Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [MD1] Ainsi débuta le périple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité
Message [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptySam 28 Nov - 18:01
Le voyage par le passage inter-dimensionnel était tout ce qu'il y avait de plus rapide. Pas étonnant de la part du Chevalier d'Or des Géméaux. Le jeune Wedge cessait d'agripper le Lion quand il vit la sortie, la dernière ligne droite pour sortir de ce flux de puissance sans pareille ! Il voulait en sortir seul, sans aide ! Alors Pégase fonçait tête baissée vers ce qui lui semblait être le passage menant au lieu de leurs missions, à Silas, Childéric, Haldor, le Berserker d'Arès et lui. Wedge avait toute confiance, a moins qu'un Gold Saint avait envie de plaisanter sur le dos du jeune Pégase dans un moment aussi important. 


Wedge arrivait à sortir pour arriver dans un lieu des plus lugubres et sinistres. Une forêt morte d'apparence, dont la noirceur et l'odeur du sang étaient omniprésentes. Cette atmosphère digne des pires récits d'horreurs était à glacer le sang. Aucun doute la dessus, ils étaient bien sur le territoire contrôlé par les Berserkers. Ce paysage de désolation, cette odeur nauséabonde... Il n'y avait qu'eux pour apprécier un tel spectacle chaotique. Etant sorti rapidement de cette dimension après les Chevaliers d'Or, Wedge avait attéri sur les genoux, écrasant un crâne de corbeau sous son poids ainsi que celui de sa Bronze Cloth. Pégase pouvait ressentir cette énergie négative... A glacer le sang. 


" Les gars, vous savez où on est précisément ? " Demandait-il tout en observant autour de lui, pour le moindre signe anormal. 


Wedge avait mis son index dans un liquide visqueux sur le sol. Du sang, à première vue. Pégase n'était pas du genre à perdre ses moyens face au sang ou à un paysage apocalyptique. Mais il restait vigilant au moindre son, à tout ce qui l'entourait. En territoire inconnu, c'était la moindre des choses à faire. 


" J'attends vos ordres. Vous êtes mes supérieurs hiérarchiques. Ayant un passé dans un village d'assassins, je peux aller devant en éclaireur. A moins que vous ayez une meilleure idée. " 


Pégase se proposait de passer devant, mais bon... Il restait tout de même ouvert à d'autres propositions. Le Guerrier Divin et les Chevaliers d'Or, y compris le Tribut d'Arès, ce Jehane, ont plus d'expérience dans ce domaine après tout. Wedge mettait son vieux masque recouvrant sa mâchoire, sa bouche et dissimulant son nez, par soucis de furtivité. Mais il n'avait pas oublié l'objectif principal de cette mission... Trouver l'hôte d'Arès, Dieu de la Guerre et de la Destruction.
Revenir en haut Aller en bas
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-bleu260/260[MD1] Ainsi débuta le périple  V-bleu  (260/260)
CP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-rouge330/330[MD1] Ainsi débuta le périple  V-rouge  (330/330)
CC:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-jaune216/216[MD1] Ainsi débuta le périple  V-jaune  (216/216)
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptySam 28 Nov - 18:34
    Si ce n'est la tête une peu secouée, le lion d'or n'avait pas eu trop de mal à traverser la dimension de son ami. Par contre, ce n'était pas le cas du chevalier de Pégase qu'il avait senti s'accrocher tant bien que mal à lui. Ça avait amusé le lion. Mais il se demandait si cette réaction de la part du guerrier de bonze n'était que le fruit d'un simple manque de puissance ou s'il n'avait pas simplement saisi le truc pour traverser ce monde parallèle sans problème. Il aurait encore l'occasion de tester tout ça pour le voyage de retour après tout. Le lion avait essayé de faire en sorte que Silas ne s’aperçoive pas que Wedge avait eu besoin d'aide.

    Ce dernier couvait déjà beaucoup le chevalier de bronze, aux yeux du Mérovingien, alors que la mission n'avait pas encore vraiment commencé. Il était tout aussi capable que les autres et qu'eux, les chevaliers d'or. Sinon ce vieux renard de Pope ne l'aurait pas envoyé se battre avec nous, surtout pour une mission si importante. Le lion n'avait beau pas tenir son maître en son cœur pour le moment, il devait néanmoins admettre que, quand il ne voulait pas faire l'imbécile, il savait ce qu'il faisait.

    Le lion observa alors son environnement une fois sorti du gouffre dimensionnel et avoir remis ses yeux aux bons endroits. La petite équipe de choc du Sanctuaire se trouvait en plein milieu d'une forêt qui n'inspirait rien de bon. Un léger frisson parcourut alors l'échine du chevalier d'or du lion. La mort et la guerre planent sur ses lieux, bien long après que le dieu de la guerre les a quitté. Son influence se fait assez sinistre et il n'y avait rien de comparable avec ce qu'avait ressenti le lion quand il s'était rendu das le grand nord.

    Mais le problème, c'est qu'une fois la petite équipe arrivée dans cette zone morbide, le lion n'avait aucune idée de comment fait pour réparer le cosmos d'Arès. Il avait de toutes façons, aucune chance de le trouver dans un endroit comme celui-là et il faudrait sûrement que les chevaliers et les tributs se rendent dans une ville. Le lion ferma alors les yeux quelques secondes pour concentrer son cosmos et tenter de voir s'il n'arrivait pas à sentir quelque chose. Enfin, il n'était pas le plus doué des chevaliers pour ce genre de chose. Son domaine à lui, c'était la guerre après tout.

    « - On doit bouger. Pas prendre racine dans un endroit pareil, je sais pas combien de jours nous sépare de la ville la plus proche, mais sûrement vers là qu'on trouvera ce qu'on cherche ! Il trouve en plus qu'on a un guide pour ça ! »

    La situation est difficile et délicate. Les armées du sanctuaire ne seront pas les seuls dépêchés pour retrouver l'hôte d'Arès. Il y aurait sûrement dès les soldats du dieu de la guerre à affronter et ces derniers ont tenu la dragée hôte à Silas lors de sa petite visite ! Ce n'est pas rien. Il faudrait donc faire particulièrement attention. Et c'était sans compté l'électron libre de la faction que le lion avait rencontré dans le grand nord, peut-être que ces derniers vont encore se mêler de ce qui ne les regarde pas...

    Même si, avec deux chevaliers d'or et un guerrier divin, la question du fait que le tribut d’Arès se batte ou non était plus complexe, le commando pouvait s'en sortir contre pratiquement tout le monde. Il était quand même question de troubler les plans d'un dieu ici, un combat à une tout autre échelle. Pour le moment, ils avaient d'abord besoin de suivre une direction... et vite !


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[MD1] Ainsi débuta le périple  Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-bleu1650/1650[MD1] Ainsi débuta le périple  V-bleu  (1650/1650)
CP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-rouge1250/1250[MD1] Ainsi débuta le périple  V-rouge  (1250/1250)
CC:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-jaune1500/1500[MD1] Ainsi débuta le périple  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyLun 30 Nov - 9:47


Le voyage dans la dimension spaciale s'était bien passé. Comme il l'avait prévu que ce soit pour Childéric ou les Tributs aucun problème de leur part, il fallait dire qu'il possédait un cosmos suffisant pour ne pas se faire ennuyer par les vents cosmiques que se trouvait dans la dimension. Pour Pégase cela se passa un peu près bien, il dut quand même se rendre à l'évidence qu'il n'était pas de niveau pour passer la zone sans aide. Childéric avait voulu masquer cela à la vue de Silas mais on ne trompait pas le Saint des Gémeaux surtout lorsqu'il était dans son élément. Tout le monde avait débarqué de la faille dimensionnelle, Silas la referma alors et répondit au jeune chevalier de bronze.

_ Nous sommes au nord de la Transylvanie, du moins l'endroit le plus au nord que je connaisse. Nous sommes aussi dans les alentours du Territoire des Berserkers, cette chère Jehane peut nous le confirmer.

Elle acquiesça en silence d'un simple signe de tête. Le Gold pensa que le Cardinal était toujours aussi aimable... Silas s'approcha du chevalier du Lion et lui murmura à l'oreille.

_ Tu me dis que je le couve mais toi tu viens à me cacher sa faiblesse, qui est le plus protecteur de nous deux?

Il sourit à son ami et lui tapa doucement l'avant bras en lui souriant, puis il alla à l'encontre de Wedge.

_ Ne crois pas que je voulais dénigrer ta force et ton rang Wedge, juste que je connais assez bien mon don pour savoir qu'il risquait de te poser problème. Tu aurais pu t'en sortir en faisant bruler ton cosmos mais cela aurait été du gâchis, surtout que je savais dans quel endroit on se rendait.

Justement l'endroit était lugubre à souhait. Une forêt morte, une forêt en décomposition, empoisonnée par le sang des morts qui la recouvrait. L'odeur était fétide, l'air était putride, un véritable décor de cauchemar. Rien que de marcher dans la bouillasse de terre et de sang mêlées aurait fait lever des cœurs bien accrochés, Silas aurait cru marcher sur des corps réduits en bouillie par les forces d'Arès.

_ Wedge tu souhaites ouvrir la marche? Très bien fais le, tu seras suivi par Jehane qui t'indiquera où aller. Childéric tu la suivras dans le dos, je fermerai la marche avec Haldor.

Silas espérait que son ami comprenait le message, il pouvait frapper, attaquer la Cardinale s'il voyait qu'elle les conduisait dans un traquenard. Concernant Haldor, Silas avait l'esprit plus reposé, il connaissait le gaillard et il pensait que le colosse appréciait la sortie récréative.

_ Haldor, je te remercie pour ta participation. Je sais que question politique du Sanctuaire, t'en as rien à faire mais je sais que ton sens de l'honneur fera que tu combattras si on le doit. Puis je pense que tu as les poings qui te démangent depuis le temps non?





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux En ligne
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-bleu1350/1350[MD1] Ainsi débuta le périple  V-bleu  (1350/1350)
CP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-rouge1350/1350[MD1] Ainsi débuta le périple  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-jaune1350/1350[MD1] Ainsi débuta le périple  V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyLun 30 Nov - 21:21
Le passage se refermait, Haldor ayant trouvé le voyage amusant, un large sourire se trouvait désormais figé sur son visage. Il faut dire qu'il avait enfin la possibilité de sortir du Sanctuaire et même si la chaîne était présente, il restait heureux de pouvoir se détendre ailleurs. C'est que pour une fois, les gardes qu'on lui mettait dans les pattes n'étaient pas présents. Inutile quand on savait qu'il était encadré par deux Chevaliers d'Or, l'un d'eux possédant une arme pour l'abattre sans lui laisser de chance. Le paysage, néanmoins, le fit quelque peu changé d'avis. Ce territoire, il le connaissait. En partie du moins. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne l'appréciait pas. Raison personnelle, qu'il tairait. Mais qui avait un rapport avec sa mère adoptive. Un frisson lui parcourut l'échine. Frisson qu'il préférait ignorer. Son arme et ses poings seraient mis à rude épreuve si combat il y avait. Ce ne serait pas évident. Mais il avait une certaine impatience quand même.

Cette petite équipe, elle était puissante. Particulière aussi au regard des caractères. Haldor ne pouvait s'empêcher de regarder l'autre Tribut. Nettement plus taciturne, il se demandait ce qu'elle serait capable de faire maintenant qu'elle était sur ses terres. Et que son Dieu se réveillait. Car lui mieux que quiconque savait une chose : les Tributs n'étaient que des prisonniers. La fidélité n'allait que dans leur faction. Il se surprit à se demander comment il aurait réagi si la mission s'était déroulé sur son territoire. Et si Odin avait été en danger. Au fond de lui, il le savait. Le Saphir était là pour le lui rappeler.

Silas désignait déjà le plan de marche. Regardant chacun des protagonistes, il ne put s'empêcher de sourire. L'élément le plus instable serait encadré, impossible pour elle de faire n'importe quoi sans être remarqué. Le Pégase ouvrait la marche. Malgré son manque d'expérience, son envie de bien faire serait un atout. Et sa vélocité semblait parfaite pour être le fer de lance de la formation. Childéric, véritable colosse, serait le ciment qui maintiendrait la partie haute du groupe avec la partie basse. Et cette partie basse, composée de Silas et de lui-même, était en quelque sorte la partie "massue" du groupe. Ils fermaient la marche et protégeaient le groupe des attaques surprises. Mais au besoin, ils seraient un appui redoutable si l'assaut venait d'en face. Ricanant, Haldor mit une petite tape sur l'épaule de son allié, essayant de doser sa force pour ne pas trop le bousculer.
    - T'as visé juste. La politique, rien à foutre. Par contre ouais, j'ai envie d'me défouler un peu. Et j'ai qu'une parole. J'suis là en cas de coup dur et j'vous ferais pas défaut si y'a besoin. Et de toi à moi, faut ouvrir l'oeil. J'le connais c'territoire. C'pas une promenade de santé.

Il pointait du menton Jehane. Il se méfiait un peu... Mais le nom de Arès, ça lui parlait. Après tout, le Dieu de la Guerre, cela ne pouvait qu'être une référence pour lui.
    - J'espère qu'elle va pas nous la mettre à l'envers. On est chez elle...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
InvitéInvité
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyMer 2 Déc - 12:59
La marche débutait lentement... Wedge était accompagné par Jehane, Berserker d'Arès, tandis que derrière se trouvait Silas, Childéric et Haldor. Sur le chemin boueux empestant la mort, Wedge restait constamment sur ses gardes, regardant à droite et à gauche simplement avec son regard. Il ne tournait pas la tête pour dissimuler au maximum ses doutes sur d'éventuelles présences qui rôdent autour du groupe.


Le jeune Pégase voulait répondre à Silas, au sujet de la dimension et de son passage. Il souhaitait le remercier d'avoir foi en lui, ne serai-ce qu'un peu. Mais la situation exigeait le silence absolu, et une concentration optimale. Tout ce qui pouvait être entendu dans cet endroit infesté par la mort, étaient des corbeaux chantant haut et fort comme si ils étaient les rois de la montagne en ces lieux. Wedge avait recommander le langage des signes ou du moins, le chuchotement afin de garder au maximum l'effet de surprise et la furtivité, même si les Cloths et Robes de chacun et chacune ne jouaient pas en faveur de la discrétion, en pleine forêt ténébreuse. Mais n'empêches que Wedge avait trouvé un chemin de terre, bien tracée sur ce sol boueux entachée de sang d'animaux et probablement d'être humains. Il s'agenouillait quelques secondes afin de toucher du bout des doigts cette terre. Wedge regardait Childéric un moment ainsi que Jehane, tout en se relevant.


" Ce sentier doit forcément mener à la ville dont tu avais fais allusion tout à l'heure. Mais nous sommes en territoire inconnu... Je recommandes donc vigilance et discrètion. " Chuchotait-il, alors des hiboux souhaitaient aussi faire entendre leurs voix. 


Wedge continuait en tête de course, après plusieurs mètres, il pouvait apercevoir une tâche de sang sur un tronc, toute fraîche. La flaque avait été projeté comme si quelqu'un avait griffé sa victime jusqu'à la mort de celui-ci. Un danger rôdait donc bien autour du groupe, observant, analysant peut-être, les moindres faits et gestes de chacun. Mais la vraie question est, animal ou Berserker ? Stupide ou diablement rusé ? ... 


Pégase arborait un léger sourire. En effet, si combat il devait y avoir, Haldor pourrai s'en donner à coeur joie et briser quelques machoîres ou gueules d'animaux comme bon lui semblerai. Mais ce n'était pas le fait qu'Haldor aimait se battre qui mettait le sourire sur le visage de Pégase. Non. C'était plutôt le fait de voyager et combattre avec des compagnons normaux, avec des personnalités différentes, et découvrir de nouveaux lieux. Ou on pouvait aussi appeler ça le goût de l'aventure.


Un premier obstacle venait mettre à l'épreuve le groupe. Le sentier se séparait en trois chemins différents. Et Jehane était la seule à probablement savoir lequel est le bon, et aussi si des pièges étaient mis en place, ou alors des embuscades. Ils pouvaient se montrer aussi discrets que possibles, leurs Cosmos avaient dû être ressentis depuis un bon moment. Wedge regardait Silas quelques secondes et Jehane, avant de s'avancer plus près des trois chemins. Pégase voulait voir si il y avait un moyen de différencier, mais ils semblaient tous semblables. 
Revenir en haut Aller en bas
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-bleu260/260[MD1] Ainsi débuta le périple  V-bleu  (260/260)
CP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-rouge330/330[MD1] Ainsi débuta le périple  V-rouge  (330/330)
CC:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-jaune216/216[MD1] Ainsi débuta le périple  V-jaune  (216/216)
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyJeu 3 Déc - 9:20
    Les mots du géant rassurèrent le chevalier d’or du lion. Il ne connaissait pas personnellement le guerrier divin qui les accompagnés, mais de ce qu’il savait des combattants du dieu du nord, il n’avait pas de raison de douter de lui. Ce qui attisait néanmoins un peu plus sa méfiance, c’était le silence de la guerrière d’Arès. Childéric tenta de se mettre à sa place quelques instants. À sa place, il aurait sûrement essayé de les aider le moins possible, peut-être aurait-il volontairement accepté de se faire exploser, plutôt que de devoir lutter contre la déesse Athéna. Et le lion eut presque pitié d’elle.

    Son compagnon d’armes avait laissé le soin du rôle d’éclaireur au chevalier de bronze. Un choix que le lion approuva. Il trouva juste dommage que le pégase reste si près d’eux. Il aurait été bon de porter leur regard aussi loin en avant que possible et seul, le chevalier de bronze aurait eu la possibilité de se déplacer sans attirer les regards. Du moins, toujours plus que le géant franc tout d’or vêtu. Mais c’était mieux qu’ils restent tous grouper, et surtout de ne pas se séparer. Ainsi, le lion répondit à la trouvaille de Wedge par un petit clin d’œil, oui, il avait enfin trouvé l’ombre d’une piste.

    Enfin, il l’espérait. Car si ce chemin pouvait mener à une ville, il pouvait aussi les mener droit dans la gueule du loup. Le lion regardait alors de temps en temps le cardinal d’Arès en leur compagnie. Il ne fut pas effrayé plus que ça par les traces de sang fraiches que le chevalier de bronze désigna d’un petit mouvement de tête. Il en avait vu d'autres. Par contre, le petit groupe devait redoubler de prudence au cas où, qu’importe si la menace était humaine ou animale, il devrait y faire face sans faillir. Ce ne serait simplement que la première de leurs nombreuses embûches.

    La fine équipe finit par arriver à un croisement. Pas question qu’il se sépare, il devait choisir une direction. Le lion tenta de projeter son cosmos aux alentours pour voir s’il arrivait à détecter quelque chose, mais s’il y avait peut-être un danger, il était hors de son rayon d’action. Le lion hésita alors quelques instants et avant que tout le monde ait eu le temps de réagir, il demande à la guerrière du dieu de la guerre si elle savait par où on devait aller. Elle ne voulut pas répondre et le lion agit simplement, son poing parti. Rapide et invisible, frappant la jeune femme en plein visage, laissant donc couler le long de sa joue un léger filet de sang. Le regard plein de haine qu’elle lui lança le fit presque frissonner, mais il n’en montra rien.

    Elle finit par indiquer une direction, et la petite troupe se mit donc en route, il avait assez perdu de temps. Le lion n’était pas forcément fier de ce qu’il venait de faire. Pas d’avoir frappé une femme, car c’était avant tout un guerrier qu’il voyait en elle qu’une femme. Capable de le tuer de la façon la plus cruelle qui soit, sans même cligner de l’œil. Ce qui l’avait vraiment gêné, c’était de frapper un guerrier désarmé et dont la tête pouvait exploser à tout moment sur un simple mot de son ami Silas. Mais leur avancé fit troubler de nouveau, des traces de sangs et de griffes. Un peu plus de cadavres, d’homme que d’animaux, dont un assez frais. De loin, on pouvait voir qu’il s’agissait sûrement d’un pauvre marchand de fourrures qui s’était perdu… Ce n’était pas l’œuvre d’humain ! Et les grognements qui vinrent alors troubler le calme malsain de cette forêt morbide vinrent donner la réponse aux interrogations du commando du sanctuaire.

    « - Je pense que voilà l’occasion de te dégourdir que tu attendais l’ami ! C’est le moment de nous montrer ce que tu sais faire avec ce gros machin ! »

    Et contrairement à tout ce que la situation annonçait, le lion se mit à rire. Comme un rugissement en réponse aux grognements agressifs des créatures que les chevaliers et leurs alliés de fortune allaient devoir affronter !


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[MD1] Ainsi débuta le périple  Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-bleu1650/1650[MD1] Ainsi débuta le périple  V-bleu  (1650/1650)
CP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-rouge1250/1250[MD1] Ainsi débuta le périple  V-rouge  (1250/1250)
CC:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-jaune1500/1500[MD1] Ainsi débuta le périple  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyJeu 3 Déc - 16:04


Le petit groupe avançait dans le calme et le silence, la pas était vif sans trop y être Ils misaient sur la discrétion avant tout. La forêt était cauchemardesque et elle s'y révéla encore plus lorsque Wedge découvrit une belle trace de sang frais sur l'un des arbres. Mais pouvait-on vraiment appeler cela des arbres? Silas avait cru en voir respirer un et dans sa tête il dessina un arbre vivant qui serait constitué de chair avec en son centre un long os qui se divisait en plusieurs pour créer des branches. Il secoua la tête pour chasser cette idée mais elle s'était plaquée dans un coin de la tête du Gold Saint des Gémeaux.

Pégase avait trouvait un sentier et menant la marche il le remontait tout en faisant suivre ses compagnons d'aventures. Mais un premier obstacle se dressa devant eux, une séparation en trois chemins distincts. Silas allait interroger la Cardinale de la Famine mais Childéric avait pris les devants. Lorsqu'elle refusa de parler c'est avec son poing qu'il redemanda et Silas fut jaloux de son ami car il lui avait fait ce qu'il voulait faire depuis sa première rencontre. Elle daigna indiquer une route qu'ils empruntèrent alors. Lorsqu'ils s'entendirent grogner, Silas ne put s'empêcher de penser qu'elle savait pour la bête qui se trouvait près d'eux et il la maudit alors.

_ Jehane j'espère que ce n'est pas volontaire car c'est volontiers que je te ferai exploser la tête et tu sais très bien que le Pope m'en a donné les moyens de le faire vraiment facilement

La voix de son ami le lion le fit redescendre un peu dans les tours lorsque ce dernier réclamait que le guerrier divin se charge de la menace. C'est alors qu'une espèce de gros ours qui semblait enragé arriva. Il était bien plus grand qu'un ours normal, du moins ceux que Silas avait déjà vu dans sa vie. Il puait la charogne et le vieux cadavre, ses yeux étaient injectés de sang, sang qui coulait aussi de ses babines pendant qu'il mâchouillait un morceau de chair dont on n'arrivait pas à s'imaginer de quoi le morceau venait. Il était horrible, oui horrible et pourtant il ne faisait pas vraiment peur au Saint des Gémeaux qui estimait être bien plus puissant que lui. Silas se tourna alors vers Haldor et lui désigna l'hybride d'un signe de tête.

_ Haldor mon ami, il me semble que tu m’aies raconté que les ours étaient ta grande spécialité non? Je te laisse volontiers lui trancher le corps en deux.

Il éclata de rire mais derrière cette façade il se questionnait sur Jehane et se mit sur ses gardes. Un autre ours hybride pouvait se terrer dans le coin ou bien pire, des Berserkers...

_ Une fois débarrassé de ça on file à toute vitesse vers le nord!





Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux En ligne
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-bleu1350/1350[MD1] Ainsi débuta le périple  V-bleu  (1350/1350)
CP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-rouge1350/1350[MD1] Ainsi débuta le périple  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-jaune1350/1350[MD1] Ainsi débuta le périple  V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyDim 6 Déc - 10:42
Le coup porté à Jehane n'eut guère d'effet sur le colosse. Même s'il pouvait contester ce pouvoir que possédaient les chevaliers d'or sur les émissaires de ces peuples vaincus. Frapper un chevalier, cela passait. Que ce chevalier soit une femme ou non n'entrait pas en ligne de compte, ils n'étaient que des soldats après tout. Ce qui le dérangeait un peu plus, c'était de voir à quel point les chevaliers d'Athéna se pensaient au dessus des autres à cause de leur victoire passée. A quel point les artefacts donnés par le Grand Pope leur donnaient cette suffisance insupportable. Jehane n'avait aucune chance. Si elle bougeait le moindre doigt, elle mourrait. Et cette faiblesse liée à un simple gadget rendait malade le colosse qui ne reconnaissait que la force. Pas le piège. Son regard resta un long moment fixé sur la jeune femme avant de repasser sur le géant Childeric. Il n'émit aucune parole. A quoi bon ? Mais il se promettait une chose : si on tentait de faire la même chose avec lui, alors il emporterait dans sa tombe le malheureux qui oserait le frapper.

Le chemin leur fut enfin indiqué. Mais quelque chose clochait. La formation ralentissait. L'instinct de chaque guerrier prit le relais. Ils comprirent rapidement la cause de ce chambardement. La raison principale de ces corps. De ce sang. Et de la peur qui émanait de la pierre elle-même. La remarque de Childeric eut son effet aussi sur le nordique qui éclata de rire. Se défouler ne lui ferait effectivement pas de mal et il sentait déjà sa lame peser un peu plus lourd dans son dos. Comme si elle lui réclamait son dû. Son repas. Une nouvelle âme à faucher.

L'ours sortit. Et quel monstre, le colosse ne put que l'admettre. Mais son sourire suffisait à faire comprendre quelle idée il avait derrière la tête. Quel était son objectif. Jehane était silencieuse. Les avait-elle amené à un piège ? Rien n'était impossible face à un Cardinal d'Arès. Néanmoins, pour l'heure, seul comptait la préservation de leur unité. Ils étaient ici pour une raison précise et se faire blesser par un tel monstre n'était clairement pas envisageable. Silas lui confirmait que ce serait à lui de jouer. Il s'en amusait par avance. D'un mouvement, il fit basculer sa lame devant lui, traçant dans le sol un sillon relativement précis. De sa main puissante, il attrapa l'une des poignées et souleva l'imposante arme.
    - Sérieusement les mecs, merci. C'est un putain d'cadeaux qu'vous me faites là. Pour la peine, j'vous offrirais sa tête et on boira son sang encore frais lorsqu'il sera crevé. Tradition d'famille.

Il comptait bel et bien le faire. Mais d'abord... Il s'avançait au devant de la créature. Il émanait de son être une aura particulière. Un démon plus qu'un animal. Il comprenait la peur des gens du coin. Il comprenait les cadavres alentours. Néanmoins, il n'était rien face aux bêtes nordiques.
    - Hey, l'ours. J'veux pas t'insulter ni rien. Mais t'es pas bien grand quand même, hein. M'enfin pas grave. On doit avancer et t'as pas d'chance, tu m'barres la route. Et tu vois, ça, c'pas un une décoration quoi. Prêt ?

Le grognement semblait être un assentiment. La bête chargeait. Mais les sens du colosse était déjà sur le qui-vive. Et déjà l'aura traditionnelle du géant l'enveloppait, le nimbant de cette couleur argentée si caractéristique chez lui. Jörmungand - son arme portait ce nom - retombait déjà lourdement vers la créature avant même qu'elle ne parvienne à remarquer que le géant avait changé de place. La lame entama la chair de la bête comme si cela n'avait été qu'une simple feuille de papier, laissant le membre désormais sectionné tomber au sol, libérant un cri de rage et de douleur déchirant. Ils avaient une mission. Une mission divine. Et un simple ours, aussi dangereux qu'il soit, ne serait certainement pas un rempart pour eux. Sans lui laisser le temps de réagir, il chargea. La bête frappa. Mais trop lentement pour les sens en éveil d'un guerrier divin. Un simple pas supplémentaire lui permit de briser la distance pour entrer dans le champ d'action de la bête. Mais également dans le sien. Et c'était là le principal. Du bras, il repoussa l'attaque comme de rien. Son regard croisa celle de la bête. Il crut y lire de l'acceptation.
    - Ah ! T'as joué, t'as perdu !

L'autre bras, armé, frappa. Telle une guillotine, la lame atteignit la base du cou de la bête pour décapiter la malheureuse, tandis que du pied, il frappa l'estomac de l'ours pour l'envoyer rouler au loin. La tête roula aux côtés du colosse tandis que le corps arrivait aux pieds du Cardinal. Un message évident pour elle, qu'il comptait bien exprimer de vive voix. Attrapant au passage la tête décapitée, sanguinolente, il s'approcha du Cardinal, ignorant les autres, et refit basculer sa propre lame dans son dos. Se positionnant face à Jehane, il leva la tête de l'ours et, de ses dents, il en arracha un morceau de chair qu'il avala en quelques bouchées. Du sang lui recouvrait désormais le visage, lui donnant un air plus dangereux encore.
    - Si tu veux nous ralentir, va falloir autre chose. Et si j'remarque que tu joues au conne avec nous, c'est ta tête qui tombera. Vu ?

Il n'attendit aucune réponse et se rapprocha des trois chevaliers. D'un geste, il balança la tête vers le Pégase, pour qu'il la rattrape.
    - Tiens, mon grand. A toi l'honneur. Mange-en un bout et fais tourner aux autres. J'vous l'avais dit : tradition d'famille !

Et il éclata de rire, s'épongeant le sang du visage d'un simple revers de main.

Curieuse équipe que voilà, en réalité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
InvitéInvité
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyMar 8 Déc - 19:49
" Le Nord... Bien compris ! " Répondit Pégase à Silas.


Le jeune Wedge répondait aux Géméaux alors qu'un plus gros problème s'était présenté. Sur une échelle de 1 à 10, ce nouveau trouble-fête était à seulement 3 selon les estimations de Pégase. Peut-être 2. Un ours, aussi gros qu'un Grizzli avait fait son apparition. Wedge s'était mit en position de combat par réflexe, mais il lui revenait tout de suite en tête qu'Haldor avait très souvent envie de se dégourdir les poings. Quelque chose lui disait ... Pas seulement les poings. 


L'énigme des trois sentiers avaient été résolus avec succès, et nul doute que cet ours allait finir en charpie, vite fait bien fait comme le disait le dicton. Il entendait Childéric taquiner un peu l'Asgardien, au sujet de son impatience pour se battre. Pégase se détendait et profitait du spectacle. Mais il se tenait prêt quoi qu'il en coûte. Au final, il n'avait pas besoin d'intervenir.


Cet espèce de monstre hybride avait fini par être décapité par Haldor, en un coup rapide et précis. La vue du sang ne l'effrayait pas, Wedge avait déjà participé à des exécutions publiques dans son village en Chine, le plus souvent précédés par la torture des lâches ou des traîtres. Le tout dans le but d'endurcir son esprit, au point que plus rien ne puisses le faire fuir. A la limite de l'indifférence totale. Haldor lui avait envoyé la tête, disant de mordre dedans comme c'était la tradition chez lui. Wedge attrapait la tête entre ses mains, la grande gueule de la bête était entre-ouverte, le sang continuait de dégouliner sur la boue et quelques gouttes tombaient sur les pieds de Pégase. 


" Moi le premier ? Très bien, avec plaisir. " Répondait-il, avec un simple sourire. 


Wedge tenait fermement la tête de l'ours entre les oreilles, de la main gauche, et serrait son poing droit. Il vint ensuite l'enfoncer dans l’œil gauche du monstre, avant de le retirer avec le globe oculaire dans la main. La manière dont Wedge lui avait retiré un œil semblait naturel, il l'avait fait sans crainte ni hésitations. Mais ce n'était pas la seule chose qu'il souhaitait de l'ours. Il gardait l'oeil dans sa bouche, entre ses dents... Puis arrachait une canine de la bête en guise de souvenir. Après l'avoir retiré, Wedge mâchait avant de déglutir l'oeil de l'ours. Tout son avant-bras droit était recouvert de sang, de même qu'une partie de son menton. Il tendait ensuite la tête à Silas, tout en s'essuyant la bouche avec un tissu venant de sa ceinture. 


" Comme l'a dit Silas, nous devons partir vers le Nord. Je pars devant, et cette fois, je serai à plus grande distance. Nous devons couvrir plus de terrain. Je laisserai des traces de mes passages afin que vous puissiez suivre, et je ferai brûler mon Cosmos en cas de nécessité. Nul besoin de vous rappeler que la prudence est de mise. " Conseillait Wedge, calmement.


Pégase s’exécutait. Il partait devant, tout en courant. Il avait bien entendu prit le cap du Nord, et s'orientait grâce aux étoiles. Le plus important était de garder la constellation de la Grande Ourse en vue, et de garder en mémoire la position de l'étoile polaire. Wedge sautait de rocher en rocher, et projetait le sang de la bête qui avait couler le long de ses pieds sur les arbres et les rochers qui semblaient plus lumineux que les autres. Pégase s'arrêtait quelques secondes pour observer les environs, et analyser la situation. Il arrivait ensuite à côté d'un panneau en bois qui indiquait qu'une ville était à proximité. Mais dans les terres des Berserkers, c'était surement plus une ville fantôme qu'autre chose. Et étrangement, Wedge croisait de plus en plus des squelettes humains. Des aventuriers, ou des civils ? Rien de bon, cela était certain. Mais Pégase n'en était pas moins découragé, et continuait sa route après avoir tracé un trait avec le sang d'ours, grâce à son index. Cette fois-ci, il était vigilant. Wedge marchait... marchait... marchait.... Puis entendit un son étrange. Comme un sifflement. Pégase se retournait rapidement, mais avançait toujours à reculons. Il savait que quelque chose n'allait pas... Que quelqu'un ne voulait pas que les Saints arrivent à cette ville. 


Sans le savoir, une liane s'accrochait d'elle-même autour du cou du jeune Pégase ! Il était soulevé dans les airs, il commençait de plus en plus à suffoquer ! Mais malgré la situation, Wedge gardait son sang-froid et coupait la liane avec un coup rapide de sa main, imitant Haldor avec son arme. Pégase attérisait un genou à terre, et il avait maintenant la certitude que quelqu'un de puissant les surveillaient... Lui et le reste du groupe. Ou alors était-ce simplement une coïncidence. Wedge revenait petit à petit sur le sentier, et restait immobile, observant les restes humains qui servaient de décors à cette forêt. 
Revenir en haut Aller en bas
ChildéricChildéricArmure :
/

Statistiques
HP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-bleu260/260[MD1] Ainsi débuta le périple  V-bleu  (260/260)
CP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-rouge330/330[MD1] Ainsi débuta le périple  V-rouge  (330/330)
CC:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-jaune216/216[MD1] Ainsi débuta le périple  V-jaune  (216/216)
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyVen 11 Déc - 16:44
    Le responsable de ce massacre et de ces effusions de sang ne tarda pas à se présenter devant la petite troupe. Il s’agissait bien d’un animal en colère, un ours probablement enragé. L’esprit du dieu de la guerre n’apportait que le chaos et la souffrance… Souillant même les êtres vivants de son poison belliqueux. Le lion avait pitié de l’animal, espérant vraiment que le guerrier divin aller l’achever rapidement sans faire souffrir la bête plus que nécessaire. Pas que le lion d’or soit un fervent défenseur des animaux, mais il n’aimait pas faire le mal gratuitement, en particulier un quelqu’un ou quelque chose qui en était déjà la victime.

    Silas semblait sur les nerfs par contre, le guerrier du lion qui le connaissait si bien pouvait le deviner. Il profita donc de la diversion de l’ours et du combat qu’allait mener Haldor pour se rapprocher de ce dernier. Il ne savait pas vraiment ce qu’il y avait entre l’autre chevalier d’or et le cardinal de la famine, mais c’était plus que la haine porter à un ennemi, quelque chose de bien plus profonde. Par respect pour Silas, Childéric ne lui demanderait pas, c’était à lui d’en parler s’il le jugeait nécessaire. Car malgré ça, le gémeau était un digne chevalier de la déesse de la sagesse et savait surtout, que du sort de cette gêneuse, dépanadait la réussite de notre mission.

    « - Ne t’en fais mon ami, nous nous en sortirons ! Le destin rira de me voir payer ma tourner ! »

    Et le lion éclata de son rire fameux, quand sous ses yeux, la large lame du colosse dansait dans les airs, un étranger et violent ballet avec cet ours terrifiant. Il ne manquait pas à sa réputation et à celle de son dieu. Haldor était un bon guerrier, vraiment bon. Il maniait cette énorme lame comme si elle ne pesait rien et faisait la taille d’une lame ordinaire. Une sorte de fusion, entre le bretteur et son arme, le lion d’or admira alors la technique de son allié de fortune, le deuxième Ase avec qui il combattait côte à côte, ça commençait à devenir une habitude… Il ne fallut pas longtemps au guerrier pour venir à bout de la bête et de tenir parole, donna la tête de l’ours au chevalier de Pégase, menaçant, également le cardinal d’Arès au passage.

    Le lion d’or éclata de rire en voyant Pégase jouer avec l’œil de la bête, le voir mâcher ainsi quelque chose qui était immonde, le lion avait déjà eu l’occasion de gouter ce genre de mets et sa digestion ne c’était pas passer pour le mieux, espérant que Wedge réussirait à le garder dans son estomac ! Puis, il saisit la tête qu’il avait tendue à son ami Silas, ce dernier était le plus précieux du lot. Le Mérovingien porta alors la tête au-dessus de la sienne, se penchant en arrière, bouche ouverte pour recueillir le sang de l’animal dans sa bouche. Bien sûr, la méthode l’avait également couvert de sang. Il lança alors la tête à Silas, faisant au passage la grimace et rigolant une nouvelle fois à plein poumon, on ne se serait presque pas cru à la guerre, si ce n’était l’odeur du sang omniprésente…

    Il sourit devant l’enthousiasme du jeune pégase. Mais le lion d’or ne put s’empêcher de penser que son cadet en faisait trop. Il n’avait rien à prouver, son armure était de bronze, mais il avait le cœur d’un chevalier et avait autant sa place ici que lui ou Silas. Après avoir observait le petit numéro de buveur de sang de Silas et échangeait les mots suivants avec Haldor :

    « - Dit moi l’ami, c’est vraiment une tradition, ou tu as fais ça pour te foutre de notre gueule ? Dans le deux cas, je trouve ça tout aussi amusant ! »

    Puis, en riant, il reprit la route, ayant laissé suffisamment de temps à Pégase pour prendre les devants. Childéric et la troupe trouvèrent le cheval ailé devant une forêt dont le sol était jonché une nouvelle fois de cadavre. Le lion haussa alors simplement les épaules concentrèrent alors rapidement son cosmos et balayèrent simplement la région dans le quadrillage de son poing, frappant à la vitesse de la lumière dans un rythme imprévisible. Il ne fit que du petit bois de cet obstacle végétal et le petit groupe fini par arrivée à l’orée d’une cité, qui visiblement, faisait réagir leur otage du dieu de la guerre, étaient-ils au bon endroit ? Le lion en avait l’intime sentiment !


“Give as few orders as possible
once you've given orders on a subject, you must always give orders on that subject.”


[MD1] Ainsi débuta le périple  Deric_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1718-childeric
SilasSilasArmure :
Gémeaux

Statistiques
HP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-bleu1650/1650[MD1] Ainsi débuta le périple  V-bleu  (1650/1650)
CP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-rouge1250/1250[MD1] Ainsi débuta le périple  V-rouge  (1250/1250)
CC:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-jaune1500/1500[MD1] Ainsi débuta le périple  V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyDim 13 Déc - 11:17


Silas se délecta du spectacle que lui offrait Haldor qui hacha menu menu le pauvre ours. Ce fut fini en 2 temps trois coups de lames. Dommage que cela lui rappelait Ludmila de la Hyène, les armes n'étaient pas une chose qu'il appréciait, surement aussi du fait qu'Athéna les avait interdit, ou presque. Haldor trancha la tête de l'ours et déclara comme tradition d'un bouffer un morceau cru. Si Childéric pensait que c'était une blague, Silas savait que cela était bien vrai, le maitre du pauvre Haldor semblait aimé bouffer et se tremper dans le sang des créatures qu'il tuait et avait appris cela en son élève. Silas ne put s'empecher de rire tout en blaguant.

_ Pas de plaie cette fois, sinon gare à l'infection.

Cela revenant des quelques anecdotes qu'ils s'étaient raconté dans la taverne et lorsque se fut son tour, c'est un morceau de langue que le Gold des Gémeaux arracha et mâcha. C'était dégueulasse à souhait, pas qu'il n'aimait pas la viande crue, c'était surtout que l'espèce d'ours du marécage de sang devait bouffait de la merde et de la chair pourrie ce qui faisait que la sienne avait le même gout.

_ C'était onctueusement dégueulasse, j'espère que les ours de ta région sont meilleurs sinon je craint la cuisine d'Asgard.

Il éclata de rire et c'est ainsi qu'ils reprirent la route. Silas gardait un oeil sur Jehane qui semblait changer , elle avait l'air inquiète. Etait-ce l'aura d'Arès ou d'un autre qui faisait cela? Pour l'instant la forêt elle-même semblait vouloir les attraper, un coup de semonce de son cosmos, crama les lianes qui voulait s'enrouler autour de lui. C'est ainsi qu'après une longue marche silencieuse ou presque dans cette saleté de forêt qu'ils atteignirent la lisière d'une cité. Vu la tronche de la Cardinale, il semblait se passer quelques chose la, ils touchaient donc au but...

_ Allons y mais en formation groupée, j'ai un mauvais pressentiment et la tronche de cul de la Famine m'aide pas à me faire penser à autre chose...






Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1825-silas-gold-saint-des https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1723-silas-gold-saint-des-gemeaux En ligne
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-bleu1350/1350[MD1] Ainsi débuta le périple  V-bleu  (1350/1350)
CP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-rouge1350/1350[MD1] Ainsi débuta le périple  V-rouge  (1350/1350)
CC:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-jaune1350/1350[MD1] Ainsi débuta le périple  V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyMar 15 Déc - 19:48
    - Te fais pas d'bile pour la bouffe nordique, on sait c'qui est bon. Hey ! Tu crois qu'on nourrit un colosse comme moi avec d'la merde ou quoi ?

Ils riaient tous avec plus ou moins d'entrain, permettant au petit groupe de nouer des liens plus profonds. Haldor appréciait ces petites apartés même s'il était un habitué des voyages solitaires. Il se retrouvait en quelque sorte dans les réflexions de Childéric et commençait à se dire que ce grand lascar ferait un bon camarade de beuverie. Quant au Pégase, il appréciait son sérieux mais aussi son enthousiasme. Pour l'heure, la seule ombre au tableau restait cette femme si taciturne. Celle qui les conduisait sur un territoire dangereux et méconnu. Ainsi leur périple put reprendre. Jonché par quelques anomalies rapidement maîtrisées par les différents membres de l'équipe. Bien qu'espacé pour permettre à l'éclaireur du groupe d'appréhender les environs, ils restaient tous aux aguets.

Le colosse semblait trop occupé à regarder les ossements et autres bizarreries de ce type pour se rendre compte que la flore était plus sauvage que la normale. Mais Wedge et le Lion en firent leur affaire, ce qui le dédouanait pour l'heure. Et ce n'était pas plus mal au regard de l'étrange sentiment qui l'habitait depuis quelques longues minutes. Une appréhension qui n'avait rien de normale pour lui s'était en quelque sorte emparée de son esprit. Et c'était assez déstabilisant pour celui qui ne ressentait d'ordinaire aucune peur d'aucune sorte. Là, c'était différent. Comme si son instinct le plus primaire lui criait de se méfier. Jehane... Où les emmenait-elle ?

Ils finirent par se regrouper. La cité semblait comme abandonnée. Mais quelque chose d'ancien l'habitait, cela ne faisait aucun doute. Chaque feuille, chaque pierre, l'air lui-même... Aucun de ces éléments ne semblaient apprécier la présence de ce groupe hétéroclite. Les pas des uns et des autres se firent plus lourds. La respiration plus difficile alors même qu'ils n'étaient pas dans les hauteurs. Le sol donnait l'impression de trembler en permanence, comme si la terre elle-même les épiait. De nouveau, il fit basculer son arme devant lui, relâchant une infime partie de son cosmos. Il était prêt. Et c'était sans doute préférable au regard de ce qui pouvait désormais leur tomber dessus ici même. Il n'était en rien le dirigeant de cette mission, il le savait. Il était simplement la force de frappe... Néanmoins ses sens ne pouvaient le tromper. Quelque chose - ou quelqu'un ? - se terrait dans le coin. Il fallait le débusquer. Son regard chercha celui de leur éclaireur. Il était vif, rapide, et réfléchissait rapidement.
    - Hey, Wedge ? Dis-moi bonhomme, j'sais pas toi, mais moi j'sens comme un truc trop bizarre là. Selon moi, ça pue l'piège. Tu te sens d'faire un rapide état des lieux, histoire qu'on sache s'il y a des coins à éviter ? T'es un p'tit gars rapide et habile. J'pense que t'es l'mieux placé pour nous dénicher l'embuscade.

Ce n'était pas une flatterie. Il le pensait. Puis, il se rapprocha de Childéric. Il était assez impressionnant de voir les deux colosses côte à côte. Cela fit sourire Haldor qui n'avait pas l'habitude de voir quelqu'un de presque aussi grand que lui.
    - J'pense qu'on va avoir d'quoi s'mettre sous la dent, l'ami. Si tu veux mon avis, si attaque de masse il y a, faudra qu'tu te charges du flanc droit. Moi du gauche. Histoire qu'on s'marche pas dessus toi et moi. Ce serait juste trop con qu'on s'gêne nan ? T'en penses quoi, Silas ?

Ce dernier était aussi aux aguets. Mais il ne fallait pas oublier Jehane. Que le colosse ne lâchait pas du regard non plus. Juste au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
InvitéInvité
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyLun 21 Déc - 9:51
- Formation groupée... Entendu. Je me permets tout de même d'aller devant en éclaireur. Je resterai à une distance respectable. Disait le jeune Pégase après que Silas eut donné ses instructions.

Wedge continuait de regarder autour de lui, en recherches de dangers éventuels. Avant qu'Haldor ne viennes vers lui, et lui demande de rester aux aguets. Pendant un court instant, Pégase ressentait de la fierté, celle qui est ressenti quand quelqu'un à un boulot important à faire.

- N'aies crainte. Si je trouves ne serai-ce que le moindre asticot de Berserker, sans vouloir te manquer de respect Jehane, non seulement je l'amoches mais je te laisserai lui donner le coup de grâce. Plus sérieusement, tu peux compter sur moi. Je resterai constamment sur mes gardes.

Après avoir répondu à l'Asgardien, qu'il commençait à voir comme un futur ami, Wedge se mit en route non sans distancer de plusieurs kilomètres le petit groupe. Cette ville aux allures de ville fantôme était bondée d'endroits louches et lugubres, rien d'accueillants pour une destination de vacances. Pégase entendait des cailloux tomber, des corbeaux chanter de vives voix, et des restes humains joncher le sol. Wedge remarqua alors un crâne. Un crâne d'enfant. Il reposait là, comme si il y était depuis des années, continuant de pourrir et décorer cette boue de son aspect hallowennesque. Pégase était de plus en plus furieux envers l'armée d'Arès, car même les enfants, pourtant si innocents et naïfs, étaient prit pour cible.

Wedge ressentait à ce moment là un Cosmos agressif, plus puissant que le sien. Mais ça ne l'arrêterai pas, lui ou ses équipiers. Puis de légers rires se firent entendre. Wedge pensa donc que le moment était venu pour lui de montrer ses prouesses athlétiques. Il sauta de toit en toit, utilisa son environnement à son avantage... Comme si il avait inventé le Parkour lui-même. Après avoir sauté du dernier toit d'habitation, Wedge esquiva de justesse une boule de feu, à pleine plus grosse qu'un poing d'Haldor.

Pégase en avait bel et bien l'impression... Jehane était inquiète, et Wedge avait des suspicions. Une embuscade. Mais combien étaient-ils en tout ? Devant Wedge apparut deux guerriers d'Arès, de braves soldats. Ces deux cruels personnages riaient devant Pégase, lui bloquant le chemin à son groupe. Wedge était dans une impasse. Alors pour les prévenir, il se concentrait, laissant son Cosmos brûler de milles feux.

Sans un mot, Wedge esquiva un premier coup d'épée avant de venir frapper le second soldat d'un coup de poing en plein visage. Il contre-attaqua le premier soldat d'un sale coup de pied sur la colonne vertébrale. Bien entendu, ces deux immondes créatures étaient toujours debouts.

- Très bien... C'en est fini de vous.

Wedge commençait à dessiner la constellation de Pégase avec ses mains... Tout en brûlant de plus en plus son Cosmos. Les soldats attaquaient mais c'était déjà trop tard.

- Pégasus ... Ryu Sei Ken ! Cria-t'il !

En une fraction de secondes, les soldats avaient reçu des milliers de coups de poings à la vitesse du son ! Affalés sur le sol, les corps sans vie, Wedge se pressa de retourner vers les autres.

- C'est bien ce que je craignais. On nous suivait depuis le début, comme si on savait déjà qu'on était là ! Dans la forêt, ils gardaient leurs distances, attendant avec impatience le moment où l'un de nous serai dans une impasse. Ils agissent avec ruse et lâcheté, mais nous pouvons facilement les débusquer. L'hôte du Dieu de la Guerre n'est plus très loin également... Plus nous avançons dans cette ville, et plus nous rencontrons de résistance... Ce qui semble être un signe non négligeable.

Le groupe avait donc repris la route, toujours en quête de l'hôte d'Arès... Mais les probabilités qu'il soit dans cette petite ville étaient très minces. Le meilleur moyen était donc... L'interrogatoire. Voir même user de la force brute.

- Silas, je crains qu'il ne faille interroger cette Berserker qui prétends nous servir de guide mais qui jusque là, nous a conduis dans une embuscade.

Bizarrement, il savait que c'était une remarque vide de sens, car Silas avait tout sous son contrôle en ce qui concernait Jehane. Mais il voulait tout de même lui dire ce qu'il pensait. Wedge remarquait alors au loin un château en ruines, sur une falaise. Élément cliché ou simple coïncidence ?

- Et ces ruines sur la falai... Disait Wedge avant d'être coupé par l'arrivée d'une seconde vague de soldats d'Arès. Les mêmes que ceux qu'il avait vaincus.  
Revenir en haut Aller en bas
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-bleu160/160[MD1] Ainsi débuta le périple  V-bleu  (160/160)
CP:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-rouge240/240[MD1] Ainsi débuta le périple  V-rouge  (240/240)
CC:
[MD1] Ainsi débuta le périple  G-jaune305/305[MD1] Ainsi débuta le périple  V-jaune  (305/305)
Message Re: [MD1] Ainsi débuta le périple    [MD1] Ainsi débuta le périple  EmptyLun 21 Déc - 12:46
Topic clos.

Pour les participants, vous devez vous rendre dans ce sujet.

Je verrouille le sujet.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
 
[MD1] Ainsi débuta le périple
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Forêts ombrageuses-
Sauter vers: