Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-bleu1800/1800[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-rouge1350/1350[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-jaune1800/1800[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-jaune  (1800/1800)
Message [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym]   [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] EmptyMar 13 Avr - 18:22
Je ne prends habituellement pas la peine de chercher par moi-même les Centurions et Légionnaires du Dédale pour une simple rencontre.

S'ils finissent sur le chemin de mes déplacements, il m'arrive de m'arrêter sur eux. Si j'ai une consigne particulière à leur donner, une convocation un ordre de mission sommaire et les explications qui vont avec. Mais sauf cas particulier, curiosité titillée ou autre, je je m'amuse pas à rencontrer une à une toutes les âmes du Dédale à avoir été choisies par une Cuirasse.
J'ai trop à faire, et trop peu à foutre des formalités insipides.

Aujourd'hui pourtant, je prends sur mon emploi du temps pour en chercher un. « Cas particulier », disais-je.

Cas particulier de ce gamin qui suivait dans l'Ombre de César, à Camelot et un peu avant. Je n'en sais pas grand chose, mais j'ai eu des échos. Et je peux me faire quelques idées.Disons... Tseh. Disons que pour cotoyer César de son plein gré, il faut le vouloir. Le supporter. Alors je ne sais pas totalement à quoi m'attendre, mais mon petit doigt me dit que ça risque d'être... Instructif ?

Le fait est que le jeune est vraisemblablement perdu. Que je ne l'ai pas vu à Camelot autrement qu'au chemin aller, et qu'au chemin retour, il n'était pas là non plus. Il était déjà parti. Sans réellement prévenir personne.
Bref. Il va falloir t'expliquer une ou deux choses sur le fonctionnement ici, Berserker. Et apprendre à te connaître, aussi.

Alors je suis. Je suis les rumeurs, je suis ce que les bruits de couloir me murmurent, et je suis cette drôle d'impulsion. Ce quelque chose que je peux sentir grâce à sa Cuirasse. Comme un battement de cœur, qui gagne en rythme et en force au fur et à mesure que j'approche. Je marche, d'un pas serein, tranquille. Je marche jusqu'hors des murs du Dédale, pour arriver jusque dans les bois qui entourent la montagne de roche et de sang.

Habillé simplement, j'ai une tenue moins tape-à-l'oeil que celle de Camelot, ou celle quand je reçois dans mes quartiers. Une tenue plus dans le style de celles quand je voyage dans la peau de Monsieur-Tout-Le-Monde. Quand je suis le Zvezdan qui voyage, qui va loin du Dédale et vit quelques maigres journées loin de son chaos insupportable. Une tunique brune, un pantalon sombre, des bottes noires, arc et carquois dans le dos, quelques couteaux à la ceinture, du matériel de chasse. Seule ombre dorée au tableau : Trois bracelets d'or à mon poignet droit.

J'arrive dans les bois, et je fais ce que j'y fais d'habitude depuis maintenant de nombreuses années : je chasse, je traque. Sauf qu'ici, plutôt que de chercher les traces du gibier, je cherche celles d'unêtre humain. Je suis le battement de cœur, je suis ce que la terre me dit, ce que la boue veut bien murmurer, ce que les branches cassées soupirent dans leur douleur. Cette sombre forêt, je la connais depuis longtemps, maintenant. Elle est... Différente, lugubre, mais dedans, je n'ai pas le malaise que j'ai au Dédale. Ici, j'aime chasser, j'aime braver la brume et les créatures mutantes pour retirer mon butin de chasse.
Ça fait un moment que je n'ai pas pu m'essayer à l'exercice d'ailleurs, depuis que je suis sur le trône du Dédale.

Plus tard, peut-être. Pour l'instant, ce que je traque, je n'ai ni l'intention d'y planter une flèche, ni celle de le dépecer pour le manger.

Une poignée de minutes dans les bois. La journée touche à sa fin, la soleil est encore dans le ciel, mais il est bas et orangé, il ne tardera pas à laisser place à la lune. À pas feutrés, j'approche, agile. Le battement s'intensifie, encore et encore. S'intensifie, jusqu'à ce que plus loin, j'aperçoive une silhouette. Quelques pas pour s'approcher. Je ne me cache pas, mais je ne suis pas bruyant : comme quelqu'un qui a l'habitude de se déplacer dans ces bois.

- Taym, je présume?

Des yeux noirs qui fixent, qui sondent. Je l'observe, une décontraction confiante dans l'attitude.
Sans animosité, mais sans courbettes non plus. Une question, simple, d'une voix neutre.

Et les yeux qui questionnent, une lueur dans l'abysse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
TaymTaymArmure :
Ushumgallu

Statistiques
HP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-bleu0/0[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-bleu  (0/0)
CP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-rouge0/0[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-rouge  (0/0)
CC:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-jaune0/0[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym]   [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] EmptySam 17 Avr - 13:49
Les forêts ne ressemblent pas trop aux dunes que j’ai connu, à l’époque. Pourtant, celle-ci a le mérite de faire remonter quelques vieilles habitudes. Peut-être l’ambiance qui s’en dégage, qui sait, ou qu’il n’y a qu’ici qu’on sera un minimum tranquille. C’est un moyen de rester proche du Dédale sans pour autant y être vraiment, puisque, apparemment, je peux pas encore partir.

Je sens qu’on prend racine, comme si la grotte dans laquelle on venait d’entrer n’avait aucune sortie. C’est désagréable, comme sensation, un peu comme quand on met les pattes dans la boue, un jour de pluie : on s’enfonce, on galère à retirer, ça dégouline, c’est dégoûtant. Bref.

Les arbres aussi, nous fixent.

D’une main libre, j’attrape le vieux couteau qui reste habituellement dans mon dos et commence à entailler la chair. L’animal n’a pas eu de chance, il est tombé sur plus fort que lui et, dernièrement, son humeur varie plutôt pas mal. Qu’importe, un repas est toujours bon à prendre, d’autant qu’on le partage.

Sans attendre, la carcasse est dépecée sous le regard attentif de Bestiole, couché à proximité, pattes en avant et tête dedans. Il quémande en silence pour en avoir un bout maintenant, bien qu’il connaisse déjà la réponse.

« Attends, tu sais qu’on peut pas manger ça comme ça... »

Un rappel pour qu’il évite de recommencer, qu’il n’aille pas léchouiller le sang qui se répand autour. C’est un coup à ce qu’il vomisse après, que je doive encore gérer ce genre de problèmes chiants. Alors, qui veille sur qui, hm ?

Finalement, je redresse le menton en entendant une voix qui m’appelle, mais sans me relever, les mains toujours à découper, retirer les organes et autres joyeusetés. C’est qui, lui ? Sa tête me dit vaguement quelque chose ; une présence anecdotique, sûrement. De toute manière, j’ai pas d’autres indices, puisque c’est une manie d’omettre son nom dans le coin. Un signe bref de la tête, et déjà je reporte mon attention sur le cadavre, avant de lancer une œillade vers Crinière d’Or.

« Va faire un tour, voir si tu trouves pas des branches, d’accord ? »

Bestiole fixe l’arrivant un court instant de ses pupilles, puis me fixe aussi, visiblement pas très content de devoir partir. Il s’exécute, pourtant, parce qu’il sait que, sinon, le repas lui passera sous le nez.
Il ira pas très loin, de toute.

« Oui, et t’es ? »

informations:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2461-taym-berserker-de-lushumgallu https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2701-taym-ushumgallu
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-bleu1800/1800[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-rouge1350/1350[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-jaune1800/1800[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym]   [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] EmptyVen 14 Mai - 16:33
- Zvezdan. Celui qui t'a amené à Camelot, que tu as décidé de quitter de ton propre chef sans prévenir personne après l'affaire César.

Évidemment qu'un gamin qui suit dans l'ombre de cet abruti finirait perdu ici. Mais même ça pris en compte, l'ignorance n'excuse pas tout.

- Ton chef, donc, accessoirement.

J'apporte la précision avec un fin sourire, et j'approche d'un pas tranquille vers le jeune homme et son gibier. Une oeillade, vers la créature qui l'accompagne... Heh. Je vois. Je peux le sentir, oui. Je sens mieux ces choses, depuis que je suis Pontifex. Depuis que j'ai un lien avec les Cuirasses, par l'intermédiaire d'Arès.

Un rocher, non loin, assez imposant. Un mouvement souple pour l'escalader, et je m'assied en tailleur au sommet, pour aviser le Berserker en face de moi. Le jauger. Tseh. Tu n'es pas chanceux dans ton genre, petit. Ce n'est pas César qui allait t'apprendre cet endroit. Qui allait t'apprendre à y survivre. Tu n'apprends pas à survivre auprès de quelqu'un qui aspire à la mort.

César peut donner des leçons. Mais pas celles-ci.
Et même celles qu'il peut donner, peu seraient capable d'en tirer quelque chose.
Et même celles qu'il peut donner, souvent elles ne valent pas tout le chaos qu'elles amènent dans leur sillage.

Bref. Un homme qui convoite la mort, mais qui n'est pas suicidaire, qui est idiot, mais qui n'est pas bête, qui sait penser, mais ne veut pas penser. Un esprit malade, mais pas amorphe.
Encore que je n'exclue pas qu'il le soit, depuis qu'il a disparu.

- César ne reviendra pas. Pas pour l'instant, tout du moins. Et quand bien même il reviendrait, ce n'est pas pour lui que je viens aujourd'hui. C'est pour toi. Un éclat dans mon regard. Qu'est-ce que tu sais de cet endroit ? De ce que tu es, de ce que je suis, et de la relation entre les deux. Dis-moi donc. Et n'aies pas peur de me dire que tu piges rien si c'est le cas. Tu ne seras pas le premier.

Ni le dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
TaymTaymArmure :
Ushumgallu

Statistiques
HP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-bleu0/0[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-bleu  (0/0)
CP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-rouge0/0[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-rouge  (0/0)
CC:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-jaune0/0[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym]   [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] EmptyLun 17 Mai - 17:40
« Parce qu’il a encore foutu la merde autre part, après son plan foireux ? »

Une réponse au tac-o-tac, oubliant tout d’abord le nom qu’il me donne. Pas forcément très envie de repenser à Camelot, là, maintenant, d’autant que ce débile brille toujours de son absence. Au final, ça m’étonnerait même pas qu’il y ait eu d’autres problèmes. Il vit que de ça et, si je suis habitué, c’est visiblement pas le cas de l’homme en face. Alors oui, je suis parti, parce que j’avais rien à y faire dès le départ. Surtout quand on refuse d’être clair.
Il s’approche pour finalement escalader un rocher à côté. Sans lui accorder de regard supplémentaire, je continue de dépecer la proie en attendant que Bestiole revienne enfin avec du bois. Organe par organe, avant de découper la peau pour en sortir la chair et le sang. Les éclaboussures sont un détail.

César ne reviendra pas. Première nouvelle. Un marmonnement se fait entendre, sans pour autant qu’une véritable réponse ou commentaire suive. Les coups de couteau, en revanche, se font plus vifs. Eh bien, qu’il parte. Je suppose qu’on est plus à ça près.
C’était bien la peine de me ramasser pour te barrer juste après, César. Vraiment, t’aurais pu t’en passer. Un connard reste un connard. Pas mal de questions pour, au final, que tout reste silencieux. Ça me concerne pas, après tout. C’est ce que je me dis.

« L’antre des monstres. C’est Kâlu qui nous a emmenés ici, Bestiole et moi, mais apparemment il se cache depuis. Cet endroit pue, rien d’humain. Juste de la pourriture et une autre odeur que j’arrive pas à cerner. »

J’arrête mon geste, relève un instant la tête vers lui. Ce que je sais de lui ? Aucune idée, sa tête me revient pas. Son nom, peut-être, plus vaguement, j’ai dû l’entendre de la bouche de César une fois ou deux, pendant qu’il braillait et insultait tout le monde au passage. Entre deux coups, peut-être.

« Aucune idée. Ah, si… Y’a un gars qui s’appelle Zvezdan, c’est un connard, il est pas très impressionnant, mais faut lui dire oui oui quand il te demande un truc. J’crois que César m’a dit un truc comme ça. »

Je lance ça de manière un peu détachée, sûrement parce que j’ai jamais vraiment compris de quoi ou de qui il parlait. Au final, il est comme ça avec tout le monde, donc ça m’a pas plus marqué que ça. La préparation reprend, et Crinière d’Or revient avec ce qu’il faut pour cuire tout ce bordel. Pendant ce temps, une seule question me vient, celle qui est restée longtemps ignorée de tous ceux à qui je l’ai posé.

« Une question. On faisait quoi là-bas ? J’ai demandé à César, aux gars qui étaient là à la fin, mais personne m’a expliqué, faut croire que c’était plus drôle comme ça. »

Pendant que ça cuit, j’attends. Puis, d’un doigt, j’indique la viande. Qui sait, il en veut peut-être, ce Zvezdan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2461-taym-berserker-de-lushumgallu https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2701-taym-ushumgallu
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-bleu1800/1800[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-rouge1350/1350[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-jaune1800/1800[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym]   [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] EmptySam 5 Juin - 3:27
- Il a disparu. Contente-toi de l'oublier, ça sera pour le mieux.

Tu n'as passé que quelques semaines avec, alors profite donc de ne pas l'avoir cotoyé si longtemps que ça pour oublier. Ca sera sans doute pour le mieux à bien des niveaux.

-  « Kalu »? Il a l'air d'avoir une vision... Bien à lui du monde dans lequel il vient de plonger, celui-là. Je suis curieux de comprendre comment il voit les choses. Comprendre, c'est le premier pas à faire pour aller vers quelque chose d'autre. Quelque chose de plus utile.

Je me contente de sourire, à son commentaire sur l'endroit. À peu prés le même avis qu'une grosse majorité de ceux qui découvrent le Dédale, tourné à sa sauce. Il a un côté... Sauvage. Ou le meilleur mot serait peut-être inéduqué. Un côté détaché, en fait... Voire, à coté de la plaque.

Je formule la théorie dans mon esprit, et elle ne tarde pas à se confirmer. Je l'écoute citer César dans toute sa splendeur, comme s'il était sa seule source. Et ça va être un problème. « César ci », « César ça », tu vas vite devoir évoluer au-delà de ça, mon grand.
Tu ne survis pas ici en écoutant les mots d'un suicidaire lâche.

Là aussi, pas de réponse. Simplement un regard qui fixe, un sourire qui découvre doucement ses dents. Entre amusement et férocité. Puis, il pose sa dernière question. Ma tête se penche sur le côté. Dans l'attitude, interrogation.
Un peu d'agaçement, aussi.

- Sans doute que c'aurait été plus drôle encore si tu avais écouté la première fois que j'ai expliqué. Un silence, un court instant. Le départ à Camelot, c'était ici, au Colisée de chair. J'ai rassemblé tout le monde, et j'ai expliqué. Tu étais là, comme tous les autres. Qu'est-ce qui a manqué de clarté, exactement?

J'ai l'impression que tu te fais plus idiot que tu l'es, Taym. Et c'est quelque chose qui tend à vite m'agacer.
Je n'ai pas les abrutis en affection, moins encore ceux qui jouent le rôle de l'abruti.

- Dans un premier temps, je pense qu'il va être bon de remettre deux-trois choses à leur place, en fait. un geste souple, pour quitter le rocher. Une marche lente, jusqu'à arriver en face de lui. Là, m'assoir en tailleur, proche, le fixer de deux yeux noirs, accoudé à mes genoux. Laisse-moi te poser une simple question, Taym. Est-ce que tu as un instinct de survie?

Un silence. Mon regard qui ne lâche pas le sien, le temps de ce silence de seulement quelques secondes.

- César et instinct de survie ne sont pas deux choses compatibles. Le destin a voulu qu'il soit le premier à te tomber dessus, et je ne doute pas qu'il ait parlé. Beaucoup d'insultes, énormément de non-sens, et quelques rares choses vraies.
Oublis tout ça. Tu ne survivra pas ici en suivant dans l'ombre d'un mort en sursis.


Il a déjà lui-même survécu quelques années de trop dans ce Dédale.
Il est terriblement chanceux dans sa malchance, ce tas de merde.
Il est surprenamment puissant malgré qu'il soit une loque, ce parasite.
Il n'est pas totalement inutile malgré toute la merde qu'il a laissé dans son sillage, ce malade.

C'est un cumul de tout ça qui lui a permis de survivre. Toi, tu es tombé sur lui dés ton arrivée au Dédale, donc tu n'es sans doute pas chanceux. Peut-être que tu as ton potentiel, mais je doute que tu aies celui qui a pu le sauver à une époque. Et surtout, surtout : toi, tu ne m'as pas encore prouvé ton utilité. Pour toutes ces raisons : ne suis pas la voie de César. Pour ton propre bien.

- Tu es un Berserker, un guerrier d'Arès, le Dieu Grec de la Guerre. Tu as une Cuirasse qui s'est attachée à toi pour t'emporter dans cette vie, et aujourd'hui tu es un soldat, que tu le veuilles ou non. Et il va falloir que tu comprennes vite cet état de fait. Tu peux bien être ce que tu veux, quand tu n'es pas soldat. Quand tu n'as pas besoin de l'être. Mais quand la situation le demandera, quand les ordres tomberont, tu devras être ça. Et tu devras obéir. Est-ce que tu comprends jusqu'ici ?

Voyons donc si tu as au moins les bases.
Si tu les comprends, et surtout, si tu les assimiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
TaymTaymArmure :
Ushumgallu

Statistiques
HP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-bleu0/0[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-bleu  (0/0)
CP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-rouge0/0[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-rouge  (0/0)
CC:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-jaune0/0[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-jaune  (0/0)
Message Re: [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym]   [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] EmptySam 12 Juin - 17:17
D’aussi loin que je me souvienne, tout a toujours été pour le meilleur et pour le pire, avec César. Surtout le pire, à vrai dire, parce qu’il avait cette tendance folle et qu’il laissait un peu tout dans les bras du hasard. Dès le départ, les chances pour qu’il reste jusqu’à la fin étaient minces et, pourtant, pour une raison ou pour une autre, j’y croyais. Je laissais faire, en rouspétant parfois. Sa prétendue disparition ne m’étonne pas tellement, c’est sûrement un mal pour un bien, au final. J’apprendrai à faire sans lui, comme avant. Alors, je me contente de hausser les épaules à cette annonce, persuadé qu’il ne resterait pas longtemps dans ma mémoire. Après tout, d’autres ont été effacés pour moins que ça. Ce qui m’intéresse, pour l’instant, c’est qu’il refuse la viande proposée. Plutôt que de la refuser, il l’ignore, mais le principe ne change pas. Il préfère croire qu’il sait tout, qu’il voit tout, comme l’autre débile qui jouait les devins dans le groupe.

Pour écouter, faudrait encore que j’ai eu la possibilité d’être là dès le départ, connard. Ça me démange un peu, je dois dire, mais c’est le gars qu’il faut écouter de temps en temps, à qui il faut dire oui, donc faisons comme si. Pour le coup, ce n’est pas mon instinct de survie qui se manifeste, bien qu’il remarquera bien vite que cet instinct est un peu tout ce qu’il me reste, tout ce avec quoi j’ai vécu. Beaucoup d’insultes, oui, et c’est ce qui me fait dire que tu le connaissais plutôt bien, ce gars-là.

« Un peu tout. J’suis arrivé vers la fin, puisqu’il paraît que c’était pas utile que j’sois là pour le blabla. J’ai compris que c’était un événement, mais un événement pour quoi ? Je veux bien comprendre que je suis un soldat, un guerrier que Kâlu a ramené pour obéir à un prétendu Dieu Grec de la Guerre, mais tu m’parles d’un gars dont j’ignore jusqu’à l’existence. Vos histoires de Dieux, de camps, tout ça, j’y connais rien. J’ai toujours vécu dans le désert, loin des humains. »

En dehors de ce que Pépé me racontait, mais rien de comparable avec vos sales histoires. Cette mention de cuirasse m’agace, pour certaines raisons qui m’échappent. Je lâche finalement la viande des yeux et me gratte le crâne machinalement.

« J’imagine que c’est comme ça qu’vous appelez Kâlu, ici ? Il est arrivé de nulle part pour m’embarquer jusqu’au Dédale… Une sale Bestiole, c’lui-là. »


À ces mots, je sens le regard de Crinière d’Or qui se pose sur moi, perplexe, qui retient quelques grognements faibles au passage. Sans attendre, je secoue la main.

« Pas toi, l’autre. Bref, si vous avez besoin d’un soldat, ça m’va. D’toute manière, j’suis déjà là. Juste qu’on m’explique tout c’que j’ai besoin de savoir pour cette vie-là, vos trucs grecs, c’que j’peux faire, pas faire. Si j’peux m’absenter ou pas, aussi, selon. »

Je n’oublie pas ma promesse à Kashtiliah, même s’il n’a pas été capable de l’entendre, à défaut de respecter celle faite à Pépé. Ses délires d’héritiers d’un ancien royaume, j’ai compris depuis longtemps que c’était de la merde. Il a jamais rien pu prouver, même si Bestiole existe. J’ai jamais rien trouvé, rien d’autre qu’un soi-disant détachement.
J’attrape une branche pour l’ajouter à la masse, en utilisant une autre pour trifouiller les braises encore chaudes, un peu ailleurs.

« Au fait, vu que c’est toi l’chef, t’as reçu mon message ? »

Celui de l’autre fois, quand je vagabondais dans les rues de Camelot pour me retrouver au milieu d’un attroupement étrange. Enfin, je suppose que c’était comme un message : mes compétences en matière d’écriture et de lecture sont loin d’être fiables alors, avec le recul, je me dis que j’ai peut-être loupé ma tentative.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2461-taym-berserker-de-lushumgallu https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2701-taym-ushumgallu
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-bleu1800/1800[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-rouge1350/1350[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] G-jaune1800/1800[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym]   [Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym] EmptyMar 7 Sep - 2:19
- Je pourrais bien te faire un cours d'histoire, mais je doute que ça soit le moment, et je doute que tu en aies grand chose à foutre. Et de toi à moi, on est deux. Ou plutôt, j'aimerais pouvoir en avoir rien à foutre des affaires des Dieux grecs. Mais ma place sur l'échiquier de leurs petits jeux puérils me force à une certaine éducation. En temps voulu, tu devras apprendre les Dieux grecs. Au moins un peu. Histoire de savoir au moins qui tu as en face, quand tu rencontreras un éveillé qui se prétend guerrier d'untel ou d'untel. Savoir si c'est un ennemi ou un ami, par exemple.

Et l'exemple n'est pas innocent, non.
Après tout, j'ai entendu parler de cette anecdote, celle d'Akir qui taille tranquillement la discut' avec Childéric, Grand Pope d'Athéna ; comme si de rien n'était. Je ne saurais trop dire si c'est comique ou désolant, sans doute un peu des deux. Mais surtout, bien au-dessus des deux réunis, c'est dangereux. Je ne veux pas que mes Berserkers soient manipulables, manipulés, inéduqués et hagards. Pas ceux en Cuirasse, en tout cas.

- à Camelot, plusieurs des ordres au services de différents Dieux ont été invités au couronnement du nouveau roi de Britania, Artorius. Ça n'était pas vraiment ça qui était intéressant, pour nous, mais plutôt le rassemblement des différents groupes. L'occasion de grapiller des infos, conclure des affaires, des négociations... Entre autre chose.

ça aurait très bien pu être l'occasion d'ouvrir quelques gorges, aussi, mais je n'ai pas vu d'opportunité pertinente en ce sens. Même si l'envie ne m'a pas manqué l'espace d'un instant, face à la mauvaise foi des Ligures.
Une autre fois, peut-être.

Mais tout ça, c'est le passé. Camelot n'est plus, ce qui devait être fait a été fait. En majeure partie. Le présent, c'est toi. Toi, et t'éduquer. C'est l'objectif pour que le futur, ça soit toi qui sache te montrer utile. Et faire en sorte que tu ne sois pas l'héritage turbulent de César, aussi.

- C'est comme ça qu'on appelle le morceau de métal organique que tu as dû porter au moins une fois. Les Cuirasses sont... Variées. Et vivantes. À leur façon, elles pensent et influencent. Certaines ne parlent jamais, restent une influence discrète qui n'interagit jamais directement avec le porteur. D'autres sont plus... Bavardes. Plus envahissante. J'aurais tendance à dire que dans ton cas, on se situe dans la dernière catégorie.

Plus envahissante. Comment tu parviens à cohabiter avec elle influencera beaucoup la suite de ton existence.
Un regard vers la créature, « Crinière d'Or ». Alors ça n'est pas lui, Kalu ? Pfew... La Cuirasse a décidée d'être très capricieuse, sur ce coup-ci. Je ne sais pas trop à quoi m'attendre, avec tout ça.

- Moui, je l'ai reçu. Tu as bien fait de retenir cette petite rencontre. Je ne sais pas encore ce que je vais faire d'une partie de ces informations, mais je sais que ça renforce ma méfiance des Asgardiens.

La rencontre avec Asher a été plutot... Instructive, à sa façon. Et même s'il n'en est pas ressorti de réelles tensions, il en est ressorti que je cerne mieux qui dirige les forces plus au Nord. Il en est ressorti que cette affaire d'assassinat sur Orpheus me paraît... Trop facile. Ça, et plein de petites choses.
Bref.
Je me méfie.

- Du reste, les bases les plus importantes de ce que tu dois retenir se résument à ça : évite d'utiliser tes pouvoirs devant les gens normaux. Si trop tu attires trop de témoins sur tes dons surnaturels, tu devras les tuer pour éviter que la rumeur se propage trop loin. Ça, ou les ramener au Dédale si tu penses qu'ils peuvent être utiles.

Il y a toujours moyen de s'arranger, comme qui dirait.

- Parmi les Dieux et leurs serviteurs, retiens ça : Les Saints servent Athéna et sont nos ennemis principaux. Les Marinas servent Poséidon et les relations avec eux sont plutôt neutres. Les Oracles servent Apollon et... Et c'est compliqué. Un soufflement de nez. Ce sont des alliés, mais ils sont instables, et ils doivent s'amender d'une faute grave envers nous. Reste prudent vis-à-vis d'eux, mais n'oublie pas qu'ils sont de ton côté. Il y a les Ases, eux servent Odin, qui lui est un Dieu Nordique. Même si je doute qu'ils servent toujours réellement Odin, mais ça, tu n'as pas besoin de le savoir. Eux, méfie-toi en. Ce sont nos voisins du nord, et si les relations sont techniquement neutres, les Asgardien sont un peuple guerrier, et depuis peu un peuple secret. Mieux vaut garder un œil sur ton voisin guerrier silencieux, quand tu veux survivre.

Surtout quand leur chef s'appelle Asher.

- Il y a d'autres Dieux, il y a les Ligures, les éveillés de Camelot, il y a les Spectres au service d'Hadès... La liste est longue, mais je t'ai cité les plus importants. Les plus actifs. Plus tard, tu apprendras ces ordres plus loin que quel Dieu ils servent et notre relation avec. Pour le moment, ça suffira.

Inutile de t'assommer d'informations trop vite, j'y gaspillerai plus de salive pour que tu aies du mal à retenir la quantité d'informations nouvelles.

- Plus généralement, comprends que tu es désormais un acteur de l'autre monde. Celui caché derrière le monde des gens normaux. Les gens sans pouvoir. « Dormeurs », qu'on les appelle. « Cosmos », c'est le nom de la force qui te permet de faire ce qu'ils ne peuvent pas faire. Notre monde et le leur sont liés intimement, de plusieurs façons. Derrière les royaumes et civilisations, il y a souvent un Dieu et ses idéaux, puis ses serviteurs qui manipulent le pouvoir dans l'ombre. Certains Dormeurs jouent le même jeu aussi : pas besoin d'avoir du Cosmos pour réussir en politique ou être influent.

Même si ça peut aider, pour être tout à fait honnête.

- Essentiellement, nous sommes les instruments des Dieux. Ils ont leur petite lutte fraternelle, leur vision d'un monde parfait, et chacun luttent pour promouvoir les idéaux de leur Patron. Certains le font purement par foi, d'autres le font parce qu'ils ont des intérêts commun avec la vision globale du Divin qu'ils suivent.

Devine lequel des deux je suis.

- Des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
 
[Milieu Avril 553] L'Enfer sur Terre ne pardonne pas l'ignorance [PV Taym]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Forêts ombrageuses-
Sauter vers: