Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu160/160[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (160/160)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge240/240[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (240/240)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune305/305[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (305/305)
Message [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyLun 8 Fév - 22:45
:: Debriefing

Après l’arrivée de cette émissaire d’Amphitrite, Liao fut soulagé de voir la sorcière de la terre perdre de son influence sur la créature. Les trois guerriers avaient à présent la possibilité de se sortir indemne ou presque de ce combat. Le général avait obtenu un morceau de métal convoité par un émissaire du seigneur des ténèbres. Un bien précieux qu’il n’avait aucune intention de perdre en acceptant un défi inutile de son point de vue. Peu lui important l’avis des Ases à son sujet après son départ. L’Hippocampe trouvait leur attitude stupide, et la simple manifestation d’une fierté mal placée selon lui. Ils avaient été rudoyés par cette sorcière de la terre, mais son plan avait pu être déjoué. C’était évidemment le plus important à ses yeux. Le chinois considérait sa mission remplie pour le moment. La source du cosmos ténébreux avait totalement disparu à présent, et plus aucun ennemi ne l’obligeait à intervenir. Cette sorcière de la terre, Pandore, ne pouvait plus rien à présent que la créature était en sécurité. Elle ne pouvait accéder en Avalon. Son sous-fifre invoqué avait choisi Hakon comme cible, et ce dernier avait répondu avec fougue au défi. Un comportement évident pour ce combattant. Ce n’était pas la première qu’il fonçait tête baissée vers un adversaire, sans tenir compte des circonstances et de l’utilité du geste. Le général s’éloignait rapidement de ce champ de bataille, prenant la direction inverse de son arrivée pour rejoindre son transport amarré à un quai sur les côtes.

Rapidement Liao avait atteint le navire atlante. Il avait repris la route vers Alexandrie, appréciant le voyage et la proximité de la mer. Le général reprenait peu à peu des forces bénéficiant de la protection de Poséidon. Le voyage se passa sans encombre. Son arrivée à Alexandrie lui soutira une expression de joie. Le métal précieux obtenu de Balor ne le quittait pas une seule seconde, et l’Hippocampe le tint serrer contre lui tout au long de son périple de retour. Le marina prit l’entrée du Sanctuaire sous-marin la plus proche, et se dirigea vers le temple de Poséidon. Ce métal précieux devait être mis en sécurité le plus rapidement possible. Le grand Prêtre semblait très occupé pour le moment, et le général se dirigea vers une pièce connue d’un petit nombre. Même certains généraux ignoraient son existence à l’heure actuelle. Après y avoir déposé son butin, Liao sortit vers la grande salle et se stoppa pendant quelques secondes. Le général avait besoin de se reposer pour recouvrer l’intégralité de ses forces, et des soins allaient devoir lui être fournis rapidement pour panser les quelques égratignures présentes sur son corps. Le combat avait été difficile. Le marina avait pu déceler des failles dans ses techniques de combat. De son cosmos, le gardien du pilier du pacifique nord appelait tous les généraux présents sur Atlantis. Il fallait qu’ils leur fassent part de ses découvertes. Mauvaises pour la plupart. Finalement le Kraken fut le premier à apparaître sur le perron du temple.


_ « Bonjour Lytès. Me voici de retour avec de mauvaises nouvelles… ou de bonnes selon le point dans lequel on se place. » Il marqua une pause et reprit. « Est-ce qu’il y a eu des nouveautés durant mon absence ? »

Liao n’en oubliait pas son rôle de dirigeant des forces armées durant les absences du grand Prêtre. Il avait été chargé de mener les troupes, et de les maintenir prête au combat en toutes circonstances. La prudence était de mise, à plus forte raison avec les dernières révélations. De plus dès que les forces d’Atlantis se seraient un peu étoffées, le chinois avait déjà d’autres missions à donner à quelques généraux. Il fallait s’assurer de la véracité de certaines informations à tout prix, et éviter de mauvaises surprises. Ce ne serait pas une chose aisée. Quelque chose lui disait que le Sanctuaire aurait d’autres choses à s’occuper très prochainement.

_ « Si cela ne te dérange pas, je vais m’asseoir un peu. »

Joignant les gestes à la parole, Liao envoya son écaille à son pilier et prit place sur les marches du temple en toute simplicité. Il était encore épuisé. Son rétablissement prendrait quelques jours, mais il n’aurait pas le loisir de se reposer autant qu’il le souhaiterait.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
InvitéInvité
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyVen 12 Fév - 21:09


Lytès déambulait dans les alentours du temple de Poséidon. Il n’y avait à priori aucune raison à sa venue en ces lieux pourtant le jeune homme s’était senti comme attiré par la demeure du Dieu aquatique. Un pressentiment, c’était le mot. Le sentiment que quelque chose s’était produit, ou allait se produire qui sait, Le Kraken n’en avait aucune idée si ce n’est qu’il devait se rendre là-bas. Sentant la présence d’un autre Marina, il décida de s’approcher. Ce n’était pas le genre d’endroit où l’on allait sans raison, ainsi la présence de ce camarade confortait ses premières impressions. Montant les marches en pierre, Le général aperçut le Général de L’Hippocampe dont il avait déjà décelé la présence grâce notamment à son cosmos. D’après l’air qui s’affichait sur son visage, il semblait que celui-ci était en pleine réflexion lorsque l’homme dont l’armure représentait un poulpe géant l’interrompit. « Mes salutations Général Liao » déclara Lytès, aussi respectueux qu’à son habitude. Silencieusement, les yeux du Marina dérivèrent à droite puis à gauche. Une sale habitude afin de savoir si l’autre enfant caractérielle et capricieuse n’était pas dans les parages puis, se souvenant qu’elle était en mission, un air calme accompagné d’un semblant de sourire apparut sur son visage. Un étirement qui ne dura pas à l’annonce du groupe de mots « mauvaises nouvelles ».

L’air de Lytès s’assombrit à nouveau. Au Sanctuaire sous-marin les nouvelles n’étaient pas très bonnes également, tout dépendait de quel point de vue on se plaçait. Une chose était cependant sûre, peu importe si les découvertes étaient mauvaises, elles n’en restaient pas moins des informations qui pourrait leur servir dans le futur et, qui sait, peut-être plus proche qu’on ne le pensait. En tout cas, c’était ce que pensait le garçon.

Son regard se dirigea vers Liao lorsque celui-ci se rapprocha des marches afin de s’assoir. Il ne pouvait nier que le Marina semblait épuisé par cette mission qui, sans doute, avait été longue et éprouvante. Mais chaque chose en son temps, il devait avant tout lui faire part d’un certain problème, d’une inquiétude. « Le prisonnier, Arbhaal, s’est volatilisé il y a peu… » Annonça-t-il. Puis il fit une légère pause avant de reprendre « Je n’étais pas présent sur Atlantis à ce moment-là, mais il semblerait que quelque chose d’étrange ce soit produit peu de temps avant». C’était tout ce que pouvait dire Lytès. Il était bien conscient que les informations étaient minces, mais il ne voulait pas avancer des rumeurs comme étant la réalité. Il fallait avant tout trouver des preuves. Puis il se souvint d’un détail et ajouta : « En fait, un garde semble se souvenir d’avoir vaguement entendu le détenu prononcer les noms de Arès et Hadès ». Voilà ce qui troublait le Général du Kraken, c’était des deux noms qui étaient ressortis dans ce que le gardien lui avait décrit comme un dialogue à sens unique. Comme s’il « avait parlé à une personne invisible » lui avait-il dit.
Revenir en haut Aller en bas
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu1800/1800[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (1800/1800)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge1200/1200[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (1200/1200)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune1650/1650[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptySam 13 Fév - 0:19
Regardant les alentours d'un air curieux, le Tribut venait de revenir, non sans son lot d'informations, non sans prendre le temps de redécouvrir tout Atlantis de ses propres yeux. Oui, redécouvrir un lieu dans lequel elle avait grandi, où elle avait commis un bon nombre de bêtises ici et là, du temps où elle faisait partie de ce petit groupe d'orphelins logés à Atlantis, c'est ce qui la faisait servir le dieu qui régnait en ces lieux. C'était son objectif premier.

Oh, elle savait déjà que cette opportunité s'offrait à elle, et de ces quelques Piliers aperçus au loin, Ariane n'allait pas s'en priver. Entre les batailles d'os de poulet dans un bar et un Saint qui serrait dans ses bras ce qu'il pensait être une sœur, la brune au regard malicieux avait plus d'un tour dans son sac pour remettre un peu de désordres en ces lieux. Après tout, son petit minois devenu encore plus doux depuis peu se devait bien de tromper quelque personne par un pur jeu d'image. Les Lyumnades en étaient friandes.

C'était donc le cœur léger qu'Ariane s'était rendue au Pilier qu'elle avait délaissé depuis bien longtemps. La poussière avait pris le contrôle des lieux, laissant peu de place à un semblant de propreté sur lequel la jeune Atlante avait eu un goût tout particulier, en quelque sorte. Passant en ces lieux, la brune était passée prendre un collier très rapidement, oubliée derrière elle il y a déjà cela 5 ans. Un soupir avait retenti alors que des cosmos s'étaient intensifié. Intriguée, il ne faut guère longtemps pour qu'Ariane ne s'empresse de mettre le bijou autour de son cou et s'approche des lieux où deux généraux se faisaient déjà face.

En compagnie d'un Marina qu'elle ne connaissait ni d'Adam ni...D'Eve, Liao avait commencé à faire un récapitulatif de toutes les informations qu'il avait récolté. Bonnes et mauvaises selon lui, et la petite atlante ne pouvait qu'approuver. Elle-même amenait le début des inquiétudes alors que son retour venait d'être assurée. "Vous parlez d'une entrée en scène..." En portant ses mains à ses lèvres, des yeux bleus semblaient briller dans l'ombre alors qu'elle s'avançait finalement pour rejoindre les rangs de ses compères. Depuis combien de temps n'avait-elle pas fait des réunions comme celle-ci? Trop longtemps, et pas forcément en compagnie de la même génération. Et ce n'était pas plus mal, pour une fois qu'elle ne serait plus considérée comme une petite créature des eaux barbotant encore dans une flaque...

D'une oreille attentive, le reste des informations avait filtré. De cet homme nommé Arbhaal à ces dieux qui n'avaient pas échappé à l'attention d'un des gardes d'Atlantis. C'était du moins ce qu'il avait dû entendre caché derrière une porte sans intervenir. Très courageux. Si les Lyumnades avaient été devant ce garde, peut-être l'aurait-elle fait mariner sur cette affaire un peu plus longtemps et heureusement pour lui, tel n'avait pas été le cas. Même si, en toute honnêteté, la jolie brune elle-même considérait que la bonne solution avait été prise. Inutile de se faire tuer sans laisser la moindre preuve derrière soi. Le sang et la force brute? Très peu pour elle.
Portant ses mains à ses lèvres, malicieusement outrée, elle finit par taquiner le général de l'Hippocampe:

- Un point de vue et c'est tout? Ca me touche Liao, je pensais à plus d'enthousiasme pour une réunion aussi officielle.


Les doigts de sa main gauche jouaient avec le petit médaillon qu'elle tenait tandis que ses yeux furetaient sur le nouveau général. Le Kraken, le Général du froid, et accessoirement le Pilier qui représentait l'Océan opposé à celui d'Ariane. Tactile, chaleureuse, tantôt impulsive et relativement honnête sur ses sentiments et sur ce qu'elle pensait, parfois, quand l'envie lui prenait, elle voulait bien croire que ce général était déjà une petite cible en soi. En un mouvement de main, elle saluait l'homme d'un mouvement purement romain, une simple main légèrement levée, avant de présenter les choses, mais aussi de partager ce que l'ex-messagère avait crû comprendre de cette entrevue.

"Enfin, les années ont malheureusement dépassé mes habitudes et éreinter ma vision des choses. Sur le contexte dans lequel je devrais placer les informations de mon cher Kraken, sur les évolutions qu'a connu Atlantis...Sur presque tout finalement. Je ne sais pas qui est ce Arbhaal, mais mes préoccupations se portent davantage sur les dieux."
A l'heure qu'il était, ce n'était plus à elle d'en juger. Et quitte à prononcer des mots dont elle en avait la pleine conscience, "Si je suis revenue, c'est parce que j'ai eu l'opportunité de parler avec un "prêtre", ou plutôt deux, mais davantage avec leur Grand Maître, Anthanasius et Japheth de leur nom. Leur ordre m'est inconnu et à en juger par les neuf cosmos, j'ai estimé qu'il ne fallait pas forcer les choses, en particulier en présence d'une certaine demoiselle. Mais peu importe, pour récapituler le tout: "une tragédie se prépare". En gros, quelque chose va s'abattre sur l'ensemble des camps. Ou alors quelque chose va nous tomber dessus. Ou alors..."

Tant de choses à dire...Et pourtant si peu de mots pour l'aider dans sa quête visant tout juste à gagner du temps. Les yeux de la jeune femme ne mentaient pas, et que Poséidon la garde si elle avait fait une telle farce alors qu'elle rejoignait pour la première fois, en cinq longues années, ses frères d'armes. Ariane était puérile, Ariane était devenue malicieuse mais une certaine mesure lui avait été en quelque sorte inculqué, ancrée de force dans sa mémoire. Son Ecaille n'avait rien de gratifiant, tout juste était-elle le cauchemar de tout jeune atlante connaissant les mythes qui la régissaient et pourtant, au-delà de deux trois tares déjà visibles, Ariane n'avait rien de bien mauvais dans son cœur en se tenant ici-même. Portée et brillant d'un éclat qui avait sans doute dû manquer au lieu que la jeune atlante gardait, elle savait néanmoins que son nom demeurait inconnu pour le Kraken aux cheveux d'un noir ébène. Derechef, elle s'adressa à lui. Un sourire fin avait orné ses lèvres en guise d'excuse.

- Mes excuses. Ariane des Lyumnades, enchanté. A dire vrai, je pense que nous aurons tout le temps pour nous saluer à part, j'espère simplement ne pas vous avoir offensé pour l'instant.



[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles Ryme_s10



Dernière édition par Ariane le Lun 22 Fév - 0:41, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu160/160[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (160/160)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge240/240[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (240/240)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune305/305[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (305/305)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptySam 13 Fév - 12:34
:: Debriefing

La première action de Liao dès son retour fut d’encourager Ariane à reprendre possession de sa demeure et de son pilier, d’installer leur visiteuse dans ses quartiers puis de mettre à l’abri le morceau de métal dissimulé sous son écaille. La discrétion avait été le choix fait par le Général. Il s’était faufilé sans être vu des gardes du temple de Poséidon. Son cosmos ne fut libéré qu’une fois sa besogne accomplie, lorsqu’il quittait le temple. C’était un appel pour les marinas présents sur Atlantis. Ils avaient besoin de faire le point et de discuter. Le chinois n’était pas homme à provoquer des réunions formelles comme pouvait le faire le Grand Prêtre. Il préférait nettement de simples discussion dans un cadre informel, où chacun pouvait exprimer son opinion et ses idées. C’est ainsi que l’Hippocampe concevait la gestion de ses hommes et la prise de décision stratégiques. Certes le marina avait sa propre idée des choses, mais il n’était pas originaire de cette partie du monde et ses lacunes en mythologie le gênaient pour prendre les meilleures décisions. Sur ce point ses camarades pourraient se montrer plus efficaces et constructifs que lui. Et puis le Grand Prêtre restait le leader de la cité et des marinas, il n’était que son représentant pour les affaires courantes et la gestion des troupes lorsqu’il était en méditation ou occupé ailleurs. Le premier à arriver sur les lieux fut le général du Kraken, et Liao entra directement dans le vif du sujet en s’installant tout simplement sur les marches.

Installé confortablement, les mains croisés devant sa bouche, l’Hippocampe réfléchissait à la situation. Dès son arrivée il avait donné l’ordre de fermer les frontières du Sanctuaire sous-marin, de surveiller ses entrées et Alexandrie tout en obligeant l’escorte d’un général pour toute visite dans la cité d’Atlantis. Lytès conservait cette réserve naturelle en parfaite adéquation avec celle du chinois. Pour le moment Liao préférait attendre l’arrivée d’Ariane avant de continuer sur sa lancée et fournir de plus amples informations sur sa mission… avant d’entendre le compte rendu de celle du général des Lyumnades. En attendant, le général écouta le rapport du Kraken sur la situation en Atlantis pendant son absence. Il releva son visage vers son interlocuteur en entendant parler d’Arbhaal et ne put contenir une pointe de satisfaction dans son expression concernant sa fuite. Un hochement de tête accueillit la nouvelle sans aucun signe d’émotion ou de troubles. En tout cas les noms prononcés au cours de cette disparition ne le surprenaient qu’à moitié. Pour Arès, sa réincarnation n’était qu’une question de temps comme celle de Poséidon. La générale des Lyumnades était apparue pendant le rapport de Lytès, et son entrée fut à son image. Liao releva la tête vers elle et répondit simplement.


_ « Je garde mon enthousiasme pour les temps meilleurs, et des circonstances plus propices à la légèreté. »

Une simple réflexion de sa part sur la situation. L’Hippocampe ne pouvait agir simplement à l’heure actuelle. Son esprit devait faire le tri entre de trop nombreuses informations, une situation complexe demandant du doigté et de la prudence dans sa gestion. Ariane donna son rapport. Liao l’écouta attentivement, et il confirma les craintes du chinois. Le général entrevoyait un peu plus en détail les fils reliant les différentes informations en sa possession. Toutes ces affaires étaient liées d’une certaine manière. Et il commençait à en comprendre les tenants et les aboutissants. Liao sortit de ses réflexions pour observer les deux personnes en face de lui.

_ « Effectivement vous apprendrez à faire connaissance un peu plus tard. » Son ton était grave et il reprit à l’attention de Lytès. « Notre tribut de retour à la maison grâce à notre invité qui loge dans mes quartiers. » Il soupira longuement. « Avant toute chose sachez que j’ai donné l’ordre de surveiller toutes les entrées d’Atlantis ainsi que la ville d’Alexandrie. Ils sont chargés de prévenir un Général et le Grand Prêtre en cas d’approche ou d’intrusion. De plus les capitaines ont la charge de bloquer tout intrus à chaque entrée, car il faut que tout visiteur soit escorté par l’un d’entre nous pour pénétrer dans la cité. Je m’excuse pour cette surcharge de travail, mais cela se justifie par la situation. » Il se tourna vers Ariane pour continuer. « Je répondrais à toutes tes questions sur notre situation plus tard. Concernant Arbhaal c’est un étrange personnage qui est passé par le toit du temple de Poséidon pendant l’entrevue entre Nimuë et le Grand Prêtre. Il a été fait prisonnier et j’ai pris sur moi de le libérer. »

Liao observa les deux généraux face à lui. Le général réfléchissait à la situation ainsi qu’aux informations qu’il devait ou pourrait leur fournir sur toute cette affaire. Il n’avait pas eu le temps d’en discuter avec le Grand Prêtre. Et pourtant le chinois jugeait certains détails important à l’heure actuelle. Le chinois se redressa et fit face à ces deux homologues.

_ « C’est un homme venu du futur… Aussi incroyable que cela puisse paraître je le crois. C’est un homme d’honneur et de parole, et il n’a aucune l’intention de fournir des informations sur ses connaissances des évènements à venir. Qu’il ait rejoint Arès ne m’étonne guère… A défaut de lui faire confiance faites moi confiance. En tout cas, le réveil du Dieu nous laisse bon espoir pour celui de Poséidon. » Il sourit simplement et finit par reprendre la parole. « Concernant la tragédie qui se prépare, je pense avoir certaines réponses à ce sujet. Pour le moment cela devra rester connu que des seuls généraux. »

Le regard de l’Hippocampe fut sévère et dur. Son aura changea radicalement, et son âme de leader s’exprima au travers de celle-ci. Cette fois c’était un ordre et non une recommandation qu’il donnait. Le Grand Prêtre serait d’accord avec cette décision. Les informations en sa possession représentaient un avantage pour la marina, surtout en considérant que les Ases seraient de retour bien après lui et que leur quête était toute autre. Après cette pause dramatique, l’homme finit par reprendre la parole.

_ « Ma mission m’a conduit en Britannia… Je pense y avoir senti ton cosmos d’ailleurs Ariane, bien que je n’ai pas réalisé sur le moment. J’y ai rencontré une créature du nom de Balor. Son nom n’a que peu d’importance, mais ce qui suit en a plus. Elle était contrôlée par ce qu’il appelait une sorcière de la terre. Après le combat il s’est avéré qu’il s’agissait de Pandore. Un spectre est même apparu. Deux Ases qui m’accompagnaient sont restés pour les affronter, mais j’ai quitté les lieux pour certaines raisons. Lors de cette affrontement j’ai aussi appris d’autres choses. Avalon… Une certaine Morgane s’y trouverait en ce moment, et tenterait de fabriquer une chose étrange. Amphitrite a envoyé un émissaire pour nous aider dans ce combat, et ramener Balor sur Avalon. De plus ce combat a libéré les fils d’Arès Phobos et Deimos il me semble. » Il marqua une pause et récapitula. « Hadès met en place ses pions, et il est à la recherche d’une arme puissante pour remplacer celle qu’il a perdu. Ce n’est pas un bon signe. Les forces d’Arès viennent de se renforcer et notre prochain objectif est Avalon. »

Liao observa les deux généraux en face de lui, se préparant à répondre à leurs questions. Elles devaient être nombreuses à présent que ces informations avaient été données. Ses inquiétudes sur cet ordre étrange rencontré par Ariane resteraient au second plan pour le moment. Il y avait d’autres sujets de préoccupations, et le premier d’entre eux en plus de ceux exposés précédemment était le cas de Nimuë. Il l’accompagnerait au Sanctuaire, ou au moins s’assurerait par un moyen quelconque qu’elle en sorte indemne. Son espoir était de la voir rejoindre les rangs des marinas. Sa force serait utile, et elle s’y sentirait bien plus à sa place selon lui.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
InvitéInvité
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptySam 13 Fév - 13:33
Une jeune femme encore inconnu s’était joint à eux, mais l’homme brun n’eut aucunement besoin d’indice pour comprendre qu’il s’agissait également d’un fidèle de Poséidon. En effet, le ton employé en abordant l’Hippocampe était largement suffisant à comprendre cela et, de fil en aiguille le raisonnement de Lytès le porta vers ce fameux tribut qu’il n’avait point connu, celui qui avait été emporté par les Saint durant la guerre éclair bien avant son arrivé au Sanctuaire sous-marin. Nul doute subsistait, il s’agissait certainement de ce fameux général des Lyumnades dont il avait tant entendu parler.

La jeune femme prit alors la parole à son tour afin de faire son rapport. Des mots que le Kraken écouta avec la plus grande attention, silencieusement. Plus ils avançaient dans leurs projets, plus de nouvelles personnes apparaissaient et ces deux prêtres ne lui disaient rien de positif. De nouvelles zones d’ombres s’ajoutaient peu à peu au tableau, des données inconnues accompagnées de semblant de réponses mais rien de bien concret. Peut-être serait-ce une bonne idée qu’il retourne chercher dans les ouvrages de la grande bibliothèque. Maintenant que des noms et des indices s’ajoutaient, peut-être que les recherches ne seraient plus vaines.

Un léger moment de battement, peut-être deux ou trois secondes puis la femme reprit : « Mes excuses. Ariane des Lyumnades, enchanté. A dire vrai, je pense que nous aurons tout le temps pour nous saluer à part, j'espère simplement ne pas vous avoir offensé pour l'instant. ». Cela confirmait bien les théories de Lytès, qui lança aussitôt un sourire à la jeune femme avant de répondre à son tour en s’inclinant légèrement : « J’ai beaucoup entendu parler de vous Général. Lytès du Kraken, de même. Comme vient de le dire le Général de l’Hippocampe, nous aurons tout le loisir de faire connaissance après cette réunion ».

La réunion reprit ainsi son cours, Liao informa les deux autres Généraux qu’un état d’urgence avait été mis en place, décrivant les règles à suivre. Lytès, comme toujours silencieux, se contenta d’acquiescer. Une décision prise au bon moment au vu de l’état actuel des choses. Quelque chose se préparait et tous les clans risquaient d’en subir les conséquences… C’était suffisant pour semer la pagaille et créer de nouvelles tensions entre les différents groupes. « La charge de travail n’importe que peu tant que cela permet d’assurer l’ordre et la sécurité d’Atlantis. Vous pouvez compter sur nous Général Liao ». Répondit le gardien de pilier. Vint une brève explication concernant Arbhaal et le fait que celui-ci viendrait du futur mais, aussi fou que cela puisse paraître et même s’il était de nature sceptique, Lytès ne ferma son esprit pour autant. Durant son voyage, il avait vu tellement de choses étranges et il y avait tellement encore de données inconnues dans le monde que la possibilité d’un voyage dans le passé n’était peut-être pas si étrange que cela à ses yeux. Après tout, que savaient-ils réellement du monde dans lequel ils vivaient ? Peut-être n’étaient-ils que des pions dont l’utilité et la fin avaient déjà été décidé par les Dieux. Ressassant ses idées, Lytès se contenta de hocher la tête à nouveau, il avait totalement confiance en les capacités de Liao qui avait certainement déjà étudié toutes les possibilités.

Le Général de l’Hippocampe commença alors son rapport. Des pièces semblaient s’ajouter au puzzle et pourtant, c’était comme si ce puzzle n’était en fait qu’une partie de quelque chose d’encore plus grand. Il semblerait que les Grands de ce monde n’aient pas encore terminé de se jouer d’eux. Si Hadès commençait à s’en mêler également, il était certain que les problèmes n’allaient pas tarder à arriver ici. Après avoir ingurgité toutes ces nouvelles, Lytès prit la parole : « La puissance d’Arès semble en effet se renforcer, notamment avec la fuite d’Arbhaal cependant, si j’en crois tes paroles, Arbhaal ne devrait pas être une menace. Il serait par conséquent possible qu’Arès n’en soit pas une également ». Il s’arrêta quelques instants avant de reprendre « En tout cas, pas directement. Nous avons un ennemi en commun : le Sanctuaire, peut-être devrions nous utiliser cet argument afin de mettre en place une relation avec eux. Cela permettrait d’une part de maintenir les Saints à l’écart d’Atlantis mais également d’en apprendre plus, discrètement, sur Arès et son possible lien avec Hadès ». Il jeta un œil aux deux autres Généraux : « Avant sa fuite, Arbhaal semble avoir prononcé leurs deux noms… Il est peut-être préférable de garder en tête que ces deux-là puissent avoir un lien bien plus fort que ce qu’on pourrait imaginer. Dans tous les cas, Arbhaal est certainement lié aux deux et si Hadès cherche une arme puissante, il vaudrait peut-être mieux garder un œil sur tout ça ! ». Il fit une nouvelle pause avant de terminer son monologue : « Cette Morgane… Il faudrait également en savoir plus sur elle. Cela ne présage rien de bon… Il serait préférable d' aller voir sur place ce qui s'y passe».
Revenir en haut Aller en bas
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu1800/1800[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (1800/1800)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge1200/1200[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (1200/1200)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune1650/1650[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptySam 13 Fév - 15:05
"Des expériences plus propices à la légèreté." Pour Ariane, beaucoup de choses lui semblaient légères, mais elle devinait que ces réunions imposaient de la réflexion dans une ambiance calme et réfléchie. Et pourtant, ce qui était sérieux ressortait la tension et le danger. Il était de mauvais augure, tout comme elle l'était à l'instant. La jeune femme était heureuse de voir que ce général non plus ne semblait tenir rigueur de son retour. Pour sa part, c'était un doute qui subsistait en elle, qu'elle avait besoin de dégager pour espérer ne serait-ce que s'aérer l'esprit. Faillir, cette impression la mordait de plein fouet mais elle était tue derrière un semblant de bonne humeur. Si le prédécesseur de Lytès lui avait semblé d'une froideur extrême, Lytès était un homme posé mais toujours lui-même. Enfin, souriant avec une politesse le rendant soutenu et cordial. Ce qu'elle lui rendit bien évidemment.

Et puis, ils avaient abordé le sujet d'Arès et de cet homme venu du futur. Bah voyons...Le Grand Prêtre était-il aussi sénile qu'elle le pensait? Ariane appréciait beaucoup ce vieillard, mais de son côté, la jeune femme gardait énormément de doutes en entendant parler de telles choses. Il lui fallait voir ce cas précis, car dans ses hypothèses il s'agissait juste d'un fou. Ce qui n'était pas plus mal, les meilleures personnes étaient généralement folles. Liao avait décidé de libérer cet homme, il avait ainsi fait son choix. Ce nouveau Cardinal aussi, visiblement.

"J'entendrai volontiers l'ensemble de vos explications. J'avoue trouver cette histoire de futur dans le présent et de présent dans le passé...assez drôle." Un rire avait manqué de s'échapper de ses lèvres, aussi s'était-elle contentée de sourire avant de reprendre plus sérieusement. On ne suivait décemment pas son manque de sérieux ici-même. "Oui, bon, en supposant que ce Arshaal...Araal...Arbhaal ait rejoint Hadès, le plus inquiétant à cette heure est bien l'éveil de Phobos et Deimos. Mieux encore, je préciserai que cette Morgane détient toute mon attention. Visiter Avalon seul me parait dangereux mais s'il le faut, je me porterai volontaire pour aller y faire un tour. J'ignorais que le cosmos que j'avais ressenti au loin était le tien, néanmoins j'avais pressenti qu'il appartenait à un Marina...Il en avait toutes les caractéristiques."

Avalon avait toujours été en Britannia, et Glatonbury en était toute aussi proche. Il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'elle ait pressentie leur arrivée.

- C'est une sage décision, Atlantis a besoin d'être surveillé, et je m'en ferais garante de cette protection cette fois-ci. Quant à ton départ, je veillerai sur vous...De loin! Ca me fait mal de le dire, mais je pense que mon retour va impliquer quelques tensions à venir. Je vous attendrais patiemment.

Tout en mimant presque avec gaieté un soldat romain, prête à veiller sur son trésor retrouvé, Ariane réfléchissait sur la situation avec bien plus de sérieux. Son attitude était d'un tel paradoxe quant on connaissait ses mauvais goûts en combat. Peu de bravoure prêtant au sang, tout dans la tête! Et puis, il y avait cet autre cas. Nimuë avait dit qu'elle avait fait tout cela pour le bien de leur deux peuples. Parce que c'était la meilleure chose à faire. Ariane n'en était plus sûr, son visage laissait nettement transparaître ses doutes.

"Arès est une chose, l'autre est celle que ces prêtres m'ont laissé délivrer ici-même. Quelque chose a attiré mon regard lorsque j'ai mis les pieds dans leur Ecclesia. Une fresque, et de toute évidence il m'en a été convenu d'en retenir les détails. Cette catastrophe à venir a certainement un lien très étroit avec un certain "Lugh". C'est du moins ce qu'il semblait clamer. Lumière et ombre, l'éveil d'Hadès n'a rien de bien étonnant mais j'en ai déduit que nous serons accompagnés par d'autres guerriers. Des guerriers "ailés", si une peinture d'un moine ne ment pas. Et comme vous le savez, des guerriers ailés, on en trouve ni chez les Saints, ni chez les Ases, ni chez les Berzerkers. La question est de savoir: qui?"


Le monde semblait éveiller à l'heure actuelle de plus en plus d'entités, de plus en plus de mythes. Bien que celui d'Ariane était aujourd'hui éteint, le monde continuait de bouger et de forger ses légendes. Anthanasius l'avait si bien expliqué face à elle. La générale des Lyumnades aurait voulu s'entretenir avec le Grand Prêtre, mais elle devrait d'abord se contenter de retrouver un certain "équilibre" dans son propre camp. Peut-être était-ce pour cela qu'elle n'irait pas accompagné Nimuë au Sanctuaire. Elle lui avait néanmoins attribué Teigne, sa salamandre en guise d'animal messager si quelque chose lui arrivait. Simple mesure de précaution.

- J'aimerai également précisé que si on ne nous a pas attaqué, c'est bien parce que Anthanasius et les hommes qui l'accompagnent "observent le monde", au nom des cycles qui changent. Ils semblent également avoir une sorte de lubie pour les ombres, n'allez pas me demander pourquoi, ils semblaient y tenir. Comme ils ont dit "Des forces centrifuges sont en mouvement".


Quoique l'avenir leur réserverait, il était hors de question que les Lyumnades restent éternellement en retrait. Elle qui disposaient d'un pouvoir à en damner les plus sentimentaux, la petite Syagrius avait une revanche à prendre, et ce n'était pas ses cinq années qui irait lui mettre une laisse autour du cou. Un animal marin en mourrait d'être enchainée aussi longtemps.



[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles Ryme_s10



Dernière édition par Ariane le Mar 16 Fév - 0:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu160/160[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (160/160)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge240/240[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (240/240)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune305/305[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (305/305)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptySam 13 Fév - 19:30
:: Debriefing

Liao avait exposé sa mission et les informations obtenues durant celle-ci après avoir recentré la conversation. Les présentations et la prise de connaissance attendraient un autre moment. Des décision devaient être prises rapidement. L’Hippocampe jugeait que les informations en sa possession devaient être transmises à qui de droit le plus rapidement possible. C’était des nouvelles inquiétantes, qui ne déboucheraient que sur une seule et unique fin. La guerre. A présent ils devaient décider de quel côté pencherait la balance et leur soutien. Le chinois voyait la situation de cette manière. Ses connaissances incomplètes faussaient probablement son jugement, mais il lui semblait que Hadès et ses spectres représentaient la menace principale à l’heure actuelle. Surtout cette fameuse arme qu’il tentait de construire. Les réactions de Lytès étaient toujours aussi directes et efficaces, ce que le général appréciait chez lui. Ariane se montra plus taquine comme dans son souvenir. Pour cette dernière, Liao avait délibérément occulté ses questions sur Arbhaal. Il avait couru un risque, prit une décision et il en assumerait les conséquences éventuelles pour son camp. Quitte à réparer lui-même son erreur. Liao attendait les avis et informations des deux atlantes. Lytès semblaient avoir une plus grande connaissance de la mythologie et de ses secrets, tandis qu’Ariane avait probablement encore des détails de sa mission à fournir.

Arès ne représentait pas une menace pour les marinas selon Liao. Après tout il avait été vaincu en même temps que Poséidon cinq années auparavant. Cette alliance de l’époque ne pouvait déboucher sur un conflit aussi rapidement, quoi que la nature changeante du Dieu de la guerre puisse être difficile à prévoir. Un signe négatif accueillit les paroles du Kraken. L’Hippocampe ne comptait pas être celui qui ferait le premier pas. Prendre l’initiative serait une erreur tactique. Le demandeur est toujours celui qui doit faire des concessions quelle que soit la situation. Même si il aurait préféré garder cette information secrète plus longtemps, voire même ne la révéler que plus tard, Liao jugea utilise de préciser un détail important une fois le discours de ses homologues terminés. Son esprit continuait d’analyser la situation, et de prévoir les actions à venir pour les marinas. C’était son rôle. Un hochement de tête affirmatif accueillit la proposition de rencontrer cette Morgane. Il avait eu la même idée, et cela représentait une nécessité pour lui. Ariane prit la parole. Un nom qu’elle prononça réveilla une partie de la discussion avec Balor dans la mémoire du marina. Il s’enfonça dans ses réflexions quelques instants pour analyser tout ça à sa manière. Ce puzzle était complexe. Il avait l’impression de ne pas prendre assez de recul à l’heure actuelle. Liao s’écarta légèrement et poussa un profond soupir avant de se tourner vers les deux généraux.


_ « Ce que tu me dis Ariane me rappelle des paroles de Balor. Il parlait d’un Dieu qui s’était éveillé récemment… Lug… Un dieu de lumière comme il le présentait lui-même. Cela vous fait-il penser à un Dieu en particulier. En tout cas il va nous falloir faire des recherches sur tous ces noms, trouver toutes les histoires et légendes que nous pouvons trouver. J’ai l’impression que ces noms ont été déformés par la culture de Britannia. Il va falloir les transcrire dans notre langue avant toute chose. » Il marqua une pause et réfléchit à nouveau. « Cette confrérie m’inquiète. La passivité ne dure jamais longtemps… L’observation du monde implique de veiller sur quelque chose. Qui sait ce qu’il serait capable de faire si cette chose venait à être modifiée. »

Liao stoppa son discours, bien qu’il n’était pas fini pour le moment. Son expression montrait clairement qu’il réfléchissait à la situation, et préparait des choses pour les marinas. Si Ariane ne lui connaissait pas cette expression, elle devait apparaître comme plus familière à Lytès. Cela dura quelques secondes, qui durent paraître extrêmement longue aux deux autres marinas. Finalement le chinois reprit.

_ « Dites-moi ce que vous en pensez. Mais pour moi Arès n’est pas une menace sans forcément être un allié. Le problème principal reste Hadès et cette arme qu’il tente de forger à tout prix. Il faudrait quelqu’un se charge d’effectuer des recherches sur ces noms et les mythes associés. Nous devons découvrir l’identité de ce Lug et de ses troupes… Encore une fois soyons prudent, une fresque n’indique pas forcément la réalité des choses. Cela peut être une représentation imagée d’un passé lointain. Et enfin notre quête principale nous mènera vers Avalon. Il faut que nous rencontrions Morgane, en espérant revoir l’émissaire d’Amphitrite et cette créature, Balor, qui semblait avoir des informations intéressantes. » Son regard se tourna vers la cité. « J’aurais aimé avoir les informations d’Arellys avant mon départ prochain. » Il se tourna vers Ariane avant d’ajouter. « Pour le problème de notre amie commune. »

Liao fit un signe de tête à Ariane. Autant pour lui intimer le silence que pour s’assurer de sa compréhension. La décision de Nimuë devait rester entre eux trois pour le moment, le temps qu’elle ait accompli ce qu’elle souhaitait faire. Le général repartit dans ses pensées, se demandant la manière dont se passerait cet évènement au Sanctuaire. Il ne releva la tête que pour ajouter un détail.

_ « Ah et ne t’inquiète pas Lytès. Arès et Hadès ne sont aucunement liés entre eux. Arbhaal était un spectre avant son arrivée dans notre époque. Et il est préférable que ce soit Arès qu’il l’ait trouvé en premier. »


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
InvitéInvité
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptySam 13 Fév - 20:54

Liao semblait penser qu’Arès n’était pas une menace pour le Sanctuaire sous-marin à juste raison puisqu’il est vrai que les deux clans étaient des victimes de la guerre organisée par les Saints, il n’y avait donc aucune raison apparente pour qu’ils se lèvent contre Poséidon. Les premières questions et réaction du jeune homme furent refusées cependant la partie concernant cette Morgane semblait avoir porté ses fruits. Il y avait bien trop de points noirs dans cette histoire, trop de choses que l’on ignorait sur cette personne -pour ne pas dire qu’ils ne savaient pratiquement rien- pour la laisser agir sans récolter des informations. La meilleure solution était donc d’enquêter avec la plus grande prudence et discrétion.

Tandis qu’Ariane parlait à son tour, le Kraken écoutait silencieusement tout en repensant aux différentes pièces qui s’ajoutaient toujours, cherchant des possibilités, des hypothèses qui pourraient compléter certains trous. Toute cette histoire le travaillait sérieusement. Puis Lytès sourcilla faiblement lorsqu’il entendit le mot « Lug ». Il ne l' avait pourtant jamais entendu auparavant, cependant cela revenait sans cesse dans sa tête. Le Général avait l’impression d’avoir déjà vu ce mos quelque part mais, même en se creusant la tête autant qu’il le pouvait, le mystère restait total. Quoi qu’il en soit, il ne s’agissait en effet d’aucun des groupes actuellement connus du peuple sous-marin. Le deuxième point qui perturbait le Kraken était cette force qu’Ariane avait rencontrée, ces êtres qui se disaient neutres. S’ils disaient bien la vérité, Lytès était pourtant certain que cette soi-disant neutralité ne durerait pas : une pensée que le Général de l’Hippocampe semblait partager.

Les minutes passaient et le brun continuait d’écouter l’avis de tous les Généraux présents d’une oreille. Plus le temps passait, plus Lytès se perdait dans ses réflexions. Lentement, les indices qu’ajoutait son camarade rendaient son esprit plus clair. Ces informations, il en était pratiquement sûr maintenant, il savait où il les avait eu. Lorsqu’il revint à la réalité, tout bruit avait cessé et, jetant un regard vers l’Hippocampe, il vit une expression qu’il commençait à bien connaitre : celle d’un Général qui pensait aux différentes possibilités, un Général qui analysait la situation. Il n’en fût pas étonné, Liao était une personne intelligente et réfléchit et c’était justement l’une des raisons pour laquelle le jeune homme de Thrace le respectait.

« Je ne pense pas qu’Arès en lui-même soit une menace, en tout cas il ne le sera pas tant que notre ennemi commun ne sera pas anéanti. Il faudrait cependant surveiller les mouvements des troupes d’ Hadès, qui sait ce qu’il prépare. » Déclara Lytès en réponse au Général Liao. « Cependant, même si Arès et Hadès n’ont aucun lien, je pense qu’il faudrait tout de même garder un œil discret sur les faits et gestes d’Arbhaal. Il est peut-être du côté d’Arès pour le moment, mais s’il était un spectre dans le monde d’où il vient rien n’indique pour autant qu’il ne se rangera pas de nouveau aux côtés de son ancien Dieu au moment venu si celui-ci l’y invite » Continua-t-il d’un ton neutre. « Je suis d’accord, il faudrait rencontrer cette Morgane, cela permettrait d’obtenir de nouvelles informations et, qui sait, peut-être de compléter ce puzzle ». Puis il fit une pause de quelques instants, hésitant à partager à voix haute ses doutes et ses pensées concernant ce Lug.

Il resta ainsi quelques longues secondes pour départager les pours et les contres. Pour l’instant rien n’était sûr, bien au contraire, mais peut-être que ses paroles alliées à quelques recherches permettraient de lever un peu le voile. Il reprit enfin la parole. « En fait… J’ai peut-être une vague idée concernant ce Dieu… Lug ». Il soupira. « Il y a quelques temps, je me suis rendu à la grande bibliothèque d’Alexandrie où j’ai pu consulter un vieux manuscrit… Vous savez, on y trouve des ouvrages provenant d’une grande partie du monde ! J’ai mis du temps à m’en souvenir, mais celui-ci parlait d’un Dieu de Lumière, ce Lug... » Il s’arrêta à nouveau, murmurant comme pour lui-même « Quel était son autre nom déjà… ? » Puis il leva la tête vers les deux Généraux qui semblaient attendre la suite. « Apollon … ? Je pense que c’était quelque chose comme ça… Est-ce que ce nom vous dit quelque chose à tous les deux?». Le jeune homme n'était pas certain de ce qu'il avançait, cette lecture était bien trop ancienne pour qu'il s'en souvienne clairement, mais peut-être était-ce là le début d'une piste à explorer.


Dernière édition par Lytès le Dim 14 Fév - 0:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu160/160[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (160/160)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge210/210[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (210/210)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune275/275[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (275/275)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyDim 14 Fév - 0:24
Le voyage fut long depuis que la Sirène avait quitté les masques de la mort rouge à Rome Elle n'avait pas arrêtée de penser aux informations qu'elle avait obtenues et n'arrivait pas tellement à faire le tri dans toutes celles-ci. En réalité, elle se trouvait plus embrouillé qu'autre-chose, et espérait un éclaircissement lorsqu'elle reverrait ses compagnons d'armes. Ce qu'elle avait retenu de cet entretient fut que dans les deux cas, ils voulaient avoir un lien avec son peuple.

La générale n'avait put prendre confiance en aucun des deux. Mais les deux étaient visiblement ennemis. Il lui fallait faire un point sur tout ça, voir ce que ses compagnons auront découverts. Bon le point positif de la chose c'est qu'elle n'avait pas trop eut à montrer ses pouvoirs ni à se battre d'ailleurs. Le truc était ... qu'avait comme rôle la noble dame qui viendrait au sanctuaire sous-marin ? Elle n'arrivait pas à croire certaines informations, peut-être parce qu'il manquait une clé de voûte ? quelque part ? La Général de Poséidon avait toujours de la méfiance envers les saints, peut-importe leurs alignements.

Enfin, pour l'heure, elle était juste contente d'être bientôt de retour chez elle ! Passant la grande ville d’Alexandrie sous l'influence de leur dieu. La blonde accéléra le pas, tout en prenant une grande inspiration, ressentir l'air de la mer lui avait tellement manqué. Passant désormais les arches d’Orichalque, saluant la garde qui semblait renforcée ? Bizarre. Elle sentait le cosmos de 4 de ses compagnons dont l'un lui fut totalement inconnu. Étranger. Elle reconnaissait celui de Liao, de Lytès, mais le dernier... elle ne l'avait encore jamais croisé au sanctuaire sous-marin. Elle reconnaissait aussi un faible cosmos de l'émissaire des saints ? Encore ici ?

La blonde lâcha un soupire. Puis elle suivit ces 4 cosmos. Passant par les piliers pour les rejoindre, elle passa le dernier pilier, pour rejoindre finalement son point de départ. Le temple de Poséidon. Ce magnifique temple ou vivait leur dieu lorsqu'il se réincarnait pour diriger son peuple et ou se tenaient les conseils Atlantes. Elle était ravie d'être de retour chez soit. Cependant, elle craignait quand même pour la suite des événements même si elle espérait qu'ils sortent un jour de l'ombre secrètement. Toujours à cause de cette solide rancœur.

Enfin, toujours était-il que pour le moment elle devait se joindre au groupe pour donner ses propres informations... et justement, Arellys ne se cacha plus lorsque Liao prononça son prénom avant de conclure ses phrases d'explications et de réflexions.

"Bonjour tout le monde, enfin plutôt me revoilà de Rome, j'ai des informations qui pourront sûrement venir compléter les vôtres, Liao, mais pourrais-je savoir ce que j'ai manqué s'il vous plait ?" Fis la Général en s'inclinant légèrement comme excuse pour s'incruster dans une conversation qui n'était pas la sienne avec un petit clin d’œil. Puis elle se mit sur le côté histoire de ne pas gêner d'avantage. Posant ses yeux sur la brunette, Arellys la scrutait, puis remarquant qu'elle était du même rang qu'elle, elle prit une petite voix gênée :

"Veuillez m'excusez, il semblerait que vous soyez un Général également, au vue de votre écaille, soyez la Bienvenue parmi-nous, puis-je savoir à qui ai-je l'honneur ?" Continua-t-elle sur un ton simple, clair, et posé, en direction de la nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu1800/1800[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (1800/1800)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge1200/1200[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (1200/1200)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune1650/1650[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyDim 14 Fév - 3:30
Le Kraken n'était ainsi pas dépourvu de connaissances. Voilà qui était intéressant pour la générale, étrangement silencieuse. Elle avait pris le temps d'analyser correctement ce qui se présentait à elle. Cette partition était certainement incomplète et Liao ne l'avait jamais considéré comme tel, mais Atlantis en avait déjà l'air principal. Le fredonnement nécessaire pour tenter de mener à bien quelque chose de censé, quelque chose de logique et réfléchie. Ariane le devinait. Le hochement de tête que lui avait adressé Liao avait été compris. Oui, elle ne parlerait pas davantage de leur invité, mais leur départ respectif lui apparaissait de plus en plus imminent et il fallait bien se l'avouer: le danger les guetterait, eux aussi. Cela signifiait également que son Pilier aurait à être gardé par l'un des leurs en cas d'attaque.

Il y avait tant de questions à aborder qu'il leur faudrait certainement du temps avant de poser des hypothèses qui coïncideraient avec le véritable contexte dont ils auraient à faire, plus tard. Si leurs informations semblaient pour l'heure se compléter, tous se heurtaient vers une impasse créer par une certaine incompréhension des choses. Hadès s'apprêtait à s'éveiller en ce monde, il était vrai.

"Hadès me semble en effet la source de tous nos problèmes à l'heure actuelle. De gros, très gros problèmes. Il y a néanmoins une chose sur laquelle je ne te rejoins pas Liao. Cette fresque aurait tout aussi bien pu être une vision du passé, mais cela me semble "lié", en quelque sorte. En supposant qu'Anthanasius soit dans le vrai, alors les cycles dont il parlait représentent quelque chose de continu. De déjà-vu et ainsi, une information que l'on pourrait retrouver dans l'histoire je suppose. Il suffit de savoir dans quelle "période" de ce cycle nous nous situons. J'ai lu bien des cœurs malgré mon "absence", et il ne me mentait pas. Pas à l'instant.

Ariane tentait tant bien que mal d'estimer les dires du prêtre à l'air ténébreux. Avenant, certainement il l'avait été et la jeune femme n'oubliait pas le sang froid et la patience de l'homme d'Eglise. Garder des paroles claires et lucides face à une femme qui pointait ses armes, et face une autre qui était prête à semer la discorde, cette réaction avait eu le mérite de désarmer tout naturellement la petite brune. La suite de leur conversation avait été malheureusement très brève, mais non pas moins intéressante. Le cas Arès lui demeurait toujours obscur, bien que ces histoires n'avaient que peu d'influence actuellement.

- Quant à Arès, quand bien même les dieux Phobos et Deimos ont été délivrés, mieux vaut se consacrer tout d'abord à ce qui se passe sur nos terres elles-mêmes, n'est-ce pas? Quand bien les Berserkers n'ont jamais été estimé pour leurs négociations, je rejoins le point de vue du Kraken. A l'instant, je parierai beaucoup sur le fait que le Dédale de Chair porte bien plus de rancune envers le Sanctuaire qu'il n'en a pour nous...Ce qui n'est peut-être pas tout à fait une mauvaise chose? Au moins, nous sommes tranquilles pour le moment.

Oui, un problème à la fois. L'on pourrait considérer cela comme de la fainéantise, mais il s'agissait davantage de réagir dans un soucis de perfection et d'éviter de se perdre sur plusieurs fronts.
C'est alors qu'Ariane avait senti un cosmos les rejoindre. Cette aura avait traversé la Porte d'Orichalque pour se diriger tout droit vers eux. Son intensité équivalait tout aussi bien celle d'un général à n'en pas douter. Une blonde était alors apparue face à ses deux autres compères, visiblement déjà proche de ces deux hommes alors qu'Ariane avait été ignorée l'espace de quelques minutes. Si la voix d'Arellys était gênée, celle d'Ariane le fut beaucoup moins. Enjouée, son attention était portée sur cette nouvelle créature qui vendait du rêve. A croire que toutes les atlantes étaient jolies.

- Eh bien, c'est drôle, je pensais exactement la même chose de vous.

Pas de prénom demandé, pas de remerciement, juste de la bonne humeur, mais c'était déjà beaucoup de rancune quand on connaissait un tant soi peu l'ancien Tribut. La jeune femme agissait comme si elle était une parfaite inconnue. Un fin sourire ornait désormais ses lèvres, et si auparavant la brune était enjouée, elle semblait bien plus analyser cette femme venue tout droit de Rome cette fois-ci. Parlant la première, elle ne s'était pas présentée elle-même. La Sirène Maléfique, de par son armure, avait considéré sa présence légitimement connue de tous. Purement et simplement.

Aussi ne prit-elle pas le temps de s'attarder sur son cas, en poursuivant sur un débat qui avait commencé. De toute évidence, un récapitulatif allait devoir s'établir dans toute la ville Sous-Marine, parce que l'inquiétude avait désormais pris possession de tous les cœurs environnant ces lieux. Ce sentiment n'était pas véritablement le plus recherché par les Lyumnades, mais Britannia était devenue une terre bien mystique. Trop au goût des généraux visiblement, et pourtant Lytès avait fait le premier pas vers quelque chose de bien connu pour la gallo-romaine. Cette dernière prit d'ailleurs volontiers la parole.

- Apollon...Ce n'est certainement pas une mauvaise piste. La lumière et l'ombre leur semblaient si importantes que l'existence future du dieu des Arts et de la Lumière ne me troublerait pas finalement. Mieux, je te rejoindrais dans cette affirmation, mais là encore...Prendre des conclusions hâtives pourrait obscurcir nos recherches. Si cela ne te gêne pas, qui était l'émissaire d'Amphitrite? Je dois bien avouer que la connaître quelque peu nous serait peut-être utile. Si son identité t'est inconnu, il me parait nécessaire d'aller rencontrer l'émissaire, voir cette Morgane à cette bien étrange Avalon, quitte à...Quitte à réveiller bien des choses, qui le seront certainement un jour de toute façon, tôt ou tard. Au vu de ce qui se trame à l'heure actuellement, mieux vaut anticiper.


Ayant terminé ses explications, son attention était désormais portée intégralement sur la demoiselle. De suite, Ariane reprit son vouvoiement si caractéristique des premiers contacts établis avec la Marina. De toute évidence, elle avait plus ou moins terminé ses explications. Il ne manquait plus que celles de sa nouvelle vis-à-vis.

- Ariane des Lyumnades. Libérée depuis peu, et ce n'est pas peu dire! Nous aurons le loisir de faire pleinement connaissance plus tard, si vous le voulez bien. Mon Pilier vous est ouvert, quoique toujours poussiéreux si vous voulez mon avis. Mais allez-y, nous vous écoutons. Oui, poursuivez je vous prie! Vos informations nous intéressent.

D'un regard plus soutenu et d'un sourire si sincère que sa taquinerie ne devait être perceptible que par la blonde, Ariane était prête à l'écouter avec attention. Les bras croisés, la brune était prête à la troubler discrètement en lui mettant déjà toute la pression de ces réflexions sur ses épaules. En quelque sorte, il y avait un défi caché en ces phrases prononcées sommairement.






[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles Ryme_s10



Dernière édition par Ariane le Dim 14 Fév - 21:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu160/160[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (160/160)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge240/240[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (240/240)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune305/305[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (305/305)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyDim 14 Fév - 15:47
:: Debriefing

Liao avait exposé les faits ainsi que ses pensées sur la conduite à tenir. Son plan se formait petit à petit dans son esprit, mais il souhaitait entendre l’avis des autres sur la question. Des points de vue différents pour des options différentes. L’esprit de l’Hippocampe se focalisait sur les pièces du puzzle en sa possession. Malheureusement il était convaincu de manquer d’informations capitales pour le moment. Le manque de savoir était une chose qu’il ne vivait qu’avec difficulté. L’impression d’être le camp le moins informé. Cela pouvait signifier qu’il serait le moins touché de tous, mais c’était une éventualité qu’il refusait d’envisager. Bien au contraire. Il souhaitait aussi entendre le rapport d’Arellys, car elle en aurait peut-être appris un peu plus sur cet Abrarxès et les éléments en sa possession. L’Hippocampe tentait de rassurer les personnes présentes sur le lien entre Arbhaal et Hadès. Cependant ces convictions se basaient sur son ressenti et son instinct, des éléments peu convainquant pour des personnes extérieurs. Cet homme restait un danger potentiel, mais le chinois doutait qu’il le devienne par la suite. L’avenir lui donnerait peut-être tort. Mais l’heure était aux décisions, et les marinas devaient se centrer sur les problèmes réels et à leurs portes. Le Grand Prêtre semblait encore bien occupé pour le moment, et il était de la responsabilité du général du pacifique Nord de prendre les décisions pour le moment.

Lytès fut le premier à intervenir. Toujours aussi pragmatique, en adéquation avec le comportement de l’Hippocampe. Ariane eut le temps d’intervenir à son tour clarifiant certaines choses. Son analyse apportait un jour nouveau sur ce qu’il imaginait de la fresque. Son interprétation était difficile pour une personne n’ayant pu l’observer attentivement. Au moins ils étaient tous d’accord sur les deux points les plus importants. La plus grande menace était Hadès et non Arès. Et il fallait se rendre sur Avalon. Arellys intervint à ce moment de la conversation, comme répondant à l’appel du chinois. Liao adressa un petit signe de tête à la blonde avec un large sourire. Il était ravi de la revoir saine et sauve. Son annonce raviva l’intérêt du général, qui attendit cependant la fin des présentations pour reprendre la parole. Lytès reprit la parole pour éclaircir un point un peu plus obscur discours de Balor. Apollon. Cela expliquait certaines choses comme le fit remarquer Ariane. Elle conclut en saluant plus poliment Arellys. Un hochement de tête accueillit l’encouragement des Lyumnades. Cependant, Liao avait encore des choses à ajouter. Il s’adressa d’abords au groupe.


_ « L’émissaire ne m’a pas donné son identité, mais elle sert Amphitrite et se trouve sur Avalon. C’est une certitude. » Il se tourna légèrement Lytès. « Apollon donc… Cela paraîtrait cohérent effectivement. Je ne peux te contredire sur le fait de sauter aux conclusions trop hâtives, mais je pense que nous devrions considérer Apollon comme éveillé et prêt à frapper. Ce Balor ne mentait pas sur ce sujet, et si Lug est un autre nom d’Apollon. Je pense que nous ne commettons pas d’erreur en le considérant comme présent dans cette partie d’échec. D’autant plus que Balor utilisait d’autres noms du même type pour parler de Poséidon et d’Hadès. » Ce fut au tour d’Arellys d’avoir son attention. « Pour te résumer rapidement les choses. Comme tu viens de l’entendre, nous avons une quasi-certitude du réveil d’Apollon. Hadès place ses pions et est à la recherche d’une arme capable de remplacer celle qu’il a perdue. Les Spectres se baladent dans le monde, et Pandore a tenté de manipuler une créature alliée à Poséidon. Phobos et Deimos les fils d’Arès ont été libérés et sont auprès de leur père à présent. Arbhaal, notre prisonnier, a été contacté par Arès et a rejoint ses forces. » Il marqua une pause et s’adressa à Lytès. « Je pense qu’il ne sert à rien de le surveiller, mais je prends d’autres remarques en compte. Lytès je te charge donc de tenter de t’informer à ce sujet… Cependant cela ne doit pas être prioritaire sur les dangers plus tangibles et réels. » Il reprit à l’attention d’Arellys. « De plus une certaine Morgane utiliserait Avalon pour des raisons inconnues, et nous jugeons nécessaire de nous y rendre afin de vérifier ces informations. »

Liao laissa le temps à Arellys d’assimiler les informations, et tacitement il comptait sur elle pour recouper ses informations avec celles fournies lors de son explication. Le chinois ne souhaitait pas perdre trop de temps dans la mesure où tous les généraux semblaient s’accorder sur les éléments importants. Les premières actions à effectuer étaient à présent décidées. En tout cas l’Hippocampe avait déjà un plan d’action en place à mesure que la conversation avançait et que les informations étaient décortiquées. Il reprit à l’attention d’Arellys.

_ « J’espère que ta mission à Rome s’est déroulée sans encombre, et comme Ariane, j’ai hâte d’en entendre le compte rendu. Si tu pouvais tenter de le mettre en corrélation avec ce que je viens de te dire pour infirmer ou confirmer certaines hypothèses, je t’en serais reconnaissant. Nous avons de nombreuses choses à faire et peu de temps pour nous assurer de certaines choses. »

Liao avait envie de lancer directement certaines actions. La surveillance des frontières était en place, et il devrait en informer Arellys le plus rapidement possible. Des recherches devraient être effectué autant pour trouver un moyen sûr et rapide de se rendre en Avalon, que pour vérifier l’identité de ce Lug. Ariane avait raison. Il fallait être sûr même si il ne doutait guère des connaissances de Lytès, cependant son manque d’assurance et de certitude à ce sujet nécessitait une vérification rapide. D’autant plus que sa décision d’accompagner Nimuë entraînerait sûrement une rencontre avec Gold ou le Grand Pope, et il devait avoir toutes les informations en sa possession avant cette entrevue. Ce serait une discussion rude, et il ne souhaitait pas découvrir trop de choses lors de cette entrevue.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
InvitéInvité
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyDim 14 Fév - 20:49
Il semblerait que tout le monde était plus ou moins d’accord concernant les deux Dieux : Arès et Hadès. Il était bien évident que le maître régnant sur les Enfers était une menace bien plus grande que ne pourrait l’être les autres clans. Lorsqu’on entendait le mot « Hadès », on pouvait être certain que le mot « problèmes » suivrait de près. En somme, ces deux points étaient malheureusement indissociables. Son expression s’éclaira légèrement lorsqu’elle argumenta sur les fresques. Lytès avait, lui aussi, pensé qu’il pourrait y avoir un possible lien entre le passé et le présent. Il n’avait pour l’instant pas de réelle preuve, c’était plus une impression mais c’est ce qui, étonnamment, lui semblait le plus logique au vue du contexte et des mots échangés.

Un nouveau cosmos ne tarda pas à les rejoindre, une présence qui horripilait le jeune homme. Elle arrivait enfin, la Sirène Maléfique. Il semblait bien qu’elle était du type à aimer se faire attendre, ou alors celle-ci n’avait aucune notion de ponctualité. Arriver comme si de rien n’était, demander ce qu’il se passait n’avait-elle donc aucune limite ? C’était le genre d’attitude qui exaspérait le Kraken. Jetant un regard bref d’une extrême froideur à la jeune femme blonde, il soupira avant de détourner les yeux en direction d’Ariane dont les paroles n’en étaient que plus intéressantes, plus instructives.

Tout le monde semblait estimé qu’il était un bon début de se pencher sur la possibilité que ce mystérieux Lug soit en réalité Apollon. Pour l’instant, compte tenu de ses connaissances dans le domaine mythologique et ses nombreuses lectures sur le passé, c’était ce qui lui semblait le plus probable mais, comme le disait Ariane, il était préférable de confirmer cela par des recherches. Lytès savait ce qui lui restait à faire. Une action que Liao ne tarda pas à lui confirmer avant de faire un bref résumé concernant le début de la réunion que la jeune femme avait raté. Le jeune Kraken soupira légèrement une nouvelle fois. Autant le garçon appréciait l’Hippocampe pour ses actions réfléchis et par sa capacité à gérer l’ensemble des Marinas, autant il le trouvait bien trop laxiste avec cette Arellys. C’était le seul défaut qu’il pouvait lui trouver actuellement.

« Je vais retourner à la Grande Bibliothèque afin de chercher des possibles liens et réponses concernant ces fresques, le passé, le présent ainsi qu’Apollon. » Il fit une pause avant de s’adresser à Liao « En effet, nous pouvons considérer le réveil d’Apollon sans pour autant laisser notre jugement s’obscurcir. Pour l’instant, préparons-nous comme s’il était Lug, mieux vaut être trop prudent que de ne pas l’être assez… Au vu des descriptions de chacun, je ne vois que lui pour être ce Dieu nommé Lug» Puis il s’arrêta brièvement et murmura comme pour lui-même « Le temps s’assombrit…». Lytès ne parlait non pas du temps qu’il faisait, mais de la période, de l’époque dans laquelle ils vivaient. Les Dieux se réveillaient, Hadès préparait son armée, et ce groupe soit disant neutre… Tout cela n’apporterait probablement rien de bon pour Atlantis, mieux valait se tenir prêt. Il se retourna vers le Général, se contentant d’acquiescer. La protection du Sanctuaire sous-marin et du peuple d’Atlantis était la priorité.

Il se tourna finalement vers Arellys, lui jetant un regard des plus glacial et, les bras croisés il dit : « Qu’à tu donc appris pour prend autant de temps ? ». Ses yeux fixaient les moindres mouvements de la jeune blonde « Tu dois certainement posséder beaucoup de nouvelles informations » ajouta-t-il d’un ton neutre.
Revenir en haut Aller en bas
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu160/160[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (160/160)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge210/210[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (210/210)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune275/275[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (275/275)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyLun 15 Fév - 14:01
Elle était enfin de retour chez elle, et elle n'avait qu'une envie c'était de souffler à son pilier mais elle avait beaucoup d'informations à donner. Elle avait tenter avec bien tant que mal d'entendre leurs conversation en arrivant, mais elle fut trop loin, et le temps qu'elle arrive ce fut déjà à son tour de parler. Elle trouvait la nouvelle Général vraiment étrange mais elle ne lui semblait pas méchante.

Puis elle avait un beau prénom. Un peu proche du sien d'ailleurs, elle fit un petit sourire malicieux lorsque Lytès prit la peine d'en rajouter une couche. Non mais il savait pertinemment qu'elle abandonnerait pas facilement, elle ne se plierait pas facilement à son regard insisteur. Elle le foudroyait du regard, le plus noir profond que ses prunelles bleus pouvaient lui donner. Elle n'aimait pas qu'on la cherche indéfiniment, comme ça sans aucune raison "valable" à part un jugement basé sur une intuition.

Aussi elle prit bien soin de lui mettre un vent monumental, gardant ses bras croisés, elle était contente de voir que quelqu'un semblait un minimum la respecter ici. Elle n'avait pas un caractère facile mais elle assumait. Et de toute façon, seul Liao pouvait la comprendre un minimum. Arellys prit quand même la peine de répondre à la perche tendue par Lytès qui allait lui permettre de faire un commentaire constructif de sa mission à Rome. Qu'elle était mieux sans lui quand même... Arellys prit alors la parole d'une neutralité absolue à tout ses compères preuve de son agacement, à peine arrivé que c'était déjà reparti. Elle inclina néanmoins légèrement la tête vers Arianne pour acquiescer le fait de remettre la connaissance de l'autre à plus tard. Prenant quand même le soin de lui répondre sur nom, et sa fonction.

"Arellys, Général de la Sirène Maléfique ! Ravie de vous rencontrez également, nous aurons effectivement tout le loisir de faire connaissance un peu plus tard, mon pilier vous est également ouvert, en tout cas, je vous souhaite un bon retour à la maison." Avec un sourire, elle comprit vite qu'Arianne fut le fameux tribut qu'ils avaient dût léguer aux saints après la guerre éclaire. Alors elle ne tarda pas à enchaîner avec un peu plus de répartie cette fois-ci. Le jeune homme l'exaspérait. Elle n’était pas plus bête qu'une autre non, mais elle détestait les personnes comme lui pas étrangers car ils l'étaient tous plus ou moins, mais bien les personnes avec un caractère comme le sien, irréprochable, monsieur parfait qui reste dans son coin.

"Oh mon cher Lytès au moins tu étais tranquille en mon absence, rassure toi je pense pouvoir compléter certaines de vos interrogations. Alors, pour commencer, je note pour Apollon/Lug, et Arès, durant mon petit voyage à Rome, Abarxès ma effectivement parlé d'une arme qu'Hadès rechercherait. Une arme qui posséderait le pouvoir des parques, Hadès a perdu sa Fourche légendaire, cette arme était l'égale du Trident ou de la Foudre de Zeus, selon les légendes."

Elle prit une pause, reprit sa formulation, on pouvait lire un regard inquiet en elle.


"Cependant, sa dernière défaite contre Athéna lui a fait perdre son arme de prédilection si on veut. Comme tu las clairement précisé Liao. Il lui faut donc une nouvelle arme, une nouvelle faucheuse de vie comme Abarxès l'a confirmé. Et d'après ses dires, il existerait sur Avalon, des forgerons d'excellence qui forgeaient autrefois des armes pour leurs dieux.

Pour moi, Hadès cherche également à reforger son épée de ténèbres qu'il utilise au cours de ses guerres saintes. Si tu dis que tu as croisé Pandore, et les spectres, alors on peut facilement conclure sans décisions trop hâtives qu'ils cherchent effectivement à mettre la main sur une nouvelle épée, ou une nouvelle arme pour égaliser de nouveau la grande famille des dieux grecques."


Ainsi fut formuler sa première hypothèse, concernant Hadès et le positionnement de ses pions, il était certain qu'il fallait se méfier plus de lui que d'Arès ou d'Apollon même si on était quasiment certains qu'ils se réveillaient. Toujours d'une voix calme, et limpide, elle continuait ses explications.

"Avalon serait donc la clé de tout ça, et serait sous notre protection, en lien directe avec Poséidon, il a parlé de protectorat, cependant, en avez-vous déjà entendu parler ? Je veux dire, je trouve ça quand même étonnant que nous n'ayons pas été mis au courant. Par la suite, il m'a aussi apprit que nous aurions un "traître" dans nos rangs". Fit-elle en faisant les guillemets pour appuyer son hésitation à parler de traître et pour appuyer sur le mot.

Elle n'avait pas eut le temps d'en savoir plus malheureusement, pas eut le temps de creuser cette information capitale, et elle s'en voulait d'une certaine manière bien qu'elle restait passive sur ses sentiments. Elle ne pouvait donc confirmer s'il s'agissait de cet Arbhaal ? Ou d'une autre personne, elle préféra donc rester également passive sur le sujet pour ne pas tendre de perche qui lui serait défavorable.

"Tout ne s'est pas déroulée comme Abarxès avait dût le prévoir. Je n'ai pas eut à combattre, mais à éteindre un incendie dans notre auberge. A évacuer la population qui nous hébergeait. Notre lieu de rencontre à été attaqué, j'ai rencontrée également des créatures qui ne semblait pas être mes ennemis. D'étranges hommes enflammés, recouverts de bandelettes, de lourds manteaux noirs recouvraient leurs épaules et un masque blanc ornait chaque visage.

Je ne sais pas si sa peut correspondre à celles que tu as croisées Liao ? En tout cas, une chose était sûre, ces créatures se disait là pour ma protection, elles agissaient au nom de Morgane. Pouvons-nous donc supposer que cette Morgane travaille pour Amphitrite ? et que du coup cette Morgane soit son émissaire ? Ces étranges créatures envoyés par Morgane se sont nommées Masque de la Mort rouge et semble ennemis au groupe d'Abarxès. "


Arellys laissa une autre pause le temps que tout le monde puisse faire de nouveau un point sur la situation. Elle ne savait pas si ces informations étaient capitales, ou pas. Elle verrait bien la réaction des autres, elle n'allait pas inventer tout de même c'était un coup de bâton à se faire prendre par Liao. Et de toute façon, elle ne pouvait que suggérer maintenant qu'elle avait elle-même d'autres clés de voûtes pour faire ses hypothèses. Décroisant les bras, tout en scannant le regarde de mes camarades les uns à la suite. Je préférais rester encore à l'écart.

"Abarxès m'a proposé une alliance, Liao, Abarxès m'a dévoilée son identité, il m'a montré sa protection. Son cosmos est puissant, il a dévoilé un Great Horn, l'attaque principal du chevalier d'Or du Taureau, seulement, je n'arrivais pas à percevoir cette lumière dorée qu'on les Gold Saint, cette aura liée à la déesse de la sagesse Athéna, il semblait plutôt ne pas trop la porter dans son cœur, du coup je n'arrive pas à savoir si son armure était un surplis, ou un autre type de protection.

Mais ce n'était certainement pas l'armure d'Or du Taureau, même si elle y ressemblait, j'avoue que sur ce point, je n'arrive pas à le situer. Les Masques ont affirmé qu'il avait voulu s'entretenir avec nous pour voler le trésors de Poséidon, est-ce l'Orichalque ? ou autre chose ? Notre maîtresse nous envoie pour t'empêcher de voler le trésor de Poséidon. Nous sommes sa Voix dans ce monde, nous les flammes des mondes passés qui viennent des fonds marins...

Nous sommes ici pour protéger la Sirène de ton influence maléfique. Ils ont parlés de Flammes du passé, je ne sais pas si cela peut rejoindre une hypothèse que vous aviez lancer au début de votre conversation. Les masques de la Mort rouge voulaient que j'aille rencontrer Morgane, leur dame, pour me révéler ce trésors, tout reviens à Avalon et au passé, il faut trouver un lien entre tous ça"


Arellys releva la tête une phrase lui revint en mémoire, Liao avait parlé d'Apollon, de l'utilisation d'autre noms pour désigner les dieux Grecques. Son regard s'illumina, une idée lui traversa l'esprit, elle murmura en direction de ses camarades :

"Liao, Abrarxès à parler de parts de l'ombre créée par le Soleil. Un chevalier noir, l'ecliptique. Je pense que ce serait sympa d'en savoir plus sur ce groupe, d'autant plus que cette Morgane semble être au courant donc je rejoint ton avis sur le fait que partir à Avalon serait judicieuse. Lorsqu'Abarxès est partit, j'ai sentis une brèche dimensionnelle, derrière moi. C'était assez étrange comme sensation. Après son départ, les Masques m'on dit qu'une noble dame viendrait chez nous, cependant, il fallait une goutte de mon sang, comme pour sceller un pacte. C'est comme ça que c'est terminé l'entrevue, je suis désolée Liao, je ne savais pas quoi faire pour l'alliance proposer, comme ça, d'autant plus que je ne savais ce qu'ils comptaient faire de ma goutte de sang..."

Voilà, elle avait conclu comme ceci, pour la simple et bonne raison qu'elle n'en savait pas plus sur les événements à venir. Elle espérait avoir été satisfaisante aux yeux de tous, même du Kraken. Elle ne savait pas si elle avait fait de bons choix, et de toute façon, c'était trop tard pour revenir en arrière, elle assumait pleinement ses actes. Elle avait accomplit sa mission, pour elle. Elle se tue n'ayant plus rien à ajouter. Attendant, les réactions de ses camarades qui seraient surement très vives. Elle espérait aussi, avoir respecté les attentes de L'hippocampe envers elle. Aussi elle détourna lentement le regard, comme pour fuir, les remarques, ou les critiques désagréable, comme une anticipation, elle se crispa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu1800/1800[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (1800/1800)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge1200/1200[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (1200/1200)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune1650/1650[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyLun 15 Fév - 19:47
De son côté, Liao était heureux de voir de nouveau cette Arellys, Ariane le sentait. Et pourtant, c'était d'un regard curieux que la générale regardait les deux grands enfants se disputer entre eux. En temps normal, le sourire aurait été de mise face à cette scène, mais son retour la mettait quelque peu mal à l'aise, la gardienne du Pilier de l'Océan Antarctique ne connaissait que le général chinois après tout. Et ce dit chinois était loin d'être réjoui à l'idée d'avoir en face de lui une dispute cachée entre Marinas, sous des yeux plus expérimentés. La nouvelle génération était bien étrange tout de même. Qu'on lui ait dit qu'un Chrysaor et un Dragon des mers ne se supportaient pas, soit, mais ce type de relation entre un Kraken et une Sirène...

L'atmosphère semblait devenir un peu plus électrifiée. Les phrases qui suivirent avaient simplement été prononcées avec un sourire narquois. Un regard pourtant moins doux mais assurément plus taquin qu'à l'habituel les toisait à présent. Quand on connaissait la douceur, l'attachement mais également l'impulsivité que pouvait faire preuve la jeune femme vis-à-vis d'un atlante qu'elle appréciait, il n'y avait en cela rien d'étonnant. Et puis...Elle qui avait déjà assisté à une réunion entre généraux, celle-ci promettait pourtant de se terminer en mauvais accord et le regard peiné de la Sirène ne l'arrangeait pas. Si elle exécrait la violence physique, la violence mentale lui faisait beaucoup moins peur. Néanmoins, la voix chantonnait presque à ces propos, qui n'était qu'une simple constatation.

- Personne ne jugera qui que ce soit ici pour cet accord. Cela dit, si vous voulez aller mener une petite dispute entre vous en vous arrachant les cheveux comme les apprentis qu'on retrouve à barboter dans l'Océan, ça m'intéresse énormément mais après cette réunion, d'accord?

Un léger sourire accompagnait ces propos, mais avec une tension perceptible. Et si Ariane ne se priverait pas d'agacer les deux jeunes personnes, elle les faisait ici taire alors qu'elle-même y avait très discrètement participé. Il lui faudrait encore du temps pour s'attacher davantage au Kraken et à la Sirène ici présentes, mais les informations dévoilées étaient si importantes qu'Ariane détestait être coupée dans ses réflexions. Quelque chose ici la maintenait à demeurer plus réfléchie quant à ce qu'il se passait. Peut-être était-ce pour cela qu'elle s'était sentie aussi frustrée lorsque Nimuë avait fait irruption dans la salle en dévoilant une supposée allégeance entre l'atlante et le devoir de la Saint? Peut-être, surtout qu'à ce moment précis, une confiance ne régnait pas totalement entre les deux femmes. Pour elle, une seule résolution lui parlait: Les Lyumnades ne devaient pas perdre une nouvelle fois quelqu'un pour ses beaux yeux. Elle s'adressait ici à Liao.

- Ces événements m'intriguent, et je dois bien avouer que le dogme celte qui a autrefois été vaincu par Poséidon et les forces d'Athéna m'a l'air de...Disons, revenir à la surface. Le lien me parait très étroit finalement, et le fait que Balor les ait énoncé d'une telle façon est une preuve élémentaire, si ce n'est complémentaire à celles plus réduites que nous avons.

Toutefois, pressentant les doutes de la Sirène maléfique, une douce compréhension émanait simplement de la jeune fille qui écoutait avec attention les paroles d'Arellys. D'un sourire félin, contenté et posé qu'elle avait tout d'abord adressé aux deux jeunes personnes qu'elle espérait avoir calmé pour éviter de s'exécuter, elle retourna toute son attention sur la jeune femme.

- Ne t'excuses pas. C'est compréhensible, on ne sait pas véritablement ce qu'il se passe dans leur petites têtes d'hommes masqués...On avisera dès que cette femme viendra nous voir, et crois-moi, je ne me ferais pas prier pour tester ses intentions si je la vois!"
Son visage était passé néanmoins très rapidement à je ne sais quoi de plus sérieux. Plus analytique. "Plus sérieusement, donner ton sang aurait été une erreur, mais il m'est d'avis que s'ils ont besoin d'une goutte de sang, alors ils iront la chercher tôt ou tard d'une autre façon. Parce qu'ils en avaient besoin. Le tout c'est de deviner dans quel but ils désiraient en obtenir une. Faut-il le sang d'un atlante pour libérer quelque chose? Ou est-ce une énième épée de Damoclès pour un pacte qui a bien plus de valeur qu'on le croit? Il me parait évident que tu n'aies pas eu envie de le sceller, et ce que tu ne dois cela qu'à un simple instinct ou à une réflexion immédiate. Surtout que ces révélations ne restent pas sans réponse, et ils donnent encore davantage de raison à ce que l'on envoie quelqu'un à Avalon...Accompagner si préférence. Les choses m'ont l'air "obscurci", comme l'a dit Lytès. Obscurcis, et dangereux, deux généraux doivent y aller. C'est une course que nous engageons désormais si cela engage de récupérer une épée et de protéger la terre de Poséidon d'une autre menace divine. Et d'une traîtrise éventuelle..."

C'était une affirmation plus qu'autre chose. Désormais, il était absolument nécessaire qu'ils aillent à Avalon pour protéger cette dite épée. Ils avaient, après tout, un allié là-bas, et de taille si elle était parvenue contrecarrer les plans de Pandore. L'émissaire...Quant à la traîtrise, la brune ne put s'empêcher d'observer discrètement un à un chacun des généraux. Ou bien s'agissait-il d'une autre personne ici-même? Difficile à dire, la patience était de mise.

"J'ai entendu parler d'Avalon, mais je ne m'y suis pour l'instant jamais rendu. En revanche, ces masques n'ont aucun rapport avec Amphitrite, pas plus que Morgane n'en a en tant qu'émissaire." Le ton était probablement très sec, mais Ariane voyait déjà les choses se profiler au loin. Elle savait pertinemment que les pratiques celtiques n'étaient pas forcément chose connues. Pour celle qui avait déjà eu l'occasion de voir un cromlec'h, celui-ci représentait sur cette fresque des hommes dansant sous une ombre que n'éclaircissait pas le soleil. Venant d'une région voisine, l'évidence était néanmoins plus évidente pour la gallo romaine. "Je pense que cet Abrarxès, si associé au Chevalier du Taureau, fait partie de cet Ordre que j'ai rencontré mais qui ne m'a pas attaqué. Après tout...L'une des deux personnes m'a fait penser à Nimuë, bien qu'elle avait un cosmos très différent. Le parfum de rose demeurait, et une aura de mort entourait cet Archiviste qui accompagnait Anthanasius. En révélant mon alliance au sein des Marinas, cela à calmer ce Grand Moine qui nous pensaient tout d'abord Saints. Amphitrite est liée à Atlantis, pourquoi iraient-ils entrer en collision avec une émissaire d'une déesse et non pas avec l'armée qu'elle est censée diriger? D'autant plus que désormais, le Grand Maître de l'Ecclesia a signifié que ses sbires ne se mêleraient plus de nos affaires.

L'idée lui paraissait plus incertaine, plus compromettante également. On ne pouvait clairement pas signifier que la tâche en était plus aisée cette fois-ci. La situation était casse tête, et en même temps plus simple. Il n'y avait pas un ennemi en particulier si ce n'est Hadès et Pandore qui jouaient encore, une fois de plus, leurs petits caprices. Cessant de mordiller l'ongle de son pouce, Ariane révélait dès lors ses idées au groupe.

"Ces hommes sont liées à Apollon par les ombres, mais est-ce pour autant qu'on peut associer ainsi des combattants de la Lumière? Plus nous avançons, et plus l'ambivalence me semble être le contexte principal de cette énigme. En entrant dans l'Ecclesia, j'ai vu une fresque" Tout en s'asseyant sur un Pilier cassé qui trainait là, elle entreprit de reprendre ses paroles. "Un cromlec'h représentant des danseurs sous des ombres que le Soleil n'avait su éclaircir de manière volontaire. L'autre représentait des guerriers ailés découverts au Soleil...Peut-être voyez-vous où je veux en venir? Après tout, "des forces centrifuges sont en mouvement". Cela nous fait ainsi les guerriers d'Apollon, les guerriers des ombres de cet Ordre, Pandore, Morgane et ses masques, et cette chère émissaire d'Amphitrite accompagné de ce Balor autrefois manipulé, au courant pour Avalon. Avalon qui contiendrait une épée...Cette Terre est plus que menacée. Je me répéterai, mais je me porte volontaire pour y aller, si bien sûr, vous êtes d'accord."

Ariane agissait seulement pour ce qu'elle estimait lui être nécessaire, mais elle réfléchissait tout de même longtemps avant de parler. Cette réunion avait placé bien plus d'inquiétude qu'elle ne l'avait pensé, et en même temps...En regardant la blonde baissée la tête d'une telle façon, la générale des Lyumnades espérait que ce genre d'incompréhension vis-à-vis d'un camarade, alors que la situation renouvelait tant de choses d'une mauvaise façon, ne se reproduise plus. Cela lui faisait mal au cœur, et mal à la tête.





[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles Ryme_s10



Dernière édition par Ariane le Mar 16 Fév - 10:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu160/160[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (160/160)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge240/240[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (240/240)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune305/305[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (305/305)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyLun 15 Fév - 21:44
:: Debriefing

Cette réunion prenait une tournure qui ne plaisait guère au général du pacifique Nord. Lytès et Arellys se lançaient à nouveau dans cette joute verbale inappropriée dans ces circonstances. Liao conserva le silence pour ne pas interrompre la Sirène maléfique et lui laissait exposer les informations obtenues à Rome. Cependant il conserva dans un pan de sa mémoire ce léger incident. Le chinois n’était pas une personne autoritaire ni forcément très attaché à un certain code de conduite. Mais lorsqu’une discussion abordait leur avenir et les dangers à venir, il attendait un minimum de sérieux et de retenue de la part des généraux. Pour le moment l’Hippocampe les observait tous les trois en écoutant attentivement les avis, conclusions et informations de chacun. Le représentant du Grand Prêtre avait des décisions à prendre et des tâches à répartir entre les marinas. De ce point de vue-là, il évaluait les capacités et qualités de chacun des protagonistes présents ainsi que les généraux occupés par d’autres tâches. Asterios par exemple appelé à l’une des entrées du Sanctuaire sous-marin. Cela permettait au général de répartir les tâches le plus équitablement et efficacement possible. Evidemment Ariane représentait encore une inconnue de ce point de vue-là, mais il pouvait imaginer quelques-unes de ses compétences. De plus il l’imaginait difficilement être restée oisive au Sanctuaire durant sa captivité. Bien qu’ayant l’air absent pour le moment, le chinois écoutait attentivement chaque parole prononcée par les autres généraux.

Le rapport d’Arellys confirmait de nombreux points appris lors de sa propre mission. Les marinas voyaient un peu plus clair à présent dans les différents acteurs de ce jeu. En tout cas Liao commençait à entrevoir des pistes pour l’avenir, et elle ne s’annonçait guère en leur faveur pour le moment… comme pour tous les autres camps. La position d’Abrarxès le gênait au plus haut point, ainsi que cette armure noire dont la Sirène maléfique parla dans sa description. Cela ne laissait présager rien de bon, d’autant plus que si ce n’était pas un surplis, c’était un nouveau type d’armure dont il n’avait entendu parler pour le moment. Ces masques de la mort ne laissaient rien présager de bon non plus. Ils se retrouvaient actuellement avec deux versions d’une même situation, et aucune preuve pour faire la part des choses. Abrarxès avait semblé être un homme d’honneur, mais cela ne réfutait en rien la possibilité qu’il mente et tente de manipuler les marinas. Ces êtres sortis de nulle part sous les ordres de Morgane n’était pas plus rassurant non plus. Surtout que Morgane n’apparaissait pas vraiment comme une alliée, ni même une ennemie. D’un signe de tête le chinois tenta de rassurer Arellys sur ces décisions. Elle avait agi comme il l’aurait fait lui-même, et comme il l’avait prévu, elle avait mené sa mission à bien. Ariane fut la première à réagir, et l’Hippocampe se contenta d’un signe de tête affirmatif pour toute réponse. Ses réponses concernant les actions d’Arellys à Rome rejoignaient totalement l’avis du marina.

La générale des Lyumnades apporta une remarque intéressant sur l’identité d’Abrarxès. Une idée qui ne lui serait pas venu à l’esprit n’ayant pas rencontré ces fameux prêtres. Mais cela offrait une nouvelle perspective dans ses intentions. Par contre Liao n’était pas convaincu que ce groupe resterait inactif. Prétendre l’être et le rester réellement sont deux choses totalement différentes. Après Hadès, le chinois les plaçait en tête de liste des menaces pensant sur le Sanctuaire sous-marin. Quand il sentit que la générale avait terminé son intervention, l’Hippocampe se posta de manière à voir Arellys et Lytès en même temps. Son ton fut extrêmement sec, son aura autoritaire et son regard réprobateur. Dans cette position, il avait l’impression de ressembler à son mentor quand il invectivait ses troupes en tant que commandant en chef. Ce qui était un peu le cas.


_ « Vous deux. Arellys. Lytès. Que vous ne vous supportiez pas pour des raisons qui vous regardent ne me dérange aucunement tant que vous accomplissez votre devoir et que vous placez le bien d’Atlantis et des marinas au-dessus de vos querelles. Cependant ce n’est pas la première fois que je vous fais la remarque. Nous sommes en réunion officielle, et ce genre de mesquinerie n’a pas sa place. Gardez-les pour des moments plus propices et plus privé. » Il marqua une pause et désigna le temple derrière lui. « N’oubliez pas où vous vous trouvez. Maintenant si le côté informel de cette réunion vous amène à penser que vous pouvez vous relâcher, nous pouvons très bien la rendre plus officielle et nous installer dans la salle du Grand Prêtre. »

Liao resta un moment à les fixer tous deux. Son expression indiquait clairement qu’il n’accepterait ni justification ni remarque. Sa réaction pouvait paraître disproportionnée au vue des simples remarques émises, mais il les connaissait assez pour savoir que ce n’était généralement qu’un prélude. La situation était grave à l’heure actuelle, et ils devaient se serrer les coudes pour affronter les menaces à venir. Non se tirer dans la pattes pour des raisons triviales. L’Hippocampe reprit la parole et son ton ainsi que son aura s’adoucirent au fur et à mesure qu’il parlait. Son expression conservait un sérieux imposant une retenue aux autres généraux présents.

_ « Pour revenir à ta mission Arellys. Tu as parfaitement joué ton rôle, et je t’en félicite. Tes décisions ont été celles que j’aurais prises dans les mêmes circonstances. Sauf ordre contraire du Grand Prêtre, nous n’accepterons pas d’alliance avant de savoir exactement ce que la personne en face apporte ou souhaite. De vagues menaces pesant sur nous avec une promesse de tous nous révéler une fois l’alliance conclue ne me plait pas. Il faut donner pour recevoir et non l’inverse. Comme le souligne Ariane, il aurait été imprudent de donner ton sang. De plus ces marques de mort de prétendaient émissaires de Morgane… Nous n’avons aucune preuve de cela. » Il marqua une pause avant de reprendre. « Il est évident que nous devons nous rendre sur Avalon. D’ailleurs Arellys est-ce que Abrarxès a vraiment utilisé cette terminologie – un traître dans nos rangs ?... Enfin ce n’est guère important, mais je pense que nous ne devons accorder aucun crédit à ces paroles malgré tout. »

Liao réfléchissait à la situation pour le moment. Il observait attentivement les trois personnes face à lui. Sa rencontre avec Bélisaire lui apporterait probablement quelques réponses supplémentaires, et ils auraient probablement l’occasion de récupérer une Atlante… En tout cas Liao l’espérait, car il pensait sincèrement que Nimuë serait plus heureuse sur Atlantis au-delà du renfort qu’elle représentait. Avalon. Les autres camps. Il fallait agir rapidement. L’Hippocampe reprit la parole.

_ « Lytès. Comme tu l’as proposé, j’aimerais que tu vérifies cette information sur Lug et trouve tout ce que tu peux sur Apollon et son armée. Ariane. Prends le temps de reprendre possession de ta demeure. Vous partirez tous les deux pour Avalon dans les prochains jours, nous allons attendre de voir si ce fameux émissaire dont parlaient les masques de mort viendra. Je vous confie cette tâche à cause de vos compétences. » Il désigna le Kraken. « Tu es probablement celui qui a le plus de connaissance d’entre nous, et je gage qu’elles seront nécessaires pendant cette mission. » Il se tourna vers Ariane. « Pour toi ce sont tes connaissances de la culture celte qui m’intéresse. Je n’ai pas oublié que tu es gallo-romaine. » Il lui fit un sourire avant de se tourner vers Arellys. « Pour toi j’ai une autre tâche à te confier. Malheureusement encore une fois je vais te demander de représenter notre camp une fois que je serais de retour de Grèce. » Il marqua une pause et reprit plus sereinement. « De récents évènements vont rapidement m’amener près du Sanctuaire. Il se peut que je doive rencontrer le Grand Pope. Nous verrons ce qu’il ressortira de cette entrevue. Les détails et les raisons derrière ce voyage vous seront révélés plus tard. » Cette fois Liao lança un regard insistant à Ariane, une manière de lui faire comprendre de garder le silence pour le moment. « Est-ce que ceci vous convient à tous. C’est le moment de vous prononcer sur vos assignations. Une fois cette réunion finie, nous allons tous être occupé… Même si Lytès est chargé de faire des recherches, nous allons tous devoir mener notre propre enquête. »

L’Hippocampe attendit les remarques éventuelles des uns et des autres concernant les ordres. Chacun pouvait s’exprimer librement dans le cas où les missions ne leur conviendrait pas, ou qu’ils ne se sentaient pas à l’aise dans ce rôle.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
InvitéInvité
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyMar 16 Fév - 9:55

Les premières informations qu’avait données la Sirène Maléfique semblaient confirmer les hypothèses que l’ensemble des autres Généraux avaient émises peu avant son arrivée et autant dire qu’en ce moment, une confirmation était très appréciée. Les précisions qu’elle avait apportées concernant Avalon plongèrent Lytès dans de nouvelles réflexions. Si l’on prenait en compte cette Morgane dont nous n’avions que peu d’informations et les paroles d’Arellys concernant Hadès ainsi que de ces fameuses forges, il était essentiel d’aller faire un tour là-bas. Quelque chose lui disait qu’avec ces deux-là, les Marinas n’étaient pas au bout de leurs surprises. Mais la seconde partie intéressa davantage le Général. Si cet Abrarxès était effectivement sous le commandement de ce nouveau Dieu comme tout le portait à croire, cette alliance ne pouvait signifier qu’une chose : une prochaine guerre à l’encontre d’Athéna. C’était ce qu’il y avait de plus logique lorsque l’on sait combien le peuple d’Atlantis a souffert. Cependant, cela ne collait pas à leur soi-disant neutralité, neutralité bien subjective pour le Kraken. Ce qui l’inquiétait, c’était également cette Morgane. L’arrivée de ces masques de la Mort Rouge était bien trop précise, sans parler de cette idée d’être lié par une goutte de sang.

Les avis défilaient, Ariane parlait à son tour et Lytès, toujours silencieux réfléchissait aux différentes possibilités tout en écoutant. Pour l’instant, tout ce qui se disait ne faisait que conforter ses craintes. Si ces personnes, cet Ordre comme l’avait dit la brune, en ont après les Saints, il n’y avait rien d’étonnant à ce qu'ils aillent chercher des alliés parmi les groupes ayant perdu la dernière guerre contre eux. Au contraire, la rancœur envers le Sanctuaire devrait être tellement forte qu’ils étaient le meilleur choix pour cela. Et, d’après son expérience et ses différents voyages, il le savait…Tout ceci ne pouvait avoir qu’une seule finalité : la guerre.

Les idées défilaient à une telle vitesse qu’il n’écouta que très peu les remarques de Liao. De toute manière tout cela n’était pas nécessaire puisque cette soi-disant querelle ne serait pas allée plus loin. Il y avait bien trop de choses à gérer pour le bien d’Atlantis pour avoir le loisir de continuer ces remarques. Puis il reprit la parole, donnant à chacun ses directives.

Sortant lentement de ses réflexions, Lytès prit finalement la parole « Bon travail Arellys, tu nous ramènes de belles informations » dit-il en regardant la jeune femme. « Concernant cette histoire de sang… Je suis d’accord. Tu as pris la bonne décision, nous ne savons pas qui est réellement Morgane ni ce qu’elle veut, cela aurait pu être problématique. Mieux vaut rester prudent. ». Certes, il ne l’appréciait guère, mais cela n’empêchait pas Lytès d’être honnête quant à l’utilité des informations qu’elle avait apportées. Si elle avait fait le bon choix, il était normal de l’affirmer et ce, peu importe leur mésentente réciproque. « Cet... ordre semble avoir une certaine rancœur envers les Saints. Nous devrions être prudent… Cela n’est qu’une hypothèse mais s’ils cherchent à nous rallier à eux, nous qui avons souffert de la dernière guerre menée par le Sanctuaire, c’est qu’ils essaient probablement de les détruire, nous menant ainsi à une nouvelle guerre ». Il reprit son souffle et sembla réfléchir à haute voix « Si tout cela est lié de près ou de loin à Apollon… » Il ne termina pas sa phrase, les possibilités continuaient de filer à toute allure en lui. Puis il releva la tête afin d’avoir l’avis des autres. Bien entendu, ce n’était qu’une possibilité mais pour Lytès, tout allait dans cette direction et, selon-lui, elle n’était malheureusement pas à écarter.

Il jeta un œil vers Ariane « Entendu. Puisqu’il reste quelques jours avant notre départ, je vais en profiter pour retourner à la Grande Bibliothèque afin de réunir toutes les informations les concernant ». Il stoppa à nouveau toute parole, regardant chacun des Généraux présents. « Je m’y rend de ce pas » ajouta le Kraken afin de s’incliner.
Revenir en haut Aller en bas
ArellysArellysArmure :
Aucune pour le moment

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu160/160[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (160/160)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge210/210[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (210/210)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune275/275[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (275/275)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyMer 17 Fév - 18:43
Arellys fit les gros yeux, elle fut très surprise de voir qu'elle avait réussit sa mission et que tout le monde la félicitait quelque part. Elle se sentait gênée, et ne démontra ainsi qu'un grand sourire aux lèvres. Elle ne savait plus ou se mettre, elle était contente d'avoir put trouver des informations utiles. La Sirène fit un petit signe de tête à chaque Général pour les remercier. Même le Kraken avait prit la peine de la féliciter, c'était pour dire, c'était qu'il y est un minimum de courtoisie entre les deux Généraux. Mais pour une fois, elle ne répondit pas, se contentant d'un sourire. Puis, il fallait dire aussi que la précédente réaction d'Ariane l'avait calmé.

Se faire remettre en place par une petite jeune, lui avait rappelé à quelle point la vie était amusante jeune. Bien qu'elle n'avait pas dût avoir une jeunesse des plus calmes surtout avec sa captivité au sanctuaire. Enfin, là, avec ce qu'elle avait appris, la dame avait vraiment besoin de faire le point, sur la situation, sur Avalon... bien qu'il était clair que les prochains mouvements risquaient d'êtres important là-bas, elle était d'accord, il était impératif d'envoyer plus d'un général. Deux lui semblait également être un bon chiffre pour ne pas éveiller les soupçons d'une enquête en territoire "inconnu". Il fallait également se méfier et en savoir plus sur le réveil possible d'Apollon, si ce Lug était son hôte, ou un quelconque représentant, un autre nom, une autre désignation, il fallait en avoir le cœur net !

Et ne surtout pas mettre de côté les menaces Arès, Hadès. Bien que pour elle également Hadès lui était la menace la plus dangereuse à l'heure actuelle, surtout qu'elle avait refusé une alliance avec un Taureau Noir dont on n'avait finalement pas grand-chose d'autre comme détail sur son allégeance. Elle avait peur que cet Abrarxès travaille pour lui, de d'nimporte qu'elle manière, le fait qu'il arbore une armure noire qui de sa connaissance ne ressemblait pas vraiment à un surplis... Il fallait se méfier de son groupe. Cet ordre inconnu, le x d'une équation impossible à résoudre.

Apollon représentait la lumière, le soleil, une élément essentiel de la vie (-tout comme le sang-), un élément contraire à Hadès qui lui représentait la mort, la faucheuse de vie, dans la mythologie Grecque. Elle devait ses connaissances en la matière par Celso, qui lui avait tout apprit. Un jeu entre lumière et ténèbres se profilait de près ou de loin dans cette guerre sainte devenue compliquée. Ils se devaient de réfléchir à tous, pour ne pas retomber dans un piège ou une alliance qui finirait par se retourner contre eux.

Jouer la prudence, c'était également ce qu'en pensait Arellys et rejoignait pur le coup les avis de Lytès et d'Ariane quant à la suite des propositions et paroles données par chaque Généraux. La seule proposition ou elle ne pourrait donné son avis était sur ce dogme celte vaincu par Poséidon et Athéna dont elle avait parlé. Arellys n'en avait jamais entendu parlée elle qui était née dans le royaume Francs, elle ne connaissait pas grand chose au folkore nordique ainsi qu'à sa mythologie. Et ses légendes, car Celso ne venait pas non plus de cette contrée, il lui avait juste apprit les principaux dieux du Panthéons Nordiques. Quelques mythes, mais pas celui-là. Du coup, elle n'arrivait pas très bien à voir le rapport avec Abarxès, mais pour Morgane et l'émissaire elle était assez d'accord avec sa vision des choses.

Tous sa lui trottait dans la tête, elle faisait mine de réfléchir sans pour autant donner le moindres avis. Elle soupira lorsque Liao les disputèrent pour sa mésentente commune avec le Kraken. Ils ne s’appréciaient pas mais justement, ils étaient prêts à faire abstraction pour le bien d'Atlantis et pour la servitude et confiance de leur dieu. Si Poséidon les avaient tout les deux choisit... c'est qu'il y avait une raison. Pour là-dessus, Lytès resta évasif, mais au fond il devait être d'accord. Pour une fois qu'il la complimentait aussi, elle n'allait pas continuer de cracher dessus.

Surtout que comme Ariane l'avait rappelé ils étaient en réunion de débriefing de missions. Tout était important, alors bon... Arellys ferait abstraction à son comportement envers elle pour la suite. Ainsi que pour continuer la simplicité de cette réunion informel. N'aimant pas vraiment les réunions officielles, autour d'une table au conseil, Arellys confirma à Liao son intention de se tenir à carreaux la prochaine fois. D'ailleurs, elle en profita également pour lui confirmer l'utilisation de la terminologie traître dans nos rangs. Et elle fut rassurée pour son sang, car il était vrai qu'elle n'avait pas bien comprit à quoi il aurait put être utile aux masques de la mort rouge, vu qu'ils n’auraient pas eut l'intention de lui révéler de suite pour le trésors de Poséidon.

Elle trouva juste les mots pour dire :

"je suis d'accord, nous devons agir prudemment, rassembler autant d'informations que possibles pour éclaicir encore plus la situation, je me tiens à ta disposition Liao, je te souhaite bon courage pour les saints, ne tant fais pas, sa me dérange pas vraiment de devoir repartir mais tu es sûre que c'est une bonne idée ? je veux dire... j'ai pas tellement de connaissance sur le peuple du nord et le peuple celte... cela ne risque pas de poser problème ?

De plus, ne faudrait-il pas qu'une personne reste au sanctuaire sous-marin ? Je sais que je ne devrais pas partir tout de suite, juste à ton retour, mais pour Lytès et Ariane, avec Avalon et les recherches en Alexandrie... notre armée va se retrouver très réduite non ? Vue que tout les Généraux ne sont pas complètement éveillés ? Pareil pour les Capitaines et les lieutenants ?"


Voilà qui était dit, et voilà qui était fait. Elle attendait juste sa réponse avant de se mettre un peu plus en rentrait, pour se montrer prête à retourner à son pilier, levant la tête vers la surface. Ces derniers temps, elle passait de plus en plus là-haut, là ou elle était le moins à l'aise. Moins maintenant qu'avant. Elle était inquiète, pour la dispersion de tous les généraux présents, mais elle savait qu'ils n'avaient pas tellement d'autres choix en réalité. Elle faisait confiance au grand-prêtre, aux capitaines et lieutenant, mais en cas d'imprévus, surtout si Liao était absents chez le camp ennemi... Enfin, peut-être avait-elle tord alors elle n'avait rien rajouter de plus.

Elle ne rechignait pas non plus sur sa tâche, elle était même honoré de la confiance de Liao pour la re-nommée émissaire au près d'un autre camp. Mais en même temps, peut-être en avait-t-elle besoin... de voir des cultures différentes de la sienne. Elle aimait voyager, c'était dans son sang, francs, espagnoles, dans les veines de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t259-arellys-general-de-la-
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu1800/1800[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (1800/1800)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge1200/1200[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (1200/1200)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune1650/1650[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyMer 17 Fév - 22:20
Tout le monde avait félicité Arellys pour sa lucidité avec ce fameux Taureau Noir. La blonde avait effectué avec brio cette mission, et ce n'était pas peu dire en tenant compte de chacun des éléments qu'avaient ramenés les Sept Gardiens de la cité sous-marine. Face à de telles constatations, Morgane ne pouvait être assimilée directement ni à une alliée, ni même à une ennemie, et un vague pressentiment au fond du cœur de la Marina lui murmurait que les réponses appropriées leur seront apportées à Avalon. Ce lieu était la clef de l'histoire, comme cette Arellys l'avait si bien dit. Bien sûr, la menace Apollon rappelée par Lytès n'avait pas fait mouche. Quelqu'un allait entrer dans leur pièce de théâtre, c'était une certitude du côté de l'ancienne Tribut pour l'avoir vu de ses propres yeux. Quant au traître...La Lyumnade n'en savait fichtrement rien, mais si tel était le cas, sa volonté ne ferait certainement pas long feu dans le cas où la jeune femme l'avait devant elle. Très tôt, au Sanctuaire, elle avait su décliner le verbe "haïr" sous toutes ses formes. Pas exacerbée pour le moindre sou, cette nouvelle compétence demeurait pourtant tapie dans les affres de son esprit.

Et Liao avait clairement démontré son mécontentement à l'encontre des agissements des deux autres généraux, puis, reprenant un discours purement professionel, chacun d'entre eux avait reçu ses ordres. Celui-ci n'eut d'ailleurs pas besoin de dire ce qu'elle devait faire pour que la gallo-romaine ne l'accepte, alors qu'elle savourait l'instant qui lui avait été donnée à l'égard de ses origines. Un sourire contenté avait orné le visage d'Ariane à cette simple mention. Une chose l'agaçait néanmoins.

Le "chef" semblait orchestrer chacun des mouvements qu'auraient à effectuer les généraux, à la place d'un Grand Prêtre qui n'avait pas daigné se montrer pour l'heure. Aux yeux des Lyumnades, habituée par une coutume floue se méprenant davantage à un souvenir fugace, l'impression donnée par cette scène était très étrange. Certes, ne pas avoir eu la visite de ce que la plus jeune Marina du Temple avait considéré comme un père lui faisait mal, mais il y avait plus que cela, bien plus, Ariane le pressentait, le savait, pourtant tous se rejoignaient sur les décisions à prendre. Mais cela ne répondait pas à ses questions.

Discrètement, elle s'était prise à regarder de nouveau le chinois, celui qu'elle avait toujours considéré comme un frère. Habituellement, le Dragon des mers s'avérait bien plus distingué pour tenter de prendre le rôle qu'il s'était donné, impériale, presque tyrannique, grande bouche qu'était le lézard sous marin. Aujourd'hui pourtant, ce général-ci n'était pas présent...De toute évidence, de sa précédente génération, plus personne ne l'était, exceptée elle. La Marina à l'affiliation si contraire aux siens. Un déclic s'était fait dans sa tête, intérieurement, trop peu pour ressentir les mêmes choses qu'au Sanctuaire, bien trop pour se retrouver face à ce qui la hantait. Ses yeux examinaient pour la dernière fois la grande salle de Poséidon ainsi que l'ensemble des généraux qui la composaient dans un silence le plus absolu. De son côté, l'ex-Tribut était prise à une réflexion personnelle et distante. Profonde solitude. Eva aussi s'était envolée depuis longtemps, comment ne s'en était-elle pas rendue compte de ce détail auparavant? "Regardes les qui ploient."

Tout cela la ramenait presque au Sanctuaire, au moment où elle avait osé contredire la parole du Grand Pope. Légèrement, mais suffisamment pour qu'un Absolu vienne s'imposer face à elle. Etait-ce cela, les ordres?

Liao n'avait pas tort en voulant garder un sérieux et un silence de sa part. Certes, elle avait tenté d'omettre certains événements et l'Hippocampe semblait tenir à ce silence qui, pourtant, n'était pas totalement inconnu de tous. Le cosmos de leur invité était perceptible, mais la récente histoire de cette petite Saint invisible. Levant une main, elle soupira en dodelinant de la tête de façon à signifier qu'elle n'y était pour rien si la Sirène avait deviné sa destination. "Nous" et "vous" pouvaient tout aussi bien être destinées une autre personne après tout...Un rire à la fois amer et léger s'était échappé de ses lèvres à cette simple idée. Que la Sirène était mignonne. Mignonne et compétente qui plus est. Ses inquiétudes vis-à-vis de la sécurité d'Atlantis contenaient une certaine logique. Prise sur le fait, Ariane s'était tendue avant d'affirmer haut et fort quelques mots pour se défendre, quelques mots pour remarquer qu'un Marina manquait à l'appel certes, mais qu'il demeurait présent pour calmer les incertitudes de sa collègue.

- Saint? Qui a parlé de Saint? Quant à une présence à Atlantis, sauf si je me trompe, il me semblerait qu'il y ait quelqu'un chez nous... Je le sens, cet autre cosmos. Celui d'un général, n'est-ce pas?

Son attention s'était alors détachée de la Sirène pour revenir sur Liao. Le général de l'Hippocampe venait de lui confirmer ce qu'elle venait de demander deux fois, et c'était en levant légèrement les sourcils, le regard satisfait et malicieux, qu'elle répondit à l'affirmative à cette déclaration. Bien sûr, la Lyumnade était partante pour une expédition, cette perspective l'excitait, même si elle demeurerait encore et toujours en partenaire avec quelqu'un d'autre. Le Kraken serait néanmoins un compagnon parfait pour espérer une adaptation simple. Les Piliers opposés allaient se rencontrer. Avec simplicité, elle avait alors déclarer sa réponse très rapidement.

- Je partirai donc pour Avalon dès que le temps saura nous éclaircir sur certains points. Je sais...Que j'ai encore beaucoup de choses à redécouvrir. Trop peut-être. Enfin, tant qu'elle était accompagnée pour éviter de faire la sale besogne du groupe, cela lui convenait parfaitement. Et puis, quelle compagnie...Son regard se porta alors près du Kraken, à qui elle adressa néanmoins un léger clin d'œil taquin tout en s'avançant vers lui. "Heureuse de t'avoir pour partenaire mon cher et bonne chance pour ces recherches."

Le Kraken avait néanmoins beaucoup à faire, et ne lui avait adressé que quelques phrases avant de partir, pour s'absenter en direction de la Bibliothèque. Du moins, ses pas le menaient au moins vers la porte d'un marbre si blanc qu'il en aurait presque été aveuglant. Des yeux observateurs et féminins suivaient ainsi lentement les deux généraux partis un à un alors qu'elle se retrouvait face à Liao, d'un regard doucereux, comme à son habitude parmi les Saints.

Il y avait néanmoins dans son cœur beaucoup de ressentiments vis-à-vis des événements à venir, concernant Avalon, concernant ces généraux aussi fragiles qu'elle ne l'était auparavant, concernant également cette opportunité de négociations. Mais les Lyumnades se taisaient et se contentaient de sourire face à son dernier collègue présent, tout en gardant ses faits et gestes d'antan de manière plus calculée. Il lui avait semblé rentrer en terres connues mais...Les choses avaient tellement, tellement changé. Elle-même avait changé, que ce soit au Sanctuaire ou à Atlantis, être un fantôme demeurait désormais un sentiment familier. Leurs voix seraient certainement portées en écho en ce lieu si vide et si représentatif de ce qu'il représentait au sein du Sanctuaire Sous Marin.

- Bien, que voulais-tu me dire?

Patiente en apparence, impatiente au fond d'elle-même, Ariane attendait la réponse du général.



[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu160/160[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (160/160)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge240/240[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (240/240)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune305/305[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (305/305)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyJeu 18 Fév - 1:10
:: Debriefing

Les réprimandes suivies par des félicitations pour terminer sur les ordres. Liao avait suivi ce schéma qu’il trouvait le plus adéquat à la situation. Il espérait que son message passerait enfin auprès du Kraken et de la Sirène maléfique. L’un sembla y être perceptif, tandis que l’autre donna l’impression d’ignorer ses paroles. Cela ne changeait rien pour l’Hippocampe, qui le considérait comme prévenu et sanctionnerait la prochaine incartade en réunion officielle et importante. Les sujets d’inquiétude étaient nombreux. Pour le moment il fallait les prendre séparément et les vérifier afin de centrer les actions à mener pour les marinas. Son entrevue avec le Grand Pope tombait au bon moment dans cette optique. Il était temps pour Atlantis de bouger quelques pions à son tour, et de mener des actions. Le chinois avait rassemblé suffisamment d’informations à son goût pour se permettre d’agir. On pouvait lui reprocher cette passivité et cette forme d’hésitation, mais la préparation était parfois plus importante que le combat en lui-même. C’était ainsi qu’il avait été éduqué, et il pensait que cette qualité lui avait valu la confiance et la reconnaissance du Grand Prêtre pour gérer cette bande hétéroclite. Le général espérait simplement que l’alchimie se créerait sur le champ de bataille au moment d’affronter leurs ennemis. Bien que de ce qu’il avait pu lire des chroniques des marinas, généralement les combats voyaient s’opposer deux adversaires. Guère plus à quelques exceptions près évidemment.

Lytès accepta sa mission, et se mit en route vers la grand bibliothèque presque immédiatement. Cet homme était le parfait exemple de ce qu’il appréciait chez un officier, même si il aurait préféré un peu plus de retenue de sa part vis-à-vis d’Arellys. Liao avait exprimé le fond de sa pensée et laissait les autres généraux échanger entre eux tandis qu’il réfléchissait à certaines questions complémentaires. L’une d’entre elle concernait plus particulièrement les Lyumnades, et les autres nécessiteraient un temps de réflexion et de méditation personnel. Arellys aborda des questions intéressantes et Ariane fut la première à prendre la parole, réagissant à un seul mot principalement. Cela amusa Liao, qui esquissa un léger sourire l’espace de quelques secondes. La jeune femme répondit correctement aux questions de la Sirène maléfique. Elle finit cependant par accepter sa propre mission. Cela semblait même la ravir d’ailleurs. Lytès semblait avoir entendu toute cette partie de la conversation. Liao jugea utile d’apporter quelques précisions.


_ « Ariane ne part pas tout de suite je t’en prie. Je souhaiterais évoquer certaines choses avec toi. » Il sourit alors à Arellys et continua. « Tes inquiétudes sont compréhensibles. Saches que tu seras parfaitement à ta place en tant qu’émissaire. Je suis sûr que tu accompliras un autre excellent travail. Concernant la sécurité d’Atlantis, rassures-toi sur ce point. Nous ne semblons pas aussi désarmé que nous l’apparaissons. Les autres généraux sont présents mais occupés à d’autres tâches pour le moment. Je ne serais pas seul pour garder le Sanctuaire sous-marin, et nos défenses seront bien suffisantes pour le moment. Et puis nous devons prendre des risques pour avancer sur le chemin sinueux qui se présente à nous. Si tu le souhaites, nous pourrons discuter avant mon départ ou le tien si tu le juges nécessaires. A plus tard. »

Liao sourit simplement à Arellys. C’était une manière courtoise d’indiquer qu’il souhaitait aborder d’autres sujets à présents. Il avait envie de discuter avec Ariane pour le moment. L’Hippocampe observa la Sirène maléfique s’éloigner après le Kraken. Le chinois invita d’un geste de la main la générale des Lyumnades à le suivre. Il gravit les marches pour se diriger vers l’entrée du temple de Poséidon. Un silence s’installa entre eux. Un choix volontaire de la part du marina. L’Hippocampe vérifiait qu’elle n’avait guère changé sur un point. Elle fut la première à rompre le silence.

_ « Toujours égale à toi-même. Je souhaitais te parler de choses plus personnelles. » Il stoppa son avancée et fixa la demoiselle. « Je me doute que ton retour doit être très perturbant, et que tu te poses des questions. Le Grand Prêtre ne peut être présent pour le moment. Il est en quête de notre Dieu… Les autres s’éveillent, et si nous ne voulons pas être en infériorité, nous allons avoir besoin de le trouver rapidement. C’est une transe intense et dangereuse. Il ne peut être dérangé et ne peut en sortir quand il le souhaite. Elle peut durer une heure, comme une journée voire même une année selon les cas et sa propre force. » Il marqua une nouvelle pause et observa le temple. « Crois-moi. Il aurait probablement aimé être là pour t’accueillir. Il a souvent parlé de toi au cours de ses années. De sa peine. De ses inquiétudes. De sa colère. Ce qui m’amène à l’autre point. J’ai pris l’ascendant sur les autres généraux sur ordre du Grand Prêtre. Ce n’est pas un rôle qui m’enchante, mais c’est un rôle nécessaire malheureusement pour le bon fonctionnement d’Atlantis en son absence. J’espère que tu le comprendras et que tu l’accepteras. J’ai déjà bien assez d’embêtement avec cette tension entre eux deux. »

Liao n’eut guère l’impression de devoir préciser le fond de sa pensée. Ariane avait dû comprendre ce qu’il souhaitait faire passer comme message à son attention. Leur rencontre lui avait appris certaines choses sur son interlocutrice, et il avait l’impression que les années et la captivité n’avaient pas forcément modifié son comportement et son attitude. Cela ne devait pas être une situation facile. Bien qu’il n’en connaisse pas les détails, le chinois était conscient du lien particulier entre Hassan et Ariane. Il finit par reprendre.

_ « Pour me préparer au mieux, j’aimerais aborder un autre sujet. Que peux-tu me dire sur la mission de Britanna ? J’aimerais savoir comment elle t’a été présentée, quelle menace pesait sur toi ou ce que Bélisaire a pu te dire. Plus tu seras précises, plus cela m’aidera pour m’entrevue avec lui. J’aimerais éviter d’être surpris ou pris au dépourvu. Son apparence. Son attitude. Ce genre de choses. Je m’excuse de t’obliger à te remémorer tout ceci, mais c’est important crois-moi. Ah et dernier détail, a-t-il expliqué le choix de Nimuë pour cette mission. »


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu1800/1800[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (1800/1800)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge1200/1200[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (1200/1200)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune1650/1650[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyJeu 18 Fév - 9:20
Rester, un verbe si familier. Combien de fois s'était-elle assurée de l'appliquer durant son séjour au Sanctuaire? Les tentatives d'évasions de ses pensées étaient incalculables mais son désir bien présent. Seul le devoir lui avait permis de ne pas montrer les crocs. Un soupir. Une frustration envolée.

Non, aujourd'hui Ariane ferait en sorte de se venger de ces années passées dans l'oubli. L'attente n'avait que trop duré.

Une fois Arellys rassurée, Liao s'était tourné vers elle sans dire un mot. Ariane n'avait jamais été une véritable femme du silence, et ce n'était pas peu dire que le général de l'Hippocampe l'avait testé ici, d'une manière ou d'une autre. Un peu comme il y avait cinq ans.

"C'est valable également pour toi."

Un fin sourire avait alors orné ses lèvres, comme à son habitude. C'est vrai, en leur essence, tous deux n'avaient pas tellement changé. La vie paraissait simplement plus amère au goût d'Ariane. La preuve était que ce général se tenant devant elle avait perçu ses doutes, ses peurs. Pourquoi le Grand Prêtre n'était-il pas venu l'accueillir? Pourquoi Atlantis lui semblait si préoccupé par autre chose alors qu'elle venait de revenir? Certes, pas avec de bonnes nouvelles mais cette absence à son égard allait probablement s'intensifier alors...Pourquoi? S'il y avait bien une ambiance qui allait changer suite à ces temps maudits, suite à cette Morgane qui viendrait leur rendre visite, c'était celle d'une ville qu'elle ne reconnaissait que trop peu. Croisant les bras, elle écoutait attentivement ce que Liao avait à dire au sujet d'Hassan et de ses préoccupations. Un rire éphémère avait retentit avant qu'elle n'eut pris la parole.

"Parfois, je me demande qui d'entre nous est la Lyumnade Liao."
On eut dit qu'Ariane faisait les cent pas, alors que les gestes de ses mains accompagnait son ironie. Imaginer le chinois en cette créature qui représentait son Ecaille avait de quoi faire rire après tout, et en même temps, Hassan était devenu un sujet tabou. De nouveau elle reprit plus succinctement. "Je l'ai deviné pour Hassan, pour toi aussi, je ne m'y attendais pas et j'avoue que te voir en tête me surprend, mais crois-moi, si tu veux que je calme gentiment l'un de ces deux guignols je ne me retiendrais pas...Au fond, j'aurais simplement voulu voir plus de têtes connues ici. Mais c'est vain et futile de considérer ce retour ainsi, nous le savons tous les deux."

La guerre avait fait ses ravages après tout. L'Hippocampe souhaitait donc s'assurer qu'elle parviendrait à accepter une certaine forme d'autorité. Ariane devait bien l'avouer, Liao savait s'y prendre avec elle. La fermeté braquait bien souvent ces esprits un peu trop libres, mais la douceur, elle, savait probablement y faire. Quoique cette affirmation s'était bien vite envolée lorsque le sujet de Britannia et puis de Bélisaire avait été abordé. Déjà, elle revoyait son face à face avec le Grand Pope du Sanctuaire, celui qui l'avait mené à une mission sous l'humidité et la fraicheur de Glastonbury.

"Britannia...Je n'en sais rien. Je pense ne même pas comprendre pourquoi on m'a mené en mission sur une terre de Poséidon. A dire vrai, j'y ai vu une forme de provocation. C'est cela, de la provocation, et également un moyen pour atteindre un territoire où un Saint aurait été mal accueilli, mais où une atlante sait se mouvoir. C'est la seule raison que j'ai vu face à deux moines rencontrés à l'Ecclesia."


Cette mission avait eu un but bien mystérieux, et la brune était heureuse de s'en être tirée sans une égratignure. Avalon néanmoins promettait beaucoup moins de tolérance à son égard. Et cela tombait bien d'une façon, elle-même serait probablement moins tolérante vis-à-vis des autres. Tenter de réfléchir à une description physique et mentale de Bélisaire en revanche avait fortement tendance à lui soutirer un peu de sa patience légendaire...Et quelle légende.

"Je l'ai un peu testé quand je l'avais en face de moi. Et disons que je ne pouvais pas non plus me vanter d'être à l'aise, cinq années au Sanctuaire, crois moi, il y a de quoi perdre la tête."


Ariane avait alors fortement repensé à Eva, ce fantôme qui la hantait depuis désormais quatre ans. Une erreur de son passé qu'elle pensait avoir réparé mais qui demeurait toujours là, sans véritablement en connaître la raison. Habituellement, c'était elle qui faisait apparaître les désirs, pas l'inverse, et encore moins sur elle-même. Au bout de quelques secondes, l'atlante avait repris son explication.

"Il fait jeune, très jeune, et je pense que je ne me tromperai pas si je disais que cet homme est atteint d'un certain trouble comportemental. Roux, un peu plus grand que moi, mais pas de bien plus, un œil orange et un œil rouge. C'est très étrange si tu veux mon avis, d'autant plus si l'on considère que les yeux sont le miroir de l'âme." D'un air presque énigmatique, en posant l'un de ses doigts pour réfléchir de nouveau à la meilleure description du Grand Pope qu'elle pourrait faire, Ariane était d'humeur théâtrale. Sans doute avait-elle eu envie de cacher ses propres impressions et sentiments, qu'ils fussent bons ou mauvais, aux yeux de son ancien ami. "Tu as deviné, cet homme est pris d'une dualité qu'il m'a été permis d'observer, Bélisaire s'accorde pas trop mal avec Belliqueux si tu veux mon avis, parce que ma seule menace fut celle de la mort si je ne m'exécutais pas, en continuant à lui tenir tête. Et Nimuë...Elle était censée rester là-bas, c'est en descendant les marches de son temple qu'elle a décidé de m'accompagner. Je t'avouerai que je n'avais pas compris en quoi elle pouvait s'obstiner à m'accompagner. J'ai eu du mal à la comprendre, beaucoup de mal auparavant."

Son discours terminé, elle avait pris un peu de distance, aussi bien sur une proximité physique avec le général qu'une proximité mentale de ce qu'elle tentait d'ignorer. Au moins, n'avait-il pas ressenti la pointe de jalousie qui avait émergé de son cœur face à Nimuë. Une jolie rousse ayant tout pour être atlante de nature et de cœur, c'était probablement la personne en elle-même qui avait intéressé Liao. Au point qu'il en avait agit pour elle dès les dix premières minutes où le danger l'avait guetté comme une ombre. Oui, de ce sourire aussi feinté, Ariane était jalouse. A cette femme, on lui avait montré en ce geste courageux exactement ce que la générale des Lyumnades n'était pas, mais également ce qu'elle n'avait pas reçu de la part des atlantes eux-mêmes. C'était d'un triste véridique. Un regard fut néanmoins accordé au chinois alors qu'elle jetait un œil par dessus son épaule.

- Tu désires savoir autre chose?



[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu160/160[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (160/160)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge240/240[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (240/240)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune305/305[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (305/305)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyJeu 18 Fév - 16:03
:: Debriefing

Le général de l’Hippocampe avait jugé important d’interroger Ariane en privé sur cette fameuse mission, tout en profitant de l’occasion pour lui fournir quelques explications supplémentaires. Il était conscient que son attitude pouvait paraître froide. Ce n’était pas une manifestation de ses sentiments bien au contraire. Mais en tant que représentant du Grand Prêtre, Liao se devait de conserver une neutralité et un sang-froid constant face aux autres généraux. Un élan de compassion ou de gentillesse à l’égard de l’un de ses pairs pourrait induire de proximité qui pourrait remettre cette légère autorité dont il devait faire preuve face à eux. Et pourtant, une fois seul, le chinois rassura son interlocutrice sur les intentions et les émotions du Grand Prêtre. Leur lien était très fort. En tout cas c’était ce qu’il avait senti au fil de ces années. Hassan était occupé à une tâche importante et cruciale pour eux. Une nouvelle fois l’Hippocampe avait la charge de mener Atlantis en son absence. Cette discussion était aussi l’occasion pour le général de mettre certaines choses au point. Il adaptait son attitude en fonction de ses interlocuteurs. Il souhaitait ménager Ariane tout en évaluant sa propension ou non à lui obéir à l’avenir. Dans son esprit, elle avait encore cette apparence et cette attitude d’adolescente turbulente et facétieuse. Et elle semblait ne pas avoir beaucoup changé durant sa captivité.

Liao sourit simplement lorsqu’elle parla des deux autres généraux. La connaissant, l’Hippocampe se doutait qu’elle agirait avec ou sans son consentement. Il préféra garder le silence à ce propos. Un hochement de tête accueillit sa remarque sur les visages familiers. Lui-même oubliait parfois le nombre de camarades morts ou disparus. Il était habitué à ces nouveaux visages, et n’en faisait plus grand cas à présent. Le marina se plongea dans ses souvenirs quelques secondes, et se remémora certains de ces visages disparus aujourd’hui. Le trouble d’Ariane était compréhensible. Le chinois hésita quelques instants puis préféra ne rien ajouter. Des mots de réconfort n’auraient aucune utilité. Finalement il se contenta de dire.


_ « Je te comprends »

D’anciens visages étaient toujours présents, mais il fallait descendre dans la hiérarchie. Les premières actions en cas de guerre étaient toujours de vaincre le commandement adverse, pour perturber les troupes et mettre un terme aux éventuelles stratégies. Liao aborda directement les questions qui l’intéressaient. Une manière abrupte et radicale de changer de sujet. Malheureusement le temps était un luxe qu’il ne pouvait se permettre. Son attention était complètement tournée vers les réponses de son interlocutrice. Bélisaire avait été très fin. Sa décision pouvait surprendre, mais c’était un peu ce qu’il avait fait avec Arbhaal de son côté. Son regard se posa lourdement sur la jeune femme quand elle aborda la description de Bélisaire. Des éléments surprenants à entendre, et qu’il était heureux de connaître afin de ne pas être troublé le moment venu. Deux facettes distinctes. Un physique d’adolescent ou de très jeune homme trompant avec son expérience. Un sourire s’afficha sur le visage de l’Hippocampe quand il entendit la décision de Nimuë. Non parce qu’elle évoquait la rousse et son caractère toujours aussi direct, mais parce que cela apportait des précisions sur les intentions du Grand Pope. Liao respecta la distance imposée par Ariane, d’autant plus qu’elle lui laissait le loisir de réfléchir plus longuement. Finalement elle le sortit de ses réflexions avec une question.

_ « Je pense avoir mes réponses maintenant. Merci pour ta coopération. » Il l’observa quelques secondes et reprit la parole. « A mon avis cette mission n’était pas une provocation ni une tentative pour atteindre un lieu difficile d’accès pour un Saint. Britannia est devenue aussi hostile aux marinas qu’aux Saints. Il n’y avait que deux issues possibles à cette mission… Soit la finalité était de te tuer en utilisant un adversaire pour nous amener à venger ta mort et détourner notre attention d’Athéna. Soit il visait ton retour sur Atlantis dans un signe d’apaisement ou pour un tout autre objectif dont nous ne percevons pas la finalité pour le moment. » Il marqua une pause et observa la cité simplement. « Mets-toi à sa place et essaye d’imaginer quelles raisons te pousseraient à envoyer un tribut seul, sans autre garde-fou qu’une menace de mort. Il n’a lancé aucune menace contre les marinas à moins que tu ais omis ce détail. »

Liao hocha simplement la tête pour lui-même. Cet homme était réellement dangereux. Et chaque nouvelle information à son sujet corroborait les idées que le chinois s’en faisait. Cette rencontre s’annonçait extrêmement délicate pour le moment.

_ « En tout cas Ariane même si je donne l’impression du contraire, je suis vraiment heureux de te revoir parmi nous. Les évènements ne prêtent pas à faire la fête ni même à une quelconque célébration. Mais nous nous rattraperons à ton retour d’Avalon. N’hésites pas à venir m’embêter si le cœur t’en dit… ou à taquiner ces nouvelles têtes pour apprendre à les connaître. »

Liao sourit simplement. C’était sa manière de clore la discussion pour le moment. Il aurait le loisir de les voir Lytès et elle avant leur départ pour Avalon. Autant pour transmettre ses informations plus en détail, que pour leur demander de donner un message à Balor si d’aventure il le rencontrait. Et puis ils auraient l’occasion de se revoir quand l’Hippocampe serait moins pressé par le temps et les décisions à prendre pour les marinas.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-bleu1800/1800[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-bleu  (1800/1800)
CP:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-rouge1200/1200[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-rouge  (1200/1200)
CC:
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles G-jaune1650/1650[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles   [ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles EmptyJeu 25 Fév - 10:28
De son côté, Ariane engrangeait les informations que Liao lui donnait. Les Lyumnades ne doutaient pas véritablement de la sincérité de ses paroles, mais une perspective très étrange en était ressortie: Prisonnière des chaînes du Sanctuaire, Bélisaire aurait voulu l'envoyer vers sa propre perte. Tel n'avait pas été le cas, même si elle devait bien l'avouer, s'en était moins une. Un sourire contenté s'était étiré sur les lèvres de la générale. Information contre information, théorie pour théorie, il y avait dans cet échange une forme de troc. Certes, l'idée de ne pas avoir été accueillie par Hassan lui restait sur le cœur, mais plus encore, l'ancien Tribut avait à se débarrasser de vieux démons, et de cette certitude qu'elle s'était forgée au fil des années à ne plus revoir sa chère Atlantis. C'était sa maison, un lieu où elle avait grandi après tout, et son destin était pour l'heure de la servir. Ariane ne demandait pas mieux, la générale en elle non plus. Sa place demandait "simplement" à ce que la gardienne ne doute pas. Cela ne la changerait pas pour autant de nature, tout comme l'Hippocampe restait lui-même depuis ce temps. Seule la guerre avait planté ses graines néfastes dans leur cœur.

Alors, qu'on lui aie dit que le Grand Pope avait eu un plan, sa méfiance intérieure n'en avait eu aucun doute, pas plus qu'Ariane n'avait pu empêchée de lui provoquer, puis de hocher de la tête positivement à ses ordres. Evidemment, un objectif sans gain pour l'atlante était un objectif annulé. Surtout qu'elle n'avait pas plus d'informations à délivrer sur cette information. L'ancien Tribut avait tenté de feindre l'ignorance pour en savoir davantage sur cette mission donnée soudainement, mais une veine insulte en avait résulté en guise de réponses. Liao aurait du boulot, il n'y en avait aucun doute.

- Merci, mais de toute façon je pense que tu me connais suffisamment maintenant! C'est évident qu'il va falloir réveiller cette bande de joyeux mollassons. Ou tout du moins la plupart d'entre eux. Et puis, j'ai un Pilier à éveiller, et de vieux doutes à me débarrasser. Je pense qu'avant Avalon, j'ai beaucoup à faire.


Muette temporairement mais non dépourvue de son habituel bonne humeur et de ses taquineries à Atlantis, l'Hippocampe sortait de la salle alors qu'elle avait fait ses premiers pas en sa direction. Aussi, motivée pour donner un simple encouragement à une vieille connaissance, sa voix devenue féminine mais adulte avait souhaité ce qu'elle avait sur le fond du cœur en cet instant. Peu de mots lui venaient à l'esprit, mais ils étaient là, quelque part.

- Bonne chance Liao.


Spoiler:
 



[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
 
[ Juin 550 ] De mauvaises nouvelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Temple de Poséidon-
Sauter vers: