Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MebdMebdArmure :
-

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu200/200[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge300/300[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (300/300)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune428/428[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (428/428)
Message [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyVen 12 Nov - 20:26

Silas se trouvait donc à traverser les tourments que Xia lui avait laissé par ces bourrasques tempétueuses. Une renaissance qui n’avait rien d’agréable, de laquelle une peur toujours plus insidieuse viendrait grandir, à l’instar de ronces se développant à même ses entrailles. En filigrane, un sentiment de manque. Comme d’avoir renoncé à la sérénité pour une existence de douleurs. À la place, les réminiscences les plus crasses de ce que furent sa vie ressurgiraient dans son esprit. Les fois où il se retrouva à blesser, à répandre le poison de son libre arbitre. Ces souvenirs ne mettaient pas en lumière quel guerrier glorieux il avait été sous l’étendard de la Sagesse. Au mieux, il revivait ses erreurs passées, ce qui avait fait de lui une existence hideuse, occultant tout ce qu’il pouvait avoir apporté de bénéfique le temps de son histoire.

Sa nature était foncièrement mauvaise, peu importe tous les actes de bontés artificiels qu’il avait pu mener. Ils ne s’étaient réalisés que pour rassurer son ego. Ces impressions étaient-elles vraiment les siennes ? Toujours était-il qu’elles pouvaient lui apparaître insupportables, le torturer. Et désorienté par ces pensées empoisonnées, il prendrait du temps à réaliser dans quel environnement il se trouvait désormais. Oui, il était revenu à la vie. Dans une pièce richement décorée, près d’une table à manger. Dans son champ de vision, une femme assise qui l’observait interdite, accompagnée d’une servante qui lui servait jusque là son vin. Et devant son irruption soudaine, cette dernière s’était figée dans son geste, la coupe à la main de sa maîtresse se mettant à déborder et glisser le long de ses doigts.

Cette dame ne lui serait pas étrangère. Et sans doute qu’un puissant frisson viendrait parcourir son échine. La Sorcière du Connaught, interrompue dans son repas par un serviteur de son ennemie jurée. Sur son visage, une surprise qui pouvait bien virer vers n’importe quelle réaction. Cette dernière, scellerait-elle le sort du Saint ? Toujours était-il que dans cette parenthèse improbable, Silas trouverait une fenêtre pour prendre l’initiative de la conversation. Il n’était guère très courtois d’interrompre une dame dans son souper, d’autant plus quand on vouait sa vie à la destruction de son œuvre.

Xia s'était montrée pince-sans-rire dans la manœuvre, selon toute évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge1250/1250[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptySam 13 Nov - 15:11


Les bourrasques infernales s'étaient faites de plus en plus puissantes, fouettant son visage puis son corps comme milles fouets glacés. Puis les bourrasques devinrent tempête, tempête qui soulevèrent son corps et l'envoyèrent loin, loin dans l'obscurité. Il n'eut même pas le temps de remercier la spectre de la Harpie et il se demandait encore pourquoi elle n'avait rien tenté contre lui. Il semblait tomber dans l'inconscience mais c'était une chose assez différente. Dans ce néant obscur, pensées et souvenirs s'entrechoquèrent, souvenirs douloureux, souvenirs dangereux. Une personne du passé s'y dessina, une personne qu'il ne souhaitait nullement revoir. Cette personne c'était lui, c'était sa mauvaise facette, celle qui pendant un moment se cacha sous le nom d'Alméïsan. Cette partie de lui, Silas avait fini par l'accepté et grâce à cela à l'englobé pour en faire partie de lui, seule façon d'éviter la folie due à ce schisme. L'arrogance, la violence de cette facette lui cause une douleur, une douleur dans son âme. I ne souhaitait pas son retour, elle ne pouvait pas revenir, non c'était...

C'était les vents infernaux, c'était la punition pour revenir à la vie. Revivre, ressentir les travers et les mauvais événements de sa vie. Mais il devait tenir, il devait contenir tout cela car c'était pour retourner à la vie qu'il acceptait ce châtiment. Puis tout stoppa. Tout stoppa et il sut qu'il était de retour, qu'il n'était plus dans le monde des morts mais dans celui des vivants.

Tout était noir puis l'image apparut d'un coup, l'éblouissant même de revoir par ses propres yeux. Une salle ressemblant à celle se trouvant dans un palais ou un château se dessina à lui. La décoration, l'architecture lui faisait penser à Camelot, du moins pour le style. Mais l'atmosphère était bien différente, plus lourde, plus sombre. Deux femmes en face de lui, une servant l'autre du vin, vin qui coulait au delà de la coupe. Une domestique et sa maitresse et quelle maitresse! Impossible, il y avait devant lui la putain d'Hadès, la sorcière qui autrefois lui avait retourné l'esprit pour qu'il vienne a aidé à la mort d'un frère d'arme. Ce souvenir se redessina dans son esprit, de la rage vrilla dans son esprit. Il émit un effort pour chasser cette pensée, il retrouva un autre souvenir, Camelot justement. Mebd et un homme portant une armure noire, une armure semblable à la sienne.

La reine du Connaught semblait tout aussi surprise que lui de le voir dans ses appartements. Si son corps ne portait plus de trace de son combat contre Zvezdan, ses vêtements eux n'était plus que guenilles trouées, propres, mais arrachées. Son pantalon portait les traces des lames du Pontife, sa chemise ouverte de haut en bas offrait vu sur son torse et ses abdominaux. Des nouvelles cicatrices fraiches y étaient apparues. Quel mauvais tour venait de lui jouer Xia? Pourquoi le mener ici devant l'une de ses plus grandes ennemies? Il devait rebondir le premier sur son apparition et malgré tout ce qu'il pensait d'elle, il fit abnégation de tout cela pour garder son air impassible sur le visage. Il la salua donc, avec une simple révérence à demi faite, ne pouvant pas s'incliner plus devant elle.

_ Désolé de vous déranger dans votre collation madame. Mais il semblerait qu'une harpie vient de me jouer un mauvais tour. Et malencontreusement elle vous a imbriqué dedans.

Il se redressa, essayant de trouver une meilleure posture avec les haillons qu'il portait en ce moment.

_ Dame Mebd je dirais presque que c'est un plaisir de vous revoir, et je suis désolé de vous imposer ma présence mais cela n'était point du tout ma volonté.

Une partie de lui voulait lui sauter au cou, l'étrangler jusqu'à voir son visage passer au rouge puis au bleu. Mais il n'était rien pour le moment ici, sans armure sans aucun allié dans les environs. S'il ne pouvait pas jouer la carte du meurtre, il ne lui restait que celle de la politique, de la diplomatie pour s'en sortir. Peut être qu'elle aurait un message pour le Pope?





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
MebdMebdArmure :
-

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu200/200[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge300/300[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (300/300)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune428/428[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptySam 13 Nov - 16:06
– Mon verre…
– Ah ! Je vous prie de me pardonner votre altesse… Je m’en vais chercher de quoi nettoyer ça…


La servante redressait brusquement son amphore, mettant un terme à l’écoulement de vin qui avait commençait à s’étendre sur la table. De panique, elle constata les dégâts et s’empressa d’aller chercher de quoi éponger le tout avec la permission de sa maîtresse. Cette dernière, de simplement écouter ce que cet invité saugrenu avait à lui dire. Sur son visage, un sourire courtois qui ne laissait lire aucune animosité. Était-ce qu’elle cachait bien son jeu ? Sans doute mieux que le chevalier des Gémeaux qui s’efforçait tant bien que mal de contenir ses pulsions meurtrières. Heureusement pour lui, son instinct de survie avait pris le dessus.

– Un plaisir ?

Son masque, de se fendre une seconde en un rire qui ne faisait pas mentir son amusement, semblant savourer toute l’ironie de cette situation. Mais bien vite, la reine reprendrait contenance pour demeurer dans cet état de politesse qui la caractérisait bien. L’un des mots de son interlocuteur jetait sur ses pensées un temps de réflexion.

– Une harpie… une harpie… Oh ! Tu dois parler de la petite peste, je me trompe ?

Que s’excuse le Saint, la Sorcière balayerait l’air devant elle, signe que peu de cas serait prêté à la malséance dont il venait de faire preuve. Après tout, il n’en n’était pas responsable. Elle pouvait bien imaginer qu’il n’était pas là de sa volonté propre, à moins d’être suicidaire. Et de telle pulsion, on en trouvait rarement juste après être passé de vie à trépas.

– Tu dois avoir faim, Silas. Assieds toi, je te prie.

En parallèle, la servante de revenir pour essuyer le vin sur la table. Une table d’une longueur considérable, faite pour accueillir plusieurs dizaines de notables. Et Silas venait d’être invité à la rejoindre à six places de distance. Non pas à la position la plus lointaine, mais tout de même, avec un minimum de distance. Il serait dommage qu’une proximité trop prononcée lui donne des idées regrettables. À l’oreille de la servante, Mebd chuchotait quelques ordres qui ne seraient pas permis à Silas d’entendre. Ce faisant, la suivante irait exécuter ce qui lui avait été commandé, laissant à son Altesse le temps de mieux apprécier quel avait pu être le malheur de son interlocuteur.

– Tu reviens de la mort. Cela a dû être une expérience pénible. Que t’est-il donc arrivé pour terminer ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge1250/1250[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyDim 14 Nov - 10:09


Ce qu'il se passa surpris fortement Silas. La catin des Enfers aurait pu le stopper d'elle même, appeler son chien de Camelot ou toute autres personnes. Mais non cette dernière l'invita à table. Manipulation psychologique? Véritable intérêt pour lui? Ou simplement une manœuvre pour mieux l'atteindre ensuite. Silas se demandait s'il devait baisser sa garde ou non mais elle avait raison, la faim le tirailler. Bien-sur elle devait en connaitre bien que lui sur la mort et le retour à la vie. Silas se demandait même si Mebd avait vécu cette expérience.

_ Elle se nomme Xia, mais vous semblez déjà la connaitre. Effectivement elle m'a trouvé aux portes du royaume des morts et m'a conduit ici en retour sous ma demande.

Le chevalier d'or accepta l'invitation de Mebd et cela pour plusieurs raison. La première était qu'elle avait raison, il mourrait de faim. Bien que revenu à la vie son corps était dans un état de grande faiblesse. La deuxième raison était qu'il pouvait jouer la carte diplomatique avec elle. Bien-sur les deux camps ne pourrait jamais s'entendre ou trouver un accord, mais comme l'avait mainte fois répété Childéric faire reculer les choses, gagner du temps était déjà une petite victoire, cela permettait d'en finir avec d'autres problèmes avant d'attaquer ceux-la. Il prit donc place à table, à la place qu'on lui indiqua, en milieu de table. Pas à l'opposé de la reine, à mi distance.

_ Avant de vous répondre, je vais jouer la franchise avec vous Majesté. Je ne vous aime pas pour ce que vous représentez et pour ce que vous m'avez fait il y a quelques années. Mais aujourd'hui vous semblez jouer le jeu de la clémence et de la politesse en m'accueillant à votre table et je vous en remercie. Je ferai donc fi des mauvaises pensées que j'ai envers vous.

La servante étant partie après une messe-basse inaudible, Silas se permit de se servir tout de même. D'abord une coupe de vin pour hydrater son gosier assécher puis un morceau de pain et une tranche de viande pour commencer à remplir son estomac. Quelques peu rassasié, il devait répondre à la politesse de la maîtresse des lieux. Comme il venait de lui dire, il garderait en lui ce qu'il pensait d'elle et jouerait le bon invité. C'était peut être la seule solution à son salut et un possible retour au Sanctuaire.

_ J'aurais d'abord une question, pouvez vous me dire quel jour nous sommes aujourd'hui?

Il était complétement perdu. Combien de temps s'était-il passé entre sa mort et son retour? Il aurait dit quelques heures. Mais on lui avait dit que le temps aux Enfers était différent et si c'était des jours, voir des semaines? Ou encore plus? Ce qui pourrait avoir changer le comportement de Mebd. Lui il savait quel jour il était mort, en ce mois de mai de l'an 553, quelques jours avant son vingt-cinquième anniversaire. Pour le reste il jouerait la franchise, de toute façon, ses espions avait déjà dus lui faire leur rapport ou cela allait venir donc pourquoi cacher la vérité?

_ Comme vous le savez surement, ou que vous allez le savoir bientôt. Nous sommes partis en Transylvanie pour soutenir les citadelles byzantines se trouvait dans la zone du Dédale. Les forces slaves en forte présence étaient bien entendu accompagnées des Berserkers. Je vous laisse donc imaginer la suite. De mon coté envoyé en première ligne j'ai fait la rencontre de l'actuel Pontifex, Zvezdan. Il y eut combat acharné mais la voix d'Arès me surpassa. Lorsque j'ai compris qu'il voulait faire de moi un instrument pour la suite de sa manœuvre, j'ai préféré le contrarier une dernière fois pour qu'il me donne la mort. J'ai choisi ma mort au lieu d'être un moyen de manipulation.

Il aurait pu parler qu'il avait contenu le Pontife pour permettre au plus grand nombre des hommes qu'il commandait de s'enfuir, qu'il s'était sacrifié en grande partie pour eux. Mais la sorcière des Enfers avait-elle au moins la moindre compassion pour comprendre ce geste?

_ Pour la suite, Dame Mebd vous le savez déjà en partie. Je me suis réveillé devant l'arche des Enfers. Xia m'y a trouvé et m'a laissé le choix, celui d'aller rencontrer Hadès, ou celui de revenir dans le monde des vivants. Vous connaissez mon choix et sa conséquence, ma présence impromptue devant vous majesté.

Le troisième gardien avait était franc et n'avait rien omis sur les grandes lignes. Il était mort face à Zvezdan et se trouvait maintenant devant elle. Il était passé de la voix d'Arès à la voix d'Hadès avec un détour par la case mort.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
MebdMebdArmure :
-

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu200/200[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge300/300[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (300/300)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune428/428[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyLun 15 Nov - 1:34

Au moins, le chevalier d’Athéna sut faire preuve de sagesse, taire ses ressentiments et consentir à l’invitation que Mebd lui faisait de venir prendre place à table pour partager quelques victuailles. Il était visiblement passé par de nombreuses épreuves qui l’avaient épuisé, et pour renaître pleinement, il aurait besoin de faire le plein d’énergie. À son apparence, il avait été meurtri de blessures mortelles qui se devinaient dans les déchirures de ses vêtements. Le détaillant ainsi du regard, la Sorcière le laissait parler de ce qui l’avait mené ici.

Mais avant de s’étendre pleinement sur ces sujets, il trouva l’audace de confesser le fond de sa pensée. Ainsi, il ne l’aimait pas. Une vérité qui ne ferait pas ciller Mebd. Car après tout, avec ce qu’elle lui avait infligé autrefois chez les Ases, son antipathie n’avait rien d’étonnant. Ce qui pouvait étonner, c’était de l’exprimer ainsi. Si elle se trouvait dans ses mauvais jours, sans doute aurait-elle été moins disposée à lui faire un si bon accueil. Mais, heureusement pour lui, elle se trouvait d’évidence dans ses bons jours.

– Je comprends. Ce n’est pas comme si nous étions en odeur de sainteté, entre nous.

Disait-elle simplement, incapable de retenir un petit trait d’esprit au passage qui lui inspira un léger sourire d’amusement. L’important, pour l’heure, était qu’ils soient capables d’ignorer ce genre de désagrément pour une conversation plus civilisée que n’importe quelle autre circonstance aurait entraîné. Une situation exceptionnelle entre ennemis jurés. Encore qu’à cette heure, celui qui se trouvait à la merci de l’autre, c’était bien ce Saint.

Enfin, il fallait pouvoir ignorer ces mauvaises étiquettes et juste savourer ce vin qui avait été gracieusement servi. Certainement trop, dans son cas. Et à la manière où elle sirota son verre, la prêtresse d’Hadès ne comptait probablement pas parmi les grands buveurs. En arriverait-elle à le terminer, d’ailleurs ? Un grand suspens pesait sur cette question.

– Nous sommes le soir du 20 mai.

Peu de temps s’était écoulé entre le moment où Silas avait quitté la vie et celui où il en était revenu. Il fallait croire que dans ses mauvais tours, Xia n’avait pas non plus eu la cruauté de le ramener plusieurs décennies plus tard. Non, il était encore au vif de l’événement, et les nouvelles qu’il transmettrait à son ennemie seraient de première fraîcheur. Si bien qu’une lueur éclairerait les prunelles sombres de cette reine inquiétante. Lorsqu’il acheva de se justifier sur ce qui l’avait mené ici, Mebd se prit du jeu de caresser le rebord de son verre.

– Je vois, et que dirais-tu si je profitais de cette belle opportunité pour faire fondre mes armées sur le Sanctuaire ? Je doute que les défenseurs restants soient en mesure de protéger votre déesse, ai-je tort ?

Un silence pesant, de succéder cette suggestion. Était-elle sérieuse ou non ? Au jugé du sérieux sur ses traits, il était permis de s’inquiéter de ce qui allait suivre. Venait-il de condamner les siens ? Une réalisation qui pouvait torturer l’esprit de ce pauvre chevalier des Gémeaux. Toutefois, dans sa bonté, la reine du Connaught prit le parti de le rassurer.

– C’est ce que je ferais, si j’étais demeurée la même qu’il y a quelques années. Mais… à la vérité, ces jeux dangereux commencent à me fatiguer. À Camelot, j’ai perdu des personnes qui m’étaient chères et… si une profonde colère m’a gagnée sur le moment… Oui, je pense que je suis fatiguée de cette violence, de toutes ces pertes, de cette haine qui ne cesse de s’alimenter de part et d’autre. J’aimerais pouvoir apaiser les choses, même si mes aveuglements passés me compliqueront la tâche, j’en ai bien conscience.

Reprenant une petite gorgée de vin, Mebd prendrait à cet instant une expression un peu plus mélancolique. Une empreinte subtile, qu’elle contenait dans un sourire de convenance avec toute l’expérience d’une dame de la cour. Finalement, son regard viendrait chercher celui de Silas.

– J’apprécie ton honnêteté. Tu sembles être passé par de nombreuses épreuves douloureuses. Et je devine que je ne suis pas innocente de la plupart. Si tu avais quelque chose à me dire, à me demander, à me reprocher… quelque chose qui ferait fi de toutes ces règles de convenance et des considérations de la politique… Qu’est-ce que ce serait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge1250/1250[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyLun 15 Nov - 13:54


Ainsi donc il ne s'était passé que quelques heures depuis sa mort. Le temps en Enfers était passé vite mais pas autant qu'il ne l'aurait cru, à moins que le voyage retour ait été vif. C'était un bon point pour lui, au moins il n'avait pas perdu des semaines voir des mois dans la mort. Vu l'heure tardive en Connaught et le fait de la course solaire, il devait faire nuit noire maintenant en Transylvanie et les batailles des citadelles étaient surement finies désormais. Quel était donc le résultat? Son sacrifice avait-il eu un impact? Y avait-il d'autre victimes parmi les rangs des Saints? Tant de question... Tant de question sans réponse pour le moment. Ces réponses il les aurait en quitter ce lieu mais au final, il était peut être plus prisonnier que libre ici, et encore plus en étant à la même table que la maîtresse des lieux. Il aurait pu quémander à partir, la supplier de le laisser libre d'ouvrir une faille pour les terres des Berserkers mais d'un coté il se disait qu'il y avait peut être quelques chose à jouer ici, quelque chose à obtenir. Elle semblait conciliante et de bonne humeur. Simple façade de la vipère qui se trouvait en dessous? Ou réel ressentiment et envie de sa part?

_ Pensez-vous que le Pope ait été assez fou pour ne pas laisser une bonne partie des Saints au Sanctuaire aussi? Diminué oui mais pas amoindri.

Il sourit à Mebd lui démontrant qu'il pouvait lui aussi joué sur les mots et les traits d'humour. Elle n'avait pas tort en effet mais il restait des chevaliers au Sanctuaire qui en avait la garde, Nimuè, Mehry et tant d'autres. Et puis Athèna était présente aussi. Silas se demanda un moment de qui elle parlait. Puis il se souvint de son discours lors de l'intronisation d'Artorius, Cathbad et Aoife avait disparu d'après ce qu'elle avait dit. Les perdre avait-il autant amoindri sa puissance guerrière? Mais les paroles de Mebd interloqua un tant soit peu Silas. Commençait-elle à vouloir s'émanciper d'Hadès? Les spectres et le Roisin Dubh allait-il devenir deux factions ennemies totalement différentes? Une possible alliance ou plutôt une entende avec les druides rouges pouvait-elle avoir lieu s'il y avait bien cette émancipation? Après tout il avait bien appris que Mebd était mère, mère de Findabair qui semblait bien loin de sa mère niveau caractère d'après le rapport de Ryme. Il se resservit un verre de vin et il la regarda, la détailla même du regard. Elle voulait de l’honnêteté, elle en aurait.

_ Votre manipulation m'a contraint a participer à la mort de l'un de mes frères du cercle d'or. C'est une chose, une blessure présente à jamais en moi et pour cela je vous porte une grande haine.

Il marqua une pause. Silas porta à nouveau son vin à sa bouche. Il était vrai qu'il lui en voulait pour la mort d'Orion, mais d'un coté il s'en voulait aussi. S'il n'avait pas sauté dans la faille pour suivre Lucius, il ne serait pas tombé sur les druides et sur Mebd, le jeune chien fou qu'il était à l'époque était aussi fautif d'un coté. Mais cela il n'allait pas le lui dire.

_ On vous nomme sorcière, éminence d'hadès et bien d'autres noms étant plus des insultes que des appellations dont je me ferais la politesse de ne pas dire. Mais qui êtes vous Mebd? Qui êtes vous vraiment? Comment êtes vous devenue celle que vous êtes maintenant? Qui étiez vous avant cela? Vous êtes censée être mon ennemie, celle au dessus de la pyramide de commandement mais vous êtes en fait une énigme pour moi. Vous semblez bien plus me connaitre que moi je vous connais en fait.

Allait-elle répondre? Un minimum? Un peu plus? S'ouvrirait-elle à lui? Il en doutait fortement mais bon il essayait et il était honnête comme elle venait de lui demandait. Il ne pensait pas qu'il décèlerait quelque chose, mais elle avait dit de faire tomber les masques de la politique et des rangs. Elle était une énigme, il savait que peu de chose sur elle au final. Et qui sait ce qu'il pourrait apprendre en plus... Il avait une autre question mais il attendrait déjà qu'elle réponde avant de la poser.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
MebdMebdArmure :
-

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu200/200[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge300/300[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (300/300)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune428/428[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyLun 15 Nov - 15:21

Un furtif sourire en coin se dessina sur le visage de la Sorcière tandis que ce jeune Saint trouvait à lui rétorquer une aveugle confiance dans la capacité du Sanctuaire à résister à n’importe quel assaut en l’absence de leurs plus puissants guerriers. Au moins, il n’était pas de nature à se laisser trop facilement intimider. Quelque chose qu’elle pouvait mettre à son crédit. Enfin, au fond, il n’avait été question que de le taquiner un peu. Mais il fallait s’attendre à ce que bientôt, la peur de son interlocuteur se trouve inhibé par l’alcool à en juger la descente dont il faisait preuve. Pendant ce temps, le verre de Mebd n’en achevait pas de rester plein.

Quant au fond de la discussion, sans grande surprise, Silas éprouvait une profonde rancœur à l’endroit de la prêtresse d’Hadès. Par sa faute, il avait tué un ami. Seulement, cela faisait partie du jeu de la Guerre. Et si les méthodes pouvaient être méprisées, en réalité, la Guerre serait toujours hideuse aux yeux du vaincu. Avait-il conscience de cela ? Sans doute un peu, à un juger le regard de son vis-à-vis. Restait qu’en définitive, elle ne chercherait pas à enfoncer le couteau plus profondément dans la plaie. Il avait déjà été suffisamment puni comme ça.

– J’apprécie la politesse autant que l’honnêteté.

Souffla-t-elle rapidement quand le serviteur d’Athéna trouva à lui épargner quelques sobriquets certainement peu flatteurs. Non pas qu’elle se laissait atteindre par les insultes que l’on pouvait trouver à imaginer pour salir son image. La routine de la politique. Et puis, elle avait dans son palais une personne suffisamment douée dans l’art de l’énerver pour que le reste des mauvais mots sonnent comme d’attendrissants grognements. Qui elle était ? De toutes les questions à quoi elle se serait attendue, Mebd pouvait être surprise de celle-là. Si bien qu’il faudrait quelques instants pour réfléchir à sa réponse.

– J’ai toujours été destinée à la royauté. On disait de moi que nul roi ne pouvait régner sans m’épouser. Une image à laquelle j’étais attachée, à l’origine de nombreuses erreurs de jugement. Mais le monde n’est pas si simple pour ne compter que de bonnes ou de mauvaises personnes. J’ai causé des Guerres. Mais j’ai également empêché des massacres. Et de Guerres… quel royaume n’en mène jamais ? En témoigne cette Guerre où tu as versé ton sang. Une Guerre que tu appellerais « juste », je devine. Mais cette Guerre, qu’avez-vous fait pour l’éviter ? Je ne crois pas que la moindre tentative diplomatique n’ait été mené entre vos deux puissances, je me trompe ?

La Sorcière pouvait être jugée, mais d’aucun ne pouvait prétendre être innocent du jeu meurtrier de la politique. Chaque dirigeant se retrouvait à défendre ses intérêts, aux dépens souvent de ceux des voisins. Combien aujourd’hui étaient prêts à mettre de l’eau dans leur vin ?

– C’est pour survivre sur l’échiquier politique que je me suis alliée au Sombre Monarque. J’avais besoin de sa puissance militaire. Il est une garantie à la malveillance des autres royaumes. Une solution de moyen terme. Mais à long terme, j’aimerais explorer une autre voie. Une voie qui rendrait à la diplomatie ses lettres de noblesse. Ce pourquoi à Camelot, j’ai convié Ryme à se rendre en mon palais comme ambassadrice du Sanctuaire. Cette invitation tient toujours.

Portant son verre aux lèvres, Mebd allait jauger la réaction de son invité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge1250/1250[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyMer 17 Nov - 11:09


Jouait-elle vraiment bien la comédie ou avait-elle effectivement changée? S'était-il passé autre chose que la mort d'Aoife et Cathbad, quelque chose avant même les fêtes de Camelot pour un tel changement de la part de la sorcière. Ce n'était pas vraiment une version différente qu'il avait devant lui mais elle semblait ne plus forcément se laisser aller à ses pires bassesses, ou se contenir du moins. Elle commençait à l'intriguer, assez fortement même.

_ Mais au final, il y eut un roi. De là la présence de Dame Findabair auprès de vous depuis.

Il marqua une pause, se resservit un morceau de viande et un autre de pain. Il aurait dévoré tout ce qu'il y avait sur la table s'il le pouvait, mais il ne voulait pas ce conduire comme un clochard devant elle, il en avait déjà les vêtements.

_ Si tu veux la paix prépare la guerre. C'est bien cela ce que l'on dit non? Vous savez que c'est presque notre crédo au final. Nous menons des guerres pour apporter la paix. C’est assez paradoxale, il est vrai mais certaines sont justifiées et d'autres non. Nous n'avons répondu qu'à la détresse des citadelles byzantines se trouvant aux alentours du Dédale. Après vous allez me dire "mais pourquoi diable les avoir installées là, c'était clairement un affront, une provocation envers les Berserkers?" Je vous répondrez de mon point de vue et seulement du mien, je pense qu'on a voulu les museler pendant un moment, tout en sachant qu'elles tomberont un jour. Gagner du temps, voila pour moi à quoi elles servaient et c'est donc normal qu'on aille les secourir car au final c'était de notre faute. Je pense que la voie diplomatique entre Saints et Berserkers est complétement fermés, que ce soit par la haine entre nos dieux ou la rivalité entre nos deux chefs de factions.

Une alliance, voir même une entente avec les Berserkers étaient impossible. Les mots de Zvezdan le montraient clairement. Ce dernier possédait trop de haine envers l'Empire et Athéna et les Saints réclamaient vengeance pour les pertes, dont deux Popes. Mais le discours de Mebd était intéressant et Silas espérait bien comprendre ce qu'il avait cru entendre.

_ Dame Mebd, si je comprend bien. Vous seriez prête à vous émanciper d'Hadès pour avoir clairement votre place dans le jeu politique et ne plus être un pays sous tutelle, si je peux m'exprimer ainsi. Que votre Royaume, et donc le Roisin Dubh soit une faction a part entière dans la partie diplomatique, c'est bien cela que vous essayez de sous entendre?

Qui disait faction indépendante, disait aussi possibilité d'entente, voir d'alliance. Se pouvait-il qu'elle souhaitait des alliés pour attaquer Hadès, voulait-elle se venger de lui? Lui avait-il fait quelque chose, ce quelque chose qui l'avait changé? Est ce que tout comme avec Asgard, le Sanctuaire pouvait trouvé un accord, une entente pour avoir un pacte de non agression et ainsi qu'il puisse se concentrer vers une autre partie du monde?





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
MebdMebdArmure :
-

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu200/200[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge300/300[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (300/300)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune428/428[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyJeu 18 Nov - 1:42
– Il y a un roi. Il se nomme Ailill. Mais fais moi confiance, tu ne voudrais pas le rencontrer pour sa personnalité embarrassante.

Mebd s’était exprimée spontanément avec un timbre de voix amusé pour souligner l’ironie de ses propos. Seulement, cette fois, son ton parut peut-être un peu forcé. Était-ce donc vraiment du second degré ? Le signe que sa relation avec son époux ne manquait sans doute pas de piquant. À Camelot, le roi du Connaught n’avait pas laissé grand monde indifférent. Un caractère à l’opposé du sien, plus expressif. Et c’était là un doux euphémisme…

Tandis que Silas irait assouvir sa faim, la Sorcière quant à elle montrerait un appétit plus frugale. Et à en juger comme la table pouvait être chargée de victuailles, le gâchis ne devait pas faire office d’exception. Mais n’était-ce pas la norme plutôt que l’exception dans de tels lieux de pouvoir où se côtoyaient l’élite du sang ? Quand le chevalier des Gémeaux exposa sa vision politique, Mebd se montra la plus attentive, ne se déparant pas d’un sourire artificiel.

– De belles paroles que celles-ci. Mais ces paisibles territoires à défendre, il a bien fallu les conquérir à un moment ou un autre. Je ne juge pas les bons sentiments derrière vos choix présents, mais il ne faudrait pas se méprendre sur le sang versé à l’origine de vos beaux édifices. Le temps a simplement donné cette illusion confortable que ces terres vous étaient acquises. Au final, il n’est toujours question que de défendre ses intérêts. Ces idéologies que vous portez pour les justifier, si estimables soient-elles, ce n’est que du maquillage en fin de compte. N’ayons pas peur d’appeler un chat un chat.

Ainsi, la reine n’aurait pas l’hypocrisie d’exprimer ce que son interlocuteur voulait entendre. Elle ne montrait pas de mépris particulier pour les arguments de son vis-à-vis. Simplement, les joutes verbales du genre étaient visiblement pour elle une distraction commune. Et cela donnait une saveur singulière de partager cette activité banale avec un représentant de son ennemie historique. En revanche, la proposition qui suivit de s’émanciper de son dieu l’amena à afficher une mine plus sérieuse.

– Si tu veux la paix, prépare la guerre. Avec de tels propos, tu devrais comprendre que je ne puis décemment pas renoncer à cette unique protection que je tiens des enfers. Quelle serait l’alternative ? Pourrais-tu convaincre ta déesse de fermer les yeux sur nos querelles passées ? Ce n’est déjà pas gagné… et après cela, il faudrait me convaincre que le Grand Pope ne profiterait pas de cette occasion pour mettre mon royaume à feu et à sang. Je suis une reine, Silas. Et en cette qualité, je ne puis prendre des décisions si inconsidérées. Non, j’ai trop vécu pour me laisser aller à de tels emportements de naïveté. Qui défendra le Connaught quand Hadès enverra ses armées pour punir ceux ayant trahi leur allégeance ? Les Saints ?

À cet instant, les prunelles sombres de la Sorcière viendraient chercher profondément ceux de Silas. Avait-il donc vraiment foi en ce qu’il venait de dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge1250/1250[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyJeu 18 Nov - 20:46


Evidemment qu'il connaissait Ailill ou tout du moins ce que l'on racontait sur lui. Il y avait eu de beaux ragots lors bal de Camelot, si certains reconnaissait des bons cotés et des prouesses pour l'homme, d'autres aurait fait rougir de honte la pauvre épouse. Mais l'épouse en question ici était Mebd et elle devait avoir connu son rayon d'actes dévergondés mais peut être moins en public que son brave époux. Silas se demanda d'un coup si elle avait aimé un jour son mari, mais c'était surement un mariage arrangé comme la plupart des mariages royaux de toute façon. Mais quelques fois l'amour naissait dans les mariages arrangés. Avait-il été le cas pour Mebd et Ailill? Même s'il avait du mal à croire que cette femme puisse aimer, du moins qu'elle puisse aimer encore désormais.

_ Justement en parlant d’intérêt... Quel était le votre à me manipuler? Quel était le votre à me faire participer à la mort d'un frère d'arme? Si encore j'avais été entrain de me battre contre un spectre à ce moment là, mais non, vous n'étiez même pas à la bataille de Jamir...

Avait-elle décidé qu'il attaque volontairement ce jour la Orion? Son charme s'était-il rompu à ce moment? Y avait-il eu un déclencheur? Quel intérêt avait-elle à part la zizanie ou le chaos?

_ Je ne peux rien promettre pour Athéna ni même le Pope... Je suis ici devant vous par un coup du sort, ou d'une harpie si on peut le dire ainsi. Mais je sais une chose Majesté. Si une entente avec vous et votre ordre ou même une alliance nous permettait d'enfermer Hadès aux Enfers pour des siècles voir à tout jamais, elle ne serait que bénéfique pour nos deux camps. Le Sanctuaire serait débarrassé de son ennemi séculaire et vous, vous seriez libre de vous extirper complétement de son étreinte, d'être totalement libre.

Le troisième gardien regarda son verre de vin, fit navigué le liquide en cercle dedans. Il s'apprêtait à en boire puis finalement reposa sa coupe sur la table.

_ N'allez pas prendre ce que je vais dire pour une insulte Dame Mebd mais j'ai au final moins peur de vous que d'Hadès. Vous êtes puissante oui et je crains votre puissance et vos sortilèges. Mais à Camelot et surtout aujourd'hui vous m'avez montré quelque chose. Vous m'avez montré qu'il y avait une femme en vous, une personne conciliante qui se souciait de son peuple et des choix qu'elle faisait. Une chose dont je pense le sombre monarque totalement incapable.

Il avait été honnête et franc, comme elle lui avait demandé. Il n'avait pas vraiment la langue dans sa poche mais il essayait de ne pas trop la froisser malgré certains termes qui pouvait être difficile. Oui Silas avait vu une personne ce soir, une femme et non le monstre dont on parlait. Elle était humaine ou du moins l'avait été et elle semblait avoir des sentiments, une chaleur humaine qu'elle avait enterré profondément en elle, très profondément. Trop peut être même... Il reprit son verre en main mais ne le porta pas à ses lèvres.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
MebdMebdArmure :
-

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu200/200[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge300/300[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (300/300)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune428/428[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyVen 19 Nov - 15:10

Alors que la discussion reprenait avec des notes plus inquisitrices, la servante de tout à l’heure revint avec un plateau sur lequel se tenait des accessoires épistolaires. Une arrivée qui sembla distraire Mebd, cette dernière invitant d’un signe de tête à débarrasser sa table pour lui présenter le parchemin sur lequel elle viendrait à commencer sa missive. En parallèle, Silas la questionnait sur ses intérêts à le manipuler pour qu’il tue son frère d’arme. Était-il vraiment nécessaire d’exprimer l’évidence ? À en juger son attitude, elle devait penser que non, n’ayant d’attention que pour cette plume qu’elle devait couramment tremper dans l’encre noire.

Fugacement, son regard se releva vers Silas lorsqu’il revint aux possibilités diplomatiques qu’il imaginait entre leurs deux puissances. Furtivement, il pouvait apparaître sur son visage une forme de scepticisme à la perspective de sceller Hadès. Une pensée ambitieuse qui ne résolvait en rien les problématiques soulevées par la reine. Mais soit, elle ne viendrait pas à l’interrompre dans ses raisonnements. Une insulte ? Ainsi, elle lui faisait moins peur ? Une remarque qui la laisserait indifférente, mais sans non plus montrer de la désinvolture arrogante. Elle rangeait simplement sa lettre dans une missive qu’elle scellait via les armoiries du Connaught. Un sceau de cire qui ne pouvait être brisé qu’une fois et garantissait le secret entre l’expéditeur et son destinataire.

Ceci fait, son regard pourrait se focaliser sur son interlocuteur tandis que ce dernier concluait sur de beaux compliments. Sans doute appréciait-il son hospitalité. À moins que ce ne soit là que les flatteries d’usage pour sortir de ce palais en vie. L’instinct de survie pouvait recouvrir plusieurs formes, après tout.

– Je suis une gouvernante. Je ne suis que ça.

Dirait-elle en réaction aux derniers propos de son vis-à-vis, avant de se lever avec la missive en main pour continuer.

– Une gouvernante qui possède ses propres armes pour tuer. Ainsi va la Guerre.

S’approchant pas à pas de Silas, elle répondait pour partie à ses premiers questionnements. Et, s’arrêtant à son niveau, la Sorcière reprendrait en fichant ses yeux noirs dans ceux du chevalier d’Athéna avec la froideur d’une ennemie.

– Une gouvernante qui a tous les intérêts à exécuter un ennemi malchanceux. Une exécution pour le priver d’une vengeance certaine une fois débarrassé de cette situation désespérée. Je l’ai dit, je ne suis pas naïve. Quant à toi, sans doute l’es-tu un peu trop. En cet instant, j’ai droit de vie ou de mort sur toi, Silas.

La tension se ferait de plus en plus pesante entre les deux individus, à la faveur d’un silence qui pouvait faire naître l’angoisse dans le cœur du chevalier des Gémeaux. Il serait idiot de ne pas profiter d’une pareille opportunité de mettre un puissant adversaire hors d’état de nuire. Il était certes revenu une fois à la vie, mais la prêtresse d’Hadès savait pertinemment qu’il n’était pas si simple de répéter l’exercice. Seulement, si incohérente avait-elle pu apparaître par le passé, cette fois, elle tenait à construire quelque chose de plus durable. Quelque chose qui demandait de faire le premier pas vers l’autre.

– Je ne puis changer le passé. Pour cette raison précise, mon choix présent se fera contre mes intérêts. Car autrement, je perdrais le pouvoir de changer le futur. Tu vas repartir d’ici vivant, Silas. Tu vas repartir et adresser cette invitation au Grand Pope. Cette invitation dans mon domaine est formelle. Elle porte mon sceau. Et si je venais à trahir les règles de l’hospitalité, alors vous pourrez achever de convaincre le Monde de ma perfidie. Je signerais la fin de mon royaume.

Sur ces paroles, la reine du Connaught lui tendrait l’enveloppe. Il gagnait l’opportunité de sortir de l’antre de la Sorcière après y être apparu sans y avoir été invité. Lui, un ennemi à qui on avait arraché la vie d’un ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge1250/1250[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyVen 19 Nov - 19:35


Le peu d'humanité qu'il avait vu dans cette femme venait de s'envoler d'un coup. Avait-il cru voir cela en elle ou avait-elle agi de la sorte car justement il venait d'apercevoir son coté humain et cela était inadmissible pour elle. Le chevalier d'or ne savait pas quoi en pensait.

_ Naif je l'ai été. Insouciant aussi. Mais je pense l'être de moins en moins. Je ne dirais pas que je suis sage mais j'ai muri ses dernières années. Je sais pertinemment que vous aviez le droit de vie ou de mort dès que je vous ai vu Dame Mebd. L'ancien moi, celui que vous avez ensorcelé il y a trois années vous aurez plongé dessus pendant que votre servante laissait déborder votre vin. Mais je n'ai rien fait. Et là vous êtes à ma disposition pour que je passe mes mains autour de votre maigre cou. Mais là encore je ne ferai rien.

Il porta sa main en direction de son verre, le porta à sa bouche, il n'en but qu'une petite lampée, juste assez pour s'humidifier les lèvres.

_ J'ai appris avec le temps qu'il y avait bien plus important que moi, que j'avais un devoir envers les autres. Si avant je le disais par pur réflexe de par mon éducation de Saint, je le pense désormais. Et si justement je suis mort face à Zvezdan il y a quelques heures c'est à cause de cela. J'ai sacrifié ma vie pour qu'une centaine soit sauve et je recommencerai si je le devais. Donc oui Majesté je peux comprendre votre réticence par rapport à mes paroles. Vous gouvernez un royaume, vous le protégez et je respecte cela. Mais ne me demandez pas d'aimer ou de respecter vos méthodes si elle n'ont pas changé depuis ses trois dernières années.

Silas ne s'était pas démonté, il lui disait clairement ce qu'il ressentait, il se cachait juste derrière la politesse pour ne pas être trop cru. Quelque chose en lui aurait aimé savoir qui elle était, qui elle serait sans tout cela. De la curiosité oui, peut être trop déplacée. Il prit alors en main l'enveloppe scellée de la Reine du Connaught. Il émit un petit rire, moqueur oui mais à sa propre encontre.

_ Childéric va vraiment croire que je suis devenu un fin diplomate à force...

D'abord Atlantis et maintenant le Connaught avec un détour malheureux en Francie. Devenait-il ce que le Pope voulait de lui? Un dirigeant, un négociateur au délà du guerrier? Il se dit alors qu'il n'avait pas eu de rapport de la Perse depuis un moment, il serait peut être bon d'y remettre un pied dans peu de temps peut-être...

_ J'irai porté votre missive au Pope dès que possible. Dois-je attendre demain matin pour repartir? Dois-je y aller de suite? Ou pourriez-vous me laisser encore un instant à votre table que je finisse de me substanter pour regagner assez d'énergie pour le voyage?

Le voyage irait vite, bien vite si elle lui laissait la possibilité d'ouvrir une faille à partir d'ici. Mais pour le moment il ne le pouvait pas, un sceau semblable à celui du Sanctuaire l'empêchait de pouvoir ouvrir une véritable brèche de transport. Mebd n'était pas une déesse mais elle était encore trop puissante pour que Silas arrive à briser son enchantement par son propre cosmos.






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
MebdMebdArmure :
-

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu200/200[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (200/200)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge300/300[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (300/300)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune428/428[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptySam 20 Nov - 21:49
Mebd ne put contenir un sourire sarcastique quand le Saint vint retourner les choses pour laisser entendre qu’il l’avait épargnée. Fut une époque, sans doute aurait-elle saisi l’occasion pour le ramener et la réalité, par une exécution sommaire de sa propre main dans cette pièce. Certes, les dégâts matériels auraient pu l’attrister. Mais les leçons pouvaient valoir ce prix. Cependant, si son attitude montrait toute son assurance dans ses capacités en cet instant, elle n’en ferait rien. Posant la main sur l’épaule, la reine du Connaught viendrait remercier son ennemi.

– Ta mansuétude est appréciée.

Quand il exprima le fond de sa pensée, la Sorcière dégagea sa main pour creuser un peu plus de distance avec son interlocuteur. Son regard lui appartenait et elle ne trouverait pas à y redire. D’évidence, elle ne chercherait pas à justifier ses actes. Ils étaient ce qu’ils étaient et sans doute cela serait-il faire œuvre de mauvaise foi que de le nier. Lorsqu’il lâcha un léger rire pour souligner l’ironie de sa condition et jouer de l’autodérision, elle lui lâcherait un rare compliment.

– Oh, je pense en effet que tu ne ferais pas un mauvais diplomate, mais tu n’es pas celui que j’ai choisi.

N’allait-il pas faire fi de ses sentiments pour adresser la missive à son maître, après tout ? Quelque chose que l’intrigante pouvait respecter, elle qui s’était habituée à se défaire de ses émotions pour prendre les meilleures décisions. Un savoir-être qui ne lui était pas acquis, mais qu’elle avait fini par gagner avec l’expérience. Ce Saint saurait-il mûrir à son tour, comme il l’avait laissé entendre plus tôt ?

– Tu peux profiter de mon hospitalité le temps d’un repas. Pour ma part, je crains de devoir te laisser. J’ai beaucoup à faire pour traiter les différentes affaires de ma cour. Lorsque tu auras terminé, part frapper à cette porte.

Disait-elle en désignant ladite porte.

– Une personne viendra te raccompagner jusqu’à la sortie. Une fois dehors, je t’encourage à ne pas t’éterniser sur mon royaume. Après tout, tu n’as rien à y faire, n’est-ce-pas ?

Une question rhétorique, car sa persistance ne pouvait signifier autre chose que des actions qui joueraient contre ses intérêts. Et la bienveillance de la prêtresse d’Hadès pourrait bien trouver ses limites, auquel cas. En définitive, la dame de cour vint saluer une dernière fois le Saint avant de le laisser sous la surveillance de quelques servantes et gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge1250/1250[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyMar 23 Nov - 19:28


Il eu du mal à y croire mais il semblait que Mebd venait de lui faire un compliment, un compliment sur son don de diplomate. Il lui sourit en retour, un sourire franc et sincère. Mais effectivement, elle avait choisi Ryme comme étant son interlocutrice, Ryme qui avait noué un lien avec la fille de Mebd, Findabair. Bien qu'il aimait bien la petite lionne, Silas pensait qu'elle n'avait pas vraiment les capacités pour une telle mission. Ryme était jeune, fougueuse. Même si moins sauvage que lorsque Childéric la trouva, elle le restait tout de même encore un peu. Mebd avait du le sentir, il espérait qu'elle ne lui fera rien.

_ Je vous remercie Dame Mebd. Je finis ma collation et je tarderai pas ensuite. Dès que je le pourrais, j'utiliserai mes dons pour rejoindre le Pope pour lui remettre votre missive.

Oui, il reprenait des forces, il rechargeait son cosmos puis dès qu'il le pourrait il ouvrirait une brêche dimensionnelle pour se rendre en Transylvanie et reprendre les combats si tout cela n'était pas fini. Ou du moins, il irait voir Childéric pour lui donner l'enveloppe de la Reine du Connaught. Il la regarda partir, la salua poliment. Une fois qu'elle passa la porte, il mangea à s'en rompre l'estomac, tout en arrosant son repas du vin de la prêtresse d'Hadès, oui elle était encore cela après tout non?

_ Aaah! Je me sens... Vivant...

C'était donc cela mourir et revenir à la vie? L'expérience était vraiment étrange. Silas aurait bien-sur préféré ne pas la vivre mais c'était ainsi, c'était son destin. Donner sa vie pour aider ses hommes. Se sacrifier pour leur vie, il s'était conduit comme un véritable Saint... Il se leva de table et alla alors frapper à la porte que Mebd lui avait indiqué. Le chevalier d'or attendit alors qu'on lui ouvre. Une partie de lui aurait bien aimé fouiner un peu dans le chateau ou ses environs, mais il ne fallait mieux pas s'il voulait peut être trouver une sorte d'entente avec la Reine par la suite. Et puis d'un autre coté, il voulait retourner aider les forces d'Athéna, bien que c'était surement fini vu l'heure qu'il devait être au niveau des citadelles.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
FindabairFindabairArmure :
...
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyMer 24 Nov - 12:01
Le chevalier des Gémeaux pouvait enfin se détendre au départ de la Sorcière. L’occasion pour lui de se laisser aller à son appétit et ainsi retrouver ses forces. Pour un peu, il avait été chanceux de trouver un tel festin à la sortie de la Mort, à un endroit où il aurait dû voir sa renaissance avortée. Mais heureusement pour lui, le Roisin Dubh entendait nouer un début de relations diplomatiques avec les Saints. Quelque chose qui ne ressemblait pas a priori à une volonté d’alliance, mais au moins, de tempérance devant les conflits qui avaient marqué leur histoire commune. Il fallait savoir prendre soin de ses ennemis pour réguler la violence de la Guerre.

Silas avait-il gagné quelque chose de ses joutes partagées avec la responsable de la mort de son ami ? Cela, il s’en rendrait probablement compte dans les mois à venir. En attendant, il serait plus concerné par le dénouement des batailles au niveau du Siebenburgen. Qui était ressorti vainqueur de ces combats ? Était-ce les Saints ou les Berserkers ? À en juger la tombée de la nuit, oui, il y avait de bonnes raisons de croire que le sort était joué entre les deux factions et qu’il était trop tard pour lui peser à son niveau. Il avait déjà eu sa chance devant le Pontifex.

Au moins aurait-il quelque chose à offrir au Grand Pope, à défaut de lui présenter une victoire. Mais peu de monde aurait pu attendre autant de lui à la considération de qui était son adversaire. Un homme qui portait une réputation n’ayant rien de galvaudée. De cet affrontement, Silas ne lui avait pas fait la faveur de se constituer prisonnier. Ainsi, il ne deviendrait pas un outil que Zvezdan retournerait contre Childéric. Il pouvait au moins se satisfaire de cela.

Lorsque le Saint se déciderait enfin à venir frapper à la porte que la maîtresse des lieux lui avait désigné, il verrait l’attendre de l’autre côté une jeune femme d’une certaine beauté, la chevelure d’un brun foncé, les prunelles d’émeraude et le teint clair. Elle portait une robe de haute facture, mais tout en sobriété, signe d’une apparente humilité. À son air, elle semblait beaucoup moins intimidante que la reine du Connaught dont on pouvait craindre les innombrables arrières-pensées. Ici, son regard ne semblait en cacher aucune.

– Mère m’a demandé de vous guider jusqu’à la sortie du palais, si cela vous convient. Je me nomme Findabair.

Dans son attitude pouvait se lire une certaine fébrilité. Après tout, son interlocuteur était un chevalier d’or aux services de la Sagesse. S’il ne portait pas son armure, son rang suffisait à intimider pour partie la princesse du Connaught. Quelques gardes les accompagneraient. D’un signe, Findabair inviterait le suivant d’Athéna à la suivre. Silencieuse, il pouvait ressortir qu’elle ne se trouvait guère vraiment en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge1250/1250[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyMer 24 Nov - 17:36


La porte ne tarda pas à s'ouvrir et quelle ne fut pas la surprise de Silas de découvrir une frêle jeune fille derrière celle-ci. Il n'eut pas besoin qu'elle se présente pour savoir qu'il s'agissait de Findabair, il l'avait aperçu de loin lors du bal de Camelot et elle correspondait totalement à ce que Ryme avait laissé dans son rapport. Ainsi donc la sorcière le confiait à sa fille. Etait-ce une sorte d'acte de confiance? Ou plutôt savait-elle que Silas ne tenterait jamais rien contre elle. Findabair n'avait vraiment rien à voir avec Mebd ou bien Ailill, c'était à se demander si la jeune femme était bien la fille de ses parents. Il se présenta à elle sur un ton poli, calme.

_ Je suis Silas, chevalier d'or sous le signe des Gémeaux. Mais je suppose que sa Majesté vous a déjà dit qui j'étais.

Le troisième gardien suivit donc la fille de la sorcière dans les couloirs de son château. Elle ne semblait pas sur d'elle. Il y avait de la timidité mais aussi quelque chose comme de la peur. Il se demandait si elle le craignait. Surement. Après tout il était l'un des ennemis de sa mère, même si en ce jour il en était l'hôte forcé. Il décida alors de la rendre un peu plus sereine.

_ N'ayez crainte ma demoiselle, je ne vous veux aucun mal. Si je suis ici c'est à cause de la fourberie de la gardienne des Enfers que j'ai croisée. Cela n'était en aucun cas voulu. Votre mère m'a offert son hospitalité et je l'en remercie.

Il espérait que ses paroles l'avait aidé un peu à se sentir moins fébrile face à lui. Et même s'il avait été là pour Mebd, il n'était pas là pour elle et il n'était surtout pas du genre à la prendre en otage, à moins que cela soit un ordre. Un ordre discutable mais si cela était sa mission, il serait obligé de le faire. Silas tenta de détendre un peu l'atmosphère pendant que la fille de Mebd le guidait vers la sortie.

_ Vous voulez peut être que je porte un message de votre part à Ryme, j'ai cru comprendre que vous vous étiez assez bien entendu lors de votre rencontre.






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
FindabairFindabairArmure :
...
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyJeu 25 Nov - 10:54
Un signe de tête réservé suivit le moment où Silas en vint à présenter qui il était. Oui, elle ne pouvait ignorer son identité pour le message que lui avait transmit sa mère. Pour autant, ces instants où les noms s’échangeaient permettaient de rendre une relation moins impersonnelle, de rassurer sur l’investissement que l’on pouvait consentir à connaître une personne, par certains aspects. Qu’ils déambulent ensemble dans les couloirs du palais, le chevalier des Gémeaux constaterait la richesse des lieux avec toutes ses pièces artistiques dont la plupart étaient constituées d’or ou d’argent. Sur les figurations des nombreux tableaux se trouvaient des motifs organiques inspirés de la nature, tels les entrelacs. C’était sans parler une certaine tendance à l’abstraction avec des formes riches de sens cachés, de quoi inspirer son lot de mystères.

Lorsque le servant d’Athéna en vint à rassurer la princesse sur ses intentions, il apparut que la nervosité s’apaisait progressivement.

– Oui, c’est ce que j’ai entendu. Vous avez été la victime d’une malveillance. Je suis désolée pour vous…

Une malveillance qui finalement, ne tournait pas si mal que ça à en juger la situation du Saint. Qui aurait cru que d’être conduit dans l’antre de la Sorcière le guiderait si simplement vers la sortie qui le mènerait ultimement au Sanctuaire ? À la mention du nom de Ryme, une lueur vint apparaître au fond des yeux de Findabair. Un sourire de la saisir à ce moment à la faveur d’une réponse spontanée.

– Vous pourrez lui transmettre qu’il ne sera pas nécessaire d’emmener de confiseries et autres sucreries dans ses affaires. Je sais que Ryme en est friande et si elle ne vient pas pour le plaisir de rencontrer ma mère, je pourrais au moins veiller à la consoler avec de petites découvertes pâtissières.

Ainsi, la jeune femme aux prunelles d’émeraude était on ne peut plus lucide sur la réputation que sa mère pouvait renvoyer à l’extérieur. Quelque chose qu’elle ne chercha pas à tempérer, balayant rapidement le sujet au bénéfice de discussions plus légères.

– Êtes-vous comme Ryme originaire de l’Italia ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge1250/1250[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyJeu 25 Nov - 20:39


Il semblait que lui avoir parlé avec toute franchise de sa sécurité avait aidé la demoiselle à se sentir moins fébrile sur le coup. De toute façon Silas n'avait en rien à lui mentir, tout comme il avait été totalement sincère avec sa mère. Et puis il n'imaginait pas ce que lui ferait Ryme s'il touchait rien qu'un cheveux de l'amie de la petite lionne. Il sourit à cette idée, sourire que Findabair ne put voir, vu qu'elle se trouvait devant Silas à le guider dans le palais. La décoration du bâtiment était luxueuse, or et argent, raffinement. Mebd vivait vraiment dans le grand luxe. Silas regarda cela avec un air distrait, bien qu'il avait grandi dans le luxe il n'en avait pas vraiment le gout. Bien-sur il aimait bien portait de beau vêtements, finement brodés mais c'était peut être la seule chose qui lui restait des ses origines. Il suffisait de voir l’austérité de son temple comparé à celui d'autres Golds par exemple. Il ne put que lacher un petit rire face à la phrase de Findabair sur les petits plaisirs sucrés.

_ Je lui ferais passer votre message Princesse.

Évidemment si Mebd était une reine, Findabair sa fille était une princesse. Silas ne devait pas l'oublier dans son utilisation de l'étiquette. La diplomatie, oui la diplomatie... sacrée chose que cela... Il aurait pu éviter la question de la jeune femme, oui il aurait pu mais non, il lui répondit. Il devait être poli avec elle et cela ne le gênait en rien de lui raconter un peu de chose sur lui.

_ Indirectement je vous répondrais. Bien que certains me surnomment le Perse à cause de mon teint bronzé et parce que je m'y suis entrainé durant sept années, je suis un pur produit de l'Empire. Depuis trois générations ma famille vit à Constantinople et avant cela bien des générations venaient de Rome. Je descends d'une longue lignée patricienne en fait. On pourrait presque me qualifier de sang noble en gros, mais rien à voir avec une lignée royale bien sur.

Il ne connaissait que très peu la région de l'Italie en fait. Vu qu'au final il n'y avait été que pour y faire la guerre. Il y avait été une fois auparavant pour une broutille puis la dernière fois en coup de vent pour venir chercher Lesath par la peau du cul. Mia sil en avait assez vu durant les longs mois de la campagne d'Italie, ce n'était pas du tourisme bien-sur mais tout n'avait pas été que guerre et combat durant cette campagne.

_ Les rangs des Saints sont assez hétéroclites, francs, germains, italiens, grecs, byzantins, perses... Nous venons de tous les horizons. La région italienne vous intéresse?

Silas se doutait bien que c'était plutôt Ryme qui intéressait Findabair mais il ne pouvait pas être aussi direct avec elle.






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
FindabairFindabairArmure :
...
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyVen 26 Nov - 13:16
Quand le chevalier des Gémeaux se confia sur son passé, la princesse du Connaught en vint à tourner son visage vers lui. L’écouter avec attention, un sourire bienveillant sur le visage. Un sourire qui se prit d’un léger amusement lorsqu’il fut mention de sa noblesse. Une noblesse comparée avec son propre titre.

– Oh, vous savez… ce que ça change, c’est simplement le poids des devoirs qui pèsent sur nos épaules. Pour ma part, j’y vois surtout un fardeau étouffant. Mais je serais bien injuste de parler de mon malheur. J’ai bien conscience d’avoir la vie facile, ici. Vous avez bien plus de mérite que moi, Silas.

Dans sa réponse, il n’y avait pas eu de grande joie à la considération de sa place dans ce palais. Simplement, la conscience de l’inconvenance à se plaindre devant un homme qui avait versé son sang pour les idéaux de sa déesse. Un homme qui avait certainement souffert à un point que la jeune femme ne l’aurait jamais supporté. Leur sensibilité n’était pas la même. Elle vivait avec la tare des personnes enfermées dans des tours d’Ivoire, inconsciente du mal à l’extérieur de ces murs. Reportant son regard devant elle, ils passèrent ensemble plusieurs couloirs interminables, signes de la grandeur des infrastructures. Oui, la richesse de Mebd n’était plus à démontrer. Plusieurs fois, des gardes dévisageaient ce Saint qui faisait bien tâche dans cet environnement.

– Elle m’intéresse oui, comme plusieurs autres contrées à la Vérité. J’aimerais voyager. Ryme m’a inspiré ce désir. Dans ses histoires, je sentais la marque du vécu et mes anecdotes sonnaient bien fades à côté. Enfin… je ne voudrais pas vous ennuyer avec les caprices d’une princesse.

Lucide sur sa condition, elle laissa traîner un certain silence. Un silence rompu par une nouvelle marque de curiosité.

– Comment est la vie au Sanctuaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge1250/1250[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyDim 28 Nov - 15:12


Il compatissait presque sur le sort de la pauvre Finadabair. Être une princesse ne devait surement pas être très simple, combinait cela avec le fête que votre mère soit Medb, cela devait en être qu'encore plus difficile à vivre. Silas en savait quelque chose, il avait fuit cette voie à l'époque. A moins que tout cela ne soit que son destin et que donc sa voie ne fut jamais être un homme de fonction dans l'Empire mais bien un chevalier.

_ Je vais vous faire un aveu Princesse. Enfant j'ai fuit la route de la responsabilité qui me guidait pour ne pas être un futur responsable de l'Empire... Au final j'en suis devenu un, oeuvrant dans l'ombre des dormeurs... Il est sur qu'être fils de tribun, petit fils de général ce n'est pas être enfant de reine et de roi, mais j'ose dire que je peux comprendre un peu du mal être que cela peut causer.

L'isolement était une chose dure à vivre et cela semblait être ce qui déprimait le plus Findabair en fait. Être enfermé dans une tour d'ivoire, reste toujours un enfermement. Vous restez un prisonnier de luxe. La sortie à Camelot avait donc du lui faire un bien de fou.

_ Vouloir connaître le monde par ses propres yeux et non par les mots d'un livre ou d'une personne, n'est pas un péché Princesse. Peut être pourriez essayer d'accompagner un peu plus souvent votre mère dans ses déplacements et donc voir un peu plus du monde extérieur.

Mais il fallait mieux éviter ses déplacements aux Enfers, c'était sur. Elle était gentille. Gentille et curieuse et semblait posséder une belle intelligence, moins fourbe que celle de sa mère.

_ Bien que nous vivons sur un modèle basé plus particulièrement sur le système grec, le fait que les Saints viennent du monde entier rend le Sanctuaire comme un lieu assez hétéroclite. L'ordre militaire y règne, cela est normal. Mais je dirais qu'il y fait bon d'y vivre. Nous avons tous nos atomes crochues avec plus ou moins de personnes mais l'ambiance générale est assez bonne, sauf en temps de grande alerte, chose normal aussi. En résumer la vie y est douce tout comme le climat que nous offre la Grèce, des hivers peu rudes et des étés chauds et ensoleillés, chose que j'affectionne.

Silas sourit à Findabair, parler du Sanctuaire, de son climat et du soleil venait de lui réchauffer le cœur. Cela avait réchauffé un cœur qui pendant un moment n'avait connu que le froid des Enfers. Silas se dit que le palais semblait assez grand, il avait hâte d'en sortir pour pouvoir voir l'énormité de la bâtisse de l’extérieur.





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
FindabairFindabairArmure :
...
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyDim 28 Nov - 15:54
L’empathie se renforçait à mesure que le chevalier des Gémeaux évoqua son passé. Ainsi, il s’était retrouvé à subir la même peine. Des chaînes qu’il avait ôté de lui-même afin d’aller chercher un avenir qui lui correspondrait pleinement. Non pas une destinée que l’on avait tissé pour lui à l’avance. Mais plutôt, quelque chose qu’il gagnerait avec la force de la volonté. Une volonté bien supérieure à celle de la princesse qui n’avait pas eu cette audace. Il comprenait. Si ces mots pouvaient l’atteindre, ils n’en éveillaient pas moins chez la princesse une certaine tristesse. Une tristesse marquée par le constat de sa faiblesse. Si elle se retrouvait encore à une telle position, c’était simplement parce qu’elle avait manqué de force. Et elle ne se voyait pas en trouver plus à l’avenir.

Ce pourquoi, si Findabair eut un sourire doux envers Silas, nulle réponse ne s’ensuivrait. Ou plutôt, un silence éloquent. Se retournant pour regarder à nouveau devant elle, la fille de la Sorcière cherchait ainsi à cacher ce qui pouvait la travailler avec une pudeur caractéristique de son éducation. Seulement, ce qui suivit des lèvres du Saint irait pour adoucir ses pensées, un peu. Oui, elle pouvait toujours accompagner sa mère comme elle l’avait fait pour Camelot. Cependant…

– Camelot était une heureuse exception. Mais je crains qu’elle ne se reproduira plus. Même dans cette exception, les pertes d’Aoife et Cathbad ont montré que nous ne pouvions trouver nulle part la sécurité. Et je sais que Mère ne tolérera plus de me faire courir de tels risques.

Ne restait plus qu’à se faire une raison. La situation politique dans le monde ne donnait pas l’occasion au Connaught de tenir une place normale qui permettait ces voyages tranquilles. Ceci dit, lorsque Silas parla de la vie au Sanctuaire, Findabair vint à nouveau diriger son regard vers lui avec une curiosité sincère. Il semblait à ses traits qu’elle s’y projetait, par certains aspects, s’imaginant cette ambiance, ce climat, cette richesse culturelle. Des songes qui lui étaient agréables et qu’elle rangeait précieusement dans sa mémoire. D’autant plus que l’homme qui les présentait le faisait avec une joie authentique.

– À votre air, je dirais que oui, il y fait bon vivre. Votre sourire ne ment pas.

Disait-elle avec bienveillance. Finalement, après ces quelques échanges, ils arrivaient enfin au sortir de ce palais dont le suivant d’Athéna pouvait constater la grandeur. Bien sûr, s’il comparait avec Constantinople ou même Rome, il aurait à comparer avec de plus somptueuses réalisations architecturales. Le palais du Connaught n’en montrait pas moins une envergure notable.

– J’ai été heureuse de vous rencontrer, Silas. Je vous souhaite de retrouver votre foyer. Veillez simplement à soigner votre vie. Elle est précieuse, vous savez.

Il aurait encore de nombreuses expériences à vivre. Mais pour se faire, il lui faudrait faire attention à éviter un peu plus les dangers. Un juste milieu, entre la liberté et l’isolement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-bleu1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-rouge1250/1250[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-rouge  (1250/1250)
CC:
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] G-jaune1650/1650[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]   [Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas] EmptyLun 29 Nov - 16:26


Il avait croisé Cathbad et combattu au coté d'Aoife. Il était sur qu'ils avaient l'air fort et que de les perdre devait être une dure chose pour Mebd, mais elle devait avoir d'autres combattants de son coté, comme l'espèce de Gémeaux noir qu'il avait vu lors du bal de Camelot. Et puis Mebd était puissante, elle saurait protéger sa fille. a moins que ce ne soit sa présence avec elle qui la gène en fait. Les relation enfants parents pouvaient être assez rudes quelques fois... Il rebondit une dernière fois sur le sujet du Sanctuaire.

_ Peut être que si la visite diplomatique de Ryme se passe bien, il se peut qu'un jour que ce soit votre mère, soit même vous qui vienne nous rendre visite au Sanctuaire. Et vous pourrez le voir par votre propre regard.

Même si Silas doutait fortement de cela, le jour où Mebd sera au Sanctuaire, cela surement pour une attaque des spectres contre celui-ci et non une visite politique. Quoique... Ne jamais dite que c'est impossible, après tout il était vivant aujourd'hui... La dernière porte arriva devant lui, ou du moins il arriva à la dernière porte. C'était la fin de sa balade dans le palais de la Reine du Connaught, la fin de sa discussion avec sa fille.

_ Moi aussi j'ai été heureux de vous rencontrer Princesse. Je passerai votre message à Ryme ainsi que toute votre amitié à son égard. Merci de m'avoir raccompagné et prenez soin de vous aussi.

Le troisième gardien la salua, il lui fit une belle révérence, plus qu'à l'accoutumée pour des personnes peut être aussi importante, voir plus. Un dernier regard puis il passa la porte qui se referma ensuite. Il fit alors quelques pas en avant puis se retourna pour regarder le château. Il essaya de lui donner des dimensions, de prendre des vues dans son esprit pour après mettre ses information sur papier. Cela pourrait être utile un jour peut être, mais la nuit n'aidait rien malgré les nombreuses torches allumées. Comme disait Childéric, le savoir était le pouvoir, ou un truc du genre. Le chevalier d'or continua ensuite sa marche, dans ses vêtements arrachés, troués mais propre. La bizarrerie de la résurrection...

Après un bon moment de marche, il sentit qu'il n'était plus sous l'enchantement qui protégeait les territoires de Mebd, il était temps pour lui de rentrer. Il décida d'aller au Sanctuaire d'abord, rien que pour se changer, et si cela se trouvait les autres Saints et Childéric étaient déjà de retour vu l'heure tardive...






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux
 
[Fin mai 553] Une malséance appelant la courtoisie [pv Silas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Britannia :: Royaumes de Bretagne-
Sauter vers: