Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-bleu0/0[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-bleu  (0/0)
CP:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-rouge0/0[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-rouge  (0/0)
CC:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-jaune0/0[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-jaune  (0/0)
Message [20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles]   [20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] EmptyVen 22 Oct - 21:23
Déjà le chaos, déjà les pas rythmiques des légions en marche fait trembler le sol. Nous sommes en sous-nombre. Il sera difficile de défendre ces tours, mais c’est la volonté de la déesse, alors tous ici s’y plieront. Pourtant, quelques heures avant les choses étaient plus calme, du moins en apparence… Une nouvelle fois, Childéric avait sonné le rappel des troupes . Cette fois, il avait mandé les troupes à venir dans l’arène du Sanctuaire. Dans ce Colisée il pourrait s’adresser à tous, guerrier sacré comme dormeur. Car, contrairement à Camelot, cette fois, il ne partait pas une guerre de velours, mais une guerre de sang. Son coeur en trépignait presque d’impatience. Il était bête de guerre et soldat avant tout. Il avait des ordres à donner… Il posa son regard sur l’assemblé avant toute chose, regardant les gradins remplis de monde. Chevalier d’or, de bronze et d’argent, simple et soldats et Prétorien. Combien seraient-ils à rentrer ?

Trop peu, comme toujours. Mais il fallait que ça soit assez. Le combat se déroulerait sur les terres du Dédale et logiquement, les troupes du Sanctuaire serait en désavantages ici. Le vieux lion n’avait pas sur le dos la toge de sa fonction et le masque de son sacerdoce. Il était vêtu comme ses Prétoriens. Une cotte de mailles souple et efficace passée sous un tabard aux couleurs de l’empire, légèrement modifié pour accueillir ses propres armes. Un lion y trônant à la place de l’aigle à deux têtes impériale traditionnelle. Des protections de cuirs couvrant ses épaules, ses avant-bras et ses tibias. Un pantalon de lin bien enfoncé dans des bottes simples, usés mais solide. Les guerriers dormeurs eux, disposaient de quelques protections de métal supplémentaires. Une armure protégeant leur torse. Un casque visé sur la tête et de lourde jambière de fer. Lances, javelots et épées aiguisés et près à l’action.

« - La déesse a donné l’ordre. Dans quelques instants, nous partirons à la guerre. »

Il prend la parole d’une voix forte mais certaine. Il ne bronche pas, il annonce simplement les faits et s’apprête à donner ses ordres. Il se tourna d’abord vers le troisième gardien et planta ses yeux fauves dans ceux de son ami.

« - Silas des gémeaux, tu seras dans notre première ligne, tu défendras la citadelle de Mediasch. La première ligne pour un de nos vétérans. Un poste qui te va bien. »

Son regard se tourne ensuite vers Kaleb.

« - Kaleb, tu commanderas aux Limitanei et aux auxiliaires. Tu auras pour mission d’empêcher les troupes des dormeurs de nous déborder et de défendre Bistri. Évite de t’engager dans la bataille, nous voulons préserver au mieux les vies de nos soldats. »

Puis, il enchaîne vers le chevalier du Verseau :

« - Kilian, je te charge toi de défendre la citadelle de Klausenbourg. »

Un autre chevalier d’or ensuite, le Sagittaire :

« - Dédale, je te confie la direction de nos armes de siège. Assure-toi qu’elle tire, et qu’elle tire juste. Si jamais tu devais fuir, ne laisse rien derrière nous. Nous ne voulons pas qu’elle tombe dans les mains de nos ennemis. »

Puis son regard de chercher les yeux de celle qui portait maintenant la même armure que lui jadis :

« - Ryme à toi la défense de Hermanstadt . L’importante mission de couvrir en partie nos arrières te reviens ici. »



Cette fois, il en avait terminé avec le cercle d’or et il se tourna ensuite vers Dana.

« - Dana, ta mission sera de veiller à ce que les dormeurs puissent évacuer promptement les citadelles en cas de besoin. A Mediasch en particulier. J’aurais sûrement aussi besoin de tes talents pour assurer la communication. »

Et enfin, les chevaliers de bronze.

« - Xanathos, Paros, à vous je confie la forteresse de Chaasburg. Ce sont beaucoup de responsabilités pour vous, mais j’ai confiance en vous deux pour tenir bon. »

Childéric de laisser le silence s’installer quelques instants. Le temps de laisser à tout le monde le temps de prendre connaissance de ses ordres, de réfléchir à sa mission et se préparer au chaos à venir. Il ne l’avait pas vu pendant qu’il parlait, mais la déesse s’était présenté tout en haut de l’arène et il lui adressa un salut respectueux auquel elle répondit par un signe de tête. Il reprit ensuite la parole :

« - Mes prétoriens et moi-même tiendront la dernière citadelle, celle de Kronstadt. La plus isolée et donc, la plus vulnérable et celle qui nous permettra, le cas échéant, de nous replier. Ils devront payer du sang et de la mort chaque pierre qu’ils nous prendront. Que chaque mort des nôtres leur coûtent une dizaine des leurs. C’est la porte de l’empire que nous défendons ici. C’est notre moyen de tenir notre ennemi qui est attaqué. Battez-vous jusqu’au bout, mais si jamais… repliez vous. Laissez-le moins de choses derrière vous. Brûlez ce que vous pouvez brûler et revenez. »

Il n’avait pas grand-chose d’autres à dire et il put sentir l’impulsion du cosmos de la déesse qui commença doucement à tordre l’espace et le temps pour envoyer ses troupes dans les forêts transylvaniennes. Quel genre de chierie les chiens d’Arès avaient-ils pu déjà mettre en place ? Les hommes avaient quelques heures, une journée, tout au plus, pour prendre leurs positions. Les choses ne seraient pas faciles pour eux et pour lui. Il lui brûlait de rejoindre la première ligne et d’essuyer le premier assaut contre ses poings. Mais c’était là le plus raisonnable. Si la citadelle dont il avait la charge tombé, il n’aurait plus moyen de fuir. Il se jetait dans la gueule du loup et il devait tenir ses mâchoires ouvertes.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] Deric_11


Dernière édition par Childéric le Ven 19 Nov - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
ParosParosArmure :
Pégase

Statistiques
HP:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-bleu30/1200[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-bleu  (30/1200)
CP:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-rouge25/1050[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-rouge  (25/1050)
CC:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-jaune25/1050[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-jaune  (25/1050)
Message Re: [20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles]   [20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] EmptySam 23 Oct - 3:39
L'heure tant redoutée approchait. Les trompettes d'un nouveau conflit sonnaient, annonçant les prémisses d'une guerre qui ferait couler autant de sang, sinon plus, que les précédentes. Paros avait longtemps ce retour au temps des troubles, après cette période de paix qu'ils avaient connu. Serait-il à la hauteur, face aux tragédies qui avaient marqué d'autres Chevaliers plus braves et talentueux que lui? Que ferait-il, lui, l'idéaliste, dans un combat où tous ne pensaient que par le dogme du "tuer, ou être tué"?

Mais aussi terrible qu'elle fusse, le nouveau Pégase ne pouvait se détourner de cette réalité. Sa confrontation avait un Berserker, quelques semaines auparavant, lors d'une mission de sauvetage à Kronstadt, avait renforcer sa détermination à ne pas rester les bras croisés. Si d'autres monstres comme cette homme au sourire sinistre guettait l'occasion de déferler sur les citadelles et leurs populations, alors il fallait les défendre autant que possible, au moins le temps qu'une évacuation puisse s'organiser.
Ce fut fort de cette résolution qu'il se rendit au Colisée du Sanctuaire, ce jour là. Pour protéger, plutôt que pour tuer. Pour préserver ce qu'il avait aujourd'hui, plutôt que pour chercher vengeance pour ce que Arès et ses séides lui avaient pris.

Le Grand Pope, armé pour la guerre, leur fit un discours sobre et efficace pour les préparer à ce conflit, et aux horreurs qui les attendaient en Transylvanie. Lorsqu'il distribua à chacun leurs assignation , Paros fut surprise d'apprendre que lui et un autre Chevalier de Bronze avaient été affectés à la défense d'une même citadelle. Pégase s'était plutôt attendu à ce que ce soit là la charge d'un des 12 gardien du Zodiaque? Paros était flatté de recevoir une telle charge, et dans le même temps perplexe de ce choix...
Mais puisque c'était la volonté d'Athéna que de le placer en première ligne, il ferait en sorte de la tenir le plus longtemps possible afin de préserver le plus grand nombre.

    - Bien, Grand Pope, nous ne vous décevrons pas!

Plusieurs acclamations étaient montées dans les rangs, alors que Childéric achevait son discours. Paros mêla sa voix à celles des soldats et Chevaliers répondre aux espoirs que le Grand Pope avait placé en eux. Ces éclats furent cependant brefs, puisque le pouvoir de la Déesse se manifesta ensuite pour les transporter sur les terres lointaines des Carpates, comme elle l'avait fait quelques mois plus tôt pour les guider jusqu'à Camelot.

Les paysage changea autour des troupes byzantines. La pierre familière du Colisée et son sable laissèrent la place aux forêts sombres des terres montagneuse de Transylvanie. L'air glacial leur mordit immédiatement le visage, et Paros fut heureux d'avoir, cette fois, pensé à embarquer des vêtements plus chauds.
Les ordres commençaient à être donnés. Bientôt, les Chevaliers et les soldats sous leurs ordres se sépareraient pour tous gagner les Citadelles où ils étaient affectés. Paros regarda autour de lui, à la recherche d'un homme qu'il avait déjà aperçu de loin à quelques reprises. Il avait entendu parler de Xanathos, un ancien chevalier de Bronze du Phénix, qui avait récupéré son armure il n'y a pas si longtemps. Lorsqu'il le repéra, Pégase s'avança vers lui pour lui adresser quelques mots, avant qu'ils se rendent ensemble au devant du danger.

    - Alors c'est toi, le Chevalier du Phénix? Ravi de te rencontrer! Je suis Paros de Pégase. Je surveillerai tes arrières, et tu feras pareil pour moi, d'accord?

Avec un sourire, Paros tendit son poing vers le Phénix. Un signe de reconnaissance et de fraternité pour les Chevaliers. Ils allaient devoir se faire confiance pour parvenir à rentrer tous les deux en Grèce...


[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] Parosi10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2029-paros-chevalier-de-b
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-bleu1650/1650[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-rouge1250/1250[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-jaune1650/1650[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles]   [20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] EmptySam 23 Oct - 14:36


L'appel avait été lancé; l'heure du rassemblement était venue. Le départ pour une nouvelle guerre, une guerre vers l'est pour cette fois et non l'ouest mais encore une fois les Berserkers étaient de la partie. Il n'y aurait surement que eux même, à moins que des oracles veuillent bien les aider en retour de la campagne d'Italie. Ou encore qu'un autre allié se pointe connu ou inconnu de Silas. Il semblait avoir une tripoté d'autres dieux en mouvement depuis quelques temps, c'était si simple lorsqu'il avait endossé son armure d'or.

Il était revenu il y à peine une dizaine de jours. Trainant des pieds comme un sale gosse. Il avait fait un peu de tourisme, visitant les tavernes et les bordels en toute vérité. Il s'était pris un petit congé, il avait besoin de noyer son esprit sous les plaisirs de l'alcool et du sexe, s'adonnant à ses anciens démons pour combler la faille présente dans son coeur. Childéric n'avait pas forcé à ce qu'il rentre de suite une fois les accords avec les mercenaires en Francie soit finis. Il connaissait le troisième gardien et même si leur amitié avait du mal en ce moment, Silas pensait que le Pope lui avait laissé une sorte de quartier libre pour qu'il se calme et se prépare à la guerre à venir. Et si cela n'était pas le cas et bien tanpis, il s'en foutait, il n'avait pas forcément désobéi, juste pris son temps.

En une autre période, il aurait bien ri de voir Childéric dans cette tenue, mais ce n'était ni le temps par rapport à la situation ni par rapport à leur rapport justement. Il l'écouta, acquiesa d'un signe de tête les ordres qu'il venait de recevoir par la voix de la déesse. Il attendit et lorsque vint son tour de partir, il s'approcha de lui, passa à coté sans le regarder. Silas stoppa sa marche le temps d'un pas.

_ Il sera fait comme tu le veux. Je tiendrais donc tête en premier.

Il fit un autre pas en avant, puis un deuxième et s'adressa au Pope pour que seule lui puisse entendre.

_ J'espère pouvoir revenir, car il faudra qu'on parle mais cela peut attendre... mon ami...

Il continua sa marche, la guerre l'attendait. Et s'il n'en revenait pas, une lettre précieusement gardée par Iolas attendra le Pope lorsqu'il reviendra car si le troisième gardien pouvait périr, le Pope lui ne le devait pas, pas encore...





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
DédaleDédaleArmure :
Sagittaire

Statistiques
HP:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-bleu1200/1200[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-rouge750/750[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-rouge  (750/750)
CC:
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] G-jaune1350/1350[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles]   [20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles] EmptySam 23 Oct - 15:37
Alors je n’y échapperais pas, la Guerre était revenue, mes souvenirs de la dernière me frappèrent avec violence tandis que le Grand Pope continuait son discours. J’étais venu dans ce Colisée sachant pertinemment que tous les visages que je croisais ne seraient pas tous présent au retour, s’il y en aurait un.
Il conféra à chacun une mission et la mienne était pour moi aussi bien parfaite que stressante. Gérer les armes de siège signifiait devoir veiller à ce que les machines les plus importantes d’une guerre tournent à la perfection sous peine de souffrir d’un désavantage énorme. Il faudra aussi s’assurer que personne ne puisse mettre la main sur ces armes en cas de défaite, tout serait fait pour qu’il ne reste que des cendres si jamais la situation nous échappait. C’était un sacré défi et je ferais en sorte qu’Athéna ainsi que le Pope ne soient pas déçu. D’ailleurs, la déesse se montra et mon cœur se gonfla d’une profonde bouffée de chaleur à sa vue. Je me devais de la protéger et je donnerais ma vie s’il le fallait pour elle, je serais son plus fidèle des chevaliers.
Même si elle ne le verrait pas, je lui adressai un salut des plus respectueux avant de prendre congé une fois le discours de Childéric terminé. Ainsi, lui et moi serons encore pris dans une nouvelle guerre. J’empaquetais mes affaires, m’assurant d’avoir le nécessaire pour les réparations tandis qu’Alexios, le majordome automate, se préparait aussi, je modifiais mon cosmos légèrement pour lui insuffler un autre ordre.

« Non mon ami. Tu ne viens pas avec moi. Tu dois veiller sur cette maison et sur les merveilles qu’elle abrite. Je te fais confiance. »

Je pris mon sac sur l’épaule et parti vers cette guerre, laissant ma maison derrière moi, jurant que je ferais tout pour revenir et continuer à servir Athéna. Les Berserkers ne piétineront pas cette paix qu'on a installée si difficilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[20 mai 553] - Le testament d'involution [Event des citadelles]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Coliseum-
Sauter vers: