Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptyVen 22 Oct - 20:19
Mediasch est la citadelle la plus excentrée de la première ligne défensive. L'alerte communiquant l'attaque des Berserkers est arrivée tardivement et l'évacuation des civils se trouve sens dessus dessous, générant un désordre pouvant affecter le bon déroulement de la défense de Mediasch qui accueille les réfugiés de Klausenburg, Bistrii et Chaasburg. L'assaut du Pontifex n'aide en rien le bon déroulé de l'opération et nécessite l'intervention d'un éveillé côté Saint pour remettre de l'ordre dans tout ça.

Dana a été affectée à cette mission. Plusieurs personnalités notables de l'empire se trouvent parmi les personnes à protéger. Des diplomates, des marchands, des politiques, etc. La panique sévit ça et là au rythme des événements qui accompagnent les batailles. Il faudra commencer par rétablir le calme et ce ne sera pas une mince affaire. Ensuite, considérer qu'une partie de la citadelle est en proie à de violentes attaques et que d'autres pourraient être embusquées à certains endroits. Trouver un itinéraire de fuite sera tendu dans cette situation. Il faut également considérer qu'une fois sorti de la Citadelle, les civils seront les plus vulnérables dans une forêt où la visibilité n'a pas lieu d'être. C'est également un atout car ce qui vaut pour les fuyards vaut également pour les poursuivants.

Pour remplir son rôle, plusieurs soldats de l'empire ont été affectés au commandement de Dana, ainsi que quelques mercenaires germains qui feront de bons guides pour l'aider dans sa mission. Malgré tout, il faudra tout de même se méfier car c'est dans les contextes de crise que l'inattendu se produit et rien n'est plus imprévisible qu'un mercenaire dont l'allégeance ne tient qu'à la promesse de profits juteux.

De l'autre côté, Velizara a accompagné Zvezdan dans l'attaque. Des renseignements ont au préalable été menés sur l'ensemble des citadelles ainsi que des environs, de quoi donner une bonne vision de comment sont organisés les quartiers de Mediasch. C'est sans compter la mission précédant cette bataille qui s'est soldée par un accord avec le seigneur de Mediasch. En effet, la majorité des dormeurs sur place sont du côté des Berserkers et cet atout peut être décisif pour la nouvelle mission qui lui sera donnée, soit : empêcher l'évacuation des civils et soldats ennemis pour ruiner tout espoir de réorganisation des défenses.

Pour se faire, plusieurs soldats lui ont été confiés, dont la plupart disposent de solides compétences dans la traque et l'embuscade. C'est sans compter qu'ils connaissent parfaitement le terrain et constituent à cette fin un solide avantage. Seulement, il faudra composer avec le cadre difficile de la citadelle qui peut générer son lot d'obstacles, là où des unités attachées à l'empire auront au contraire davantage de facilités à passer d'un point à l'autre. Il reste en tout cas la possibilité de convenir avec le Pontifex d'une stratégie qui lui permette d'atteindre ses objectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VelizaraVelizaraArmure :
Baba Yaga

Statistiques
HP:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-bleu1500/1500Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-bleu  (1500/1500)
CP:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-rouge1350/1350Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-jaune1500/1500Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptySam 23 Oct - 21:26


Mediasch : Velizara & Dana - Le sentier sanglant
Un hochement de tête, un accord donné.

Compte sur moi.

C’est la réponse tacite entre le Berserker et son Pontifex. Sans l’attendre lui-même, le Centurion de la Baba Yaga se retourne vers les hommes qui lui ont été confiés pour prendre d’assaut la citadelle mais d’une façon bien plus détournée. Comme lui, des enfants des ombres aptes à cacher leur présence pour mieux frapper quand l’ennemi s’y attend le moins. Tous des tueurs. Un geste du bras, il donne l’ordre de partir, et se dirigent sur un autre chemin que l'armée principale dirigée par Zvezdan.

« Que quelque uns gardent cette entrée si jamais les fuyards tentent de passer par là. N’oubliez pas tous, surveillez que les messagers ne partent pas de cette citadelle. Hors de question de leur laisser une chance de faire venir du renfort. Pour les civils et partisans de l’empire, tuez-les. Pas de prisonniers. »

Pas besoin de s’embêter avec des survivants inutiles. Ils seraient les victimes de la guerre comme tant d’autres. Des hommes se détachent du groupe pour préparer les protections et une possible embuscade. Continuant, Velizara pénètre avec le reste des hommes. Non loin à l’extérieur, la cime des arbres forme comme une barrière menaçante. Jusqu’ici, elle n’a pourtant jamais été l’ennemie des Berserkers. Au-delà des murailles, le chaos résonne entre les pierres et brûle l’air d’une lourde odeur de fumée et de sang. La bataille n’a pas attendu oui, mais elle redouble lorsque les cris s’intensifient à l'arrivée du Pontifex. Il ne sait pas comment Zvezdan a choisi de faire son entrée, mais plus ils avancent, plus la débandade semble certaine. Et quand la peur sonne dans le cœur des hommes, ils paniquent assurément et font des erreurs. Sous la capuche de sa cuirasse, il n’y a que deux perles bleus glaciales qui observent, et une voix froide et ferme qui parle au-dessus de la cohue à une autre partie de ses hommes.

« Vous, rejoignez la bataille intérieure et soutenez les hommes de Luderik. Dispersez-vous et trouvez où ils se cachent. Vérifiez les points stratégiques et rejoignez Luderik, le cœur de la citadelle ne doit pas faiblir. » Des éveillés parmi eux sentiraient si le cosmos du Centurion les appellerait pour le rejoindre si nécessaire. Mais sans perdre de temps, les quelques soldats désignés s’enfoncent dans la bataille pour soutenir ceux qui soutiennent le seigneur de la citadelle. Il n’y a pas de pitié dans leurs regards, ni dans les gestes affirmés de leurs lames. De son côté, Velizara compte bien repérer les poches désespérées civils et autres soldats tentant de se rassembler pour de vaines attaques, ou une fuite inutile. Laissant son cosmos glisser, ses perceptions s’étendre, son regard parcours ce qu’il voit de la citadelle, repérant les deux éclats puissants de cosmos non loin. Zvezdan et ce qui doit être son opposant.

Quelques hommes sont encore avec lui quand il se déplace enfin vers les quartiers de la citadelle. Les quartiers plutôt réservés aux civils que ceux des soldats, conquis à majorité ou presque par les hommes de Luderik. En somme, vers ces lieux curieusement moins touchés par la bataille. Et si en chemin, quelques têtes sont coupées, ça ne fait même pas plus que ça lever le cosmos de la Baba Yaga. Au pire, marquer sa cuirasse blanchie d’une chaude couverture de sang fraichement répandue.


Velizara parle au masculin et en #c6d9f0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2133-velizara-centurion-d
DanaDanaArmure :
Coupe
Message Re: Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptyDim 24 Oct - 9:36
Passée la désorientation initiale d'une nouvelle téléportation, la druidesse ne s'était pas faite prier. Silas était parti en avant, plongeant au cœur de l'armée ennemie comme le porte-étendard d'Athéna. Cela laissait à sa petite troupe le temps d'entrer de façon plus détournée pour s'occuper de ceux qui voulaient simplement survivre, protégés par l’Égide.

Une quinzaine d'hommes sous son commandement, certains fiables, prêts à se sacrifier au nom du Sanctuaire, d'autres motivés par ce qu'ils pourraient retirer de cette guerre. La jeune femme ferait donc en sorte d'appairer systématiquement les premiers avec les seconds pour minimiser autant que possible les défections et garantir la continuité de l'information dans leurs manœuvres.

Avant même de passer la herse qui servirait leur retraite dans le sens inverse, elle se tourna vers les regards sceptiques d'être commandés par une femme, trop jeune, doublée d'une aveugle. Et elle leur tendit à chacun une petite bourse de cuir bien fermée ainsi qu'une fiole facilement transportable.

"Gardez ceci précieusement. La bourse contient un mélange odorant pour repousser les prédateurs dès que nous serons sortis. Vous aurez juste à délier le cordon une fois hors de portée des murs. La fiole est une potion artisanale capable de redonner brièvement à un blessé la force de se déplacer malgré d'importantes blessures. Attention, elle ne soigne pas, elle masque juste la douleur. Vous devrez profiter du temps gagné pour amener ceux qui en bénéficieront à l'abri."

Certaines postures se détendirent. Un peu de prévoyance augurait autre chose qu'un suicide pur et simple.

"Vous deux, prenez chacun un cheval et galopez en tous sens jusqu'à ce que nous ressortions avec les premiers réfugiés : si des traqueurs parviennent à nous suivre, je veux qu'ils aient des dizaines de pistes fraîches à suivre."

Déjà les premiers fracas résonnaient à l'autre bout de la citadelle, signe qu'il fallait se hâter. Les deux cavaliers désignés montèrent en selle et commencèrent leur ouvrage pendant que le gros du peloton investissait la partie encore byzantine des lieux. Dana étendit sans attendre le champ de ses perceptions : aucun être vivant ne se déroberait à son acuité supérieure, ce qui en faisait le parfait radar à survivants. En quelques ordres clairs et précis, elle forma trois groupes.
Le premier, dont elle faisait partie, fouillerait en vitesse le donjon et les annexes civiles pour aller chercher les seigneurs qui auraient eu la mauvaise idée de croire qu'ils étaient en sécurité entre ces murs. Le deuxième, le plus petit, s'occuperait de sceller chevaux, ânes et toute monture capable de transporter quelqu'un à vive allure. Les animaux plus lents ou trop petits seraient autant que possible parqués dans une charrette, mais relâchés et laissés en pâture aux monstres de la forêt si besoin. Vivre et évacuer ou mourir et brûler, avait dit le Pope. Le dernier groupe récupèrerait les survivants passant par la cour ou les parties trop exposées, en les guidant d'abord vers les zones abritées moins susceptibles de laisser passer une flèche perdue ou des débris d'explosion.
Tous se retrouveraient dès leur tâche accomplie en direction de la fameuse herse qu'ils avaient empruntée à l'aller, que deux gardes locaux maintenaient pour le moment ouverte.

"Au fait, si vous trouvez des coffres, des bourses, ou n'importe quoi qui a de la valeur, vous avez autorisation de l'emporter, tant que vous restez discrets et capables de vous déplacer sans encombre. Les nobles gens à qui cela appartient vous remercieront, quand ils seront en sécurité. Allez, exécution !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2746-dana-la-coupe
VelizaraVelizaraArmure :
Baba Yaga

Statistiques
HP:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-bleu1500/1500Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-bleu  (1500/1500)
CP:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-rouge1350/1350Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-jaune1500/1500Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptyMar 26 Oct - 2:44


Mediasch : Velizara & Dana - Le sentier sanglant
Ils ne sont vraiment pas loin de la grande annexe civile laissée curieusement calme dans la citadelle. Discrètement, un de ses traqueurs c’était approché pour observer depuis les ouvertures s’il voyait quelque chose, et s’était même légèrement infiltré quelques minutes avant de revenir.

« Ils sont là Centurion, j’en ai vu quelques-uns, dont un de leur noble ou je sais pas quoi d’important je pense.
-Bon. Ils feront un appât de choix. »

Les garder en vie pour l’instant ne voulait pas dire ne rien faire pour s’assurer qu’ils ne seraient ni un obstacle, ni un souci pour eux. Et plutôt qu’ils en soient un pour leurs sauveurs. En s’infiltrant, l’homme avait pu verser un petit poison dans leurs eaux. Un cadeau du cardinal de la Pestilence prévu depuis des semaines et qui ne tuerait pas ses victimes. Elles seraient cependant un gros poids dans peu de temps.

Bien, un premier appât donc.

Le relatif calme qui règne dans les parties non envahies par les combats de la citadelle n’est qu’un prélude à de plus sombres combats. Velizara ne doute pas que les renforts venus pour sauver les misérables civiles et gardes affiliés à l’empire ne tarderont pas. Il songe à quelques solutions pour les contrer ou au mieux les retarder pour leur tomber dessus. Quelques rues avant les quartiers citadins semblent éveiller une idée, et peu à peu, la carte de la citadelle et de ses quartiers lui revient assez clairement : ils pourraient peut-être forcer les survivants ou leurs sauveurs à passer par des chemins qu’ils auraient désignés… Il se retourne vers les hommes qu’il lui reste, observant un instant l’environnement.

« Trouvez de quoi faire des barricades, meubles, tonneaux, débris. Bloquons cette route pour les forcer vers les autres petites. Détournons les si on le peut. »

Cela prend quelques minutes à rassembler, mais la force de certains éveillés et la sienne parviennent à former un relativement bon barrage. Ils n’auront sans doute pas le temps de faire plus à cet endroit pour le moment, mais un de ses hommes approches avec relativement grand contenant.

« De l’huile, qu’ils utilisent pour les feux et lumières Centurion. » Il y a un léger sourire mauvais qui se dessine chez le soldat, que ne renvoie certes pas Velizara mais il comprend sans mal.
« Aspergez en une partie sur la barricade. On l’enflammera s’ils essaient de passer. Gardez-en pour les autres embuscades. Ensuite, vous irez vous placer sur les rues latérales. Je veux plusieurs groupes, un ici, et deux pour les deux autres embranchements. Cachez vous et attendez le moment. » Suivant ses propres directive, la Baba Yaga se mêle au premier groupe, cachant son cosmos comme s’il n’était rien, et se cachant en attendant de voir, arc à la main.

Voyons si les appâts seraient suffisants, ou s’ils devraient mourir plus rapidement en l’absence de quelques sauveurs.


Velizara parle au masculin et en #c6d9f0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2133-velizara-centurion-d
DanaDanaArmure :
Coupe
Message Re: Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptyMer 27 Oct - 22:32
Le premier groupe investissait le quartier de la noblesse avec une synchronicité parfaite, comme s'ils avaient fait cela toute leur vie. En un sens c'était le cas : les prétoriens protégeaient l'Empire et ses citoyens depuis l'adolescence, les mercenaires pillaient de même. Ainsi les premiers trouvèrent servantes, cuisiniers et femme de ménage grossièrement cachés sous une table, les en extirpèrent fermement mais avec bienveillance, tandis que les Germains exploraient les pièces annexes pour trouver, si pas de civils cachés, les petits trésors à dévaliser. De son côté Dana repéra grâce à son ouïe d'aveugle les sanglots d'une petite fille terrée dans un placard, et son frère derrière le rideau. Ils furent tous dirigés vers une sortie sécurisée en direction du groupe des montures, puis la druidesse et les soldats écumèrent la bâtisse suivante, et ainsi de suite jusqu'au dernier luxueux grenier où un homme dodu entassait ses possessions dans un sac trop lourd et trop large pour lui.

"Ha-Halte ! Ne me tuez pas ! Vous savez qui je suis ?!
-Si vous refusez de nous suivre, un homme mort. Allégez vos paquetages et venez. Maintenant !"

Voyant certains locaux sourire et commencer à prendre ses possessions sous son nez, l'homme ouvrit la bouche pour répondre. Puis il aperçut les larges épées des Byzantins et les couteaux non moins impressionnants pendant aux ceintures. Une juste rétribution pour leur protection... ?

En une quinzaine de minutes, la zone fut vidée de ses derniers occupants, et une troupe de moyenne importance se retrouva à passer en catimini sous les fenêtres, tous rangs confondus, en direction des écuries. Les Germains signalaient habilement les angles à surveiller, les portes susceptibles d'être embusquées, tandis que les prétoriens fermaient la marche et défendaient les flancs, sur leurs gardes.

Dans cette imposante mêlée, avec en arrière-plan les bruits d'explosions dus aux cosmos, les fracas des lames, des projectiles de siège s'écrasant sur les murailles, Dana peinait à examiner les environs avec la même aisance que d'ordinaire. Des Éveillés il y en avait, un peu partout en vérité. Les armées plus ou moins formées formaient dans l'obscurité de ses yeux comme une voûte céleste constellée de taches aléatoires, plus ou moins brillantes, plus ou moins proches, mélangées, mouvantes. Difficile de guetter les réelles menaces pour les hommes sous ses ordres et les gens qu'elle devait protéger.

De l'autre côté de la basse-cour de la citadelle, le troisième groupe longeait la muraille, passant d'échoppe en habitations, vérifiant les issues annexes, certaines déjà sabotées. Ils arrivèrent bientôt en vue d'une sorte de barrage de fortune, visiblement monté à la va-vite par des mains puissantes et pressées. Les prétoriens engagèrent leur bouclier face à eux et se tinrent prêts à dégainer leurs épées, car des civils n'auraient sans doute pas pris le temps de monter un tel obstacle au mépris de leur fuite. Tout du moins, pas les civils du côté de Constantinople.

Dans le plus grand silence, les mercenaires firent comprendre par signes qu'il y avait un grand bâtiment encore occupé plus loin, et que le barrage pourrait être un parfait lieu d'escarmouche. Et puis on vit tout à coup, par l'entrebâillement de la porte au bout de la rue, la tête d'une femme portant son bébé dans ses bras, prête à courir sous l'effet de la peur et du désespoir en plein terrain découvert.

Toujours à couvert, l'un des Germains utilisa un petit couteau pour attirer son attention en reflétant la lumière de la lune sur son visage. Mais aucun des soldats ne s'engagerait pour le moment dans le goulot d'étranglement. Tragiquement, elle allait leur servir de test. Si elle contournait l'obstacle sans encombre, ils pourraient tenter une manœuvre pour inspecter la bâtisse. Si le moindre doute subsistait, ils ne bougeraient pas, et elle mourrait sûrement.


Dernière édition par Dana le Lun 1 Nov - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2746-dana-la-coupe
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptySam 30 Oct - 0:50
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] 6lme

Dans un premier temps, une rapide description de la Citadelle pour remettre les choses dans leur contexte. À noter : l'image ci-dessus n'est pas une représentation à 100% fidèle des lieux : elle sert avant tout de support visuel pour vous permettre de voir la disposition globale de l'endroit, sa logique, ses accès et différents lieux importants. IRP, voyez quelque chose de similaire, quoiqu'un peut plus grand. Considérez aussi qu'après une quarantaine de mètres de clairière autour de la Citadelle, une épaisse forêt entoure la fortification.

Marquée par les reliefs de Transylvanie, la Citadelle de de Mediasch est la plus peuplée des quatre fortifications qui entourent le Dédale : en effet, la Citadelle est pensée pour reçevoir les réfugiés des trois autres citadelles voisines en cas d'attaque généralisée du dispositif de défenses. De fait, Mediasch voit plus de commerce et de vie civile que ses voisines, et accuse d'une superficie supérieure en conséquence.

Construite en strates et pensée pour exploiter le terrain favorable de la région, Mediasch est séparée en plusieurs zones distinctes, clairement délimitées par les palissades et fossés défensifs qui entourent l'ensemble de la structure. Rapide tour d'horizon :

  • Première strate – Agriculture & Artisanat : C'est par cette strate que traverse la route principale vers le cœur de Mediasch, et c'est aussi ici que les artisants et fermiers se rassemblent. Une poignée de commerces longent la route vers la strate supérieure, tandis que l'endroit lui-même sert de lieu de vie et travail à une partie de la population de la Citadelle. On recense deux entrées annexe à cette strate, conçues entre autre pour laisser passer la marchandise sans encombrer la route principale. À cet étage, les combats existent, mais sont diffus. À toute fin utile, c'est aussi ici que les écuries principales de Mediasch sont situées.

  • Strate supérieure – Quartiers civils : Une partie des travailleurs de la première strate vivent ici, eux et tout le reste des civils de Mediasch. Les habitations prés de l'entrée tendant à être celles des modestes, tandis que celles plus proches du quartier militaire sont souvent celles des petits dignitaires plus ou moins importants de Mediasch. Deux entrées annexe permettent de donner directement sur cette strate sans passer par la première : la citadelle étant premier refuge des trois autres en cas d'attaque, l'accès au quartier a été facilité par ces entrées supplémentaires. Auberge, place du marché et échoppes se rassembent ici, là où le gros de la vie sociale de Mediasch se joue. On recense une entrée annexe à cette strate : un passage de garde prés de la porte ouest. Ici, les combats sont un peu plus soutenus prés de l'entrée, et encore calmes du côté des habitations nobles. Et pour cause : la porte vers la strate supérieure a été défoncée, et c'est ici que le gros de l'action se joue...

  • Dernière strate – Quartier militaire & Donjon : C'est depuis la position privilégiée offerte par cette colline que le Seigneur de Mediasch et ses troupes veillent sur les alentours. Ou tout du moins est-ce le cas en temps normal. Au moment de l'attaque, les lieux tiennent plus d'un champ de bataille que quoique ce soit d'autre. C'est aussi ici que les hauts dignitaires et nobles plus influents vivent. Fortifications, tours d'archers et casernes constituent le gros de l'endroit, occupé au milieu par une large cour intérieure. En montant plus haut encore sur le sommet de la colline, le Donjon trône, lieu de vie, d'administration et de protection du Seigneur. Les combats les plus intenses se concentrent ici pour le moment. C'est ici que Silas et Zvezdan s'affrontent.


Partout dans la Citadelle, vous pouvez considérer que les affrontements vont en faveur des forces Berserkers et leurs alliés fidèles au Seigneur traître : le retournement de veste imprévu de Luderik a largement inveré la vapeur à peine la bataille commencée. Les germains pro-Empire et les renforts sont en infériorité numérique et doivent gérer une situation de crise qui force la prudence. Néanmoins, leur discipline leur permet pour le moment de garder la tête sur les épaules, en tout cas à échelle globale.

Sur la représentation graphique ci-dessus, quelques points à retenir :

  • Traits rouges – Routes vers la Citadelle.
  • Rectangles rouges – Entrées annexes.
  • Cercle rouge du quartier civil – barricade de Velizara


Mention utile : tel qu'il est exposé dans le post de mise en contexte du Journal de bord ICI, la construction hâtive des Citadelle les laisse avec plusieurs failles défensives plus ou moins évidentes à l'œil averti. Ces détails ne sont pas notés sur la légende, car contrairement aux routes et entrées annexes, ils ne sont pas visibles au premier coup d'oeil. Restez vigilants !

Au vu de vos derniers posts, je considère que vous êtes proches de ladite barricade, qui bloque donc l'accès vers la porte Est. Pour le moment, vous pouvez enchaîner sur votre prochain tour en respectant les règles suivants pour le reste du rp :

  • attachez vous à des descriptions qui ne renseigneront pas votre adversaire sur vos intentions (le factuel observable doit être lisible, mais la marge d'interprétation appartiendra à celui qui vous lira) ;
  • les intentions de chaque manœuvre devront être envoyées par MP au MJ arbitrant le sujet (ici, Zvezdan) ;
  • des dés vous seront demandés (attaquants comme défenseurs) suivant les actions prises, avec un seuil de réussite variant suivant la difficulté de l'action entreprise ;
  • chaque choix entraînera une faille dans votre stratégie et c'est la justesse des déductions du stratège adverse qui décideront de son impact dans la bataille (moyennant des lancers de dés à SR variables pour trancher les réussites / échecs => le MJ seul en connaîtra la valeur et départagera les deux participants sur l'exécution des différentes opérations par une intervention via post Conteur à chaque tour) ;
  • a contrario, la qualité du choix initial pourra permettre d'imposer son rythme ;
  • des jets de gestion d'imprévus pourront vous être demandés si vous négligez trop vos précautions (qui pourront être développées par MP si nécessaire).


Enfin, soyez fairplay et ne cherchez pas la victoire à tout prix d'un point de vue HRP. Jouez vos personnages et prenez les décisions logiques de leur point de vue. La renommée d'event ne sera pas forcément attribuée au victorieux, mais à celui qui se sera le plus illustré par le RP. Vous savez ce qu'on dit : à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VelizaraVelizaraArmure :
Baba Yaga

Statistiques
HP:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-bleu1500/1500Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-bleu  (1500/1500)
CP:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-rouge1350/1350Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-jaune1500/1500Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptyDim 31 Oct - 23:40


Mediasch : Velizara & Dana - Le sentier sanglant
Le couvert de la nuit porte un certain avantage à la discrétion. Bien sûr, les lumières des torches permettant aux combats de se dérouler un peu plus hauts vers le quartier militaire, ainsi que la lumière de la lune restaient un moyen pour voir et se faire voir, mais ne suffisaient certainement pas à ceux qui savaient parfaitement se cacher dans les ombres tels les chasseurs. L’embuscade est prête, et caché au sol avec certains de ses hommes, Velizara avait fait également signe à d’autres pour se positionner en un point plus stratégique, gardant une bonne vue mais ayant pour ordre de ne surtout pas se faire remarquer. Le regard des adversaires devait se faire sur cette barricade et ce potentiel piège à venir. Bien sûr, ils peuvent ne pas y tomber dedans, c’est une possibilité, et il est vrai que l’endroit ressemble au parfait lieu d’une embuscade. Mais au moins, ce chemin vers la sortie Est est relativement bloquée.

Il y a un signe dans la nuit, un léger bruit qui pourrait s’apparenter à celui d’un animal, mais c’est un message que Velizara reconnait. Très lentement, gardant sa position mais seulement pour jeter un regard discret, il voit ce qu’on a voulu lui désigner. Une femme qui s’avance, transit de peur sans doute mais tentant de traverser la rue avant le barrage. Qu’est-ce qui l’avait poussée dans une action aussi insensée ? Avait-elle vu quelque chose pour la pousser à sortir alors que les rues regorgent un peu plus loin de combat et que des corps morts s’égouttent sur le sol dans les environs ? Un acte désespéré sans aucun doute, mais Velizara fait signe de ne pas s’en occuper mais de rester sur leurs gardes. Ce genre de civil n’a aucune utilité pour leurs ennemis, et n’est au contraire qu’un poids pour une fuite prochaine. Encore plus avec un bébé dans les bras. Mais de sa position, peut-être avait-elle aperçu quelque chose qui lui semblait être un espoir. Dans l’angle mort de la rue, la Baba Yaga fait signe à ses hommes d’observer, tentant de savoir s’ils voyaient autre chose qu’une civile paumée, et dans ce cas agir en conséquence, prendre position. Au fond, il y a presque un frisson de début d’affrontement qui grimpe dans la nuque du Berserker. Un sentiment qui lui manque un peu, qui n’avait pu être nourrit par les quelques vies arrachées par ses mains sur le chemin de cette mission.

Devant eux, un peu avant le barrage, le bâtiment où d’autres civiles plus importants se cachaient n’avait pas non plus changé, restant l’appât pour les sauveurs. Eux aussi, à leur manière, c’était sans doute barricadés dans l’espoir de recevoir des secours, mais bientôt le poison dans leur eau ferait l’effet, les rendant aussi inutiles à bouger qu’à fuir.


Velizara parle au masculin et en #c6d9f0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2133-velizara-centurion-d
DanaDanaArmure :
Coupe
Message Re: Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptyLun 1 Nov - 11:43
On entendait plus ou moins loin le fracas régulier des lames, des cris, le crépitement des torches, les flammes qui prenaient dans certains bâtiments. On pouvait voir, comme deux bannières se disputant le vent, les auras des Gémeaux et du Pontifex se mêler et se séparer là-haut, sur les plus hauts remparts. Quand l'une des deux oriflammes s'éteindrait, la citadelle serait prise. Il fallait donc agir vite, avant.

La première vague de civils récupérée, Dana laissa les préparatifs se poursuivre et reforma ses groupes. Il était temps de passer à l'étape suivante d'un plan qui semblait pour le moment fonctionner.

Sur le mur séparant les quartiers agricole et civil, une ligne de soldats prit position. Les Berserkers n'avaient pas encore attaqué en masse cette partie de la citadelle, et avec les troupes qui se plaçaient là, ils freineraient encore davantage. De quoi former une frontière miniature au sein de la citadelle elle-même. Les torchères s'agitaient près des tabards comme pour narguer les imprudents qui auraient l'audace de se présenter plus près. L'odeur d'huile portée par le vent dénonçait les structures prêtes à prendre feu, menace supplémentaire pour les assaillants comme pour les défenseurs.

Soudain, certains foyers se mirent à crépiter anormalement. Les flammes dansaient, comme possédées par quelque chose, et du rouge familier, rassurant, elles se tordirent en gerbes vertes étranges. Similaires à cette arme précieusement gardées secrète par l'Empire. De quoi donner à réfléchir avant de passer à l'offensive.

En contrebas, un peu plus loin, la femme au bébé avait un instant cessé sa progression pour écouter, pour espérer. La sortie Est bloquée, elle se tourna vers la nouvelle option qu'on venait de lui désigner. Se faisant petite comme une souris, elle pressa alors le pas vers le sud, sans se retourner. La peur à son ventre la poussait comme un élan salvateur.

Le groupe de soldats et de Germains la regardait progresser, puis remarquèrent entre deux volets ouverts les autres civils, dans le bâtiment piégé. Celui-là serait plus compliqué à rejoindre, et il faudrait progresser un instant à découvert. Mais s'il y avait des personnages importants...

Lorsque la fuyarde les atteignit, ils se décidèrent. Ils lui indiquèrent la bonne direction puis traversèrent la rue, boucliers levés, en formation de tortue. Une technique qui avait fait ses preuves sous le règne de Rome. S'il fallait charger et écraser les misérables qui s'en prenaient à l'Empire, alors soit. En attendant, ils allaient ouvrir un passage pour ces gens effrayés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2746-dana-la-coupe
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptyMar 9 Nov - 15:49

Dans les rues du quartier civil, la tension est palpable. Là au coin des rues, l'on peut entendre des bruits d'affrontement parfois lointains, parfois pas si lointains que ça. Par endroits, des débuts d'incendies, à d'autres, un calme qui n'a rien de rassurant. à ce climat lourd s'ajoutent quelques manifestations angoissantes : du feu qui tourne au vert, des déplacements étranges dans les petites rues... Pour tout le monde, une appréhension difficilement contenue s'installe.

Au niveau de la barricade improvisée à l'Est, la femme et son enfant s'éloignent et semble suivre un autre chemin. Non loin de cet édifice de fortune, là où des civils sont rassemblés, des cris de panique se font entendre. Des appels à l'aide et des supplications craintives. Un homme sort par la porte de devant, trébuche et rampe dans la rue. Ses habits trahissent une fortune évidente, son faciès laisse penser à un Byzantin plutôt qu'à un slave. Perdu entre peur et indignation, il appelle à l'aide en invoquant son nom... Et pour cause, son nom est celui d'une importante famille de la capitale byzantine.

Plus loin, un groupe de survivants escortés contourne la barricade et emprunte un autre chemin. Pendant un instant, leur progression se fait sans encombre... Jusqu'à ce qu'ils tombent sur un unique guerrier local. Isolé, mais de toute évidence, l'homme a repéré le groupe. Devant la supériorité numérique de l'ennemi, il s'apprête à fuir... Mais non sans approcher la main d'un Cor, prés de sa ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VelizaraVelizaraArmure :
Baba Yaga

Statistiques
HP:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-bleu1500/1500Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-bleu  (1500/1500)
CP:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-rouge1350/1350Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] G-jaune1500/1500Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptyJeu 11 Nov - 21:22


Mediasch : Velizara & Dana - Le sentier sanglant
Dans le bruit des combats qui résonnent plus ou moins à proximité, le calme tendu de la situation se fait tension plus épaisse, plus lourde. Une appréhension qui gagne doucement les soldats slaves, sans pourtant toucher la Baba Yaga lui même. Ce n’est point de l’indifférence, mais il connait bien les jeux de la guerre et des combats. Et au fond de son esprit, quelques brides de souvenirs qui semblent lui remonter.

Une sensation poisseuse. Un jeune homme aux yeux glacés. Un brigand, lame à la main et peau couverte de sang, comme s’il n’avait jamais connu d’autres habits.

Un frisson le traverse, un goût qui lui remonte dans la gorge, entre de la faim et de la bile acide.
Il ne veut pas revenir à ça, mais cela lui revient un peu sans demander. Ces embuscades. Cette attente pour chasser des vies. Ce fléau d’autrefois dans une folle jeunesse, à n’être qu’un pion.

Les échos ne tourbillonnent qu’une seconde, heureusement, permettant au Berserker de ne perdre aucune attention de ce qui se déroule sous ses yeux. Il sait que ses soldats ne sont peut-être pas aussi assuré que lui n’est pas inquiet. Chaque guerre fait son lot de victime après tout, et la mort effraie. Et il l’a repéré, cette muraille au sud où des soldats s’amoncèlent et ne sont pas ceux de Luderik. Le vert des flammes qu’ils utilisent et qui colorent à l’occasion le typique orange n’a rien pour rassurer. Il saurait mieux faire que de s’en approcher.

Puis un messager lui revient pour mieux repartir une fois un nouvel ordre donné. Ceux qui l’entendent dans les murmures du Centurion semblent comme appréhender un peu, mais il ne leur accorde pour le moment pas un regard.

Les cris. C’est ce qui mets enfin les choses en action. Ce qui a été ordonné. Et quel gros lot que voilà qui sort. La femme et son enfant au fond de la rue ont disparus, mais tout devant, comme un bel appât chatoyant, sort un homme qui clame toute son importance à qui voudra bien le sauver.

A cet instant, étrangement, une brume peu à peu commence à se lever. Elle semble monter jusqu’au toit des bâtiments, rendant la silhouette du malheureux flou dans la pénombre. Et derrière lui, de sauter d’abord sur la barricade comme un signal à ses hommes de ne pas s’inquiéter, Velizara se montre. Un étendard de bravoure ou de folie, qui sait ? Seulement que lui ne craint pas la mort et qu’il se plongerait dans la bataille avec les autres. Qu’il donnerait son sang ou verserait celui des autres. Ce que les byzantins pourraient voit de lui dans cette noirceur : seulement deux yeux de glace, deux pupilles cristallines qui semblent briller dans la nuit. Et ces même yeux se mouvant dans l’ombre, de sauter derrière le malheureux noble et l’attraper par derrière, faisant cesser la litanie de ses hurlements par une lame à sa gorge, captant un seul éclat de lune. Un bon bouclier si jamais. Il tremble dans ses bras, dans la poigne forte du Berserker qui ne lâche pas, et qui doucement s’en va à reculer vers la barricade à nouveau, disparaissant peu à peu dans la brume. Une provocation. Un appel : « Venez si vous le pouvez », semblait-il dire. Et si cela ne fonctionnait pas, qu’importait, la vie du noble lui appartenait. Et c’est cela qui comptait.


Velizara parle au masculin et en #c6d9f0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2133-velizara-centurion-d
DanaDanaArmure :
Coupe
Message Re: Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptyVen 12 Nov - 15:51
"Silas ?"

La druidesse se tourna vers le point haut où, un instant avant encore, elle ressentait le cosmos des Gémeaux briller, exploser, et tout détruire. Il avait donc pris le chemin de la mort et de la destruction de la ville, opposé, sans doute, à un adversaire trop puissant -l'autre aura dont l'intensité avait varié de la même manière, mais sans s'éteindre. L'échéance arrivait donc à son terme pour l'opération byzantine de sauvetage. Si celui qui avait tué le Troisième Gardien se dirigeait par ici, ils étaient tous morts. La situation que l'on voulait précisément éviter.

Un silence tendu avait saisi le rempart. S'il en fallait un autre, c'était le signal pour Dana de faire demi-tour séance tenante. Alors elle inspira profondément et se concentra sur les alentours, sur les flammes ondulant au gré du vent, l'humidité portée par les vents et les nuages. Un diamant brut qu'elle taillait à sa convenance, ainsi qu'on lui avait appris.

Le groupe avancé dans la ruelle vers le bâtiment encore occupé par les civils avançait, vit soudain l'inconscient sortir et hurler pour avoir de l'aide. Bien mal lui en prit car la brume força les soldats à la prudence, puis ils virent ces yeux, cette silhouette qui coupa court aux gémissements craintifs du noble. Un effroi tomba sur la troupe, mais les prétoriens en avaient vu d'autres. Il fallait bouger ! Ils avalèrent les derniers mètres jusqu'à la porte et l'enfoncèrent sans ménagement, le mur de boucliers toujours en place pour couvrir ceux à la manœuvre.

"Si vous voulez vivre, c'est maintenant ! Venez et l'Empire vous fera sortir d'ici !"

L'officier qui venait d'entrer dans la bâtisse bomba le torse pour bien faire voir son tabard, ses insignes impériaux. Il attrapa la première personne à sa portée pour amorcer un mouvement qu'il espérait collectif : lui aussi sentait, par son expérience, qu'il fallait quitter les lieux.

Un fracas terrible retentit dans la rue. Les flammes verdoyantes avaient gagné en volume et s'étaient élevées d'une façon anormale avant de s'amasser en une forme assez grande et longue, inconnue mais facilement imaginable.

Spoiler:
 

La bête, d'où qu'elle pût venir, s'écrasa soudain sur une maison vers la droite, laquelle explosa sous l'effet de la chaleur et du choc. Comme si elle n'avait rien senti, pas de consistance pour l'arrêter, l'apparition continua sa route. Le quartier s'embrasa sans peine, fait de pierre mais aussi de bois. Cela encouragea étonnamment les civils à presser le pas, et bientôt les soldats et les mercenaires se replièrent à leur tour. Le dragon ne leur prêtait aucune attention et glissait toujours au travers des toits. La barricade s'alluma à son tour, barrant toute sortie vers l'Est définitivement, puis l'autre côté de la rue. Un corridor flamboyant s'esquissait dans une odeur de soufre et des crépitements apocalyptiques. Les fuyards couraient de toutes leurs forces à présent, portés par l'adrénaline et la peur, mais aussi un étrange espoir.

Rien de tel après les météores des Gémeaux pour réduire à néant une citadelle déjà joliment amochée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2746-dana-la-coupe
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]   Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie] EmptySam 20 Nov - 17:40
Le sujet se conclue sur une égalité entre Velizara et Dana. Dana parvient à sauver une partie des civils mais échoue dans sa tentative de sauvetage des otages, ces derniers se trouvant à la merci de Velizara. Les situations sont développées ici pour Dana et ici pour Velizara. Vous pouvez continuer la suite de l'action dans lesdits sujets. Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mediasch : Velizara vs Dana [Stratégie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Siebenbürgen-
Sauter vers: