Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD (Jusqu'au 5 mai 2021)
 
Partagez
 

 [Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima] G-bleu1350/1350[Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima] V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima] G-rouge600/600[Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima] V-rouge  (600/600)
CC:
[Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima] G-jaune1200/1200[Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima] V-jaune  (1200/1200)
Message [Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima]   [Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima] EmptySam 3 Avr - 17:39
Une chose était sûre : si les quartiers du Pontifex où elle résidait étaient les plus sécurisés et certainement les moins déplaisants du Dédale, Rowena avait besoin d’air. Pour de nombreuses raisons, elle ne pouvait pas simplement restée cloitrer en ces lieux indéfiniment, quand bien même les perspectives d’activité et de décors alentours n’étaient pas les plus alléchantes. Il lui avait suffit d’une fois ou deux à passer dans les couloirs de la Citadelle de Chair pour savoir qu’elle ne s’y sentirait pas bien, et à dire vrai elle imaginait assez peu de gens capable d’y vivre sereinement. Mais c’était le domaine des Berserkers, et eux devaient avoir une meilleure résilience à ces lieux emprunts d’horreurs. L’aspect suffisait à être repoussant, mais le Cygne y percevait également les relents fétides de la mort et de la souffrance, au-delà du voile qu’elle percevait de ses yeux. Les cris de fantômes prisonniers dans la chair, les existences piégées entre vie et trépas entre les crocs de ce Dédale infame. Toutes ces existences passées et à venir qui souffraient et souffriraient ici, comme un enfer sur terre presque. Au-delà du voile, tout était presque pire que la réalité, et elle n’avait encore jamais vu ça.

Elle n’était pas sûre de toute façon qu’elle ne s’y habituerait jamais, et une part d’elle ne souhaitait pas le faire.

Une part d’elle, la plus prudente, voulait la forcer à demeurer entre les murs protecteurs du domaine de Zvezdan, et ne pas se montrer hors d’eux. Mais c’était trop que de rester ici également. Il lui fallait voir autre chose, l’extérieur moins morbide du Dédale par exemple, même si cela impliquait de passer par celui-ci avant… Alors elle s’était décidée, accompagnée de quelques hommes que le Pontifex avait laissé à sa disposition pour ses déplacements. Elle se rappelait sans mal de ce qu’il lui avait dit sur la dangerosité de l’endroit, et elle l’avait rassuré en lui disant qu’elle n’avait de toute façon pas l’intention de s’éterniser en son sein plus que nécessaire si elle voulait sortir. Mais il lui faudrait y passer, quoiqu’il arrive.

Ignorer le décor, ce n’était pas si compliqué. Mais ignorer l’ambiance lugubre, c’était une autre affaire. A l’occasion, des bruits de suintement, des gémissements dans certains coins alors qu’elle marchait de domaine en domaine vers la sortie. L’avantage de loger dans le domaine du Pontifex révélait en soit un désagrément : il était au plus profond de cette Citadelle. Mais l’oracle avança, continuant d’éviter du regard les murs parfois couverts de chair, ou des os apparents directement dans la roche, ou même passer outre l’odeur fétide qui se dégageait de certains endroits. Vivre ici… comment faisaient les Berserkers ? Ou était-elle trop délicate, à sa façon, après avoir toujours vécu dans la lumière paisible de la Tour des Vents ? Possible aussi.

Ses gardes n’étaient pas bien bavards, alors qu’ils se dirigeaient dans les artères du lieu, jusqu’à déboucher dans une immense grotte presque plus lumineuse que tout le reste. Elle n’avait pas souvenir à son arrivée d’avoir vu cet endroit, mais elle n’y avait pas non plus porté beaucoup d’attention à ce moment-là. Rien cependant pour attirer plus en avant sa curiosité, sinon des bruits plus vivants dans un coin. Des combats, ou de l’entrainement si elle voulait être plus juste. Une des rares fois ou elle croisait quelque chose qui n’était pas la chair mouvante du Dédale, car il s’agissait bien de gens. Elle hésita à s’approcher, consciente que tous ici n’étaient pas aussi stable que Zvezdan, et de là où elle était, elle pouvait discerner une petite dizaine de personne. Assurément, elle dénotait, l’air fort peu combattante et une garde autour d’elle. Indécise, elle resta un peu là à observer l’entrainement, tout en jetant des regards vers la suite de son chemin. Vers une sortie et un peu d’air frais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2210-rowena-journal-de-bord
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: [Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima]   [Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima] EmptyDim 4 Avr - 2:33
Voilà donc l’ambassadrice que Zvezdan a ramené, celle qu’il a sortie du service d’un autre dieu, celui du soleil. Un être imposant et méprisable. Le soleil est l'ennemi du désert. Mais Zvezdan sait s’entourer de femme, au moins, il a la sagesse de comprendre les limites des hommes. Ou bien, elle joue un rôle dans son ambition ? Je suis curieuse de voir ce qu’elle va donner dans cet endroit sans dieux, elle a l’air perdu en tout cas, accompagné de ses gardes du corps. Je l’observe alors du coin de l’oeil pendant que je bats la mesure de ces exercices. Dresser une armée est une tâche longue et ardue. Dresser celle pour servir l’ambition du prophète de la guerre l’est encore plus. Surtout si l’on prend le temps de la graver patiemment et d’y imposer la logique de l’épée pour que cette armée ne soit pas simplement un ramassis de chien errant et de poulet sans tête. Alors, après un temps, voyant certaines œillades à adresser à cette femme, il me faut remettre dans le rang certains chiens. Justement, qu’il comprenne. Puis, je me décide à quitter les troupes pour aller vers elle.

Les troupes s’écartent sur mon passage et quelques-unes de mes filles viennent prendre leur ordre. Je continue donc mon ascension vers cette oracle, petite enfant du soleil. Je suis sobrement vêtue, loin de la cuirasse et de son métal sanglant. Des vêtements inspirés de ceux du désert. Ample pour empêcher la chaleur de s’installer, couplé à une couche de vêtement près du corps, protection de cuir léger, pour empêcher le sable de rentrer. Pas de bijoux ni d’extravagance. Mes longs cheveux attachés et en désordre. De même, j’ai pratiqué au côté des hommes et je porte sur moi les traces visibles et invisibles de l’exercice physique. Mon visage couvert aussi de marques rituelles. Finalement devant elle, je lui adresse un amical signe de tête, en me penchant un peu en avant et d’un geste de la main, invite les gardes à se reculer un peu. Ce qu’ils font avec hésitation, les ordres qu’il leur a donné son sérieux.

« - Cet endroit est étrange, n’est ce pas ? Dérangeant même. Je vous comprends, il m’a fait la même chose quand je suis arrivé. Je suis Ghanima, cardinal de la guerre. »

Mon regard se tourne alors sur l’assemblée des troupes, le bruit, l’odeur et la violence de l’exercice. Puis, de me retourner vers elle. Un sourire au visage, celui d’une mère qui regarde son enfant faire face à un moment difficile de sa vie. Une mère qui veut la pousser à faire seule ses premiers pas, mais qui malgré tout, tiens sa main prête pour l’empêcher de tomber. La chute, néanmoins, est nécessaire.

« - Peut-être puis-je vous inviter à discuter dans un endroit plus tranquille, ma sœur. Un endroit plus tranquille. »


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
[Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima] Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
 
[Début avril 553] Être à un croc de s'échapper [PV Ghanima]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Dédale de Chair :: Crocs destructeurs-
Sauter vers: