Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD
 
Partagez
 

 [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
1650/1650[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-bleu  (1650/1650)
CP:
750/750[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-rouge  (750/750)
CC:
1350/1350[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-jaune  (1350/1350)
Message [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros)   [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) EmptyMar 9 Mar - 23:59
Les vivats secouaient encore l'arène, probablement attisés par Endymion et sa soif de plaire au public. Il l'avait mérité, la nymphe ne pouvait lui enlever cela. Alors, en attendant son invitation à dîner, et puisque Rowena et Esmelia avaient sans doute autre chose à faire que d'assister au tournoi, Célestia se trouva un coin tranquille à la sortie. Sans surprise, elle s'installa pour profiter des pâles -de plus en plus- rayons de soleil hivernaux, fermant les yeux pour s'imprégner encore un peu de l'image de Merhelyn et des échos de leur impossible duo. Sitôt rentrée à l'auberge, elle le dessinerait comme promis quelque part.

Bientôt, les portes des gradins s'ouvrirent, vomissant la foule dans un brouhaha joyeux et assourdissant. Les petites gens de Camelot semblaient satisfaites de leur journée, malgré le sceau du secret apposé sur les événements se déroulant dans la ville concernant les Éveillés en tous genres. Certains, un peu plus attentifs, reconnurent l'Oracle esseulée et vinrent lui adresser quelques mots. Des félicitations pour s'être bien battue, des encouragements. Parfois une pique acerbe à l'attention de cette fille qui l'avait volontairement blessée lors de la première manche, faisant fi de toutes les règles. Parfois des regards un peu méprisants et moqueurs. A force la Princesse aux mille oiseaux arrêtait de faire attention.

Le calme revint peu à peu aux abords de la zone de combat, réparti dans la quartier de Centrallée et autour. La nymphe put ainsi s'entendre soupirer et accueillir un oiseau sur le revers de sa main pour lui dispenser de douces caresses, tandis qu'il pépiait quelques nouvelles pour le simple plaisir de bavarder.

***J'espère que le spectacle vous a plu, ô Muses. J'espère que cela suffira à réaffirmer les Oracles...***

Ils en avaient bien besoin.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
1200/1200[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-bleu  (1200/1200)
CP:
1050/1050[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-rouge  (1050/1050)
CC:
1050/1050[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros)   [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) EmptySam 13 Mar - 22:35
Depuis sa défaite lors du premier round du tournoi, Paros était régulièrement retourné dans l'Arène de Camelot. Pour profiter du spectacle, bien sur, mais surtout pour observer, apprendre. Il avait brutalement été confronté à son manque d'expérience et d'entrainement face à des guerriers rompus à l'exercice. Et quel meilleur moyen de corriger cela que d'observer tous ces différents combattants à l'œuvre?

Pégase n'avait bien sur pas pu tout voir. Les duels se succédaient dans l'Arène à un rythme effréné, pour qu'à la fin des festivités un vainqueur puisse être couronné. Alors le jeune Chevalier choisissait avec soin ceux qu'il voulait observer. Les combats des guerriers qui l'intéressaient. Ceux où, à l'affiche, figuraient des visages connus qu'il souhaitait encouragé... Et ce jour-là, Paros avait voulu aller observer comment le mystérieux et concupiscent Général du Dragon des Mers, qu'il avait croisé au bal, combattait ses adversaire.

Et il ne fut pas déçu! Endymion leur avait expliqué, à lui et à Ryme, qu'il avait un don avec les cartes... Mais c'était là un euphémisme! Le jeune homme n'avait pas imaginé un seul instant voir un jour un homme mettre en mouvement les formes d'une image pour s'en servir comme attaque. Et son adversaire n'avait pas démérité. Un pantin qui semblait parfaitement vivant et indépendant de celle qui lui avait donné naissance. Une expérience bien différente de celle de Paros avec sa marionnette. Même s'il n'avait pu l'emporter face au Général de Poséidon, il s'était bien défendu...
Mais ce n'était pas en son nom propre que le pantin s'était battu. Et celle qui l'avait soutenu tout le long de cet affrontement avait tout autant retenu l'attention de Pégase. Célestia. Une Oracle d'Apollon. Grace à ce combat, Paros avait enfin pu mettre un visage sur le nom et la description que Ryme lui en avait donné. La Lionne n'avait pas été très objective dans ses propos, d'ailleurs. Plutôt qu'une poulette, la représentante du Soleil lui faisait plutôt penser à un petit poussin. Mais il fallait se méfier des apparences, avec ces Oracles. Tolosa avait au moins enseigné cela à Paros!

Alors qu'il prenait son temps pour redescendre des gradins, une fois le résultat du match donné, le Bronze s'interrogeait. Allait-il se risquer à aborder Célestia après cette défaite, en risquant de s'exposer à son humeur peut-être en berne? Ou bien la suivre jusque là où elle logeait? Non! Paros chassa cette idée saugrenue. Il avait pour mission d'annoncer aux Oracles que les Saints comptaient les laisser en paix. Ce n'était pas le moment d'agir de manière suspicieuse!
Avant que le jeune homme puisse prendre une décision, il arriva en bas des escaliers à la bordure de l'Arène. Les lieux achevaient de se vider, et devant lui... Baignant dans un rayon de soleil, comme pour attirer son regard, la fille au long cheveux blond se tenait là. Elle semblait perdue dans ses pensées, avec un oiseau dans la main. L'occasion était trop belle pour ne pas être saisie. Paros, sans hésitation, s'avança dans sa direction, mais s'arrêta à quelques mètres d'elle pour ne pas la brusquer.

    - Vous êtes encore là, Dame Célestia? Après vos splendides combats, j'aurais cru que vous seriez retournée à votre auberge pour vous reposer un peu. Le Général Endymion ne vous a pas ménagé!

Le jeune homme ne portait pas son armure, ou nulle trace de son allégeance. Tout au plus, ses vêtements assez simples pouvaient laisser deviner leur origine impériale. Heureux d'avoir enfin une occasion de parler avec une nouvelle personne au service d'Apollon, il lui adressa un sourire rayonnant, dénué de toute duplicité. Dans ses yeux rubis, une hésitation demeurait, toutefois. Paros était attentif, à la recherche d'un signe... Pour savoir si elle allait le fuir, ou au contraire, l'autoriser à approcher.

    - Mais si vous avez encore du temps et de l'énergie, peut-être puis-je vous inviter à aller boire ou manger quelque chose? Je crois que nous avons une amie commune. Une Lionne. Elle m'a recommandé de m'entretenir avec vous de quelques petites choses.

Alors qu'il se grattait son crâne aux cheveux bicolores, le garçon avait l'air gêné. Surement Célestia saisirait-elle l'allusion? Quant aux sujets qu'ils avaient à aborder, le Saint devinait déjà qu'il se risquait sur un terrain des plus dangereux. Un mauvais mot... Et ses efforts ainsi que ceux de son Maître seraient réduits à néants.
Mais Apollon avait livré un message au jeune Pégase. Et ce dernier avait juré sur la mort d'un ancien héros de le transmettre. Il ne se défilerait pas.


[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
1650/1650[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-bleu  (1650/1650)
CP:
750/750[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-rouge  (750/750)
CC:
1350/1350[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros)   [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) EmptySam 13 Mar - 23:35
Le doux volatile s'envola immédiatement, effarouché par l'approche d'une présence autre que celle de sa princesse. Aussitôt la belle nymphe releva la tête vers un autre admirateur qui s'empressa de la complimenter sur ses combats. Ses ? Il la suivait donc depuis la première manche ? Car d'aucuns auraient pu dire que le premier combat justement, avait été moins beau qu'acharné. Surtout au moment où la lance d'Aoifé avait fendu les airs pour venir entailler sa gorge.

Quoiqu'il en soit, le jeune homme semblait particulièrement enthousiaste, mais aussi prudent, veillant à maintenir une certaine distance entre eux. Méfiance ? Respect ?

"J'en avais l'intention oui, mais nous nous sommes promis un dîner ce soir. Pour fêter la victoire de l'un, et la défaite de l'autre."

Un sourire amusé. Cela laisserait sans doute à penser à un scénario salace, compte tenu de la réputation d'Endymion en la matière. Que les gens pensassent ce qu'ils voulaient ! Le Général avait été d'un réconfort certain, et malgré la mort qui auréolait ses cartes comme un linceul, un gaillard digne d'offrir spectacle et honneur au public tout entier. En y repensant, il aurait bien l'étoffe d'un Oracle, mais leur conversation à propos des Saints et du soutien des Marinas avait laissé entendre qu'il était très bien à sa place actuelle et n'escomptait pas en changer.

Elle s'attendait à ce que le jeune homme passât son chemin, comme les autres Dormeurs en quête d'adresser quelques mots à une personnalité simplement pour pouvoir se vanter à leurs compatriotes, mais il eut plus d'audace. D'abord avec l'idée de l'éconduire courtoisement, l'Oracle s'anima quelque peu à la mention de la Sainte. Ryme, assurément. Qui lui avait dit que la nouvelle génération de chevaliers d'Athéna était plus jeune, plus innocente, plus ouverte. Qu'un dialogue serait possible avec eux qui pourrait amener à une réconciliation entre les deux Ordres. Célestia ne croyait pas à une entente aussi facile, gardant en mémoire les nombreux morts condamnés par leur faute, ses frères d'armes, ses frères tout court. Cependant, elle se voulait comme le phare au milieu de la nuit, l'espoir dans les ténèbres. Si écouter ce jeune homme pouvait entrouvrir une toute petite porte, cela valait peut-être le coup... ou pourrait être un piège. Mais Childéric savait déjà qu'elle était présente à Camelot, la connaissait. Userait-il de moyens aussi détourner pour venir lui parler, après avoir prétendu au bal qu'il était heureux de la savoir toujours en vie ? Doutes, questions.

"Hm..."

La fille d'Apollon se releva de son siège improvisé et épousseta sa robe un instant avant de reporter son attention sur le servant d'Athéna. Elle aurait bien voulu laisser son visage se parer des couleurs de la bienveillance, mais trop de soucis pesaient actuellement sur ses épaules pour qu'elle s'en sentît la force. Tout au plus parvenait-elle à ne pas devenir foncièrement hostile. Et les mots du Dragon des mers, justement, lui revenaient en mémoire. Si Apollon avait ordonné de raser le Sanctuaire, l'aurait-elle fait sans discuter ?

"J'accepte uniquement si vous me donnez votre nom, puisque vous connaissez déjà le mien."

Une condition bien légère, pour une rencontre qui le serait aussi, elle l'espérait.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
1200/1200[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-bleu  (1200/1200)
CP:
1050/1050[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-rouge  (1050/1050)
CC:
1050/1050[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros)   [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) EmptyDim 14 Mar - 1:01
La crainte de Paros se vérifia assez vite. Si la jeune femme qui ressemblait à une magnifique poupée de cire semblait tout d'abord bien avenante à son égard, il en fut différent lorsqu'il fit référence à Ryme... Révélant par ce biais son allégeance. L'ombre qui passa sur le visage de Célestia ne lui échappa pas. C'était prévisible... Mais au moins, il ne sentait pas de la pure haine et hostilité dans les expressions de l'Oracle. C'était déjà plus que lorsqu'ils avaient rencontré Amadeus à Tolosa. C'était... encourageant, pour Pégase. Aussi paradoxal que cela puisse paraitre.

Le cœur du jeune homme se serra lorsqu'elle hésita dans ses premières paroles après cette révélation. Brièvement, Paros craignit qu'elle ne refuse de lui accorder son temps. Cependant, après une brève réflexion, Célestia sembla arriver à une décision. Lorsqu'il l'entendit consentir à parler avec lui, avec pour seul prix qu'elle lui offre son nom, son soulagement fut immense. Avec un sourire revigoré, il s'empressa de lui donner ce qu'elle demandait.

    - Oh! Oui! Bien sur! Mon nom est Paros. Chevalier de Pégase.

Trop heureux d'avoir au moins une chance de s'entretenir avec elle, le jeune garçon ne s'embarrassa pas de secrets. A vrai dire, avec tout ce qu'il se passait en ville, il doutait qu'un Dormeur entendant ces mots s'inquiète de quoi que ce soit. Pourquoi se priver, alors d'une honnêteté qui lui était toute naturelle?

Une fois cette douce euphorie passée, Paros se détourna de Célestia, apparaissant plongé dans une innocente réflexion. Où pouvait-il bien l'emmener? Dans une des auberge qu'il avait visité avec Ryme? L'animation pourrait aider... Mais avec les sujets qu'ils avaient à aborder, un peu de calme ne serait pas de refus. Et puis, de ce qu'elle lui avait dis, elle avait déjà des plans pour se sustenter plus tard. Peut-être y avait-il donc plus simple pour rendre cet entretien le plus agréable possible pour l'Oracle?

    - Mmmh... Peut-être qu'il vaudrait mieux que vous conserviez votre appétit pour votre festin avec Endymion. Il n'avait pas l'air de faire les choses à moitié, au bal, lorsqu'il s'agissait de fêter quelque chose. Et si nous marchions, simplement? Cette cité regorge de surprises, si on prend la peine de l'explorer un peu.

Marcher. Tout simplement. Au gré ses envies, et celles de la petite dame. En cours de route, s'il souhaitait s'arrêter, il leur serait toujours possible de trouver un endroit tranquille où se poser et peut-être boire quelque chose? Ne sachant comment leur discussion allait tourner, cette option semblait être la meilleure, pour le jeune Pégase.

Invitant Célestia à marcher à côté de lui, Paros commença à s'engager dans l'avenue principale, sans grande idée d'une direction particulière à suivre. Il réfléchissait plutôt à comment entamer la direction avec l'Oracle. Les sujets ne manquaient pas, mais aucun n'était facile à aborder. Et Pégase aurait préféré entamer le dialogue avec une entame légère. Silencieux un instant, il sauta sur la première inspiration qui lui vint.

    - Est-ce que... Est-ce que votre séjour à Camelot se passe bien?

Bon sang. C'était pas gagné.


[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
1650/1650[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-bleu  (1650/1650)
CP:
750/750[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-rouge  (750/750)
CC:
1350/1350[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros)   [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) EmptyMar 16 Mar - 21:16
Chevalier de Pégase.

Les mots firent écho à des souvenirs, récents. Amadeus avait insisté sur le nom de Pâris, tout en apparaissant incapable d'en révéler plus. Sans doute le sceau d'un secret commandé par Apollon. Et ce nom il l'avait associé à Pégase, à une sombre destinée terminée au bout d'une lame couverte de sang.

Célestia observa ce pantin du destin, né sous une étoile lourde de sens et de conséquences. Sans comprendre exactement pourquoi les dieux lui prêtaient autant d'attention. Puis elle regarda le jeune homme lui-même, ce Paros dont elle ne savait rien, mais commençait à attendre là encore des réponses. Il semblait soulagé d'avoir pu l'approcher, et quelque part gêné en même temps, de ne savoir par où commencer. Cela elle pouvait le comprendre, pour avoir été dans le même cas avec Ryme. Il était fort difficile de parler à une personne à qui on avait fait la guerre, directement ou via ses pairs. Fort difficile d'ignorer les conséquences politiques qu'un mot malheureux pourrait engendrer. Fort difficile, encore, de se parer d'un sourire quand on éprouvait au fond de soi peur, peine, colère, douleur.

Après un temps d'hésitation, le jeune homme proposa de cheminer simplement dans les allées. Visiblement il n'avait pas anticipé la rencontre de cette manière, même s'il l'avait initiée. Et elle ne lui facilitait sans doute pas la tâche, à rester distante et muette... Tout comme avec Ryme, beaucoup d'a priori demeuraient. Des questions aussi. Alors elle acquiesça simplement, le laissa ouvrir la marche et vint se tenir à son niveau, petit bout de femme silencieux pendant un temps.

"Disons que... je savoure le fait d'être encore en vie. Tout en étant rappelée par le poids des affaires politiques."

A bien y regarder, Camelot se passait assez mal en vérité. Envoyée ici par une vision cryptique, seule au début puis sans parvenir réellement à retrouver ses amies dans la foule dense de la ville. Elle appréciait l'agencement de la ville, ses pierres qui parlaient d'Histoire et sa végétation fournie, mais avait détesté le bal et ses convenances, son mépris, ses intrigues. Elle y avait appris la mort de Lykeios mais trouvé une épaule compatissante. Elle venait d'essuyer une défaite au tournoi, stoppant ainsi l'avancée du Soleil dans son léger regain de réputation avec la satisfaction d'avoir au moins passé un tour, lequel lui avait apporté blessure de l'âme et blessure physique. Elle se devait de marcher sur des œufs, elle, la non-diplomate. Elle aurait pu mentionner aussi la rencontre de Perceval, si seulement le chevalier avait été plus... réceptif à sa philosophie. En fin de compte cette rencontre n'aboutirait à rien. Toujours pas de trace de Myrddin ou d'Artorius.
Non vraiment, cette expérience déplaisait à la nymphe.

"Je suis un peu étonnée que Ryme m'ait recommandée à vous. Elle semblait vouloir profiter de ce séjour à Camelot pour en apprendre plus sur son maître."

Tenter de détourner la conversation de ses idées sombres pour parler plus ouvertement, retrouver quelques couleurs et un peu de Lumière.

"Et vous donc ? Une raison particulière pour déambuler ici ? Une ambition à satisfaire ? "


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
1200/1200[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-bleu  (1200/1200)
CP:
1050/1050[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-rouge  (1050/1050)
CC:
1050/1050[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros)   [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) EmptyJeu 18 Mar - 19:49
Une tension demeurait entre le jeune homme et la fille d'Apollon. A la maladroite question posée par Paros pour engager un semblant de conversation, la réponse de Célestia fut tout aussi assassine. Heureuse d'être en vie... Difficile de ne pas y voir de l'amertume après les évènements de la guerre d'Italie. Ainsi que pour tous les mystères et sombres affaires qui se déroulaient ici, Camelot, derrière les liesses de ce couronnement. Devant ces paroles et l'humeur assez sombre de l'Oracle, Pégase ne trouva pas de mots pour lui remonter le moral. Il se contente de détourner le regard d'un air gêné.

    - Je... vois.

Vraiment, ce n'était pas le jour de Paros, côté discours motivant.
Une nouvel instant d'un embarrassant silence passa entre les deux jeunes gens alors qu'ils marchaient à travers les rues de Camelot. Chacun se laissa aller à ses propres pensées jusqu'à ce que, finalement, l'Oracle ne reprenne la parole, en mentionnant sa surprise que Ryme lui ait conseillé de venir la voir. Visiblement, la Lionne lui avait aussi parlé de ce projet qu'elle avait d'avoir une sérieuse discussion avec son Maître. Paros en fut lui-même surpris. Derrière ses petites moqueries, pour avoir parlé d'une telle chose avec une Oracle, Ryme devait bel et bien estimer Célestia et lui accorder sa confiance... Ou alors être bien plus déboussolée que ce que Pégase avait cru jusqu'ici.
Paros repoussa cette pensée pour répondre le plus honnêtement possible à l'Oracle.

    - C'est bien ce qu'elle compte faire. Mais quand je lui ai dis qu'il me fallait entrer en contact avec les vôtres, et que je n'avais pas la moindre piste... Elle m'a donné un coup de main en me donnant votre nom et votre description. Ne lui en voulez pas!

Le visage de Paros se tourna vers Célestia pour lui adresser un sourire porteur d'excuse. Surement n'appréciait-elle pas que son nom et sa description se mettent à courir les rues, par les temps qui couraient... Mais ce n'était pas unique grâce à cela qu'il l'avait retrouvé! Paros se hâta même de préciser.

    - Ah, et les annonces du tournoi ont beaucoup aidé aussi!

Oui, il fallait dire qu'une fois les participants du tournoi de Camelot annoncés, il était difficile de cacher son identité, pour peu que l'on ait donné son véritable nom. C'était finalement ainsi que le Chevalier de Bronze avait eu la certitude d'avoir trouvé la bonne personne.

Les deux jeunes gens arrivèrent devant un escalier. Visiblement, il se trouvaient à présent sur un point de vue légèrement surélevé, qui permettait de voir en partie la mer de toit qui constituait la ville... Et, plus loin le roc sur lequel se dressait le blanche citadelle du Chateau. Paros marqua une pause et s'appuya sur le muret de pierre qui protégeait les piétons d'une chute d'une dizaine de mètre, vers une autre rue en contrebas. Le jeune Chevalier se mit à jouer avec ses doigts. Réfléchissant à la question que Célestia lui avait posé. Les raisons de sa présence, ses ambitions... Avait-il quoi que ce soit d'intéressant à dire à ce sujet?

    - Des ambitions? Hm... Je n'ai pas vraiment d'autres prétentions que celles de faire mon travail et accomplir mon devoir. Et celui-ci me dicte de... Réparer ce qui a été mis à mal.

Les yeux teinte rubis du jeune Chevalier se tournèrent vers l'Oracle. Il y avait de la peine, sincère, dans ce regard. Mais également de l'appréhension. Il avait tellement de choses à dire, tellement de poids sur son cœur... Mais ce n'était pas à lui de vider son sac. Il voulait l'aider, elle. Ainsi que les autres servants d'Apollon. Et pour s'assurer de cela... Autant commencer par transmettre les messages dont il était porteur.

    - Je ne sais pas si c'est ma place de dire cela mais... Je suis désolé pour ce que vous avez perdu, pour ce qui a été fait pendant la guerre. J'ai beau ne pas y avoir participé, cela n'efface pas ce que d'autres Chevaliers ont fait à vous et à tant d'autres. Il y a beaucoup dans nos rangs qui partagent cette volonté d'essayer de réparer nos torts. A commencer par le Grand Pope. Il m'a chargé de vous transmettre que Narsès avait été arrêté et exécuté pour les actes qu'il a commis. Les soldats encore en Italie ont reçu pour ordre d'arrêter de vous pourchasser. Il y avait également des discussions pour permettre à l'un d'entre vous de rencontrer l'Augure...

La voix de Paros s'interrompit sur ce point. Cet accord avait été négocié avec Pâris, mais après ce qu'il s'était passé à Tolosa... Cette idée était-elle toujours d'actualité? Le Chevalier de Pégase voulait y croire. Son Maître avait œuvré dans ce but, et c'était un premier pas idéal pour réinstaurer un dialogue entre les des ordres.
Et comme Paros l'avait offert à l'époque... S'il fallait se proposer en otage pour permettre cette rencontre, il mettrait sa propre vie en jeu, sans hésiter.


[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
1650/1650[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-bleu  (1650/1650)
CP:
750/750[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-rouge  (750/750)
CC:
1350/1350[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros)   [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) EmptyJeu 18 Mar - 21:43
Une certaine curiosité s'alluma dans les prunelles émeraudes de la belle nymphe, à voir ce petit bout d'homme s'excuser simplement pour avoir eu des informations. Même si elle avait voulu faire promettre à Ryme de ne rien dire à son sujet, Célestia se savait suffisamment connue au sein des Saints pour ne pas envisager le dessein de l'anonymat. Pas besoin pour comprendre cela d'un dessin : Childéric l'avait croisée au bal avec sa dame-fantôme, et le tournoi, comme il le soulignait si bien, ajoutait sa touche à l'ouvrage. Elle secoua simplement la tête.

"Si j'avais voulu rester discrète, je n'aurais pas porté la Lumière aux regards. Au contraire, je sais maintenant que le message de notre survie progresse. Contrairement à ce que pense le chevalier des Gémeaux, je ne participais pas par bellicisme."

Maintenant qu'elle avait perdu, la question arrêterait de se poser. Silas pourrait bien se bercer d'illusions autant qu'il le voudrait.

Paros donc, voulait entrer en contact avec les Oracles ? Etait-ce lui, l'émissaire envoyé par le Lion pour annoncer la fin des hostilités ? Un tout jeune chevalier, pas encore altéré par les affres de la guerre ? Facile... Trop facile... Un innocent parlerait bien plus facilement de paix qu'un vétéran qui avait déjà versé le sang et exécuté des ordres plus barbares les uns que les autres.

La prudence dictait au Héron de faire attention. Les belles paroles pleuvaient depuis le début des festivités à Camelot, mais jusque-là aucun acte du Grand Pope ne suivait. Où était-il, lui le représentant d'Athéna, pour faire valoir sa parole et sa volonté de réconciliation ? Pourquoi envoyait-il ses chevaliers prêcher à sa place alors qu'il se trouvait en ces murs ? Le sort des Oracles était donc si futile à ses yeux qu'il évitait même de les rencontrer en personne ? Il voulait juste avoir un ennemi en moins, sans se soucier de l'état dans lequel il l'avait laissé. Car il y avait évidemment d'autres forces en présence dans le monde que celles d'Athéna et d'Apollon. A commencer par les Berserkers. Les sbires des Enfers. Ce Phantasos qui plantait encore et encore sa dague dans le dos des artistes pendant que ceux-ci se retrouvaient le corps troué des lances de l'Empire. Si facile de vouloir la paix...

Ils arrivèrent près d'un point de vue surélevé et la nymphe emboîta le pas de Pégase pour aller s'y installer. Ici, peu de passants présentement. Un endroit idéal pour tester son vis-à-vis... ou pire ?

Célestia grimpa sur le rebord, sans peur. Elle savait pouvoir arrêter sa chute bien avant la réelle en contrebas, mais probablement pas Paros. S'il la poussait, au moins, elle serait fixée. Bras croisés dans le dos, la fille d'Apollon admira un instant la lumière reflétée par les toits, la brise fraîche venant soulever le voile de sa chevelure d'or en un doux balancement de soie. Elle fit quelques pas dans un sens puis dans l'autre, revint accrocher le regard du cheval ailé.

"Ryme m'en a déjà parlé. Enfin, elle n'a pas exactement spécifié que Narsès était mort, mais je l'ai supposé à la manière qu'elle avait de tourner autour du pot."

La mention de l'Augure en revanche était passée entre les mailles du filet. L’Été dévisagea Paros en silence pendant une poignée de secondes, puis revint à son niveau.

"Lequel d'entre nous ?"

Une crainte soudaine crispa Célestia. Depuis Reims, depuis la nouvelle Tour, elle n'avait connaissance que de peu de "un" parmi les Oracles : Kyrios et Yelo étaient portés disparus en Transylvanie. Adonis gardait la Tour. Esmelia avait parlé d'une Pythie sans préciser où et quand elle avait rejoint leur Ordre. Le seul élément encore volatile était... Lykeios. Tué à Tolosa. Tout comme Pâris. Juste après le passage de Pégase. Les Saints essayaient-ils d'appâter les Oracles un par un pour les achever en silence sans que personne ne se doutât de rien ?

"J'imagine que si vous vouliez me voir, c'est que vous n'avez pas d'autre Oracle sous la main. Je suis donc désignée comme une sorte d'ambassadrice aux yeux de Childéric ? Et par moi, il veut atteindre tous les autres ? Nous redonnerait-il notre Augure après avoir pris nos vies ? Cela me semble si faux. Mais continuez donc Paros. S'il veut vraiment nous tendre la main, j'écoute. Il faudra bien tôt ou tard qu'il le prouve."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
1200/1200[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-bleu  (1200/1200)
CP:
1050/1050[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-rouge  (1050/1050)
CC:
1050/1050[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros)   [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) EmptySam 12 Juin - 19:55
Alors qu'ils marchaient dans les rues de Camelot, le jeune Saint se surprenait à observer avec une certaine appréhension le faciès de Célestia. Tout d'abord parce qu'il craignait que ses mots de puissent l'atteindre, bien sur. Mais également parce que quelque chose dans les traits de la jeune femme l'intriguait. C'était une étrange impression, qui ne lui était pas inconnu. Comme lorsqu'il avait rencontré le Grand Diacre Paris, Paros retrouvait une grâce et un parfait équilibre dans les lignes de son visage. Un perfection presque surréelle. Était-ce une forme de bénédiction d'Apollon? Tous les Oracles étaient-ils ainsi?

Un éclat d'inquiétude passa au fond de son regard quand il la vit monter sans la moindre crainte sur le rebord du point de vue auquel ils étaient arrivés. Pégase observa la chute en contrebas, et tenta de se rassurer : assurément, si un simple chevalier de bronze comme lui pouvait survivre à cette chute, une ancienne membre de la garde d'élite d'Apollon ne risquait pas grand chose? Voyant l'aisance avec laquelle la jeune femme flirtait avec le vide en se laissant porter par le vent qui agitait sa robe et ses cheveux, Paros se raccrocha à cette idée. Lorsqu'elle se retourna vers lui, finalement, ce fut pour rebondir sur ses dernières paroles. Elle voulait en s'avoir plus sur cette affaire de rencontre avec l'Augure. Après quelques secondes de réflexion, les réponses vinrent.

    - Eh bien... A Tolosa, un certain Amadeus s'était proposé... Le connaissez-vous? J'ai cru comprendre qu'il était là, à l'époque... Mais il y a eu des... circonstances particulières, et je doute qu'il puisse se permettre d'aller au Sanctuaire, à présent. Je suppose que l'offre demeure ouverte à n'importe lequel d'entre vous?

Les arrangements passés entre le Chevalier d'Or du Taureau et le Grand Diacre n'étaient surement plus d'actualité, depuis la mort de celui-ci. Amadeus avait déclaré qu'il devait à présent s'acquitter d'une mission pour le défunt prince troyen... Mais pour autant, cette proposition n'était pas dépendante de ceux qui l'avaient initiée. Seule la volonté des deux camps comptait.

Célestia parla ensuite pour demander des précisions. Le doute dans ses mots était palpable. Elle ne pouvait pas croire aussi facilement à une réconciliation. Ses paroles firent naitre une certaine peine dans la poitrine de Paros. Non pas qu'il se doutait que toute cette entreprise serait facile... Mais même sans avoir participé à la campagne d'Italie, le jeune chevalier n'avait pas le sentiment d'avoir les mains propres de tout pêché. Et il n'était jamais aisé de se retrouver à être mis en face de ses fautes.

Avant de répondre, Paros regarda quelques instants l'horizon. Puis, prenant appuis sur ses bras, il monta à son tour sur le rebord du muret où Célestia se tenait. Là, à son niveau, il faisait même au même risque qu'elle. Une façon comme une autre de montrer sa sincère volonté. Plutôt que de rester debout et de lui faire face, cependant, il s'assit. C'est ainsi, les pieds dans le vide et le regard vers le ciel, qu'il fit de son mieux pour lui répondre.

    - Je ne sais pas si on peut vraiment parler d'ambassadrice... Le Grand Pope a simplement demandé à mon Maitre, Airoth du Taureau, et à moi-même, de chercher à rencontrer le plus grand nombre d'Oracles possible. Pour leur dire que nous voulons la paix, et que nous sommes prêts à travailler avec vous pour l'obtenir.

Le regard rubis du jeune homme se tourna vers elle. Il ne pouvait prétendre être à la place des nobles et importantes personnes qui prenaient les décisions dans l'Empire, ou au Sanctuaire. Mais il connaissait son Maitre, et le Grand Pope, et les autres Chevaliers de son entourage. Aucun d'eux n'avait de volonté belliqueuse.

    - Personne ne souhaite que davantage de sang soit versé. Ni le Grand Pope, ni mon maitre, ni moi... Nous étions tous deux prêts à nous constituer otages entre vos mains, à Tolosa, pour assurer que celui d'entre vous qui ira au Sanctuaire sera sauf. Cette volonté n'a pas changé! Nous sommes prêts à payer le prix qu'il faudra pour racheter nos fautes du passé, et réaliser nos espoirs pour l'avenir.

Paros n'avait pas hésité dans ses mots. Il croyait à ce qu'il disait. Tout comme il croyait à ces visions qu'il avait eu où les conflits entre Athéna et Apollon ne pouvaient mener qu'à la ruine. Il était convaincu que c'était là sa mission, ainsi que sa responsabilité, de réconcilier ce frère et cette sœur. Il devait cela aux âme des défunts des conflits passé. Ainsi qu'à celui qui était mort dans ses bras.
Le Saint sentit de nouveau la coupable démangeaison se manifester sous la peau de ses mains. Il détourna le regard, et ses doigts vinrent s'entremêler. En regardant les toits de tuiles de Camelot, il continua cependant, déterminé.

    - Concernant la libération de l'Augure... Je sais que c'est là ce que mon Maitre espère du résultat de toute cette démarche. J'ignore l'avis du Grand Pope Childéric à ce sujet... Mais je veux croire que, si tout ce passe bien avec une première entrevue, d'autres heureux compromis pourront se trouver.

De nouveau, il se tourna vers elle, cette fois avec un sourire d'encouragement. Il n'était pas naïf. Au moins, pas au point de croire que Oracles et Saints pouvaient du jour au lendemain passer d'ennemis à celui d'allié. Ce serait un processus, difficile, douloureux, où chacun devrait faire face à de déplaisantes vérités.
Et Paros espérait faire ici le premier pas de tout ceci.


[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
1650/1650[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-bleu  (1650/1650)
CP:
750/750[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-rouge  (750/750)
CC:
1350/1350[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros)   [Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros) EmptySam 12 Juin - 21:18
Si elle ne s'était pas attendu à entendre le nom d'Amadeus si vite dans la conversation, Célestia ne cilla pas et se contenta d'écouter, de bien graver chaque mot dans sa mémoire. Il s'agissait là d'une diplomatie officieuse, dans laquelle l'un comme l'autre jouaient les intermédiaires de puissances plus grandes. Et dans son cas la nymphe n'avait pas reçu de recommandations avant de se lancer, pour changer.

"Je l'ai croisé, mais je ne peux pas affirmer le connaître."

Ce qui était réciproque au vu de la teneur de leur dernière discussion. Ils en avaient un peu plus appris l'un sur l'autre, mais l'homonculus de bois restait froid, distant, comme si on lui avait tracé un schéma dont il ne pouvait dévier. Tout l'inverse de sa consœur en vérité. Alors non, après avoir constaté cela, elle ne pouvait prétendre le connaître.

Longuement elle écouta les mots, entendit les possibles, entrevit les promesses, suivit le jeune homme du regard tandis qu'il s'aventurait près de ce vide sur lequel il semblait rien de moins que mal à l'aise. Il avait suffisamment de cran au moins pour cela, pour tenter. Étrangement il lui rappelait assez Ingvarr. Dans le camp de ceux qui avaient des moyens, des informations, des services à offrir. Mais l’Éminence se rappelait aussi de la lame passée sous la gorge de Rowena et de cette dette qui rampait toujours.

Elle resta impassible, cueillit un instant une coccinelle sur le rebord du mur avant d'aller la reposer un peu plus loin. La colère disputait à la douleur la prédominance des mots qui suivraient. Que voulait Apollon ? La paix ? Raison pour laquelle Lui et son Augure s'étaient rendus ? L'illusion pour mieux tromper les Saints et leur rendre la monnaie de leur pièce ?

"Je prends note de tout ceci, mais ne puis vous donner de réponse à moi seule."

L'évidence, un soupir, puis le début d'une décision.

"Le prix sera probablement élevé. Pour tous les morts que vous avez laissés dans votre sillage. Pour notre Tour que vous avez détruite. Pour notre dieu et notre Augure enfermés. Pour les crimes dont vous nous accusez et qui ne sont pas les nôtres. Pour tous ces artistes, Dormeurs innocents, que votre Narsès a chassés, enlevés, et probablement massacrés."

Elle se retint d'ajouter une quelconque référence à Lykeios ou à Pâris, rien n'indiquant que les Saints étaient directement responsables de leur trépas, sans les innocenter non plus.

De son regard, elle attendit de trouver les prunelles de Pégase et s'y verrouilla. Il avait cessé de détourner la tête, alors elle le dévisagea comme si elle scrutait la moindre parcelle de son âme pour y déchiqueter la culpabilité. Puis elle prit une grande inspiration, ferma un instant les paupières et relâcha son souffle.

"J'aimerais une preuve, et quelques réponses. J'ai croisé Childéric au bal de Camelot, et il m'a seulement adressé quelques mots avant de se détourner. Ryme avait l'air mal à l'aise de parler de lui, et vous de parler des événements de Tolosa. Silas reste une personne qui m'est profondément antipathique. Au bout du compte, il n'y a que des mots.
Pourquoi le représentant d'Athéna ne vient-il pas lui-même prôner son engagement ? Les Oracles sont-ils si négligeables qu'il ne puisse pas ménager un peu de temps pour "réparer" lui-même ? Je sais que ce n'est pas lui qui a donné l'ordre de la guerre à l'époque. Akritès Salonikas O' s'en est chargé, mais le Lion est aujourd'hui son successeur. Si vous nous rendez responsables des actes de nos anciens camarades, à commencer par Bran Ruz, alors il n'y a pas de raison que vous ne le soyez pas vous aussi des vôtres.
"

Toujours la faute aux anciens. C'était comme si Athéna changeait délibérément les visages dans ses rangs pour que les Saints fussent exempts de tous crimes.

"Si l'Empire compte s'étendre encore et encore pour soumettre tous les Hommes sous son égide, quelle sera notre place dans cette paix que vous recherchez ? Pourquoi ferions-nous confiance à ceux qui nous ont humiliés et réduits en parias ?"

La nymphe soupira de plus belle. Si certaines intonations pouvaient trahir combien elle prenait le sujet à cœur, elle avait veillé à ne pas s'emporter dans un élan de colère injustifié. Ces questions, qu'elle se posait si souvent, appelaient à des réponses longuement méditées, pesées, développées. Des réponses que le jeune homme ne possédait sûrement pas, là comme ça, au-dessus des toits de Camelot. Mais il pourrait au moins voir là un avant-goût de la plaie béante que ses frères et sœurs d'armes avaient laissée.

"Même si vous ne savez pas Paros, je vous écoute. Quel est le sens de tout ceci à votre avis ? Comment un jeune Saint tel que vous envisage-t-il la proposition que vous me faites ? Avez-vous eu les détails ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
 
[Mi-mars 553] Le défilé des pantins (Paros)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Camelot :: Centrallée-
Sauter vers: