Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1150/1150[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge900/900[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1350/1350[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyVen 19 Fév - 10:25


Nüwa



La jeune fille et le tigre






[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] 1455889305-tiger-face-art-painting


Dans les Geôles



Plongée dans les ténèbres de sa cellule humide et crasseuse, l'obscurité ne dérangeait pas la Générale. Elle s'en accommodait très bien, retrouvait dans ces bras sombres, la chaleur qu'elle avait ressenti pendant ses cinq longues années de réclusion. Seule avec ses pensées, Nüwa remettait en ordre ses pensées. Son réveil avait été brutal, et la colère qui l'animait si souvent avait déferlé en elle comme une vague violente s'écrasant contre les récifs. Quelqu'un l'avait tiré de sa torpeur, fait sortir de sa chrysalide de pierre, mais en faisant cela il avait libéré une bête enragée, vengeresse. Saints cet unique mot avait suffit pour enflammer ses sens, ce cosmos étranger qu'elle avait par deux fois senti dans le cœur du pilier de Pacifique Nord aussi. Libérée de ses chaînes, la démone s'était ruée en dehors de sa demeure, prête à faire un carnage. Sa lance divine entre ses mains, la lancière avait agité la population, détruit plusieurs étales, malmené quelques gardes avant de déambuler longtemps dans les ruelles de la cité, ces même soudards sur ses talons. Et finalement, elle s'était réveillée ici, poings et pieds liés de lourdes chaînes qui absorbaient sa force. Son essence.

Sa tête reposant contre ses genoux, elle s'essayait à la méditation. Or la guerrière se sentait trop agitée pour parvenir à cet état de calme et de paix. Elle se sentait bouillir, même si, vue de l'extérieur, aucunes émotions pouvaient se lire sur ce faciès étrange. Son armure l'avait quitté et on l'avait habillé d'une simple et longue tunique aux couleurs de l'Océan. Depuis elle attendait que quelqu'un daigne venir à sa rencontre. Seulement, après quelques heures de solitude, la jeune femme comprit qu'elle était un souci parmi tant d'autre et ne devrait sa délivrance qu'à un autre Général ayant un peu de temps à consacré à « ce problème épineux ». Elle ferma les yeux.

- « Hey vise moi un peu celle-là ! »

Une voix d'homme, grave et moqueuse tira la jeune femme de son état catatonique. Lentement, elle dévoila son visage à la faveur d'un rai de lumière diffus qui tombait à l'oblique, provocant l'hilarité entre les deux compères. L'un d'eux avait levé un index dans sa direction. Nüwa était une créature étrange, différente. Et souvent cette différence avait provoqué ce genre de réaction. Déplacée, blessante. Avec ses longs cheveux blancs qui s'étalaient comme un manteau de neige sur le sol, cette peau rougeâtre et ces yeux d'un bleu polaire, Nüwa perturbait, mettait mal à l'aise, effrayait. Cependant, qui craindrait un tigre en cage ? Les deux soldats pouvaient se moquer tout leur soul. Se rire de cet animal de foire. Ça, un Général ? Une étrangeté, oui !

- « Je suis sûr qu'elle ne parle même pas la langue, cette … chose. » Pour toute réponse, un regard noir et plein de haine. - « Oh mais c'est qu'elle s'énerve ! »

Le second homme posté plus en arrière tenait dans ses mains un bol de nourriture qu'il jeta aux pieds de Nüwa. La bouillie se répandit sur le sol, éclaboussa son vêtement, raviva son ire. La chinoise, dans une vélocité déconcertante, s'était ruée vers les barreaux de sa cage dans un rugissement presque animal. La force qu'elle avait dégagé l'espace d'un instant avait suffit à faire trembler de peur les deux gaillards qui, très vite, prirent la poudre d'escampette. La respiration sifflante et rapide, Nüwa, vaincue par les sceaux apposés sur ses entraves, tomba à genoux.

Son regard se tourna vers la trouée au dessus d'elle.


Où es-tu Hua ?




[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Xr5s


Dernière édition par Nüwa le Ven 19 Fév - 14:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
InvitéInvité
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyVen 19 Fév - 14:18

Une fois la réunion terminée, Lytès s’était rendu à la Grande Bibliothèque afin de confirmer certaines informations et, si possible, en obtenir de nouvelles. Puis, après être retourné parmi les siens, il avait décidé de faire un petit détour vers le pilier d'Ariane. Une rencontre particulièrement intéressante. Après cela, il avait décidé de rentrer, retrouvant ainsi un peu de repos à son pilier car, sous peu, de nouvelles aventures l’attendaient et nul ne sait ce qu’il pourrait y trouver. Ils allaient être deux pour cette mission et sa partenaire n’était nul autre que le Général des Lumnades : Ariane. Un camarade revenu il y a peu parmi les siens. Tandis qu’il repensait à tout cela, ses pas le guidèrent vers une tout autre direction que le pilier qu’il gardait.

Il marchait sans réelle intention quant à sa destination et lorsque ses pas s’arrêtèrent, il leva les yeux, découvrant qu’ils l’avaient menés jusqu’aux Geôles d’Atlantis. Ce n’était pas le type d’endroit qu’il préférait, mais pourquoi pas. En réalité, le garçon n’était pas un brin surpris de se retrouver là, cela faisait un moment qu’il sentait quelque chose provenant de ces lieux et le peu de fois que cela arrivait, son instinct se relevait correct et c’était sans compté que cela était l’occasion de voir cet endroit de plus près. Il entra donc discrètement et après quelques instants de balade, il entendit deux gardes discuter : « Hey, vise moi un peu celle-là ! Je suis sûr qu’elle ne parle même pas la langue, cette … chose ». Ce à quoi le second avait renchérit « Oh mais c’est qu’elle s’énerve ! ». Le regard du Général du Kraken s’assombrit peu à peu. Avoir de telles personnes parmi les gardes, l’armée d’Atlantis le dégoutait. Alors que ce peuple était jadis connu comme accueillant, ces hommes avaient un tel comportement, c’était inamissible. Témoin de toute la scène, cette attitude était tout bonnement inadmissible pour un homme tel que le Kraken l’était. Les Geôles étaient le type d’endroit où Lytès n’allait jamais, il commençait à comprendre pourquoi. Sans doute préférait-il se voiler la face sur la réalité des conditions de vies ici, des conditions peu acceptables.

Quelques rires retentirent de la part des deux hommes quand le Général décida de se montrer, glaçant immédiatement l’ambiance qui y régnait. Les gardes, auparavant moqueur, ne sortaient plus un mot. Un seul regard aussi froid que l’était la glace avait suffi à les faire ravaler leurs salives respectives. «Messieurs… » Commença Lytès dont seul les yeux trahissaient hypothétiquement ses pensées. «N’avez-vous jamais appris les bonnes manières ? ». C’était une fausse question à laquelle il n’attendait aucune réponse, il n’en avait pas besoin et, lorsque l’un d’entre eux tenta de s’expliquer, il l’arrêta brusquement. « Je me fiche de vos raisons, votre comportement fait honte à Atlantis ». Son comportement était froid, mais Lytès n’appréciait guère les écarts. Même les prisonniers avaient le droit à un minimum de respect. « Maintenant, allez-donc faire une ronde, cela vous remettra peut-être les idées en place. Et n’oubliez pas de revenir nettoyer tout ça ! » Finit-il par ajouter. Peu importe si son comportement remontait aux oreilles des autres, leurs actes étaient parfaitement inacceptable pour quelqu’un dont le respect était le maître-mot. Le genre de valeur qu'il ne changerait pour rien au monde.

« Je vous prie d'excuser leur comportement » dit-il d'un ton neutre, se retournant finalement vers le prisonnier à genou. Il ne lui fallut pas plus de temps pour remarquer ses sceaux qui bridaient tout mouvement, toute capacité mais son œil et ses impressions ne le trompait pas, l’origine de ce qu’il avait senti plutôt était bien là, sous ses yeux. « Qui êtes-vous ? » Une autre fausse question. En réalité Lytès se doutait déjà de la réponse, ce prisonnier était probablement l’un des leurs.C'était donc juste une formalité. « Qu’avez-vous donc fait pour vous retrouver dans un tel endroit ? » demanda-t-il. C’était en effet cette question qui intéressait le plus le Kraken. Il venait juste de rentrer de ses recherches et n’était donc pas encore au courant des derniers évènements.


Dernière édition par Lytès le Sam 20 Fév - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1800/1800[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge1200/1200[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1650/1650[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptySam 20 Fév - 12:19
Son Pilier désormais éveillé, les Lyumnades étaient prêtes à faire revivre les légendes qui contaient en actrices ces terribles femmes des eaux. Et la compagnie du Kraken l'y avait aidé.

Le passé semblait rattraper Ariane, puisque celle-ci avait préféré retourner à un endroit que son enfance, turbulente et joueuse à souhait, lui avait fait traverser temporairement: les geôles. Comment ne pouvait-elle pas se souvenir de cet endroit des plus mythiques et "paradisiaques", là où elle avait su partager les joies de la communication avec quelques gardes trop exténués pour l'entendre parler? Ou marcher avec sa précédente Ecaille grinçante à en faire saigner les tympans? On avait parfois pris quelques mesures pour la calmer, mais jamais on ne l'avait mis dans ces geôles aux conditions défavorables. Le Grand Prêtre n'aurait pas autorisé une mesure aussi drastique sur elle de toute façon, et son joli petit minois entrait pour son compte.

Ses pas l'avaient ainsi mené à l'intérieur d'une prison presque inconnue, alors qu'elle sentait de nouveau la présence du Kraken ainsi qu'un cosmos d'un tout autre genre en émaner. La brune s'avança donc plus profondément dans les geôles. Des cris, des rires et des pleurs résonnèrent alors que la petite forme dépassait l'entrée faite d'un basalte sombre et lumineux à la fois. On eut dit son Pilier.

Plus elle se rapprochait du Kraken, plus l'ambiance générale lui paraissait gelée comme un glaçon. Son partenaire était d'une froideur à en faire pâlir tout amusement! Les gardes qu'Ariane entendait au loin semblaient se moquer d'une personne, celle qui demeurait dans une partie éloignée des geôles.

Son arrivée avait débouché sur deux gardes sermonnés par le non moins terrifiant Kraken. Il était maître ici-même, et un général devait bien avoir de quoi exacerber son autorité. Pour sa part, Ariane s'en fichait pas mal de savoir ce que les prisonniers vivaient désormais. Les Lyumnades n'avaient pas la même compassion. Evidemment, elle allait aider cette pauvre personne, mais comme à son habitude, les taquineries fusaient déjà en son sens et se priver ne faisait pas partie de son vocabulaire. Ses yeux s'étaient légèrement plissés alors qu'un rictus avait déjà été décroché sur son visage, fixant les deux gardes tel un prédateur. Un chuchotement à leur encontre avait été ainsi prononcé.

- Ca fait quoi de se faire rabrouer?
Oui, Ariane se sentait parfaitement ignoble, mais c'était son droit. Les deux gardes serraient des dents et la regardèrent dans le blanc des yeux, frustrés, mais ils n'osèrent point lever la main sur l'une des sept élites d'Atlantis. Le Général Tribut qui plus est...Cela aurait été mal perçu, et la jeune Syagrius le savait.

La générale avait laissé les deux gardes face à un sourire décourageant, avant d'aller rejoindre Lytès . Un simple signe de la tête lui fut adresser en guise de salut, sourire aux lèvres. Décidemment, ils étaient connectés pour se rejoindre trois fois dans la même journée, et ce n'était pas peu dire quand on considérait leur futur mission à Avalon. Les questions du jeune homme l'amusèrent quelque peu, et ce n'était pas les réponses qui manquaient à la jolie brune aux cheveux courts. L'imagination lui manquait peu à dire vrai, et c'était avec curiosité qu'elle examinait de loin la petite forme misérable dans son cachot. Même elle n'avait pas été traité aussi violemment à Rodorio, parmi les Saints. Si tout du moins, l'on omettait la violence mentale qu'Ariane avait fini par exercer sur elle-même.

Quelle étrange femme. Son apparence était si différente qu'elle avait bien crû qu'il s'agissait là d'une personne blessée et pourtant...Aucune trace dans son cosmos indiquait un moindre sentiment blessé, ni même la sensation de douleur. Pourtant, son être ne trompait pas. Etonnant. Fascinant.

- Eh ben...Très chère, l'eau vous a ébouillanté trop violemment pour vous rendre aussi rouge de colère?

C'était une simple exclamation, ne serait-ce parce qu'elle avait eu elle-même l'hésitation d'aller lui prodiguer les premiers soins. Il fallait dire qu'une peau aussi rouge, ça ne courait pas les rues, et ses cheveux aussi blancs et lumineux que la lune, quoiqu'un peu crasseux, donnaient un tout autre aspect à la jeune femme. On eut dit qu'elle ne venait pas de ce monde. La prisonnière ne devait pas voir l'étonnement de la générale des Lyumnades mais simplement sentir l'incertitude de sa voix mesquine, elle qui demeurait pour l'instant dans l'ombre. Et puis...Ariane profitait d'un semblant de confiance en elle pour tenter quelque chose par la suite. Son "cadeau" serait surement mal pris, mais peu lui importait, tant que la Lumière ne la perturbait pas.

- Vous avez dû faire preuve d'un certain talent pour vous retrouver ici, tout de même. Même en cumulant les vols, les agressions auditives sur notre Grand Prêtre, je ne me suis jamais retrouvée aussi profondément dans les geôles. Mais alors en tant que Capitaine ou Général au minimum, vous faites fort!


Le moment ne prêtait pas à rire mais la générale était toute aussi curieuse que son collègue ne l'était. De façon plus démonstrative, surement. Mais peut-être moins directe. S'appuyant contre la paroi du mur, Ariane attendait la suite avec impatience. Peut-être était-ce pour cela que tout son sérieux était revenu sur ses traits. Quelque chose de commun et à la fois de singulier entourait cette femme de la Lune. Commun, parce que la gallo-romaine voyait déjà à travers ces barreaux un je ne sais quoi de ressemblance avec elle. Avec son histoire. Celles des soldats différaient peu mais celles des guerriers prisonniers encore moins.

- Contez nous vos dernières péripéties s'il vous plait. Elle m'intrigue. Un peu.







[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Ryme_s10



Dernière édition par Ariane le Dim 21 Fév - 11:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1150/1150[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge900/900[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1350/1350[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptySam 20 Fév - 18:34


Nüwa



La jeune fille et le tigre






[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] 1455889305-tiger-face-art-painting


Dans les Geôles



La lumière lui brûlait les yeux, pour autant, la jeune femme ne détourna pas son regard, elle laissa cette blanche clarté envahir ses prunelles pâles, inquiétantes. Tout en elle témoignait cette étrangeté, cette dangerosité qui faisait d'elle un animal plus qu'une personne. Sa colère était semblable au rugissement du tigre. Mais enchaînée, la Générale qu'elle était devenue ne pouvait être que ça. Un prédateur effrayant, différent que l'on juge et pointe du doigt. Ses oreilles, plus pointues que celles des hommes se tournèrent dans la direction d'où émanaient plusieurs voix. L'une d'entre elle attira son attention. Une voix d'homme dont le timbre était plus froid, plus mesuré. Cela n'était pas sans lui rappeler la manière dont son maître s'exprimait avec elle quand il tentait de lui inculquer quelques leçons. Sans succès. Vainement car Nüwa était toujours trop vive, trop pressée de manier le fer.

Or elle ne pouvait même plus danser, ainsi ligotée. L'homme, finalement, se présenta devant elle. Les yeux de la lancière, pleins de défi et de rage se posèrent sur lui. La chinoise détailla la personne sans se soucier des convenances. La force qu'il dégageait était sans équivoque, l'autre qui approchait, d'une envergure similaire. Mais pas semblable.

Avec fierté, Nüwa trouva la force de se redresser et de leur faire face. Un homme, une femme. Deux Généraux à n'en point douter. Vivement son œil s'était posé sur la demoiselle brune, captant dans le ton de sa voix une note qu'elle … n'apprécia pas vraiment. Si elle ne comprenait pas leur langue, cela ne l'empêchait pas d'en saisir le sens global. Des mots lui apparaissaient plus clairs que d'autres. À la pique concernant la couleur de sa peau, la chinoise répondit ce qu'elle répondait usuellement aux garçons qui n'avaient jamais cessé de l'ennuyer.


- Sang … victimes … boire … peau rouge. Balbutia t-elle d'une voix faible. Jurant dans sa langue, se maudissant de ne pouvoir user de sa répartie habituelle. - Moi, Nüwa... Chrysaor. Vous, Génér... aux.

Ses chaînes tintèrent quand elle approcha, d'un pas mal assuré, jusqu'à eux. Ses mains s'enroulèrent autour des barreaux qui soudainement vibrèrent. La mâchoire crispée, ses prunelles allumées d'une once d'amusement, cette drôle de créature continua, laborieusement.

- Réveil, pilier, difficile. Moi, appelée. Moi … colère. Moi détruire. Aveuglée.

Ce dernier mot, elle le mima avec ses deux paumes devant ses yeux inquiétants. Puis, se crispant, la jeune femme tira sur ses entraves, hurlant de dépit.

- Vous, libérez. Moi.

Son rugissement se répercuta partout. Tout à coup, un autre se fit entendre, précédé par des cris de panique montant parmi les gardes. Bientôt un éclair orange fut visible dans tout ce noir. Deux yeux mordorés posés sur Ariane et Lytès. Nüwa eut alors un immense sourire.

- Hua !

L'animal se détendit aussitôt en reconnaissant la voix de sa maîtresse et, sans se soucier du couple, alla s'asseoir devant la porte de sa cellule. Le félin eut un long gémissement plaintif en comprenant que sa sœur était enfermée. La jeune femme s'exprima alors dans sa langue mélodieuse, semblant rassurer la bête qui pleurait et faisait les cent pas.




[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
InvitéInvité
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyDim 21 Fév - 11:55

Les Lyumnades n’avait pas tardé à rejoindre Lytés dont les questions semblaient quelque peu rude, cependant l’attitude froide du garçon ressortait systématiquement sans pouvoir y faire grand choses. Entre les paroles d’Ariane parfumées à l’ironie et le ton imperturbable du Kraken, il fallait bien avouer que la prisonnière n’était pas des mieux loties. Qu’importe, pour le moment Lytès voulait surtout confirmer ses impressions.

La captive des geôles semblait les observer chacun à leur tour, ou du moins le général sentait son regard se poser sur lui et pensa donc qu'il en était de même pour son futur partenaire. Elle se remit sur ses jambes sous le regard attentif du brun qui observait le moindre de ses faits et gestes lorsqu'elle prononça quelques mots : «sang...victime...boire...peau rouge». Il prit quelques secondes pour se demander si elle comprenait les mots que chacun d’eux avaient prononcés. Une seconde phrase arriva permettant d’éclaircir plus ou moins ce mystère. Il semblerait que la femme à la peau rougie comprenait sensiblement leurs paroles, ou en tout cas le sens général de celles-ci. Mais le fait qui intéressait Lytès n’était pas là, non, c'était le sens des quelques mots qu'elle venait de prononcer. Des mots qui le confortaient dans son idée… cette personne, enfermée dans les geôles, était le général Chrysaor, protecteur du pilier de l'Océan Indien. Et qui s'éveillait enfin. En somme, elle était un nouveau partenaire et il ne pouvait que s'en sentir heureux compte tenue des récents événements. « Nous sommes effectivement des Généraux,... Nüwa» il avait pris une courte pause avant d’utiliser ce nom, une brève hésitation sur la signification de ce mot auquel il avait attribué le titre de nom. « Voici le Général des Lyumnades, Ariane, gardienne du pilier Antarctique» dit-il en désignant la femme debout à ses côtés avant de reprendre : «Je suis le général du Kraken, le gardien du pilier Arctique. Mon nom est Lytès.» Autant commencer par le bon morceau. Elle était une future camarade Atlante alors quoi de plus normal.

Elle s’approcha et s’accrocha aux barreaux. Le Chrysaor semblait essayer d’expliquer ce qui lui était arrivé et ce qu’elle avait fait pour se retrouver dans un tel endroit. Les mots n’étaient pas connectés entre eux et pourtant, le général comprenait aisément de qu’elle essayait de dire. Il est vrai que le réveil n’était pas identique pour tous les généraux et peut être vécu par chacun différemment. Autant certains le prendront bien, autant le choc sera intense pour d’autres. C’était une perte de repère. Lytès restait silencieux et, lorsque celle-ci demanda qu’on la libère, il tourna brièvement la tête vers Ariane. Puis, un rugissement retentit dans les geôles, mêlé aux cris des gardes précédemment disputés. Un animal était désormais là, se tenant devant eux et scrutant leurs mouvements. Cela aurait pu en déconcerter certains, probablement Lytès l’aurait été s’il n’avait pas déjà fait connaissance de Teigne, le familier du Général des Lyumnades. Il ne savait pas encore exactement quel était le lien entre le félin et Nüwa, mais ils étaient bien unis compte tenu de l’attitude qu’il adopta lorsqu’il vit la jeune femme.

Lytès se demandait quand même comment un animal tel que lui avait pu arriver sur Atlantis et surtout comment avait-il pu passer inaperçu. Le gabarit n’était pas tout à fait le même que celui du familier du Général gardien du pilier Antarctique. Après avoir observé cette bête, il prit la parole : « Le réveil est différent pour chacun de nous ». C’était un bon début. « Je pense que mettre un Général perturbé par son éveil dans les geôles ne réglera pas le problème, d'autant plus si l'on prend en compte les événements récents ». Il parlait tout en réfléchissant, ce qui donnait à ses phrases un ton légèrement bas, parfois même hésitant. Il pensait réellement que la solution n’était pas là et que c’était, au contraire, le meilleur moyen pour créer de nouveaux problèmes. «Au contraire, il aurait peut-être été préférable de la confier à l’un des Généraux déjà présent pour qu’elle puisse s’adapter ». Il jeta un nouveau regard vers Ariane, les rapports entre les clans étaient tendus dernièrement au point d’un plan de sécurité avait été établi. Ce n’était pas le moment de mettre un Général en prison sous prétexte qu’il avait eu le réveil difficile. Bien entendu, Lytès ne connaissait pas l’étendue des dégâts mais les faits étaient là, ils étaient trop peu nombreux pour l’instant. Il questionna Ariane silencieusement afin d’obtenir son avis avant de se retourner vers la jeune femme. « Si on te fait sortir d’ici… Nous sommes biens d’accord que tu ne causeras plus de dégâts ? ». Il s’arrêta avant de préciser, scrutant l'animal : « Ni toi, ni cet Hua ».
Revenir en haut Aller en bas
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1800/1800[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge1200/1200[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1650/1650[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyMar 23 Fév - 22:27
Cet accent...Une chinoise à n'en pas douter. La gardienne du Pilier de l'Antarctique le savait pour avoir eu l'occasion d'écouter ses pleines sonorités avec un autre général. Cette langue qui trébuchait tantôt sur quelques mots pour finalement prôner un langage très concis n'avait qu'une seule origine.

"Sang, victime, boire, peau rouge." Ariane avait eu peur. La jeune fille avait eu peur, à l'époque où elle avait obtenu les Lyumnades, d'être le général le plus tordu. La demoiselle semblait bien la contredire par avance et cette première rencontre lui faisait néanmoins presque bon effet. De sa sacoche, la générale avait sorti un petit fruit vert et croqua dedans. Ses yeux fermés indiquaient clairement que la générale dégustait le goût naturel qui se répandait dans sa bouche. Mastiquant puis avalant deux olives au passage, elle avait finit par répondre en haussant les épaules. Une moue dubitative était apparue sur son visage.

- C'est un régime alimentaire comme un autre...


Non, le plus intéressant était à venir. La femme avait parlé; elle était ainsi le Chrysaor. Cette simple mention avait suffit pour que la jeune atlante se redresse un peu et distingue le vrai du faux avec cette histoire dans les geôles. Il fallait dire qu'un réveil difficile s'accordait bien souvent avec se lever du pied gauche, et les yeux moqueurs de la jeune femme ne tentèrent même pas de s'accorder à cette ambiance générale. Décollant sa main de son coude, une présentation très sommaire avait été effectuée en chinois.

- Oui, ni hao et enchanté. Générale. Je m'appelle Ariane...des Lyumnades. Femmes qui mangent les hommes au bord de l'eau.

Ariane n'en dirait pas plus et ces phrases étaient bien suffisantes pour rendre la pareille à sa collègue. Cet accent lui avait fortement rappelé sa rencontre avec Liao, du temps où le seul mot qu'elle maîtrisait fut "Ni hao". Les phrases courtes de la bavarde n'eut pourtant pas l'intention de montrer sa maîtrise de la langue asiatique. Loin d'elle cet orgueil exacerbé, son séjour au Sanctuaire avait interrompu ses anciennes activités culturelles. Et puis, le général du Kraken semblait prendre les rennes de cette conversation et quand bien même Ariane savait démontrer une certaine gaieté, le tout devenait plus compliqué à l'instant où un tigre avait bousculé la plupart des gardes. Heureusement pour elle, les réflexes lui avaient permis d'éviter la fusée féline qui s'installait confortablement contre sa maîtresse. Les choses devenaient compliquées, la brune le savait, surtout qu'elle n'était pas sûre des compétences de la demoiselle sous les barreaux et du tigre qui venait de la rejoindre.

Son regard avait longtemps demeuré sur le nouveau duo avait d'écouter les propositions de Lytès. Libérer un général un peu perturbé? Ce n'était pas une mauvaise solution mais tous deux seraient responsables des agissements un peu trop brusques d'une femme à la peau trop rouge pour avoir une apparence "normale" aux yeux du commun. Soupirant légèrement, l'atlante avisa tout de même le général du Kraken. Clairement, l'ancien Tribut préférait se montrer méfiante par un raclement de gorge avant de donner son avis.

- Il y a forcément eu une raison pour qu'elle se retrouve aux cachots, au-delà d'un réveil difficile...Le mien l'est bien souvent mais je ne me retrouve pas aux geôles tout de même...


Ariane savait néanmoins que laisser un général dans un endroit aussi miteux était presque une honte vis-à-vis de ce qu'ils étaient, et surtout une menace pour ses actions futures. Quoique Nuwa -c'est ainsi qu'elle s'appelait- lui semblait d'un tempérament bien plus colérique qu'elle ne l'était. En outre, la générale aurait très certainement tenter de séduire les gardes pour plaider en sa faveur. Ou en sa libération, au choix. Mais quelle force de caractère qu'elle avait devant elle...Montrer les crocs, ce n'était pas donné à tout le monde en ses conditions. A pas lents, comme pour attiser quelques frustrations, elle s'était approchée de la cage aux deux yeux dorés et la jeune femme se tenait. Sachant pertinemment la volonté du Kraken, le contact froid du barreau métallique avait mordu sa chair alors qu'elle adressait et se montrait face à la prisonnière.

- Que l'on soit bien claire entre nous...
Elle tenta de se remémorer les mots que lui disait parfois Liao, par automatisme, en chinois. "Pas de bêtises"...Du moins, jusqu'à ce qu'on se mette d'accord sur ton autonomie. Et ne me fais pas le coup du familier perturbateur, si j'arrive à tenir Teigne en place, alors tu peux le faire avec ton "Hua".


Pas de "tigre", juste "Hua". Ariane s'apprêtait à ouvrir la porte verrouillée et, forçant un peu sur la petite porte, un léger crissement avait retenti. Ouvert.



[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Ryme_s10



Dernière édition par Ariane le Mer 24 Fév - 10:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1150/1150[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge900/900[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1350/1350[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyMer 24 Fév - 10:08


Nüwa



La jeune fille et le tigre






[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] 1455889305-tiger-face-art-painting


Dans les Geôles



Leurs retrouvailles avaient calmé la jeune femme. Comme métamorphosée, celle-ci arborait un large sourire plein de joie et de soulagement. Revoir Hua après ces longues années de solitude la raccrochait en quelque sorte à la réalité. Ce fut en la voyant que Nüwa prit conscience qu'elle venait de renaître en ce monde. Et la Générale de Poséidon en connaissait les raisons. Mais face à la méfiance qu'elle ressentait de la part des deux autres, la chinoise allait devoir les rassurer. Ou au moins s'y essayer. Elle écouta en silence tout en suivant le tigre des yeux. Si certains mots échappaient à sa compréhension, l'ensemble lui apparaissait très clairement. Ses yeux étranges se portèrent vers le Kraken qu'elle gratifia d'une légère inclinaison de la tête.

- Lytès. Fit-elle en répétant son prénom. Puis celui de la jeune femme, en se tournant vers elle. - Ar...Ariane.

La sonorité semblait plus complexe pour la lancière qui dû s'y prendre à plusieurs fois pour parvenir à prononcer correctement sans l'écorcher. Or les Lyumnades surprit Nüwa quand, d'un coup elle s'exprima dans sa langue. Son regard exprima davantage qu'une simple surprise, ou un bonheur tout enfantin. Elle était impressionnée.

- Tu parles ma langue petite mangeuse d'hommes au bord de l'eau. Comment l'as-tu apprise ? C'est très difficile de parler le chinois.

Bien que la curiosité l'ait poussé à l'interroger sur le sujet, un autre, d'une importance plus notable revint sur le tapis. La tranquillité d'Atlantis en cas de libération. Là-dessus, ils n'avaient pas vraiment de soucis à se faire. Nüwa ne projetait pas de détruire la cité sous-les-eaux, bien au contraire. Si son réveil n'avait pas été aussi compliqué, sans doute se serait t-elle contenté de la visité sous le regard probablement médusé des habitants. Elle émit un petit rire cristallin. Et continua de s'adressa à Ariane dans sa langue maternelle.

- Pas de bêtises. Promis. Et Hua est bien plus calme que je ne le suis. Elle est comme … ma grande sœur. Elle veille sur moi, elle me grondera si je ne suis pas sage. Une pause, elle observa Lytès du coin de l’œil. - Plus de dégâts. Promesse. Hua surveiller moi !

Quand enfin la porte de sa cellule s'ouvrit, libérant du même coup ses poignets et ses pieds de ses entraves cosmique, Nüwa poussa un long soupir de soulagement. Tout en massant ses articulations endoloris, la chinoise accueillit Hua entre ses bras qui émit un sorte de ronronnement retentissant. Elles semblaient faire parties toutes les deux d'un tout. Cette moitié avait complété l'autre pour former un « tout ». Nüwa se sentait complète. Elle se sentait revivre.

- Je vous remercie tous les deux. Ça ne se reproduira plus. Il faut dire que les circonstances de mon réveil furent un peu … particulières. Et puis les habitants ont eu peur de me voir surgir hors de mon Pilier. Vous devez savoir tous les deux qu'il était scellé, n'est-ce pas ? Depuis … cette guerre.

S'étirant comme un chat au soleil, la jeune femme, sans attendre de savoir si cela lui était permit, prit la direction de la sortie. D'un coup elle s'arrêta pour se retourner.

- Je vais retourner à mon Pilier pour le remettre en état. Vous pouvez venir si vous voulez ?




[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
InvitéInvité
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyMer 24 Fév - 14:42

Il avait déjà eu l’occasion de s'entretenir avec le général des Lyumnades, mais il n’avait jamais entendu un quelconque mot concernant un possible voyage en Chine ou, du moins, un apprentissage de la langue. Voilà donc une surprise, néanmoins bien cachée par une allure des plus stoïques, qui piqua la curiosité du Kraken. Surement lui posera-il la question plus tard mais pour l’instant, le temps n’était ni aux bavardages ni aux souvenirs. La nécessité revenait au nouveau général ainsi qu’à son animal domestique.

Ariane ne semblait pas être particulièrement partager son avis pour le problème présent et pourtant, elle s’était avancée d’un pas lent vers la cage et, après avoir pris soin de la mettre en garde à son tour, elle ouvrit la porte. Le temps d’un bref échange entre les deux femmes, Lytès était resté là, silencieux. Il observait la scène pensant qu’il serait peut-être bon qu’il demande à sa camarade de lui enseigner quelques mots de cette langue afin de faciliter les échanges avec cette Nüwa. Mieux encore, il pourrait essayer de compléter cela avec des recherches à la Grande Bibliothèque. Il n’était revenu qu’il y a peu de temps, mais il sentait qu’il serait bon pour lui d’y retourner afin d’en apprendre plus sur cette partie du monde dont semble être originaire le Chrysaor. Étendre ses connaissances, voilà ce qui le captivait et il devait avouer qu’être un Général lui facilitait l’accès à bon nombre d’informations.

Les entraves étaient finalement levées et, compte tenu de la réaction de la jeune femme et du tigre, les choses semblaient finalement bien mieux ainsi selon Lytès. La chinoise avait l’air calme, Hua également et Atlantis avait retrouvé un gardien. L’amie du fauve ouvrit la bouche pour s’exprimer, toujours dans cette langue que le Kraken était incapable de comprendre. Tout ce qu’il pouvait sentir, c’était les sons mélodieux qui en sortaient, un ton qui ne semblait pas menaçant à leur égard. Malheureusement, il ne pouvait ici se fier qu’à ses impressions. Alors il restait silencieux, de toute façon le général ne pouvait rien faire d’autre que regarder, faire des hypothèses sur ce qui serait dit, chercher un hypothétique sens à tous ces mots inconnus.

Il la vit s’étirer quelques instants avant de prendre la direction de la sortie des Geôles, comme si de rien n’était et, alors qu’il allait faire un pas dans sa direction en lui demandant de s’arrêter, elle se retourna vers eux et parla à nouveau. Le visage de Lytès était quelque peu fermé, le garçon réfléchissait au moyen de comprendre, de se faire comprendre. Chose difficilement réalisable dans l’immédiat. Il lança brièvement un regard interrogateur à l’intention d’Ariane avant de faire un premier pas vers le Chrysaor et son tigre. Arrivé à sa hauteur, il se retourna vers les Lyumnades : « On devrait la suivre. Maintenant qu’elle est sortie, il va lui falloir de nouveaux repères ». Des mots qui résonnaient comme une excuse.Il soupira doucement, dévoilant ainsi sa véritable motivation, avant de reprendre : « Et, comme on l’a libérée…Je suppose qu’elle est sous notre responsabilité pour l'instant ». Sur ces mots, le gardien du pilier Arctique reprit la direction de la sortie. Cela ne l’amusait guère, mais il était un homme de parole et, de ce fait, il devait assumer ses actes.
Revenir en haut Aller en bas
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1800/1800[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge1200/1200[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1650/1650[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyJeu 25 Fév - 9:31
Le visage de la jeune femme s'était métamorphosé de la colère au pur bonheur. Elle lui avait fait la promesse de se tenir tranquille, et ces mots eurent le mérite de ne pas tomber dans une oreille sourde. Etrangement, Ariane avait toujours pensé que les problèmes terminaient par tomber sur son dos, aussi les précautions de l'ancien Tribut avaient été prises en ce premier jour chez soi. Et visiblement, le surnom taquin sous lequel Ariane s'était adressé à la peau rouge avait fait mouche, tout comme le langage exotique qu'elle avait brièvement adopté.

- Que les bases, ce qu'on m'a dit. Un autre général et Marinas...comme vous. Ils parlent chinois, j'essaie d'apprendre. Avant, je suis messagère. La compréhension est nécessaire.


Ariane se contentait simplement des phrases simples ou des expressions qu'elle avait déjà entendues seul le présent lui était connu. Ses très courtes phrases trahissaient déjà son manque de vocabulaire sous une volonté de se rendre compréhensible. Son accent latin parlait de toute évidence toute la dureté, la sonorité et la nature concise de sa langue natale. Parlez peu pour dire beaucoup. Un regard vers la jeune femme fut adressé en sa direction. Elle n'en avait compris que quelques mots. Néanmoins "grande sœur" et "promesse" avaient attiré son attention. Et alors qu'elle ouvrit la porte en barreaux d'un métal typiquement atlante, la Chrysaor s'était glissée hors de son cachot, laissant sa forme féline se mouvoir entre l'espace plutôt étroit qui lui garantissait sa nouvelle liberté.

De nouveau, Nüwa s'était adressée à elle en mandarin. Un froncement de sourcils fut esquissé par simple incompréhension. De cela, Ariane ne pouvait en faire qu'une interprétation. En revanche, elle comprenait un peu mieux l'histoire de cette femme à la peau si rouge qu'elle avait due, en effet, impressionner les habitants aux alentours.

- Appelle moi Ari, plus simple. Pilier scellé...Le mien aussi, mais vivant maintenant. Encore heureux.


Encore heureux, parce que le contraire aurait voulu dire que la brune n'était pas de retour chez elle. La gardienne du Pilier Antarctique venait de l'éveiller en compagnie du Kraken, et l'édifice placé sous la garde des Lyumnades disposait désormais de sa propre aura et de son lot de mystères. Soulagement. Le tigre, de son côté, s'était précipité en direction de sa maîtresse, laissant échapper un ronronnement retentissant, et ce même en présence des "geôliers". Un soupir exaspérant s'était néanmoins échappé des lèvres de la gallo-romaine. Si seulement Teigne pouvait être aussi compréhensive en présence de généraux masculins...

Alors que Nüwa se dirigeait à la sortie et les intimait de la suivre, Ariane s'était simplement contenté d'adresser quelques mots à Lytès, tout en le regardant droit dans les yeux pour lui montrer qu'il avait toujours son attention. D'une façon, la brune était heureuse de reprendre le latin pour communiquer ses idées. C'était tout de même plus simple que d'éviter tout cela.

- Elle parle chinois, comme Liao. J'en ai pas appris beaucoup plus si ce n'est qu'elle veut aller à son Pilier. Il est endommagé apparemment. Et en effet, elle est sous notre responsabilité désormais. Pour la journée en tout cas, surtout qu'on aura certainement des explications à fournir, même en tant que généraux.

Détournant son regard du Kraken à la jeune femme, elle avait hoché la tête et se contentait de suivre calmement. L'éveil de son Pilier l'avait de toute évidence déjà un peu épuisé. Dans son esprit néanmoins, Ariane se devait de rester forte, ou au moins tenir sur ses pieds. Alors à défaut de pouvoir garder le sourire, on eut dit que la paleur de la jeune femme la rendait aussi hospitalière et débordante de vie que le général de l'Hippocampe.

- Si tu veux mon avis, les repères changent peu une fois qu'on les connaît. Déjà, il y a les piliers, c'est un repère astucieux, naturel, et c'est moins chiant. Mais une escorte ne lui ferait pas de mal, et puis...Je préfère m'assurer de son bon départ de la geôle.

Somme toute, c'était un bon début, or quelque chose lui disait que cette dresseuse de tigre, qui déambulait gaiement devant eux en guettant son Pilier de loin, avait déjà connu Atlantis avant de se retrouver au cachot. Après tout, elle s'était réveillée à son domaine, si elle avait bien compris. Toujours munie de son petit sac, elle avait bien vite rejoint la chinoise pour marcher côte à côte. Prenant une main pleine d'olives, elle tendit néanmoins un bocal en verre en sa direction. Un bocal remplie d'olives.

- Tiens, prends des olives, on t'a fourni des trucs dégueulasses au cachot je crois, et tu as besoin de force pour t'alimenter.
Tout en prenant elle-même les olives dans ses petits bocaux, elle continuait à marcher en s'adressant à la chinoise en latin. C'était plus simple pour elle actuellement. Habituellement, je ne partage pas, ces petites choses-là c'est comme qui dirait mon pécher-mignon. Mais là je ne sais pas trop, tu dois avoir faim depuis ton emprisonnement. Ca fait combien de temps, ce...ré...ré...Réveil?


L'atlante de l'Antarctique avait cherché ses mots pour cette dernière question dans la langue de l'ancienne prisonnière, attendant patiemment sa réponse. Lytès et elle se devait d'en savoir plus. Et déjà, ils étaient arrivés à destination, lorsque le Grand Pilier de l'Océan Indien leur faisait face. Ses yeux bleus dardaient l'architecture si caractéristique du Sanctuaire Sous Marin, mais celui du Chrysaor différait néanmoins de temps à autre des six autres Piliers qui composaient les fondations de ce domaine sacré.



[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1150/1150[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge900/900[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1350/1350[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyJeu 25 Fév - 13:31


Nüwa



La jeune fille et le tigre






[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] 1455889305-tiger-face-art-painting


Dans les Geôles



Messagère ? Une Générale messagère ? Nüwa avait penché légèrement la tête sur le côté en signe d'incompréhension, mais s'était abstenue de l'interroger sur le sujet. C'était intrigant, mais pour l'instant la jeune femme ne désirait qu'une seule chose, c'était de sortir ! Elle avait aussi noté qu'un homme, un marina « était comme elle ». Cela l'étonnerait beaucoup, personne ne lui ressemblait. À moins qu'elle ne fasse mention de la langue ? Avec impatience, la jeune chinoise attendait un signe d'accord, une … autorisation de la part des deux autres marinas en charge de sa personne. Cela aussi, elle commençait à le comprendre. Quelques mots échangés entre le Kraken et les Lyumnades la firent tiquer. Leur méfiance était justifiée et Nüwa n'allait pas contester ses pairs.

Après un hochement de tête de la part de la Générale-messagère, la jeune femme fit un signe de la main à Hua qui bondit à sa suite. L'idée de revoir la voûte aqueuse du royaume sous-marin l'enchantait, cela faisait des années qu'elle n'avait pas pu la contempler. Aussi pressa t-elle le pas sans pour autant semer Lytès et Ariane en route. Cette dernière ne tarda pas d'ailleurs à la rejoindre et à lui tendre un bocal en verre rempli de petites choses vertes qu'elle ne connaissait pas. « Olives ». Intriguée, Nüwa imita sa consœur et porta le fruit à sa bouche. Le goût était particulier mais vue la façon dont les yeux de l'atlante pétillèrent, de toute évidence, cette découverte lui avait plu. Son ventre se manifesta dans un grondement sourd, elle en avait presque oublié qu'effectivement, elle avait faim.


- Merci. Partage pas ? Pour toi, alors ! Fit-elle en lui redonnant le récipient. - Nüwa et Hua … chasser, plus tard.

Elle réfléchit un instant à la question qu'elle venait de lui poser. Combien de temps, ce réveil. Nüwa haussa des épaules.

-Je ne sais pas, je me suis réveillée il y a quelques heures, j'ai été appelée, mais par qui, je ne sais pas. Ça faisait cinq ans que j'étais endormie dans mon pilier. Tu disais que ton pilier était scellé aussi. Elle parla plus lentement et dans leur langue. - Ari … toi aussi, endormie … cinq ans ?

Pour illustrer ses propos et dans l'espoir d'être mieux comprise, la chinoise leva sa main vers eux, esquissant le chiffre avec ses doigts grands ouverts.

- Tu parlais d'un certain Liao tout à l'heure … c'est … « lui qui me ressemble ? ». Qui est-ce ? Un Général-messager aussi ? Qu'est-ce que c'est ? Tu … ne combat pas ?

Sa tête se tourna vers Lytès.

- Toi … Général combattant ? Ou messager ?

Un instant ses prunelles polaires analysèrent sans vergogne le jeune homme. Elle finit par sourire.

- Non, toi … pas vraiment guerrier, hm ? Petits muscles.

Nüwa se perdit ensuite dans la contemplation des choses qui l'entouraient, redécouvrant avec émerveillement cette cité qu'elle n'avait presque jamais visité. Inconsciemment ses pas se portaient dans la direction de son Pilier, comme si il l'appelait. Au moins paraissait-elle savoir se repérer ici, une bonne nouvelle pour ses chaperons. Une fois ce dernier en vue, Nüwa força l'allure et finit par partir au pas de course, sous l’œil inquiet de quelques passants qui murmuraient à son passage un « C'est le démon rouge. ». Elle stoppa ses pas devant la percée béante dans le mur. Soudainement contrariée, Nüwa avisa des gros blocs éparpillés ça et là sur le sol. Elle se pencha pour se saisir du plus gros qu'elle souleva comme si il ne pesait rien du tout. Le Chrysaor avait une sacrée force ! Il ne fallait pas se fier à sa petite stature !

- Nüwa réparer maison … hm … Pilier. Pas besoin aide. Vous … parler moi si vous … envie.




[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
InvitéInvité
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyJeu 25 Fév - 17:32

Il semblait que le point de vue qu’avait Lytès concernant la responsabilité qu’ils avaient tous les deux via cette fille, ne serait-ce que pour un temps réduit, était partagé. C’était une bonne chose de faite, au moins, il savait désormais qu’il ne serait pas seul pour la surveiller. Au moins, à deux le dialogue serait peut-être plus facile, en tout cas il l’espérait. Jetant un œil sur l’ancienne prisonnière, il pensa alors que cela ne serait pas une mince à faire. En effet, Ariane venait de lui souffler que la jeune femme à la peau rougie parlait Chinois, une langue bien difficile dont il allait devoir faire quelques recherches et ce, bien plus qu’il n’avait pu le penser aux premiers abords. Mais tout n’était pas négatif, maintenant qu’il savait cela, il savait également par où commencer à trouver des renseignements sur son temps libre bien entendu.

Ils s’éloignèrent ainsi de la cellule tous les trois, se dirigeant vers la sortie. Un petit moment partagé à trois où Ariane tenta de partager des petites perles noires, des olives avec Nüwa qui semblait parler avec plaisir avec elle dans ce Chinois dont Lytès essayait désespérément de séparer les différents mots, afin de, peut-être, tenter de les reconnaitre plus facilement. Cependant, le seul mot qu’il réussit à identifier était « Liao », nom du Général de l’Hippocampe. Tout le reste demeurait un mystère. Puis la jeune femme se tourna vers lui, posant une question avant d’en supposer une réponse qui ne plaisait guère au jeune homme. En réalité, il serait faux de dire que cela l’avait énervé, seulement le garçon considérait que l’un était indissociable de l’autre alors apprendre qu’il n’avait pas l’air d’un guerrier était quelque peu vexant. « Il y a plusieurs types de guerriers Nüwa ».Dit-il simplement alors même qu’il pensait aux capacités intellectuelles qui, quoi qu’on en dise, faisait la différence durant les combats, mais aussi aux capacités physiques, cosmiques et bien d’autres qui pouvaient entrer en compte.

Ils marchaient désormais dans les rues, prenant la direction du pilier de l’Océan Indien. Il semblait que le nouveau Général n’ait déjà pas de mal à se diriger vers le lieu qu’elle allait garder, c’était une chose plutôt positive. Tandis qu’ils passaient non loin d’un groupe de passants, il entendit ceux-ci murmurer entre eux « C’est le démon rouge ». Lytès s’était contenté d’un simple regard froid, lourd de sens, à leur égard. La chaleur des Atlantes déclinait peu à peu et la reconnaissance disparaissait également. Un changement que le Kraken acceptait avec difficulté et dont les critiques lui restaient en travers de la gorge, lui dont l’éducation des plus strictes était basée sur le respect. Il était une personne intolérante, il l’avouait et l’assumait parfaitement.

Ils arrivèrent finalement devant le pilier. Le brun regarda aux alentours, il semblait effectivement que cette femme avait une certaine force. Les dégâts n’étaient pas des moindres, mais l’important était de nettoyer tout ça. Elle prit la parole pour signifier aux deux autres Généraux qu’ils n’avaient pas à participer aux réparations. Cependant, ces mots n’avaient que peu de sens pour le gardien Arctique pour qui les réparations devaient être menées par celui qui en est la cause. Après avoir tourné les yeux en direction d’Ariane, il se rapprocha du Chrysaor avant de fixer le pilier qu’elle gardait. « Nüwa, à partir d’aujourd’hui nous sommes camarades… tous les cinq». Commença-t-il à dire, puis il reprit : « Il y a trois autres généraux, Liao de l’Hippocampe, Arellys de la Sirène Maléfique et Asterios de Scylla. Tu les rencontreras bientôt ». Il marqua une courte pause. « Tu comprends ? Nous allons tous combattre côte à côte… ».Il reposa ses iris bleus sur la gardienne. « Et si tu nous parlais de toi ? ». Demanda-t-il finalement avant de détourner une nouvelle fois le regard vers les morceaux de pierres éparpillés sur le sol. Une longue journée s'annonçait.
Revenir en haut Aller en bas
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1800/1800[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge1200/1200[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1650/1650[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyJeu 25 Fév - 20:02
Dans un geste de bonté qu'elle ne se connaissait pas, Ariane avait tendu les petits fruits verts à Nüwa. Les secondes n'eurent pas à défiler plus longtemps pour que celle-ci pioche dans le petit bocal où étaient préservés avec soin les mets particuliers. Pourtant l'ex-prisonnière semblait montrer un honneur tout particulier à prendre avec autorisation et consentement un présent. Ainsi les grommellements de la brune avaient finis par lui redonner son pécher mignon. A la place, la chasse avait été envisagée par la jeune femme. A cette remarque, un simple haussement d'épaules s'en était suivi, alors que la main d'Ariane rangeait l'ustensile dans un ancien petit sac.

- Comme tu veux. Par contre, chasser ici, Compliqué? A part la pêche, tout est rapidement plus compliqué ici.


De toute évidence, la jeune femme s'était délectée des petites olives qu'Ariane lui avait offert, et si la gardienne du Pilier Antarctique ne montrait pour l'heure pas son enthousiasme habituel, si exacerbé en son meilleur quotidien, une petite victoire toute logique à ses yeux avaient été marqués. Vint la question de l'enfermement de la nouvelle générale, qu'elle présenta sous une forme de sommeil prolongé. Très prolongé. Trop prolongé. La plus totale incompréhension ornait les traits de la petite brune aux allures si frêles pour un Général de Poséidon. Qui pouvait bien survivre cinq années en dormant? Sans manger, ni boire, ni contenter tous les tracas qu'exigeaient un corps humain?

- Oh, tu ne nous dis pas tout non? T'as fait comment pour survivre? Tu te réveillais parfois?

Oui, elle attendait qu'elle dise plus pour établir un véritable diagnostic, sans quoi la seule expression que Nüwa aurait reçu aurait été un regard désabusé. Pour Ariane néanmoins, cette hypothèse avait le mérite de la faire sourire. Parfois, pour les plus mythomanes d'entre eux, la sceptique de nature aimait s'enfoncer dans leurs grands délires, tous plus imagés que d'autres.

Arrivé au Pilier, Nuwa s'était précipité pour dégager quelques pierres, alors que les Lyumnades s'étaient contentées de s'asseoir sur un vieux débris. De la regarder faire. La proposition de Nüwa avait clairement été acceptée par la jeune femme, qui ne désirait se salir les mains sur un autre Pilier. Le sien lui avait déjà fait un certain effet après tout. C'était son droit. Ses yeux s'élevèrent en direction du Pilier légèrement endommagé.

- J'aime beaucoup la fissure en guise de décoration, plus encore de savoir comment tu vas régler ce détail.


Sa voix était ironique, mais elle se demandait surtout comment la jeune femme allait régler cela par elle-même, alors qu'Ariane avait simplement demandé à ses hommes de l'aider dans certaines tâches de son côté. Plus simple, plus rapide, et les mauvaises corvées avaient au moins été légèrement déléguées. Son menton reposait sur un poing fermé alors que ses orbes suivaient les mouvements plutôt masculins de la jeune femme. Une pierre grosse comme quatre têtes et probablement très lourde avaient été jetée soudainement. Et puis une sorte de taquinerie sur la finesse des traits du Kraken. Ariane s'était mise à rire de cette pseudo-dispute plus qu'incongrue.

- Effectivement, nous sommes presque tous réunis. Je me demande à quoi ressemble le porteur du Dragon des mers...Même si le Kraken m'a fait un certain charme.

Taquinant le Kraken à sa façon, la générale était revenue avec une manie de minauder face aux généraux à la place de sa main voleuse. Adolescente, Ariane avait aimé toutes les Ecailles, sauf la sienne. Alors forcément, de son petit minois si doux qu'il en devenait mesquin, il fallait qu'elle obtienne celle à la plus mauvaise réputation. En revanche, la suite la fit tiquer bien davantage, ce qu'elle ne manqua pas en faisant des yeux ronds et en tentant de reprendre son chinois.


-Ah non! Je ne suis plus une messagère. Plus depuis...
Cherchant désespérément dans sa grammaire limitée du chinois, Ariane finit par capituler, plus par frustration qu'autre chose. Rarement on la voyait ainsi, mais les Lyumnades n'étaient pas patientes, et son retour au Sanctuaire Sous-Marin avait marqué également le retour d'un minimum d'orgueil en son sein. La gallo-romaine reprit son latin habituel. Oh et puis merde! Je ne suis plus messagère depuis l'obtention de mon Ecaille des Lyumnades, mais j'en garde les techniques et la mémoire. Je me bats, différemment de vous, mais je me bats quand même.
Ariane savait également qu'il existait parmi eux ce que sa sœur, Eva, appelait "des bourrins". Des gens qui fonçaient dans le tas, qui s'exprimaient parfois tout naturellement comme elle, mais ils ne réfléchissaient tout simplement pas sur le feu de l'action! Elle se demandait si Nüwa faisait partie de ces brutes épaisses.

- Pour en revenir au sommeil, on peut dire cela comme ça oui. Si on considère que rester en compagnie des Saints en tant que prisonnière pendant cinq ans à en perdre une bonne partie de sa raison, c'est un long sommeil. Mon Pilier était éteint à mon retour. Aucune âme, pas d'émotions, juste un peu de nostalgie. C'est tout.

Un long soupir s'était échappé de ses lèvres. Elle n'osait pas entamé cette conversation beaucoup plus long, ne serait-ce que par le Kraken qui avait été témoin de l'éveil de son Pilier, mais également car cela la fatiguait à cet instant.

Oh et ne te fais pas de soucis. Je leur ai mené la vie dure.

Là, Ariane avait de quoi sourire. Mener en bateau les Saints en endossant tantôt un rôle de princesse captive, tantôt celle d'une fillette apeurée, c'était devenue une passion déplacée, mais une passion tout de même. Personne n'avait eu besoin de savoir qui elle était, Ariane était devenue simplement la personne qu'ils espéraient avoir en face d'eux. Sauf deux fois, peut-être. Qu'importe.

Lytès, lui, semblait jouer les instructeurs, et quand elle sentit son regard en sa direction, Ariane lui fit un clin d'œil.



[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1150/1150[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge900/900[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1350/1350[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyVen 26 Fév - 20:10


Nüwa



La jeune fille et le tigre






[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] 1455889305-tiger-face-art-painting


Dans les Geôles



Bien entendu qu'il y avait plusieurs types de guerriers. Et la jeune lancière était curieuse de découvrir ce que les cinq Généraux avaient à offrir. Force, courage ou bien l'intelligence d'un érudit, la sagesse et l'honneur d'un homme respectueux. L'audace d'une jeune fille camouflée par doutes et incertitudes. Il y avait un temps pour chaque chose. Elle découvrirait ses pairs, ses camarades comme le disait si bien ce Lytès du Kraken. Avec douceur, la tête de la jeune chinoise s'inclina en signe de compréhension. Lytès, Ariane, Arellys, Liao ... Asterios et elle. Un bref instant, la jeune femme imagina ce que son maître Hao aurait pu dire. Un vague sourire étira ses lippes. Devant Lytès, devant Ariane, elle esquissa dans l'air, un cercle parfait avec ses index. Un tout, une harmonie.

Mais avant de parler d'elle, Nüwa devait se concentrer, rebâtir sa demeure. Son chez elle. Qu'elle allait partager. Tout à coup, la Générale lâcha le gros bloc de pierre qu'elle tenait en main. Ce dernier alla s'écraser avec force, faisant trembler légèrement le sol. Si elle n'avait pas vraiment comprit tous les mots, l'un d'entre eux avait éveillé de nouveau sa colère. Saints.

Saints

Son sang n'avait fait qu'un tour et dans son œil, une lueur de rage gravitait. Avec rapidité, la jeune femme avala la distance qui pouvait bien la séparer de sa consœur. Hua derrière elle, émit un long rugissement qui la fit fermer les yeux. Ses poings serrés jusqu'au sang, se décrispèrent. Un souffle, une respiration profonde.


- Toi, prisonnière … Saints ? Saints tuer mon maître. Nüwa … détester Saints ! Nüwa restée cinq ans endormie … leur faute.

Chercher ses mots ne faisait que faire grandir un peu plus son énervement. Elle jura dans sa langue maternelle.

- Vie dure ?

Nüwa éclata de rire, libérant du même coup sa frustration. Une fois son hilarité envolée, la jeune femme prit place à côté des Lyumnades. Avisant du travail à abattre, la belle soupira. Ses mains se levèrent vers les gravas, elle ferma les yeux. Pour les rouvrir en grands. Nimbés de cosmos son énergie cosmique se réveilla, gravita autour d'elle avant de sa canaliser entre ses paumes. Très lentement, les pierres éparses se prirent à bouger, à se rassembler, à s'unir. Bientôt tout le pan du mur dévasté fut en place, comme si rien ne s'était passé. Les passants s'étaient arrêtés, interloqués. Il y eut des murmures, des échos. Bientôt la vie allait reprendre ici, la gardienne était revenue.

- Dormir cinq ans. Survivre dans … pierre. Pouvoir, Chrysaor. Fils Go..r..gone.

Elle se laissa glisser pour s'adosser sur la colonne brisée.

- Nüwa … fatiguée.




[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
InvitéInvité
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptySam 27 Fév - 12:50

Lytès écoutait désormais Ariane en silence. De son côté, il n’avait pas besoin d’en dire plus, le message semblait être passé. Cependant, il ne pouvait pas partir tout de suite pour son pilier, et ce bien qu’il était temps de songer à se préparer pour la mission à venir sur Avalon. En effet, après les remarques faites aux gardes des Geôles, il allait certainement devoir des explications et, s’il arrivait un quelconque incident après sa libération, il devrait en assumer les conséquences. Une chose bien compréhensible, et c’était d’ailleurs à la fois pour la surveiller, mais aussi pour voir comment elle s’adaptait à cette nouvelle vie de Général, qu’il l’avait suivi de la sorte jusqu’au pilier de l’Océan Indien.

Le jeune homme restait ainsi dans le silence, portant son attention sur le dialogue entre les deux femmes. Les questions d’Ariane étaient pertinentes, au point qu’il n’avait strictement rien à ajouter. Ce ton ironique qui était le sien, Lytès semblait s’y être habitué bien mieux qu’il ne l’avait pensé. A vrai dire, lui aussi se posait des questions sur l’identité du Dragon des Mers et se demandait également quand celui-ci se réveillerait. Il attendait le jour où tous les Généraux seraient éveillés, ainsi la puissance des Marinas serait restaurée et la sécurité d’Atlantis n’en sera que meilleur. Il ne manquerait plus que le retour de Poséidon.

Il eut un regard interrogatif lorsqu’il entendu Ariane prononça son nom. Sans doute avait-il mal entendu, ou peut-être simplement mal compris. Lytès n’était pas particulièrement adroit lorsqu’il s’agissait de contact avec les autres. Il passa cependant rapidement à autre chose, rationalisant ses pensées. Surement n’était-ce encore qu’une tentative humour pour l’embêter un peu. C’était une chose que la jeune femme semblait tout particulièrement apprécier.

La conversation dérivée sur les piliers, le passé. Des informations intéressantes s’apprêtaient certainement à sortir. Les explications d’Ariane sur son propre pilier, Lytès les connaissait, lui qui avait été présent pour le réveil de celui-ci. Puis quelques mots sur les Saints accompagnés d’un sourire satisfait puis, un autre air apparût brièvement, plus réfléchit. Une image que le Kraken ne comprit pas sur le moment, lui lançant un nouveau regard tandis que le rire de Nüwa retentit. Elle s’installa près d’Ariane et en appela à ses capacités pour rassembler les pierres sous le regard attentif de Lytès avant de s’adosser à la colonne. Elle semblait rien fatiguée, il n’y avait rien d’étonnant à cela compte tenu des circonstances. « Tu as dormi durant cinq ans, il est normal que tu sois fatiguée. Repose-toi un peu ». Commença à dire Lytès. « ça ira mieux avec un peu d’entrainement » . Les quelques mots précédents sur les Saints l’avaient légèrement interpellé. « Quel est le lien entre les Saints et ton maître, Nüwa ? Que s’est-il passé ? ». Une intervention minime en somme, mais c'était un moyen comme un autre d'en apprendre plus sur le nouveau Général.
Revenir en haut Aller en bas
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1800/1800[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge1200/1200[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1650/1650[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyMar 1 Mar - 23:58
Une simple mention de cette armée qui protégeait la divinité de la Sagesse avait suffit pour que la colère de la générale de Chrysaor devienne aussi apparente que sa peau. Ariane soupira légèrement. Elle soupirait, parce qu'elle n'arrivait pourtant pas, de son côté, à garder une rancune primaire à l'encontre des Saints malgré ses divers coups de théâtre, malgré tout et rien à la fois.

Cette attitude n'était pas passée dans l'oreille d'une sourde néanmoins. A dire vrai, la jeune femme était intriguée. Tout comme le tigre qu'elle regardait de nouveau intensément. Teigne et Ariane avait un lien fort. Fort et particulier. Après tout, Teigne était un vestige du passé. Evidemment, Hua et Nüwa auraient une vie bien différente.

"Vie dure, Saints probablement mécontent."
Ariane tentait alors de trouver quelques mots pour expliquer plus facilement ce qui suivrait...En vain, aussi accompagna-t-elle cela de quelques gestes. "Je suis passée dans certaines Maisons...temple. Enfin, là où les douze gardiens se trouvent."

Un grand geste pour mimer la toiture d'une maison avait accompagné les propos de la générale des Lyumnades, non convaincu de ces talents à se rendre compréhensible. Elle espérait que cela soit le cas, mais ce détail n'était pas plus intéressant que les révélations qu'elle leur ferait éventuellement. Non, la vie de cette charmante demoiselle l'avait même fait lever de son siège bien trop dur. Nüwa, quant à elle, venait de s'adosser contre la pierre de l'obélisque qu'elle garderait désormais.

D'un coup de pied, une pierre avait été expulsée en chemin avant que la jeune femme ne contemple un peu plus le Pilier qui venait d'être réparée. Des échos s'étaient élevées au plus profond de la roche d'un blanc immaculé. La vie reprenait son cours, son train-train quotidien, pas véritablement. Les temps changeraient. De cela, chacun d'entre eux se devait de le savoir. Ariane s'était apprêtée à lui parler des événements, mais reconsidérer l'état de sa compère ouvrit ses yeux. Ce n'était pas le moment, pas pour elle. Pas maintenant. Néanmoins le tigre l'intriguait toujours, tant et si bien que la jolie brune se tenait à quelques pas de celui-ci, contemplait la bête avec des yeux ronds, curieux.

« Tu as dormi durant cinq ans, il est normal que tu sois fatiguée. Repose-toi un peu ».

En temps normal, cette phrase n'aurait eu aucun sens, mais dans celui de Nüwa, il y avait là une justification espérée. D'un hochement de tête, la Nymphe des marais approuvait la suggestion du Kraken. Kraken qui n'avait pas répondu à sa taquinerie...La fourrure du tigre avait l'air douce, la brune était prise à un dilemme: caresser la bête ou tout simplement se retenir de se comporter ainsi face à un félin meurtrier. Pour le moment, seule la prudence la maintenait encore consciente de ses faits et gestes.

Une seule pensée avait néanmoins réveillée l'esprit d'Ariane, si bien que la révélation l'avait presque fait sursauté sur place. Un éclat patriotique s'était révélé dans les orbes bleus de la jeune femme. Derechef, elle s'était retournée en leur direction pour leur faire face.

"Tu veux dire que tu as fait la guerre toi aussi?"



[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1150/1150[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge900/900[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1350/1350[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyDim 6 Mar - 19:33


Nüwa



La jeune fille et le tigre






[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] 1455889305-tiger-face-art-painting


Dans les Geôles



La jeune femme se sentait déjà harassée et elle n'aimait pas cette sensation de vide qu'elle ressentait dans son corps. Il avait connu des épreuves et ces cinq années de préservation l'avait rendu plus que douloureux. L'utilisation de ses pouvoirs avait fini de mettre à mal ses maigres réserves d'énergie, aussi se laissa t-elle aller contre le pilier, calant sa tête sur la pierre froide. Le jeune homme avait raison, au moins avait-elle en parti comprit ce qu'il désirait lui dire. « Entraînement » ayant particulièrement capté son attention. Il reprendrait le plus rapidement possible.

Aux questions de Lytès, la jeune Nüwa y répondit par un froncement de sourcils. Maître, Saints. Ils désiraient savoir ce qui s'était passé il y a cinq ans. Guerre. Elle prit le temps de la réflexion, rassemblant ses pensées pour leur décrire comment, en ce jour funeste, sa vie avait basculé.


- Nüwa suivre maître pour guerre. Maître pas vouloir mais Nüwa venir quand même. Sa main se crispa quand elle se remémora ses souvenirs douloureux. - Hao tué par Saint. Nüwa blessée … Nüwa dormir cinq ans pour guérir.

Hua poussa une légère plainte comme si elle partageait la douleur de sa maîtresse. L'animal alla prendre place aux côtés des deux femmes, posa sa tête massive sur les genoux de l'atlante qui capta la curiosité d'Ariane.

- Hua … gentille. Elle reprit en chinois. - Tu peux la caresser, si tu veux.

Elle releva la tête vers Lytès qu'elle observa un instant pour ensuite se tourner légèrement vers les Lyumnades.

- Vous autres questions pour Nüwa ? Nüwa fatiguée.


Comme pour illustrer ses propos, la jeune chinoise bailla à s'en décrocher la mâchoire. La tigresse l'imita, ouvrant largement sa gueule pour montrer ses crocs et la referma pour faire frémir ses moustaches. Déjà ses prunelles commençaient à se fermer au monde … la journée avait été difficile. Son réveil, trop brutal.




[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
InvitéInvité
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyDim 6 Mar - 21:01

Il écoutait Nüwa raconter son histoire, certes un peu courte et limité par rapport à cette barrière de langue qui dérangeait fortement l’homme brun. Cependant elle avait donné les principales informations. De nouvelles questions venaient dans la tête du Kraken au fur et à mesure qu’il l’entendait parler, mais il aurait tout le temps de les poser plus tard. Pour l’instant, même un empoté tel que lui dans les sentiments humains était capable de remarquer que le nouveau Général était épuisé. Des derniers souvenirs semblant être particulièrement difficiles, un sommeil de cinq ans et une arrivée dans un endroit inconnu. Tout cela était sans compter la réparation des dégâts qu’elle avait commis lors de son réveil.

Il tourna la tête vers l’animal lorsque celui-ci se déplaça pour rejoindre les deux femmes. Au final, cette bestiole n’avait pas l’air si pénible et semblait se tenir tranquille. Voilà qui rassurait Lytès, au moins cet Hua n’était pas agressif, en tout cas pas sans raison. Le seul point qui restait à régler de ce côté-là était de gérer la crainte que le fauve risquait de provoquer chez les Atlantes. Quel serait sa réaction face à cela ? Puis il jeta un œil en direction d’Ariane. La population avait bien pu s’habituer à Teigne, alors le tigre ne devrait pas faire exception si l’on omettait la différence de gabarit.

« Vous autres questions pour Nüwa ? Nüwa fatiguée ». Des mots accompagnés d’un long bâillement. Cela n’avait rien d’étonnant et Lytès pensait la laisser tranquille et pourtant, une question subsistait et stagnait dans sa tête. « Pour ma part, une seule… »Dit-il. Le regard sérieux du Kraken se posa sur la jeune femme : « Qui était ton maître ? ». Une question probablement insignifiante pour certains et pourtant le garçon sentait qu’il ne serait pas tranquille tant qu’il ne les aurait pas posées. Voyant les yeux de Nüwa se fermer de fatigue, il posa le regard sur Ariane avant de regarder aux alentours et de reprendre : « On va te laisser de reposer, tu en as grandement besoin ».
Revenir en haut Aller en bas
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1800/1800[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge1200/1200[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1650/1650[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyMer 9 Mar - 1:37
A peine l'accord lui avait-il été donné, que la main d'Ariane avait effleuré le pelage de la tigresse. Si le tigre aurait pu ronronner, probablement l'aurait-il fait, mais la brune savait pertinemment que cette caresse serait de courte durée. Si son attention se portait à l'heure actuelle à Hua, les paroles de Nüwa restèrent écoutées.

La chinoise aussi avait perdu quelqu'un. Par les Saints également visiblement, sauf qu'elle leur portait toujours rigueur à l'heure actuelle. Comme beaucoup d'autres Marinas, finalement. Si elle ne parvenait à comprendre cette rancœur qu'il portait tous, cette méfiance et cette haine collective remettaient en question le jugement de la gallo-romaine. Haussant les épaules, Ariane se releva bien vite pour rejoindre Lytès et se remettre dans la conversation.

"Je suis désolée pour ton maître. La guerre a sacrifié tant de personnes de l'ancienne génération..."


Ariane parlait en connaissance de cause, et si son regard s'était assombri en un voile de tristesse l'espace d'un instant, l'indifférence la plus totale était venue balayer bien rapidement cet ancien aveu. Elle en avait été témoin, mais cette scène ne représentait qu'un passé maintenant qu'elle se tenait là, parmi eux. Pour une fois, elle avait le choix de ses actions.

"Si néanmoins, ton maître était Marina?"


D'un regard analytique, Ariane observait la jeune femme à la peau rouge. Ce n'était pas elle qui allait la juger sur ce point-là, pourtant, les éventualités demeuraient larges, les incompréhensions nombreuses en vue de la barrière linguistique. Connaître quelques mots n'était finalement pas si efficace que cela, heureusement pour eux Liao s'en chargerait plus facilement, et surtout plus rapidement. Non pas que la compagnie de Nüwa était détestable, elle était en réalité surtout problématique. Problématique, et effectuée en des circonstances qui pouvaient bien faire attendre les gros efforts à fournir. Aussi sa dernière question n'était finalement que complémentaire à celle de Lytès. Tout en hochant légèrement de la tête afin de faire savoir qu'elle s'apprêtait à partir, la gardienne de l'Antarctique termina par exprimer le fond de sa pensée.


"Pour ma part, je pense que tu as besoin d'aller te reposer. T'encombrer de plus de questions peut bien attendre et ton séjour en prison a dû te coûter cher après un tel réveil. Merci pour ton accueil, fut-il aussi court remarque. On aura tout notre temps pour discuter davantage à notre retour, je n'en doute pas. Reposes-toi bien."


De toute façon, la générale des Lyumnades était tout aussi exténuée que la Chrysaor ne l'était. Elle se tourna ensuite en direction de Lytès et lui adressa un sourire sincère. Elle attendait de connaître les agissements de ce dernier, avant de faire quelques pas vers l'extérieur.



[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Ryme_s10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
ÉaÉaArmure :
Circé

Statistiques
HP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-bleu1150/1150[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-bleu  (1150/1150)
CP:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-rouge900/900[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-rouge  (900/900)
CC:
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] G-jaune1350/1350[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Juin 550] Dans les Geôles [Libre]   [Juin 550] Dans les Geôles [Libre] EmptyMer 9 Mar - 11:46


Nüwa



La jeune fille et le tigre






[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] 1455889305-tiger-face-art-painting


Dans les Geôles



Ses yeux s'ouvrirent pour mieux se refermer. S'ouvrir de nouveau. Lutter contre l'appel appuyé du sommeil devenait de plus en plus difficile. Aussi s'obligea t-elle à se redresser. Hua en fit de même, s'étira, visiblement heureuse des quelques caresses et attentions qu'on lui avait porté. Nüwa en fit de même, avant de se tourner vers Lytès, puis Ariane.

- Maître Hao marina. Ancien Chrysaor.

Silencieuse, la chinoise écouta sa consœur sans comprendre totalement ce qu'elle essayait de lui dire. Elle hocha quand même de la tête en la voyant esquisser un geste pour se retirer. On lui accordait enfin le repos tant espéré et sans se faire prier, la jeune femme commença à partir. Au dernier moment, comme si elle s'était souvenue d'une évidence, l'atlante pivota sur ses talons et s'inclina devant les deux Généraux.

- Nüwa, promesse. Nüwa sage. Hua aussi.

Un sourire orna ses lippes, illumina un instant son visage fatigué. Sa silhouette fut avalée par les ténèbres de son pilier. Retrouver le noir ne l'ennuyait pas, elle s'y sentait à son aise. Aussi reprit-elle sa place initiale, adopta la position du lotus et commença par vider son esprit. Longtemps ses pensées se bousculèrent dans sa tête, la tenant éveillée plus que de raison. Cinq ans. Cela faisait cinq ans qu'elle avait été plongée dans un profond sommeil. L'idée de replonger dans le royaume onirique ne l'enchantait pas. Mais, finalement et après une vague lutte, la chinoise s'endormit.

Ses rêves furent peuplés de souvenirs. D'heureux ou de tristes souvenirs, qu'importe. À son réveil, Nüwa se sentait toujours autant agitée. Comme l'aube pointait le bout de son nez, la belle décida qu'il était temps de reprendre l'entraînement. Sa lance l'attendait sagement dans un recoin de la pièce, non loin des débris de la tombe de son maître. Elle prendra le temps de la réparer, comme le reste mais pour l'instant, ses muscles endormis réclamaient un peu d'action.

La vie reprenait son cours.

HRP:
 




[Juin 550] Dans les Geôles [Libre] Xr5s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t700-sunilda-sainte-du-can
 
[Juin 550] Dans les Geôles [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Geôles d'Atlantis-
Sauter vers: