Votez
I
II
III
IV
V


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-bleu1650/1650[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-rouge750/750[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-jaune1350/1350[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)   [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 EmptyMar 12 Avr - 13:00
Célestia avançait dans le brouillard. Cette femme face à elle semblait plongée dans une détresse similaire -ne rien connaître, ni personne-, à ceci près qu'elle était libre de ses mouvements et appartenait à l'Ordre des marinas. Perdrait-elle cette humanité une fois qu'elle aurait intégré les principes de Poséidon ? Peut-être que oui. Ou peut-être pas. Elle avait au moins la franchise de l'avouer sans détour, et cela plut à la demoiselle coincée derrière ses barreaux. Elles hésitèrent encore à se parler, les sujets de conversation plutôt malaisés à trouver. La belle blonde se permit un petit rire quant à la promesse de renvoyer les gardes. Elle se mit aussitôt à l'ouvrage : dans l'obscurité, personne ne pourrait la voir distinctement. En quelques minutes sa robe mise à terre, elle se "sécha" en se frictionnant le corps, puis enfila ce que lui avait apporté Nimuë. C'était un peu trop grand pour elle, mais au moins sec.

L'approche concernant Childéric en revanche, fut bien plus délicate, pour ne pas dire un fiasco total. A la description que lui fit la générale, Célestia s'immobilisa.

"Ce n'est peut-être... pas si courant que cela... Je devrais sans doute me taire maintenant mais cet homme... est-il un Saint ?"

Et si c'était le cas elle ne savait pas comment réagir. Silas avait clairement, explicitement prôné l'élimination de tout ennemi potentiel ou avéré du Sanctuaire. Mais Childéric semblait plus tourmenté qu'excité par l'idée de tuer des vies encore et encore. Et Nimuë... se trouvait peut-être de fait en danger mais ne semblait pas y accrocher d'importance.

"Je ne comprends pas très bien la façon de penser des Saints... L'un des vôtres m'a parlé d'une politique d'extermination de vos ennemis... mais toi Nimuë, tu les as quittés. T'en veulent-ils pour cela ? Que défendent exactement les Saints ? Ils semblent en guerre contre tout le monde, alors que plusieurs idéaux des dieux vont dans le même sens... Que veut Athéna exactement ? Vraiment je ne comprends pas. Poséidon semble chercher à régner, et protéger sa culture et la Nature avant tout. Apollon cherche à éclairer l'humanité pour la mener vers le meilleur d'elle-même. Cela n'est pas incompatible. Mais Athéna... Que veut-elle ?"

Elle soupira. Il était vraiment difficile de comprendre les différentes politiques des Hommes et d'agir en conséquence. En théorie plusieurs groupes pourraient très facilement s'entendre, mais quelque chose les contredisaient toujours dans leurs négociations. Il suffisait d'un mot de travers, d'un accueil mal formulé, d'une main tendue mal interprétée et la guerre prenait la place de la paix. Au milieu de ce complexe jeu d'échec, Apollon semblait être le missionnaire de la Connaissance et la tolérance, mais peut-être n'était-ce là le point de vue que des Oracles, et non des autres. Et Célestia, son cavalier sautant les obstacles pour pénétrer au cœur des autres territoires, découvrait des nuances de l'âme humaine qu'elle ne soupçonnait pas auparavant. Il y avait deux mondes en vérité : celui des civils, innocents et insouciants des grandes batailles de l'Histoire, et il y avait les Chevaliers qui luttaient en silence pour chacun protéger quelque chose. Un peuple, une valeur, un projet.

Ne souhaitant pas dresser de telles frontières entre les autres et elle, Célestia préférait aider son prochain, croire en lui, qu'importe son origine. Et c'est en suivant ce vœu qu'elle s'approcha un peu plus de Nimuë et passa une main gracieuse entre les barreaux. Du bout de ses doigts elle effleura simplement les chevilles douloureuses de la Sirène Maléfique, cherchant à répandre dans ses muscles un peu de cette vie qui la caractérisait. Cela dura une dizaine de secondes, puis elle dut se rendre à l'évidence.

"Ah... Le cosmos de Poséidon m'empêche de te guérir... Je suis navrée. Comment t'es-tu retrouvée dans cet état ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus


Dernière édition par Célestia le Mar 12 Avr - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-bleu1500/1500[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-rouge1500/1500[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-jaune1800/1800[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)   [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 EmptyMar 12 Avr - 15:39
Oiseau sous l'eau






« Il est le Saint du Lion, gardien du Sanctuaire Sacré d'Athéna. »

Articula t-elle placidement en constatant du trouble que ses pensées formulées à haute voix avaient éveillées chez la jeune dame toute auréolée de lumière. Elle ne devait plus rien montrer de sa douleur, elle ne le pouvait pas, elle ne le voulait pas. Et pourtant, l'énonciation de Childéric faisait remonter des souvenirs que Nimuë aurait voulu effacer sur l'instant. Demeurerait-elle l'ange gardien du Lion ? Celle qui s'était toujours dressée au milieu de sa noirceur ? Lorsque son cœur menaçait de vaciller, qu'il se voyait perdu et désœuvré, faisant écho à ses propres craintes ? Si la pirate en doutait, le futur lui apporterait la réponse. Ô quels tumultes dans son esprit ! Mais alors qu'elle s'interrogeait davantage, les propres interrogations de la petite nymphe la firent tourner la tête dans sa direction. Elle chassa très vite le petit air triste qu'elle affichait en cet instant d'égarement avant de lui répondre. Ou du moins essayer de lui donner un semblant de réponse. Un haussement d'épaule pour tout prélude.

« Extermination ? Quel terrible mot, surtout venant de la bouche d'un gardien de l'humanité. Celui là n'a rien comprit aux préceptes de la Sagesse. Je pense que la Déesse de la Guerre n'a pas cette vision sanglante que peut avoir Arès, Dieu des Carnages. Elle peut se montrer magnanime et pleine de mansuétude. » Elle eut un petit sourire ironique. Une pause. « Pas pour les traîtres, bien sûr, mais elle sait reconnaître la valeur d'un homme. Qu'il soit simple humain, ou élu des Dieux. Bien sûr qu'ils vont m'en vouloir, probablement serais-je traquée et tuée, mais qu'importe, j'ai accepté mon choix. Quand bien même … Oh, ça n'a pas d'importance. Puis … je ne pense pas être bien placée pour parler à la place de ma … de la Déesse Athéna je veux dire. J'ai toujours été … un peu à part, sans doute en dehors de leur réalité. Je ne sais pas, je ne sais plus. Je ne sais pas ce qu'elle veut réellement si ce n'est être le Bouclier des hommes et des femmes peuplant cette Terre. Les préserver, les guider ? À leur façon, n'est-ce pas ce que font les autres déités ? Voilà que je me prends à philosopher. »

Elle partit dans un grand rire cristallin dont la musicalité sembla un instant attirer l'attention des autres gardiens. Que Nimuë chassa d'un regard noir et appuyé dans leur direction. En tant que nouvelle Générale elle allait devoir prendre ses marques et s'imposer. Sa prochaine destination serait probablement Alexandrie où elle pourrait renouer avec son ami d'enfance, Old John. Nul doute que ce dernier lui offrirait tout son soutien. L'idée de revoir le jeune homme la calmait.

« Qu'est-ce que ? »

Une lumière naquit dans le noir, illuminant les visages des deux jeunes femmes. Stupéfaite, le regard brillant, la rousse observa le phénomène sans sourciller, trop interloquée. La douce chaleur lui fit aussitôt du bien et pousser un petit soupir de soulagement. Ces quelques secondes avaient suffit, comme elle avaient suffit à faire apparaître plus clairement le visage de Nimuë à la prisonnière. Si cette dernière avait été attentive, peut-être aurait-elle aperçut la cicatrice qui barrait son œil pers.

« Merci ... »

Elle hésitait, clairement.

« C'est … le Sanctuaire qui me tuait, petit à petit. Le contre coup de ma renaissance, je présume. Poséidon m'a lavé de mon sang empoisonné, de la malédiction qui pesait sur moi. Mais et toi petit oiseau ? Que s'est-il passé ? »

Sa main s'était frayée un chemin jusqu'à celle de Célestia, sans même y réfléchir, dans un geste d'encouragement, le premier qu'elle eut depuis toujours. Aussitôt une vive douleur à son front la fit se reculer. Comme une brûlure. Le cœur battant, la jeune femme ne comprenait pas. Comme avant ne pouvait-elle toucher les autres au risque de les voir mourir ? Non. Impossible. Que se passait-il donc alors ? Consternée, la Générale s'était redressée vivement pour mettre de la distance entre elles. Sur son front, brillait un symbole à moitié recouvert par sa paume. Des pétales de rose, la Roisin Dubh symbole d'un ancien culte de druides noirs placé sous l'égide de la sorcière Mebd.

Ô le monstre renaîtra lui aussi. Comme cet avertissement prenait tout son sens en cet instant. Se constituant un parfait masque de stoïcisme, Nimuë se rapprocha de nouveau.

« Pardon … je n'ai pas l'habitude de … ça. Bien, je t'écoute, raconte moi ton histoire ... »






© Never-Utopia


[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-bleu1650/1650[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-rouge750/750[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-jaune1350/1350[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)   [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 EmptyMar 12 Avr - 16:30
Révélation nette, tranchante comme un couperet, et si objective. Le Saint du Lion. Voilà qui expliquait en partie son comportement si décidé. Donner sa vie car il était un soldat... Avec une déesse au-dessus lui, cela semblait tout de suite plus compréhensible. Pourtant, elle avait vu au fond de ses yeux qu'il y avait une cause, quelque chose de profond et de juste, qu'il défendait avec toute son ardeur. Qu'est-ce qu'Athéna défendait si vivement pour inspirer ainsi ses soldats ?

La jolie blonde resta pensive tandis que soudain il y eut comme un courant qui sépara la main que Nimuë approchait d'elle de la sienne. Elle ramena aussitôt son bras vers elle, confuse.

"Ah ! Ce doit être encore de ma faute... Si tu es nouvelle, les autres ne te l'ont sans doute pas dit... Je porte la marque de Thanatos, et elle me joue bien des tours ces temps-ci. Désolée si tu t'es blessée."

Elle baissa les yeux puis se rendit compte que son explication pouvait être interprétée n'importe comment, seulement lancée ainsi. Elle se rattrapa aussitôt en cherchant la silhouette des yeux, enfoncée dans le noir :

"Je suis... ! Décédée... Et, pour une raison que j'ignore encore, le dieu Thanatos m'a ressuscitée en ajoutant sa marque à l'enveloppe qu'Apollon m'avait créée... L'empereur Poséidon et les deux autres généraux semblent penser que je suis une servante des Enfers et que je me déguise pour mieux les tromper... Tu ne devrais peut-être pas rester et être si gentille avec moi..."

Poséidon l'avait lavée d'une malédiction ? Ariane avait pourtant mentionné que pour détruire un mauvais sort il fallait en supprimer l'origine. Célestia devait avoir écopé du gros lot en tombant sur un lanceur de malédiction divin alors. Et dans un sens Nimuë possédait une chance qu'elle ne remarquait pas. Et voilà qu'elle en revenait encore et toujours à Thanatos, sa fourberie, son piège. Elle commençait à se lasser de toujours penser à lui, rappelée à l'ordre par son malheur.

"Mon histoire ? Je ne sais pas vraiment quoi dire. On ne m'interroge jamais sur mon histoire. Depuis que je suis née, je parcours la Mare Nostrum pour mon père... J'ai rencontré beaucoup d'humains et je les observe pour tenter de les comprendre, pour aider les oracles de mon mieux à les guider vers la Lumière. Dernièrement j'ai rencontré une demi-douzaine de dieux et des personnages de plus en plus étranges. Je crois que cela signifie que le nouveau cycle commence. Toutes les divinités se préparent à la guerre et aux affrontements. Je suis venue ici pour connaître la position de Poséidon dans ce conflit mais... je dois admettre que jusqu'ici c'est un échec. Un dauphin m'a menée aux Arches qui siègent au cœur de la cité, mais c'était apparemment interdit sans une autorisation. Alors on m'a amenée ici et j'attends la sentence du Maître des eaux. Cela te satisfait-il ?"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-bleu1500/1500[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-rouge1500/1500[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-jaune1800/1800[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)   [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 EmptyMar 12 Avr - 17:19
Oiseau sous l'eau






« Les autres ne te l'ont sans doute pas dit. » Il y a bien des choses qu'on ne lui disait pas. Des demi-mensonges, des non-dits qui, selon elle, finiraient par entraîner nombre de catastrophe. La franchise, l'honnêteté, tout cela était important pour la capitaine pirate. Elle ne supportait pas les dissimulations, quand bien même elles étaient faites pour protéger, sauvegarder d'un danger imposant. Mais ses raisons, elle les gardait pour elle. Liao n'avait pas comprit sa démarche, comme elle ne comprenait pas la sienne. Était-ce si important au final ? Elle n'était pas le Légat, elle n'avait pas été choisit par Poséidon. Il y avait des raisons à cela, évidentes comme cachées. La tête basse, sa chevelure carmine dissimulant ses traits, Nimuë fut frappée une nouvelle fois de stupéfaction. Thanatos ?!

Un frisson parcouru son corps tout entier. La brûlure à son front s'estompa peu à peu. Elle put reprendre son souffle. Ses mains allèrent enrouler les barreaux de cette cage poisseuse.

« Tu as été maudite par … Thanatos … » Incrédule, la jeune femme fit abstraction de toutes les questions qui lui venaient à l'esprit pour se concentrer sur le récit de la jolie blonde. « Attends, attends ! J'ai dû mal à te suivre petit oiseau. Tu es … morte ? Tu n'es pas … humaine ? C'est cela que tu veux me faire comprendre ? Hm, attends, j'ai besoin de m'asseoir. »

La pirate reprit sa posture initiale pour caler son épaule contre les barres en fers, si froide sous sa peau.

« Putain de bordel, de merde. » lâcha t-elle avant de partir dans un rire franc. Complètement prise au dépourvu. La pirate qu'elle fut refaisait surface. Rien qu'un tout petit peu. « Eh bien à croire qu'il va nous faire chier jusqu'au bout le Dieu de la Mort. Je comprends mieux pourquoi tu es ici, pourquoi les autres t'ont un peu « brusquée ». Il n'est pas en odeur de Sainteté ici non plus. Visiblement. »

Un soupir, elle écouta son histoire. Silencieuse, repliée dans son éternel mutisme.

« Je vois. Tu es une messagère, hm ? Nous allons vivre des heures bien sombres. Un nouveau cycle dis-tu ? Que veux-tu dire ? Un précepte de ton Dieu ? L'équilibre du Monde ? Oh … comme cet homme étrange que j'ai rencontré à Glastonbury. Il se disait observateur du monde quand … les cycles venaient à changer. Afin de conserver la beauté du Monde. Comment s'appelait-il déjà ? Athanasius, je crois. Ça te dis quelque chose ? »

Cette révélation, cette association l'avait frappé et laissé toute songeuse. En discuter avec elle pourrait s'avérer dangereux, surtout compte tenu du fait qu'elle était marquée par le Dieu de la Mort, aussi scella t-elle ses lèvres et garda ses suppositions pour elle. L'interroger innocemment là dessus serait peut être propice pour lever le voile sur quelques mystère ? Le frère Athanasius avait parlé de forces s'opposant les unes aux autres. Ombres et Lumière ? Mal et Bien ? Non, ce n'était pas si manichéen, elle le sentait. Des forces centrifuges sont en mouvement. Bientôt, chaque domaine sacré va faire des choix. Nous verrons ce qui se passera alors, nous avons tenté de prévenir de la tragédie qui se nouait, nous ne pouvons aider plus. Nos interventions dans les affaires de vos peuples cesseront là. Tels étaient ses mots exacts. Perdue dans ses réflexions, Nimuë avait croisé les bras.

« Je ne saurais dire cela. Tu as soulevé beaucoup de questions. Mais … peut-être à tord je te crois de bonne foi. J'apprécie la franchise. Je pense sincèrement que tu es une créature innocente, happée par une force néfaste qui te dépasse. Comme moi. Je serais bien hypocrite de te juger, ce n'est pas mon rôle. Je suis juste curieuse, et j'aime comprendre les choses. Je n'aime pas les mystères, ils font … tellement mal … »

Une profonde inspiration.

« Petit oiseau, en l'attente de ton … jugement, si il y en a un, sache que j’interférerais en ta faveur. Ce n'est pas par gentillesse, même si certains vont le penser. C'est juste que … que je te comprends. Je ne saurais trop te conseiller, à l'avenir, de faire preuve de prudence. Les règles ici … hm … paraissent bien différentes du monde du dessus. Comme celles des Enfers, j'imagine. La marque que tu portes, nul doute que … eh bien, je ne veux pas paraître pessimiste mais il est fort probable que la Mort t'utilise comme un pantin dans un avenir plus ou moins proche. Et je suppose que tu ne connais rien de ses desseins … Ton … maître non plus, j'imagine ? »






© Never-Utopia


[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-bleu1650/1650[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-rouge750/750[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-jaune1350/1350[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)   [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 EmptyMar 12 Avr - 18:28
Devant la confusion de la pirate, Célestia se rendit compte que son récit était loin d'être fourni en détails et esquissa un sourire contrit. Pendant qu'elle s'asseyait de nouveau, l'oiselle se rapprocha en prenant soin de ne pas la toucher.

"Excuse-moi, si peu de gens ont été surpris jusque-là que j'ai l'impression que tout le monde sait... Apollon m'a créée de Lumière, et beaucoup de personnes disent que je suis de fait une nymphe. Je ressemble aux humains mais je n'en suis pas tout à fait un. Il n'y a guère longtemps j'ai été envoyée en mission et j'ai croisé la route d'Arès. A son contact plusieurs chevaliers se sont affrontés et j'ai perdu la vie en effet. Mais Thanatos en a décidé autrement et m'a ressuscitée comme je te le disais."

Elle laissa un moment à Nimuë pour digérer ces informations somme toute hors du commun et profita d'un moment de silence. Bien vite interrompu par le langage fleuri et coloré de la pirate. Célestia rougit d'embarras à l'entendre jurer comme un charretier, mais après tout la diversité faisait partie du monde. Et d'après ses dires, elle n'avait pas été la seule victime de Thanatos. Que voulait au juste la Mort ? Hadès avait pourtant dit...

"Qu'est-ce qu'il aurait à gagner en agressant tout le monde... Il suffit que nous nous entendions entre nous pour nous retourner contre lui tous ensemble. Ce n'est pas logique."

Ce fut à son tour d'être attentive et d'écouter la révélation de la marina. Un observateur du monde ? Un druide comme affirmaient l'être Aedan et Bran ? Non, ces trois-là n'étaient assurément pas guidés par le même but. Mais lequel alors ?

"Je n'ai jamais entendu ce nom. Par ailleurs... je ne sais même pas où se trouve Glastonbury. C'est un pays ?"

Tout à coup la jeune Gardienne sentit que son cœur s'emballait. L'espoir, enfin. Que quelqu'un la croie et l'écoute... Un échange sur un pied d'égalité -ou presque- où la liberté d'expression primait sur une relation de dominant-dominé, de geôlier-prisonnier. Elle en fut tellement émue qu'elle sentit des larmes glisser aux coins de ses yeux et son corps se gonfler de reconnaissance.

"Si tu savais combien je suis soulagée d'entendre ceci ! J'ai eu beau leur expliquer, personne n'a pris le temps d'écouter jusqu'au bout, mais toi... merci Nimuë ! Pour être tout à fait honnête, je pense que Thanatos se sert déjà de moi... pour semer la discorde entre les Ordres, pour faire accuser Apollon de pactiser avec les Enfers, ou peut-être pire encore. Il est les Ténèbres, l'obscurité la plus totale. J'imagine que pour cette raison il ne doit pas aimer la Lumière. Ce sont des antagonistes naturels. Mais Apollon dans sa grande bonté apporte le savoir et la guérison aux peuples du monde. Je ne peux pas croire une seconde qu'ils puissent le remettre en cause ! Je ne suis probablement pas objective... Comment pourrais-je l'être ? C'est mon père après tout..."


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-bleu1500/1500[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-rouge1500/1500[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-jaune1800/1800[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)   [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 EmptyMar 12 Avr - 19:38
Oiseau sous l'eau






Devant son innocence, son ignorance presque touchante, la sincérité qui teintait sa parole, sa voix douce, Nimuë se demandait vraiment ce qui avait bien pu se passer avec les autres. Elle savait de quoi Célestia était accusée, plus encore quand ils se rendirent compte de la malédiction qui la touchait. La marque de la Mort. Mais ils n'avaient pas écouté jusqu'au bout son récit. Ils n'avaient pas cherché à comprendre. Était-ce un trait commun à tous les marinas ? Cette pensée l'affligea, autant qu'elle la fit sourire. Peut-être l'erreur venait d'elle. Peut-être la Sirène ne devrait-elle pas écouter, se montrer douce et attentive. Se montrer méfiante, comme avant. Ici la méfiance ne mènerait à rien. La recherche de la vérité était semée d’embûches, cela, Nimuë en était pleinement consciente. Liao probablement n'entendrait rien à sa manière de faire, peut-être se serait-il allé de son petit commentaire, qui sait ? Cela ne l'empêcherait pas d'aller lui en toucher un mot, le cas échéant. Quitte à retomber dans les mêmes travers de leur précédente et dernière conversation. Un soupir. Un léger trouble dans ses prunelles.

Il était bien difficile d'être l'élu d'un Dieu. Saints, Marinas, Berserkers, Oracles … Au final …

Une nymphe, un être de lumière. Cette révélation-ci aurait eu de quoi la surprendre. Comme son ascendance directe avec Apollon. Ô Nimuë était de celle en croire à la Lumière et aux Ombres, aux Ténèbres. Mais elle n'y entendait rien. Pas plus que les alliances politiques qui se faisaient et se défaisaient en l'espace d'un claquement de doigts. Des idéaux, des confrontations, des idées. Ils se battaient pour des mots. Pour l'espoir, pour l'équilibre, pour voir se réaliser de grandes choses. S'ils en étaient les acteurs principaux, se savoir assujettis, soumis à une volonté vacillante et divine – humaine ? - ne lui plaisait pas réellement. Nimuë O'Bannon croyait en la liberté avant tout. Voir ce petit oiseau perdu sous l'eau était difficile. Peut-être injuste. Mais qu'était-elle pour juger les décisions de son Dieu ?

Elle irait le trouver. Quitte à se retrouver en cage avec elle.

« Je crois que l'on cherche souvent une logique là où il n'y en a pas. » Un petit rire.« C'est en Brittania, petit oiseau de lumière. Mais ! J'y pense, ton père … il n'a pas pu te guérir ? »

Elle réfléchissait au reste, calmement, ses sourcils se fronçant de plus en plus, en un air contrarié.

« Possible. Pourquoi, alors, en sachant cela, es-tu venu de ton « plein gré » jusqu'ici ? Voulais-tu te prouver quelque chose ? Surmonter ce mal ? Si tu penses semer la discorde … ça n'a pas vraiment de sens. Enfin, je dis cela, moi-même je n'aurais pas peur, si la situation l'exige, à retourner au Sanctuaire pour affronter mes démons. Ne me remercie pas, vraiment. Je cherche juste à comprendre. Même les antagonistes « logiques » peuvent s'allier si une cause est commune. Les Ténèbres, la Lumière, je pense qu'au final, ce n'est pas très important. Les Dieux sont étranges. »

Elle le reconnaissait.

« As-tu besoin d'autres choses ? Ou voudrait-tu me parler davantage ? Chaque détail à son importance. Je rapporterai tout ceci à l'oreille de notre Légat, ou Poséidon lui-même, si je parviens à le trouver. Si ils veulent bien m'écouter … »






© Never-Utopia


[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-bleu1650/1650[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-rouge750/750[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-jaune1350/1350[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)   [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 EmptyMar 12 Avr - 20:30
"Brittania... Je n'y suis jamais allée, mais j'en ai entendu parler. "

La Princesse aux mille oiseaux nota dans un coin de son esprit l'information. Le manque de connaissance quant à l'étendue du monde était aussi un problème auquel elle commençait tout juste à remédier. Elle avait vu Rome, quelques campagnes alentours, la Grèce, Alexandrie, les Enfers -en partie- et le Sanctuaire sous-marin. Pour bien faire, une visite de la Gaule romaine et des territoires du nord seraient sans doute à ajouter à son programme, mais pas avant d'avoir repris des forces et s'être documentée avant, cette fois. Et surtout, s'il y avait des observateurs des cycles en Brittania, cela pourrait vouloir dire des ennemis de Lug.

"En fait, je n'ai pas revu mon père depuis un certain temps. La dernière fois que je l'ai vu, il se remettait de sa réincarnation. Je réessaierai quand je serai sortie d'ici."

Un moment la rouquine demanda pourquoi elle était venue. Et plus elle posait ses questions, plus Célestia comprit qu'elle croyait sa venue volontaire. Cela pouvait également expliquer en partie la réaction des autres marinas : ils n'envisageaient sans doute pas qu'elle ignorait la puissance de cette marque en elle, et surtout sa lisibilité... Si Ariane n'avait pas eu son pouvoir spirituel, si Poséidon n'était pas venu la voir, personne n'en aurait rien su. Et à tout cela, la jeune femme n'y avait même pas songé.

"Je n'y ai pas véritablement réfléchi en réalité... J'ai reçu un message des miens, me disant de venir ici, alors je suis venue. Je ne pensais pas que cette marque me poserait tant de problèmes, je croyais même qu'elle passerait inaperçue. Je suis venue en tant que Célestia, en tant que messagère. Pas en tant que nymphe maudite qui voulait prouver quoi que ce soit. Je suis venue de mon plein gré parce que j'ai confiance en mon Augure et que j'ai suivi la voie qu'il m'a indiquée, tout simplement. J'estime ne rien avoir à prouver, sinon présentement mon innocence. J'ai peur de Thanatos, mais pas de mourir. Je suis une création Nimuë... Je ne suis pas "née", je ne vivrai probablement jamais comme les humains. Si Apollon m'ordonne de cesser d'exister... il en aura non seulement le droit, mais je me conformerai à sa volonté sans résistance. Je sais qu'il le demanderait pour le bien des oracles, pour l'amélioration des Hommes. Et j'ai peur de Thanatos uniquement car il pourrait m'utiliser à d'autres fins que celles-ci. Ce n'est... pas un lien que j'ai pu observer parmi les humains. Je ne sais pas si tu comprends. Pour moi c'est une évidence."

Soudainement, malgré la nuit, malgré le froid, malgré son engourdissement, la Sirène Maléfique se leva pour partir. Célestia s'était imaginée bêtement qu'elle pourrait lui tenir compagnie plus longtemps, mais elle avait sans doute d'autres chats à fouetter. Puisque l'occasion lui était donnée, elle s'approcha des barreaux, comme pour retenir la pirate avant qu'elle ne disparaisse.

"Oui, un instant ! C'est extrêmement important, autant pour moi que pour toi, alors s'il te plaît écoute bien. Les autres ne m'ont pas laissé le temps de leur dire, et je ne suis pas sûre qu'Ariane l'ait pris en compte à sa juste importance. Je vais te révéler une information précieuse, et j'espère qu'en retour l'un des marinas me donnera une réponse, quelle qu'elle soit... Arès. Arès est de retour lui aussi. L'empereur l'a sans doute senti, mais il ne sait sans doute pas que les Enfers, ou tout du moins Thanatos, est allié avec Arès. Je l'ai entendu de leurs propres bouches. Leur cible sera probablement le Sanctuaire d'Athéna, et ils ont également proposé une alliance à Apollon. Mon père n'a pas rendu sa réponse, et c'est pourquoi je suis là. Il faut que je sache de quel côté se trouvera Poséidon si une guerre sainte devait éclater ! Les Oracles peuvent aussi bien être vos alliés que vos ennemis. Nimuë, je dois repartir d'ici avec une réponse claire. Que veut Poséidon pour ce monde ? Les Saints, d'après ce que tu m'as dit, ne sont pas tous d'accord sur le sens des ambitions d'Athéna. Ils vont être confrontés à Thanatos et Arès... Les défendrez-vous, ou mettrez-vous fin à la soif de sang de ces guerriers ? Je suis consciente que, en tant qu'ancienne Sainte, ce que je te dis ne doit pas te plaire mais... Childéric m'a dit qu'il se battrait pour Athéna aveuglément... Silas des Gémeaux m'a parlé d'anéantir tous les ennemis d'Athéna... La guerre... C'est tout ce qui nous attend ! Notre monde va sombrer dans la guerre ! Si Poséidon ne m'entend pas, je ne peux pas négocier d'alliance avec vous. Ce n'est pas une menace, mais un fait. Ne fermez pas vos frontières à ceux qui vous tendent la main. Sinon le sang coulera tôt ou tard. Et, encore une chose..."

Malgré la pénombre elle sourit et fit une révérence, en espérant que la vue de la pirate serait suffisamment dilatée pour discerner son geste.

"Si tu parviens à parler au Seigneur Poséidon en personne, j'aimerais que tu le remercies de ma part pour son accueil. Et pour ma vie. Il aurait pu me tuer mais n'en a rien fait. Que la chance t'accompagne Nimuë !"


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
MorwennaMorwennaArmure :
Armure d'Or des Poissons

Statistiques
HP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-bleu1500/1500[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-bleu  (1500/1500)
CP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-rouge1500/1500[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-rouge  (1500/1500)
CC:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-jaune1800/1800[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-jaune  (1800/1800)
Message Re: [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)   [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 EmptyMar 12 Avr - 22:55
Oiseau sous l'eau






Elle trouvait ses propos un peu tristes. Une « création », oui, mais dans quel but ? Était-elle une expérience d'un démiurge trop curieux ? Le fruit d'un amour ? Quel était le but de sa vie, de sa naissance ? Pourquoi foulait-elle cette Terre ? Elle avait observé bien des choses, tenter de toucher bien des personnes de sa Lumière. C'était ce qu'elle comprenait, en un sens. Attentive et muette, Nimuë l'écoutait, bercée par le clapotis de l'eau, des gouttes qui, inlassablement, tombaient sur la pierre en contrebas. La peur de Célestia était légitime. Elle comprenait pourquoi. Elle ne voulait pas tout gâcher et pourtant … Nimuë s'était redressée avec peine, se tenant maladroitement sur ses appuis. La nymphe la retint avant qu'elle ne s'enfonce dans l'obscurité. Des propos d'une extrême importance ? La pirate se retourna, la tête légèrement penchée sur le côté, visiblement intriguée. Là encore, elle préféra ne faire aucuns commentaires. Le retour d'Arès ne lui était pas inconnu, elle avait entendu des rumeurs à propos de cela. Pire que ça elle l'avait très bien comprit en soignant le mal qui avait rongé le Lion. Cette étrange purulence galopante qui avait marqué sa peau déjà constellée de cicatrices. Mais une alliance entre Thanatos et le Carnage ? Qui prendrait le Sanctuaire pour cible ? Il n'y avait rien d'étonnant à cela, les Saints étaient après tout les grands gagnants de la précédente guerre. Et Athéna, en voulant consolider ses territoires, n'avait au final qu'attiser les haines d'autrefois. Si l'équilibre était apparemment une notion importante pour d'autres Dieux, il était assez évident qu'ils œuvrent contre celle qui possédait le plus de pouvoir … En fin de compte, l'Histoire se répétait toujours.

La perspective d'une nouvelle Guerre totale terrifiait Nimuë. Ô elle avait connu ses absurdités, il y a cinq ans de cela. Batailles, sang, morts. Mais elle avait été incapable d'entrer en Atlantis. Maintenant que de sombres heures s'avançaient, qu'une ombre géante s'étalait dans les cieux, il était fort à parier que cette dernière finirait par les atteindre. D'une manière ou d'une autre. Liao avait été plutôt clair sur le sujet : les Marinas attendraient de voir comment les autres camps se plaçaient vis à vis d'eux, quel discours ils adopteraient avant de se positionner eux même sur le grand échiquier de la Guerre. Au moins Célestia se montrait franche encore une fois. Sa présence ici lui apparaissait désormais très clairement.

« Je ne saurais te répondre Célestia. Je sais juste qu'une armistice à été décrétée entre les Marinas et les Saints. Et détrompes toi, le sort du Sanctuaire ne me concerne plus, je n'en ai que faire. À titre personnel, bien sûr. Je n'ai pas la prétention de connaître les plans de mon Seigneur. »

C'était faux, un odieux mensonge. Mais Nimuë devait s'y complaire désormais, accepter sa nouvelle position. La réalité était toute autre, or, encore une fois, y penser n'arrangerait pas sa guérison. Elle doutait de pouvoir parler directement à Poséidon. Aussi ses pensées se tournèrent vers Liao : elle n'allait pas perdre un instant et aller lui demander une entrevue. Quelque part au fond d'elle, Nimuë se félicitait d'entrer enfin dans la ronde. La Sirène Maléfique trouvait ses marques en s'intéressant à la vie d'Atlantis. Plongée directement en plein cœur d'une tempête, c'était là qu'elle se sentait pleinement vivante.

Elle protégerait la cité, coûte que coûte.

« Ce sera fait petit oiseau, tu peux compter sur moi. Et merci … j'espère te voir t'envoler très vite loin d'ici. Tu n'es décidément pas à ta place en cage, ni même en Atlantis. »

Sur ce terrible constat et d'un pas traînant, la Sirène Maléfique se retira.

FIN








©️ Never-Utopia


[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 Cxyl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t239-nimue-gold-sainte-des
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-bleu1650/1650[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-rouge750/750[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-jaune1350/1350[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)   [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 EmptyJeu 14 Avr - 19:56
Les dés étaient jetés. Après quelques derniers mots, la Sirène Maléfique s'en alla, ombre parmi les ténèbres, ne laissant derrière qu'un courant d'air marin le temps d'ouvrir et de refermer la porte, puis le silence. Sa démarche malaisée fit baisser les yeux à Célestia. Ici elle ne pouvait rien faire. Même pas aider une personne dans le besoin. Il fallait donc prier pour que Nimuë rapporte ses paroles à Poséidon ou son représentant le plus proche.

Moi aussi, je voudrais pouvoir m'envoler. Au moins elle savait déjà une chose : les marinas n'attaqueraient pas les Saints, mais ils n'étaient pas spécialement en bons termes non plus. Deux grandes alliances se dessinaient peu à peu pour le moment : celle d'Athéna et Poséidon, pourtant rivaux millénaires, et celle de Thanatos et Arès. Certains Oracles semblaient tenir pour acquis qu'Arès se trouvait également de leur côté, mais avec Thanatos dans la balance, les choses pourraient être plus compliquées encore. L'interrogation majeure revenait aux Ases, avec qui les envoyés du Soleil n'avaient pas encore pu établir un contact -de ce qu'elle en savait du moins. Où se positionnerait Apollon après cela ? Du côté de la Guerre et de la Mort, au risque de balayer l'humanité avant d'en créer une nouvelle sorte, ou du côté de la Sagesse et des éléments naturels, qui s'inscrivaient davantage dans une lignée de réformateurs par la pensée et l'apprentissage que celle de barbares versant le sang pour abreuver des terres trop pauvres...

Et dans tout cela se trouvait une autre inconnue : Ariane avait mentionné les Masques. En y réfléchissant longuement, la Princesse aux mille oiseaux se souvint de Myrddin Mylt et de l'homme qui l'avait attaqué, en plein territoire apollinien. Le dieu trancha la question de celui qui devait vivre et celui qui devait périr à ce moment-là, mais cela engageait-il à autre chose ? Qui étaient ces étranges personnes qui possédaient le pouvoir de convoquer la Nature ?

C'est la tête remplie de questions et de théories que la belle jeune femme retourna se coucher au fond de sa cellule. Cette fois, elle essora bien sa robe et l'étala sur le sol pour qu'elle sèche, tandis qu'elle-même se blottissait aussi confortablement qu'il lui était possible dans la couverture de Nimuë, improvisant un nid de chaleur réconfortante.

Pour l'heure, elle ne pouvait plus qu'attendre de voir la suite des événements.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Notos (Sud et Été)

Statistiques
HP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-bleu1650/1650[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-rouge750/750[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-rouge  (750/750)
CC:
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 G-jaune1350/1350[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)   [Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II) - Page 2 EmptyJeu 9 Juin - 22:20
La période qui suivit resterait dans la mémoire de la Princesse Héron comme un des moments les plus solitaires de sa vie : ici, nul ne parlait, nul ne croyait à la délivrance. Les geôles demeuraient obstinément assombries par l'absence de gaieté, de lumière et de passage. Tout au plus un serviteur passait de temps en temps pour redonner de l'eau douce à ceux qui avaient soif et changer les pots de chambre utilisés.

Après l'abondance des visites -quatre en moins d'une journée-, Célestia s'ennuya plus encore du silence. Chanter la démangeait mais le maître des lieux ne l'autorisait pas. Elle tenta alors de dormir, de compter les étoiles, de réciter des poèmes dans sa tête et de penser aux excuses qu'elle formulerait quand un autre marina se présenterait, mais le temps passait toujours aussi lentement et tristement. Il n'était pas difficile de comprendre alors pourquoi on privait un prisonnier de sa lumière tout d'abord : afin de le plonger dans le désarroi le plus total et le rendre docile. Sans espoir de s'en sortir, il n'y avait plus de lutte, seulement de la résignation.

Au bout d'un temps qu'elle ne sut mesurer pourtant, la porte pivota de nouveau sur ses gonds. Elle redressa aussitôt pour observer le visiteur et fut surprise de rencontrer un visage connu, entouré par plusieurs gardes.

"Liao ! Alors toi aussi tu es un marina... ?"

C'était à croire qu'elle ne rencontrait que des éveillés pendant ses sorties aux alentours de Rome et plus loin encore. L'homme ne répondit toutefois pas à son invective et se contenta d'afficher un air neutre, placide. Il déverrouilla les barreaux placés là par Poséidon lui-même, ce qui laissait supposer qu'il avait non seulement la puissance, mais aussi l'autorité nécessaire pour agir ainsi, puis s'en fut tout aussi simplement. Se pourrait-il qu'il soit le Légat en personne dont elle avait entendu parler ? Mais pourquoi la délivrait-il si soudainement ? Elle en était si stupéfaite qu'elle ne pensa pas à le rattraper alors qu'elle quittait sa cellule avec sa robe sous le bras.

"Vous êtes libre, lança un des gardes, un Oracle est venu parler en votre faveur. Nous avons ordre de vous reconduire à la frontière, où vous regagnerez la surface. Si vous n'obtempérez pas, vous retournerez dans les geôles, à un niveau bien moins confortable."

Un Oracle était donc venu... Adalrik ? Pourtant elle avait bien dit au Héron de ne pas les laisser s'inquiéter, qu'elle s'en sortirait. Cette nouvelle la déroutait et la soulageait en même temps. L'Augure veillait sur ses ouailles où qu'elles soient... et Célestia mettait sa discrétion en péril par sa maladresse et à cause de sa malédiction.

Désireuse de ne pas causer plus de tort aux siens, elle se laissa conduire là où elle devait. La chlamyde du Héron répondit sans problème à son second appel et elle revêtit ses majestueuses ailes. Craignant une attaque de sa part, les gardes se placèrent sur la défensive, mais elle décollait déjà d'une impulsion légère et solide des jambes, droit vers la porte qui l'emmènerait en direction du Cap Sounino par lequel elle était arrivée. Sa mission touchait à sa fin.

Suivant : Rome

Citation :
Avec le départ de Liao du forum, ce sujet ne pouvait plus aboutir. Je me permets donc de broder une petite fin parce que c'est pas bien de laisser des sujets inachevés è_é Merci à tous ceux qui ont participé précédemment !


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric, Esmelia, Rowena, Abrarxès, Amadeus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1827-celestia-eminence-du-heron-de https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1716-celestia-la-princesse-aux-mille-oiseaux
 
[Fin juin 550] Un oiseau sous l'eau - Diplomatie (Partie II)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Geôles d'Atlantis-
Sauter vers: