Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge900/900[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1500/1500)
Message [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyDim 11 Avr - 15:56
Foyer









Et voilà, j'y étais.
Un moment particulier, au final. Intimidant, non. Mais intime. J'allais ouvrir la voie de mon âme. Car depuis toujours, le dragon des mers et moi étions un.
Parfois j'entendais ses murmures, avertissements, conseils. Parfois, sa colère était la mienne. Je ne pouvais rêver meilleur compagnon de route. Et à la fin des fins, j'espérais que les lambeaux de ma personne iraient fusionner avec son être éternel.
J'avais donné rendez-vous à Satine et Calypso devant mon pilier. Et j'étais le premier venu sur les lieux. Normal, car je tenais à prendre un peu d'avance afin de profiter pleinement de ce foyer qui était le mien.
Perturbé, certes, mais où je me sentais pleinement à ma place et à mon aise.
Parvenu devant la haute structure, je posais une main douce sur le marbre glacé, et fermais les yeux, un sourire aux lèvres.
Cela ne manquait pas d'ironie de devoir m'en remettre à d'autres mortels pour assurer ma protection. D'habitude, seuls mes précieux arcanes pouvaient se targuer d'une telle confiance. Pourtant, sur les conseils avisés de Calum, j'avais décidé de me lancer corps et âme dans cette communion, en tournant le dos en misant sur la compétence "d'amis" ou de compagnons pour me préserver.
Un sentiment de dépendance qui ne me ravissait pas. Mais avais-je réellement le choix ?
Trouver la cause de l'affaiblissement de mon pilier était une mission essentielle, afin de savoir si Etrius disait vrai ou non. En faisant courir le bruit que les turbulences venaient de moi, le patriarche Trémère trouvait une cible idéale, afin de regagner la protection des lieux. Il n'avait jamais digéré qu'un individu autre qu'un des siens soit désigné pour endosser l'écaille du dragon des mers.
Nourrissait-il uniquement une visée politique ou trempait-il dans un complot plus vaste ? Je devais en avoir le cœur net.
Et si le vieux con disait vrai... Alors ce serait l'occasion pour faire amende honorable et rectifier mes erreurs passées.
Passer de Endymion le pirate dépravé anonyme et trahi à Endymion O'Bannon.
Un noble, maître de son destin. De ses émotions. De ses choix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr En ligne
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1050/1050[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge850/850[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyDim 11 Avr - 16:26
Le temps écoulé, les deux femmes rejoignaient le Pilier comme attendu. Leur petite escapade au refuge des rêveurs avait permis de mettre quelques points sur les i, en toute cordialité. La pirate semblait être quelqu'un de dévoué au peuple d'Atlantis, d'une façon que Calypso ne pourrait sans doute jamais approcher du fait de sa naissance. Mais étrangement, même si elle était encore moins native des lieux qu'Endymion, Satine semblait également moins réticente à l'égard de la noblesse. Une contradiction étonnante et qui pouvait engendrer des fruits intéressants.

"Pas de lit... Ce n'est pas un Rêve ordinaire, n'est-ce pas ? A partir de quel moment devons-nous nous inquiéter que tu ne reviennes pas ?"

Une légère inquiétude perçait dans la voix de la Toreador. En principe Endymion n'avait rien à craindre de son totem, mais ce n'était peut-être pas forcément de là que viendrait le danger. Si Etrius et ses hommes faisaient irruption ? Fallait-il le réveiller ? Le pourraient-elles seulement ? S'il restait "coincé" dans sa communion, devaient-elles intervenir ? Elle partait du principe qu'il faudrait appliquer les mêmes règles que lorsqu'elle veillait sur Orphéus pendant ses échappées lointaines. Si le Général avait d'autres consignes, autant s'en soucier dès maintenant.

"Satine, je prends l'entrée et je te laisse la sortie ? Interdiction totale d'entrée, même aux sénateurs ou au Conseil. J'énonce peut-être des évidences, mais je préfère être claire."

L'Argentée avait déjà repéré une ombre idéale pour se dissimuler tout en ayant un champ de vision à la fois sur une issue et sur le Dragon des mers. Si Endymion était efficace ces précautions ne serviraient à rien, mais au moins elles existaient.


[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2083-calypso-nymphe-des-hyades-ft
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1650/1650[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1650/1650[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMar 13 Avr - 12:32
Dragon es-tu là ?





Satine se mordit la langue très fort quand Calypso s’étonna de ne pas voir un lit. Les remarques grivoises se bousculaient sans toutefois outrepasser la barrière de ses lèvres. Pourtant, vu l’ambiance générale, lancer une telle bêtise aurait pu apaiser l’ambiance lourde.
Le temps était au sérieux, aussi se contenta-t-elle d’opiner du chef et de commencer à se diriger vers la sortie.

« Sois prudent Captaine. » lança la pirate avec un clin d’œil.

Pour le reste, la rouquine se plaça en plein milieu de la sortie, bras croisés, telle un véritable Cerbère gardant les Enfers. Elle s’inquiétait un peu de cette introspection, de ce « Rêve » que Calypso avait évoqué.
Si elle en avait déjà entendu parler, la jeune femme ne désirait pas vraiment l’appréhender. Sortir de son corps et l’abandonner de la sorte, même gardé ? Très peu pour elle qui était une maniaque du contrôle.

Et cette sensation de se sortir de soi-même la terrifiait. Ne plus s’appartenir, c’était comme s’abandonner entre les bras de la mort. Ou d’un entre-deux. Non, ce n’était pas pour elle.

Satine réprima un frisson et souhaita mentalement bonne chance au Dragon des Mers. Pourvu que ce voyage soit riche en découvertes…



[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge900/900[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMar 13 Avr - 13:21
Âmes jumelles









Tout était en place.
Les deux jeunes femmes chargées de ma protection arrivèrent dans un bel ensemble, et je les saluais d'un sourire.
Calypso me fit aussitôt part de ses inquiétudes, et je tâchais de la rassurer, en masquant ma propre appréhension. Non de communiquer avec mon dragon, mais de remettre ma vie en d'autres mains que les miennes.

Non, ce n'est pas une simple rêverie. Vois plutôt cela comme une transe... Une méditation extrêmement avancée. Donc il n'y a aucune inquiétude à avoir. De toute façon, cet échange doit se faire entre "lui" et moi. Si quelque chose se passe mal, vous n'y pourrez rien. Tout ce que vous pouvez faire, c'est de protéger mon enveloppe charnelle.

Je tournais un regard brillant de malice sur les deux damoiselles.

Le monde ne se remettrait pas qu'un corps aussi voluptueux que le mien soit entaché de la moindre blessure.

Hilare face à ma propre désinvolture de façade, je reportais mon attention sur le pilier, qui semblait m'attendre de toute son impressionnante stature. D'une pensée, j'invoquais l'une de mes cartes afin de m'entailler la paume droite.
Je la posais alors sur la surface glacée du marbre. Le sang avivant notre lien naturel. Celui d'un gardien avec son trésor le plus précieux.

Dragon des mers... Âme jumelle de la mienne. Solitaire sans l'être vraiment. Reflet de mon être. Seuls nous sommes Un, ensemble nous sommes Tout. Écoute mon appel et révèle moi ce qui se trame en notre foyer... Dans l'ombre je suis aveugle... Par ton acuité, rends moi la vue et désigne moi nos ennemis afin de gorger tes crocs affamés de leur sang.

J'intensifiais mon appel mental, en laissant les brumes séparer mon esprit de mon corps de chair. D'ordinaire, comme je l'avais fait il y a quelques nuits de cela, il me suffisait de méditer pour gagner la frontière avec le monde des esprits. Là, le dragon des mers et moi combattions, échangions parfois par des sentiments ou un silence lourd de sens. Mais aujourd'hui, j'avais besoin de bien davantage.
Des réponses claires, précises. Une piste.
Une vérité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr En ligne
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1050/1050[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge850/850[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMar 13 Avr - 20:08
Un hochement de tête répondit aux premiers mots du Général. En effet, elles ne pourraient rien faire. Mais si lui donner une bonne gifle pouvait empêcher un esprit en détresse de flancher, Calypso n'hésiterait pas une seconde.

"C'est drôle, j'aurais presque l'impression que tu fais cela uniquement dans le but d'avoir des femmes à tes côtés prêtes à tout pour tes beaux yeux."

Il en jouait ostensiblement en tout cas.

"Fais en sorte de ne pas le rendre malade non plus !"

Elle se garda bien de mentionner qu'il avait probablement au long de sa longue carrière dû être blessé plus d'une fois, et que le monde continuait toujours de tourner. Plus encore quand il cisailla lui-même sa paume pour la présenter à son pilier. L'humour de cet homme, elle le comprenait, avait pour but de dédramatiser un peu la situation.
Un frisson la parcourut à l'écoute de l'étrange psalmodie, comme s'il s'agissait d'un mage en pleine préparation d'un rituel initiatique. Le gardien de l'Atlantique Nord se trouvait dès lors sous sa garde et celle de sa Seconde, droit et immobile. Les fantômes semblaient eux aussi aux aguets, vérifiant la posture de leur maître avant de repartir dans les ombres pour scruter quiconque s'aventurerait sur le chemin menant là.

Le visage redevenu fermé et lisse, la Nymphe se glissa alors à son poste d'observation, entre ombre et coffres entassés de pièces d'or.



[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2083-calypso-nymphe-des-hyades-ft
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMar 13 Avr - 20:44
Sur la surface du Pilier, une haute et large ombre commença à s'élever, visible des seuls yeux d'Endymion. Un reflet de sa Scale, du Dragon des mers, sur la surface même du Pilier qu'il protégeait. Le pirate crut entendre, brièvement, le grondement d'une bête juste derrière son oreille. Mais la présente n'était pas menaçante. Juste contrariée. Elle l'avertissait.
Le Dragon des mers et son porteur avaient eu le temps de s'apprivoiser. De se comprendre. Aujourd'hui, Endymion mettait à profit ce lien pour demander un service. Mais les services d'un Dragon n'étaient pas gratuits. Le bâtard O'Bannon pouvait sentir de l'ambition, de l'égoïsme, dans l'aura de la bête mythique qui commençait à l'entourer. Un écho des siennes, amplifiées, portées à leur paroxysme.

De l'extérieur, il apparaissait simplement que le Général avait fermé les yeux et faisait croitre son Cosmos, encore et encore. Mais en réalité son esprit était déjà à bien des lieux de là. Bien des âges plus tôt.

-------------------------------

Dragon des mers. Celui qui te porte t'a emmené dans des eaux inconnues. Dans un monde qui n'est pas le tiens. Son désir et son ambition le dévorent comme ils te dévoraient autrefois. Peut-être est-ce pour cette raison que tu lui as accordé tes faveurs.

Autour de vous, une dimension en changement permanent. Toi et lui, vous en êtes les pionniers. Un passage vers d'autres mondes, ouvert par la force du corps et de l'esprit de ton partenaire. L'espace et le temps n'existent pas, ici. Ce vide manque, à chaque instant, de te briser. Tu sens sa pression sur ton métal, mais tu tiens bon. A chaque passage dans ce Royaume, ta force et celle de ton partenaire se renforce. Votre emprise sur ce monde entre les mondes augmente. Ton porteur parvient même à manipuler le vide pour lui donner forme, substance. Son rêve est presque à sa portée.

Mais une main gantée de noir surgit du néant pour saisir son poignet. Avec une terreur qui t'es familière à toi, l'observateur, tu vois celui qui t'as précédé lever les yeux vers le visage d'un homme au front marqué d'une étoile noire.

- Il suffit, Atlante. Il n'est permis aux mortels de progresser au-delà de ce point. Tu joues avec une puissance qui te dépassent.

Le contact de la Mort est absolu. La part de toi qui protégeais le bras de ton partenaire vole en éclat. La désintégration ne s'arrête pas là : les atomes composant le bras de ton Général se volatilisent. L'effet se poursuit, menaçant de vous engloutir, toi et lui. Mais celui qui te porte manipule l'espace pour couper le reste de son bras avant que cette malédiction n'atteigne ses organes vitaux, et le reste de ta structure. Par son Cosmos, il invoque un passage en forme de Triangle lumineux derrière lui et disparait hors de la portée de la Faucheuse.

Toi et lui posez un dernier regard sur le visage de ce Dieu, et vous vous faites une promesse. Celle de ne jamais pardonner.

La vision s'efface, mais elle n'est pas terminée. Le Dragon a plus à te montrer. Mais avant tout, il a une question à te poser.
Tu t'es assagi, Endymion. Mais pardonneras-tu à ceux qui t'ont causé du tort?

-------------------------------

Hors du monde où se trouvait désormais l'esprit du Dragon des mers, le temps s'écoulait. Deux minutes. Cinq minutes. Dix minutes. Rien ne se passa au pied du Pilier de l'Atlantique Nord, mis à part les fluctuations dans l'Onde du Général. Elles se faisaient de plus en plus lourdes, comme les prémisses d'une tempête distante. Mais rien que Calypso ne pouvait pour l'instant supporter.

C'est à l'extérieur que les premiers troubles se firent sentir. Le rituel d'Endymion avait déjà commencé depuis un moment, lorsque des bruits de pas arrivèrent aux oreilles de Satine. Ils ne venaient pas de l'extérieur, comme elle aurait pu s'y attendre, mais de l'intérieur du domaine. En provenance d'une aile voisine, un groupe approchait. Plusieurs gardes, portant les livrées des Tremere, et à leur tête le Patriarche de cette famille... Que l'imposteur ne connaissait que trop bien.
Etrius s'avançait avec son air à la fois sévère qu'elle lui connaissait, cette fois mêlée à une importante fatigue. Son visage se raffermit cependant rapidement quand il constata qu'il n'y avait aucun garde à l'entrée du Pilier, et à la place une femme à l'allure étrange qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Ses épais sourcils se froncèrent, et il s'avança d'un pas furieux vers elle.

« Vous! Qui êtes vous et que faites-vous ici? Où sont les gardes du Pilier? »

Satine pu voir derrière lui les gardes Tremere porter leurs mains à leurs armes. Chacun ici pouvait sentir que quelque chose n'allait pas, avec ou sans Onde à sa disposition. Plus inquiétant, en contrebas, la pirate pouvait entrevoir un autre groupe approcher vers le Pilier, plus nombreux encore que le Patriarche et sa troupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1650/1650[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1650/1650[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMar 13 Avr - 23:45
Dragon es-tu là ?






Derrière elle, les prémices d’une tempête soufflaient. Si Satine voulut jeter un bref coup d’œil, elle n’en eut hélas pas le temps. Quelqu’un approchait. Priant intérieurement pour Endymion, la pirate campa sur ses positions. Les couleurs des Tremere bien en vue, elle n’eut aucun mal à reconnaître, à la tête d’un groupe armé, Étrius en personne. Ses mains se crispèrent et son attitude laissait transparaître une méfiance nullement exagérée.
Que faisait-il là ? Et de l’intérieur en plus de ça !

La voix du Patriarche tonna pour se répercuter partout dans le bâtiment. Elle n’avait jamais eu l’occasion de le voir furieux. Qu’il dévoile ce masque-ci laissait à penser plusieurs choses.

Mais Satine ne put pousser plus avant ses réflexions. Car d’autres présences, plus nombreuses encore, se manifestaient en contrebas.

Jetant un regard peu amène sur les intrus, elle toisa plus spécifiquement Étrius, une lueur déterminée dans ses yeux rubis.

« Vous ! » tonna-t-elle. « Je ne crois pas que vous êtes ici maître des lieux ! J’ai reçu des ordres de la part de mon Général. Je ne laisserai passer personne. »

Elle lui opposa toute son effronterie, bien consciente qu’elle s’engageait sur une voie dangereuse. Mais la O’Bannon était une femme de parole.

« Je suis la Seconde du Capitaine de la Rose Sanglante, et vous ? Que faites-vous donc ici, à l’intérieur même de ce Pilier ? Comment êtes-vous entrés ? Qui sont ces personnes qui arrivent ? Je n’ai pas été informée d’une éventuelle réunion, mon maître m’en aurait avisée ! »

Loin d’être impressionnée, la rousse montra ses deux mains, vides.

« Je ne suis pas armée. Et je ne compte pas verser le sang en ce domaine sacré ! Sauf si vous m’y obligez, vous voici prévenus, messieurs. »

Elle taisait sciemment son Onde. Or, intérieurement, une autre tempête couvait, que Satine était prête à faire éclater en cas de nécessité.

Quelque chose n’allait pas. De lourds nuages s’amoncelaient. Trop vite. Trop tôt. Bien trop tôt pour que ce soit qu’une simple coïncidence…




[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge900/900[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMer 14 Avr - 11:15
Face à la mort









On ne pouvait parler de rêve, mais plutôt de voyage astral.
Mon âme emportée, voguait au gré de la force de mon cosmos dans un océan de brumes et de vents temporels et dimensionnels. Avec à mes cotés mon âme jumelle, celle d'un dragon.
L’ambition, l’égoïsme de cette bête mythique faisaient écho à mes propres turpitudes enfouies, et cette similitude me fit sourire intérieurement. Impossible de me mentir à moi même avec ce reflet si proche.
Nos traits de caractères communs m’entraînent au delà des limites de la réalité. Sans peur, ni doute.
Le monde change, évolue sans cesse. Tout est chaos.
Et je me nourris de ces anomalies. Le vide menace, mais le dragon et moi tenons. Notre volonté commune est d'airain. Et je VEUX mes réponses.
Qui ose donc troubler mon domaine ? Ce triangle méconnu, étrange, effrayant, qui est mon royaume. Le notre.
A chaque étape, mon pouvoir croit, façonne, cherche. Peu à peu, je parviens à dominer ce vide jusqu'à ce que...
Cet homme qui vient de saisir mon poignet, je le connais ! J'ai déjà senti sa présence à Camelot, dans la salle du bal ! La mort personnifiée vient de s'interposer dans mon propre terrain de jeu !
La terreur autant que la stupeur me saisissent, alors que Thanatos rend sa sinistre sentence.
Son pouvoir délétère me désintègre, faisait fi de mon écaille ! Il faut agir et vite ! Car dans ce lieu, aucun allié ne viendra me porter secours. Et d'instinct autant que de raison, je sais n'avoir aucune chance face à cette entité.
Aussi, je réuni tout mon savoir, mon entêtement, ma rage de vivre, et je sépare mon bras du reste de mon corps avant de manipuler l'espace en un triangle d'or, seule planche de salut.
Un dernier regard sur le visage de ce dieu importun, et je fais une promesse, en écho à celle de mon dragon. Plus de peur, mais une farouche volonté de vengeance...
Alors que je flotte dans le néant, encore chamboulé par cette funeste rencontre, mon âme jumelle me pose une étrange question. Je réunis mes pensées, et la réponse me vient avec spontanéité.

Rien n'est plus difficile que pardonner... Haïr est bien plus simple. Mais... Je commence à penser que la vengeance est un poison qui se nourrit lui même.

Une roue sans fin. Et s'adonner à la rancœur empêchait surtout de guérir soi même de nos blessures. Or, j'aspirais de plus en plus à retrouver une paix intérieure. A arrêter de me torturer pour les actes d'autrui.

Au final... On ne pardonne pas pour plaire à celui qui cause du tort. C'est à lui d'entamer sa rédemption. Mais on le fait pour s'autoriser à avancer. C'est un cadeau qu'on se fait à soi même.

Du pur égoïsme.
Pardonner ne changeait rien pour le coupable. Soit il s'en foutait et il se perdait dans ses propres errements, soit il devait racheter sa conscience en réparant ses torts. Mais pour la victime, pardonner était un acte fort. Un premier pas vers une certaine guérison.
Par exemple, ma colère envers Orpheus était justifiée. Mais à quoi me servait-elle ?
Flottant dans le vide astral, je me laissais porter par mes propres pensées, en attendant que le dragon éclaire ma lanterne.

Et puis... Pardonner, ce n'est pas oublier.

Mais apprendre. De nos erreurs, de notre naïveté, d'une confiance mal placée. Pour ne pas répéter les mêmes errements.

Le moment venu, la mort paiera... Cette promesse, nous l'avons faite ensemble, dragon des mers. Toi et moi... Pour toujours et à jamais. Car ce monstre est au delà de toute rédemption.

Une exception notable. Certes, je n'allais pas traquer le frère d'Hypnos. Mais je n'oublierais pas son acte... Son intrusion dans MON royaume. Son agression. Le sang qu'il porte désormais sur ses mains... Un jour, il devra en répondre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr En ligne
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1050/1050[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge850/850[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMer 14 Avr - 13:48
Au début tout semblait bien se passer. Endymion dans sa transe, personne à l'horizon. Force était de constater que compter sur cet état de faits était un pari impossible. Son Onde gagnait en intensité minute après minute. Rien qui soit nécessairement alarmant, mais cela allait attirer d'autres poissons. Peut-être des Éveillés comme Arhan. Peut-être des intrus à la solde des Muiens. Ou peut-être... que les instruments d'Etrius Tremere dans la cour proche finiraient par afficher des résultats changeants.

C'était l'hypothèse la plus probable à l'esprit de la Toreador lorsqu'elle entendit la voix du vieil homme approcher, ses hommes sur les talons. Quelque chose était à l’œuvre. Il fallait simplement espérer que cela allait dans le sens du Dragon des mers et non contre lui.

Malgré tout, elle resta à sa position. C'étaient des Dormeurs, et la façon qu'avait Satine de présenter la situation était cohérente. Mieux valait garder la carte de l'effet de surprise cachée tant qu'elle pouvait. De plus, elle conservait l’œil sur l'entrée. Être prises en tenailles ne les arrangerait pas. Si les choses empiraient et qu'Endymion mettait trop longtemps, Calypso avait un moyen de gagner du temps, mais qui pourrait ajouter au discrédit porté sur l'Amirauté actuellement. Mieux valait éviter si possible.

En revanche, ce que le vieil Etrius avait peut-être oublié, c'est que les gardes de l'Atlantique Nord étaient bien particuliers. Et ne l'aimaient pas vraiment. Des fantômes apparurent auprès de Satine, leurs yeux vides posés sur celui qui avait fait poser une barrière de protection plus loin, la même barrière que leur maître leur avait demandé de briser pendant un moment. Maintenant que les Hommes ne se trouvaient plus à l'intérieur, maintenant qu'ils venaient demander des comptes... Des bras se tendirent vers le Patriarche, des voix désincarnées porteuses de mises en garde. Qu'il avance trop.



[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2083-calypso-nymphe-des-hyades-ft
ArhanArhanArmure :
...
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyJeu 15 Avr - 20:26
Les gardes Tremere restaient sur leurs gardes, prêts à dégainer. Ils n'étaient nullement impressionnés par les bravades de cette jeune femme de laquelle ils ne ressentaient aucune onde. Pire encore, ces paroles irrespectueuse envers leur seigneur ne fit que faire grimper leur hostilité d'un cran. L'un d'eux s'avança pour la reprendre.

- Surveillez votre ton! Vous parlez au Patriarche et Sénateur, Etrius Tremere.

Ce dernier leva une main, pour l'inciter à la fois au calme et au silence. Dans les yeux dorés du vieil homme, la colère était certes perceptible, mais également tempérée par une certaine curiosité. A présent que la surprise était passée, il réfléchissait. Et même s'il n'appréciait pas de voir une pirate, peut-être Vulgaire de surcroît, fouler le sol de cet illustre lieu, il pouvait concéder que verser son sang ici serait une plus grave offense encore. Surtout qu'il ignorait encore tout de cette mystérieuse femme.

- Votre Général? Parlez-vous d'Endymion? C'est lui-même qui m'a autorisé, moi et mes hommes, et rester ici pour conduire nos recherches. Êtes vous donc un nouveau Marina de la Capitainerie? Je n'ai pas été informé qu'un nouveau Capitaine avait été nommé.

Ce fut à ce moment que les fantômes affluèrent autour d'eux menaçant mais pour le moment simples observateurs désincarnés. Les gardes du Patriarche l'entoura pour faire barrière de leurs corps, mais le vieil homme resta calme, n'accordant aux spectres qu'un regard contrarié.
La délégation de visiteur approchait. On pouvait à présent distinguer plusieurs couleurs et symboles sur les gardes qui accompagnaient des personnes visiblement d'importance. En voyant où allaient les yeux de Satine, Etrius répondit à sa dernière question.

- Rassurez-vous, ils ne sont pas ici pour... Mais qu'est-ce que...?

Tous, vivants comme trépassés, s'immobilisèrent. A l'intérieur du Pilier, une secousse venait de se faire sentir.

-------------------------------

La colère du Dragon montait. Il n'était pas satisfait de ta réponse.

Œil pour œil. Dent pour dent.
C'était là la seule loi qui pouvait s'appliquer à un monstre. Un poison? Non. Un feu dévorant qui ne pouvait s'éteindre, et qu'il fallait bien laisser sortir pour ne pas être consumé. Le Dragon ne pardonnait pas. Il ne le pouvait. Car sa survie ne pouvait perdurer que dans ces flammes.
Oublierais-tu, ô mon porteur? Tout ce qu'ils t'ont fait subir? Tout ce qu'ils t'ont arraché? Tout ce qu'ils t'ont refusé? Penses-tu que ton "pardon" t'offrira plus qu'un bref répit, qu'il te permettra d'échapper à cette peine?
Œil pour œil. Dent pour dent.
Âme pour âme.

Les crocs du Dragon se referment sur toi. Il fait remonter à ta mémoires tes souvenirs. Ton enfance aux mains de ton père. Les violences. Les insultes. Les moqueries. Les récompenses volées. La gloire refusée. Les amitiés brisées. Les questions sans réponses. L'enfant dont on t'a privé.
Et, comme à contrecœur, le Dragon te montre finalement plus du passé.

Spoiler:
 

Tu te trouves devant une imposante arche. Tu l'as construite de ta main, toi et ton porteur. Vous avez imité un Dieu, et l'avez surpassé. Ton orgueil gonfle. Mais ton bras manquant te rappelle l'humiliation et l'humilité. Toi et ton Général, vous observez le portail triangulaire, différent du cercle des autres Arches. Dans sa lumière, des formes se modifient sans cesse. Celui qui te porte, depuis sa rencontre avec la Mort, n'a pas osé traversé ce passage une nouvelle fois. Alors il attend. Il réfléchit. Ses pensées sont troubles, et même toi tu ne parviens à les saisir.

Derrière vous, une présence approche. Deux ailes métalliques fendent l'air pour se poser à quelque pas. La sirène, cette fausse sœur du Sud, et son porteur à elle.

- Alkaios. C'en est assez. Le Légat a ordonné la destruction de l'Arche des Bermudes. Ton expérience était des plus intéressantes, mais il te faut reconnaître ton échec.

- Le Légat... Un imbécile. Lui, et toi également. Cette arche est un passage vers l'Hyperdimension, et au-delà d'elle... Les Royaumes Fragments! Tous les mondes qui furent et qui seront! Une infinité de connaissances! Une infinité de possibilités! Ici, à notre portée!

- Mais également une infinité de dangers! Ta rencontre avec Thanatos ne t'a-t-elle pas suffit? Ce Triangle est une porte, et elle marche dans les deux sens. Ne sens-tu pas les menaces inconnues qui se pressent de l'autre côté? Que te faut-il perdre pour que tu réalises que le prix à payer est trop grand?!

Des couards, tous autant qu'ils étaient. De l'autre côté il n'y avait qu'un monde sauvage à conquérir, un monde où tu pouvais régner en Roi! Mais les pensées de ton porteur sont dissonantes. Quelque chose a changé en lui. Il s'est redressé et observe son frère d'arme. Son regard se perd ensuite à nouveau vers le Triangle. Sa décision est prise.
Il lève sa main et déploie sa puissance. Les supports de pierre qui supportent l'arche commencent à se fissurer. Que fait-il? A-t-il perdu la raison? Tu as beau lui signifier ton désaccord, il ressert son contrôle sur toi. Tu rugis et enrages devant la destruction de tout votre travail. Mais soudainement, tu comprends. Il n'est pas en train de le détruire.

La roche vole en éclat dans une explosion de Cosmos. Cependant, une fois la poussière et les débris dissipés, le Triangle est toujours là. Libre de son carcan. Le portail dimensionnel commence à rétrécir et à se rapprocher de vous. C'est ce que vous souhaitez. Mais le frère du Sud ne peut comprendre.

- Qu'es-tu en train de faire?! Alkaios!!

- Nous ne sommes pas prêts à affronter la vérité qui se cache au-delà du Triangle. En cela, tu as raison. Mais je sais qu'Atlantis aura un jour besoin de ces connaissances pour perdurer. Alors je vais fermer la porte... Jusqu'à ce que le temps vienne de la rouvrir.

- Tu ne peux pas contrôler une telle puissance! Tu vas juste te tuer, arrête!

- Seul, je ne le peux. Mais avec l'aide du Dragon...

Le Triangle a rétrécis au point de pouvoir tenir dans la paume d'une main. Il se rapprochait à présent de votre poitrine, à toi et à ton partenaire. Récalcitrant, tu acceptes cependant la volonté de ton ami. Car tu sais qu'il s'agit là de la dernière.
La faille dimensionnelle que vous aviez ouvert il y a si longtemps vous touche. Votre onde explose dans une explosion continuelle de lumière et de puissance. Le Triangle commence à vous consumer. Mais ton partenaire sacrifie l'ultime éclat de sa vie pour fermer cette porte.

Puis tout devient noir. La liaison est brutalement coupée. Tu sens que c'est volontaire. On ne demande pas un service à un Dragon en espérant que ce serait gratuit, après tout.
Mais quel prix seras-tu prêt à payer?

-------------------------------

A l'extérieur du Pilier, les gardes et le Patriarche levaient leurs yeux. Les fantômes autour d'eux volaient en tous sens, hurlaient, de distordaient. Comme si leur existence était en train de vaciller, de changer. Une nouvelle vague d'ectoplasmes, sans formes ni visages, se mirent à affluer depuis le pied du Pilier. Sous Endymion, au sol, la forme d'un triangle d'or venait de se dessiner, et de ce passage s'échappaient une marée de spectres. Cette nuée commençait à former un tourbillon qui s'élevait tout autour du Pilier de l'Atlantique Nord.

- Seigneur Etrius! Que diable se passe-t-il ici?!

Spoiler:
 

Alarmée par ce chaos, la troupe qui approchait le Pilier s'était hâté pour rejoindre le petit groupe qui s'était formé devant l'entrée. A sa tête, le Primus Sénateur Arhan Sefirot. Derrière lui, les autres membres du Conseil. Les raisons de leur présence demeuraient encore un mystère, mais pour l'heure il y avait une affaire plus pressante qui accaparait chacun.

- Ce que je vous avais prédit! Mais vous ne m'avez pas écouté. Ce pauvre fou est en train de se lier au Triangle! Il va causer notre perte! Il faut l'arrêter.

Les avertissements de la pirate ne signifiaient plus rien, à présent. Le contrôle du Patriarche Tremere se brisait, et dans son regard se lisait à présent une passion brûlante. Une Curiosité aussi grande et terrible que la peur qu'il sentait dans ses tripes, dans son sang. Les et ses gardes tentèrent de forcer le passage. Le reste du Conseil hésitait encore, mais Arhan venait lui aussi de faire un pas en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1650/1650[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1650/1650[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyJeu 15 Avr - 22:07
Dragon es-tu là ?






Aux côtés de Satine O’Bannon, des figures éthérées se glissèrent pour faire front. Nullement impressionnée par cette démonstration, comme celle du garde, la pirate prit tout de même un air embarrassé.

« Veuillez m’excuser, Sénateur. J’ignorai que… » la fin de sa phrase mourut dans sa bouche. Ni elle ni le Tremere n’eurent l’occasion de poursuivre leur conversation.

Un tremblement secoua les fondations du Pilier. Instinctivement, la rousse jeta un regard affolé par-dessus son épaule. Que se passait-il ? Endymion perdait-il le contrôle ? Un mauvais pressentiment noua le ventre de l'usurpatrice qui hésitait sur la marche à suivre. Son élan premier aurait été de rejoindre le Général pour lui venir en aide si cela était nécessaire, mais la présence d’Étrius la poussait à la réflexion. Or, elle n’en avait pas le temps !

Déjà, les fantômes d’Endymion s’éparpillaient. Déjà, des signes alarmants éclataient çà et là, n’ajoutant que plus de pression dans cette atmosphère saturée de danger. Son œil rubis vibrant de crainte, la jeune femme détourna sa contemplation macabre pour observer l’arrivée des autres.
Ahran.
Le Primus Senator se présentait en personne. Le timing était trop parfait… son attention revint vers Étrius :

« Non, c’est faux ! Le Général Endymion voulait comprendre ce que vous lui avez raconté ! Il est le gardien de cet endroit, en aucun cas il ne voudrait nuire à Atlantis ! » tonna-t-elle, toujours fermement campée sur ses positions, cherchant à gagner du temps. « Mais c’est vous qui travaillez sur la voûte ! Expliquez-nous ce qu’il se passe, je vous en conjure ! »

C’était l’inquiétude qui prévalait. Nullement feinte cette fois. « P-Primus Senator ! »

La jeune femme le salua d’une inclinaison de la tête, jeta une œillade aux autres membres du Conseil. Plus particulièrement sur Dardanos. Lui pourrait peut-être les aider à mettre en évidence la duplicité d’Étrius. Seulement, comment procéder ?

Elle devait encore gagner du temps, grappiller de précieuses secondes. Peut-être qu’Endymion serait capable de… de quoi exactement ?

« Je n’ai pas été informée de votre venue, et je ne peux pas aller à l’encontre des ordres que j’ai reçus… que faites-vous ici ? »

Toute son attitude montrait qu’elle voulait tourner les talons et rejoindre le Général. Son tiraillement était autant audible dans sa manière de parler que dans ses expressions.
Prenant une grande inspiration, elle lorgna sur les spectres sans visage. Elle se concentra alors un instant et tenta d’entrer en résonnance avec eux, d’atteindre leur psyché de la sienne.
Ainsi, elle s’efforçait de calmer ce flot tumultueux. Elle leva une main en l’air.

Rien. Face à tant d’agitation, l’atlante n’arrivait à rien.

Sa mâchoire se crispa. Un pas. Et l’ensorceleuse fit jaillir sa propre colère, son Onde. Sa détermination. Pour contenir les familiers d’Endymion. Des bulles d’énergies enveloppèrent les différents membres du Conseil. À la fois pour les prémunir d’un potentiel danger et aussi pour arrêter momentanément leur progression.

Satine laissa libre cours à son pouvoir. Qu’elle préféra traduire par sa voix plutôt que de le manifester d’une manière qui l’aurait trahi.

Elle chanta des notes graves comme aurait pu le faire la Sirène Maléfique ou un membre de la famille des O’Bannon, doué pour ce genre de prestation. Toute en circonvolutions, la musique libérée avait pour visée d’hypnotiser son auditoire et tarir leur folie.

En réponse à sa rage, latente, Satine n’y avait trouvé qu’une réponse.

« Je vous ordonne de vous arrêter, spectres ! »




[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge900/900[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyJeu 15 Avr - 23:09
Choix








Spoiler:
 

Quelque chose clochait.
Dragon et moi face à face dans nos esprits entremêles. Il ne se satisfait pas de ma réponse, et je perçus son influence grandissante sur mon âme.
Œil pour œil. Dent pour dent.
Non... Pas ça... Pas comme ça... Plus maintenant... Ses crocs se referment sur moi, faisant revenir à ma conscience mes pires traumatismes. Je reste coi, paralysé devant tant de douleur ressuscitée. La folie me guette, et je me saisis la tête à deux mains, alors que des larmes de rage se mettent à couler sur mes joues.
Le faciès méprisant de mon père. Son sang coulant de mes doigts. Les menaces et railleries d'Aoden. Les rires dans mon dos et les injures durant mes déambulations dans Atlantis. La maison en flamme dans laquelle je pensais trouver le cadavre de ma capitaine. Son mensonge, sa trahison... Le sourire confiant d'Orpheus, ses promesses. La morgue d'Emrys. Les larmes de Calista en m'annonçant la mort de notre fils. Voilà le tableau de ma vie de...
Bâtard.
Le mot tournoie en boucle dans ma tête, alors qu'une haine pure se dessine sur mes traits.
Atlantis... Cette cité maudite fondée sur les corps des impurs qu'elle honnie. Une ville condamnée par la vacuité des élites qui la gangrènent. Lâches... Veules... Incompétents... Menteurs et manipulateurs.
La scène du passé me happe, attire mon attention, et je comprends tout.
Un plan de longue date. Une vision sur le long terme, pour s'emparer d'un pouvoir infini que les timorés ne peuvent saisir.
Dragon des mers. Unis, toi et moi. Je suis l'héritier du triangle d'or. Et en prenant ce qui me revient de droit, je détiendrais enfin l'essence d'une puissance infinie. D'une connaissance universelle. Toi et moi sommes les élus. Capables de surpasser les dieux eux mêmes.
Voilà pourquoi tu m'as choisi, reptile ? Pour achever le projet dont le destin nous a fait présent...

Alors, toi aussi... Tu veux me prendre pour un con, dragon des mers ?

Spoiler:
 

Par delà la fureur, la rage, la haine, un sourire diabolique se dessine sur mes traits crispés.


Ton pouvoir de merde... Tu sais où tu peux te le mettre ?!


Mon cosmos augmente alors de manière exponentielle, en réponse à cette folie.

Nous n'avons pas besoin du chaos pour régner ! Pas besoin de détruire pour dominer ! Toi et moi... Nous nous hisserons au sommet par nos propres forces ! Tu crois que tu peux m'utilise comme un vulgaire outil afin d’assouvir ton ambition délirante ?! Tu es éternel, enfoiré ! Pas moi !

S'opposant aux visions de mes douleurs si présentes, me vient une série de visages familiers.
Calista, Cinead, Calypso, Satine... Et Nimue.
Je me revois sur le pont de la Rose Sanglante, affrontant nos marins dans des joutes amicales pour gagner ses faveurs.
Je me revois une nuit, refaisant le monde avec mon beau-frère, une coupe de rhum à la main.
Je me revois tenant mon épouse dans mes bras, alors qu'elle dort d'un sommeil d'ange.
je me revois face à Calypso, nymphe brisée par son amour perdu.
Si j'ouvrais ce triangle d'or, si je brisais les frontières du temps et de l'espace, que deviendraient-ils ?
Le dragon des mers n'en avait rien à foutre de nos turpitudes de petits humains. On pouvait tous crever, qu'il continuerait à faire avancer ses plans.
La faille venait donc de l'intérieur. Et c'était à moi et à nul autre de régler ce problème.
Comment Etrius pouvait-il avoir louper une telle folie, lui qui se targuait de connaître si bien le triangle des Bermudes ?...

Dragon des mers... Aurais-tu pactisé avec le patriarche Trémère ? Montre-moi ce que tu me caches... MONTRE MOI !!!

L'affaiblissement de la voûte océanique venait donc de la fragilité du triangle d'or ? Logique.
Le vieil Etrius était un scientifique. Un érudit avide de connaissance. Les trésors accessibles via l'ancienne arche brisée devaient donc le rendre fou de convoitise... Je le voyais mal être incompétent au point de louper une information pareille. D'autant plus que mon écaille restait fortement liée à ses ancêtres. Et en me faisant porter le chapeau, le vieux con faisait coup double.
Qu'importe. Je devais agir avant qu'il ne soit trop tard.
Mon rictus de pur défi s'étira encore. Moi qui pensais avoir dominé le dragon... Voilà qu'en réalité, c'est lui qui avait profité de ma fragilité temporaire pour me guider là où il le voulait.

Tu as raison sur un point... Certaines folies vont bien au delà du pardon.

Au dernier mot lâché, mon cosmos atteint son paroxysme.

JE SAUVERAIS ATLANTIS !!!

Qu'importe qu'un public quelconque m'entende. Je n'en avais rien à foutre.
J'usais de toute ma volonté, mon énergie, mon entêtement de bâtard méprisé, de gosse battu, de général humilié, d'ami trahi pour refermer ce putain de triangle ! Quitte à le sceller au plus profond de ma chair et de mon âme...
J'allais crever, tout comme mon prédécesseur. Je le sentais.
Ces Atlantes arrogants, obnubilés par la pureté du sang méritaient-ils mon sacrifice ? Probablement pas.
Mais au fond de moi, une vérité ô combien ironique s'imposa.
Que je le veuille ou non, qu'il l'accepte ou non, j'étais l'un des leurs.
Et un capitaine préférait sombrer avec son navire plutôt que de voir ses hommes y mourir. C'était là une règle que m’avait enseigné une belle rose aux épines empoisonnées.
Plus encore que lors de ma victoire au tournoi de Camelot, j'espérais que Poséidon poserait enfin ses yeux de père silencieux sur son enfant le plus indocile.
Qu'il contemple donc ma mort à défaut de m'avoir vu vivre.

As-tu oublié qui est ton maître, dragon ?! Ce pilier est MON ROYAUME ! Je t'interdis d'y foutre le bordel !

Plutôt crever...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr En ligne
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1050/1050[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge850/850[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyVen 16 Avr - 0:20

Les fantômes jusque-là sympathiques, presque familiers, avaient adopté une attitude qui figea plus d'une personne. Plus que vindicatifs, ils avaient l'air... torturés ? Enfin, plus que d'habitude. Et plutôt que d'annuler la volonté des nouveaux arrivants de pénétrer les lieux, cela renforçait même la tension belliqueuse qui grimpait petit à petit dans l'air. Depuis les ombres, Calypso entendit pourtant Satine faire rempart, le patriarche insister, et soudain cette secousse qui ne pouvait venir que d'un endroit.

Elle voulut se lever et se rendit compte que son corps tremblait. De peur. Que se passait-il au juste ? Endymion arrivait-il à ses fins ou au contraire le monstre qui habitait son Écaille laissait-il sa sauvagerie éclater ? Impossible à savoir. Impossible à prévoir. Mais elle avait fait une promesse au Général, celle de veiller sur lui.

Bouleversant une fois de plus l'atmosphère, une Onde jusque-là dissimulée éclata, celle de Satine, et on pouvait sentir les quelques autres Éveillés commencer à avancer, tels que le Primus Senator. Sortir des ombres signifiait cette fois se placer ostensiblement face à eux. Défier leur autorité.

***Ils n'en ont aucune sur les Marinas. Et surtout pas sur les Nymphes.***

Elle ne répondait qu'au Légat et à Poséidon, ni plus ni moins.

Alors, suivant l'exemple de la pirate, elle apparut et tendit un bras vers les deux issues de la pièce. Aussitôt, son Onde envahit le lieu et deux murs de glace vinrent barrer le chemin. Cela tiendrait peu de temps, surtout face à un pyrokinésiste comme Arhan Sefirot, mais devait accorder le délais nécessaire au doyen des Marinas pour mener à bien sa tâche. Déjà son Onde culminait à un niveau faramineux que la lieutenante se savait incapable de soutenir. Néanmoins elle allait agir. Elle devait agir, car elle était là pour protéger Atlantis et ceux qu'elle aimait, de la même façon que son Légat : de toutes ses forces.

"Endymion a prêté serment de protéger Atlantis avant toutes choses. Il a prêté serment devant Poséidon, devant Orphéus, devant Cinead avant lui, devant moi, devant d'autres encore. Il n'est pas question que vous l'empêchiez de remplir son devoir !"

Elle s'adressait, par-delà la paroi de glace, aux sénateurs, aux gardes.

D'un signe de tête vers Satine, elle assurait son soutien, puis se dirigea vers le pilier et son gardien, toujours en transe.

"Je vais t'aider Endy. Je ne te laisserai pas être vaincu, quitte à attenter à ta fierté pour cela."

La Toreador prit une inspiration pour se donner du courage, sans savoir exactement ce qui allait lui arriver, mais tant pis. Elle posa une main sur la surface du pilier et y envoya sa puissance afin de maintenir la voûte intègre. De l'autre, elle posa ses doigts par-dessus ceux du pirate jusqu'à entrer en contact à son tour avec la carte imprégnée de sang. Les Hyades étaient prêtes à la protéger et à aller trouver le dragon pour le calmer. Quant à elle, elle chercha l'esprit de son frère d'armes et lui envoya, à lui aussi, une partie de son Onde.

"Endymion, le pilier tremble, le Conseil est là. Quoi que tu sois en train de faire, finis vite. Prends ma puissance si nécessaire."


[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2083-calypso-nymphe-des-hyades-ft
ArhanArhanArmure :
...
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMar 20 Avr - 23:04
L'intervention de Satine fut comme une étincelle qui enflamma dans le regard d'or d'Etrius les flammes d'une fureur surprenante. Il se sépara de sa garde pour fait quelques pas vers elle, ignorant pour un temps les fantômes qui s'agitaient toujours autour d'eux.

- S'il voulait des réponses, il n'avait qu'à venir me les demander! Mais non! Il préfère mettre en danger Atlantis par son inconscience! Encore et encore! Tout ça pour quoi? Préserver sa fierté?

- Et si tu faisais moins de chichis à propos des secrets de ta famille, tu serais allé le voir toi-même, Etrius! Arrête de faire ta tête de con maintenant, et trouve un moyen d'arrêter ça!

- ... S'il n'est pas trop tard. Séparez-le de sa Scale. Sinon... Il faudra le tuer. Il est devenu l'ancre du Triangle.

L'intervention de Calum O'Bannon avait ramené le Patriarche Tremere à la réalité. Mais les solutions qu'il offrait n'avaient pour l'instant rien d'encourageant. Cependant la pirate campait sur ses positions, et malgré ses tentatives, les Spectres restaient sourds à ses appels. Pires, alors qu'elle tentait d'atteindre leur psyché, elle ne sentait... Rien. Ces fantômes étaient vides. Ils n'avaient de trépassés que l'apparence. Leur nature était toute autre. Satine ne pouvait maitriser ce qu'elle ne pouvait appréhender.
Arhan reprenait sont avancée vers l'entrée du Pilier. Les choses s'enchainaient trop vite.

- Discuter des raisons de notre venue n'est clairement pas une priorité, à l'heure actuelle. Ecartez-vous. Je verrai de mes propres yeux ce que le Général Endymion est en train de faire.

Mais ce projet fut stoppé net par la protection mise en place par Satine, qui surpris l'assemblée en révélant son Cosmos. Son chant fit réagir autant les fantômes toujours pris de transe que les gardes sénatoriaux, qui se mirent en formation pour protéger leurs dirigeants. L'intervention de Calypso fut une surprise de plus que le Conseil n'avait vu venir. Le mur de glace qui s'éleva, barrant l'entrée à cette délégation, sépara les deux femmes du reste de ces personnages.
Pour un temps, elle ne purent entendre que des voix étouffées, des discussions entre les membres présents du Conseil. Tous en son sein ne semblaient pas du même avis sur la marche à suivre, mais il était difficile de distinguer la teneur de leur discussions dans le chaos ambiant. Finalement, une Onde incandescente s'éleva à l'extérieur, et la voix d'Arhan Sefirot retentit.

- Varuna! Réponds à mon appel!

Les conversations cessèrent. L'heure du Jugement était sur tous.

-------------------------------

Le grondement du Dragon se répand comme un écho dans ton crâne. Il sonne comme un rire moqueur.
Tu me résistes, ô mon petit capitaine?

Mais tu ne comprends rien. A cette puissance. A celle du Triangle. Alors tu peux te débattre, te protéger des crocs et des griffes de cette bête qui ne fait qu'un avec toi. Mais tu ne parviens pas à prendre l'ascendant. La bête millénaire connais le cœur des mortels. Le tien n'a pas de secret pour elle.
Mais c'est réciproque... Tu ressens ce que le Dragon ressens. Tu sais qu'il te déteste autant qu'il t'aime. Il veut te dominer, mais dans le même temps il ne peut accepter à ses côtés quelqu'un qui se laisserait dominer. Alors il rit de ta rébellion, il s'en délecte. Il n'en attendait pas moins de toi. Mais tu n'es pas prêt pour cette confrontation.

Ses crocs te percent à nouveau. Les souvenirs que tu as invoqué pour protéger ton être, il est en train de les mettre en lambeaux. Tu sens qu'il pourrait définitivement les détruire, mais au moment critique quelque chose l'en empêche. Une chaine de glace qui s'est refermé sur son cou. Une Onde qui n'est ni la tienne, ni la sienne, s'est immiscé dans votre combat. La Nymphe... D'autres chaines viennent retenir le Dragon, et avec la tempête née de ta propre vie que tu es en train de bruler, tu repousses enfin la Bête.
Le Dragon est exténué, tout comme toi. Il admet sa défaite. Pour cette fois.

Cesse donc de mettre ta vie en danger. Il va te montrer la vérité.
Et elle ne vaut pas la peine que tu risques la mort.

Tu es de retour devant les ruines de l'Arche brisée. Les nuages de poussière se dissipent autour de toi. Tu a repris ta véritable forme, celle du Dragon. Ton porteur n'est plus : son corps est redevenu poussière d'étoile par son exploit, et son âme ne fait plus qu'une avec la tienne. Il a réussi : le Triangle est fermé. Et tu es la porte. Sur ton buste, sa forme lui encore légèrement et finira par s'estomper.

Le frère d'arme de ton Général s'approche au milieu des débris. Les larmes coulent sur son visage. Il murmure les ultimes prières pour Alkaios. Il met genoux à terre devant toi et pose sa main sur tes écailles pour sentir la dernière étincelle de la vie de son ami disparaitre. Son regard est attiré par un éclat au sol. Il sort de la poussière un morceau d'orichalque. Un Triangle. La Clef. La Sirène et lui en seront les gardiens.
La vision s'efface à nouveau.

Vois-tu la vérité, à présent?
Le Dragon et son porteur. Le sang des Tremere. La Clef de la Sirène. Ils sont tous liés.
Ils sont sont le Triangle. Ils forment ses trois sommets. Sans eux, la porte ne peut être qu'entrouverte, comme elle l'est maintenant. Depuis que toi et le Dragon êtes liés, tu ne goutes là qu'à une infime partie de sa puissance. Il n'y a pas besoin de sacrifier ta vie, ô mon imbécile préféré! Tu cherches à fermer ce qui est déjà clos!
Et le Triangle n'a jamais été ouvert en plus de trois millénaires.
Pas une seule fois.

Alors si le Triangle n'a jamais été ouvert... Peut-il vraiment menacer Atlantis?
Cela, le Dragon te laisse le découvrir.

-------------------------------

De retour au Pilier, un instant de silence était passé depuis l'appel du Primus Sénateur. Au bout d'un moment, un sifflement aigue se fit entendre. Celui-ci semblait venir du ciel. Finalement, il y eut un choc. A l'extérieur, quelque chose s'était écrasé, pulvérisant la protection mise en place par Satine. Une vague de chaleur se répandit dans les lieux alors que l'Onde du Sefirot sembla brutalement augmenter. Une voix féminine hurla de l'autre côté de mur de glace un avertissement.

- Eloignez-vous du mur, vite!

Une poignée de secondes après ce cri de Kailani, le mur de glace érigé par Calypso fut soufflé par une immense langue de flamme qui traversa la salle du trône. La chaleur du telle qu'une partie du sol avait fondu. De la vapeur qui s'était répandue dans la pièce suite au choc thermique, Arhan finit par s'avancer à l'intérieur. Il portait dans la main une lance qui n'avait rien d'ordinaire.

Varunastra:
 

Semblait faite de pierre volcanique, cette arme possédait son propre Cosmos, une étincelle divine qui faisait écho à l'Onde brulante du Primus Sénateur. Alors que la lance semblait continuer à chauffer et à envelopper le Sefirot de son énergie, les yeux de ce dernier se tournèrent vers Satine. Derrière son masque, ses pupilles d'ordinaire de la couleur du jade brillaient comme deux soleils.

- Seul le Conseil sera juge des actions d'Endymion. S'il menace Atlantis, il sera arrêté, peu importe ses serments et ses motivations. Faites à nouveau obstruction et nous n'aurons aucune pitié.

- Rien de cela ne sera nécessaire, Arhan. Regardez autour de vous.

Dans la brèche créée par le Sénateur, le reste du Conseil et de sa garde avait suivi. Le vieux Calum O'Bannon, un peu chancelant sur sa canne mais toujours entier, avait bravé l'humeur du Primus pour lui faire remarquer une évidance. Autour d'eux, les fantômes cessaient progressivement de s'agiter. certains tombèrent dans un état léthargique, alors que d'autres commencèrent à se dissiper, comme des mirages.

Un peu plus loin, au pied du Pilier, l'Onde du Dragon des mers avait commencé à s'apaiser. A ses pieds, le triangle d'Or se brisait et perdait de sa puissance. Les échos de l'autre dimension ne s'en échappaient plus. Calypso put voir Endymion chanceler alors qu'il reprenait petit à petit connaissance. Son entrevue avec l'esprit de sa Scale était terminée. Et elle n'avait pas été sans conséquence.

Citation :
Endymion, tu es exténué après l'effort que tu viens d'effectuer. Tu subis une perte de stat de 500 dans chacune de tes jauges, que tu ne pourras récupérer qu'après la fin de ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NoahNoahArmure :
Général du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge900/900[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMer 21 Avr - 15:41
Quel est l’idiot qui a dit que ça n’existait pas les monstres ? Car honnêtement, en ce moment, je comprenais mieux pourquoi mon écaille m’avait averti des dangers qui planaient sur la cité !
J’étais en ce moment même en train d’assister à un tremblement de terre géant, couplé à des esprits et enfin finir par une lance venue du ciel qui crache des flammes a faire pâlir un dragon des contes !
J’avais besoin de revenir un peu en arrière pour bien comprendre tout ce qui se passait sous mes yeux.

Cela faisait pratiquement une semaine et quelques jours que j’étais revenu à Atlantis. J’avais eu une entrevue avec Dardanos, croisé certains de mes confrères ou consœurs et je m’occupais d’en apprendre davantage sur la situation à travers des dossiers, des archives et ce genre de choses. Les reconstructions du quartier battaient leurs pleins et avaient besoin de toute l’aide disponible, en plus de m’occuper de la nouvelle paperasse.
Puis un jour, des gardes vinrent me chercher sur l’ordre de Dardanos, il voulait que je l’accompagne pour se rendre au pilier de l’Atlantique Nord. Apparemment, il se tramait des choses là-bas qui requérait l’attention du nouveau Conseil et il estima que je devais être présent également. Je pris le temps d'enfiler mon armure avant de les rejoindre.
C’est ainsi que je suivis le cortège du nouveau conseil et leurs gardes avec à la tête le nouveau Primus Senator, Arhan Sefirot. Je ne savais pas encore quoi penser de lui, étant arrivé récemment, je ne pouvais avoir d’avis tranché sur le sujet, mais je me gardais bien de le dire. Beaucoup de choses étranges se passaient dans la cité actuellement.

C’est ainsi que j’arrivai avec eux au pilier, d’une marche assez basique que nous ne tardâmes pas à accélérer quand des tremblements se firent ressentir en direction de notre objectif. Des vagues de spectres jaillirent les uns après les autres sous mes yeux et l’accès était bloqué par des fidèles de mon confrère qui désiraient le protéger.
C’est ainsi que le nouveau Primus Senator nous révéla son visage sous le coup d’une pression intense et inattendu. Il n’hésita pas à révéler qu’il était prêt à tuer un des généraux pour calmer la situation. Je n’avais pas toutes les pièces en main, mais la solution était un peu extrême à mes yeux. Ce qui suivit m’interpella encore d’avantage, car par un appel, il fit arriver une lance magnifique mais diablement dangereuse. Si un avertissement n’était pas parvenu à temps, son pouvoir aurait non seulement détruit le mur de glace, mais aussi blessé ceux aux alentours, faisant fi de la destruction et des blessures que cela pouvait engendrer.

Toujours dans son tempérament brûlant causé par cette situation, il était prêt à en découdre avec quiconque se mettait sur son chemin. Je n’en revenais pas. Si l’Ancien ne lui avait pas fait remarquer que la situation se calmait qui sait jusqu’où, il aurait pu aller ? Si la situation continuait qu’aurait-il fait ? Aurait-il tué de ses mains un des gardiens de la sécurité d’Atlantis ? Je ne comprenais décidément rien à ce qui se tramait et cette histoire de Triangle, mais une chose était certaine, le Primus Senator venait de s’enflammer devant tout le monde. Je me demande ce que les autres vont en penser.

Je restai derrière, avançant en même temps que le conseil, restant silencieux, observant les prochains mouvements des deux camps, toujours sur le qui-vive. Au moins, la situation se calmait et permettrait peut-être de discuter avec plus de clarté. Chacun doit avoir ses raisons qui l’ont conduit à ces agissements.


Dernière édition par Noah le Mer 21 Avr - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2846-noah-general-du-kraken
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1650/1650[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1650/1650[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMer 21 Avr - 21:02
Dragon es-tu là ?






La colère. Satine pouvait la voir graviter dans les prunelles d’Étrius. Elle n’avait rien de feinte, s’apparentait-elle plus à de la frustration ? La pirate saurait le découvrir, plus tard. Si un plus tard arrivait.
Car la colère glissait et malgré les conseils délivrés par ce vieil O’Bannon, ils furent occultés pour qu’il ne reste qu’une sourde violence. Destructrice. Libérée par l’appel d’un danger imminent.
À la différence des membres du Conseil, la jeune rousse croyait en Endymion. Cet homme avait beau porter des étiquettes, des fruits pourris, des parcelles d’ombres, elle, nourrissait qu’un intérêt grandissant pour ce Général qui désirait la droiture et l’ordre. Tous ne croyaient pas en lui. Sauf peut-être ces deux femmes, bien résolues à faire barrière entre eux et le Dragon des Mers.

Satine eut un regard pour Calypso. Un fin sourire avait effleuré ses lèvres, rien qu’un instant. Elle la laissa essayer de réveiller Endymion tandis qu’elle, occupée tout à sa mélopée, à tenter d’apaiser les errements des spectres, sentit qu’une infime résonnance commençait à pulser. Autant de cœurs éthérés que la pirate s’efforçait de ramener à la raison. S’ils en étaient toutefois doués.

L’ordre d’Ahran fusa, et le silence se fit. Bouche close, la rousse se mit en position défensive. La seconde suivante, un bruit lui fit lever la tête, encore une autre et une voix féminine criait un appel à la prudence. Les yeux rubis de Satine s’écarquillèrent lorsque le mur de glace de la Nymphe éclata en mille morceaux, réduit à néant par un véritable cataclysme de flammes.

Ses mâchoires se crispèrent, elle pivota lestement sur le côté. Dans ce mouvement, l’ensorceleuse porta les mains vers le feu, en effleura l’essence.

Colère.

Elle jaillit en réponse à celle du Primus Senator, embrasa ses prunelles. Marchant au-devant du groupe, Satine reprit sa place initiale. Loin d’être inquiétée par l’élément qu’elle semblait elle-même manier, elle faisait danser entre ses doigts, quelques flammèches iridescentes.

Satine allait laisser libre cours à sa colère, gagnée par ce sentiment d’injustice. Des répliques bien senties au bord des lèvres, une nouvelle intervention de Calum la laissa
pantoise.
Suivant le mouvement, la Marina regarda les fantômes disparaître ou s’éteindre comme des bougies. Refermant ses doigts, la jeune femme fit mourir sa colère.

L’inquiétude paraît son visage, qu’une mimique douloureuse vient troubler. Le feu d’Arhan était plus puissant et avait laissé sa morsure au creux de ses paumes.

Voyant la troupe s’avancer, elle suivit, enfermée dans son silence. Sans s’en rendre compte, Satine s’était portée aux côtés du vieux Calum et d’un homme blond qu’elle n’avait jamais vu. Le Kraken ? Elle plissa les yeux.

« Merci… » grogna-t-elle à l’adresse du O’Bannon.

Et le silence se fit.




[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge900/900[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMer 21 Avr - 22:51
Le chat et le rat








Spoiler:
 

Merci...

Le mot murmuré mais empli de sincérité quitta mes lèvres alors que je m'abandonnais à l'épaule bienvenue de Calypso. Elle était forte, malgré son physique délicat, aussi je n'avais pas à chercher des ressources que je ne possédais plus afin de me donner une contenance.
Ce connard de dragon ne m'avait pas loupé... Vieille carne, va... Tu fais chier, avec ton caractère aussi pourri que le mien...
Le teint cireux, les yeux cernés de sombre et du sang coulant de mes lèvres, j’observais le spectacle pour le moins atypique qui se présentait devant moi.
Mais que foutait donc toute cette troupe ici ?! Ils étaient tous là. Les membres du Conseil : Etrius, Arhan, Calum et les autres. Quelle belle brochette pour mon humble personne. Mais l'heure n'était pas à la plaisanterie. J'ouvris la bouche pour parler, mais un hoquet de douleur m'échappa, m'obligeant à poser une main tremblante sur mon torse. Sur mon écaille. Mais cette faiblesse temporaire ne survécu pas à l'assaut de ma fierté de général.
Aussi, je serrais les dents et me redressais, tout en gardant une main prudente sur l'épaule de la nymphe loyale.

Primus Senator... Nobles Sénateurs du Conseil... Pardonnez mon apparence négligée... J'aurais préféré vous accueillir dans mon domaine en d'autres circonstances...

Le Endymion d'il y a quelques jours se serait montré impertinent, arrogant, menaçant peut être. Mais j'avais fait une promesse au vieux Calum. Et je la tiendrais, quelque soit le prix que devait en souffrir mon ego.
Plus sérieux que jamais, ce fut sur Arhan que mon regard se posa. Quelle colère, quelle fureur chez cet homme au pouvoir si fragile... Notre ressemblance me frappa de plein fouet. Dévoiler ainsi son manque de maîtrise devant ses pairs pouvait lui causer du tort. Je tentais donc de l'apaiser.

Rassurez-vous, Primus Senator, je n'ai actuellement ni l'intention, ni les ressources pour me soustraire à une éventuelle décision du conseil à mon encontre. Mais je vous demande de considérer les faits dont vous venez d'être spectateurs... Le triangle des Bermudes est stabilisé, et toute menace liée à son influence est écartée. J'ai accompli une fois encore mon devoir de général de l'Atlantique Nord... Toutefois, cette expérience a été fort enrichissante... Et je vais profiter de la chance unique de pouvoir m'adresser à vos éminentes personnes en même temps. Car une catastrophe a été évitée de peu.

Je n'avais pas le temps d'analyser dans les détails la vision du passé et mon échange avec cette tête de con de dragon. Les questions que je me posais gagneraient à être dévoilé au grand jour, afin que chaque politicien puisse en tirer ses propres conclusions.
Les faits parleraient davantage que les paroles creuses. Et ce fut le regard impénétrable et sévère du protecteur des lieux qui se posa sur Etrius Trémère.

Patriarche... Votre présence face à moi et vos pairs ne pouvait tomber plus à propos... Lors de notre dernière rencontre, vous vous étiez moqué de mon ignorance concernant la nature du Triangle des Bermudes. Or, je suis heureux de vous annoncer que j'ai résolu ce manquement... Ce qui me laisse dubitatif concernant les causes réelles de son ouverture partielle.

J'embrassais alors le reste de l'assemblée, afin de ne froisser aucun des sénateurs présents. Ils seraient ainsi tous et toutes pris à témoin.

L'arche des Bermudes est une porte menant à une dimension riche d'un savoir universel. Une infinité de possibilités... L'accès aux Mondes qui furent et qui seront... Le souci étant que le passage est à double sens. L'ouvrir reviendrait donc à faire peser un danger terrible non seulement sur Atlantis, mais plus encore sur l'ensemble de notre réalité. Et sans surprise, le porteur de mon écaille est le gardien de cette frontière... Sans pour autant être capable de l'ouvrir par ses seuls moyens.

Inutile d'en révéler davantage sur le fonctionnement du triangle d'or. Ce secret resterait le mien jusqu'à la mort. Pour le bien des personnes présentes.

Or, quelqu'un a délibérément fragilisé le sceau bloquant le passage. Vous avez pu être témoin des dommages causés par un seul entrebâillement de la porte, avant que je ne la referme... Le responsable devait donc avoir un mobile, la connaissance suffisante de la nature du triangle et de ce qu'il dissimule, l'une des clés permettant de l'ouvrir et l'opportunité de le faire... En mon absence.

Car avant mon départ pour Camelot, aucune anomalie n'avait été décelée. Et cela n'avait probablement rien d'un hasard.

Avant qu'on ne remette ma parole en doute, je vous prierais de vous rappeler mon parcours et ma réputation sulfureuse. Je ne suis pas un homme ambitieux politiquement ou avide de pouvoir, je pense que vous serez tous d'accord pour l'admettre. Je n'avais donc aucune raison pour mettre en péril nos vies. En outre, j'ai une famille et des amis qui me sont chers, ici, à Atlantis... Pourquoi les aurais-je mis sciemment en danger ? Surtout après avoir dédié mon existence à guerroyer au service de notre cité. Mes faits d'armes parlent d'eux mêmes... Pour finir... Je dispose bel et bien d'une partie de la clé, via mon écaille, mais pas du savoir nécessaire pour l'utiliser. Jusqu'à aujourd'hui, grâce à ma communication avec l'âme du dragon des mers. De plus... Le Triangle a commencé à montrer des signes de faiblesse durant mon séjour à Camelot. Or, vous l'avez vu de vos yeux, le meilleur endroit pour interagir avec sa structure, c'est au pied de mon pilier. Laissé sans défense, durant de longues semaines...

Admettre min ignorance face à l'élite d'Atlantis me restait en travers de la gorge, mais l'humilité était nécessaire au vu des circonstances. Mon ego blessé s'en remettrait... Ou pas.

Je me tourne donc vers l'honorable Etrius Trémère... Patriarche... Vous êtes de l'avis de tous, l'érudit le plus aguerri d'Atlantis. A votre avis... Qui d'autre que votre respectable personne pourrait posséder un savoir aussi aiguisé concernant le triangle des Bermudes et les trésors de l'intellect qu'il peut offrir ? Si j'avais l'esprit suspicieux, je dirais que pour un sage de votre acabit, d'autant plus au crépuscule de sa vie, la perspective d'obtenir l'accès à un univers de telles connaissances serait un mobile assez tentant pour égorger fils et filles... Qui d'autre pourrait nourrir une telle passion ? En mon absence, vous aviez même l'occasion idéale d'user de la partie de la clé en votre possession... Je n'ose imaginer les ravages produits si l'homme que nous recherchons s'était emparé de mon écaille, en plus de posséder le sang de votre famille, intimement lié à la protection occulte qui protège le triangle... Cela me chagrine, mais vous disposiez du savoir, d'une partie de la clé, de l'opportunité et du mobile pour ouvrir le triangle d'or... Fort heureusement, vous n'avez jamais tenté de dérober ma Scale en me dénigrant auprès de vos pairs ou en me l'arrachant de force, n'est-ce-pas ?

L'ironie dégoulina de la neutralité de bon aloi que j'adoptais en façade. Pas besoin de se montrer véhément ou agressif. Les paroles seraient bien plus fatales qu'un éclat de cosmos. Voilà donc à quoi jouaient nos sénateurs sur leurs propres champs de bataille...

Me faire porter la responsabilité de l'instabilité de l'arche aurait été une stratégie idéale pour se débarrasser à la fois du gardien, mais aussi pour s'emparer de la clé en sa possession... Et bien entendu, les failles qui se seraient multipliées après ma disparition auraient également été mises sur mon dos... Je me demande quel esprit retors aurait pu concevoir une telle manigance ?

Deux yeux impitoyables se plantèrent dans ceux du vieillard, empêtrés dans des secrets de plus en plus louches...

Eclairez-nous donc de votre lanterne, Etrius Trémère... Qui d'autre que vous aurait eu les moyens de fragiliser le triangle de la sorte ?

Une phrase de Calum me revint aussitôt en mémoire.
Le chat venait-il d'acculer le rat ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr En ligne
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1050/1050[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge850/850[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyJeu 22 Avr - 10:49
Pendant quelques minutes, Calypso avait vécu la situation à travers ses pouvoirs, sans plus avoir de prise sur le monde autour. L'un de ses murs avait, sans son soutien, mi-explosé mi-fondu sous l'assaut d'une flamme violente et rageuse. Le pilier avait grondé sous sa paume mais tenu bon, de même que la partie de la voûte qu'il soutenait. Et à côté d'elle, sans qu'elle pût vraiment entrer dans la vision à son tour, elle avait partagé la communion d'un Endymion consumant ses forces.

L'instant d'après, ils revenaient tous deux à la réalité, le calme retrouvé parmi les fantômes et sous la terre. La Toreador accueillit le remerciement d'un simple hochement de tête puis passa une main sur le visage du pirate pour le rafraîchir d'un peu d'eau. Ils en reparleraient sans doute, pour le moment il fallait gérer une priorité beaucoup plus pressante. Elle le laissa donc prendre appui sur elle et demeura silencieuse. Celui-là était son combat, son allégeance à Atlantis. Il devait prouver en personne sa bonne foi, même s'il se doutait du soutien des deux femmes Éveillées.
Ses propos en surprirent plus d'un, tant l'accusation envers le Patriarche était insistante et caractérisée. Le vieil homme allait devoir faire preuve d'éloquence pour se sortir de ce nouveau rebondissement, car on connaissait le petit différend qui avait eu lieu entre Endymion et lui auparavant, mais qui semblait bien plus précis cette fois-ci.

Gardant l'oreille sur cette nouvelle joute verbale engagée, l'Arkantea déporta tout de même une partie de son attention sur d'autres choses. D'une part son œil aiguisé d'archère n'avait pas manqué l’Écaille du Kraken. Cela allégeait quelque part les soupçons qui accompagnaient la disparition de Deukalyion, sans complètement le laver de tout reproche. Mais surtout, que faisait-il avec le Conseil ?

Et surtout, Arhan. La lance, partant de l'Indien... C'est comme si on avait taillé le rôle de l'assassin d'Atlantis pour lui, sauf que son intervention devenait bien trop évidente avec ce coup d'éclat. Quelqu'un voulait le faire accuser ? Ou alors justement il agissait de façon ouverte et spontanée pour faire oublier une facette plus méthodique et calculatrice de sa personne ? Il n'avait pas hésité une seule seconde à risquer les vies des personnes derrière le mur de glace, de la même manière que la première réaction du vieux Tremere avait été de condamner le doyen Marina à la déchéance ou même la mort.

***C'est donc ainsi que le Conseil procède ? La capitulation ou la mort. Il est hors de question de remettre l'Amirauté entre les mains.***

Qu'est-ce que le Conseil était venu faire ici en premier lieu ? Ils étaient trop nombreux pour qu'il s'agisse d'une coïncidence. Surtout qu'il y avait là deux des sénateurs assignés aux Piliers les plus éloignés de celui de l'Atlantique Nord. Si le Sefirot pouvait se déplacer rapidement grâce à son Onde, ce n'était pas le cas de la Tangaroa selon ce que Calypso en savait.



[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2083-calypso-nymphe-des-hyades-ft
ArhanArhanArmure :
...
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyMer 28 Avr - 20:51
La situation demeurait tendue. Même si la crise semblait avoir été écartée, les différentes personnes présentes étaient toujours sur le qui-vive. Le moindre souffle de vent aurait pu être suffisant pour raviver les flammes de la discorde. Bien peu, dans ces circonstances, remarquèrent l'approche du nouveau porteur de la Scale du Kraken. Il n'y eut guère que Dardanos pour lui adresser un regard et un signe de tête, pour luis signifier qu'il était heureux de le voir. Mieux valait pour lui qu'il assiste à ce qui allait suivre. A côté d'eux, le vieil O'Bannon, Calum, soupira d'un air fatigué. Il leva les yeux vers la grande rousse qui lui avait adressé un bien timide remerciement.

- Ne me remercie pas encore, fillette. Les complications ne font que commencer.

Le groupe du Conseil et des Marinas s'avança pour aller vers le Pilier, à la rencontre du Dragon des Mers et de la Nymphe. L'état d'Endymion, lorsqu'ils le découvrirent, sembla surprendre la plupart d'entre eux. Et les paroles qui suivirent les pris encore plus de court. Cela ne correspondait pas vraiment à l'image que les Conseillers avaient de cet homme à la réputation sulfureuse. A part le vieux Calum qui, sous sa barbe, ne put réprimer un sourire. Le petit bâtard apprenait!

Alors que l'assemblée se retint d'interrompre le Général pendant son discours, l'un deux se détourna cependant du Dragon des Mers pour sonder les ombres. Le Cosmos de Rodolpho Marsyne s'éleva légèrement, comme une petite brise. Ses yeux d'améthyste s'illuminèrent de mille étoiles et se fixèrent finalement sur un point que la plupart des personnes présentes avaient oublié. Calypso pu voir ces deux prunelles se river sur elle, et une légère aura brillante l'entourer pour la dévoiler. Dans sa tête, la voix télépathique d'un jeune homme lui murmura des mots qu'elle seule pouvait entendre.

* Restez dans la lumière, dame Toréador Arkantéa. Le moment n'est pas aux gestes pouvant éveiller la suspicion. *

Spoiler:
 

Personne ne sembla remarquer ce discret échange. Arhan avait brièvement tourné la tête vers se second, mais un simple hochement de la part de Rodolfo le rassurèrent. Il se reconcentra sur les informations que le Dragon des mers était en train de livrer à l'assemblée. Ce dernier avait visiblement visé juste : au moment où il évoqua l'éventualité qu'Etrius l'ait dénigré pour s'emparer de sa Scale, le masque de fer du Primus Sénateur se tourna lentement vers le Patriarche Tremere. Celui-ci tachait de garder sa contenance, mais les articulations de sa mâchoire commençaient à blanchir à force de serrer les dents. Lorsqu'Endymion acheva ses révélations, un instant de silence passa, avant qu'Arhan Sefirot se tourne vers le principal intéressé. Dans sa main, le métal de sa mystérieuse lance avait refroidis, mais sa flamme, toujours couvait.

- Ce sont des des accusations graves, Général Endymion. Cependant je dois avouer que je suis curieux, moi aussi, d'entendre vos justifications, Etrius. Il est certain que dernièrement les évènements ont été des plus... arrangeants pour vous. Comme le fait de nous inviter tous, ici, à cette heure, pour nous montrer le résultat de vos recherches. Juste au moment de cette crise... Vous nous avez été d'une grande aide, Seigneur Patriarche, mais je ne tolèrerai pas que vous détourniez les moyens du Conseil pour servir vos ambitions personnelles. Alors parlez. Et parlez bien.

- Vous me blessez en prêtant autant foi à la parole de cet homme, Arhan... Sa méprise de ce qu'il sait, ou pense savoir, le pousse à émettre ces accusations dénuées de tout fondement. Mais soit. Si ce sont des explications que vous voulez tous, je vais vous les donner.

Le Patriarche de la famille Tremere était dans une situation délicate. Avec des accusations aussi lourdes suspendues au-dessus de son crâne et les regards de toute cette assemblée dans son dos, il ne pouvait plus faire le fier. Quelques gouttes de sueur perlaient sur son front. Cependant, de la colère se décelait encore au fond de son regard doré. Il ne laisserait pas les choses se terminer ainsi. Etrius s'écarta du Primus pour faire un pas dans la direction d'Endymion.

- Tout d'abord, Endymion, laissez-moi mettre une chose au clair! Vous vous défendez de toute ambition politique ou de volonté de nuire à Atlantis... Mais cela ne vous a jamais été reproché. J'ai toujours soutenu, devant le Conseil et devant le Régent, que vous étiez une menace malgré vous. Par votre manque de discipline. Par votre ignorance. Il n'y a pas toujours besoin d'un motif pour engendrer le chaos. Certaine personne en sont une source par leur seule existence. Et je ne pense pas me tromper en disant que vous appartenez à cette catégorie! Bref, rien ce de que vous avez dis ne vous lave du moindre soupçon, et certainement pas de votre responsabilité dans cette affaire.

Un nouveau pas dans la direction du Dragon. Le tremblement dans la voix du vieux patricien s'était assez vite envolée, balayée par la rancoeur et la rage qu'Etrius entretenait à l'endroit du vétéran des Marinas. Il le pointa d'un doigt accusateur.

- Ensuite, concernant le Triangle des Bermudes... J'ignore ce que vous avez vu, ou ce que vous avez pu apprendre, mais j'ai dédié ma vie à l'étude et la compréhension de ce pouvoir laissé aux générations futures par mes ancêtres. Vous êtes bien loin d'en comprendre la véritable nature. Alors gardez-vous de faire des jugements hâtifs! Ce Triangle est une ancienne Arche, construite sur le même principe que celles que nous connaissons et qui relient Atlantis à la Surface. Comme vous avez dis, elle mène à un espace entre les dimensions, d'où il serait en théorie possible d'atteindre d'autres mondes... Mais elle a été scellée il y a fort longtemps, et de mémoire d'Atlante seul le Général du Dragon des mers a été capable de manipuler, à petite échelle, sa puissance. Il n'y a pas d'autres "clés", quoi que vous ayez entendu par là.

Le Sénateur s'accorda un bref silence pour reprendre son souffle. Mais il ne tarda pas à reprendre.

- Vous semblez me penser capable d'agir sur le Triangle pour assouvir mes desseins. C'est votre première erreur! Mes seules connaissances ne suffiront jamais à faire plus qu'observer et théoriser la puissance de l'Hyperdimension. Je ne suis pas comme vous, je ne maitrise pas l'Onde. Sans elle, il m'est impossible d'interagir de quelque manière que ce soit avec le Triangle des Bermudes. Vous semblez également persuadé que quelque chose a été fait au Triangle pendant votre absence pour provoquer l'instabilité de la voute océanique. C'est, là encore, une erreur! Les observations de l'instabilité prédatent votre départ. J'avais déjà fait des rapports à Orphéus, qui les a ignoré. Il est même probable que l'origine de cette singularité remontent à l'année dernière... Mais qu'il n'y avait alors personne pour en observer les signes. Ce n'est là qu'une théorie de ma part, mais je pense que cette instabilité est apparue progressivement, jusqu'à ne devenir visible que récemment.

Etrius fit quelque pas sur le côté, observant Endymion, puis détournant la tête vers le reste de l'assemblée. Il n'y avait pas de doute dans ses paroles. Malgré que sa légitimité ait été mise en doute, le Patriarche s'accrochait à sa conviction.

- Lorsque j'ai observé les signes de l'instabilité de la voute, j'en ai recherché la cause. Les Piliers nous ont toujours protégé, même alors que nous ennemis nous attaquaient, alors pourquoi vaciller maintenant? J'ai trouvé la solution dans les instruments d'observation de ma famille. J'ai compris que cela venait du Triangle des Bermudes. Mais pourquoi se réveillait-il maintenant, après des millénaires où il était resté fermé? La réponse m'a semblé évidente. A cause de vous, Endymion.

Le vieil homme, qui s'adressait alors à tout le groupe, se retourna et alors un doigt accusateur vers le Général du Dragon des Mers.

- Le porteur de la Scale du Dragon des Mers est lié au Triangle. Il peut en tirer du pouvoir, voir l'ouvrir brièvement... Mais c'est une liaison allant dans les deux sens. Son caractère peut influer sur le Triangle, sur son état. C'est là la raison pourquoi le Général de l'Atlantique Nord a toujours été un exemple de discipline pour ses pairs. Par sa volonté de fer et sa maitrise de soi, il devait s'assurer que son état mental ne viendrait pas déstabiliser le Triangle des Bermudes... Mais vous ne correspondez pas vraiment à ce profil, n'est-ce pas?

Ces derniers mots furent portés par une voix aux relents de revanche. En s'approchant du Général, et en plantant son regard dans le sien, il laissa couler le venin de plusieurs années de rancune silencieuse envers celui qui s'était montré indigne de l'habit qu'il portait.

- Vous êtes la proie de vos émotions les plus vives. Vous les laissez vous guider, parfois en allant jusqu'à vous abandonner aux vices les plus ignobles. Votre vie a été une tempête, Endymion. Mais vous l'avez laissé vous emporter plutôt que de vous tenir droit et de l'endurer. Et tout cela trouve un écho dans le Triangle! Voilà pourquoi je suis venu ici, vérifier si les dégâts de la voute étaient plus importants qu'ailleurs! Pour avoir des preuves que vous étiez la source! Voilà pourquoi j'ai demandé à Orpheus, Arhan et Emrys de vous séparer de votre Scale. Mais aucun n'a pris les mesures qui s'imposaient... Car tant que vous serez ainsi, et tant que vous la porterez, l'état du Triangle ne pourra jamais véritablement s'améliorer. Ce qu'il s'est passé aujourd'hui n'est qu'une preuve de plus : vous avez pu refermer le Triangle, mais se serait-il seulement ouvert si vous n'aviez pas commis l'imprudence de communiquer sans précaution avec votre Scale? Pouvez-vous garantir que cela ne se reproduira pas?

Le Patriarche de la maison Tremere en avait terminé. Il souffla, recula, et reprit sa respiration, laissant à chacun le temps de pondérer ses affirmations. Cependant, il y avait dans els lieux une tête de mule qui ne l'entendait pas de cette oreille. Le son d'une canne claqua sur le sol de la demeure du Dragon des Mers. Les visages se tournèrent vers Calum O'Bannon, qui avait l'air assez mécontent de tout ceci.

- Et le fait de demander à récupérer la Scale du Dragon des Mers? Ces pylônes que vous avez installé en les sortant de ton cul? Le fait que tu nous as invité ici pile à cette heure-ci? Je veux bien croire que les Moires ont parfois leurs petits chouchous, mais le destin semble te sourire un peu trop dernièrement, vieille canaille.

- Je voulais étudier la Scale et la sceller temporairement afin de m'assurer que le Triangle puisse se stabiliser. Vous conviendrez que, au regard de mes théories, c'était la seule solution qui s'imposait. Pour les pylônes, un de mes ancêtres avait déjà développé un prototype. Je n'ai eu qu'à le reproduire. Ils n'agissent d'ailleurs pas sur le Triangle, mais visent à renforcer les Piliers. Ce n'est qu'une solution temporaire. Et lorsque je vous ai invité aujourd'hui, c'était pour vous prouver leur efficacité. Je n'étais pas le moins du monde au courant de ce que le Général Endymion s'apprêtait à faire. Sinon croyez bien que je l'en aurais empêché.

C'était avec une certaine lassitude qu'Etrius avait répondu à l'inquisition du doyen des O'Bannon. Sa version des faits, à présent exposée au jugement de tous, n'expliquait toujours pas tout. Mais il demeurait difficile de démentir un homme certain de sa science et de son droit comme le chef d'une des huit familles patriciennes.

Le premier à réagir à l'issue de ce long exposé fut le Primus Sénateur. Il prit l'initiative de s'avancer pour séparer le Général du Dragon des mers et le Patriarche Tremere par sa lance et sa personne. En les regardant tour à tour avec ses yeux émeraudes scellés derrière son masque de fer, il s'adressa à tous deux.

- Ce que je retire de tout ceci, c'est que autant Endymion que vous, Etrius, jouez avec une puissance immense que vous peinez à vraiment comprendre. Vous, Général, vous ne connaissez le Triangle qu'à travers votre instinct et votre lien avec le Dragon des Mers. Vous, Etrius, vous vous basez sur vos recherches et l'héritage de la famille Tremere, mais vous m'aviez avoué que beaucoup de ces connaissances ont été perdus au cours des siècles, et que l'essentiel de votre travail n'était que théorique.

Aucun des argumentaires des deux hommes n'était sans faille. Et face au débat sans fin que pouvait engendrer un cas comme celui-ci, où les paroles de deux hommes d'honneur étaient confrontées, Arhan rappela à chacun la réalité de la menace qui pesait sur tous.

- L'instabilité de la voute, elle, est bien réelle, tout comme le danger qu'elle fait courir sur Atlantis. Nous n'avons pas le loisir de débattre éternellement. Des mesures doivent être prises.

Peu importait, au final, de savoir qui était en tort dans cette affaire. Seule devait compter la sécurité du peuple atlante. Et puisqu'il n'était pour l'heure impossible de départager Endymion et Etrius, une seule solution s'imposait. Une qui ne pourrait satisfaire ni l'un, ni l'autre, mais qui serait la meilleure pour Atlantis.
Arhan se tourna tout d'abord vers le Patriarche Tremere.

- Patriarche Etrius, vous allez suspendre vos travaux aux différents Piliers le temps que Rodolpho Marsyne se livre à une enquête. Nous vous avions donné l'autorisation de conduire vos expériences afin de prouver vos théories comme quoi l'instabilité de la voute océanique était liée à celle du Triangle, mais s'il apparait que vous avez outrepassé ce mandat, ou que vous avez manipuler les faits pour qu'ils soient à votre avantage, ce ne sera pas sans conséquences. A l'inverse, si ce que vous nous avez présenté par le passé est vérifié, vos projets pourront reprendre.

- ... Primus Sénateur, si vous interrompez mes efforts et que la situation de la voute s'aggrave, il sera trop tard pour faire quoi que ce soit! Si vous agissez ainsi, vous allez tous nous condamner!

- Sauf si la source hypothétique du problème est également écartée durant cette période.

Se détournant du patricien dont l'inquiétude et la détresse étaient évidente sur son visage, le Primus Senateur se retourna ensuite vers Endymion et explicita ses dernières paroles.

- Général Endymion, vous devez également comprendre que les théories du Patriarche ne peuvent être ignorées. Si vous êtes effectivement la source de ces perturbations, il nous faut trouver une solution à cela. Rien ne dis en effet que vous parviendrez à refermer la prochaine brèche qui se présentera, si un tel accident venait à se reproduire. C'est pourquoi je vous propose de vous placer volontairement en isolation. La force de la prison d'Atlantis, renforcée par les sceaux de Poséidon, devrait pouvoir nullifier les effets du Triangle.

- Si je puis me permettre... Primus Sénateur, cette solution me semble quelque peu disproportionnée. La théorie d'Etrius, c'est que la cause de tout ce bordel vient du fait qu'Endymion porte la Scale du Dragon des Mers. Ca serait quand même bien plus simple de les séparer temporairement que de les foutre tous les deux dans la prison, non? La bonne volonté du Général ici présent n'a jamais été remise en question, même par l'autre Tremere, après tout. Pas besoin d'en arriver à des extrêmes!

Dans le dos d'Arhan, Calum O'Bannon venait à nouveau de vaire irruption dans la conversation. Il s'était avancé pour se planter devant Arhan, qui le considéra un instant. Ce face à face semblait des plus étrange : le vieil homme appuyé sur sa canne en bois, face à l'imposant homme au masque de fer qui tenait une lance divine à la main. Mais le doyen ne vacilla pas, conservant son flegme face au Primus Senateur. Celui-ci poussa finalement un soupir audible.

- ... Vous êtes bien bavard, aujourd'hui, Calum. Si seulement vous faisiez preuve d'autant de sagacité lors de nos réunions, cette crise ne serait peut-être déjà plus qu'un mauvais souvenir... Cette solution vous semble-t-elle envisageable, Général Endymion? Si vous acceptez de vous séparer pour un temps de votre écaille, nous pourrons lui apposer un sceau contenant la puissance de Poséidon pour la placer en sommeil. Vous avez ma parole que celle-ci sera gardée et surveillée à tout instant, et que personne ne pourra s'en approcher sans votre aval. Il faudrait la placer dans un autre domaine... Je pourrais en assurer la garde au Pilier de l'Indien, mais je suppose que la confier au Régent est également une possibilité, si vous le souhaitez. Qu'en dites-vous?

Arhan s'était de nouveau tourné vers le Général du Dragon des mers. Contrairement à son habitude, il n'exigeait pas. Il proposait une issue, une porte de sortie à cette situation pour le moins explosive. Mais ce geste serait-il suffisant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NoahNoahArmure :
Général du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge900/900[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyVen 30 Avr - 11:03
Bien peu avait remarqué ma présence et honnêtement, c’était bien mieux comme ça. Au moins, si la situation venait à dégénérer que ce soit dans un camp ou l’autre, je pourrais intervenir. Dardanos, une jeune fille rousse ainsi qu'une demoiselle aux cheveux d'albâtre étaient les seuls à m’avoir remarqué.
La cité était certes dans un jeu politique, mais c’était surprenant qu’on en soit arrivé à de tels extrêmes. Les accusations et les défenses fusèrent, comme les explications sur les travaux de chacun.
En tout cas, le vieillard était on ne peut plus loquace, il avait traduit avec facilité mes pensées, enfin surtout pour la solution proposée pour contenter tout le monde que simplement envoyer au trou Endymion.

Il m’avait parlé qu’il voulait rentrer en communication, et même expliqué comment, mais je ne pensais pas que ce serait jusque-là. Je devrais réfléchir à une autre alternative pour rentrer en contact avec mon écaille. Celle-ci était trop dangereuse.
Quant au Primus Senator, il n’avait pas l’air méchant ou vouloir la destruction de la cité ou que sais-je encore. Il me sembla honnête sur le coup à vouloir trouver une solution, seul truc, c’est qu’il était trop extrême dans ses solutions. Je commençais à mieux comprendre les paroles de Dardanos, certes, il veut le bien de la cité, malheureusement ce n’est pas avec de telles solutions qu’il aura le soutien de qui que ce soit parmi les généraux.

Si ce pilier mettait bel et bien en danger la voûte océanique, alors oui, des mesures doivent être prises. Malheureusement, les ombres s’agitent toujours et je distingue presque des fils de marionnettistes sur cette scène. Ils l’ont très bien dit, tout est parfait, beaucoup trop parfait. Endymion était loin de vouloir du mal à la cité, pour l’heure, c’est plutôt ce Tremere qui m’inquiète, que cachait sa réelle inquiétude ? Seraient-ce ses plans qui tombent à l’eau ou il s’inquiète vraiment de ce qui pourrait arriver dans le futur ?
Tant de questions et si peu de réponses, encore une fois.

Cependant séparer un général de son écaille revenait aussi à fragiliser pendant un temps la protection de la cité. Aucune solution n’était bonne, pourtant, il fallait en prendre une.
Je m’avançais et m’apprêtais sûrement à faire ma première erreur, mais je devais quelque part intervenir et apporter une troisième option.

« Je pourrais apporter une troisième voie également. Je me présente, Noah, général du Kraken. Si confier au Primus Senator ou au régent ne convient pas, je peux suggérer mon pilier comme terrain neutre. En effet au pilier de l’Arctique se trouve Dardanos, membre de ce Conseil, ainsi que moi-même, général. Cela en fait un parfait endroit qui ne sera influencé par aucun parti. Vous pourrez mettre les systèmes de défense ou la garde que vous souhaitez et peut-être ainsi arriver à une solution pour contenter tout le monde. »

Même si j’affichais une parfaite résolution et que je ne tremblais pas, je ne pouvais m’empêcher d’entendre comme un clic, comme si en mettant mon pied dans ce jeu politique, j’avais enclenché des engrenages lors de l’arrivée d’un nouveau joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2846-noah-general-du-kraken
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1650/1650[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1650/1650[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyVen 30 Avr - 20:12
Dragon es-tu là ?




Non, l’heure n’était pas aux remerciements hâtifs. Le retour au calme restait tout relatif et Satine porta son attention entière sur Endymion. Celui-ci paraissait émerger lentement, avec beaucoup de difficulté, perclus de douleur. Calypso offrait une épaule sur-laquelle il s’appuya. Quant à sa « Seconde », elle poursuivit sa progression sans trop s’éloigner du vieil O’Bannon, de Dardanos et le nouveau Kraken.
Sur ses deux pieds, le Général du Dragon des Mers surprit l’assemblée d’une diatribe enflammée et tout de même argumentée. Ciblée sur Étrius, ce dernier ne manqua pas d’y réagir et Satine dissimula son amusement derrière une expression sévère. Une véritable joute verbale s’ouvrait entre les deux protagonistes, ponctuée par le soutien de Calum et l’intervention du Primus Senator, piqué au vif.
La rousse retenait son souffle tout du long, gratifiant de temps à autre un regard complice avec Endymion. Il était parvenu à ébranler Ahran, au moins suffisamment pour mettre en évidence un doute au sujet du travail d’Étrius.

Un compromis. Voilà vers quoi tendait la fin de ce combat. Un compromis bien lourd à payer pour le Général du Dragon des mers. La mâchoire de Satine se crispa d’indignation. À ses yeux, cette proposition n’avait rien d’équitable ! Prête à y réagir, un autre Général la devança. Le prénommé Noah offrit une tout autre alternative qui avait le mérite d’être entendue et offrait une porte de sortie bien meilleure que celle du Primus Senator.

Et qui arrangeait les affaires des révoltés -probablement plus pour Satine, d’ailleurs- et leurs propres visées. Cela offrait un double avantage non négligeable : d’abord, parce que se rendre à son Pilier serait sans doute plus aisé pour elle et ensuite, car Dardanos jouerait l’intermédiaire entre « l’Amirauté » et le Conseil. Et Satine O’Bannon savait ce vers quoi le Bjoarner tendait.

Elle ravala donc ses remarques et garda ses pensées pour elle. Parfois, la meilleure des réponses résidait dans le silence.

Et le double jeu.

Ses yeux rubis glissèrent vers la silhouette du Patriarche Tremere. Sa prochaine manœuvre ne serait pas celle de poursuivre un assassin, mais de remplir le rôle d’Éa Tremere, unique héritière de la Famille sur qui repose de légers espoirs paternels.
Il va sans dire que la pirate était curieuse de voir la réaction d’Étrius quand il se retrouvera dans l’intimité de sa demeure.

Satine ne devait pas perdre cette opportunité. Mais elle devait d’abord dissimuler cette brûlure à la main qui pourrait la trahir…





[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge900/900[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1500/1500[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyJeu 6 Mai - 19:16
Décision









Les dés en étaient jetés.
Face à mes accusations, Etrius laissa apparaitre toute sa haine à mon égard, défendant bec et ongle son comportement louche, ainsi que ses théories. Je le laissais parler sans l'interrompre, attendant de jeter une lumière crue sur une faille dans son argumentaire.
La sentence du Primus Senator tomba alors, sous la forme d'une proposition au tranchant émoussé par l'intervention de Calum.
Mais comment pouvais-je refuser sans me rendre suspect ? Le piège menaçait de se refermer sur moi.
Tout à fait calme, tant je me régalais de ma contre-offensive verbale, je plongeais mon regard dans celui du patriarche Trémère.

Sauf votre respect, Sénateur, vous confondez visiblement instabilité et rigidité morale... Que ma réputation sulfureuse et mon caractère avide des plaisirs de la vie ne collent pas avec votre définition de la décence, je peux le comprendre. Mais... Dois-je rappeler à un érudit de votre acabit que les Olympiens eux-même, ainsi que Poséidon, ne sont pas connus pour avoir été des modèles de retenue et de chasteté ? Si on suit votre logique, qualifierez-vous notre seigneur... d'instable ? Allons... Vos préjugés et valeurs morales rigoristes ne fausseraient-elles pas votre jugement ?

Un léger sourire.

En outre... Vous misez tout votre argumentaire sur une donnée erronée. Et j'oppose à vos paroles, des faits et des actes. Mes faits d'armes, ma longévité, la reconnaissance de Poséidon à travers mon écaille et ma nomination en tant que chevalier de la table ronde de Camelot vont-elles de pair avec l'image que vous dépeignez de moi ? Sans discipline, aurais-je survécu et brillé aussi longtemps ? J'en doute. Mais je suppose que le fait de ne pas être issu de votre lignée, fais peser sur moi un préjugé d'office. Autre erreur... Vous basez votre assurance sur des connaissances purement théoriques. Vous jetez à notre visage des données que nous ne pouvons vérifier. Mais moi... J'ai assisté à la conception de l'arche des Bermudes, à son scellement par mon prédécesseur de l'époque. Un général discipliné, certes, doué d'une volonté de fer... Mais dévoré par l'ambition. Vous pourrez chercher dans les mémoires ou les livres, cela ne vous fournira qu'un pâle reflet de ce qui fut et que j'ai vu.

Malgré mon état d'épuisement, je me redressais de toute ma hauteur, les yeux brillants d'une autorité que nul ne pouvait me contester, et qui n'allait pas pâlir devant cet homme de salon.

Certes, vous n'êtes pas un éveillé, mais feriez-vous semblant d'ignorer que des artefacts permettent de combler cette lacune ? Il vous suffirait de l'un d'entre eux, ou d'un complice doté de cosmos, pour agir et vous offrir l'accès aux merveilles de l'autre coté. Un nouvel argument invalidé... Cela fait beaucoup, Patriarche.

Plume contre lame. Langue contre sang versé. Voilà ce qui nous opposer. Je restais serein, calme mais déterminé et prêt à défendre ma posture, car la sécurité d'Atlantis en dépendait.
Mon attention se tourna alors vers Arhan. Et je fermais les paupières brièvement avant de prendre ma décision. Et ma voix se teinta d'une émotion vibrante, sincère. Venue des tréfonds de mon cœur.

Primus Senator... Je ne vous l'apprendrais pas... Vous ne me demandez pas de m’ôter un simple habit. Retirer sa Scale à un général des mers est la pire des humiliations qu'il peut subir. Cela revient à lui retirer le don de Poséidon... Mais aussi sa raison d'être. Mourir sur le champ de bataille pour Atlantis est mon destin, et le moment venu, j'accepterais mon sort avec fierté. Mais là... Une condamnation à mort me ferait moins outrage que votre proposition.

Je relâchais un soupir, avant de poursuivre calmement.

Néanmoins... Mon honneur pèse peu face aux enjeux. Et un sacrifice ne se fait pas forcément sur un champ de bataille... J'accepte donc votre offre. Mais j'y pose deux conditions, au vu de la concession que vous me demandez. Tout d'abord, je souhaite que mon écaille soit remise à mon épouse, Calista Atlas Merinita, qui en sera la gardienne. Faire peser cette tâche sur les épaules d'une autre personne serait une insulte envers ma femme, la personne la plus fiable que je connaisse. Je lui dois bien cela.

J'étais loin d'être un mari exemplaire, mais je savais que Cali, et Cinead par ricochet, protégeraient mon écaille envers et contre tous. Mon regard se tourna vers Noah, à qui j'adressais un hochement de tête d'excuse mais aussi de remerciement. Sa proposition était juste et intéressante, mais je préférais ne pas le mettre en difficulté, à peine nommé.
Ma mâchoire se crispa légèrement, mais je poursuivis avec sérieux et application.

En outre... Au vu du sacrifice que je dois fournir sur la foi des paroles d'un seul homme, je réclame un effort égal. Aussi, puisque le Conseil est réuni, je demande à ce qu'une perquisition soit menée immédiatement dans les bureaux, les appartements et tous les lieux d'étude du patriarche Trémère. Qu'il ne puise ainsi rien dissimuler à votre noble assemblée, afin de confirmer ou de lever les doutes qui pèsent sur ses intentions.

Citation :
Vraiment désolé du délai de réponse et de la qualité de ce RP Sad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t813-endymion-general-du-dr En ligne
CalypsoCalypsoArmure :
Ecaille des Hyades

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1050/1050[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge850/850[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (850/850)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptyJeu 6 Mai - 20:42
Le duel entre le doyen des Marinas et celui des Tremere ressemblait à un tribunal ouvert, où les carreaux de mots fusaient dans l'air sans s'arrêter. Avant d'avoir eu le temps de dire ouf, une sanction tombait déjà, à peu près à l'amiable, qui priverait l'Amirauté de la puissance d'un de ses meilleurs éléments -mais pas de son intellect.

Pendant ce temps, Calypso eut la surprise de sentir le contact d'un cosmos étranger, et la voix qui l'accompagnait dans son esprit. Rodolpho Marsyne. Une personne bien intrigante, sur laquelle peu d'informations circulaient, comme le suggérait l'apanage des Marsyne en général. Et son conseil avait quelque chose de... surprenant. En quoi garder le silence et voir comment les événements évolueraient la plaçait-elle comme quelqu'un de suspect ? Malgré cela, la lieutenante accepta d'un simple hochement de tête. Il y avait, de toute façon, quelque chose qu'elle voulait faire valoir à l'issue de la défense d'Endymion.

Lorsque tant les sénateurs que les Marinas eurent fini de parler, l'héritière se racla doucement la gorge pour attirer l'attention sur elle.

"J'ai une requête pour compléter les demandes d'Endymion : je souhaite participer à l'enquête aux côtés du sénateur Marsyne. Puisqu'il y a litige entre un Marina et un sénateur, il me semble naturel que les réponses soient données de même par un Marina et un sénateur. Si vous voulez commencer ici-même, nous sommes donc trois à pouvoir remplir ce rôle appartenant à l'Amirauté. Endymion est accusé donc exclus d'office, et notre nouvel arrivant, Noah, n'est probablement pas au courant des tenants et des aboutissants de cette affaire. Je me porte donc volontaire."

Calypso interrogea son ami du regard, puis le Tremere et le Sefirot. Il n'y avait pas de raison que les sénateurs et le Conseil soient les seuls à résoudre les problèmes. Et si elle avait été à la place du Dragon des mers, elle serait bien en peine de prendre pour argent comptant un problème et une réponse apportés par le même côté de la balance.

Gardant une pose rigide toute militaire qui l'aidait à surmonter sa timidité face autant de personnages importants, elle profita d'avoir l'attention pour enchaîner sur un autre sujet qui demandait des mesures rapides. Et communes entre les deux organes majeurs de la cité.

"Par ailleurs je profite de l'occasion pour rappeler à tout le monde qu'un assassin court actuellement dans nos rues, et qu'il semble capable de déjouer nos gardes. Il est donc plus que déconseillé aux Dormeurs de se déplacer entre les différentes zones, pour leur sécurité."

Elle adressa un regard à Kailani Tangaroa, aux hommes qui l'accompagnaient, mais surtout au Patriarche Tremere qui avait fait venir sa consœur d'aussi loin, la mettant ainsi en danger.

"Pour remédier le plus tôt possible à ce problème, serait-il possible, sénateur Sefirot, d'accéder aux informations concernant les victimes, qui me semblent toutes faire partie de la garde d'Atlantis, et donc relever de votre juridiction en l'absence d'un porteur de Chrysaor ?"

Bien tentée de demander également son alibi dans l'affaire, le regard glissant le long de son arme, l'Arkantea retint des accusations infondées et qui la discréditeraient aussitôt aux yeux de tous. Pour se donner contenance elle se tourna vers le second mur de glace qu'elle avait érigé, toujours en place à l'entrée, et le fit aussitôt fondre afin de permettre à nouveau l'accès depuis les Arches.

Confier la traque de l'assassin à Satine et Endymion tous deux sans Ecailles lui semblait déraisonnable. Cependant ils manquaient d'effectifs, et elle ignorait dans quelle mesure le nouveau Kraken était opérationnel. La mort n'attendrait pas sagement qu'ils soient prêts.


[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) Ysqc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2083-calypso-nymphe-des-hyades-ft
ArhanArhanArmure :
...
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptySam 15 Mai - 0:14
Lorsque le Général du Kraken prit la parole, l'intégralité de l'assemblée se tourna vers lui. Certains furent surpris par sa présence, et affichèrent un air interrogateur. D'autres restèrent de marbre, signe que peut-être il n'était pas passé aussi inaperçu qu'il l'avait cru. Le Primus Sénateur Arhan le scruta un instant de ses yeux émeraudes, scellés derrière leur carcan de fer, avant de finalement réagir à son offre.

- C'est en effet également une possibilité. Je vous remercie pour votre intervention, Général. Je vous présente également mes excuse pour ne pas vous avoir salué plus tôt. Ces messieurs étaient... avides de s'exprimer. Félicitations pour votre nouveau statut, Noah Bjornaer. Le Patriarche Dardanos semble fonder de grands espoirs en vous.

Il n'y avait pas d'hostilité voilée ou de fausseté, dans ces paroles. Le Sefirot semblait intrigué par ce jeune homme revenu de la surface. Mais ce n'était ni le lieu ni l'endroit de lui accorder une entrevue politique. Déjà, le Général du Dragon des Mers reprenait la parole pour répondre tantôt aux accusation du Patriarche Tremere, tantôt aux offres du Primus. Le premier, comme on pouvait s'y attendre, ni prit pas bien les pirouettes rhétoriques d'Endymion. Le poing du vieil Atlante se serra alors que l'or de son regard entra en ébullition. Ce fut à peine s'il attendit que le pirate eut terminé son argumentaire pour répondre en haussant le ton.

- Qui espérez-vous tromper, Endymion?! Pensez-vous être un Général exemplaire, en dehors de vos affaires de coucheries? Vos excès et votre indolence transparaissent dans chacune de vos actions! Regardez comment vous avez fait du quartier de l'Atlantique Nord! Vous y avez invité toute la misère de la surface, pour en faire une parodie de ce qu'il était autrefois! Et que dire de ces fantômes, qui n'appartiennent même pas à notre monde, et que vous laissez rôder sans supervision autour du Pilier? Et ces faits d'armes que vous vantez? Ils ne plaident pas vraiment en votre faveur. Vous avez été vaincu par nos ennemis à Jamir! Vous avez fuit vos responsabilités personnelles pendant des années avant de revenir comme une fleur! Vous avez laissé un Légat mourir sous vos yeux! Peut-être auriez-vous dû moins forcer sur la bouteille avant de...

- C'est assez, Etrius! Je pense que nous avons tous compris votre position, inutile de poursuivre. Ce débat est devenu stérile. Notre enquête révèlera assez tôt qui ici est dans son bon droit. Si seulement l'un de vous l'est...

Les éructations du Patriarche avaient été coupées par la voix puissante du Primus Sénateur, et par la frappe du pommeau de sa lance contre le sol. Surement Etrius se serait-il à nouveau lancé dans un nouveau discours pour contredire toutes les affirmations d'Endymion sans cette intervention... Mais Arhan avait déjà assez longtemps souffert de leurs échanges. Le Tremere serra la mâchoire mais n'osa pas remettre la décision du Primus en question. Il recula de quelques pas après un ultime regard colérique vers le pirate.
Malgré ce point d'arrêt mis aux diatribes des deux hommes, le visage du Sefirot se durcit à l'écoute des conditions émises par Endymion. Ce qu'il entendait n'était de toute évidence pas à son gout.

- J'apprécie votre volonté de... coopération, Général Endymion. Cependant votre première condition n'est pas acceptable. L'objectif de cette mesure est de vous séparer de votre Ecaille. Or, si elle était confiée à votre femme et son frère, Cinéad, je ne doute pas qu'il vous la restitueront si l'envie vous prenait de la récupérer.

Peu importe comment Endymion pouvait le présenter, confier sa Scale aux Mérinita alors que ceux-ci étaient en directe opposition du Conseil avait peu de chance de convaincre le Primus Senateur. D'autant plus qu'il s'agissait de la famille directe du Général. Il n'y avait aucun gage d'impartialité, ou que la mesure serait réellement respectée. Seul un juste milieu pourrait espérer satisfaire tous les partis en présence... Et un juste milieu avait justement été proposé quelques instants plus tôt.
Le Primus Sénateur se tourna à demi vers le Général du Kraken, invitant son confrère du Dragon des Mers à reconsidérer ce qui avait été proposé un peu plus tôt.

- La proposition du Général Noah me semble la plus appropriée. Seule une garde jointe par le Conseil et l'Amirauté pourra garantir une réelle effectivité et une véritable impartialité. Je vous ai déjà donné ma parole, Seigneur Endymion, que rien n'arrivera au Dragon des Mers. Mon honneur est aussi engagé que le votre. Vous faut-il plus que cela?

Qu'ils aient de l'estime ou non pour les membres du Conseil, tous ici présents connaissaient la valeur de la parole donner par un Atlante d'une famille patricienne. La mettre en doute était possible... Mais cela ne se faisait pas sans conséquence. Après tout, s'il en avait été autrement, ce chaos n'aurait surement jamais eut lieu d'être. Tout n'avait-il pas commencé par les déclarations d'un Général et d'un Patriarche, et le poids que leurs voix représentaient?
Arhan ne pouvait obtempérer à la première condition émise par Endymion. Cependant, il n'était pas intransigeant. Le Primus pensait pouvoir accommoder, en moins en parie, les demandes du Dragon des Mers. Cependant, il y avait mieux placé que lui pour répondre à sa demande.

- Concernant votre deuxième condition... Rodolpho?

- Je dirais que votre exigence est pour le moins superflue, Général. Une enquête sous ma supervision n'est jamais faite à moitié. Je comptais aller au plus tôt saisir certains documents du Patriarche, où qu'ils se trouvent, ici ou ailleurs. Dame Calypso, vous êtes libre de vous joindre à moi dans cette opération. Nous pouvons commencer dès à présent, si cela vous sied.

Le Marsyne s'était avancé vers la Nymphe. Il avait noté sa demande, et ne semblait pas s'en formaliser. Si l'idée d'avoir quelqu'un dans les pattes pour faire ses recherches le gênait, il le cachait fort bien. D'un geste de la main, il invita Calypso à l'accompagner dans l'annexe où il savait que le Patriarche Tremere avait établi son étude, autour du pylône qu'il avait installé. C'était un endroit comme un autre où commencer leur œuvre.
Avant qu'ils puissent partir cependant, la demande de Calypso à propos de l'affaire du mystérieux assassin interrompit les mouvements de Rodolpho autant que d'Arhan. Les autres Conseillers se regardèrent également. Ils ne s'étaient pas attendu à ce que ce sujet soit abordé ici. Peut-être n'en voyaient-ils pas tous la pertinence. Le Primus Sénateur eut un regard froid et distant vers la jeune femme et lui répondit de façon aussi concise que définitive.

- Ces informations ne sont pas secrètes à l'Amirauté. Les gardes de l'Indien pourront vous les fournir. Mais il est inutile de vous en soucier. Des dispositions concernant ce meurtrier ont été prises, et il ne sera bientôt plus un problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NoahNoahArmure :
Général du Kraken

Statistiques
HP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-bleu1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-rouge900/900[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-rouge  (900/900)
CC:
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) G-jaune1200/1200[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)   [Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly) EmptySam 15 Mai - 11:12
Naturellement que mon intervention avait suscité interrogation, doute et surprise. Certains ne relevèrent pas et d’autres, comme Endymion, me fit comprendre que le geste était appréciable, mais ne lui convenait pas. C’était compréhensible, je préférerais également que mon armure soit remise entre les mains d’une personne que je connais et qui m’est proche, surtout après la tirade et les accusations qui fusèrent. Malheureusement, cela représentait également une non-impartialité.
Néanmoins, le Primus Senator me surprit à abonder dans mon sens, surtout après sa démonstration de force au préalable, je m’attendais à ce qu’il campe sur ses positions et décide que lui et seulement lui pourrait veiller dessus sur son territoire.
Les paroles de Dardanos quelques jours auparavant me revinrent en mémoire, selon lui, il n’était pas quelqu’un de mauvais, il voulait le bien de la cité, seulement un idiot ne le verrait pas. Les méthodes du nouveau Primus Senator pouvaient juste être explosives.
Je remerciais Arhan pour ses paroles, elles semblaient sincères et cela est tout ce qui m'importait pour le moment.

Lorsque le Patriarche reprit la parole pour à nouveau invectiver Endymion, cela commença passablement à m’énerver. On avait compris ton point de vue mon vieux, tu essayes de te défendre pétris dans ta toge et tes privilèges, mais si tu n’as vraiment rien à te reprocher alors tais toi et laisse l’enquête se dérouler si tu n’as rien à apporter de manière verbale !
Ces pensées tournaient encore et encore dans ma tête pour ne pas sortir de ma bouche et causer un énième problème.

Le Primus Senator m'étonnai à considérer encore plus ma proposition et même la recommander. Je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’il la trouve suffisamment probante pour venir de mon côté.
La jeune fille aux cheveux d’albâtre voulait aussi participer à l’enquête et avoir les informations sur le tueur, c’était intéressant, j’aurais aimé la rejoindre, mais si l’armure était vraiment placée sous ma garde, je ne pourrais pas me promener de partout, d’autant que j’avais moi aussi une enquête à mener. Ces derniers jours étaient tous très rocambolesque et ne m’avaient pas laissé le temps de souffler.

Je me tournais vers Endymion et regardais à la fois le Primus Senator et mon partenaire de boissons.

« Endymion, je comprends ta demande. N’importe qui ici aurait pût formuler la même. Cependant, si un autre général était dans la même situation que toi, penses-tu que cela serait judicieux d’accepter pareille requête venant de sa part ? Nous ne pourrions pas être impartiaux et en ce moment, en ces jours troublés, nous devons l’être encore plus. Aie confiance, ton armure sera protégée comme l’a souligné le Primus Senator. Trois regards veilleront sur elle, celui du Primus Senator, celui de Dardanos et le mien.
Laissons l’enquête se dérouler, lavons tous ces doutes, cela sera mieux pour tout le monde.
»

Mes paroles étaient sincères, ne cherchaient ni la discorde, ni une intention dissimulée, seulement le fait de laver l’honneur et que l’armure soit restituée au plus vite. Plus nous perdons de temps ici, plus le danger devient grand sans la protection d’une des écailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2846-noah-general-du-kraken
 
[Début Avril 553] Dragon, es-tu là ? (Ea-Endy-Caly)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier de l'Atlantique Nord-
Sauter vers: