Votez
I
II
III
IV
V


Avril 553 AD
 
Partagez
 

 [Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
NoahNoahArmure :
Général du Kraken

Statistiques
HP:
[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre G-bleu1200/1200[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre G-rouge900/900[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre G-jaune1200/1200[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre V-jaune  (1200/1200)
Message [Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre   [Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre EmptyMar 13 Juil - 21:20
Je frappai du poing avec violence sur mon bureau, faisant s’envoler par la même occasion quelques feuilles de rapport qui vinrent se poser gracieusement au sol. Deukalyion. Juste un nom laissé comme seule piste, un simple nom. J’avais passé mes journées à écumer les rapports et rien n’y faisait, je ne trouvais rien. C’était quelqu’un d’excellent dans ses missions, ses rapports étaient bien écrits, mais c’est tout. Il a simplement disparu d’un simple claquement de doigts, comme ça, sans raison apparente.
La mission donnée par Dardanos tenait plus du piège que de la mise à l’épreuve à ce niveau. Je soufflai un grand coup, m’assis sur mon fauteuil en face d’une grande fenêtre donnant sur la place à l’extérieur de mes appartements. La foule circulait paisiblement, comme une journée normal. Je joignis mes mains et posai mes coudes sur mes genoux, ainsi que mon menton sur mes pouces.
Que faire ? Qui pourrait savoir ce qui est arrivé à Deukalyion ? Un autre de ces secrets innombrables qui repose dans cette cité. Je pourrais interroger mon armure et le respectable Kraken, même si je ne suis pas certain qu’il sera content de me voir après nos dernières paroles échangées lors de l’épreuve.
Quelqu'un devait bien savoir un truc sur cette affaire. J’avais opéré de manière plus ou moins discrète jusqu’à présent, prenant des rapports sans liens comme pour m’informer de ce qui s’était passé dans la cité. Si être discret ne fonctionnait pas, autant essayer d’être à découvert.

Mon plan était simple, j’allais récolter des informations au beau milieu des habitants de ce quartier, les questionner pour voir s’ils savaient quelque chose dessus. Déjà, ils pourraient peut-être m’éclairer sur ce qui aurait pût lui arriver, mais j’en doute. Je comptais surtout à la vitesse à laquelle se répandait les ragots et autres histoires au sein de la cité. On ne tarderait pas à dire que le nouveau Kraken parcourt le quartier à la recherche d’informations sur Deukalyion. Une personne avide d’avoir une faveur de ma part se montrera peut-être, voulant m’informer en échange de quelques menus services en terme politique. C’est ainsi que ça fonctionnait ici en tout cas, du moins, je l’espérais.
Pour que les ragots se répandent rapidement et qu’on me reconnaisse sans difficulté, même si je m’étais pas mal promener dans le quartier auparavant, j’enfilais mon écaille quand je me redressai du fauteuil en tissu.

Une fois dehors, j’entrepris la première phase de mon plan et accostais des marchands, des passants, des femmes avec leurs enfants. À tous, je leur demandais des informations sur Deukalyion, savoir comment il était et si son comportement avait changé avant sa disparition, savoir s’ils pouvaient en soupçonner la cause ou non.
A tous, je rajoutais que si des informations leur revenaient dans la journée, on pourrait soit me trouver au pilier en demandant aux gardes de m’avertir et que je vienne à leurs rencontres, ou alors à mon bureau tard dans la nuit et le lendemain. Je remerciais à chaque fois, chaque habitant du temps accordé à mes demandes qui pouvaient sembler étranges.
Les mots ne tardèrent pas à aller plus vite que mes demandes, car quand j’approchais des gens plus tard, on me demandait de confirmer si c’était bien au sujet de Deukalyion.

La fin de journée approchait, comme je l’avais annoncé, je me trouvais au pilier, le dernier lieu de mon enquête. J’observais la stèle avec les noms gravés qu’on m’avait demandé de ne pas altérer. Jamais cela ne m’aurait effleuré l’esprit. Je passai un doigt dessus, comme pour m’imprégner de la présence des anciens détenteurs. Je portai mon regard un peu plus loin et vis l’écaille du Dragon des Mers posé, protégé par un sceau promis par Arhan.

"Quelle affaire épineuse..."

Il ne me restait plus qu’à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2846-noah-general-du-kraken
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre   [Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre EmptyMer 14 Juil - 0:57
Il est compliqué d’écouter les rumeurs dans une situation si compliquée que le chaos qui noie Atlantis. Les gens, au final, parlent plus de ce qui les touche directement que les lointaines disparitions d’un général. Après tout, servir dans l’armée de Poséidon, c’est accepter de mourir jeune et nombreux sont ceux qui, comme dans toutes les armées, ont servi et son parti aussi vite qu’ils sont arrivés. Alors les morts, des soldats, elles touchent que ceux avec qui ils partageaient l’intimité. Alors, plutôt intéressé par savoir ce qu’ils vont manger en cas de pénurie ou si la voûte céleste est bien en danger, les gens ne s’intéressent que peu à Deukalyon.



Tu as plus de succès auprès de quelques anciens soldats. Ceux là semble attacher à leur ainsi chef et te voir chercher à faire la lumière sur le sort de leur compagnon, alors que le conseil ne bouge pas, les pousse vers toi. Ils te confient certaines informations.



Deux pistes semblent ressortir alors…



Citation :
1 – Deukalyon, ancien prisonnier, pourrait avoir disparu, frappé par certains nobles. Les noms vont bon train et pas mal de famille patricienne sont cités par les soldats.

2 – De par son rôle de responsable de la sécurité, l’enlevé, c’est frapper au coeur la défense de la cité
.



Les deux semblent avoir des éléments tout aussi solide. Qu’ils soient matériels ou politiques… On te parle du passé dans la prison, du mépris des patriciens à son égard, de sa relation amicale très solide avec l’ancien légat, de leur double disparition trop coordonné pour être innocente… Certains, plus rares, parlement de lui comme d’un possible assassin à l’ancien légat. Mais ceux-là, souvent, sont de sang noble.

Citation :
A toi de voir maintenant, avec ces éléments, quelle piste tu choisis de suivre. Difficile de remonter les deux, t'amenant dans des sphères et des directions différentes de la cité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NoahNoahArmure :
Général du Kraken

Statistiques
HP:
[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre G-bleu1200/1200[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre G-rouge900/900[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre V-rouge  (900/900)
CC:
[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre G-jaune1200/1200[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre   [Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre EmptyJeu 15 Juil - 10:47
Les informations n’avaient pas été autant que je l’espérais, mais au moins, elles avaient le mérite de me donner la marche à suivre. Je parcourais les rues en civil cette fois, une capuche bleutée me couvrant la tête et une partie du visage. La nuit était tombée depuis longtemps sur la cité, le meilleur moment pour ne pas être reconnue.
La piste des politiciens voulant évincer Deukalyion était prometteuse, mais m’infiltrer parmi eux pour en dénicher des informations était plus compliqué. Grâce à ma rencontre avec Endymion, j’avais compris à travers son rhum que de la contrebande avait toujours lieu malgré les nouvelles restrictions. Qui dit contrebande, dit marché noir et on peut tout trouver sur ce dernier, que ce soient des informateurs ou des assassins prêts à faire le sale boulot.
J’avais gracieusement payé un mendiant, les oreilles de la cité, pour qu’il m’indique où trouver l’entrée de ce marché noir et à quelle heure, il prenait place. Je ne rencontrai aucune difficulté à m’y introduire.

La piste de l’enlèvement était la plus possible pour le moment et la plus accessible. J’avais entendu qu’on soupçonnait une invasion et quoi de mieux pour en préparer une que sortir de l’échiquier la tour qui protège le roi ?
En me promenant parmi les échoppes, je vis plusieurs choses qui venaient de la surface, entre alcool en tout genre, mais aussi armes et métaux.
De là, je faisais profil bas, je parcourais les boutiques en marmonnant que j’en avais assez de cette vie et de cette pourriture qui ne me la rendait que plus désagréable. Mon but était que des oreilles qui traînent se sentent intéressé à venir me proposer leurs services.

« Bordel, si seulement je connaissais quelqu’un qui n’a pas froid aux yeux. Ce connard est protégé par un éveillé en plus. Personne dans ce putain de marché n'aurait les couilles de se dresser contre un éveillé, au moins l’enlever, pour me laisser le temps de tuer ce sale porc de mes mains. »

Je baragouinais ça ici et là. Certains vendeurs me regardaient d’un œil mauvais, d’autres commençaient à sortir leurs lames, pensant que j’étais fou et ils étaient prêts à se défendre.
Mon petit manège me conduisit jusqu’à une ruelle étroite avec un cul-de-sac. C’était l’endroit parfait, j’allais faire des allée et venue dans cette ruelle, tantôt allant vers une boutique en maugréant, tantôt en revenant ici pour faire comme s’il s’agissait de mon repère d’une nuit.
J’espérais attirer au moins un informateur ou si jamais une personne se targuant de pouvoir réaliser ce coup. L’une ou l’autre aurait des informations à me donner. Du moins, je l’espérais.

« Je ne peux pas lui pardonner ce qu’il a fait ce connard de patricien. Oser faire ça à ma sœur ! Je serais prêt à payer ce qu’il faut pour le voir disparaître. Mais l’éveillé qui le protège est une trop grosse défense. »

Je me tenais prêt à me défendre contre quiconque viendrait proposer des services au cas où ses intentions seraient belliqueuses. Si la piste était sérieuse, je plaquerais cette personne contre le mur et lui soutirerait les informations dont j'ai besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2846-noah-general-du-kraken
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre   [Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre EmptyAujourd'hui à 10:33
À force de crier à corps et cris qu’on veut la mort de quelqu’un, un patriche qui plus est, sur un marché, on attire forcément des yeux sur soit, mais pas forcément les bons. Alors que tu vocifères après les particiens, visiblement sur la défensive, tu peux observer les gens s’écarter un peu de toi, comme il le ferait d’un fou ou d’un dément qu’il croiserait dans la rue. Ces gens si originaux ne sont pas rare parmi les villes de la surface, mais Atlantis, mise à part à quelques endroits particulier est épargné de ces fléaux. Enfin, sauf pour le quartier sous les ordres du général Endymion, mais ça, c'est une autre histoire. Alors, il ne faut pas longtemps avant que tu puisses voir une escouade de ta propre garde venir vers toi d’un pas décidé. D’abord un peu agressif, ils ont besoins quelques secondes pour reconnaître leur propre général et se retrouvent un peu perdu de te voir faire tout ça. Sûrement une raison militaire, mais elle leur échappent et tu peux voir à leur visage que la rumeur peut enfler rapidement si tu ne trouves pas une bonne raison de leur expliquer ce que tu fais. Après tout, ton commandement est récent et ton autorité ne tient qu’à un fil…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Mi Avril 553] A la recherche d'une ombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Pilier de l'Arctique-
Sauter vers: