Votez
I
II
III
IV
V


Mai 553 AD
 
Partagez
 

 [début mai 553] Un jour, une promesse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AdonisAdonisArmure :
Marina de Lusca

Statistiques
HP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-bleu1200/1200[début mai 553] Un jour, une promesse... V-bleu  (1200/1200)
CP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-rouge900/900[début mai 553] Un jour, une promesse... V-rouge  (900/900)
CC:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-jaune1200/1200[début mai 553] Un jour, une promesse... V-jaune  (1200/1200)
Message [début mai 553] Un jour, une promesse...   [début mai 553] Un jour, une promesse... EmptyDim 9 Jan - 21:33






Paisiblement installé sur le rebord du bastingage de ma frêle mais fière embarcation « Lily Blue » je déguste la douceur d'un mois de mai particulièrement chaud pour la saison. La mer est calme et le vent tout juste suffisant pour ne pas m'obliger à ramer jusqu'à l'entrée du port de Carthage.
Il était temps de s'amarrer quelque part, mes réserves de vin sont épuisées après des jours d'une traversé aussi longue qu'ennuyeuse depuis mon antre.

Je tourne et retourne machinalement le morceau de parchemin entre mes doigts, raison de ma venue ici, tandis que je dépasse les tours imposantes du port de l'illustre cité. C'est une étrange invitation à mon nom qui m'est parvenue par le biais d'une bouteille échouée sur la plage, en la découvrant je m'imaginais recevoir enfin de la main d'Endymion de ses nouvelles mais... non ! Un simple mot de sa part  :
"Au port de Carthage, le 18 du mois de mai, viens avec ce que je t'ai demandé gamin".
Signé : "ton cher Capitaine"

Frustré par aussi peu d'information mais irrépressiblement soulagé et fou de joie car enfin, après 5mois d'un silence déchirant, sans nouvelle et sans armure... je me lassais de ruminer toute mon impatience dans l’entraînement.
C'est donc en toute hâte que j'embrassais la mer à sa rencontre !

Le soleil au zénith je termine mon accostage... satisfais de mon exécution au cordeau je relevais doctement la tête lorsque je remarquai l'un de ses rats des ports, l'une de ces raclures de coque... un régisseur ! ce percepteur impitoyable armé de son livre de compte s'avançait tout sourire droit sur moi ! Saleté !
Je payais donc ma place pour la journée avec toute la cordialité que je su lui vomir au visage...

Nous sommes le 18 comme convenu, et je suis parfaitement à l'heure.

J'aborde quelques marchands pour faire le plein des réserves, puis je me décide de tuer le temps en me promenant le long des berges, observant attentivement cette frénétique agitation ainsi que les entrées et les sorties d'un port aussi important. C'est bien la première fois que j'assiste à un tel ballet d'hommes, de planches et de voiles dont je profite sagement à l'ombre d'un acacia.
Si Endy n'a pas encore posé pied à terre je le verrais donc arriver.
Et les minutes défilent, et la pression monte, et je tourne et retourne, et retourne encore entre mes doigts ce message laissé à la mer.
Comment peut-il savoir que je suis bien au rendez-vous ?
Que lui est-il arrivé depuis tout ce temps ?
A-t-il des problèmes ?
Vais-je enfin découvrir Atlantis ?

Cette dernière question me taraudait l'esprit depuis notre dernière rencontre lors de mon anniversaire initiatique. Nous n'avions que peu échangés après la remise de l'armure mais je n'oublie pas cette promesse: qu'un jour il m'y emmènerai !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-bleu2100/2100[début mai 553] Un jour, une promesse... V-bleu  (2100/2100)
CP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-rouge1050/1050[début mai 553] Un jour, une promesse... V-rouge  (1050/1050)
CC:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-jaune2400/2400[début mai 553] Un jour, une promesse... V-jaune  (2400/2400)
Message Re: [début mai 553] Un jour, une promesse...   [début mai 553] Un jour, une promesse... EmptyDim 9 Jan - 21:45


Jamais je n'aurais imaginer ressentir un tel bonheur à subir la gifle du vent marin sur mon visage. Une chose que j'aurais longtemps pu considéré comme normale, commune même devenait source de délice et de joie.
Après ces longues et frustrantes semaines enfermé dans Atlantis, à me faire humilier, meurtrir, trahir, retrouver la surface et sa douce folie me comblait d'aise.
Sitôt libre de mes mouvements, je m'étais souvenu d'une promesse faite à un mousse mal dégrossi. Le pauvre gosse... Il m'avait bien trop attendu.
Je n'avais pas mis bien longtemps à le localiser. Il semblait en forme, quoique amaigri et un brin terne. Une bouteille à la mer et un surplomb afin d'observer sa réaction en lisant ma missive, et j'avais quitté son refuge pour gagner Carthage. J'avais bien mérité quelques jours de repos et cette ville riche de ces exotismes et de son passé me semblait l'endroit idéal pour me ressourcer, avant d'embrasser pleinement mon nouveau rôle.
Consul... Moi ? Le titre aurait eu de quoi me faire mourir de rire. Malheureusement, il ne s'agissait guère d'une farce, mais d'un ordre divin. Par sa volonté, Poséidon avait forgé mon destin, tranché ma liberté en me liant à deux notables pour qui je nourrissais une certaine réserve, mais aussi à tout Atlantis. Encore sous le choc, je profitais des quelques instants d'insouciance pour visiter, dormir, me nourrir des nouvelles de la surface. Mon réseau était resté inactif trop longtemps, depuis Camelot, et il serait bien temps de lui redonner des couleurs.
Le jour J venu, je louais une chambre modeste au second étage d'un édifice avec vue sur le port, et guettais mon gamin devenu homme, tel une vigie à l’affût d'une terre inconnue.
Et le voilà qui débarque, tout sourire, tremblant même par l'effet d'une rencontre qu'il avait dû mille fois imaginer. Je l'observe, un grand sourire tendre aux lèvres, et le vois prendre place sous un arbre afin de surveiller mon approche.
En voilà un qui ne changera jamais... Incapable de surveiller ses arrières, de se retourner de peur de faire face à son passé.
Agile comme un singe, je me glisse par le balcon de mon logis temporaire et atterris dans les branches de l'acacia-de manière à le secouer de ma masse d'homme fait.
Je tombe alors face à mon Adonis, mon visage à un pouce du sien.

Même pas un poil sur le menton... Mais quand deviendras-tu un homme ?

Amusé malgré moi, je flanque ma main derrière sa nuque dans un élan affectueux et abrupt, et avance mes lèvres pour embrasser son front.

Alors, gamin ? Je t'ai manqué ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1843-endymion-le-dragon-d
AdonisAdonisArmure :
Marina de Lusca

Statistiques
HP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-bleu1200/1200[début mai 553] Un jour, une promesse... V-bleu  (1200/1200)
CP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-rouge900/900[début mai 553] Un jour, une promesse... V-rouge  (900/900)
CC:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-jaune1200/1200[début mai 553] Un jour, une promesse... V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [début mai 553] Un jour, une promesse...   [début mai 553] Un jour, une promesse... EmptyDim 9 Jan - 21:57






Lorsque le capitaine sauta de l'arbre pour me faire sa surprise j’eus un frisson vif sous l'ombre voletant au-dessus de mon tricorne ! Le danger se dressa prestement et avec une certaine élégance face à moi est aussi vite écarté que d'arriver. C'est alors avec une joie immense que je retrouvai enfin l'être que je venais voir : Capitaine Endymion ! Lui qui s'amusait d'éprouver mon esprit et mon cœur depuis bien des années. Sous son dur rôle de Capitaine, que je ne lui envier pas le moins du monde, se cachait un homme d'une généreuse tendresse envers moi que je savais percevoir dans la sincérité de ses regards, et c'est de l'un de ceux-là qu'il me gratifiait en cet instant comme pour m'accueillir et me dire : « vois, je suis là, près de toi et je ne t'abandonne pas ».
Pourtant, à ces premiers mots, je sentais que quelque chose n'allait pas, qu'il venait de traverser des épreuves dont je ne m'imaginais pas l'ampleur mais qu'elles ont su le toucher et le marquer au plus profond de son être... des choses sûrement terribles pour que lui, l'homme le plus fort que je connaisse en soit autant affecté... enfin...
Il m'en parlera peut-être, si son cœur le lui réclame...

En pointant du doigt la cime de l'acacia :
Étais-tu vraiment perché dans l'arbre à m'attendre ? C'est l'excitation de me revoir qui te donne des ailes ?
Et dans un rire sonnant :
Capitaine ! c'est à se demander qui de toi ou de moi est le plus gamin ?!

Et je réponds à son embrassade sur le front par un rougissement gêné, le regard aussitôt perdu dans le vague, comme si mon esprit s'envolait dans un monde de rêves et de fantasmes, bouche-bée je balbutiais un léger :
Je suis heureux de te revoir... Endy...
Oh hem... j'ai ce petit quelque chose pour toi...
Ce que tu m'avais demandé avant de partir...


Alors je sors le petit coffret enveloppé dans un linge de soie bleue de sous le manteau et lui tend avec délicatesse le présent tant attendu. Dans le mouvement se dessine de concert sur mon visage un sourire satisfait et fier d'avoir su remplir la mission confiée. Mon regard ingénu se posa sur lui attendant avec une dévorante curiosité sa réaction à la vue de mon « cadeau ».

J'espère que tu seras satisfait...
Je l'ai emballer moi-même ! Tu vois ! C'est joli, y a même un nœud en cordelette d'or !
Pour tout te dire, le récupérer ne fut pas bien difficile, les pirates qui le possédaient n'étaient que de vulgaires vauriens. Il suffisait juste de savoir où les trouver... et pour ça j'ai eu de la chance car le premier que j'ai rencontré, proche d'Ostie à cracher directement le morceau sans même que je ne le frappe. Aussi c'était facile après.
Je ne les ai pas tué, je sais que tu n'aimes pas cela. Dis-je avec un regard espiègle.
La mer s'en sera chargé à ma place si ils n'ont su se libérer de leurs liens avant que leur bateau en proie aux flammes de les embarquer dans les profondeurs obscures de l'océan...
En tout cas j'ai pu mettre la main sur un joli magot, et sur ce que tu souhaitais !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-bleu2100/2100[début mai 553] Un jour, une promesse... V-bleu  (2100/2100)
CP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-rouge1050/1050[début mai 553] Un jour, une promesse... V-rouge  (1050/1050)
CC:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-jaune2400/2400[début mai 553] Un jour, une promesse... V-jaune  (2400/2400)
Message Re: [début mai 553] Un jour, une promesse...   [début mai 553] Un jour, une promesse... EmptyDim 9 Jan - 22:36



Pour moi, ce sera toujours toi le gamin.

Amusé par sa boutade, je plongeais ma main dans sa chevelure, avec autant de vigueur que lors de notre première et odorante rencontre. Le gosse pouilleux et crasseux avait bel et bien grandi.
Sans se faire prier, Adonis me présenta le résultat de sa quête, comme un enfant satisfait de montrer une bonne note à un parent exigeant. Et pour tout dire... J'avais complément oublié cette histoire ! Mais la révélation de ma désinvolture ne pourrait que le blesser. Or, j'avais bien assez fait souffrir le malheureux. Aussi, je m'emparais du coffret, masqué par un air satisfait.

Je savais que je pouvais compter sur toi !

Une fois mes mille préoccupations vaincues, je trouverais peut-être le temps de m'occuper de ce trésor durement acquis par mon second zélé. Mais pour l'heure... Nous avions d'autres priorités !
Après avoir pris une généreuse inspiration, de manière à me gorger des senteurs florales de la surface, je reportais mon attention sur le gamin envers qui j'avais une dette. Ma paume toucha la douceur de sa joue brièvement, et je plongeais un regard empli de malice dans le sien.

Nous avons du pain sur la planche et bien du temps à rattraper... Que dirais-tu d'explorer ton nouveau foyer, à mes cotés ? Chose promise...

Et sur un dernier clin d'oeil, je me saisis de la main chaude d'Adonis afin de l’entraîner vers la sortie de la ville. En direction d'une arche dont il n'avait pas encore connaissance.
Les lieux m'étaient ironiquement bien familiers. C'était en effet à proximité de ce passage vers Atlantis que j'avais eu à me confronter aux sbires de Narsès, voilà quelques mois. Une éternité...
Le soleil était déjà haut dans le ciel, brulant ma peau agréablement, après ce long séjour sous les flots. Et ce ne fut que parvenu à proximité de l'arche que je décidais de relâcher ma poigne sur mon suivant.
Voici l'un des passages qui relie Atlantis au monde que tu connais. C'est ta dernière chance... Veux-tu d'une vie à servir Poséidon, à mes cotés, ou préfères-tu conserver ta liberté et ton insouciance ?
Et au vu des derniers évènements, la question était tout sauf rhétorique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1843-endymion-le-dragon-d
AdonisAdonisArmure :
Marina de Lusca

Statistiques
HP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-bleu1200/1200[début mai 553] Un jour, une promesse... V-bleu  (1200/1200)
CP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-rouge900/900[début mai 553] Un jour, une promesse... V-rouge  (900/900)
CC:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-jaune1200/1200[début mai 553] Un jour, une promesse... V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [début mai 553] Un jour, une promesse...   [début mai 553] Un jour, une promesse... EmptyLun 10 Jan - 18:21
[left][left]






Et toi le capitaine !
Même nu dans une baignoire...


A ces mots je savais que j'éveillais son appétit pour les plaisirs tendres et savoureux d'un ébat langoureux, mais nous n'étions pas ici pour ça, enfin... pas encore.
Savoir qu'il peut compter sur moi est un bonheur à l'état pur, une personne pour qui je suis utile, pour qui je compte, un peu. Depuis quand n'avais-je pas vu dans les yeux de quelqu'un de la reconnaissance et de la considération ? En fait, avais-je déjà connu cette sensation ? je ne suis pas sûr... alors fier comme un coq je le laisse me saisir par la main et m'entrainer en dehors de la ville... il peut bien m’emmener où il le désir peut m'importe. Peut importe la destination, tant que l'homme est là, avec moi.

Quelques larmes coulèrent sur mes joues, ce jour est sans doute l'un des plus beau de mon existence... enfin je me sens à ma place, et avec quelqu'un que j'estime plus que tout ! Alors je souris, je souris et je ris avec la sincérité d'un bienheureux, tenu par la main comme guidé vers ma destinée, pas à pas je chemine et j'avance... et aujourd'hui il n'est plus question de pleurer pour de vieux souvenirs, il est temps d'être fort car je lui dois bien ça...
Je sèche vite ces quelques traits de larmes de peur qu'il ne s'en aperçoive...
et nous arrivons devant une arche immense... Incroyable !
Comment un édifice pareil peut être ignoré des simples mortels ? Ceci est donc l'entrée vers Atlantis ? Est-ce vraiment aussi simple ? Un fugace trouble me saisit lorsque nous nous retrouvons au pied de cette porte mystique mais je plonge mes yeux dans les siens... et lorsqu'il me parle de foyer... de promesse... alors j'éclate de rire, et :
Un 'nouveau' foyer ? Capitaine... tu sais bien que je n'en ai jamais eu... alors comment dire...
Oui ! Oui je suis extrêmement heureux et excité d'aller à la découverte -enfin- de mon premier foyer, et avec toi !
Mais... est-ce que celui-ci veut bien de moi ?
Je veux dire, serais-je accepté la-bas ? je ne connais pas grand chose, et puis... tu m'as dis... Poséidon ! En personne ! Whao...


A l'évocation de son nom, un boule de stress envahit mon corps qui se met à transpirer à grosse goutte... c'est une fois au pied du mur que je réalise à quel point tout ceci est 'extra'-ordinaire. Hier les Dieux n'existaient pas et sont d'ailleurs toujours considérés comme des hérésies pour la religion en place, et maintenant je m'apprête à pénétrer le territoire de l'un d'eux... et peut-être même à l'apercevoir !

Inspirant une première large bouffée d'air, je fais le vide dans mon esprit tout en regardant Endymion...
Je lui fais confiance, alors il n'y a pas à hésiter... je lui dois la vie, je lui dois la Vie alors... en avant !

Et d'un air des plus déterminés je prends une seconde bouffée d'air, me bouche le nez comme pour m’apprêter à plonger et j'avance vers l'antre de l'arche attendant son signal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EndymionEndymionArmure :
Général du Dragon des Mers

Statistiques
HP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-bleu2100/2100[début mai 553] Un jour, une promesse... V-bleu  (2100/2100)
CP:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-rouge1050/1050[début mai 553] Un jour, une promesse... V-rouge  (1050/1050)
CC:
[début mai 553] Un jour, une promesse... G-jaune2400/2400[début mai 553] Un jour, une promesse... V-jaune  (2400/2400)
Message Re: [début mai 553] Un jour, une promesse...   [début mai 553] Un jour, une promesse... EmptyLun 10 Jan - 21:13



Le gamin était prêt.
Je cherchais dans on regard une once de doute, une larme d'inquiétude ou d'appréhension, mais n'y trouvais que foi et enthousiasme.
Décidément, sur bien des aspects, il me rappelait un jeune pirate, retors mais pétri d'idéal.
Si sa décision était prise, je ne pouvais que lui ouvrir la porte vers ses lendemains héroïques.

Crois-moi, tu seras accueilli à bras ouverts.

Une affirmation qui n'aurait pas eu sa place, quelques semaines auparavant.
Toutefois, je crus bon de clarifier la situation, en posant une main ferme sur l'épaule de mon Adonis.

Pour tout dire... Nous sortons d'une guerre terrible, qui a bien failli nous emporter tous. Nos rangs sont clairsemés, et la cité reste à reconstruire. Fort heureusement, Poséidon en personne est de retour parmi nous, et quelques changements politiques... Vont rendre les choses plus simples. Mais ne t'y trompe pas. Atlantis est le royaume de la politique, des manipulations et des stratégies. Ne baisse jamais ta garde.

Car tu seras mon oeil et mes oreilles, parmi ceux qui me feront des courbettes. J'avais grand besoin d'un homme de confiance, maintenant que Nimue n'était plus auprès de moi.
Nessius, Noah, Calypso restaient de soldes alliés... Non. Des amis chers. Mais je ne pouvais avoir la confiance en eux que je portais à cette jeune pousse.
Mes doigts glissèrent de son épaule à son cou et je l'enlaçais brièvement, afin de marquer l'instant par un peu de douceur.
Et sans attendre davantage, je propulsais le pauvre Adonis dans le coeur de l'arche, qui allait le conduire à l'entrée d'Atlantis, sur le seuil de sa nouvelle vie.
L'espace d'un instant, je me sentis profondément égoïste. Par ce geste, je venais de lui retirer toute chance d'avoir un jour une vie normale. Finirait-il par me juger pour cela ?
Ce fut sur cette sinistre pensée, que je me glissais à mon tour dans le vortex familier.

Arrow Pilier de l'Atlantique nord

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1843-endymion-le-dragon-d
 
[début mai 553] Un jour, une promesse...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Arches d'orichalque-
Sauter vers: