Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD
 
Partagez
 

 [Début avril 553] A la poursuite des Abysses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NessiusNessiusArmure :
Naga

Statistiques
HP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-bleu1350/1350[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-rouge900/900[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-rouge  (900/900)
CC:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-jaune1500/1500[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-jaune  (1500/1500)
Message [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyLun 12 Avr - 14:21
La zone du Pacifique Nord… Un quartier que Nessius avait déjà eu l’occasion d’arpenter à quelques reprises pour assister aux courses de chevaux à l’hippodrome mais sans en être pour autant un habitué. Ce qui était presque une chance pour le coup, vu qu’Arhan lui avait interdit accès au pilier de l’Indien. Ici, au moins, son visage n’était pas connu.

De plus, à sa connaissance, la Capitainerie y était inactive. Le dernier Général de l’Hippocampe en charge de la protection du Pilier était un certain Drystan. Mais cela faisait près de trois mois qu’il n’avait pas donné signe de vie. Aucun Capitaine ou Lieutenant n’était non plus en exercice. Ce qui lui assurerait que nulle ne viendrait détecter son Onde et venir l’importuner. Il ne devait donc se concentrer « que » sur deux choses : éviter les sbires du Primus Senator et retrouver l’homme dont le Sefirot lui avait indiqué l’adresse.

Il n’allait cependant pas s’y présenter de but en blanc. Observer les allers et venues lui sembla d’ailleurs un meilleur plan initial. D’une part, les membres du Secret avaient, selon Arhan, la vilaine manie de mettre fin à leurs jours lorsqu’ils se sentaient menacés. D’autre part, ce serait sans doute le lieu parfait pour être attendu par un comité d’accueil envoyé par le Primus Senator.

Car depuis leur rencontre infructueuse, le Naga avait l’impression d’être suivi. Il n’arrivait pas à déterminer par qui ou comment mais c’était un sentiment diffus qu’un regard se posait constamment sur sa nuque. Et il détestait ça. Pour autant, il devrait poursuivre sa part du plan.

Le quartier comptait de nombreuses boutiques d’artisans. Il ne fut pas difficile d’en trouver une faisant face à la demeure de Julius Pontus et de convaincre son propriétaire sous un prétexte fallacieux de le laisser établir un observatoire à l’étage de cette dernière. Nessius savait se montrer convainquant lorsqu’il le fallait et s’assurer en douceur les bonnes grâces des plébéiens si nécessaire. D’autant que cet exercice risquait de se répéter dans les temps à venir.

La matinée était à peine entamée. Le Naga observait l’entrée, attendant qu’il y ait du mouvement. Son excursions à la Quaesiture avant de se lancer à la poursuite de cet homme lui avait au moins fournit un descriptif. Il semblait que ce Julius Pontus était un homme sans histoire. C’était ce qu’il allait voir…


Thème de Nessius:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2565-nessius-capitaine-du-naga#279 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2562-nessius-du-naga-journal-de-bord#27956
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyMer 14 Avr - 20:48
Nessius se rendait donc jusqu’aux quartiers du Pilier du Pacifique Nord en vue de rencontrer le nommé Julius Pontus. Il avait pris le temps de se renseigner en amont sur cet individu auprès des Quaesitors. Hélas, il était apparu au terme de ces recherches préliminaires que l’homme en question avait laissé derrière lui peu d’informations. Un civil sans histoire, donc. Un étranger, en d’autres termes. Tout au plus avait-il entendu d’Arhan que ces membres du Secret pouvaient en arriver aux pire extrémités au cas où ils se trouveraient dos au mur. Des soldats déterminés qui nécessitaient en définitive une approche subtile pour que ces investigations ne se soldent pas par une perte de temps.

Fort de cette volonté, le Naga se lança dans quelques préparatifs témoignant de son niveau de prudence. Comme il l’avait espéré, la demeure de sa cible se trouvait devant quelques boutiques. À cela s’ajoutait que la présence de ces nombreux artisans insufflaient une grande activité dans la rue. Les passants étaient nombreux et de motivations différentes. Un cadre qui faciliterait sans doute ses entreprises à venir. Mais cela valait aussi pour l’homme qui l’avait attiré jusqu’ici. Tandis que le Capitaine vint à la rencontre du propriétaire de la boutique pour le convaincre de le laisser s’installer, il essuya quelques résistances. Après tout, il n’était jamais agréable que l’on force ainsi le passage.

Pour autant, Nessius demeurait un Capitaine et portait en lui de cette autorité qui parvint à faire ployer les réticences de son interlocuteur. Et puis, il avait fait montre d’une manière d’être qui avait achevé de le faire parvenir à ses fins. Une forme d’aisance qu’un artisan enfermé dans la technique ne saurait vraiment contester. Tout au plus le propriétaire essaya-t-il de négocier un paiement en dédommagement. À Nessius de décider s’il serait ouvert ou non au marchandage ou s’il mettrait en avant d’autres méthodes.

En définitive, le servant de Poséidon put trouver sa place à l’étage et ainsi surveiller la demeure de Julius Pontus. Sans doute s’y était-il pris assez tôt, de sorte à ne pas se retrouver à observer une maison vide. Toujours est-il qu’après une petite heure, le temps que le quartier prenne davantage vie, un homme quitta enfin le seuil de cette habitation.

[Début avril 553] A la poursuite des Abysses Julius10

Un homme plutôt mûr, sans doute de la quarantaine, le teint mat, les cheveux plutôt longs, bruns, ayant commencé à grisonner, une barbe suffisamment entretenue pour ne pas faire de lui un individu négligé, mais sans non plus attirer l’attention. À l’œil droit, une balafre faisant de lui un borgne. En dépit de cette blessure, une expression avenante, mais dans le même temps, discrète. Il était habillé assez simplement, l’air modeste. Et c’était tranquillement qu’il s’aventurait dans le quartier pour se prêter à quelques affaires. Restait à voir comment Nessius s’organiserait à compter de ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NessiusNessiusArmure :
Naga

Statistiques
HP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-bleu1350/1350[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-rouge900/900[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-rouge  (900/900)
CC:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-jaune1500/1500[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyJeu 15 Avr - 21:16
Un homme. Correspondant à la description. Un homme à la balafre caractéristique. Une quarantaine d’années tout au plus. Un visage comme tanné par les embruns. Mais un certain soin de sa personne attirait l’œil aiguisé. La cible était donc en mouvement. Il ne fallait surtout pas le perdre.

Nessius bondit donc de sa cachette et descendit les escaliers en trombe ne laissant pas le temps à l’artisan de l’interpeler. Mais il sortit néanmoins de la boutique avec une certaine nonchalance. Pas question de se faire repérer. Il fallait pouvoir s’approcher de lui sans qu’il ne lui prenne l’envie de prendre la poudre d’escampette. Nessius avait en tête ce qu’Arhan avait pu lui dire.

Cependant, le Naga avait une idée de ce qu’il devait faire pour éviter d’en arriver là. La foule était la meilleure garantie. Car mettre fin à ses jours en publique était beaucoup plus compliqué. Et cela compliquerait également l’intervention des sbires du Sefirot si l’intuition de Nessius concernant sa mise sous surveillance s’avérait exact.

Il se rapprocha donc petit à petit de l’individu. Il pouvait remercier sa formation de Quaesitor qui lui avait appris à gérer une filature dans une foule disparate. Nessius ignorait ce qui l’avait poussé à sortir de chez lui. µMais il avait une certitude. Aussitôt que cet homme découvrirait qu’il était recherché par la garde du Primus Senator, il disparaîtrait et serait sans doute retrouvé sans vie quelques jours plus tard.

Mais il était le seul indice qu’il avait. Le seul qu’il avait pu arracher à Arhan avant de se faire jeter comme un malpropre. Il devait donc suivre cette piste jusqu’au bout même s’il ne savait ce qu’elle lui apporterait au juste. Mais sauver cet homme était une manière de rajouter un caillou dans la chaussure du Conseil à défaut de pouvoir le manipuler.

Il était maintenant presque à ses côtés. Il fallait se montrer discret, avoir un prétexte pour l’aborder. Faisant semblant de ramasser une chose tombée au sol, Nessius posa sa main sur l’épaule de Julius Pontus, l’obligeant à se retourner. Puis, dans un grand sourire, il lui plaça le petit morceau de papier qu’il avait précédemment rédigé à son intention. Lorsqu’il l’ouvrirait, l’homme pourrait y lire les mots suivants : « Le Secret est éventé. Je dois vous mettre en sécurité au Pilier Central. Suivez-moi, je vous en conjure.».

«Excusez-moi monsieur… Je crois que vous avez perdu ceci…»

Il ne restait plus qu’à voir sa réaction. Et à se préparer à courir s’il n’arrivait pas à obtenir sa confiance ou tout du moins, son intérêt…


Thème de Nessius:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2565-nessius-capitaine-du-naga#279 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2562-nessius-du-naga-journal-de-bord#27956
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyVen 16 Avr - 19:35
L’artisan vit avec un certain mécontentement d’être ainsi ignoré dans ses propositions fort honnêtes de louer sa chambre. Enfin, l’étranger sortit si promptement de sa demeure qu’il passa rapidement à ses affaires, étant de toute manière fort affairé à accueillir les premiers clients pour tirer de sa journée un revenu qui lui permettrait d’enrichir sa collection de statuettes qui iraient bien dans ses cérémonies rituelles. Une offrande bien nécessaire à Poséidon pour s’attirer la prospérité et ainsi assurer de beaux jours à son entreprise.

Dans le quartier en revanche, l’activité était déjà au beau fixe. Nessius n’eut pas grand mal à garder de visu sa cible qui était-elle même décontractée. Sans doute faisait-il simplement ses courses, tout simplement. En tout cas, c’était l’impression qu’il donnait. En tous les cas, le Naga se reposa sur son expérience pour engager sa filature. Seulement, il avait d’évidence affaire à un spécialiste et il fallut peu de temps à ce dernier pour remarquer que quelque chose clochait. Son acuité fut telle qu’il sut identifier son poursuivant. Malgré cela, il s’entretenait tranquillement dans son quotidien, dans des lieux où la fréquentation était la plus considérable. Dans ce bain de foule, attendait-il une opportunité ?

Au fur et à mesure, la distance entre la proie et son prédateur se raccourcissait. Ce faisant, l’expression du quarantenaire, s’il gardait de cette indifférence de façade, voyait son regard gagner en profondeur. De la détermination ? À quelques mètres l’un de l’autre, une tension invisible se faisait sentir. Julius était tourné vers une étable, devisant avec un marchand tandis que le Marina fit tomber quelque chose près de lui. À l’instant où une main se posa sur son épaule, l’homme se tourna avec une expression interdite. Un papier venait de lui être adressé. Et en lisant le contenu, fugacement, ses sourcils se froncèrent. Pour autant, il ne perdit pas de sa contenance, esquissant simplement un sourire avenant.

– Dites moi, très cher, ne chercheriez-vous pas à trouver l’antiquaire Augustin par hasard ? Il a effectivement sa petite renommée, quand bien même son nom ne serait pas connu des profanes… Enfin, vous avez dû en entendre parler de la part d’un honnête érudit. Mais je crains que ses indications ne soient un peu vagues. Laissez-moi vous y guider, vous voulez bien ?

Disait-il simplement, affable avant de commander ses pommes et de reprendre sa route. Ainsi, il invitait Nessius à le suivre. Le temps du trajet, il demeurait silencieux, avec cet air de tranquillité qui ne laissait lire la moindre trace d’angoisse. D’ailleurs, il faudrait peu de temps avant que les deux hommes arrivent devant la devanture d’une auberge.

– Vous permettez que l’on s’y arrête un instant ? Je vous avoue avoir jeûné ce matin. C’est que… j’ai toujours trouvé que les repas avaient meilleur goût en bonne compagnie. Vous comprenez ?

Restait à voir si cet inconnu accepterait de l’accompagner à l’intérieur de cet établissement qui, à première mine, semblait bien banal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NessiusNessiusArmure :
Naga

Statistiques
HP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-bleu1350/1350[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-rouge900/900[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-rouge  (900/900)
CC:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-jaune1500/1500[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptySam 17 Avr - 13:40
La réaction de l’homme fut étonnamment décontractée. Trop au goût de Nessius pour que cela n’éveille pas ses soupçons. A peine un froncement de sourcil que d’aucun auraient pu assimiler à une difficulté à déchiffrer le papier qu’il lui avait glissé.

Il n’y avait qu’une seule possibilité : cet homme avait repéré le Naga bien avant que ce dernier ne l’aborde et il devait donc avoir un protocole pour se tirer d’un tel mauvais pas. Quelque peu vexant pour le jeune Céléno Merinita qui avait espéré bénéficier de l’effet de surprise. Il y avait cependant deux points positifs dans tout ça. Le premier, c’est que cette capacité à feindre la nonchalance était la preuve que l’information d’Arhan était très loin d’être mauvaise et que cet homme avait bien des manières de procéder qui rappelaient celles des Quaesitors. Le second, et pas des moindres, s’il avait repéré sa filature au préalable, il l’avait jugé suffisamment peu menaçante pour ne pas chercher à prendre la poudre d’escampette. Il devait donc essayer de comprendre à qui il avait à faire et à jauger la sincérité des mots qui avaient été rédigés à son intention.

Nessius lui adressa donc un sourire calme lorsque ce dernier évoqua l’antiquaire Augustin. Un contact ? Un piège ? Difficile à déterminer. Il ne voyait pas à qui il faisait référence. Mais le fait était qu’ils ne pouvaient avoir de discussion sans faux semblants au milieu de la rue. Le Naga entreprit donc de répondre par la positive.

«Effectivement, il m’a été recommandé par Néro Céléno Merinita mais sans que ce dernier ne m’indique sa localisation précise… Je vous suis donc»

Nessius espérait qu’en donnant le nom de son père, un patricien qui ne pouvait avoir participé à la prise de pouvoir du Conseil puisqu’il était cloîtré chez lui, l’homme comprendrait son affiliation. C’était dangereux. Mais il n’avait pas une grande marge de manœuvre. Il pouvait parfaitement plonger la tête la première dans un piège.

C’est d’ailleurs ce à quoi ressemblait cette soudaine invitation à aller se restaurer dans une « auberge ». Nessius savait que certaines d’entre elles cachaient d’autres activités, plus ou moins légales soit dit en passant, et servaient aussi de repères à différents groupes et à leurs partisans. Il pouvait parfaitement entrer dans un coupe-gorge remplit de personnes au service du Secret des Abysses. Pour autant, il ne pouvait pas refuser au risque de perdre sa cible. Et ce dernier le savait sans doute pertinemment. Il lui adressa donc un nouveau sourire tout en se préparant à l’éventualité d’un guet-apens.

«Pourquoi pas ? Ce sera l’occasion d’échanger sur nos sensibilités et préoccupations artistiques respectives… Un lieu sans doute plus approprié que la rue…»

A ces mots, il emboîta le pas de Julius Pontus, d’un air décontracté tout en tachant de rester sur ses gardes.


Thème de Nessius:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2565-nessius-capitaine-du-naga#279 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2562-nessius-du-naga-journal-de-bord#27956
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyLun 19 Avr - 2:21
Une subtile lueur vint éclairer le regard à la mention de Néro Céléno Merinita. Selon toute vraisemblance, ce nom ne lui était pas absolument inconnu. Pour autant, Julius entretint son expression tranquille, le sourire avenant mais dans le même temps, distant. Lorsque les deux hommes arrivèrent devant l’auberge, une forme de tension put se sentir fugacement. Après tout, entre étrangers, on pouvait s’attendre à tout et n’importe quoi. Et en l’occurrence, il y avait de bonnes chances pour qu’un traquenard attende Nessius en passant le seuil de cet établissement. À moins que ce ne soit qu’un restaurant banal.

L’unique certitude était l’éclat dans les yeux de Julius à l’instant où il lui fit la proposition. Cherchait-il à jauger quelque chose ? En tous les cas, dès lors que le Naga entreprit de s’exposer au piège de son interlocuteur que rien de particulier ne se passa, si ce n’est la découverte d’une salle commune où se restauraient tranquillement des citoyens. Julius, qui l’avait guidé à l’intérieur, montrait sur son visage un sourire posé. Après quelques secondes, il inviterait son nouveau compagnon à s’asseoir à une table, devant lui. En parallèle, il pouvait commander deux miches de pain avec un assortiment de victuailles. En outre, un plat complet où il serait possible de picorer suivant ses envies.

Avec grand calme, il sondait l’environnement d’un regard, sans pour autant s’aveugler de détails propres qu’à susciter la paranoïa. Après tout, son principal objet d’intérêt se trouvait devant lui. Et s’il avait montré un caractère sympathique, force était de constater que la confiance n’était pas encore de mise.

– Pardonnez-moi mais vous êtes censé être qui ?

Demandait-il la voix calme et naturelle, s'assurant de n'être pas entendu d'un tiers dans les tables avoisinantes. Enfin, il dévoilait là sa circonspection quant à cette histoire. Car il n’allait pas suivre le premier inconnu venu sous prétexte d’une urgence obscure. Au contraire, ce genre d’invitation avait de quoi attiser la méfiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NessiusNessiusArmure :
Naga

Statistiques
HP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-bleu1350/1350[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-rouge900/900[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-rouge  (900/900)
CC:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-jaune1500/1500[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyLun 19 Avr - 15:46
La porte de l’auberge franchi, Nessius s’attendait à se faire tomber dessus à bras raccourcis et à devoir défendre sa peau à un contre dix. Mais étonnamment, le lieu était des plus banales. Une salle commune où chacun vaquait à ses occupations, se restaurant où buvant un verre.

Rien de bien inquiétant en somme. Pour autant, Nessius restait sur ses gardes. Un instant de relâchement et il pouvait se retrouver en fâcheuse posture. Mais sans doute son interlocuteur ne le percevait pas comme une menace immédiate et voulait d’abord lui tirer les vers du nez avant de prendre une décision quelconque. Il avait donc intérêt à se montrer convainquant tout en gardant certaines cartes dans sa manche.

Il entreprit donc de commander un verre de jus de fruits fraîchement pressés, plaisir vestige de ses années à la surface, avant de répondre à la question de Julius Pontus.

«Vous devriez plutôt vous inquiéter de la manière dont je vous ai trouvé….»

Il marqua un temps d’arrêt avant de reprendre d’une voix beaucoup plus basse.

«Le Primus Senator Arhan Sefirot cherche à mettre la main sur un membre de votre société afin de lui extorquer un maximum d’informations… Malheureusement pour lui, vos prédécesseurs ont eu l’obligeance de mettre fin à leurs jours. Votre nom est le dernier arrivé sur son bureau… J’aimerais vous éviter le même sort…»

La serveuse vint leur servir leur commande. Le Naga prit donc un instant de pause, la remerciant avec courtoisie avant de reprendre.

«Etrangement, il a cru pouvoir me manipuler pour que je vous ramène à lui. Je n’aime guère ce genre de manières. Je ne connaissais pas Orpheus, bien que nous soyons apparentés, mais j’imagine qu’il avait d’excellentes raisons d’entretenir son propre réseau, loin des considérations du Sénat ou de certaines de nos institutions. J’imagine qu’il devait les penser noyautés par des ennemis d’Atlantis…»

Nessius joua avec le verre de jus, le faisant rouler entre ses mains.

«A vrai dire, j’espérais pouvoir vous amener dans un endroit où il ne pourrait venir vous chercher et où notre patriarche, Cinnead, aurait la possibilité de vous protéger jusqu’à ce que tout ceci se dénoue… Pour autant, si vous acceptiez, il faudrait sans doute se montrer sur nos gardes. Il serait surprenant que d'une manière ou d'une autre, il ne vous ai pas déjà placé sous surveillance...»

Il en avait dit suffisamment pour être pris au sérieux mais trop peu probablement pour décider son interlocuteur. Pour autant, il voulait jauger de sa réaction. Il gardait d’autres cartes pour plus tard. Ou si la situation venait à tourner en sa défaveur.


Thème de Nessius:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2565-nessius-capitaine-du-naga#279 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2562-nessius-du-naga-journal-de-bord#27956
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyJeu 22 Avr - 18:27
Julius eut une expression moins conciliante dès lors que son interlocuteur prit l’initiative de répondre à côté de la question pour ne jamais y revenir. Enfin soit, le modeste citoyen qu'il était prit tout de même le temps d’écouter ce que cet obscur seigneur de l'ombre avait à dire, mais avec plus de distance que ce à quoi il était disposé en franchissant le seuil de cet établissement. Pour les premières révélations, Nessius pouvait s’étonner du peu de réaction chez son vis-à-vis. En effet, l’espion semblait porter fort peu d’importance à l’information. À moins qu’il n’était déjà au courant ?

En revanche, l’inquiétude commença à poindre davantage lorsqu’il entendit que son nom s’était trouvé sous les yeux d’Arhan. Si se logeait toujours dans son regard une empreinte de doute quant à cette possibilité, d’évidence que ce scénario lui paraissait plausible. Trop en tout cas pour être trop rapidement balayé d’un revers de main. D’un autre côté, les intérêts de ce Marina demeuraient forts obscures. Son refus de se présenter n’avait pas aidé à nouer un début de relation de confiance. Ce pourquoi l’hypothèse du guet-apens ne devait pas être écartée elle non plus.

À ce stade de la conversation, leurs commandes étaient déjà arrivées à leur table. À ce moment, Julius d’adresser avec la même simplicité de ces remerciements presque charmeurs à la servante. Une chaleur éphémère qui céda rapidement la place à cette froideur devant les problèmes que son interlocuteur amenait. Un pantin raté d’Arhan ? Probablement. Un étranger d’Orpheus ? Certainement. Et s’il était facile de louer les intentions d’un mort, il était en revanche compliqué d’insuffler dans ces bons mots la marque de l’authenticité. Car après tout, il demeurait à la fin un inconnu. Il était dehors. Et comme personnalité extérieure au Secret, mille ambitions douteuses pouvaient se tapir derrière ses belles paroles.

– Notre défunt légat avait en effet ses raisons qui ont justifié ses Secrets. Il n’appartient pas aux vaniteux de les connaître. Ces derniers oublieraient volontiers de poser les yeux sur les fissures qui fragilisent les fondations d’Atlantis pour un peu que prospère leurs petites affaires personnelles. Seuls les vertueux peuvent connaître le Secret et le servir. Des personnes ayant renoncé à leur vie pour entretenir un dessein plus grand. Mais je doute que vous compreniez.

Dans sa voix se dégageait une profonde fierté d’appartenir à ce Tout qu’Orpheus avait bâti. Et la disparition de son maître n’avait visiblement rien changé à son indéfectible loyauté. Arhan était certes un ennemi, mais il n’était pas le seul, loin s’en faut. Et il ne suffisait pas d’être l’ennemi de l’ennemi pour devenir un ami. Quant à l’ultime proposition, elle le laissa de marbre.

– Peu m’importe ma sécurité, ma mission n’est pas terminée et quand bien même elle serait compromise, je serai toujours plus utile à explorer de nouvelles solutions de mon côté plutôt que de me cacher et me ranger sous la bannière d’un homme qui rechigne à simplement se présenter. Quant à Cinéad, il n’est pas l’héritier de la volonté de mon maître. À ce titre, il n’est pas apte à le remplacer.

Piochant quelques pièces de charcuterie sur son plateau, il jouait de fermeté en arborant une attitude nonchalante.

– Si c’est tout ce que vous avez à me dire, vous feriez mieux de partir dès à présent avant que le Primus Senator ne découvre que vous cherchez à le trahir. À supposer qu’il ne soit pas trop tard. Si me cacher et me protéger est tout ce que vous cherchiez à accomplir, alors je vous le dis… cela ne valait pas la peine de risquer votre vie si futilement. Enfin… pour ma part, je saurai tirer profit de ce que vous m’avez appris, ne vous inquiétez pas. Je suis parfaitement capable de peser mes choix. Reste à voir si vous l’êtes.

Disait-il en regardant dans le vague de la salle, vers des scènes de vie qui se jouaient au niveau des tables avoisinantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NessiusNessiusArmure :
Naga

Statistiques
HP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-bleu1350/1350[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-rouge900/900[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-rouge  (900/900)
CC:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-jaune1500/1500[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyVen 23 Avr - 13:12
Il sentit une tension s’installer chez son interlocuteur. Etait-ce parce qu’il n’avait pas daigné répondre à sa question ? Probablement. Il convenait sans doute de réparer ce manque pour éviter que l’entrevue ne tourne court.

«Je comprends votre défiance à mon égard. J’imagine que l’on ne peut se fier à un inconnu sur de simples promesses… Alors, il vous faut des faits. Soit. Je suis Nessius Céléno Merinita. Capitaine du Naga. Et j’essaie de préserver à mon humble niveau l’équilibre d’Atlantis, en empêchant un seul homme de cumuler l’ensemble des pouvoirs de la Cité notamment… »

Nessius soupçonnait Arhan d’aspirer à la tyrannie. Il ne pouvait cependant pas le prouver autrement que par la volonté du Primus Senator de mettre l’Amirauté sous tutelle. Quand Julius Pontus parla de trahison, Nessius esquissa un sourire.

«Pour trahir quelqu’un, il faut s’être engagé à quelque chose. Ce qui n’est pas mon cas. Il m’a convoqué. Notre entrevue s’est avérée plutôt… Explosive… Pour tout vous dire, je me méfie du Conseil. Je soupçonne le Primus Senator de vouloir les pleins pouvoirs en tentant, entre autre, de museler l’Amirauté. Je ne sais pas quels informations votre organisation peut détenir pour qu’il vous pourchasse de la sorte mais si cela lui semble important, alors il faut éviter de lui donner des cartes supplémentaires dans son jeu…»

Il semblait penser que le Naga ne savait pas ce que c’était que d’agir de manière désintéressée. Bien qu’il cherche d’habitude à tirer profit des situations, il croyait fermement qu’Atlantis était au bord du gouffre et de la guerre civile. Et que l’intérêt collectif et l’intérêt personnel pouvaient parfois être conciliés. .

«Ce n’est pas pour lui que je suis venu vous trouver. Bien au contraire. Voyez-vous, j’ai une dette vis-à-vis d’une amie chère. Une femme qui croyait profondément en Orphéus et en sa mission de Légat. Alors, si je peux permettre à son héritage de vivre pour protéger Atlantis et atténuer la peine des Hyades alors je le ferai, que ce soit dans mon intérêt ou non…»

Nessius regarda Julius Pontus l’air grave et sincère. Pas de sourire en coin, pas de pirouette linguistique.

«Laissez-moi vous aider. Si vous ne vous souciez pas de votre sécurité, alors dites-moi au moins comment je peux vous permettre d’accomplir votre mission, si tenté qu’elle vise, comme je le pense, à servir la Cité… A moins que vous ne voyiez une autre manière plus judicieuse pour que je puisse prouver mes intentions à votre égard...»

Arriverait-il à convaincre son interlocuteur ? S’il voulait en savoir davantage, il l’espérait. Sinon, il perdait une possibilité non seulement de mettre des bâtons dans les roues du Sefirot mais aussi de comprendre pourquoi la situation avait ainsi dégénéré avec la mort d’Orphéus.


Thème de Nessius:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2565-nessius-capitaine-du-naga#279 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2562-nessius-du-naga-journal-de-bord#27956
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyLun 26 Avr - 16:47
Attentif à son environnement, Julius ne remarquait rien qui sortait vraiment de l’ordinaire. Quelque chose qui pouvait le rassurer, mais ça ne suffirait pas à lui faire baisser sa garde. Quand son interlocuteur confia enfin son nom, leurs yeux se rencontrèrent enfin avec ce changement qui faisait sentir qu’une distance venait d’être avalée pour partie. Connaître son identité posait de nouveaux éléments propices à susciter la méfiance, car d’évidence, ce nom ne lui était pas étranger… Mais au moins, le voir jouer carte sur table allait en sa faveur. À présent, ils se trouvaient au même niveau, capable l’un comme l’autre de nuire, de trahir. Julius n’était plus désarmé.

L’écoutant plus attentivement, Julius assimilait le point de vue du Naga. Selon lui, il n’y avait pas eu d’engagement, donc. Des désaccords manifestes et clairement exprimés de part et d’autre, en définitive. Quelque chose qui pouvait le rassurer. Cependant, si Nessius lui parut effectivement plus sincère, une autre crainte prenait de l’ampleur. Arhan devait avoir bien senti que le Naga n’était pas homme à se laisser contrôler. Et compter dans ses rangs un tel mouton noir entraînait naturellement des mesures afin de ne pas perdre le contrôle, précisément. Ce pourquoi Julius parut plus anxieux, quand bien même il cherchait tant bien que mal à le cacher. Sans doute la situation était-elle encore plus explosive qu’il l’avait imaginé. Et selon toute vraisemblance, il risquait fort bien d’être emporté dans le souffle de l’explosion. À se demander d’ailleurs s’il n’était pas trop tard pour se tenir à distance.

À la mention de cette femme qui était proche d’Orpheus, le regard de Julius s’éclaira d’une étrange lueur, fugacement. Visiblement, il s’intéressait à l’identité de cette dernière, mais avait ses raisons de ne pas souhaiter clarifier des hypothèses qu’il pouvait se faire. Parmi elles, en tout cas, il en était une qui faisait certainement mouche. Le temps que nessius expose tous ces arguments, Julius sirotait simplement son verre, picorant quelques charcuteries au passage. Il devait se donner l’apparence d’un homme normal. Intérieurement, il bouillonnait. Plus que jamais, il n’était pas possible de parler au premier degré.

– Vous ne vous entendez pas avec le Primus Senator, mais ce ne doit pas être une raison pour vous emporter comme vous le faites. Je sens bien que vous agissez sous le coup de la colère. C’est humain. Vous n’avez pas à en avoir honte. Seulement, je ne saurais trop vous conseiller de recouvrer votre calme et retourner sur une voie plus raisonnable. Arhan n’est pas votre ennemi.

Cette dernière phrase se marquait d’une intonation étrange. Une variation subtile qui pouvait n’avoir aucun sens particulier. Quant à son regard, il traduisait une forme de prévenance sincère, comme s’il cherchait à l’alarmer sur quelque chose. Un regard qui ne pouvait être perçu que de Nessius.

– Je crains que dans la dispute, vous ayez porté des jugements hâtifs. Les pouvoirs n’appartiennent pas à un seul homme. Il est de nombreux acteurs aux commandes, dont vous comptez. Le Conseil veille à l’équilibre et il n’est pas de tel complot que le Primus Senator prépare. Quant à nous autres, nous sommes des fugitifs, voilà tout. Des fanatiques qui ne peuvent s’adapter au changement. Nous sommes destinés à suivre notre maître dans la mort.

Un discours qui pouvait contraster avec ce qu’il avait pu dire plus tôt. Ou plutôt, lui donner une autre facette. Les deux mis bout à bout étaient-ils cohérents ? Peut-être bien. D’un soupire, il reprit la parole.

– Retournez dans le rang, Capitaine. Vous n’êtes pas dans votre état normal. J’ai l’œil pour ça, vous savez. Je sens bien que si vous aviez pris le temps de vous poser, vous ne vous engageriez jamais dans une telle folie. Rentrez chez-vous et adressez vos excuses au Primus Senator. Vous êtes pour lui un allié, une personne sur qui il peut compter, sur qui il doit compter. Après tout, vous appartenez à l’Amirauté. L’Amirauté n’est pas une entité désarmée, loin s’en faut. Elle le sera d’autant moins si vous vous serrez les coudes. Ainsi seulement, l’équilibre sera préservé.

Perdant son regard dans le vague, une dernière réplique serait lâchée. Un sourire plus relâché sur les lèvres.

– Ne gâchez pas votre vie si légèrement. Vous êtes encore jeune. Vous avez encore beaucoup à expérimenter. Des cuisses à ouvrir, par exemple. Vous devez bien avoir quelqu’un en vue, non ? Ne voudriez vous pas fonder une famille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NessiusNessiusArmure :
Naga

Statistiques
HP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-bleu1350/1350[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-rouge900/900[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-rouge  (900/900)
CC:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-jaune1500/1500[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyMer 28 Avr - 17:50
Nessius manqua de s’étrangler en entendant le discours de l’homme à qui il était venu prêter main forte. Et puis quoi encore ?! Il prenait la défense du Sefirot alors que ce dernier tentait de mettre la main sur lui ? C’était à se fracasser la tête contre le mur !

Dans un premier temps, le jeune Céléno Merinita se contenta de lui adresser un regard suspicieux remettant en cause, tout du moins dans son esprit, l’état de la santé mentale de son vis-à-vis. La surprise passée, il laissa persiffler son ironie.

«En tout cas, s’il n’est pas l’ennemi, s’il n’aspire pas à la tyrannie, c’est un formidable acteur. Il pourra toujours aller à Rome lorsqu’il sera déchu de son rang. J’y connais quelques troupes de théâtre qui seront ravies de l’accueillir… »

Il but une gorgée de sa boisson. Ne pas se laisser emporter par la colère… Sans blague ! Et pourquoi pas déroulé le tapis rouge à l’autre résidu de fausse couche tant qu’on y était… Sa façon de parler de sa propre organisation remettait en question toute l’idée que Nessius se faisait de la loyauté. Avait-il abandonné la raison d’être de sa mission ? Il devait en avoir le cœur net.

«J’avais cru comprendre que votre dévotion allait à une cause et pas seulement à un homme… Même si Orpheus n’est plus là, vous n’êtes pas obligé de le suivre dans la tombe comme s’il s’agissait d’un pharaon egyptien… On m’a enseigné que les idées ne meurent que lorsqu’il n’y a plus personne pour les défendre. Et vous, vous me soutenez qu’un homme qui cherche à vous mettre la main dessus pour vous soumettre à la question, n’a aucune arrière-pensée et ne cherche que le bien de la Cité ? Comment pouvez-vous être si sûr de vous ? L’avez-vous seulement déjà rencontré ?»

Après tout, s’il devait esquisser ce mouvement qui lui coûterait en fierté, il lui fallait plus que les paroles désabusées d’un homme acculé au désespoir. Ses dernières répliques poussèrent Nessius à sourire en coin.

«Je suis navré de vous décevoir mais je n’ai jamais été dans le rang. Mais ça, vous devez déjà le savoir, non ? Quant aux cuisses à écarter, je crains de n’être pas un parti satisfaisant pour la plupart des filles de patricien et d’être quelque peu exigeant en la matière. Mais là n’est pas la question… »

Il voulait le pousser à renoncer ? Fort bien. Jusqu’où allait donc son sens du sacrifice ? Le Naga était déterminé à découvrir le sens de ces paroles. Il croyait à un discours de façade, un mensonge visant à berner quelqu’un d’autre. Il y avait quelque chose qui clochait dans cette histoire.

«Donc, si je suis votre raisonnement, il faudrait que je fasse amende honorable auprès du Primus Senator, exact ? Donc cela veut dire que vous ne verriez de ce fait aucune objection à ce que je vous mène à cet homme formidable en gage de réconciliation, n’est-ce pas ? »

S’il voulait avancer masqué, Julius Pontus allait devoir s’y prendre autrement.


Thème de Nessius:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2565-nessius-capitaine-du-naga#279 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2562-nessius-du-naga-journal-de-bord#27956
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptySam 1 Mai - 16:35
Très rapidement, un voile se jetait sur le visage de Julius, de nature à rendre ses pensées plus difficiles à sonder. D’un sourire de façade, il réagissait au trait d’esprit de Nessius. Et cet amusement artificiel se prolongeait sur ses traits pour un certain temps, contrastant avec son regard qui pouvait prêter à une certaine forme de distance. Le Naga se livrait à un énervement sincère et devant ce spectacle, il n’y avait pas vraiment de réponse appropriée, si ce n’est un silence patient. Bientôt, sa dévotion se voyait écorchée. Quelque chose qui aurait dû le froisser dans la mesure où le capitaine s’attaquait à un point normalement sensible de ses convictions. Or, Julius gardait de ce calme perturbant. Des paroles qui ne l’atteignaient pas. Était-ce parce qu’il était naturellement adepte de la maîtrise de soi ? À moins que la réponse ne se trouve ailleurs. Dans les interstices des arrières-pensées exprimées, peut-être.

– Je ne l’ai pas rencontré, non.

Répondait-il simplement à la question qui portait sur Arhan. Une réponse donnée au tac au tac, si bien qu’elle n’exprimait à ses yeux aucune contradiction quant à son discours. Et pourtant, formellement, la contradiction était énorme. Et son interlocuteur ne s’y tromperait pas. Emporté par l’émotion, il s’entretenait sur sa colère, visiblement peu réceptif à l’invitation du suivant d’Orpheus de dériver la conversation sur des sujets moins polémiques. Ainsi, il fallait suivre cette voie à tout prix. Les menaces venant conclure ses réflexions surenchérissaient ce constat. Des menaces qui ne firent pas ciller celui qui se tenait à la merci de Nessius. Au lieu de ça, une étrange lueur de s’éclairer dans ses yeux, indescriptible.

– Je ne suis pas homme à accorder ma confiance le premier soir, quand bien même je serais plus enclin à partager ma couche pour un peu que vous ayez les bons arguments. Des arguments que vous ne possédez pas, hélas.

Disait-il sur le ton de l’humour en le regardant, l’expression paisible. Une expression qui laissait entendre qu’il ne se laisserait pas affecter par les problèmes venant au pas de sa porte. Il en avait vu d’autres, après tout. Survivre à des situations désespérées, il en avait fait son quotidien. Et puis, ce n’était pas comme s’il lui restait quelque chose à perdre. Un soupire, de suivre.

– C’est bon, vous avez gagné ! D’évidence, vous êtes assez déterminé pour être mis dans la confidence. Vous ne vous êtes pas laissé déstabiliser par mes fadaises, cela aurait été dommageable.

Se redressant en arrière, Julius prenait le temps de s’étirer. Il pouvait bien avoir le visage avenant, demeurait de cette froideur depuis que Nessius avait exprimé ses émotions. Était-ce là ce qu’il cachait derrière son masque ? Ou alors, était-ce son masque qui s’était affirmé ? Impossible à dire.

– Arhan est effectivement notre ennemi. Bientôt, un attentat viendra frapper le pilier de l’Indien. Ce dernier ne saurait plus trop tarder, d’ailleurs.

Des informations sensibles, si bien que Julius veillait à ce que les tablées voisines n’entendent rien à cela. En parallèle, son regard de s’égarer dans le vide. L’air ailleurs.

– À la vérité, il est quelque chose que je cache dans ma demeure et que je ne peux vraiment déplacer. Quelque chose dont j’aimerais vous aviser au pilier de l’Atlantique Sud. Enfin, avant ça, je dois parler de vous à mes compagnons et les convaincre que vous êtes assez fiable. Ce sera difficile mais je trouverai les mots justes, ne vous en faites pas.

Son regard de rencontrer celui de Nessius avec une certaine intensité. Une intensité qui pouvait déstabiliser.

– Connaissez-vous un endroit sûr où je pourrai vous donner ces informations ? Je vous avertis que d’ici là, le pilier de l’Indien risque d’être sens dessus dessous. Vous devrez prendre des précautions.

Joignant les mains pour y reposer son menton, il testait ultimement la détermination de son interlocuteur.

– Alors ? Vos mots ne sont-ils que des mots, ou êtes vous préparé à aller jusqu’au bout pour sauver Atlantis de la tyrannie d’Arhan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NessiusNessiusArmure :
Naga

Statistiques
HP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-bleu1350/1350[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-rouge900/900[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-rouge  (900/900)
CC:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-jaune1500/1500[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyLun 3 Mai - 13:38
«Je dissocie également missions et plaisirs. De plus, n’y voyez aucune malice, mais je préfère des compagnies plus féminines en ce qui concerne les divertissements de fin de soirée… Je suis navré de vous décevoir.»

Un air malicieux vint illuminer furtivement le regard du Naga. Il n’était pas le lapereau de trois jours que son interlocuteur croyait avoir face à lui. Peu importe ce qu’il pouvait penser de lui d’ailleurs. Il n’en était pas au stade de la confiance. Pour l’instant, chacun cherchait à tester l’autre, à l’évaluer, à le cerner au-delà des apparences et des discours. Et à ce jeu là, Nessius pouvait se montrer relativement coriace.

Étrangement, son vis-à-vis rendit les armes avec une facilité qui ne manqua pas d’éveiller des soupçons. Cet homme était plein de contradictions. Il ne faisait pas confiance le premier soir mais lui dévoilait l’intégralité d’un plan sulfureux comme cela, d’un claquement de doigt.

Le Naga avait une tendance naturelle à la méfiance. Et la proposition de Julius Pontus pouvait aussi bien relever de l’entreprise désespérée que du piège en bonne et due forme. Un double jeu n’était pas à exclure. Mais le Naga n’avait pas terriblement le choix.

«Le pilier de l’Indien, hein ? Vous savez que je suis en charge de protéger ce dernier ainsi que toute la population alentour en l’absence du Général de Chrysaor, n’est-ce pas ? J’espère que cet attenta ne prévoit pas de dégâts collatéraux qu’ils soient matériels ou humains… Autre que le Primus Senator et sa garde rapprochée j’entend…»

C’était une évidence. Il ne laisserait pas détruire le pilier si tel était le plan de son vis-à-vis. Car ce serait un danger pour Atlantis bien plus grand qu’Arhan lui-même. De surcroit, le lieu du rendez-vous éveilla une suspicion supplémentaire chez Nessius. L’Atlantique Sud. Celui de la Sirène Maléfique. Le Territoire O’Bannon. Et celui du régent par-dessus le marché. Si ce n’était pas un piège, alors c’était un choix particulièrement peu judicieux.

«Et pourquoi à l’Atlantique Sud précisément ? Il est des lieux plus discrets et moins risqués pour partager des informations sensibles. Au pilier central ou en dehors de la Cité notamment… »

Il avait besoin d’en savoir davantage. Mais il n’était pas certain que Julius Pontus lui offrirait cette chance.

«Je suis prêt à protéger Atlantis contre ceux qui la menacent. Quels qu’ils soient. C’est le sens du serment de Capitaine que j’ai prêté à Notre Seigneur. Je ferais ce qui doit être fait. Soyez-en assuré. Je vous suivrais donc… »

Piège ou pas, il n’y avait pas à tergiverser. Il n’avait guère le choix s’il voulait démêler tout cela.


Thème de Nessius:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2565-nessius-capitaine-du-naga#279 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2562-nessius-du-naga-journal-de-bord#27956
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptySam 8 Mai - 16:47
Julius sourit au trait d’humour de son interlocuteur. Oui, lui aussi ne mangeait pas de ce pain là. Sur ce point au moins, ils pouvaient s’entendre. Pas de déception, en définitive, puisque là-dessus, ils étaient sur la même longueur d’onde. Enfin, à peu près. Au moins, il n’était pas absolument coincé et savait se détendre. Un bon point. Tandis que Nessius l’interrogeait plus avant sur l’attentat en prévision, l’espion prit dans sa main le citron sur son plateau et commençait à jouer tranquillement avec.

– Je le sais. Et non, cet attentat ne prévoit pas d’autre cible que l’homme à qui vous portez le plus grand amour. L’un de ses servants se chargera de l’entreprise. Il a pour lui une méthode infaillible qui ne laissera aucune chance à sa cible. Après tout, nous avons bien enquêté et nous sommes préparés.

Disait-il avec un sourire d’abord ironique, puis plus énigmatique. Une fois de plus, il concédait des informations sensibles. Des informations qui seraient de nature à être court-circuitées pour un peu que Nessius y mette son grain de sel. Mais est-ce que ça ne lèverait pas précisément le voile sur certaines hésitations, si d’aventure ce devait arriver ? Une forme de test, peut-être ? Quant à la question sur l’Atlantique Sud, le sourire de Julius s’étira encore davantage.

– Oh, la gueule du loup est parfois le meilleur endroit pour se cacher. Il faut simplement rivaliser d’astuce et de contacts bien placés.

Lui adressant un regard entendu, il intégra ceci dit ses propositions pour échanger les informations qu’ils auraient à échanger. N’était-ce pas après tout ce qu’il lui avait demandé dans un premier temps ? Quant à la suite de ses propos, certains correctifs devaient être apportés. Ou plutôt, des rappels.

– Comme je vous l’ai dit, il me faut d’abord convaincre mes compagnons de vous intégrer dans nos projets. Je ne peux pas le faire immédiatement en vous embarquant dans mes affaires, je pense que vous êtes capable de comprendre pourquoi. Mais j’ai bien assimilé vos besoins. Je vous propose donc de vous retrouver au pilier central dans deux jours, non loin du temple de Poséidon. En cas d'urgence… vous savez où j’habite.

Sur ces paroles, Julius sortit de ses affaires une plume spéciale avec un bout de papyrus. Dans le même temps, il fit couler sur la table du jus de citron dont il se servit comme encre pour écrire un mot. Après quelques instants, il transmit ce message à l’encre invisible au capitaine du Naga.

– Chauffez ce message lorsque vous vous serez assuré que vous êtes bien seul. Il est une information fondamentale que vous devez savoir mais que je ne puis vous exprimer de vive voix.

Ce faisant, il se leva, déposant sur la table quelques piécettes. Selon toute vraisemblance, il se préparait à partir. Il avait encore plusieurs préparatifs à réaliser après tout. Jetant une œillade à Nessius, il reprit de cette posture amicale qu’il avait eu en se rencontrant.

– Ce fut en tout cas un plaisir de faire votre connaissance ! Je vous souhaite de trouver votre antiquaire l’ami ! Bon courage à vous !

Et là-dessus, de se préparer à quitter l’établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NessiusNessiusArmure :
Naga

Statistiques
HP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-bleu1350/1350[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-rouge900/900[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-rouge  (900/900)
CC:
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses G-jaune1500/1500[Début avril 553] A la poursuite des Abysses V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Début avril 553] A la poursuite des Abysses   [Début avril 553] A la poursuite des Abysses EmptyLun 10 Mai - 14:25
«Un plan des plus audacieux. En espérant que le serviteur ne vous fasse pas faux bond au dernier moment ou ne trahisse pas votre cause…»

Un air pensif vint habiter le masque du Naga. Nessius n’avait pas les détails. Mais il se doutait que le Primus Senator n’était pas si facile que cela à berner. Et bien que dépourvu de chef, le Secret des Abysses avait sans aucun doute les moyens de ses ambitions. Mais avaient-ils seulement réfléchit à l’après ?

Qu’arriverait-il exactement si le Primus Senator était assassiné ? Qui hériterait du pouvoir ? Comment être certain que cette entreprise, si elle parvenait à son terme, ne profiterait pas elle aussi aux ennemis d’Atlantis ? Une organisation secrète devait au moins avoir réfléchit en anticipé ces scénario si elle défendait les intérêts de la Cité comme elle le prétendait.

«J’imagine que vous avez envisagé la façon de remédier également à la vacance du pouvoir qui ne manquerait pas de résulter d’un tel acte, n’est-ce pas ? Vous devez bien avoir un homme de confiance prêt à reprendre les rênes pour éviter le chaos, non ? Il ne faudrait pas que cela ouvre une faille qui permette aux ennemis de la Cité de procéder à un coup de force….»

Finalement, le rendez-vous serait au pilier central. Un endroit plus rassurant pour Nessius que d’aller se jeter dans les bras du régent dont il ignorait le positionnement. Pour autant, il devrait redoubler de vigilance. Cela ne signifiait en rien qu’il ne s’agissait pas d’un piège.

«Fort bien, je vous retrouverais là-bas dans deux jours.»

Il était inutile d’en rajouter. Julius Pontus ferait ce qu’il avait à faire. Nessius en ferait de même de son côté. Il prit le papier que lui tendit l’homme, se montrant particulièrement attentif aux consignes. Ce procédé ne lui était pas étranger. Et il était probable qu’il ne soit pas l’exclusivité du Secret des Abysses.

«Prenez soin de vous mon cher ! Au plaisir d’avoir bientôt de vos nouvelles !»

Un conseil voilé derrière une remarque anodine. De quoi éteindre les soupçons. Nessius allait se diriger également vers la sortie.



Thème de Nessius:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2565-nessius-capitaine-du-naga#279 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2562-nessius-du-naga-journal-de-bord#27956
 
[Début avril 553] A la poursuite des Abysses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier du Pacifique Nord-
Sauter vers: