Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD (Jusqu'au 5 mai 2021)
 
Partagez
 

 [Fin mars 553] Le contact de la terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-bleu1650/1650[Fin mars 553] Le contact de la terre V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-rouge750/750[Fin mars 553] Le contact de la terre V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-jaune1350/1350[Fin mars 553] Le contact de la terre V-jaune  (1350/1350)
Message [Fin mars 553] Le contact de la terre   [Fin mars 553] Le contact de la terre EmptyLun 8 Mar - 20:09
Depuis le retour de Camelot, le Héron affichait grise mine. Python et Zvezdan étaient parvenus à quelque chose qui ressemblait à un accord, ce qui aurait dû mettre la belle nymphe en joie car cela avait été son but absolu lorsqu'elle avait demandé à voir le Pontifex. Pourtant, les marques de strangulation encore visibles sur sa gorge lui rappelaient quelle violence elle avait dû affronter. Et l'autre marque, invisible celle-ci, continuait de meurtrir son âme en lui rappelant que le nouvel Augure usait de moyens abusifs pour asseoir son autorité.

Dès la peinture de l'entrée passée, Célestia avait déployé ses ailes pour se rendre à l'endroit qu'elle voulait peupler de ses bienfaits depuis son premier passage dans cette nouvelle Tour. Ces jardins qu'Adonis avait revendiqués comme siens avant de partir en quête de son maître... Pourquoi avait-il tout laissé tomber de la sorte ? Ses mots tournaient et retournaient dans sa mémoire comme la psalmodie d'un étrange sorcier voulant l'enfermer dans une cage de mots. Porteuse de peste. Ombre d'Apollon.

A force de ressasser, la jeune homonculus ne fit que s'énerver davantage et se trouver réellement de mauvaise humeur. Il lui fallait renouer avec son optimisme et se calmer, sans quoi elle peinerait même à trouver le sommeil et savait combien cela pouvait l'affaiblir.

Elle inspira à fond, saluée par la caresse d'une brise printanière. La Nature égale à elle-même approchait du temps du renouveau, demandait à ses bourgeons d'éclore et peuplait de fleurs les noires pensées de la Romaine. Comme attirés par sa présence, quelques elfes se montrèrent, un peu farouches, lui tournèrent autour et l'invitèrent à danser. Elle libéra le plumage du Héron, se laissa entraîner à explorer l'espace créé par son père.

*

Une paire d'heures plus tard, le serviteur Gaius Hortensius se présentait à l'entrée des lieux, cherchant du regard sa maîtresse dont on l'avait informé du retour. L’Éminence avait, semblait-il, son petit caractère et certaines habitudes de l'ancienne Tour qu'elle perpétrait vaille que vaille, à commencer par celle de prendre soin des plantes en tous lieux. Il la découvrit à quatre pattes, à marmonner au-dessus d'un jeune plant de laurier qu'elle venait de mettre en terre, la robe remontée jusqu'aux cuisses et attachée par des lanières de cuir, de même que sa longue crinière qui formait une longue queue de cheval sur son épaule. Elle releva la tête, un tuteur entre les dents, couverte de terre et l’œil concentré. Irrésistiblement adorable.

"Vous voilà enfin. Bon retour à la maison.
-Gaius ? Me cherchiez-vous ?
-Au début non, puis j'ai entendu dire que vous restiez seule depuis un moment. Je voulais m'assurer que vous alliez bien.
-Si je reste seule, c'est peut-être parce que j'ai envie de l'être."

Sèche, elle fronça les sourcils et se redressa. L'espace de plantation avait été rempli sur une bonne longueur de graines de légumes qui offriraient des produits excellents à la fin du printemps et pendant l'été, permettant de nourrir les habitants de la Tour sans problèmes. Mais surtout, de la délasser loin de toute présence humaine. Et voilà qu'on la dérangeait de nouveau. Néanmoins, l'homme avait encore une carte dans sa manche. Il brandit un sac d'où dépassaient quelques feuilles, ainsi qu'une petite tablette d'argile, dans un geste de paix.

"Je me doutais que vous répondriez quelque chose de la sorte. Alors je vous ai amené de quoi folâtrer un moment. J'ai ici une liste de plantes dont nous avons manqué dernièrement, notamment médicinales. C'est la Pythie du Théâtre qui les avait réclamées avant de partir. Et j'ai également entendu que l'Augure et l'Oracle Diogène consommaient plutôt allègrement bières et vins. J'ai donc pris la liberté d'aller acheter en ville un certain nombre de boutures de vignes et d'orge et je les ai mises de côté pour vous. Il y a aussi un assortiment de graines en tous genres."

La nymphe écarquilla les yeux de surprise. Il avait préparé tout cela pour qu'elle fasse la mise en terre ? Sans même savoir exactement quand elle allait revenir de Camelot ? Voilà qui était inattendu. Et drôlement gentil, surtout qu'elle venait juste de se montrer déplaisante. Interprétant son silence comme une trêve, l'homme s'avança et commença à sortir de son sac les assortiments qu'il avait apportés, avec les bouts de parchemins étiquetés très professionnellement sur chaque lot pour ne rien mélanger.

"Vous... Vous aimez les jardins aussi ?
-J'aime les regarder. Mais je n'ai aucune compétence pour les rendre aussi florissants que vous. Cependant, quand vous n'êtes pas là, il faut bien que quelqu'un s'en occupe. Alors je me suis résolu à me documenter un peu pour faciliter la vie de ce bel oiseau que je suis censé servir. N'est-ce pas ainsi que les choses doivent être ? Les Éveillés se battent et nous protègent. Les serviteurs subviennent à vos besoins.
-Je suppose... même si je provoque plus de catastrophes qu'autre chose en ce qui concerne notre Ordre...
-N'étiez-vous pas de ceux qui ont relevé la Tour, recréé un foyer pour les artistes et nous autres ?
-Si... En quelque sorte.
-C'est un bon début. Et vous avez même pensé à visiter les Endormis de l'ossuaire."

Les émeraudes de la jeune femme se posèrent sur les graines et les boutures. Elle tendit une main pour en effleurer quelques-unes du bout des doigts.

"Alors ? Puis-je rester et vous aider ?
-Entendu. Nous allons avoir besoin d'eau, voulez-vous bien aller remplir quelques seaux pour moi ?
-Tout de suite."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-bleu1650/1650[Fin mars 553] Le contact de la terre V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-rouge750/750[Fin mars 553] Le contact de la terre V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-jaune1350/1350[Fin mars 553] Le contact de la terre V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin mars 553] Le contact de la terre   [Fin mars 553] Le contact de la terre EmptyMar 9 Mar - 15:03
A deux, Célestia et son serviteur peuplèrent la zone de culture des jardins jusqu'à la tombée du jour. Il restait encore du travail pour tout arranger, poser des cordeaux qui signaleraient aux passants de faire attention et mille autres petits détails. Néanmoins ce temps avait permis à l’Été de retrouver une sérénité bienvenue. Croulant sous la fatigue du voyage de retour et de ce long travail, elle contempla leur œuvre en soupirant d'aise.

"Voudriez-vous que je vous fasse préparer un bain en rentrant ?
-Avec grand plaisir. Mais je me laverai seule.
-Comme il vous plaira.
-Puis-je vous poser une question, Gaius ?
-Seulement si j'ai le droit de vous en poser une en retour !
-Quoi ? Évidemment. J'aimerais savoir ce qui vous pousse à rester ici aussi fidèlement après nos défaites successives. J'ai cru comprendre que vous n'êtes pas un artiste, vous seriez libre de vouloir plus, au-dehors.
-Le fait de ne pas avoir connu l'ancienne Tour joue probablement. Mais il me suffit de regarder les Éveillés pour comprendre que ma vie ne sera plus jamais la même. Je connais l'envers du monde et ne pourrai jamais en parler, au-dehors. J'aperçois, à chaque fois que je vous regarde, les possibilités de changer qui s'offrent à nous. Vos arts, vos lumières, votre force... Chacun des Oracles dégage quelque chose qui pousse à le suivre, d'une certaine façon. Si je peux faire partie de cela juste en apportant des petits-déjeuners, en préparant des bains et en travaillant des jardins... Imaginez un peu.
-Cela fait sens. Et votre question ?
-J'ai remarqué que vous évitiez les contacts physiques avec les hommes. Pourtant vous m'avez l'air de quelqu'un de chaleureux. Alors pourquoi ?
-Je... n'aime pas en parler."

La jolie blonde baissa les yeux, se donna contenance en détachant les lanières de sa robe à présent qu'ils en avaient terminé avec le jardin. Elle sentit pourtant le regard de l'homme toujours sur elle. Il n'avança pas ni n'esquissa le moindre geste pour l'interrompre. En y repensant, il l'avait fait tout le long de leur labeur. Lorsqu'elle releva la tête, son expression lui fit presque mal tant il paraissait se faire du souci, tout en lui accordant le temps nécessaire pour réfléchir.

"Ce n'est pas de votre faute. Vraiment.
-Puis-je vous aider alors ?
-Pas pour cela. C'est encore trop récent.
-Fort bien. Je peux attendre. Ou même oublier si vous préférez. En avons-nous fini avec vos projets de plantations ?
-Il y a juste une dernière petite chose pour ce soir et nous pourrons rentrer au temple."

Célestia lui demanda le silence d'un signe et s'accorda un instant pour s'imprégner du vent qui se levait, de l'odeur de terre mouillée qu'ils avaient répandue dans leur sillage. Les petits esprits curieux et créatures qui peuplaient les lieux étaient sages, attentifs à ce qui allait suivre. Ils savaient. Ils murmuraient dans la langue de Gaïa que seule la nymphe comprenait. A un moment, le serviteur sentit comme un changement dans l'atmosphère, sans parvenir à dire quoi exactement, et sa compagne choisit ce moment précis pour se mettre à chanter. Un air lent, doux, mystique.


Son cosmos s'éleva sans empressement, s'étendit à l'intégralité des jardins comme pour les enlacer. Elle répéta la mélodie plusieurs fois, se déplaçant entre les rangées fraîchement creusées. Il s'agissait là d'une sorte de prière : que chacun des enfants qui naîtraient de ce sol fût plein de vitalité et semât des graines qui à leur tour nourriraient ceux qui en avaient besoin. Que la terre se gorgeât des nutriments nécessaires à sa croissance et celle de tout l'écosystème autour. Que les vers connussent la prospérité autant que les coccinelles, les papillons, les fourmis...

Le vent se leva de plus belle pour la remercier de l'énergie donnée. Les habitants s'inclinaient avec respect et estime pour leur princesse, lui souhaitant une belle nuit. Un moineau hardi s'aventura jusqu'à son épaule pour lui chanter une petite berceuse de son crû, avant de s'envoler aussi vite. Et le charme retomba dans la quiétude du crépuscule.

Gaius Hortensius resta coi. Sans saisir exactement la portée du phénomène auquel il avait eu le privilège d'assister, il savait que quelque chose s'était produit, et trouvait cela magnifique. Désireux de laisser la magie opérer, il garda le silence et la suivit alors qu'elle se dirigeait avec un sourire apaisé vers la sortie, vers le Temple des Quatre Vents.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-bleu1650/1650[Fin mars 553] Le contact de la terre V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-rouge750/750[Fin mars 553] Le contact de la terre V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-jaune1350/1350[Fin mars 553] Le contact de la terre V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin mars 553] Le contact de la terre   [Fin mars 553] Le contact de la terre EmptyVen 12 Mar - 21:14
Comme promis, le domestique de l’Éminence se dirigea sans attendre vers les thermes. Il s'agissait d'allumer les fourneaux qui fourniraient la chaleur nécessaires aux bains privés des quatre personnalités représentant le cycle solaire -bien que celles-ci n'aient jamais été réunies toutes les quatre en même temps jusque-là. Un travail qui prenait du temps, et Gaius gageait que la nymphe voudrait aller se détendre dans sa chambre avant que la nuit fût trop avancée.

Voyant lumière et début de vapeurs sortir du bâtiment, d'autres petites mains de la Tour montrèrent leur nez afin d'aider, proposer leurs bons soins à la fille d'Apollon. C'était étrange comme ils avaient tous l'air de faire du zèle dans leur fonction, lui rappelant ses douces dryades et nymphes de l'ancienne Tour toujours portées disparues. Peut-être cela les aidait-il à oublier la guerre. Peut-être que, comme Gaius, avoir découvert qu'il existait un dieu qui souhaitait le renouveau les avait convaincus de bien faire. Ou peut-être avaient-ils chacun leur raison plus personnelle de mettre tant de cœur à l'ouvrage. Mais encore une fois, parmi tous ces visages, pas de trace des anciens. Seul Python semblait avoir survécu à Narsès.

Pour une fois, la belle blonde s'autorisa à user légèrement de ses prérogatives : elle renvoya les hommes, hormis son premier serviteur, et commença à bavarder avec les femmes de tout et de rien. A la vue de certains sourires, elle devina que des commérages commençaient à naître, notamment sur une possible liaison qui expliquerait pourquoi elle restait si froide envers les Oracles de sexe masculin. Des commérages qui prirent une tournure bien moins joyeuse lorsque les servantes virent les marques de strangulation sur sa gorge, et celles de fouet dans son dos, tandis qu'elle se dévêtait pour entrer prochainement dans l'eau. Aux questions qui ne manquèrent pas de fuser, Célestia répondit simplement que le jardinier novice n'y était pour rien, et qu'elle ne donnerait pas de détails.

Ironiquement, elle songea qu'elle devait taire la violence de Zvezdan envers elle pour permettre à l'alliance avec les Berserkers de pouvoir s'épanouir... Sans cela, leur envoyé recevrait un accueil plus que glacial qui les ferait partir sur de bien mauvaises bases. Il y avait de quoi rire jaune, ou pleurer. Mais comme souvent dernièrement, l'homonculus étouffa le sentiment d'injustice qui couvait en elle. Et à l'abri des regards, se plongea dans l'eau chaude en souhaitant que sa douleur s'y fondrait.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-bleu1650/1650[Fin mars 553] Le contact de la terre V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-rouge750/750[Fin mars 553] Le contact de la terre V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin mars 553] Le contact de la terre G-jaune1350/1350[Fin mars 553] Le contact de la terre V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin mars 553] Le contact de la terre   [Fin mars 553] Le contact de la terre EmptyDim 14 Mar - 19:24
Le bain ne s'éternisa pas outre mesure, bientôt supplanté par la fatigue tant physique que morale. Sur le chemin du retour, nulle trace de Gaius Hortensius. Le Héron se vit offert une robe propre pendant qu'on lavait la précédente, et se dirigea vers ses quartiers personnels sans plus rencontrer personne, hormis quelques gardes de nuit qui prenaient la relève de leurs pairs et des domestiques en tous genres.

En passant la porte, le plaisir de sentir l'odeur de l'herbe et de l'arbre de sa chambre la détendirent un peu plus encore. Elle ôta ses sandales, alluma une petite sphère de Lumière, découvrit un plateau-repas sur son lit, encore chaud, agrémenté d'une petite plante en pot qui fleurait bon la fraîcheur du soir. Décidément les surprises allaient bon train, et pour une fois elles étaient agréables à recevoir. La nymphe suivit donc le message silencieux qui lui était adressé et se sustenta avant de profiter d'une bonne nuit de sommeil.

L'aube qui la caressa de son premier rayon par la suite avait l'odeur du printemps. Des fleurs embaumaient sitôt la fenêtre ouverte, l'herbe verdissait de plus belle, les arbres préparaient leurs plus beaux artifices. Malgré la chaleur bridée d'Apollon, le renouveau arrivait tout de même, irrésistible. Et avec lui l'idée qu'une petite statue avait pris vie depuis quatre années maintenant. L'idée qu'un homonculus pâle aux cheveux de jais fleurirait peut-être à sa manière, loin en Francie, protégeant l'éclat d'un homme de Lumière. L'idée que des peintures pouvaient naître ses semblables, éphémères mais non moins fantastiques. L'idée que parfois un tournoi engendrait lui aussi des créations inattendues.

"Merhelyn !"

La promesse faite au pantin serait sa priorité du jour ! Le dessiner avant de l'oublier. L'immortaliser pour que son existence de quelques heures eût un sens. Sa création. Son enfant.

L'Estivale fila dans les couloirs en toute hâte, piochant quelques petits pains et un peu de confiture dans la salle des repas au passage, avant d'aller dégoter une personne susceptible de lui fournir du papier et de quoi dessiner, d'abord en brouillons, puis de l'encre. Cela lui rappelait d'une certaine façon sa servitude à Rome, quand il avait fallu faire profil bas pour avoir un toit et à manger, tout en archivant pour les Muses ce que l'Histoire voulait bien porter à ses oreilles. Elle avait ces parchemins-là, confié leur contenu aux archivistes de la nouvelle Tour afin que la connaissance pût être donnée à ceux qui la cherchaient.

Mais aujourd'hui, la démarche était un peu plus égoïste, et encourageante. Une fois pourvue du matériel nécessaire, Célestia s’immisça parmi les artistes du pinceau et du fusain qu'elle tâcherait d'imiter ce jour. Avec pour seul modèle ces longues secondes pendant lesquelles elle avait fixé Merhelyn pour bien s'imprégner de son image.
Elle consacra des heures et de heures à son ouvrage, intransigeante sur les détails que son manque de pratique en la matière lui faisaient esquisser de la mauvaise façon. Certains Dormeurs se penchaient parfois par-dessus son épaule, guidaient sa main pour lui permettre d'exprimer ce qu'elle avait en tête, souriaient de voir l'Oracle si déterminée à peaufiner son œuvre, dans un domaine de compétences qui n'était pas le sien.

Quand enfin le brouillon lui parut rendre hommage à la hauteur de ses espérances, elle s'aperçut que le crépuscule arrivait déjà, que son estomac criait famine et qu'elle s'était éparpillée sur un espace plus étendu qu'elle l'avait pensé. Son poignet de dessin lui causait des crampes et tremblait à force d'acharnement et la tension crispait ses muscles. Et Merhelyn la regardait, couché sur parchemin, ses traits encore un peu indistincts.

"Esmelia aurait pu te peindre beaucoup plus vite... mais ce qui compte c'est que tu sois là."

Elle ramena son dessin avec la fierté de l'avoir réalisé au plus proche de son souvenir, comme une enfant rentrant de l'école. Aucun parent ne l'accueillerait dans son foyer, mais elle y était habituée. Et après avoir sympathisé le lendemain avec quelqu'un du métier, qui encrerait pour elle le portrait du pantin, elle aurait enfin le plaisir infini de pouvoir l'encadrer et le placer dans sa chambre, aperçu de son cœur.

"Bienvenue à la maison !"

Citation :
Fin


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
 
[Fin mars 553] Le contact de la terre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: La Tour des Vents :: Place des Vents :: Grands Jardins-
Sauter vers: