Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD
 
Partagez
 

 À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RebaRebaArmure :
Lion Mineur

Statistiques
HP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-bleu1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-bleu  (1/1)
CP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-rouge1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-rouge  (1/1)
CC:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-jaune1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-jaune  (1/1)
Message À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba]   À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] EmptyMer 16 Juin - 6:55
Tranquillement, elle se pose.
Ses ailes d'aura se dissipent et laissent ses pieds prendre le relais, fouler à nouveau cette terre qu'elle n'a plus vu depuis quelques années - mais qui n'a guère changé : qu'est-ce que trois ans, pour la pierre millénaire ?
Son masque est à sa place, et c'est bien la seule preuve de son appartenance - mais il ne lui en faut pas davantage. Sous celui-ci, elle grimace, un rapide étirement trahissant moult courbatures en devenir.

Ce n'est pas encore tout à fait ça, on dirait... déplore-t-elle pour elle-même, chassant une crampe naissante en faisant rouler son épaule.

Il n'y a certes pas lieu de se plaindre, c'aurait pu être pire - mais elle n'en est pas moins pressée de retrouver ses pleines capacités, si limités qu'elles puissent paraître aux yeux de certains. Quelques gardent hasardent bien une œillade curieuse en sa direction, mais aucun ne l'interpelle ; peut-être attendent-ils de connaître ses intentions. Fort bien, elle entend les rassurer.

Elle semble humer l'air, chercher quelque chose autour d'elle - qu'elle finit par trouver, un point invisible retenant son attention aux abords de l'arène pourtant lointaine. Brusquement, un sifflement tonitruant échappe à ses lèvres.

Viens là, ma belle !

Écartant grand les bras, il ne lui faut attendre qu'une seconde avant d'être rejoindre - que sa compagne jaillie des entrailles du Sanctuaire se pose sur elle tel un manteau scintillant, l'embrassant de la froideur de ses bras de métal.
Alors qu'elle épouse sa silhouette à la perfection, comme si jamais elles ne s'étaient séparées, Reba savoure le moment - ce sentiment d'unité qui la fait se sentir complète.

Cet apaisement, elle s'en gorge sans hésiter. Son réveil ne remonte qu'à quelques jours, mais avoir égaré un morceau de soi n'est pas plaisant, si bref que ce soit. Et tandis que s'installent ses derniers éléments, elle brille, cette armure ; elle a beau n'être que de Bronze, ça ne saurait l'empêcher de rayonner de joie.
Pourtant, derrière ces allègres retrouvailles, Reba croit déceler une pointe de tristesse... Mais elles auront le loisir d'en parler plus tard ; elles ont beaucoup de choses à se dire.

Souriante, elle effleure du bout des doigt la courbe d'une épaulette, comme on flatterait l'encolure d'un animal, et, hélas, doit déjà lui intimer la patience.
Ça ne l'enchante pas non plus, mais sans doute attend-t-on de sa part qu'elle explique son absence avant de régler ses propres affaires. Et étant donné la posture délicate qui est la sienne, et bien, peut-être le moment serait-il mal choisi pour déroger au protocole.

Finalement, un premier pas l'emmène vers le seuil, l'inexorabe ascension : des comptes sont à rendre, il parait, et le plus tôt sera le mieux.


'cause I am a lion born from things you cannot be
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] RnMDhBG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-bleu0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-bleu  (0/0)
CP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-rouge0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-rouge  (0/0)
CC:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-jaune0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-jaune  (0/0)
Message Re: À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba]   À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] EmptyJeu 17 Juin - 18:15
Patiemment, la serpentes tourne autour du Sanctuaire. Inconsciemment, peut-être, également, parce qu’elle attend un retour qui, elle en est convaincu, ne viendra jamais. Pour l’heure, elle n’est pas un prédateur, uniquement un observateur, pour son propre malheur. Bientôt, tout cessera ; c’est ce que se répète la Persane, à l’intérieur, persuadée qu’un éloignement ne pourra pas empirer les choses, en plus d’être une grosse opportunité. Il est possible qu’elle se fourvoie, alors elle préfère mesurer ses attentes, mais les déplacements à venir pourraient lever des voiles, lui permettre d’avancer sur de nouvelles pistes.

Le Sanctuaire et elle-même : pour le moment, tout concorde, ou presque.

Dans un soupir silencieux, l’Ophiuchus sans armure observe les marches incommensurables, sauf pour les rares qui en auraient le courage et l’absurdité qui y est affiliée. Les orbes céladons glissent, brièvement, jusqu’au chemin aux abords, sans s’y arrêter véritablement. D’un pas, elle recule, renonçant une nouvelle fois à emprunter cette voie menant aux temples protecteurs d’Athéna. Le déni et la colère ne se résorbent pas, mais sont enfermés sous une clef nommée : masque.

Entre autres choses.

Si le choix de retourner dans son antre est alléchante, le regard persistant de Parvan en décide autrement. Ainsi débute l’errance aux alentours, avançant, effectuant des allers et des retours las. Un peu plus loin, une silhouette familière l’interpelle à son insu ; pas d’éclats de voix ni de gestes amicaux : l’intéressée n’a probablement pas conscience de l’avoir titillée de la sorte, mais un sourire d’ombre se dessine, fugace. À en écouter les murmures à côté, elle n’est visiblement pas la seule à l’avoir remarqué.

— Dis donc, elle fait quoi celle-là ? C’est l’armure du gosse, là... J'ai plus son nom. Tu crois qu’elle essaie de la piquer ?

Un soupir outrepasse la barrière, suffisamment exagéré pour que les deux soldats s’immobilisent, puis se retourne pour répondre à l’inconnue qui leur tient l’épaule.

— Si vous avez le temps pour raconter autant de conneries, pourquoi ne pas en profiter pour nettoyer les marches du Sanctuaire, hm ?

Sans attendre une réponse quelconque de leur part, la Persane se rapproche du fantôme avec la nonchalance qu’on lui connaît. Elle s’arrête finalement à sa hauteur, les bras se décroisent pour la saluer.

— Eh bien, on dirait bien que certains morts finissent effectivement par revenir… Te formalise pas trop, ils sont arrivés après. Bon retour en tout cas, Reba… Ah, oui, attends !

Et pas de la main des Spectres, ceux-là.
Reba n’est pas de celles à se formaliser pour si peu, du moins pas dans ses souvenirs, mais cela lui donne l’occasion de blaguer un peu, d’oublier des choses et d’autres. Faisant suite à son exclamation, son masque se releva quelques secondes, juste le temps qu’il faut pour qu’elle puisse apercevoir les traits de son visage passablement amusé, avant de le placer de nouveau sur son museau. À leurs pieds, le serpent blanc oscille.

— On dirait que t’as pas mal de choses à me raconter, mais… ta panthère n’est pas là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus En ligne
RebaRebaArmure :
Lion Mineur

Statistiques
HP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-bleu1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-bleu  (1/1)
CP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-rouge1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-rouge  (1/1)
CC:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-jaune1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-jaune  (1/1)
Message Re: À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba]   À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] EmptyVen 18 Juin - 8:43
À peine s'est-elle correctement vêtue qu'on l'interpelle. Non pas les gardes, quoi qu'ils la regardent d'un drôle d’œil, mais un chevalier ; une, en vérité, reconnaissable au faciès d'opale qu'elles partagent. Non seulement ça, mais en plus un visage familier ; la surprise est fondée, bien qu'elle soit prompte à s'en séparer.

Qui voilà ! Tu es bien loin de Constantinople, dis-moi, l'accueille-t-elle, facétieuse. L'attitude des sentinelles, pourvu qu'elle l'ait remarqué, ne cause chez elle aucune réaction. Ils ont fini par vous rapatrier ?

Aussi loin qu'elle s'en souvienne, les Chevaliers d'Argent étaient pour la plupart astreints à la garde de la capitale de l'empire byzantin ; c'est là-bas qu'elles s'étaient rencontrées. S'il leur était permis d'aller et venir à leur gré, il était tout de même rare d'en voir dans ces parages, ne serait-ce que pour le nombre de lieues que représente le voyage.
Les règles ne sont-elles plus les mêmes, ou est-il arrivé quelque chose à la Reine des Villes ? Questions pour plus tard, se dit-elle tandis qu'elle la salue d'une poignée de main chargée de complicité ; des liens comme seul l'alcool sait en créer.

C'est un peu plus compliqué que ça, fait-elle avec une pointe d'amusement au moment d'évoquer sa disparition. Disons que j'ai été retenue et que je n'ai pas vraiment eu l'occasion de prévenir de mon retard. Merci, en tout cas !

Elle hausse les épaules, comme si cette banale excuse suffisait à tout expliquer. Et à bien y penser, si lapidaire que soit cette version, n'est-ce pas là la vérité ? D'aucuns trouveraient qu'il n'y a pas de quoi rire ; pour sa part, elle préfère se concentrer sur le positif, quand bien même tout ce qu'elle en a retiré n'est pas d'une limpide clarté. De même, le sort de « sa » panthère lui est obscur - mais cela, en revanche, n'a pas lieu de la préoccuper. Si problème il devait y avoir, nul doute qu'elle l'aurait su.

Oh, tu sais, elle ne m'appartient pas vraiment. Je ne me serais pas attendue à ce qu'elle m'attende roulée en boule pendant trois ans. Je ne m'en fais pas pour elle, elle finira bien par refaire surface.

Peut-on seulement posséder une panthère, ou même n'importe quel fauve ? L'inconscient croira que oui ; elle est trop avisée pour le penser, quant à elle. Oh, elle n'est pas sans savoir qu'un fantasque nanti peut s'en faire livrer un, pourvu qu'il soit prêt à y mettre les moyens - mais s'il le veut vraiment, l'animal ne restera pas en cage bien longtemps. On ne possède pas un grand félin ; il daigne vous honorer de sa présence, qu'on l'admette ou non. Toutes les chaînes dont on peut l'affubler, tous les barreaux derrière lesquels on pourrait le mettre ne seront jamais qu'une illusion de contrôle.

Je vais commencer par m'occuper de celle-ci pour le moment, dit-elle en frôlant à la pointe de ses doigts les plaques cuivrées qui couvrent son buste désormais. Elle a l'air d'avoir des choses à me raconter.

Sujet sur lequel elle ne souhaite semble-t-il pas s'étaler, pas tant qu'elle n'en saura pas davantage elle-même. Les secrets des armures sont de ceux qu'on se doit de garder, tant il est rare qu'elles condescendent à se confier - et quand bien même elles y consentiraient, ces mystères, encore faut-il savoir les décrypter.

Tout à ce dialogue, elle continue de s'assouplir, ici détendant un muscle, là faisant craquer une articulation. Que cette étrange léthargie n'ait pas nui à son corps est une littérale bénédiction, mais elle n'en est pas moins tenue de rester prudente - au moins jusqu'à être sûre d'avoir retrouvé toutes ses facultés. Cela ne saurait tarder, du moins elle l'espère : ni patience ni mesure ne sont ses qualités premières.

Contente de voir que les choses n'ont pas beaucoup changé. Elle donne un coup de menton en direction des Douze Maisons, inchangées, intactes. Non qu'il eut été à prévoir qu'il en soit autrement, mais il est toujours bon d'en avoir la confirmation. Je ne devrais pas être dépaysée. Je ne suis pas de ceux qui trouvent du réconfort dans l'immobilité, mais j'imagine qu'elle doit avoir ses bons côtés...

Au serpent curieux, elle propose son bras au cas où il aimerait venir s'y percher.


'cause I am a lion born from things you cannot be
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] RnMDhBG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-bleu0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-bleu  (0/0)
CP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-rouge0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-rouge  (0/0)
CC:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-jaune0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-jaune  (0/0)
Message Re: À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba]   À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] EmptyVen 18 Juin - 13:22
— Probablement que certains sont toujours sur place, mais oui, ça fait déjà quelques années !

Environ trois ans, pour être plus précis, mais la durée n’a pas vocation a être mentionnée, pas plus que la période, d’ailleurs, qui en a profondément marqué plus d’un. Même maintenant, le souvenir est encore vif pour quelques-uns. En revanche, la serpentes préfère se concentrer sur leurs anciennes beuveries, une fois la nuit tombée, pour le temps que ces manies ont eu la possibilité de se maintenir en place. D’autant que toutes deux se sont absentées, à un moment donné.
Les salutations échangées par poignées complices, et déjà Reba expose-t-elle les raisons de son retrait, de sa mort supposée, évitant d’entrer dans le détail. Compliqué, oui, l’Ophiuchus veut bien le croire et, même, n’en doute pas, connaissant la bête. Si cette version ne lève pas le voile sur l’essentiel, Mehry n’insiste toutefois pas davantage ; elle-même n’apprécierait pas qu’on le fasse, et estime qu’il n’est pas nécessaire de la forcer, pas plus que de la noyer directement avec une multitude d’informations.

Contrairement à ce qu’elle imagine, le Sanctuaire a bien changé.
Trois ans.

Pensifs, les jades guettent celle qui s’étire, comme si elle cherchait à récupérer un rythme, une habitude, une souplesse perdue pour des raisons obscures. Un chat, pense-t-elle, amusée par cette scène, sans prendre en considération l’éventualité de l’avoir prononcé ou non à voix haute.

— Oui, c’est la même chose pour lui, ce sont nos partenaires. En tout cas, j’espère que t’as rodé une excuse un peu plus détaillée pour ce cher Pope, la situation étant ce qu’elle est actuellement, disons que c’est un poil tendu.

Lui, Parvan, reptile immaculé aux billes dorées qui ondule sur le sol, puis grimpe sur le bras aux teintes proches de celles de sa compère. La seconde suivante, il poursuit jusqu’à son cou pour s’y rouler tranquillement, la tête en équilibre entre les deux femmes. Plutôt content de la revoir, visiblement, au point de la prendre pour une branche.

— Eh bien, les murs sont les mêmes, les temples aussi – malgré quelques changements décoratifs, les étages sont toujours aussi longs à monter, donc on peut dire que ça n’a pas trop bougé de ce côté-là. Tu verras de nouvelles têtes, l’absence d’autres. Mais bon, pour l’instant, autant que vous vous retrouvez un peu, toi et elle : comme tu le disais, vous avez pas mal à vous raconter ! Pour le reste, tu verras, y’a quelques surprises dans le tas.

La vie du Sanctuaire, rien de très original jusque-là.
Dans son dos, la route menant à Rodorio est pointée du doigt, plus pour la forme que pour la crédibilité de la demande.

— Par contre, tu me réserves ton premier verre !

Cela permettra de faire le point, si des trous demeurent une fois l’entretien d’en haut et les retrouvailles entre elle et le Lion mineur achevés. Si des questions restent à poser, aussi. Mais, pour l'instant...

— Et donc, plus sérieusement, comment tu te sens maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus En ligne
RebaRebaArmure :
Lion Mineur

Statistiques
HP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-bleu1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-bleu  (1/1)
CP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-rouge1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-rouge  (1/1)
CC:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-jaune1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-jaune  (1/1)
Message Re: À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba]   À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] EmptyLun 21 Juin - 8:39
J'en ai raté, des choses... dit-elle sans que ça appelle de réponse.

Les Silver Saints, lui avait-on dit, ont toujours été affiliés à la garde de Constantinople ; toujours. Qu'avait-il bien pu se produire pour qu'un aspect aussi fondamental de leur ordre s'en trouve modifié ? Et, surtout, quels autres changements va-t-elle bien pouvoir croiser sur sa route alors qu'elle cherche encore ses repères ? Il y a de quoi en avoir le vertige. Elle porte cependant le doigt aux lèvres figées de son masque, invitant au silence.

Ne m'en dis pas plus. Je préfère garder la surprise !

Ce qui peut sembler fort peu avisé, lorsqu'il s'agit de prendre connaissance des dernières réformes d'un corps d'armée. Et sans doute le sait-elle, aussi espiègle qu'elle puisse paraître, mais qui pourrait donc se targuer de la faire changer d'avis - d'être quelqu'un d'autre qu'elle-même ? Ses énigmes et facéties n'ont sans doute pas manqué à tout le monde, ici, quand bien même cela fait trois ans qu'elle n'a pu les leur infliger, mais ça ne la fera pas pour autant s'en séparer.
Encore faut-il que le Sanctuaire se souvienne d'elle, pour commencer.

Je verrai ça par moi-même, donc. Si je demande gentiment, peut-être que j'aurai droit à un cours de rattrapage. dit-elle d'un ton toujours aussi enjoué, joignant les mains pour en faire craquer les doigts - y avait-il une seule jointure dans tout son corps qui n'en ait pas besoin ? De toute façon, il va bien falloir qu'ils me disent à quoi m'attendre s'ils veulent me renvoyer sur le terrain.

Dans le même temps, le serpent blanc louvoie sur ses épaules et l'alliage qui les couvre à nouveau - et, alors qu'elle libère un frêle halo de pouvoir, relève la tête comme si elle lui adressait la parole. Sous son masque se devine un sourire.
Comment va-t-elle, oui ? En voilà une bonne question. Encore faut-il pouvoir y répondre.

Je suis en vie, ça me semble être un bon début. Pour le reste... Elle lève les épaules, encore. À son tour, elle pointe ce qui se trouve derrière elle, désignant pour sa part le prodigieux escalier que des générations entières de Saints ont un jour dû monter.
Elle grimace d'avance à l'idée de soumettre ses pauvres jambes à ce pénible exercice, mais sans doute est-ce ce que l'on attend d'elle - la moindre des choses après s'être absentée si longtemps. Puisqu'il le faut... Disons que je n'étais pas particulièrement pressée de revoir les marches de plus près, mais il va bien falloir.

Du bout du doigt, elle effleure le crâne de l'ophidien avant de le rendre à sa partenaire, comme elle a si justement nommé ce qu'ils sont l'un pour l'autre. De sa bouche pourtant voilée parait presque s'échapper un sifflement avant que sa puissance se dissipe. Mieux vaut la garder pour l'ascension, elle ne sera pas de trop.

Si je dégringole en bas, c'est que ça allait moins que je le croyais, je suppose. s'amuse-t-elle, guère inquiète de toute évidence. Et quand bien même ça arriverait, sans doute ne serait-elle pas la première. Je ne sais pas combien de temps ça va prendre, mais... Caressant son menton de plâtre, elle feint l'intense réflexion durant une longue seconde. Oui, après ça, j'aurai sûrement besoin d'un verre.

À vrai dire, sa gorge est déjà asséchée - mais elle fomente d'ores et déjà de chiper la gourde d'un garde quelconque sur le chemin ; dans la morne redondance de ses journées, celui-ci en fera une histoire à raconter.
Ce ne seront cependant jamais que quelques rasades d'eau tiède, et de toute façon, quel que soit le sort qu'on lui réserve là-haut, encore lui faudra-t-il ensuite redescendre...
Trouver quelque chose ne lui ayant pas manqué n'aura finalement pas pris si longtemps.


'cause I am a lion born from things you cannot be
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] RnMDhBG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-bleu0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-bleu  (0/0)
CP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-rouge0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-rouge  (0/0)
CC:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-jaune0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-jaune  (0/0)
Message Re: À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba]   À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] EmptyMar 22 Juin - 12:49
Les prémices d’un sourire s’esquissent sous son masque clair ; un étirement, de prime abord, approbateur, camouflant en son sein désillusions et mélancolie. Ce crève-cœur possède un nom, qu’elle envoie aussitôt paître d’un revers : en dépit des situations qui se présentent, fortuitement ou non, au bas de sa porte, la serpentes jamais ne sème d’ancolies. Elle préfère contenir l’ire qui l’étreint si fortement depuis, comme ce fût déjà le cas jadis.
Un souffle feutré, puis la risette termine en éclat de rire. Cette leçon, Ehsan n’a pas été capable de la retenir, pas plus que Mehry aujourd’hui, quand bien même qu’ils se l’étaient promis. Cependant, Reba et ses mimiques s’avèrent rafraîchissantes, alors elle balaye tout cela pour un temps et les relègue à un coin de son esprit, pour plus tard, pour ne pas saboter les retrouvailles. De toute manière, la Perse est une tombe, vivante et morte à la fois ; il en va de même pour sa progéniture, ses habitants et tous ceux qui, de près ou de loin, y sont liés.

— Oh, t’en sauras pas plus, pas de ma part en tout cas ! Pourquoi gâcher la surprise, d’autant plus quand ça risque d’agrémenter notre petite beuverie ? Essaie de ne pas trop bailler pendant le cours de rattrapage, cela dit.

Là encore, une boutade ou, plutôt, une moitié de boutade, référence directe aux multiples craquements d’os que le petit lion génère. À défaut d’avoir la possibilité d’assister à toutes ces découvertes aux premières loges, chose que l’Ophiuchus regrette un peu, elle en aura les discours rapportés de la part de l’intéressée. Aussi s’en satisfera-t-elle, malgré cet air faussement déçu qui transparaît.
À ce doigt qui pointe les interminables marches du Sanctuaire, le haut de son corps se meut vers la gauche, l’observant à son tour, avant d’hausser ses épaules lasses et résignées, puis de récupérer l’animal, adressant par la même un regard inquisiteur à Reba, lorsqu’elle croit entendre un son de sa provenance. Rien n’est demandé de manière concrète, verbale, alors libre à elle d’y répondre ou de l’ignorer.

— Ah, ça, disons qu’elles ont au moins le mérite de te donner le temps de réfléchir, ces marches.

Enfin, pour les rares qui se prêtent à l’exercice.

— C’est déjà pas mal, oui. C’est pas vraiment une habitude ici, tu t’en doutes.

Nombreux sont ceux qui tombent dans la liste, après tout.

— Ça, ou que les deux gamins sont vraiment allés laver les marches… Dans les deux cas, ça aura au moins le mérite de te faire les jambes !

Il ne restera plus qu’à rouler pour la descente, pense-t-elle, amusée. Certains n’ont-ils pas déjà essayé, d’ailleurs ? Les répliques sont nombreuses, mais la Persane se retient, consciente qu’elle forcerait un peu trop le trait, que cela paraîtrait moins naturel et, plus que tout, elle veut éviter de laisser filer des signaux.

— On fait comme ça alors, on se retrouve aux trois pensées, à moins que t’aies un autre endroit ou plan en tête ?

Une malice qui reprend son chemin, sans grande surprise ; une malice qui couvre, certes, mais dont l’écho est similaire à la période Constantinople.
Un conseil traverse alors son esprit ; un conseil qu’elle ravale dans la seconde qui suit, bien que son attitude ne laisse paraître aucun doute sur la tentative.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus En ligne
RebaRebaArmure :
Lion Mineur

Statistiques
HP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-bleu1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-bleu  (1/1)
CP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-rouge1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-rouge  (1/1)
CC:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-jaune1/1À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-jaune  (1/1)
Message Re: À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba]   À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] EmptySam 10 Juil - 9:44
Je suis plus avisée que j'en ai l'air, rassure-t-elle sans se départir de sa bonne humeur.

Délurée, peut-être ; dissipée, certainement pas. Une nuance qu'il convient de connaître. Sous ses airs nonchalants, Reba voit plus que beaucoup : ce n'est pas pour oublier d'entendre. Puisse-t-on ne pas s'y laisser tromper, même si elle ne s'en offusque pas dans l'immédiat.
Mais oui, en effet, cela ne s'annonce pas être une partie de plaisir. Les remontrances en sont rarement, et elle doute y échapper - ne serait-ce que pour ce qu'elle a oublié de dire avant de partir. Qu'importe ; cela sera vite réglé. C'est vers ce qui l'attend ensuite que son esprit se tourne déjà.

J'ai déjà eu dans les mille deux cent lieues pour réfléchir, fait-elle mine de protester. Sa contrée natale n'est pas exactement la porte à côté. Enfin, j'imagine que je ne suis pas à ça près...

Il est amusant de constater à quel point même de pareilles distances paraissent insignifiantes lorsque l'on se meut à une vitesse qu'un être humain ne devrait pouvoir que rêver. Cela ne rend hélas pas la perspective de l'ascension plus agréable, d'autant que celle-ci se fait forte de leur enlever tout ce qui pourrait la faciliter. Une sécurité bienvenue, dussent-ils être assiégés, mais qui plait beaucoup moins à ceux qui doivent chaque jour s'en accommoder.
Elle s'administre une tape sur la cuisse, résolue et résignée.

Au moins, je ne pourrai pas dire que je n'ai pas eu l'occasion de me dérouiller... L'aura qui flotte encore autour d'elle s'altère subtilement, se préparant sans doute à la soutenir dans cette épreuve. Brièvement, elle semble être plus qu'une lueur informe. La proposition qui lui est faite récolte un hochement de tête : elle ne sait comment les lieux ont changé en son absence, et n'est de toute façon guère regardante en la matière. Faisons comme ça. Je te rejoins lorsque j'en ai terminé... Sauf si l'on décide que ma tête n'a plus sa place sur mes épaules, fait-elle, fataliste, en se passant le pouce en travers de la gorge.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, elle n'est pas sans espérer qu'il n'en soit rien, mais ce sera à ses supérieurs d'en décider. Entendant être fixée rapidement, elle s'oriente vers la première volée de marches - et, bien qu'elle ne soit plus face au Serpentaire pour déchiffrer sa gestuelle, s'arrête sans y avoir encore posé le pied.

Y a-t-il autre chose ? demande-t-elle sans se retourner.


'cause I am a lion born from things you cannot be
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] RnMDhBG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MehryMehryArmure :
Armure de l'Ophiuchus

Statistiques
HP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-bleu0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-bleu  (0/0)
CP:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-rouge0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-rouge  (0/0)
CC:
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] G-jaune0/0À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] V-jaune  (0/0)
Message Re: À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba]   À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba] EmptyAujourd'hui à 19:38
Avisée, en effet. De cela, la Persane n’en a jamais douté. Pour autant, si le Lion Mineur ne subit pas la foudre des parents, il goûtera, vraisemblablement, aux réprimandes. Qu’importe leurs apparences, qu’elles soient énoncées pour la forme, l’exemple, ou avec sévérité : l’âme revient parmi les siens, contrairement à certains. Alors, ils seront rassurés et le reste n’est, au final, qu’une formalité.

Face à ces fausses protestations, Mehry esquisse les prémices d’un sourire, à défaut d’être capable de libérer un rire sincère. Aujourd’hui encore, elle attend patiemment, consciente que la seule réponse viendra du néant. Mille deux cents lieues, est-ce suffisant pour réfléchir ? Tout dépend du sujet, imagine-t-elle, parce que les hommes prennent parfois plus d’une vie entière pour comprendre, ressentir et accepter.

On a jamais trop de temps pour ça, n’est-ce pas, se retient-elle d’ajouter, constatant que Reba s’entoure de son aura comme ultime soutien, pour arpenter les marches protégées par les fantômes, d’autres et les anciens. Derechef, la Serpentaire s’amuse à l’entente de ces mots fatalistes ; toutes deux savent pertinemment que cela n’arrivera pas, d’autant plus lorsqu’elle prendra connaissance de la situation dans laquelle s’est plongé le Sanctuaire prétendument sacré.

— Dans ce cas, on passera la soirée à réarranger tout ça !

Remettre sa tête sur ses épaules, mais pas dans le sens qu’elle l’imagine. Toujours est-il qu’il est temps pour elle de partir, et Mehry n’envisage pas de la retenir plus que nécessaire. Plus tôt elle montera, plus tôt elle redescendra, et plus vite elle relatera son expérience, lui offrant sans faute de belles réactions.
D’un mouvement léger du cou, elle jette un regard sur les escaliers qu’elle hésitait à emprunter, rebroussant chemin, faisant des allers-retours jusqu’à son arrivée. Aujourd’hui encore, elle abandonne. Alors, sa main fouille à sa ceinture et lance une gourde à sa compère qui, d’ores et déjà, se poste devant la première marche.

— Tiens, ça te rendra peut-être l’escalade un poil plus agréable !

Dans le contenant, rien qui ne sortirait de l’ordinaire, juste un peu d’eau pour faire l’affaire. Possible qu’elle ne soit plus très fraîche, cela étant.
De toute manière, elle n’en aura, somme toute, aucune utilité.

Citation :
À priori, sujet terminé pour ma part, sauf si relance ! Merci et on se tient au courant pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2154-mehry-silver-saint-d https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1864-mehry-l-ophiuchus En ligne
 
À l'oubli je ne peux me résoudre [Mehry - Reba]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Entrée du Sanctuaire-
Sauter vers: