Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [Mai 553] A la rencontre d'un roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
TumainiTumainiArmure :
Chlamyde de Xoana

Statistiques
HP:
[Mai 553] A la rencontre d'un roi G-bleu1000/1000[Mai 553] A la rencontre d'un roi V-bleu  (1000/1000)
CP:
[Mai 553] A la rencontre d'un roi G-rouge900/900[Mai 553] A la rencontre d'un roi V-rouge  (900/900)
CC:
[Mai 553] A la rencontre d'un roi G-jaune1200/1200[Mai 553] A la rencontre d'un roi V-jaune  (1200/1200)
Message [Mai 553] A la rencontre d'un roi   [Mai 553] A la rencontre d'un roi EmptyMar 28 Déc - 21:30
553, toute la Gaule était... Ah, pardon ce n'était plus la Gaule mais Francia. Le royaume de Francia en fait. Car depuis quelques décennies déjà, des chefs de guerre barbare se donnaient le titre de roi d'un territoire dominés par les Francs. Déçue, d'une certaine manière, de ne pas effectuer la mission avec Asenath, la jeune fille était toutefois heureuse de ne pas être seule. Une partie de la compagnie Mereskset était venue avec elle. Et si la sœur de Rudjek était restée avec son frère, l'Oracle de Xoana était entourée de quelques personnes qu'elle appréciait.

-Le temps est encore plus frais ici qu'en Italie.


La compagnie était retournée à Ostie où elle avait embarqué dans un navire en partance vers Massalia. Puis, ils avaient empruntés une embarcation prévue pour naviguer sur les différents fleuves de cet étrange pays qui paraissait plus rural que l'Italie. Et plus... Sauvage aussi ? Oui, un peu. Tumaini hocha la tête en direction de l'homme qui venait de lui parler.

-Tu as raison Saimen. Et pourtant, il paraît qu'il y a des terres encore plus au nord que celles-ci perpétuellement recouvertes par la neige et la glace.

-Je ne pense pas que j'aimerais vivre dans un tel endroit.


Le voyage avait semblé particulièrement long à Tumaini qui se demandait

-Bientôt, nous arriverons à Reims...

Tumaini était inquiète. Ils allaient devoir se rendre à la cour d'un roi. D'un grand personnage dirigeant un royaume. Et elle devait gérer cela alors qu'elle était encore esclave il y a deux ans à peine... Et qu'elle était Oracle depuis moins de temps que cela encore. Et le regard des gens quand ils les voyaient elle et les autres membres de la compagnie...

-J'ai vu ces routes pavées dont les Romains ont jadis recouvert leur Empire. Elles tombent en ruine.


Le temps passait et les Empires ne survivaient pas à son passage. Apollon avait décidé de se tourner vers ce royaume encore naissant. Et se serait à une petite compagnie d’Égyptiens qui auraient le devoir d'implanter les premières bases d'un plan espérons-le fructueux. Après plusieurs heures de marches, la compagnie se retrouva enfin aux portes de Reims... Bien moins impressionnante qu'Alexandrie, le Caire ou Rome. Mais ces trois-villes n'avaient-elles pas été de simples bourgades dans leur prime jeunesse ?

-Bon. Et maintenant, que faisons-nous chef ?

-Trouvons un endroit où nous installer, nous devons nous reposer un peu et les animaux aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le ConteurLe ConteurArmure :
Inconnue
Message Re: [Mai 553] A la rencontre d'un roi   [Mai 553] A la rencontre d'un roi EmptyLun 17 Jan - 1:00
[Mai 553] A la rencontre d'un roi LZgWsaOu

Les murs de la cité franque étaient désormais visibles. Bien que moins hauts que ceux de Rome, ils étaient pourtant plus modernes : plus épais, plus solides. De nombreux soldats en armure le patrouillaient et surveillaient les porte de la cité, témoin de la puissance militaire de ce nouveau royaume. A l'entrée, avant le pont enjambant la rivière de la Vesle, c'était une véritable village de tente qui s'était installé, avec de nombreux marchands qui avaient ouvert leur boutique, de musiciens et d'artistes qui montait leurs spectacles. De nombreuse fois, les voyageurs venus de Rome se firent alpaguer pour manquer de se faire vendre quelque chose. Les lieux étaient des plus animés!

Une fois la taxe payée, il fut possible à la jeune Oracle et à sa compagnie de pénétrer dans la cité, où une activité semblable régnait. Des troubadours contaient en musique les histoires venant des quatre coins du royaume, des processions religieuses traversaient les rues, et des enfants jouaient, nombreux et heureux à tous les coins de rues. Cependant, à cette joie et cette vie qui pulsaient dans Reims, une face plus sombre demeurait. Nombreux étaient les mendiants qui faisaient l'aumône dans les rues, et certains dans la population semblaient affectés par de sinistres malades : des plaques rouges leur déformaient le visage, et ils toussaient à s'en faire saigner la gorge. Les enfants, aussi innocents que cruels, se moquaient d'eux en leur jetant des cailloux pour les faire décamper.

Désormais à l'intérieur de la ville des Rois, il appartenait à Tumaini de décider comment s'y prendre pour remplir au mieux mission qui lui avait été assignée : établir la présence de son ordre dans la capitale du royaume, et réunir des informations à ramener à Rome. Pour cela, de nombreuses possibilités s'offraient à elle.

Le plus évident serait de se rendre dans le quartier des artisans, au sud-est. Dans ce labyrinthe de maisons, assemblage hétéroclite d'architecture latine et barbare, les guildes prospéraient. Corporations de tisserands, maçons, forgerons, s'y trouvaient. La compétition était rude, et les auberges rares et chères.

Le quartier du sud-ouest aurait également été un bon début. C'était le quartier des commerçant, celui où la loi de l'argent régnait en maitre. C'était également là que se trouvaient la plupart des auberges. Mais c'était également selon les rumeurs, le quartier où bon nombre de rapines et autres crimes avaient lieu, dans les allées mal éclairées.

Au noerd-est, sur une colline de la ville, se trouvait le quartier des Bouchers. C'était là la zone la mieux gardée de la ville, car s'y trouvait à l'angle des murailles le château où résidait le Roi Clotaire 1er. C'était là, dans les fours et réserves de nourriture de la ville, qu'on stockait toutes les provisions nécessaires à la vie de la capitale naissante.

Ou la jeune fille allait-elle braver ses peurs, et aller au nord-ouest? C'était le quartier de la cathédrale, où l'église chrétienne avait la mainmise sur les beaux arts, et dispensait son aide aux plus démunis dans des auspices. Son ordre avait de l'influence auprès d'eux... Mais y serait-elle pour autant la bienvenue?

Au nord, de l'autre côté des douves, on disait également que se trouvait un quartier supplémentaire. Le quartier juif, où bon nombre d'étrangers venus de terre lointaine séjournaient. C'était un lieu plein de mystère, que les bonnes gens conseillaient d'éviter, car ceux qui y pénétraient n'en ressortaient pas toujours...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Mai 553] A la rencontre d'un roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Profana Erunt :: Francia-
Sauter vers: