Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-bleu1650/1650[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-rouge750/750[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-rouge  (750/750)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-jaune1350/1350[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyMer 22 Déc - 19:49
Son sourire de demeurer, à voir ce beau et fort alpha se détourner bien vite de cette tâche qui l'ennuie et le fatigue. L'homonculus ne lui en voulait pas, comprenait cette défiance vis-à-vis de l'Homme et ce qui l'accompagne. Alors elle s'inclina une dernière fois sous son regard, rangea ses questions pour un plus tard qui ne viendrait peut-être jamais.



Merci, Andrius.


Venait alors le temps d'accueillir un nouvel arrivant -sauf s'il portait sa chlamyde et les attendait depuis plus longtemps qu'il avait bien voulu en dire ? A l'annonce de son titre, le Héron se tourna vers Gabriel, un peu amusée. Elle s'était appliquée à chercher et apprendre les noms qu'on pouvait trouver dans les documents de la nouvelle Tour. Et les quatre chevaux de feu y figuraient.

"L'Hiver et le Crépuscule. Vous semblez destinés à vous entendre."

Une destination avait été indiquée, aussi le trio se mit doucement en marche, non sans être suivis par de multiples regards. Curieux et attentifs. La guerre, elle n'avait pas prévu de l'amener ici. Et elle se félicita d'avoir demandé à l'Hiver de ne pas sortir ses lames. Les choses auraient pu se dérouler de bien plus funeste manière.

Mana reprit alors la parole, en bon guide, effectivement.

"J'ai l'impression que nous étions attendus, plutôt que chanceux..."

Et de repenser à ce rêve prémonitoire du Grand Intendant. Il manquait encore des pièces. Ils avaient le lieu, ou au moins une estimation de celui-ci, les principaux acteurs. Manquait encore le but et la manière de terminer l'histoire.

Un air étonné, puis pensif se dessina sur ses traits à sa demande. Non qu'elle serait difficile à satisfaire, comme elle l'avait fait avec Gabriel, mais surtout...

"Vous comprenez la langue de Gaïa ? Vous êtes plein de mystères, Mana. Voyons, pour déterminer où commencer, dites-moi ce que vous savez déjà. Je complèterai autant que possible. Et rassurez-vous, même s'ils sont toujours douloureux, j'ai fait la paix avec ces souvenirs. Je me ferai une joie de vous guider à mon tour."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus


Dernière édition par Célestia le Mar 28 Déc - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ManagarmManagarmArmure :
Chlamyde de Phlégon

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-bleu0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-bleu  (0/0)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-rouge0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-rouge  (0/0)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-jaune0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-jaune  (0/0)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyMar 28 Déc - 19:36
L’enfant loup incline légèrement la tête à la suite des paroles de la demoiselle concernant l’hiver et le crépuscule. Une métaphore peut-être. Le lien symbolique entre la saison morte et le couchant apportant au monde froid et noirceur. Néanmoins il n’en fait pas davantage mention, si ce n’est cette légère interrogation muette qui disparaît bien vite au profit de son rôle de guide.

Attendus. D’une certaine façon, ils l’étaient par lui. « On pourrait dire ça. » Un sourire amusé ourle ses lèvres à ses mots. Ils sont sa délivrance. Non pas qu’il est réellement prisonnier des lieux, non pas qu’il n’apprécie nullement cette île dans laquelle il chemine désormais depuis plusieurs mois, mais nul doute que cette dernière commence à être trop étroite pour lui et sa meute.

Après que le temps se soit figé, il pourra reprendre sa propre quête.

L’albinos se détourne de nouveau sur la demoiselle à sa réponse. La langue de Gaïa. Il se fait lui même un rien pensif, sa main rejoignant son menton dans un geste réflexif face à ses paroles, face à sa propre demande. Au moins est-elle d’accord pour lui en dire plus sans pour autant réveiller les ombres dans ses yeux claires. Ils restent semblables à un ciel dégagé même en cette sombre nuit. Ou plutôt à une forêt baignée par un ardent soleil.

Il rassemble ses idées, se permet de prolonger le faux silence de cette nuit. Ce qu’il sait de tout cela… ça ira vite, songe t-il un instant. Comme l’a dit Andrius, dans ces lieux, le temps n’est plus et les informations peinent à se frayer un chemin jusqu’ici. Une île perdue dans une réalité n’existant plus. Mais avant cela… « C’est comme cela que vous l’appelez… » souffle t-il en premier lieu avant de reprendre d’une voix un peu plus forte à l’adresse de la demoiselle. « Je la comprends oui, mais je ne la parle pas beaucoup. Vous semblez bien la manier dans votre cas. » glisse t-il avec un sourire avant de reprendre sur le sujet principal. Celui qui l’intéresse réellement.

« Pour être honnête, je possède assez peu d’information à propos de l’état de notre ordre. Juste que les oracles ont chuté et que nous sommes poursuivis depuis. C’est la raison pour laquelle je suis resté ici depuis que j’ai été choisi. » Enfin, surtout depuis qu’il était arrivé sur cette île en poursuivant l’odeur de cette armure avec qui la muse l’avait lié. « Mais je sais ce que sont les oracles si vous vous posez la question, j’ignore surtout les événements récents, nos ennemis et nos alliés. » Autant ne pas lui faire perdre du temps en lui laissant croire qu’il était un total ignorant de ce monde de Dieux et de guerriers élus.

[HRP: N'hésitez pas à me MP si quelqu'un passe son tour, j'avoue je regarde que ce sujet sur le fofo actuellement XD Donc j'avais pas vu mais un gros louloup m'a dit que c'était à moi Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-bleu1650/1650[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-rouge750/750[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-rouge  (750/750)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-jaune1350/1350[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyMar 28 Déc - 22:21
Certaines impressions se confirmaient, ouvrant sur de nouvelles questions qu'il fallait s'efforcer de garder au moins le temps de faire connaissance. D'où venait Mana ? Pourquoi les attendait-il ? Et était-ce eux qu'il attendait précisément ? Il semblait venir de loin, loin des archipels grecs, loin de la chaude Mare Nostrum avec ses rives hâlées et ses cultures ouvertes. Suffisamment encore pour appréhender la Nature comme elle le faisait.

Chacun à ses pensées, sans pourtant qu'une gêne s'instaure vraiment, les Oracles pensaient à cette rencontre étonnante -celle avec Andrius mais aussi celle avec son protégé. On sentait presque les questions en suspend dans l'air, aux portes des lèvres. Le Héron sourit et fit un léger geste négatif de la tête.

"Pas seulement moi. C'est comme cela que tout le monde l'appelle. Mais les humains ont oublié cette langue depuis des ères entières, ils ne savent plus communier avec Gaïa. Ce n'est pas une langue de mots et de phrases, c'est plus profond. Elle se ressent, elle s'éprouve. Chacun l'interprète avec ses sons mais tous la comprennent universellement. Hormis les humains."

Raison pour laquelle le fait que les deux hommes à ses côtés aient parfaitement suivi la conversation pointait du doigt une nature inhumaine, ou alors une aide extérieure. Dans le cas de Gabriel, l'oiselle suspectait que Borée, ou peut-être Andrius lui-même avec sa télépathie, ait joué les traducteurs. A moins qu'il cache son véritable visage lui aussi. Mana en revanche semblait à son aise dans la forêt aussi bien qu'en compagnie des loups, il adoptait leur pas consciemment ou non, imitait leurs us. Sans doute avait-il une histoire intrigante et passionnante à la fois à raconter, quand ils seraient isolés des oreilles indiscrètes. Car il y avait d'autres êtres en ce monde à pouvoir entendre, à commencer par exemple par la mystérieuse Scathach et ses papillons de lumière.

"Bien, je vous épargne donc les explications sur le cosmos et l’Éveil. Arrêtez-moi simplement si je vais trop vite ou si vous avez des questions."

Elle se racla doucement la gorge, rappelant les souvenirs un à un.

"Sans trop rentrer dans les détails pour le moment, nous vivions jusqu'à il y a quelques mois à Rome, dans l'ancienne Tour des Vents, sanctuaire sacré d'Apollon à l'abri des regards des Dormeurs. Partant des cendres de l'ancien Triumdiei divin qui régnait sur la ville -Apollon, Aphrodite et Arès-, nous sommes plutôt en bons termes avec les Berserkers de ce dernier, et une alliance avait même cours. Nous avons mené quelques missions communes, à Carthage, à Jamir, et ils nous ont épaulé dans la Guerre d'Italie récemment, que nous avons perdue par la faute de... ma naïveté, la fourberie d'Athéna et la puissance écrasante de l'Empire Byzantin. La bataille finale s'est soldée par la prise de Rome du côté Dormeur, et bien évidemment la chute de la Tour du côté Éveillé. Autant dire que nos relations avec les Grecs sont plutôt médiocres.
Toujours est-il que, pour une raison qui échappe à tous, Apollon s'est rendu à Athéna, Son Augure Cuchulainn également, et Il a été scellé dans une jarre. Nous ignorons où et comment l'en libérer pour le moment. Malgré tout, Il parvient à nous envoyer parfois quelques visions, floues et difficiles à interpréter... Parmi elles, l'Itinérance est Son commandement depuis la Chute, afin que nous gagnions les faveurs des Muses et qu'elles nous octroient, si tel est leur souhait, le droit de porter leurs chlamydes. Cela doit vous évoquer quelque chose.
"

La nymphe battit des ailes une fois, dans un démonstration explicite.

"Les survivants sont fort peu nombreux, et on ignore encore où se trouvent beaucoup de disparus, probablement prisonniers de guerre... Beaucoup ont été traqués par un général Saint nommé Narsès, décrit comme un homme cruel et sans pitié. Le seul témoignage que nous avons de l'une de ses victimes est celui de l'Augure Python qui a succédé à Cuchulainn, et il ne s'est pas étendu sur les détails. Mais vous cacher ici était sans doute une excellente idée.

Nous avons appris depuis que Narsès était mort, exécuté par les siens. Les Saints prétendent vouloir la réconciliation, et nous... ne savons pas vraiment sur quel pied danser avec eux.
"

Un regard vers Gabriel. Il leur avait laissé le choix, à Rowena et elle, seules Oracles de ces histoires à ce jour, avec une Asenath dont on ne savait en fin de compte pas grand-chose, ni avant, ni maintenant.

"Nous avons choisi de nous raccrocher à une ancienne mission qu'Apollon nous avait confiée avant la Chute, moi ainsi que deux autres Éminences et une Pythie : apporter à Durocortorum, en Francie, une fiole contenant un peu de Son sang divin afin d'en oindre le nouveau roi couronné tout récemment et faire de son peuple notre nouvelle œuvre en quelque sorte. Parvenus au bout de cette quête, nous avons vu s'élever une nouvelle Tour, que les "nouveaux" Oracles tels que vous rejoignent petit à petit. Et nous nous efforçons de raviver les forces du Soleil, de Le retrouver et Le délivrer, et de regagner force et influence en lisière des conflits des autres Ordres.

A Camelot, où Apollon nous a envoyés pour le couronnement du roi Artorius Pendragon, Python a exprimé son soutien aux Ligures, l'Ordre local. Les Saints comme je le disais ont tenté un rapprochement, et les Berserkers ont accepté de nous offrir une chance de nous racheter de la faute grave qui a nous coûté l'Italie. Nous ne sommes plus vraiment alliés avec, mais nous tâchons de le redevenir.

Il y a aussi les Marinas qui sont plutôt repliés sur eux-mêmes, mais ils pourraient être des alliés précieux contre les Saints et pour le salut du monde en général.
"

Pour le moment, le sujet étant sensible, Célestia se garderait de parler des Abysses et de l'alliance nécessaire avec les habitants sous-marins en-dehors de la Tour. Mais elle fit en sorte que son expression fût suffisamment explicite pour Mana : plus tard.

"Les forces infernales, notre antithèse, veulent nous anéantir. Nous les avons affrontées à Jamir, et régulièrement Phantasos, fils d'Hypnos, sillonne les rues de Rome pour endormir les artistes... de façon permanente. Les Roisins Dubhs, des druides noirs, corrompent les forces des vrais druides et souillent la terre en sacrifices humains qui doivent devenir les leurs.

Asgard est une inconnue. Ses mercenaires nous ont prêté main forte à Durocortorum, mais en forçant un marché dont la contrepartie nous semble disproportionnée.

Les Thuatas de Britannia se disent un ancien Ordre au service de Lug, l'un des anciens noms d'Apollon dans un autre cycle. Ils seraient l'Ombre du Soleil... Ni vraiment nos alliés, et pas non plus des ennemis.

Il y en a sans doute encore un certain nombre que nous ne connaissons même pas, mais les principaux sont là.
"

Et surtout, il faudrait des jours et des jours pour raconter tout dans les moindres détails. Un luxe dont ils ne bénéficiaient pas.

"Actuellement, Python est parti seul pour une mission de la plus haute importance. En son absence, c'est le Grand Intendant Rudjek qui nous dirige. Il a approuvé notre souhait, à Gabriel et moi-même, de venir ici à Délos pour en apprendre plus sur ces chlamydes datant apparemment d'avant même l'ancienne Tour. Il nous a donné deux semaines avant de rentrer, voilà pourquoi l'accord d'Andrius était indispensable."

Pendant un instant, Célestia réfléchit à quoi rajouter. Il était difficile de concasser en si peu de temps les rebondissements de 4 années de bons et loyaux services auprès d'un dieu parfois impossible à cerner. De raconter à peu près la même chose à chacun sans léser personne, aussi. Peut-être que Gabriel avait appris quelques éléments qu'elle n'avait pas mentionné précédemment -même si elle essayait d'être exhaustive sur l'essentiel.

"J'en ai dit peu et beaucoup à la fois alors je vais peut-être vous laisser commencer par digérer tout cela..."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ManagarmManagarmArmure :
Chlamyde de Phlégon

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-bleu0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-bleu  (0/0)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-rouge0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-rouge  (0/0)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-jaune0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-jaune  (0/0)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyLun 3 Jan - 16:20
Tout le monde, mais vraisemblablement pas lui. La pensée demeure un instant dans son esprit, il comprend, apprend certains éléments jusqu’alors inconnu à ses sens. Jusqu’à un certain point tout du moins. Pas les humains. Donc elle non plus ne l’est pas entièrement. Peut-être à sa façon. Peut-être d’une autre. Il garde cependant cette interrogation dans un recoin de son esprit. Les questions appellent les questions après tout, aussi, acquiesce t-il simplement à ces premières paroles, ces premières explications. Là n’est pas le plus important. Le plus important vient après, avec les fragments d’histoire de cette faction qui sera désormais la sienne.

Ainsi, elle explique la chute des oracles. Cette fameuse chute qui avait donc marqué leur chasse. Il y eut sur son visage quelques mouvements, quelques émotions qui vinrent se perdre sur ses lèvres ou dans ses yeux. De la surprise. Du trouble. De la compréhension. De la réflexion. Lorsque ses paroles en viennent aux chlamydes et à cette itinérance ordonnée par leur divinité tutélaire, l’enfant loup offre un sourire à la dame ailée. « ça m’évoque vaguement quelques choses oui. » s’amuse t-il à répondre, confirmant de fait qu’il était lui même de cette génération. « Donc Apollon est actuellement prisonnier d’Athéna et a donné aux muses qui lui sont liées le pouvoir de remettre aux oracles les chlamydes selon leur propre… critère… si je comprends bien. » Une simple remarque à voix haute pour faire comprendre à la belle qu’il suit ses explications, probablement pour confirmer ou infirmer des éléments. Pas foncièrement les plus importants.

Il demeure attentif à la suite. Elle est une témoin des événements. Une responsable aussi, vraisemblablement. Une erreur qu’il n’a pas intérêt à relever. Le regard de l’adolescent s’étrécit à la fin de ses paroles. Une guerre. Une chute. Un exécuté… une réconciliation. « Les oracles ont été, après une guerre perdue, traqués par ce général saint et les saints souhaitent à présent faire amende honorable ? » Est-ce du mépris ou du sarcasme qui teinte avec légèreté le ton de sa voix ? Difficile à évaluer, néanmoins, un sourire en coin glisse sur ses lèvres à ses mots. Il ferme un instant les yeux avant de reprendre d’une voix plus sérieuse. « Vous ne connaissez pas la raison de ce revirement ? Les saints ont été vainqueurs sur bien des points, la guerre, la chute de cette Tour, l’enferment de Apollon et de son prêtre, la traque des vaincus et leurs exécutions… Quel intérêt ont-il aujourd’hui de jouer la carte de la réconciliation ? Pour quelle raison cette guerre a t-elle eu lieu ? » Managarm n’est pas aussi altruiste que les apparences le laisse croire. Un ennemi vaincu est un ennemi mort.

Athéna n’est pas une enfant naïve, sa paix a toujours un prix.

Attentif, il continu d’écouter suite à ces quelques questions. Alors voilà son ordre, songe t-il un instant. Il y réfléchit un instant avant qu’elle ne fasse finalement la liste des ennemis après celles des potentiels alliés. Asgard. Il se retient de réagir à ce nom qui retient pourtant toute son attention. Alors comme cela, les forces d’Asgard bougent aussi dans l’ombre… Ses prunelles détaillent les loups qui s’avancent en avant d’eux alors qu’ils continuent de marcher sur les chemins de terres et de rocs. « Quel genre de marché avez vous dû passer avec ces mercenaires ? » Peut-être cela lui permettra d’en savoir plus sur la politique intérieur actuelle. Un soupir finit par s’échapper de ses lippes. « C’est beaucoup d’information en effet mais disons que c’est un mal nécessaire. » glisse t-il en finissant ses paroles par un sourire à l’adresse de la demoiselle. « Merci d’avoir pris le temps de me dire tout ça. Cela ne rend pas notre position très reluisante mais ça m’aide à comprendre où je mets les pieds et ce que je dois éviter. » Ce qui pour un éveillé, est bien mieux. Avant, il n’était qu’un éveillé parcourant les routes avec ses objectifs à lui, à présent, il doit s’approprier leurs objectifs et définir en quoi ils pouvaient servir les siens.

Sa mine semble plus désabusée lorsqu’il reprend. « Au final, nous n’avons pas vraiment d’allié sur qui compter aujourd’hui. » Non pas que cela est un vrai problème. A ses yeux tout du moins, ça ne l'est pas vraiment. « Enfin, nous verrons comment cela va évoluer à présent. » rajoute t-il avec un peu plus d’optimisme. Un sourire approprié. Son regard se pose sur Célestia et Gabriel.

« Donc vous êtes là pour les Chlamydes. Qu’espérez vous apprendre sur elles? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-bleu1650/1650[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-rouge750/750[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-rouge  (750/750)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-jaune1350/1350[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyLun 3 Jan - 18:40
Le jeune homme suivait, reformulait, et Célestia acquiesçait au fur et à mesure avant de poursuivre. Elle en profitait également pour l'observer un peu et fut soulagée de voir que comme Gabriel il ne nourrissait pas de déception ou de mépris pour leur Ordre pourtant bien en difficulté à première vue. Restait à voir ce qui le motivait plus personnellement à rejoindre ses nouveaux confrères et consœurs malgré les embûches annoncées.

"Les seules raisons à cette guerre que l'un d'entre eux m'a données, ce sont la vengeance et la jalousie. Ils auraient "puni" Apollon d'avoir convoité un territoire voisin, ainsi que l'assassinat perpétré sur l'un de leurs Popes par plusieurs Berserkers et l'un des nôtres. Des milliers de vies pour une seule. Et maintenant qu'ils ont de plus en plus d'ennemis -tous les peuples qu'ils oppriment et écrasent dans leur marche sanglante-, ils cherchent des alliés pour contrebalancer le fait de ne pouvoir défendre l'immensité de leur territoire. Y compris ceux qu'ils ont humiliés et décimés méthodiquement.

Cependant... cette réconciliation nous serait profitable si elle nous permet de libérer Apollon. Le problème étant qu'il s'est rendu de lui-même, il devait avoir un but, une idée en tête...
"

Le casse-tête demeurait entier à ce stade, et ce n'était pas l'assassinat de Pâris, la vision de Paros ou les excuses des Saints qui allaient aider les Oracles à y voir plus clair.

"Nous ne connaissions pas la date exacte du couronnement, et il se trouve que nous sommes arrivés le jour-même. Pressés par le temps, nous n'avions qu'une ébauche de plan d'action et très peu de moyens à notre disposition. Il est fort probable que les mercenaires nous aient volé la fiole pour ensuite la négocier... Nous avons donc été forcés d'accepter, en échange d'informations sur les Tuathas. Mais depuis lors nous n'avons presque rien appris, et il serait logique qu'ils veuillent compenser ce manque en augmentant le coût de leur chantage. L’Éminence Rowena du Cygne est celle qui a discuté le plus longuement en présence de leur Grand-Prêtre, il faudrait lui reposer la question."

Un soupir.

"Ligures, Marinas et Berserkers... hypothétiquement, mais en-dehors, c'est exact, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. C'est pour cela que nous en quête d'informations et d'influence. Les chlamydes des Muses sont plus anciennes que celles de la Tour de Rome. Nous espérons apprendre pourquoi elles se sont éveillées maintenant, où elles dorment lorsque nous ne les portons pas, comment tirer le meilleur parti de la protection qu'elles nous offrent. Et peut-être un indice qu'Apollon aurait laissé derrière lui quant au plan qu'il prévoyait en se donnant à Athéna. Tout ce qui pourrait nous renforcer est bienvenu, même brindille par brindille..."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ManagarmManagarmArmure :
Chlamyde de Phlégon

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-bleu0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-bleu  (0/0)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-rouge0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-rouge  (0/0)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-jaune0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-jaune  (0/0)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptySam 8 Jan - 11:57
La vengeance. L’explication n’est pas dénuée de sens, même si pour la faction sous le commandement de la déesse de la guerre et de la sagesse, cette dernière laisse un goût amer. Néanmoins, les suppositions de la dame font sens, pourtant, au fond de lui, cela lui semble… dissonant. Pas suffisant. Il doit y avoir quelque chose d’autre, un dessin plus grand ? A moins que la déesse tutélaire des saints ne soient pas aussi manipulatrice que ce qu’on lui a toujours laissé dire. De l’image qu’il a d’elle en tout cas. Il réfléchit un instant après ces mots avant de finir par répondre à sa façon. « A qui cette réconciliation serait le plus profitable ? C’est la question à laquelle il faut tenter de répondre. Et aviser en fonction. » Les alliances vont et viennent. Il en a toujours été ainsi, et il en sera toujours ainsi, guerre divine ou humaine en fin de compte, il n’y a nulle différence. Peut-être les guerres divines sont elles pires. Les rancœurs sont plus anciennes, les mémoires aussi.

« Enfin, je ne suis pas le plus à même de répondre à cette question. » termine t-il en haussant les épaules avec un rien de désinvolture. Il ne possède pas assez d’information pour être utile à ce propos, sans compter que sa méfiance naturelle ne le pousserait nullement à s’allier réellement. Surtout pas avec les Saints. Au moins sa faction actuelle possède t-elle une histoire qui lui permettra aisément de justifier de cette défiance.

L’enfant loup incline un instant la tête face à la suite des mots de la belle. La suite de ses explications. Un chantage sur une fiole déjà utilisée… Cela lui semble étrange sur le principe. Il se détourne de nouveau sur elle, un rien surpris. « Il y a peut-être quelque chose que j’ai mal compris mais cette fiole vous l’avez bien déjà récupéré et utilisé, non ? Aussi, comment vous font-ils chanter alors qu’ils n’ont plus de moyen de pression ?  » Néanmoins, il faudra qu’il rencontre cette Rowena du cygne à l’avenir pour en apprendre davantage sur leur objectif. Les tuathas. Donc leur pendant d’une certaine façon, ombre du soleil… Sur eux aussi, il lui faudra faire des recherches à l’avenir. Peut-être que Cornélius saurait quelque chose à propos d’eux…

« Ce n’est pas toujours un mal de ne pouvoir compter que sur nous même. » Il sourit à la dame alors qu’ils continuent de s’avancer, de suivre les ombres de sa meute qui les devance. « ça nous apprend aussi beaucoup sur nous même. » Son regard crépusculaire se porte en avant, ils se rapprochent du mausolée, bientôt, ils seront en vue de ce dernier. « Je ne sais pas si vous trouverez ici les réponses à toutes vos interrogations, j’espère que oui, mais cela ne dépendra pas de moi. » glisse t-il, ses lippes demeurant ourlées dans ce même sourire. « Les gens ici ne sont pas méchants, mais ils sont parfois plutôt… particuliers disons. Enfin, vous le remarquerez bien vite. »

Les loups se sont arrêtés, observe le mausolée à une distance raisonnable. Les lieux sont liés à Andrius, mais pas uniquement, et ces derniers préfèrent rester à proximité de leur alpha. Ses doigts glissent dans la fourrure grise de l’une des louves lorsqu’il s’approche puis observe les deux oracles qui s’approchent. « C’est ici. » A voir à présent qui allait les accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GabrielGabrielArmure :
Corbeau de Borée

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-bleu1500/1500[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-rouge900/900[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-rouge  (900/900)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-jaune1050/1050[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyMar 11 Jan - 8:27



Le temps des échanges, des explications et des détails politiques ou militaires, je demeurais muet afin de laisser Celestia exprimer tout son expertise.
Le pauvre Managarm avait de nombreux éléments à analyser et à faire sien. Et il posa de nombreuses questions judicieuses et pertinentes.
Ombre silencieuse, je suivis les loups en compagnie de mes deux compagnons, pour rejoindre un étrange mausolée. ET ce court périple me laissa le temps de rassembler mes pensées.
Ne compter que sur moi même... Oui, c'était là une nécessité, et pourtant cette situation ne pouvait perdurer, tant nous étions isolés.

Chacun y trouvera un intérêt. Par leurs actes, les saints ont entretenus bien des animosités à leur égard. Et je suppose, qu'il ne sont pas assez obtus pour se convaincre de pouvoir résister à une guerre de coalitions contre eux. Quand à nous... Sauver le seigneur Apollon me semble une raison de ne pas fermer la porte des négociations. Du moins, pour un temps.

Pragmatisme avant tout.
Au vu de nos faibles effectifs, nous marchions sur des oeufs. Et la moindre erreur pourrait nous coûter cher. Impossible de repartir dans un conflit ouvert avec le Sanctuaire. Nous ne pouvions que manœuvrer au jour le jour, et nous adapter à la situation politique du moment.
J'adressais alors à notre nouveau compagnon un sourire amical.

Tu as parfaitement raison. Ne compter sur soi même peut s'avérer nécessaire. Mais ce n'est pas une fatalité, et chaque individualité façonne un ensemble harmonieux.

J'étais moi même un oiseau solitaire, par nature. Pour autant, j'avais appris à savourer la présence de partenaires, riche d’enseignement. Celestia, Tumaini, Rudjek,...
Lorsque Mana nous indiqua être parvenu à destination, je mis un terme à notre échange afin de retrouver ma pleine concentration. Impossible de savoir ce qui nous attendait en ce lieu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyLun 17 Jan - 0:01
Le groupe d'Oracles avait parcouru un bon kilomètre, quittant les collines rocailleuses qui constituaient le territoire d'Andrius pour retrouver le vallon forestier. C'était là que les pas de Célestia et Gabriel avaient été guidés, avant que les loups et les vents ne les fassent bifurquer. Continuer à ce moment là leur route les aurait surement conduit plus vite à leur destination, mais sans l'aval du gardien de la région. Qui sait, alors, s'ils auraient pu continuer leur route sans embuche aucune.

Guidés par Mana, ils quittèrent tout sentier pour passer au milieu de la végétation sauvage de l'île. Celle-ci se fit plus dense à chacun de leurs pas, rendant la progression difficile, parfois confuse. Sans visibilité, et avec la lumière lunaire qui peinait à percer la voute feuillue, ils avaient presque l'intention de tourner en rond. Mais l'enfant du crépuscule connaissait la route, et bientôt, ils arrivèrent dans un espace dégagé.

Au cœur du vallon un temple circulaire se dressait dans une clairière. Recouvert entièrement de lierre et de mousse, la pierre du bâtiment avait pourtant conservé son éclat, sa voute et ses colonne brillant d'un éclat immaculé sous les rayons de l'astre nocturne. Plusieurs statues représentant des êtres surnaturels, tels que des sylphes, dryades ou néréides, l'entouraient. Ce temple n'était pas grand : un pavillon circulaire et ouvert d'une dizaine de mètre de diamètre, tout au plus. Construit au pied d'une grande colline, le temple laissait deviner derrière lui une autre construction, édifiée dans le flanc-même du relief de l'endroit.

En s'approchant, ils purent réaliser que malgré les apparences, les lieux étaient loin d'être abandonnés. Les plantes qui recouvraient la pierre semblait taillée, guidée de sorte à participer à l'harmonie de la construction. Des pantins de bois, semblables à ceux sur lesquels les guerriers s'entraient, avait été alignés devant l'édifice. Et à l'intérieur, on pouvait distinguer des meubles, teintures, et tissus qui ondulaient légèrement au rythme du souffle de la nuit.

Le groupe s'avança jusqu'au temple pour en passer la première arche et découvrir ce qu'il renfermait. Cependant, alors qu'ils posaient le pied sur les premières pierres, un projectile passa le voile de tissu transparent pour partir directement vers le visage de Célestia... Leur alarment fut cependant de courte durée, puisque le projectile s'avéra être... un livre!

    « Dégagez. »

Une voix féminine s'éleva à l'intérieur l'intérieur du temple, visiblement à l'origine de cet assaut. Au travers du tissu, on pouvait distinguer une forme humaine, allongée sur une couche. Un grognement irrité et fatigué suivit son avertissement, mais aucun signe d'hostilité. La femme ne daigna même pas se lever pour aller vers eux.
Ce personnage n'était de toute évidence ni très aimable, ni très bavard.
Tel fils, telle mère, pourrait-on dire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-bleu1650/1650[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-rouge750/750[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-rouge  (750/750)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-jaune1350/1350[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyLun 17 Jan - 21:11
L'Estivale réfléchissait, perdue dans le comment et le pourquoi ils en étaient arrivés là. Il y avait bien longtemps qu'elle avait songé à une volonté cachée d'Athéna, et une autre d'Apollon, sans qu'ils se fussent concertés d'une manière ou d'une autre. Pourtant elle n'avait, à ce jour, aucune réponse concrète à apporter à la possible réconciliation entre les deux Ordres. Peut-être... Peut-être que si les Saints apportaient ce qu'elle avait demandé à Paros, elle finirait par espérer pour de bon une accalmie. Peut-être qu'elle pourrait croire au regard chafouin de Ryme, aux projets de Paros, aux quelques maigres mots de Childéric.

Quant aux Ases, là encore le sens de l'ensemble lui échappait. Pourquoi voulaient-ils les Tuathas ? Pourquoi Abrarxès ne l'avait toujours pas recontactée via la perle noire ? Pourquoi cette lourde dette semblait-elle peser encore dans le lointain ?

"Outre le respect de la parole donnée, Rowena a infusé un peu de son cosmos dans une sorte d'amulette. Elle devait servir à ce que, le moment venu, les Ases puissent l'avertir que l'heure du "paiement" était arrivée. Leur permettre de se retrouver en quelque sorte. Là encore je n'en sais pas beaucoup plus, Rowena étant partie pour la Transylvanie directement après Camelot..."

Et ils avaient tant eu à évoquer lors de la réunion des Éminences que ce sujet-là avait été un peu relégué au second plan, au profit du présent, de diverses missions supposées renforcer leur influence occulte.

Un moment, le Héron s'effaça pour laisser les deux hommes échanger leur point de vue. Savoir se débrouiller était une chose, mais Célestia avait pour sa part la force ou la faiblesse de n'avoir jamais vraiment connu la totale solitude. Même lors de la Chute, les vents étaient restés. Même dans la villa des Romains qui l'avaient souillée et battue, il y avait eu Julius Equum et le petit peuple de la terre pour agrémenter son quotidien. Ainsi qu'elle l'avait déclaré plusieurs fois, la Nature dans son ensemble était son foyer, les créatures de toutes sortes ses compagnons. Compter sur soi-même avait une signification toute relative, et probablement dérisoire dans ce contexte. Elle comprenait ce qu'ils voulaient dire, mais ne se sentait pas réellement concernée. Ce qui aurait été étrange à expliquer.

Ils arrivèrent bientôt vers le fameux mausolée, près duquel l'attention du Corbeau se recentra et Phlégon sembla plus alerte, même si aucun signe de danger n'émanait de son comportement ou celui de ses bêtes -de majestueux lupins qu'on pouvait enfin voir de plus près.

L'enfant d'Apollon s'attarda un moment sur les statues, la beauté de leurs gestes immobiles, le mouvement qu'on pouvait percevoir et anticiper dans la roche. Elle en parlerait à Rudjek une fois de retour, se souvenant de son expression un peu attristée de ne pas être du voyage. Si seulement Esmelia avait pu être présente pour immortaliser la scène sur l'un de ses tableaux.

Cependant, il fallut revenir à la réalité et continuer à progresser. Une avancée rapidement coupée par une agression plutôt originale ! Par réflexe, Célestia esquissa un pas de côté qui s'apparentait plus à un pas de danse, ses ailes suivant ses courbes pour venir la garder en équilibre autant que pour la faire paraître plus imposante au prédateur tapi plus loin. Elle eut la présence d'esprit malgré tout de rattraper le livre au vol, lequel connaîtrait des jours meilleurs.

Des gens "particuliers" donc, avait dit Mana. Voilà qui commençait bien.

"Dame Arkhes ?"

Elle redonna à l'ouvrage entre ses mains son sens d'origine, lissa les pages qui s'étaient froissées, puis s'avança doucement près des rideaux. Elle en écarta un pan puis rendit son bien à la probable maîtresse des lieux, sans menace. Consciente qu'elle venait sans doute de franchir une limite, elle recula alors aussitôt et s'inclina comme elle l'avait fait devant son fils.

"Nous venons avec la bénédiction d'Andrius et avec les intérêts d'Apollon à cœur. Je suis navrée si nous vous dérangeons, et si nous pouvons faire quoi que ce soit pour vous être agréable, vous n'avez qu'à parler. Cependant, partir tout de suite après tout ce chemin sans la moindre réponse ne satisferait pas à la mission que nous entreprenons depuis que nous avons posé le pied sur cette île. Donc, si vous refusez de nous parler, vous devrez vous attendre à ce que nous revenions. Alors que si vous consentez à partager un peu de votre temps et de ce que vous savez..."

Ce serait plus facile et respectueux pour tout le monde, non ?


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
ManagarmManagarmArmure :
Chlamyde de Phlégon

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-bleu0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-bleu  (0/0)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-rouge0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-rouge  (0/0)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-jaune0/0[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-jaune  (0/0)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyMer 19 Jan - 18:32
Gabriel jusque là plutôt attentif et silencieux s’anime lorsque la question concernant l’intérêt de cette réconciliation est posée. Les deux semble t-il. Ils sont les plus à même de trouver une réponse adéquate aussi, l’enfant loup accueille ses paroles d’une nouvelle mine réflexive et d’un acquiescement finalement. Cela fait sens vis à vis de ses arguments, mais encore, cela lui semble peut d’argument bien que celui de la libération de leur divinité tutélaire pour leur cas pèse lourdement dans la balance.

Célestia répond également à sa question concernant cette fois ci les Asgardiens et leur promesse. Cette dette qui pourrait être complexe à honorer. Après tout, les clauses semblaient bien floues à ses yeux, mais peut-être la dame partie pour la Transylvanie pourrait elle lui en apprendre plus. Probable que oui. « Et bien j’espère qu’ils seront satisfaits des réponses que nous pourrions leur fournir lorsqu’ils décideront que l’heure est venue. » finit-il par répondre en haussant les épaules, l’air quelque peu déconcerté. Au final, ils seraient seuls juges du remboursement ou non de cette dette et en cela, étaient on ne peut plus dangereux.

Harmonie. Ses prunelles s’attardent sur le second homme et il lui rend son sourire amical. « Comme dans une meute. » Rajoute t-il avant qu’il ne rejoigne justement ces loups qui l’accompagnent sur ces chemins clairsemés. Mais le temps n’est plus venu de leur propre échange, après tout, ils sont là pour obtenir des réponses. Réponses qu’ils ne pourront peut-être pas obtenir. Mais cela ne le concerne dès lors plus. Il est un guide en cette nuit et son rôle s’arrête là, aussi, il les fait s’avancer, lui ne s’attardant que peu sur les décorations et l’architecture. Il sait. Il connaît. Les fragrances caressent ses sens. Cette odeur aussi, il la reconnaît. Un mouvement dans l’ombre, derrière les tentures, mais ce geste ne lui ait pas adressé car c’est vers la demoiselle du soleil qu’il est dirigé. Un livre qu’elle esquive et attrape d’un même mouvement gracile, alors que lui s’écarte de quelques pas.

Il retient un soupir. Il est peut-être un peu surpris par le geste éloquent de la dame alanguie, même lui qui n’était pourtant pas en odeur de sainteté en ces lieux n’avait jamais eu pareil accueil. Non pas qu’il s’en plaint, néanmoins… l’heure est à l’observation, plus qu’aux questions. Ce n’est pas à lui de les poser après tout. Aussi, l’enfant loup s’avance à peine, reposant son dos contre une colonne et croisant les bras sur son torse. Si la mère de Andrius posait les yeux sur lui, il lui adresserait un sourire aimable, comme il le faisait généralement. Prendre la parole ici n’avait pas le moindre intérêt aussi, demeurerait-il silencieux. Elle le connaissait probablement mieux que ceux qu’il accompagne à présent.

Et puis après tout, lui aussi était un loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GabrielGabrielArmure :
Corbeau de Borée

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-bleu1500/1500[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-rouge900/900[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-rouge  (900/900)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-jaune1050/1050[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyVen 21 Jan - 13:29



Une meute, une troupe, une famille…

A chacun son interprétation, selon ses sentiments et penchants. Pour un loup tel Mana, la notion de meute avait un sens bien particulier. Rassurant, protecteur, source de force commune, de liens non verbal indéfectible.
Pour l’artiste que j’étais, la troupe prenait un sens similaire. Rires, confiance, camaraderie, entraide.
Le but restait le même : unir plusieurs âmes en une destinée commune.
Faire monter différentes acteurs sur la scène de la vie, offrant des répliques complémentaires. Harmonieuses. Pour un public tenu en haleine par notre front uni.
Si Apollon devait peindre la toile de nos éphémères parcours, nul doute que le spectacle prendrait l’apparence d’un clan où chacun marquerait sa différence, de manière à faire briller l’ensemble.
Oiseau de mort, de froid, de tragédie, je ressentais tout de même l’appel des miens. Et en cet instant, la présence nouvelle de Mana, celle rassurante de Célestia me semblèrent aller de soit.
Bercé par ces pensées apaisées, je fermais l’arrière garde de notre groupe, dont la destination finit par enfin se dévoiler.
Un temple à la fois perdu dans un temps passé, mais étrangement fort entretenu par une nature respectueuse. L’espace d’un instant, je restais figé face à la splendeur de l’architecture. Une oeuvre d’art, dans un écrin de verdure.
Mais en progressant, ce furent les pantins d’entrainement qui me firent tiquer.
Etais-ce là une allégorie de nos propres existences ? Marionnettes rendues anonymes par un destin forcément tragique ? Vouées à l’oubli dès lors que leur mission s’achève ? Remplaçables, une fois devenues incapable d’encaisser les coups de nos ennemis ? De simples noms rapidement tombés dans le néant.
La pensée sinistre m’arracha un rictus mélancolique. Et déjà le chant de Melpomène reprit son ardeur en mon âme assombrie. Mais en pénétrant dans la structure, un évènement mit un terme passager à mes tourments.
Un projectile non identifié de prime abord fusa vers Celestia, qui parvint avec talent à l’esquiver et à s’en emparer. Un livre…
Bras croisés, prêt à me saisir de mes lames, je laissais l’oiseau d’été rendre son jugement. Et fidèle à elle même, faisant fi de l’agression, Celestia invita notre désagréable hôtesse à répondre à nos légitimes questions.
Si cette femme espérait nous voir déguerpir face à son accueil déplorable, elle en serait pour ses frais.
Un pas dans l’ombre, toujours en retrait, je la saluais toutefois d’une révérence discrète. Un brin de courtoisie pour cette femme peu sociable de prime abord.
Espérons au moins que son ire nous vaudra quelques lumières, dans un marais obscur d’incertitudes et de frustrations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyLun 24 Jan - 0:01
A la complainte de Célestia ne répondit qu'un grognement exaspéré, presque animal. La silhouette allongée sur la couche tournait le dos à l'Eminence de l'Eté. Elle ne pouvait voir d'elle que sa longue chevelure rousse et sa stature athlétique, enfermée dans une armure de cuir au brais métallique renforcé de mailles. Celle qui semblait être Arkhes était en train de lire un autre livre, sans sous soucier guère plus des visiteurs derrière elle. Quand la petite blonde lui tendit le livre pour le lui rendre, elle leva son bras pour le repousser, ramenant avec force l'ouvrage dans le creux de la poitrine de Célestia. Soupirant bruyamment, la gardienne du Mausolée se redressa et se leva.

Arkhes:
 

Elle devait bien faire plus d'un mètre quatre-vingt, voir quatre-vingt dix. Ses yeux passèrent de Mana à Gabriel, pour s'immobiliser finalement vers Célestia. Deux pupilles jaunes, inhumaines, qui observaient sans aucune empathie les infortunés qui étaient venus ici en quête de réponses qu'ils n'obtiendraient pas. Du moins pas sans payer un prix pour lequel ils n'étaient pas préparés.
Elle n'avait pas l'allure qu'on attendait d'une prêtresse, gardienne d'un sanctuaire secret d'Apollon. Cette femme ressemblait plus à une guerrière, au corps marqué par des années d'entrainement, de combats, de pertes et de sang. Une personne qui avait depuis longtemps laissé l'humanité derrière elle.

    « Inutile. Vous reviendrez, que je vous réponde ou non. Donc... je préfère m'épargner ce calvaire. »

Arkhes avait parlé avec lassitude. Elle n'accorda aucun crédit aux paroles de l'Oracle du Héron, ni lorsqu'elle mentionna son fils, ni lorsqu'elle déclara œuvrer pour l'intérêt d'Apollon. Tout cela lui importait peu. Son regard se baissa vers le livre qu'elle avait repoussé pour le laisser à la garde de la jeune statue à l'apparence humaine. Il ne portait aucun titre, uniquement le symbole du chiffre romain "3". A l'intérieur, les schémas et les récits des Chlamydes du nouveau Cycle y figuraient, tout comme la méthode pour les entretenir. La gardienne reprit.

    « Vous avez déjà ce que vous êtes venus chercher. Alors prenez le livre, prenez le gamin, et partez. »

La mère du Grand Loup jeta un regard vers Mana. L'indifférence qu'elle lui avait accordé pendant tout son séjour à Délos demeurait inchangée. Il était de trop, sur cette île. Comme les deux autres intrus. En ce qui la concernait, plus vite ils s'en retourneraient à Rome, mieux ce serait. Pour elle comme pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-bleu1650/1650[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-rouge750/750[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-rouge  (750/750)
CC:
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 G-jaune1350/1350[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent   [Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent - Page 3 EmptyHier à 18:14
A voir ce corps puissant et immense se redresser, Célestia envisageait un peu mieux ce qui avait pu séduire Lykeios en elle. Une femme forte, guerrière, qui ne s'en laisserait pas conter. Quelqu'un avec qui se battre autant par plaisir que pour s'imposer. Une alpha. Et quand on voyait à quoi ressemblait Andrius, c'était l'évidence-même. Elle devait même comprendre la langue de Gaïa, au moins par petites touches, afin de pouvoir communiquer avec son petit, ce qui agrandissait un cercle que la nymphe pensait bien plus restreint de prime abord.

Avec un certain étonnement, l'enfant solaire conserva donc l'ouvrage poussé dans son giron et écouta l'assurance avec laquelle Arkhes prédisait leur retour. Savait-elle lire les lignes de l'avenir ? Etait-elle une Pythie ? Puisqu'elle avait d'office lancé à dessein le bon ouvrage, c'était possible. Probable si le dessein d'Apollon était impliqué. Mais alors pourquoi si peu de sympathie pour Ses serviteurs ? Simples habitudes ?

Le but de leur mission en soi était atteint, et même plus encore si l'on prenait en compte le nouvel Oracle qui allait les rejoindre. Donc... l'Estivale n'insisterait pas plus. Aussi étrange et courte fut la rencontre. Elle s'inclina à nouveau avec respect, puis se tourna vers les deux hommes en retrait.

"Eh bien... Merci Dame Arkhes. Si cela vous convient également Mana... Il ne nous reste donc plus en toute logique qu'à regagner nos lits, terminer nos échanges en tant que marchands demain, et repartir..."

Cela avait eu l'air si simple. Une mission donnée dans un délai imparti de deux semaines, résolue en un jour et une nuit. C'en était presque suspect, et pourtant elle avait dans les mains des pages documentées sur les chlamydes. Même en feuilletant rapidement on pouvait comprendre que les informations étaient précieuses. Célestia se demanda ce qu'il en était des tomes I et II qui allaient avec, mais la patience de la dame semblait être une denrée rare également, alors autant en garder pour plus tard !


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
 
[Ile de Délos - Début mai 553] Où les Muses gardent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Provinces byzantines-
Sauter vers: