Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Khépri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1050/1050[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge750/750[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (750/750)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1350/1350[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1350/1350)
Message [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyJeu 17 Juin - 21:24
Rudjek observait la lance posée sur l'autel, devant lui, au cœur sacré de la cathédrale à la gloire de la lumière solaire. Il hésitait.

Il avait été homme. Il avait été mort. Il avait été Oracle. Et à présent, il le sentait... En prenant cette lance, il deviendrait à nouveau autre chose. Quelque chose qui éclipserait tout ce qu'il avait été, et tout ce qu'il serait à l'avenir.
Mais n'étai-ce pas déjà le destin de sa lignée, des millénaires avant sa naissance, d'incarner le Soleil, et de toucher au Divin?

Ses doigts se refermèrent sur la hampe du symbole divin du représentant d'Apollon. Brièvement, il sentit la brulure du métal lui mordre la peau. Comme s'il touchait du métal chauffé à blanc. Il avait oublié cette sensation. Cela faisait des années que les métaux du monde mortel ne pouvaient plus l'affecter. Mais Solaris était d'une matière différente. Elle lui rappelait qu'il n'était encore qu'homme, malgré tout.
Non, pas Solaris. Ce faux nom lui déplaisait. Il ne fallait jamais oublier les origines.
Brionac. La lance de Lugh.

Rudjek souleva l'arme divine. En mesurant son poids, il réalisa que l'aura de l'arme s'illuminait. Comme elle l'avait fait lorsque Python l'avait porté, lors de leur première rencontre. L'aura de lumière et de chaleur entoura également la silhouette drapée de blanc de l'Oracle. Elle le reconnaissait. Et se faisant, renforçait la décision qu'il avait prise.

    - Ainsi, la course du Soleil, même lorsqu'elle nous est invisible, ne peut être interrompue... La foi de vos gardiens sera mise à rude épreuve, Seigneur...

Le regard doré de l'égyptien se leva vers les vitraux et les peintures à l'incroyable profondeur qui ornaient le plafond de la Nef Solaire. Elle était resplendissante. Et pour l'instant, le spectacle saisissante de cette structure n'appartenait qu'à lui seul. La seule personne avec qui il pouvait la partager était désormais absente. Et le vide qu'elle avait laissé derrière elle... Il était de sa responsabilité de l'emplir. De s'y substituer.
De le dépasser?

Rudjek baigna dans la lumière un moment, se laissant aller à un état méditatif. Lorsqu'il se retourna pour faire face à l'immense espace que la cathédral de marbre offrait aux plus dévoués des serviteurs d'Apollon, ce fut avec dans les pupilles toute la noblesse et la détermination que lui imposait sa nouvelle fonction.

Il leva la lance Brionac vers le plafond, et frappa de son pommeau le sol. Un son cristallin se répercuta dans la nef solaire. Le Cosmos de la Pythie explosa alors, son essence dorée se répandant dans le sol, les murs, la structure-même de ce lieu sacré. L'édifice résonna aux commandes de l'architecte, et entendit sa parole.

    - L'heure est venue pour le Sol Occurens de briller à nouveau! Venez, ô Vents des cieux, enfants favoris d'Apollon. Venez des quatre coins du monde, jusqu'à sa demeure! Qu'il soit dis que leur retour apporte bénédictions. Que toutes les fautes sont pardonnées! Qu'en passant ces portes, ils se lavent de tout pêché!

Cette incantation, cette invitation, emplis l'air de la nef. A l'extérieur, les habitants de la Tour des Vents purent voir une lumière briller depuis la demeure de l'Augure. De cet éclat, un halo naquit qui se répandit dans les airs. Un vent nouveau traversa le domaine du Soleil, puis Rome, puis au-delà des frontière de l'Italie, pour que toutes les Eminences d'Apollon ressentent cet appel. Ceux qui se trouvaient déjà à la Tour allaient sentir leurs Chlamydes vibrer et les pousser dans une direction. Ceux qui étaient loin de leurs terres sauraient instinctivement où projeter leur esprit pour rejoindre leurs frères et sœurs.

Il était temps que les vents du changement s'éveillent. Et que la roue des Cycles recommence à tourner.


[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) Rudjek12


Dernière édition par Rudjek le Ven 18 Juin - 15:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
AsenathAsenathArmure :
Épervier du Zéphyr

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyVen 18 Juin - 10:09
Tout commence par une vibration. Entourées d’une œuvre de pierres, les prunelles dorées roulent en direction de la silhouette de l’Épervier, qui, brusquement, émerge d’un long sommeil. Un repos plus que mérité, compte tenu des événements récents, des changements éreintants et des découvertes déchirantes, toutefois, il appert que l’accalmie sera de courte durée ; son caractère éphémère ne la surprend guère, mais cette dernière s’en est vue drastiquement écourtée. En effet, aux mirettes de l’Égyptienne, les Oracles ont toujours continué d’œuvrer à leurs manières, qu’ils soient proches ou loin d’Italia, et cela même après la bataille de Rome, après que les Chlamydes soient retournées à la terre.

Intriguée par ce spectacle de résonance, le bout de ses doigts effleure le métal froid ; les paupières se ferment pour mieux en ressentir toutes les manifestations, les plus visibles comme les plus infimes. Une moue, une risette timide, presque émue, et déjà le creux de sa main se pose-t-elle sur le plastron de sa compagne, sur son cœur.

Elles sont liées.
Elles l’ont toujours été.

Le contact cesse, finalement, dans cette douceur omniprésente. Aussi, les Citrines s’animent, s’éclairent derechef sur le monde, sur ces murs à l’ouverture attirante. En conséquence, Asenath s’en approche, s’éloignant temporairement de la statue du volatile, pour y découvrir une lueur éblouissante. Un étirement plus concret sur ses lèvres, une humidité naissante au coin de l’œil, elle se retourne alors.

Allons-y, Pigeon, Épervier !

Le Pigeon ne se manifestera plus de manière perceptible, contrairement à l’Épervier qui, aussitôt, épouse ses formes. Or, la fille du soleil et de la lune est persuadée qu’il est encore là, quelque part, à veiller sur les siens. L’amour et la fidélité transcendent tout, même la frontière du saisissable, même la mort. Il se tient à leurs côtés, intangible.

Depuis toujours, la lumière guide leurs pas, comme aujourd’hui. Avec prudence, la jeune femme pénètre au cœur de la cathédrale au marbre rose, source évidente de l’appel. Le regard en l’air, elle admire l’architecture de la nef solaire, avant de reprendre sa marche incertaine vers l’homme à la lance. Cette allure vaguement familière la perturbe un instant, tandis qu’elle se raidit un brin ; une silhouette au parfum d’Égypte, vraisemblablement. S’ensuivent les salutations dues, à la gestuelle peut-être un peu trop polie.

… Asenath du Pi -, de l’Épervier du Zéphyr.

Des joues légèrement empourprées à cette erreur, bien qu’elle n’en soit pas une de son point de vue. Néanmoins, l'ancien Pigeon n’en dit pas plus, car tout ajout serait superflu, pense-t-elle ; si elle se présente en ces lieux, répond à cet appel silencieux, cela ne peut signifier qu’une seule chose : qu’elle se tient à leur service, à leur disposition, infaillible, comme ce fût le cas autrefois. Cependant, est-ce vraiment bon de n'en dire que si peu ?

Certaines choses ne changent pas.


[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) Asenat10


Dernière édition par Asenath le Sam 19 Juin - 1:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1650/1650[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge750/750[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (750/750)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1350/1350[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyVen 18 Juin - 19:03
Un frisson. Une lumière. L'appel.

L'homonculus releva la tête et comprit tout de suite de quoi il retournait. Se figea un instant au souvenir des souffrances que le dernier Sol Occurens avait marquées sur son âme. Aujourd'hui elle était la dernière, celle qui avait porté le poids des silences toute seule, puis brisé cette lourdeur.

Les danseuses qu'elle faisait répéter s'arrêtèrent à leur tour, perdant leur guide, leurs pas. Célestia trompa la soudaine appréhension de ses entrailles en leur adressant un sourire doux, puis les engagea à continuer sans elle. La présence rassurante du Héron se fit aussitôt sentir sur ses épaules et elle décolla sans plus de fioritures, traçant dans les cieux de la Tour un sillon d'or suivi par la caresse d'un vent chaud.

Elle hésita sur le seuil.

***Que toutes les fautes sont pardonnées, hein ? J'ai bien assez purgé ma culpabilité alors.***

Succédant au Printemps, l’Été entra donc par les grandes portes avec un sourire, ailes déployées en grand, avant d'atterrir avec grâce non pas au sol, mais sur l'une des hautes branches de l'arbre abrité par la basilique. Comme ceux des jardins, le végétal bénéficiait de temps en temps de ses soins et son affection, d'une révérence qui lui était également toute réservée compte tenu du lieu dans lequel Apollon l'avait élevé. Près de la nymphe une autre entité imita son arrivée, un petit esprit qui partageait son quotidien même si comme les autres vents il préférait se cacher le plus souvent.

Spoiler:
 

Notos salua l’Égyptien de son perchoir tandis que la petite blonde adressait un signe de tête à Asenath. Après quoi, son regard d'émeraudes se posa sur Rudjek, sur la lance. Pas de Python en vue, ni d'Apollon, mais un Sol Occurens, d'ordinaire prérogative de l'Augure. Ce qui signifiait... ?

"Célestia du Héron de Notos, Éminence du Sud et de l’Été. Est-ce vous qui avez appelé, Rudjek ?"

Ce serait donc là le cinquième Augure qu'elle connaîtrait en moins de cinq années ? Juste après avoir difficilement convaincu les Berserkers de leur unité de serviteurs d'Apollon ? Déjà les questions se pressaient sur ses lèvres, mais les vents arrivaient encore, et pour la première fois de son existence, les quatre Éminences allaient se retrouver en un même endroit. Autant dire un événement historique qui méritait un peu de patience.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1350/1350[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge600/600[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (600/600)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1200/1200[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyVen 18 Juin - 21:35
C’est comme une douce musique chargée dans l’air.

De loin, tu entends cet appel. Une vibration de chaleur, une lumière que toi seule peut voir. Par chance, tu te trouves encore dans tes appartements quand le souffle du vent de l’Est vient s’enrouler dans ta chevelure et murmurer à ton oreille que le Sol Occurens requière ta présence, là-bas à la Tour. Un frisson remonte à ton échine, une boule un instant dans ta gorge te vole une respiration, mais tu tombes néanmoins dans les bras du Rêve, et laisse ton esprit s’ouvrir au chemin qui t’attend. Elle est claire, entre les deux mondes, cette route toute tracée vers le rayon du soleil. Encore proche de son corps, tu jettes un dernier coup d’œil à ta douce enfant, caressant de la pulpe de tes doigts la peau d’une joue tendre, observant ce visage tout à coup innocent. Un soupir à tes lèvres, le souvenir d’une larme sur ton visage, et tu t’éclipses vers l’Ouest. Vers la Tour qui te demandes.

Tu n’es qu’un fantôme, un songe qui vole et flotte plus rapidement que tout jusqu’à cette maison que tu ne connais pas. C’est pourtant là que tu es guidée sans même une pensée. En chemin, les ailes du Cygne t’ont rejoint, t’accompagnent comme une fidèle amie. Mais ce n’est que lorsque tu passes la porte de la grande Basilique, sans même avoir réellement laissé tes yeux observer la nouvelle Tour, que se révèle la parure sombre du porteur de l’Automne.

Car c’est la dame de la nuit qui est venue, point la demoiselle du jour restée au Dédale. C’est la femme et la mère, fière et entourée du Voile de l’autre monde, qui pose un pied sur ce lieu sacré. Sur tes épaules, la Chlamyde a revêtu le plumage de ténèbres, Cygne Noir et messager de l'Autre Monde. Tel l’Automne qui oscille des grands jours du Soleil vers les plus sombres de son déclin. A tes côtés, quelques souffles de tes compagnons qui tournent autour de toi, comme de légers feux follets. Tu en as guidé tant, dans ton Itinérance, certains ont choisi de demeurer avec toi sous cette forme. A ton approche, tu salues comme il se doit.

« Rowena. » Ce nom, c’est pourtant celui de ta petite fille. Celui de la servante du jour qui n’est pas là en cet instant. Et pourtant… pourtant tu ne veux plus te regarder comme Veena, même si aucun miroir ne te donnerait cette faveur. Ta voix, forte et sans faille te suit, alors que tu avances vers le centre : « Eminence du Cygne d’Euros, dame de l’Est et de l’Automne. » Ta Chlamyde t’a si souvent chuchotée ces mots, essayant de forger en toi la confiance en ce titre dont tu ne sais toujours pas grand-chose. Mais Sol Occurens ne demande pas le doute ou l’instabilité…

Même si tu crains, en voyant sous tes yeux un Python absent, que cette instabilité soit toujours la marque des Oracles.
Et tu doutes peut-être, un instant.

Mais il manque encore l’Hiver, avant de poser des questions.

Actuelle apparence de Rowena:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2210-rowena-journal-de-bord
GabrielGabrielArmure :
Corbeau de Borée

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1500/1500[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge900/900[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1050/1050[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyVen 18 Juin - 22:52
Vent du nord
 

 

 





Cet appel, je l’avais tant attendu.
Redouté peut-être… Ou non. Qu’importe, car les doutes et sentiments trop prononcés n’avaient nulle place dans la pièce dont j’allais être l’un des protagonistes.
Le soleil vibra en mon cœur. Un cri, un chant et le vent du nord s’éleva, faisant danser mes cheveux avec grâce, là où un rictus mélancolique naquit sur mes traits. Voici mon visage d’éminence. Celui de l’hiver éternel. Du trépas inéluctable. De la chute.
Voici ma nature profonde, et je ne saurais m'en défaire.
D’un battement d’ailes, je m’envolais à destination du saint des Saints. Là où Python m’avait aimablement convoqué avec la jeune égyptienne. Quel visage présenterait-il aujourd’hui ? La convivialité ou la rigueur ? Le jour ou la nuit ?
Ce fut sans trouver de réponse à cette question que je glissais dans les ombres avant de faire mon apparition, précédé par un blizzard polaire, mais supportable. Celui du déclin, de l’infinie tristesse d’une existence touchant à sa fin. Qu’elle appartienne à un humain, une plante, un destin ou un dieu.
Autour de ma frêle personnes, cent plumes d’obsidienne entamèrent un ballet silencieux. Protection et signature. Gardiennes de ma chair, mais également de ceux qui m’entouraient.
Et mes yeux fatigués se posèrent sur une silhouette inconnue. Où était donc l’Augure ?

Gabriel, Éminence du Corbeau de Borée répond à l’appel du dieu solaire.

Le vent du nord était donc… le dernier ? Étrangement, je sentis que ce fait n’était en rien anodin. Mais davantage symbolique. Trois magnifiques femmes m'avaient précédé. Deux m'étaient familières. 
Je compris donc sans grand mal que ce cygne noir à la si belle parure était l'Automne. Rowena.
Par courtoisie, je m’inclinais sobrement devant l’inconnu, avant d'adresser un salut aimable mais respectueux à mes trois consœurs. Mille interrogations en tête, mais les lèvres closes. La clarté viendrait d’ici peu. Peu avide de rester au centre d’une scène dont je n'étais qu'une humble pièce, je gagnais un coin légèrement reculé afin de ne rien manquer des échanges à venir.
En outre, je ne tenais pas vraiment à faire peser sur des auras plus lumineuses le nécessaire mais pesant rappel d’une fin dont nul ne pouvait s’extraire.
Nous étions enfin là : commencement, zénith, maturité et fin.
Quel beau spectacle... Pouvaient-elles entendre l'Histoire battre en harmonie avec nos âmes réunies ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Khépri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1050/1050[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge750/750[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (750/750)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1350/1350[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyVen 25 Juin - 0:38
Rudjek attendit, et observa. Tour à tour, il vit apparaitre dans la grande nef un défilé de visage. Certains lui étaient étrangers. D'autres connus, depuis peu... Ou depuis bien plus longtemps, à sa grande surprise. Bien des enfants de la terre du Soleil avaient visiblement trouvé refuge auprès de la Divinité grecque qui l'incarnait. Mais ces traits étaient-ils bien ceux de cette ancienne amie? Ou ne s'agissait-il que d'une étrange ressemblance?

Les réponses attendraient. La nostalgie ne devait pas prendre le pas sur ses nouvelles responsabilité. La Pythie salua d'un respectueux signe de tête l'arrivée de chacun des vents d'Apollon, n'accordant nul traitement de faveur. Printemps, été, automne, hiver. Lorsque le cycle fut complet avec l'apparition du vent austère du Nord, Rudjek frappa à nouveau le sol de cette grande cathédrale. Les grandes portes alors se fermèrent d'elles-mêmes. Elles ne se rouvriraient qu'une fois l'avenir tracé de leurs dix mains.

Un bref temps de silence passa, durant lequel les yeux dorés de l'égyptien allèrent d'un porteur de Chlamyde à l'autre. Sans retenue ni honte, il les jaugeait. Son regard les considéra dans leur entièreté, au-delà de leur seule et simple apparence. Il y avait un poids, derrière ces pupilles, qui pesait à présent sur leurs épaules. Comme si, du haut de cet autel, quarante siècles d'histoire les contemplaient.
Finalement, l'Oracle entama sa descente des marches. Ce faisant, il leur parla enfin, d'une voix forte et assurée.

    - Eminences, soyez les bienvenus en cette Nef Solaire! Merci d'avoir répondu présents pour ce premier Sol Occurens de la nouvelle ère. Je suis Rudjek. Oracle de Khepri, Patron de la Sculpture, Pythie d'Argos, Gardien de la Forge Solaire... Et à cette procession de titres, il convient désormais d'en ajouter un nouveau...

Rudjek arriva finalement aux trois dernière marches, mais s'arrêta là. Un sourire vint apparaitre sur ses lèvres alors qu'il prononçait les derniers mots de sa tirade.

    - Grand Intendant de la Tour des Vents.

Son regard passa à nouveau sur les Eminences, visiblement amusé. Seraient-ils surpris? Soulagés? Déçus? Bien entendu, ils s'étaient tous les quatre posé la question sur la raison de sa présence à lui, et non de l'Augure, dans ce lieu sacré. Fort heureusement, la Pythie ne comptait pas les maintenir dans le doute et l'ignorance pendant bien longtemps. Toujours souriant, il poursuivit.

    - Vous vous interrogez sur l'absence de Python, notre Augure. N'ayez crainte! Il se porte à merveille. Il a cependant dû quitter la Tour pour accomplir une quête que seul l'élu d'Apollon peut entreprendre. Une mission nécessaire pour éviter que le monde ne sombre dans l'obscurité. Il nous reviendra, en temps voulu. C'est ce qu'il nous faut espérer.

Sur ces dernières phrases, la confiance solaire qui irradiait jusqu'ici de la personne de Rudjek s'assombrit. Les menaces étaient réelles, multiples, et plus sombres les unes que les autres. Même la lumière d'Apollon ne pouvait les percer, et en conséquence ni son Augure, ni ses Pythies ne pouvaient être certains du chemin que toutes ces luttes prendraient.
Oui, ils devaient tous espérer que le choix pris quelques jours plus tôt était le bon, et que cette manœuvre porterait ses fruits...

    - Il m'a délégué la tâche de coordonner nos actions ici, à la Tour, pendant son absence. D'où ce titre ronflant. D'où cette lance dans ma main. Tout d'abord parce que je partage avec lui le don qu'Apollon à accordé à certains d'entre nous : celui de plonger dans les flots du temps pour en voir l'aval et l'amont. Ensuite, parce que nous avons longtemps conversé, et que nous sommes parvenus à établir ensemble les prochaines actions des Oracles sur la terre des Hommes. J'étais donc le plus à-même de continuer nos projets.

Peu d'Oracles avaient encore trouvé la route pour regagner leur nouvelle demeure. Parmi ceux qui y étaient parvenus, Rudjek s'estimait être le seul capable de faire office de figure d'autorité en remplacement de l'Augure. Une évidence, pour l'héritier des pharaons. Mais ces Eminences, pour l'essentiel rescapées de l'ancienne génération, seraient-elles du même avis?
La fer de la lance alla se poser dans la paume de l'égyptien. L'aura dorée qui en émanait s'estompait peu à peu. Alors qu'il considérait la question, le nouvel Intendant acheva ce préambule du Sol Occurens.

    - Python m'a remis Brionac comme une marque de sa confiance. J'espère que vous pourrez m'accorder la votre... Mais je ne vous ai pas convoqué ici que pour nous adonner à des présentations et autres politesses! Nous avons beaucoup à faire. Pouvons-nous commencer, ou avez-vous quelques questions à poser avant cela?

Mieux valait dissiper leurs doutes dès à présent, si certains subsistaient. Qu'ils puissent se préparer. Qu'ils renforcent leur détermination.
Car ce qui les attendait allait leur demander toutes leurs forces.


[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
AsenathAsenathArmure :
Épervier du Zéphyr

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyMer 30 Juin - 17:29
L’histoire folle d’un Héron, d’un Cygne et d’un Corbeau intègre un nouveau chapitre. Les protagonistes montent sur cette scène, produite par les représentants et les déités grecques, chacun selon un ordre bien précis. Se manifeste, tout d’abord, son compère soleil, qu’elle salue avec politesse d’un hochement de tête, peu assurée vis-à-vis de leurs échanges récents. Le Cygne de jais pénètre, à son tour, dans l’enceinte de la bâtisse, suivi de l’Oiseau blanc ; les révérences sont discrètes, mais présentes. Imaginant le tableau des mélanges et des échanges dans leurs plumages, Asenath esquisse un sourire bienveillant, enveloppé par des joues empourprées.

Des réactions qui ne diffèrent pas, grandissant au contraire, lorsque le Grand Intendant se présente enfin. Dès lors, la silhouette vague et familière s’éclaire sur un visage d’enfant : sans mot dire, ses lippes se parent d’une tendre risette, à la fois amusée et soulagée, comme celles que l’Égyptienne lui offrait jadis. Les explications viendront plus tard, Asenath n’en doute pas, mais, avant cela, une redécouverte semble nécessaire.

Une redécouverte et un message d’un autre genre.

Des questions, il est probable que quelques-uns traversent son esprit, en effet. Pour autant, la demoiselle ne se presse pas, pas plus qu’elle ne précipite les choses pour celui qui reprend les tâches. Dans un premier temps, Rudjek expose les faits, les récits et les prémices de projets ; l’écoute, en ce sens, est primordiale, autant que la digestion des informations et la compréhension de tout ce qu’elles impliquent. Soucieux, les sourcils se froncent alors légèrement, les oreilles toujours bercées par la voix du nouvel Intendant. Si les doutes se dressent pour certains, ce n’est pas le cas d’Asenath, qui ne remet aucunement en cause sa nomination, pas plus que sa place, de manière plus générale. Ce qui l’intéresse davantage, c’est sa perception de cette famille d’étrangers, comme certains aiment le souligner, mais également la nature de ses intentions et ce qu’il prévoit. Toutefois, comme à son habitude, elle préfère se taire, s'envelopper dans ce draps discret et écouter ce que ses camarades ont à dire, avant de songer à intervenir. Plus que cela, peut-elle seulement s'affirmer, elle qui a encore tant d'éléments à rattraper... ?

Quelle que soit l’issue, les volatiles répondent à cet appel, silencieux ou tapageur, et marquent la renaissance des Quatre Vents.

Citation :
Pour le moment, Asenath reste en retrait et écoute ce que tout le monde souhaite dire.


[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) Asenat10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1650/1650[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge750/750[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (750/750)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1350/1350[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyMer 30 Juin - 18:00
Les nouvelles tombèrent, et pour une fois sans tourner autour du pot : Python parti, Rudjek gardant sa place jusqu'à son retour. Ou la nouvelle définitive de sa mort probablement. Ce fut en tout cas ce que le visage de l’Été exprimait, du scepticisme. Toujours juchée sur le grand arbre inondé de lumière, elle n'eut qu'à pousser sur ses avant-bras pour se propulser vers l'avant et se laisser glisser d'un bond agile sur le sol, rejoignant ses confrères et consœurs dans le cercle des saisons. Tous étaient là sans exception, y compris Veena pourtant si éloignée. Célestia prit un instant pour l'examiner de la tête aux pieds, vérifier qu'elle ne portait pas de traces de coups par exemple. Puis elle engloba les trois autres Oracles d'un regard circulaire.

"Je considèrerai pour ma part qu'il ne reviendra pas. Pour la simple et bonne raison que depuis que je suis une Oracle aucun des Augures parti seul n'est revenu. Adalrik, Bran, Cuchulainn, Python. C'est ainsi : les Voix se consument comme les flammes des chandelles. Je vous souhaite de mener un commandement plus long que ceux de vos prédécesseurs Rudjek. Vraiment."

La nymphe avait parlé d'une voix égale. Son inimitié pour Python avait fini par se dissiper, principalement au contact de Gabriel. Pour autant, cela ne changeait pas l'état de fait qu'elle venait d'énoncer. S'en aller en solitaire, bien souvent, signifiait ne jamais revenir au sein du domaine d'Apollon. Où se rendaient ces Augures, à cela elle n'avait pas de réponse. En espérant que les missions qu'ils accomplissaient trouveraient leur importance plus vite que la foi de leurs pairs s'éteindrait à force d'être laissés seuls. Au moins y avait-il quelqu'un vers qui se tourner, cette fois, et en ce sens la Princesse aux mille oiseaux n'enviait pas le rôle de l’Égyptien, chargé d'un poids aussi destructeur que potentiellement surpuissant.

"J'ai bien une question à poser pour ma part, qui sonnera également le début des sujets sensibles. Pour avoir voyagé longuement avec Rowena, une autre Éminence et la Pythie d'Iris, lesquelles ne sont plus parmi nous aujourd'hui, je sais que certaines interrogations vont forcément revenir tôt ou tard, et en voici : quels sont nos objectifs primordiaux actuellement ? Quels moyens sommes-nous prêts à employer pour les atteindre ?"

Elle se tourna vers le Cygne, en souvenir d'une conversation à quatre devant un feu de camp en pleine campagne. Une autre brouille avec une autre Esmelia était à exclure alors autant mettre les pendules à l'heure tout de suite.

"Autrefois nous avions répondu de plusieurs manières à ces questions. Libérer Cuchulainn, qui était notre Augure de l'époque. Trouver et libérer Apollon, retenu quelque part par les Saints. Nous venger d'Athéna et des Saints pour la destruction de la Tour, mais aussi mettre fin au cycle byzantin qui s'étire beaucoup trop.
Alors, je vous le demande à tous, que voulons-nous faire ? Quel front présenterons-nous quand les Berserkers nous demanderont une nouvelle fois si nous sommes unis ? Pardonnerons-nous ou exécuterons-nous ?
"

Célestia était prête à emprunter une voie différente, pourvu que tous le fissent. De nouveau elle s'attarda sur les visages de ses égaux, puis aussi ouvertement qu'il l'avait fait, sur Rudjek. De nouveau quelqu'un demandait la confiance des anciens Oracles, et de nouveau il devrait la gagner. Au moins le Grand Intendant faisait les choses dans les formes, dans un cadre qui s'y prêtait parfaitement. Ici ils pourraient discuter sans fard ni pirouette, sans mascarade ni faux-semblant.

Son tour de parole touchant à sa fin, le Héron s'inclina devant tous. Il s'agissait de définir l'ambition future de toutes leurs actions.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1350/1350[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge600/600[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (600/600)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1200/1200[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyMer 7 Juil - 1:07
Le dernier est le vent du Nord, comme il est juste de l’imaginer à la suite de l’Automne. Dans son sillage, une vague froide et macabre s’entoure comme un linceul sur lui, et l’aura d’une tragédie murmurée à toutes les oreilles. Quelque chose de sombre, quelque chose caché à l’ombre du Soleil. Une étrange similitude qui te fait l’observer un peu plus longtemps que les autres, sous le voile sombre d’entre deux. Puis lorsqu’il se place en retrait, saluant d’un vague signe de tête, tes yeux d’améthyste le quittent pour se retourner vers l’homme qui vous a appelé.

Les portes se ferment.

L’heure est au Sol Occurens.

Quelque chose de grand est perceptible sur le dénommé Rudjek. Un halo qui le nimbe de lumière aussi surement que cela l’a fait sur d’autres aujourd’hui disparus. Quelque chose de royal également, que l’homme ne se prive visiblement pas de montrer. Une mise en scène toute calculée de sa descente des marches, sur le rythme de chaque titre qu’il possède. L’ensemble te laisse de marbre à l’extérieur, mais une petite voix intérieure – taquine et ressemblant étrangement à un certain Berserker – ne manque pas de t’amuser légèrement à ce constat. Mais à la différence de Python, ce Grand Intendant ne tarde pas à révéler les choses, non qu’elles fussent si surprenantes, à bien y penser. Décevantes en revanche, elles le sont certainement. Ainsi, à peine arrivée, la nouvelle voix d’Apollon s’en est allée. Un mois à peine, à quelques jours près, et rien qui ne fut probant pour les oracles, sinon cette prise de parole au couronnement à Camelot. Ta voix, un soupir qui précède les mots mais un ton clair et assuré :

« Je vous le souhaite également Rudjek, car hélas par bien des côtés, je ne peux qu’acquiescer aux paroles de Célestia. Nous avons connu tant d’Augure, et aucun n’est revenu à nous. Puisse-t-il cependant mener à bien la mission pour laquelle il a été choisi. »

Ou pour laquelle il vous a abandonné. C’est une certaine amertume qui teinte tes pensées mais tu ne peux t’empêcher d’en avoir un peu à l’égare de celui qui n’a que peu partagé avec vous. Et la preuve en est ici : une mission de la plus haute importance, un départ précipité ? Mais aucune des Eminences prévenues, aucune des Eminences au courant de ces dangers qui rodent et qui nécessitent la présence même de l’Augure. Sombrement, tu repenses à cette première rencontre avec Python, dans les ruelles de Camelot. Tu revois cet homme désespéré d’obtenir la confiance de ses paires. Est-ce ainsi qu’il voyait les choses ? Profiter de cette confiance donnée tout en ne la rendant pas d’une quelconque façon ? Tes lèvres se pincent un peu, autour de toi les feux follets s’agitent, mais cela ne dure qu’une seconde. Le calme revient à toi, doux Automne, et tu attends la suite. Pour un temps.

Puis, un frisson sur ton bras. Quelque chose contre toi que tu sais ne pas être attaché à ce plan. Une touche plus physique qui moins d’une seconde te fait vaciller, puis revenir au temps présent.

En aucune façon tu n’imagines remettre en cause cette nouvelle autorité conférée à Rudjek. Si une part de toi se demande s’il est réellement le mieux placé à prendre la tête de votre ordre, de part sa jeunesse dans celui-ci, tu sais qu’il en a été de même pour Python. Même s’il n’a peut-être pas été le meilleur exemple… L’espace d’un instant, ses mots te rappellent ce propre don que tu possèdes, ou a possédé fut un temps. Celui de plonger dans les flots de l’avenir et du passé. Ce don qui t’a fait mener la première fois, il y a bien longtemps, sur le sol pavé de la Tour des Vents. Tu ne regrettes pas ces moments de fièvre dans la transe, tu as déjà bien assez de douleur avec tes autres maux. Cela étant, cette demande de confiance qui n’est pas sans soulever le souvenir de son prédécesseur te fait un peu froncer les sourcils.

Une fois, pas deux, penses-tu sombrement.

« Python nous l’a demandé aussi, sa confiance. Il y a à peine un mois de cela. Et le voilà disparu, laissant nombres de questions sans réponses. Des secrets vous ont été confiés de toute évidence, et je ne vous reproche pas d’en avoir été l’oreille si tel était son choix. Mais je regrette qu’il n’ait pas eu la confiance de nous les partager également, si quelque chose de grave est en train de se produire. Alors voici ma question : qu’est-il parti faire pour sauver le monde de l’obscurité ? Quelle est cette menace ? » Une franchise certaine, qui ressemble moins à Rowena mais plus à toi, Veena. Pourtant, à ton habitude, tu n’es pas agressive. Tu veux juste des réponses, un soupçon de rendu à cette confiance que tu veux donner. Ta voix alors, plus douce, ajoute quelque chose. « Ce sont les secrets qui ont coûté si cher à notre ordre, il n'y a pas si longtemps. »

Non pas que cela te touche autant qu’autrefois, étrangement, mais tu ne peux pas manquer de repenser à ce qui est arrivé à Camelot. Ce secret gardé par l’Augure aux siens, sauf quelques élus. Ce secret d’importance gardé aux alliés qui à côté une guerre. Ce secret offert à la défaite, et aux milliers de morts ici et là…

Tournant un regard vers Célestia, puis à nouveau Rudjek, tu continues ensuite sur ce sujet qu’elle a lancé :

« L’alliance avec les Berserkers est plus tendue que jamais, et je pense que leur Pontifex attend de nous ce qui a été promis à Camelot, mais aussi une unité et cohérence de notre part, ce qui nous a été largement reproché. Une stabilité qui risque encore d’être mise à mal avec le départ de Python. Il est important de nous montrer fiables, si nous ne voulons pas risquer les seuls alliés que nous avons pour le moment. »

Citation :
HRP : désolée du retard et du pavé


Dernière édition par Rowena le Jeu 8 Juil - 3:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2210-rowena-journal-de-bord
GabrielGabrielArmure :
Corbeau de Borée

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1500/1500[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge900/900[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1050/1050[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyMer 7 Juil - 14:00
Alliance et avenir
 

 

 




Deux camps se façonnent, de manière naturelle.
Les anciennes éminences, affligées par leurs expériences mortifères, leurs regrets, leurs légitimes reproches et rancœurs.
Et les vents nouveaux, celui de la renaissance, et le mien, porteur de mort. Nous observons en silence, et laissons nos ainées exprimer leurs avis, leurs doutes envers l'intendant, à la charge déjà lourde.
Il est question de but. D'alliance aussi. Nous cherchons une boussole. Mais Apollon semble se rire de nous, en nous abandonnant à notre libre arbitre. Preuve de confiance ou d'indifférence ? Je l'ignore encore.
Chacun parle, révèle, s'entiche et la fébrilité domine cet échange nécessaire. Trop d'Augures se sont succédé en trop peu de temps. Pour autant, de ma position de novice, une évidence me saute aux yeux. Et une fois que toutes se furent exprimées, je me décide à intervenir, non sans avoir adressé un sourire mélancolique à chacune de mes pairs. Dont cet Automne dont je perçois une similitude avec la teinte de mon âme.

J'espère que vous pardonnerez la naïveté de mon propos, mais je m'interroge lorsque sont évoqués notre absence d'unité, de cohérence dans le temps. Voyez plutôt... Ne sommes-nous pas ici et maintenant le visage même de la complexité d'Apollon ? N'offrons-nous pas le tableau parfait des saisons enfin unies ? 

Qu'importe la façade, tant que nous possédons des murs solides.
Les quatre saisons sont présentes, et marchent d'un même pas. Là est notre force.

La confiance se gagne par les actes et non par les paroles. Et après avoir subit tant de revers, qui pourrait croire que la roue du destin n'est pas prête à tourner ? 

Mes prunelles se posèrent alors sur Rowena, dans un mélange d'encouragement et de compassion. 

Une fois encore, pardonnez la candeur de mes propos, mais... N'ont-ils pas autant besoin de nous que l'inverse ? Leurs menaces de rupture ne sont-elles pas un moyen de prendre l'ascendant sur nous ? S'ils pouvaient mettre à mal les forces d'Athéna sans notre soutien, je suppose qu'ils n'auraient pas hésité bien longtemps... Peut-être que ce problème peut donc être relativisé. Ou qu'il trouvera une issue naturelle lorsque les chiens seront lâchés sur leurs proies...

Une trop longue attente pouvait devenir préjudiciable et causer le déclin d'une armée lasse de patience.
Mon attention se tourna enfin sur notre hôte.

Je vous souhaite grand courage dans vos nouvelles fonctions, Rudjek. Vous pourrez compter sur mon soutien. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Khépri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1050/1050[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge750/750[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (750/750)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1350/1350[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyMar 13 Juil - 19:22
La première voix à s'élever fut celle du Héron. Bientôt rejointe par le chant du Cygne. Toutes deux, elles chantèrent une triste cantade, dédiée au doute, aux espoirs déçus, à l'amertume. Le Corbeau vint cependant changer le rythme de ce récital. Il reprit les notes de ses camarades pour composer une bagatelle. L’Éminence de l'Hiver nuança, compensa, le bien sombre tableau qui avait été dépeint. Mais, comme il le disait si bien n'était-ce pas là la fraîcheur de sa naïveté qui s'exprimait? L’Épervier, quant à lui, garda le silence. Son tour viendrait plus tard. Et la place du spectateur, était, après tout, toujours la plus confortable. On ne pouvait lui en tenir rigueur.

Le nouvellement nommé "Grand Intendant de la Tour" avait gardé le silence en écoutant ce que chacun des Vents avait à dire. Son sourire affable avait fini par se dissiper pour ne laisser sur son faciès que l'aspect grave et sérieux que les paroles des Éminences présentes appelaient. Après les derniers mots de Gabriel, Rudjek laissa planer quelques secondes de silence, avant de finalement fermer les yeux et répondre à leur craintes du mieux de ses capacités.

    - Je vois. Python m'avait prévenu que tous ces événements avaient blessé votre foi en l'avenir. Soit. Il n'est nulle parole ni promesse, aujourd'hui, qui pourra venir changer cela. Dans ce cas, je ne demanderai pas votre confiance, mais votre attention. Regardez-moi. Regardez la Tour. Regardez ce que nous construirons ensemble. Vous pourrez alors déterminer si nos choix, à Python et moi, furent les bons.

Le temps serait la meilleure des preuves. Il ne tenait qu'à lui, et à l'Augure absent, d'en faire le meilleur usage.
Rudjek acheva sa descente des marches de l'autel, pour arriver au niveau des autres Oracles. Il passa alors au milieu d'eux, en les regardant tour à tour, et arriva au niveau de l'arbre d'un blanc resplendissant qui trônait au cœur de la Nef Solaire. Là, il se tourna vers la sombre projection de Rowena. Sa question était, après l'avoir considérer durant ces quelques instants de pondération, la plus pressante.

    - Rowena, la raison de ces secrets n'est pas ma méfiance vis à vis de vous, mais la prudence. Python et moi tirons l'essentiel de nos connaissances de nos visions. Et celles-ci sont... Dissonantes. Les siennes contredisent les miennes. Peut-être notre don est-il instable depuis qu'Apollon a été scellé, ou peut-être un tiers parti influe-t-il sur notre pouvoir de clairvoyance... Il nous a fallu du temps pour démêler la vérité de l'illusion. Ce que nous taisons, nous le taisons car nous doutons encore de sa véracité, ou simplement parce qu'il existe encore de nombreuses zones d'ombre dont nous ignorons tout.

Délicatement, la Pythie déposa Brionac contre le tronc de l'arbre à son côté. L'arme divine resta là, au repos, résonnant sur une délicate fréquence avec le bois blanc. Tout en faisant cela, il continua.

    - Mais vous avez raison. Vous méritez de connaitre la vérité, ou du moins ce que nous en savons. Je ne comptais de toute manière pas la cacher. Commençons donc par là.

Lorsque l'égyptien se retourna à nouveau vers les quatre vents, ce fut avec une mine sombre et solennelle. Ce qu'il s'apprêtait à dire, il aurait préféré le garder pour la conclusion de cette réunion. C'était peut-être là le point le plus délicat à aborder. Qui recelait le plus d'incertitudes...

    - Python et moi avons chacun nos visions... Mais toutes ont un point commun. Elles portent sur le passé, le présent... Mais pour l'avenir, aucune ne dépasse l'année 553 du calendrier chrétien. Lorsque nous rêvons de ce qu'il y a au-delà... Nous ne trouvons que l'obscurité absolue. Il n'y a rien, passé le prochain mois de décembre.

Un bien sombre présage, dont la signification ne pouvait qu'être terrible pour tous.
Une obscurité omniprésente, permanente, où même la Mort elle-même n'existait plus. Python et lui s'étaient longtemps interrogé sur ces rêves sombres qu'ils partageaient. La réponse était venue progressivement, en recoupant leurs connaissances avec d'autres visions.

    - Ce qui pourrait causer ainsi notre incapacité à voir l'avenir est encore à déterminer. Mais nous avons pu lier cela aux Abysses. Une ancienne menace que les Dieux de l'Olympe ont repoussé, dans les temps immémoriaux, et que Poséidon et Apollon ont scellé dans les profondeurs de la terre. Lors d'un récent séjour à Atlantis, j'ai appris du Légat de Poséidon que le sceau qui scellait ces Abysses perdait en puissance et pourrait se briser d'ici la fin de l'année. Et sa force ne peut être restaurée que par les pouvoirs conjoints des Océans et du Soleil.

Rudjek, pendant son discours, s'était mis à marcher d'un pas lent et mesuré. Ses yeux dorés allaient, d'une Éminence à l'autre, jugeant de leurs réactions, de leurs inquiétudes. Il retourna devant les escaliers menant à l'autel et, tournant le dos à l'assistance, donna les dernières certitudes dont il disposait.

    - Or, le Légat a été assassiné à Camelot. Et Python ne possède ni la puissance ni les connaissances nécessaires pour réaliser une telle oeuvre. Son départ est lié à cela : c'est un voyage qu'il doit entreprendre seul. Sa propre Itinérance, vers les terres ancestrales où Apollon a construit sa puissance originelle... Au temps où il se faisait appeler Lugh. Renforcer le sceau est nous est donc impossible, en l'état.

Le Grand Intendant monta quelques marches, et se retourna finalement vers les quatre gardiens. Il fléchit les genoux et s'assit à-même la pierre. Il savait déjà que ces déclarations entraîneraient bien d'autres discussions au sein de ce cercle. Autant donc prendre place là où il se sentirait à l'aise. Et nul fauteuil n'avait, pour l'architecte qu'il était, la douceur de la pierre de ce lieu.
Lorsqu'il s'adressa à nouveau à son auditoire, ce fut avec une intensité à la mesure de son propos.

    - Vous vouliez notre objectif? Une ligne de conduite? La voici. Nous devrons tout mettre en oeuvre pour dissiper ces ténèbres qui se sont emparées de notre avenir. Accumuler pouvoirs et connaissances! Renforcer le nouveau Cycle, que vous avez entamé à Reims! Libérer le Seigneur Apollon de sa prison! Défaire ceux qui pourraient œuvrer à la libération de la puissance des Abysses... Car oui, certains sur la terre des Hommes agissent en ce but. Il est donc impératif que vous gardiez le secret concernant les informations que j'ai partagé avec vous en ce jour. Je serai seul juge pour déterminer qui doit entrer dans la confidence. J'en ai donné ma parole à feu Orpheus Merinita, Légat de Poséidon.


[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) Rudjek12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
AsenathAsenathArmure :
Épervier du Zéphyr

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyMer 28 Juil - 11:02
Le Héron opte pour une position défensive, attaque toutefois de ses paroles tranchantes, agressives. Sans doute est-il poussé dans ses retranchements, dans les souvenirs térébrants de ceux qui sont partis sans jamais revenir. Face à ses réactions, Asenath se tait ; tout cela n’est qu’un écho à cette conversation qu’elles ont eu plus tôt, ce qui la rend mal à l’aise, la force à baisser légèrement la tête. Dans tous les cas, elle n’est personne pour juger.

Rowena, en revanche, semble plus calme d’apparence, quand bien même elle s’accorde avec les paroles de sa compère. Plus que cela, elle met l’accent sur le départ de la précédente voix d’Apollon, sur les silences et les secrets qui bercent les instances de la Tour des Vents. Si, cette fois, la jeune femme octroie une attention particulière à ses questionnements – curieuse également à ces sujets, elle se ravise et conserve ce retrait, cette attitude mesurée qu’on lui connaît.

La raison mussée derrière leur silence n’est pas mauvaise, juste incomplète, c’est ce qu’elle pense de la situation, tandis qu’elle observe les différents acteurs, acharnés et résignés.

Comme le souligne Gabriel, les Dieux sont complexes, en particulier Apollon. De plus, les serviteurs qu’ils sont forment une barrière imprenable qui veille sur les fondations, qui tempêtent sur ceux qui tenteraient de les abattre ou de leur porter atteinte. Tant que cela demeure intact, une reconstruction reste envisageable. Pour autant, la confiance est nécessaire, ou, plutôt, n’importe sentiment qui les pousseraient en avant. C’est ce qu’il leur manque, actuellement, et Rudjek risque d’éprouver des difficultés à s’en dépêtrer ; le temps est une preuve, affirme-t-il, mais cela peut ne pas être suffisant pour ceux qui ont besoin d’être rassurés au temps présent.

La raison n’est pas mauvaise, comme attendue, mais incomplète. Si les armées s’impatientent, pourquoi ne pas ajuster la méthode ? L’obscurité annoncée n’est pas ancrée dans le marbre. C’est ce qu’Asenath souhaiterait dire, haut et fort, mais son appréhension constante l’en empêche. Alors, pendant que le bout de ses doigts, dans son dos, frotte le bas de son plastron, elle rassemble ce qu’il lui reste de courage, de ce qui s’en apparente de loin.

… Ce néant, je pense qu’il ne tient qu’à nous de le remplir… Les raisons de t-votre silence sont compréhensibles, mais si la réponse ne se manifeste pas, peut-être pourrions-nous y réfléchir ensemble, pour ouvrir d’autres pistes, d’autres… méthodes…

Une voix qui s’éclaircit par moment, mais demeure dans les tonalités basses globalement. Plutôt que de l’accabler de reproches, Asenath préfère essayer de trouver des solutions. D’une part parce que sa prise de fonction n’a, sans aucun doute, pas été des plus simples, mais également car elle espère, par ce biais, réduire les tensions et l’encourager. Néanmoins, elle s’empourpre en repensant à cette erreur corrigée aussitôt.

Vous disiez que cela pourrait être en rapport avec les Abysses, que le sceau faiblissait, mais… que se passerait-il s’il venait à disparaître ?

Être le centre de l'attention, avoir les yeux potentiellement rivés sur elle, tout cela la dérange, rendant sa voix éternellement hésitante. Somme toute, un tendre sourire naît sur son minois, chaleureux, comme aux premiers jours soupçonnés en Égypte ; un sourire qui signifie beaucoup, pour quiconque sait lire au travers.

Dans tous les cas, je te suivrai et te soutiendrai.
Sans doute le sait-il déjà.



[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) Asenat10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1650/1650[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge750/750[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (750/750)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1350/1350[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyMer 28 Juil - 19:23
Confiance.

La premières notes sont toujours les mêmes, le refrain de la chanson de la vie qui se répète inlassablement.

Les nouveaux venus veulent faire mieux mais sans savoir.
Ils pensent avoir les moyens et les buts.
Ils voient l'avenir et ferment les yeux sur le passé.

La nymphe observa un silence attentif à toutes les voix de ses camarades, sans juger, sans bouger. Avoir l'appui de Rowena dans ses doutes la conforta dans sa volonté de ne pas reproduire l'erreur. Et s'il fallait pour cela reverser du sel sur des blessures pas tout à fait cicatrisées, elle le ferait. Convaincue que ses expériences devaient servir au plus grand nombre, peu importait le nombre de fois que son nom serait humilié.

Elle se tourna d'abord vers Gabriel, le plus prompt à réagir. Un doux geste négatif de la tête répondit à ses questions pendant qu'elle choisissait les mots pour répondre, le timbre calme et clair :

"Le visage d'Apollon change lui aussi. Autrefois, nous pensions que nous étions au summun de notre force, parce que nous avions deux enfants d'Apollon près de nous : Lykeios et Asclépios. Il avait rassemblé Ses fils, Il avait même paru en personne à la Tour, et combattu à nos côtés lors de la bataille de Jamir. N'était-ce pas alors, un tableau parfait d'une famille unie derrière laquelle les Oracles pouvaient se ranger ? Les Berserkers étaient nos alliés, nous avons mené plusieurs missions ensemble, et l'une d'elles a même fait tomber un Pope.

Pourtant les Saints ont gagné toujours plus de terrain, abattu les demi-dieux, nos alliés n'en étaient plus, et notre dieu s'est rendu à eux. Comme je vous l'ai expliqué auparavant Gabriel, les choses sont plus complexes qu'elles en ont l'air. Réunir les quatre Éminences est une excellente chose, mais seulement une brise, un soupir.
"

Chacun de nous va devoir travailler à cet avenir qui se dressera au-delà des ténèbres.

"Vous n'êtes pas le premier à dire que le passé est révolu, qu'il faut aller de l'avant. Pas le premier non plus à argumenter que les serviteurs d'Arès ont autant besoin de nous que l'inverse. Sur ce point, je me dois de vous contredire. D'autant que les événements survenus sont en partie de ma faute."

Elle soupira, ressortit le couteau qui allait gratter le terreau fertile de ses fautes de jeunesse.

"A l'époque de l'ancienne Tour, un secret a été gardé. Celui d'une Marque maudite apposée par Athéna à l'ancien Condor, les Berserkers de la Tarentule et la Panthère... et moi-même. A cause de cette Marque, à cause du silence qui l'entourait, la Stratège avait des yeux et des oreilles chez nos alliés, ce qui nous a fait perdre la guerre d'Italie. Perdre des centaines de vies qui, autrement, auraient pu être épargnées. Il aurait suffi de quelques mots, d'un message, mais nous n'en avons rien fait."

Un air de regret se peignit sur les traits de la fille d'Apollon alors que son regard se perdait vers Rowena, déjà au courant. Avare de détails au moins pour le moment, Célestia porta les mains vers le col de sa robe, en écarta juste assez les pans pour dévoiler les dernières traces de coups laissées par Zvezdan lors de leur entretien en Britannia.

"J'ai mis fin à ce silence à Camelot dernièrement. Et en échange des morts que nous avons laissés dans notre sillage, en échange des coups que j'ai reçus, en échange de la promesse d'enfin cimenter les Oracles ensemble, les Berserkers nous offrent une seconde chance de prouver que nous pouvons jouer un vrai rôle dans la chute de Byzance. C'est la raison pour laquelle Rowena se trouve actuellement en Transylvanie, tenant le rôle de diplomate pour nous tous auprès du Pontifex. C'est la raison pour laquelle je souhaite savoir ce que vous, Oracles de la nouvelle génération, désirez pour notre Ordre. Que notre voix soit Une et indivisible, quelle que soit la direction que nous emprunterons.

Est-ce que vous comprenez, Asenath, Rudjek, Gabriel ? Je ne souhaite pas doucher vos espoirs et assombrir notre Lumière, bien au contraire ! Je voudrais, si vous me le permettez, vous guider tel le phare en pleine nuit pour éviter les écueils. Garantir l'avenir en rappelant le passé.
"

Après tout, n'était-ce pas là l'un des rôles de celle qui avait été l'Aube et se revendiquait aujourd'hui du Zénith ? Éclairer le chemin, écarter les broussailles, et paver la route pour qu'elle fût praticable par tous et toutes ? Un instant ses émeraudes se posèrent sur la blanche Épervier, qu'elle avait repoussé quand le sujet de la famille était arrivé dans la conversation. Comprendrait-elle après ces mots combien il coûtait à la petite blonde de parler de ses proches, alors qu'une part d'elle-même lui murmurait que c'était sa faute, malgré toutes les fois où on l'avait assurée du contraire ?

Vers les deux hommes elle adressa un sourire doux, posa les mains sur sa poitrine à l'endroit où reposait le diamant d'Aldarik sur sa chlamyde. En souvenir d'un Augure qui lui donnait du courage.

"Je voudrais vous offrir ma confiance et obtenir la vôtre, de tout mon cœur. Mais il faudra du temps et nous en manquons. Alors, je vous demanderais simplement d'écouter nos dires à Rowena et moi, tout en considérant que nous avons commis des erreurs qui nous permettent de parler en connaissance de cause. Après tout, cette Tour qui réunit aujourd'hui, c'est aussi notre œuvre."

Son cosmos se leva doucement, dans un vent chaud et bienveillant porté par Notos. Il parlait de liens, de miracles, de tragédies et d'adversité, sans pourtant perdre espoir. Il s'attarda près de l'arbre blanc et vint en caresser les feuilles printanières, amical et joueur.

Puis l'enfant du Soleil reprit un peu de son sérieux et se tourna vers l’Égyptien, lequel avait beaucoup dit, mais sur un sujet en particulier en occultant les autres. Maintenant qu'elle avait ré-établi le contexte avec les Saints et les Berserkers, l’Été pouvait passer à cette nouvelle mission d'envergure qui les attendait, et prendrait peut-être le pas sur toutes les autres, au moins officieusement.

"Loin de vouloir minimiser le secret que vous venez de nous confier, Grand Intendant, je prends note et vous remercie. Il nous reste donc sept mois. Sept mois pour nous lier aux Atlantes, pour empêcher ce sceau des Abysses de céder, pour forger un futur qui alimentera vos visions d'une pleine lumière. Mais nous ne pouvons pas uniquement nous concentrer sur cela au vu de nos effectifs, n'est-ce pas ? Rowena déjà en Transylvanie comme je le disais, vous qui devez reprendre en main ce qu'a laissé Python derrière lui, quelqu'un qui accueillera les éventuels autres nouveaux Oracles, quelqu'un qui devra être à l'écoute de Camelot, nos autres alliés, sans compter l'Italia qu'il faut panser après cette guerre, et la Francie à peupler de nos faveurs selon le souhait d'Apollon...

Je n'ai pas de solution à tous les problèmes, moins encore ces Abysses dont je ne sais rien sinon ce que vous venez de dire, alors je propose de nous répartir les problèmes à traiter. Le moment venu, quand l'entreprise de notre Augure aura donné ses premiers fruits, je vous offrirai volontiers la chaleur et la puissance de l’Été pour reforger ce sceau si nécessaire. Mes chants et mes danses iront sans compter dans le sens de la Vie et du futur. J'ai déjà vu Atlantis, je connais quelques Marinas, et j'ai même eu l'honneur de rencontrer le dieu Poséidon en personne et son Légat de l'époque, Liao. Je pourrai servir d'intermédiaire.

Mais en attendant, puisqu'il nous faut nous gorger de puissance et de savoir, ainsi que vous le savez déjà, j'ai prévu de me rendre à Délos avec Gabriel, afin d'en apprendre plus sur nos chlamydes, et peut-être sur le lieu où Apollon est retenu prisonnier... Là est le présent.

Je propose d'adjoindre Tumaini de la Xoana à Asenath pour qu'elles recueillent les rumeurs, les doléances, les opinions des Francs, tout ce qui pourrait nous permettre de nous glisser parmi eux et augmenter notre poids politique et militaire. Leur discrétion en feront, d'après moi, de parfaites oreilles pour cette tâche. Et je suis sûre que l'art de notre Épervier pour la poterie et le tissage pourrait même servir à confectionner des cadeaux dignes au roi que nous avons béni. Il faudra également prêter une attention particulière à la présence des Scandinaves à Reims. Nous avons eu recours aux services de l'un d'eux, Ingvarr, et il semble que lui et ses mercenaires possèdent un réseau d'informations extrêmement bien ficelé dans la région.
"

Ce n'était évidemment là qu'une proposition, et Célestia espérait ne pas avoir l'air d'une donneuse d'ordres en suggérant cela, mais il fallait commencer à construire des solutions concrètes, à agir. Si les deux Égyptiennes pouvaient simplement gagner en confiance en réalisant cette mission, sans se mettre en danger, ce serait un bonus d'importance. Leurs origines communes les rapprocheraient, les pousseraient à se connaître et faciliteraient leur travail commun si tout se passait bien. Pendant que le Héron réaliserait un travail du même acabit avec Gabriel, Rudjek aurait le loisir de continuer son ouvrage défensif pour la Tour et de reprendre les dossiers en cours auprès de Marcus, entre autres, et Rowena... Malheureusement pour des raisons évidentes la nymphe n'avait rien à proposer pour lui venir en aide, mais elle la couva d'un regard de soutien total, plaçant en elle une foi que personne ne pouvait se targuer d'avoir de sa part actuellement -hormis Apollon Lui-même.

"Bien sûr, si vous avez d'autres projets je ne vous oblige à rien ! Je me dis juste que plus vite nous nous mettrons en marche, plus vite nous aurons les moyens de nos ambitions, aussi vastes soient-elles que de réparer un sceau initialement créé par deux divinités majeures."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
RowenaRowenaArmure :
Cygne d'Euros (Est et Automne)

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1350/1350[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge600/600[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (600/600)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1200/1200[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyMer 25 Aoû - 2:36
Quelque chose de froid, peut-être un frémissement d’entre les deux mondes qui tourbillonne une seconde autour de toi avant de cesser en un clignement d’oeil. Tes pupilles, elles, se sont tournées en ce même temps vers le jeune Hiver, bien conscient d’une certaine naïveté. Pourtant, si ses mots auraient pu te soulever une certaine irritation, cela n’a pas duré car tu es trop bienveillante pour lui en vouloir de sa jeunesse. Il ne sait pas, te souffles une voix à l’intérieur. A part toi et Célestia, personne ne sait réellement ce qu’il en est vraiment du passé des oracles, des erreurs commises et des espoirs brisés. La confiance se donne, mais elle se gagne surtout. Trop souvent, elle a été mal utilisée, ou trop épuisée sans rien en retour, et c’est bien pourquoi, en cet instant, il est bien compliqué de la confier à l’Intendant. C’est injuste en un sens, mais ce n’est pas non plus tout à fait une remise en cause de ses capacités. Seulement, il serait sans doute moins aisé pour l’Été et toi, l’Automne de suivre les ordres sans s’interroger. Dans cette salle, vous êtes les tristes porteuses du passé, soulevant encore aujourd’hui le poids de celui-ci : Célestia dans sa chair et ses souvenirs récents - toi en étant séparé des oracles pour une mission à long terme.

La roue tourne, dit-il. Mais Fortuna ne s’affranchie pas toujours de l’expérience du passé.

Tout ce que tu penses, en grande partie, est dit par ta consoeur et sinon lui lancer un regard entendu, tu n’as rien à rajouter pour le jeune Hiver. Un simple sourire qui ne l’accuse ni ne le juge est lancé en sa direction, puis tu retournes tes yeux grenats sur Rudjek, bien sombre désormais. Comme si votre foi et vos paroles étaient ici les ennemis, les mal venues. Une seconde, tu fronces les sourcils à son commentaire sur la Tour. Elle s’est maintenue, c’est vrai, mais ce n’est ni grâce à Python, ni grâce à l’égyptien que celle-ci est revenue à la vie. Au plus bas de leur quête, là où ni dieu ni sanctuaire ni ordre ne semblait encore existé, à quatre vous avez fait renaître l’édifice, tout en en payant le prix. Tu n’as pas de mots en réponse ici non plus, mais il fait glisser une très légère nuance d’amertume sur ton visage. Ce n’est pas le lieu ni le moment pour en parler, si d’aventure ledit moment devait arriver. Au moins, ça ne demeure pas réellement quand ton attention est capté par la suite. Il répond à tes questions, ce qui est une différence notable, même si ce qu’il dit n’est pas vraiment pour rassurer. Des visions bien sombres pour un avenir incertain. Pourtant, il n’y a pas beaucoup de perspectives d’actions sur cette chose mystérieuse prête à se libérer, et les sceaux à remettre en place. Si telle est la tâche de Python, était-ce bien prudent de le laisser partir seul personne pour l’aider ? Puis des mots très léger, une voix timide s’élève, le jeune Printemps parle et tu la suis : « Elle a raison, même dans l’incertitude, nous pourrions apporter un oeil neuf sur vos visions. D’autant plus si le temps nous est compté. »

Puis au tour de Célestia de parler. Bien des paroles et des idées lancées pour faire grandir les choses. Intérieurement cet aspect de ton amie te fait sourire, un acharnement à trouver des solutions. Il est plaisant de revoir en elle cette lumière qui c’était peu à peu affaiblie après Camelot. Tu reprends à sa suite finalement, comme la dernière fois :

« Bien, le secret demeurera ainsi, il n’y a de toute façon pas grand chose que nous puissions faire en l’instant à moins de prendre contact avec Atlantis et les Marinas, n’est-ce pas ? Vous parliez également de ceux cherchant à libérer les Abysses, qui sont-ils ? En outre, il me semble que Célestia - se tournant vers sa consoeur - tu as des contacts également avec un Thuata, non ? Cela pourrait peut-être aider si nous cherchons des informations sur le culte d’origine de Lugh. » Gagner en puissance, récolter des connaissances, des choses tangibles mais encore fragiles. « Comme je l’ai dis, l’alliance avec les Berserkers est ténue, et je pense qu’il serait approprié d’annoncer au Pontifex les changements qui viennent d’arriver dans l’ordre, le départ de Python et votre nomination à la place d’intendant. Si vous souhaitez que je lui annonce, dites le moi. Sinon comme l’a précisé Célestia, nous avons également été en contact avec les Scandinaves à Reims, et j’ai également rencontré le Grand Prêtre d’Asgard à Camelot. D’autres possibilités ici de nous renforcer. » Bien que cette dernière solution te plaise un peu moins, compte tenue des circonstances de votre rencontre. « En outre, vous devez dans doute le savoir, mais Python souhaitait également renforcer notre influence dans les sphères de l’Eglise. Donc même si nous concentrons notre nouveau pouvoir sur les francs, nous ne devrions pas oublier l’Italia et Rome. »

Beaucoup a déjà été dit par l’Été, et ce que tu rajoutes n’est que peu de choses. Hélas dans tous ces plans, tu n’auras pas beaucoup ta place, destinée à être loin en Transylvanie. Pas qu’en réalité, cela te dérange vraiment.

Citation :
Vraiment désolée pour le retard...


Dernière édition par Rowena le Jeu 9 Sep - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t891-rowena-le-paon-de-ceci https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2210-rowena-journal-de-bord
GabrielGabrielArmure :
Corbeau de Borée

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1500/1500[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge900/900[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1050/1050[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyMer 25 Aoû - 13:43
Ambassades
 

 

 




Passé et avenir.
Blessures et espoir.
Printemps main dans la main avec hiver, face à l'écho d'un été paré d'automne.
Nos avis divergent, mais nous formons un seul choeur. Aussi j'écoute avec attention les récits et détails donnés par Celestia et Rowena. 
Leurs expériences de survivantes est source de connaissances, mais aussi d'une certaine usure bien compréhensible, là où j'oppose ironiquement ma vision naïve, candide.
Au centre du damier, notre nouveau prophète, qui annonce de sa voix empli de sinistre réalisme que rien ne va au delà de décembre. Une part de moi s'en réjouit, car tel est le sens de mon retour. Accompagner une fin. Pour autant, il est de mon devoir d'orienter ce point fatal vers nos adversaires, plutôt que sur le monde dans son ensemble.
Aussi, j'approuve d'un hochement de tête le plan proposé par Celestia. 

Le temps nous est compté, et nos effectifs demeurent insuffisants pour mener toutes les actions nécessaires à bien. Connaissances et pouvoir, voilà nos deux chevaux de bataille... 

Rowena à la diplomatie, Celestia et moi en quête d'une puissance cachée, et Asenath dans un rôle de guide ? Le plan me semble adapté à la situation.

Toutefois, nous pouvons retourner le problème dans tous les sens, ces Abysses sont avant tout l'affaire des dieux. Libérer le seigneur Apollon me parait donc une priorité. Pour cela... Le temps est peut-être venu de renforcer les alliances ténues par le sang des guerriers tombés à la guerre. Du peu que j'en sais, ce qui unit Berzekers, Marinas et Oracles est la même aversion pour l'arrogance des Athéniens. Partons de ce point de rassemblement pour apaiser les obstacles qui pourraient nous séparer. 

Seuls, nous ne pourrons que retenir le sable entre nos doigts. Or, si le temps joue désormais en notre défaveur, il faut agir dès à présent.

Comme le soulignent mes consoeurs, il faudrait nommer un ambassadeur auprès des marinas, au plus vite, dans l'optique d'échafaudeur un plan de libération d'Apollon. En parallèle, nous pourrions mener des pourparlers avec les Saints, pour voir à quel point ils restent obtus quant au fait de maintenir captif notre dieu. Avec un peu de chance et de tact, ils pourraient accéder à notre demande, dans l'espoir d'acheter notre neutralité en cas de conflit inévitable avec les forces d'Arès. A situation désespérée... Mesure désespérée.

Préparer la guerre, tout en agitant le menace de manière à obtenir un maximum de gestes de la part de nos ennemis passés et probablement futurs. Une stratégie doublement gagnante, et sans risque immédiat.
J'adressais un sourire mélancolique à mes trois consœurs, prompt à attendre leurs avis éclairés. De toute manière, sans action forte de notre part, les Abysses risqueraient de nous engloutir. Quelques mois, voilà un délai bien maigre pour préparer la scène d'un drame divin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RudjekRudjekArmure :
Oracle de Khépri - Patron de la Sculpture

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1050/1050[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1050/1050)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge750/750[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (750/750)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1350/1350[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptySam 11 Sep - 22:32
    - Vous avez raison, autant l'un que l'autre! Comme Gabriel le déclare, nous devons garder le regard tourné vers l'avenir. Nous servons Apollon pour l'aider à donner forme à la civilisation humaine! Le futur doit toujours être au cœur de nos préoccupations... Mais les Oracles ont également un devoir de souvenir. De notre passé, de nos réussites, de nos échecs! C'est votre rôle à vous, représentants de la précédente génération. Votre parole sera toujours appréciée à sa juste valeur, en ces murs, au même titre que les idées apportées par les nouveaux porteurs de Chlamydes. Il n'y a qu'ainsi que, Cycle après Cycle, nous pourrons nous approcher de l'idéal envisagé par notre Maître. Passé et avenir... Arts, religion, commerce! Guerre et paix! Ce ne sont tous que des outils entre nos mains pour parvenir à ce Rêve.

Ainsi parla le Grand Intendant, après avoir observé l'échange entre les Éminences de l'Été et de l'Hiver. Quelque part, il était attendu que les représentants de ces deux saisons aient des visions diamétralement contraires. Rudjek, pour sa part, n'en était pas surpris. Mais malgré leurs différences, ils appartenaient à un même tout, un même Cycle. Ils s'opposaient, et se complétaient. L'un ne pouvait se faire sans l'autre. Tout comme le futur ne pouvait se construire sans les leçons du passé, et le passé n'était qu'un poids mort sans les promesses de l'avenir. Ce ne serait qu'en conciliant les paroles de Gabriel et Célestia que la voie s'ouvrirait pour les Oracles. Le nouveau maître de la Tour espérait qu'ils comprendraient cette nécessité.
Déjà, une harmonie commençait à se former.

Après sa grande déclaration concernant le danger des Abysses, Rudjek observa tour à tour les différentes Eminences, laissant un silence envelopper les lieux. Chacun des vents semblait aborder ses révélations de manière différente. Doute. Résolution. Appréhension. Intérêt. Mais tous comprirent la gravité de la situation. La Pythie y vit un bon signe. Il n'aurait pas à faire face à ce terrible destin seul. En temps voulu, il pourrait partager l'entièreté de ses visions avec eux...
La première à s'exprimer fut Asenath. Bien qu'encore peu assurée, sa voix transmit à ses camarades sa volonté de trouver des solutions. Elle ne pouvait, pour l'instant, offrir du concret. Mais savoir son soutien acquis affirmait l'assurance du nouvel Intendant. Son sourire, au moins, fut suffisant pour appeler un écho aux lèvres de Rudjek. Il hocha la tête dans sa direction en reconnaissance, répondant en cette occasion à la question qu'elle avait énoncé.

    - Pour reprendre les mots du Légat... "Cela mettrait l'humanité toute entière en péril". Je n'en sais pas plus. Et j'espère, pour notre bien à tous, que nous n'aurons pas à le découvrir.

Ils se tenaient au bord du précipice. Sans aucune vision de ce qui les attendait dans les profondeurs de cette mystérieuse Abysse. Restaurer la puissance du Soleil était leur seule option pour espérer voir ce qui se trouvait dans les ténèbres.

Vint le tour du Héron de Notos de parler. Après avoir exposé les évènements du passé aux Oracles présents, elle prit le temps d'offrir sa vision de l'avenir. Elle allait vite en besogne. Peut-être trop. Mais au moins, ses idées et sa motivation allaient dans la bonne direction. Le Cygne était plus mesurée dans ses propos. Elle s'interrogeait, comblait les failles de sa sœur de l'Été, apportait de nouveaux éléments. Et à la fin de tous, venait le Corbeau, concentré sur un seul objectif, et sur les moyens possibles pour y parvenir. Des pistes à explorer... Mais trop peu d'Oracles pour toutes les explorer. Il faudrait faire un choix...

Les Éminences avaient parlé. Toujours assis sur les marches menant à l'autel, Rudjek avait croisé ses mains devant lui, et s'accorda un moment pour pondérer tout ceci. Ses yeux dorés se perdirent un instant dans les branches de l'arbre resplendissant qui trônait au cœur de la nef. Ils étaient à un embranchement. Les premières pierres avaient été posées. Des fondations sous l'apparence d'une Tour. La forme que la suite de leur projet allait prendre dépendrait ultimement de ses directives... Mais comme les quatre vents l'avaient souligné, il n'était pas seul.
Lorsque l'Égyptien se releva, ce fut pour s'approcher de Célestia. Il commencerait par elle, qui avait dévoilé toutes ses idées comme en abattant toute sa main lors d'une partie de cartes.

    - Ce sont de belles initiatives que vous proposez, Célestia. Python et moi-même avons effectivement des projets en préparation... Mais aucun n'est inconciliable avec vos idées. Le mois prochain, une délégation de l'Eglise sera envoyée à la cour de Clothaire 1er, roi de Soisson et de Reims. Nous userons de notre influence pour que l'un de vous en prenne la tête, et nous donne une voix auprès du nouveau peuple élu du Soleil. Envoyer Asenath et Tumaini en avance de cette délégation, pour préparer le terrain, est parfaitement envisageable... Mais ce sera uniquement si l'Épervier partage cet intérêt pour cette mission.

Les yeux dorés de l'Intendant passèrent de l'Été au Printemps. Envoyer des éclaireurs pour que la délégation chrétienne ne se rende pas à l'aveugle sur un territoire dont ils ignoraient toute la subtilité politique pouvait se révéler un véritable atout... Mais ils étaient peu nombreux, et leur temps était compté. Si Asenath pensait cette tâche trop ingrate, Rudjek ne manquerait pas d'autres missions à lui confier.
L'attention de la Pythie revint vers Célestia.

    - Quant à Délos, j'avais également pour projet de m'y intéresser, mais le temps risque de nous manquer... Je consens à ce que vous vous rendiez en Grèce, Célestia et Gabriel, mais à la condition que vous soyez de retour d'ici deux semaines au plus tard. J'aurai besoin de vous deux très bientôt pour une opération à Ravenna... C'est une étape essentielle à la libération du Seigneur Apollon. Les préparatifs devraient être terminés d'ici là, et votre soutien sera inestimable.

Rudjek s'approcha en disant ceci de Gabriel. Il n'avait pas manqué de noter sa volonté continuelle de s'en prendre aux serviteurs d'Athéna, et à l'Empire qu'ils protégeaient. Chose surprenante, de la part de quelqu'un qui n'appartenait pas à la génération qui avait vu la précédente Tour s'effondrer. Loin d'être un problème, cette obsession révèlerait toute son utilité, en temps voulu. L'Intendant tacha de capter par son regard l'attention du Corbeau.

    - Il est pour l'instant dans notre intérêt que les Saints en apprennent le moins possible sur nos actions. Soyez discrets. Nous ne reprendrons contact avec eux que lorsque cela s'imposera.

Il répondait ainsi, au moins partiellement, aux possibilités qu'il avait évoqué. La vengeance d'Apollon viendrait, tôt ou tard. Mais l'intime conviction de Rudjek était qu'elle ne viendrait ni par les armes, ni par la diplomatie...
Fermant les yeux, il se détourna à nouveau.

    - Concernant les Marinas, je me chargerai moi-même de prendre contact avec eux. L'une de leurs arches se trouve au port de Massilia... C'est là que nous nous rejoindrons pour les rencontrer, le moment venu. Le choix de ceux qui m'accompagneront dépendra des résultats de nos autres entreprises.

Lorsque les pupilles dorées de l'architecte se rouvrirent, il se tenait devant Rowena, ou plutôt l'apparition éthérée de celle-ci. C'était surement à elle qu'il avait le plus à dire. Et l'inverse ne pouvait qu'être vrai. Mais l'importance du Sol Occurens, ainsi que la méthode par laquelle le Cygne les avait rejoint, ne leur laissait pas toute latitude pour s'exprimer. Rudjek ferait en sorte de bientôt créer une meilleure opportunité de dialogue... Pour l'heure, il lui devait une réponse.

    - Je n'ai malheureusement rien de plus à vous dire concernant ces mystérieux serviteurs des Abysses, Rowena. Ils pourraient se trouver n'importe où, même dans d'autres factions. C'est pourquoi le secret de l'affaiblissement du Sceau doit être gardé. S'ils l'apprenaient, ils pourraient tenter des actions pour l'accélérer...

Et c'était là la pire éventualité. Le temps n'était, pour cette fois, par leur allié. Ils ne pouvaient se permettre de voir cette funeste échéance se rapprocher.
La suite de son propos ne serait pas anodin. Rowena avait la lourde tâche d'essayer, dans la mesure possible, de donner forme à leur alliance avec Arès et ses Berzerkers. Rudjek avait entendu de la bouche de Python ce qui avait conduit à cet état de fait, et cette situation ne lui plaisait guère. Balayant l'air devant lui de son bras, il communiqua à la fille de l'Automne ses directives concernant leurs amis de Transylvannie.

    - Hormis ce sujet des Abysses, ne cachez rien de ce qu'il s'est dis ici au Pontifex. Je reste un simple délégataire de l'autorité de l'Augure, et je suis donc lié à ses serments. Informez-le que nous lui transmettrons toute information pertinente à ses projets qui pourraient tomber dans notre oreille. Et que pour payer la dette de sang que nous devons à Arès, nous serons à sa disposition pour lui venir en aide, sur le champ de bataille ou ailleurs! Je compte recevoir prochainement son envoyée dans la Tour. Cela n'a déjà que trop tardé. D'ailleurs...

Rudjek marqua une hésitation. Une lueur d'inquiétude et de peine passa dans son regard avant qu'il ne reprenne.

    - Comment vous traitent-ils, Rowena? Il me peine de vous savoir dans une situation aussi inconfortable... Nous ferons notre possible pour trouver une entente plus cordiale avec les Berzerkers, afin que vous puissiez librement revenir à Rome. Aussi, si le Pontifex a énoncé des attentes nous concernant, ou si vous avez eu vent de projets des troupes d'Arès auxquels nous pourrions participer, n'hésitez pas à nous en faire part. Cela pourra certainement contribuer à vous faciliter la vie, dans leur citadelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1872-rudjek-oracle-de-kep
AsenathAsenathArmure :
Épervier du Zéphyr

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (0/0)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (0/0)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune0/0[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (0/0)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyDim 19 Sep - 20:07
Une fois son tour consommé, Asenath se pare du silence. Elle n’a jamais été de celles qui, de part leurs mots enrobés, soulèvent des foules. Au contraire, l’écoute est son domaine, et c’est en épaulant qu’elle se sent le plus à l’aise. Un guide et un messager : c’est ce que l’on attend de l’Épervier. Celui qui, au Pigeon, s’est mélangé. Sans regret, elle s’y conforme.

Cependant, en dépit du fait que les récits de Célestia embrument son regard, tirant ses traits, elle ne peut qu’être en désaccord avec ses propos, ses justifications. Derechef, dans sa tête, tout les oppose. Cela, elle a fini par le comprendre. Alors, la question se pose : est-ce une méthode viable de garantir l’avenir ? Dans son esprit, la réponse est claire. Si la douceur berçait son visage vis-à-vis des aveux de la Pythie, ce dernier est en proie au doute, lorsque le Héron raconte. Qui plus est, elle les prend à partie, elle et les autres, et Asenath n’aime guère cela.

Dans les yeux, les expressions, tout se lit. Les doutes, l’espoir, la résolution : tout est présent.
Un devoir de souvenir : ces mots résonnent dans son esprit. Pour autant, comme Rudjek le souligne, la mémoire n’empêche pas de se tourner vers l’avenir. N’est-ce pas pour cette raison, précisément, qu’ils tiennent cette réunion ? Pour avancer, ce que l’Intendant amorce enfin, dès lors que toutes les Éminences se taisent enfin. S’il s’approche du Héron, c’est de l’Épervier qu’il est question ; de l’Épervier et de Tumaini, dont le nom ne lui semble pas totalement inconnu au bataillon. Alors, elle fait le tour, remue les origines, intrinsèque, sans déranger. Puis, son cou remonte et laisse entrevoir la silhouette, les yeux dorés qui roulent dans sa direction. Comme attendu, elle ne le coupe pas dans son élan, acquiesce seulement d’un mouvement faible, mais ferme, de la tête.

Tel est son rôle.

Or, lorsqu’il énonce les affectations de chacun, la liste l’intime de plus en plus à la prévoyance. Elle s’allonge plus qu’elle ne le devrait, si l’on prend en compte le contexte. Son discours touche à sa fin, et Asenath hésite ; si cela n’avait pas été un point important, certainement serait-elle restée au silence. Toutefois, elle se manifeste finalement, passant, comme à son habitude, presque inaperçue.

La Tour se redresse enfin sur ses jambes, qui la protègera si nous la quittons tous... ?

Peu sont ceux à être au courant, mais l’émissaire des Berserkers a certainement compris, si tant est qu’elle n’en a pas été informée directement. Tous disposent de leurs propres moyens de contacts, alors mieux vaut être prudent.

Citation :
Désolée pour le retard, il y avait du monde à la maison... :/


[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) Asenat10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-bleu1650/1650[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-rouge750/750[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-rouge  (750/750)
CC:
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) G-jaune1350/1350[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)   [Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences) EmptyLun 20 Sep - 0:41
Les voix s'élevaient, tantôt graves et tantôt aiguës, avec passion ou avec prudence, des chants d'espoirs, des échos d'hier, dans une subtile partition dont chacun maîtrisait un fragment pour s'assembler à l'orchestre qu'ils formaient tous les cinq.
Même s'il y avait des ajustements à apporter sur ses propositions, Célestia se trouva grandement soulagée quand Rudjek lui confirma ses bonnes initiatives. Elle avait nourri la peur que les choses prissent le même tournant qu'avec Esmelia, ce fameux soir devant leur feu de camp lorsqu'elles s'étaient brouillées. Ici, point de brouille, tout le monde acceptait quelques compromis tant que cela allait dans le sens d'Apollon. Il y avait donc trois grands projets en route pour le moment : Rowena et les Berserkers, Gabriel et Célestia à Délos et Tumaini et Asenath en Francie. Sur ce dernier point cependant, pas de réponse de l’Épervier. Ne souhaitant absolument pas lui forcer la main, l’Été prit un instant pour répondre ses interrogations, fort légitimes. Elle ouvrit la bouche, une réponse déjà toute prête aux lèvres, puis hésita. Il y avait là le souvenir d'Adonis, lui assénant le reproche de n'avoir pas été là pour guider les nouvelles têtes. Pendant que les Éminences en activité se trouvaient à Camelot, la Tour avait été pratiquement déserte. Pratiquement.

"Nous ne la quittons pas tous. Rudjek sera là, il l'a déjà gardée. Marcus est là aussi. Notre discrétion et le sceau du secret sont notre premier rempart. Et, bien sûr, rien ne nous oblige à partir tous en même temps. Ou à partir tout court. "

Elle baissa les yeux un instant, l'impression soudaine d'abandonner tout le monde en court de route pour un projet qu'elle avait monté toute seule dans son coin. Le Printemps venait d'attiser les braises du doute qui avaient tiraillé le Héron pendant des semaines, des mois entiers, à savoir si son existence avait une valeur, une utilité. Mais il fallait trouver le courage, faire confiance, avancer. Non, la Tour ne serait pas vide. Se raccrocher à cette idée pour ne pas flancher : ils ne la perdraient pas à nouveau. Pas si vite, pas comme ça.

"Je le répète Asenath, c'était juste une suggestion de ma part, pas une obligation."

Leur rencontre avait été un peu amère, mais la nymphe n'avait pas songé que cela pût altérer leur coopération si vite. Quel était ce sentiment qu'elle ressentait de la part de l’Égyptienne ? De la défiance ? Trop soucieuse de vouloir garder le groupe bien cousu, elle ne chercha pas à argumenter davantage ou étouffer la timide jeune femme sous de grands discours enflammés. C'était simplement pour le bien du plus grand nombre... Se taire avant de dire une bêtise fut la solution adoptée derechef.

Fort heureusement pendant ce temps les trois autres continuaient d'échanger, et l'oiseau se rattrapa aux branches en revenant vers le collectif d'ores et déjà assemblés. Au Grand Intendant elle répondit par un signe de tête. Deux semaines pouvaient être à la fois un délai trop court, s'ils ne trouvaient rien, ou trop long si au contraire ils obtenaient satisfaction rapidement. S'ils faisaient preuve de trop de prudence, l'île ne bougerait pas, ils y reviendraient. Donc, mieux valait prendre leur temps et rester discrets. En gardant en tête l'obligation de Mascarade, Athéna ne pouvait pas avoir truffé les parages de dizaines de soldats pour protéger un lieu dont le dieu semblait, aux yeux du plus grand nombre, sur le déclin.

"Hum, concernant les Saints, le contact est déjà établi. Lorsque nous nous trouvions à Camelot, j'en ai croisé plusieurs, certains que je connaissais, et une nouvelle tête. Le Grand Pope Childéric m'a dit avoir été soulagé de constater que je vivais encore... La gardienne du Lion et le chevalier de Pégase m'ont fait savoir tous les deux que les Saints cherchaient à apaiser les tensions avec nous. Narsès, l'exarque qui tenait Ravenna pour l'Empire et Athéna, est mort. De fait, j'avais déjà remarqué que les exactions contre les artistes Romains avaient diminué, leurs affirmations me semblent véridiques.

J'ai donc accepté d'écouter ce qu'ils avaient à dire, notamment Paros de Pégase, qui semble être en charge plus particulièrement de ce sujet. En échange de vous transmettre de sa part la volonté du Sanctuaire de rétablir la paix, j'ai demandé la libération des prisonniers Oracles s'il en reste encore, la liste exhaustive, la motivation pour leurs arrestations... Possédant moi-même un certain nombre de noms et de connaissances parmi les sympathisants de l'ancienne Tour, je pense que je saurais dire s'ils nous ont dupés ou non.
"

Elle s'arrêta un instant pour scruter Rudjek. Il avait pu voir en effet une longue liste lorsqu'elle était venue lui demander les stèles quelques jours plus tôt. Des morts, des blessés, des otages, des Endormis, artistes ou serviteurs, combattants ou Dormeurs. Bien sûr, au moment d'en discuter avec Paros elle n'avait consulté personne, et pour cause hormis Rowena elle ne connaissait encore aucun des oiseaux réunis ici. Comprendraient-ils que sa démarche avait été pour ceux qui essuyaient les dégâts dans leur sillage plutôt que pour Apollon directement ?

"Nous avons convenu lui et moi d'un prochain rendez-vous, afin de nous laisser le temps d'en discuter avec nos pairs respectifs : à la mi-mai, à Burdigala, moi ou l'un d'entre nous devra rencontrer Paros ou Childéric de préférence, ou un autre Saint pour répondre à cette question épineuse. La paix, entre les Saints et nous. Et à quel prix. Préparer le terrain pour des négociations plus avancées ou couper court à tout échange.

De plus, et cela relèvera sans doute plus de la compétence de Rudjek, Paros m'a parlé d'une vision impliquant Lykeios, son maître le chevalier du Taureau et lui-même, qui devaient "protéger Nicae" face à une armée en armures sombres -Ligures, Spectres, Asgardiens, Tuathas ?
"

La fille d'Apollon entreprit de détailler au maximum ce que lui avait rapporté Paros, tous les détails même les plus insignifiants, ce qu'ils avaient vaguement pu interpréter ensemble, la mort de Pâris qui changeait peut-être un futur déjà insaisissable, la coupe d'Apollon, les fleurs de pavot...

"Je souhaite bien entendu votre avis à tous sur la question. Les Saints nous ont pris la Tour, l'un de nos Augures, beaucoup de vies qui n'avaient rien à voir avec tout cela, nous ont chassés, traqués, humiliés, et réduits à peu de choses... Des événements que seules Rowena et moi avons vécu, mais cela ne nous donne pas le droit de décider à votre place. Vengeance ou réconciliation ?"

Une question à laquelle le Héron n'avait toujours pas de réponse ferme. Son cœur lui hurlait de faire payer au centuple pour la destruction de son foyer et de sa famille, là où sa tête répliquait que cela en ferait qu'engendrer de nouvelles victimes, couler plus de sang, sans forcément apporter le soulagement escompté. Elle se tourna vers l'Automne, laquelle devait entendre un son de cloche nettement plus vindicatif du côté des Berserkers, si Zvezdan montrait la même promptitude à la violence que lorsqu'il avait compressé sa gorge dans sa poigne haineuse.

La question du Sculpteur arrivait d'ailleurs à point nommé, sur les conditions dans lesquelles le Cygne vivait. De ce qu'on pouvait en voir, Rowena se portait bien. Pas de marques, pas de douleur dans sa voix, d'urgence dans ses gestes. Et pour avoir vu très clairement ce qu'une lame pouvait menacer en toute impunité lorsqu'elle se trouvait en-dehors de son corps, elle devait avoir suffisamment confiance en l'endroit où elle se trouvait pour ne pas être dérangée pendant qu'elle s'entretenait avec eux, dans cette lointaine Tour. Ce qui signifiait qu'au moins le Pontifex tenait parole sur le sort réservé à un ambassadeur parmi eux.

Citation :
Encore un pavé, désolée, j'espère ne rien avoir oublié, ni personne x_x


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
 
[Mi-Avril 553] Des Vents au Diapason (PV Éminences)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Tour des Vents :: Nef solaire-
Sauter vers: