Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD (Jusqu'au 5 mai 2021)
 
Partagez
 

 [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
DeirdreDeirdreArmure :
Djinn

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-bleu0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-rouge0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-jaune0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-jaune  (0/0)
Message [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptySam 20 Mar - 16:20
Et paf ! A peine sorti de la rencontre avec le cardinal de la Famine, qui s’était avérée quelque peu musclée, je comptais bien regagner tranquillement la forêt ténébreuse et retrouver les animaux qui la peuplaient.

Oui mais voilà, cette saloperie de Dédale ne semblait pas l’entendre ainsi. Des yeux s’ouvraient sur mon passage et je croisais des créatures qui tenaient plus de l’aberration que de l’être humain.

Etrangement, dans cet amas de chair purulent qui, à terme, je le craignais, finirait par attenter à ma santé mentale, pénétrer dans les crocs destructeurs était presque familier. Les lieux avaient quelque chose de rassurant. Bon, ça peut vous paraître étrange. Peut-être était-ce la présence d’une lumière naturelle qui rendait cet endroit moins oppressant que l’hypothalamus ? Sans doute.

Ou alors était-ce sa présence… à elle. Des cheveux d’un noir de jais aux reflets de pourpre, une aura qui donnait l’impression qu’elle était plus grande, plus imposante qu’elle ne l’était réellement. Des cicatrices parcourant ses avants-bras. Un regard perçant, rehaussé par des marques rituelles sur son visage, faisant écho à ceux que je porte moi-même, héritage de mon passé parmi les miens.

J’avance comme attiré par une attraction magnétique. Il y a quelque chose qui m’interpelle. Comme si l’on se connaissait. Comme si je l’avais déjà rencontré. Alors j’ose m’affranchir de ma réserve habituelle vis-à-vis de ceux de mon espèce.

Ma cuirasse me souffle des murmures de vigilance. La légion est proche. La multitude. Je souris. Tu ne me connais pas encore bien chère compagne. Les tambours battent à nouveau dans mes entrailles. Je la dévisage longuement. Avant d’oser des mots, les plus choisis possibles.

« Pardon de vous déranger mais… J’ai l’étrange impression de vous avoir déjà rencontrée. On se connait ? Je suis Deirdre… Centurion du Djinn…»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2768-deirdre-centurion-du-djinn https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2761-deirdre-centurion-du-djinn#29892
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyLun 22 Mar - 17:37
Les choses suivent sont cours et les consignes donné par Zvezdan seront appliqué. Nous servons ses ambitions, il attend son moment. Je n’avais pas beaucoup de travail à faire ici. Cette armée n’est pas la plus mal en point des forces du Dédale. Certes, il faudra que nous recrutions et que je mate mes centurions. Ils ont leur qualité, du moins je crois, mais le commandement ne fait pas partie de leurs compétences. L’enfant sauvage et le chien ne sauraient donner des ordres aux armées, n’est ce pas ? Pourtant, leur rang le leur permet, ils peuvent y prétendre. Mais pas maintenant. Pas tant qu’ils n’auront pas fait leur preuve. Une armée ne saurait souffrir de la désorganisation que des chefs incompétents pourraient apporter. Pourtant, je vois déjà leur utiliser, les tâches à leur confier, les missions qu’ils pourraient réalité. Mais il me manque tristement le tronc d’une bonne armée : ses sous-officiers.

Je regarde cette femme aux cheveux de feu s’avancer vers moi. Elle a l’âme d’une sœur, dommage qu’elle ne soit pas naît dans le bon monde. Elle aurait pu devenir une mère respectable. Il n’est pas difficile de le voir à sa façon de marcher, de se comporter. Je ne porte pas ma cuirasse, mais il suffit d’être sage pour voir que je suis la nouvelle reine du croc. Je pose mes yeux sombres sur elle et à ses couleurs, je vois qu’elle appartient à la famine. Pauvre petite, tu aurais largement eu ta place auprès de ma sœur, ou dans ma propre armée. Mais tu te retrouves avec ce Kostas. Un chasseur… passable, bien que trop sensible pour les affres de la guerre. Trop de passion là où il s’agit d’une affaire de raison. Je te souris, bienveillante, quand tu te décides à me parler, mais mes yeux ne quittent pas les tiens.

« - Toutes les femmes se connaissent d’une certaine façon, ma fille. Mais je doute que nous ayons le plaisir d’avoir déjà partagé l’eau. Pourquoi tes pas t’ont amené jusqu’à moi ? »

Mes yeux n’ont toujours pas bougé des siens et, peut être pourra-t-elle voir que je ne suis pas la seule à le regarder. Oui, les mères partagent mon avis. Dans la mémoire profonde, personne ne semble reconnaître cette âme enflammée. Mais toutes semblent d’accord avec moi, elle est du matériau dans lequel la lame peut sculpter une mère. Voyons tes motivations, voyons tes raisons et surtout, nous verrons si la force d’âme qui semble se dégager de toi te permettra de survivre. Malheureusement, dans cet endroit sans dieux, tu devras survivre sans leurs conseils, petite fille. Voyons donc si tu vivras suffisamment longtemps pour devenir quelqu’un ou si la lame prendra ton sang. Tu as, en tout cas, par ton audace, fait naître notre curiosité.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
DeirdreDeirdreArmure :
Djinn

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-bleu0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-rouge0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-jaune0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyMar 23 Mar - 14:54
« Les tambours… Ce sont les tambours qui m’ont mené à vous… Mais si le sens de votre question est de savoir pourquoi, je l’ignore Cardinal…»

Elle n’avait dit ni son nom, ni son rang. Pourtant je le devinais. Quand elle planta son regard dans le mien, je sentis remonter l’excitation du combat, la frénésie du champ de bataille, la fureur du fer croisé et du sang versé. Bien différent de la rencontre avec son homologue.

Je restais intriguée, interpelé par cette jeune femme dont il m’était difficile de déterminer l’âge ou la provenance. Comme si elle était de tous les peuples, de toutes les nations. Fondamentalement, je me méfiais. Autant avec l’autre brute de Kostas les choses étaient claires d’entrée de jeu et je savais à qui j’avais à faire. J’avais croisé trop de mâles prétentieux dans son genre pour me laisser impressionner par une familiarité outrancière et un gros joujou pour compenser la mollesse de l’entrejambe.

Avec elle, il y avait quelque chose de l’ordre de l’intime. Comme si je l’avais éprouvé dans ma chair. Ma cicatrice fourmillait. Elle ne l’avait plus fait depuis mon dernier bang de sang. J’en avais donc déduis l’évidence : elle était le cardinal de la guerre. La mère de toutes les batailles. Celle qui exhortait les hommes à assumer pleinement leur humanité dans ce qu’elle avait de pulsions, d’instinct et d’animalité féroce.

Je me risquais donc à une nouvelle question.

« Vous êtes la Guerre, n’est-ce pas ? L’un des quatre cavaliers… J’appartiens à la famine. Nous venons d’avoir notre première rencontre. C’était… Disons… musclé… »

Se battre en guise de prise de contact n’était pas forcément pour me déplaire. Et au moins, cette confrontation avait le mérite d’avoir remis les choses au clair. Je n’étais pas certaine de m’entendre avec mon Cardinal. Mais au moins, il ne viendrait pas me chier dans les bottes ce qui était déjà, en soi, une victoire.

« M’autorisez-vous le passage dans votre apaisant domaine ? J’ai déjà eu mon combat quotidien et j’aimerai regagner la forêt ombrageuse en un seul morceau si possible. »

Une demande polie. Après tout, elle s’était montrée respectueuse, elle…


Cuirasse du Djinn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2768-deirdre-centurion-du-djinn https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2761-deirdre-centurion-du-djinn#29892
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyMar 23 Mar - 16:15
Un sourire pour celle qui ne semble que trop bien connaître la violence du conflit et le chaos de la guerre. Sa place n’aurait pas été dans la famine et ses couleurs sont mauvaises. Elle semble sortir d’une bataille, d’un combat. Je me demande bien avec qui, sûrement un autre soldat. Peut-être même son cardinal. Rien d’étonnant, ce Kostas est un animal, un animal détestable. Mais une bête sans intérêt avec laquelle il fallait composer. Pauvre petite, sa place aurait été mieux ailleurs. Mais, quand on fait le choix de la cuirasse, on ne fait pas forcément celui des couleurs. Pour le reste, il est amusant de voir la méfiance et les détours qu’elle prend. Elle a été acculée et ça se ressent. C’est le cas de presque tous les gens ici. Je commence par lui adresser un signe de tête avant de lui répondre :

« - En effet, je suis Ghanima, cardinal de la guere. »

Oh, c’est donc ce que j’avais pensé, elle en est venue aux mains avec son cardinal. Je me demande bien qui a gagné ce combat. Il serait terrible pour son autorité déjà fragile qu’il soit le perdant de cette épopée. S’il gagne par contre et bien, il aura au moins pu montrer la force de sa bête à ses subordonnés. Mais celui qui commande par la peur et la force ne reste jamais bien longtemps chef. Surtout quand il n’est pas le plus gros poisson de la marre. Au moins, elle semble avoir la politesse qui manque à son supérieur. Et une meilleure maîtrise de sa férocité qui pourtant, reste latente. Peut-être là la logique de la famine ? Une férocité dévorante, comme la faim qu’ils ne pourraient jamais assouvir ? Il est intéressant de voir ces raisons se confronter, celle de la faim, du poison, de la mort et de l’épée. Mais elle avait fait une demande, une demande qui appelait à une réponse :

« - Oui. Je t’en pris. Je vais même t’accompagner. »

Et je commence ma marche à ses côtés. Un sourire sur le visage. Silencieuse d’abord, je cale le rythme de ma marche sur la sienne. Après tout, je marche là dans mon petit royaume au côté d’une possible futur sœur. Je finis par lui demander, après quelques pas :

« - Qu’est-ce qui t’as amené ici alors, ce n’est pas seulement l’écho des tambours. Tu viens de loin, toi aussi n’est-ce pas ? »


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
DeirdreDeirdreArmure :
Djinn

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-bleu0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-rouge0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-jaune0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyMer 24 Mar - 12:24
« Je viens de l’île d’Eriu, au-delà de la Bretagne. J’ai grandis au sein d’une famille de guerriers. J’étais la seule femme. J’ai été tuée lors d’une bataille mais je suis miraculeusement revenue à la vie. C’est là que j’ai entendu les tambours pour la première fois… fois.»

Un sentiment de confiance. A l’extrême opposé de l’impression qu’avait pu me faire mon propre supérieur. Etait-ce parce qu’elle était femme et que c’était la première fois que je rencontrais une sœur d’arme ? Je n’avais toujours été entouré que par des hommes. La seule combattante vivante que je connaissais avant de franchir les Portes d’obsidienne, était cette salope de reine du Connaught. Et encore, juste de réputation. J’aurais aimé l’avoir en face de moi sur le champ de bataille pour lui enfoncer mes ongles dans les yeux et lui faire exploser les orbites.

«Et vous, Cardinal ? D’où venez-vous ? »

J’accompagnais donc Ghanima calmement, calquant de manière intuitive mon pas dans le sien. Une sérénité austère mais pour autant familière se dégageait d’elle. Elle me rappelait mon père. Cette attitude martiale et digne, forgée dans le fer des batailles et dans le sang versé. Loin de la barbarie et de la violence aveugle de Kostas.

Pourquoi le Djinn m’avait-il choisi, moi ? Pourquoi la Famine alors qu’il semblait que la Guerre aurait sans doute était plus appropriée ? Un doute traversa mon esprit. Une résurgence de la bravade de la Famine. Les Cardinaux avaient-ils un pouvoir sur les Cuirasses des Centurions ? Je devais en avoir le cœur net. Je me risquais donc à nouveau.

« Je me demandais… Est-ce que vous autres Cardinaux avez le pouvoir de choisir les porteurs des Cuirasses de votre armée ou cette capacité appartient-elle au seul Père des batailles ? Mon Cardinal a laissé entendre qu’il pouvait me retirer la protection du Djinn s’il le désirait. Est-ce la vérité ? »

Au moins, de cette manière, je serais fixée. Si c’était un mensonge, je pourrais donc tenir la dragée haute à ce fieffé vantard et le renvoyer astiquer son épée. Dans le cas contraire, en revanche… Je ne préférais pas y penser. Lui devoir quelque chose et devoir obéir à ses ordres, s’ils n’étaient pas complètement aberrants, me coûtait déjà suffisamment pour ne pas me rajouter un fardeau supplémentaire.


Cuirasse du Djinn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2768-deirdre-centurion-du-djinn https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2761-deirdre-centurion-du-djinn#29892
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyVen 26 Mar - 4:38
Ce nom ne me dit rien. Pas plus qu’il ne parle aux mères. Il est rare que notre sagesse combinée ne trouve pas réponse à une question. Mais les noms sont différents selon les peuples. La Bretagne… cette île lointaine nous parle un peu plus. Sûrement le nom qu’elle et les siennes donnent à leur terre. Je pourrais parler du désert profond et de nos terres en de pareils termes sans jamais pouvoir être comprise. Mais Deirdre a au moins eu le mérite de vraiment situer l’endroit d’où elle vient. Enfin, cela reste une terre, et toute la faiblesse que ça implique. Quand on cherche à se connaître, il est important de donner la pareille. Je lui adresse un sourire, je réfléchis à lui expliquer le détail, mais cela ne parlera à personne. Il faut avoir posé ses yeux sur le sable infini et le changement qu’il incarne pour vraiment comprendre.

« - Des frontières extrêmes de l’empire perse, d’un monde sans eau et de sable. »

Je serais curieuse de poser mes yeux sur ce monde d’eau et de voir le genre d’homme qui en naît. J’ai pu voir ceux qui naissent dans l’eau au alentour du désert. Ceux qui refusent sa force et ses dieux. Est-ce de même partout ? J’ai découvert qu’un désert, n’est pas forcément seulement composé de sable et de chaleur oppressante. À sa façon, cet endroit est un désert, un endroit sans dieux. J’ai entendu des rumeurs d’un désert froid, au nord, où l’eau est une nouvelle ennemie, à la mesure du sable. Mais je doute que son monde offre ce qu’il faut pour forger la logique de l’épée. Mais il n’appartient qu’à elle de trouver sa force et de devenir un jour une sœur. Puis, elle semble avoir une question, après avoir hésité à la poser. C’est une question intéressante car elle repose sur un lien subtile.

Une relation que je ne comprends pas encore moi-même vraiment. Car on parle ici de l’union puissant qui existe entre un cardinal et ses armées. Entre les cavaliers et leurs serviteurs. Néanmoins, tous sont les épées d’Arès, ce dieu de guerre étrange. Alors, la réponse est simple : la naïveté de Kostas encore flagrante.

« - Non. C’est le pouvoir de Zvezdan seulement. Les cardinaux peuvent, doivent même, s’assurer que leurs armées fonctionnent correctement et cela implique parfois d’amputer les membres viciés. Pour le reste, il existe la loi du gladius. Ceux qui fautent sont exposés à la logique de l’épée : les faibles crèvent et les forts se gavent. »

C’est le souci des armées du dédale et je rencontre la même avec certains de mes enfants. Tous doivent se plier, tous doivent obéir. La seule chose pour eux à faire, c’est de l’accepter. Au final, nous sommes tous la même chose ; les outils dans les mains d’un fou, rongé par son ambition.

« - Mais, aussi détestable qu’il soit, tu lui dois l’obéissance car il est ton cardinal. Le choix, Deirdre, tu l’as déjà fait. Tu as déjà accepté de renoncer pour porter cette cuirasse. Un petit prix pour une seconde vie, n’est ce pas ? »

Rien n’est jamais gratuit après tout.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
DeirdreDeirdreArmure :
Djinn

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-bleu0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-rouge0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-jaune0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyVen 26 Mar - 18:36
L’empire perse. Un lieu inconnu. A vrai dire, je n’étais même pas sûr de pouvoir déjà situer le Dédale. Ma seule connaissance du monde était empirique. Celle des plaines et des collines que j’avais traversées, les noms des royaumes dans lesquels j’avais fait couler le sang. Quelques villes dont je m’étais soigneusement tenue à l’écart. Bref, je n’avais jamais mis le nez dans un rouleau de manuscrit ou quoi que ce soit d’autre. On m’avait éduqué pour être une guerrière, pas une de ses molasses d’écrivain dont le seul objectif était de retranscrire les événements pour ceux qui viendraient après.

Devais-je masquer mon ignorance ? Non. Pas que j’en sois fière. Mais je n’en avais pas honte non plus. Je ne savais pas lire et cette compétence ne s’était jusqu’alors jamais révélée essentielle à ma survie. Après tout, bon nombre de peuples, dont le miens, s’appuyaient sur la transmission orale et ce n’était certainement pas ses pétochards d’adorateurs de l’Unique qui y changeraient quoi que ce soit. Je jouais donc franc jeu avec Ghanima.

« Je ne connais malheureusement pas les contrées dont vous me parlez, Cardinal. Mais j’imagine que sans eau, ce doit être une terre sans verdure… »

Les mots de la Guerre me rassurèrent. Ainsi l’autre grande gueule avait bluffé. Je m’en doutais ! Décidément, j’avais bien fait de lui faire sauter quelques molaires ! Outre le fait de m’avoir défoulé, il aurait au moins payé son mensonge éhonté.

«Le Gladius… Intéressant… Une faute… Grave, j’imagine… C’est une pratique relativement exceptionnelle, n’est-ce pas ?»

Intéressante disposition dont la Guerre lui apprenait l’existence. A vrai dire, je n’avais pas encore rencontré le Pontifex, le représentant du Père des Batailles. Mais je n’étais pas forcément pressée. A chaque jour son problème. Avoir déjà rencontré mon Cardinal mz laissait un goût désagréable dans la bouche.

Lorsque Ghanima me signifia que je devrais, quoi qu’il arrive, obéir à Kostas, j’esquissais une grimace des plus expressives. Je lui répondis donc dans un grognement ma frustrante soumission

«Je sais bien… Mais rien ne m’oblige à le respecter en tant qu’individu, non ? C’est une nouvelle vie. Pas la saloperie d’Enfer de ces dégénérés de chrétiens. Le contraire serait désespérant…»

Pourvu qu’il y ait la frisson du combat, elle avait toujours considéré que rien ne serait un obstacle à cette nouvelle existence. [/justify]


Cuirasse du Djinn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2768-deirdre-centurion-du-djinn https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2761-deirdre-centurion-du-djinn#29892
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptySam 27 Mar - 1:44
Je lui adresse un sourire amusé.

« - La verdure… oui… Je n’ai découvert vraiment les arbres qu’en venant ici. »

Bien qu’il existe des oasis, des cités et souvenirs que j’ai pu visiter, rien n’est vraiment comparable à cette étendue sans fin d’arbre et de neige. Alors, bien qu’il soit loin de la présence et de l’existence des dieux, cet endroit est aussi et avant tout celui des découvertes. Celui où les esprits rencontrer des paradigmes qu’ils ne pouvaient pas comprendre. Celui où les âmes doivent faire face à leur propre profondeur, et leurs propres horreurs. Mais on ne peut vraiment comprendre certaines réalités qu’en y étant confronté. Le désert en fait parti. Il est une chose de savoir ce qu’est le sable, il est différent de devoir le vivre. Puis, la conversation suit sa route, elle continue en parlant de ce fameux Gladius. Coutume guerrière pour un peu guerrier.

« - C’est à la discrétion de la voix de la guerre. C’est sa façon de maintenir l’ordre et la discipline dans son armée, quand la faute dépasse les règlements traditionnels. »

Un nouveau sourire. Je pose ma main sur son épaule avec sororité. Je comprends ce qu’elle veut dire par là. Il est difficile, voir impossible, de franchement suivre un homme qu’on ne respecte pas. D’obéir à un homme qu’on abhorre. Mais c’est la nécessité de la chose militaire. Celle malgré tout, d’obéir et de mettre de côté son égo, son être, pour simplement suivre les ordres. Alors, après lui avoir souri, je lui réponds simplement :

« - Tant que tu ne confonds pas l’individu et le chef, tu peux le détester tant que tu veux. Mais tant qu’il portera la cuirasse de la famine, il faudra que tu te plies à ses ordres. »

J’ai de la peine pour toi, petite sœur. J’ai fait moi, ces guerres de la magie et du sang. Mais celle que tu as menée, t ont elles vraiment préparées à cette nouvelle vie ? Nous ne sommes pas si loin de l’enfer qu’on décrit les suivants du Nazaréen. Mais, toi qui est morte déjà une fois, il semblerait, tu t’es vu offrir une seconde chance. Je peux comprendre que renaître pour venir servir sous les ordres de Kostas peut avoir un goût amer, un goût de sel. Je l’aurais sûrement partagé, à ta place mais…

« - Il n’appartient qu’à toi, ma sœur, de faire ce que tu veux de cette nouvelle vie. N’oublie pas, comme je t’ai dit, qu’elle n’est pas gratuite et elle implique des responsabilités. Que comptes-tu vraiment faire, de cette nouvelle vie ? »

J’ai posé la question tranquillement. Comme peu le faire une mère qui demande à son enfant ce qu’il a de prévu dans sa journée, plutôt que dans sa vie. Sans le côté solennel de ce genre de conversation, mais avec toute la bienveillance familial qu’on peut justement retrouver dans les bras d’une mère.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
DeirdreDeirdreArmure :
Djinn

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-bleu0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-rouge0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-jaune0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptySam 3 Avr - 13:21
« Oh, je vois. Seul le Pontifex en a le pouvoir… J’imagine que ce ne doit pas être une procédure des plus courantes… Elle consiste en quoi précisément ? »

Ben quoi ? J’avais bien le droit de me renseigner, non ? Après tout, ça pouvait toujours s’avérer utile pour se débarrasser d’un rival ou d’un cardinal un peu trop entreprenant... Bon, même si Kostas allait sans doute se tenir tranquille après notre entrevue. Il avait pu constater qu’il devrait composer avec moi et que, tout supérieur hiérarchique qu’il soit, rien ne m’empêcherait de lui mettre une raclée s’il dépassait les bornes de sa fonction.

Mais nous n’en étions pas encore là. Il m’avait d’ailleurs fait une proposition qui n’était pas inintéressante. Et même si je lui avais réservé ma réponse, ça avait fait germer dans mon esprit une idée qui méritait d’être développée. Cependant, la Guerre était sans doute la mieux placée pour en juger.

«Je vais former des guerrières d’élite. Une armée de femmes. Qui puissent combattre et servir au même titre que les hommes. Une centurie placée sous mon commandement et qui pourrait remplir diverses missions périlleuses. Venir en appui des centurions, quel que soit leur armée… Mais pour le moment, c’est juste une idée. Il faut que je la soumette au Pontifex. Je ne sais pas comment il l’accueillera…»

Je m’arrêtais un moment, plongée en pleine projection, avant de reprendre.

«J’aurais sans doute besoin d’appuis pour que ce projet puisse être accepté. Et je ne suis pas certain que mon propre Cardinal voit cette idée d’un bon œil. Il préfèrerait que je me contente de former les femmes de son clan pour son service exclusif… Alors que je suis certain que l’on pourrait faire bien mieux… »

Un simple constat. Comment Ghanima allait-elle considérer mon idée ? Cela me donnerait également une idée de sa manière de hiérarchiser les principes de son cœur. L’innovation était bien souvent un gage de surprise et de succès dans le domaine de la guerre. Mais fallait-il encore avoir le cran de l’accepter.


Cuirasse du Djinn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2768-deirdre-centurion-du-djinn https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2761-deirdre-centurion-du-djinn#29892
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptySam 3 Avr - 13:51
Un sourire rapide de passer sur mon visage. La petite a de la suite dans les idées. Il te faudra juste apprendre rapidement que tu ne peux que sur toi-même en cet endroit sans dieux. Personne ne viendra t’aider, personne ne te soutiendra si on te marche dessus. Il te faudra donner des coudes et des épaules pour te ménager ta place.

« - C’est rare. Et les fautes doivent toucher l’armée entière pas un simple soldat. Ce n’est pas comme ça que tu pourras te débarrasser de Kostas. »

Ni de qui que ce soit d’autres. Tu ne dois compter que sur toi, tant que nous n’aurons pas les dieux de retour à nos côtés. Une société du fort, qui applique une version dévoyé, pervertie, de ma logique de l’épée. Mais arrive sur le tapis quelque chose d’intéressant. Bien qu’encore une fois, elle soit loin d’avoir compris comment les choses fonctionnent ici. J’imagine Zvezdan la recevoir et cette dernière de lui demander ça. Ce genre de chose se règle sans sa volonté, c’est à ça que serve les cardinaux, après tout. Il n’est pas là pour tout régenter, il a déjà assez à faire à noyer le monde dans son ambition folle. J’attends qu’elle termine son petit discours avant de lui faire un signe de la main pour lui demander de s’arrêter.

« - Tu es encore naïve. Et n’oublie pas que l’armée de la famine et le clan de Kostas sont deux choses différentes. Il y a dans son armée, des gens qui ne sont pas de son clan, bien qu’il ne semble pas s’en rendre compte ou l’oublier. Suis moi. »

Pas de méchanceté dans mon ton, celui d’une mère qui apprend à un enfant. Par contre, quand je lui demande de me suivre, mon ton impérieux, de ceux qui ont l’habitude d’être écouté, d’être obéi, d’être suivi. Nous voilà donc toutes les deux à remonter chemin dans les crocs, à revenir sur nos pas alors que nous nous dirigions vers la sortie. Il nous faut marcher un peu, et pendant ces quelques minutes, je reste muette. Il est parfois plus important de montrer les choses que de les dires. Je continue de l’inviter à me suivre et nous voilà dans une position plus en hauteur, qui surplombe l’arène. Nous voilà donc à pouvoir regarder avec l’angle et le recul d’un général, une série d’exercice militaire. Dans l’armée, hommes comme femmes semblent recevoir les ordres et s’épauler. Par contre…

« - Ton idée n’est pas nouvelle et pas besoin de demander à qui que ce soit pour la mettre en place. Tu es ici dans un monde où, si tu désires quelque chose, il te faut le prendre et pas poliment attendre qu’on te donne la permission. Tant que tu ne dépasses pas le cadre de ton rang, de ta force et de ton armée, tu es d’une certaine façon… libre. Regarde. »

Et ce qu’elle pourrait, se sont mes sœurs, mes filles, qui sont là, officiers, à donner les ordres à ces soldats. Des femmes de tailles, de forces, d’origines et de forces différentes. Mais toutes des mères en devenir. Capable de porter à travers elles, les traditions passées, pour qu’elles ne soient pas oubliées. De faire survivre le peuple du désert profond à travers elles. Il y a aussi parmi ces filles les quelques survivantes qui ont marché avec moi depuis les steps jusqu’au Dédale, et celle que j’ai recruté. Des pierres brutes, encore à tailler, des étoiles en devenir. Mais se trouvait là, déjà installé, ce qu’elle voulait mettre en place. Des femmes officiers, des femmes guerrières, prête à se faire légion.

Après tout, une mère ne pourrait confier de tâche vraiment importante à ses fils, c’est un devoir de femme que de commander aux troupes. Il n’y a que celles qui portent la vie en leur corps, qui en comprennent vraiment la valeur.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
DeirdreDeirdreArmure :
Djinn

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-bleu0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-rouge0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-jaune0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyLun 5 Avr - 18:43
« Oui, autant dire que ça relève plus de la faute de commandement que de l’inimité ou de l’incompétence… Dommage. Ça aurait pu être une situation intéressante. Mais bon, on peut toujours espérer, non ? »

Si on m’offrait une chance d’aller dérouiller mon supérieur avec la bénédiction du chef, c’était toujours une occasion bonne à prendre. Il savait comment s’y prendre pour se faire détester. Pas étonnant que je sois à ce jour la seule sous son commandement. Pas comme si les membres de son clan avaient eu le choix.

Naïve ? Pas le moins du monde ma brave dame. Juste polie. Après tout, on m’avait bien appris à frapper avant d’entrer. Le tout était d’interpréter la règle à ma convenance et mettre un grand coup de latte dans une porte barrée pour aller trucider toute une famille de pécores ne m’avait pas effrayé durant mes pérégrinations jusqu’au Dédale.

Si Kostas m’avait fait la même réflexion, je l’aurais envoyé chier bien proprement. Il aurait peut-être même pris mon genou dans les valseuses. Mais elle… Quelque chose d’animal m’en dissuadait. L’instinct de survie sans doute. Et le fait qu’une mandale dans la poitrine n’avait pas la même efficacité.

«Je le sais bien. Pourquoi croyez-vous que je vois cette opportunité d’une unité d’élite composée de femmes ? Parce que l’individu qui a endossé la Cuirasse de mon Cardinal ne voit pas plus loin que le bout de son nez…»

J’observais un instant la démonstration de la Guerre quant à l’entraînement de ses propres troupes. Il y avait des choses à piocher dans sa façon de faire, dans ses idées.

«Peut-être devrai-je m’inspirer de vos méthodes pour former mes propres officiers. Car avant de pouvoir constituer ma propre centurie, il me faut en esquisser les cadres et les contours… Accepteriez-vous de m’expliquer comment vous les avez entraînées ? »

Une façon comme une autre de gagner du temps pendant que j’observais avec attention. Après tout, si elle m’avait amené en ces lieux, c’était bien parce qu’elle n’avait rien à cacher… Et puis, elle était la Guerre. Plus les combattants étaient compétents sur le champ de bataille, plus elle s’en trouvait renforcée…


Cuirasse du Djinn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2768-deirdre-centurion-du-djinn https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2761-deirdre-centurion-du-djinn#29892
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyMar 6 Avr - 16:11
« - Ici, les forts mangent les faibles. Montre toi forte, montre qu’il est faible et la nature fera son œuvre. »

Il n’y avait pas grand-chose de plus à rajouter sur ça. Kostas avait ses défauts, mais il était sensé être ici depuis longtemps. Il était sensé être le produit de cet environnement sans dieux. Mais si loin de la lumière des dieux, que peut valoir la force ? Cette sœur en sera la preuve. Elle vient d’un monde d’eau et de verdure. Un monde faible. Alors elle confrontera sa faiblesse à la force supposée de Kostas et le Dédale pourra voir le résultat. Zvezdan saura quoi faire de ça et moi, je verrai alors si la logique de l’épée s’applique encore et toujours. Un rictus amusé sort de mes lèvres lors de la suite de notre conversation. Je revois la traque avec Kostas et ce qu’il a fait des restes des traîtres de son clan.

Eux aussi, sont supposés être fort. D’avoir survécu dans cet endroit. Mais de ce que j’en ai vu… Non, pas de force. Seulement de la peur, de la lâcheté et des problèmes. Il a fait le choix de sauver les rats, plutôt que d’afficher leur queue arrachée, clouée sur un panneau de bois. Le garder ne lui apportera rien et si c’est pour les tuer à petit feu, il aurait mieux fait d’en faire un exemple criant. Mais oui, il ne voit pas plus loin que le bout de son nez, comme dit cette petite sœur.

« - Oui. Je crains qu’il ne manque de vision sur le long terme. C’est le problème des gens qui ne voient que le présent. Et qui oublie ce qui fût et ce qui sera. Kostas est. Rien de plus. Peut-être est-ce car il a déjà connu la mort une fois qu’il est ainsi? Je ne saurais te répondre, ma sœur. »

Je vois qu’elle regarde comment mes filles se débrouillent. Je vois dans ses yeux l’étincelle de celle qui sait endosser le pouvoir. Il est dommage pour toi, ma sœur, que tu sois née si loin du désert. Tu aurais pu devenir une mère excellente. Je sens la tristesse des mères et je la partage un instant. Il est dommage que je n’aie pu disposer de sœur si forte. Peut-être aurions nous pu mener la bataille contre les guerriers de mort et d’obsidienne. Pourtant, avec Morrigan, nous aurions dû être assez forte. Peut-être car nous portions la voix de trop de dieux là où Zvezdan ne porte le pouvoir que d’un seul ? Sa question m’arrache à mes réflexions et mon regard perdu dans la vague de la mémoire des mères se retourne vers elle.

« - Par la logique de l’épée. La force se forge, comme une lame. Elle guide les pas de celles qui suivent son chemin. Une bonne épée est d’abord arrachée à la terre par la violence de la pioche. Puis, on plonge le métal dans les flammes, on le frappe jusqu’à ce qu’il prenne sa forme, puis, on l’aiguise pour qu’il tue. »

Et moi alors de guetter sa réponse, pour voir si elle comprend ce que je veux dire. Si la philosophie du désert la touche. Si oui ou non, le destin l’a mise sur le mauvais chemin et qu’elle aurait pu s’élever pleinement à mes côtés. Mais il n’est jamais trop tard, après tout.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
DeirdreDeirdreArmure :
Djinn

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-bleu0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-rouge0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-jaune0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyMer 7 Avr - 15:00
«Sauf votre respect, Cardinale, ce n’est pas ce que j’ai vu pour le moment… Sinon j’aurais dû renvoyer la Famine au lac de sang… »

J’avais épargné sa vie. J’avais eu le dessus lors du combat. Pour autant, je ne l’avais pas tué. Par faiblesse ? Par mansuétude ? Ou parce que j’ignorais surtout ce que je risquais. Survivre était le plus important.

En revanche, l’information donnée par Ghanima était loin d’être inintéressante. Ainsi la Famine était déjà mort une fois. Comme elle. Un point commun supplémentaire dont elle se serait bien passée. Pour autant cela ne justifiait en rien son indolence.

«Je ne crois malheureusement pas que ce soit aussi simple. Pour moi, cela tient davantage de l’ego mal placé. Mais bon, s’il est aussi faible qu’il y paraît, il ne tiendra pas bien longtemps à la tête de son armée puisque les forts mangent les faibles, pas vrai ? «

Etrangement, quand elle évoqua la logique de l’épée pour forger les guerrières de demain, j’avais l’impression qu’il s’agissait d’une évidence. Je buvais ses paroles comme s’il s’était agi de l’eau la plus cristalline. Cette métaphore me parlait tout particulièrement, me rappelant la formation prodiguée par mon propre père. Pour autant, je voulais être certaine d’avoir bien compris le sens de ses paroles.

«Donc, si je vous comprend bien, il faut arracher ces jeunes femmes à leurs familles. Ensuite, il faut les plonger dans les affres du combat, de la lutte pour la survie entre elles pour mieux les modeler, renforcer leurs corps et leurs âmes. Il faut ensuite se montrer impitoyable dans l’entraînement pour séparer le bon grain de l’ivraie et instaurer une hiérarchie naturelle entre elles. Ainsi se dégageront les officiers des simples guerrières. Ensuite, il faudra trouver la spécialité et la force de chacune pour affiner leur formation et qu’elles puissent être les plus utiles possibles à leur unité. Est-ce ce que vous entendez, Cardinale ? »

Après tout, je pouvais toujours me méprendre sur le sens caché de ses paroles sibyllines.


Cuirasse du Djinn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2768-deirdre-centurion-du-djinn https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2761-deirdre-centurion-du-djinn#29892
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyMer 7 Avr - 17:07
« - Certes. Ma sœur, certes. Mais il faut différencier la faim de la gourmandise. Manger quand la nourriture se présente alors qu’on est repus est aussi une forme de faiblesse. »

Car même si le fort dévore le faible il ne faut pas oublier le monde dans lequel nous évoluons. Loin de la lumière des dieux, certes, mais au service de l’ambition d’un homme. Nous sommes les armes du dieu de la guerre, les épées de son prophète. Tuer gratuitement, même quelqu’un qu’on peut battre ne fait pas de nous quelqu’un de fort justement. Le devoir du fort est de guider le faible sur son chemin, d’être celui qui lui apporte ce qui lui manque. Et s’il n’arrive pas à suivre ce chemin, alors la mort prendra son due, ma sœur d’âme y veillera. Ou plutôt, la logique de l’épée y veillera. Il ne tiendra pas la distance, ne supportera pas l’épreuve du feu et comme je l’ai dit, la lame mal forgée se brisera quand on cherchera à la brandir. La violence du combat le tuera une fois de plus. Alors je réponds à cette nouvelle sœur d’un sourire en coin.

« - Ceux qui ont connu la mort une fois ne la craigne plus. Ils sont donc encore plus difficiles à tuer. Ne l’enterre pas de nouveau si rapidement. »

Pendant que je parle de la leçon de l’épée, elle écoute avec attention. Cette logique semble faire écho en la profondeur de son âme. Je sens le regard approbateur des mères se posait sur elle à travers mes yeux. Peut-être sentira-t-elle la multitude qui l’observe à travers moi ? Alors, ma sœur, qu’as-tu compris de l’épée ? Je t’écoute avec attention. Le visage impassible. Nos yeux plantés sur toi. Tu subis le jugement des mères. Dommage que ne je puisse te soumettre à l’épreuve du désert pour éprouver ta force et ton abnégation. Il y a du juste dans ce qu’elle raconte, pas tout néanmoins. Mais la logique de l’épée est une philosophie propre. Elle s’adapte à celui qui la manie comme ce qu’elle représente. Tous les épéistes ne combattent pas de la même façon.

« - Si c’est de cette façon que tu la comprends. Alors soite. J’applique quelques différences de ce que tu avances, mais c’est ma propre façon de manier l’épée. »

Je reste silencieuse un instant, avant de rajouter quelque chose :

« - Ces filles ont fait un choix. Celui de me suivre. Le minerai n’est toujours pas arraché par la force, mais il est en effet, sorti de son milieu. Si tu juges que la force est approprié, alors soit. Tu as néanmoins compris l’aspect le plus important. Ce ne sont pas tant les affres du combat qui forgent une lame, mais plutôt la lutte pour la survie. Je suppose que tu peux définir les épées qui se brisent par le mauvais grain, mais le but idéal serait de ne perdre personne. Les vies sont précieuses quand il s’agit de celle des sœurs. Pour le reste, tu as compris. Sans oublier l’importance de la discipline oui. »

Et vraiment, tu aurais eu ta place dans le monde de sable du désert. Là-bas, tu aurais brillé comme une mère et je suis triste que ton talent soit caché dans l’armée de Kostas alors qu’ensemble, j’aurais pu faire quelque chose de toi et tu aurais été la seconde dont j’ai besoin parmi les centurions incompétents pour le commandement.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
DeirdreDeirdreArmure :
Djinn

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-bleu0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-rouge0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-jaune0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptySam 10 Avr - 13:51
«Quitte à choisir un des péché de ces abrutis de chrétiens, ce n’est certainement pas la gourmandise qui me viendrait en premier, je peux vous l’assurer…»

Je n’allais pas pour autant m’étendre sur le sujet. Même si la Cardinale de la Guerre m’inspirait un sentiment de sympathie, je tenais à garder certaines choses dans l’ombre du secret. Après tout, nous avions tous des vices, si tenté que l’on puisse les considérer comme tel.

Quand elle évoqua ceux qui étaient déjà morts une fois, mon regard devint un peu plus perçant. Avait-elle deviné quelque chose ? Savait-elle quelque chose ? Peu probable. A moins qu’elle ne soit connectée d’une manière ou d’une autre à toutes les batailles de l’histoire de la race humaine. Cependant, je préférais en avoir le cœur net.

«Vous en parlez comme si c’était du vécu, Cardinale… Pourtant ce n’est pas si courant, non ? Cela signifie que Kostas est revenu d’entre les morts ? Par la puissance d’Arès ou parce qu’il a passé un pacte avec son oncle ?

Etrangement, cette idée ne m’avait jamais effleurée pour moi-même. Les tambours avaient toujours été un son de vie. Je ne m’étais jamais sentie attirée par la mort et les ténèbres. Pas plus aujourd’hui d’ailleurs. Pour avoir vécu l’expérience une première fois, je ne tenais pas particulièrement à la renouveler.

Je préférais me concentrer sur l’avenir. Sur la façon de forger cette armée de femmes. C’était bien plus constructif que de s’interroger sur la passé, sur les tenants et les aboutissants de ma première mort. Le volontariat me paraissait également plus judicieux. Car il y avait deux types de personnes qu’il ne fallait pas amener au combat : les lâches et les têtes-brûlées. Et les personnes enrôlées de force appartenaient souvent à la première catégorie.

«Je comprends… Pour moi, l’esprit de corps est essentiel. La conscience de ne faire qu’un. Que la sœur qui se tient à vos côtés sur le champ de bataille est votre lame et votre bouclier tout autant que vous êtes le sien… Et cela ne se bâtit pas en un jour. Il faut nouer des liens, les resserrer pour qu’ils deviennent une maille capable de résister à tous les assauts…»

Je regardais ces femmes. Une idée me vint.

«Lorsque j’aurais sélectionné ces femmes, pourrions-nous convenir que vous les passiez en revue ? J’aimerais réellement pouvoir bénéficier de votre expérience et de votre œil aguerrit. Pas que je doute de mes compétences mais j’estime que l’on est toujours plus avisés à plusieurs. Seriez-vous d’accord ?»


Cuirasse du Djinn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2768-deirdre-centurion-du-djinn https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2761-deirdre-centurion-du-djinn#29892
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyDim 11 Avr - 15:07
Cette sœur semble accorder beaucoup d’importance à ces chrétiens. J’ai cru comprendre, en traversant le monde du désert profond à cet endroit maudit qu’ils avaient pris de l’importance et qu’ils ne sont plus la secte d’adorateur d’une âme incarné, perdu dans le désert, eux aussi. Mais si elle cherche vivre contre leur principe plutôt que par ses propres idéaux, c’est son choix. Je lui adresse un simple sourire amusé alors quand elle me parle de ce vice. Gourmandise, oui, certainement. Tu as soif, petite sœur, tu as soif et je le vois dans tes yeux. Il te faudra faire attention pour ne pas te laisser dévorer par cette dernière. Nous verrons donc jusqu’où peuvent te porter les limites de ta volonté.

Elle soulève un autre point celui de la mort. Et, dans un monde où les dieux n’ont pas prise il est plus délicat de définir ce qui est courant de ce qui ne l’est pas. Ce qui est ordinaire et ce qui ne l’est pas. Revenir d’entre les morts, est, il semblerait, quelque chose qui ne soit pas rare ici. Peut sont ceux qui se sont étonnés de voir Kostas sortir des murs de chairs de cet endroit damné. Mais à vrai dire, ici, on ne s’étonne de pas grand-chose. J’ai ouï dire aussi, en écoutant les soldats, que la précédente famine avait été parmi les morts également, avant de revenir. Si bien qu’il se demande s’il ne s’agit pas d’une condition sine qua non pour porter la cuirasse. Sans oublier que ma sœur incarne un fragment de mort. Alors, comment définir les contours de ce qui est normal ?

« - Ici, tout ça arrive plus souvent qu’on ne le croit. Kostas est tombé durant les campagnes précédentes, il y a encore quelques mois, de ce que j’ai compris. Je ne sais pas le détail de son retour. Je dirais qu’il s’agit de la puissance de cet endroit. À savoir s’il lui appartient, ou s’il appartient au dieu de Zvezdan, c’est une véritable question. Il en va de même pour tous ceux qui reviennent. »

Puis, un sourire approbateur porteur d’une certaine dose de fierté de se dessiner sur mon visage. Elle est maligne, cette sœur. Elle comprend. L’importance de la discipline, de pouvoir compter sur la personne à sa droite et à sa gauche dans le coeur d’une bataille. Elle l’a vécue dans sa chair, elle le sait dans son sang. Ta place, ma sœur, n’est pas avec Kostas. Elle est avec moi. Tristement, le destin nous a séparé. J’aurais pu t’élever et t’initier aux secrets de la magie des mères. Tu aurais été l’âme de commandement dont j’ai besoin dans mon armée de dégénéré. Tu aurais été le diamant au milieu des fous et des enfants sauvages indisciplinés.

« - Tu pourrais tout aussi simplement abandonner ta cuirasse et prendre une des miennes. Ta place est ici, pas avec Kostas, tu le sais, petite sœur. »

Je laisse un silence, le temps qu’elle s’imprègne du sérieux de ma proposition. Puis je reprends, pour répondre à la demande qui m’a été formulée :

« - Avec plaisir. C’est mon devoir, après tout, de former l’armée de Zvezdan et passer en revue tes troupes de femme sera un plaisir. »

Après tout, je suis venue ici pour apporter au monde la logique de l’épée, pour forger une humanité plus forte et tout ça passera pas les flammes de la guerre et le tambour de l’ambition dévorante d’un fou.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
DeirdreDeirdreArmure :
Djinn

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-bleu0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-rouge0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  G-jaune0/0[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]    [Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]  EmptyLun 12 Avr - 12:55
«C’est une question importante pourtant… Je suis parti du principe que c’était ma cuirasse qui m’avait ramenée à la vie… Mais s’il s’agit de quelqu’un d’autre, cela change toute la perspective…»

Je lui avais balancé ça tranquillement, comme si de rien n’était. Après tout, ce n’était pas non plus un secret des deiux. Elle finirait bien par le découvrir en creusant un peu, tôt ou tard. Et puis, contrairement à mon propre Cardinal, elle m’inspirait confiance. Pourquoi n’avais-je pas intégré l’armée de la Guerre ? Vu mon histoire cela aurait été le plus logique. Mais non. C’était la Famine qui m’avait choisi.

Comme si elle lisait dans mon esprit, sa proposition me fit l’effet d’un uppercut en plein visage. Sonnée debout. C’était…. Une proposition ?! Etait-elle sérieuse ou était-ce une manière de tester ma loyauté vis-à-vis de Kostas ? Pour autant, j’étais prête à jouer le jeu. Voir si elle-même était capable d’aller au bout de la logique.

«C’est une proposition sérieuse, Cardinale ? Je n’imaginais pas que ceci puisse être possible… Et je ne sais comment le Pontifex verrait la chose… Je sens que nous avons beaucoup en commun…. Et je dois avouer que ce serait un honneur… Mais je crois que ce choix ne m’appartient pas…»

Après tout, si elle me voulait sous ses ordres, c’était peut-être à elle de se mouiller, d’aller trouver Kostas et le Pontifex et de l’exiger. Abandonner ma cuirasse, cela signifiait me retrouver sans protection. Prendre une de celles de la Guerre… Mais si c’était le Djinn qui m’avait réellement ramenée à la vie, ne risquais-je pas de la perdre à nouveau ?

Il fallait donc que je reste prudente tout en profitant de cette opportunité.

«Je suis une guerrière. J’ai été éduquée pour le combat depuis mon plus jeune âge. Mais j’ai cru comprendre que les Cuirasses ne relâchaient que rarement leur emprise sur leur porteur. Il faudrait que je comprenne pourquoi le Djinn m’a choisi… Et j’imagine que vous ne pouvez imposer un porteur à l’une de vos cuirasses, n’est-ce pas ?»

J’attendais de voir si tout ceci n’était que fumée et que paroles en l’air. Mais Ghanima ne me donnait pas l’impression de prononcer ses mots vainement. Avait-elle seulement la volonté d’aller plus loin pour me former ?


Cuirasse du Djinn:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2768-deirdre-centurion-du-djinn https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2761-deirdre-centurion-du-djinn#29892
 
[Début Avril 553] Rencontre avec la mère de toute les batailles... [PV Ghanima]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Dédale de Chair :: Crocs destructeurs-
Sauter vers: