Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD
 
Partagez
 

 [Avril 553]Finem Mortuorum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-bleu160/160[Avril 553]Finem Mortuorum V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-rouge180/180[Avril 553]Finem Mortuorum V-rouge  (180/180)
CC:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-jaune245/245[Avril 553]Finem Mortuorum V-jaune  (245/245)
Message [Avril 553]Finem Mortuorum   [Avril 553]Finem Mortuorum EmptyMar 22 Juin - 19:34
Lesath arrivait enfin en haut des marches. La montée avait été, … instructive. C’était le moins qu’on puisse dire. La rencontre avec le Sagittaire l’avait tiré de son habituelle morosité. Il était spécial, mais touchant, à sa manière. Sous ses airs d’inventeur fou, il y avait sans doute un être intéressant. Le Scorpion tâcherait d’en savoir plus s’il avait le loisir de croiser son chemin de nouveau, ce dont il doutait.

L’Ibère avait légèrement mal au torse - légèrement plus mal que d’habitude, il en va sans dire - et avait dû faire appel à sa bourse noire. Une légère pâte avait été mixée avec quelques herbes qui poussaient le long du chemin, du romarin pour être précis, et avait été engouffrée dans la bouche, taisant légèrement le supplice. Légèrement. Le voile blanc devant ses yeux était plus visible que d’habitude. Moins translucide. Significatif. Il savait que dans cet état il était bien plus conscient de ce qui l’entourait. Il savait aussi qu’il était plus émotif, plus fébrile. Lesath eut tout naturellement une pensée pour Satine, mais se refusa à tenter de la localiser. Il ne lui avait pas offert une boucle pour la traquer, mais pour la retrouver, c’était là une différence écrasante.

Il entra dans la salle du Pope se demandant mélancoliquement de quand datait sa dernière présence en ces lieux. Non. De quand datait la précédente, encore. La dernière l’avait envoyé dans la Botte de la Méditerranée, pour son plus grand plaisir. Était-ce le couronnement d’Arthurus en tant que Capricorne, ou bien les funérailles de Bélissaire ? Il n’en était pas bien sûr.

Il n’aurait pas dû utiliser sa bourse noire avant de partager un moment avec Childéric. Il en était sûr maintenant. Il verrait. Mais l’Ibère n’en avait cure. Il savait qu’on n’avait pas sollicité à deux Chevaliers d’Or de le faire venir pour lui faire des compliments. Tant pis. Désabusé, il avait aussi son lot de remontrances à faire valoir.

Pour peu qu’on lui laisse l’occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-bleu0/0[Avril 553]Finem Mortuorum V-bleu  (0/0)
CP:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-rouge0/0[Avril 553]Finem Mortuorum V-rouge  (0/0)
CC:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-jaune0/0[Avril 553]Finem Mortuorum V-jaune  (0/0)
Message Re: [Avril 553]Finem Mortuorum   [Avril 553]Finem Mortuorum EmptyMar 29 Juin - 16:12
Voilà une conversation que Childéric ne voulait pas avoir mais qu’il devait, pourtant, avoir. Le scorpion avait reçu une mission simple, une tâche cachée dans le prestige et la nécessité. Mais il semblerait que Lesath soit passé à côté de tout. De ses ordres, de sa mission et surtout de son armure. Le chevalier d’or s’était perdu déjà sur la route de la cité de Narsès ou du moins, il semblait avoir été contrait de faire quelques détours. Les rapports d’Astra se voulaient assez neutres, cherchant à ne pas enfoncer celui qui, à défaut d’avoir été marquant, avait soulagé le capitaine d’une partie de son travail. Mais on n’apprend pas au vieux lion à faire la grimace. Surtout venant d’un scorpion sur la pente glissante. L’armure l’avait retrouvé après avoir poussé son corps dans ses retranchements, la folie avait déjà pris un trop lourd tribut sur l’esprit du chevalier d’or alors, que restait-il de lui ? Pas grand-chose au final, Lesath s’était consumé dans ses propres flammes. Le tuer dans son temple aurait été l’acte humain à faire, abréger ses souffrances, en quelque sorte.

Le vieux lion était installé sur son trône, vêtu de sa toge et de son masque sur le visage. Quand on lui amena le chevalier d’or, il congédia d’un geste de la main, tous ceux qui se trouvaient dans la pièce. Les gardes se retirèrent en silence. Et c’est le silence qui plana dans la pièce pendant quelques instants. Le vieux lion avait déjà réfléchi à ce qu’il voulait dire au scorpion, alors, dans un soupir, il commença :

« - Lesath, tu es un fou, pas un idiot. »

Sa voix avait été dure, celle d’un chef, car c’était là le rôle qu’il devait embrasser. Il n’y avait peu de solutions positives qu’il entrevoyait à cet entrevue. Y en avaient-ils seulement ?

« - Pourtant, tu te comportes comme un abruti et tu as bien des défauts, mais pas celui-là. Alors réponds simplement à ma question : pourquoi continues tu comme ça ? Tu ne crois en rien, même pas en toi-même. Tu ne désires que la poussière et n’aspire à rien d’autre ? Alors, qu’est-ce que tu cherches ? »

Il est plus facile de se cacher derrière sa folie et derrière sa poussière que faire face à ce qu’implique de porter l’or. Lâcheté ? Peut-être… Mais jongler avec les disparitions et les morts permanentes des gens autour de soit pouvait ronger l’âme du meilleur des hommes. Le vieux lion pouvait comprendre ça parfaitement. Mais lui il n’était pas simplement une coquille vide, que seul la poussière et l’écoulement du temps venait animer. Il avait pitié pour Lesath.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Avril 553]Finem Mortuorum Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-bleu160/160[Avril 553]Finem Mortuorum V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-rouge180/180[Avril 553]Finem Mortuorum V-rouge  (180/180)
CC:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-jaune245/245[Avril 553]Finem Mortuorum V-jaune  (245/245)
Message Re: [Avril 553]Finem Mortuorum   [Avril 553]Finem Mortuorum EmptyJeu 1 Juil - 11:18
« Un fou. Peut-être ».

Ils portaient chacun leur propre masque. Lui celui du Grand Pope, qui impliquait l’autorité sans faille, et ce même lors qu’il se trompait. Lesath celui du Roi de Poussière, être qui avait abandonné toute humanité pour se terrer dans son for intérieur. Dans les deux cas, il ne s’agissait que d’un déguisement. Childéric restait le même, modifié, changé par le poids de la responsabilité, certes, mais quelque part, entier. Idem pour l’Ibère. Sous cette apparente folie se trouvait un homme au profil analytique, qui ne faisait rien sans raison. Ce n’étaient pas les quelques voix qu’il s’imaginait qui allaient modifier cette nature profonde.

« Tu sembles analyser toute situation depuis ton trône, sans prendre en compte les éléments extérieurs, Grand Pope. Comme si ton rôle te donnait omniscience. Ce n’est pas le cas, malheureusement. Ce serait beaucoup plus simple. Tellement plus simple, oui. Mais, tout dirigeant que tu es, tu peux te tromper. » Lança-t-il d’une voix lasse. Cette attitude agressive était celle à quoi il s’était attendu, mais cette posture non. Il ne savait rien de lui, il croyait savoir, ou il s’imaginait. Dans tous les cas il avait tort. Les croyances du Scorpion ne concernaient que lui, et il n’allait pas les partager. Il n’en avait ni l’envie, ni la force.

Le Grand Pope l’avait mandaté pour une mission afin de ne plus l’avoir dans les pattes, et il croyait que le Scorpion n’allait jamais s’en rendre compte. C’était peine perdue. Il avait mis du temps à s’en apercevoir, certes, mais c’était clair et net. Il n’avait pas plus envie que lui de le voir porter l’Or de la Chevalerie. Au moins, sur ce point, ils étaient alignés.

« Ce à quoi j’aspire ne concerne que moi, Childéric. Ce n’est pas toi qui décides, pas plus que l’on fait Bellisaire ou Akritès. » Continua-t-il, sans agressivité. Il essayait de lui faire comprendre que sa destinée ne concernait que lui. « Mais puisque tu le demandes si courtoisement, je te le dis sans faille : je suis las. » C’était dit. Ce n’était pas une crise de foi. C’était un ras-le-bol généralisé. On l’avait pris et, sans lui demander, on l’avait enrôlé de force dans une armée pour défendre une cause qu’on estimait noble. Cela faisait maintenant plus de trente ans qu’on avait décidé que Lesath l’Ibère serait un pion au service d’Athéna.

« Je suis las de ça. » Reprit-il en ouvrant les bras et en balayant la salle du trône de toute son amplitude. « La guerre, les morts, les Oracles, les dieux. Les blessures qui ne se ferment pas. Qui ne se fermeront jamais. De ces guerres qui ne s’en finissent pas plus. Cette lutte ne sera jamais finie, et j'estime avoir payé ma dette, quand bien même cette dernière existerait, ce dont je suis de moins en moins sûr aujourd'hui. » Il n’avait plus envie de se battre pour d’autres. Quitte à se battre, il le ferait pour lui. Il avait essayé de se porter garant pour une humanité qui, soi-disant, avait besoin de défense, de représentants contre l’obscurité. Il y avait cru, même, se sentant entier en se livrant entièrement au combat contre certains ennemis. Mais c’était là de la poudre aux yeux. Les dieux étaient doués pour faire croire aux mortels qu’ils se souciaient d’eux…

Lesath claqua des doigts, faisant apparaître le Scorpion d’or, sous sa forme totémique, dans une gerbe d’étincelles. « Je ne te la rends pas, car elle n’a jamais été mienne, simplement une compagne de chemin. Aujourd’hui il est temps qu’on sépare nos destins. » Il renonçait, purement et simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-bleu0/0[Avril 553]Finem Mortuorum V-bleu  (0/0)
CP:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-rouge0/0[Avril 553]Finem Mortuorum V-rouge  (0/0)
CC:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-jaune0/0[Avril 553]Finem Mortuorum V-jaune  (0/0)
Message Re: [Avril 553]Finem Mortuorum   [Avril 553]Finem Mortuorum EmptyLun 12 Juil - 12:29
Le vieux lion écouta ce que le roi de poussière avait à dire. Après tout, il était là dans son domaine de prédilection : le rien. Et la réaction qui suivit de la part de Childéric l’étonna presque lui-même. Il explosa de rire. D’un rugissement fatigué, porteur d’au moins autant de lassitude que pouvait être le scorpion. Puis, le Pope resta silencieux un temps, fixant ses yeux dans ceux de Lesath.

« - Tu es tellement loin du compte, Lesath. Il est étrange, comme nous nous trompons tous les deux, n’est ce pas ? »

Il poussa un profond soupir et reprit alors :

« - Tu as passé ta vie à fuir ! Qu’as-tu fait, depuis que tu portes l’or ? Rien. Qu’as-tu fait avant ? Absolument rien. Tu as regardé le temps passer et la poussière s’accumuler, c’est tout. Tu n’es même pas foutu de te rendre dans la bonne ville quand on te confie quelque chose. Combien de fois as-tu pris des initiatives, combien de fois a tu voulus te sentir vivant ? Tu n’as jamais rien fait, même pour toi, du moins, pas depuis que je te connais et toi moi, mine de rien, nous côtoyons au Sanctuaire depuis… longtemps. »

Un sourire amer de se dessiner sur son visage.

« - Avec Silas et Nimue, nous sommes les quatre vestiges d’une génération passée. Mais je te rejoins sur les départs et les disparitions. Combien d’étoiles avons-nous vu briller et s’éteindre. Rien que sur ces derniers mois... »

Et depuis qu’il portait la couronne il était plus directement confronté à ces réalités-là. Du moins, il devait y faire face plus directement, et souvent, ces disparitions bien que souvent naturelle, se faisait sous ses ordres.

« - Si j’avais voulu me débarrasser de toi, Lesath, je t’aurais envoyé ailleurs, crois moi. Le but de cette mission était de voir si tu étais remis. On ne peut envoyer un fou n’importe où et de simplement, d’impliquer dans notre confrérie. Mais je me suis trompé oui, tu n’as jamais été des nôtres, cette armure n’a jamais été vraiment à toi, au final. »

Le vieux lion pouvait sentir l’armure vibrer. Une sensation étrange de proximité mélangée à une distance. Une étrangère familiarité. Comme s’il comprenait sa langue mais sans la parler en détail. C’était si différent de ce qu’il pouvait ressentir avec l’armure du lion. Il ne faisait décidément pas vraiment à son rôle vis-à-vis des armures.

« - Et que comptes, tu faire, donc, finalement prendre ta vie ? »

Et la peine qu’éprouvait le vieux lion pour cette âme brisé était sincère…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[Avril 553]Finem Mortuorum Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
LesathLesathArmure :
Scorpion

Statistiques
HP:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-bleu160/160[Avril 553]Finem Mortuorum V-bleu  (160/160)
CP:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-rouge180/180[Avril 553]Finem Mortuorum V-rouge  (180/180)
CC:
[Avril 553]Finem Mortuorum G-jaune245/245[Avril 553]Finem Mortuorum V-jaune  (245/245)
Message Re: [Avril 553]Finem Mortuorum   [Avril 553]Finem Mortuorum EmptyMar 20 Juil - 13:28
Fuir.

“Fuir ? Tu es loin du compte, mais je n’ai pas spécialement envie d’en débattre avec toi. Tu penses ce que tu veux, je n’ai pas de compte à te rendre.” Répondit-il sec. “Plus de compte à te rendre.” Se corrigea-t-il tout de suite. Lesath serrait les poings avec véhémence. Il ne s’était que rarement senti aussi insulté. Et jamais jusqu’alors cela ne l’avait autant touché. “Jamais été l’un des vôtres ? Comment oses-tu.” Lança-t-il le regard noir.

Il acceptait qu’on remette en question sa volonté, ses actions, voire sa santé mentale. Pas ses sacrifices. Pas son passé. Pas tout ce qu’il avait donné. Ca non.

“ J’ai été enlevé à ma famille, élevé par un imbécile qui prenait du plaisir à frapper des mioches. Eu le torse brisé par cet incompétent qui représentait ton ordre. A quel moment a-t-on ne serait-ce que demandé mon avis ? Le tout pour suivre les préceptes d’une déesse qui s’érige en protectrice des hommes, mais qui n’a daigné ne serait-ce que se présenter à moi.” Les mots, acides, traduisaient une désillusion profonde. Tous ces beaux préceptes que représentaient la chevalerie aux yeux des novices avaient été entachés de son point de vue. Il avait trop sacrifié pour qu'on lui refuse, ne serait-ce qu'une pincée de reconnaissance.

“J’ai payé ma dette, au centuple et j’ai plus que mérité le rang qu’on m’a octroyé.” Réitéra-t-il. S’il avait refusé de se mélanger aux autres c’était pour d’autres raisons qu’il ne pouvait concevoir. Les seules fois où il avait accordé sa confiance, on l’avait piétinée. A quoi bon faire l’effort, après tout...

“J’ai cru que je pouvais donner une raison à cette douleur en endossant l’or, mais c’étaient là des foutaises. Elle n’a ni raison, ni objectif. Elle existe et je vais simplement devoir continuer à vivre avec. Tout ça là,” Continua-t-il en balayant le temple de sa main “vos armures, vos temples, vos combats pour le bien et pour le mal, cela ne m’intéresse plus. Que les dieux trouvent d’autres pions à sacrifier.” La colère grondait en lui, et il tentait vainement de l’étouffer.

Cela faisait bientôt vingt ans qu’il avait accepté le fait qu’il était destiné à servir. On lui avait tant rabâché ces faits qu’il avait fini par les intégrer à son être. A sa façon, il avait servi. Du mieux qu’il en avait été capable, ce qui pouvait, pour certains, ne pas représenter grand chose. Mais les derniers événements avaient tout fait voler en éclats. Il avait tout remis en question. Depuis, l’énervement avait pris le dessus sur la résignation. “Je.” Commença-t-il avant de s’arrêter. Il aurait pu le maudire lui, sa déesse ainsi que son ordre. Mais il savait pertinemment que cette discussion n’avait aucun intérêt. Ce n’était pas un échange entre des personnes capables de s’entendre ou d’accepter les arguments de l’autre. Ils étaient trop différents. Avaient eu un vécu si distinct que leur approche de la situation ne pouvait s’accorder. C’était inutile. Son cosmos qui peu à peu avait empli la pièce, amenant avec lui son odeur de mort, s’était soudainement tu.

“Non, je ne vais pas prendre ma vie. Je n’y ai même jamais songé.” Esquissant un sourire, il conclut. “Je vais plutôt me la rendre.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t268-lesath-gold-saint-du-s
 
[Avril 553]Finem Mortuorum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: