission sur un minimum de fioles, tout autant porteuses de mort que de vie. Vu la gravité des blessures d'Aoife, je risque de devoir l'opérer ou la recoudre dans un second temps. Mais l'urgence est de la maintenir consciente, ou du moins d'alimenter son corps en carburant. Aussi, je porte une petite fiole à ses lèvres. Un mélange de gingembre concentré, de miel liquide et d'alcool fort.
De quoi réveiller son esprit et booster son coeur pour qu'il continue de battre.

Je vais devoir vous toucher, afin d'évaluer l'étendue de vos blessures.

Et savoir si la louve survivra à un éventuel transport. Je peux m'occuper de l'urgence, mais pour prodiguer des soins plus lourds, j'ai besoin d'un endroit calme, d'eau, de tissus et d'un lit.
Alors, j'observe, j'analyse froidement.
Sans cette femme, je n'aurais pas vaincu ma proie aussi facilement. Hors de question qu'elle meure dans mes bras. Elle ne mérite pas un tel sort.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 15 Fév - 19:50

Tu te rapproches du corps étendu d’Aoife en vu de lui apporter les premiers soins. Il ne t’apparaît pas que la Louve entende tes mots, peu importe que tu l’appelles, tentes de la rassurer, la prévenir. Aucune réaction ne se lit sur ses traits. Tu lui fais boire l’un de tes remèdes. Tu aurais voulu le faire pour la garder consciente, mais c’était manifestement trop optimiste. Au moins, l’effet de ton breuvage n’est pas absent. En effet, l’auscultant, tu sens son pouls rebattre un peu plus fort. Seulement, rien de vraiment probant. Elle se trouve encore entre la vie et la mort.

Sur sa peau, tu perçois ses veines remonter anormalement, et faisant ressortir un sang plus noirâtre. Tu te souviens alors du coup que Cathbad t’a porté. Sans doute, lui aussi, utilisait-il une autre forme de poison. Un mal que ton corps avait pu éliminer par l’effet du cosmos. Mais dans son cas, elle n’en possède d’évidence plus assez pour s’en prémunir, d’autant plus que son système immunitaire semble particulièrement sensible à ce poison. Les vêtements nimbés de sang, tu trouves une blessure profonde dans son flanc gauche. Le dos du crâne, fracturé. Tu devines dans cet état qu’il pourrait être dangereux de la déplacer. Dangereux, mais pas impossible.

Avec tes connaissances, tu devines qu’elle pourrait flancher à tout moment. En parallèle, l’atmosphère de se troubler un peu. La barrière qu’avait dû installer Aoife pour couvrir ce combat, de se dissiper progressivement. C’est en tout cas ce que tu perçois. Et sans doute, les derniers cris de Cathbad, portèrent-ils à l’oreille de passants ? Pour le moment, tu ne saurais en être sûr. Il fait beaucoup trop sombre pour bien apprécier ton environnement. Que fais-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 15 Fév - 20:21
Décision









Spoiler:
 

La situation est vraiment critique.
Elle est encore en vie, mais telle la flamme d'une chandelle, sa vigueur peut être soufflée à tout instant.
Et une fois encore, là où l'assassin ne trouve nul obstacle, le médecin se heurte au mur de son impuissance.
Mais, le temps n'est pas encore venu de me résigner. Peut-être puis-je encore la sauver ! Me prouvant ainsi que je ne suis pas qu'un pourvoyeur de mort.
Mon élixir semble lui offrir un peu de répit. Mais ses blessures sont graves. Critiques même. Impossible de contrer ce poison ou de pallier à son crâne brisé, sans matériel. Mais son flanc ensanglanté me donne une idée. Puisque je ne peux pas tenir éloigné la faucheuse de cette louve à l'agonie, je suis au moins capable de stopper la course du temps.
Mais hors de question de réitérer les erreurs de mon passé.
Si le destin de cette femme est de périr, je ne la retiendrais pas plus que de raison.
Aussi, je pose mes mains auréolées de cosmos sur sa plaie et laisse mon énergie glaciale se répandre doucement, chirurgicalement sur sa blessure, puis dans ses veines. Le poison cessera ainsi de circuler temporairement. Mais trop de froid ne ferait que l'achever. Alors, je me contente de l'effleurer, là où jadis je l'aurais enfermé dans un cercueil de glace.
Ceci fait, je dois parer à la seconde urgence... Car le temps se joue de moi, et j'ignore quand les badauds viendront sur place, maintenant que la protection des lieux semble se dissiper.
Je me rue sur le corps mort du druide, sort une fiole mise exprès de coté, et verse sur son faciès haineux une bonne dose d'acide, afin de le rendre anonyme. Puis je tranche net ses tendons et sa gorge, au cas où il serait ramené à la vie. Immobile et silencieux, tel un cadavre désormais docile.
Ceci fait, je soulève un pan de terre pour en faire un trou à l'aide de mes facultés occultes (équivalent d'une utilisation de télékinésie) aux pieds des remparts, et l'y jette sans ménagement, avant de dissiper la pression invisible qui maintient le tout au dessus du vide.
Une fois le sol de nouveau en l'état, je reviens vers Aoife, la soulève délicatement dans mes bras, et me glisse vers la ruelle obscure la plus proche. Impossible de la ramener à l'auberge dédiée à mon ordre. Cela pourrait tisser un lien entre elle et nous. Une fois à l'abri des ombres, je soulève ma capuche, retire mon masque et repars en avant. Mes cheveux teintés et retenus suffiront à garantir mon anonymat.
Aussi, je me dirige discrètement vers l'établissement le plus miteux possible. Un endroit où contre quelques pièces, ils ne poseront pas de question, et me laisseront l'y cacher.
Vu les rumeurs concernant les nombreuses agressions dont a souffert la cité, je n'aurais qu'à dire que ma bien-aimée s'est faite poignardée en pleine rue. Une excuse parfaite pour rester auprès d'elle. Le temps de l'aider à survivre. Ou à mourir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 15 Fév - 20:59
Ainsi, poses tu tes mains sur le corps à l’agonie de la lancière, habitées par un concentré de cosmos qui viserait à circuler dans les veines de ta patiente. Tu t’adonnes à une expérience risquée, te servant d’outils qui devaient normalement ôter la vie, pour ici en sauver une. Une belle ironie du sort. De cela, tu en as parfaitement conscience. Et en même temps que tu pratiques ces soins dangereux, tu trouves à exorciser de ton essence tes démons, bousculé entre tes identités plurielles. Alors, te reconnais tu plutôt dans la posture de l’assassin, ou dans celle du médecin ?

Toujours est-il que tu parviens à stabiliser Aoife, parvenant à atteindre ce juste milieu où tu retenais la course du poison. Un exercice qui t’a demandé une précision chirurgicale. Mais tu n’avais pas le droit d’échouer. Tu n’en avais plus le droit. Pas après tes erreurs envers les tiens. Les premiers secours délivrés, tu t’occupes de nettoyer derrière toi grossièrement. Tu espères que cela soit suffisant pour effacer les pistes pouvant mener à vous deux. Dans le pire des cas, tu agis pour ne plus trouver chez ce mort l’ennemi de demain. Il doit rester enterré dans le passé.

Revenant vers la carcasse d’Aoife, il te semble avoir gagné du temps, en plus d’avoir agi assez rapidement pour qu’aucun témoin ne se rende sur place pour te surprendre. Tu veilles alors à la transporter, le plus précautionneusement. Tu cherches un refuge. Un refuge qui ne mettrait pas les Saints dans l’embarras. Car tu venais de mener une mission que peu dans cette cité seraient en mesure de cautionner. L’œuvre d’un assassin, qui cherchait à présent à revenir à la douce identité du soigneur.

Tu viens à la rencontre d’une vieille auberge qui ne fonctionnait guère, en dépit de l’activité que le couronnement du roi auraît dû amener. Dieu savait pourquoi. Et peut-être Kilian en découvrirais tu plus tard la raison. Dans tous les cas, tu n’avais pas le luxe de prendre le temps de bien interroger ton sens du discernement. Car après tout, tu agissais dans l’urgence. Les gérants de l’auberge, qui acceptèrent de vous accueillir, ne posèrent pas plus de question en dépit de la personne que tu portais dans tes bras, maculée de sang. Tu te justifies rapidement, te reposes sur les rumeurs qui couraient dans la cité. En cela, tu sentais que tu faisais mouche, parvenant à convaincre tes interlocuteurs de te vendre le lit que tu étais venu chercher. Un lit, et du temps.

Que fais tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 15 Fév - 21:33
Prière









Spoiler:
 

Jusqu'à présent mon plan semble fonctionner.
L'urgence vaut bien qu'on se contente de ce que l'on a sous la main.
Les aubergistes semblent acquiescer à ma mention des dernières rumeurs, et j'accède sans trop de complications à la chambre tant désirée.
Sans attendre, je pose le corps d'Aoife sur le lit, et plaque une chaise contre la poignée de la porte, de manière à empêcher toute intrusion.
Ceci fait, je me dirige vers la fenêtre et analyse le chemin à prendre en cas de fuite rapide. Je ne tiens pas à me retrouver coincé ici comme un rat, au cas où... Je dispose d'un peu de temps, mais je suis seul face à cette épreuve. Impossible de quérir de l'aide.
Je me saisis d'un broc d'eau, déchire un pan du tissu que porte la louve et entreprend de nettoyer les plaies, pour pallier à une infection, qui viendrait accompagner celle qui ronge déjà son corps.
Un coup d’œil et je me résigne à laisser son crâne se soigner avec du repos et du temps. Reste donc la blessure ouverte et surtout la toxine. Or, pour le coup, maintenant qu'Aoife est en lieu sûr, je sais comment opérer.
J'observe son expression, et m'autorise un unique instant de lassitude. Rapidement réprimé en me morigénant. Bon sang ! Quand je tue, je ne me pose pas tant de questions ! Pourquoi dès lors que je tente de sauver une vie, je ressens une telle pression ?! Je me décide alors à retrouver mon état d'esprit froid, impassible et parfaitement neutre que j'adopte naturellement en tirant une dague.
Et avant de quitter la pièce, je prends une poignée de seconde afin de poser un genou à terre.

Ô déesse Athéna... Puisses-tu me donner la force de sauver cette femme... Par son courage, elle m'a permis d'accomplir ma mission en ton nom... Ton serviteur le moins méritant te supplie de lui accorder ton divin soutien...

Qu'importe qu'elle m'entende ou non. La prière est spontanée et suffit à me redonner confiance.
Aussi, j'enlève la chaise et reviens retrouver les aubergistes, afin de leur demander, contre une nouvelle poignée de pièces, du fil, une aiguille et si possible... Des sangsues. Un moyen usuel de purger le sang. Et nul doute que dans une cité comme Camelot, on doit pouvoir s'en procurer sans trop de difficulté. Du moins, je l'espère...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyMer 17 Fév - 1:39
Les questions apportent des réponses qu’on est pas toujours préparé à entendre, il en va de même avec les prières. Tes mots restent sans réponse. Pourtant, ils raisonnent jusqu’au fin fond de la Grèce, dans le temple sacré d’Athéna. Mais une déesse ne se montre pas toujours si facilement. A vrai dire, il aurait été facile de rater la présence subtile qu’elle a laissé dans la pièce. Infime mais qui étrangement, raisonne avec quelque chose à l’intérieur de celle qui s’était vue grièvement blesser.

Une intervention mystérieuse, passée quand tu es sorti de la pièce pour demander l’assistance de l’aubergiste. Ce dernier, d’envoyer son fils chercher l’un des guérisseurs qu’il avait à sa connaissance. Celui-là serait le plus à même de te partager ses instruments, quand bien même il s’offusqua un temps que tu insistas pour que ce soit toi et non lui qui assure les soins de celle qui se trouvait en ce moment entre la vie et la mort. Reste que tu avais dans les yeux une lueur de détermination qui finit par le convaincre. Et puis, n’étais tu pas toi-même un médecin affirmé ? Un médecin qui était venu avec ses instruments de mort, sans prévoir qu’il pourrait se retrouver dans une situation pareille où il importait de panser les plaies.

Des affaires qui prirent bien deux grosses heures pour se réaliser, même avec ton empressement, car à cette heure de la nuit, il ne fallait pas s’attendre à recevoir l’assistance instantanée d’un soigneur. Tu craignais au fond de toi que cette durée suffise à ce que la louve rende son dernier soupire. Or, revenant dans la chambre qui t’avait été allouée, tu te soulageais de la trouver toujours en vie. T’en approchant, tu ressentais un cosmos bien particulier veiller sur cette suivante de la Sorcière. Ce cosmos appartenait sans doute possible à Athéna. D’évidence, elle avait répondu à ta prière et agi dans cette pièce. Ce qu’elle fit exactement… tu l’ignorais. Et sans doute le découvrirais tu bientôt. Mais avant cela, il te fallait d’abord briller de talent pour la tirer d’affaire. Autrement, tout ces efforts auront été bien vains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyMer 17 Fév - 18:41
Espoir









Le temps affine les chances de survie de la louve, et pourtant j'agis en restant imperméable à la tension grandissante. Laisser la peur d'échouer, le doute, l'hésitation s'insinuer et c'est fini. La main tremble, l'esprit tergiverse.
Donc, je tranche, j'assume, je m'impose. Et ça marche !
De retour dans la chambre après deux longues heures, je reste stoïque en m'attendant au pire... Ou au meilleur. Et un simple soupir de gratitude m'échappe en ressentant la présence discrète mais tangible d'Athéna. Je constate avec soulagement que Aoife lutte encore, et je prends place sur une chaise, à ses cotés.
Si la lancière a bataillé jusque là, ce n'est pas pour flancher maintenant.
De mon point de vue médical, la phase la plus critique est passée. Mais il n'est pas encore heureux de se relâcher. Aussi, je dispose une poignée de sangsues sur des points stratégiques, des zones où le sang circule davantage. Mais vu les blessures de ma patience, je dois doser autant la quantité que le temps de travail des bestioles besogneuses. Aoife a perdue pas mal de sang, aussi il faut purger un maximum de poison, sans pour autant l'affaiblir outre mesure.
Laissant agir ce traitement commun dans nos contrées, je recouvre mes mains d'une fine couche de glace afin de les stériliser, et je commence minutieusement à recoudre la plaie ouverte. Pour le coup, voilà bien un geste que j'ai répété des centaines de fois, et que je maîtrise par la force de l'habitude.
Focalisé sur l'opération, je ne cille pas, je respire à peine, je repousse les souffrances omniprésentes nées de la malédiction dans les tréfonds de ma conscience.
Pas le temps de ressentir, j'ai une vie à sauver.
Aussi, une fois ma besogne achevée, je retire les sangsues peu à peu, et me résigne à me confronter au moment le plus angoissant que peut vivre un médecin : l'attente.
Machinalement, après avoir dissipé la glace, je prends la main inerte de la louve dans la mienne.

Allons... Tu ne peux pas mourir ainsi... Pas après tout ce que tu viens de traverser... Tu es une combattante, une force de la nature. Tu dois vivre.

Je souffre pour elle, mais seule sa volonté peut encore la faire revenir parmi nous. Elle se tient probablement au seuil d'une porte. Et je prie de toute mon âme pour qu'elle ne la franchisse pas, et que son âme retourne vers le monde des vivants.

Athéna... Déesse de la sagesse et protectrice de l'humanité... Je t'en conjure... Aide-là à surmonter cette épreuve...

Je ne crois pas avoir déjà prié avec tant de ferveur. Et je sais désormais qu'elle m'entends. Mais même une immortelle ne peut pas tout, et Aoife doit trouver en elle les ressources de sa survie. A moins de lui communiquer ma force et de l'encourager par ma présence bienveillante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AoifeAoifeArmure :
...
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyVen 19 Fév - 2:16
Des images embrouillées. La douleur saisissant les tripes. La rafale de coups. La vision de plus en plus floue. L’esprit désorienté. Les membres qui ne répondent plus. Un poids insurmontable pesant sur le corps. Une myriade de couleurs. La sensation de fraîcheur traversant la chair. Les formes empruntant des silhouettes. Des visages. Celui de Cuchulainn. Le souvenir de ses bras chaleureux. Soudain, de ne plus sentir sa peau contre la sienne. Il s’éloigne. Se perd dans l’obscurité. Elle la cherche, en proie à la perdition. Des paroles, de lui venir dans la tête. Des mots plus tranchants que l’épée. Les accusations calomnieuses de ces porcs. Son mari, un assassin de leur fils ? Ça ne pouvait pas être possible. Inconcevable. Impardonnable…

Une colère brûlante, de faire bouillir son sang. La rage, d’alimenter sa violence, incontrôlable, indomptable. Une douleur, de tordre toujours plus sa raison. Des expériences sordides, rémanences de sa première fin, de la mort qui l’avait étreinte. Une souffrance, qui se refuse de l’abandonner. L’affliction, de la reprendre au devant de cet homme attirant en elle la plus vive révulsion. La figure de Cathbad. Un autre aussi enragé qu’elle l’était. Une existence qu’elle ne pouvait tolérer, pour cette odeur familière qui lui était insupportable. Cette force menaçant de la fendre en deux… Venait-elle de le vivre ? Ou était-ce une autre de ses réminiscences ?

Sa mémoire, de se confondre en un siphon de passions autodestructrices, à peine apaisées par l’amour qu’elle portait à Cuchulainn. Seulement, l’attente, de la renvoyer toujours dans ses tourments. Pourquoi était-il parti ? Pourquoi les avait-il abandonnés ? Cette solitude… La louve souffrait de solitude. Et alors qu’elle était sur le point de lâcher prise, de perdre cette flamme qui l’entretenait dans cette vie artificielle, un souffle de réchauffer son âme glacée. Une vision, d’écarter le spectre de sa démence, fugacement.

Elle se voyait, seule dans une contrée étrangère. Une tranquillité où elle ne percevait pas l’ombre éternelle de la menace. De la solitude, vraiment ? Des personnes, de l’entourer. Des personnes sans visage, mais qui ne lui inspiraient pas de la peur. Des personnes qui ne lui inspiraient pas de la haine. À mesure qu’elle acceptait ces sentiments, les traits de dessiner les visages d’Odoroï, de Sunilda, de Childéric, de Morwenna. Dans leurs yeux, ne reflétait pas un outil. Ce qu’elle avait toujours été. Et en arrière-fond, au-dessus de l’épaule du Grand Pope, Cuchulainn se tenait là, lui adressant un sourire qu’elle avait fini par oublier. Ce faisant, d’éprouver en son être cette chaleur qui stimulait une espérance jusqu’alors rouillée. Et dans l’impulsion de son geste, de sentir qu’on lui tenait la main.

Killian sentirait soudainement la main d’Aoife serrer la sienne. Des larmes, de couler le long de ses joues. Les yeux ouverts, elle sondait faiblement l’environnement, l’esprit encore embrumé, sonné. Puis, ses prunelles noires de se diriger vers le Saint. Ce dernier dégageait une aura rassurante, faisant que pour la première fois depuis une éternité, elle n’avait montré signe d’hostilité dans cette posture de vulnérabilité qu’elle avait pris l’habitude de détester. Sans doute parce qu’elle n’avait toujours été entourée que de prédateurs, en étant elle-même une. De toute manière, quand bien même elle l’avait désiré, elle n’aurait pas trouvé la force de se relever. Interdite, elle ne serait capable que de l’interroger dans un murmure.

– Je… Qui êtes vous ? Où suis-je ? … Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

D’évidence, le choc avait provoqué une amnésie, probablement temporaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptySam 20 Fév - 14:16
Soulagement









Un temps interminable à attendre à espérer, à prier aussi. Les secondes se muant en éternité, j'avais l'impression de retenir la vie d'Aoife par le seul contact de nos deux mains enlacées.
Et soudain, le miracle eut lieu.
Ses doigts serrèrent les miens, je vis apparaitre des larmes aux coins de ses yeux, avant qu'elle ne revienne au monde conscient.
Je lui offris en guise d'accueil mon sourire le plus franc et sincère. Bon sang... Après tant d'efforts, la louve venait de traverser l'étape la plus délicate. Et désormais, elle n'aurait qu'à avancer sur le chemin long et fastidieux de la convalescence. Le pire semblait donc derrière nous.
Je me hâtais donc de répondre à ses légitimes questions par un chuchotement, au cas où les murs auraient des oreilles.

Je m'appelle Kilian... C'est Childéric qui m'envoie. Par vos efforts, notre ennemi commun est mort et vous ne courrez plus aucun danger.

Je désignais le mur de bois de la chambre au confort sommaire.

Vous étiez grièvement blessée, alors je vous ai conduit dans une auberge pour vous prodiguer les premiers soins. Je suis médecin, à mes heures perdues. Et vous m'avez fait une belle peur... Je suis heureux de vous voir reprendre conscience.

Un soupir de soulagement m'échappa alors que je resserrais doucement la pression de mes doigts sur les siens, afin de les communiquer un sentiment de sécurité et de protection.

Je resterais à votre chevet le temps nécessaire. Vous êtes en sécurité.

Et pour le coup, ce n'était pas des paroles en l'air. Même si je devais demeurer auprès de la louve des jours afin de veiller sur son rétablissement, je le ferais de bon cœur.
J'adressais alors une pensée de gratitude à l'endroit de ma déesse. Elle le méritait largement sur ce coup là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AoifeAoifeArmure :
...
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 22 Fév - 17:01
– Je vois.

Une parole fugace, en réaction à ce que le suivant d’Athéna lui disait. Au jugé de son regard, la mémoire lui revenait à mesure que Kilian l’informait sur le déroulé de l’opération. Ainsi, il était l’homme que Childéric avait envoyé. Leur objectif commun avait semble-t-il été un succès. Une nouvelle qui aurait dû la soulager. Pourtant, au contraire, d’éprouver un puissant sentiment de vide. Était-ce d’avoir fini dans un état aussi déplorable qui alimentait cet état d’âme ? À moins que ce ne soit autre chose… Quelque chose sur quoi il était impossible de mettre le doigt.

Silencieuse, Aoife écoutait simplement le Saint détailler plus la situation. Balayant du regard la chambre, elle apprenait donc qu’ils se trouvaient dans une auberge. Quant au fait que ce médecin était « heureux » de l’avoir sauvé, ses prunelles de jais de rencontrer les siennes. Un scepticisme de lisible. N’était-il pas après tout un étranger ? Qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire qu’elle survive ou non ? D’autant plus qu’elle pouvait toujours apparaître comme une ennemie. L’outil avait rempli son office, et pouvait à présent être jeté. Une pensée qui aurait dû montrer son caractère inflexible. Cependant, d’éprouver en son être une chaleur ineffable, qu’elle ne s’expliquait pas.

Le regard se perdant dans le vide, il se baissa sur les mains de ce jeune Saint, qui se serrait plus sur les siennes. Était-ce l’épuisement ? Toujours est-il que ne lui venait pas même l’impulsion de résister. À la place, ce manque mystérieux de la ronger davantage.

– Qu’avez-vous l’intention de faire ?

Le regard creux, il apparaissait évident que l’opération se soldait par une réussite en demi-teinte. Ayant sondé la pièce, elle n’avait trouvé nulle trace de sa lance. Cet homme l’avait-il cachée par méfiance ? Une mesure qui aurait été bien compréhensible. Qu’elle espérait en un sens. Car si sa lance était demeurée là-bas, alors elle ne se voyait plus d’issue.

– Ma lance, qu’en avez-vous fait ?

Une ultime question, qui passa dans un murmure fébrile. Derrière cette voix se murait une forme d’abattement. Elle avait beau avoir survécu, cela ne trouverait pas grande importance si l’avenir ne lui offrait aucune échappatoire. Pourquoi… Pourquoi fallait-il que la mort de Cathbad n’anime pas en son âme la libération qu’elle s’était tant de fois figuré ? Pourquoi fallait-il qu’à la place, lui apparaisse le spectre du désespoir ? À cet instant, son teint de se faire plus livide. Des tremblements de perceptibles au niveau de ses lèvres, de ses pupilles. Que ressentirait-elle, en retrouvant Cuchulainn ? Que se trouvait-il vraiment, derrière ses naïves espérances ? Progressivement, la peur animait ses traits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 22 Fév - 17:28
Médecin








Spoiler:
 

Je m'étonne tout d'abord de ne lire aucun soulagement sur les traits de la survivante. Puis accepte son état d'esprit. J'ai sauvé sa vie, mais que puis-je faire concernant son lendemain ?
Elle prends acte de mon récit de quelques mots. Et son regard vient se perdre dans le vide, avant qu'elle ne pose une question qui me tire un sourire compréhensif.

L'intention de faire ? Je viens pourtant de vous le dire... Je veillerais sur vous le temps que vous retrouviez assez de force pour vous lever et aller de l'avant.

Je retire alors doucement ma main de la sienne, et me saisis d'un chiffon afin de l'enduire d'un peu d'eau fraîche. Et je l'appose délicatement sur son front. Même si elle ne semble pas avoir de fièvre, le contact avec le tissu mouillé devrait lui prodiguer un peu de bienfait.

Quel médecin serais-je si je devais vous abandonner à votre sort, alors que vous êtes souffrante ? Reprenez des forces, et vous pourrez aller où bon vous semble.

Je n'ai pas fait tant d'efforts pour la laisser se débrouiller par elle même, alors que son état vient à peine de se stabiliser. Pourtant, il va falloir que je m'absente de son chevet d'ici peu, afin d'informer Childéric du succès de ma mission.
C'est alors qu'elle pose une question qui me fait hausser un sourcil. D'autant plus que je distingue une réel abattement dans son ton.

Je ne pouvais pas la transporter en vous ayant dans les bras. Elle doit encore se trouver sous l'ombre des remparts. Je peux vous la rapporter, si tel est votre souhait. De toute manière, maintenant que vous avez repris conscience, je vais pouvoir m'absenter pour aller chercher un peu de nourriture. Vous ne pouvez pas rester le ventre vide, après avoir perdu tant de sang.

Je pressens que Aoife n'est pas habituée à tant de prévenance. Seul le temps pourra lever sa méfiance légitime. A force d'évoluer dans un environnement violent, on devient soi même une bête. J'en sais quelque chose...

Avez-vous envie de quelque chose en particulier ? Viande ? Une douceur ? Un peu de vin, peut être ?

La question n'est pas anodine. Car si un convalescent prend plaisir à manger, ses forces reviennent d'autant plus vite. Or, même si je ne l'avouerais pas devant la louve, le fait de me comporter naturellement en médecin est une bouffée d'oxygène. Je me prouve à moi même que je peux être compétent dans autre chose que la mort.
Pourrais-je longtemps résister à l'appel des ombres, dans lesquelles j'excelle ? Qu'importe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AoifeAoifeArmure :
...
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyMer 24 Fév - 0:19
Scellée dans son mutisme, la louve ne réagissait pas aux propos de ce médecin. Pourtant, ceux-ci résonnaient avec la conversation qu’elle avait pu retenir du Grand Pope. Était-ce là l’une des missions que Childéric avait confié à ce chevalier ? Ces mots, sur l’instant, elle n’y avait prêté aucune attention. Car ce n’était que des mots. Et les paroles sont trop aisément brisées par les actes. Seulement, ces paroles-ci ne l’étaient pas d’évidence. Aller de l’avant ? Que pourrait-elle bien trouver, au-devant de sa destinée ? Ce vide, ce précipice, se pouvait-il qu’à la vérité, il se situe derrière elle ?

Les pensées embrouillées, Aoife laissait Kilian lui porter le chiffon humide sur le front. S’il avait voulu lui nuire, il aurait eu mille occasions de le faire. Quand bien même il lui était impossible de comprendre ses actes… Ces derniers étaient limpides. Reprendre ses forces… Se rétablir. L’écoutant, la lancière porta finalement peu de cas de cette lance qui l’avait tant inquiétée, il y avait de ça quelques secondes. Tout ce qui l’importait, en l’instant, était cette fatigue. Un état d’épuisement qu’elle ne pouvait pas soutenir, une fois la tension relâchée. Combien de temps avait-elle supporté ce poids ? Trop longtemps pour s’en rappeler. Ce qu’elle voulait manger ?

– Ce que vous trouverez…

Une réplique qu’il lui avait été pénible de délivrer. Demander un service. Se reposer sur les autres. C’était là une faiblesse qu’elle avait banni depuis sa renaissance. Alors… rien ne pouvait plus manquer de naturel que d’accepter cette main tendue. En outre, ses paupières, de lui apparaître bien lourdes, tout à coup.

– Je suis épuisée…

Un murmure qui semblait adressé à elle-même. Manifestement, il ne lui resterait pas longtemps avant que le sommeil l’emporte de nouveau. Mais avant de céder à la situation, une dernière parole, soufflée plutôt qu’exprimée clairement, s’échapperait bassement de ses lèvres.

– Merci…

Ce médecin allait à présent pouvoir s’organiser comme il l’entendait pour la suite des opérations. Il faudrait bien quelques journées pour que la patiente se rétablisse assez, avant d’être déplacée. À lui de gérer son temps comme il l’entendait à compter de cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyVen 5 Mar - 22:25
Matin apaisé








Spoiler:
 

Quelques heures plus tard...


Après avoir fait mon rapport au Grand Pope, je m'étais rendu sur le lieu de l'affrontement entre le druide fou et la malheureuse louve. L'activité bruissait déjà, et je craignais que l'objet de ma convoitise ait déjà disparu entre les mains du premier opportuniste venu.
Fort heureusement, mes craintes furent rapidement balayées, lorsque j'aperçus la pointe de la lance ensanglantée, cachée dans l'ombre des remparts. Je venais une nouvelle fois de jouer de chance... J'ignorais l'importance sentimentale que portait Aoife sur cette arme, mais autant tout faire pour lui rendre son bien.
Aussi, je m'emparais de la lance, avant de laisser les ombres me porter vers ma prochaine destination...
Une fois quelques mets de base acheté, je me glissais à nouveau par la fenêtre de la chambre de l'auberge, silencieux comme le souffle du vent.
Une fois revenu dans la petite pièce, je posais l'arme retrouvée dans un recoin, de manière à ce que la louve puisse l'apercevoir de sa position couchée, et entrepris de lui préparer un repas sommaire. Froid, mais nourrissant.
Assis contre un mur, de manière à garder un oeil sur la convalescente, je confectionnais quelques miches de pain, ramollies avec un peu de lait frais et de miel.
Ceci fait, j'étalais un peu de fromage et de viande séchée sur le pain restant, avant d'entreprendre de peler et de couper quelques pommes, afin de faciliter la mastication de la louve.
Vu son état d'épuisement, elle risquait de ne pas avoir beaucoup d'appétit. Mais le peu qu'elle pourrait avaler aiderait grandement son organisme à se remettre. J'ignorais le temps nécessaire à son rétablissement, mais qu'importe.
Une fois le repas prêt, je laissais mon regard se perdre par la fenêtre. Serein, apaisé. Etrangement calme.
Cette matinée était peut-être la plus belle qui m'avait été donné d'observer, depuis bien longtemps.
Et je me surpris à sourire à la vie, tout simplement.

Merci ô déesse... Merci...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AoifeAoifeArmure :
...
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 8 Mar - 12:39
Les heures défilaient, parmi les plus insupportables à vivre. Outre l’impression que des milliers d’aiguille venaient se planter à l’endroit de sa plaie, au niveau du ventre, cette douleur se voyait surenchérir par une affliction d’une toute autre nature, mais non moins lancinante. Celle des tourments. Ses erreurs la rattrapaient, l’emportaient dans une tempête l’imposant de lutter à tous les instants. Un combat qui empêchait à l’esprit de se reposer. Des affrontements qui ne cessaient jamais. D’autres blessures étaient ravivées par la réminiscence de ces combats, teintés de haine. Une fureur alimentée par ces regards qui étaient ceux de monstres. Leurs yeux ne lui prêtaient aucune humanité. Alors, la louve se muait en bête, déchirant la jugulaire de ses proies. Car à ce jeu, la rage et la force seules attribuaient à chacun le rôle de proie et de prédateur.

Dans le même temps, cet abysse de se creuser dans son être, d’avaler sa raison, inéluctablement. Des hallucinations qui excitaient sa paranoïa, faisaient naître un danger qui n’avait pourtant plus lieu d’être. Un instinct de survie qui ne saurait la quitter si facilement. Et dans le même temps, la peur d’une confrontation en particulier. L’angoisse de cette réponse. Celle que cet homme pouvait lui délivrer. Un homme qui était demeuré jusqu’alors la fondation porteuse de son espérance fragile. Comme si elle naviguait sur une coquille d’œuf, alors que les vents et les vagues tourmentaient toujours plus sa misérable embarcation.

Kilian, de son côté, finirait par entendre un nouveau bruissement à l’endroit de la convalescente. Cette dernière avait le souffle saccadé, pour rapidement atteindre un rythme frénétique. Brusquement, elle se redressait, le teint livide, la sueur trempant ses habits. Dans son regard, une lueur sauvage, embrouillée. Comme si elle voyait sans voir, son attention se dirigeant vers des formes invisibles. Quels démons pouvait-elle bien regarder, à cet instant ? De panique, ses prunelles de jais balayaient son environnement, sans tout de suite remarquer le Saint. La première chose qu’elle identifia de cette réalité était cette lance qui l’avait toujours protégée.

Et à sa vue, de s’échouer du lit pour tomber au sol, visiblement déterminée à attraper l’arme, de désespoir. Comme si un danger était sur le point de la frapper, de manière imminente. Le regard dément, elle partait pour ramper en sa direction. Les bandages, de rougir de sang. Signe que les plaies commençaient à s’ouvrir. Mais loin de l’arrêter, Aoife partait pour forcer l’effort, mettant son corps à rude épreuve. Qu’allait-elle faire en attrapant sa lance ? Kilian pouvait être frappé d’un pressentiment à la vue de ce spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyLun 8 Mar - 17:33
Urgence









Alors que j'achevais de préparer le repas pour la convalescente, cette dernière commença à s'agiter fortement. Un effet de la fièvre ?
En relevant le visage, je fus stupéfait de la voir tomber du lit, avant de ramper sur le sol, le regard dément, en direction de sa lance. On aurait dit qu'elle se trouvait en proie à des visions, nées de ses traumatismes passés. Que faire ?!
Au vu du risque encouru pour sa survie, mais également pour la mienne, je me décidais à agir, sans la brusquer pour autant.

Aoife... Vous êtes en sécurité ! Calmez-vous... C'est moi Kilian, vous vous souvenez ? Du calme...

J'avais face à moi une bête blessée davantage qu'une simple humaine. Aussi, le moindre contact physique pouvait lui apparaitre comme une attaque, à laquelle ses réflexes intimerait de répondre.
Je restais donc à distance prudente pour éviter d'amplifier sa crise de folie. Je concentrais alors mon cosmos, afin de baisser la température ambiante, de manière à gêner son avancée mais surtout pour tenter d'abaisser sa fièvre. Un choc thermique serait peut être violent, mais cela valait mieux que de la laisser ramper et se blesser sans le vouloir. Je veillais toutefois à ce que cet effet reste circonscris à notre modeste chambre.

Souvenez-vous... De la présence d'Athéna... Vous ne courrez plus aucun danger. Personne ne viendra vous faire du mal...

J'allais avoir fort à faire vu son état physique mais surtout psychologique. Quelles horreurs avait donc connu cette malheureuse ? Son esprit ne réagissait à la douleur que par des réflexes de survie. Mais en cet instant, que faire hormis espérer que ma voix atteigne son esprit, malgré le voile de sa folie ?
Vu son état d'épuisement, mon froid devrait suffire à la replonger dans le sommeil avant qu'elle ne mette son corps à trop rude épreuve.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AoifeAoifeArmure :
...
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyJeu 11 Mar - 11:29
Kilian voulut intervenir, mais retenu par la crainte de faire plus de mal que de bien, il chercherait à calmer la louve par les mots. Des mots qui, d’évidence, ne faisaient pas réagir la première intéressée, le regard dément toujours emprisonné par sa lance. Puis, le chevalier de prendre cette initiative. Se concentrant, il jetait un froid mordant au sein de la pièce. Des lèvres des deux personnes, s’échappaient à présent une brume vaporeuse. Un effet qui s’en tiendrait uniquement à la chambre, ce qui demandait un haut niveau de maîtrise de ses capacités. Un niveau qui était bien sûr à la portée de celui qui portait l’armure d’or du Verseau.

Seulement, dans un premier temps, ce pouvoir ne sembla pas avoir d’effet manifeste sur l’avancée d’Aoife, qui commençait à laisser derrière elle une légère traînée de sang. Pas avant que sa poigne ne se referme sur le manche de cette lance qu’elle convoitait désespéramment. Serrant de toutes ses forces, le jeune homme la verrait essayer de se redresser, laissant traîner dans la pièce une aura dangereuse, celle d'un animal blessé mis dos au mur. Seulement, sur sa main, sa peau de commencer à devenir plus bleue. Son regard, de perdre progressivement de son intensité. Finalement, son corps de s’effondrer au sol. Kilian était parvenu à atteindre son objectif initial, mais cette méthode détournée avait considérablement contrevenu aux soins qu’il s’était attelé à appliquer pendant de longues heures.

Ce qui pourrait le soulager serait d’abord de trouver un pouls chez sa patiente. Ensuite, s’il reprenait son travail, le médecin réaliserait que les capacités de régénération de la combattante avaient commencé à faire leur office, quand bien même les plaies qui s’étaient rouvertes ralentiraient le rétablissement final. Demeurait qu’il traitait là une éveillée dont le corps s’était visiblement habitué à se rétablir des pires dommages. Cet épisode d’hallucinations, était-ce le résultat de cette blessure au crâne ? En effet, Kilian avait fait le choix de ne pas trop s’y attarder. Il comprenait à présent que ces fractures seraient les dernières à se résorber. Mais d’après ses estimations, une demi-journée suffirait pour que la louve retourne à un état acceptable. La volonté de vivre, animale, jouait pour beaucoup dans l’histoire, même si l’intervention d’Athéna avait dû aider à cela.

En outre, Kilian avait devant lui de longues heures avant d’espérer que la lancière se réveille. Une dernière ligne droite dans le chemin éprouvant du rétablissement. À lui de s’organiser pour que le réveil se passe dans de bonnes conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-bleu220/220[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-bleu  (220/220)
CP:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-rouge180/180[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) G-jaune285/285[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) V-jaune  (285/285)
Message Re: [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)   [Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission) EmptyJeu 11 Mar - 21:17
Enfance









Quelle scène terrible...
En prise à son instinct animal, Aoife parvint à résister à mon froid plus longtemps que je ne l'avais escompté. Mais au final, le cosmos polaire et son état de santé eurent raison de sa folie passagère.
Et je ne pus retenir une grimace en la voyant chuter lourdement au sol, mettant à mal les soins prodigués jusqu'alors.
Une fois une température normale revenue, je la saisis délicatement entre mes bras avant de la recoucher.
Mon premier réflexe fut de cacher la lance, hors de sa vue. Visiblement, ce rappel de son statut de guerrière uniquement régie par son instinct de survie pouvait le faire basculer. Ensuite, je refis ses bandages, après avoir nettoyé le sang.
Maintenant que son repas était prêt, je m’absentais le temps de revenir les bras chargés de fleurs et de plantes. Rendre l'environnement le plus agréable, le plus apaisant possible pouvait fortement l'aider, surtout au moment du réveil.
Une fois la chambre muée en un environnement propice au calme et à la sécurité, je sortis un pot d'onguent de ma conception afin d'en enduire sa plaie à la tête, avant de lui confectionner un bandage propre. Et j'apposais un linge de tissu humide sur son front.
Ne restait plus qu'à attendre son réveil. Ses capacités naturelles de régénération feraient le reste.
Je ne m'inquiétais pas vraiment pour son corps, mais davantage pour son esprit.
Aussi, je vins prendre place à coté du lit, lui tint la main avant de fouiller dans ma mémoire en quête de contes entendus dans mon enfance. Certes Aoife était tout sauf une gamine, mais le timbre calme et rassurant de ma voix, le contact de nos mains et l'environnement pouvaient suffire à la rassurer.

Il était une fois... Dans un pays très lointain...

Amusé, je remerciais silencieusement ma mère, dont l'imagination et le savoir en matière d'histoire avaient bercés mes plus jeunes années... Avant que je ne sois obligé de saisir mon premier couteau afin de verser le sang.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Mi Mars 553] Du sang sur les mains (Mission)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Camelot :: Centrallée-
Sauter vers: