Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron G-bleu0/0[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron V-bleu  (0/0)
CP:
[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron G-rouge0/0[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron V-rouge  (0/0)
CC:
[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron G-jaune0/0[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron V-jaune  (0/0)
Message [Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron   [Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron EmptyDim 30 Mai - 19:56
Qu'est-ce que je fabrique ici déjà ?

J'ai finalement eu une idée concernant mon alliance. Une vraie idée, utile, tout du moins je l'espère, et qui m'aiderait à aller de l'avant. Qu'on soit bien clairs : je n'ai pas oublié Liselle et Galadion. Je sais que c'est impossible de les effacer purement et simplement de mon esprit tant ils ont compté pour moi. Mais maintenant mon cœur arrête de se serrer en y repensant. Et le Jij l'accepte, car il a vu la force que je pouvais en tirer, tout bêtement. Si jamais je les recroise un jour... je ne sais pas. Et je me dis que je verrai bien à ce moment-là. Le jour où Atlantis enverra ses citoyens à la surface pour rencontrer les Berserkers me semble suffisamment lointain pour que je sois mort bien avant. Une solution toute trouvée.

Et donc, ce souvenir de mariage doit lui aussi évoluer. Je vais la fondre et récupérer l'orichalque dont elle est composée pour rendre mes griffes de combat bien supérieures à une arme classique. De cette manière, ceux qui comptent seront toujours avec moi, et le symbole de ma vie de famille ne sera plus aussi évident. Au Dédale, ce genre d'attaches ressemble plus à une faiblesse qu'autre chose. C'est une manière de me protéger et de les protéger aussi, indirectement.

Tout ça, c'est sur le papier. Et donc, pour mettre mon plan à exécution, j'avais besoin de deux choses : des outils et du savoir-faire.
Pour le savoir-faire, je peux essayer de procéder comme je fais pour construire quelque chose. Tracer un plan, un patron dans le cas présent, puis le suivre en procédant prudemment. J'ai une entité liée au feu avec moi, je compte sur elle pour travailler la matière avec le plus grand soin surtout si je dois m'y reprendre à plusieurs fois. Je ne m'attends à un résultat parfait du premier coup, mais je ne connais personne ici qui sache forger, et encore moins un métal aussi précieux que de l'orichalque. Et il faut dire aussi que je n'ai pas envie de préciser que c'en est. Au pire on me prendrait pour un Saint, au mieux cela révèlerait mes origines atlantes, avec tout ce que cela pourrait entraîner de quiproquo.
Pour les outils... J'ai entendu dire que César était forgeron, avant de disparaître à Camelot. Sachant que j'avais mépris et dégoût pour ce pauvre type, son absence m'arrange quelque peu, et vu ce qui s'est dit, il a sans doute dû aller crever quelque part. Donc je me suis permis d'aller explorer prudemment son lieu de travail.

Et me voilà au milieu d'un assemblage de pièces qui ressemblent plus à un antre de la torture qu'à une forge, à dire vrai. Des tables tachées de sang, des liens, des lames en tous genres, certaines tranchantes, certaines rouillées, certaines conçues visiblement pour briser des os et d'autres pour découper la peau. Dans un coin, des Cuirasses, plutôt mal en point je dirais. Ce type était vraiment un psychopathe. Et le seul forgeron en activité au Dédale de ce qu'on m'a dit.

"Allez, première étape : trouver des pinces et de quoi travailler du métal avec précision."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron G-bleu0/0[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron V-bleu  (0/0)
CP:
[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron G-rouge0/0[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron V-rouge  (0/0)
CC:
[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron G-jaune0/0[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron V-jaune  (0/0)
Message Re: [Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron   [Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron EmptyVen 25 Juin - 19:22
Je passe en revue méthodiquement tout ce qui me tombe sous la main. Je fais plus ou moins un tas avec les outils qui me convainquent, dont je pourrais sans doute faire quelque chose, et je remets les autres à leur place. On ne dirait pas comme ça, mais la forge va bien au-delà de simplement frapper une lame sur une enclume. C'est autant un travail de force, d'endurance que de dextérité et de précision. Alors je prends le temps de bien tout regarder, de trier. Je tombe sur une caisse de vieux cuirs et de métaux usés, visiblement bons à jeter. Je m'arrête et je fouille dedans. Lames ébréchées, gardes fendues, cuirs défraîchis... Je me dis que je pourrais m'exercer là-dessus, acquérir les gestes. Que je réussisse à en sauver quelques-uns ou pas ne fera pas de différence, mais j'y gagnerai l'expérience.

La caisse rejoint donc le tas d'outils, et je finis mon tour de la pièce. La table pleine de sang là-bas me dérange. Elle sent fort.

Boire.

J'oubliais que j'ai un omnivore avec moi. Ce sera sans doute loin d'être comme neuf mais... pourquoi pas ? Alors j'approche de la surface de travail, je laisse le gantelet de ma Cuirasse recouvrir mon bras, puis je le pose sur le bois souillé. Et je le sens qui aspire chaque goutte. Il ronge la table au passage : elle fume, j'entends des crépitements, mais le sang part avec, et mon malaise aussi. Je suis bien content en fin de compte de ne pas nécessairement être un centurion avec un nom imprononçable et pas assez de temps pour moi-même. Le Jij est simple. Court. Utile. Il boit le sang et nettoie la table tranquillement, sans se presser. Le résultat donne un simple trou noirci, similaire à d'autre, et cela me suffit. Alors je souris, remercie le génie, puis reprends ma sélection.

Quand tout est prêt, je réfléchis à l'organisation la plus pratique. Charbon et feu dans l'âtre là-bas. Si je dois fondre, un creuset à côté et un seau non loin. Il me faut un moule pour donner une forme à l'orichalque fondu, un endroit où je pourrais tout ranger, cacher même, au cas où je ne finirai pas aujourd'hui. Après tout, cet atelier n'est pas le mien, je n'ai demandé à personne. Tout ce que je veux, ce sont ces griffes.

Je vais enfin pouvoir commencer. J'attrape une vieille épée, dispose les morceaux de lames sur "mon" bureau. D'abord, appréhender la fonte avec le Jij. Il voudra sûrement goûter, tester. Je ne lui autoriserai pas sur l'alliance. Alors j'imprègne le rebut de mon pouvoir.

Elle rougeoie. Elle ondule. Elle fond dans un récipient que j'ai préparé là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
 
[Avril 553] C'est en forgeant qu'on devient forgeron
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Dédale de Chair :: Cœur De Guerre-
Sauter vers: