Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-bleu2100/2100Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-bleu  (2100/2100)
CP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-rouge1200/1200Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-rouge  (1200/1200)
CC:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-jaune1800/1800Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-jaune  (1800/1800)
Message Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)   Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) EmptyMar 21 Déc - 19:14
Ryme n'avait pas quitté son poste depuis le combat de Childéric. Pour autant, les nuages de la guerre appartenaient d'ores et déjà au passé, tout balayés qu'ils étaient désormais dans le ciel de Siebenburgen. La missive que la jeune femme tenait entre ses mains tenaient plus d'un point final dressé à leur encontre que d'un simple compte-rendu : s'il y avait eu quelques défaites, des victoires avaient également de quoi arracher des sourires dans les lignes d'Hermanstadt.

Et c'était dans ce cachot pourri et moisi que le Chevalier du Lion ne fêtait qu'à moitié son triomphe. Ses yeux étaient encore absorbés par la fourrure noire qui se gonflait et se dégonflait silencieusement en un unique signe de vie. Assise sur une chaise en bois, un coude sur sa jambe et le menton sur son poing, la jeune femme attendait impatiemment le réveil de la créature qu'elle avait épargné.

Cette attention faisait également tout le charme de sa décision, clémente mais questionnable, qui faisait le tour des chuchotements des soldats.

"Le Chevalier était féroce!"

"Mais il a épargné un monstre..."

A en juger sa posture, le Chevalier en question n'en avait que faire. Et il aurait pu rester et attendre de longues minutes supplémentaires si ça n'avait pas été pour l'exclamation et la venue de l'un de ses soldats.

"Dame Ryme !"

Son masque émergea par dessus son épaule. Les mots s'échangèrent rapidement, tout en respect, mais le chevalier du Lion vit autre chose dans le regard de son interlocuteur: la personne qui annonçait sa venue et souhaitait s'entretenir avec elle n'était pas n'importe quel homme. Il asseyait sur autrui une pointe d'autorité. Une simple description suffit à confirmer ses soupçons.

"Bah, vous l'escortez près des cachots?

- Oh, il arrive oui!"

Malgré la situation et la présence d'un véritable monstre, la posture et le comportement particulièrement détendues de la jeune femme dénotaient avec les lieux.



Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1866-ryme-du-lion-terminee
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-bleu0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-bleu  (0/0)
CP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-rouge0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-rouge  (0/0)
CC:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-jaune0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-jaune  (0/0)
Message Re: Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)   Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) EmptyMer 22 Déc - 1:58
Childéric avait reçu un message Ryme et, une fois la poussière des conflits retombée, il pouvait s’y plonger plus pleinement. Des monstres ? Il avait reçu des rapports similaires venant d’autres coins du champ de bataille et cette réalité était troublante. Oh, les choses étranges faisaient partie des armées du Dédale mais ici, on était loin des monstruosités de chair qui ont tant et tant garni les rangs d’Arès. La jeune femme parlait d’un monstre canin, un chien, selon ses dires et il avait déjà plus ou moins en tête ce qu’elle voudrait et où cette conversation irait. Mais elle était la seule à avoir réussi à faire prisonnier un de ces monstres et les informations à en tirer pèserait lourd dans la balance. Il hésita à se rendre là-bas via le Rêve, mais il était nécessaire qu’il s’y rende en personne. Alors, dès que les impératifs du commandement lui permirent, il se mit en route vers Hermanstadt, la citadelle voisine à la sienne.

Il avait fait le déplacement rapidement à cheval, accompagné de quelques-uns de ses Prétoriens et on le laissa pénétrer dans la place-forte sans problème. Il confia à ses hommes le soin de se reposer et de faire un bref état des lieux de la forteresse pour voir ce qu’il faudrait amener dans la retraite, ce qu’il faudrait brûler et aviser en fonction. Les soldats sous les ordres de Ryme seraient évidemment mis dans la boucle. Ceci fait, il demanda à ce qu’on l’amène vers sa disciple. Dans le donjon ? Ainsi, elle attendait déjà au côté de la créature prisonnière. Soit. Il suivit donc l’officier qui l’amena à Ryme dans un soupir.

Rien de particulier sur cette cellule, et comme il s’y attendait, Ryme était la face à la dite bête. Et cette dernière ressemblait à un étrange mélange entre un homme et un animal. Childéric devait un peu baisser la tête dans ces pièces étroites, mais cette bête semblait quelque peu hors de propos ici. Les crocs de la lionne avaient dû la frapper sacrément fort pour qu’elle ne se soit toujours pas réveillée. Et il ne put retenir plus longtemps un puissant :

« - Putain, mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? »

Et il espérait que Ryme avait un début de réponse. Sinon et bien, il faudrait aller la chercher, cette réponse, dans la gueule du loup.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-bleu2100/2100Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-bleu  (2100/2100)
CP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-rouge1200/1200Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-rouge  (1200/1200)
CC:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-jaune1800/1800Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)   Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) EmptyJeu 23 Déc - 14:07
La cellule était poisseuse. L'humidité ambiante n'aidait certainement pas à détendre les deux personnes qui venaient de s'y engouffrer. C'était sans compter l'inquiétante silhouette dans la cage qui commençait à grogner quelques sons incompréhensibles. Une oreille avisée aurait pourtant su déceler quelques propos peut-être bien humains. Impossible à savoir.

Sans aucune surprise, la taille du Grand Pope dénota dans ces couloirs et ces pièces exiguës. L'oeil masqué de la Lionne ne manqua pas d'en observer ses genoux plissés à son entrée, non sans un sourire soufflé. Avec un peu de chance, il éviterait un torticolis imminent...

Ce fut pourtant sa réaction qui l'interpellait. Ryme roula des yeux avant de répondre.

"Bonjour, oui ! Je suis contente que tu sois sain et sauf, moi aussi..."

Même pas un félictation, ni même un câlin Toujours assise, la jeune femme reporta son attention vers la créature, aussi saugrenue soit-elle. Quelle était donc sa nature ? Pendant quelques secondes, elle se permit un silence plutôt qu'une hésitation sonore et douteuse. Le vieux coeur du Lion était à aménager, après tout. Sinon, il lâcherait plus vite que la fin de ses explications...

Ses lippes se plissèrent un instant, avant de prendre la parole.

"Eh bien, comme tu peux le constater, c'est l'adversaire que j'ai capturé ? Il n'a pas l'air très humain, je te l'accorde, et il n'a probablement pas été éduqué en tant que tel de ce que j'en ai vu...mais je te promets qu'il s'agit d'une louve intéressante! Elle est capable de parler et de raisonner et même de discerner l'ennemi de l'ami. Regarde: elle est presque mignonne quand elle dort, comparé à quand elle grogne!"

Un rire expressif et théâtral retentit dans la salle. Après tout, cette créature avait beau déclencher la stupeur de son maître, il y avait plus dangereux qu'elle à portée de main et dans cette salle : à commencer par sa splendide Lionne de Lumière et ses petites mimines qui l'avait assommé, à titre d'exemple. Les mains sur ses hanches, le nez de Ryme se faisait haut. Première victoire, première conquête. Le Grand Pope devait en être conscient, voyons. Il était parfois bon de rappeler là où résidait parfois les vraies menaces...Passée la fierté et l'hilarité de sa petite victoire, Ryme détailla le combat et ses conclusions, avec plus de sérieux cette fois-ci.

"Ca a été compliqué de la combattre sans la tuer, mais je ne voulais vraiment pas lui faire du mal. J'y étais tentée au départ, quand elle a massacré nos hommes sans prévenir, mais j'ai finis par conclure qu'elle était plus manipulée et perdue que menaçante. Ce n'est même pas un Berserker, même si elle semble affiliée au Dédale de chair..." Bien qu'il fut impossible de voir sous le masque de Ryme, cette dernière semblait néanmoins aussi attristée qu'excitée par sa nouvelle découverte. "Elle m'a fait de la peine, mais elle est bien trop fascinante pour que je la tue d'un coup et elle semblait presque prête à coopérer. Néanmoins, quelque chose m'inquiète: elle aurait des frères et soeurs, et une mère, apparemment"

Se levant, accroupie près de la cage à une distance respectable et avisée, ses prunelles continuaient à briller avec une pointe de fascination et de curiosité pour la vie.

"Ca n'a peut-être aucun sens, mais à quoi pourrait bien ressembler ses frères et soeurs si on a déjà devant nous une louve géante? Est-ce que c'était humain, avant? Ou est-ce que ça provient uniquement du Dédale de chair ?"

La Lionne portait un intérêt particulier pour sa nouvelle trouvaille. Malgré elle, elle fut absorbée dans un florilège de questionnements et d'hypothèses un peu folles mais certainement très créatives, dignes à faire pallir quelques théoriciens de renom...




Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1866-ryme-du-lion-terminee
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-bleu0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-bleu  (0/0)
CP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-rouge0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-rouge  (0/0)
CC:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-jaune0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-jaune  (0/0)
Message Re: Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)   Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) EmptySam 25 Déc - 22:38
La réaction de Ryme arracha à Childéric un rire-rugissement. À vrai dire, oui, ces préoccupations avaient au premier plan pour lui jusqu’à ce qu’il voit la bête ainsi entravée. Il s’était attendu à beaucoup d’étrangeté mais cette chose semblait dépasser les limites de ce qu’il avait imaginé. D’où sa surprise, et il profita du silence de Ryme sûrement pour le laisser se remettre de sa rencontre avec le monstre pour rajouter :

« - Mais oui, tu sais bien que je suis toujours content de te voir ! Et surtout, content de voir tu as su t’en sortir sans aucune grosse blessure. »

Le vieux lion posa alors sa main sur l’épaule de Ryme et la serra avec affection. Elle pourrait sentir sans trop de mal la tension qui habitait Childéric et les sentiments qu’il refoulait. Peut-être avait-elle su pour Silas. Mais ce n’était pas encore le moment pour lui de faire face à tout ça. Il inspira profondément et se concentra sur ce Ryme avait à dire sur cette… chose. C’était donc ça qu’elle avait convaincu. Vu ses griffes et ses crocs, la jeune lionne avait eu de la chance de s’en sortir sans y laisser trop de sang. Ainsi, cette créature semblait dotée de raison. Voilà qui n’était pas forcément le plus étonnant dans les créatures monstrueuses du Dédale. Restait à voir quel niveau de conscience il s’agissait. Pour le reste, c’est le dernier mot de la cinquième gardienne qui le fit bloquer. Il regarda Ryme droit dans les yeux, ouvrant et fermant rapidement les siens.

« - Pardon ? Mignon ? Vraiment ? »

Ce monstre avait plutôt l’aspect des bêtes des mythes ou des cauchemars les plus effrayants d’un enfant. Mais les rapports des soldats faisaient état de nombreux monstres similaires. Parfois plus étrange encore que le monstre face à eux. Alors, peut-être que fatalement c’est ça qui faisait de cette chose quelque chose de mignon ? Enfin le doute du vieux lion était lisible sur son visage et il ne manquerait pas d’amuser Ryme. Childéric lui adressa à signe de tête quand elle lui dit avoir eu du mal à ne pas tuer ce monstre. Souvent, c’est le cas des monstres, ils ne veulent pas et ne sont pas faits pour se faire mettre au arrêt. Mais quelques-uns des éléments qu’elle soulignait là avait beaucoup d’information intéressante. Conformément à ce qu’il en savait, ces choses n’étaient pas directement des guerriers d’Arès. Mais qu’est-ce qu’elle était alors ? Mais le plus intéressant, c’était cette idée de filiation.

« - Et tu en saurais plus sur sa… famille ? »

Car, à moins que cette chose soit naît comme le christ romain, d’une mère et sans la présence d’un père, il manquait un élément à l’équation de la naissance. Mais quel genre de chose contre nature ou monstrueuse venait intervenir dans ce processus ?

« - Je n’en sais foutrement rien. Mais d’après les rapports, ils ne ressemblent pas tous à un mélange d’humains et d’animaux. Enfin, il y en a d’autres, surtout du côté de Bistri. Nous l’avons perdu à cause de ces monstres. Balgrad a été ravagé mais a tenu bon. »

Alors, il faudrait trouver ce qu’était ses monstres, car la créature devant eux était la seule et unique a avoir été prise vivante.

« - Et si tu dis qu’elle a une conscience, elle a un nom ? Et ne me dis pas que tu lui en a déjà donné un... »

Car elle était parfaitement capable d’avoir déjà trouvé une façon d’appeler la créature…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-bleu2100/2100Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-bleu  (2100/2100)
CP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-rouge1200/1200Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-rouge  (1200/1200)
CC:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-jaune1800/1800Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)   Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) EmptyDim 26 Déc - 23:02
Un calin. Voilà qui était réconfortant! Pourtant, ce grand dadais avait surtout bien intérêt à voir les victoires où il y en avait, quand bien même la guerre avait fait ses ravages de l'autre côté d'Hermanstadt...

...

N'était-ce pas ce qu'on disait, après toute grande guerre? Après coup, Ryme se ravisa. C'était sûrement plus facile à dire qu'à faire, de prendre ce genre d'arguments...

D'ailleurs, que s'était-il passé? Elle n'en savait rien. Les bras de son maître et sa poigne forte laissaient transparaître une certaine forme de souffrance face à laquelle la jeune femme ne put rester de marbre. L'homme était tendu, peiné. L'ignorer aurait d'ailleurs été bien peu délicat, aussi fit-elle volte face: sa petite forme triomphante souffrait encore d'un nez bien haut et d'un ton qui se voulut plus léger et réconfortant.

"Oh, j'ai réussi à survivre à un dieu, alors des petits monstres quadrupèdes qui gambadent près des forteresses, j'en fais mon affaire!"

En desserrant son emprise, la Sainte tapota doucement l'épaule de Childéric, dans l'espoir de lui insuffler un peu de gaieté. Mieux valait le ménager, avant de lever le voile sur la créature qui avait déjà capturé toute son attention...Ainsi que celle de son maître. Sa réaction lui arracha un sifflement de nez particulièrement amusé. A entendre Childéric, cette créature sortait tout droit des enfers...Et il n'avait pas tort, dans le fond.

"Bah, ouais. Elle n'est pas si horrible, quand tu t'y attardes davantage. Elle a des pattes, un museau, des petits crocs et une fourrure épaisse. Et elle dort, en plus. Ce n'est pas si difforme que ça..."

Car le Dédale abritait très certainement des créatures plus hideuses et perverses que cette pauvre louve éduquée à mordre depuis sa plus tendre naissance. Peut-être était-ce dû à une simple innocence ou un profond optimisme de sa part, mais Ryme était persuadée que la prisonnière n'avait de monstrueux que l'éducation qu'on avait pu lui inculquer.

"Elle a parlé d'une mère, Luan. Une mère pour elle et ses frères et soeurs, "des prédateurs", des "nuisibles" pour les parasites et les fléaux que nous sommes. Entre nous, elle n'a pas toujours tort...Mais je crois qu'elle suivait juste des histoires et des légendes."

C'était ce que son combat lui avait insinué. Peut-être se trompait-elle sur les intentions véritables de la bête, mais Ryme n'avait pas décelé de réelle méchanceté, ni même de manipulations perverses dans les propos de la bête. Il n'y avait eu que de la sauvagerie, un crime en théorie suffisamment grave pour demander à ce qu'un soldat puisse demander vengeance au nom d'une justice privée, s'il n'avait pas été dicté par des propos et des ordres que la créature avait suivi aveuglement, pour finalement hésiter au moment même où elle avait décidé d'affronter ce que les siens haïssaient le plus. Forte de ses convictions, la Sainte reprit la parole.

"Elle a vaguement parlé du reste du Dédale. En vérité, je trouve déjà étonnant qu'elle ait été attendrie par mes propos et notre "nature"." Ou plutôt, notre croc, aurait-elle voulu ajouter. L'apparition de sa lionne lui avait permis de faire révéler le fond de ses pensées... "Elle était prête à m'en dire davantage, mais les hommes sont intervenus et le cours du combat s'est un peu emballé. Elle a cherché à fuir, je l'ai heureusement rattrapé de justesse...Pour l'assommer ici."

L'assommer. A coup de Lightning Plasma, et de poings bien placés, certes, mais c'était une bonne chose. D'une part, disposer de cette louve en guise d'otage était une preuve incontestable des alliés qu'avaient pu se procurer le Dédale. D'une autre part, les informations que la Bête devait détenir étaient certainement de bonne qualité. Cette dernière y était née, après tout. La question de Childéric vint néanmoins réveiller sa curiosité. Embêtée, le Chevalier du Lion posa un doigt interrogateur sur les lèvres dessinées sur son masque...

Quel était son nom, au juste?

"Eh bien, tu mets le point sur un bon détail. Je ne sais pas comment elle s'appelle...Mais je doute que si je l'appelle Chaussette, elle va aimer..." "Hélas", songea-t-elle. Le nom aurait pu être mignon, pourtant. La tête penchée, son regard se posa sur la grosse louve avec un amusement subtilement dissimulé, bien consciente de la folie de sa proposition..."Tu sais, je crois vraiment pas que c'est une créature foncièrement mauvaise. Elle est juste..."sauvage". Sans doute élevée dans des histoires où nous sommes les hommes cruels, pour être utilisée par une mère qui pousse davantage ses "enfants" à se sacrifier pour une meute qu'elle apprécie uniquement pour le titre familial. Elle-même en est consciente, dans le fond. On gagnerait à l'interroger et à s'y prendre avec douceur avec elle pour voir comment...elle évolue."

Accroupie près de la cage, Ryme inspecta la respiration de la bête avec attention. Allait-elle encore dormir longtemps?



Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1866-ryme-du-lion-terminee
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)   Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) EmptyDim 2 Jan - 23:31
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) Pnj510

Des voix lointaines résonnaient non loin. Des sons qui tendaient à se rapprocher dans la tête de la créature, progressivement. Quels pouvaient être les songes alimentant son esprit en cet instant, pendant que devisaient tranquillement élève et maître ? L’état d’inconscience devait lui avoir fait plus de bien que de mal. De quoi écarter pendant un temps les tourments l’ayant traversée durant ce combat. Quelque chose qui pouvait se percevoir dans la stabilité de sa respiration qui ne se saccadait que par le concours de blessures profondes qui déjà, tendaient à se régénérer à une vitesse surhumaine.

Cependant, bientôt, des signes indiçaient sur un réveil à venir. Dans la pièce, les bruits commençaient à rencontrer des réactions physiologiques chez la Bête. Dans le même temps, la respiration d’apparaître plus chaotique. Cette chose s’apprêtait-elle à sortir de mauvais rêves ? Après la violence avec laquelle elle avait été forcée au repos, il n’y avait rien de vraiment étonnant à cela. Toujours était-il qu’après quelques secondes, brusquement, la louve se réveillerait, retenue dans son spasme par les chaînes qui l’empêchaient de menacer qui que ce soit.

Sous cette force qui l’étreignait dans cette position, la panique irait l’emporter dans des souffles, cris et grognements alternés de manière incontrôlée. Discernant dans sa cécité deux énergies de cosmos, son museau qui exposait ses crocs se dirigerait vers elles en même temps que se hérissaient ses poils. Peu importe ses efforts pour se soustraire de ses entraves, ces dernières n’allaient pas céder si aisément. Pour l'heure, aucun signe d'intelligence humaine. Tout juste, une bête sauvage partagée entre rage et effroi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-bleu0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-bleu  (0/0)
CP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-rouge0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-rouge  (0/0)
CC:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-jaune0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-jaune  (0/0)
Message Re: Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)   Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) EmptyLun 10 Jan - 18:49
Un petit sourire en coin d’apparaître sur le visage de Childéric à la première remarque de Ryme. Oui, survivre à des dieux n’est pas une chose facile, mais elle avait plus que le talent et la force nécessaire pour faire face à ce genre de monstre. Et si le Dédale pouvait aligner des créatures capables de venir à bout de la jeune femme avec facilité, le Sanctuaire avait du souci à se faire. Après lui et sûrement pas loin de Nimue, son héritière était la meilleure guerrière du cercle d’or. Un nouveau sourire cette fois, moins amusée et beaucoup plus personnelle se dessina sur ses lèvres quand la cinquième gardienne posa sa main sur son épaule. Il avait besoin de ça à ce moment précis. À défaut d’avoir perdu son meilleur ami, il avait toujours sa fille à ses côtés. La suite le laissa plus dubitatif, et la membre du cercle d’or pourrait voir tout ça sur le visage du Pope.

« - À t'entendre, on dirait que tu as trouvé un petit chien abandonné dans un village. Ses crocs ont fendu des hommes et les siens ont causé beaucoup de dégâts parmi les nôtres. Ils ont pris beaucoup de vies. »

La suite de la conversation se révéla plus riche en information et Childéric se dit qu’il devrait avoir une nouvelle conversation avec Aoife. Peut-être que la lancière avait quelques informations intéressantes à lui fournir sur cette Luan. Le fait qu’elle soit la mère de ses monstres souleva aussi son lot d’interrogation. Avait-elle donnée naissance à ces choses ou bien en était-elle simplement l’éleveuse ? Mais ces questions de prédateur et de parasite pour affronter des nuisibles ne lui plaisait guère. Des monstres, chargés de dévorer l’humanité, les légendes en étaient rempli… Alors si le Dédale avait su s’attacher l’allégeance de telle créature plus ou moins mythologiques les augures n’étaient pas en faveur du Sanctuaire. Malgré tout, il fallait relativiser, ces monstres avaient été repoussés, ils pouvaient être vaincus et de cette chose devant lui, il avait beaucoup d’information à puiser.

« - Elle en a dit plus sur tout ça ? Mise à part le nom de sa mère tu as pu repérer quelque chose, par exemple, ce qu’elle est exactement ? »

Car savoir ce qu’étaient ces choses seraient déjà un bon pas en avant. Le vieux lion avait connaissance du mythe de la lycanthropie. Mais vu la diversité des choses que les soldats du Sanctuaire avaient rencontré, il se doutait qu’il ne s’agisse que d’humain transformer mais d’autre chose. Impossible d’avancer sans savoir quoi et se perdre ici en une infinité de conjectures ici n’aurait pas de sens et d’intérêt. Les propos de Ryme le surprirent un peu plus. La créature semblait avoir été touchée par les discours sur la bête des lions et de leurs crocs ? Voilà qui ne l’étonnait qu’à moitié en vérité, qui de mieux qu’une bête pour en comprendre une autre ? Les crocs de Ryme étaient moins affamés que ceux de Childéric, plus purs. Comment la chose se comporterait face à la faim qu’il portait en lui ? Une expérience intéressante à mener, mais plus tard.

Et quand l’héritière du croc évoqua le nom de la créature, le Pope ne put s’empêcher de partir dans une explosion de rire bruyante. Chaussette ? Il n’était pas étonné venant de Ryme mais il se doutait que la créature appréciait d’être réduit à ce genre de nom. Surtout qu’elle devait déjà en avoir un, sûrement donné par sa mère. Et peut-être qu’elle y tenait. Une question traversa alors l’esprit de Childéric, si elle avait une mère, sûrement avait elle aussi un père et qui était il dans ce cas ? Dans l’hypothèse où cette Luan leur avait donné la vie, elle ne devait pas l’avoir fait seule. Seules certaines divinités très archaïques, antérieures même aux titans en étaient capables…

« - Vu ce qu’on fait les autres créatures de son genre ailleurs, je doute vraiment qu’elles soient toutes dans ce sens-là. Mais elle a l’air, de ce que tu m’en racontes, plus raisonné et raisonnable que les rapports que j’ai reçu. »

Il allait ajouter quelque chose mais du bruit émana de la bête et cette dernière semblait sur le point de reprendre conscience. La panique de se retrouver ainsi entravé prendra sûrement le dessus sur elle et Childéric fit un pas en arrière pour laisser tout l’espace possible à Ryme pour tenter de la calmer. Après tous, elles avaient eu un début de dialogue et voilà maintenant l’occasion pour sa disciple de continuer sur le chemin qu’elle semblait décidé à emprunter.


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-bleu2100/2100Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-bleu  (2100/2100)
CP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-rouge1200/1200Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-rouge  (1200/1200)
CC:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-jaune1800/1800Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-jaune  (1800/1800)
Message Re: Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)   Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) EmptyJeu 13 Jan - 2:41
"Eh bien, elle a été maîtrisée, c'est le principal je dirais. D'ici là qu'on en sache plus..."

Certes, "La Chaussette" n'était pas un chien ordinaire. La violence de ses crocs et ses griffes n'étaient plus à démontrer depuis qu'elle avait franchi les murailles de la citadelle. Seulement, Ryme pouvait voir en cette créature tout le potentiel caché, juste en dessous de sa grosse fourrure. Il ne fait aucun doute que la louve leur serait plus utile vivante que morte. Childéric lui-même semblait s'en rendre compte, à en juger le poids de ses mots et l'intention qu'il portait vis-à-vis de cette fameuse mère. Ses yeux se fermèrent, pour soupirer ses doutes qui la rongent. Plus que jamais, la Lionne ressentit la nécessité de faire le point sur les origines de sa captive.

"Je ne sais pas. Elle m'a juste dit qu'elle était une bête, et que leur mère leur a insufflé une âme au sein même du Dédale...C'est assez compliqué et trop diffus pour que j'en tire une réelle opinion."

Les mots furent incertains. En réalité, Ryme ne savait rien de cette bête. Hélas, c'était aussi ce que le Chevalier d'Or appréciait plus que tout : l'inconnu. L'imprévisible avait toujours attiré son regard, comme les jeunes enfants qui, à la vue du feu, menaçaient de se brûler le bout des doigts. Toutefois, la jeune fille partait du principe que toute expérience était bonne à être vécue.

"Je sais que ça peut peut-être un peu t'inquiéter, mais je suis persuadée que cette bête est un pion qui mérite un peu de compassion pour ce qu'elle est."

Le regard de Ryme se plongea dans celui de Childéric, à la recherche d'une réaction, aussi infime soit-elle. Ses paroles comme ses réactions transpiraient une certaine forme de recul et de méfiance, mais elle ne pouvait pas lui en vouloir. C'était humain de se méfier de ce que l'on voyait pour la première fois, qui plus est lorsque cela concerne un loup-garou plus grande qu'un homme lambda. Ce fut pourtant le son et les complaintes lugubres d'une malbête qui brisèrent le charme et les discussions entre maître-élève.

Un soupir. Peut-être était-ce trop tôt...Dans son rôle, Ryme n'en montra pourtant rien : n'ayant pas le sentiment d'être menacée pour un son face aux entraves et aux blessures de son ancienne adversaire, un sourire et une douce curiosité -empreint néanmoins d'une pointe d'excitation- fut visible malgré son masque, résonnant jusque dans son cosmos à la fois maîtrisé et sauvage.

"Ah, tu es réveillé...Doucement et calme toi, tu es encore bien affaibli et on n'a pas l'attention de te faire du mal. A dire vrai, je suis aussi méfiante que toi, tes crocs sont sacrément aiguisés entre nous..."

Un léger rire résonna dans la salle. A coup sûr, sa blague potache allait tomber à l'eau...Avec plus de sérieux, tout en ayant veillée à ménager le nombre d'informations que "Chaussette" allait devoir traité en si peu de temps après un sommeil forcé par ses soins, Ryme reprit le fil de ses explications.

"Te souviens-tu de moi ? Je ne crois pas avoir donné mon prénom, je m'en excuse. Je m'appelle Ryme, et derrière moi, tu as Childéric. Tu as un nom?"

Croisant des bras, devant la cage et debout cette fois-ci, la jeune femme espérait que la créature ne lui ferait pas le coup des grognements inintelligibles.



Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1866-ryme-du-lion-terminee
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)   Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) EmptyDim 16 Jan - 13:49
La situation ne pouvait être plus stressante pour la louve. À sa mémoire, les souvenirs encore vifs de l’extrême violence des combats, la morsure des blessures et l’emmêlement des passions enragées. De douleurs, celles qui n’avaient pas encore cicatrisé dans sa chair. Les os brisés qui prendraient du temps à se rétablir. Qu’à chaque mouvement, une litanie la saisisse. Seulement, comment demeurer immobile en présence de deux cosmos dont elle lisait instinctivement tout le danger ?

La première, familière, de celle qui l’avait implacablement dominée pendant ces affrontements dans cette Citadelle mobile. La seconde, plus en retrait, qui recelait une force plus terrifiante encore. Pour survivre, il lui fallait fuir. Ce pourquoi elle força le geste en dépit de l’affliction qui la saisissait. Cependant, les entraves se révélant seraient propices à lui enlever la plus petite lueur d’espoir. Son adversaire lui intima de se calmer… mais qui en serait capable dans de telles circonstances ?

Dans l’incompréhension la plus obscure, la créature ne cesserait pas ses agitations si aisément. Pourtant, force était de constater que tout effort de se sortir de ce guet-apens serait empreint du sceau de la vanité. Ce pourquoi Luciella serait bien forcée de concentrer toute son énergie à l’attention de ses sens. Tout ce qui lui permettrait de comprendre, de discerner une échappatoire. Et il fallait qu’un rire en arrive à jeter une dissonance dans cette scène.

Une invraisemblance qui la ferait considérer quelle tranquillité marquait le cosmos de la Sainte. Que diable pensait-elle ? Cherchait-elle à la torturer ? Au moment d’entendre son nom ainsi que celui de l’homme l’accompagnant, la Bête ne pouvait être plus embrouillée. D’autant plus quand on demanda le sien. Une question qui attendrait de longues secondes avant de trouver une réponse. Il fallait avant que cette chose retrouve un semblant de calme. Ainsi se turent les grognements, ainsi s’ordonna son cycle de respirations, ainsi s’aiguisa son esprit qui commençait à cerner les limites de sa condition.

– Luciella…

Une voix gutturale et monstrueuse s’échappait de la frontière de sa gueule bestiale. Le signe qu’une conversation serait possible ? Rien n’était moins sûr.

– Pourquoi… Pourquoi suis-je ici ? Je… Laisse moi partir… Je ne peux pas… Je ne veux pas… Mère… Elle m’attend… Ils m’attendent tous…

Des suppliques pathétiques qui étaient lâchées sans réelle conviction. Dans quel monde serait-elle si simplement relâchée ? Même Luciella pouvait s’en rendre compte, inconsciemment. Mais que pouvait-elle faire d’autre ?

– Je ne peux pas rester ici… Laisse moi partir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-bleu0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-bleu  (0/0)
CP:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-rouge0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-rouge  (0/0)
CC:
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) G-jaune0/0Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) V-jaune  (0/0)
Message Re: Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)   Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) EmptyMer 19 Jan - 16:31
Maîtrisée oui ? Un doux euphémisme que ne manqua pas de souligner Childéric. Elle pourrait facilement voir son visage ce qu’il pensait de ces tentatives pour un peu amoindrir la situation et la présenté sous un angle plus… avantageux pour cette créature. Mais elle était un monstre du dédale. Bien qu’elle semblait plus féroce et peut être plus lucide que celle mentionnée dans les rapports. Même pour les créatures étranges que ce lieu maudit avait fait naître, ce fauve semblait particulière. Plus animale que les étranges créatures de chairs qui s’étaient manifesté lors de la bataille de Jamir. Pourtant, ces monstres avaient manqué de peu de complètement renverser le cours de ce conflit. Et dire que l’intervention des spectres y était pour beaucoup… Mais c’était sûrement tout ça qui devait attiser la curiosité de la cinquième gardienne.

« - J’ai quelques doutes là-dessus. Je pense certes, que c’est un pion, mais un pion tout à fait à sa place... »

Car il existait plusieurs types de pion… Et cette chose devait se trouver parfaitement à sa place sur le plateau de jeu. Des monstres, envoyés déchiqueter et mordre. Du moins, c’était l’avis qu’il avait pu se faire à la vue des rapports qu’il avait reçu. Pour le reste, cette bête-là était elle vraiment différente ? C’était là pour lui l’occasion de le voir ça et il observa la réaction de la bête et de sa disciple. Il l’observa donc calmer la bête, à la manière dont on rassurait un enfant inquiet. Mais elle n’avait pas là face à elle un enfant perdu et affamé qui traînaient les rues pendant le conflit en Italie. Mais un monstre d’origine inconnu capable de fendre un humain en deux d’un coup de griffe. Pour autant, la bête semblait quelque peu respective à la façon de faire de Ryme. Elle finit par donner son nom, ce qui lui allait bien mieux que Chaussette.

Le vieux lion laissa alors simplement Ryme agir et se plaça comme spectateur. Elle serait la plus à même d’expliquer la situation au monstre et de continuer cette conversation qu’elles semblaient avoir commencé. Pour autant, Childéric appela sa propre bête et ses yeux devinrent non plus ceux d’un homme mais ceux d’un lion. Non pas qu’il craignait un espion dans les ombres, mais plutôt, si d’aventure la bête viendrait à utiliser son cosmos et bien, il saurait lire les affres des divinités à travers ce dernier. Des informations toujours utile à prendre…


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric) Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2857-childeric-voix-d-ath https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
 
Hermanstadt - Un chien pour Ryme (ft Childéric)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Siebenbürgen-
Sauter vers: