Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu160/160[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (160/160)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge210/210[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (210/210)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune275/275[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (275/275)
Message [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyLun 28 Déc - 17:16
La voilà élancée quittant l'arche d’Orichalque qu'elle avait empruntée pour se rendre jusqu'à Rome. Cette grande capitale Italienne. Elle avait du quitter ses compagnons en plein mouvement diplomatique avec les saints. La blonde portait sur elle sa longue veste noire qui cachait sa scale de la Sirène Maléfique. Elle se voulait discrète, comme une étrangère qui marchait discrètement sur le chemin des rues vers Rome.

Il devait lui rester encore une bonne heure de marche depuis son départ de l'Atlantide. La Générale était en route vers le point de rendez-vous cependant elle ne savait toujours pas comment s'y prendre pour repérer celui qui l'y conduirait. Fallait-il qu'elle prononce la phrase secrète ? Fallait-il qu'elle observe tout les enfants suspects de la ville ? Si c'était le cas elle allait mettre un temps fou à retrouver ce mystérieux Abrarxès.

En effet, ce n'était pas Liao qui irait à sa rencontre il était trop occupé, puis la jeune générale s'était porté volontaire pour changer d'air aussi. Elle avait eu besoin de se balader les pattes. Elle n'aimait pas rester devant son pilier de l'Atlantique Sud tout le temps. Il faisait beau en ce début de journée, ses pas finirent de la conduire à Rome. Elle avait tellement marché qu'elle avait eu besoin d'une pause sur un banc. Arellys en profita également pour masquer sa cosmos-énergie. valait mieux prévenir que guérir comme ils disaient dans certaines coutumes.

Enfin, la Générale avait des étoiles qui brillaient dans les yeux, les maisons de Rome avait toute pour la plupart de magnifiques couleurs orangées, puis il y avait des pavés sur le sol, de la verdure un peu partout. Cela changeait tellement de ce qu'elle voyait d'habitude, et la population de l'Empire Romain ne semblait pas si agressive que ça. Fin ça c'était uniquement de surface, parce qu'elle se doutait bien que derrière ce visage devait se cacher les guerriers romains, d'ailleurs le Colisée en était une grande preuve.

Bref, Arellys se dit qu'elle pouvait tenter le coup de chantonner la phrase que Liao lui avait donnée pour voir ce que cela allait donner. Peut-être que si c'était une messager il viendrait ainsi directement se présenter à elle et Llys pourrait plus facilement improviser. Après tous, il ne lui avait pas donné beaucoup d'indices sur lui à part qu'il aimait la guerre et les combats... La blonde soupira et chantonna alors ceci :
“ Un battement d’ailes et tu t’envoles vers le ciel ”

La roue du destin ne perdit semble-t-il pas un instant, et un petit enfant sembla s'approcher d'elle, elle releva la capuche de sa veste pour montrer son visage et la protection de sa scale que l'on pouvait apercevoir à son cou.


Dernière édition par Arellys le Sam 9 Jan - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
AbrarxèsAbrarxèsArmure :
Tuatha du Taureau

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu320/320[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (320/320)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge450/450[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (450/450)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune428/428[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyJeu 7 Jan - 18:32
Un battement d'ailes. Je le savais, les Atlantes avaient enfin décidé de bouger leurs fesses pour venir jusqu'ici. La partie allait enfin devenir intéressante, surtout que l'annonce de la mort de ce cher Anastasius n'était pas de nature à calmer cette rage qui m'habitait depuis toujours. L'enfant fit signe à la demoiselle d'aller vers une auberge dans les faubourgs de l'ancienne capitale du monde antique. Assis à une table, je voyais entrer une bien belle femme, aussi enivrante que les sirènes et le Grand Prêtre de Poséidon n'avait pas choisi la diplomate au hasard. Un sourire en coin, je l'observais et lui faisais signe d'approcher rapidement. En même temps, je demandais un plat pour discuter avec elle.

- Etonnant. Une si belle femme...

Mon propos n'avait rien de sarcastique, je m'attendais pour ainsi dire à un Général plus abrupte et ma conscience m'interdirait de poser mes pognes sur ses joues en cas de conflits. C'était finalement assez bien joué. Mes prunelles noires regardaient les alentours pour être sûr qu'elle n'était pas accompagnée d'une autre personne. Rien. Manifestement, elle avait confiance en ses aptitudes et me léchant les lèvres avec satisfaction, je portais le verre de gnole à mes lipes pour me sustenter de ce délicieux breuvage.

- Je suis Abrarxès. C'est moi qui suis passé chez vous récemment. Mais je n'ai pas eu l'honneur de vous connaître !


En effet, à part Liao, je n'avais pas souvenir d'avoir rencontrer une si belle plante. Que savait-elle de sa présence ici ? Rien manifestement. Mes ordres étaient précis et je devais former une alliance improbable entre différences forces pour contrer un ennemi redoutable qui était arrivé dans cette ville depuis quelques mois. Le Vieux Druide échappait aux Masques de la Mort Rouge - Mes alliés de circonstance mais des ennemis en même temps, beau tableau -, il était en vie et c'était l'essentiel. En fait, le plan s'était parfaitement déroulé jusqu'à que... Anastasius meurt de la main d'un Saint et d'un Ase, cela n'avait pas été prévu par le Grand Manitou. Pséma était le chef mais il ne faisait que suivre les consignes au dessus de lui, je savais qu'il était pas le capitaine à bord du bateau d'une certaine manière. Nous étions les voix de l'ombre depuis des années et on travaillait pour un idéal que peu de monde pouvait appréhender... Cependant, il fallait d'une manière ou une autre que le Sombre Monarque arrivasse à ses objectifs sans les atteindre, et, j'étais là pour cela après tout. Atteindre un objectif en échouant au final. C'était là un plan très limite et l'échec avait un certain potentiel... Il fallait que les Ases, les Marinas et les Berserkers... Enfin, j'allais voir si c'était possible !

Mais en revenant au sujet qui me préoccupait, je la laissais répondre quand même à ma question, le débat serait certainement intéressant entre elle et moi...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu160/160[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (160/160)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge210/210[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (210/210)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune275/275[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptySam 9 Jan - 12:42
Le voilà enfin l'enfant qu'elle cherchait depuis mon arrivée. Cela n'avait pas traîné et ça lui convenait. Elle acquiesça la direction de l'auberge et s'y rendis de ce pas le remerciant d'un signe de tête. C'était enfin l'heure pour eux de savoir ce qui se cachait dans les autres factions et de rester quand même méfiant. La Général de Poséidon accéléra le pas pour entrer dans l'auberge baissant la capuche noire pour re-mettre ses cheveux blonds à l'air libre.

Pourtant, une fois qu'elle reçut un signe de mon interlocuteur, elle remit son long manteau correctement pour cacher définitivement son appartenance aux armées Atlante. Nul besoin de crier son identité sur les toits. Surtout qu'elle avait enfin son interlocuteur en face de lui. Arellys le dévisagea quelque secondes avant de venir s’asseoir en face de lui sur une chaise en bois. Ce n'était pas le grand luxe dans cet auberge de ce qu'elle pouvait observer, tout comme dans le reste des bas quartier, ses prunelles bleues océan portaient un regard de jugement tout autour d'elle.

Elle devait bien avouer qu'elle ne savait pas trop ou se mettre. Alors se taisait pour le moment. Il demanda une sorte de plat pour qu'ils puissent discuter dans de bonnes conditions. Ou du moins, c'est ce que la Général en déduis. Elle croisa ses lourdes jambes, plaça son menton sur ses paumes de mains croisées sur le table. Une si belle femme... cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait reçu de compliment comme celui là. Enfin, pouvait-elle seulement le considérer comme un compliment ne sachant si elle avait affaire avec un ennemi ou un allié ? En tout cas, une chose était sûre, ce fameux Abrarxès était le contraire de ce qu'elle avait imaginé jusqu'à présent.

Sauf pour la chevelure noire de jais et ce corps qui semblait musclé digne d'un grand guerrier. Elle clignait des yeux et restait aussi froide et asociale qu'une pierre. Ce n'était pas un sain, elle en mettrait sa main à couper, il ne ressemblait aux souvenirs qu'elle avait d'eux et son aura semblait trop négative ? Il semblait vérifié qu'elle n'était pas accompagnée. Alors elle croisa finalement et répondit sur un ton neutre voir doux :

"N'ayez crainte, je suis venue seule comme l'aviez demander, j'ai pris la place de celui que vous avez rencontrer en venant chez nous, d'ailleurs nous nous demandons bien ce que vous attendez de nous ? J'aimerai également savoir...Monsieur Abrarxes, pour qu'elle raison vous avez demander à ce qu'un Général se présente à Rome ?"

Arellys allait ruser dans ses propos, et elle allait se montrer fine et patiente. Sans pour autant révéler qu'elle était venue ici pour enquêter et obtenir le plus d'information possible à rapporter au grand-prêtre et à Liao. Elle pouvoir confirmer des hypothèses, et elle espérait enlever ses doutes sur les intentions d'Abrarses à l'égard des armées de Poséidon. Après tout, il ne fallait pas se laisser déconcentrer dès la première entrée en scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
AbrarxèsAbrarxèsArmure :
Tuatha du Taureau

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu320/320[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (320/320)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge450/450[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (450/450)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune428/428[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyDim 10 Jan - 16:08
Levant un sourcil, j'observais la blondinette et me rendais compte qu'elle avait même pas pris la peine de se présenter. La politesse se perdait. Non pas que je sois un "Saint" mais tout de même, je ne pensais pas me montrer impoli ou goujat dans les prémices de cette discussion. Mes doigts prirent alors les bords de mon verre pour faire tourner sur lui même l'alcool qui était à l'intérieur. Elle m'avait regarder un moment avant d'entrer et devait se demander qui j'étais, c'était marrant ce jeu du chat et de la souris mais je n'étais pas là pour cela après tout. Prenant un lourde inspiration, je dégnais enfin répondre au Général de Poséidon.

- C'est pas la politesse qui vous étouffe.


Bon, ok, c'était sorti tellement vite que mon regard blasé ne tiqua même pas quand je m'entendis parler.

- Ce que j'attends de vous... Bonne question.

J'avais des réponses à lui apporter évidemment. Mais de là à tout lui donner dans le bec, fallait pas déconner. Ma main libéra le verre après en avoir bu une gorgée, cette femme avait été envoyé ici dans un but précis et ses "talents" ne devait pas être mesestimées. Depuis les années que j'arpentais le monde, je savais qu'un beau corps comme celui là, aussi délicieux qu'une pêche que l'on veut caressé, il fallait se montrer prudent. Toutefois, elle avait pris la peine de venir et cela aurait été con de ne pas tendre la main à minima.

- J'ai été voir votre collègue, Liao de l'Hippocampe si je me rappelle bien. Un homme affable et courtois qui m'a laissé de bonnes impressions. C'est pour cela que je vais vous répondre en vous posant une simple question : Si le Sombre Monarque, Hadès, choppait une arme ayant le pouvoir des Parques, vous feriez quoi pour l'en empêcher ?

Une épée aussi noire que les ténèbres, c'était ce que Pséma avait eu comme information sur les objectifs du Dieu des Enfers. Ce dernier avait perdu sa fourche légendaire, égale du Foudre de Zeus et du Trident de Poséidon suite à la dernière guerre sainte contre la Déesse de la Sagesse. Apollon et Arès avaient même veillé à l'époque à la soutenir dans ce plan. Mais le bougre continuait à oeuvrer dans l'ombre et Pséma avait été choisi pour commander le Culte dans le but de le surveiller de plus près. Les ordres étaient les ordres. Cependant, une autre force était en mouvement, redoutable et maligne comme la Peste. Selon ce que je savais, c'était que cette inconnue oeuvrait à réunir une coalition pour "aider" Hadès à avoir cette lame par haine d'Athéna. Non pas que je ne comprenasse pas les raisons de cette haine contre la vieille Chouette mais quand même, il fallait savoir où nous allions. Puis... Pséma avait pour but de récupérer cette épée pour les propres objectifs de l'Ordre sombre dont je n'étais qu'un des quatre responsables dans ce monde.

- Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu160/160[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (160/160)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge210/210[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (210/210)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune275/275[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyMer 13 Jan - 19:53
Arellys croisait toujours ses bras, son visage s'était crispé lorsqu'il avait parlé de politesse puis elle avait fermé un instant les yeux et fait un tour de tête. Le menton relevé vers le haut, elle glissait ses yeux de chaque côtés de la pièce. Puis la blonde lâcha un soupire. Elle répondit brièvement sur sa présentation ne voulant attirer l'attention sur elle. Elle se devait d'être discrète. Alors sur un ton neutre, ses lèvres parlèrent :

"Je me nomme Arellys, Général de la Sirène Maléfique, je protège le pilier de l'Atlantique Sud, je vois... Liao m'a parlé de vous oui"Fit-elle sur un ton qui se voulait à la foi méfiant et pourtant, la Général essayait de rester neutre dans ses propos. En tout cas, elle était rassurée d'avoir en face d'elle un interlocuteur qui n'appartenait pas aux "saints", car sinon sa tâche ce serait avérée plus difficile que prévue. Elle aurait eu aussi certainement moins eu l'envie d'en discuter et d'en apprendre plus.

Surtout qu'elle ne pouvait prendre de décision comme ça à la légère sous prétexte de former une sorte d'alliance. Si ça se retournait contre eux après ? On la tiendrait pour responsable, et pour franchement elle ne vivait pas pour avoir des emmerdes. Donc elle se contenta pour la suite d'écouter plus précisément les détails donnés par Abrarxes. Mais cela ne lui suffisait pas, elle ne savait pas si leur rôle serait temporaire, sinon elle devrait en parler au reste et surtout à leur chef de camp.

Sur le moment la demoiselle eut un frisson qui lui parcourra le corps tout entier lorsqu’Abrarxes parla du sombre Monarque. Hadès, une arme destructrice ? Elle cherchait à comprendre de quoi il pouvait parler, de quel indice sur le future il s’agissait. Devait-elle en tenir compte ? Devait-elle accepter maintenant ? La tentation de retrouver une puissance perdue en s’alignant était là mais pourtant quelque chose la bloquait dans son élan. Son cœur et sa raison. Personne ne pouvait prévoir ce qu’il adviendra dans le future et surtout si Hadès s’emparerait d’une arme aussi puissante. Elle avait du mal à croire les paroles du brun mais elle ne laisse rien paraître et continuait de le fixer comme si de rien n’était.

“ alors… je ne sais pas, à vrai dire, cela me parait assez étrange… comment dire… pourquoi Hadès se réincarnerait-il maintenant ? à part pour mettre des bâtons dans les roues à Athéna …” Fit-elle un peu perplexe sur les bords.“en tout cas je ne peux pas me permettre de prendre une décision hattive pour mon dieu… j’espère que vous comprenez… je devrai en parler un minimum avec Liao avant ” C’était sa roue de secours pour ne plus laissez paraître ses doutes sur son histoire. Elle espérait qu’il ne le prenne pas mal, mais son regard interrogateur trahissait la Géneral partagée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
AbrarxèsAbrarxèsArmure :
Tuatha du Taureau

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu320/320[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (320/320)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge450/450[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (450/450)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune428/428[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyJeu 14 Jan - 1:01
- J'ai jamais dit qu'Hadès s'était réincarné, j'ai juste dit qu'il manoeuvrait dans l'ombre. C'est une nuance.

En effet, tel le Messie noir, si le Dieu de la Mort s'incarnait, son pouvoir se ressentirait dans le Monde. Les ténèbres seraient plus fortes, le monde plus froid et glacial. Non. Il dormait encore de sa précédente incarnation, cela faisait bien 100 ans. Puis, voilà qu'elle signifiait qu'elle ne voulait prendre aucune décision pour sa terre. A quoi sert-elle alors ? La question faillit sortir de ses lèvres mais il s'en abstint. De fait, en les invitant ici, il n'avait pas parler de ses réelles motivations et Abrarxès comprenait les réticences de la demoiselle à aller dans un sens ou dans un autre. Sa main reprit la carafe pour servir un peu de vin au Général.

- Vous avez raison de ne pas vous engager auprès de moi. De toute façon, nous ne sommes pas alliés ou même amis, je ne suis que le messager d'une information. Pourquoi ne pas en avoir aviser directement lors de ma visite chez vous me direz vous ? Tout simplement que vous avez un traître qui travaille contre vous. Je ne sais pas qui c'est malheureusement, seulement qu'il y a un ennemi dans votre propre armée. Je ne comptais donc pas révéler la moindre information à un inconnu... Prenant un pause. Ensuite, Liao vous fait confiance donc cela me va. C'est un chic type et je reconnais que mes origines persanes me rapprochent de lui. Il ne vous aurait pas envoyé ici même sans raison !

L'Eveillé l'observait. Il sentait qu'elle attendait des réponses sur le pourquoi du comment, sur qui il était et qui il représentait. C'était encore trop tôt pour révéler des informations de la sorte. Mais il avait asséner une information comme une vérité et il revint dessus après quelques gorgées de son nectar de raisins.

- Si le sombre Monarque forge cette arme... Les Hommes, les Atlantes, la Vie tout simplement sera en danger. Avalon est la clé. C'est aussi un protectorat de votre Dieu et il est donc normal que je vous prévienne que cela se passe "sous votre toit".

Tout n'était pas si simple évidemment. Il le savait mieux que quiconque mais le temps n'était pas de dévoiler les couleurs de la Mosaïque qui se dessinait sous les orées de l'aube. Le regard du Persan était intense et directe, lourd de sens et grave. Il avait un charisme qui pesait sur les épaules de la demoiselle à ce moment là, laissant légèrement ressentir sa réelle puissance bien supérieur à tout Général ou même les illustres Chevaliers d'or.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu160/160[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (160/160)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge210/210[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (210/210)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune275/275[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyDim 17 Jan - 21:58
La blonde réfléchissait tout en buvant la boisson qu'on lui avait gentiment offerte. Elle n'arrivait pas à croire en ces paroles pourtant... elle cherchait à observer un semblant de vérité qui pourrait lui indiqué qu'il avait raison et qu'elle pouvait avoir confiance en lui. La Général de Poséidon n'était pas stupide, elle ne cherchait pas le combat. Il n'avait pas besoin de lui expliquer en faisant monter sa puissance. Arellys lâcha un soupire et ferma un instant les yeux. Baissant la tête sur le côté, ses prunelles vinrent se fixer en celles d'Abrarxes.

Arellys tournait son verre délicatement, en but une gorgée . Manœuvrer dans l’ombre et s’être réincarner… Ce n’était pas si différent non ? La seule chose est qu’on a besoin d’être vivant pour… Enfin, ce n'était qu'un détail si l'enjeu était bien plus grand. Il avait raison, s'il se réincarnait la terre et notre dieu seraient en danger. Le peuple de la citée marine aussi. Elle devait agir prudemment. Découvrir et en savoir plus sur l'arme, le monarque Hadès. Elle cherchait comment le demander subtilement, peut-être parler en énigme ?

Ces mots et pensées ne seraient ainsi que plus dures à déchiffrer. La blonde se redressa une nouvelle fois et se réinstalla au fond de son siège. Prenant une petite voix sure d'elle avec un peu de sarcasme, la sirène maléfique murmura :
“La vérité déroute à cause de ses nuances, quand le silence passe pour de l'érudition.”


La Général fixait Abrarxes sans crainte, elle se foutait pas mal qu'il soit un homme à vrai dire. Elle agissait pour le bien de son dieu et de son camp. Elle ne fit pas plus attention que ça à son augmentation d'énergie puisqu'elle espérait qu'il comprenne ses paroles. Elle ne dit rien lorsqu'elle lui resservit du vin, son verre était presque vide de toute façon.
“Dîtes moi cher Abrarxes, la fidélité c'est pour moi la forme la plus noble de la servitude. Qu'en est-il pour vous ? J'ai confiance en Liao, il fait partit de nos grand hommes si on peut dire ça pour moi et je suis heureuse que vous le respectiez, je lui passerai le mot” Fit-elle sur un sourire d'une belle neutralité. “Avalon ? C'est cette île mystique ou sont nés les légendes Arthuriennes ? Pourquoi Hadès irait jusqu'à s'emparer d'une ar...me” Fit-elle en ne finissant sa phrase comme si une idée lui avait traversée l'esprit.

Elle en connaissait un peu de ces légendes et la seule arme qui lui venait en tête pour le moment était la légendaire Excalibur. Pourtant personne n'avait de preuve qu'à son existence. Enfin, elle verrait bien la réaction d'Abrarxes si déjà il acceptait de lui en dire plus et confirmer pour Avalon, ce serait un petit pour l'homme et un grand pas pour Poséidon.




[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) Tumblr_m8rlx5DNg61qg0b7fo1_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
AbrarxèsAbrarxèsArmure :
Tuatha du Taureau

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu320/320[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (320/320)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge450/450[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (450/450)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune428/428[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyMar 19 Jan - 18:38
Elle s'était donc présentée. Un sourire espiègle carressait mes lipes au moment où elle battait pavillon quelques instants... mais elle avait raison, je n'étais pas là pour faire dans les nuances après tout. Prenant une rasade d'alcool, je me nettoyais avec l'avant bras avant de reprendre la conversation.

- Hadès a perdu sa Fourche légendaire, cette arme était l'égale du Trident ou du Foudre selon les légendes. Cependant, sa dernière défaite contre Athéna lui a fait perdre son arme de prédilection si on veut. Il lui faut donc une nouvelle arme, une faucheuse de vie. Et il existe sur Avalon, des forgerons d'excellence qui forgaient autrefois des armes pour leurs dieux.

Manifestement, malgré son aisance, elle était sur ses gardes. Jouant avec le gobelet, mes prunelles ébène surveillaient la belle blonde sans me départir de cette envie de la mettre en situation sur la table, elle avait une beauté que même les Romaines n'avaient pas mais j'étais pas là pour cela après tout. D'un signe de la main, j'ordonnais à la serveuse de revenir pour reprendre un peu de vin et je repris la parole laconiquement.

- Légendes arthuriennes ? Je sais pas de quoi tu me causes là...

Il est vrai que l'on disait qu'Uther Pendragon avait eut un fils que l'on nommait Artorius mais de là à l'appeler une légende, fallait pas déconner ! Nul ne savait ce qu'il avait pu devenir et s'il était pas mort suite à un combat ou à une action politique de son auguste famille, les Pendragon. Enfin bon, je n'étais pas là que pour ça, mes doigts dansaient avec un morceau de pain quand je repris à la volée.

- La question est donc simple....

Soudain, une violente explosion se fit entendre en dehors de l'auberge. Dans l'ombres, des êtres fantomatiques se matérialisaient lentement pour prendre la forme de deux étranges hommes enflammés, recouverts de bandelettes, de lourds manteaux noirs recouvraient leurs épaules et un masque blanc ornait chaque visage.

- Bon sang, elle nous a trouvé. Ma demoiselle, vas falloir bouger votre fion car ces deux là sont d'un niveau assez costaud. Alors, les momies, Morgane vous envoie ?

Dans un sifflement, l'un d'entre eux répondit.

- Oui, notre maîtresse nous envoie pour t'empêcher de voler le trésor de Poséidon. Nous sommes sa Voix dans ce monde, nous les flammes des mondes passés qui viennent des fonds marins... Nous sommes ici pour protéger la Sirène de ton influence maléfique.

- Les Masques de la Mort Rouge.

- Oui, c'est la Mort Rouge qui nous envoie.


Lentement, face aux flammes des ennemis sorties des abysses, un lourd manteau doré m'enveloppait et mon aura prenait la forme d'un taureau prêt à attaquer mes ennemis. Je n'avais plus le choix, je devais révéler une partie de ma nature à ces personnes, il était nécessaire que la jeune femme ne quitte pas les lieux vivante. La Mort Rouge - que l'on appelait Morgane la Fée dans d'autres terres - était donc à Rome, mauvaise nouvelle.

Une armure noire sortait alors de mon aura, un taureau d'obsidienne, qui explosa pour recouvrir mon corps. Croisant mes bras, je me retournais vers la demoiselle.

- Vous êtes avec moi ou contre moi ? Avec les Masques de la Mort Rouge ou contre nous ? De votre volonté dépendra les alliances de demain jeune fille !

MJ a écrit:
Note :

1 - Choisir le parti que prendront les Marinas : soit Abrarxès, soit les Masques.

La mythologie arthurienne existe pas encore ! Artorius est meme pas Roi de Bretagne, il est considéré comme disparu ^^. Rien de grave mais je préférais le repréciser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu160/160[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (160/160)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge210/210[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (210/210)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune275/275[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyMer 27 Jan - 0:04
Arellys continuait d'écouter l'étranger avec attention, le sourire au coin, les mains croisés reculée dans son fauteuil. Jetant son regard dans son verre de vin à moitié remplie. Une fourche légendaire, elle n'en avait jamais entendu parlée, pourtant elle n'arrivait pas à tenir ses pensées sur une note positive. Face à ce qu'elle apprenait dessus. Mais pour elle il était évident qu'une arme d'un dieu était l'équivalent du Trident de son dieu Poséidon, du Sceptre de la déesse Athéna ou de la Foudre de Zeus.

C'était des armes divines existant depuis les temps mythologiques après tout. D'après ce qu'elle savait sur ces divinités. Oui, d'accord, elle commençait à voir l'enjeu de sa mission de plus près. Et surtout le pourquoi du comment. En fait, elle avait surtout peur du possible réveil d'Hadès. Car après tout, bien qu'ils ne ce soient plus montrés rien ne dit qu'ils ne pouvaient réapparaître. Le roi des enfers et son armée. La blonde lâcha un murmure de crispation sur ses joues et fit une grimace à cette pensée.

Tout semblait lier à Avalon. Pourquoi ? Est-ce que tout ceci était prévu depuis longtemps ? peut-être... pourtant, celle-ci ne pouvait s'empêcher de penser que tout n'était ni noir ni blanc. Arellys leva légèrement la tête, se calant sur le côté, posant son verre sur la table laissant claquer les pieds de sa chaise contre le sol de l'auberge.

"Désolé c'était une réflexion à voie haute !"Fit la Sirène Maléfique sur un ton assez neutre et glacial. Elle observait ses moindres fait et gestes, quelque chose qui pouvait lui permettre de lui faire une idée plus précise du camp qu'il défendait. En tout cas, son aura menaçante semblait retombée... Mais pour combien de temps maintenant ? Surtout que l'explosion que la blonde entendit à l'extérieur ne lui disait rien de bon.

La pression semblait vite montée dans la salle, tout le monde s'était levé en voyant d'étrange silhouette fantomatique arriver comme si de rien n'était. Elle devait bien avouer qu'en ayant vue les squelettes en flamme, la blonde eu un frisson dans le dos. Rien de ce qui lui arrivait dans cette mission n'était rassurant, et cela lui plaisait. C'était ce qui donnait un petit charme à la situation de sa vie de femme. Les sortes de squelettes semblaient tous avoir des masques blancs ornés et un manteau noir. Ce qui lui faisait penser à un style très gothique.

Pourtant, elle les crus au début tout droit sortis d'un livre de comptes et des merveilles. Heu, what, Arellys pensait avoir manquer un épisode... Elle était pas sûre d'arriver à suivre le mouvement là. Depuis quand on tentait de voler le trésors de son peuple et de Poséidon ? Ils voulaient surement parler de l'Orichalque ? Elle devrait finalement combattre un jour ou l'autre finalement. Bien ! sa allait lui permettre de voir si elle était pas trop rouillée. Cependant, il était hors de question de prendre partis pour le moment.

Se levant vite fait de sa chaise, il semblerait que la diplomatie soit rompue pour le moment. Elle préférait observer laissant monter dangereusement sa cosmos énergie de Général de Poséidon. Cependant, ce qui l'arrêta fut l’interpellation "Morgane". Morgane... Protectrice d'Avalon ? Intéressant... Plusieurs hypothèses jaillissaient dans l'esprit d'Arellys. Ils étaient beaux là. Me protéger de lui ? Pour l'instant, il lui semblait ne pas avoir été agressée, puis elle n'avait pas besoin de l'aide de momies pour l'aider à se protéger ! C'était un délire totale.

Pourtant, elle se retenait d'agir et de faire grimper son cosmos encore plus haut. Elle n'en savait pas assez sur les masques de la mort rouge, mais ils semblaient être du côté de Poséidon... Elle devait avouer qu'elle ne pensait pas se retrouver en un tel dilemme même si elle avait eu une intuition d'un combat avenir. Puis ce jeu de mots, la protéger de l'influence maléfique du Taureau noir. Elle en esquissa un sourire et se mit pourtant en retrait, laissant dévoiler sa magnifique écaille de la scalle de la Sirène Maléfique sur ses épaules.

Que voulaient-ils vraiment ? il fallait qu'elle le sache, et pour ça, elle essayerait en premier lieux d'agir en défenseuse du lieu et de la population qui n'avait strictement rien à voir avec cette guerre sainte qui se profilait à l'horizon. Se dirigeant vers les habitants de l'auberge pour les aider à évacuer pendant qu'Abrarxès discutait avec ces flammes. Il semblait également prêt à en découdre tandis que son cosmos commençait à se répandre dans la pièce. Arellys vit son semblant de confiance en l'homme à l'armure noire dépeindre.

"L'homme est un loup pour l'homme, in vino veritas" Dans le vin, la vérité.

Souffla Arellys d'une voix douce et pourtant déterminée à la fois, à Abrarxès en essayant de calmer sa cosmos-énergie qui devenait de plus en plus instable au fil du temps que la situation se dégradait. Elle espérait que cette phrase lui face comprendre sa position de neutralité ici. Elle n'agirait pas imprudemment dans cette histoire. Cependant, la roue de la vérité et sa couleur étaient en marchent. Elle le comprenait à ce moment précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
AbrarxèsAbrarxèsArmure :
Tuatha du Taureau

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu320/320[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (320/320)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge450/450[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (450/450)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune428/428[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyVen 29 Jan - 18:08
Ah les femmes !

Je regardais cette belle plante qui préférait regarder de loin les évènements avant d'agir et les mensonges des Masques avaient fait son effet, cela l'avait mise en retrait et c'était une tactique éprouvé par nos ennemis depuis des années. Toujours les bras croisés, mes yeux ne quittaient pas du regard les créatures sous nos yeux. Elles laissaient le Général de Poséidon mettre en sécurité les habitants, autant de foi en l'humanité pouvait faire sourire, surtout venant d'elles ! Un léger crépitement se fit entendre et une d'entre elles se décidait enfin à s'approcher de moi. Et je ne fus pas déçu. Leurs mains enflammées esquissèrent un geste vers ma poitrine à une vitesse qui ne me surprenait pas, pas la première fois que je les affrontais après tout mais d'habitude, je fuyais sans demander mon reste comme on me l'avait demandé. Reculant pour éviter l'impact, je pris la parole en direction du Général qui regardait tout cela en silence.

- Putain, vous êtes toujours aussi rapides... Arellys, je te pose une simple question, penses tu que je suis le genre d'hommes à voler le bien d'autrui ? Je te réponds de suite que non, mon code d'honneur m'interdit de faire cela, sauf en cas de guerre évidemment. Dis moi, on est donc en guerre toi et moi ? Mon Ordre et Atlantis ?

Le sifflement crépitant qui sortait des bouches des Masques de la Mort Rouge me rappelait qu'elles ne rigolaient pas, elles tuaient sans sommation, sans honneur et encore moins sans réfléchir... Elles étaient les esclaves de cette maudite Morgane après tout. Brusquement, le mur à droit se mit à prendre une teinte écarlate qui ne me plaisait pas et je ne fus pas déçu, une explosion de flammes se fit sentir. Toute l'auberge volait en éclat. Craignant que le feu ne se propageasse dans la ville, je frappais du pied le sol pour envoyer une onde d'air qui éteignait les flammes autour de nous mais ce n'était pas suffisant pour éteindre celles des Masques.

- Dame Arellys. Nous vous invitons à nous suivre pour rencontrer notre maîtresse, elle souhaite vous voir pour vous révéler quel est ce trésor !

- C'est un piège Général ! Si tu les suis...

- Tais toi traître à ta patrie ! Chevalier noir du Taureau...

- Je n'ai pas trahi et vous le savez, je suis une des parts de l'ombre créée par le Soleil. Un chevalier noir est différent, je n'en suis pas un... Cette armure, même si elle y ressemble, n'est pas une armure noire, elle est née de l'ombre créée par le Soleil pendant l'ecliptique. Mais je ne t'apprends rien ... Morgane !


Je n'avais pas le choix, je n'étais pas un chevalier noir comme ceux qui avaient quitté le Sanctuaire de la Déesse de la Sagesse. Mon armure pouvait y faire penser et c'était la raison pour laquelle mon Ordre interdisait en général de porter nos protections mais là, j'avais pas le choix soyons clair ! Soudain, les choses s'accélèrèrent pour mon malheur, voilà que des orbes de flammes sortaient de terre pour m'attaquer. Elles ne plaisantaient plus et la "neutralité" du Général devenait un souci. Il était temps de se montrer moins charmant. Jouant avec ma nuque, un sourire sardonique naissait à mes lèvres au moment où je prenais la parole peut-être pour la dernière fois...

- Arellys, va falloir faire un choix, je tiens pas à crever... Si tu es avec moi, je ne t'attaquerai pas, bien au contraire. Sinon, je ne vais pas avoir le choix ! Me tournant vers deux momies enflammées. Bien, à vous deux !

شاخ بزرگ سایه

Great Horn of the shadow

Comme un taureau en furie, une explosion de lumière aveugla mes deux ennemis avant de les repousser violemment vers les maisons voisines. Les cris des habitants se faisaient entendre sous l'impact mais je n'avais guère le choix malheureusement. Au moins, je les avais fait reculer de mon périmètre de combat. La pression était lourde et les Masques tout comme moi, on attendait la réponse de l'envoyée d'Atlantis avant de rentrer dans l'arène de combat. Je ne comptais pas mourir ici sans me battre d'une manière ou d'une autre. Le manteau doré qui m'enveloppait avec le cosmos donnait à mon armure un éclat particulier entre l'obsidienne et le soleil.

Le premier acte était terminé, le second venait de commencer !

MJ a écrit:
Même chose que précédemment, Arellys doit choisir un camp. Toute neutralité nouvelle sera prise pour Abrarxès comme un soutien tacite aux Masques.

Abrarxès défie les Masques et Arellys (sauf si elle rejoint son camps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu160/160[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (160/160)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge210/210[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (210/210)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune275/275[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyVen 5 Fév - 0:03
Le fameux Abrarxès ne semblait pas avoir apprécié que la blondasse reste sur le côté. Pourtant, pour elle, c'était plus logique d'agir de la sorte en sachant qu'elle ne pouvait faire confiance à aucun d'entre eux. Oui, les masques ne lui inspiraient aucune honnête, pourtant, l'envie d'en savoir plus, était bien là elle. Alors que pour Abrarxès, c'était différent, il semblait bien plus humain à les voir comme ça. Mais, qu'avait-elle à gagner en le suivant lui plutôt qu'eux ? Surtout qu'elle avait une sainte horreur de la chevalerie d'Athéna. Oui, vraiment, elle les détestaient et la rancune était vivace encore. Puis lequel des deux avait l'air honnête ? Eh bien, là elle devait bien avouer qu'elle ne savait pas trop ou se mettre. La Général les fixaient les uns après les autres, une fois qu'elle eut finit de faire sortir les derniers habitants de l'auberge qui avait pris feu. C'était si bizarre, que ces squelettes apparaissent tous à tout sortant de nul part, et qu'Abrarxès les connaissent comme des ennemis à lui.

C'était franchement, incroyable. Le combat entre les deux semblait inéquitable, pourtant si Abrarxès était un ancien saint du Taureau lié à Hadès, il devait certainement avoir bien plus de puissance que cela. Sinon Arellys s'en trouverait plus que déçue à vrai dire. Tout cela l'ennuyait fortement, alors Arellys fit virevolter son cosmos autour d'elle, masques, et Abrarxès, sous formes de plusieurs filets d'eau dans une surface horizontale vers les flammes que les masques avait laissés traînés un peu partout autour d'eux. il fallait évité que le feu ne devienne un incendie de grande envergure dans les quartiers pauvres de Rome. Arellys se pinça les lèvres, que faire ? Choisir l'un ou l'autre revenait un peu à un dilemme. Sa curiosité lui disait de se rendre et de lui suivre pour connaître Morgane, ses intentions, ce fameux trésors de Poséidon. Pourtant, quelque part, en les écoutant parler d'avantage, elle se disait que les momies donnaient peines à voir, et surtout pas trop envie de les suivre justement.

Mais avait-elle seulement le choix ? Si ces rencontres devaient l'amener à Morgane, si elle était justement une alliée de Poséidon, pourquoi n'en avait-elle jamais entendu parler ? Elle n'arrivait pas à comprendre, il lui manquait une clé, un indice précieux pour comprendre le réel but de sa mission à Rome. Le réel but de sa visite ici. Le réel objectif de cette rencontre.

La Sirène Maléfique s'avança vers Abrarxès, voulant passer devant lui pour lui murmurer ceci :

"Abrarxès, je te remercie vraiment beaucoup pour toutes les informations que tu nous as données, je te promet qu'elles seront vites retransmises à mon camp, au grand-prêtre, à Poséidon, mais dans l'immédiat, je ne peux prétendre à choisir pour mon dieu, une alliance". Fis la Générale en augmentant encore plus sont cosmos afin que tous le monde puisse le ressentir aux alentours, en signe qu'elle était prête à en découdre, néanmoins, elle se mit en position de défense devant Abrarxès avant de continuer :

"J'accepte de vous suivre Masques de la Mort Rouge. Avant accomplissement de toute choses à votre égare, je tiens à m'assurer d'une chose, que vous laissiez Abrarxès repartir en paix comme il est venu, que personne d'autre ne soit blessé ou tuer pendant notre passage et lorsque l'on quittera Rome !"

Cela faisait deux-trois conditions, mais c'était pour confirmer l'intuition du Piège, elle voulait attiser sa curiosité, ne pas revenir bredouille et en même temps elle remerciait Abararxès de lui avoir ouvert les yeux sur un point. Elle ne pouvait pas leurs faire confiance malgré le fait qu'elles disaient agir pour protéger le trésors de Poséidon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
AbrarxèsAbrarxèsArmure :
Tuatha du Taureau

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu320/320[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (320/320)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge450/450[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (450/450)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune428/428[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (428/428)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyMar 9 Fév - 9:39
Aussi étrange que cela puisse paraitre, les Masques de la Mort Rouge acceptèrent l'étrange marché de la Sirène. J'étais prêt à en découdre mais non, c'était pas le moment, des cosmos éclataient aussi dans les zones aux alentours. Décroisant lentement les bras, je fis signe à Arellys que je comprenais sa décision mais en mon for intérieur, je savais qu'elle commettait une lourde erreur pour elle et aussi pour son peuple. Elle venait en quelque sorte d'ouvrir la boîte de Pandore et ce n'était pas une chose des plus agréable.

- Bien bien, tu peux les suivre mais saches que tu commets une belle erreur. Tu viens de mettre ton peuple face à des difficultés que tu ne peux entrapercevoir... Je te proposais une alliance, tu viens donc de la refuser. Soit. Je te souhaite bon courage.

Se retournant, le chevalier de l'ombre se retirait sans dire un mot de plus. Manifestement, il n'avait plus de raison de rester présent, il devait en avertir Pséma le plus rapidement possible. Concentrant son cosmos brutalement, il ouvrit une brèche dans un passage dimensionnel avant de disparaitre pour toujours. Les choses avaient mal commencé et comment l'expliquer à ses chefs ? Il n'avait pas de réponses. Il avait laissé les Marinas choisir leur destin d'une certaine manière, c'était là la volonté du chef de l'Ordre de l'ombre solaire.

Dans l'auberge, l'un des Masques s'approcha du Général.

- Bien, tu as pris une bonne décision, nous saurons nous en rappeler. Une noble dame viendra sous peu dans vos terres. Nous serons alors là pour parlementer avec vous. Mais pour que cela se fasse, il nous faudrait une goutte de votre sang, si cela vous sied ?

Le Masque tendait alors un petit mouchoir pour récupérer la Vitae du Général. Le sang était la chose la plus précieuse des mortels, symbole de vie et d'espoir. Les Masques avaient gagné là une belle victoire contre des ennemis redoutables, Arellys n'en avaient pas encore conscience maise elle avait fait son choix sans se laisser influencer et c'était là une chose que les créatures appréciaient d'une certaine manière... Le Masque attendait donc la goutte de sang tranquillement, avant de quitter les lieux dans un nuage de cendres et de flammes.

MJ a écrit:
Note :

1 - Abrarxès n'est plus présent.
2 - Ce sera le dernier post PNJ, c'est à Arellys de conclure en donnant de son sang ou non.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-bleu160/160[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-bleu  (160/160)
CP:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-rouge210/210[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-rouge  (210/210)
CC:
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) G-jaune275/275[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)   [Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes) EmptyJeu 11 Fév - 22:44
Pour la suite des événements ce n'était pas à Abrarxès de juger si elle avait mit son peuple en péril ou non. Ce n'était pas lui le Général de Poséidon, ce n'était pas lui non plus qui ce fut retrouvé entre deux feus. Réagir vite pour face à la situation fut ce qu'il y eu de mieux. Et de toute façon, ce n'était pas pour autant que la Sirène baisserait sa garde. Loin de là. Et puis, avoir eut en face d'elle un saint noir fut quand même une réelle épine dans le pied. Bon, il ne l'avait pas attaqué non plus, mais elle savait pertinemment que tôt ou tard il aurait fallut un affrontement. Elle n'aimait pas ce battre inutilement, surtout pas dans un endroit aussi fréquenté nuisible à son style de combat.

Puis bon, elle n'avait pas été séduite par le discours des masques de la mort rouge, non elle avait été tiqué par cette histoire de vole de trésors de Poséidon. Bien sûre, elle aurait suivit Abarxès pour en savoir plus sur la fameuse fourche d'Hadès et ses agissements. Il y avait trop d'éléments inconnus, trop de facteurs y. Pour prendre une décision pour tout le camp sans avoir peur de répercussions. Même si elle n'était pas naïve au point de penser qu'il n'y en aura jamais. Elle n'était pas stupide, ni conne malgré sa crinière blonde. Elle avait donc préféré suivre son instinct même s'il était quasiment certaine de devoir tomber en territoire plutôt négatif ennemi qu'allié.

Fallait mieux se faire des illusions éphémères ainsi que des idées que de se laisser surprendre. En fait, Arellys tentait d'anticiper avec tant bien que mal ce qui allait arrivé une fois quitté Rome et qu'elle les auraient suivit. Elle doutait qu'ils retourneraient directement au sanctuaire sous-marin, mais si c'était le cas, s'il voulait réellement parlementer avec notre dieu, notre peuple, notre camp, eh bien y'avait du chemin à faire. Bientôt Abarxès ne pouvait plus être vu ni ressentit, sa présence avait complètement disparut pour la laisser seule avec ce groupe squelettique flamboyant. Pour la noble dame, ils voulaient sûrement parler de Morgane ? Elle espérait ne pas être tombé dans un piège, mais c'était fort possible.

En profiter pour tendre un mouchoir, demander le sang d'un Général d'une armée ... C'était un peu excessif pour une première rencontre. Surtout pour un premier abornement, la plupart des autres masques quittèrent le lieu dans un écran de brume. Ce qu'elle trouva étrange, la Générale vint alors fixer ses prunelles bleutées sur le Masque restant celui tenant visiblement le mouchoir et qui semblait être le chef. Arellys en profita pour poser deux dernières questions pour voir comment il allait réagir, et si elle devait alors accepter cet étrange pacte.

"vous n'aurez pas mon sang comme ça sur une simple parole, je dois en parler directement avec les autres en Atlantis, avant de prendre cette décision et après nous pourrons en discuter tranquillement lorsque la noble dame viendra" Fis Arrelys en restant sur sa position de neutralité, les bras croisés, avant de finalement reprendre la route vers le sanctuaire sous-marin sans grand encombre, le cosmos grondant, et volant vers le ciel tout autour d'elle. Le dernier masque de la mort rouge s'en alla en suivant ces pairs. Voilà des informations qui devaient être rapidement raporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
 
[Fin Mai 550] Mission à Rome, Un tiens vaut, ce dit-on, mieux que tu l'auras (PV Abrarxes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Rome-
Sauter vers: