Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

  Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyVen 22 Oct - 21:09
La Citadelle de Chaasburg est la plus proche du Dédale, une place particulière qui en fait un point stratégique important, mais aussi et surtout, un point de tension certain. Les forces du Cardinal de la Famine n'ont pas tardées à déferler sur l'édifice et mettre les défenses à rude épreuve. Pourtant, Kostas ne combat pas seul. Pour palier aux manques de forces solides dans sa légion, sur ordre du Pontifex, le centurion de l’armée de la guerre, Alastair, participe également à l’assaut. Le Pégase occupé à affronter le cardinal, c’est à Xanathos que revient le devoir d’arrêter cet éveillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlastairAlastairArmure :
Cuirasse du Dragon-Serpent

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1650/1650 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1650/1650)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1500/1500 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1500/1500)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune900/900 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (900/900)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyDim 24 Oct - 5:51
« Allez allez, bougez-vous, tas de glandeurs! L’ennemi est aux portes! »

Le bruit des pas en bottes lourdes. Le tintement des armures et des armes. L’air était teinté d’une tension à couper au couteau, et les ordres fusaient. Les soldats se mouvaient au pas de course sous les instruction de leurs supérieurs. Les odeurs de sueur et de peur se mêlaient aux légères effluves de brûlé et de sang qui commençaient déjà à être décelables même le long du mur Ouest de la forteresse. Les armées de la Famine faisaient leur oeuvre, sous les ordres de leur Cardinal. Et les têtes tombaient au sol comme tant de fruits mûrs.

Une file d’hommes achève de traverser le rempart en direction des combats, et un jeune officier suit de près. Le Lieutenant beuglant les ordres le remarque du coin de l’oeil, et l’avise alors qu’il ralentit son rythme pour le rejoindre. Il semble à bout de souffle, le visage rougi. Impatient, l’aîné achève de le rejoindre d’un air mauvais.

« Pas de temps à perdre, Kristos, du nerf! Les forces ennemies ne vont pas se repousser toutes seules! »
« Lieutenant… j’ai des… »
« Des quoi? Cesse de me faire perdre mon temps, crache le morceau. »
« Ordres du commandant… nouveaux ordres… »
« Quels nouveaux ordres? Les ennemis sont aux portes, il faut aller aux portes, qu’est-ce qu’il y a à changer? »

Le jeune homme pose une main sur le rempart, achevant enfin de retrouver son souffle. Sueur au front, il se redresse, l’air plus sérieux. Les bruits de combat aux portes résonnent à travers toute la forteresse. De même que les cris.

« Il faut rediriger une trentaine d’hommes vers le-… »
« Le quoi? Tu vas finir par te grouiller, espèce de… »

Les mots de l’officier s’évaporent alors qu’il allait les dire. L’homme devant lui ne le regardait pas. Il regardait derrière lui. Et de seconde en seconde, une expression à mi-chemin entre la stupéfaction et une peur grandissante. Un sentiment de danger lui provoque un frisson le long de l’échine. Une goutte de sueur coule le long de sa tempe en silence. Il hésite un instant, puis se retourne lentement pour regarder par-dessus son épaule.

Et il ne voit que du noir.

(.o0o.)

Silencieux, il grimpait. Excité et impatient, il grimpait. Suivi de nombreux individus, armes entre les dents et armés de piolets, il grimpait. Tel la noirceur inexorable qui s’abat au crépuscule. Comme une ombre flottante sur un large mur de pierre, il grimpait. Il entendant des voix. Des voix au loin, hurlant leur douleur et leur mort. Des voix au-dessus de lui, effarées et préoccupées. Zvezdan lui avait donné un ordre : assister la Famine. Et la famine lui avait donné un ordre lui aussi.

Percer le mur Ouest et tuer toute âme qui vive.

Mais il était d’humeur joueuse. Il aurait pu courir comme un animal. Battre le tambour de guerre de ses poings, fendre la pierre et le mortier. Véritable bélier vivant, il aurait pu percer la roche et ouvrir un chemin tonitruant. Mais la surprise avait une faveur si douce. La peur soudaine, les yeux désemparés et l’inaction teintée d’une frayeur muette. Peu de choses étaient aussi pures que la peur soudaine et violente d’une mort imminente que personne n’a senti arriver.

Il entend les voix au-dessus s’approcher. Il voit le haut des remparts s’approcher. Il ralentit légèrement son rythme. Joueur, il monte. Un mouvement à la fois, un sourire d’anticipation aux lèvres. Ses vêtements larges flottent au vent, et retombent sur une partie de son visage. Il est la faucheuse masquée ce soir. Il était temps d’entrer en scène. Il entend la discussion clairement, maintenant. Et alors qu’il retient un rire rêche, les ténèbres se manifestent autour de lui. Les filaments d’ombre apparaissent un à un, et il entame la fin de sa montée. Une première main griffue arrive au haut des murailles, suivie d’une deuxième. Et tel une apparition surgie tout droit des Enfers, il hisse sa forme massive et sombre, semblant absorber la lumière même autour de lui dans un balais de volutes noires et sifflantes.

L’officier se retourne, juste à temps pour voir la paume de la main qui lui saisit littéralement la tête en entier d’un mouvement vif. Son cadet émerge soudain d’une transe terrifiée, et porte gauchement la main vers l’arme à sa ceinture tout en ouvrant la bouche avec l’intention manifeste de crier l’alarme. Un pied gris massif s’enfonce soudainement dans son plexus, et seul l’air et la salive sortent de ses lèvres alors qu’il est projeté vers l’arrière de plusieurs mètres, vers une chute encore plus longue. Le géant gris sourit de plus belle. Les hommes de la Famine commencent à leur tour à atteindre le haut des remparts, et équipent leurs armes d’un air menaçant en détaillant les environs. Tout est tranquille. Après tout, la Famine attire les yeux pour le moment.

L’officier pousse des hurlements à peine audibles dans la main qui le saisit. Ses bras s’agitent, et ses poings frappent avec panique l’avant bras, ou tout ce qu’il peut atteindre à l’aveugle. Tsk tsk tsk.

« Jamais aussi vivant que face à la mort. »

Ses doigts raffermissent leur prise, et les griffes s’enfoncent dans la chair pour accompagner le craquement des os. Un dernier instant de panique intense, et le corps soudain se cabre, comme électrifié. Puis, plus rien. Pantin amorphe, les épaules rougissant de seconde en seconde.

« Car la Mort sonne, et la mort est due. » La forme ténébreuse et terrifiante du géant gris se tourne en partie vers les soldats, qui achèvent de hisser leurs compères et semblent attendre confirmation de leurs prochaines actions. Il leur sourit, de son rictus dérangeant et empli de crocs acérés. « Rivières rouges et terre brûlée. »

Il s’avance d’un pas feutré jusqu’au rebord du rempart, semblant prendre un instant pour embrasser du regard la citadelle face à lui. L’ironie était délicieuse ; il se rappelait encore du jour de sa rencontre avec Zvezdan. Et aujourd’hui, tous tenaient leurs promesses. Il était temps.

Le corps qu’il tient encore dans sa main est soulevé, et balancé dans le vide sans plus de cérémonie. Les doigts crochus se lèvent jusqu’à son visage, et tracent lentement trois lignes diagonales sur sa peau avec le sang de sa première victime. Il sent les flammes, le sang et la peur. Et il aime ces parfums comme jamais, alors que les tambours de son crâne se font entendre tel un orchestre préparé.

Il ouvre les bras d’un air enjoué.

« La chasse commence. »

Et les soldats s’élancent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2972-alastair-centurion-d
XanathosXanathosArmure :
Du Phoenix

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1050/1050)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1050/1050)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (1050/1050)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyLun 25 Oct - 11:18
C'est avec désarroi qu'on donna au chevalier Phoenix une nouvelle tâche des plus ardues, protéger une citadelle rien que ça... Le vieux lion savait que Xanathos était présent et lui qui voulait éviter ce genre de boulot, il ne fut pas épargner. Paros de Pégase lui fit un signe et espérait que le Phoenix surveillerait ses arrières autant que lui le pourrait... Il se contenta de hocher la tête, il vit sa déesse au loin augmenter son cosmos et put enfin disparaitre dans le vortex qu'elle venait de créer afin d'envoyer ses troupes. Le saint de bronze se fondit dans la foule de soldats pour disparaitre à la vue de tous pour réapparaitre quelques jours plus tard près de Pégase. Sans tarder il se faufila dans la pénombre et alla à son poste, les combats commençaient à faire rage, on pouvait entendre les sons des tambours, des armes qui s'entrechoquaient, une onde cosmique était entendue au loin non loin de la position de Paros... Se contentant de se fondre dans la foule de soldats, Xanathos, armure endossée et un long manteau noir pour le couvrir ainsi qu'une capuche pour sa tête, ne combattait personne passant de soldats en soldats. Le Phoenix avait ressenti un cosmos plus loin sur la muraille et cela l'inquiétait bien plus que de se battre contre de la piétaille du dieu de la guerre... Il vit alors un soldat se faire éjecter des remparts comme si de rien était et Xanathos vit alors un grand homme, il était différent de ceux qui l'accompagnait, il prit un autre soldat et après quelques instants, il lui brisa le crâne sous sa main, balançant un nouveau corps sans vie dans le vide. Les autres guerriers qui l'accompagnaient se débarrassaient de leurs adversaires assez aisément. Le saint aurait voulu les aider mais il savait qu'il arriverait bien trop tard sans compter qu'il serait vu par ses ennemis et il ne le souhaitait pas pour le moment. Le solitaire se faufilait via les creux du rempart et se rapprochait du grand homme sans un seul bruit, il vit qu'il regardait ses comparses et put voir un sourire des plus vil apparaître ce qui attirait surtout le chevalier de bronze était la longue stature de cet homme que ça soient ses bras ou même ses doigts, tout paraissait long. L'ombre poursuit lentement le berserker, il fallait trouver l'ouverture au bon moment. Xanathos se contentait de le suivre pour l'instant et voir ce qu'il avait l'intention de faire. Voyant la citadelle de Chaasburg non loin, il était à parier qu'elle était la cible de cet homme menaçant. Il parla en disant que la chasse pouvait commencer. Les guerriers qui l'accompagnaient s'élançaient alors, le bronze les laissant passer entre deux remparts appuyé contre un mur, il vit le géant avancer lui aussi et le saint lança des plumes de Phoenix devant lui, s'enfonçant facilement dans le sol telles des petites lames. Les bras croisés, la tête recouverte, il ne tourna pas la tête vers l'envahisseur d'Arès.

" Désolé, mais tu n'iras pas plus loin... "

Xanathos marcha devant le berserker, les soldats de cet homme ne l'intéressait pas et il aurait gâché l'effet de surprise en les tuant qui plus est, les hommes de la citadelle pourront les bloquer un moment voir même s'en débarrasser mais l'objectif de Xanathos était le serviteur du dieu de la guerre. Il enleva son manteau qu'il jeta plus loin, le saint portait son armure de bronze.

" Je suis Xanathos, chevalier de bronze du Phoenix, à qui ai-je l'honneur ? "


Citation :
Utilisation d'Arcane de niveau III : Il est maintenant possible de se dissimuler dans un endroit éclairé ou dans une foule si le personnage est discret. Le personnage peut maintenant passer un Territoire dans un Sanctuaire Divin pour aller au suivant. Un RP de passage est obligatoire.


 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 Xanasi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de
AlastairAlastairArmure :
Cuirasse du Dragon-Serpent

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1650/1650 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1650/1650)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1500/1500 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1500/1500)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune900/900 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (900/900)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyMer 27 Oct - 3:42
Les loups de Famine partent devant, première vague pour prendre à revers les inconscients et mal préparés. Ils feraient leur œuvre d’une façon ou d’une autre, qu’il s’agisse de tuer ou mourir. Les soldats avaient ceci de pratique qu’ils ne cherchaient pas à se bercer d’illusions quant à leur rôle dans ce genre d’altercation. Les pions avancent en ligne droite, et accomplissaient leur devoir. D’une façon ou d’une autre.

Pour sa part, il appréciait le moment. Descendant lentement de la muraille par un escalier de côté, il fermait les yeux, l’air rêveur. L’orchestre était en plein essor. Les teintements du métal, le craquement des os. L’éclaboussement du sang et le choc du métal et de la pierre. Une ouverture digne de promesses fabuleuses. Les cris des blessés et des mourrants emplissaient progressivement l’air, chorale unique et organique qu’il ne pouvait qu’apprécier pour sa pureté et sa simplicité. Il aimait la guerre. La violence, la destruction et la mort. Les principes parmi les plus simples de ce monde. La politique s’écrasait sous une invasion. Le commerce se repliait face à un génocide. Et les plans les plus avisés et compliqués pouvaient prendre fin d’un simple coup de lame.

En fin de compte, la violence ramenait l’humanité à son état le plus simple. Une vérité unilatérale et insensible. Si belle.

Arrivé au bas des marches, il entame un nouveau pas. Interrompu par une série de projectiles qui viennent se planter à ses pieds Il s’immobilise avec douceur, le vent froid faisant flotter les amples pans de tissus qui recouvrent sa forme massive. Une voix retentit. Un obstacle. Son sourire s’élargit rapidement. Lentement, sa tête et le haut de son torse pivotent, sans que ses jambes ne suivent le mouvement. Il se retrouve dans une posture à peine naturelle, presque plié vers l’arrière, pour jeter un regard au récipiendaire de sa curiosité.

Et il voit briller l’éclat du bronze.

Ses yeux s’élargissent sous l’ombre de sa capuche, un air d’agréable surprise dans le regard. Le reste de son corps entame finalement le mouvement pour se retourner entièrement dans la direction de son interlocuteur. Rapidement, l’étincelle dans ses yeux change. Il croyait voir un moineau. Mais il avait devant lui un rouge-gorge. Derrière un rideau de politesse et de civisme, il exhibait son accoutrement, bombant presque le torse dans une parade lente. La tête du géant gris penche sur le côté, un air de curiosité passant sur son visage.

« Raison et ses bêtes ailées… »

Il lui avait fait une promesse d’entrée de jeu. ‘’Il n’irait pas plus loin’’. Un défi? Déjà? Il ne croyait pas tomber directement sur les forces de front ennemies. N’avait-il pas le temps de se promener un peu dans les rues? Apprécier l’architecture, l’ambiance? La population? Il en aurait presque été déçu. Sitôt arrivé, sitôt contrôlé. Quel dommage.

Phoenix. Il confirmait ses impressions. Un autre oiseau au torse bouffant. Une vraie volière. Peut-être aurait-il une opportunité de jouer proprement cette fois. Le souvenir du moineau était plaisant, mais teinté par des tactiques qui retiraient une part de plaisir à la rencontre. Il regardait le volatile qu’il avait devant lui maintenant. Peut-être aurait-il son opportunité.

Le sourire acéré s’élargit, les bras s’écartent dans un mouvement théâtral.

« Demande à savoir, questionne l’homme en noir. Quel usage une proie peut-elle en avoir? »

Ses épaules sont secouées d’un rire sec, amusé qu’il était par son propre humour décousu. Il est curieux. Il sent cette impression refaire surface. Il se demande ce qu’il fera. Ce qu’il décidera. Orateur ou agresseur, quelle est la nature de ce nouvel oiseau chanteur?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2972-alastair-centurion-d
XanathosXanathosArmure :
Du Phoenix

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1050/1050)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1050/1050)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (1050/1050)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyJeu 28 Oct - 12:00
Xanathos ne comprenait pas trop l'attitude de l'homme en face de lui, il était clair qu'il savait manier le cosmos et sans doute mieux que lui, il émanait aussi de la violence mais son parlé était complétement incompréhensible pour le chevalier Phoenix...

" Heuu... Haha, oui ok ... "


Sans en dire plus, l'individu écarta les bras et fit un sourire des plus sadiques, raison de plus pour le saint de se méfier mais surtout de l'empêcher d'aller plus loin. Il en avait connu des gens dangereux, que ça soit dans son lieu d'entraînement, à Rome, en Italie avec Narsès qui paraissait pourtant normal et son serviteur qu'il avait eu tant de mal à s'en débarrasser lorsqu'il était parti en mission avec le chevaler d'or de la Vierge. Xanathos n'oubliera pas non plus les deux druides maléfiques qu'il avait croisé récemment... Ne comprenant rien à ce qu'il venait de dire, le bronze devra se battre à fond contre cet ennemi de la déesse Athéna. Il n'avait pas le choix, ses hommes étaient très bien entraînés et les défenseurs de la citadelle risqueraient de ne pas tenir le choc. Le solitaire entendait les bruits des armes s'entrechoquer, les cris des blessés ou de ceux qui mourraient sous un coup de pique ou de lame. Laisser cet homme avancer plus loin risquerait d'envenimer les choses et dieu sait ce qu'il pourrait faire de la citadelle.

" Tu ne me laisses pas le choix ... "


Le cosmos orangé de Xanathos fit son apparition, il augmentait de manière significative, les queues du Phoenix se levèrent sous la poussé cosmique ... Il n''avait pas le choix, il avait ressenti tout le danger que cet homme pourrait avoir et il pourrait en perdre la vie s'il prenait trop les choses à la légère.

" En garde ! "


Le chevalier Phoenix était prêt à se batte, il regardait dans les yeux fous de son ennemi, qui que ça puisse être au vu de ses attaques cruelles dont le saint fut témoin, il savait que ça ne serait pas facile, Xanathos devait se préparer mentalement et physiquement à devoir supporter la douleur mais il jura qu'il se battra jusqu'au bout. Il espérait que son compagnon du Pégase allait s'en sortir aussi, les dés étaient lancés, le combat allait bientôt commencer...


Citation :
Xanathos défie Alastair


 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 Xanasi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de
AlastairAlastairArmure :
Cuirasse du Dragon-Serpent

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1650/1650 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1650/1650)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1500/1500 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1500/1500)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune900/900 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (900/900)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptySam 30 Oct - 2:24
Agresseur. Mais agresseur poli.

Il était déçu et heureux tout à la fois. Il aimait parfois voir une proie tenter de discuter. Tenter de raisonner. Tenter de le raisonner. Expliquer, justifier, convaincre. Ils avaient tous des arguments. Ils étaient des orateurs aussi soudains que captivants. Comme regarder une tortue retournée sur le sol, agitant les pattes et faisant des sons apeurés dans l’espoir de sauver la situation par magie.

Mais celui-ci était un brave. Un valeureux. Guerrier à la fière cuirasse, qui laissait déjà entrevoir les pans colorés de son plumage. Un défilé se voulant intimidant, impressionnant. Le rouge-gorge bombe le torse, et crie des couinements de défi. Ses doigts se replient avec lenteur, et ses mains remontent vers la capuche de sa tenue. Le tissu est tiré vers l’arrière, révélant les traits béatifiques du géant gris. Son sourire éternel, sa peau grise et ses yeux d’acier. Une longue chevelure noire tombant en loques à l’apparence presque vivantes sur son visage.

« Choix… » Il rit brièvement, comme à une mauvaise blague. « Libre arbitre, bénédiction et malédiction. »

Ses bras recommencent à s’écarter lentement, et un phénomène sinistre commence à se produire. Tout autour du colosse, l’air s’alourdit. Les ténèbres s’épaississent. Comme s’il aspirait la lumière, trou noir sous forme humaine. Pour l’œil avisé, on pourrait presque jurer que les ténèbres prennent forme derrière lui. Minces filaments ondulants, comme tant de fils épais et menaçants. Sifflants comme des serpents. Oppressant, menaçant, il fixe l’oiseau rouge devant lui, une lueur mauvaise s’intensifiant dans son regard. Auparavant amusé, il fixe avec intérêt. L’intérêt du prédateur. L’intérêt du chasseur. Et il fixe. Et il fixe.

Et il sourit de plus belle, de son sourire acéré.

« Sous la Lune de sang, cris et métal au vent. L’Oiseau de feu bat des ailes dans une nuit d’encre. »

Il entendait de plus en plus la musique. La musique de la mort. La musique du carnage. L’odeur de sang imprégnait l’air, maintenant. Les cris et les râles venaient de toutes les directions. Il entendait les soldats de Famine qui l’avaient précédé, alors qu’ils faisaient leur œuvre. Le froid était mordant. Le vent sifflait entre les arbres. Contre la pierre. Entre les maisons. Les tambours de guerre étaient aussi présents dans son esprit que dans la forteresse. Ses yeux s’injectent lentement de sang, et son corps en entier semble se cabrer sous l’effet d’une force imperceptible. Ses cheveux se hérissent lentement, et ses muscles se crispent d’anticipation. Il voulait voir. Il allait voir.

« Avalé par les ténèbres de l’oubli… »

Et derrière lui, les ténèbres s’agitent. Sifflent. Ondulent.

La nuit a faim. Il est temps.

Citation :
Défi accepté. Tu gagnes l'initiative, viens bâtard!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2972-alastair-centurion-d
XanathosXanathosArmure :
Du Phoenix

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1050/1050)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1050/1050)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (1050/1050)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptySam 30 Oct - 7:42
Les choses sérieuses allaient commencer, Xanathos était concentré sur son adversaire qui se préparait lui aussi à se battre, il put sentir l'atmosphère s'alourdir, il avait déjà ressenti ce phénomène en Bretagne contre les deux individus qui l'avaient envoyé six pieds sous terre. Ses bras s'écartèrent peu à peu, l'homme en face de lui retira sa capuche et de longs cheveux noirs se crispant à sa montée cosmique ténébreuse apparurent. Le visage de l'homme était d'une apparente laideur, autant que le serviteur de Narsès ou le visage déformé du druide zombi Fingen. Le saint ne put s'empêcher d'afficher un sourire, il attirait décidément des adversaires entourés de ténèbres le premier ayant été le chevalier noir de la Vierge, il y a de cela trois années. Ses êtres avaient toujouts utilisé des attaques d'une noirceur immense et sanglantes, il devait donc s'attendre à ce que le serviteur du dieu Arès en fasse autant. En revoyant un par un ses anciens adversaires et leur manière hideuse d'utiliser leur cosmos, déformant leur visage, il y avait assez pour envoyer un homme en psychiatrie. Xanathos se servait plutôt un verre de vin pour palier une quelconque visite chez un spécialiste et surtout en parler à d'autres saints. S'étant calmé dans la boisson, il ne put cependant jamais arrêter sa dépendance à l'alcool. Néanmoins, lors d'une bataille de ce genre, il n'avait pas encore bu une goutte de son liquide préféré voulant garder les idées claires, surtout maintenant. Ce fut néanmoins toujours une bataille intérieure pour le chevalier de bronze. Ne comprenant rien à ce que le berserker pouvait raconter, il se contenta de passer à l'attaque sans rien rajouter de plus. Xanathos n'était pas ou plus du genre à vouloir défendre les idées d'Athéna par des morts mais plutôt par ses poings. Ce qu'il fit. En un instant il se retrouve devant le grand homme et il lui asséna un premier coup de poing en plein abdomen. Il continua alors à bourriner le corps de son adversaire de coups de poings d'une très grande rapidité et de force. Il devait frapper fort et ce dés le début du combat faisant son maximum pour ne laisser aucune ouverture à son ennemi, il fit un bond attrapa la tignasse du géant et lui infligea un coup de genou en pleine face.

" Ca, c'est pour le soldat que tu as tué... "


Xanathos arma son poing contre sa taille, des plumes apparurent entre ses doigts, il les lança ainsi contre son ennemi.

" PHOENIX CLAWS ! "


D'abord de simples plumes de bronze, elles s'enflammèrent pour devenir des griffes de feu acérées. Le Phoenix pensait que ce n'était pas suffisant face à un tel adversaire et il augmenta son cosmos d'avantage, il devait combler ce manque de puissance et d'autres plumes firent leur apparition rejoignant les autres et ainsi augmentant leur nombre. Poing en avant, le solitaire se redressa et regarda en direction de son ennemi, il savait que cette attaque serait loin d'être suffisante mais le Phoenix ne manquait pas de ressource et il ferait de son mieux pour protéger la citadelle de Chaasburg. Des sons de tambour, de cris se faisaient entendre, la bataille faisait rage mais il ne devait pas s'en soucier pour l'instant, il y avait ici un homme bien plus dangereux que tous les dormeurs présents réunis, il ne devait pas baisser sa garde.





 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 Xanasi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de
AlastairAlastairArmure :
Cuirasse du Dragon-Serpent

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1650/1650 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1650/1650)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1500/1500 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1500/1500)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune900/900 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (900/900)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyLun 1 Nov - 3:34
Le rouge-gorge était pressé. Si pressé.

Sa proie s’élance, et les pupilles du colosse rétrécissent d’un coup avec un air d’excitation. Il aimait cet empressement de son adversaire. Il aimait son énergie. Il était impatient de s’amuser avec lui. Et il n’était pas seul. Sous ses amples vêtements, plus haillons que réels habits, son corps se raidissait. Bras écartés, impatient et béatifique, il pouvait sentir le grondement guttural au plus profond de son crâne. La bête avait entendu l’appel. La bête avait faim. La bête voulait jouer.

La Bête était de sortie.

Ses chairs s’agitent, â moitié dissimulées par les haillons. Son adversaire arrive à son niveau, et s’empresse de commencer à le rouer de coups. Son torse subit les assauts, alors que les plaques osseuses recouvrent sa chair. Ses épaules et son ventre encaissent le reste, multipliant les impacts sur l’écorce osseuse qui couvre rapidement tout son corps dans un son de craquements sinistres. Et alors que les plaques atteignent sa nuque, le volatile rouge saute pour le frapper au visage, et il prend le coup sans même perdre le sourire. Il voulait lui infliger du mal. Il voulait le briser rapidement, par un étalage de force. Panique ou arrogance? La question était digne d’être posée. Elle aurait probablement une réponse d’une façon ou d’une autre.

Mais d’ici là, le rouge-gorge n’avait pas terminé. Une énergie enflammée était apparue dans sa main, et il revenait à l’assaut. Il était persistant. Insistant. Agressif. Et il adorait ce qu’il voyait. Cet adversaire ne tentait pas de le contourner. Il l’agressait, frappait au corps, donnait tout ce qu’il pouvait. Au milieu du capharnaum résonnant dans son crâne, entre les grognements animaux et l’orchestre tonitruant de souffrance, guerre et instruments imaginaires… il respectait cette attitude de la part d’une proie. Regarder le danger dans les yeux, et résister jusqu’à la fin. Quelle simplicité magnifique.

L’assaut éclate vers lui, et sa main griffue se dresse pour attraper le poing adverse, qui déclenche néanmoins une explosion de feu qui incendie un instant le colosse. L’onde de choc éclate, flammes et cendres obstruent la scène. Une fumée dense reste en suspens quelques longues secondes, pour finalement retomber. Révélant d’abord une main large, griffue, blanche et osseuse. Un bras, long et recouvert de plaques blanches, une longue membrane similaire à une aile disproportionnée. Et la fumée se dissipe, juste à temps pour révéler le reste du colosse, dont le crâne achève de se recouvrir d’une seconde peau rocailleuse, à l’apparence lisse et terrifiante. Ses yeux ne sont plus visibles nulle part. De longues cornes s’allongent de chaque côté de son crâne. Seul subsiste de l’individu un sourire large, rempli de dents acérés, duquel siffle une langue fourchue.

Il sourit. Il sourit de plus belle.

« Et la nuit tombe. »

Sa voix est un grognement rauque, sifflant et dérangeant. Et sitôt prononcés, les mots sont suivis de sa réponse à l’assaut adverse. Les ténèbres ondulantes autour de lui se renforcent, filaments souples qui couvrent son corps. La main qui agrippait le poing de sa proie se raffermit, et tire brusquement vers lui alors que le reste de son corps se déplace. Un pied devant, un moment de flottement. Et le torse entier du colosse se lance vers l’avant, projetant son crâne contre celui du Phénix avec une violence sans aucune retenue. Ce premier assaut lui avait travaillé l’appétit. Il espérait pouvoir profiter de cette ambiance aussi longtemps que possible.

Les cloches sonnent, et elles fendent l’esprit et le corps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2972-alastair-centurion-d
XanathosXanathosArmure :
Du Phoenix

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1050/1050)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1050/1050)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (1050/1050)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyMar 2 Nov - 11:14
Un bras menaçant apparut soudain et la main se saisissait alors du chevalier de bronze surprit, les yeux écarquillés, un cosmos des ténèbres jaillit, des filaments vinrent l'entourer absorbant le sang du solitaire, il chassa comme il pouvait ceux ci avec son autres main, heureusement, ils n'étaient pas nombreux mais occasionnèrent une certaine douleur. Voyant l'énorme crâne à cornes arriver droit sur le sien pour le briser, il savait qu'il ne pourrait pas arrêter une telle attaque et qu'il ferait bien de trouver une solution. Le premier réflexe du saint fut d'activer son aura de flammes et d'amoindrir le choc en renforçant sa tête de toutes ses forces. Ce qui valut, sous le choc de faire reculer Xanathos à quelques mètres, un genou au sol. L'aura de flammes s'éteint, du sang coulait de son front, des goutes tombant sur les dalles des remparts de la citadelle.

" Bon sang... si je n'avais pas... "


Il était certain que si le Phoenix n'avait pas acquis son expérience des combats de rue il y a quelques années et ne s'était pas renforcé techniquement depuis sa mort, son crâne serait tout simplement brisé en deux. Le colosse était d'une grande puissance, son corps recouvert de plaques osseuses le rendait résistant qui plus est. Il fallait tenir, jusqu'au bout. Se relevant tout doucement il secoua la tête comme pour reprendre ses esprit, il ne devait pas faillir et il bondit de nouveau contre le Berserker, peu importe s'il résisterait à ses coups, il devait frapper encore et encore. Un coup de genou en avant alla se poser sur le bas de son menton, retombant vers le sol il fit de nouveau un petit bond et enchaîna par une salve de coups de poing dont il avait le secret, il ne savait pas si ça serait toujours efficace contre un colosse pareil mais rien ne l'arrêterait tant qu'il pourrait toujours être capable de le faire. L'aura des flammes du Phoenix apparut de nouveau entourant le saint, ces flammes étaient moins agressives mais tout aussi dangereuses.

" HOLY FLAMES !!!! "


Un oiseau de feu entoura le saint qui avait posé ses mains sur le torse du serviteur d'Arès. Ses ailes s'ouvrirent et le Phoenix enflammé alla se coller tel un brasier sur le Berserker. Celle ci ne le quitta pas les flammes le brulant de part en part. Certaines allèrent cependant dans le corps du bronze saint, pénétrant dans les veines de ses bras qui devinrent orange lumineux. Xanathos n'attendit pas et fit de suite un bond en arrière par sécurité. Qui plus est un incendie venait de se déclarer, quelques soldats au loin furent attirer par la lumière que le feu venait de créer ce qui donnait du réconfort aux soldats au service de la déesse Athéna. Xanathos lui resta de marbre face au brasier et se remit debout tout doucement il scrutait la moindre flammes la moindre volute de fumée, attendant son adversaire de pied ferme sans rien dite de plus...




 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 Xanasi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de
AlastairAlastairArmure :
Cuirasse du Dragon-Serpent

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1650/1650 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1650/1650)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1500/1500 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1500/1500)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune900/900 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (900/900)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyJeu 4 Nov - 5:30
Quelle tenacité. Quel merveilleux esprit de résistance.

Comme un animal acculé, il pouvait sentir l’agressivité de sa proie s’accentuer en parallèle à la sienne. L’homme face à lui avait de bons réflexes. Une technique somme toute propre, une chorégraphie qui témoignait d’une expérience non-négligeable de combat. Un pugiliste agressif, qui frappait à répétition en cherchant à désorienter. Désarmer. Désorienter. C’était une technique qui avait sans doute fait ses preuves. Une part d’instinct, une part de discipline. Nul doute que de nombreux adversaires avaient subi les résultats de cet entrainement avec difficulté.

Mais il n’était pas l’un de ces adversaires. Son sang était celui de la rage. Son corps était un temple de violence et de destruction. Son esprit était une fenêtre brisée donnant d’un côté sur une humanité oubliée et lointaine, et de l’autre… l’obscurité. Le vide. Un abysse insondable, dévorant. Affamé. Il dévorait son passé, son futur. Son esprit et son âme. Et il continuait à nourrir cet abysse chaque jour. Avec le sang, les os, les cris et la mort. Car les ténèbres voulaient toujours plus. Et elles auraient toujours plus.

Le rouge-gorge passe de nouveau à l’assaut. Cette fois, le colosse n’esquive même pas les coups. Un coup le cueille au visage, quelques autres martèlent son torse qui résonne comme un mur de pierre. Il recule d’un pas, courbe l’échine un bref moment. Il est immobile, souriant d’une mâchoire de prédateur, riant presque alors qu’il se prend plusieurs coups au corps. Il savoure la douleur. Les impacts contre son corps endurci et armuré. Il entend le sang battre si fort dans son crâne qu’il arrive à peine â entendre les sons de combats qui les entourent encore dans la forteresse. Et derrière l’écran noir de son masque osseux… il voit rouge.

« Faim… » Le mot lui échappe dans un souffle, presque un murmure sifflant.

Les mains de son adversaire se posent une dernière fois sur lui. Et l’air s’alourdit. L’air s’enflamme. L’air l’enflamme. Le feu surgit de partout, et l’enserre de son étreinte vorace alors que son instigateur bondit vers l’arrière pour se repositionner. Il voit les flammes. Il sent leur chaleur. Il entend le craquement de l’air autour de lui. Et pourtant, il n’y porte pas attention. Au cœur des flammes, une main se lève et se porte à son visage, alors qu’un violent frisson lui parcourt l’échine. Une deuxième main se porte à son visage, alors qu’un grondement sinistre s’échappe peu à peu de ses lèvres.

« Si… faim. »

Au coeur des flammes, un phénomène commence. Le feu qui s’étendait, repartait, se répandait… cesse. Il commence à rebrousser chemin. Aspiré, attiré vers l’épicentre de la zone qu’il brûlait encore quelques secondes plus tôt. Et de seconde en seconde, le feu diminue. Les ombres apparaissent. Les ombres s’étendent. Les ténèbres attirent les flammes. Aspirent les flammes. Dévorent les flammes avec avidité. Comme si un vide sans fond entourait la forme cauchemardesque du colosse. L’air siffle, l’air est froid. Glacial. Plus froid que le pire des vents de blizzard au cœur d’un hiver rude. Le Dragon-Serpent éveillait quelque chose de sombre. Quelque chose d’instinctif. Quelque chose d’affamé. Et il se repaissait de tout ce qu’il pouvait toucher.

Rapidement, les flammes ont disparu. Seules traces subsistantes, quelques brûlures au sol autour du monstre ailé. Monstre entouré d’une aura plus noire que jamais. Comme si la lumière même n’arrivait plus à l’atteindre physiquement. Il s’enrobait de volutes noires, telles un écran de fumée vivante qui encerclait le moindre de ses mouvements. Plié vers l’avant, il semble presque en peine. Ou souffrant. Un souffle rauque s’échappe de lui de façon irrégulière. Quelques secondes de plus… et il tombe â moitié au sol, comme pris d’un soubresaut violent. Ses mains s’abattent au sol, son dos se cambre. Il persiffle, halète. Grogne.

Le sang. Il a faim. Si faim. Le sang bat dans son corps. Dans son torse. Dans son crâne. Il n’entend plus rien, si ce n’est le battement tonitruant de sa propre chair et un rugissement primal résonnant jusqu’aux confins de son esprit. La posture du colosse se relâche, puis se raffermit. Les griffes raclent lentement le sol, alors que sa posture change.

Et il renifle l’air. Une fois, deux fois, trois fois. Et il relève la tête. Et il voit sa proie.

Les lèvres de la créature se retroussent, et un rugissement brutal franchit ses lèvres. Sans plus attendre, il bondit dans les airs avec puissance, et s’abat sans plus de cérémonie sur la chose qui ose lui tenir tête, griffes fendant l’air. Les ténèbres explosent autour de lui, voile de fumée vorace accompagnant l’assaut comme une vague sombre et pleine de promesses terribles. Il avait faim. Il avait si faim. Le Dragon-Serpent avait assez attendu. Il avait dormi, patienté, attendu son heure. Il avait faim.

Et il allait enfin festoyer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2972-alastair-centurion-d
XanathosXanathosArmure :
Du Phoenix

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1050/1050)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1050/1050)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (1050/1050)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyVen 5 Nov - 8:11
L'incendie qu'avait créé le Phoenix diminuait en intensité, ses flammes cosmiques étaient d'habitude plus difficiles à éteindre, les saints en avaient déjà fait les frais lors de leur chasse à l'homme des derniers esclaves de Narsès. Mais là, quelque chose ne tournait pas rond. En effet, une forme ténébreuse aspirait les dernières flammes encore présentes, un cosmos, celui de son adversaire. L'aura cosmique du chevalier de bronze se mit soudain à apparaître, quelque chose allait se passer et en effet, il vit son adversaire tombant presqu'au sol, il respirait fort, Xanathos restait sur ses gardes mais il sentait bien que ce qui allait se produire pourrait le mettre en danger. Ses griffes firent un son lourd, ses mêmes griffes qui avaient tué tant de soldats. Le berserker rugissait et il fit un bond d'une hauteur prodigieuse, des volutes de ténèbres apparurent pour empêcher le saint d'y voir quoique ce soit. D'un réflexe, il fit un geste rapide frottant l'air ainsi une flamme apparut pour dissiper les ténèbres un instant. Il vit alors le colosse apparaître à une vitesse prodigieuse, il croisa alors les bras pour bloquer les redoutables armes de son ennemi. Malgré cela, le choc fit s'enfoncer le bronze dans le sol créant des fissures dans la pierre pourtant réputée solide. La douleur parcourut tout le corps du saint qui donna un rapide coup avec le plat du pied sur le visage du colosse ce qui lui permit de bondir en arrière. Ainsi d'une pirouette il put à nouveau bondir sur l'un des remparts de la citadelle et cria en fonçant vers le berserker:

" PHOENIX GEMMA KEN !!!! "


Il ne l'avait que rarement utilisé, l'illusion du Phoenix, une des attaques cosmiques les plus puissantes de l'oiseau de feu consistant à révéler une illusion si parfaite que sa victime pourrait croire qu'il s'agisse de la réalité pouvant le rendre fou et ne jamais reprendre ses esprits. Les flammes ne marchaient pas contre cette individu, il fallait donc essayer autre chose, l'attaque de l'esprit ! Il passa à coté du titan le doigt vers l'avant, un fin rayon le suivait dans le but de traverser le crâne osseux du serviteur d'Arès d'un rayon de feu qui pourrait donner une chaleur insoutenable à l'intérieur du crâne pouvant donner la folie à celui qui se la prenait. Ce géant à cornes n'était déjà pas saint d'esprit alors le rebelle allait être témoin de ce qu'il pourrait arriver à un tel être qui tuait sans scrupule et affichant un rictus des plus fous. Xanathos se retourna et regardait le dos de cet homme immobilisé à première vue. Il ne savait pas s'il avait réussi mais le chevalier de bronze restait vigilant, ce monstre était d'une résistance extraordinaire et s'il résisterait à cela, il ne lui restait plus beaucoup de solutions...




 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 Xanasi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de
AlastairAlastairArmure :
Cuirasse du Dragon-Serpent

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1650/1650 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1650/1650)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1500/1500 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1500/1500)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune900/900 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (900/900)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyDim 7 Nov - 4:19
La proie résistait. La proie continuait de résister, de combattre. Une vraie proie, qui donnait des coups, encaissait des coups. Qui frappait avec hargne, et tenait sa position malgré les blessures. Le Dragon-Serpent aimait ce qu’il voyait.

Avec un sifflement strident, la créature manifeste son contentement alors même que le pied de son futur repas lui cueille le visage dans un geste de repli soudain. Ses épaules sont secouées, alors qu’il ricane de façon sonore. Sa posture n’a presque plus rien d’humain, et ses longs doigts griffus encadrent son visage de cauchemar dans son hilarité. Quel moment palpitant. Son sang battait la chamade, et il n’entendait presque plus le vacarme des combats aux alentours. Il n’en avait plus rien à faire. Le Dédale, Famine, l’assaut, les forteresses, la Guerre. Zvezdan. Ils n’étaient en ce moment que des bruits effacés à l’arrière de son esprit. La bête roulait des muscles et savourait ce défouloir si attendu. Les plans et la stratégie attendraient leur tour.

L’oiseau de feu reprend son envol, attirant le regard invisible du colosse. Un cri agressif surgit, et quelque chose le frappe. Quelque chose d’indolore. Il n’en ressentait rien. Un échec? Une ruse? Quel jeu ce piaf rouge jouait-il maintenant? Allait-il commencer à jouer la carte de la fourberie comme le fichu moineau de la dernière altercation? La Bête est curieuse, et suit le mouvement de sa proie un instant. Puis s’arrête. Fixe le vide.

Un soubresaut, comme un tic nerveux.

Sous son masque, il clique des yeux. Une sensation désagréable. Une chaleur. Une chaleur différente. Envahissante. Son corps de tord de plus en plus. Instinctivement, une main se porte à sa tempe. Commence â frotter. À frotter de plus en plus fort. À gratter. À gratter fort. À griffer. Il veut l’extirper. La chaleur. Il peut la sentir jusque dans son crâne. Comme une flamme invisible dans son esprit. L’orchestre s’emballe. Les musiciens s’excitent. Le bruit augmente, la douleur augmente. Il grogne. Il siffle. Il grogne plus fort.

Sur le corps du colosse, un phénomène étrange se produit. Comme si elle était mue d’une vie propre, la cuirasse frémit. Semble remuer. Se fissurer à quelques emplacements. Et en l’espace de quelques secondes, alors que le Dragon-Serpent se racle le crâne avec rage, des volutes rouges, vifs et saccadés, commencent à sortir derrière lui. Touchent les tentacules de ténèbres, qui semblent s’en nourrir goulument. Avides et perpétuellement affamées. Au point où les ténèbres autour du colosse semblent prendre une teinte carmine, et semblent s’agiter d’autant plus. Les mouvements ondulants deviennent saccadés, brusques. Menaçants.

Les grognements ont cessé. Les mains toujours posées sur son crâne, la créature est penchée vers l’avant, presque recroquevillée sur elle-même. Un moment de silence. Quelques frissons secouent ses épaules une dernière fois.

Et sa voix résonne. Plus proche d’un râle rêche que d’une vraie parole.

« Traitrise… »

Le corps se détend brusquement, et la créature est penchée vers l’arrière dans un angle impossible, fixant le Phoenix de son regard introuvable. Mais surtout, un détail nouveau est visible. Une chose unique et rare.

Alastair ne sourit plus.

La créature bondit vers l’arrière, portée à la fois par ses jambes puissantes et un battement d’ailes soudain. En suspens dans les airs, il pivote d’un mouvement fluide avant de replonger vers le sol, déployant ses bras à la dernière seconde pour se réceptionner devant sa proie avec un sifflement strident. Un pas de côté laissant présager un nouveau mouvement, suivi de la réelle attaque de la Bête, griffes fendant l’air. Sitôt suivi d’un assaut contondant empli de haine et de puissance. Il l’a agressé. Il a agressé sa musique. Il a tenté d’enflammer son esprit. Il ne mérite plus le respect. Il ne mérite plus le jeu et la chasse. Tous pareils. Fourbes, sournois, déloyaux. Insupportables volatiles aux couleurs vives servant tout juste à cacher la langue noire avec laquelle ils déversent leurs mensonges éhontés. Il avait suffisamment joué avec cet oiseau de malheur. Il était temps de dévorer cette proie indigne.

Et il recracherait les plumes aux pieds de Zvezdan.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2972-alastair-centurion-d
XanathosXanathosArmure :
Du Phoenix

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1050/1050)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1050/1050)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (1050/1050)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyLun 8 Nov - 5:26
Au fil du combat, l'homme qui était en face de lui n'avait plus rien d'humain mais était plus du niveau d'une bête sifflant et émettant des bruits des plus étranges. Le large sourire que le berserker affichait avait disparu, il n'avait apparemment pas aimé qu'on vienne malmener son esprit apparemment déjà atteint à la base. Ce qui valut au chevalier d'Athéna d'en prendre pour son grade. En effet, gesticulant en arrière, son adversaire se pencha vers l'arrière, fixant Xanathos et sifflant. Il fit un énorme bond vers le bronze et frappa d'une telle vitesse que le Phoenix n'eut le temps de rien voir, le sang commençant à couler de sa bouche et des divers coupures sur les parties non protégées par son armure. Xanathos tomba à la renverse, les yeux vidés de toutes émotions, ne ressentant pas la douleur qu'on venait de lui infliger, voltigeant en arrière au ralenti et tombant au sol se trainant à quelques mètres seulement de son ennemi. Une flaque de sang apparut sur les pierres du rempart sous le corps du solitaire. Un son sortit de la bouche du bronze se fut un rire, un rire qui prit de l'ampleur.

" Pfu... Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! "


Se relevant péniblement sous la douleur, Xanathos continuait pourtant de rire.

" PFUHAHAHAHAHAHA !!!! "


Tenant à peine debout, le visage en sang qui retombait le long de son corps, il regardait le berserker avec un sourire aussi large que le sien.

" Alors ? Le pauvre petit a pas aimé qu'on trifouille dans ta sale gueule de dingue ? Je vais m'y prendre autrement alors... Je vais certainement tomber face à toi mais je vais tellement t'amocher que mes compagnons t'enverront à la place que tu mérites, EN ENFER !!!! "


Xanathos rassembla ses dernières forces arma son poing et frappa le berserker de part en part sans jamais s'arrêter, des coups puissants et efficaces sur chaque partie du corps du colosse, un bruit sourd à chaque frappe le faisant reculer. Des flammes apparurent autour du Phoenix qui s'envola de ses bras entourés d'ailes de feu, il arma ses deux poings à son bassin et frappa vers l'avant, les joignant côte à côte.

" HO YOKU TEN SHÔÔÔÔ !!!! "


Un tourbillon de flammes apparut derrière le chevalier de bronze et emporta tout sur son passage et ce même le géant malgré son poids. Une tempête de feu qui se déchaîna sur le berserker, une partie des remparts fut emportée sous la pleine puissance de l'attaque du Phoenix. Des flammes d'une intensité qui n'avait rien avoir avec sa première attaque brulèrent les alentours, blessant par la même celui qui pratiquait cette technique. Voyant le berserker au milieu de l'incendie il acheva sa technique.

" QUE LES FLAMMES DU PHOENIX T'EMPORTENT !!!! "


Et un oiseau de feu sortit du poing pour aller rencontrer le colosse. Une explosion retentit qui emporta le saint à quelques mètres, les pierres, les roches tombèrent au sol avec fracas. Xanathos était à terre assis à un rocher regardant la déflagration qu'il venait d'utiliser. Il avait utilisé ses dernières forces et il n'arrivait plus à se tenir debout, il avait tout donné dans son combat et il attendait que son bourreau vienne l'achever...


 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 Xanasi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de
AlastairAlastairArmure :
Cuirasse du Dragon-Serpent

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1650/1650 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1650/1650)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1500/1500 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1500/1500)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune900/900 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (900/900)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyVen 12 Nov - 4:19
Il frappait. Il déchirait. Le sang giclait.

Et le rouge-gorge riait.

Les insultes et les railleries glissent sur son esprit. Sa provocation avait été officiée une minute plus tôt, à l’aide d’actions et non de paroles dans le vent. De toute façon, il serait le seul à apprécier le son de sa propre voix. Acteur mal aimé sur une scène vide. Les moqueries envoyées sur une salle vide n’avaient tristement que peu d’efficacité. Au moins mourrait-il une blague aux lèvres.

Le volatile scande sa verve, et recommence à vouloir répliquer. Mais il le voit. Il a senti son sang, sa sueur, sa mort qui vient dans l’heure. Le battement dans son crâne le lui promettait, comme le début d’une marche funèbre qui le remplissait d’excitation. Alastair n’avait plus rien de clair. Le géant gris se confond dans le Dragon-Serpent, et vice-versa. Deux consciences affamées et charnières, abandonnées à leurs instincts primaux mis de concert. La faim était quelque chose qu’il connaissait intimement depuis bien avant l’apparition du Dédale et des cuirasses dans sa vie. La faim prenante, viscérale. Un vide infini et incapable de se remplir. Et maintenant, il cherchait à assouvir sa faim dévorante, allié qu’il était aux troupes de la Famine.

Les blagues étaient nombreuses ce soir.

Les coups du Phoenix volent, mais ne rencontrent que la chitine, plaques osseuses sur les bras déployés de la créature qui encaisse avec fermeté. Il bouge, recule à l’occasion. Mais la douleur physique était une vieille compagne qu’il avait appris à apprivoiser avec talent. Mais les poings de sa proie n’étaient pas le détail important. Non, il voyait le détail important. Il voyait les flammes naitre. S’agrandir, s’amplifier. Cet oiseau acharné continuait de brûler, brûler, brûler. Comme si le feu pouvait le faire disparaitre.

Apollon avait déjà essayé, et s’était finalement résigné à l’enfermer dans les ténèbres.

La créature déploie les bras avec un sifflement menaçant, alors que les flammes s’élancent. Un battement d’ailes et il décolle, s’élève, prend de la hauteur. Les flammes persistent. Les flammes pourchassent. Les flammes veulent sa chair. Un rugissement frustré de la bête retentit alors que le torrent rouge l’engloutit. Le monde est rouge. Les constructions des hommes disparaissent, et l’air lui-même cherche à le faire souffrir. Le torrent rouge, dans lequel il nage contre son gré. Le torrent rouge, qui tente de le mordre avec sauvagerie.

La déflagration retentit, et tous peuvent l’entendre. La voir. La sentir. Un secteur des murs tremble, et des structures s’effondrent. L’air est brûlant, la fumée est épaisse et acre. Quelques secondes passent, dans un silence de mort…

Et il tombe. Comme un rocher émergeant d’un nuage noir, il retombe vers le sol, à demi-visible. Il tombe, tombe tombe…

Les ailes s’écartent brusquement, et sa chute s’interrompt à moins de deux mètres du sol. Il bat des bras une fois, et touche le sol avec lourdeur devant le Phoenix. Son apparence est à la fois inchangée et affectée. Les plaques sont toujours présentes, couvertes de suie et de marques noires. Sa forme est toujours aussi imposante, laissant s’élever des volutes de fumée brûlante. Et les crocs font leur retour, en un sourire carnassier aux lèvres entourées de brûlures vives.

Sa respiration est rauque, et sa posture voutée. Il siffle, siffle, et expire.

« Avalé… » Il se redresse lentement. De façon sinistre. Menaçante. Son visage passe au même niveau que le Phoenix, et même à travers son masque, le regard d’acier est perceptible. Perceptible, perçant. Fixe. « …par les ténèbres de l’Oubli. »

Un bref instant de vide, la créature penche la tête. Et il se lance sur la proie. Gueule béante, crocs acérés. Les mains cherchant à agripper, les crocs cherchant à dévorer. Même les ombres sont avides, et suintent sur tout son corps comme mues d’une volonté de profiter du festin qui pourrait avoir bientôt lieu. Il était temps. Il était enfin temps.

Le Dragon-Serpent allait enfin se repaitre.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2972-alastair-centurion-d
SylphideSylphideArmure :
Surplis du Basilic
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptySam 20 Nov - 17:33
L’odeur serait probablement la première chose que les deux guerriers pourraient remarquer. L’odeur caractéristique du fiel nauséabonde. Son cosmos sombre de briller dans les ruines de l’oublie de cet endroit. On lui avait donné des ordres et il comptait bien mener son camp et ses choix vers la victoire. Le serpent ne questionnait pas son commandant, il le suivrait n’importe où. Alors pourquoi pas ici ? Pourquoi pas dans cette guerre qui, à première vue, ne les concernaient pas vraiment. Cette odeur puissante serait portée par le vent. Un vent d’abord comme une brise méphitique, puis comme une tempête et enfin, une énorme bourrasque qui viendrait balayer Alastair et le repousser loin du corps de Xanathos. Mais ce vent n’était pas simplement un souffle violent. Il avait la capacité de déplacer tout. Corps et âme y compris. C’est bien dans les fondements de cette dernière que le centurion serait secoués et repoussés. Même les monstres comme lui ont fatalement une âme.

Le spectre ensuite de tendre la main vers le chevalier du phénix et de laisser une partie de son cosmos se diriger vers ce dernier. L’aura sombre du guerrier infernal de doucement ramener dans le corps du phénix son âme qui déjà semblait le quitter. Une expérience qui ne serait pas forcément agréable pour le chevalier de bronze, mais le spectre pouvait encore sentir la présence de son monde sur ce dernier. Il semblait déjà avoir visité les sombres provinces il y a peu. Il se tourna enfin vers le centurion et lui dit alors, d’une voix aussi autoritaire d’inflexible, prenant soin d’éviter de croiser son regard :

« - Prends tes soldats et retire toi, centurion. »

Ses prunelles d’argent semblaient porteuses d’un fardeau plus grand encore que la voracité du guerrier d’Arès. Pourtant, cette fois, ses yeux se posèrent sur le serpent. Plongeant son regard dans le sien et il pourrait cette fois sentir son âme se retrouver figée comme si on lui arrachait sa liberté. Ses muscles ensuite de se raidir, de se contracter, comme si doucement, il venait à se scléroser. Oh, il pourrait toujours bouger, toujours se retirer, mais il avait devant lui les traces du destin qui l’attendait s’il s’acharnait à vouloir rester là et continuer ce combat qu’il venait pourtant de remporter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
XanathosXanathosArmure :
Du Phoenix

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1050/1050)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1050/1050)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune1050/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (1050/1050)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyLun 22 Nov - 11:20
L'attaque du Phoenix avait réussie du moins en partie, la robustesse et la résistance du géant était extraordinaire et le saint manquait cruellement de moyen, la masse en feu retombait vers le sol, d'abord inerte mais se remit en bonne position sur le sol, le corps vouté vers l'avant, fumant. Ces plaques qui le protégeait était noircie, un homme normal serait déjà en bien plus mauvaise posture mais là Xanathos sentait sa fin arriver, il avait donné tout dans cette technique, il ne lui restait plus beaucoup de moyen, les maigres forces qui lui restaient ne suffiraient sans doute pas à tuer ce monstre. Le berserker leva la tête, le solitaire put voir son regard glaçant, le dernier qu'il verrait sans doute avant de rejoindre à nouveau les enfers et le chevalier de la Lyre ne l'aiderait sans doute pas une seconde fois à revenir sur la terre ferme en vie. Un temps mort puis, plus rien, une douleur tellement puissante que le saint ne sentir rien, en tous cas de suite, son corps se vidait de sa substance, tout disparaissait à nouveau, les yeux vitreux ne voyant plus que du noir durant un simple instant. Puis un nouveau cosmos, puissant, bien plus que le sien venait d'arriver, il pensa à un chevalier d'or arriver à la rescousse, non, ce cosmos était bien trop sombre. Un e drôle de sensation envahissait le Phoenix, la substance revenait dans son corps, son esprit plutôt, quelqu'un venait de lui sauver la vie. Corps endolori, armure montrant quelques fissures de part en part, le bronze ouvrait les yeux et distinguait un homme portant une armure sombre, au loin, le berserker avait été dégagé par celui qui venait d'arriver. Ses pieds, ses jambes fonctionnaient sans qu'il ne le demande et il courut, oui il courut, il voulait donner un dernier assaut contre ce monstre, une dernière fois, son attaque ultime ! Il courut, il ne savait pas par quelle volonté mais il courut vers son adversaire qui l'avait vaincu, il fit un bond vers le colosse qui se relevait doucement de l'assaut de l'homme en armure sombre et s'agrippa face à lui, ses bras autour de sa taille. Des brasiers à chaque œil apparurent, le cosmos du saint augmenta d'une traite entourant les deux personnage, des flammes montèrent brulant de nouveau le berserker. Une voix lourde et rauque comme revenue de la mort retentit, Xanathos hurla, fixant son adversaire de ses yeux enflammés.

" PHOENIX BLAST !!!! "


La colonne de feu montait en flèche formant un Phoenix volant vers le ciel, ne restant plus qu'un point lumineux mais qui reprenait en taille, l'oiseau légendaire retombant en pic droit sur le serviteur du dieu de la guerre. Une explosion retentit, les mures des remparts se fissurait, le choc cosmique proulsa le corps du saint loin de l'explosion et retomba, Xanathos tomba dans l'inconscience, il se sera battu jusqu'au bout se demandant qui était celui qui l'avait empêché de rejoindre les enfers. Était-ce un chevalier noir ? Non c'était différent et puis les armures noires n'avaient pas le même éclat dans ses souvenirs, se rappelant de la Vierge noire... Il n'aurait sans doute pas des réponses à ses questions du moins pas de suite, celui qui venait d'apparaitre, son sauveur, était le dernier rempart au monstre d'Arès !



 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 Xanasi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t636-xanathos-chevalier-de
ViolateViolateArmure :
...
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyJeu 25 Nov - 15:08
Dans cette citadelle de Chaasburg, le sang appelait le sang. Les combattants rugissaient de parts et d’autres du champs de bataille, faisant l’offrande de leur vie ou de celles de leurs ennemis. Nulle pitié ne venait contenir la violence des combats. Il aurait été difficile d’attendre une différente issue quand cette Guerre voyait s’opposer des guerriers aux antipodes, incapables de se comprendre. Seulement disposés à déshumaniser l’Autre pour surenchérir la rage environnante. Il y avait ces pulsions destructrices motivées par cette Haine et vulnérables à l’effroi du désespoir. Puis, il y avait celles inspirées par une profonde aspiration à la Gloire, indestructibles aux doutes. De celles venant chercher les honneurs et la reconnaissance. Des prouesses qui ne pouvaient se gagner qu’en versant le sang de redoutables adversaires.

Telles étaient les motivations qui viendraient ici attirer une dernière protagoniste à l’affrontement qui avait vu à l’origine se réunir Xanathos et Alastair. Un combat duquel le Berserker serait au final reconnu comme le vainqueur. Pour autant, l’intervention de Sylphide en viendrait à sauver la vie du Saint pour venir menacer celle du sinistre serviteur d’Arès. Par cette action, le Basilic assurait à la Sagesse la défense de la Citadelle. Une suite logique qui allait s’effondrer en même temps que tombait du ciel une nouvelle silhouette, jetant sur le sol un impact fracassant au point de jeter alentours de nombreuses projections de pierres. Que se soulève la poussière, l’apparence de ce dernier guerrier en lice se découvrirait alors même qu’il encaissait sans broncher les assauts que le Basilic avait adressé à Alastair.

En outre, une femme très grande et musclée, pouvant pour certains regards extérieurs passer pour un homme ainsi équipée de son surplis. Sa longue chevelure de couleur prune suivait la vélocité de ses gestes alors même que ses poings venaient chercher la figure de son congénère avec une virulence qui ne laissait pas de doute sur sa volonté de lui briser les os. Une lueur enragée habitait ses prunelles pourpres, forte d’une détermination inébranlable. Dans cet échange aussi fugace qu’intense, l’ombre du Basilic se voyait légèrement déformé, le signe qu’il s’en voyait pour partie dépossédé. Une ombre qui en viendrait désormais à représenter un poids peu commode à se déplacer normalement pour encaisser les frappes venant pour l’heure le repousser.

– Ne vas pas croire que je vais te laisser épuiser tes forces sur la piétaille Sylphide ! Que tu n’en viennes pas à me jeter l’excuse au visage juste avant que ta tête ne soit écrasée sous mon pied !

La menace était ainsi exprimée à son ennemi désigné. Derrière, le Berserker avait eu à subir le chant du cygne du Saint qui avait réchappé de peu à la mort. Aurait-il encore la force de bouger ? Si c’était le cas, le Béhémoth ne permettrait pas qu’on en vienne à la déranger dans son duel.

– Plus à l’est, un Cardinal vient en renfort de tes positions, Berserker. Pars le rejoindre ! Je ne tolérerai pas que tu viennes interférer dans ce duel… Si tu le fais, Hypnos pourra se fourrer ses ordres profondément dans le cul ! Maintenant, disparais !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlastairAlastairArmure :
Cuirasse du Dragon-Serpent

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1650/1650 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1650/1650)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1500/1500 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1500/1500)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune900/900 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (900/900)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyJeu 25 Nov - 20:52
Le rouge. La chair. L’ambroisie charnelle.

Enfin, il dévorait. Il s’abreuvait à la chair, et savourait la vie qu’il pouvait sentir s’écouler dans sa mâchoire. Forme sombre et fumante penchée sur sa proie, le Dragon-Serpent était contenté. Satisfait. Avide.

Mais la vie est une chienne égoïste, et elle aime le rappeler dès qu’elle le peut.

Même à travers l’odeur du sang et l’euphorie, il peut la sentir. Cette odeur putride. Nauséabonde. Ce pourrissement décharné, contraire à tout ce qui pouvait se targuer de vivre en ce monde. Une odeur de mort que même les charniers et les cadavres qu’il avait connus – ou qui l’entouraient en ce moment – ne pouvaient égaler. L’aspect sale et répugnant de la mort.

Un souffle brusque. Des mots froids. Un autre choc brusque à proximité. Les choses se suivent et se mêlent, alors qu’il roule sur lui-même, repliant ses bras et ses ailes sur son torse pour se protéger d’instinct. Ses pieds retrouvent prise sur le sol et ses doigts se plantent dans la terre, freinant brusquement son mouvement alors qu’il relève la tête. Nouveaux visages. Nouvelles auras. Nouvelles armures. Inconnus noirs, aux auras noires, au regard noir. Un air de supériorité, une véhémence. L’un lui intime de quitter sans son butin, l’autre lui intime de partir en lui laissant son vis-à-vis. Le Dragon-Serpent se cambre, et voit rouge. Un rugissement sifflant et viscéral s’échappe de ses lèvres, alors que la bête déclare son mécontentement. Il a combattu, il a vaincu. On ne retire pas sa proie à un prédateur alors qu’il a déjà commencé à la dévorer.

Et dire que certains le traitent de sauvage.

Pourtant, la créature n’avance pas, frustrée qu’elle est. Car quelque chose lui intime de ne pas avancer. La cuirasse est enragée, mais semble se refroidir face à l’odeur des êtres devant elle. Comme si elle reconnaissait un danger manifeste. Alastair était solide. Il était puissant, et la vie s’acharnait à vouloir le préserver. Mais même ses capacités régénératrices pourraient rapidement être inutiles s’il devait subir la furie des deux personnes à qui il faisait face.

Or, la vie est peut-être une chienne égoïste… mais elle offre aussi des opportunités.

Poussé vers l’avant et l’arrière en même temps, il n’aurait finalement même pas de choix à faire. Sa proie, sauvée du trépas par le premier arrivant, se relève. Regarde son sauveur. Puis le regarde. Et se précipite. À peine conscient, il se jète vers lui. À peine vivant, il charge vers lui. Sur les traits du Dragon-Serpent, défiant et rageur, la colère s’évanouit. Remplacée par un sourire. Large. Incrédule. Joyeux. Sa posture agressive se résorbe, et il se redresse lentement, debout, immobile. Il ne s’écarte pas. Ne se dérobe pas. Il ouvre les bras, comme pour accueillir un cadeau inespéré. Et alors que le Phénix le percute et enroule ses bras autour de lui, féroce et vengeur, les bras ailés de la créature se referme doucement sur son dos. Une étreinte presque paternelle, aimante.

Et alors que la chaleur s’élève, un seul murmure grave et sifflant.

« Magnifique… »

Le brasier explose, et la douleur lui vrille la chair de part et d’autre. Mais il résiste. Il sait qu’il survivra. Encore et toujours. Il ne voulait simplement pas gâcher un si bel effort. Un baroud d’honneur, glorieux et furieux. Aussi proie qu’il soit, il n’en restait pas digne de respect. Et il se souviendrait de son visage. Brûlé, agressé, tabassé par un enfer de vengeance, il enserrait son assaillant, presque avec fierté. Les flammes continuent à le frapper quelques instants, et finissent enfin par se dissiper, lentement. La terre est brûlée. Les murs éclatés. L’air même est suffoquant et brûle les poumons. Et pourtant, au milieu des décombres et de l’Enfer, une forme se tient. Tel une gargouille noircie, il se tient, démon ailé étreignant une forme amorphe.

Il est couvert de suie, couvert de brûlures. Sa chair hurle, son crâne pulse. Ses capacités tentent de reprendre le dessus, péniblement. Si près du but. Si près du but. Sa forme recommence à bouger, alors que sa tête se redresse pour regarder la dernière venue qui lui intime de décamper. Rejoindre quelqu’un à l’Est. Cardinal. Duel. Grand bien lui fasse. Il avait eu son duel, et il tenait son prix dans ses mains. Qu’elle fasse ce qu’elle voulait avec le sien.

Un sifflement, et la mâchoire du Dragon-Serpent accroche les vêtements de sa proie vaincue. Ses ailes s’écartent brusquement, soulevant poussière, suie et fumée, et battent l’air avec force pour le propulser. Sans plus de cérémonie, il s’envole grossièrement, partant avec ce qui lui appartient de droit. Il n’avait cure de ce nouveau conflit qui n’avait rien à voir avec lui. Son œuvre était faite. Il en avait terminé.

Qu’ils s’achèvent entre eux pour un jour de plus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2972-alastair-centurion-d
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu30/1200 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (30/1200)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge25/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (25/1050)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune25/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (25/1050)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyVen 26 Nov - 15:55

    - XAANAAATHOOOOOOOOOOOOOS!!!

Une étoile filante traversa le ciel au-dessus de Chaasburg, suivie d'un cri qui s'approchait peu à peu. Alors que l'astre convergeait sur leur position, Alastair et les Spectres purent voir la forme cosmique d'un cheval ailé au galop se former. Et à l'intérieur de cette projection, un Chevalier aux ailes de lumière fonçant droit vers le Berzeker qui venait de prendre son envol.

Après avoir vaincu le Cardinal de la Famine, Paros avait décollé dans les airs en sentant le Cosmos incandescent de Xanathos s'enflammer comme jamais. L'immense oiseau de feu qui avait fendu le ciel et une partie de la muraille lui avait permis de repérer sans mal où le combat du Phénix était en train de se dérouler. Cependant, après ce glorieux spectacle, la cosmo-énergie de son compagnon avait disparu. Inquiet, Pégase avait augmenté sa vitesse au maximum, assez pour arriver juste à temps pour voir Xanathos se faire emporter par une silhouette aussi sinistre que familière.

    - Encore vous?!

Paros décrivit un virage pour venir bloquer la route de ce Berserker qu'il avait déjà affronté à Kronstadt. En poussant un cri, le jeune Chevalier de Bronze envoya son poing dans le ventre de l'hybride. Par sa force et son énergie neutralisante, il espérait lui faire relâcher sa morsure et le forcer à libérer le Phénix qu'il tenait dans sa gueule.
Mais il ne comptait pas en rester là! Déja, Paros était en train de faire bruler son Cosmos et à le masser dans son poing avec une rage alimentée par l'urgence de la situation. Lorsqu'il la relâcha à bout portant, ce fut pour créer un large et violent torrent d'énergie, et ramener avec violence la bête affamée au sol.

Déployant ses ailes de lumière pour bloquer le chemin au Berserker, Paros demeura dans les airs, prêt à réagir à la moindre tentative de fuite. Ou à rattraper Xanathos si celui-ci était finalement lâché.
Un doigt fut pointé vers le guerrier d'Arès, qui paraissait d'ailleurs plus sombre et élimé que dans ses souvenirs!

    - Vous en avez pas marre d'essayer de kidnapper mes amis? La leçon de la dernière fois ne vous a pas suffit?!

L'apprenti du Taureau était parfaitement disposé à lui remettre encore une fois les idées en place s'il persistait à vouloir embarquer tous les Chevaliers de Bronze qui lui passaient à portée! Paros avait beau être blessé à plusieurs endroit et avoir perdu une bonne dose de sang dans son affrontement contre Kostas, il ne laisserait pas des considérations aussi secondaires l'empêcher de porter secours à un camarade!
Les yeux du jeune garçon se reportèrent sur les deux autres guerriers présents. Ces armures... Il connaissait leur teinte. Encore des ennemis...?



 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
SylphideSylphideArmure :
Surplis du Basilic
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyVen 26 Nov - 19:28
S’il n’avait pas reçu des ordres de la personne qu’il suivrait jusqu’au bout, le spectre aurait tourné les talons. Il venait de sacrifier une part de son énergie pour sauver cet abruti de chevalier de bronze et la première chose qu’il trouvait à faire, était de retourner, tête baissée, dans la bouche du monstre. S’il voulait vraiment mourir, il y avait des moyens plus simples d’y parvenir. Surtout que le spectre pouvait très nettement, maintenant qu’il avait déployé son cosmos, sentir l’emprise de la mort sur ce dernier. Il était passé par les enfers il y’a peu. Il se souvenait d’une rumeur qui avait vite été soldé. Un nouveau spectre serait de retour mais il n’en était rien au final. S’agissait-il de cet homme ? Mais ses propres problèmes viendraient pointer le bout de leur nez rapidement et il n’aurait pas vraiment le temps de sauver tout de suite cet homme suicidaire. Pourtant, de sa survie dépendant une partie de la réussite de sa mission…

La plupart des coups qu’il avait tenté de porter au monstre du Dédale s’étaient écrasé sur une présence qu’il ne s’attendait pas à trouver ici et en particulier contre lui. Peut-être que si elle n’avait pas pris ce temps, il aurait été surpris de son assaut mais il réussit à se défendre sa première offensive. Les coups de Violate étaient rudes et malgré la protection de son surplis il pouvait doucement sentir ses membres engourdis. Une vive douleur de suivre et une lourdeur certaines dans ses mouvements. L’écrasante force du Béhémoth. Mais le serpent resta de marbre, il était l’étoile céleste de la victoire et quoi qu’il arrive, il mènerait sa mission à bien.

« - Tu prends tes rêves pour des réalités, Violate. Il serait déçu de te voir dans le mauvais camp. »

Mais avant de s’occuper d’elle il avait un chevalier à sauver. Un cosmos faisant son entrée attira son attention et il vit arriver un nouveau chevalier. Parfait, ce dernier lui ferait gagner du temps. Le temps qu’il avait besoin pour faire monter son cosmos à son paroxysme. Tous, sur le champ de bataille pourrait sentir le vent commencer à souffler, comme si une tempête se préparait. Ce vent ne viendrait pas seul et avec lui une odeur insoutenable. Et le spectre de relâcher alors brutalement cette bourrasque explosive soulèverait derrière elle une tornade de poussière et de débris, mais c’est particulièrement vers la bête monstrueuse en vol qu’elle se dirigea. Elle frapperait avec une précision certaine. Le vent couplé au poison serait tellement puissant qu’il irait enfermer une partie de l’âme du guerrier d’Arès dans une partie des prisons infernales.

Le spectre ne s’arrêta pas là. Il planta de nouveau ses yeux sur le guerrier d’Arès et ce dernier pourrait sentir son corps de nouveau être figé et attaqué par une sclérose similaire à ce qu’il avait précédemment ressenti. Le mal cette fois n’atteindrait pas seulement le corps du centurion mais également son esprit et le Basilic pourrait se gorger de cette vitalité, comme le serpent dévore l’oeuf dans un nid. Cette démonstration avait demandé beaucoup d’énergie au spectre. Il s’adressa alors au Pégase :

« - Ramasse ton ami et empêche-le de se suicider encore si jamais il venait à reprendre ses esprits. Et partez maintenant. Je vais tenir vos arrières, mais dépêchez vous. »

Lui qui était resté presque immobile tout ce temps, à la manière d’un serpent se dressant devant sa proie, fit un pas final vers Violet :

« - Bien, maintenant nous pouvons nous en donner à coeur joie, du moins, le temps que ce cardinal arrive, n’est-ce pas ? »



Dernière édition par Sylphide le Ven 3 Déc - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ViolateViolateArmure :
...
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyVen 26 Nov - 21:02
Sitôt que le Béhémoth adresse un avertissement envers le Berserker que ce dernier en profite pour emporter la carcasse du Saint avec lui. Sans doute ce chevalier d’Athéna se serait-il épargné cette peine s’il avait simplement joué le mort. À présent, il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même et Violate n’arrêterait pas cette espèce de monstruosité dans son audace. Une audace qui risquait fort bien de lui coûter cher, comme le suggérait le hurlement perçant les airs depuis une autre scène de combat. Un autre Saint, sans doute victorieux de son affrontement, avait pris le parti de les rejoindre en vue de sauver son compagnon avec une ferveur laissant supposer au minimum une franche camaraderie. Plus si affinité.

Peu importe aux yeux de la guerrière d’Hypnos. La chair à canon pouvait bien faire son œuvre autre part, du moment que ce gamin ne se mettait pas devant son poing, c’était le cadet de ses soucis. Ce pourquoi elle ne ferait pas mine de réagir tandis que la chose qu’elle avait protégé se faisait attaquer dans le dos. Non, pour l’heure, tout ce qui méritait son attention, c’était un adversaire comme on en rencontrait rarement sur un champs de bataille. La parfaite occasion de faire briller ses talents et prouver à tous la valeur de ses efforts pour arriver à cette position. Une joie bientôt refroidie par les propos de son interlocuteur. Ce à quoi le Béhémoth répondrait avec une assurance inébranlable :

– Gardes ta salive pour quand mes poings te leur feront cracher ! Ton maître est bien trop lâche pour libérer les nôtres !

Si Violate avait réagi sans hésitation, les paroles de son ennemi étaient malgré tout parvenu à éveiller en son sein une colère palpable. Tant mieux au fond, car ainsi, ses coups n’en seraient que plus destructeurs. Cependant, alors qu’elle se prépara à accueillir la riposte du Basilic, celui-ci se détourna pour pourchasser l’autre sac de Berserker. Prise de vitesse, elle n’aurait le temps que d’étendre ses ombres afin de détacher de ces bourrasques leurs empreintes mortifères. Que la marque de la mort retourne d’où elle était venue, ne laissant à son offensive que la puissance intrinsèque qui ne manquerait pas de malmener le guerrier d’Arès. C’était là la dernière concession qu’elle pouvait faire à Hypnos dans sa mission de soutenir ces singes de Berserkers.

Visiblement agacée, Violate accorda tout de même à Sylphide le temps d’avertir les figurants d’Athéna sur les dangers à demeurer sur place. Oui, s’ils s’entretenaient ainsi, ils deviendraient des dommages collatéraux parmi d’autres. Lorsque Sylphide vint lui refaire face, la Solitude en était à croiser les bras avec une expression d’impatience.

– C’est bon ? Tu as fini ?

Puis, un rictus de lui revenir. Son adversaire était-il enfin disposé à lui porter toute l’attention qu’elle méritait ? Elle ne lui en lancerait plus le choix, de toute manière, comme le montrait l’initiative d’enfoncer ses mains à même la terre afin d’arracher du sol un immense bloc de pierre qui pouvait faire la taille d’une maison.

– Profitons donc de cette petite danse avant qu’un autre gêneur ne vienne gâcher notre plaisir !

Et sur ces mots, de lancer le projectile vers le spectre de la Victoire. En parallèle, de bondir vers cette pierre à une vitesse surhumaine, si bien qu’elle put renforcer l’impact de la pierre en frappant de son talon au travers, de quoi provoquer des destructions qui ne manqueraient pas de faire vibrer l’ensemble des infrastructures au sein de la citadelle. Le Béhémoth n’était guère habituée à faire dans la dentelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlastairAlastairArmure :
Cuirasse du Dragon-Serpent

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu1650/1650 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (1650/1650)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge1500/1500 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (1500/1500)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune900/900 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (900/900)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyMar 30 Nov - 22:30
Voilà pourquoi il ne fuyait généralement pas. Toujours, quelqu’un trouve quelque chose à redire.

Alors qu’il s’éloignait, il pouvait sentir quelque chose. Quelqu’un. Une énergie. Une présence. Une voix nasillarde et gueulante, qui fonçait dans sa direction à vive allure. Un moineau qui criait de toute la force que lui offrait ses poumons, d’une façon qui l’aurait fait passer lui pour subtil et discret. Un météore brillant, une chevelure blonde reluisante. Un visage couvert d’hématomes et de sang à peine séché. La Famine était donc restée sur sa faim.

Presque surprenant.

La comète, toutes flammes dehors, arrive à son niveau dans les airs. Elle veut frapper. Il bat les ailes d’un mouvement sec, et l’attaque passe un peu trop loin, raclant tout juste les écailles de sa cuirasse. Un autre coup d’ailes, et il se retourne en direction du saint alors que ce dernier prépare un deuxième assaut. Il n’avait pas changé. Il visait toujours les mêmes points. Utilisait encore les mêmes arcanes. Criait encore les mêmes mots avec la même conviction. Triste chose. Aussi brisé qu’il soit, il ne pouvait que constater le ridicule de la répétition chez ce moineau piailleur.

L’assaut surnaturel du Pégase éclate, et fonce vers lui avec hargne et vélocité. Il bat des ailes une fois. Deux fois. Trois fois. Et alors que ses mouvements semblent presque se ralentir, l’air autour de lui s’épaissit. La lumière et l’air semblent aspirés, comme si la réalité se concentrait de façon tout sauf naturelle. Et alors que l’assaut arrive à sa hauteur, un mur noir éclate dans le dos du Dragon-Serpent. Vents hurlants, siphon cauchemardesque. Tel une gueule béante menant aux profondeurs impies et abyssales, l’énergie affamée émanant d’Alastair aspire tout. L’attaque du Pégase. L’énergie, la force, la hargne, la lumière. Tout. La chaleur même de l’air est aspirée avec avidité, rassemblée dans un trou noir qui siffle d’un son de plus en plus strident. Et d’un coup, tout disparait. Le vortex se résorbe, et semble s’aspirer lui-même en un instant.

Autour de lui, les lianes sombres s’élèvent, aura menaçante et permanente. La gueule du colosse s’ouvre, et son butin inconscient tombe une seconde avant d’être rattrappé par les serres d’un de ses pieds. Ses ailes battent la cadence, lentement, lourdement.

Son sourire s’est affaibli, empreint d’une teinte… d’ironie.

« Moineau hurlant contre le vent sans conscience… »

Derrière son masque, il cligne des yeux. Une fois. Deux fois. Trois fois.

Et le monde tente de l’écraser d’un seul coup, comme une main colossale et impitoyable. Il a seulement le temps d’un pressentiment, d’une impression menaçante et inflexible. Il peut sentir d’un coup, l’intention et l’énergie meurtrière envoyées à son encontre. Et son corps de tord. Ses muscles sont déchriés, ses ailes sont craquées. Son crâne résonne soudain du gong impitoyable et destructeur de la mort impassible et froide. Un son qui fait bouillir et geler son sans tout à la fois. Ses os se craquent et se soudent à la chaîne. Autour de lui, les ombres arrivent à peine à s’enserrer autour de lui, maintenant son intégrité physique comme des liens mystiques et à peine capables de tenir.

Et dans cette poigne destructrice, il chute vers le sol, dans une gerbe de sang et de craquements sinistres. Sa forme s’écrase, emportant dans ses serres sa proie qu’on s’acharnait manifestement tellement à lui subtiliser. Incessants et indignes. Ces nouveaux arrivants n’étaient-ils donc dotés d’aucun honneur? Même lui préservait ces notions. Même les créatures les plus sauvages du règne animal connaissaient et comprenaient le principe de respect. Seul l’homme se croyait au-dessus des principes basiques de ce monde. Ridicules êtres imbus de leur propre bêtise mal avisée.

Sur le sol, il reste immobile. Une, deux, cinq secondes. Puis, son dos s’arque, ses bras s’étendent, ses griffes labourent le sol. Un râle rêche, des gerbes de sang. Une douleur terrible. Si terrible. Tout son corps vibrait au sol de son propre sang qui peinait à même rester dans son corps. Son corps se redresse lentement, et sa main se pose… sur le corps inconscient à ses côtés. Un rire étouffé, une nouvelle gerbe de sang.

« Sans conscience… »

Il se redresse. Meurtri, ensanglanté, brûlé, brisé. Il se redresse, empoignant le col du saint dans ses griffes. Il lève les yeux vers le moineau piailleur, toujours enrobé de son indignation et sa lubie permanente. Il lui sourit, depuis le cratère formé à ses pieds par sa carcasse maltraitée. D’un mouvement sec, il propulse le corps du Phénix dans les airs. Immobile sur le sol, il le regarde s’élever… et un nuage de fumée l’englobe alors qu’il recule d’un pas leste. Disparaissant à la vue. Ombre décharnée. Serpentant entre les pierres. Entre les débris, les corps et la mort.

Les secondes s’écoulent lentement, et le phénix vole, aussi inconscient qu’il puisse être. Déjà le Pégase se propulse, avide de récupérer celui qu’il était venu sauver dans un élan d’héroisme et d’acharnement. Et déjà, depuis les pierres d’un pan de muraille adjacent, un bruit sourd de pierre éclatée, alors qu’une forme sombre de propulse brusquement dans les airs. Le Dragon-Serpent file tel une flèche, passé dans l’angle mort du moineau pressé. Il rejoint rapidement le volatile, et plante ses griffes dans son flanc sans ménagement. Ses jambes s’enroulent autour de lui, et sa forme l’enserre avec fermeté. L’étreinte propulsée avec force, qui les envoie tous les deux dévier vers les décombres adjacents, le Phénix commençant déjà le ralentissement qui le verrait retomber avec mollesse vers le sol. Bienheureux dans son ignorance.

Ses serres se raffermissent, et ses doigts s’enfoncent. Et alors que le vent siffle, l’odeur du sang se mélange, la douleur vrille les tympans. Sa tête se pose sur l’épaule du Pégase, et ses mots chuchotés à mi-voix effleurent l’oreille de Paros. Résigné, amusé, pédagogue? Le ton est indéchiffrable et rauque. Comme les dernières paroles d’une âme prête à partir.

« Mais hurler n’a jamais sauvé personne… »

Et une nouvelle fois, il sourit. Enroulé autour du Pégase, chutant vers la pierre et le sol, il voit l’humour que si peu comprennent. Préserver, protéger. La vie n’avait jamais eu besoin de tels encombrements. La moralité est une invention de l’humain, habillée de tissus amples appelés le Bien et le Mal. Personne n’était d’accord sur la bonne réponse. Car personne ne se donnait la peine de réaliser qu’il n’y avait aucune question. La vie était, est, sera. La mort à ses côtés, indéfectible, impassible. Inéluctable. Le cycle imperturbable, et sans préjugés. La plus belle folie des hommes était de croire qu’ils avaient leur mot à dire sur ce que la vie et la mort étaient. Qui devait vivre, qui devait mourir. Pourquoi. Comment. Quand. Tant de questions qui devenaient finalement révélées dans toute leur inutilité, alors qu’ils chutaient vers le sol, enserrés, entremêlés.

Et alors qu’il voyait le choc arriver, il souriait. Il riait. Il riait intérieurement, d’une blague ignorée et reniée pour sa simple nature.

Le vent sans conscience.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2972-alastair-centurion-d
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-bleu30/1200 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-bleu  (30/1200)
CP:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-rouge25/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-rouge  (25/1050)
CC:
 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 G-jaune25/1050 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 V-jaune  (25/1050)
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyMer 1 Déc - 23:30
Les yeux carmins du jeune Pégase allaient de l'un à l'autre des guerriers fréquents. Il était tendu. Paros guettait ainsi l'occasion de saisir Xanathos pour ensuite effectuer une retraite stratégique... Mais s'il devait affronter trois adversaires à la fois, cela allait être difficile. Pourtant, l'idée de prendre ses jambes à son cou en abandonnant le Phénix ne l'effleura même pas. Ils avaient défendu cette Citadelle ensemble, et ils verraient l'issue de ce combat... Ensemble!

Toujours dans les airs, il s'évertuait de bloquer le passage au Berzerker, qui avait déjoué toutes ses attaques. Il avait appris de leur dernier combat... Et bien que l'inverse soit vrai, ce n'était pas vraiment à l'avantage de Paros. Son adversaire possédait une capacité de régénération exceptionnelle, et le Saint était, quand à lui, assez diminué. Il devait agir vite, ou cet affrontement tournerait en sa défaveur...
La solution vint, mais pas de lui. L'un des deux guerriers aux armures noires fit éclater son Cosmos et lança une tornade obscure d'une incroyable puissance devant lui. Par réfléxe, Pégase leva les bras, près à encaisser... Mais ce vortex destructeur n'était pas dirigé contre lui.

Sous les yeux médusés du jeune homme, le Berserker fut balayé par l'attaque et renvoyé s'écraser au sol. Au même moment, l'autre guerrier attaque celui qui avait lancé l'attaque... Ils s'affrontaient alors qu'ils possédaient le même type d'armure?! Pourquoi? Paros avait pensé de prime abord qu'il s'agissait de Spectres, car ils portaient des Surplis semblables à ceux qu'il avait vu dans sa vision à Tolosa... Mais s'était-il trompé?
L'homme aux cheveux cendrés qui lui était venu en aide lui intima de récupérer Xanathos et de se retirer. Il déclarait pouvoir couvrir leurs arrières... Paros ne s'adonna pas à plus de méfiance. Il risquait sa vie pour les aider, et lui n'était pas vraiment en situation de refuser de l'aide!

    - Je ne sais pas qui vous êtes mais... Vous avez ma gratitude!

Le garçon aux cheveux bicolores hocha la tête dans la direction du guerrier, et se focalisa sur le Berserker. Il avait lâché le Phénix, mais celui-ci était toujours non-loin de lui, inconscient. Pire encore, malgré la puissance de l'attaque du Spectre, l'hybride bougeait encore! Son endurance était, quelque part, encore plus effrayante que son apparence...
En voyant le serviteur d'Arès se diriger vers Xanathos, Paros se propulsa immédiatement en avant pour essayer de l'intercepter. Cependant, plutôt que de s'en prendre à lui, la créature blessée accomplit une action à laquelle le jeune grec ne s'attendait pas! Saisissant un membre du Phénix, le Berserker utilisa sa force pour l'envoyer en l'air... Dirigé par ses instincts, Pégase s'élança immédiatement à son secours pour essayer de le rattraper... Ne réalisant que trop tard que c'était exactement ce que son ennemi espérait!

Le Phénix était une diversion! Ayant échappé au regard de Pégase, la créature brisée avait fait disparaitre sa présence pour se fondre parmi les débris, et bondir comme une flèche sur Paros! A peine ce dernier avait-il vu du coin de l'œil le serviteur d'Arès lui fondre dessus, qu'il sentit ses griffes se planter dans ses côtes. Pégase poussa un cri, mais un liquide ferreux monta dans sa gorge, manquant de l'étouffer. Alors qu'il crachait du sang, Il se sentit également tomber... Le Berserker voulait, assez littéralement l'entrainer dans sa chute!
Les murmures insidieux murmurés au coin de son oreille, s'ils étaient destinés à le faire abandonner, ne firent cependant que naitre un désir de révolte en lui. Assez pour que Paros, en serrant les dents, trouve la force de lutter contre l'étreinte mortelle de sa némésis!

    - Alors je vais devoir crier plus fort! Jusqu'à ce que le message rentre dans votre crâne!

Lentement, alors que le sol se rapprochait, malgré sa faiblesse, malgré leur différence de taille et de force, les bras se Paros parvinrent à repousser les griffes et ténèbres de la Bête. Avec un ultime cri, il força le Berserker à lâcher prise, et lui donna un coup de pied pour bondir de quelques mètres, et gagner un peu de distance sur lui en reprenant l'avantage de la hauteur! Se retournant, il pointa son poing qui s'illuminait vers le guerrier d'Arès qui s'apprêtait à toucher le sol...

    - Tant que je serai là, VOUS NE FEREZ DE MAL A PERSONNE!
PEGASUS METEORUM

Une pluie de projectiles de Cosmos tombèrent alors sur le Berserker , au même moment où il touchait le sol. Se bombardement se prolongea quelques secondes, soulevant débris et poussière tout autour d'eux... Jusqu'à ce que, finalement, Pégase arrive au bout de ses forces.

Un voile passa devant les yeux du Saint. Il sentit un choc... Et se rendit compte qu'il était tombé, face contre sol, non-loin de son adversaire... Mais il ne le voyait pas. A quelques mètres de là, il voyait les reflets de l'armure du Phénix. Réunissant le peu de forces qu'il lui restait, Paros poussa sur ses bras. Se trainant à quatre pattes, il parvint jusqu'à son camarade, et vérifia son pouls... Xanathos était encore en vie!
Paros poussa un soupir de soulagement. Mais ils n'étaient pas encore sortis d'affaire! Il entendait, sur les remparts, les bruits de l'affrontement entre les deux guerriers aux armures sombres. Ils devaient faire vite, et saisir cette occasion!

    - Allez, Xana... Faut qu'on te sorte d'ici...

Avec douleur et difficulté, le jeune homme tira le bras de l'autre Chevalier de Bronze sur son épaule, et se redressa sur ses jambes. Il émit un gémissement de douleur, mais parvint à se remettre debout... C'est que le bougre de Phénix pesait son poids! Boitant légèrement, Pégase commença alors à naviguer entre les débris pour essayer de regagner de bastion central, où les soldats Byzantins devaient être retranchés. Autour d'eux, les murs de la Citadelle étaient enfoncés, les fortifications ne serviraient plus... Ils ne pourraient pas tenir face à une seconde vague des Slaves. Il allait falloir évacuer la forteresse au plus vite!

Spoiler:
 


 Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
SylphideSylphideArmure :
Surplis du Basilic
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyVen 3 Déc - 19:08
La Basilic offrit une réponse silencieuse à la guerrière du sommeil. Un simple sourire chargé de la morgue et de la suffisance dont était capable celui qui était au-dessus du lot des autres spectres. Il en faudrait plus pour effacer cet air hautain sur le visage de l’étoile céleste de la victoire. Il jura néanmoins entre ses dents quand elle prit le temps d’interférer avec son attaque contre le monstre du Dédale. Il aurait fini la chose avec facilité si elle ne s’était pas interposée. Sylphide devait maintenant compter sur le chevalier de bronze qui venait d’intervenir dans le combat ou dépenser d’autres précieuses ressources pour mener à bien sa mission. Il fut obligé se désintéresser du duel aérien quand la guerrière des enfers fondit sur lui. Il put néanmoins répondre d’un signe de tête au chevalier de Pégase.

Sylphide prépara son coup-de-poing et frappa de toutes ses forces le bloc de pierre envoyé par Violate. Ce dernier exploserait sur place, laissant pleuvoir çà et là une légion de roche plus petite qui viendrait s’écraser sur le sol. Détruisant au passage quelques murs déjà peu stables de la citadelle.Mais ce ne fut pas vraiment suffisant et le Basilic du avoir recourt à un autre petit stratagème pour se protéger. Avec l’aide de ses pouvoirs, il recouvrit son corps d’une fine pellicule de roche. Cette dernière absorberait pour lui l’impact violent de la roche alourdir par la force de Violate. Le spectre, bien campé sur ses deux jambes, serait projeté quelques mètres plus loin. Laissant dans le sol deux larges sillons créent par ses pieds. La coquille de pierre qu’il avait formée autour de lui s’effrita rapidement.

Il épousseta ses épaules comme si de rien était. Le serpent pouvait sentir ses bras engourdis et son énergie s’épuiser rapidement. Il ne la tromperait sûrement pas, mais il devait donner le change. Le deuxième guerrier d’Athéna semblait bien plus sage que le premier et après un duel violent mais bref, il réussit à se défaire de son adversaire et pu commencer à amener avec lui le corps de son allié. Bien, maintenant, il pouvait commencer à se battre pleinement. Déjà, le poison autour de lui semblait à se canaliser et il en sortait encore plus de son corps. Il regarda Violate droit dans les yeux. Cette derrière pourrait déjà sentir ses muscles se raidir et son corps rejoindre le sort de ceux qui avaient le malheur de croiser le regard de la créature qu’il incarnait. Dans le même mouvement, le guerrier ramena ses bras en arrière et frappa violemment devant lui pour que le vent qui naîtrait de son attaque se dirige vers son ennemi pour la frapper de plein fouet.

Il profita de l’opportunité pour faire quelques pas. Se plaçant simplement entre elle, le possible retour du monstre d’Arès et les chevaliers d’Athéna. Il était là pour obéir aux ordres de son maître.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ViolateViolateArmure :
...
Message Re: Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]     Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]	 EmptyVen 3 Déc - 20:01
Le Berserker semblait avoir survécu aux assauts conjoints de Sylphide ainsi que de cet autre Saint venu en renfort. Fallait-il s’en réjouir ? La certitude était qu’Hypnos ne pourrait pas reprocher au Béhémoth un manque de zèle pour aider ses alliés. Pour autant, ils étaient nombreux sur la scène du combat à avoisiner dangereusement avec la mort. Un état tel qu’il lui serait aisé de simplement tous les achever, quand bien même le Basilic se mettait entre elle et ses éventuelles proies. Cependant, ceux qui étaient incapables de se battre n’inspirait à Violate qu’une sombre indifférence.

– Vous avez compris maintenant ? Barrez-vous !

Un ultime avertissement serait ainsi délivré. Dans son injonction, une forme de soulagement d’enfin se retrouver dans une situation où elle ferait ravaler à son adversaire sa fierté mal placée. Même ainsi, il continuait de la mépriser ? Il ne pouvait trouver meilleure attitude pour l’irriter. Et s’il n’avait pas fait mentir la réputation de sa puissance devant les coups qu’elle lui avait opposé, restait en définitive l’inévitable issue où elle lui ferait mordre la poussière. Et lorsqu’il en viendrait à bouffer la terre, on verrait s’il s’entêterait encore à afficher son petit visage pédant.

– Toi, continue de me prendre de haut tant que tu le peux !

Car bientôt, elle irait lui péter les genoux et on verrait là quelle tête il tirerait. Malgré cette idée, un agacement plus profond l’empêchait de se réjouir pleinement de l’issue qu’elle trouverait à lui faire cracher les dents. Il pouvait bien faire le fier, il avait beaucoup donné pour sauver les miches de l’autre tanche. Des efforts qu’il aurait dû lui réserver. À cette fin, quel mérite aurait-elle à le défaire ? Non, ce n’était pas acceptable, ce pourquoi elle lèverait les bras comme pour accueillir ces bourrasques que son opposant venait lui adresser. De même, elle n’irait pas fuir son regard, prenant sur elle de serrer les dents le temps que le tranchant de ces lames de vent venaient déchirer sa chair. Des coups qu’elle sentirait passer, il ne fallait pas se mentir. C’était ça d’encaisser avec son front. C’était stylé oui… et on pouvait bien être matinal, mais à la fin, bordel que ça faisait un mal de chien !

– Je dois te remercier Sylphide ! Il me fallait au moins ça pour me réveiller ! C’est mon tour maintenant… prêt ?

De ses pieds, les ombres s’étendraient à l’ensemble de l’environnement, venant envelopper aussi bien le Basilic que les trois autres gus qui s’agitaient en toile de fond. Tous sentiraient leur cosmos tiré vers le bas, passant dans l’outre-tombe. Un puits qui n’était pas prêt de se dissiper du plancher des vaches. Les prémices à une nouvelle charge où Violate se retrouverait à claquer puissamment des mains devant la figure de son ennemi. Un choc si retentissant qu’il en serait désorienté pour de longues secondes. L’occasion pour la guerrière d’empoigner ses mains pour le frapper dans le nez. Puis, de se donner un nouvel élan afin de préparer un coup de poing qui ne cessait de gagner en puissance. Le Béhémoth préparait-il un sale coup ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chaasburg : Xanathos vs Alastair [Combat]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Siebenbürgen-
Sauter vers: