Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyVen 22 Oct - 20:20
Première attaquée, Mediasch est au centre d'un contexte particulier : le Seigneur local est passé côté Berserker, et les troupes en ville sont divisées entre ses fidèles et une faction de loyalistes pro-Empire. Dans ce contexte de luttes intestines, le Pontifex prend d'assaut la cité avec ses propre troupes. Parmi les défenseurs sur place, Silas des Gémeaux, qui devra contenir l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptySam 23 Oct - 0:03
Un tonnerre de sabots.
Ils arrivent dans les rues en contrebas de la Citadelle comme des cavaliers de mort. Une vingtaine, qui tracent au travers du sentier sans s'arrêter sur le chaos alentours. À leur tête, moi. Dans notre dos, le gros des troupes à pied qui approche.

Les renforts.

Déjà dans Mediasch, les combats font rage. Les hommes du Seigneur local se battent avec les fidèles de l'Empire, deux camps divisés dans la même enceinte. Ils sont plus nombreux sous la bannière du Dédale, et d'autre encore arrivent à ma suite. L'avantage du nombre écrase les chiens d'Athéna, la horde noie sur leur chiffre. Cette Citadelle est déjà gagnée, à peu de choses prés...
La seule chose qui pourrait sauver la défaite des dormeurs, c'est un éveillé qui renverse le cours de la bataille.

Et c'est bien pour ça que je suis là.

- Prends le commandement des troupes en retrait. Je mène l'assaut de l'avant-garde.

Une oeillade vers un membre de ma garde d'élite, un regard entendu. Il hoche la tête, et ramène sa monture pour revenir vers le gros de l'infanterie derrière. Déjà, j'entends les ordres hurlés au-dessus du son des lames et des cris. Je souris. Je ferme les yeux. J'inspire, puis expire.

- Cherchez les têtes d'officiers, et décapitez-les. Si vous rencontrez un défenseur éveillé, Amenez-moi à lui.

Le ton calme mais la voix forte, je parle. Quelques secondes après, le tonnerre de sabots reprend.
En selle sur Sambor, je sens l'adrénaline qui me prend le corps.

Tu pensais pouvoir nous museler ?
Dis-moi, Athéna. Combien de temps est-ce que tu pensais que ça allait durer ?
Combien de temps, avant que la prison que tu as construit autour de nous se transforme en remparts ?
Toi et ton Empire êtes parvenu à construire ces édifices en quelques mois par je ne sais quelle sorcellerie.
Moi et ma Horde allons défaire ton emprise en quelques heures seulement en contrepartie.
J'espère que tu as su assez remplir tes hommes d'espoirs vains et d'idéaux creux, Childéric.
Ils en auront besoin.


Une pensée plus tard, je débarque à la tête de la cavalerie en plein milieu des combats enragés d'une large cour intérieure. J'arrive, et je les vois. Les visages défaits, désespérés, désemparés, ceux des loyalistes faiblissants qui peinent déjà à tenir tête aux hommes du Seigneur de Mediasch.
Quand ils voient ma troupe arriver, je vois l'espoir mourir dans leur yeux.

- Massacrez-les.

Et la symphonie de fer et de sang s'intensifie, rejointe par le hénissement des bêtes.
Une impulsion. Puis deux, puis trois. Mon Cosmos s'intensifie, juste assez pour qu'un éveillé puisse le repérer. Comme un appel.

Venez à moi, Saints.
J'ai une Guerre d'Italie à vous rendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1250/1250Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptySam 23 Oct - 16:16


Traitrise... Oui un chien de traître. Le seigneur local avait retourné sa veste et avait rejoint le partie des troupes d'Arès. Je maudissais presque Childéric de m'avoir demandé de me rendre à Mediasch. Ce n'était plus vraiment une mission de défense maintenant c'était plus une mission de reprise de la citadelle. Chaos, oui c'est cela qui régnait ici. Le retournement de veste du seigneur les foutait dans une belle merde, cela donnait nettement l'avantage au Berserker.

Silas arrivait sur les lieux, c'était la déroute mais il pouvait insuffler un nouvel élan dans la résistance et l'attaque des forces de l'Empire en compagnie du bataillon dont il avait le commandement et duquel il paradait en tête. Un cosmos s'intensifia à l'autre bout du champ de bataille qu'était la construction fortifiée. Il stoppa pour revenir et ainsi de suite. C'était clairement un appel, appel auquel il répondit en laissant le sien venir l'entourer, se répandre autour de lui. Son armure d'or brillait de milles feux. Le temps de combattre était déjà venu alors qu'il venait à peine d'arriver. Il soupira.
Une horde fonçait droit sur lui et ses compagnons et il les repoussa alors d'une explosion cosmique, les tuant et détruisant en partie l'une des maisons de la citadelle, c'était déjà ça de gagné et une chose que les force d'Arès n'auront pas. Silas se tourna ensuite vers son second, Atrius le commandant du bataillon.

_ Envoie un message à Childéric, dis lui qu'on nous a trahi ici et qu'il nous faut du renfort s'il veut qu'on reprenne Mediash. Sinon... Tu connais la suite...

La suite? La destruction pur et dur de la citadelle. Soit ils la reprennent, soit il la détruisent en gros.Mais pour le moment il se devait d'avancer vers le cosmos au nord, celui qui venait de répondre au sien. En s'approchant il commença à le reconnaitre, du moins il sut qu'il l'avait déjà rencontré même s'il semblait quelque peu différent. Cela lui rappela d'abord Kiev, puis s'approchant encore la bataille du Sanctuaire le jour où Bélisaire périt puis La campagne d'Italie. Il soupira encore une fois car il avait maintenant une idée de qui l'attendait, et cela ne lui plaisir guère. L'idée devint réalité quand il arriva devant lui. Bien que différent de la dernière fois qu'il le croisa, il s'agissait bien de Zvezdan. Mais il n'était plus le Cardinal de la Guerre non... Il était devenu la voix d'Arès, il était le Pontifex et devait en être devenu encore plus dangereux...

_ Zvezdan...

Silas avait un air froid sur le visage, un air impassible. Droit, il toisait du regard le nouveau Pontifex. Il savait qu'il ne ferait pas de fioriture et que le combat n'allait pas tardé. Il maudit encore une fois le Pope et en rigola intérieurement...





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyDim 24 Oct - 4:33
Je n'ai pas eu à attendre longtemps.
Tant mieux.

Tout autour de moi, le sang coule, les os cèdent, les esprits faiblissent. Les restes de discipline guerrière qui pouvait rester chez nos ennemis se transforme en une panique où seul l'instinct reste, où le chacun pour sa peau et le désespoir régissent les actions des hommes. Et du tranchant de ma lame, je fauche dans les rangs, avec la force des surhommes dans mon bras. Pas de Cosmos, pas quoique ce soit d'autre que la vive brutalité de la guerre sale et violente.

Comme à l'époque, dans les villages. Dans les cités, puis n'importe où ailleurs. Pour de l'eau et du pain, pour de l'or et une paie, pour du pouvoir et de l'influence, pour extérioriser mes démons. Combien de fois est-ce que j'ai vécu cette scène, et pour combien de raisons différentes ? Mais surtout...

Combien de fois est-ce que j'ai vécu cette scène pour des raisons vaines ?
Tseh. Je me le demande, parfois.

Mais aujourd'hui n'est pas jour d'une bataille vide de sens. Aujourd'hui ne sera pas demain : aujourd'hui ne sera pas la guerre d'Italie. Dans un premier temps puisque ce combat a un sens, cette fois. Mais aussi et surtout parce que ce combat sera notre victoire, cette fois.
Laisse-moi donc écrire cette vérité avec le sang de l'infortuné qui vient de répondree à mon appel.

De retour en selle, je pars en trombe au milieu des combats pour rejoindre l'origine du Cosmos. J'approche petit à petit, et petit à petit, un sentiment de familiarité étrangère. Comme si j'avais déjà senti cette présence, auparavant. Pas assez pour arriver à mettre le doigt dessus... Mais assez pour avoir ce pressentiment. Assez pour que je me remémore, petit à petit.

Kiev et la neige rouge.
Le Sanctuaire d'Athéna et son pope tué.
Jamir et son chaos sans nom.
Il est devant moi quand mon esprit finit par faire le lien.

- C'est donc toi qu'il a envoyé mourir en première ligne.

Sur mes traits, un sourire sombre, dans ma voix, l'acide qui ronge. Silas. Chevalier d'Or des Gémeaux, vétéran du Sanctuaire. Je me rappelle d'une époque où la folie d'Arès nous a forcé à nous entretuer l'un l'autre, Silas. Je me rappelle que ce jour-ci, la lame de ma sœur d'arme a lacérée ma chair jusqu'à me faire poser genou au sol, et que c'est toi qui a fini le travail. J'y pense, et instinctivement, je caresse du pouce l'emblème Vandale à mon cou. Ma main quitte le métal, puis dessine une ligne qui trace les contours de la cicatrice que Ludmila m'a laissée.

- Tu tombes bien. J'avais besoin d'un levier diplomatique. Mon sourire se fait énigmatique, un instant. Je l'avise du regard, le jauge. Et sans plus de mots pour expliquer ma pensée, je lance un coup de menton vers la gauche. Suis-moi si tu veux sauver cette Citadelle. Et je me tourne , commence à chevaucher dans cette direction. Par-dessus mon épaule, je luis lance un regard Enfin, essayer.

Et de quitter le sentier où nous étions pour traverser la Citadelle. Longer les combats, petit à petit monter dans l'édifice jusqu'à trouver les remparts. Là, je quitte ma selle, m'approche. D'ici, l'horizon de chaos est visible. Depuis le sommet de sa petite colline, le point le plus haut de Mediasch a une vue de choix sur le ballet de colonnes de fumée qui danse partout autour sur des kilomètres. En contrebas, les combats, les mouvements de troupe, les engins de siège qui se déplacent. C'est comme des lucioles dans la nuit : le voile de ténèbres percé par les torches, et tout proche, la fourmilière qui s'agglutine autour du feu.

Là où nous sommes, une cour isolée. Des combats ont eu lieu, mais les corps ne bougent plus depuis un bon moment. Ici, la guerre a déjà tuée. La guerre est déjà morte.
Mais toi et moi, nous allons la ressusciter.

- Silas des Gémeaux. Ta déesse a choisie d'enfermer l'indomptable et défendre l'indéfendable, et aujourd'hui, toi et beaucoup d'autres vont payer le prix de son orgueil. Ce combat sera votre guerre d'Italie : une lutte perdue d'avance et des morts vaines, sans but. Je saute du dos de Sambor, et l'imposant cheval s'éloigne. Doucement, je m'adosse sur le rempart dans mon dos, fait face à l'homme en armure d'or. Mes bras croisés s'ouvrent grand comme pour désigner le spectacle de désolation dans mon dos d'un large geste. Dis-moi. L'Utopie naïve de votre Sagesse en vaut vraiment le coup?

Je pousse du pied contre la roche derrière moi, pour me donner une impulsion et quitter le rempart, me redresser. Bras toujours ouverts, comme une invitation, mon sourire se fait plus féroce.

- Viens contredire l'inéluctable, si tu penses que j'ai tort.

Citation :
C'est l'heure du DU-DU-DU-DU-DUEL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1250/1250Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyLun 25 Oct - 14:06


Le Pontifex l'invitait à s'écarter du centre névralgique de la bataille mais aussi de celui de la citadelle. Voulait-il plus de tranquillité? Surement. Voulait-il ne pas être gêné? Surement aussi. Mais il y avait autre chose, ce n'était pas qu'une attaque, Silas l'avait remarqué, les Berserkers et leurs forces armées, bien que toujours sauvages et belliqueux ne s'attaquait qu'aux hommes, laissait bizarrement les structures de la citadelle les plus intactes possibles. Non ils ne souhaitaient pas les détruire, les raser pour s'en débarrasser, ils souhaitaient bien les prendre et s'en faire des moyens de protection pour le Dédale, des avant-postes. Childéric avait bien raison, et la dernière solution en cas de défaite était donc bien de détruire ce que l'Empire avait eu tant de mal à construire.

_ Nous ne payerons rien pour elle car elle possède nos vies depuis que l'on a choisi d'endosser nos armures. Notre guerre d'Italie? Vous avez parié sur le mauvais cheval, c'est tout... Un cheval boiteux... Comme je l'ai déjà dit à une nymphe blonde portant le héron, ne crois-tu pas que le dieu qui soit disant voit le futur n'avait pas prévu cette débâcle? Et si détruire son propre camp et affaiblir le votre faisait parti de son plan? Peut être que son idée était de s'en prendre à Arès indirectement...

Un plan bien bizarre mais lorsque l'on avait vu le fameux sourire du dieu solaire avant de se faire enfermer, on pouvait tout s'imaginer... Zvezdan l'invitait alors à commencer le combat, n'aurait-il pas mieux fait de faire le premier pas? L'avenir le dira. Silas laisse alors son cosmos se développer autour de lui, laissant agir ses pouvoirs.

_ Tout comme Childéric, tu as beau être devenu une voix divine, tu n'en reste qu'un pion dans le jeu des dieux...

Mon cosmos ouvre alors un pan dimensionnel derrière moi, la citadelle s'efface laissant place à autre chose. Avait-il dit sa dernière phrase vraiment pour Zvezdan ou inconsciemment il visait aussi le Pope? Il ne le savait pas et le temps n'était pas à la réflexion. Il prit une inspiration et vida son esprit. Il n'y avait plus qu'une chose maintenant, le combat. Le combat contre un ennemi puissant et dangereux, l'un des plus dangereux depuis qu'il portait l'or. Son cosmos éclata de plus belle, illuminant la cour dans laquelle ils se trouvaient tous les deux. Dans sa main droite une sphère cosmique se créa alors qu'il fit plusieurs pas en direction de l'ancien Cardinal de la Guerre. Une feinte vers la droite, un pas vers l'avant, il tendit le bras pour libérer l'étoile mourante qu'il venait de créer, étoile qui alla droit vers Zvezdan pour y mourir avec éclats et fracas. Mais ce n'était pas tout, pendant ce temps-là, le cosmos répandit du troisième gardien du zodiaque s'amoncela en une forme humanoïde, une forme prenant la silhouette du Gold Saint des Gémeaux. La silhouette de cosmos fonça droit vers l'explosion et Zvezdan pour s'attaquer à son corps, pour s’immiscer en lui et le blesser de l'intérieur. Silas recula de quelque spas, passant en position défensive. Il ne savait même pas si le nouveau Pontifex allait être blessé par son assaut.

_ J'ai parfaitement conscience de n'être qu'un pion et je l'accepte totalement. Mais je l'accepte car je crois au rêve naïf d'Athéna.

Le rêve, la paix au prix de la guerre, c'était une chose difficile à croire et portant Silas n'avait plus que cela désormais et cela lui allait bien. S'il devait mourir aujourd'hui, il mourait en paix car il avait pris ses précautions en cas de funeste destin...








Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyLun 25 Oct - 15:51
- Oh mais je sais très bien ce qu'il s'est passé en Italie. Pourquoi est-ce que je parle de lutte perdue d'avance et de morts vaines, à ton avis? Je sais très bien que cette guerre était une vaste blague, un jeu ridicule où les enjeux étaient de faux enjeux, et où les dés étaient pipés depuis le début. « Nymphe blonde », hein... Tseh. Mon sourire se fait plus mauvais. « Le plan d'Apollon », hein ? Tseh.

Quelque chose d'acerbe dans ma voix.
« Le plan d'Apollon », qu'ils disent tous. Comme si la volonté cryptique d'un Dieu plus inconstant et imprévisible encore qu'Arès méritait quoique ce soit. Des gens sont morts par milliers pour son bon plaisir, pour son petit loisir mystérieux. Et de ce que j'en sais, pas même les Oracles eux-mêmes ne peuvent se prononcer sur le motif réel de ses actions. Sous couvert de mystère, on va justifier tout et n'importe quoi pour ce Dieu Soleil. Je m'en rappelle encore, dans la bouche de Python, de Celestia, de tant d'autres. Des mots pour dire « c'est la Volonté d'Apollon », comme si l'on pouvait tout excuser pour un avenir flou, pour une confiance sans base dans un Dieu sans rien qui appelle à la confiance.
« La Foi », ils appellent ça.
« La bêtise », c'est le mot que j'utilise personnellement.

Et c'est quand je suis d'humeur mesurée. « Abrutis fanatiques et aveugles » est la formule qui me vient plus souvent à l'esprit.

Mais tu as raison, Silas. Tu as raison. Je ne suis qu'un pion. Childéric est un pion, tu es un pion, nous en sommes tous un. De petits soldats de plomb au service de leurs caprices. Nous sommes même des pions plus enchaînés encore que le reste de l'échiquier, parce que nous sommes des pions importants. Mais il y a une différence, Saint. Une différence fondamentale entre toi et moi.

- Un pion avec ses propres rêves. Tu crois en Athéna, je crois en moi. La Guerre n'est qu'un moyen vers la Fin.

Et ma fidélité à Arès - L'incarnation de la guerre sur Terre - n'est qu'un partenariat sur la base d'intérêts communs. « La Foi », c'est l'arme des faibles d'esprit qui n'ont pas de quoi croire en eux-mêmes, des moutons sans vision qui n'ont pas de quoi créer leur propre idéal. Est-ce que c'est plus compliqué que ça ? Sans doute. Sans doute que le Destin a joué. Cette vie marquée par la guerre m'a poussée dans les bras du Dédale comme une fatalité.
Mais crois-moi : Le Destin a peut-être choisi quel chemin je prendrais, mais je ne le laisserais pas le tracer à ma place.

Enfin, trêve d'introspection. J'ai un Gémeaux à briser.

Son Cosmos gronde, et la réalité se déchire dans son dos pour y répondre. Je me rappelle de ça. Eh bien. J'imagine que je dois bien te rendre la pareille, puisque nous en sommes là, hm ?
Comme un écho, mon propre Cosmos pulse peu après le sien. Dans le sillage de l'impulsion, une force. Puis, le temps d'un clignement d'yeux, la réalité autour changée. Les reliefs de Transylvanie sont remplacées par les rues enneigées d'une Kiev à feu et à sang. Un fragment du passé, une image d'un épisode qu'on a partagé, lui et moi. Une image déformée, exagérée : dans cette Kiev, la neige est plus rouge que blanche, les cadavres sont encore plus nombreux qu'ils ne l'étaient à l'époque, et le froid mord comme une bête sauvage. Une tempête de neige qui glace les membres, qui givre au point que c'en devienne douloureux. Tout autour, des combats, une atmosphère de folie guerrière sans fin. Je reste bras ouverts, alors que je le vois approcher. Je vois la lumière qui se forme dans sa main, je suis ses mouvement du regard. Je le vois proche, tout proche, quand il s'apprête à frapper.

La dernière chose qu'il verra avec l'explosion, c'est mon regard qui le suit à la trace, et un sourire carnassier sur mes lèvres.

Puis, l'explosion.
Puis, le clone de Cosmos. La brûlure, le grondement, la force de l'impact. Fracas et débris secouent une Kiev mensongère qui tremble sous l'impact... Puis la fumée s'affesse, se dissipe. Une forme, qui se démarque petit à petit.

- Alors au moins tu crèveras en pensant avoir œuvré pour ta cause.

Mon bras tendu, ma main refermée autour du cou de la silhouette Cosmique. Tout autour de mon bras, une multitude d'esprits hurleurs s'agglutinent. Le sifflement rageur de leur énergie tourbillonne prés de ma main, leurs cris tendent vers la fureur... puis ils fondent sur la silhouette, et ils dévorent cette énergie tout en même temps qu'ils se dissipent. La foule de visages fantomatiques submerge la silhouette, étouffe sa lumière, puis rétréci, jusqu'à s'affaisser sur elle-même et ne rien laisser.

J'observe Silas, des brûlures sur ma peau cendrée, mais une expression neutre au visage.
Presque joyeuse.

- à mon tour.

Mon Cosmos pulse, et la tempête de neige s'intensifie. Bientôt, des vents givrés investissent les rues, une poudreuse soufflée si fort par la tempête que tout devient blanc, que la vision est difficile. Une véritable tornade de neige, qui s'approche de Silas... Et qui déchaîne sa puissance sur lui. Il pourra les sentir et les voir, dans la force du vent : Des dizaines de lames glacées, pigées dans la tempête, qui lacèrent tout ce qui passe dans leur sillage.

Et parmi ce quelques lames de glace, une qui se démarque par rapport aux autres : une qui n'est pas simplement une illusion capable de blesser, mais qui est une création de Cosmos. Un tranchant affuté et une énergie nefaste qui l'habite, la lame foncera droit sur Silas : contrairement aux autres portées par le vent, celle-ci semble portée par une force invisible qui la pousse droit vers sa cible... Avec dans l'idée de la transpercer.

Je me demande, Silas. Je me demande si ta belle conviction restera, aux portes de la mort.




Dernière édition par Zvezdan le Jeu 28 Oct - 22:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1250/1250Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyMar 26 Oct - 16:25


Assoiffé de vengeance. Tel était Zvezdan, il n'avait pas digéré la campagne d'Italie et surement qu'il ne le ferait jamais. Biensur Athéna et les Saints étaient l'une des causes et des raisons de tout cela mais pour Silas, l'enigme Apollon restait toujours dans un coin de sa tête. Pourquoi ce sourire? Mais la lâcheté ou le plan du dieu solaire avait eu raison de la victoire des Saints. Un jour peut être la véritable raison de tout cela sera connu, peut être... Mais pour le moment c'était la guerre, c'était la bataille, c'était le combat.

_ Contrairement à l'Italie pour vous, rien n'est joué, rien n'est vain Zvezdan...

Le Pontifex s'en était sorti sans trop de mal face aux assauts de Silas utilisant une étrange force constituée d'esprit Etaient-ce ses victimes à lui? Etaient-ce celles de la campagne d'Italie? Le Gold Saint n'est savait rien mais cela avait bien été utile à Zvezdan qui tisa un nouveau décor à l'environnement. Il voulait déstabiliser Silas mais la nouvelle voix d'Arès ignorait que le chevalier d'or avait fini par digérer ce passage de sa vie, cela ne le touchait plus depuis un moment maintenant. Il ouvrit une dimension au dessus de lui qui vint aspirer les lames glacées ou les dévier au dessus de lui. Par contre il ne put rien faire face à la dernière bien plus puissante qui vint se planter dans son abdomen. Silas ne bougea pas d'un poil, serrant les dents pour ne pas montrer sa douleur, il sentit une chose entrer en lui mais il ne voulait pas gâcher l’occasion qu'il avait devant lui. Il croisa alors les bras au dessus de lui tout en laissant exploser son cosmos et utilisa alors l'arcane des chevaliers des Gémeaux, l'explosion galactique. Le cosmos de Silas explosa alors au niveau de Zvezdan. L'utilisation de son cosmos lui donna un contrecoup à la blessure, c'était donc cela qu'il avait ressenti, le sang gicla alors à nouveau. Il reprit ensuite son souffle. Il passa sa main au niveau de sa blessure, c'était moche mais il y survivrait.

_ Tu le sais... Nous servons tous les deux une face différente de la guerre... J'ai beau croire au rêve d'Athéna, j'ai aussi ma propre volonté... Une ambition... Un rêve...

Même si ce dernier n'avait pas de rapport, mais elle se passerait bien mieux dans le monde que voulait avoir Athéna... En réponse à sa propre phrase il tendit sa main en direction de l'endroit où il sentait la présence de Zvezdan dans le brouillard de poussière causé par sa dernière technique. Un rayon cosmique fusa droit devant lui et s'il touchait le Pontifex il ressentirait une douleur ardente comme celle d'un rayon solaire.









Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyMer 27 Oct - 2:31
- Tseh.

Je ne réponds pas par les mots. Simplement ce sourire à la malice prédatrice, en retour à sa réplique. Vous ne faites que retarder l'inévitable ici. À partir du moment où le sceaux étaient brisés, c'était tout comme si l'on s'était déjà emparé des Citadelles. Si vous pouvez les défendre ? Bien sûr. Mais à quel point votre Sanctuaire est-il vulnérable, tant que vous investissez vos ressources ici ? À quel point est-ce que vous pourriez tenir, si cette bataille devait se prolonger sur la durée ? Parce que c'est ce qui arrivera, Silas. À chaque Citadelle gagnée, l'on avancera. Et à chaque Citadelle encore entre vos mains, l'on continuera nos assauts. Encore, encore et encore, avec le Dédale en guise de solution de replis tout prés. Vous ? Vous, où est-ce que vous irez, lorsqu'il faudra vous replier ? Combien de temps vous pourrez vous permettre autant de forces rassemblées pour défendre vos avant-postes de Transylvanie ?

Tôt ou tard, vous croulerez sous le poids de l'immensité de l'Empire et du specte de votre influence.
Tôt ou tard, le devoir vous appellera ailleurs qu'ici.
Nous ? Nous, nous avons tout notre temps. Nous, cet bataille est notre priorité, notre Tout.

Alors même si l'on ne gagne pas par la force brute, l'on gagnera par l'usure.
Mais tu sais quoi ? À choisir, je préférerais gagner par la force brute. Démonstration.


La tempête faiblit, avalée par cette espèce de faille dans la trame du réel. Mais la lame qui compte, elle, elle touche, et elle blesse. Tu te défends, Silas des gémaux. Je n'en attends pas moins d'un vétéran des armées de Sagesse. Mais est-ce que tu rends les coups aussi bien que tu t'en prémunis ? Je vois ton Cosmos qui se concentre, et je me dis que ma réponse arrive bientôt... Je souris.

De nouveau, ça explose, ça pulse, ça brûle. Enfin, non. Cette fois-ci ça ne brûle pas, en fait. Pas plus que ça ne blesse.

Là, dans la poudreuse soulevée par cette nouvelle explosion, une silhouette se démarque. Au fur et à mesure que la visibilité revient, les contours d'un Zvezdan brûlé jusqu'à la moelle se dessinnent... Puis, soudain, un coup de vent plus puissant, et cette forme ruinée qui finit soufflée en un tas de cendres qui rejoint la neige. Un petit détail, ceci dit. L'origine de ce coup de vent, une forme dans la brume, proche de là où était le corp d'origine.
Cette forme, c'est moi qui me rue sur lui à tout vitesse, au point de balayer la neige dans l'air autour de moi, de réveiller la tempête à nouveau.

Je vois le rayon, mais je le je vois trop tard. Cette fois-ci, ça brûle et ça blesse. Je le sens, à mon épaule, une douleur lancinante, vive, quelque chose qui me fait serrer les dents pour ne pas grogner ma douleur. Le coup porte, mais je tiens bon : je ne ralentis pas. Tout ne s'est déroulé qu'en à peine une seconde, mais une seconde, c'est assez pour maudire ma douleur et m'approcher pour la lui rendre.

- Peut-être que t'es pas autant aveugle que d'autres, alors. Ta propre ambition, hein ? Je peux respecter ça. Ça sera toujours mieux que ces abrutis qui sacrifient vie, famille et plus encore pour seulement la vision d'une supposée déesse... Tseh. La pensée me vient, en même temps que je fond à toute vitesse sur lui, et que mon poing fermé frappe violemment son estomac, que mon autre poing monte chercher sa mâchoire pour décocher un crochet au moins aussi brutal. Les deux coups partent, et mes mains s'ouvrent pour chercher à agripper son crâne. Un élan, et mon front part s'écraser sur l'arête de son nez. Trois coups, un enchaînement simple et bref, mais rapide et puissant.

Mais de ces trois frappes, c'est le troisième coup qui est important.
Dans le sillage de mon coup de boule, une impulsion Cosmique qui part agresser l'esprit de Silas. Quelque chose qui cherche à s'infiltrer dans sa mémoire, dans ses songes, dans ses peurs et dans ce que son imaginaire ne veut pas dévoiler. Quelque chose qui cherche à blesser son esprit...

Et peut-être un peu son âme avec, s'il manque de volonté.


Dernière édition par Zvezdan le Jeu 28 Oct - 22:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1250/1250Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyJeu 28 Oct - 21:18


La voix d'Arès avait un bien étrange pouvoir, pendant un court instant, Silas crut que les illusions de l'ancien porteur de la cuirasse de la Guerre prenait vie dans la réalité et il semblait bien que cela se vérifiait vu que c'est par ce biais qu'il se défendit de l'une des technique de Silas, mais la deuxième le toucha de plein fouet, le rayon lui laissera une belle trace dans l'avenir. Un partout du coté des nouvelles cicatrices.

Puis vint l'assaut sauvage et brutal de Zvezdan, il était vif, rapide. Cela lui rappela les entrainements avec Childéric, les bons poings qu'il se mangeait quand son ami sortait les crocs du lion. Il était moins fort que le lion mais ça faisait mal quand même, heureusement qu'il portait son armure, heureusement... Il termina par un coup de boule, le chevalier d'or n'avait pas pu contrer un seul coup malheureusement pour lui.
Justement parlant de Childéric son image se créa dans son esprit et les derniers mots qu'ils échangèrent ensemble avant la mission en Francie se mirent à résonner dans sa tête. La scène se rejoua et Silas comprit alors que Zvezdan avait attaqué son esprit. Heureusement pour lui, il avait un peu d'expérience dans ce milieu et il réussit à faire fuir ce mauvais souvenir de sa caboche. Le temps n'était pas à repenser à cela, pas du tout même...

_ Peut-être que notre vision se développe après des années... Qui sait...

Ou bien qu'il avait assez accumulé de griefs contre les différents Pope qu'il avait servi depuis qu'il endossait l'or, ainsi que contre contre Athéna. Les œillères, il en avait fini avec depuis un moment. Maintenant il roulait en parti pour lui, il voulait laisser plus qu'une trace dans un parchemin et une pierre tombale dans le cimetière.

Encore une fois il fit appel à toute sa puissance, les vents cosmiques de la dimension derrière lui soufflaient encore plus fortement. Son cosmos ne se répandit pas, il créa de suite un nouveau double de lumière doré, son corps était zébré d'onde cosmique. Silas fixait Zvezdan dans les yeux. Il lui envoya une impulsion de cosmos. C'est à ce moment que son double partit directement à l'encontre de Zvezdan, Silas imita alors l'enchainement du Pontifex. Poing estomac, poing mâchoire puis coup de boule. Le double tente alors d'entrer dans le corps de l'ennemi des Gémeaux. Le Gold Saint pendant ce temps là crée à nouveau une étoile dans sa main droite, étoile mourante filant droit sur Zvezdan pour mourir auprès de lui en explosant et aspirant tout ce qui se trouvait dans un certain espace.

Les tours de passe-passe des Gémeaux allait-il être plus puissant que ceux de la voix d'Arès, il en doutait mais il devait tenir au maximum. S'il ne pouvait pas repousser Zvezdan, il devait le blesser au maximum pour celui qui reprendrait sa suite, s'il y avait...









Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyJeu 28 Oct - 23:23
Je vois ta tête tourner, Silas, et ça n'est pas seulement à cause du coup de boule, hm ?

Je vois quelque chose dans son regard, brièvement, très brièvement. Après les coup assénés, le sang coulé, l'impact des poings, il ya l'impact à l'esprit. Pourtant, ça ne dure pas. Ça ne dure pas et il s'en remet rapidement, sans que le fruit de mon attaque se matérialise, comme s'il... Comme s'il avait réussi à l'intériorier.
Intéressant. Ils sont rares à savoir garder leurs démons et sales mémoires sous contrôle.

Mais. Il a morflé. C'est le principal dans l'histoire, en ce qui me concerne.

- Ou alors peut-être que les années aident à comprendre que Sagesse est Sage seulement quand ça arrange ses desseins.

Est-ce que ça n'est pas plutôt ça, Silas ?
J'aime penser que c'est ce que les années faut aux gens comme nous. Toi, moi, Childéric, et d'autres encore. L'on se rend compte que les Dieux ne sont pas parfaits, bien loin de là. Dans le cas d'Arès, ça n'est pas difficile de le voir imparfait... Mais Athéna ? Tseh. Je les vois, vos jeunes Bronzes pleins d'énergie, qui y croient dur comme fer, persuadés de suivre l'incarnation de l'Ordre de la Justice ici-bas. Mais nous, les vieux pions, on sait ce qu'il en est.
On sait les sacrifices qu'elle est prête à faire pour son utopie. On sait qu'entre Sagesse et Guerre, son masque jongle au rythme de ses caprices. On sait les litres de rouge sur le chemin vers son pseudo-paradis sur terre.

Tsh. Plus le temps passe, et plus je me retrouve dans ce que je lui reproche.
J'ai du mal à dire si ça flatte plus mon égo que ça attise ma colère, ou l'inverse.

Dans tous les cas, utopie contre utopie, je préfère la mienne. Surprenant, hein ? Puis entre nous, la mienne sonne plus réalisable, si tu me demandes. Si tu me demandes ? Je te dirais que tu as de meilleures chances à défier les Dieux qu'à museler les émotions humaines et l'instinct qui va avec.

Mais trève d'errances. Ce Cosmos intense qui se lève ne va pas attendre que je finisse mon encart introspection, j'imagine, hm ?

Non. Non, je sens l'énergie de Silas qui redouble une nouvelle fois de puissance, et je sais ce qui arrive. Je l'ai déjà subit. Je vois ce double, et je devine cette explosion qui arrivera pas loin après. Mais... Mais autre chose.
J'ai mal au crâne.

Une grimace, un grognement. Ma main se porte à ma tempe, la douleur se propage comme un sévère mal de crâne, juste un instant. Juste un instant, les rues de la Kiev déchaînée se déchirent, et dans la trame du réel, la Citadelle de Mediasch revient par trous, par failles dans l'espace. Autour, les traces de notre combat se retrouvent en cratères sur le sol où l'on combat. Autour, la neige de Kiev flirt avec les colonnes de flamme de Transylvanie, les rues rouges se confondent avec la tour au sommet de la Citadelle. Le froid ne mord plus, la douleur n'harcèle plus. Un moment, assez pour briser ma concentration, et perturber mon sort.
Assez pour me prendre un double de Cosmos dans le buffet, aussi.

Les coups partent, les coups blessent. Déséquilibré par ce quelque chose à mon crâne, je n'arrive pas à me défendre efficacement. Yeux fermés un court instant, je sens quelque chose chose qui s'infiltre. Je sens quelque chose de chaud qui gagne en puissance quelques mètres plus loin, auss...

Pas deux fois, Silas.

Mes yeux se rouvrent, la confusion dans mon regard a disparue. Je vois l'énergie concentrée dans la main de Silas. Je sais ce qui arrive. Je me rue vers lui, et j'enferme sa main dans la mienne pour étouffer le souffle de l'explosion au creux de ma paume. Je sens ma main brûler, je sens mon bras hurler, mais je ne le lâche, pas plus que je le lâche des yeux. Dans mon regard, une défiance dangereuse, à mes lèvres, un sourire féroce.

- Ok, je l'ai senti passer celui-là...

Mais ce n'est pas fini de mon côté non plus.
Pour faire écho à mes mots, les failles dans l'air se referment, et le paysage de Kiev revient, le froid mordant et douloureux reprend place. Je garde la prise de ma main pour retenir les Gémeaux, et autour, les combattants jusqu'ici affairés à se battre entre eux semblent soudainement se concentrer sur lui. Une foule de guerrier en armure commencent à frapper, trancher. S'il se laisse atteindre, il aura le luxe de constater que leurs coups font plus mal que ceux de simple dormeurs... Moi, au cœur de la mêlée, je plonge ma main libre dans ses côtes. Au dernier moment, une lame se matérialise alors que le coup s'apprête à frapper.

Plutôt qu'un coup de poing, je lui réserve un dernier coup de lame. Cette fois-ci encore, une lame de Cosmos.

Je sens la douleur. Je sens quelque chose qui brûle sous ma peau, tandis que je fais appel à mon Cosmos. Je serre les dents, mais je tiens bon. Je n'ai pas le choix.
Il m'a fait mal, mais j'ai l'habitude.
Il m'a fait mal, mais je lui ferait plus mal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1250/1250Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptySam 30 Oct - 15:49


Silas avait réussi à mettre en difficulté pendant un moment Zvezdan. La preuve que sa technique de brouille psychique marcha était que le paysage de Kiev disparut pendant un moment. Intérieurement Silas souffla. Au final la Voix d'Arès n'était peut être pas sur le piédestal où il l'avait mis et il était possible pour le chevalier d'or qu'il était de mettre en difficulté un représentant divin. Malgré cela il ne pensait pas avoir la victoire, du moins la victoire personnel dans ce combat. Mais grâce au temps qu'il gagnait ici, les soldats qu'il avait commandé et dirigé allait peut être pouvoir reprendre la citadelle ou au pire des cas la fuir sans y laisser trop de vie. Cela en soit était une victoire, sa vie contre celle de centaine d'hommes... Mais Zvezdan allait devoir payer cher sa victoire et la possible mort du troisième gardien du zodiaque!

Il avait tenté d'amoindrir mon étoile mourante mais rien ne le pouvait, et j’excellais dans la manipulation de mon cosmos pour me faire blesser par lui-même. Mais le but de cela n'était pas totalement ça en fait... Les combattants du souvenir vivant le prennent alors pour cible. Silas pour les contrer ouvre une dimension du vide qui vint alors ralentir les coups, aspirer les armes des combattants voir les combattants eux-même. Puis Zvezdan crée encore une lame de cosmos, lame qu'il ne peut pas éviter, du moins, il arrive à se mouvoir pour éviter un point vital. Elle s'enfonce dans sa chair, il laisse échapper un cri de douleur puis arrive à s'écarter du Pontifex de plusieurs pas en arrière, du sang coule de son abdomen, l'armure ne peut pas tout contenir surtout pas ce type de technique...

_ Je dois bien reconnaitre que je comprend l'estime de Childéric sur tes qualités de guerrier Zvezdan... Mais je me dois de te contenir encore pour l'effort de tous mes compagnons...

Silas pensa aussi que Zvezdan voulait mettre un chevalier d'or en plus sur son tableau de chasse... Le prestige du héraut des berserkers n'en sera que renforcé en prime... Encore une fois le chevalier des Gémeaux laisse son cosmos d'or éclater. Brillant de mille feux, il croise à nouveau ses bras au dessus de lui pour laisser exploser sa puissance dans une attaque capable de détruire une galaxie, l'arcane des Gémeaux une fois de plus. Il enchaina immédiatement par la création d'une petite sphère noire, qu'il lança alors au dessus de l'endroit de l'explosion. La sphère d'antimatière créa alors un champ d'énergie qui vint écraser de sa grande pression Zvezdan. Le Pontife était-il si robuste que cela? Si l'endurance de Silas était mise à rude épreuve, son cosmos l'était encore plus durant cet affrontement...

_ Les années font peut-être que l'on arrive à lire le double discours des situations...

Il avait une chose en travers de la gorge, un secret dont il avait été écarté. Un secret qui avait cassé une chose en lui... Et au final l'une des fautives de cette brisure était la déesse elle-même, elle qui n'avait pas cru en lui, son fier et vaillant chevalier...









Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptySam 30 Oct - 19:33
La petite horde attaque, griffe et frappe, mais elle ne trouve pas sa cible. A la place, elle trouve ce trou dans l'espace qui aspire et qui tue les mouvements. Encore.

Cette faille devient problématique, à force.

Peu à peu, l'environnement change encore une fois, tout autour. De nouveau, La cour au pied du Donjon de Mediasch réapparaît, et cette fois-ci, les rues de cauchemar de Kiev disparaissent définitivement. Dans mon dos, le rempart est à moitié éclaté. Quelques pas en arrière, et je pourrais avoir vue sur les strates inférieures de Mediasch, plus bas. Ou je pourrais simplement me retourner et voir le chaos qui domine la région. Mais je n'ai pas le temps pour tout ça. Ma lame a portée, mais pas autant que je l'aurais voulu. Le combat dure, pas assez pour que je me sente en danger, mais assez pour que ça soit un problème.

Plus vite j'en finis avec toi, plus vite je pourrais continuer mon œuvre ailleurs.

Puis j'ai une revanche à prendre, aussi, non ? Il y a ça aussi oui, même si ça n'est pas si important que ça, dans mon esprit. Dans mon esprit, la priorité est aux Citadelles. À écraser puis repousser ces Saints qui ont cru pouvoir nous enfermer. À poser cette première pierre vers le futur des Berserkers.
Un sourire sur mes lèvres.

Prendre ton temps pour mourir ne sauvera pas cette Citadelle. Elle serait déjà tombée que le résultat serait le même. Mais je veux bien te concéder que tu retardes les choses plus longtemps que ce à quoi je m'attendais.

Est-ce qu'il faut y lire un compliment, ou une moquerie ?
Pourquoi pas les deux ?

Mais trève de résistance. Cette mascarade a assez durée.
Je sens l'énergie se concentrer, je devine une explosion similaire à celle de plus tôt dans notre affrontement. Par réflexe, je force sur mes jambes et saute à plusieurs mètres de hauteur en plongeant vers l'arrière. Dans le vide, projetté par le souffle de l'explosion, je suis soufflé quelques mètres supplémentaires plus loin... Et je perçois ce champ qui cherche à m'écraser.

D'un geste, je lève mon bras. Et comme sorti de nulle part, une gigantesque main de roche suit mon geste et apparaît dans mon dos. Puis, je lance mon bras vers l'avant d'un coup sec.
La main mime le mouvement, et me projette à toute vitesse vers Silas tout en me permattant d'esquiver son attaque.

Rapide, je tombe vers lui en trombe, prêt à frapper. À l'impact, j'écrase mon poing à sa tempe, et de nouveau, j'investis une dose d'énergie Cosmique dans la frappe. Là encore, l'objectif est simple : Le coup de poing te fera tourner la tête par la force de l'impact, mais surtout, le Cosmos dans mon poing la fera tourner pour d'autres raisons.

Le double discours des situations, dit-il. C'est... Hm. Tu aurais presque l'air blasé de ta situation au Sanctuaire d'Athéna, Silas. Est-ce qu'Athéna et sa Voix ne te traitent pas comme tu le voudrais, peut-être ? Est-ce que tu y crois autant que tu me l'as dit au début de notre combat ?

Est-ce que tu doutes, Chevalier des Gémeaux ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1250/1250Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyLun 1 Nov - 12:42


Silas ne put que sourire face aux paroles de Zvezdan, mi-moqueur mi-gentil avec lui. Silas allait donc rebondir sur les paroles du Pontifex, lui aussi avait du verbe acerbe.

_ J'aurais pensé tomber plus vite aussi... Soit je suis plus fort que je ne le pense, soit ce que j'ai entendu sur toi était exagéré...

Un sourire naquit à nouveau sur le visage impassible du guerrier d'Athéna. Il est vrai qu'il était surpris d'être encore debout. Zvezdan s'économisait-il? Ou n'y avait-il au final pas une si grande différence entre eux? Zvezdan se protégea de son assaut et répondit à se dernier. Il était temps pour Silas de jouer son dernier atout, celui qui allait aussi sonner l'alerte pour la retraite des forces byzantines. La citadelle était perdue, il fallait le reconnaitre... Dans le ciel s'ouvrit une nouvelle brèche dimensionnelle et avec elle l'ouverture une sorte de fracas. Silas avait parmi les troupes des gardes du Sanctuaire qu'il connaissait assez bien, c'était eux qu'il avait chargé de surveiller le ciel pour attendre le possible signal, et le signal venait d'être lancé. De cette brèche sortit alors des astéroïdes qui vinrent bloquer les coups de Zvezdan en partie. Mais si une partie de ce qui se transforma en météorites avait pour but de protéger le chevalier d'or, l'autre partie avait pour but de détruire une partie de la citadelle, celle à droite du Gold Saint. Les pierres stellaires frappèrent les bâtiments qui s'effondrèrent en partie. Il semblait que l'un était un grenier, l'autre une réserve, ou peut être même une armurerie mais il ne pouvait pas s'étendre sur les détails, le but était de laisser le moins possible au Berserkers...

_ Effectivement elle semble perdue pour nous...

Mais elle le serait aussi pour les rangs d'Arès, Silas avait un plan, à savoir si Zvezdan lui laisserait le temps de l’exécuter ou non... Mais pour le moment il avait un combat à finir, un Pontife à ralentir. Il laissa son cosmos illuminer la cours dans laquelle il se trouvait avec Zvezdan, encore une fois il fit appel à son clone de cosmos, à l'image de son frère qui fonça à nouveau sur le Pontifex. Pendant que son jumeau cosmique s'occupait de la voix d'Arès, il pointa sa main vers lui pour tirer un rayon solaire ardent une nouvelle fois. Allait-il le blesser à nouveau? Le surprendre? Ou l'ancien cardinal avait un atout dans sa poche qui allait tout mettre en branle son ultime plan...
Il devait le retenir le temps que les soldats fuient la citadelle pour rejoindre Childéric et ses forces qui était à Kronstadt.









Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyJeu 4 Nov - 8:57
- T'en fais pas, je ne vais pas te faire attendre beaucoup plus longtemps.

La vérité, c'est que ce n'est pas si étonnant que ça, que tu tiennes le coup. Ou plutôt, disons que l'inverse m'aurait déçu. Tu es un vétéran des dernières Guerres Saintes, après tout. Enfin, « vétéran », je n'en sais rien, mais j'en sais assez pour dire que tu étais là il y a 3 ans un Kiev. Dans ce monde, trois années dans la Guerre des Dieux, c'est déjà être un vétéran.

Mais c'est comme je t'ai dit : ne t'en fais pas, on approche de la fin.
Surtout toi, en fait.

Je lève le regard pour aborber les Pierres qui s'écroulent. Hmpf. Rien d'irréparable, mais je vois bien ce que tu essaies de faire, Silas. Et je pense pouvoir deviner qu'on t'en a donné l'ordre. Je ne peux pas dire que je suis surpris. C'est logique de votre part, de se résoudre à ça. Sans doute même que l'ordre vient de Childéric en personne.
Soit. Dommages collatéraux.

De nouveau, je vois ce clone de Cosmos fondre sur moi. Cette fois-ci par contre, je saute haut dans les airs et je lui rends ses coups, me défend des siens, pour en sortir moins amoché que l'autre fois. Là encore, il me lance son rayon brûlant, mais cette fois-ci, j'oppose ma main qui brûle pour que le reste de mon corps ne brûle pas.
D'ailleurs, non. Elle ne brûle pas, en fait.

Pas plus que je sens la présence de ce clone dans mon aura.
Un moment de concentration, tandis que je repousse le rayon. Yeux fermés, ça dure quelques instants. Puis, la brûlure sur ma main ne brûle plus. L'impact m'a blessé, mais la douleur ne reste pas. Pas plus que ce malaise dans mon Cosmos ne dure. Tout ça s'évapore, sur ma volonté, après un bref instant hors du temps.

Encore dans les airs, j'avise le Gémeaux du regard en contrebas.
Ma main se lève, et se ferme en un poing. Et pour répondre à mon geste, deux mains de pierre taille humaine naissent depuis le sol de chaque côté de Silas, et l'écrasent au milieu de leur poigne gigantesque, violente. D'un mouvement de bras, je mime le mouvement d'une arme abattue sur sa cible... Et pour répondre à ce geste-ci, c'est une lame de Cosmos qui se matérialise au-dessus des deux mains, et qui s'infiltre entre deux doigts pour aller chercher la forme de sa cible, et la transpercer.

- Alors, Silas. Maintenant que tu commences à voir la fin arriver de prés, je te repose la question : Est-ce que ça vaut vraiment le coup de crever pour ça?

Je me demande si ta réponse va changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1250/1250Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyJeu 4 Nov - 12:09


Silas avait beau avoir son terrain de jeu par le pan dimensionnelle qu'il laissa ouvert; Zvezdan avait créé le sien par l'utilisation de son cosmos pour altérer la réalité. C'était bien plus qu'une illusion car elle prenait vit et interagissait avec la réalité. Ce pouvoir mystérieux était surprenant et un réél atout pour le Pontifex. Le troisième gardien était à bout de force, son cosmos était au plus bas, que faire face aux deux mains de pierre géantes qui arrivaient sur lui? Rien! Ou du moins se mettre en boule, gonfler les muscles en atténuant la puissance des coups et donc des dégâts mais Silas n'était pas un colosse et il sentit la pression de la roche sur son corps. Une nouvelle lame cosmique se figea dans son épaule cette fois-ci mais il était hors de question que son effet fasse office encore une fois. Il allait combattre l'infection cosmique par son propre cosmos. Lui l'héritier de Castor et Pollux utilisa le don transmis à chaque chevalier d'or des Gémeaux et réussi à stopper l'infection cosmique de Zvezdan en la grillant par son propre cosmos d'or.

Il avait souffert par cet assaut, bien encore. Mais malgré cela il était encore debout. A bout de souffle mais début. Mais ce combat n'était pas vain, le Pontife lui aussi était blessé, lui aussi il se prenait des dégâts suite aux techniques de Silas.

_ Oui.

Voila sa réponse à la question de Zvezdan, simple et direct tout comme lui. Il fit un pas en avant, puis un deuxième, il le fixa avec un air franc, sérieux.

_ Tu veux que je te réponde quoi Zvezdan? Que je ne suis pas le petit chien fidèle à sa maitresse Athéna? J'ai vu ses bons cotés mais aussi ses mauvais... Après tout si les hommes sont imparfaits, les dieux le sont aussi vu que les hommes ont été créés à leurs images...

Silas se mit à sourire, puis à rire même.

_ Tu sais quoi? Si tu n'avais pas aidé à tuer Bélisaire, je ne porterai surement plus mon armure d'or en ce moment. Sa mort m'a évité de passer en cours martial. Assez risible non?

Pendant qu'il parlait son cosmos gonflait de plus en plus. Silas ainsi que son armure brillait de plus en plus, si bien qu'il finirait par éblouir Zvezdan. Il se souvint de sa fuite à Jamir pour aider Ainia. Au fait que le Pope demanda à Lesath et Childéric de le ramener et qu'à cause de son absence, les berserkers avaient attaqué et cela se solda par la mort de Bélisaire.

_ Je n'ai jamais vraiment porté Belisaire dans mon cœur, mais il était le Pope, je lui devais obéissance. Malgré tout je m'étais juré de ne plus voir un Pope mourir. Mais l'ancien Pontife en a décidé autrement avec Akritès, Akritès que je respectais. Énormément même. J'ai failli à ma promesse une fois déjà... Et je ne faillirai pas une deuxième fois, surtout pas avec Childéric comme Pope! Lui mon ami!

Le cosmos des Gémeaux irradia encore plus les environs, malgré sa blessure Silas croisa les bras au dessus de lui. Mais ce n'était pas l'arcane des Gémeaux qu'il allait utiliser, non c'était sa propre version à lui, celle qui la dépassait en puissance. Il poussa son cosmos à son paroxysme et le laissa éclater sur Zvezdan!

_ Universum Diruptiooo!!

Une explosion cosmique effroyable éclata sur le Pontife mais elle avait aussi un autre but, le but de détruire en partie la citadelle et de tuer en partie les soldats berserkers présents. Dans le flux de l'explosion, des parties des bâtiments et des murailles de la citadelles entremêlement dans le souffle tourbillonnant de l'explosion, les débris allaient surement frapper l'ancien cardinal de la guerre. Du moins Silas l'espérait car il venait de tout donner. Il était vidé, à la merci du Pontife... Il repensa alors à Childéric et à la lettre qu'il avait confié à Iolas...








Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptySam 6 Nov - 9:04
Je l'observe, qui tient bon, je l'écoute, qui parle. Je l'écoute et j'entends qu'il ne parle pas comme un aveugle. J'en ai croisé plus d'un d'aveugle, pourtant, surtout chez les Saints. Ceux qui ne jurent que par Athéna, ceux qui ne voient pas les choses en grand. Ceux qui ne voient pas l'échiquier des Dieux, et qui ne voient pas l'absurde des enjeux.

Ceux qui servent un absurde qui ne viendra jamais.
Et s'il venait ? Alors si par miracle il venait, ce monde deviendrait une prison.

Je l'écoute me parler de Bélisaire. « Le Faux Pope », comme il se disait lui-même. Tseh. J'en ris encore intérieurement, rien que d'y penser. Je sens le Cosmos se Silas qui se gonfle à mesure qu'il parle, mais il n'y a pas de peur dans mon regard. À vrai dire, je le regarde comme un adversaire déjà vaincu. Mon sang a coulé, mon énergie a brûlée, mais je sais qu'au finir de cet affrontement, je serais debout et toi non. Est-ce que tu respireras encore, quand je porterais mon dernier coup ?
Bonne question.

- Tu ne devrais pas donner des promesses que tu ne peux pas tenir. Son Cosmos s'intensifie encore et encore, mais le mien ne répond rien. J'attends. J'attends qu'il déchaîne sa puissance. Childéric mourra, le Pope après aussi, et l'autre après encore. Va de même pour moi et les Pontifex à venir. L'on mourra en Guerre, parce que c'est ce à quoi sont destinés les gens comme lui et moi. Nous sommes les voix des deux pendants du Conflit. Des pantins dans le cycle des batailles.

Faire la même chose encore et encore, et espérer obtenir un résultat différent. Où est-ce que tu penses que ça va nous mener, nous autres pantins ?
Briser le cycle. C'est ça, la seule réelle échappatoire possible à ce jeu idiot.

- Mais tu as raison. Tu ne le verras pas mourir.

Et avant que son Cosmos explose, il pourra voir un rictus mauvais sur mes lèvres.
Puis, un flash. Un son sourd, tonitruant, quelque chose de si puissant qu'il assourdi. Une brûlure, une insupportable brûlure qui me prend tout le corps. Le souffle de l'explosion est puissant, mais je reste debout. La douleur est intense, mais je sers les dents. Dans mes oreilles, un sifflement désagréable reste de longues secondes après la détonation. Quand la lumière tombe, elle est remplacée par la poussière...
J'ai mal. Et je sens quelque chose d'étrange après que les secondes soient passés, après que la douleur ait été enregistrée, puis surmontée. Je sens...

Comme si mon Cosmos était là, mais prisonnier.

Je sens que ça ne durera pas longtemps, mais que ça durera assez longtemps pour ne pas me laisser le luxe de répliquer à pleine puissance. Et à vrai dire ? À vrai dire, je n'en avais pas l'intention. Quand l'acouphène à mon oreille se calme, j'entends le sifflement de la roche soulevée qui redescend du ciel, qui s'éclate au sol tout autour de moi. Petit à petit, la poussière s'évapore. Je vois la silhouette de Silas, plusieurs mètres devant moi. J'entends une nouvelle volée de débris prêts à s'écraser sur moi.
Mes yeux fermés s'ouvrent, et un courant me passe le long du corps.

Un son sourd, un boom dans l'air, et le nuage de poussière autour de ma position s'écarte puissamment, le sol s'affaisse et se brise. À peine une fraction de secondes, et je suis sur lui, bras tendu, majeur replié sur le bout de mon pouce.
Sur le front de Silas, une pichenette lancée à une vitesse qui dépasse celle de la lumière. Assez pour le repousser, assez pour le blesser, mais pas assez pour être fatal.

- Tu sais, je me rappelle, quand on a attaqué le Sanctuaire. Quand Bélisaire est mort. Je me rappelle que j'ai croisé le chemin d'un de vos bronzes. Treize, peut-être quinze ans maximum. Perdu, le genre qui n'a rien à faire sur un champ de bataille. Je me rappelle aussi du Bélier de l'époque. Saadyr. Dix-sept, peut-être Dix-neuf ans ? Je me rappelle de la petite conversation qu'on a eu. Lui aussi, il n'aurait pas dû être là.

Il n'aurait pas dû avoir à voir ce que je lui ai montré. Mais il a vu, et il a ouvert les yeux. Peut-être... Peut-être que c'est la seule réelle bonne chose que j'ai fait, ce jour-ci.

- C'est comme ça, que Sagesse combat sa guerre ? Elle envoie des gosses au front et elle cache ses travers aux jeunes chevaliers? Un filet de sang à mes lèvres, je souris. Je souffle du nez. Ma guerre est sale, mais elle ne se cache pas. Je préfère ça à votre Putain qui cache les horreurs de ce qu'elle incarne derrière de grands idéaux.

« Le bien commun », hein ?
Va parler du bien commun au Moi de ses 7/8 ans, quand la guerre m'a tout arraché.
Va parler du bien commun à ce jeune bronze à peine adolescent, qui a sûrement disparu en guerre depuis.
Va parler du bien commun à Esther, et le cauchemar de son existence, imposée par le jeu des Dieux.

Va me parler de bien commun, quand ils envoient des enfants faire l'œuvre sanglante des Olympiens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1250/1250Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyDim 7 Nov - 11:38


La technique de Silas avait surpris Zvezdan, et le résultat en fut réconfortant pour le chevalier d'or. Le Pontife en ressortait blessé, et la citadelle en partie détruite. C'était déjà ce qu'ils auraient pas pour eux. Sa mort serait au moins quelque peu utile. Mais n'allez pas croire que celui que l'on prenait pour un perse alors qu'il n'était que pur byzantin avait dit son dernier mot. Il venait de sortir de son dernier atout, cela était vrai. Il avait donné tout le reste de son cosmos pour blesser au maximum Zvezdan et détruire la citadelle et tuer quelques soldats berserkers. Il ne pourrait pas puiser dans son univers intérieur encore plus. C'était fini, il le savait, il n'était plus qu'un homme avec quelques capacités supérieures pour le moment. Mais malgré cela il ne fallait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir vaincu. Il le pensait et cela lui rappela Haldor et ses histoires d'ours. Justement que lui restait-il à part sa force physique? S'il venait tenir ou plutôt retenir la voix d'Arès encore un peu de temps, assez pour que ses hommes soit hors de portée.

Le coup de Zvezdan avait fait voler mon casque en arrière, j'eus le temps d'entendre le métal sacré se briser sous l'impact. Du sang de mon front gicla alors et je me rétamai au sol. Je me rétablis assez vite malgré tout, je serais assez longtemps couché quand je ne serais plus vivant mais pour le moment, c'est debout que je devais être. Je fixais le Pontife alors que le sang coulait devant mon oeil gauche et coloriait cette partie de mon visage. La faille dimensionnelle qu'il avait ouvert se referma, il n'avait plus l'énergie de la tenir ouverte

_ Je ne saurais te dire pour ce bronze, mais certaines armées utilisent aussi des adolescents non?

Nordiens et barbares ne forment pas leurs hommes, ils apprennent sur le tas, directement sur le champ de bataille, et Silas pensait qu'il en était de même pour les soldats des troupes employées par les Berserkers. Le service militaire commençait à dix-sept ans à Byzance, reliquat de la légion romaine employé par tellement de royaumes à l'époque. C'était ainsi c'était l'âge pour tout cela. On pouvait même être marié et avoir une famille à cet âge là. Cela était-il trop jeune pour lui aussi?

_ Concernant Saadyr tu sais qu'il était à peine un peu plus jeune que moi lors de votre venue au Sanctuaire? Dis moi Zvezdan et toi? Et toi depuis quel âge sers-tu Arès et portes-tu ta cuirasse? Saadyr était peut être pas prêt pour cela, cela venait peut être de son caractère et pourtant il avait été reconnu pour porter l'or tout comme moi...

Silas fixa Zvezdan et se mit à courir dans sa direction. Il plongea ensuite sur lui après avoir armé son poing droit, il lui décocha un crochet en direction de la mâchoire, puis enchaina de son autre poing pour lui frapper l'épaule de son bras blessé. Une feinte, un quart de tour et c'est avec son coude qu'il tenta de frapper son adversaire vers le ventre. Deuxième feinte, un pas vers la gauche, un en avant et il teinta de l'atteindre avec son genou au niveau de l'abdomen pour ensuite tenter la balayage avec l'autre jambe, enfin il s’écarta de plusieurs pas en arrière toujours en le fixant. Bien-sur, il n'était ni Haldor ni Childéric coté puissance des coups, sa spécialité restait les attaques cosmiques mais il n'avait plus que cela en boutique. De plus son état faisait que ses coups avaient moins de puissance. Il jouait le temps de toute façon, il savait que le Pontife avait déjà tracé son destin... Il porta l'une de ses mains sur l'une des blessures causées par les lames cosmiques de Zvezdan.

_ Je sais très bien l'issue de ce combat... Que cela est risible tu sais...

Le troisième gardien se mit à rire. Zvezdan dut peut-être penser qu'il commençait à perdre la boule à ce moment la.

_ Tu parles d'âge, et je viens de me souvenir que dans quelques jours ce sera mon anniversaire... Zvezdan vient donc cueillir ma avant mes vingt-cinq ans...

Silas se mit en position défensive, il attendait l'assaut final du Pontife. Ses pensées partirent alors en direction de son maître qu'il allait surement rejoindre. De sa soeur qu'il ne verrait plus, de ses neveux qu'ils soient de sang ou de cœur. Il repensa aussi à Ainia qu'il ne retrouvera jamais. A Nimuè aussi auprès de qui il ne pourrait pas d'excuser sauf dans la lettre qu'il avait laissé à l'attention du Pope. Ses pensées allèrent à Childéric, celui qui avait été un frère, son meilleur ami, il saurait tout quand Iolas lui remettra sa lettre, son testament. Et ses pensées allèrent aussi à tant d'autres, Kaleb, Mehry, Killian... et Athéna...

*** Athéna j'aurais tellement voulu vous parler de certaines choses... J'espère que vous êtes fière du vaillant chevalier que j'ai été pour vous... ***

S'avouait-il vaincu? Non! Il fit même un peu vers le Pontifex. Il acceptait son sort et son destin, après tout il était et restera à jamais Silas le chevalier d'or des Gémeaux!

_ Fais ton office bourreau.

Un sourire naquit sur son impassible visage. Il était un guerrier, il finirait ainsi aussi.









Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.



Dernière édition par Silas le Dim 14 Nov - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyLun 8 Nov - 9:16
- Oh mais ne t'en fais pas, Athéna n'est pas la seule à condamner, évidemment.

Bien sûr que les hommes ne l'ont pas attendue pour utiliser des enfants sur un champ de bataille. Mais les hommes ne prétendent pas incarner un espèce d'idéal utopique où la paix et la raison absolue règneront au prix des instincts humains. Les hommes ne sont pas une incarnation personnifiée de la Guerre. Mais surtout les hommes ne sont plus la cible de ma vendetta personnelle. Plus totalement, en tout cas.

- Tseh. Je n'ai pas attendu ma Cuirasse pour être un agent d'Arès malgré moi. Tu pourrais même dire que c'est l'Empire Byzantin qui m'a recruté parmi les Berserkers, d'une certaine façon.

Pas même deux chiffres à mon âge que j'avais une arme dans mes mains rougies. Pas même deux chiffres à mon âge que Constantinople et ses armées ont volé ma jeunesse. Je n'ai pas attendu ma Cuirasse pour être Haine, Conflit et Violence. À vrai dire, j'étais sans doute plus Berserker dans ma jeunesse que je ne le suis aujourd'hui.
À l'époque, j'étais aveuglé par la colère.
Aujourd'hui, je suis guidé par elle.

Et il attaque. Il attaque, mais ses coups sont prévisibles, il manquent de puissance, à défaut de manquer de rapidité. Ma chance, c'est d'être plus rapide que lui. Alors le crochet arrive, mais je le dévie aisément. Les feintes partent, mais je les lis, jusqu'à ce que le véritable assaut arrive. Les autres coups trouvent une esquive ou un blocage systématiquement. La fatigue me guette, mais je reste capable de tenir la route dans cet assaut final. À la dernière tentative de balayage, son coup rencontre une jambe solidement ancrée dans le sol, stoïque quand il tente de la faucher. Je le fixe, impassible. Mon corps est lourd, mais je peux encore le porter. Alors j'avance de quelques pas.

Un fin sourire sur mes lèvres, quand je l'entends parler. Ton anniversaire, hein ? Tseh. Tu parles d'un coup du destin. Alors le cadeau que t'a réservée Athéna, c'est de t'envoyer à ta mort en première ligne ?

- Si pressé de mourir pour du vent.

Tu n'es qu'une goutte d'eau dans l'océan de vies que ta déesse a sacrifiée pour sa cause. Quand tu partiras, il n'y aura rien. Il y aura la deuil de tes proches, la mémoire de tes frères d'armes, mais rien de plus. Et même ça, bien assez tôt, ça disparaîtra. « Mais au moins il est mort en essayant », c'est ça, que tu veux voir gravé sur ton épitaphe ?
Regarde-toi accueillir la mort à bras ouverts. C'en serait presque touchant.

Mais je te l'ai dit au début de notre rencontre, non ?
Tu tombes bien. J'avais besoin d'un levier diplomatique.

- Tu fais erreur si tu penses être en position de choisir les termes de ta propre mort. Les guerriers ont rarement ce luxe. Toi moins encore. Toi, tu m'es plus utile vivant que mort. Mais si tu tiens tant à la rencontrer, je peux te donner un avant-goût.

Mon dernier pas me mène devant lui, et de ma main droite, j'empoigne son cou d'une prise ferme.
Puis, une explosion.

Pas une explosion de feu et de souffle, comme celle de Silas. Une explosion de Cosmos et d'âmes, comme un vortex qui s'ouvre. Depuis ma silhouette, des centaines d'esprits se manifestent d'un coup, dans une tempête spirituelle démesurée. Leurs cris et voix en guise de vents meurtriers, la tornade des esprits se lève haut dans le ciel, large autour de nous, comme si nous étions l'oeil du cyclone. Cette masse d'énergie et de silhouettes éthérées court au vent pendant quelques secondes... Ils crient la haine, ils crient la libération, ils crient la peur, ils crient la joie, ils crient le désespoir. Une cacophonie sans queue ni tête, folle. À les regarder, la plupart des esprits sont armés, armurés, leurs faciès déformés par l'aspect volatile de leur essence reflète des traits guerriers. Des âmes mortes sur un champ de bataille, toutes autant qu'elles sont. La nuée se libère, se déchaîne, puis... Puis elle fond sur Silas.

Des griffes et des crocs, de lames et de lance, les choses tombent sur lui, inombrables et inarrêtables. Et ça tranche, et ça lacère, et ça perce, et ça fouette. Pendant quelques secondes, Silas a un aperçu des tourments de l'autre-monde. Puis.... Puis ça s'arrête. Progressivement, les âmes reviennent à moi, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus une seule.
Quand le torrent s'arrête, je suis debout, et une partie de mes plaies se sont refermées.

Ma poigne se déserre, mon bras revient le long de mon corps.
Tu ne mourras pas de cet assaut, Silas. Mais peut-être que tu aurais préféré mourir.

Sois heureux. Tu vas peut-être pouvoir m'aider. Peut-être pouvoir être utile à donner un sens à cette bataille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1250/1250Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyMar 9 Nov - 12:46


Zvezdan n'eut pas de mal à parer et contrer les attaques physiques de Silas. Le chevalier d'or n'était pas vraiment un grand spécialiste du combat au corps à corps, du moins en temps que guerrier éveillé. Il avait un très bon niveau contre n'importe quel dormeur c'était sûr. Mais diminué et contre quelqu'un qui semblait mieux maitrisé l'art du combat, il n'avait pas vraiment de chance. Il contrattaqua rapidement et Silas n'avait aucune chance, trop faible, trop diminué, il ne put que subir l'assaut des fantômes du Pontife. Des esprits de guerriers l’attaquèrent dans un râle tonitruant, vengeur et étourdissant. Armés, ils le frappent, le lacèrent, le transpercèrent avec une rage folle. Il ne pouvait rien faire, juste subir, juste prendre les blessures des fantômes guerriers. Puis tout stoppa et Silas tomba genou à terre. Quelle technique horrible, voila ce qu'il en pensa. Digne technique de Zvezdan et de ce qu'il savait de lui. Le sang du chevalier d'or se répandait tout autour de lui et pourtant sur son visage se dessina un énième sourire.

_ Je me passerai bien de ton enfer Zvezdan... Je sais que ce n'est pas celui-là qui m'attend...

Sunilda lui avait montré un écho, l'écho de celui où se trouvait son frère et pour Silas c'était dans celui-là qu'il se trouverait lorsqu'il passera au trépas, l'enfer de Glace, le Cocyte, c'est là que serait sa place car tel était l'endroit où Hadès enfermait l'âme de ses ennemis. Hadès la véritable menace sur ce monde, menace qui se tapissait pendant que les autres dieux se faisaient la guerre entre eux sans voir la véritable menace dans l'ombre...

Silas pensa alors que Zvezdan aurait pu le tuer, l'achever mais il s'était retenu. Pourquoi? Il repensa à ses différentes paroles depuis le début de leur rencontre et il repensa alors à certains discours de Childéric sur la guerre et ses jeux. Zvezdan voulait faire de Silas un enjeu, une contrepartie face à Childéric. Un otage, oui c'était cela. Jouer de lui pour faire basculer le sens de cette guerre. En cela, le troisième gardien ne pouvait pas laisser faire. Il aurait pu fuir oui mais cela était trop tard, il avait utiliser la dernière once de son cosmos pour endiguer le cosmos de Zvezdan en lui qui laissait couler une blessure. Difficilement Silas se releva et il fixa Zvezdan, il souriait toujours, la folie proche de la mort.

_ Ce n'est pas... encore... fini!

Un dernier assaut, l'ultime chant du cygne, enfin des Gémeaux... Il se jeta à corps perdu sur Zvezdan, plongeant sur lui. Une tenta un crochet gauche puis un uppercut droit en direction du menton, puis un retour du droit. Pas de feinte, rien, à part encore un coup, un deuxième, un troisième, un quatrième puis... Il s'écroule devant Zvezdan, les deux genoux dans la boue, la tête vers le sol. Il la relève pour le fixer une dernière fois.

_ T'es bien plus... malin que tes... prédécesseurs... Mais...

L'armure de Silas se désassembla de son corps et se rassembla sous forme totémique au dessus de lui.

*** Pars rejoindre Childéric, préviens le. Il devrait pouvoir lire en toi et sur toi. ***

L'armure des Gémeaux disparut alors tel une étoile filante en direction de la citadelle où le Pope devait se trouver. Il saurait comprendre le message que son ami avait laissé en faisant cela. Il pourrait surement aussi ressentir les onces du cosmos du Pontife laissées sur l'armure.

_ Je suis... prêt!

Il se releva, se mit maladroitement en position défensive. On pouvait voir clairement sur son corps les nombreuses blessures causées par le Pontife. Il saignait abondamment mais s'il devait mourir, ce serait débout qu'il le ferait.









Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyMar 9 Nov - 14:20
- Fatiguant.

Il se relève. Il lance ses coups, et je ne prends même pas la peine de les éviter, cette fois. J'encaisse ses assauts affaiblis, mais encore puissants. Tu devrais appprendre quand tomber, Gémeaux. Ou alors tu as tant envie de faire durer ton calvaire?

Quelque pas, pour m'avancer de nouveau. Une indifférence lasse sur mes traits, j'observe le presque-mort d'un regard sans affect. Fais donc voler ton armure, après tout ce n'est pas elle qui te sauvera, ici. Ce n'est pas comme si j'avais l'intention de faire collection...
J'ai déjà de quoi faire avec ma dernière acquisition d'or Saint.

Le sang coule, mais il coule plus de ton côté que du mien. Tu ne tiens qu'à un fil, qu'à cette force de désespoir bornée qui refuse de tomber. Ça pourrait presque être admirable, si ça n'était pas aussi vain. Tu crois qu'elle te regarde avec un sourire fier sur ses lèvres, depuis son perchoir ? Ta Sagesse, tu penses qu'elle en a quelque chose à foutre, de ta jolie combattivité ? Tseh. C'est comme je l'ai dit. Une goutte d'eau dans l'océan de vies sacrifiées en son nom. Ni la première, ni la dernière.

Le dos de ma main se lève, mon bras se plie, puis se déplie dans un geste vif, violent. Un revers qui vient chercher la joue, avec une force marquée. Assez pour laisser un peu plus qu'une trace rouge sur le côté du visage.

J'ai assez perdu de temps avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1250/1250Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1250/1250)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1650/1650Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyMer 10 Nov - 11:01


Plus mort que vivant, sa vie l'abandonnant lentement, sé répandant autour de lui en coulant de ses blessures, Silas faisait face à Zvezdan, genoux à terre. Son chant du cygne avait surpris le Pontife qui l'avait laissé frapper, une petite victoire dans la défaite. Mais désormais il ne pouvait plus rien faire, il tenait par abnégation, par défi envers le Pontife. Il avait gagné du temps, il avait fait gagné du temps au soldats dont il avait la charge et cela valait tout l'or du monde, cela valait sa vie.

_ Une vie... pour en sauver... une centaine...

Cette phrase il la tenait de Darius son maître. Il lui avait apprise, il lui avait transmise lors de ses enseignements. Une vie valait une autre vie et si un chevalier d'Athéna devait donner la sienne pour sauver celle de dizaines, centaines de dormeurs, sa mort était alors une mort utile. Silas sourit encore, sa vision se voilait et plus elle se voilait, plus il souriait. Il était sûr que son maître était fier de lui, il sentait que Darius approuvait le sens qu'il venait de donner à sa mort. Il avait respecté les préceptes du vieux perse, les préceptes de celui qui était devenu son mentor, son père d'adoption.

Avant que sa vision ne devienne complétement terne, il le vois qui s'approche de lui, qui arme un mouvement pour le frapper. Imbécile ne vois-tu pas que même un simple coup lui ôterait la vie? Ne voulais-tu pas t'en servir pour contrer les plans du Pope. Dans sa défaite, Silas venait d'obtenir une victoire. Avec sa mort il contrecarrait la volonté du Pontife. Son sacrifice n'était pas vain, il le sentait, il le savait. Il ne sera pas le pantin désarticulé qui fera basculer la victoire, il ne serait plus rien... Il reçoit le coup, la gifle du Pontife mais ne la ressent même pas, il est déjà ailleurs. Le noir l'emporte, l'absorbe pendant que son corps s'effondre puis s'enfonce dans la boue du sol de la citadelle transylvaine. La mort dans la boue et le sang, le destin des guerriers. Et alors que la mort l'emporte, il ne pense qu'à une chose, une personne, sa moitié, son âme soeur, son jumeau... Methos...









Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
GilbertGilbertArmure :
...
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptySam 20 Nov - 17:33

Le chevalier des gémeaux venait de tomber devant le représentant d’Arès. De cette chute, il ne se relèverait pas. Un combat qui avait été particulièrement virulent, à en juger les destructions alentours. Parmi celles-ci, y avait-t-il eu des victimes collatérales ? Car de ces affrontements où s’opposaient des élus des dieux, demeuraient les dormeurs impuissants devant ces démonstrations de puissance. Que pesaient-ils à côté de ça ? Quelle valeur pouvait trouver leur existence ? Pourtant, l’une de ces âmes anormales venait d’épouser le même tragique sort. La preuve que devant la Mort, tous étaient égaux.

Dans le silence qui succédait à ce duel, les claquements d’un applaudissement vinrent attirer l’attention du Pontifex. Un homme au loin semblait le féliciter. Ses yeux étaient globuleux, renfoncés au creux de ses arcanes sourcilières disproportionnées. Il ne possédait pas de sourcils et ses prunelles étaient violacées. Les traits de sa figure étaient quant à eux disgracieux, de quoi susciter une forme de malaise instinctive. Ses cheveux coiffés en arrière, il présentait pour autant un certain soin à sublimer sa laideur naturelle. Ses habits étaient quant à eux ce qu’il y avait de plus fantaisiste, faisant l’effet d’un sorcier étrange appréciant d’évidence les couleurs mauvaises. Imposant de part sa taille, il n’en apparaissait pas moins squelettique, noyé dans des vêtements bouffants. Ses mains enfin présentaient des ongles ressemblant de près à des griffes de prédateurs. À sa ceinture, un grimoire était attaché au niveau de la reliure. S’avançant de quelques pas, cet étranger continuait d’applaudir.

– Splendide !

La voix discordante et singulière, il s’en dégageait une démesure qui pouvait interroger. Cet individu n’était pas un Dormeur. Certainement pas. En témoignait ce cosmos sinistre qui enveloppait son âme sombre. Il pouvait inspirer une naturelle répulsion, quand bien même un sourire courtois s’affichait sur son visage. Là encore, un total détachement devant le charnier qui les entourait.

– Peu d’humains auraient pu orchestrer un si sublime carnage ! Mais d’aventure, je crains que vos forces seules n’auraient suffi à briser vos chaînes !

Un sous-entendu furtif, signe qu’il en savait probablement plus sur la situation que celui qui avait engagé les hostilités. Continuant de s’avancer, il finirait par s’arrêter à cinq mètres de son vis-à-vis, avant de lui adresser une révérence exagérée. Non pas qu’il paraissait se moquer. Plutôt que ça correspondait au personnage. Les paupières closes et le sourire figé, cet inconnu allait se présenter.

– Pontifex Zvezdan, je me présente Gilbert du Crapaud, de l’étoile Terrestre de l’Étrange. Je serais impuissant à exprimer l’immense joie que j’ai à vous rencontrer ici pour cette cérémonie macabre de laquelle nombreux renaîtront vers un Monde nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyVen 26 Nov - 2:12
- Huh. Je l'observe un instant. Attends. C'est bien ce que je pense ? Tu viens vraiment de crever d'un revers dans la gencive?

Bordel, inutile jusqu'au bout.
On t'a envoyé mourir en première ligne mener un combat perdu d'avance, et ta seule chance de servir à quelque chose d'autre qu'une chair à canon bon-marché vient de disparaître avec ton dernier souffle. Tragique. « Une vie pour en sauver une centaine », tu dis ?

J'observe le donjon éventré, les cratères autour. Les corps et les ruines, la destruction alentours. Je m'avance vers le rebord défoncé du sommet de la Citadelle, pour observer en contrebas. Sur une petite aire autour du donjon, les débris qui ont volés dans les rues. De la mort, partout autour. Des gens morts, de gens en train de mourir. Les survivants ne sont pas là, ils sont loin de nous.
Dans le sillage de tes explosions, tu as bien dû en tuer une centaine à vrai dire, des tiens comme des miens.

- Tseh. Si te mentir à toi-même peut t'aider à mieux supporter l'haut-delà...

Tu ne seras pas bien différent de Bélisaire quand je l'ai tué, finalement.
J'y songe. Puis il y a autre chose. Quelqu'un d'autre.

Je le sens avant de l'entendre. Une présence... Singulière. Dérangeante.
Je l'entends avant de le voir. Les applaudissements, la voix, le discours.
Puis finalement, je le vois. Et j'aurais préféré me contenter de l'entendre, à vrai dire.

Désagréable à regarder, sinistre, ce genre de malaise évident malgré les politesses et sourires... En fait, ce genre de malaise accentué par les politesses et sourires, je devrais dire. Un éveillé, le doute n'est pas permis. Allié ? Ennemi ? Si ennemi, les choses seraient... Compliquées. Je suis fatigué. L'adrénaline du combat redescend, et les douleurs commencent à me piquer plus vivement. Pour autant, j'écoute. Sur la défensive, mais sans donner signe de faiblesse. Droit, drapé dans cet orgueil qui m'empêche de grimacer de mes blessures, je le fixe. Je l'écoute.
Je plisse les yeux.

Alors comme ça tu sais des choses, hein ?
Il sait. Et une fois venu le moment pour lui de se présenter, je comprends mieux pourquoi il sait... Et dans le même temps, j'avoue être surpris. Des Spectres ? Depuis ces années de silence, de Rien, enfin ils pointent le bout de leur nez ? Des années qu'ils sont supposés être « nos alliés ». Des années qu'un grand Rien marque notre alliance. C'est finalement le Roisin Dubh qui a fini par prendre leur place, dans mon esprit. Nos alliés des enfers, c'était les druides.

Mais le voilà lui qui se présente devant moi, avec son Étoile Terrestre. Je l'avise, depuis les quelques mètres de distance qui nous séparent. Je le jauge, je songe, je pense. Un instant, sa réplique rencontre le silence. Puis...

- Mais je gage qu'aussi plaisant vous semble-être le spectacle, vous n'êtes pas là simplement pour en profiter, n'est-ce pas?

Faisons simple : tu n'es pas là pour me parler de la pluie, du beau temps et des litres de sang coulés. Tu es ici parce que tu veux quelque chose... Dire quelque chose, obtenir quelque chose ? Plus compliqué que ça ? Je n'en sais rien.

Alors dis-moi donc. La guerre n'attend pas, et moi non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
GilbertGilbertArmure :
...
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyVen 26 Nov - 12:13
Le Pontifex n’accueillerait d’évidence pas le messager avec grand contentement. Après tout, il pouvait tout aussi bien se révéler être l’opportuniste gravant son nom dans l’histoire comme celui qui en viendrait à défaire la Voix d’Arès. Un combattant jusqu’alors invaincu et qui tomberait à l’amorce de ses ambitions expansionnistes. Ce pourquoi, sans doute, faisait-il montre d’une certaine prudence envers le Crapaud. Mais non, ce dernier venait avec d’autres intentions à l’esprit. Il y avait bien sûr la splendeur des cris écorchés des victimes devant les carcasses agonisantes de leurs parents. Cependant, il y avait surtout le devoir prêté par son seigneur et maître.

– Plutôt que de regarder, j’aime toucher, j’aime participer, j’aime donner de ma personne. Laisser mon empreinte là où je passe pour que trépassent mes victimes !

Répondrait-t-il avec un tac-au-tac ne soulignant que davantage son caractère propre à susciter le malaise, instiller une forme de dérangement. Sans doute se retenait-il actuellement de se laisser aller à ses pulsions devant le sort vulnérable de nombreux Dormeurs ici. Seulement, Zvezdan avait raison à son sujet. Il n’était pas là simplement pour en profiter. Il se devait de remplir une mission. Et pour se faire, Gilbert s’épancherait en une grossière révérence.

– Mon maître, le dieu Hypnos, vous convie à sa table en vue de parlementer. Des incidents d’outre-tombes ont jeté le chaos sur notre plan d’existence. Des incidents qui ne sauraient se résoudre ailleurs qu’à la Surface. Des intérêts communs pourraient bien être trouvés. Ce pourquoi mon seigneur ne pouvait décemment pas laisser son frère vous empêcher de voler par vos propres ailes afin de semer dans la terre vos essaims de cadavres !

Cette intervention des Spectres ne pouvait signifier qu’une chose : beaucoup plus de sang allait être versé dans les décennies à venir. Comme de jeter de l’huile sur un feu déjà bien fourni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-bleu1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-bleu  (1800/1800)
CP:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-rouge1350/1350Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-rouge  (1350/1350)
CC:
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] G-jaune1800/1800Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]   Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat] EmptyDim 28 Nov - 2:02
- Hm hm.

Tu m'en diras tant.
En voilà un qui aurait eu sa place au Dédale. Parmi les fous, les exécutants destinés qu'à assouvir leurs pulsions sadiques à des fins utiles. Les César et Alastair, en somme. Mais voilà, il ne vient pas de l'enfer sur terre, il vient de l'enfer sous terre : le vrai Enfer.

Un laquais d'Hypnos, rien que ça... Tseh. Le Dieu du sommeil lui-même qui voudrait parlemente avec moi ? Trop d'honneur. Un honneur tardif, mais un honneur quand même, j'imagine. Bien... Peut-être qu'il va y avoir plus à récupérer de cette bataille que ce à quoi je m'attendais de prime abord. Des informations, pour commencer. Des intérêts communs ?
Ça, ça reste à voir.
Mais surtout...

- Est-ce que ces « incidents d'outre-tombes » auraient à voir avec le... Désaccord fraternel dont vous me parlez là ?

Alors si j'en crois ce drôle d'énergumène, Thanatos s'opposerait à notre lutte ? Peut-être que c'est ça, la raison derrière le silence des Spectres ces dernières années ? Des luttes intestines ? Hm... Je n'aime pas ça. Je suis curieux, mais je n'aime pas ça. J'ai ce sale pressentiment. Celui que je ne peux pas m'empêcher d'avoir très souvent lorsque je représente les intérêts des Berserkers auprès d'une force extérieure. Cette sale impression qu'une fois n'est pas coutume, l'on va chercher à nous utiliser...
Mais qui sait. Il est déjà arrivé que l'on arrive à faire mentir cette hypothèse. Et ça ne coûte rien d'au moins prêter l'oreille, n'est-ce pas ?

- Soit. Il est encore trop tôt pour dire si vous avez mon intérêt, mais vous avez au moins ma curiosité. Qu'est-ce que vous pouvez me dire à votre niveau sur ces incidents, avant que j'en parle avec votre maître?

Je sens de nouvelles présences plus bas dans la Citadelle. Des présences sinistres, teintées de ce même quelque chose qui habite l'aura de ce Gilbert.
De quoi donner du poids à ses mots... Pour le meilleur comme pour le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
 
Mediasch : Silas vs Zvezdan [Combat]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Siebenbürgen-
Sauter vers: