Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD (Jusqu'au 5 mai 2021)
 
Partagez
 

 [Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NimuëNimuëArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-bleu1500/1500[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-rouge1500/1500[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-jaune1800/1800[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-jaune  (1800/1800)
Message [Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry]   [Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] EmptyVen 26 Mar - 12:29
Culpabilité







Nimuë avait conduit Mehry jusqu’au cœur de son Temple. Baigné d’une lumière solaire, celui-ci irradiait d’une tranquillité salutaire. L’eau des thermes miroitait, les serres libéraient un parfum entêtant.
Se libérant de son armure, Nimuë l’observa reprendre sa place, sous forme totémique. Absorbée par cette vision, la jeune femme semblait se perdre dans ses pensées avant de se tourner vers son invitée.

« Tu veux manger quelque chose ? » proposa-t-elle à son invitée en ouvrant la marche vers les cuisines. Cette même cuisine qui avait accueilli Xanathos et de bien rares autres personnes. Sa vie avait été des plus solitaires. « Je t’en prie, installe-toi et sens-toi libre de parler à cœur ouvert. Ce que tu diras ici ne sortira pas d’ici. »

Elle suspectait une conversation bien plus sérieuse. Probablement autour de leur rencontre au marché.

« Tu sembles préoccupée, Mehry. Si je peux t’aider à alléger ton fardeau… »

Nimuë composa prestement un plateau avec divers fromages, du pain, quelques olives et du raisin. Finit avec une amphore – une subtilisée au nez et à la barbe d’Airôth – d’un vin parfumé aux épices.
Deux coupes et les Poissons prirent place.

« Je sais que nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de nous côtoyer toutes les deux avec… tout ça. » dit-elle un peu maladroitement, un peu mal à l’aise sur sa propre situation. « Oh ! Mais peut-être souhaitais-tu aborder ce sujet-là avec moi et me gronder sur mes secrets ? »

Derrière l’apparente innocence de ses propos – et le fait qu’elle voulait dédramatiser la situation – elle ressentait un poids sur la poitrine. De la culpabilité. De leur avoir menti. De les mener à une guerre qui n’aurait aucun sens pour eux.






© Never-Utopia


[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] 64j9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-bleu0/0[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-rouge0/0[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-jaune0/0[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry]   [Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] EmptyVen 26 Mar - 17:17
Les requêtes trouvent une oreille dans lesquelles se loger ; les Poissons demeurent un mystère et des interrogations brûlent les lèvres de la serpentes. Sans pour autant se confier, des éléments devront être donnés, et cela des deux côtés. En effet, les contreparties font partie intégrante du jeu auquel elles se livrent. Le principe d’offrir pour recevoir n’est pas systématique, mais l’échange reste une valeur sûre dans le cas présent. Le tout est de connaître ses propres limites.

Le bruit métallique des solerets résonne sur les dalles du temple et, aussitôt, les amandes Céladon explorent. Des eaux limpides aux odeurs fruitées, tous mettent ses sens en éveil et ramènent aux remembrances envahissantes, dernièrement, à commencer par la plaine aux centrathus ruber.

Elle s’immobilise un instant, les prunelles figées sur les thermes. Puis, elle reprend la route, rattrape la silhouette partie devant, postée dans la cuisine ; une cuisine qui, bien que différente, renvoie, elle aussi, aux souvenirs. À l’instar de l’armure de son hôte auparavant, l’Ophiuchus quitte son corps.

— Plutôt de quoi boire, si tu as quelque chose qui ferait l’affaire sans trop te prendre la tête avec.

Quelques minutes, et déjà un plateau de mets, accompagné d’une amphore, se posent sur la table. Il est temps de prendre place, de comprendre, de rassurer sur le malaise qui s’installe et, peut-être, de briser ce qu’il reste de la glace.

Dans un premier temps, Mehry se contente d’acquiescer aux aveux de la maîtresse des lieux : des occasions manquées, l’un des sujets qu’elle espérait pouvoir aborder. Pourtant, semble-t-il que cette dernière se fourvoie sur un point en particulier.

— Je n’ai pas l’intention de te "gronder" ou de t’en vouloir pour tes secrets : tu n’es pas quelqu’un qui mettrait tout ça en œuvre sans raison, on le sait pertinemment, toi et moi. Pourquoi ne pas commencer par me raconter ce qu’il s’est passé et, aussi, ce qui t’a poussé à revenir en tant que Nimuë ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus
NimuëNimuëArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-bleu1500/1500[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-rouge1500/1500[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-jaune1800/1800[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry]   [Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] EmptyLun 5 Avr - 12:53
Rongée







Le soulagement était visible sur les traits de la Sainte des Poissons. Elle craignait déjà assez son entrevue prochaine avec Ryme pour provoquer une possible querelle avec une autre de ses consœurs d’arme.
Constater que Mehry semblait ouverte à la discussion lui fit pousser un long soupir. Mais par où commencer ? Démêler ces nœuds de mensonges et de non-dits n’était pas chose aisée. Pourtant, à travers les mots de la Sainte d’argent, Nimuë comprit qu’elle pouvait parler librement. Elle, n’avait pas de jugement, mieux, elle avait confiance en elle. Et les raisons qui l’avaient poussée à agir de la sorte.

Triturant nerveusement une mèche de cheveux roux, elle finit par se donner bonne contenance et lancer, sur le ton de la confidence :

« C’est une longue histoire. Peut-être devrais-je te dire que j’étais tenue par le sceau du secret ? Te dire qu’Athéna souhaitait préserver mon retour parmi vous, ce qui serait vrai… mais… cela sonne comme une bonne excuse derrière laquelle se cacher, non ? »

Nimuë se mordit la lèvre inférieure, consciente que c’était là l’argument premier qu’avait avancé son aimé. Mais lui, avait-il seulement le choix compte tenu de son rang ?
Elle secoua la tête.

« Je suis revenue par amour. J’ai simulé ma propre mort au sein de la Cité d’Atlantis, profitant d’une guerre pour faire mourir Nimuë O’Bannon. » elle tut le fait que c’était surtout par volonté de protéger son enfant à naître des bêtes de la politique, ces serpents sournois. Mais son air grave ne trompait personne. « J’ai compris que ma place resterait à jamais celle-ci : fille de la mer et de la terre et qu’un devoir plus grand animait mes pas. J’ignore à quel point tu connais mon histoire, ou les rumeurs ayant couru à mon sujet, Mehry. Sache seulement que la malédiction des Poissons est bien réelle et que mon ancien maître à brisé un Cycle. Par sa faute, tout un équilibre était menacé et il m’incombait de le rétablir. J’ai accepté ce sacrifice. »

Ses épaules s’affaissèrent.

« En acceptant de revenir en tant que Morwenna des Poissons, je signais aussi pour une mort douloureuse et inéluctable par ce poison que je ne maîtrisais pas. » Un prix bien dérisoire. « Je suis devenue muette, j’ai souffert toutes ces années de cette solitude qu’auparavant, je chérissais. Il n’y avait que Childéric pour partager mon fardeau et me faire oublier un peu mon devoir. Mon sacrifice. »

Sa gorge se serra et elle baissa la tête pour retenir ses larmes.

« Je lui ai promis de tout faire pour ne pas l’abandonner. Je ne pouvais pas le laisser, pas encore… » Et le faire sombrer dans l’inhumanité. Son stupide devoir de soldat. « Je me suis battue, autant que j’ai pu face à cette maladie qui me rongeait les entrailles. Mais malgré tout, je savais au fond de moi que je ne pouvais pas gagner cette bataille-là. »

Il lui fallut un certain temps avant de pouvoir poursuivre :

« À Camelot, j’ai trouvé une personne qui m’a apporté son aide. Elle… s’est sacrifiée pour moi alors qu’elle m’avait emmené aux Enfers pour trouver la rose d’Emer et rétablir l’Ordre dans les étoiles des Poissons. Grâce à elle, j’ai pu renaître. J’ai décidé d’abandonner mon masque et les mensonges. »

Sur ces aveux, elle se tut, attendant les réactions de Mehry. Ces mots, elle les destinait aussi à la Sainte du Lion. Il restait à savoir comment les deux femmes y réagiraient.






© Never-Utopia


[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] 64j9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-bleu0/0[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-bleu  (0/0)
CP:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-rouge0/0[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-rouge  (0/0)
CC:
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] G-jaune0/0[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry]   [Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry] EmptyLun 12 Avr - 13:30
Une histoire saisissante durant laquelle la demoiselle ne pipe mot. Les mimiques, les tiques et les arguments s’enchaînent, maladroits, mais les intentions sont présentes ; elles se dévoilent dans la difficultés, embourbées dans un mensonge omniprésent. Or, pour l’heure, ce n’est pas l’Ophiuchus qui lui fait face, pas plus que la Persane : seule Mehry demeure, là, prête à entendre ce qu’elle n’osait avouer jusqu’à présent.

Pour autant, l’excuse de prime abord donnée ne sonne pas entièrement faux. En dépit de son caractère incomplet, les traces d’une vérité dormaient en son sein, car, pour que la supercherie prenne, la déesse aux yeux pers devait être dans la confidence.

Sans l’ombre d’un doute, elle savait.

Les éléments suivants, en revanche, surprennent davantage l’Iris Noir. En partie, elle connaît les déboires des Poissons, tiraillés entre deux factions. Quelque part, toutes deux se ressemblent plus qu’il n’y paraît, ce qui, présentement, l’inquiète dans une certaine mesure. Les différences sont, toutefois, notables.

— C’est une bonne chose que Childéric ait pu être à tes côtés, vous avez pris sur vous pendant longtemps.

Il s’agit de la première réponse accordée, une fois le récit terminé. Si quelques soupçons s’étaient montrés, il n’y avait toutefois rien de très probant ; rien de suffisant pour lui en parler directement, à l’époque. Alors, ce désolée, ne parvient pas à sortir complètement. En outre, accepter de tomber seul ou à deux n’est pas chose aisée, d’autant lorsque l’on prend en compte les potentielles retombées.

Un soutien comme une prison ; le risque d’être emporté d’une manière ou d’une autre.
Un danger, en somme.

— Vous vous êtes battus, et le résultat en vaut la peine, non ?

Un sourire lui est offert ; une maigre rassurance. Cette décision n’appartenait qu’à eux, à l’époque, autant que celle de lever le voile sur le passé, de se tenir droite dans le présent. Ils l’ont prise tous les deux. Compte tenu de sa propre position, Mehry ne pouvait en aucun cas leur reprocher ces choix.

— Tu pourrais m’en dire plus sur ces histoires de cycles, de malédictions, des rapports avec Atlantis ? Je t’avoue ne pas être très au fait de vos légendes et des croyances d’ici… J’imagine que ton retour aura des répercussions, alors mieux vaut avoir tous les éléments en main pour s’y préparer.

D’un œil, elle guette ses réactions, pour finalement reprendre.

— Plus tard, si tu préfères. Pour l’instant, il est plus approprié de trinquer et de te souhaiter un bon retour chez toi.

À défaut de pouvoir pleurer ceux qui partent.

— Et si t’as besoin de vider ton sac, n’hésite pas à venir me voir. Je te soutiendrai.

Observer pour mieux comprendre, pour déterminer les rôles qu'il reste à jouer ; ce que la suite leur apportera, ce qu'elle découvrira. Tout ce qui fait qu'elle ne renonce pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus
 
[Début Avril 553] Une amphore brisée [PV Mehry]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple des Poissons-
Sauter vers: