Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AkirAkirArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1050/1050[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge1200/1200[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune750/750[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (750/750)
Message [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptyMar 20 Avr - 12:12
Il est vrai qu’il n’avait pas vu Hador revenir de la même façon qu’ils étaient partis, comme César d’ailleurs, mais c’était une moins grande perte, enfin ci un tout petit peu il n’avaient actuellement plus de forgeron c’est plutôt embêtant.

Alors quand un soldat d’Arès vient le trouver, de la part de la Mort, pour prendre connaissance de ses guerriers, il était un peu déconcerté.

*Comment ça faire connaissance ? Alors ils ont remplacé le Boss c’est ça ? *
Cela ne faisait que quelques heures qu’il était rentré mais déjà il sentait que l’atmosphère avait changé, sans doute qu’il s’était passé pas mal de choses extrêmement importante ces derniers temps.

C’est quelque peu soucieux que le Tigre se leva de l’endroit en haut d’un arbre ou il se reposait, lové dans les branches comme un gros chat. Il sauta au bas de celui-ci et suivi le chevalier en marchant. Pas en courant en le distançant comme à son habitude. Cette façon de faire inhabituelle trahissait sa déstabilisation et titillait sa curiosité.

C’est vrai qu’il y avait cette histoire de mémoire et il lui semble avoir entendu qu’il portait l’armure d’une autre faction auparavant. Il n’en était pas sûr, mais il lui semblait que c’était ça. Peut-être qu’il est revenu chez eux laissant ainsi un trou dans la ligne de commandement des Berzerkers. Ils parcouraient doucement le chemin jusqu’à la grotte des crânes pour y rencontrer le ou la cardinale sais on jamais.

L’endroit n’avait pas changé, peut être que le nouveau propriétaire comptait lui laisser son charme rustique et lugubre des crânes qui craquent sous les pieds. Ça faisait toujours son petit effet. Il s’interrogeait aussi sur la personnalité de la nouvelle Mort. Comment était-elle ? Comme Haldor ? Complètement différente ? Aussi cinglé que César ou même un peu dérangée comme Ludmila ? Aussi malveillant, malsain et manipulateur que Velya ? Il y aurait bientôt une réponse à toutes ces questions, et il pourrait étancher sa soif de savoir, car il arrivait en vue du fond de la grotte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1811-akir-du-tigre-v-2 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1729-akir
MorriganMorriganArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1500/1500[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge900/900[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune1800/1800[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptyDim 25 Avr - 23:32
J’appris récemment que l’un de mes officiers venait de revenir. À vrai dire, j’avais dans le même temps découvert qu’il existait au moins un gradé dans mon armée. C’était là une bonne surprise. Après tout, de toujours n’avoir comme partenaires de conversation que des soldats et commandants d’autres armées, j’en venais à perdre de vue l’essence du rôle qui m’avait été attribué. Bien sûr, ces dernières semaines, j’avais de quoi m’occuper avec la surveillance des citadelles du Siebenburgen. J’enchaînais les phases d’espionnages, entrecoupant l’ensemble de retours au Dédale pour transmettre au fur et à mesure des rapports au Pontifex. Au moins, si je me faisais éliminer en cours de route, tout mon travail ne serait pas perdu.

Enfin, quoi qu’il en soit, j’étais actuellement dans une petite phase de repos où je pris l’initiative de convoquer l’homme qui serait destiné à me servir. Jetant une œillade dans mon domaine, je notais intérieurement que je n’avais pas encore pris le temps de recomposer l’espace pour le soumettre à mon image. C’était encore le domaine de mon prédécesseur, plutôt que le mien. Et il allait falloir prochainement que je remédie à cela. Effectivement, j’allais rencontrer un homme qui avait servi l’ancien Cardinal. Et sans doute serait-il plus avisé de procéder à quelques changements architecturaux pour marquer le passage de flambeau.

Bientôt, j’entendis des pas se rapprocher. Je m’avançais donc pour venir à sa rencontre, plutôt que de l’accueillir depuis la hauteur de ce trône osseux que je trouvais de fort mauvais goût. Non, je n’avais pas besoin de ça pour faire accepter les différences de rangs. D’autant plus qu’avec ce regard de supériorité, il était des choses qui me devenaient inaccessibles. Or, autant que possible, je voulais accéder au maximum que je pouvais. Pour se faire, j’atténuais de cette aura de Mort que je pouvais dégager malgré moi. Je montrais à ce suivant l’apparence d’une jeune femme bien fluette en comparaison avec l’ancien porteur de ma cuirasse. Ma principale particularité se trouvait dans ces deux petites cornes au front. Il y avait également cette peau de bébé, sans imperfection, comme si je venais de naître. Autrement, j’avais simplement les cheveux de jais. Une bonne hygiène de vie, visiblement. Habillée de vêtements amples qui ne gênaient pas les mouvements, avec des influences moyen-orientales. Lui adressant un sourire chaleureux, je me présentais.

– Bonjour à toi ! Je suis Morrigan, la nouvelle porteuse de la Mort ! C’est un plaisir de te rencontrer !

Lui adressant un signe de main amical, loin de l’intimidation d’usage entre un chef et son subordonné au sein d’un environnement aussi dangereux que celui du Dédale, j’attendais à présent de lui qu’il se présente à son tour.

– Je crains de savoir peu de choses sur toi. Peux-tu te présenter ?


Merci pour l'avatar Gawa !
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) Morrig12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2648-morrigan-ft-de-la-mo
AkirAkirArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1050/1050[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge1200/1200[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune750/750[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptyLun 3 Mai - 18:56
Même s’il s’attendait à un peut prêt tout c’était assez inattendu. Un mélange étrange, des cornes, une peau blanche comme de la neige, avec un habit qui lui rappelait un peu son enfance. Une étrange apparence, aux antipodes de l’ancien chef de la Mort. La comparaison serait sans doute inévitable, même s’il ne le voulait pas, et il ne connaissait rien de cette nouvelle Cardinale fraichement nommée, il espérait que c’était pour un mieux, bien qu’Haldor lui convenait déjà. Espérons qu’il en serait de même avec celle-ci.

En tout cas elle était plutôt amicale, elle veut marquer le coup sans doute aussi pour faire bonne impression. Bon point pour elle, même si ce n’est peut-être pas sincère c’est appréciable. Il est important en effet de faire une première bonne impression. Et comme il était un des seul officiers de son armée, il devait être à la hauteur.

Dame Morrigan, je me nome Akir je suis le porteur du Tigre, c’est un plaisir de vous rencontrer également.

Il posa une main sur sa poitrine en s’inclinant légèrement. En espérant que cette Mort là n’était pas non plus à cheval sur l’étiquette ou quelque chose du genre, peu probable mais on ne sais jamais sur quoi on peut tomber ici, dans le doute il marquait le coup histoire de montrer le respect dont il était capable, contrairement à quelques personnes dans les rangs d’Arès.

Que désirez-vous savoir ? Je suis rentré il y a peu comme vous le savez déjà, je ne sais pas si je peux vous éclairer sur d’autres informations, mais j’en serais heureux.

Pour commencer on verra déjà comment passe sa dévotion apparente à son supérieur, il savait que ça ne passait pas auprès de certains autant de zèles, mais ici au pire elle se moquerait peut-être gentiment de lui. Il espérait en tout cas que la réponse à son acte serait inoffensive, il ne devait pas la froisser après tout sa puissance était d’un tout autre domaine que le jeune Perse.

Espérons que ce premier contact plairait à la nouvelle détentrice de la Mort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1811-akir-du-tigre-v-2 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1729-akir
MorriganMorriganArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1500/1500[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge900/900[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune1800/1800[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptySam 8 Mai - 17:21
À l’étiquette qu’il me montrait, peut-être un peu trop révérencieux pour le domaine où nous nous trouvions, je répondis d’un sourire bienveillant. L’évidence, c’était que je n’attendais pas de mes subalternes qui aillent si loin dans leurs actes de soumission. L’autre évidence, c’était que je n’allais pas condamner une personne d’en faire trop. Pour le moment, je me contentais d’un sobre signe de tête pour répondre à sa marque de respect. Au moins, il avait à cœur de bien faire et c’était un bon début.

– Enchantée Akir !

Disais-je pour ajouter un signe positif à la discussion que nous étions sur le point d’engager, en vue de démarrer sous les meilleurs auspices. Car je désirais avant toute chose que rien n’empêche mes interlocuteurs de s’exprimer, de donner à voir qui ils étaient. Et pour se faire, il fallait commencer par les mettre à l’aise. J’espérais bientôt y arriver avec ce jeune Tigre. À sa première question, je levais le doigt pour le poser sur mes lèvres, le regard un peu ailleurs. Je réfléchissais, fugacement, avant de rencontrer à nouveau son regard.

– J’ai cru entendre que tu appartenais à cette armée depuis un certain temps maintenant ! Tu as connu mon prédécesseur. Peut-être même en as tu connu d’autres ! Pour être honnête, j’aimerais me faire une idée sur qui étaient les précédents cardinaux de la Mort. Peut-être pourrais-tu m’éclairer ?

Jusque là, j’avais croisé peu de Berserkers vraiment loquaces, déterminés à assouvir ma curiosité sur ce qui avait pu constituer le quotidien du Dédale avant mon arrivée. Pourtant, j’avais besoin de poser un regard sur ce temps long, ce temps où je n’existais pas en ce monde, ce temps qu’il me fallait rattraper. Mais avant ça, je sentais bien que mon interlocuteur était un peu fébrile. Aussi, je me dis que ce serait sans doute une bonne idée de le rassurer un peu.

– Rassure-toi, je n’ai encore blessé personne depuis mon arrivée, si ce n’est notre Pontifex. Mais cela, c’était consenti. Autrement, ce n’est pas dans mon caractère de blesser sans raison. Avant de porter la Mort, j’incarne la Vie, après tout.

Et sur ces mots, je témoignais de ce sourire authentique et bon vivant. De ceux qui étaient contents d’être nés, tout simplement. Je respectais la Vie plus que tout et j’aimais me confronter aux paradoxes de ma cuirasse.


Merci pour l'avatar Gawa !
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) Morrig12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2648-morrigan-ft-de-la-mo
AkirAkirArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1050/1050[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge1200/1200[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune750/750[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptyMar 11 Mai - 16:51
Il en avait encore fait trop comme d’habitude, la marque de fabrique du porteur du Tigre actuel. Aillieur ça ouvre des portes du fait de sa sincérité et sa candeur, par contre ici ça avait tendance à les verrouiller de façon plus ou moins définitive. Enfin ce n’était pas grave elle à juste du trouver qu’il en avait trop fait et répondit de façon assez amicale.

Puis elle fit interrompre la réflexion audible du Tigre, elle semblait réfléchir quelques instants. Et la elle demandait carrément la comparaison avec son prédécesseur, le seul qu’il ait jamais connu d’ailleurs.

Je n’ai connu que votre prédécesseur qui n’est plus Cardinal depuis peu. Quand je suis arrivé il n’y avait même personne à votre poste.

Haldor était physiquement un colosse de la taille d’un ours debout. Je dirais deux mètres et demi plus ou moins. Jeunes mais les cheveux blancs, plutôt impulsif mais très loyal avec ses hommes il en demandait autant de notre côté. Il à du en recadrer certains d’entre nous qui ne sont plus avec nous désormais mais je ne pense pas que ce soit lui-même qui s’en est occupé. Bon vivant, jovial, il avait une fâcheuse tendance à donner des surnoms plus ou moins ridicules à tous les gens qu’il croisait. Mais je l’appréciais.

Il est possible que son passé d’Asgardien l’ai rattrapé, il ne s’en cachait pas d’ailleurs, quand il a finalement retrouvé la mémoire. Je crois que c’est le Pontifex Zvezdan qui s’en est chargé
.


Elle sentait la méfiance du Tigre mais elle tentait bien de la dissiper, le problème c’est qu’ici il faut se méfier constamment et de tout. Mais elle avait l’air sincère, et elle était sa supérieure directe. Il n’y avait pas vraiment de raison pour se méfier autant.

Sa réponse avait pour but de le rassurer, enfin comment blesser le Pontifex et c’était consenti ? Littéralement ou une remarque blessante ? Il n’était pas sur de vouloir savoir, même s’ils avaient eu un contact sadique-masochiste ce n’était pas son problème, c’était après tout leurs affaires si Zvezdan était d’accord avec ça. La vie et la mort, bien sur l’ancient porteur n’avais jamais parlé de ça, mais le paradoxe était évident.

Il lui rendit son sourire, de façon sincère également.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1811-akir-du-tigre-v-2 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1729-akir
MorriganMorriganArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1500/1500[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge900/900[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune1800/1800[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptyDim 16 Mai - 21:46
Pour la première fois, je recevais un début de portrait sur mon prédécesseur et d’évidence, j’avais peu sinon rien à voir avec ce dernier. Un géant tandis que j’étais limite fluette. Cheveux blancs quand j’avais les cheveux noirs. Impulsif alors que j’étais, je l’espérais, plutôt posée. Très extraverti là où j’étais relativement introvertie. Il y avait de quoi perturber plus d’un suivant de la Mort qui avait dû composer avec un Cardinal fondamentalement différent. Malgré tout, je discernais quelques points communs. La loyauté, pour commencer. L’attention portée sur ses subordonnés. Et, jusqu’à une moindre mesure, une certaine joie de vivre. Un dernier trait de caractère curieux considérant ce que nous étions censés incarner. Pensive, je me dis qu’il devait être une personne avec qui je me serais bien entendue. Je regrettais à ce titre que l’on ne se rencontre jamais.

D’ailleurs, mon interlocuteur semblait assez triste que son ancien chef soit parti. Selon toute vraisemblance, il l’estimait. Quand bien même, je ne sentais pas de lui la moindre antipathie à mon encontre, alors même que je remplaçais son maître. Au contraire, il m’acceptait assez facilement. Était-ce par lucidité ? En effet, il pouvait être dangereux de se confronter avec un Cardinal. Et si je n’avais pas eu ma personnalité, sans doute cela aurait-il été une très mauvaise idée de s’attirer mon ire. Enfin, de toute manière, il ne me donnait pas vraiment de raison de m’emporter. À la vérité, je l’appréciais bien, lui aussi.

– Hm, je vois.

Disais-je simplement pour acquiescer aux dires du Tigre. Il apparut d’ailleurs que mon sourire gagna un peu plus de chaleur et d’authenticité quand je vis que mon interlocuteur me répondit d’une semblable expression. Et derrière elle, je ne percevais pas vraiment de mensonge.

– C’est un homme que j’aurais aimé rencontrer. Le portrait que tu m’en as fait m’est sympathique. Je lui souhaite d’avoir trouver sa voie, quelle qu’elle ait été. À Asgard ou ailleurs.

Sur ce dernier point, j’étais dans le vague. Seulement, je n’avais pas vraiment besoin d’en savoir plus. Cela le regardait après tout. Et puis, j’avais d’autres priorités, à commencer par l’homme devant moi.

– Et toi ? Veux-tu bien me parler plus avant de toi ? Ton histoire, tes ambitions, comment tu te sens par rapport aux autres… Là, comme ça, tu m’as l’air plutôt équilibré. C’est une bonne surprise, pour être honnête. Mais est-ce bien la vérité, ou ce que tu veux me montrer ?

À cet instant, mon regard de gagner en intensité, comme cherchant à sonder plus en profondeur qui se trouvait devant moi.

– Dis simplement ce qui te passe par la tête. Je ne cherche pas à te piéger, juste à te comprendre.

Ajoutais-je simplement pour éviter de l'effrayer.


Merci pour l'avatar Gawa !
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) Morrig12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2648-morrigan-ft-de-la-mo
AkirAkirArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1050/1050[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge1200/1200[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune750/750[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptyJeu 3 Juin - 13:36
Elle écoutait calmement et posément le Tigre chose assez rare par ici. Et la sincérité de son sourire trouva un écho dans le sien également, il avait pour ainsi dire jamais ou très peu vu ça ici.

Moi aussi et j’ose juste espérer que je n’aurais pas à devoir l’affronter à l’avenir. Il est bien entendu redoutable, mais aussi parque je serais triste de devoir tuer une personne que j’estimais autant. Enfin si un jour j’atteins son niveau bien sûr.

Pas la peur de l’affronter, mais il savait qu’il n’était pas de taille ils s’étaient déjà testé, et Akir n’était pas du tout du même niveau. C’était juste une froide constatation. Elle lui demandait ensuite de se présenter de raconter son histoire, encore plus étonnant c’était une des premières à le faire, c’est une très agréable surprise.

Akir, je viens de Persia, ma famille s’est faite massacrées par des soldats Byzantins quand j’étais enfant. J’ai grandi et été élevé par une bande de pillards et puis j’en suis devenu le chef en étant adolescent. Des soldats Byzantins nous ont ensuite capturé et torturé, et les ont tous tué. Je devais suivre le même chemin mais mon cosmos s’est réveillé à ce moment là et j’ai massacré la caserne, je les ai bouffés jusqu’aux derniers ces pourritures.

Ses yeux brillaient légèrement d’une férocité malsaine au souvenir de ce qui s’est passé là-bas à ce moment-là. Sa bête intérieure s’était réveillée un instant avant de disparaitre ravalé par l’humanité du Berzerker.

Ensuite l’armure m’a appelé, elle m’a dit de me rendre en Grèce, m’entrainer et m’instruire, puis de me rendre en Transylvania pour la rejoindre.

Depuis je sais que les Byzantins sont contrôlés par les Saints, et j’aimeraient qu’ils soit détruits, pour apporter un peut de paix dans le monde. Au moins d’une certaine façon j’aurais vengé ma famille. Et je pourrais les empêcher de détruire d’autres choses. C’est peut-être naïf mais préparer la paix il faut parfois amener la guerre.

Première fois qu’il en parle à quelqu’un d’autre, peut être que son interlocutrice trouvera ça ridicule ou même se moquer de lui ? Enfin il n’avait pas fini de répondre.

Par rapport aux autres ? Je me sens à part, quelques un ont essayé de me tuer, d’autres sont assez agressif, mais avec tout le monde de toute façon, au mieux sont désagréables. J’ai peu discuté calmement avec certains d’entres eux, Esther, Haldor, Kostas et aussi vous à présent. J’ai l’impression que mon coté sympathique attire plus les gens d’autres factions là-bas à Britania j’ai eu l’occasion de discuter avec quelques Oracles, et c’est normal ce sont nos alliés. Mais ça m’a aussi permis de discuter avec un homme que je ne connaissais pas et dont je ne connais pas la faction qui est venu à ma table pendant que je mangeais de la viande à une table.

Il s’interrogeât un moment.

C’était quoi encore son nom encore, Chile, dés, risque ? Ha oui c’est ça il m’a dit qu’il s’appelait Childéric ! Il m’a fait penser un peu à Haldor dans son caractère. J’étais méfiant car je ne connaissais pas sa faction et lui sans doute non plus, mais nous avons un peu discuter de choses sans importances.


Il avait balancé le nom de façon presque désinvolte, après tout il ne savait même pas qui c'était.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1811-akir-du-tigre-v-2 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1729-akir
MorriganMorriganArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1500/1500[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge900/900[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune1800/1800[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptySam 12 Juin - 13:37
Celui-là, je réussissais à le mettre à l’aise et c’était quelque chose de rafraîchissant. Visiblement, il était attaché à l’ancien porteur de la Mort. Un soldat loyal qui semblait capable de recul dans les décisions qu’il pouvait être amené à prendre depuis sa position. Et non pas une bête de combat qui exécutait les ordres sans réfléchir. Il pouvait manquer de force, mais dans mon armée, ce n’était pas ce sur quoi je portais le plus d’attention.

– Je souhaite que nous n’en arrivions jamais là.

Disais-je simplement. Il n’y avait pas de nécessité d’en rajouter plus. Les commandements pouvaient tomber et nous voler notre liberté. Mais ils pouvaient aussi bien ne jamais venir. Et peut-être que cet homme se retrouverait jamais parmi nos cibles. Qui sait s’il ne trouverait pas sa propre voie, d’ailleurs. Il valait mieux souhaiter que les disparus éclairent leurs voies de nouvelles opportunités heureuses. Quant à nous, il nous fallait trouver le bonheur où nous nous trouvions.

Je l’écoutais ensuite raconter son passé. Sa vie en Persia. Les malheurs de sa jeunesse. Selon toute évidence, les Byzantins représentaient pour lui des démons. Et considérant son vécu, c’était bien normal. Ainsi, ce jeune Akir était animé par la vengeance ? Pourtant, en discutant avec lui, ce n’était pas cette colère qui ressortait le plus. Aussi, je prêtas simplement le silence alors qu’il couvait en lui cette rage que je venais d’éveiller par mes questions. Les Saints devaient être détruits. C’était la conclusion qu’il avait trouvé. Logique oui, au jugé de son histoire. Est-ce que ça apporterait la paix pour autant ? Est-ce que ça soulagerait son esprit de ses tourments ? De cela, j’en doutais un peu, mais je préférais le garder pour moi.

Puis, il vint parler de son rapport avec le reste des Berserkers. Des expériences guère agréables depuis son arrivée dans ce Dédale de chair. Il n’y avait pas trouvé ce que chaque âme recherchait naturellement, même si en certains cas, ses rencontres avaient pu être plus posées. Voire, il avait pu en ressortir quelque chose de positif. Parmi eux, ressortaient les noms d’Esther, Haldor et Kostas. Dans le lot, je les connaissais tous. Mon prédécesseur. Mon camarade. Et enfin, cette jeune fille qui aurait dû être sous mes ordres, mais à la place, profondément plongée dans le coma.

Lorsqu’il aborda le sujet des autres factions, je dissimulas péniblement ma surprise. Il s’était plutôt fait des amis à l’extérieur qu’à l’intérieur ? Comme je l’avais imaginé, le poids qu’il portait ne l’empêchait pas d’avoir cultivé autre chose. Ce qu’il appelait sa « sympathie ». C’était à se demander s’il plaçait vraiment si haut dans ses priorités ses désirs de vengeance. Et quelle ironie au moment où il me confia le nom de cette personne avec qui il avait partagé une bonne conversation. Un homme qui ressemblait au Cardinal qu’il avait respecté ? Fallait-il que je lui dise ? Prenant un air désolé, je me résolus à lui confier. Il ne devait pas rester ignorant, ce ne serait pas le rendre service.

– Childéric, j’ai déjà entendu ce nom. Il est le Grand Pope des Saints.

Aucune animosité ne vint marquer mon timbre de voix. Je posais simplement une vérité. Et je n’avais pas en moi de ressentiment particulier envers les Saints ou quoi. Même les Spectres qui m’avaient volé tant des miens, je ne parvenais pas à éprouver de cette injustice. Car de ces événements, ils y avaient laissé la vie au même titre que mes sœurs. Ainsi était faite la Vie, de deuils. Et quelle Mort n’accepterait pas de traverser ces passages difficiles ?

– Je ne saurais dire si tu es naïf ou non. Mais ton avis s’entend. Je le comprends. La force est parfois la meilleure solution pour permettre au Cycle de suivre son cours. Quant à la paix, je dirais que non, elle ne s’imposera jamais dans ce Monde, quoi que l'on fasse. La Guerre est nécessaire dans le cœur des hommes. Elle brise des injustices pour en faire apparaître de nouvelles. Reste qu’en définitive, l’humanité réussit ainsi à ouvrir la voie à de nouvelles épreuves. Et les âmes doivent bien passer par là pour grandir. Nous tous aspirons à cela, au fond. Nous en sommes simplement plus ou moins conscients.

Marquant un certain silence, je prenais le temps de l’observer. De le rassurer peut-être en ne montrant signe de le punir pour avoir échangé avec un ennemi. Après tout, j’étais capable de plus de hauteur.

– Ce que j’ai dit sur Childéric, cela doit te troubler. Suivant ce que tu m’as dit des Saints, ils devraient tous êtres des démons. Hors, le Grand Pope que tu as rencontré ressemblait à Haldor. Je pense que ces impressions étaient justes. Car il n’existe pas de bassin où ne nagent que les démons. Simplement, des événements où se mélangent le bien et le mal. Est-ce pour autant qu’ils ne doivent pas être combattus ? La question mérite d’être posée, quand bien même parfois, nous n’aurions pas le choix. Car parfois, il peut arriver que ce soit nécessaire, même si cela doit faire de nous des démons. Et aux yeux de ce Monde, n’est-ce pas ce que nous sommes ?

À cette réflexion, je me fendais d’un sourire autant amusé que chaleureux, même si je n’étais pas non plus spécialement extravertie. J’avais la maîtrise sur mes émotions au bout du compte.

– En sommes nous vraiment ? Cette question mérite également d’être posée. Et de toutes ces questions qui en viennent à juger nos actions, il n’existe pas de bonne réponse, si ce n’est une seule. Celle que nous portons sur nous-même, pour élever notre esprit.


Merci pour l'avatar Gawa !
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) Morrig12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2648-morrigan-ft-de-la-mo
AkirAkirArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1050/1050[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge1200/1200[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune750/750[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptyMer 30 Juin - 15:03
Apparemment elle pensait pareil qu’Akir, et ça faisait du bien aussi de rencontrer quelqu’un de plus pos dans son propre camp, sa propre armée. Il opina du chef à sa réponse, il avait le même souhait que la porteuse de la Mort, lui non plus ne souhaitait pas l’affronter en tant qu’ennemi.

Elle était attentive à son histoire, c’était la seule qui connaissait à présent son histoire, il ne l’avait dévoilée à personne d’autre avant.

Sa prochaine déclaration cependant, il aurait tranquillement tapé la discussion avec le grand patron des Saints lui-même ? Vu son âge ce n’était peut-être pas déjà lui en poste au moment de la jeunesse d’Akir. Personne quel que soit la faction n’est ni complètement noir ni complétement blanc.

Un Cycle éternel donc ? Il n’y avait pas vraiment songé, c’était une vision intéressante et sans doute plus réaliste que la sienne. Il y aurait à chaque fin de cycle de nouveaux défis et de nouveaux problèmes et ce serait reparti pour un tour.

Une danse macabre, sans repos même dans la mort donc ? Car dans ce cas Hadès dispose de nous comme bon lui semble. Enfin j’imagine, je ne suis pas pressé de voyager dans le monde des morts.

En effet pourquoi si nous n’étions pas tous des tarés psychopathes, il n’en serait pas de même dans les autres camps peut être que les Saints non plus ne sont pas tous foncièrement mauvais, enfin cela reste encore à vérifier. Et lui non plus, même s’il n’avait pas envie de tomber dessus en combat singulier, pas pour les mêmes raisons, mais surement tout aussi redoutable qu’Haldor.

Nous sommes sans doute plus des démons aux yeux du monde que du coté des saint ou même des autres factions, mais effectivement même si certains Saints sont moins mauvais que les autres ce n’est pas une raison pour ne pas les combattre car ils vont devoir réaliser des ordres que nous devrons sans doute empêcher et qui seront contraires à nos principes.

Bon ou mauvais, il ne pouvait pas laisser des non-Berzerkers interférer dans leurs plans.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1811-akir-du-tigre-v-2 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1729-akir
MorriganMorriganArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1500/1500[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge900/900[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune1800/1800[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptySam 10 Juil - 15:46
Lorsqu’Akir vint parler de « danse macabre » pour caractériser ses mots, je me départis de cet éternel sourire bienveillant. Il interprétait donc cela comme une vie où l’esprit serait toujours l’esclave d’un travail sans fin, à l’instar de Sisyphe avec son rocher dans le Tartare. Une vision des choses qui ne correspondait pas exactement à la mienne. Ceci dit, il mettait le doigt sur un élément intéressant : Hadès.

– Avec Ghanima, nous ne nous sommes guère vraiment fait des amis d’Hadès et de tous ses Spectres. Nos actions nous ont portées à l’encontre des règles de son royaume. Pour ma part, je ne considère pas que la Mort soit de nature à être dominée par qui que ce soit. C’est une expérience qui nous est à chacun très personnelle, qui nous appartient fondamentalement. Donc j’imagine qu’à l’avenir, nous serons amenés à regagner ce droit naturel de disposer de nos propres âmes.

Là-dessus, je laissais à mon officier le loisir d’apprécier l’angle de la lutte que je pouvais être amenée à engager à l’avenir. C’était le cheminement logique de ma philosophie, après tout. Et ce vers quoi je devais guider le tranchant de l’épée de mon armée. À moins que le Pontifex aille à l’encontre de ce que j’étais. Ironiquement, cette évidence, j’en prenais simplement conscience en discutant avec ce jeune garçon. Ma naissance particulière ne m’avait pas fait immédiatement réaliser cette faiblesse pourtant primordiale à mon raisonnement. J’étais un cas à part dont l’existence défiait la logique même de ce monde. Et j’en avais retiré une expérience qui me faisait désirer la partager avec ceux que je rencontrais. Enfin, avant d’en arriver là, il fallait procéder par étape. Ce pourquoi je me contenterais pour le moment de rassurer ce jeune tigre.

– Tu n’as effectivement pas à trop songer à cela. Il est encore beaucoup de choses que tu dois réaliser ici-bas, dans cette Vie. Des rencontres que tu dois engager. Beaucoup de nouveaux visages se sont présentés dans l’enceinte du Dédale depuis ton retour de Camelot. J’aimerais que tu ailles les voir. Que tu ouvres le regard sur ce que tu ne connais pas. Ainsi seulement, tu quitteras la cécité. Je ne veux plus que tu sois aveugle du poids de tes actions et de tes mots. Tu n’aurais pas dû ignorer que cet homme avec qui tu t’es entretenu était le commandant de nos ennemis. Je ne souhaite plus que cela arrive, pour le bien des Berserkers, mais également pour le tiens. Tu n’es pas un outil, Akir. Il te faut donc apprendre à ne plus te comporter comme tel.

Je portais ainsi mes premières réprimandes comme Cardinale. Mais il fallait bien en arriver là pour aider ceux qui m’accompagnaient à évoluer. Qu’ils réalisent leurs erreurs et soient en capacité de les dépasser. Je ne souhaitais que cela. Et sans doute était-ce ce qui donnait à mes mots de cette douceur alors que j’aurais pu y prêter la violence des tyrans. Car la faute d’Akir ici était lourde, et sans doute que mon prédécesseur n’aurait pas été aussi conciliant. Pour ma part, j’assumerai son erreur eux yeux de Zvezdan. Mais ce n’était pas une raison pour ne pas donner à ce jeune Berserker de quoi éviter de la fragiliser davantage. Une issue qui n’était souhaitable pour personne dans mon armée.

Quant à ce que j’entendais sur les notions de bien et de mal, elles se suffisaient à elles-mêmes. Il ne m’était donc pas utile de surenchérir sur le sujet. Akir avait bien saisi la nuance que j’avais voulu lui instiller. Maintenant, la prochaine étape pour lui serait d’éclaircir son esprit sur ce Monde qui l’avait vu naître.

– Veux-tu bien faire ces efforts pour moi ?


Merci pour l'avatar Gawa !
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) Morrig12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2648-morrigan-ft-de-la-mo
AkirAkirArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1050/1050[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge1200/1200[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune750/750[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptyMar 20 Juil - 13:47
Il doit bien se l’avouer, les cours de philo ce n’était pas le point le plus important de son éducation vaguement académique. Il avait du mal à imaginer qu’il pouvait disposer de sa propre âme pour en faire ce que bon lui semble. Une réincarnation peut être ? Choisir entre le repos éternel ou une éternité de tourments sans fin ? Ou quoi que soit toutes les autres possibilités. Il n’était pas pressé de les découvrir, ni même de voir Hadès.

Il avait l’intention de vivre pour servir la Mort, même si dis comme ça avait l’air paradoxal. Mais on ne parlait pas d’ici d’un serviteur du dieu de la mort. Il servirait la Cardinale de la Mort et par extension le grand seigneur Arès.

Il s’en est donc passé des choses pendant son départ, des nouveaux visages ? Il irait donc les voir, c’est ce qu’il ferait en temps normal de toute façon. Et là c’était en plus validé par la Hiérarchie, il n’allait pas se priver. C’était loin de la violence de la plupart des Berzerkers, mais il faut bien de tout pour faire une armée non ? Et effectivement il devrait à l’avenir plus se renseigner sur ses futurs interlocuteurs pour ne plus faire d’erreur. Il s’inclina légèrement et répondit.

J’irait donc les voir, ce sont des étrangers ? Des nouveaux Berzerkers ? Avez-vous déjà quelques informations sur eux, que je ne vous rapporte pas ce que vous savez déjà ? Je ne ferais plus l’erreur de m’adresser à quelqu’un en aveugle pour ne pas me tromper à nouveau, je vais faire ce petit effort pour vous Dame Morrigan, je vous le promets.

Il montrait du respect à sa nouvelle supérieure, sans fausseté, de toute façon il ne savait pas vraiment mentir. Il avait du travail, il allait encore devoir faire marcher sa boîte à parlote, chose qui agaçait les 3-4 des Berzerkers et qui lui avait valu souvent des situations délicates dans le dédale, mais on verrait bien à qui il aura affaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1811-akir-du-tigre-v-2 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1729-akir
MorriganMorriganArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1500/1500[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge900/900[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune1800/1800[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptyDim 29 Aoû - 11:00
– S’ils sont nouveaux, je ne saurais vraiment le dire comptant moi-même parmi les derniers arrivés. Et je t’arrête sur une chose !

Disais-je en levant l’index. En effet, il semblait qu’il y avait une légère incompréhension, bien bénigne ceci dit. Pour cette raison, j’étais loin de prendre une mine courroucée. Plus amusée qu’autre chose, en fait. J’avais en moi de cette patience qui me permettait de ne pas m’emporter pour si peu. Après tout, il n’y avait aucun mal à ses intentions.

– Ce n’est pas pour moi que tu dois les aborder. C’est pour toi. Tu as besoin de ces rencontres pour grandir, voilà tout. Quant aux informations que je pourrais te transmettre… hm…

En soi, si je pouvais l’aider à entretenir des conversations productives avec ses semblables, cela ne pouvait pas faire de mal, quand bien même je m’étais laissée caressée de l’envie de le laisser de débrouiller par lui-même. Enfin, cela ne pouvait pas faire de mal de lui prémâcher le travail.

– Taym est un jeune garçon très méfiant qui doit beaucoup apprendre du monde qui l’entoure. Il possède un familier qu’il appelle « Bestiole » dont il est particulièrement attaché. Il peut être difficile à aborder, mais je pense que vous pourriez vous entendre. Il aime que les personnes s’expriment simplement. Alastair quant à lui est une personnalité fondamentalement torturée. Il semble avoir beaucoup souffert par le passé et si je doute qu’il en vienne à te blesser, je pense qu’il a besoin de voir que ce monde a autre chose à lui offrir que de la souffrance. Enfin, si tu arrives à suivre sa pensée entre ses délires, alors cela voudra dire que tu es très doué. Aelinor lui est un homme relativement normal, peut-être un peu perdu, comme toi. Sa cuirasse fait que parfois, il est quelque peu étrange. Enfin, au fond, il ne m’a pas l’air mauvais. Il y a également Rowena, l’ambassadrice des Oracles, qui est une personne foncièrement humaine.

Cela faisait déjà un bon topo des personnes qu’il pouvait aborder à l’avenir. À lui d’assimiler tout cela et d’en faire ce qu’il voulait. Puis, ce n’est pas comme s’il n’y avait rien à faire dans l’enceinte du Dédale.

– Notre Pontifex a mis à l’ordre du jour plusieurs missions que tu peux mener avec l’un d’entre eux. Puis il en est d’autres que je n’ai moi-même pas rencontré donc à toi de voir avec tes affinités ! N’aies pas peur de te manifester ! Tu es plus qu’un soldat au sein de nos armées, après tout.

Sur ces paroles, de lui adresser un dernier sourire avant de le congédier.

– Bien, j’en ai assez appris sur toi. À présent, tu peux y aller.

Citation :
[Fin du RP o/]


Merci pour l'avatar Gawa !
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) Morrig12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2648-morrigan-ft-de-la-mo
AkirAkirArmure :
Cuirasse du tigre

Statistiques
HP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-bleu1050/1050[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-rouge1200/1200[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) G-jaune750/750[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) V-jaune  (750/750)
Message Re: [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)   [Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan) EmptyMer 1 Sep - 12:29
Effectivement, sa remarque était juste il n’avait jamais entendu parler d’elle avant maintenant. Elle n’a sans doute pas eu le temps de voir tout le monde. Mais c’était une mission étrange aborder des gens pour faire des rencontres, pour évoluer, sans nécessairement pour rendre des comptes à un supérieur, une méthode peut habituelle, vraiment.

Il écoutait attentivement l’énumération de ces « nouvelles personnes », et il en connaissait en partie certaines déjà, mais pas plus que leur nom ou leur visage en général. Il y avait donc Taym, il n’en avait pas entendu parler mais il avait vu un Berzerker répondant à peu prêt à cette description accompagner de temps en temps César et regardant de loin et du coin de l’œil les gens de la salle de bal dans la ville de Britania. Il est méfiant, Akir comprenait, surtout ici, et ce familier attisait sa curiosité. Le dénommé Alastair, justement il ne lui disait rien de bon, un type torturé et délirant mais apparemment non violent un bon cocktail un peu trop malsain pour le Perse, peut-être à éviter.
Aelinor ? Ha oui, c’est n’est pas ce mec qui à recousu le tigre ça ? Et donc sa cuirasse change sa personnalité ? Dommage ce n’est surement pas pour un mieux, il paraissait agréable de nature.
Rowena ? C’est vrai qu’il y avait actuellement un ambassadeur ici enfin là c’était plutôt ambassadrice, et il lui avait parlé brièvement pendant le bal.

Les deux premier je ne pense pas les connaitre, cependant Aelinor j’ai pu apprécier ses talents de coutures quand il m’a retapé à la suite de ma rencontre avec Ludmila empreinte de sa soif de sang. Et Rowena j’ai pu discuter avec elle et quelques autres Oracles Esmelia et Célestia il me semble, c’était toutes des jeunes femmes d’agréable compagnie.

Je vais suivre vos conseils, et en effet il est important de connaitre son camarade avant de partir en mission avec lui.


Après ces quelques mots d’encouragements, de la part de la détentrice de la cuirasse de la guerre, il savait à présent vers quelles personnes se diriger.

Il lui rendit son sourire et quitta lentement le quartier général de sa cheffe d’armée. Décidément bien différente de la plupart des gens d’ici.

Citation :
Fin du RP également


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1811-akir-du-tigre-v-2 https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1729-akir
 
[Fin Mars 553]novam mortem (PV Morrigan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Dédale de Chair :: Le Jardin aux feuilles rouges-
Sauter vers: