Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-bleu1650/1650[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-rouge750/750[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-rouge  (750/750)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-jaune1350/1350[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-jaune  (1350/1350)
Message [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent EmptyLun 13 Sep - 21:38
Les doigts d’Éos effleuraient l'horizon, non sans une certaine mélancolie qui rappelait celle de l'Hiver. Elle leur rappelait comme chaque matin que le soleil continuait de se lever, mais toujours plus pâle à mesure que le dieu séjournait dans sa prison, loin des siens. Amère ironie lorsqu'on savait qu'on était au beau milieu du printemps et bientôt dans la haute saison.

Le ciel se teintait de ses nuances roses, oranges, rouges et dorées coutumières lorsque les silhouettes des deux Oracles glissèrent sur les vents en silence. Ils n'avaient pas attendu le Sol Occurrens pour se préparer, et l'accord du Grand Intendant, à défaut de l'Augure, avait sonné le début d'un voyage incertain mais nécessaire. Il y aurait sans doute de l'opposition, tôt ou tard, mais ils étaient ensemble face à elle. Il y aurait des réponses, espéraient-ils. Le nouvel acte d'une tragédie de guerre et de vengeance, ou bien le printemps d'un Ordre neuf qui se redécouvrait encore.

Ils volaient dans ces temps entre les jours et les nuits où l’œil de l'Homme distinguait mal, puis marchaient de jour, écoutant les vents et les rumeurs afin de s'approcher de l'île mythique où leur dieu avait expiré son premier souffle.

Célestia s'était vêtue le plus simplement possible, revêtant les atours d'une femme sans droits, sans titres, sans histoires. Une simple paysanne de passage, à la recherche d'un travail se dirait-on au premier abord. Rien de choquant ni d'invraisemblable. Leur premier objectif était de déterminer à quel point la Sagesse avait prévu de barrer le chemin des Oracles.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
GabrielGabrielArmure :
Corbeau de Borée

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-bleu1500/1500[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-rouge900/900[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-rouge  (900/900)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-jaune1050/1050[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent EmptyMer 15 Sep - 21:30
Anticipation
 

 

 




Ma première mission, hors de la zone d'influence d'Apollon.
J'aurais dû ressentir une quelconque forme d'appréhension. Et pourtant, seul le vent du destin sourdait en mon âme attentive. J'étais là où je devais être, afin d'accomplir la mission dont m'avait béni Melpomène. Enclencher le déclin...
Ma tâche à Ravenna avait été un succès, mais en ces circonstances, l'enjeu était tout autre. Fort heureusement, je pouvais compter sur la présence de Celestia. Son expérience, sa puissance aussi.
Hiver et été volaient d'un même élan, l'une survivante du passé, l'autre envieux de l'avenir. Et je pressentais déjà une équipée exaltante, et source de complémentarité. 
Notre voyage se déroula entre prudence et silence. Nul mortel ne pouvait capter notre avancée, tant nous restions vigilants à ne nous déplacer qu'aux heures les plus sombres ou peu propices à l'observation.
Et nous finimes par poser pied sur l'ile, placée sous la vigilance d'Athéna.
Celestia avait choisi une tenue humble pour tout ornement. Et la voir ainsi dépouillée me fit une étrange sensation.
Pour ma part, ma tenue usuelle de modeste saltimbanque me servit d'apparence adéquate en ces terres ennemies.

Alors, chère amie ? Par où souhaitez-vous commencer ? Cette ile ne doit pas être bien grande. Nous pourrions surement en faire le tour, en quelques heures de bonne marche, de façon à repérer des traces d'autochtones et des éléments notables à explorer. 

Force de l'habitude, mon attelage et mes accessoires me manquèrent terriblement. 
Pour autant, j'avais eu la prévoyance d'anticiper ce manque. Je posais sur le sol le lourd sac de toile que j'avais transporté durant le trajet, et en dévoilais le contenu à ma consœur.

Quelques amphores remplies de miel et de vin. une dizaine de fourrures et une poignée d'étoffes. Un peu de métal aussi, et de bois précieux. J'ai acheté ces produits, juste avant notre départ. Nous pourrons aisément nous faire passer pour des marchands. Cela éveillera peut-être moins l'attention que si nous dévoilons nos talents d'artiste, ne pensez-vous pas ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-bleu1650/1650[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-rouge750/750[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-rouge  (750/750)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-jaune1350/1350[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent EmptyMer 15 Sep - 23:46
Le bagage du Corbeau intriguait. Cela tintait, pesait par endroits sur la toile tendue, et parfois on devinait du liquide s'agitant dans un étuis bien fermé. Jusque-là la petite blonde n'avait pas posé de question, mais l'attirail allait peut-être attirer des regards. Au moment où elle s'apprêtait à demander, Gabriel fit halte et prit les devants, étant sous ses yeux quelques provisions dignes d'un véritable colporteur. Les yeux grands ouverts, une exclamation de surprise passa les lèvres de la belle.

"Et vous avez transporté tout cela tout seul ?! Bon sang Gabriel ! Je vous aurais aidé ! Et avec quel argent..."

Le choc passé, un pauvre sourire s'étira sur ses traits. Elle oubliait parfois, à force de donner aux pauvres et aux nécessiteux, que tous ceux de son Ordre ne vivaient pas dans le même état de dénuement, ou aussi proche des choses simples et naturelles qu'elle le faisait. Il suffisait de se rappeler les belles robes de bal de Rowena et Esmelia, les parures dignes d'un roi dans le palais occupé par Rudjek. En fait, c'était même l'inverse, elle figurait l'exception parmi les serviteurs du Soleil. Et comment les blâmer ? On savourait d'autant mieux les richesses de la vie et de la ville après les avoir perdues.

"Vous avez bien fait. Je comptais improviser, aller voir au temple si une servante pouvait être d'une quelconque utilité, mais rien que l'idée d'avoir pris un bateau pour venir ici sans le sou m'apparaît bancale au regard de votre couverture. Merci."

Soucieuse de ne pas le laisser se casser le dos pour eux deux, elle ramassa quelques fourrures et s'en vêtit, puis ramassa une amphore sous chaque bras, se donnant l'air déjà bien moins tache dans le paysage. Elle lui adressa un clin d’œil malicieux.

"Hm... Pourquoi des marchands feraient-ils le tour de l'île aussi chargés ? Peut-être devrions-nous plutôt aller directement en place publique exposer nos marchandises et tendre l'oreille ? L'envie me brûle d'explorer cet endroit où est né notre dieu mais cela rentre-t-il dans le rôle que nous voulons nous donner ? Votre expertise de la mise en scène sera sans doute meilleure conseillère que moi. J'ai... du mal à être discrète, dirais-je. Aussi discrète que le soleil en plein jour même !"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
GabrielGabrielArmure :
Corbeau de Borée

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-bleu1500/1500[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-rouge900/900[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-rouge  (900/900)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-jaune1050/1050[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent EmptyVen 17 Sep - 14:17
Plan et exploration
 

 

 




L'été était semblable à elle même : Un soleil de prévenance. 
Aussi, je répondis à son inquiétude et ses interrogations par un léger sourire, un brin timide.

J'arpente les pavés et les chemins depuis l'enfance. Et j'ai eu tout le temps d'entasser un modeste butin, que je suis ravi de mettre au profit de notre cause. Quand au poids... N'ayez aucune inquiétude, malgré ma stature gracile, j'ai déjà eu à transporter de lourdes charges lors de mes voyages. Tel est le destin d'un forgeron dilettante.

Malgré son étonnement initial, Celestia sembla approuver mon initiative. Improviser pour une telle mission me paraissait risqué, d'où mon anticipation. Et fort de cette couverture, j’acquiesçais à son idée de gagner un temple, afin de tirer les vers du nez de la première servante candide venue.

Dans un premier temps, je pencherais pour la recherche d'un domaine sacré. Le jour vient de se lever, et la quête d'un village pourra donc attendre que le soleil gagne son zénith. Nous pourrons en effet exposer nos marchandises, ou demander un repas à l'auberge du crû. Ce type d'établissement est souvent une source inépuisable de ragots et de rumeurs.

Comme le soulignait l'oiseau d'été, une exploration aveugle était tentante, mais pouvait remettre en cause notre avancée discrète. Aussi, une idée me vint. 

Nous pourrions faire courir le bruit que nous sommes en quête d'un antique grimoire ou autre relique caché sur l'ile, pour le compte d'un riche client. Une façon comme une autre de justifier notre exploration à venir. L’appât du gain sert souvent à endormir les méfiances, tant il est un vice communément admis.


Nous mettre d'accord sur ce type de détail était essentiel. Aussi, je laissais Celestia trancher sur mes humbles propositions, et sur notre destination. De toute manière, en deux semaines, nous avions le temps de mettre en œuvre une fouille approfondie des lieux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-bleu1650/1650[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-rouge750/750[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-rouge  (750/750)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-jaune1350/1350[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent EmptyVen 17 Sep - 23:39
Tout en regardant Gabriel réarranger la disposition des bagages restants, Célestia se fit pensive. Il venait de leur offrir de nouvelles options, qu'il fallait utiliser avec sagesse -ironiquement. Immobile et attentive aux murmures que pourraient lui porter le vent, la nymphe vida son esprit de toute pensée parasite pour ne plus se concentrer sur le nouveau rôle qu'on lui donnait à jouer : celui d'une marchande ayant traversé les îles pour vendre ses marchandises.

"Notre priorité actuelle est le village : nous sommes là pour vendre, et avec l'argent que nous aurons gagné avant qu'il fasse trop chaud, nous chercherons une auberge à la mesure de nos moyens. Quand nous aurons trouvé nos premiers clients, nous demanderons des détails sur l'île, les autres villages alentours, les endroits incontournables. Avec de la chance le culte d'Apollon sera évoqué et nous aurons notre destination suivante. Causes et conséquences, voilà notre couverture."

Néanmoins il y avait un petit détail qui trottait dans son esprit, et son intuition lui intimait d'y prêter attention.

"Gardons-nous de prononcer Son nom les premiers. A toutes fins utiles, je vous rappelle que l'Empire a adopté le christianisme et qu'il se répand vite, comme il l'a fait à Rome. De fait, les pratiquants des "anciens" cultes n'ont pas grand intérêt à se faire entendre, et cela pourrait attirer sur nous directement l'attention de sympathisants Saints... Chercher une relique dans ces conditions m'apparaît délicat. Peut-être plutôt une marchandise typique des environs ? Je crois savoir que d'après les mythes Apollon possédait des troupeaux de moutons exceptionnels. Une tradition lainière s'est peut-être développée ici ?"

Les amphores bien calées contre son buste, le Héron s'engagea en direction du village qu'ils avaient repéré en se posant. Elle se tourna vers Gabriel avec un sourire d'encouragement. Deux semaines pour explorer la petite île, trouver si possible l'endroit où résidaient Muses et chlamydes. Connaissant un peu les subterfuges d'Apollon, il était évident que rien ne serait visible à l’œil nu, un comble étant donné le nom de l'île. Il avait sans doute, comme à Saint-Pierre, caché un passage, un tableau, une fresque, une sculpture peut-être. Et eux devaient trouver quoi tout en donnant le change.

"Commençons par le début : arriver par le port, comme tout mortel. Vous venez ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ManagarmManagarmArmure :
Chlamyde de Phlégon

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-bleu0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-bleu  (0/0)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-rouge0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-rouge  (0/0)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent G-jaune0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent V-jaune  (0/0)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent EmptyDim 19 Sep - 21:08
Un nouveau levant. Une nouvelle journée qui s’annonce. Semblable et différente. Coutumière et pourtant inhabituelle. Des odeurs étrangères qui flotte dans l’air. L’adolescent s’avance de sa démarche tranquille, contemple ce monde qu’il côtoie depuis plusieurs semaines déjà. Ce village, il le connaît bien. En connaît certain rouage pour au mieux s’y intégrer. Les étrangers n’y sont pas très coutumiers, pas toujours très bien acceptés non plus. On les observe d’un drôle d’air, avec méfiance ou prudence. Une île à l’écart du monde, peuplée d’hommes et de femmes simples bercés par les légendes et les contes. Lui ne s’y déplaît pas, a finit par y trouver une place certes précaire, mais suffisamment toléré pour qu’on ne le regarde plus de cette vile manière. Bien sûr, il n’est pas rare que les regards encore se tournent vers lui, mais la méfiance à laisser place à plus de reconnaissance.

Alors c’est d’un sourire qu’il accueille certains gestes, alors qu’il vient se rapprocher d’une jeune femme à peine moins âgé que lui et avec qui il a sympathisé. « Oh Mana, tu vas bien ? » Le dénommé lui offre un sourire pour toute réponse, l’observe un instant. Althéa est plutôt charmante avec ses yeux d’ambre et sa peau halée. Une enfant habituée au rythme de la mer. « Un jour ordinaire, comment va ton frère ? » s’enquière t-il, en examinant la silhouette de l’enfant assise un peu plus loin. La demoiselle se détourne de même, ses lippes s’ourlant d’autant plus en contemplant son cadet qui s’occupe de démêler un filet de pêche. « Mieux grâce à toi. Il s’ennuie un peu mais notre père l’a réquisitionné pour réparer les filets. » Un rire vient s’extraire de la gorge du jeune homme à cette réponse. Au vu de la tête de l’enfant, il ne doute pas que c’est là une punition qui ne lui plaît guère. « j’imagine que ça ne doit pas être une partie de plaisir. » s’amuse t-il alors que son interlocutrice pose ses mains sur ses hanches en réponse, l’air sans pitié. « Bien fait. Ça lui apprendra à nous faire une peur bleue, tu ne devrais pas le plaindre ! Il t’a aussi causé des ennuis. » Un haussement d’épaule lui répond, les lippes de l’argenté demeurant ourlées dans un sourire amusé. « J’ai fait pire à son âge. » Les yeux plissés, elle l’observe avec un rien de soupçon, son regard ambré le détaillant en silence. Son apparence demeure sauvage, différente de celle plus usuel des habitants de cette bourgade perdue sur la mer. Ses cheveux d'argent balancés par le vent demeurent libre de toute attache, indomptables, bien plus long que ce que les hommes ont coutumes de porter. Sa tenue est légère, sans manche et venant dévoiler les cicatrices qui marquent sa peau légèrement halée par le soleil. Quelque chose en lui intrigue. Peut être est-ce son aspect, ou bien sa façon d’être et de se comporter. Proche et éloigné.

« Hum… ça ne m’étonne pas beaucoup. »
Haussant un sourcil, le jeune homme s’amuse de cette réponse, tout en faisant semblant de s'en offusquer. « Tu insinuerais donc que j’ai l’apparence d’un enfant à problème ? » Inclinant sa tête sur le côté, la demoiselle lui offre un sourire. « Enfant, non. Problème par contre... » Ils rirent de bon cœur après sa tirade, plaisantant sur diverses choses avant qu’une certaine agitation ne vienne au devant de son regard. « Qu’est ce qu’il se passe ? » Un peu surprise par le changement de ton de son interlocuteur, la demoiselle contemple l’agitation avant de lui offrir une réponse. « Oh, j’ai cru comprendre qu’il y avait des marchands qui étaient arrivés ce matin. Ce ne sont pas les marchands habituels alors ça fait un peu parler. Tu sais comment ils peuvent être. » La belle imite un instant les commères du village échangeant avec moult soupçons et méfiances entre elles. Il les connaît bien pour lui même avoir été une de leur cible régulière depuis son arrivée. « Je vois l’idée. » Elle hausse les épaules, l’air ennuyée. « Elles n’ont rien de mieux à faire. Au moins elles ont trouvé d’autres victimes. » Il rit, avant de s’écarter du muret sur lequel il s’était appuyé. « Je vais aller voir. Ils ont peut-être des choses intéressantes à vendre. » Elle hésite un instant à le suivre avant qu’une voix ne vienne appeler son nom. Une grimace vient déformer son visage et elle offre à son aîné un soupir désabusé. Aîné qui pour toute réponse, agite un instant la main et s’échappe sans un bruit jusqu’à la place du village.

Ses prunelles scrutent les alentours. La place est simple, n’a de place que le nom, s’agissant plutôt d’un simple lieu de réunion non loin des embarcations. Les marchands habituels s’y succèdent régulièrement, amenant sur l’île des denrées rares à y trouver en échange d’autres plus usuelles par ici. Des odeurs nouvelles se superposent à celles plus coutumières. Une femme et un homme. Des odeurs de fleurs et de soleil, de mort et de froid mordant. Une effluve un rien familière. Un instant la bête tapie s’éveille dans ses yeux vermeilles. Un instant qui n’est rien qu’un rêve. Il s’avance sans un bruit parmi l’agitation de ce début de matinée. Les badauds échangent des regards, des paroles, certaines denrées. Le troc ici semble plus coutumier. Il s'approche, se laisse aller à un sourire amical, probablement plus que ceux les entourants. « C'est la première fois que je vous vois ici. Bienvenue à vous. » Il jette un coup d'œil à l'étal, sent une odeur qu'il reconnait et fait s'illuminer son regard. « Oh, vous avez du miel, non ? » demande t-il l'air intéressé. Une denrée qui n'est pas toujours aisée de s'approprier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1738-odoroi-saint-du-cancer#19984
 
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Provinces byzantines-
Sauter vers: