Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyVen 22 Oct - 20:22
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] Forest_02_by_gogots_de6d3o8-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3siaGVpZ2h0IjoiPD0xOTIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvMmQ0M2I1Y2UtZDVhMy00NTNhLWJkZGYtMDM5Y2VmMTdiMjcyXC9kZTZkM284LWVjNzU4MjA0LTQyMWItNDliYy04NjI3LWZlZGJmMGQ0MzNiOC5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MTI4MCJ9XV0sImF1ZCI6WyJ1cm46c2VydmljZTppbWFnZS5vcGVyYXRpb25zIl19

Au nord de Bistri se trouve une faille dans le maillage défensif du Siebenburgen. La passer reviendrait à contourner les citadelles pour attaquer Kronstadt dans le dos en étant dissimulé par les forêts. En définitive, un site stratégique fondamental pour les batailles à venir. Jusqu'alors, le cour d'eau ne pouvait être traversé que par le concours d'un pont de fortune en bois, facile à détruire. Cependant, les éclaireurs côté défenseurs ont mis en évidence que le pont avait été renforcé en pierre par les assaillants, certainement en prévision de ce jour. Des constructions qui ne seront pas détruites aisément par des armes de siège.

Pour les champ de bataille présent, les attaquants viennent du nord et les défenseurs du sud. Côté attaquants se tient un point en élévation avant les hauts reliefs qui peuvent gêner les retraites, mais constituent malgré tout un point défensif solide pouvant venir en support des troupes sur la rive. Un chemin de terre a été préparé pour éventuellement faire passer des engins de siège. Quelques rochers ça et là peuvent servir de couverture. Quant au cour d'eau en lui-même, d'autres informations stratégiques pourraient être obtenues. Sur un malentendu, ça offrirait des opportunités en plus. Sinon, cela constituerait une perte de temps profitable au défenseur. Quoiqu'il en soit, il faudra composer avec un courant fort rendant difficile sinon suicidaire de nager jusque l'autre côté de la rive.

Côté défenseurs, au nord de leur rive, le terrain a été pour parti défriché, de quoi installer éventuellement des équipements avec une bonne vision sur ce qui peut se trouver en face. Seulement, ce qui vaut pour l'un vaut aussi pour l'autre alors attention. Contrairement aux assaillants, le défenseur profite d'une large couverture forestière dans son dos. De quoi faciliter la fuite au besoin ou mettre au point d'autres stratagèmes tirant parti de cette particularité. Il faudra faire attention à l'îlot au centre de la rive qui fait monter un haut rocher cachant la visibilité. Il se tient à proximité directe de la rive côté défenseur. Cela peut être un avantage comme un désavantage.

Du point de vue humain, les Berserkers doivent composer avec un conglomérat de tribus pouvant manquer de cohésion avec tous les problèmes que ça peut amener. Ceci dit, leur individualité est plus marquée et les combattants sont plus puissants que la moyenne. De quoi permettre des actions peut-être plus audacieuses. Leurs équipements sont malgré tout rudimentaires, même si certaines armes de siège peuvent être mobilisées. Seulement, pour cette situation, il faudra certainement s'appuyer sur une richesse de compétences que l'on ne trouverait pas normalement dans un champ de bataille. Hors, les soldats ici ont pour la plupart un autre métier de prédilection, de quoi laisser libre cour à l'imagination.

Les Saints quant à eux profitent de deux corps de combattants. Les premiers constituent la force régulière de l'empire : disciplinée, organisée et expérimentée. Leur moral est solide. De même que leur loyauté. Ce sont des soldats de métier et il est possible à cette fin de mettre sur pied des stratagèmes plus sophistiqués en minimisant les risques de cafouillage dans la chaîne de commandement grâce à des sous-officiers compétents. Ces unités sont mieux équipées que l'adversaire, de même pour les armes de siège. Cependant, ils s'adaptent moins facilement aux situations inconnues et ne se trouvent pas ici sur un territoire connu. De même, ils se trouvent loin de leur foyer et il faut prêter garde à cela. Ils peuvent en tout cas compter sur des unités de mercenaires germains plus aguerris des environs mais dans le même temps, moins fiables. Des troupes qui peuvent donner plus de souplesse à une armée rigide.

Le temps est nuageux, pouvant passer du tout au tout. Le vent souffle fort côté sud est et peut gêner les tirs à distance. Au moins, tant que le vent ne s'arrête pas, la pluie ne se mettra pas à tomber. Pour autant, l'air n'en est pas moins humide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyDim 24 Oct - 17:56
Ainsi donc la grande bataille qu’a voulu Zvezdan commence et de nouveau, nombreux sont ses pions qui vont mourir. Moi-même, ici, je ne sais pas si je reviendrais de cet engagement. Mais je n’ai pas peur. La mort n’est qu’un chemin différent à prendre. Je l’ai contemplé dans les yeux en lui donnant vie dans son monde. Je l’ai serré dans mes bras d’un amour profond d’une mère et d’une sœur. Je n’ai pas de véritable Berserker pour m’entourer. Lyuben et Taym ont à faire ailleurs pour le compte de la légion. Alastair, qui ne s’est toujours pas suicidé, a rejoint Kostas et trouvera peut-être la mort libératrice dans ce combat. L’épreuve du feu pour les armées que j’ai façonné sera difficile et nous verrons si j’ai bien trempé l’acier. S’il est suffisamment solide et sûr pour encaisser les coups et les rendre à puissance équivalente. Qu’importent les morts, si nous gagnons, nous serons plus forts, car nous aurons été débarrassées du superflu et des plus faibles. Le milieu hostile forme les hommes.

Les lames de la légion ardente se sont mises en marche à la sortie du Dédale. Les ordres de la voix de la guerre sont simples : prendre les citadelles les plus proches et tuer tous ceux qui nous en empêche. Un excès certain, peut être pas nécessaire. Il sera suivi par les sauvages et les bêtes. Mais n’était ce pas entièrement ce que tu désires dans ton armée, pontife ? Ne désires-tu pas donner de nous une image différente de celle d’arriéré profond qui se vautre dans le sang et la sauvagerie ? Nous aurons la réponse bientôt. Les cornes sonnent, les troupes marchent et la guerre commence. Je sens la cuirasse sur mon dos vibrer. Je sens la nervosité des soldats emplissant l’air comme un poison. Mais ma seule présence les calmes. Mes filles sont à mes côtés, leur magie prête à être tissé. Il a été difficile de reconstruire ce qui a été perdu. Le travail sera encore long, très long, mais nous arrivons à quelque chose.

C’est la première fois que nous allons croiser les ennemis à qui notre chef voue tant de haine. Moi, je ne les déteste point. Seulement, ils sont l’autre battant nécessaire à la guerre. Mais je comprends Zvezdan. Face aux guerriers noirs des enfers, les spectres qu’ils se nomment ici, j'agirais de façon similaire. Nous arrivons près du pont. C’est sûrement là qu’aura lieu le combat. Il a été sage de prendre le temps de le fortifier pour empêcher l'adversaire de la détruire. Le cosmos ne le détruira pas si facilement. Même s'il se trouve face à moi un de ces fameux chevalier d'or dont j'ai entendu parler. Mais notre objectif est justement ce pont. Nous devons traverser et ils vont sûrement chercher à nous en empêcher. Nous arrivons les premiers mais de peu. Une ou deux minutes, au mieux. J’entends les pas des troupes ennemis non loin de là. Sûrement certaines sont déjà en place. Du moins, pas de notre côté, les éclaireurs sont formels.

Traverser maintenant serait du suicide. J’ai fait installer les armes de siège un peu plus loin, leur portée les protéger. Néanmoins, elles sont lourdement gardées. Certaines de mes filles et des soldats y veillent. Je me suis placé en surplomb et j’y ai déployé quelques tireurs. Les roches nous offrent un couvert contre la plupart des tirs, mais nous sommes exposés, comme eux le seront en se mettant en place. J'ai aussi placé une petite troupe devant le pont, prenant soin de les laisser hors de portée des archers et qu'ils puissent se replier si jamais d’aventure ils venaient à se faire canarder. Juste pour tester la portée de leurs armes.

Le reste des guerriers est en réserve, près à être déployé et intervenir. Il sera difficile de bien utiliser la cavalerie dans cette situation. Le général qui s’en servira le mieux pourra prendre un certain avantage. J’ai donné quelques consignes pour d’autres manœuvres aussi, qui devraient voir le jour un peu plus tard durant le cours de la bataille si tout se passe bien. Et cette dernière ne se fera pas attendre longtemps. Elle a commencé partout ailleurs et je peux ressentir l’énergie de Morrigan qui s’animent. Sûrement ne tardera-t-elle pas à rencontrer ses adversaires. On ne peut tuer ce qui est déjà mort. Je ne m’inquiète pas pour elle. Mais je ne peux m’empêcher d’y penser, c’est le problème d’une mère. Toujours inquiété pour ses enfants…


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2894-ghanima-cardinal-de-la-guerre https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
KalebKalebArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-bleu1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-rouge1150/1150Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-rouge  (1150/1150)
CC:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-jaune1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyLun 25 Oct - 14:41
Ainsi la guerre était là. Que Childéric n’envoie pas Kaleb en première ligne n’avait pas surpris la Vierge outre mesure. Il était sans doute le plus inexpérimenté des membres du Cercle d’Or en activité. L’Axoumite espérait juste que Silas, qui allait à nouveau être le premier à pouvoir voir l’ennemi dans le blanc des yeux, ne jouerait pas les têtes brûlées pour prouver quoi que ce soit au vieux Lion. Les Gémeaux devaient revenir vivant. Tout du moins, il espérait que s’il se trouvait face à plus fort que lui, il aurait la sagesse de battre en retraite plutôt que de perdre inutilement la vie.

C’est d’ailleurs la retraite de son ami que Dana devait assurer. Depuis son retour de mission dans le royaume de Logres, la Coupe le laissait perplexe. Bien évidemment, l’échec de la mission et la mésentente avec le Phénix avait fait le tour des douze maisons. Et Kaleb s’en sentait quelque part responsable. Il aurait dû partir en mission avec elle et laisser Silas gérer Xanathos. Mais l’heure n’était pas à ces considérations.

C’était un défilé étroit que le Grand Pope lui avait demandé de bloqué. Un passage qui traversait une rivière tumultueuse avant de s’engouffrer sous une cavité rocheuse bordée de part et d’autres par un couvert forestier particulièrement favorable.

Kaleb avait posté une machine de guerre protégée par unité, les deux pour le moment à couvert juste au-dessus de ce passage, prêt à bloquer la route par un éboulement si jamais les troupes adverses avaient l’idée saugrenue de s’y risquer. Le reste des troupes se trouvaient dans les bois, de part et d’autre du pont, audible par les troupes ennemies mais non visibles. De ce fait, leur répartition ainsi que leur composition devait rester un mystère le plus longtemps possible.

Après tout, Kaleb savait que ce n’était pas à lui d’esquisser le premier mouvement. S’ils voulaient passer, les berserkers devraient à un moment ou à un autre s’avancer. Car en cas d’immobilisme, les Saints avaient l’avantage. Tant que les serviteurs d’Arès n’esquissaient pas de mouvement, la victoire appartenait à l’Empire.

Néanmoins, la Vierge prenait garde à ne pas sous-estimer son adversaire. Il avait donc posté également une unité d’éclaireurs sur la petite île à proximité de la berge. Par leur discrétion, ils étaient les moins à même de se faire repérer et par leur mobilité, ceux qui pourraient le plus facilement décrocher en cas de soucis. Tout en pouvant saisir une opportunité d’attaque si elle se présentait.

Le reste des machines de guerre, quant à elles, étaient placées dans les bois, non loin de la zone défrichée et protégées comme il se doit par des unités aptes à garantir leur sécurité. Il avait opté pour des machines légères et maniables vu le relief, pour pouvoir les faire avancer ou reculer le cas échéant, voir les saborder en cas de retraite forcée.

Kaleb observa la petite troupe se trouvant devant le pont et attendit le prochain mouvement de l’officier lui faisant face. Pour l’instant, il n’avait pas vu son visage comme lui n’avait pas vu le sien. Le jeu du chat et de la souris en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2497-kaleb-chevalier-de-la-vierge https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2521-kaleb-chevalier-d-or-de-la-vierge
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyMar 26 Oct - 21:43
    Le fonctionnement pour ce sujet de stratégie sera le suivant :

  • attachez vous à des descriptions qui ne renseigneront pas votre adversaire sur vos intentions (le factuel observable doit être lisible, mais la marge d'interprétation appartiendra à celui qui vous lira) ;
  • les intentions de chaque manœuvre devront être envoyées par MP au MJ arbitrant le sujet (ici, Morrigan) ;
  • des dés vous seront demandés (attaquants comme défenseurs) suivant les actions prises, avec un SR variant suivant la difficulté de l'action entreprise ;
  • chaque choix entraînera une faille dans votre stratégie et c'est la justesse des déductions du stratège adverse qui décideront de son impact dans la bataille (moyennant des lancers de dés à SR variables pour trancher les réussites / échecs => le MJ seul en connaîtra la valeur et départagera les deux participants sur l'exécution des différentes opérations par une intervention via post Conteur à chaque tour) ;
  • a contrario, la qualité du choix initial pourra permettre d'imposer son rythme ;
  • des jets de gestion d'imprévus pourront vous être demandés si vous négligez trop vos précautions (qui pourront être développées par MP si nécessaire).


Enfin, soyez fairplay et ne cherchez pas la victoire à tout prix d'un point de vue HRP. Jouez vos personnages et prenez les décisions logiques de leur point de vue. La renommée d'event ne sera pas forcément attribuée au victorieux, mais à celui qui se sera le plus illustré par le RP. Vous savez ce qu'on dit : à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyMar 26 Oct - 22:21
Voici donc les fameux chevaliers d’or. Difficile de savoir de qui il s’agit d’ici et je ne sais pas reconnaître leurs armures. Mais le métal qui les compose les rend facilement reconnaissables. Un peu comme les couleurs de nos cuirasses. S’il est versé dans l’héraldique des guerriers de Zvezdan, peut-être, sera-t-il capable d’identifier son adversaire. Mais pas le temps pour ce genre de considération, la bataille devait commencer et c’était à moi de lancer les hostilités. Légitime, vu la position qu’il occupe. Je n’aurais pas bougé d’un poil si j’étais lui. Il était normal alors pour un commandant de garder ses cartes en réserve, comme j’avais pu le faire moi-même. Alors que les premières âmes tombent.

Je donne une série d’autres rapide à deux de mes filles qui se mettent alors en charge de les transporter aux corps respectifs pour qu’ils puissent être suivis. Le premier était simple. De la position surélevé que nous occupions, il était possible de repérer des éclaireurs byzantins un peu en amont, qui avait profité de la proximité entre la rive et un amas de roche en pleine rivière pour traverser. Difficile pour eux de faire quelque chose de précis ou même de traverser. Mais je serais plus tranquille avec ces derniers retranchés dans leurs positions. Après tout, il n’est jamais bon d’avoir une menace s’approcher ou de laisser les yeux ennemis s’avancer. La pluie de flèches serait brève et rapide. Plus pour les forcer au replit et tester la ligne de tir que pour vraiment vouloir faire pleuvoir la mort sur ce corps expéditionnaire. Ils y a trop d'obstacles dans la ligne de tir et le climat risque de rendre la chose peut précise.

Les flèches peuvent être mieux utilisées ailleurs. Mais déjà, certains auraient sûrement pu succombé à la pluie de flèches. Offrant le temps au petit contingent que j’ai préparé de se mettre en route. Il est toujours bon d’avoir ce genre de carte dans sa manche et les ordres fusent, la charge commencent et ces hommes, aussi dépenaillé que peu cordonné commencent leur course effrénée sur le pont. Combien arriverons de l’autre côté ? Aucun sûrement. Mais ils n’ont d’autres choix que d’essayé. Celui de courir ou de mourir. La troupe postée près de l’entrée du pont se placera devant eux de façon à leur bloquer le passage. Un chemin sans retour, mais pour faire la guerre, il faut faire des sacrifices. J’entends les mères murmurer. Elles me conseillent et m’aiguillent. Elles aussi, en leur temps, on fait la guerre. Et après tout, il n’est pas si difficile d’affronter les guerriers de Byzance que les monstres mort du désert.

Je me prépare aussi à la contre-attaque et la petite troupe avancée près du pont se protège comme elle peut derrière les boucliers de peaux. Le reste de l’armée se trouve encore en arrière et il sera difficile de la faire traverser. Après cette première phase, les choses sérieusement pourront commencer mais il faudra attendre le bon moment. Et si l’épée ne passe pas, reste toujours la magie pour aider les enfants à obéir à leurs mères…


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2894-ghanima-cardinal-de-la-guerre https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
KalebKalebArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-bleu1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-rouge1150/1150Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-rouge  (1150/1150)
CC:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-jaune1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyMer 27 Oct - 14:51
Une évidence. Les premiers à subir les foudres de l’ennemi furent les éclaireurs. Prévisible. Une volée de flèches s’abattit donc sur l’escouade comme Kaleb l’avait prévu. Heureusement, la formation naturelle en tirailleur du groupe et le couvert rocheux de proximité offert par l’île limitèrent l’impact de la salve. Cela avait pour mérite de fixer les axes de tir et les points de dangerosité. Quelques flèches partirent également dans la direction opposée, moins pour blesser ou tuer que pour montrer qu’il faudrait considérer les éclaireurs comme une menace et pas seulement une cible. Cela aurait sans doute aussi le mérite de fixer les tireurs.

Un groupe de berserkers s’étaient élancés sur le pont. Un pont fait en bois de pin de ce que les éclaireurs avaient pu transmettre dans leur rapport. Un pont que les assaillants avaient renforcé avec de la pierre pour éviter aux défenseurs de pouvoir le détruire trop facilement et sans doute pour ne pas risquer qu’il s’effondre au passage des troupes.

Les serviteurs du dieu de la guerre traversèrent effectivement le cours d’eau sans encombre, en rencontrant pour seule résistance la résine qui recouvrait les planches pour les imperméabiliser. Mais leur étonnement et leur soulagement fut de courte durée. A peine le dernier d’entre eux mit il le pied sur la berge qu’une pierre accompagnée d’une volée de flèches s’envola depuis le sommet de la cavité rocheuse et vint s’abattre sur la troupe, les fauchant jusqu’au dernier.

Pour autant, cela n’était qu’un avertissement. Car nul guerrier de l’empire ne sortit de sa cachette. Telles étaient les ordres de Kaleb pour le moment. Tout ceci n’était qu’un test de l’adversaire pour localiser les positions et pouvoir mettre en œuvre la stratégie la plus efficace possible. Sur l’autre rive aucune autre troupe n’avait fait son apparition. Le gardien de la sixième demeure en déduit que, comme le lui avait dit le Grand Pope, loin d’être une brute idiote et sauvage, son adversaire connaissait l’art de la Guerre et ne foncerait pas tête baissée comme un seul homme pour passer en force. Il fallait donc s’armer de ruse et de patience.

Le silence revint. Un silence lourd, chaud, terrible. Seuls les bruits du vent dans les feuilles et du cours d’eau poursuivant sa course insouciante emplissaient l’espace. Même les oiseaux semblaient retenir leur respiration dans l’attente de la suite des événements.

Depuis son couvert, Kaleb la ressent. Cette lumière écarlate. C’est elle qui lui fait face. Cherchera-t-elle se rapprocher jusqu’à ce qu’il puisse discerner ses pupilles ? C’était à elle d’avancer ses pions. La patience et le sang-froid de la Vierge étaient sa force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2497-kaleb-chevalier-de-la-vierge https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2521-kaleb-chevalier-d-or-de-la-vierge
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyMer 27 Oct - 18:14
Pour le moment, le vent est moyen. Il dévie les projectiles mais il est possible d'ajuster les tirs en conséquence.

Les éclaireurs embusqués de Kaleb parviennent à se mettre à couvert sans essuyer de pertes inquiétantes sur le couvert rocheux en bordure de rive sud. Ils peuvent continuer de tenir leur position.

Ghanima, tu rencontres de la résistance tandis que tu fermes la retraite à ta troupe menant la première offensive. Des pertes sont à déplorer et le combat entre tes hommes s'entretient pour le moment sous tes yeux.

Quant à ceux qui partent à la traversée du pont, les projectiles de Kaleb ont une efficacité implacable. La scène donne lieu à un véritable massacre, au point où cela peut sembler étrange aux yeux des byzantins. Quelque chose cloche avec ces soldats, mais ils n'ont pas su s'avancer suffisamment pour que la réponse se dénoue.

Des précisions vous sont envoyées par MP pour les résultats des actions secrètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyVen 29 Oct - 13:04
Bien, les premiers échanges semblent donner quelque chose. Les rats ont su sortir de leur trou et se mettre à l’abri. Mais au moins, ils savent maintenant qu’il en faudra plus pour tromper notre vigilance. De même que la manœuvre lancé en envoyant frontalement le premier assaut. Je dois dire être un peu surprise et ne pas forcément m’être attendue à ce genre de piège, qui, en temps normal demande de la préparation. D’où tirent-ils ce rocher ? L’ont ils amené avec eux dans leur avancée ? Les hommes devraient donc être épuisés de s’être coltiné ce fardeau supplémentaire. Et s’il s’agit d’une action improvisée avec les moyens du bord, ce genre de ressource doit être unique ou bien extrêmement limité. Bien, passons à la suite. Pourtant, j’entends en contrebas un bruit qui me dérange. Je lève les yeux au ciel et tisse doucement les fils de la magie. Un sortilège bien senti et simple.

Le corps de l’un des soldats dont la retraite a été bloquée de commencer à s’ouvrir, comme s’il avait été déchiré par une centaine de lames venant de l’intérieur de son corps. Il s’écroule sans vie et le clame devrait s’instaurer. Je donne mes ordres d’un ton sec et ferme. Ils ne devraient pas souffrir de trop de contestation après cet exemple. J’ai beau avoir travaillé la discipline des légions de la guerre, le travail est récent et l’ordre de n’acquiert pas en quelques mois. Mais cette bataille devrait être l’occasion parfaite pour distinguer ceux qui peuvent commander, ceux qui peuvent suivre les ordres et ceux qui ne sont là qu’à mourir. N’est-ce pas ce que tu voulais, Zvezdan ? Même si à tes yeux nous sommes ,tous, seulement là pour mourir.

Bien, il est temps de continuer le combat et les ordres suivants sont donnés et remonte la ligne de commandement. Les troupes commencent à s’avancer doucement. Frappant sur leurs boucliers, faisant le plus de bruit possible. Signifiant aux adversaires que quelque chose se prépare. Puis tout continue comme prévu. Les archers, ayant pris soin d’enduire leurs flèches de tissus et de les imbiber de poix, ici de la résine de pin. Il n’y a qu’à se baisser pour la ramasser. Et cette fois une véritable volée d’éclairer le ciel de ces feux-follets qui vont sûrement trouver quelque chose à mordre s’il se trouve quelque chose là où ils vont retomber.

L’ordre ramené dans les troupes près du pont aurait dû voir en parallèle à tout ça une charge des éventuels survivants du premier groupe qui avaient malgré tout une mission à mener et la guerre ne saurait souffrir de ce genre de considération. Les vies sont moissonnées dans son exercice. C’est ainsi depuis l’existence de l’homme et il en sera toujours de même. Les mères en sont les témoins inamovible. D’un temps oublié de tous où les hommes déjà se battaient entre eux pour des raisons peut être un peu moins futiles que celles de maintenant. Jadis, on se battait pour survivre, pour permettre à sa tribu d’exister. On était plus proche de la logique pure de l’épée. Maintenant, pourquoi nous battons nous au juste ? Pour tous ces gens vont ils mourir ? Pas grand-chose. Je sais pourquoi moi je me bats. Et j’applique mon ambition à travers eux. Je guide mes enfants et les rends plus forts à travers les sacrifices.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2894-ghanima-cardinal-de-la-guerre https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
KalebKalebArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-bleu1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-rouge1150/1150Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-rouge  (1150/1150)
CC:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-jaune1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptySam 30 Oct - 14:04
C’était donc ainsi qu’agissaient les serviteurs de la Guerre… Vae Victis… Malheur aux vaincus. Peu importe leur camp… Donc plutôt que rassembler les troupes, le général adverse préférait les sacrifier pour l’exemple… Le combat risquait donc d’être acharné. Mais cela interrogeait aussi Kaleb sur la motivation des troupes ennemies pour que le stratège qui lui faisait face en soit amené à une telle démonstration de force. Utiliser la peur pour diriger les hommes… La Vierge grimaça à cette pensée. C’était abject. Un manque de considération pour le caractère sacré de la Vie. Mais cela ne faisait que renforcer sa détermination à empêcher son ennemi de passer. Car s’il était capable de telles exactions contre ses propres troupes, quel cas ferait-il de celles au service du Sanctuaire ou plus encore, des civiles ?

Enfin, les troupes adverses semblent s’avancer. Des archers enflamment leurs projectiles. Prévisibles. Une manœuvre pour les obliger à sortir du bois ? Sans aucun doute. Les hommes ont donc reçu des consignes claires. D’abord se protéger derrière leurs boucliers en formation serrée au-dessus de leur tête pour empêcher un maximum de pertes. Ensuite, une fois la volée passée, éteindre tous les projectiles à proximité en les recouvrant de terre.

Mais il faut également pensé à une réponse adéquate. Des points lumineux apparaissent donc à leur tour au sommet de la cavité rocheuse et s’abattent sur les tireurs adverses au sommet du promontoire ainsi que sur les troupes qui s’approchent du pont. L’objectif est multiple mais l’adversaire peut-il seulement s’en rendre compte ? Probablement.

Néanmoins, l’essentiel n’est pas là. Maintenir le mystère jusqu’à l’instant choisi, attendre le bon moment pour frapper efficacement. Les troupes impériales son rigoureuses, bien entraînée. Elles veillent aussi sur la discipline des auxiliaires, plus impétueux mais ô combien précieux. Ils connaissent l’adversaire, ses techniques, ses ruses, ses travers.

La Vierge essaie de distinguer son adversaire. Il a senti son cosmos. Une touche féminine et multiple dans cette lueur écarlate. Arès avait donc des femmes parmi ses généraux ? Kaleb ne l’aurait pas forcément cru. Encore un préconçu battu en brèche. Après tout, l’éveille n’était pas une question de sexe et la mythologie regorgeait de femmes guerrières puissantes et valeureuses. Il ignorait s’il devait néanmoins ranger son vis-à-vis dans cette catégorie.

Pour autant, les manœuvres ne faisaient que commencer. Il devait prendre soin de préserver le moral et l’intégrité physique de ses propres troupes. Ne pas les exposer inutilement. D’autant plus si leurs adversaires allaient combattre jusqu’au bout aussi bien par rage de vaincre que par peur d’être tués par les leurs en cas de reddition. Sans pitié. Ainsi était cette femme ? Sa curiosité l’amenait à espérer pouvoir la voir de près. Si elle daignait quitter son promontoire tout du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2497-kaleb-chevalier-de-la-vierge https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2521-kaleb-chevalier-d-or-de-la-vierge
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptySam 30 Oct - 16:27
Le vent s'est affaibli, réduisant l'impact du feu.

Ghanima, l'exécution sommaire de l'un des rebelles a un effet immédiat sur la révolte en cours. Les survivants voient chez leurs alliés un danger plus féroce que chez leurs ennemis et c'est avec l'énergie du désespoir qu'ils retournent traverser le pont. Plusieurs d'entre eux poussent des hurlements de terreurs, d'autres implorent les Byzantins de les épargner. D'autres encore se jettent dans la rivière.

Plus haut, une volée de flèches enflammées atteint la forêt du côté byzantin. Cependant, un cafouillage dans les ordres fait que la salve atteint des distances chaotiques. Des soldats byzantins tombent, mais sans que le formation ne s'en retrouve affaiblie. Un officier côté Berserkers vilipende les archers incapables et l'un d'eux renverse du poix au sol.

Dans le corps d'armée principal des Berserkers, Kaleb pourra discerner plusieurs mouvement suspects. Prépareraient-ils un assaut ? Les manœuvres semblent manquer de maîtrise et d'organisation, mais peut-être n'est-ce qu'une façade ? Toujours est-il qu'une explosion de morale se fait ressentir dans les rangs de cette armée. L'exemple de la chair à canon a-t-elle réveillé les pulsions sanguinaires de ces barbares ? Une charge frontale, même désorganisée, pourrait bien faire des ravages en l'état actuel des choses.

Kaleb, quand tes troupes sont la cible des salves de flèches enflammées dans la forêt, ces dernières suivent parfaitement tes ordres et éteignent les départs de feu pour empêcher de donner de la visibilité aux forces ennemies. L'impact du vent facilite le travail aux hommes.

Les troupes sur le rocher profitent de leur position pour viser les tireurs ennemis qui sont en proie au désordre après l'échec de leur opération. Les résultats sont mitigés, mais l'une des flèches atteint le poix renversé et accentue le désordre dans les rangs adverses, sans pour autant réussir à créer un effet de panique.

Quant aux archers visant les unités qui traversent le pont, la maîtrise est absolue, donnant la largesse de mener des actions sur la troupe attaquante sans prendre trop de risques. Cependant, les flèches enflammées ne trouvent pas de poix à embraser à cet endroit et les départs de feu sont minimes sur le pont, le vent n'aidant pas à la tentative.

Au sein de l'armée byzantine, le moral est solide. Un calme qui vient pour grande partie de l'armée principale qui est constituée de professionnels. Une maîtrise qui vient inspirer les unités auxiliaires de mercenaires. Il en faudra plus pour les faire tomber, quand bien même les actions du général adverse instilleraient l'angoisse. Clairement, échouer ici laisserait peu de perspectives de survie.

Dans la rivière, à l'est, quelques cadavres de soldats ainsi que des débris d'embarcadères commencent à défiler. Des berserkers qui se sont noyés plus loin du champs de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyLun 1 Nov - 12:19
La discipline ne tient qu’à peu de choses à qui sait comment la manier. C’est le fil qui fait et défait les armées. Du chaos naît les problèmes et il y en a bien assez dans les batailles sans en rajouter naturellement dans ceux qui doivent y participer. Des choses ont à revoir dans cette armée dans son ensemble. Est-ce ça donc ta grande stratégie, Zvezdan ? Laissé ceux qui vont mourir aller pleinement à leurs bas instincts sans ordre et espérer renversé une armée de métier entraînée ? J’ai vu ce qui se passe quand on essaie ce genre de chose. La fin n’est jamais positive et mes mères se souviennent de l’amère morsure des lames des ombres perses. Le filet de magie a fait son effet. La violence est parfois un composant nécessaire pour amener l’ordre où il ne peut régner. Je contemple donc les troupes finir par obéir à leurs ordres et je vois l’effet escompté que tout ça peut avoir. Bien.

Un autre problème attire mon attention quand je vois les flèches des archers fuser. Un soupir de quitter mes lèvres. Je transmets mes ordres pour que l’ordre soit rétabli dans ce corps vital. Qu’on éteigne le feu qui a pris à tout prix et qu’on éloigne le reste de la résigne qui se proche. Il serait catastrophique de les voir tous brûler vif par leur propre incompétence. Et se priver des traits dont ils peuvent cribler nos ennemis s’avéreraient mortel pour nos chances de victoire. Je leur donne donc l’ordre de reculer et de changer de position. D’en retrouver une un peu mieux située et surtout pour se dégager des tirs qui ne vont pas tarder à arriver dans leurs directions. Et la réponse ne tarde pas à se faire sentir. Je vois les traits ennemis fuser vers mes propres archers. Il ne me reste plus qu’à espérer.

Les officiers commencent ensuite à distribuer les ordres. Il est demandé aux hommes de frapper en rythme et avec violence sur leurs boucliers, leurs armures, leurs épées… Tout ce qu’ils ont sous la main pour faire du bruit, de pousser hurlement et cris de guerre. L’assaut se prépare et tout n’est question que de timing. Et quelque chose qui passe vient bouleverser cette étape. Des corps de guerrier d’Arès venant de passer dans la rivière. Tant de raisons qui peuvent expliquer leurs présences ici et les morts n’ont que peu de chance d’émouvoir mes propres troupes. Mais il est temps pour moi de me montrer. Je descends alors avec facilité de mon promontoire. Descendants ce semblant de falaise avec le pied sur. Il est plus difficile de se mouvoir dans le désert qu’ici.

Il est temps de passer en revue les troupes. Je sors de ma ceinture une épée et la présence de la cuirasse que j’ai sur moi fait sûrement son effet sur les troupes. Avant de descendre, j’ai pris soin de remettre sur mon visage le casque de cette dernière. Et moi maintenant de remonter les troupes, silencieux, pour claquer mon épée sur leurs armées. Bientôt nous allons croiser le fer, byzantin et bientôt tout sera décidé.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2894-ghanima-cardinal-de-la-guerre https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
KalebKalebArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-bleu1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-rouge1150/1150Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-rouge  (1150/1150)
CC:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-jaune1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyMer 3 Nov - 18:26
Le bruit… Un outil pour intimider autant que pour se donner du courage. Tout du moins, c’est comme cela que Kaleb le percevait dans la situation actuelle. Il sentait la peur chez les troupes adverses. Paradoxal compte-tenu qu’elle semblait davantage inspirée par la générale ennemi que par les troupes impériales… Mais l’effet reste le même. Les troupes berserkers semblent animées par une soif d’en découdre renouvelée. Tuer ces véléités avant qu’elles ne deviennent incontrôlables et trop pressentes devient une nécessité aux yeux de la Vierge. L’Axoumite sait à quel point ce genre de situation peut engendrer une catastrophe. Et qu’une victoire militaire peut aussi bien être une tragédie si elle ne préserve pas un tant soit peu les vies humaines. Et parfois, jouer sur le moral de l’armée adverse ainsi que maintenir celui de ses troupes reste la meilleure solution pour ne pas arriver à une victoire à la Pyrrhus.

Le tir de barrage avait au moins eu ce mérite de déloger les archers de leur promontoire et de les obliger à prendre une position bien moins confortable. Cela ne changerait peut-être rien aux distances, mais cela faciliterait sûrement le travail des éclaireurs.

Mais ces considérations sont éclipsées par l’arrivée du Général adverse sur le champ de bataille. Une jeune femme à l’armure écarlate et à l’attitude impitoyable. Le lourd heaume qu’elle porte semble masquer un teint livide et des cheveux d’ébène. Mais à cette distance, Kaleb ne parvient pas à distinguer les traits de son visage. Elle sort son épée et passe les troupes en revue. Un rituel à respecter ? Pas sûr. Mais la Vierge la laisse faire. Les ordres sont clairs. Il ne sert à rien de se précipiter.

Attendre encore un peu. Bientôt, ils s’élanceraient. Mais les observations des troupes permettent aussi de prioriser les ordres. Sans viser la troupe principale, Une volée de flèches enflammées s’élèvent à nouveau dans les airs depuis la cavité rocheuse. Non pour atteindre la berge adverse, mais le pont et le lit de la rivière. Une manière de semer le doute dans la tête de l’ennemi et de lui faire comprendre à quel point ses manœuvres sont éventées. En espérant obliger aussi les assaillants qui tentent de traverser qu’ils ne seront pas en sécurité.

Après tout, dissuader l’ennemi d’attaquer était une manière de préserver les vies et d’observer la réaction de son adversaire. Choisirait-elle la colère ? Choisirait-elle la sagesse ? Ou encore la ruse ? Pour le savoir, il fallait qu’elle réponde à l’invitation qui lui était faite. Celle d’une danse martiale, d’un balai d’acier et de flammes. Semer la mort à petite dose pour préserver la vie de la majorité. Par Athéna, qu’est-ce que cela lui coûtait. Mais l’intérêt commun, le Rêve de la Déesse était à ce prix. Il comprenait mieux à cet instant certaines paroles du Grand Pope lors de leur échange en Francie. Il ferait ce qu’il fallait. Il n’y avait peut-être pas de place pour l’idéalisme à cette heure. Mais il n’y renoncerait pas pour autant. Il en avait fait le serment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2497-kaleb-chevalier-de-la-vierge https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2521-kaleb-chevalier-d-or-de-la-vierge
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyJeu 4 Nov - 18:54
Le vent est resté stable, faible.

Côté Berserkers, les archers sur le promontoire sont forcés de quitter leur position pour trouver un lieu moins exposé. La manœuvre ressemble à une retraite, mais le calme semble être revenu dans leurs rangs. Ils n'ont pas perdu leur organisation, selon toute évidence.

En hors champs des deux armées principales, un combat s'est engagé. L'infanterie des Berserkers tente de traverser la rivière plus au nord, mais elle est accueillie par une volée de flèches semant l'effroi dans les rangs des combattants slaves. Plusieurs perdent leurs moyens et s'ajoutent aux cadavres noyés qui viennent suivre le courant jusqu'à rencontrer le champs de vision des deux généraux. Cependant, l'infanterie Berserker finit par réaliser que les archers en face ne sont pas aussi nombreux qu'ils le craignaient. Ils réussissent donc à se reprendre et à traverser la rive. C'est sans compter que de nouveaux archers, cette fois plus nombreux, les interceptent tandis qu'ils récupèrent leurs forces. L'environnement boisé leur permet de réduire considérablement les pertes, de quoi leur permettre de lancer une charge sur le flanc du dispositif adverse. Les Saints étaient visiblement préparés, mais le combat s'engageant n'en demeure pas moins intense, de quoi poser une première pression sur le mental de l'armée des Saints.

Concernant les deux armées au niveau du pont, les Saints envoient plusieurs volées de flèches pour dissuader toute offensive côté Berserkers, en plus de chercher à enflammer le pont. Cependant, cela se solde par un échec. Pire encore, une confusion s'est produite chez les officiers en charge de l'archerie. Les réserves de flèches sont dès à présent épuisées côté Saints et l'emportement dans la chaîne de commandement alerte le reste de l'armée qui fait apparaître de premiers signes d'inquiétude. Pour l'heure, l'organisation du dispositif défensif se fait sans accroc, mais le moral pourrait bien produire de nouvelles scènes de confusion dans l'exécution des tactiques de défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyVen 5 Nov - 12:50
Souvent, le sort des batailles, comme celui des empires, se décident sur un petit détail. Le sable dans l’oeil d’une courtisane peut déclencher une guerre aussi sûrement qu’une dague dans le coeur d’un roi. Et il faut ruser comme le renard qui cherche à s’introduire dans le terrier du lapin pour arriver à ses fins. Mais il arrive parfois que l’opportunité se présente, et il appartient à celui qui la voit de la saisir. Ce tir de barrage particulièrement violent et soutenu ne sert qu’un intérêt… limité. À vrai dire, ses flèches n’impressionnent pas mes guerriers qui relancent d’invectives et de provocations plus ou moins vulgaires les archers adversaires. Pourquoi avoir cherché à nous noyer sous le feu maintenant ? Sûrement une erreur dans la chaîne de commandement ou une mauvaise anticipation du général adverse. Toujours est-il que c’est le moment ou jamais.

Je le sais, les soldats le savent et nos ennemis en ont sûrement conscience également. Surtout qu’enfin les flans commencent à bouger. Les hurlements des soldats et des premiers combats se font entendre. Les corps commencent à passer dans la rivière et, pour la première fois depuis lors, il ne s’agit pas uniquement des soldats du Dédale qui meurent. Les combats doivent être difficiles et violents dans la forêt. Beaucoup de sang versé, plus que dans les petites escarmouches que nous avons pour le moment échangé. Bien, fini maintenant de tergiverser, nous sommes là pour la guerre. Nous sommes là pour voir les forts survivre et les faibles mourir. Alors ainsi soit-il et que la logique de l’épée triomphe.

Les ordres fusent alors rapidement. D’abord à l’officier qui m’accompagne. Son objectif est simple, assuré la couverture et le mouvement des archers qui se sont repris. Il devrait alors pouvoir nous couvrir et nous offrir l’avantage que n’ont plus nos adversaires. Mais bien qu’ils devraient être en position déjà, on ne peut attendre plus longtemps. Je brandis mon épée, pointé droit vers le pont et lance l’ordre d’une voix ferme et puissante. Les soldats savent quoi faire pour éviter la cohue. Ils doivent à tout pris passer le pont. Les dés sont lancés maintenant. Je regarde les troupes se mettre en marche. Les officiers qui les accompagnent de crier leurs ordres et l’effet saura leur donner la motivation à franchir ce pont. S’ils arrivent à prendre pied de l’autre côté, nous pourrons assurer un avantage dans cette bataille. SI par contre nous sommes repoussés de l’autre côté, ça risque d’être plus compliqué pour nous de pouvoir gagner.

Peu importe combien de corps vont venir rougir les eaux ou consolider les fondations de ce pont de leurs âmes. La guerre commande ses nécessités et je peux sentir la cuirasse s’en réjouir profondément. Mais très différemment de ce qu’elle éprouvait jadis. Nous ne sommes plus les mêmes depuis notre combat contre le pontife. Nous avons changé et dans le sang nous changerons encore. Il y a trop de superflus à trancher dans l’âme de cette chose de métal vivante. Je vais m’employer à lui impliquer la logique implacable de la lame. Je suis celle qui parle pour le couteau.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2894-ghanima-cardinal-de-la-guerre https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
KalebKalebArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-bleu1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-rouge1150/1150Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-rouge  (1150/1150)
CC:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-jaune1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyDim 7 Nov - 11:04
Enfin… Les choses se précisaient. Les tirs de flèches avaient eu l’effet escompté : celui de décider les troupes adverses à avancer. Néanmoins, le fait de manquer de projectiles était embarrassant. Il allait falloir que les unités d’archers prennent donc leur seconde utilité et abandonnent le combat à distance. Heureusement pour Kaleb, les Limitanei sont des hommes pleins de ressources et polyvalents. Autant guerriers que paysans, habitués à faire avec des moyens limités, ils ont pour eux l’avantage de l’adaptabilité.

Il est temps de sortir de notre couvert. Une partie de l’infanterie située dans les bois au sud sort en ordre de marche, venant positionner ses lances et ses boucliers pour accueillir la charge sur toute la largeur du pont en plusieurs rangées. La première rangée tient lances et boucliers de front tandis que la seconde protège la tête de la première des éventuels tirs d’archerie adverse.

Les machines de sièges sortent, quant à elle sur l’espace défriché et font feu sur les unités ennemis. Protégée d’une éventuelle attaque venant de la rivière et de tirs adverses par les boucliers de plusieurs unités d’infanterie, scorpions et onagres commencent à tirer sur les objectifs stratégiques.

Plus au nord, on entend sans le voir, la fureur d’un combat. Il est clair que les unités positionnées ont permis d’éviter d’être totalement pris à revers. Pour autant Kaleb reste concentré. Rien n’est joué. Et il en la conviction : la place d’un général est aux côté de ses hommes. Et comme l’adversaire semble décidé à aller à la confrontation, la Vierge ne s’y soustraira pas. Le casque du gardien de la sixième maison quitte donc son avant-bras pour venir se poser sur sa tête. Ses yeux turquoises émergent des bois.

Il harangue ses hommes. Leur rappelant pourquoi ils se battent. Pour les civils qu’ils protègent. Pour leurs frères d’armes qui luttent eux aussi pour tenir les citadelles et empêcher ces hommes de venir piller, violer et tuer les innocents qui vivent au sein de l’Empire. Pour leurs familles, pour leurs amis. Pour ceux qu’ils aiment et qui ne manqueront pas de souffrir s’ils faiblissent. L’effet de surprise est passé.

Le temps n’est plus à la discussion mais au feu des combats ainsi qu’au rapport de forces. Car il n’y aura pas d’accord. Seul un des deux camps en sortira vainqueur. Et le sang sera malheureusement versé. Mais il ne sera pas dit que l’Empire aura faiblit et n’aura pas fait tout ce qui était en son pouvoir. Kaleb espère juste qu’il en a fait ce qu’il fallait pour préserver au maximum la vie des hommes qui lui avaient été confiés tout en remplissant sa mission. Si les serviteurs d’Arès devaient atteindre leur but, le chevalier d’Or leur ferait payer le plus lourd tribut possible afin d’affaiblir aux maximum leurs forces. Tout en envisageant une retraite le cas échéant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2497-kaleb-chevalier-de-la-vierge https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2521-kaleb-chevalier-d-or-de-la-vierge
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyDim 7 Nov - 14:57

Après l’enchaînement de manœuvres ayant permis aux deux adversaires de se jauger, l’assaut décisif allait enfin se produire. Tout d’abord, sur le flanc au nord, les troupes côtés Berserkers ressortaient épuisées après avoir traversé la rivière, effleurant les limites de la promesse de soldes pharaoniques qui s’échappaient des lèvres des officiers. En face, les défenseurs byzantins se trouvaient en bien meilleur état et suffisamment ancrés sur leurs positions pour ne pas faiblir. Une unique ombre au tableau, celles de mouvements tactiques qui cafouillèrent, mais peu importe. Car ils n’auraient pas besoin de ça pour l’emporter sur l’ennemi, de quoi donner lieu à une victoire byzantine pour cette partie du champs de bataille.

En revanche, au sein du corps principal des Saints, le moral avait commencé à défaillir, et la harangue n’avait visiblement pas suffi à tempérer les choses. Le dispositif n’avait jamais été aussi fragile, de quoi laisser lire sur les visages de chacun un effroi dangereux. De l’autre côté de la rive, ils ne virent pas que l’épuisement des flèches n’eut pas autant d’effet sur leur ferveur que ce que le général des Berserkers aurait pu espérer. De même, l’appât du gain n’y changea pas grand-chose de plus. Ils gardaient la détermination initiale de charger les rangs adverses, ce qui pouvait bien être insuffisant en cas de contre-offensive trop affirmée.

Seulement, alors qu’une première escouade vint charger à l’endroit du pont, les tirs des onagres sombrèrent pour la plupart dans l’eau, ne réservant que peu de dommages sur la première ligne, de quoi rassurer les groupes qui suivraient derrière. De même, les projectiles de scorpions qui fusèrent au-dessus des lignes pour atteindre les archers à l’arrière s’échouèrent sur les pierres sans faire de victimes. Pour autant, les archers qui avaient été visés ne montraient guère vraiment plus d’efficacité que jusqu’alors et les volées venant en support de l’offensive eurent peu d’effet matériel.

Mais il n’en fallait pas plus pour qu’à l’endroit du corps principal des Byzantins, la terreur prenne le pas, d’autant plus qu’à l’arrière, les bruits d’affrontements se firent entendre. Une charge de cavalerie dans le dos, qui était en lutte avec les cavaliers byzantins postés là en prévision d’une prise à revers. Toutefois, il semblait que ce combat jouait largement en défaveur des défenseurs, de quoi préparer psychologiquement l’infanterie à une prise en tenaille. Le résultat en serait une panique généralisée parmi le corps principal, à commencer par les mercenaires qui avaient été délaissés dans les stratégies et prenaient désormais le parti de faire volte-face pour rejoindre les rangs ennemis. Restait à voir comment ces officiers slaves les accueilleraient.

Le sens de ces affrontements ultimes allaient en définitif en faveur des Berserkers, de quoi infliger de lourdes pertes aux hommes sous le commandement de Kaleb. Une décision allait devoir être prise pour éviter le massacre ou tenter de redresser une situation qui semblait désespérée, sachant qu’il pouvait toujours compter sur le corps d’infanterie au nord qui était sortie victorieuse de ses échauffourées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyLun 8 Nov - 17:51
Ceux qui se sont parti pour tenter de les prendre à revers par la gauche ne reviendront pas. Ils sont le dispensable dont on doit se séparer. Les faibles qui traînent l’humanité avec eux vers le bas. Ceux qui empêchent les Hommes de pleinement s’épanouir. Par le feu de la guerre et la dureté du fer, ne reviendront que ceux qui auront surmonter la première épreuve de la logique de l’épée. Pas grand-chose à faire pour eux pour le moment. Mais les dernières limites de la résistance qu’ils peuvent offrir devraient nous aider. Qu’ils fuient ou qu’ils restent, les dés sont jetés de ce côté-là du champ de bataille et pas en faveur de mes propres troupes. Mais la messe est loin d’être dite sur toute cette confrontation. Même si, entre moi et le général adverse, la conclusion se jouera dans un mouchoir de poche…

C’est au centre qu’il faut enfoncer le clou car c’est là que le dispositif impérial tremble. Mais c’est l’endroit le plus difficile à enfoncer. Le problème vient encore une fois des archers et après la bataille c’est vraiment dans la formation de ces derniers qu’il faudra passer du temps. Par deux fois ils ont manqué de nous coûter la bataille et bien des vies vont être perdues à cause d’eux. Un mal pour un bien : tant de faible encore amené à être fauché. Je donne des ordres pour tenter une dernière fois de les réorganiser, qu’ils puissent enfin être utiles. Mais c’est le moment pour sortir une autre forme d’artillerie. C’est maintenant à mes filles de participer un peu plus directement dans la bataille et de commencer à tisser les sortilèges et à utiliser la magie.

Les bruits de la cavalerie dans le dos des impériaux sont la première bonne nouvelle depuis que la bataille a réellement commencé et ils ont eu le temps de suivre les ordres que je leur ai donnés dès le début de la bataille. Une bonne chose et probablement notre meilleure chance de l’emporter. Ne pas laisser le temps à l’ennemi étalé de se réorganiser. Je hurle personnellement de nouveaux ordres pour pousser les soldats à avancer et je promets survie et prime aux mercenaires s’ils venaient à se battre pour la bonne cause : la mienne. L’ordre remontra rapidement les chaînes de commandement les officiers salves, soumis eux à un enjeu économique similaire, saurait trouver la motivation nécessaire pour mener à bien leur mission.

Pour le reste, je me présente un peu plus en amont sur le champ de bataille, sans y participer directement. Il n’appartient pas à un général de prendre les armes en première ligne mais il doit néanmoins montrer l’exemple. J’avance alors tranquillement vers le pont. Je me poste à l’entrée de ce dernier brandissant haut et fort une des bannières de l’armée de la guerre que j’ai saisi des mains d’un porteur peu sûr de lui. Je monte même légèrement sur l’un pilonne du pont, pour être sûr et certaines d’être vue par tous. Qu’ils voient la bannière, qu’ils voient celle qui la porte. Qu’ils comprennent alors tout ce que l’ombre de la guerre présente sur ce pont veut dire et le message que j’envoie à la guerre. La cuirasse tremble, brûle même. Elle veut participer de tout son souffle à ce conflit. Mais je la tiens en laisse. Elle n’est qu’une voix parmi la légion qui murmure déjà à mes oreilles. Les mères parlent et me donnent leurs conseils sur la marche à suivre. Je les fais taire elle aussi. Cette bataille est mienne.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2894-ghanima-cardinal-de-la-guerre https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
KalebKalebArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-bleu1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-rouge1150/1150Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-rouge  (1150/1150)
CC:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-jaune1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyJeu 11 Nov - 7:48
Tout n’était pas à jeter dans ce qui avait été entrepris. Dans les bois du Nord, l’assaut des serviteurs d’Arès s’était soldé par un échec. Ils n’étaient pas parvenus à enfoncer la ligne impériale pour prendre les hommes de Kaleb à revers. C’était une bonne nouvelle. Malheureusement, on ne pouvait pas en dire autant du reste du champ de bataille.

Le sort semblait vouloir tester leur détermination. La harangue du chevalier de la Vierge avait été visiblement peu convaincante et le doute semblait commencer à étreindre les troupes. Un poison bien plus dangereux que n’importe quelle charge adverse.

Les armes de sièges qui devaient assister l’infanterie dans cette entreprise avaient effectué un tir trop imprécis pour constituer une réelle menace à moins que les servants n’aient eu la volonté d’effrayer l’adversaire en l’éclaboussant. Cette pensée ironique fusa dans l’esprit de Kaleb lui arrachant un soupir d’agacement.

Mais des bruits venant dans les bois situés au sud l’inquiétèrent bien d’avantage. Il avait bien fait de laisser la cavalerie en couverture car il était clair que cette dernière était désormais engagée. Il fallait absolument éviter toute prise en tenaille.

Mais le gardien de la sixième maison n’avait pas encore dit son dernier mot. C’était maintenant ou jamais. Il donna ses ordres pour tenter d’inverser le cours des choses. Ils devaient tenir. Ils avaient une dernière carte à jouer avant d’envisager une quelconque retraite si réellement les choses tournaient en leur défaveur.

Les machines de guerre avaient eu le temps de recharger et une nouvelle salve s’éleva pour chercher à faucher les assaillants. Le reste des unités situées au centre se mirent en branle. Il fallait appuyer ceux qui se trouvaient en difficulté. Le temps n’était plus à la stratégie et à la réflexion mais au courage et à l’audace.

Kaleb le savait. Il jouait son va-tout. Si la chance ou le sort se retournait contre lui, il n’aurait d’autre choix que de tenter de préserver ce qui pouvait l’être. Les vies des guerriers présents comme de ceux dont leur réussite dépendait. Il serra le poing et harangua à nouveau ses hommes pour leur insuffler espoir et courage. Pour l’Empire. Pour Athéna. Pour la Vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2497-kaleb-chevalier-de-la-vierge https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2521-kaleb-chevalier-d-or-de-la-vierge
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyJeu 11 Nov - 13:43
La situation était désespérée côté Saints avec un avantage écrasant pour les Berserkers. Cependant, des officiers vétérans du corps principal de l'armée parvinrent dans le chaos à rétablir un peu d'ordre pour réorganiser une unité, quand bien même une bonne partie avait maintenant déserté. Quelques flèches de la rive en face vinrent les mettre un temps en difficulté, mais le soutien des tirs de scorpions toucheraient enfin leur cible pour semer la panique chez des archers dont les performances avaient achevé de leur faire perdre leur assurance martiale.

En revanche, les ingénieurs des Onagres, dans la panique, feraient une erreur d'ajustement, atteignant leurs propres troupes qui tenaient déjà difficilement au sortir du pont. Des unités de siège brusquement visées par des sorcelleries qui avaient été entraînées en personne par la Cardinale de la Guerre. Les onagres se retrouvaient dès lors anéantis, là où les scorpions subissaient simplement des dommages qui pouvaient gêner au bon fonctionnement pour la suite. Au moins, ils pourraient être sauvés si une retraite devait être menée.

Au nord, les infanteries qui venaient de remporter leur combat dans leur escarmouche contre ceux qui en étaient venus à traverser la rivière virent enfin la situation sur le front principal, de quoi faire naître en eux une peur qu'ils surent contenir. Pour autant, cette dernière les empêcherait de faire une contre-percée significative. Sur la ligne de contact, les mercenaires qui avaient trahi les rangs des Byzantins montraient une motivation renouvelée devant l'appât du gain que Ghanima avait agité devant leur nez. Ils prenaient donc le parti d'épargner les pertes dans le corps principal de l'infanterie des slaves.

Vers l'arrière, une autre charge de cavalerie des Saints irait soutenir celle défaite plus tôt pour réaliser de biens meilleurs résultats. Le combat faisait toujours rage avec un avantage pour les byzantins, si bien qu'une brèche était ouverte dans le dos, de quoi permettre un itinéraire de retraite plus sûr, ce qui pouvait bien rassurer l'ensemble de l'armée suivant les ordres qui suivraient cette réalisation, quand bien même les javelines lancées au nord par l'infanterie ne participeraient pas à ce second souffle.

Au niveau du pont, Ghanima avait donné de sa personne pour motiver l'ensemble de son armée et les résultats porteraient leur fruit. Une explosion de morale était en train de se passer avec la certitude de pouvoir l'emporter sur leurs ennemis. Les effets n'affecteraient pas maintenant le résultat du champs de bataille, mais pourrait bientôt mettre les Byzantins dans une situation très dangereuse. Restait qu'en définitive et contre toute attente, dans l'immédiat, la situation était temporairement stabilisée grâce au commandement de Kaleb. Désormais, il pouvait mettre en œuvre une retraite qui épargnerait l'élite qui lui avait été confiée. Ou alors, tenter d'inverser la tendance. Chose inenvisageable au début de l'offensive principale, mais qui ne devenait pas impossible avec la réorganisation menée. Malgré tout, les chances jouaient toujours pour les Berserkers et le risque à prendre pouvait bien être fatal si les combattants devaient flancher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyVen 12 Nov - 11:34
Le corps d’archerie serait définitivement le point faible de cette bataille et s’ils avaient été en mesure d’assurer leur mission, nous aurions pu enfoncer définitivement la ligne impériale. Au lieu de ça, la situation continuait doucement à m’échapper des doigts. Une sensation que je n’appréciais guère mais qui faisait justement le sel de la guerre. Les mères se rappelaient avec moi les combats contre les démons d’obsidienne. Au moins, ces adversaires-là pouvaient mourir. Mais il fallait que je m’arrange pour faire en sorte que la remontée de Byzantins s’arrête là. Il ne fallait certainement pas que nous soyons repousser sur notre côté de la rive. Rapidement, de ma position je vois une opportunité à saisir et je donne alors mes ordres pour que ça soit fait, hurlant sur le promontoire sur lequel reste bien campée.

L’idée de compter sur les mercenaires ne plaisait guère, mais il avait été complètement délaissé par le commandement adverse. À raison, mais ils auraient fait de la chair à canon voué et destiné à mourir en première ligne, à l’image des misérables que j’ai envoyé à mourir au début de la bataille. Il n’y a pas grand-chose d’autre à faire ici que de continuer de les haranguer et de compter sur les promesses de sang qui viennent d’être signé. L’argent est un bon moteur. Ce qui devrait me laisser un peu de marge pour tenter une autre manœuvre, peut-être un peu plus délicate elle, mais nous en étions à l'heur où ces petites différences peuvent jouer la sort de la bataille. J’attrape alors un officier qui était en train traverser le pont et lui donne une série d’ordre pour lui et ses hommes. Espérons que le hasard du destin m’ait poussé à choisir le bon cheval.

Et c’était maintenant à moi de jouer. D’un violent coup dans le sol, je plante la bannière que j’avais saisie dans le support rocheux du pont et commence à murmurer ma lente litanie. La magie est un art complexe et délicat. Mais je suis la reine sorcière du désert, la prophétesse du couteau. Alors je sais. Et doucement, mes doigts tissent les signes de pouvoir que ma voix marque de cette rythmique si particulière. Rapidement, mon pouvoir de se faire puissant et de se manifester autour de moi. Pourtant, le moment n’était pas venu et je continuais mon œuvre de tissage. Les fils du destin ne sont pas si différents de ceux que je manipule ici.

Mais pas besoin d’être expert dans la lecture du pouvoir pour comprendre que je prépare quelque chose d’assez important. Il ne suffit que d’attendre le bon moment pour dérouler mon jeu et espérer que ces dernières directives seraient suffisantes. L’armée de la guerre ici subie sa nouvelle épreuve du feu et il me tarde de reprendre la construction de cette dernière après qu’elle ait été soumise à sa première épreuve de l’épée. Son fil n’en sera que plus tranchant lors des prochains affrontements. Néanmoins, il faut tenir le pont si nous devions être repoussés. L’ennemi a déjà fait preuve de ressource et il ne faudrait pas grand-chose qu’il inverse nos positions maintenant. Alors tout en continuant de tisser ma magie, je donne quelques ordres rapides aux soldats proches de moi qui commencent à s’exécuter. Ne reste plus qu’à attendre maintenant…


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2894-ghanima-cardinal-de-la-guerre https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
KalebKalebArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-bleu1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-rouge1150/1150Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-rouge  (1150/1150)
CC:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-jaune1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyDim 14 Nov - 9:35
La situation était donc grave mais pas désespérée. Les auxiliaires avaient retourné leur veste certes. Les engins de siège ne pouvaient plus constituer un support pour espérer enfoncer les lignes adverses. Les archers étaient à cour de munition.

Mais l’adversaire n’était pas forcément mieux loti en réalité. Ses archers s’étaient montrés plus que défaillants et pour le moment, il n’était pas parvenu à enfoncer les lignes impériales malgré les revers auxquels la Vierge avait dû faire face.

Néanmoins, la principale question demeurait. Devait-il profiter du couloir ouvert par sa cavalerie pour sonner la retraite ou au contraire tenter de renverser la situation au prix de vies humaines plus nombreuses ? Les deux stratégies présentaient forces et faiblesses.

La première permettait, en théorie d’épargner sur le moment davantage de vies et de réorganiser les forces pour pouvoir espérer lancer une contre-offensive. Cependant, elle risquait de mettre à mal la sécurité des forteresses et de ceux qui s’y trouvaient, voire de permettre à l’armée d’Arès d’en prendre certaines en profitant de l’afflux de forces supplémentaires. Kaleb ignorait ce qui se déroulait sur le reste de la ligne de front. Il n’avait pas de nouvelles et ne pouvait donc s’appuyer sur des éléments pouvant faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre.

La seconde option s’avérerait sans doute plus payante sur le long terme. Tout du moins, s’ils parvenaient effectivement à repousser l’ennemi. Car, dans le cas contraire, l’entêtement provoquerait des pertes humaines beaucoup plus lourdes. Un poids avec lequel il lui faudrait vivre par la suite. De plus, s’ils échouaient, la défense impériale s’en retrouverait d’autant plus fragilisée.

Il en était à ces considérations quand il perçut les vagues du cosmos de la Générale adverse. Comment osait-elle !? Comment osait-elle utiliser ses pouvoirs pour s’en prendre à des Dormeurs et faire basculer le cours de la bataille ? Misérable !

Ainsi, elle ne voulait pas respecter les règles du jeu ? Ainsi elle se moquait de la mascarade et des règles imposées par Zeus lui-même ? Soit. Kaleb serra le poing. Il ne serait pas celui qui abandonnerait ses hommes face à un pouvoir qui les submergerait. Alors il prit sa décision. Si elle voulait voir sa détermination, alors elle devrait s’y confronter. Et tous deux en assumeraient les conséquences.

Une aura dorée s’éleva derrière les lignes de défense qui tenaient le pont. Le chevalier de la Vierge s’avança pour montrer à son adversaire qu’il ferait face et pour contrer toute utilisation qu’elle ferait de sa propre puissance sur les troupes impériales. Il harangua à nouveau ses hommes. Ils devraient tenir. Ne pas se laisser impressionner. Un suppôt de Lucifer et ses légions se trouvaient devant eux. Mais Dieu et ses anges combattaient à leurs côtés. La Lumière ne pouvait faiblir face aux Ténèbres. Il en allait du Salut des âmes de tous ceux qu’ils étaient chargés de protéger.

Le regard du chevalier d’or se mit à étinceler d’un éclat turquoise. Ils ne passeraient pas….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2497-kaleb-chevalier-de-la-vierge https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2521-kaleb-chevalier-d-or-de-la-vierge
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyDim 14 Nov - 13:38

La présence de Ghanima avait eu un effet dangereux sur son corps d’armée principal. D’hommes, les guerriers étaient passés à l’état de bêtes avinées par l’adrénaline de cette Guerre que leur cardinale incarnait parfaitement. Au nord, une brèche s’était ouverte plus tôt avec des tirs d’onagres qui avaient blessé leurs propres troupes. Le résultat en avait été une vive angoisse dans les rangs des défenseurs, rapidement achevée par la charge de guerriers aux allures de possédés qui enfonçaient sans fléchir les lignes adverses.

Plus loin, de là où l’infanterie des troupes affiliées à Kaleb l’avaient emporté sur ceux qui avaient été défaits suite à la traversée de la rivière, une contre-offensive s’organisait. Cependant, le chaos qui s’instaurait chez les alliés eut un effet si contagieux qu’ils furent incapable de préparer une ligne défensive solide. Aussi, ne suffit-il aux Berserkers que de percer le front pour générer chez l’ennemi une retraite désorganisée qui viendrait faire rougir la terre de sang.

Plus au sud, les mercenaires qui avaient volte-face devant leurs premiers employeurs reçurent de Ghanima l’ordre de charger plus profondément le dispositif de leurs anciens camarades, jusqu’à atteindre l’affrontement entre les deux cavaleries. Un soutien mortel irait donc suivre cet événement, les cavaleries byzantines se voyant gagnées de la confusion d’être attaquées par des unités qu’ils avaient imaginé de leur côté. Aussi, ne purent-elles se préparer à les repousser, s’étant attendu à ce que ces derniers viennent les aider. Pour autant, en dépit de ce retournement de situation, les cavaliers byzantins faisaient preuve d’une résistance héroïque qui leur permis d’au moins vaincre les cavaliers slaves qui partirent en fuite. Mais ce qui succéderait à cela serait de laisser ces vainqueurs tirés de leurs montures par les mercenaires, abattus sauvagement et faisant irrémédiablement perdre l’avantage qui venait d’être gagné.

Quant aux quelques scorpions qui subissaient les affres des sortilèges de ces sorcières, les ingénieurs surent au moins lancer une dernière volée de tirs venant viser la position du général ennemi. Le résultat en fut que de nombreux officiers à proximité de la Cardinale verraient leurs vies brusquement fauchées, de quoi attaquer violemment cette commandante dans son mental. Ne venait-elle pas de perdre de proches subordonnés avec ce coup ? Toujours était-il que Kaleb profiterait de cette opportunité pour déployer son cosmos et retourner contre les troupes de son opposante les effets de ses arcanes. Cependant, à cet instant, il comprendrait que ce sortilège n’était qu’un leurre habilement mené et exécuté avec la même qualité que sa propre initiative d’élu. En parallèle, les sorcières qui avaient été épargnées pouvaient achever de faire tomber les derniers engins de siège qui avaient si longtemps menacé l’avancée des guerriers slaves.

Près du pont, les hommes sécurisaient la position, commençaient à installer des défenses, creuser des fossés, si bien que la place partait pour se fortifier et au vu de la situation, rien ne viendrait à les arrêter. Il devenait dès lors impossible d’engager une contre-offensive. À la vérité, même, le tableau prenait un revers sinistre pour les Saints, dont les combattants partaient pour être massacrés dans l’emportement de rage de ces barbares de l’est. Les arrières des positions des Byzantins venaient d’être verrouillées par les mercenaires s’étant rangés aux côtés des Berserkers. Quant à la contre-offensive au nord, il n’y avait plus rien à en espérer, les vies ne cessant d’être fauchées à chaque seconde. Ne restait plus qu’une fragile fenêtre au sud.

Le général d’Athéna devait maintenant sauver ce qui pouvait l’être, pour mettre un terme à une bataille mémorable entre les deux élus. Aucun n’avait démérité, mais les affres de la Guerre pouvaient être cruelles envers le vaincu. Ghanima de son côté pouvait choisir de prolonger le massacre en cours, ou alors, de s’adonner à des marques d’indulgence. Mais était-ce la signature des Berserkers dépeints comme des monstres assoiffés de sang ? Il était permis d’en douter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GhanimaGhanimaArmure :
Cuirasse de la guerre
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyMer 17 Nov - 0:06
Il est triste de voir à quel point la motivation des hommes à courir vers la mort ne tient qu’à peu de chose. De voir celui qui prend les décisions pour eux s’approcher de leur propre condition et ils iront jusqu’à la mort. La confiance qu’on place en son commandant est une réalité amère. J’ai envoyé moi même tous mon peuples, tous ceux que j’ai aimé ou presque à la mort. Je connais trop bien cette fidélité aveugle. N’écoutons nous pas toujours nos parents, qu’importe les risques qu’ils nous font prendre c’est vers eux que vont nos croyances profondes ? Mais les enfants ont aussi se mérite de savoir suivre les ordres et les chiens de guerre qui ont profité de la brèche du dysfonctionnement des armes de sièges ennemi ont su le mordre profondément. Il est difficile de se débarrasser d’un molosse quand il a planté ses crocs si profondément dans votre chair.

La bête sauvage qui prend en chasse, dévore la chair, les muscles, bois le sang et lèche la moelle des os. Elle ne laisse rien aux autres car elle ne sait pas quand sera son prochain repas. Voilà ce que j’attends des épée qui me suivent pour le moment. La violence de leurs assauts prend une nouvelle fois le dessus sur les impériaux dont la débâcle est proche. Plus grand-chose à faire maintenant, il ne me reste plus qu’à attendre le bon moment pour finir de conclure cette bataille. J’entends un sifflement qui attire mon attention. Il était à prévoir que ce genre de chose arrive. Les servants des machines de guerre ont eut le temps de tirer sur moi et les miens avant d’être fauchée par mes filles. Il en faut plus pour briser ma concertation et je devis d’un revers de main le trait visant à me blesser. Ce n’est pas le cas de mon entourage. Nombreux sont ceux qui gisent alors à mes pieds, blesser ou mort. La fort survit, le faible meurt. On se débarrasse de ce qui n’est pas nécessaire pour s’accomplir : la logique de l’épée.

Pourtant, la mort ne fait pas perdre le fil important de la bataille et mon piège referme ses mâchoires sur mon ennemi. En réponse aux sortilèges de mes filles, je me doutais qu’il risquerait de faire usage de ses propres pouvoir pour contre-attaquer. C’est à ça que sert la magie que j’ai tissé depuis le départ, à repousser son pouvoir. Mon sort viendrait étouffer sa veine tentative et le souffler, comme si le temps infini et la sécheresse mortelle du désert avait emporté ce dernier. Une opportunité qu’il ne faut pas laisser tomber. Je saute de mon surplomb et traverse enfin le pont. Ceux chargés d’installer une position de défense en cas de retrait on dépassé mes attentes et après leur avoir fait savoir ma statif action, j’ai donné un ordre simple qui devrait avoir l’effet d’achever l’armée de l’empire.

Le problème sera de leur couper la route pour pouvoir prendre possession de la forteresse. La nouvelle de la défaite devrait calmer les hardeurs des défenseurs et j’ai quelques idées pour les pousser rapidement à se rendre. Mais nous n’en sommes pas encore là. J’exalte les hommes à se restreindre dans le chaos et à reprendre des formations plus solide, ce qui nous permettra d’avancer et de progresser plus rapidement. J’attrape alors un soldat par le bras, lui confie un message et lui demander d’aller le porter. Bien, voyons maintenant comment tu réagis, le dos au mur, Byzantin. Voyons si tu es si bouffi d’eau que ça.


cuirasse de la Guerre:
 



Ils viendront à l'appel de la violence: leurs visages s'offriront au vent d'est et ils recueilleront le sable captif.
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] Ghanim16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2894-ghanima-cardinal-de-la-guerre https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2670-ghanima-memoire-de-guerre
KalebKalebArmure :
Vierge

Statistiques
HP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-bleu1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-bleu  (1650/1650)
CP:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-rouge1150/1150Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-rouge  (1150/1150)
CC:
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] G-jaune1650/1650Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyMer 17 Nov - 13:48
Un fiasco… Voilà ce qu’il resterait de cette bataille. Kaleb n’avait pas su anticiper. Il pensait affronter un adversaire à la loyale, selon les principes qui lui avaient été enseignés par Eunoia. Ne pas se servir de son pouvoir devant les Dormeurs… La Générale adverse ne s’en était pas privée. Et malheureusement, elle n’était pas la seule. D’autres éveillés s’étaient cachés dans les rangs des Berserkers. Il ne l’avait pas prévu. Mais après tout, était-ce si surprenant ? Que l’ennemi ne respecte pas les règles ?

La Vierge hurla de colère intérieurement. Il avait été trop naïf. Peut-être que le Grand Pope avait eu raison sur ce point. Peut-être n’y avait-il pas de place en ces lieux pour l’idéalisme ? Le poing du chevalier d’or se serra. Amer, il ne pouvait que constater les morts inutiles et la vacuité de ce qu’il avait entreprit.

Il n’y avait plus qu’une seule solution : sauver ce qui pouvait encore l’être. Kaleb ordonna donc de sonner la retraite. Le cor retentit, appelant les lignes byzantines à refluer en ordre. Il n’y avait plus qu’à espérer que cela ne tournerait pas à la débandade, ce qui ne manquerait pas d’occasionner davantage de souffrance et de destruction. Arès était un fils de traînée. Et ses serviteurs étaient du même acabit. Ils n’avaient aucun honneur, aucun respect des conventions les plus basiques d’un combat en bonne et due forme, aucune considération pour la Mascarade.

Le chevalier de la Vierge fit signe à son état-major de refluer. Il ne servait à rien de s’entêter davantage. Il avait à nouveau échoué à guider d’autres au combat. C’était la seconde fois. Pourquoi Childéric l’avait-il envoyé, lui, pour cette tâche ? Peut-être n’était-il pas fait pour commander en réalité… Toutes ces questions qui le traversaient trouveraient réponse en leur temps. Avec celui des remords et de la culpabilité quand la colère s’estomperait.

Il ne restait plus à espérer que les autres membres du Cercle d’Or avaient eu plus de réussite et que les forteresses avaient tenu face aux assauts. Sinon, il faudrait que le Grand Pope se pose de sérieuses questions quant à sa stratégie et à l’utilisation de ses forces. Et à ce titre, Kaleb savait qu’il aurait également des comptes à rendre.

Et si finalement il s’était fourvoyé ? S’il n’était pas fait pour cette vie ? Alors qu’il regardait le spectre de la défaite les yeux dans les yeux, cette idée effleura sons esprit. Après tout, l’armure de la Vierge avait déjà montré que son jugement n’était pas infaillible… Mais là encore, il était encore trop tôt pour explorer cette voie.

Le retour au Sanctuaire s’annonçait néanmoins douloureux…

Citation :
Fin de RP. Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2497-kaleb-chevalier-de-la-vierge https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2521-kaleb-chevalier-d-or-de-la-vierge
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]   Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie] EmptyMer 17 Nov - 16:33
Après une longue et intense confrontation entre les armées Berserkers et Saints, les premiers viendraient finalement à prendre l’avantage sur les seconds. S’ensuivait une consolidation de la position du côté des Slaves tandis que les Byzantins étaient contraints de fuir plus à l’est, le général d’Athéna se retrouvant à donner les derniers ordres pour sauver ce qui pouvait l’être. Le temps passant, le général d’Arès trouverait l’opportunité de contourner les lignes défensives des citadelles du Siebenburgen en vue d’engager un siège en renfort des alliés présents à Chaasbourg. Une victoire stratégique qui pouvait bien permettre aux Berserkers de s’assurer la conquête d’une place supplémentaire dans ces batailles qui voyaient s’opposer deux puissances occultes que tout opposait.

Ghanima l’emporte sur Kaleb. La bataille se solde sur l’attaque de Chaasbourg en renfort des assaillants déjà présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Près de Bistri : Kaleb vs Ghanima [Stratégie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Siebenbürgen-
Sauter vers: