Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD (Jusqu'au 5 mai 2021)
 
Partagez
 

 [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
GabrielGabrielArmure :
Corbeau de Borée

Statistiques
HP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-bleu1500/1500[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-rouge900/900[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-jaune1050/1050[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-jaune  (1050/1050)
Message [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel)   [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) EmptyMer 3 Mar - 22:38
Mise en scène









Spoiler:
 

Je n'avais jamais aimé les grandes cités.
Cette foule bruissante, cet anonymat qui devenait la norme. L'effet de meute, la déshumanisation... Oui, le pire de l'homme apparaissait dans ses créations les plus étouffantes.
En outre, même si le public des villes était souvent le plus riche et généreux, rien ne me plaisait davantage que d'apporter un peu de rêve aux gamins des humbles fermiers, déjà épuisés par une vie à venir éprouvante. Si je pouvais faire briller leurs yeux émerveillés l'espace de quelques heures, alors ma mission était accomplie, et mon existence bien utile.
Aussi, j'avais orienté la route de Minuit, mon bon cheval, en direction des hameaux situés autour de la grandiose Ravenna, au lieu de tenter le succès dans la vaste cité elle même.
Et après une marche fort agréable, quoique bien bien longue, je finis par faire stopper ma roulotte aux abords d'un village relativement prospère.
Des maisons en bon ordre, d'apparence propre et ordonnée, des rues vivantes entre des femmes allant au puits, des vieux assis sur des bancs et de nombreux enfants courant en tout sens.
Dieu que j'aimais ce type d'ambiance...
Une fois ma demeure immobilisée dans une clairière, à l'entrée du bourg, j'en déployais la scène, avant d'entamer les préparatifs du premier spectacle de fin de journée. Libéré de son entrave, mon fidèle Minuit s'éloigna afin de se repaître d'herbe fraîche, me laissant toute latitude pour répéter des gestes mille fois réalisés.
D'abord curieux, une bande de gosses joyeux poussa des cris de joie en comprenant la nature de mon installation.

Le spectacle débute à six heures précises.

Une information qu'ils se hâtèrent de diffuser dans tout le village. Aucune réclame ne valait l'enthousiasme communicatif des enfants.
Quelle pièce allais-je donc jouer ce soir ? Là était ma seule question en suspend. Bah... J'improviserais, comme d'ordinaire. J'avais bien assez d'idées en tête.
Un courant d'air froid me fit soudain relever la tête vers le ciel nuageux. Tiens... Un destin tragique attendait-il ma venue ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-bleu160/160[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-rouge180/180[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-jaune245/245[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel)   [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) EmptyVen 5 Mar - 18:32
“A six heures ?” “Oui”. “Mais c’est dans dix minutes.” “On ne peut pas rater ça !”
Les voix s’élevaient dans le village, il était rare qu’ils aient autant d’inconnus. D’abord l’autre homme étrange, maussade, qui avait traversé en direction de la crique. Puis l’acteur. Étaient-ils en train de devenir une attraction pour les touristes ? Et si oui, pourquoi ? C’était assez rare que des étrangers viennent en ces lieux de plus loin que de Ravenne. Et un acteur… cela faisait plus d’un an ! A l’époque c’était une petite troupe qui s’était déviée de sa route, par mégarde, et qui avait fini par dormir sur place, plus par obligation que par volonté. Ils avaient payé le gîte avec une piécette des plus entraînantes. Aujourd’hui, c’était différent. Il s’agissait d’un jeune. Et ils n’auraient même pas besoin de le loger, vu qu’il avait sa propre roulotte. Gagnant-gagnant !

Lesath n’était toujours pas sec. La pluie qui l’avait surpris en sortant de la cabine l’avait trempé, et il avait espéré sécher en marchant dans les bois. C’était peine perdue, car si les nuages avaient vite vrillé grâce au vent, ce dernier n’avait pas été assez fort pour que sa chemise retrouve une apparence acceptable. Tout au plus, elle ne collait plus à la peau, et cela évitait de trop afficher ses tatouages et son collier. C’était toujours ça de gagné.

Il reconnut rapidement le village qu’il avait traversé à l’aller. Il était parti chercher un voyage, et était revenu bredouille, Satine ne pouvant l’amener au Sanctuaire. Pire encore, il était revenu contrarié. Très contrarié. Il n’avait pas l’habitude qu’on le prenne pour un idiot. Rectifions. Il n’avait pas l’habitude qu’on le prenne autant pour un idiot. Le fait est qu’il avait prévu de retourner au palais de Narsès, non pas pour se mettre à chercher et à fouiller comme on attendait - apparemment - de lui, mais clairement pour lambiner. Poser les pieds sur une table, et passer le gros de son temps à réfléchir. A ce qu’il allait faire.

Sauf qu’il restait un bon bout de marche, et qu’apparemment, le village était en fusion. Une pièce allait commencer. Avait commencé ? Non, pas encore. Mais les sièges étaient prêts, et l’acteur ne devait pas gambader bien loin. Un sourcil se dressa. Et pourquoi pas ne pas prendre quelques minutes. Au pire, le saltimbanque était mauvais et il s’éclipserait… S’asseyant au dernier rang, légèrement isolé des autres convives, le huitième gardien attendait que la pièce se lance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
GabrielGabrielArmure :
Corbeau de Borée

Statistiques
HP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-bleu1500/1500[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-rouge900/900[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-jaune1050/1050[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel)   [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) EmptyVen 5 Mar - 22:55
L'herbe du soleil







Spoiler:
 

A ma grande satisfaction, le public était venu... Nombreux.
Enfin pour un village aussi perdu. Une dizaine de gamins surexcités, une poignée de vieillards curieux et quelques mères occupées à contenir l'enthousiasme de leur progéniture.
Un grand sourire mangea mon visage, tant j'appréciais cette ferveur innocente. J'avais bien fait de m'arrêter ici.
La scène était prête à m'accueillir. Un pan de bois peint isolé les marionnettes du public, offrant uniquement leur buste, de manière à ne rien dévoiler du procédé les actionnant.
Et à six heures précises, je tapais de la garde de ma lame sur le bois, afin d'annoncer le début de la prestation.


Chers amis... Je vais vous conter l'histoire de...


Une image s'imposa alors à moi. Une tragédie. Une douleur vive. Et les mots fusèrent seuls de ma gorge.

Un jeune garçon... Un héros dont le destin était de devenir un rayon de soleil...

Et la marionnette de Arlequin apparut à la vue du public, qui l'accueillit par des applaudissements nourris.
Un visage obscur, maussade, rétif, une silhouette agile qui se mua en une danse ordonnée par le rythme de mes mains sur ses fils.

Le petit garçon vivait en Hispanie... Et combattait pour devenir toujours plus fort...

Sur ces mots, le pantin s'agita en tout sens, comme pour réaliser une danse gracieuse mais également martiale. Les deux autres poupées apparurent alors, l'entourant afin de l'affronter, dans un ballet d'esquive, d'estocs, de roulades pour le plus grand plaisir des enfants hilares.

Mais un jour... Il fut déconcentré en plein entraînement et reçu une terrible blessure qui lui brisa le cœur !

Pour illustrer mon propos, je fis se retourner Arlequin de manière à lui faire suivre la silhouette de Colombine, source de sa distraction. Et d'un coup de poing, Pedrolino le frappa en plein torse, l'envoyant rencontre le sol.

Quelle tragédie, mes bons amis ! Mais dans son malheur, notre bon garçon devenu homme trouva une plante magique qui apaisa sa douleur... Mais ce qu'il ignorait ce qu'il ne pouvait plus s'en passer !

Je jetais alors une poignée d'herbe au sol, sur laquelle se jeta le pantin, déclenchant ainsi une vague de rire. Face contre terre, remuant ses membres en tous sens, Arlequin se jeta l'herbe à la figure comme s'il s'en nourrissait le plus salement possible.
J'attachais alors les fils à mes chevilles, et revêtis une cape noire, avant de bondir sur la scène, toute lame dehors. Le pantin et moi entamèrent alors un faux duel artistique, sous les yeux ébahis et rieurs du public conquis. Et lorsque je posais mon épée sur son cœur, je me tournais vers les spectateurs attentifs.

Le moment venu, que choisira donc notre héros ? Son herbe ou réfléchir les rayons du soleil pour vaincre le mal ?

Sur un mouvement de cheville, je fis disparaître Arlequin dans les coulisses, comme s'il fuyait en se tenant la poitrine. Et je m'inclinais, sous les vivats et les rires des villageois. Déjà quelques pièces me parvenaient. Rien d'excessif, mais j'aurais au moins de quoi tenir quelques jours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-bleu160/160[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-rouge180/180[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-jaune245/245[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel)   [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) EmptyDim 7 Mar - 23:48
C’en était un.

Il n’avait aucun doute sur le fait que c’était un éveillé. La façon dont il avait sondé l’assemblée. La manière qu’il avait eu de s’approprier son histoire, de la disséquer, de la présenter. Le côté comique ne le dérangeait pas, c’était pour le spectacle. Pour attirer le chaland. Mais la menace était réelle. Il avait deux possibilités désormais.

La première était d’attendre. De le suivre. De lui couper la gorge pendant son sommeil. Il l’avait déjà fait. Il le ferait de nouveau. Il le ferait autant de fois qu’il le faudrait. C’était cette solution que le loup préconisait, se pourléchant les babines. Il savait que de la sorte il résoudrait le problème et il épancherait sa soif rouge. Cela faisait un moment que le sang n’avait pas coulé, et il sentait que le canidé n’aimait pas cela…

D’autres part, il pouvait le confronter. Il n’aimait pas cette option. Elle le forçait à sortir de l’ombre. Elle l’obligeait à se dévoiler. Et les dernières fois qu’il avait procédé de la sorte, cela avait mal fini. Il avait fini par revenir à la première option. Ce n’était pas forcément une chose qu’il désirait mais l’ours avait envie de laisser au blond de s’expliquer. Qui plus est c’était sa faute. Suite à l’épisode avec Satine, il avait oublié de remonter l’intégralité de ses verrous mentaux. L’autre éveillé avait pu se faufiler à travers ces derniers et puiser ce qu’il voulait de sa mémoire…

Il opta donc pour la deuxième des deux idées. Toujours assis au fond, il attendit que le public se vide. Bientôt, il ne restait plus que lui et le jeune acteur, qui rangeait les sièges, un par un. Lorsqu’il arriva à son niveau, Lesath leva les yeux vers l’inconnu, et resta silencieux quelques secondes. Non, décidément, il était encore tiraillé entre les deux options.

“Tu rentres dans la tête des gens sans leur consentement. Donne-moi une bonne raison de ne pas t’écorcher vif pour être rentré dans la mienne ?” Siffla-t-il, passablement énervé. Peut-être que le jeune acteur n'était pas au courant de celui qu'il avait en face. Peut-être s'en moquait-il. Dans tous les cas, il savait maintenant qu'il avait pour interlocuteur le héros de son histoire.

De mauvais poil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
GabrielGabrielArmure :
Corbeau de Borée

Statistiques
HP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-bleu1500/1500[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-rouge900/900[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-jaune1050/1050[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel)   [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) EmptyLun 8 Mar - 11:55
Apaisement









Cela avait été une bonne prestation.
Le public semblait enchanté, et les rires des enfants joyeux suffisait à réchauffer mon cœur. Pourtant, ces improvisations n'étaient jamais anodines. D'ordinaire, je puisais mon inspiration dans mon catalogue de pièces diverses, mais parfois le souffle de l'improvisation soufflait et s'imposait même à moi, tel une évidence.
Ce fut donc satisfait et l'esprit léger que je fus apostrophé par un homme étrange et visiblement de mauvais poil. Étonné, je posais sur lui un œil dubitatif, saisi par sa menace.
Rentré dans son esprit ? Voulait-il dire que... L'histoire qui m'avait été soufflé à l'oreille était la sienne ? Intéressant... Mais vu le caractère ombrageux de ce spectateur imprévu, j'allais devoir m'expliquer afin d'éviter un incident malvenu.

Ce n'était en rien mon intention... Vous ne devez pas être n'importe qui. Lorsque j'improvise un spectacle, comme ce soir, c'est la destinée qui parle, non une intrusion mentale.

Je lui offris un sourire contrit en guise de tentative d'apaisement.

Si je croise une personne dont le destin est particulier... J'en capte des bribes, de manière involontaire, et je me contente de l’interpréter. Mais rassurez-vous. Je ne sais rien de vous, hormis ce que j'ai montré sur scène. Ni votre nom, ni les détails de votre âme. Tout ce dont je suis certain, c'est que votre route n'est pas commune et s'apparente à une tragédie.

Je lui désignais alors mon humble roulotte.

En guise d’excuse, accepteriez-vous que nous partagions un repas ? J'avoue que je suis curieux, vous concernant.

Allait-il persister dans son intimidation ? Il devait me considérer comme un vulgaire saltimbanque sans défense. Or, combattre cet homme ne m'apporterait rien. Alors autant essayer d'apaiser les tensions, tout en restant vigilant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-bleu160/160[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-rouge180/180[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-jaune245/245[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel)   [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) EmptyJeu 11 Mar - 1:50
“Je refuse.” Péremptoire.

L’énervement passable était en train de monter en Lesath. Le roulement des tambours avait été remplacé par roulis des vagues. Lui-même par les trombes d’une chute d’eau, qui préludait le tonerre et la tempête. Non. Il n’était pas d’accord. Il refusait qu’on le prenne, une fois de plus, pour un imbécile. Le pauvre hère face à lui ne comprenait sans doute pas d’où venait ce grondement. Cette tempête interne. Qui lui jetterait la première pierre, d’ailleurs. Il n’avait eu que des bribes de l’histoire du Scorpion, et il ne pouvait se douter de ce qu’il venait de provoquer. Il ne savait pas que les dernières expériences du Chevalier avaient affecté sa patience, plus que de rigueur.

Lesath refusait donc de l’accompagner. Cet air détaché alors qu’il avait dévoilé sa vie face à une foule hilare. On avait tourné sa souffrance en dérision. On ne le prendrait plus pour acquis. Il ne croyait pas un traître mot de ce que disait l’homme face à lui. La paranoïa reprenait le dessus, alors que cette vieille amie s’était tue pendant des années. Ce ne serait plus le cas. A peine venait-il d’apprendre qu’on lui avait menti, qu’on lui mentait, qu’il tombait sur un éveillé qui se moquait de lui.

“Je ne suis pas un spécimen de foire.” Grogna-t-il. “Je ne suis pas là pour éveiller la curiosité.” Continua-t-il sans desserrer les dents.

Le loup voulait frapper. L’ours commençait à penser comme lui. Le vautour s’était élevé et ne donnait plus son avis. Cela faisait longtemps qu’il se taisait, toujours vexé de leur dernier échange. Les autres se terraient dans un mutisme apeuré. Le Roi de Poussière frappait dans l’esprit de l’Ibère. Il voulait récupérer son Trône, son empire. Il murmurait quelques paroles à l’oreille du huitième gardien. Etait-ce lui d’ailleurs ? Il ne pouvait en être convaincu. Et malgré ça…

Il ne pouvait être un Marina. Les Atlantes ne se mêlaient pas aux surfaciens. Un saint renégat ? Non. Il aurait été moins direct. Plus discret. Clairement pas un Berserker, ces derniers n’avaient pas la réputation d’œuvrer dans les arts. Non. Il restait d’autres Dieux. D’autres Panthéons. Les possibilités étaient telles qu’il était envisageable qu’il s’agisse d’un non aligné. Il avait entendu quelques rumeurs… Mais ils étaient proche de Ravenne, et on l’avait prévenu. Il était l'appât. Les Oracles viendraient lui prendre leur Père.

“Oui. Un Oracle. Cela ne peut-être que cela. Un Spectre. Non. Un Oracle.” Tenta-t-il, pas si sûr que ça de lui. Lesath savait qu’il n’avait pas le droit de faire appel à son aura. Pas si proche des hommes, qu’il risquait de tuer ne serait-ce qu’en se révélant.

Il laissait donc une chance à l’inconnu de faire le bon choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
GabrielGabrielArmure :
Corbeau de Borée

Statistiques
HP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-bleu1500/1500[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-rouge900/900[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-jaune1050/1050[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel)   [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) EmptyJeu 11 Mar - 20:54
Destinée









La situation prenait un tour... Périlleux.
Cet homme était un véritable mur. Impossible d'y trouver la moindre accroche, et son refus sec me heurta.
Toutefois, s'il était bien et bel porté par l'élan de la tragédie, je ne pouvais lui en vouloir de réagir avec autant de véhémence. Aussi, je me contentais de soupirer, sans hostilité.

En effet. Vous êtes un homme porteur d'une destinée que je ne lui envie pas. Vraiment... Je suis navré de vous avoir blessé, ce n'était en rien mon intention.

Que faire pour arranger les choses ? Difficile à dire, tant il semblait fermé. Et sa dernière phrase me laissa dubitatif.

Oracle ? Spectre ? De quoi parlez-vous ? Je ne suis qu'un humble saltimbanque qui parcourt les routes en quête de ceux dont les destins sont bénis par la muse Melpomène.

Et duelliste de talent, mais autant éviter de le mentionner dans un tel contexte. Avec patience, je m'assis devant lui sur une chaise similaire à celle sur laquelle cet homme se tenait.

Nous approchons de la fin d'un cycle... Je le sais, je le sens, je l'ai vu. Alors je cherche celles et ceux qui amorceront ce changement. Peut-être en faites vous partie. Mais croyez bien que je ne nourris aucune intention belliqueuse.

Même si en vérité, ma quête pouvait me mener à tester la force et la volonté des élus de la tragédie.
Mais ce n'était certes pas à moi d'enclencher leur trépas. Ils le feraient assez bien eux même, de la meilleure des manières pour amorcer le déclin annoncé.
Cet homme vindicatif allait-il s'en prendre à moi ? Peut être. Mais plus encore que cette question, je m’interrogeais sur son identité et les raisons de sa méfiance.

Puis-je faire quelque chose pour apaiser votre colère ?

Etait-il seulement en mesure de répondre ? Ou son agressivité était-elle trop ancrée ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-bleu160/160[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-bleu  (160/160)
CP:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-rouge180/180[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-rouge  (180/180)
CC:
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) G-jaune245/245[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) V-jaune  (245/245)
Message Re: [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel)   [Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel) EmptyDim 28 Mar - 0:05
Le mots glissaient sur le Scorpion comme les gouttes sur les feuilles. Elles s'accrochaient, un peu, mais la gravité jouant, elles ne pouvaient les retenir. La colère qui montait en lui n'était pas la sienne, ou du moins, semblait disproportionnée pour l'affront, c'était un fait. Mais si le marionnettiste ne pouvait se douter de la tempête qu'il avait déclenchée, le panthéon d'encre, lui, l'avait bien compris.

Alors que les yeux du Saint s'assombrissaient, s'emplissaient entièrement d'un noir épais, opaque, sous sa chemise, les serpentins d'encres se réveillaient, s'activaient, se mélangeaient. «Tue le !» hurlait le loup, enragé, crocs sortis, babines retroussées. « Calme toi !» Grognait l'ours brun, d'un naturel plus modéré. Le vautour, comme à son habitude, ignorait l'extérieur, et trônait sur son trône de cranes, attendant le bon moment pour se munir de la carcasse qui résulterait de cet affrontement, quelle qu'elle soit, d'ailleurs. Le lynx lui, rodait dans les herbes folles, se désintéressant totalement de ce qui se passait.

L'aura du chevalier se réveilla, et si, jusqu'alors, il avait réussi à la contenir, elle commençait à se présenter à ceux qui avaient le don de vision. Puisant sa source dans la douleur incessante que ressentait Lesath, elle n'avait rien d'un cosmos bienveillant. Au contraire. La peine et la souffrance incarnées, voila l'image qu'elle renvoyait. Quelques brins d'herbe commencèrent à se flétrir autour du huitième gardien, qui semblait être en pleine perte de contrôle.

Alors qu'il commençait à concentrer son cosmos dans sa main, pour armer son bras et lancer une attaque qui aurait sans doute dévasté les alentours, une voix vint l'arrêter. Calme, mais ferme. Elle ne provenait pas de lui, et pourtant, il avait eu l'impression de la connaître. « Cesse donc, Lesath. Ce n'est, ni le moment, ni l'endroit pour laisser cours à ta colère.»

Comme un enfant pris sur le fait, le guerrier fut pris de court. Il n'avait pas idée de qui il s'agissait, il sut simplement qu'il avait tout intérêt à lui obéir. Il ne s'agissait pas d'Athéna, non. Il avait déjà senti sa présence, et … elle n'avait rien de commun. Tout aussi divine, pour sur, mais bien plus martiale, dure, impitoyable. S'il s'arrêta une fraction de secondes, le Saint su qu'il ne pouvait rester paralysé de la sorte. Ses intentions avaient été plus que claires. Rapide comme l'éclair, il se plia en deux et frappa le sol sablonneux de la paume de sa main, faisant de la dune un nuage. Dans son carcois, une fois écartée la flèche de l'affrontement, il ne restait plus qu'une munition : la disparition.

En n'espérant pas revoir de ci-tôt cet éveillé qui s'octroyait le droit de troubler les souvenirs des mourants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
 
[Mars 553] Je suis venu te dire... (Lesath - Gabriel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Ravenna-
Sauter vers: