Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PythonPythonArmure :
...

Statistiques
HP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-bleu0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-bleu  (0/0)
CP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-rouge0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-rouge  (0/0)
CC:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-jaune0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-jaune  (0/0)
Message [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv)   [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) EmptyDim 21 Mar - 0:16
Un moine avait attendu la voyageuse de l'est. Il savait que l'Augure avait souhaité s'entretenir avec elle, avant d'aller plus loin dans le domaine d'Apollon. Car... D'une certaine manière, elle était l'envoyée de Zvezdan, sa messagère et aussi son espionne. Inutile de dire que l'Augure avait une confiance plus que limitée dans la chose, il savait que le Pontifex était un homme qui aimait contrôler les autres et encore plus son entourage.

Alors que l'invitée entrait dans le dédale de couloirs à proximité de la Basilique Saint pierre, elle vit que le moine allait et venait entre les couloirs. Si on connaissait pas vraiment les lieux, c'était compliqué de s'y retrouver. Soudain, ils arrivèrent devant une porte tout simple.

D'un geste, il ouvrit la porte et invita la dame à entrer.

Une fois qu'elle fut dedans, la porte se referma derrière elle. Elle vit autour d'elle des étagères de parchemins et des rouleaux de peau dans un coin. Au centre, une petite table était présente avec deux bancs de part et d'autre. Deux bougies éclairaient faiblement les lieux et l'obscurité était bien présente. Soudain, elle ressentit une présence, quelque chose d'imperceptible. Un léger vent venait de faire trembler les flammes des deux chandelles.

Des étranges bruits mécaniques se firent entendre et l'un des murs se levait devant elle. Une petit scène apparaissait derrière avec son estrade et des pantins désarticulés sur les côtés. Des cordes dansaient doucement contre les murs. Les pantins se mirent à bouger et saluèrent l'entrée d'une autre marionnette. Un étrange mannequin aux articulations étranges entrait en scène. Il portait une grande cape verte qui recouvrait une tunique en damas rouge et noir. Sur sa tête, un amas de tissu rouge faisait office de chapeau et son visage.... Un masque d'ivoire finement sculpté avec des traits sanglants.

L'Augure entrait en scène devant l'ambassadrice d'Arès.

Les filins métalliques luisaient d'une aura dorée palpable. Il était clair que tout ceci était le fruit d'un cosmos mais son responsable ne se présentait pas encore devant le public.

Bien-ve-nue... Liv... Mai-son du Chri-ssssst...

L'intonation métallique suivait des paroles toutes désarticulées. Le spectacle commençait pour la nouvelle venue.

Bienvenue à la Tour des Vents.

Citation :
Nous sommes bien actuellement à la Basilique Saint Pierre. Liv n'est pas au courant de l'existence de la Tour, du moins pas encore °°

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
LivLivArmure :
Berserker du Kochtcheï

Statistiques
HP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-bleu1350/1350[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-rouge600/600[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-rouge  (600/600)
CC:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-jaune1350/1350[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv)   [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) EmptyDim 21 Mar - 22:13
La mission lui avait été confiée. L'erreur n'était donc pas de mise pour une ambassadrice et d'entre tous les héritages qui lui avaient été conférées, celui de ses Gardiens sauraient sans aucun doute la mener vers le droit chemin. Toutes les routes menaient à Rome, après tout. Les routes semblaient se souvenir de ce mythe avorté et étrangement, Liv aussi, se souvenait de ces routes. Surtout après avoir reconnu les premières pierres, les premières rues de la ville. Quand elle souffle, ce n'est que par nostalgie. A quand remontait sa dernière escapade ? A...Son enfance.

Son adolescence...Soit un peu plus de 8 ans.

"Nous nous arrêtons donc près d'ici..."

Arrivée devant la basilique Saint Pierre, elle avait mis pied à terre. Au même moment, ses prunelles de nuit avait été saisi par l'architecture harmonieuse de la ville. L'endroit détenait un symbolisme très fort. Elle le sentait. Quand un moine vint à sa rencontre, ils échangèrent quelques mots brefs avant de s'engouffrer à l'intérieur de la bâtisse. D'étagères et de parchemins, l'austérité des lieux résonnait également avec l'ambiance qui s'y était instauré. Tout en haussant un sourcil circonspect, la jeune femme constata d'abord le phénomène surnaturel s'emparer des lieux. Ces cordes bougeaient, ces pantins étaient animés, et le noir et le rouge dansait. Liv ne bougea pas. Aucune émotion ne traversa le visage de le Kochtcheï qui, comme à son habitude, arborait un regard froid, neutre et militaire sur cette mise en scène. L'épée à ses côtés -plutôt impressionnante pour une femme de sa taille- signait enfin les habitudes et l'héritage de ses ancêtres. Pourtant, quand elle vit le mannequin descendre d'un fil, sa main sembla hésiter un bref instant à dégainer sa lame pour le malentendu qui avait lieu.

Qui était-ce?
Pourquoi une Marionnette?
Pourquoi cette mise-en-scène?
Où était l'Argure ?

Cette scène ne disait rien. Les questions se chamboulaient dans un tel esprit pragmatique. Elle ne savait si l'Oracle derrière ces ficelles se moquait d'elle et de leur entente, ou s'il était tout simplement..."Oracle" dans son comportement. Dans sa corolle de plume et sa propre robe de rouge et de jaune, Liv lissa du mou sur sa lame.

"Merci bien, j'ai en effet pu constater que nous étions dans une Basilique..." L'héroïne immortelle patienta, jusqu'à reprendre le ton qui lui semblait adéquat. Si la politesse ornait ses expressions, il ne fallait pas être devin pour y constater une pointe de courroux. Son regard transperça toutefois le pantin, comme si elle lisait dans les âmes. "Et donc? Qui êtes-vous? En tant que représentante de la Voix d'Arès, j'aurais songé à un peu plus de personnalité, ou de modestie de la part d'un Oracle. Me voilà bien gêner d'apparaître en premier lieu devant une simple marionnette manipulé par...un guerrier d'Apollon? Je n'en suis même pas certaine."

La maison de Dieu ne verrait pas de sang couler. De toute évidence, un pantin pouvait-il seulement saigner ? C'était une question qui se débattait. Liv n'aimait pas ces tentatives d'intimidation, ces jeux dangereux qui révélaient peut-être un peu trop de sa personnalité. Alors, elle entreprit quelques pas en avant, tenta de sonder les esprits qui sommeillaient ça et là. Dans sa recherche, la Centurion poursuivit le fond de sa pensée.

"Hélas, je ne suis pas sensible à toutes les formes d'art, mais je suis très sensible au respect. Votre nom ? J'aime connaitre les compétences des autres, mais je préfère encore savoir à qui je m'adresse. Son ton calme et posé reflétait le caractère de la dame et le rôle qu'on attendait d'elle : une main de fer dans un gant de velours. "En revanche, vous connaissez déjà mon nom. Je suis bien Liv, Berserker du Kochtcheï, et ambassadrice pour notre future entente."

Se retournant, l'Héroïne immortelle refit face au Pantin. Un sourcil haut, un léger sourire neutre sur ses douces lèvres, une ambassadrice attendait une réponse claire.


Dernière édition par Liv le Ven 26 Mar - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t750-oropher-cardinal-de-la En ligne
PythonPythonArmure :
...

Statistiques
HP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-bleu0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-bleu  (0/0)
CP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-rouge0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-rouge  (0/0)
CC:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-jaune0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv)   [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) EmptyDim 21 Mar - 22:45
L'étrange poupée se mit à bouger alors qu'elle observait le Berserker. Derrière les fils de cosmos, Python observait l'attitude de celle que Zvezdan lui avait envoyé. Soudain, les câbles tombèrent et l'ensemble de la scène s'effondra sur elle même. Il ne restait plus que le moine derrière, un peu surpris de voir qu'il était de nouveau devant la jeune femme. Baissant les épaules, il fit un petit sourire avant de parler.

Je vois. La chute de cette scène n'était pas prévue mais elle indique le chemin que vous devrez prendre. Entrer dans le saint des saints demande un gout pour l'art et vous venez de le reconnaître vous même que vous n'aimez pas l'art. C'est pourquoi le seigneur Python, Augure d'Apollon et représentant d'Apollon sur Terre, vous recevra au sein de l'auberge du printemps nouveau. C'est à quelques rues d'ici...

Le ton était glaçant et laissait passer une lourde déception de la part du moine. Il aurait aimé voir la suite du spectacle de son maître. Toutefois, il avait des consignes et ne comptait pas tourner autour du pot.

Si vous voulez bien me suivre...

Il fit signe à l'ambassadrice d'aller vers la sortie. Ils quittèrent la Basilique de Saint Pierre et arrivèrent dans une petite auberge assez simple. Quelques musiciens jouaient sur une petite estrade alors qu'un homme les observait, assis à une table avec une chope de bière à la main. Le moine s'approcha de lui et lui chuchota à l'oreille quelque chose en montrant du doigt Liv.

L'homme se leva alors et s'approcha de Liv. Il observa l'envoyée de Zvezdan, son arme sur le côté. Elle était une combattante sans aucun doute et n'était pas surpris par cela. Sa réaction à sa petite mise en scène en disait énormément sur les attitudes à avoir avec les gens, Python aimait observer les attitudes des spectateurs afin découvrir ce qu'ils aimaient ou détestaient dans l'art.

Bienvenue à l'auberge du printemps nouveau. Observant autour de lui, il profita des clameurs des gens afin de se présenter discrètement. Je suis Python, Augure d'Apollon, je suis heureux de vous voir. Si vous êtes ici, c'est que nous avons constaté que l'art et vous ca fait deux. Et comme vous aimez être direct, je vais l'être aussi. Vous pourrez rencontrer toutes les personnes que vous désirerez au sein de Rome, aller et venir comme vous le sentez... Mais.... si vous voulez porter votre arme, ce que je comprendrais, il ne sera plus utile d'aller à la Basilique.

Python avait permis qu'une personne en arme entre dans la Basilique mais c'était une exception. Le port des armes était interdit dans les lieux de culte à Rome et personne ne faisait exception à la règle. Cela au moins allait éviter quelques tracasseries avec des lettres patentes.

Asseyez vous, voulez vous manger quelque chose ? Si vous avez des questions, je suis à votre écoute ? Nous vous attribuerons un palais au sein de la ville afin de pouvoir vivre décemment avec des serviteurs. Vous êtes libre de disposer des vôtres évidemment. Sur la Mascarade, je demande un respect absolu. Les espions des Saints pullulent encore dans la cité millénaire. Je pense que c'est tout ce que je pouvais vous dire, est ce que cela vous semble être du respect ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
LivLivArmure :
Berserker du Kochtcheï

Statistiques
HP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-bleu1350/1350[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-rouge600/600[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-rouge  (600/600)
CC:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-jaune1350/1350[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv)   [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) EmptyVen 26 Mar - 16:19
Le voile était levé. Les secrets s'étaient envolés. Dans un soupir, la Centurion sourit légèrement, apaisée. La déception du moine ne l'atteignit que très peu, car la sérénité qui caractérisait la posture, les états d'âme et la vie de Liv l'accompagnaient depuis trop longtemps pour qu'elle ne formule ouvertement le moindre regret. Le Kochtchei était une beauté froid. Elle marchait, agissait en conséquence et, sans dire un mot, elle suivit le moine, quitta la Basilique Saint Pierre. Au bout de quelques minutes, ils avaient enfin rejoint l'auberge où siégeait temporairement l'Augure. Un homme s'approcha d'elle, dans la trentaine d'années à en juger la maturité de ses traits et ces cheveux délavés. A en juger la manière dont ses orbes mordorés dévisageaient ses faits et gestes, Liv songea que l'homme était se prêtait à une analyse de sa personne. Une analyse dont elle ne sait si elle serait fructueuse ou non, en si peu de temps passé autour d'une table...Une présentation était également de mise. Dans de meilleures formes, cette fois-ci.

"Je suis bien heureuse également de faire votre rencontre, cher Augure. Je suis Liv. L'un des vôtres m'a beaucoup parlé de votre ordre, de sa reconstruction. C'est un honneur de pouvoir vous rencontrer et véhiculer la parole de nos deux ordres.", finit la Kochtchei dans un murmure, en songeant à la vie qui pétillait autour d'eux.

Sentiment de liberté, ou simple dépaysement ? Liv ne savait, toujours assise dans sa chaise. Voilà maintenant plusieurs années qu'elle avait résidé dans un Dédale sombre, dans son manoir rempli de savoir et de tragédie. En secret, elle avait évolué les murmures des morts, appris à déchiffrer leurs contes, pour finalement...Se retrouver à Rome, à explorer de ses propres yeux la Vie avec un grand V. Cela, l'Augure ne pouvait le comprendre. Droite dans sa chaise, son ton ne changea pas.

"Quant à mon sens artistique, disons plutôt que je ne le partage qu'à de rares élus: ceux qui me sont proches. Il n'est pas aisé de divertir un public dont on ne connait pas les préférences. Enfin, je parle à un maître, que dis-je! Bien sûr que vous parviendrez un jour à me surprendre. Le contraire m'étonnerait."

Et encore, toujours, planait sur son visage un calme et un sérieux qui en disait long. Un sourire qui mettait plus amicalement au défi qu'il ne révélait sa susceptibilité. Liv en était dépourvue, après tout. Oui, Liv préférait la neutralité. La main sur la garde de son épée, le reste de sa cape continuait à dissimuler sa personne.

"Je me sépare rarement de mon épée, en effet. c'est l'un des seuls héritages qu'il me reste de mon maître. Si la coutume m'est connue, je suis d'un naturel méfiant, comme on peut l'être au Dédale. Même une observatrice a besoin de savoir se défendre. Veuillez m'excuser; j'ai été...un peu prise de court!"

C'était un tort de sa part, qu'elle reconnut sans aucun mal. Au fond d'elle-même, elle connaissait cet interdit, mais avait poursuivi son chemin malgré tout. Les propos suivants attirèrent néanmoins son attention. La Mascarade, les espions des Saints ; tant d'éléments qui relèvent néanmoins d'une habitude bien plus communes au deux factions. Et la Dame à la Lanterne savait se faire discrète. Ce détail ne tarda pas à être signé dans un hochement de tête.

"Très respectueux.", accorda-t-elle avec un sourire, avant de reprendre la parole. "Je prendrais un simple verre de vin, et quelques pièces d'olives et de jambon."

Le choix revenait désormais à Python. Qu'allait-il commander à cette occasion ? La sobriété de sa commande n'était peut-être pas au goût de l'Augure mais elle ne se sentait pas encore en mesure d'adresser des ordres en ces lieux. Plus tard néanmoins, l'initiative lui reviendrait certainement.

"Comme vous devez le savoir, le Dédale est là pour vous prêter main forte dans vos œuvres. En conséquence et par extension, moi aussi, je suis là pour vous soutenir. Quelque part, j'aime imaginer que nous sommes également tout deux présents pour rattraper les malentendus qui ont longtemps sévi entre nos deux ordres. Entre nous, je prends à coeur mon rôle d'ambassadrice : un silence de plusieurs siècles prendra fin sitôt que nous auront quitté cette table. Ce n'est pas rien..." Son regard de nuit prit le temps d'observer les musiciens, de fermer les yeux pour se mettre dans le bain. Les notes et les tonalités de chacun des instruments étaient dépaysants et presque vivants. Bien plus que ses livres et ses gardiens. "Et puis, cette ville n'est-elle pas la meilleure représentation d'une alliance efficace quand on y met un peu du sien ?"

Il lui tardait de voir les Oracles dépoussiérer leurs fragments. De reconstruire leur grande fourmilière et de les assister en temps voulu. Elle poursuivit.

"Je suis prête à délaisser mon épée dès que je le pourrais dans les appartements qui me seront attribués. Mais je n'imaginais pas un palais..." Un léger rire s'échappa de ses lèvres, mélodieux et assez doux, que l'on imaginait rarement franchir les lèvres de la jeune femme, malheureusement. "En échange, je serais déjà bien curieuse de découvrir les lieux. De comprendre le fonctionnement de Rome. Peut-être même de découvrir les vôtres, si l'occasion m'est donnée, car j'ai crû comprendre que vous étiez plutôt dispersés à travers le monde, récemment... Oh, et y-a-til une bibliothèque dans la ville?"

Finalement, les questions étaient très nombreuses. D'un autre côté, c'était mieux ainsi : la découverte déliait les langues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t750-oropher-cardinal-de-la En ligne
PythonPythonArmure :
...

Statistiques
HP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-bleu0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-bleu  (0/0)
CP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-rouge0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-rouge  (0/0)
CC:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-jaune0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv)   [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) EmptyLun 12 Avr - 14:11
Silencieux pendant un moment, l'Augure prit une olive qu'il trempa dans une petite sauce. Il en mordit une partie après et déposa le noyau dans un petit ramequin prévu à cet effet. Il observait l'ambassadrice de Zvezdan. Il était surpris par certains côtés. Il gardait cela pour lui et prit la suite de la conversation.

Une épée n'a pas le droit de citer dans nos églises oui. Pour le reste, nous vous laissons le bénéfice de profiter du palais que nous vous confions. Vous pouvez y nommer vos propres gens et ce palais sera considéré par nos gens comme une partie même du Dédale. J'aimerai que la contrepartie soit rendue pour notre ambassadrice... Mais je vous laisse en faire la demande officielle à votre Pontifex. Il prit une grappe de raisins et en prit quelques perles afin de les gober avec une certaine délectation. Nous ne sommes pas responsables des malentendus de nos prédécesseurs mais nous devons en assumer la charge. C'est la raison de votre présence ici. Il existe ici un territoire ancien qui fut le vôtre... le Colisée. Vous y aurez accès évidemment mais aucun des nôtres ne peut y entrer selon la loi d'Apollon. Je vous laisse donc libre d'aller et venir comme vous le souhaitez. Enfin, en signe de bonne foi, je vous révèle que le Sanctuaire céleste est de retour depuis de nombreux mois. Si vous acceptez de ne jamais sortir votre épée de son fourreau, nous pourrons alors avancer et vous faire découvrir le domaine céleste. Sachez que je suis attaché aux promesses de la sorte, je n'aime pas être trahi, tout comme votre Pontifex. J'ai plié car je reconnais qu'il est dans son droit, cela ne va pas plus loin. L'avenir se gravera de meilleure façon j'espère...

Il prit un peu de vin, humectant ses lèvres. Il avait décidé d'aller directement aux choses sérieuses. Il comptait laisser l'Ambassadrice libre de ses mouvements, jusqu'à certaines limites évidemment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
LivLivArmure :
Berserker du Kochtcheï

Statistiques
HP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-bleu1350/1350[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-rouge600/600[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-rouge  (600/600)
CC:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-jaune1350/1350[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv)   [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) EmptyMer 5 Mai - 4:11
Liv entendait les paroles sans détour de Python. Le vin arriva à leur table, ainsi que les pièces de jambon qu'elle avait quémandé quelques minutes plus tôt. Tout en écoutant les conditions du Maître des lieux, ses doigts s'étaient alors égarés afin de saisir la texture froide, verte, et gouteuse des olives afin de les goûter. D'en saisir leur essence. Cette expérience la saisit sur place et elle se surprit à écarquiller légèrement des yeux. La jeune femme reconnaissait ces mets : un goût d'enfance qui plaisait à la Diseuse d'Histoires...

Pacifiée, Liv opina de la tête quand l'Augure formula sa requête et ses préoccupations vis-à-vis de la seconde..."ambassadrice". Choix de mots et accord intéressant.

"Vos mots seront transmis."

Ses mots furent prononcés comme une évidence, malgré cette méfiance qui s'insinuait à petit feu. Non sans froisser de nouveau les pans de sa cape, Liv se pencha un peu plus vers l'avant sur la table, toujours inspirée par les arpèges folles et les libres sonates des musiciens.

"Il y a des choses auxquelles je crois, et d'autres auxquelles je ne crois pas. Et, personnellement, je crois au Temps et à l'Histoire. A l'Histoire aussi. Elle retient les allégeances et forge la postérité. Je n'ai donc pas l'intention de salir mon nom sur ce genre de trahison.", fit-elle en laissant vaquer le bout de ses doigts vers l'absurde de la situation. Toutefois, la mention d'un lieu ranima ses mortes ambitions. Elle arqua un sourcil, entrouvrit ses lèvres et pencha avec une extrême légèreté la tête. La froideur et le calme de ses mouvements rappelaient la froide région transylvanienne. "Je suis...étonnée. Je ne m'attendais pas à bénéficier d'une telle liberté vis-à-vis le Colisée, et encore moins d'apprendre l'existence de votre nouveau domaine. Je me rappelle encore avoir accueilli les vôtres au Dédale. Les temps changent vites, visiblement..."

Il y avait dans ce vin un doux sentiment ; aussi fruitée que la région et amère que les affaires. Mais le Kochtcheï est un vieillard qui se forge avec l'expérience : Liv comprenait bien que la vie n'était jamais tendre. Les informations n'avaient jamais eu pour vocation d'être gratuites.

"J'accepte de ne pas nécessairement sortir mon épée dans votre domaine. En tant qu'ambassadrice, c'est de bonne guerre."

Son léger sourire portait ce message qui en disait long : ce n'était pas sa principale préoccupation. Une partie de son esprit continuait à songer aux autres Oracles, et puis au Colisée également, dont l'ancienne Guerre l'avait mise en garde avant son départ. Sans se montrer particulièrement bavarde, ses lèvres continuèrent simplement à tremper dans la liqueur.

"J'espère que ces termes vous conviennent ?", ajouta-t-elle pour confirmer leur accord. A en juger la pointe de regret dans la voix de l'Augure, Liv songea qu'il était de son devoir d'éclairer un point en particulier. Concernant le Dédale, tout d'abord. Puis le Pontifex. Puis leur futur lien. "Le Dédale n'est pas là aujourd'hui pour vous assujettir. Il est là pour s'assurer de la reconstruction de votre domaine et renforcer nos liens. Sans être le Pontifex, je crois comprendre que je suis avant tout ici pour être la voix de l'un, et la réponse de l'autre. C'est ce que je compte devenir, après cette rencontre."

Etre un nom. Etre un titre. Une représentation en tant que tiers, comme à son habitude. Les souhaits d'un Pontifex ne différait pas des tyrannies d'un fantôme. En dehors du Dédale, il était certainement plus aisé d'arborer un titre que de tomber dans des émotions trop confus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t750-oropher-cardinal-de-la En ligne
PythonPythonArmure :
...

Statistiques
HP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-bleu0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-bleu  (0/0)
CP:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-rouge0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-rouge  (0/0)
CC:
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) G-jaune0/0[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv)   [Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv) EmptyMer 19 Mai - 10:09
Nul doute que le Dédale aimerait nous assujettir !

C'était par cette pensée que Python répondit aux propos de la belle. La nonchalance de l'ambassadrice d'Arès était trompeuse, comme un miroir d'ennui n'attendant que des évènements funestes se manifestent. Un sourire aux lèvres, il porta à ses lèvres sa coupe de vin et en but quelques gorgées.

Comment vous priver de votre liberté ? Apollon n'est pas Athéna. L'art, comme la vie, est le dessein de notre dieu. La nature sauvage n'est pas de notre ressort, nous aimons que tout soit esquissé avec beauté et ravissement. Enfin... Vous apprendrez tout cela à notre contact.

Il reprit une gorgée.

Dites moi, qu'est ce que vous aimez faire ? J'ose espérer que la port de la lame n'est que le moins de vos capacités ?

En effet, Python ne pensait pas que Zvezdan était le genre de personne à envoyer une tête sans un minimum de curiosité et aussi d'intérêt pour autre chose que les armes. C'était le lot des ambassadeurs de s'intéresser à tout, pour justement apporter le plus d'informations possibles à ses maîtres. Il y avait un jeu de dupes, un soupçon de duplicité et aussi de courtoisie, c'était là dans l'ordre des choses et Arès ne manquait pas à ses devoirs dans ce domaine. L'Augure savait que l'ancien Mars, ainsi que ses serviteurs, n'était pas un abruti fini comme Athéna aimait le dépeindre.

Rien qu'à penser à elle, ses doigts se crispèrent sur son verre. Un flot d'images vint le frapper, rappel lourd des crimes de Ravenna.

Dites moi, quelle est votre position envers Athéna ? Je suis curieux. Je ne parle pas pour votre Maître divin ou votre Pontifex, juste vous. Rendez moi curieux de vous connaître, de partager une haine commune qui sera certainement le ciment de notre entente.

La haine n'empêchait nullement la duplicité. Il savait qu'il allait devoir négocier avec l'actuel Grand Pope afin d'obtenir le retour de Cuchulainn, enfin, plutôt sa libération. Il réfléchissait encore à qui envoyer mais il avait son idée. Liv était une jeune guerrière, mais elle n'avait pas connu la douleur d'être faite prisonnière, d'être une marionnette entre les mains de l'ennemi. Il se demandait donc quel était son point de vue sur les véritables maîtres de l'empereur Justinien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
[Avril 553] Rencontre diplomatique (Liv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Tour des Vents :: Basilica Sancti Petri-
Sauter vers: