Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD
 
Partagez
 

 [Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité [PV Ryme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NimuëNimuëArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] G-bleu1500/1500[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] G-rouge1500/1500[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] G-jaune1800/1800[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] V-jaune  (1800/1800)
Message [Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité [PV Ryme]   [Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] EmptyJeu 15 Avr - 19:29
Un pas, deux pas.









Des bruits de pas perturbaient le silence, sa musique, son rythme. Quelqu’un l’écartait sous le couvert d’un crépuscule naissant. Sur le seuil du Temple du Lion, le Dernier Rempart du Sanctuaire marqua un temps d’arrêt pour laisser la voix muette d’une entité invisible s’exprimer.
Morwenna des Poissons n’était plus. Le silence n’avait donc plus aucun sens. Seuls la vérité et les mensonges restaient. Et des sentiments diffus qui empoisonnaient les cœurs de celles et ceux ayant été préservés jusqu’alors. À tort ou à raison, ce n’était pas cela le plus important. Non.

Childéric et sa disciple les avaient balayés. Cette première tempête passée, Nimuë O’Bannon était prête à en affronter d’autres.

Liée à une promesse, l’ancienne Marina prit une profonde inspiration et pénétra dans le cœur de la demeure zodiacale.

Un pas. Deux pas, trois pas. Les souvenirs rejaillissaient dans son esprit. Elle en avait créé tant sous ces vastes colonnades. Avec lui. Des bons, comme des mauvais. Des choix qu'ils avaient dû prendre.

Ici était né leur amour, et la plus ardue des batailles que la Sainte livrait encore contre son bien-aimé : son devoir de soldat.

« Ryme ? » demanda la jeune femme à l’obscurité.

Un pas. Deux pas, trois pas. Elle s’engagea plus loin dans les profondeurs. Sa marche l’emmena jusqu’à un endroit qu’elle reconnut aussitôt et serra son cœur. Le jardin. Ce pommier. L’émergence du Lien.

Elle ne portait pas son masque, elle l’avait laissé dans son Temple. Car ce n’était pas Nimuë la Sainte qui se présentait à la Lionne, mais bien la femme.

Vivante.
Celle qui, à elle seule, pourrait déclencher une guerre.

La Hélène de Troie du Sanctuaire d’Athéna.
Elle préférait encore la figure d’Andromaque.

Se remémorant ses échanges avec le Grand Pope, la rousse attendit, les bras chargés de quelques amphores.

In vino veritas. Si la vérité résidait dans le vin, peut-être qu’il saurait aussi apaiser les tensions.






© Never-Utopia



[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] 64j9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] G-bleu1800/1800[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] G-rouge1200/1200[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] G-jaune1650/1650[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité [PV Ryme]   [Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] EmptyDim 25 Avr - 21:31
Un pas. Deux pas, trois pas.

L'hôte de ces lieux répond à l'appel dressé par le Chevalier. Si Nimuë détournait son attention du grand Pommier, alors elle verrait une silhouette aux chevaux aussi verte qu'une plante sauvage avancer à son tour. Là, le long de son jardin. ou plutôt de sa Maison, déjà si chargée en histoires...

Une contestation que Ryme, dans un soupir, ne peut réprimer. Si on lui avait donné le choix, alors elle aurait préféré ignorer cet héritage maudit lui rappelant l'étendu de sa culpabilité. Mais elle cogite trop, ces derniers temps. Réfléchit trop sur elle et son passé, elle et ses décisions. Elle et l'obtention de l'Or. A quel point s'était-elle fourvoyée dans sa quête de liberté ? Sur Athéna ? Sur Childéric, sur tout ?

Voir Nimuë la réveillait.

"Nimuë, Nimuë, Nimuë...", croit-elle appeler avec énigme. Hélas, son théâtre est trop honnête pour ne pas révéler ses véritables intentions. Le silence se brise et se froisse comme une feuille au contact d'une main trop forte, mesurée et passionnée à la fois. Il n'y a rien de bien différent, entre l'épine d'une rose et le croc d'un lion. Le ton de sa voix arbore cette même idée. Un mélange d'absurde et d'évidence. "Appelez les fantômes trois fois, et ils apparaissent dans les Maisons...Que me veux-tu? Tu n'es pas avec Childéric ? J'aurais cru."

Sous cette provocation, un sourire sur ses lèvres se devine sous son masque albâtre, seul indice sur sa nature de Chevalier. Nimuë a eu l'amabilité de se présenter en tant que femme ; son rôle la pousse à agir de même.

"Mais il faut dire que ce n'est pas souvent qu'un Chevalier ayant disparu depuis de si nombreuses années se présente dans ma Maison. Enfin, un Chevalier-Marina. Je ne suis pas au courant de tous les détails."

Qu'il est amusant, de voir à quel point l'indécision d'une femme a eu un impact sur la vie de ce Sanctuaire. Toutefois, les détails lui échappent, alors elle n'attaque pas plus.

Alors, Ryme s'avance. Se fraye un chemin dans son jardin.

Un pas. Deux pas, puis trois.

Les deux femmes ne sont plus si éloignées, désormais. Sous l'ombre du pommier, sa main parvient à toucher le bout d'une tige, à arracher l'une de ses feuilles avec douceur. Ses conclusions ne tardèrent d'ailleurs pas à tomber : l'arbre lui opposait une résistance intéressante. Une main experte y voit une lutte pour et au nom de la vie. C'est grâce à elle qu'on annonce la venue du printemps, l'apogée des temps où il fait bon de se remémorer la présence du parfum des fleurs et la vie qui fourmille sur ces terres, mais les pommes ne sont pas encore de saison.

Tant mieux. Les discordes sont déjà trop nombreuses à son goût.

La lionne joue elle aussi habituellement avec un tempo dont la jeune femme ignore probablement la teneur. Mais à défaut de se montrer trop extrême, sa patience ne condamne pas encore Nimuë, finalement bien peu responsable des actions de son maître.



[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] Ryme_s10



Dernière édition par Ryme le Sam 8 Mai - 16:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
NimuëNimuëArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] G-bleu1500/1500[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] G-rouge1500/1500[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] G-jaune1800/1800[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité [PV Ryme]   [Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] EmptySam 8 Mai - 12:44
Gardienne d'humanité









Un pas, deux pas, trois pas et voici la Maîtresse des lieux qui apparaît. Elle entra dans la lumière déclinante de cette fin du jour pour revenir dans l’ombre du pommier. Comme lui, Ryme portait une histoire bien lourde à porter. Pour autant, la Sainte ne ployait pas et libéra par trois fois le nom véritable des Poissons.
Débarrassée du masque et de tous les oripeaux du mensonge, la rousse accueillit les mots de Ryme avec un certain détachement, il le fallait.
Car dans son attitude, dans sa présence, tout lui rappelait ce que fut Childéric. Ce qu’il n’était plus. Ses prunelles, pourtant, laissèrent échapper une once de mélancolie. Leur histoire rejaillissait avec force, sous les frondaisons vertes de l’arbre fruitier. Regard qu’elle laissa glisser de lui à la Lionne d’Or.

« Il n’y a que moi. » se contenta-t-elle de lui souffler. « Et quelques amphores de vin. Je me suis dit qu’il serait plus facile de reprendre là où nous nous en étions arrêtées. Le saucisson et la compagnie avisée de Kaleb en moins. »

Si elle avait voulu faire prendre à sa voix des inflexions plus légères, quelque chose vibrait faux. Une appréhension. Une volonté de ne pas heurter la jeune femme. Mais le mal était déjà fait et profondément ancré. À quel point, cependant ?

« Il a tant grandi. » déclara Nimuë, en ignorant pour l’heure les ultimes paroles de sa consœur. C’était bien plus difficile d’être ici qu’elle ne l’avait imaginé. Ce fut sous ce pommier que l’amour entre elle et Childéric était né. « J’imagine que tu connais son histoire ? »

Son doigt désigna rapidement le tronc et une brève manifestation de cosmos de la Rose du Sanctuaire fit naître une unique fleur blanche et odorante.

« Je ne suis pas venue pour m’expliquer, non. Ce que tu peux penser de moi et mes agissements te regarde et cela ne m’importe peu. » Ce n’était pas tout à fait vrai. « Mais si tu désires comprendre, je t’expliquerai mon histoire. »

L’expression de son visage se durcit. « Je viens en tant que femme, avant tout. Je viens sans mon époux pour m’entretenir à son sujet. Lui, l’homme et pas le Pope. L’homme et pas le chevalier. L’homme, le maître, et te dire que c’est lui que je protège avant tout. » Son humanité. « Tu le connais, lui et son devoir. Maintenant qu’il a embrassé le Rêve et la Couronne, il m’incombe d’être là pour lui. Et j’espérais, en te trouvant, faire naître une forme de paix entre vous. Parce que tu es importante pour lui et que ton Lien avec Childéric est de la même nature que le mien. Nous sommes toutes deux ses gardiennes. Tu es la fille qu’il ne pourra jamais avoir. »

Sa gorge se noua à cette évocation. Nimuë songea à leur fils qu’ils ne pourraient plus tenir dans leurs bras.







© Never-Utopia



[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité  [PV Ryme] 64j9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
 
[Début Avril 553]Sous les branches florissantes, la vérité [PV Ryme]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Lion-
Sauter vers: