Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Début mai 553] Sur les traces d'une légende

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-bleu0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-bleu  (0/0)
CP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-rouge0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-rouge  (0/0)
CC:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-jaune0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-jaune  (0/0)
Message [Début mai 553] Sur les traces d'une légende   [Début mai 553] Sur les traces d'une légende EmptyLun 27 Sep - 20:46
J'ai eu le temps de réfléchir tout au long de mon trajet jusqu'ici. A pourquoi je suis venu. Ce que j'allais faire et dire. Ce que j'allais peut-être voir. Au but de la quête que je me suis inventée. Tout est parti d'une idée sans doute farfelue, irréalisable. De l'agacement d'être toujours rabaissé et jugé au Dédale aussi, sans doute. Ils te disent que tu n'es pas à ta place et s'en vont. Ils te disent que tu as l'air de te chercher, que tu ne te réalises pas, que tu n'évolues pas. Ils te bourrent le crâne de vide et de honte. Ce qu'ils veulent ce sont des outils, des pantins, de simples chiens. Un outil, j'aurais pu en être un. Me laisser devenir un bretteur, un lancier, un forgeron, quelqu'un d'utile. Un pantin ou un chien, je crois que je ne pourrais pas. Parce qu'une flamme domptée se meurt aussitôt qu'elle a cessé le combat pour vivre. Si le Jij oubliait juste une seconde de dévorer, mon cosmos ou autre chose, ce serait toujours une seconde de perdue dans le combat pour sa survie.

Les pierres défilent sur le bord de la route. Les forêts de Transylvanie sont bien loin maintenant. J'ai traversé des vallons, des montagnes, de grandes plaines. J'ai longé un fleuve qui est devenue une mer. Arpenté des sentiers qui n'en finissaient jamais, de pierre, de poussière, de terre battue, de boue, des sentiers d'Hommes, des sentiers sauvages. J'ai déterré des bornes indicatrices presque ensevelies sous le passage des roues de chars et des saletés amenées par la pluie. J'ai dormi dans les frondaisons, sous les ponts ou dans les grottes, à la belle étoile ou sous le prudent couvert d'une grange non surveillée.

Et après tout ce temps, personne encore ne m'a rappelé. Le peuvent-ils encore à cette distance ? Si ce n'est moi, au moins Elle. L'entité s'est retranché au plus profond de moi-même à mesure que je m'approchais de cette immense ville. Pas en train de dormir ou de bouder, non. Il m'aspire toujours quelques lampées d'Onde par-ci par-là, partage mes repas, certaines de mes envies. Nous parlons régulièrement. Enfin, "parlons", disons plutôt que je lui pense des choses et il me ressent en réponse. Mais... Constantinople est un territoire ennemi. Alors il se cache, il observe. Il se fait sage et alerte. Un peu comme Léon à l'affût d'une proie. Moi, je n'ai pas l'intention de raser les murs. En plus d'être suspect, ce serait contre-productif. Je suis venu ici pour avoir des réponses, trouver une piste. Ce que j'ai pour le moment se limite au commun mais dans la plus grande cité du monde, paraît-il, on trouve tout ce qu'on cherche. Et puis, je n'ai pas vraiment de meilleure idée pour le moment.

Alors j'arrive, pauvre voyageur poussiéreux, aux portes de cette soudaine étendue de murs, de bois, de pierre et de fer. Je vois des soldats, des gardes, des civils. Beaucoup de tout cela. Je me demande laquelle d'Atlantis ou de cette étrangère est la plus grande, la plus peuplée, la plus orgueilleuse, la plus avancée. Je me demande puis j'avance. Le problème majeur qui va m'arrêter est que je n'ai pas d'argent. Ou en tout cas, pas l'argent d'ici. J'ai tout laissé au Dédale, pour ne pas m'alourdir d'une part, et ne pas attirer l'attention de l'autre en présentant de la monnaie berserker. Alors je vais m'en tirer à la débrouille comme j'ai fait jusque-là. Voir si je peux rendre service moyennant finances, même les corvées les plus exécrables, voire mendier un peu. Je vais me constituer de quoi tenir quelques jours, puis j'irai commencer la chasse aux informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-bleu0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-bleu  (0/0)
CP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-rouge0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-rouge  (0/0)
CC:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-jaune0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début mai 553] Sur les traces d'une légende   [Début mai 553] Sur les traces d'une légende EmptySam 9 Oct - 19:26
La première partie du plan se déroule bien plus facilement que je l'aurais pensé. Je suis allé sur les docks à l'aurore. Je me suis engagé pour la journée pour décharger les navires, les aider à amarrer, puis les nettoyer avec un bon vieux balai et un seau. La paie est suffisante pour payer environ trois repas copieux par bateaux, et dans Constantinople il y a beaucoup de bateaux. J'en profite pour admirer l'autre rive de temps à autres. Là-bas il y a un autre pays. Ici c'est l'Empire. On voit passer des marchands qui viennent d’Égypte, de Rome, de Libye, de Phénicie, d'Hispanie, de Perse... Des épices emplissent la vue, des tissus colorés, des métaux, des armes, des peaux, des sculptures, des céréales... Que se passerait-il si je décidais de laisser le Jij et d'embarquer sur l'un de ces bateaux, au hasard ?

Abandon ?

Il me retient, à sa manière. Mais je pourrais le quitter du jour au lendemain. Comme je l'ai fait avec Atlantis. Une vague de nostalgie me prend alors que, bourse sous surveillance et remplie, je reviens vers l'intérieur de la ville. Il me reste encore quelques heures avant la tombée de la nuit, alors je décide de faire un premier repérage des endroits où je pourrais chercher ce pour quoi j'ai fait tout ce chemin. Il y a plusieurs bibliothèques plus ou moins publiques à ce que je comprends. Il faut des autorisations, des droits de citoyens pour accéder aux plus fournies. Il y a aussi grand nombre de tavernes plus ou moins salubres où on peut se poser pour écouter et demander. Des temples autrefois "païens" ont été reconvertis en églises où les sermons me semblent, selon les bribes que j'entends, parfois absurdes.

Je m'arrête un instant, en pleine rue, et je lève la tête vers l'un des édifices religieux. Sur le coup je me dis que c'est sans doute parce que je n'ai pas croisé d’Éveillé depuis un moment -le bain avec Velizara-, mais j'ai l'impression de sentir un cosmos par ici. Imprégné dans la pierre. Un peu comme dans le Dédale en un sens. Je n'entrerai pas ici.

Mais si je cherche un objet mythique, ne faudra-t-il pas que je croise un Éveillé à un moment ou l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-bleu220/220[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-bleu  (220/220)
CP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-rouge180/180[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-rouge  (180/180)
CC:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-jaune285/285[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-jaune  (285/285)
Message Re: [Début mai 553] Sur les traces d'une légende   [Début mai 553] Sur les traces d'une légende EmptyMar 12 Oct - 21:51
Visite de courtoisie
 

 

 




Revoir Constantinople me plonge dans un état proche de l'amusement.
Trois mois seulement se sont écoulés depuis ma dernière visite, et pourtant cela me parait être une éternité.
Camelot a laissé des traces.
Ma cloth Box dissimulée dans mon dos par un manteau ample, je me glisse par les portes que je connais déjà bien, arborant l'insigne discret des alchimistes accroché à ma chemise. Et sans surprise, les gardes me laissent passer sans mot dire.
La ville bruisse toujours de mille vies. D'âmes en transit, qui se croisent sans véritablement se voir, et malgré mon caractère solitaire, je goûte à me trouver au centre de tant d'humanité.
Ma mission est simple : M'enquérir des dernières nouvelles de la capitaine. Jeter une pierre dans un lac en observer les poissons qui se présentent à moi. Et en jouant le jeu des relations avec les alchimistes de la cour, je peux peut-être en apprendre davantage sur la menace qui vient de l'est.
Officiellement, Childéric ne m'a rien demandé. Mais je ne suis pas du genre à rester oisif. En outre, maintenant que je dispose d'un laboratoire digne de ce nom, grâce à la générosité probablement intéressée, des érudits du crû, libre à moi de chercher toujours plus de composants afin de parfaire mon art.
Et mes pas me portent vers un quartier où s'amoncellent bibliothèque et somptueux édifices religieux. Ainsi qu'une poignée de tavernes. Un passage obligé pour prendre le pouls du peuple. On apprend souvent bien davantage en tendant l'oreille vers les communs qu'en arpentant les palais.
Dès demain, j'irais rendre une visite au capitaine Théophilius, mais pour l'heure, un repos bien mérité s'impose. 
Je choisis donc un établissement de qualité médiocre, sans tomber dans le cloaque, et y réserve une chambre pour la nuit. Je gagne alors une table et commande un repas copieux, ainsi qu'un verre d'hydromel, à savourer, dos au mur, observant la faune locale. Une main sur ma cloth box, toujours recouverte de ma cape, tel le lourd sac d'un marchand.
Une bonne soirée s'annonce.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-bleu0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-bleu  (0/0)
CP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-rouge0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-rouge  (0/0)
CC:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-jaune0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début mai 553] Sur les traces d'une légende   [Début mai 553] Sur les traces d'une légende EmptySam 16 Oct - 14:20
J'ai fait le tour du quartier, choisi dans quel ordre je vais opérer demain. L'air de rien, la ville est grande et bondée, et toute cette marche m'a usé. Je vais enfin pouvoir me poser un peu après ces semaines à avancer invariablement. J'ai également beaucoup écouté. Le nombre d'accents et de langues qui se croisent ici est presque impossible à compter. Je suis loin de faire tache ici, avec mon grec teinté de latin, germain et slave qui montre que j'ai beaucoup voyagé. Malgré cela je pense que mon parler est suffisamment indéfinissable pour ne pas avoir à le cacher particulièrement.

Au bout d'un moment, je m'arrête dans une allée où plusieurs tavernes se disputent le chaland et je compare les prix, les gens, l'ambiance. La propreté aussi, et je ne peux m'empêcher de lever un bras pour me renifler un coup. Aussitôt une grimace déforme mon visage et je rajoute à ma liste de choses à faire un bon bain, avec en option des huiles parfumées : je pue la route, la sueur, le poisson à cause des docks, la crasse de façon générale. J'ai l'intuition d'avoir attrapé des poux lors d'une étape de la route mais le Jij les a probablement mangés. J'ai besoin de me laver les dents, de me raser un coup, de raboter un peu mes ongles. Bref, le bilan sanitaire est plutôt désastreux. Cependant... il faut que j'économise aussi.

Je reprends ma route en réfléchissant. Si je me lave et que je dors dehors, c'est un peu contre-productif, mais ma bourse s'en portera mieux. Je pourrais essayer de me trouver un coin inoccupé dans le port pour me baigner et voir s'il n'y a pas un ou deux mendiants qui voudraient se faire quelques pièces en jouant les barbiers. Pas incroyable mais minimal. Ou alors je décide de m'offrir la totale pour cette fois et de remettre la main à la pâte plus tard.

Tout à coup, mon œil est attiré par l'éclat d'une flamme. Les gardes sont en train d'allumer les torchères et les braséros pour la nuit. Mes priorités changent alors nettement et je m'approche doucement d'un foyer, à distance raisonnable des hommes d'armes, mais assez pour profiter de la chaleur, bienvenue en ce début de mai encore frisquet.

"Hé, toi là. Du balai !
-... Moi ?
-Oui toi ! Le feu est réservé aux serviteurs de l'Empire, fous le camp !
-Je veux juste me réchauffer un peu... Dix minutes.
-T'es sourd ou quoi ?! Dégage ! Maintenant !
-Cinq minutes... S'il vous plaît."

Je sens que je n'obtiendrai pas gain de cause, mais je demande sans même y réfléchir. Juste un peu de chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-bleu220/220[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-bleu  (220/220)
CP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-rouge180/180[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-rouge  (180/180)
CC:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-jaune285/285[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-jaune  (285/285)
Message Re: [Début mai 553] Sur les traces d'une légende   [Début mai 553] Sur les traces d'une légende EmptySam 16 Oct - 14:37
Une main tendue
 

 

 




Les heures défilent paisiblement, et je me régale de l'atmosphère populaire des lieux.

Un vent de quiétude souffle, et je me prête à sourire aux rires joyeux et aux tentatives peu fructueuse d'un musicien d'engranger quelques pièces. Jouer sur un pauvre tambourin n'aide pas vraiment à se faire un public...
Pour autant, je l'encourage en lui glissant un peu de métal argenté entre les doigts, et je vois à sa mine émue que je viens de m'en faire un ami pour la vie.
Au final, ces rencontres d'un soir, ces odeurs, la simplicité de ces hommes valent largement les ors du palais. Certes, je vais devoir me prêter au jeu des courbettes dès demain, mais cela me sera plus facile après quelques heures en compagnie de ces âmes chaleureuses.
Alors que j'entame mon second verre, des éclats de voix venus de l'extérieur me font hausser un sourcil. Et je vois la figure du tavernier se figer d'inquiétude. Ce n'est probablement rien de grave, mais cela peut nuire à son commerce. Aussi, j'endosse mon paquetage et me glisse dans la ruelle, à l'affut de la cause de ce tohu-bohu.
Je vois alors un pauvre ère en proie à des gardes sévères, à proximité d'un foyer nocturne.

Que se passe t-il, messieurs ?


Le sous-officier à la tête des hommes d'armes délaisse sa proie, et se retourne vivement vers moi, avant de me scruter de pied en cap. Et ce n'est qu'en apercevant l'insigne que j'aborde que sa mine passe de l'hostilité à une certaine prudence. Rudoyer un notable de la cour ne lui vaudra que des ennuis.

Ce mendiant étranger tente de profiter d'un feu réservé aux serviteurs de l'Empire, monseigneur.
Et en quoi cela pose-t-il un problème ?
Nos ordres sont stricts. Les braseros sont réservés...

Agacé par des directives aussi stupides et une telle étroitesse d'esprit, je snobe le militaire pour tourner mon regard vers le malheureux frigorifié.

Que dirais-tu d'un bon repas, au coin du feu ? Je t'invite pour ce soir.

Moi aussi, j'ai connu la faim et le froid. Et ce soir, je suis d'humeur à tendre la main à mon prochain. Une manière comme une autre d'expier certains pans de ma personnalité et de mon vécu.
Tant mieux pour ce pauvre hère. Je lui désigne donc la porte de l'auberge d'où je suis sorti, et le précède afin de regagner ma place initiale, après avoir de nouveau posé discrètement ma cloth box, recouverte de ma cape.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-bleu0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-bleu  (0/0)
CP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-rouge0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-rouge  (0/0)
CC:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-jaune0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début mai 553] Sur les traces d'une légende   [Début mai 553] Sur les traces d'une légende EmptySam 16 Oct - 18:14
Je me fais menacer mais je m'en fiche : pendant qu'il s'égosille, moi j'ai de quoi alimenter la Cuirasse qui dort tout au fond de moi, si sage que j'ai peur parfois qu'elle se soit simplement éteinte. Quelques précieuses minutes volées au crépuscule. Mais c'est alors qu'un autre homme approche et s'en mêle. On ne lui a rien demandé et le garde et prêt à changer de cible, quand son expression change soudain. Je ne sais pas sur qui je viens de tomber, mais cette personne compte ici. Bien ma veine...

Je sursaute quelque peu quand je l'entends m'inviter à manger. Juste comme ça, sur un coup de tête ? D'accord, c'est sûrement un noble avec de gros moyens. Personne ne jette son argent par les fenêtres de la sorte de nos jours. Mais sans même me demander mon nom ou ce que je fais ici ? Voilà qui est encore plus rare. Encore plus étrange.

"Je... Vous êtes sûr ?"

L'intrigant inconnu est déjà parti en me faisant signe de le suivre. Quelque part il me rappelle Atlantis il y a fort longtemps. Quand j'ai rencontré le capitaine de la Rose Sanglante et qu'il m'a prédit la catastrophe qui surviendrait dans mon avenir. A l'époque aussi mes moyens étaient limités et il m'avait offert une bouteille d'un cru réputé. Il faut croire que j'ai une tête à me faire inviter et régaler. Quoique non, ma chance s'est tarie dans le Dédale. C'est un juste équilibre qui se restaure.

"Bouge de la voie publique, le mendiant ! Si tu ne veux pas répondre à l'honneur que te fait ce monsieur, c'est droit au cachot."

Un rire nerveux m'échappe et je salue poliment les gardes avant de trottiner vers l'endroit qu'on m'a indiqué. Mon hôte est déjà rassis devant une table bien garnie. Les fumets, rustiques mais appétissants, tirent un grognement à mon estomac rationné. Malgré tout je ne me résous pas à juste m'asseoir et croquer dans la cuisse en sauce que je vois un peu plus loin. Je me tiens juste à côté d'une chaise visiblement tirée à mon attention.

"Merci de l'invitation, mais... je n'aime pas devoir quelque chose que je ne peux pas rembourser. Et puis je ne suis pas forcément de la meilleure compagnie en ce moment, je suis assez... odorant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-bleu220/220[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-bleu  (220/220)
CP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-rouge180/180[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-rouge  (180/180)
CC:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-jaune285/285[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-jaune  (285/285)
Message Re: [Début mai 553] Sur les traces d'une légende   [Début mai 553] Sur les traces d'une légende EmptyDim 17 Oct - 10:58
Générosité
 

 

 




Le pauvre ère semble étonné de ma générosité. Et je le comprends. Je ne connais rien de lui et pourtant, je vole à son secours. Aussi, je le rassure en me retournant, avant de franchir la porte de la taverne.

Cela ne me coûte pas grand chose. Ne te fais pas prier.


Quelques pièces suffiront à offrir à cet homme un soupçon de confort bien commun pour moi. 
Du temps où je vivais encore au village qui m'a vu naitre, j'agissais de même. Une aide aux travaux des paysans, quelques courses pour les anciens, un coup de main ci et là. Une façon comme une autre de me sentir encore humain, là où chaque meurtre semblait me dévorer une part grandissante de mon âme.
Je reprends place et attends de voir s'il va répondre à mon invitation, ou pas.
Et je le vois me rejoindre avant d'exprimer une certaine réticence, ce qui m'arrache un sourire voilé.

L'odeur de la viande et de la sueur ambiante devrait suffire à m'éviter de m'intoxiquer avec ton odeur naturelle. Et en ce qui concerne une éventuelle dette... Vois cela comme un geste altruiste. Cela m'évitera peut-être de rôtir en enfers. 

Suis-je sérieux ou est-ce une plaisanterie ? Difficile à dire, vu mon expression posée.
Mais je tiens à le mettre à l'aise, quand à ma générosité. 

Plus sérieusement, j'ai été pauvre moi aussi. Et j'aurais bien aimé qu'on m'offre un repas digne de ce nom, quand mon estomac criait famine. 

Rien n'était pire que la faim et le froid. J'étais bien placé pour le savoir. 
Je fis donc signe au tavernier qui vint déposer une assiette débordant de viande baignée dans du jus appétissant, ainsi qu'une miche de pain sur notre table. Visiblement avec réticence, face à mon compagnon d'infortune.

Je m'appelle Kilian. Et toi, quel est ton nom ? Tu sembles venir de loin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-bleu0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-bleu  (0/0)
CP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-rouge0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-rouge  (0/0)
CC:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-jaune0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début mai 553] Sur les traces d'une légende   [Début mai 553] Sur les traces d'une légende EmptyDim 17 Oct - 15:20
Visiblement mon interlocuteur a des choses à se faire pardonner. Auprès de Dieu ou de sa conscience, ça ne me regarde pas, mais si je peux être l'instrument d'une rédemption... en fait l'idée est plutôt agréable. Ça me change de ces années de débrouille à courir le vaste monde pour tenter d'échapper à des démons qui n'existaient que dans ma tête. Bon, maintenant il y a autre chose dans ma tête, mais je préfère mettre l'accent sur le côté qui change. En bien.

Je finis donc par m'asseoir et affiche un rire gêné à sa remarque. L'intoxiquer avec mon odeur, hein ? C'est rude. Pas faux, mais rude. Et puis je me permets de bien le prendre, car avec ce qu'il me permet de garder, le bain sera largement dans mes moyens.

"Dans ce cas, je vous remercie et je vous souhaite un bon appétit !"

Et sans me faire prier j'entame à belle dent le plat qui excitait ma faim tout à l'heure. C'est une cuisine simple, grasse, idéale pour recharger mes batteries. Vient alors la question à laquelle je m'attendais tôt ou tard. La bouche pleine, je fais signe à mon interlocuteur que je répondrai après avoir fini de mâcher. Le Jij a voulu être prudent jusque-là, je ne vais pas tout jeter à l'eau. J'ai une idée sublime qui me vient, et je suis sûr que ça lui ferait plaisir qu'on dise qu'il a dîné avec une personne distinguée et charitable.

"Venceslas. Je suis quelqu'un d'assez nomade, oui. Je serais venu tôt ou tard à Constantinople je pense, étant donnée la réputation de cette ville et de ceux qui la gouvernent. C'est bon de voir du pays de temps en temps !"

Je me rends compte à quel point j'avais faim en rognant les os et en reprenant un peu de tout dans plats à ma portée. J'essaie de ne pas aller trop vite non plus, de ne pas être grossier, et cet homme a l'air de compagnie assez agréable, même si le paquet qu'il transportait tout à l'heure m'intrigue. Toutefois, je n'en fais pas mention et n'y jette même pas un regard. Je suis là pour une raison bien précise, alors j'en profite.

"Vous par contre, si vous me permettez, vous me semblez plutôt sédentaire. Et important ici. Ce garde a dû perdre au moins trois litres de sang depuis le visage en vous voyant arriver. Est-ce que... vous faites partie des dirigeants de ce pays ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
KilianKilianArmure :
Armure d'or du Verseau

Statistiques
HP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-bleu220/220[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-bleu  (220/220)
CP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-rouge180/180[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-rouge  (180/180)
CC:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-jaune285/285[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-jaune  (285/285)
Message Re: [Début mai 553] Sur les traces d'une légende   [Début mai 553] Sur les traces d'une légende EmptyJeu 21 Oct - 22:56
Voyageurs
 

 

 




Une fois sa gêne passée, mon invité improvisé se hâta de dévorer le plat posé devant lui.
Et je le laissais savourer, tout en observant les alentours, en toute quiétude. La soirée était belle et paisible.
Je le laisse se nourrir, sans le presser par une curiosité mal placée. Et cela semble l'arranger.
Et une fois son plat avalé, voilà qui me dévoile son prénom d'origine de l'est. Un barbare ? Cela ne m'étonnerait pas vu son port et sa pauvreté visible. 
Pour autant, je note qu'il se dévoile peu. Ni origine, ni foyer. Ni but. Et cela me mets la puce à l'oreille. Cet homme aurait-il quelque chose à cacher ou est-il seulement prudent ? Il est encore trop tôt pour le dire.

Les voyages forment les âmes et les cœurs. Tu dois rencontrer toute sorte de peuple, de paysages... Même si le nomadisme est souvent synonyme de vie rude et incertaine. Tu as du mérite. Tu arpentes les terres par choix ?

Ou par nécessité ? Cet homme a piqué ma curiosité. 
Et je note qu'il réoriente la conversation sur moi, sans rien me dévoiler réellement de lui. Autant jouer le jeu. Un sourire modeste se dessine donc sur mes traits.

Nullement. Je ne suis qu'un humble érudit, qui a ses entrées à la cour. Et je voyage moi même régulièrement en quête de tel ou tel ouvrage. Je suis un passionné de civilisations anciennes. 

Mythologiques même.
Ma main s'avance sur mon menton, et mon air se fait plus amical que jamais. 

Je pensais reprendre ma route d'ici quelques jours, mais j'ai entendu quelques rumeurs sur des troubles venus de l'Est. As-tu entendu parlé durant ton périple ? Je ne voudrais pas courir le risque de me faire égorger par la première armée ou tribu venue, en arpentant les terres hors de l'Empire.

Rien ne vaut le peuple et les nomades pour faire venir les ragots et échos de l'extérieur. Or, toute information serait la bienvenue. Surtout si elle appuie les bribes qui me sont déjà parvenues.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AelinorAelinorArmure :
Cuirasse du Jij

Statistiques
HP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-bleu0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-bleu  (0/0)
CP:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-rouge0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-rouge  (0/0)
CC:
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende G-jaune0/0[Début mai 553] Sur les traces d'une légende V-jaune  (0/0)
Message Re: [Début mai 553] Sur les traces d'une légende   [Début mai 553] Sur les traces d'une légende EmptySam 23 Oct - 9:35
Je m'arrête assez soudainement, la bouche ouverte, prêt à croquer dans un nouveau morceau. Je m'en rends compte après-coup, mais je vais devoir répondre si je ne veux pas attirer l'attention plus encore sur moi. Seulement, je ne peux pas simplement dire de but en blanc ce que je cherche. Il me prendrait pour un fou et je finirai au cachot, pour sûr. Avec l'air renfrogné de celui qui n'aime pas vraiment qu'on se mêle de ses affaires, je repose un instant mes couverts et le regarde franchement dans les yeux.

"Non, loin de là. Je le fais pour aider un ami."

Et à mon air sombre, on pourrait se dire que cet ami est dans une mauvaise passe. Ce qui est assez vrai quand j'y pense, sauf qu'elle est permanente, cette passe. Puis je l'entends en dévoiler un peu à son tour. Un érudit passionné de civilisations anciennes. COMME PAR HASARD me crie ma conscience. J'ai appris depuis le temps que les Éveillés sont les pions des dieux et ce hasard attise toute ma méfiance. Je vois mal Arès m'aider dans mon entreprise, et surtout pas d'une manière aussi subtile. Alors qui que soit cet homme, Dormeur ou soldat ennemi, il va falloir que je fasse bien attention à ce que je raconte. Pour autant je ne peux pas l'envoyer sur les roses. Il m'a aidé et il essaie d'être agréable. Et ce serait encore plus suspect de ma part de partir comme un voleur maintenant.

"Qu'est-ce que vous entendez par "civilisations anciennes" ? La vieille Égypte du temps des pharaons ? On raconte qu'elle s'est laissée soumettre par Rome, Cléopâtre baisant avec César puis je ne sais plus quel empereur supposé être son héritier... avant de se suicider pour faire croire qu'elle avait encore une once de dignité. Le cul dirige le monde."

Je m'arrête avant d'inclure Justinien dans des propos qui dépassent largement ma pensée. Il ne faudrait pas qu'on me jette hors de la cité alors que je viens tout juste d'y arriver. Mais il ne peut pas nier que l'histoire entre la botte et le grenier de la Mare Nostrum aurait pu quand même finir autrement s'il n'y avait pas eu des considérations reptiliennes au milieu.

"De l'Est ? Les Persans ? Ils sont pas censés être incorporés dans l'Empire depuis le temps ? Si j'étais eux, c'est vous que je craindrais. Enfin pas vous personnellement, mais les Byzantins. Bien sûr j'imagine que faire partie de l'empire le plus puissant du monde vous attire des jalousies... et des ennemis. Donc le plus sûr serait de rester dans les terres protégées par vos compatriotes, tout simplement. Vous allez où exactement ? Plus loin que la Perse ? Je n'ai jamais mis les pieds là-bas mais j'ai entendu dire que les marchands qui en viennent sont jaunes comme des citrons, et les yeux si plats qu'ils ont tout le temps l'air fermés. A cause du soleil qui brille plus fort, quelque chose comme ça."

Et pour le coup je ne mens pas. La seule chose que je sais sur l'Est lointain, c'est l'existence de la route de la Soie. Qui l'emprunte et de quoi ils ont l'air, c'est une autre paire de manches. Mais j'imagine que le jour où il n'y aura plus de soie, c'est que les marchands de là-bas auront été attaqués, et il faudra donc éviter de s'y rendre sans une armée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2344-aelinor-legionnaire-du-jij#25
 
[Début mai 553] Sur les traces d'une légende
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Constantinople-
Sauter vers: