Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 31 Août 2020)
 
Partagez
 

 Entrevue en temps obscurs [PV Liao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-bleu260/260Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-bleu  (260/260)
CP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-rouge180/240Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-rouge  (180/240)
CC:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-jaune243/306Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-jaune  (243/306)
Message Entrevue en temps obscurs [PV Liao]   Entrevue en temps obscurs [PV Liao] EmptyDim 10 Avr - 13:09
On tentait de méditer au mieux, ou on ne le tentait pas. Pour Ariane, on ne le tentait pas. Les derniers événements avaient révélé en ce vent marin les prémices d'une voix sceptique, cette même émotion qui décrivait également les doutes des autres habitants d'Atlantis. La pseudo-menace que représentait le Lion d'Or était désormais bien loin mais celle de la Marque de Thanatos si proche d'eux. En tous les cas, chacun de ses événements apportait une pierre à ce grand édifice et détruisait les ruines des précédentes constructions d'avant-guerre. De ses yeux couleur océan, c'était ainsi qu'Ariane, déambulant non sans fierté, percevait la situation d'un air bien moins concentrée. A dire vrai, on eut simplement dit que la brune s'était déconnectée l'espace d'un instant de cette réalité perturbante, légèrement titubante.

Le visage toujours maculé de quelques gouttes de sang, les yeux dans le vide mais fredonnant gaiement une chansonnette, Ariane n'était malheureusement pas véritablement de la meilleure humeur malgré ce beau portrait. En continuant à avancer en direction d'un fronton surplombé de plusieurs Piliers d'un blanc extrême, soutenue par des socles aux fondations solides, la brune s'était retrouvée devant un espace bien connue par ses pairs. Le Temple de Poséidon. Une chose était certaine: elle n'observerait pas ce Temple pour la dernière fois. La buée s'échappait de ses lèvres alors qu'un léger soupir constituant la dernière note de son fredonnement fut prononcé. Pas de sourire innocent sur ce visage si chérubin à l'origine, mais un sourire habituel. Très léger, une sorte de conformité habituelle. Comme une parole d'Eva.

"C'est le chagrin qui te donne si mauvaise mine? Allons bon, tu es un général et pas n'importe lequel. Souris, ces morts et ces événements, ces passions et ces haines...Ne sont qu'une énergie suffisante dans le cœur de chacun pour ton futur. Détaches-t'en et renforce-toi, ou meurs."


Fermant les yeux, le Légat se présentait au loin dans cet espace réservé aux grands serviteurs de Poséidon ou au dieu lui-même. Après avoir posé un genou à terre bien trop rapidement avant de se relever, les paroles des Lyumnades furent simples.

"Je n'ai pas vraiment envie de te déranger mon Légat, mais ça fait longtemps qu'on ne s'est pas parlé actuellement, et Alexandrie a été quelque peu...Intrigante et déroutante. Mais voici mes propos : Childéric du Lion est parti sans trop d'encombres.
Ariane repensait légèrement à ce face à face où elle était prête à tuer l'intrus, lorsque ce dit-intrus s'était permis de la provoquer ouvertement. Le challenge aurait pu être plus gênant à ses yeux cela dit. Enfin, comment vas-tu? Hmm...Pas la forme visiblement, il faut dire que tu te payes un sacré devoir sur les épaules."

Il lui paraissait clair qu'apercevoir l'espace de quelques minutes le nouveau Légat n'avait rien d'une véritable entrevue et en même temps, ses obligations devaient l'exténuer au plus haut point. Voilà pourquoi elle ne voulait pas devenir Legat. Relevant la tête, le sang devait bien souiller sa peau blanche et rien ne laissait trahir l'origine de ce liquide écarlate. Etait-ce celui d'Ariane? Ou d'une autre personne? Si l'expression de son visage paraissait nullement intéressée par la douleur, la brune était toujours dans l'inconfort. Fouiller les souvenirs d'un corps maudit avait ses contre effets dont elle paraissait étrangement distante. Pas plus concernés par ces douleurs que par les ragots qui s'échangeaient entre les divers passants. Pourtant, elles demeuraient et la brune s'apercevait bien de ce détail.

"Ah, désolée Liao." Ses yeux passèrent rapidement des gouttes d'hémoglobine au sol au visage de Liao. En vérité, ses mots n'avaient rien de bien désolée; c'était un mal nécessaire. Puis elle reprit sans enjeu le développement de son rapport. "Je suis venue ici pour te rapporter quelques informations au sujet de la nouvelle prisonnière, l'illuminée non humaine, Célestia. Et à plus forte raison, les Oracles dans l'ensemble. Les circonstances n'ont pas rendu les choses simples mais voilà, j'ai pas eu le choix et je ne suis pas assez patiente pour résister à cela...Ils les ont vu. Les Masques."

Nul doute, Ariane avait bel et bien exploré l'esprit de cette prisonnière accompagné de Lytès. Sujet plus piquant, puisque la brune repensait encore à cette étrange question. « La violence caractérise-t-elle les Marinas ? »  La gallo romaine n'avait jamais prêté attention à ce sujet, ou pas depuis cinq ans au moins. Célestia demeurait néanmoins un mystère d'ampleur pour Ariane: Allait-on la libérer? Son mal de crâne l'empêchait de réellement aller plus loin. Elle attendait simplement que Liao accepte ses informations détenues par ses propres moyens à elle. Lytès lui avait clairement montré que sa façon de faire était dégoutante et si le Légat rencontrait ce même problème, alors elle n'irait pas plus loin. Non pas qu'elle doutait ou se sentait particulièrement touché par cela, mais il s'agissait là d'un formalisme, d'un respect à l'égard d'une autre personne.







Entrevue en temps obscurs [PV Liao] Patte_12

"A lion do not speak the language of Mankind"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-bleu160/160Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-bleu  (160/160)
CP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-rouge240/240Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-rouge  (240/240)
CC:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-jaune305/305Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-jaune  (305/305)
Message Re: Entrevue en temps obscurs [PV Liao]   Entrevue en temps obscurs [PV Liao] EmptyLun 11 Avr - 9:36
:: Un rapport étrange

Les pensées de Liao tourbillonnaient depuis quelques jours, réfléchissant et analysant la situation actuelle des marinas. Son temps oscillait entre les tâches courantes et la lecture des archives des anciens Légat en quête de réponse utiles. Le Légat s’était tenu un peu enfermé ces derniers temps, évitant volontairement ou non Atlantis et les autres généraux. Sa discussion avec le Kraken avait mené à une impasse, et quelques heures plus tôt, la même situation s’était produite avec Nimuë. Son approche n’était pas la bonne, et il allait devoir en changer se montrer plus secret et plus manipulateur qu’il ne l’avait souhaité à l’origine. Cette idée le répugnait mais elle apparaissait comme une nécessité au vue de la situation. Puisque certains ne comprenaient pas leur position ni même leur rôle de soldat. D’arme utilisée dans une guerre opposant les Dieux. De pauvres mortels jouets d’un enjeu les dépassant et les impliquant pleinement depuis des siècles. Pour Lytès la situation était compréhensible, puisqu’il n’avait pas encore connu de guerre et n’en connaissait pas l’horreur ni même les conditions. Cela n’était que récits et conséquences pour lui. Pour Nimuë le cas était différent. Mais justement le même résultat sur deux histoires et deux caractères différents était assez révélateur. Il y avait aussi cette prisonnière, émissaire d’Apollon. Poséidon s’était chargé de son cas, et de ce qu’il avait appris, ses actions avaient été radicales et agressives. La marque de Thanatos. Cela revêtait une réalité inquiétante.

Les marinas se retrouvaient un peu prisonniers si les nouvelles apportées par la prisonnière étaient aussi mauvaises que le laisser penser sa situation particulière. Thanatos avait déjà contacté Arès, et si il avait déjà contacté les Oracles aussi. Ses pions se mettaient en place. Le Légat avait décidé d’adopter la méfiance de son seigneur, et même si la main d’Hadès restait une possibilité, il envisageait tout ceci d’un point de vue différent. Et si le Dieu jumeau agissait de son propre chef. Cela ne laissait rien présager de bon, et cet armistice avec les Saints prenait une toute autre importance. Le tout était de savoir comment réagirait Bélisaire aux nouvelles apportées par le Lion. Il l’imaginait difficilement prendre le risque de venir les attaquer. Le Sanctuaire était la cible de tous les ennemis ou presque, et désarmé son territoire serait une erreur tactique dont il n’imaginait pas Bélisaire ni Athéna capable. Cela laissait du temps aux Atlantes pour se préparer et voir ce que les autres camps allaient proposer. De son antre, Liao avait senti l’approche d’Ariane. Il avait été prévenu de sa visite dans les geôles ainsi que d’action étrange ayant inquiété les gardes de celles-ci. Il s’approcha de son invitée à pas lent, une expression imperturbable sur le visage. Un sourire accueillit ses premières paroles malgré tout, un geste feint et de circonstance malgré son amusement réel.


_ « Pas besoin de tant de formalisme voyons. Tant mieux pour le Lion c’était pour le mieux malgré ses insultes et provocations, et je te remercie d’avoir su retenir tes coups. Tout en m’excusant de t’avoir placé dans cette situation. »

De simples paroles d’encouragement de sa part. Il était heureux du dénouement de cet incident d’Alexandrie, car le moment de rompre l’armistice n’était pas encore venu. Bien au contraire. Ils en avaient encore besoin le temps de connaître la volonté des autres camps. Ce ne serait pas une chose aisée de lutter contre Hadès, surtout si ses pions étaient aussi avancés. Ses réflexions durent rembrunir son expression quelques secondes vu la question de la jeune femme. Un signe de tête rejeta sa question avant qu’il n’ajoute.

_ « Cela me semble vrai te concernant aussi. »

Simple constatation à nouveau. Et puis l’apparence des Lyumnades était encore plus évocateur de ce fait que la sienne. Elle avait du sang sur le visage. Liao n’en montra cependant aucune gêne ni même aucun signe tant dans ses traits que son attitude. Ariane était une personne étrange, et l’avait toujours été dans le fond. La seule chose dont il avait besoin était de savoir que la prisonnière allait bien, et qu’aucun cri n’avait été entendu. Elle restait une émissaire malgré sa condition un peu particulière. Un signe négatif de la tête fut sa seule et unique réponse concernant ses excuses. Elles étaient inutiles et non de circonstances. C’était plutôt de sa santé dont elle devait s’inquiéter à l’heure actuelle et de rien d’autre. Un nouveau hochement de tête accueillit ses paroles, comme pour l’encourager à parler et à continuer.

_ « Je comprends, et je te remercie du risque tu as couru. La marque de Thanatos est une malédiction puissante. Les masques donc. » Il marqua une pause et reprit. « Il semblerait que ces êtres sombres et ces masques rendent visites à différents camps, si seulement nous pouvions connaître leur véritable allégeance aux uns et aux autres. » Son regard se porta sur la jeune femme face à lui. « Es-tu sûre d’être en état de faire un rapport ? Ce dernier doit pouvoir attendre quelques heures le temps que tu te reposes. Ce n’est ni un ordre ni une requête mais une simple proposition. »

Le Légat n’avait aucune envie de la forcer dans une attitude ou une autre. Chaque général était libre d’agir comme il le souhaitait, tant que cela n’allait pas à l’encontre de ses plans et de la volonté de Poséidon. Une nouvelle résolution qu’il avait prise depuis peu de temps. Il allait agir en commandant des armées, et continuer à sa manière. De toute manière la responsabilité pesait sur ses seules épaules, et il était celui qui devait affronter Poséidon en face à face afin d’exposer la situation et les résultats.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-bleu260/260Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-bleu  (260/260)
CP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-rouge180/240Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-rouge  (180/240)
CC:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-jaune243/306Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-jaune  (243/306)
Message Re: Entrevue en temps obscurs [PV Liao]   Entrevue en temps obscurs [PV Liao] EmptyLun 11 Avr - 11:41
"Le Lion avait visiblement d'autres choses à faire finalement, et probablement était-il plus à l'aise face à la gente féminine."

Se rappeler de ces derniers événements était pénible en un certain sens. De quoi la rendre plus morose en cumulant les souvenirs avec ce face-à-face effectué en présence de Célestia. Et face au Légat, Ariane ne faisait pas preuve de la meilleure des paroles soutenues; ils étaient fluides mais très naturels. Et pourtant, Liao lui avait bien rapidement fait remarquer sa propre mauvaise condition. En constatant le sang qui coulait le long de son visage, Ariane avait soupiré très légèrement.

"Ah ça? Oui, on peut considérer cela comme une mauvaise mine. Mais c'est fâcheux, au vu des circonstances. J'aurai simplement besoin de me reposer un peu après, je pense. Sinon de rien Liao, c'est notre devoir de toute façon."

Les remerciements de Liao lui faisaient en quelque sorte chaud au cœur. Cette pause qu'il lui accordait fut accompagné d'une simple réponse négative. Secouant une fois la tête de gauche à droite, Ariane savait qu'elle pouvait continuer de prononcer ses paroles sans encombres. Un mot la fit tiquer pour une seconde fois néanmoins. Les Masques. Plus d'enjeu paraissait dans sa voix que ce qu'elle y pensait réellement. Le tout avait certainement dû paraître théâtral. Au diable la marque de Thanatos, l'heure des révélations avait sonné.

"Oui, les Masques, c'est bien ça! Mais il me semble que les Oracles n'ont pas fait ami-ami avec eux, si tu veux mon avis..." Un petit rire s'était échappé de ses lèvres. "Enfin, une mémoire m'a fait de l'œil"

Elle avait pris alors son temps, une façon de taquiner le Légat. Puis, levant la main en direction de son Légat, comme une invitation, elle avait embrasé son cosmos de façon à mieux le répandre, cette énergie si caractéristique qui lui donnait la dénomination de "Lyumnades". Les informations à collecter, c'était bien son domaine. Et ce genre de travail, Ariane le prenait à cœur malgré les fausses apparences qu'elle se donnait à l'instant. En se concentrant suffisamment sur le cosmos bleuté et presque enflammé de la jeune femme, une scène lui viendrait à l'esprit. Celle d'un homme titubant entrant dans une salle où Evêques et Augure étaient réunis ensemble. Pourtant cet homme était poursuivi par ce qu'elle supposait être un Masque de la Mort Rouge, bien qu'elle n'en avait jamais vu de sa vie. Et puis il y avait eu...Apollon en personne. Leurs paroles n'avaient eu d'égal qu'une révélation importante à propos de la terre sacrée d'Apollon et celle d'Avalon.
------------------------------------------------------------


- Je pensais que le culte du Soleil noir t'avait vaincu, mais non, tu as l'audace de venir me faire affront ici même. Je suis la lumière qui guide le génie des âmes, celui qui apporte le réconfort mais aussi la peur quand il se retire. Il y a des années, j'avais ordonné la fin de votre existence, à vous les créatures nées de la terre et du sang des anciens dieux Celtes. Vous avez donc repris vie. Un âge de ténèbres approche et ce n'est pas l'Empire de ma soeur qui va interrompre l'approche de ce nouveau cycle ! Mais je ne peux accepter que le nouvel âge s'embarasse d'une nature morte.

Apollon avait parlé et semblait connaître, voire comprendre l'essence de ces créatures aux Masques pleurant des Larmes de Sang, et l'un d'entre eux se tenait devant lui, interrompu par une flèche d'Or. Celle d'un dieu ayant pour hôte un homme d'une certaine beauté au teint mât.

- Divin seigneur. Vous ne pouvez pas nous tuer, nous sommes tout. Si vous détruisez ce corps, un autre reprendra ma place. Donnez moi ce druide et ne vous inquiétez pas, nous n'interviendrons plus dans votre terre sacrée !

Un Masque de la mort plaidait ses origines et ce Myrddin qu'il convoitait tant. Probablement n'avait-il pas la patience de s'adresser en de meilleurs mots au dieu du Soleil, lorsque ce dernier s'énerva de nouveau face à l'impotent, face à ses Evêques, face à Myrddin. Il défendait le Druide des anciens dieux.

- Mensonge !!! Ce druide a le sang des anciens Dieux, il est donc une menace pour vous, il connait vos desseins et... Mon oncle, ne me prenez pas pour un idiot, ma soeur est une menace mais je crois à l'idéal de l'Humanité avec une autre vision pour elle. Je ne peux vous permettre de la tuer dans le long hiver dont vous la menacez !

Le Masque n'attendit guère plus longtemps pour répondre de nouveau, avec plus de sincérité cette fois-ci.


- Uhu. Je vois que votre vue perce encore plus loin que je ne l'aurai cru Divin Monarque ! Je me retire donc mais vous le paierez, tous, que ce soit Athéna, vous ou Poséidon !

------------------------------------------------------------

Calme en apparence, la bonne humeur feinte sur les lippes de la Lyumnade n'avait pas failli malgré ce qu'elle avait laissé paraître. Les mémoires quant à cet événement n'étaient d'ores et déjà plus transmis. La conversation entre les deux personnes put donc reprendre.

"Je te remercie de ne pas juger mes actions, aujourd'hui les Marinas s'offusquent pour un tout et pour un rien...Pas que mon Ecaille aie toujours eu son lot d'a priori, remarque."
Son sourire lacérait cette fois-ci ses joues pleines d'une intelligence subtile. "Mais mon Légat, il semblerait que d'autres personnes soient prêtes à entrer sur la scène."


Il n'y en avait même aucun doute. Si les Masques bougeaient de leur côté, d'autres forces étaient en mouvement et ces informations qu'Ariane détenait...Etaient d'une importance capitale pour la survie d'Atlantis. L'atlante au fond d'elle-même le sentait. Relevant la tête et les deux mains jointes, la brune continua oralement les explications.

"Cet homme, ce Myrddin semble en connaître bien plus que nous sur la menace qui pèse sur Avalon, sur les Masques qui la menaceraient...Il recherchait un certain Artorius Pendragon. Et puis, n'est-il pas "Druide de la terre sacrée d'Avalon?"" Ses dernières phrases se confondaient avec la voix de cet homme, comme par un jeu qui lui tardait de reprendre. Finalement, la jeune femme détailla le fil de ses pensées. "Liao, si tu me le demandes, je pense entamer une recherche plus poussée sur cet homme."

Ne pas s'encombrer de doutes quant à son devoir. C'était une devise que le brune avait appris au cours de la guerre, cette bataille contre les Saints que les atlantes avaient mené il y a cinq ans de cela. Si doutes il devait y avoir, cela devait être envers elle-même et non sur la ville protégée par Poséidon. Presque patiemment, Ariane attendait les réponses du Légat.






Entrevue en temps obscurs [PV Liao] Patte_12

"A lion do not speak the language of Mankind"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-bleu160/160Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-bleu  (160/160)
CP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-rouge240/240Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-rouge  (240/240)
CC:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-jaune305/305Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-jaune  (305/305)
Message Re: Entrevue en temps obscurs [PV Liao]   Entrevue en temps obscurs [PV Liao] EmptyMar 12 Avr - 9:24
:: Un rapport étrange

Ariane venait de confirmer ce qu’il avait ressenti des évènements d’Alexandrie. Cela confirmait le fond de ses pensées au sujet des Saints. L’armistice entre eux était trop important à leurs yeux. Des ennemis étaient à leur porte, et ils préféraient éviter d’en avoir un second. Cela le rassura sans pour autant enlever ses craintes de son esprit. Bélisaire utiliserait cet accord à son avantage, et le Légat ne doutait aucunement de cet état des choses. Le tout était de prévoir de quelle manière et à quel moment. Cela revenait presque à de la divination. En tout cas tant que le Sanctuaire serait menacé, il pouvait se détendre un peu. Childéric n’était pas plus à l’aise face aux femmes, mais simplement en l’absence de Nimuë. Le sujet de sa colère et de sa rancœur. Logiquement Liao se disait que cet amour débordant allait se transformer en haine profonde. Le tout était de savoir comment réagirait la rousse le moment venu. Une inquiétude supplémentaire dont il se passerait bien. Leur mauvaise mine. L’un comme l’autre affrontait des situations compliquées à leur manière et selon leur devoir. Les troubles du chinois étaient bien différents en cet instant, mais cela resterait dans le secret de son esprit. Son interlocutrice semblait avoir un peu trop abusé du pouvoir particulier des Lyumnades. Un don utile mais à double tranchant. Un hochement de tête accueillit sa conclusion. Leur devoir. Au moins elle comprenait leur position. Peut-être était-ce parce qu’elle avait connu comme lui le premier conflit.

Les paroles suivantes du Légat furent pour remercier la jeune femme de son effort et du risque couru. Que ce soit en connaissance de cause ou non. Ariane prenait un risque à chaque fois qu’elle fouillait le passé d’une personne. Les marques et les Oracles. Cette nouvelle expliquait certaines choses, et il aurait aimé savoir si ces combattants aux armures sombres s’étaient rendus dans les différents camps. Connaître leurs intentions. Cela devenait une priorité à présent, afin de savoir comment anticiper leur visite ou leurs actions. Et pourtant, malgré l’urgence de la situation, le chinois proposa de différer leur entretien. Elle devait avoir besoin de repos. Ariane choisit de reprendre la parole, répondant implicitement à la proposition du Légat. Soit c’était son choix. L’attention de Liao fut toute acquise à la jeune femme, dont les révélations revêtaient une grande importance à présent. Un très léger mouvement de lèvre prit place en guise de sourire, en réponse au sien. Au moins ces années en tant que tribut n’avait pas anéanti ce côté facétieux et taquin qu’elle avait à l’époque. Malheureusement pour elle, la patience de l’homme était aussi très grande. C’est silencieusement qu’il attendit les révélations. Le regard du chinois se perdit dans l’aura des Lyumnades et fut témoin d’une scène des plus étranges, qui apportait certaines réponses malgré tout.


_ « D’autres personnes sont déjà entrés en scène malheureusement. C’est une évidence, et leurs pions sont déjà en marche. Nous avons à présent quelques pistes et quelques réponses, mais il nous manque tellement d’informations. » Liao plongea son regard dans celui de la jeune femme et reprit. « Pourquoi jugerais-je ta façon d’accomplir ton devoir. Nous ne devons pas sombrer dans nos bas instincts, mais nous devons être capables de faire ce qui doit être fait… Peu importe les méthodes. Nous sommes en guerre. »

Ils étaient guerre et les âmes sensibles allaient devoir comprendre cette simple vérité. Que l’on souhaitait conserver son honneur était une chose, mais qu’on mette en danger la sécurité de leur camp pour ces raisons l’incommodait beaucoup. Mais ce n’était pas le propos pour le moment, quoi que le Légat conserva dans un coin de son esprit les paroles de la jeune femme, un détail le gênait et nécessiterait des éclaircissements. Les questions soulevées par la jeune femme rejoignaient les propres réflexions du Légat. Et pourtant, de mémoires, Avalon était un domaine de prêtresse. C’était étrange mais le monde était plein d’exception aux règles établies. Le regard se porta sur la jeune femme.

_ « Une recherche plus poussée serait effectivement intéressante. Malheureusement je ne peux te l’autoriser pour le moment. Un autre devoir plus important t’attend prochainement, et je préfèrerais que tu puisses partir rapidement une fois la décision prise. » Il marqua une pause. « Cette mission rendra peut-être inutile la quête de cet homme. Mais si ce n’est pas le cas, tu pourras partir à sa recherche si tel est toujours ton souhait. »

Finalement Liao se demandait si le choix fait à Rome par Arellys avait été le meilleur. Elle n’avait pas toutes les informations en sa possession et elle avait agi au mieux de l’étendue de ses connaissances. Mais avec le recul, il aurait peut-être été plus judicieux de suivre ces chevaliers sombres ou en tout cas de ne pas leur fermer définitivement la porte.

_ « As-tu d’autres informations à m’apprendre ? Bien que celles-ci soient déjà sources de réflexions et d’hypothèses. Nous serons vite fixés sur les Oracles à mon avis. » Il l’observa longuement et finit par lancer sa dernière question. « Qui s’est permis de juger tes actions si ce n’est pas indiscret ? »

Liao était curieux aussi d’en apprendre un peu plus sur ce détail. Cela pouvait paraître sans importance de prime abord, mais le Légat préférait connaître le ressenti de chaque général avant de les envoyer à la guerre. Ne pas avoir de mauvaises surprises au dernier moment.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-bleu260/260Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-bleu  (260/260)
CP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-rouge180/240Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-rouge  (180/240)
CC:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-jaune243/306Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-jaune  (243/306)
Message Re: Entrevue en temps obscurs [PV Liao]   Entrevue en temps obscurs [PV Liao] EmptyMar 12 Avr - 21:13
Liao avait fait part de ses incertitudes quant à ces masques, quant à beaucoup d'autres choses dont elle percevait elle aussi des erreurs possibles. Peut-être que ces Chevaliers de l'Ombre auraient-ils été plus intéressants comme alliés? Quoiqu'il en soit, ces Masques de la Mort Rouge représentaient une alliance décevante. Droit comme un I, quoique moqueuse, Ariane s'était dangereusement rapprochée du Légat. Quelque part, en entendant finalement quelqu'un qui comprenait ses méthodes, elle avait une furieuse envie de le serrer dans ses bras. La retenue l'emporta néanmoins. Et puis, l'idée que d'autres facteurs puissent rendre cette situation plus incompréhensible qu'elle ne l'était l'avait bien vite calmé. Cette scène qu'elle venait de partager avec le Légat démontrait avec clarté que les sources semblaient se multiplier.

"Je sais bien Liao...Je sais bien que ce manque d'informations ne résout rien, qu'elle nous mène en bâteau. Parfois, je m'en veux de ne pas vous être venu en aide avant mon retour. Je ferai de mon mieux sur Avalon, en espérant croiser ce cher Myrddin au passage, ou même détenir des réponses à nos questions. Tout simplement."

Ces mots étaient sincères. Ils n'étaient pas teintés d'un regret ou d'un geste théâtral, ils avaient été exprimés tel qu'ils résonnaient dans son esprit. Son volontariat d'antan prenait tantôt des semblants d'altruisme, tantôt un semblant d'égoïsme profond. Ni blanche, ni noire, son honnêteté ne cachait pourtant pas toujours un vice dont on parait automatiquement les pêcheurs. Peut-être était-ce le cas ici-même.

"J'aimerai parler de Célestia. Certes, je n'aime pas cette femme...Enfin si on peut utiliser cette dénomination pour la qualifier. On aura tout vu de toute évidence...Je n'aime pas ces manières, sa façon de parler, ce que j'ai vu au fond de son cœur. Sa façon de se plaindre en fait, surtout. Je déteste les mots prononcés sans fond concret."

La passion parlait presque au travers de ses mots. Pourtant, le sujet de conversation allait bien vite dériver et cette fausse partialité, effacée de ses allures de femme outrée.

"Autant te le dire de suite, les gens qui plaident haut et fort la pitié en n'assumant pas leurs actes et en faisant tomber la cause sur d'autres épaules, ça me fiche la nausée."
L'idée même de se rappeler des dernières paroles prononcées par l'Oracle ne lui faisait ni chaud, ni froid. Tout au plus cela dégoûtait la Lyumnade. L'innocence montrait parfois ses excès méprisables à celle qui lisait les souvenirs. Ce fait n'était pas nouveau. Les bras croisés, l'impatience et le dégoût se traduisaient jusque dans la posture de la jeune atlante. "Mais voilà, elle n'est pas réellement responsable de la marque de Thanatos. Du moins lorsqu'elle a passé un pacte avec lui, elle n'était pas complètement au courant de ce qu'elle faisait. L'attrait à la vie est une chose importante pour bien des personnes...Et puis, elle est surtout ici pour négocier la défaite d'une certaine déesse via une alliance."

Elle la première. Ariane ne le niait pas, et n'enfonçait pas pour autant Célestia malgré sa colère. Plus décontracté soudainement, le sujet avançait et la femme gobait une de ses fameuses olives avec plus de goût. Un moyen d'effacer l'amertume qui s'était logée en son cœur à la simple vision de la Mort. C'était pénible et cela ne la concernait pas. Du moins, pas encore.

"Je ne peux nier qu'elle m'a apporté un quota d'informations! Je pensais aux Masques, mais une alliance est en marche pour lutter contre une déesse dont une trêve a été signée avec son camp. Tout ça...Parce qu'un autre dieu s'est éveillé et a dû atteindre la Transylvanie. L'éveil de toutes ces divinités me font craindre une nouvelle guerre mon Légat. Pas une alliance, pas une paix à proprement parler. Une guerre, ni plus ni moins. De plus, le Tribut des Berzerkers...Je ne suis pas sûr qu'il soit toujours en vie d'après ces mémoires."


Son aura si fit plus sombre soudainement. S'il y avait bien des personnes qu'elle appréciait plus que de coutumes pour les expériences qu'ils avaient vécu séparément mais de la même façon, s'il y avait bien des personnes aptes à comprendre ces années passées dans l'ombre par loyauté, il s'agissait probablement d'eux. Des autres Tributs. Jehane était morte, et même si elle ne connaissait pas la jeune femme...Cela aurait pu être elle. Machinalement, ses dents croquèrent une olive supplémentaire. La prochaine question interpellerait certainement la jeune femme plus personnellement.

"Liao. Comment va Nimuë?"

Récemment, elle trouvait l'ancien général de l'Hippocampe bien distant. Si distant que le Légat n'avait pas pris la peine de revoir quelques autres Marinas suite à son retour. Dont elle. Certes, il y avait une pointe de reproche. D'une parce que la rousse prenait une part actuellement trop importante dans l'esprit de cet homme en face d'elle Malgré que cette femme soit une personne de confiance et en qui Ariane tenait quelques émotions sincères -encore que ce retour improvisé avait rendu cette Lyumnade plus méfiante à ses propos-, une confiance mitigée régnait à son égard. Qu'était-il advenu de ce Chevalier, d'ailleurs? Quelque chose lui intimait d'en connaître un peu plus à ce sujet...Ou bien de s'en abstenir. Tout simplement.

De deux, parce qu'elle savait que les émotions trop intenses, trop personnelles, pouvaient transformer un homme sérieux et concerné en une personne insouciante et déconnectée de la réalité. Sa balade en Alexandrie, seul et sans aucun autre Marina pour l'escorter, en était une première preuve. En outre, Ariane était plus ou moins inquiète. Une nuance demeurait néanmoins.

Une idée fugace germait en son esprit. Ironiquement, elle comprenait parfois pourquoi l'ancien général des Lyumnades ne désirait pas avoir des proches. Et lorsque le chinois lui avait demandé l'identité de cette personne qui l'avait fait douter ne serait-ce que quelques secondes, la réponse fut simple, amère.

"Je ne crois pas qu'il le pensait réellement. A dire vrai, d'aussi loin que je puisse m'en souvenir, il était simplement en proie aux doutes, et je suppose que ma façon de faire n'a rien arrangé. Les gens sont parfois involontairement cruels dans leur propre pensée, mais honnêtement Liao...Je m'en fiche un peu, je pense. J'ai simplement placé trop haut la confiance que j'accorderai de nouveau aux Marinas, et aux autres dans l'ensemble."
Parfois terrifiante mais fragile. C'était ces mots qu'elle entendait. Ils résonnaient jusque dans ces éclats capturés en un regard. Mais il était vrai qu'elle le sentait elle-même: Son jugement passait de l'Amour à la Haine avec aisance. "Cette personne était avec moi aux geôles, de cela tu peux en être assuré. Je passerai la voir plus tard, parce que malgré mes jugements...Je l'apprécie réellement tu sais?"

C'était un frère d'armes après tout. Doute ou pas, le Kraken avait toujours été un soutien depuis ce petit laps de temps qui séparait le jour de son retour et ces minutes passées en la présence de Liao.

"L'Arctique mon Légat. L'arctique craint que le Sang ne vienne souiller ses eaux. Ce que je peux comprendre d'une façon lorsqu'elles sont aussi claires que la glace qui recouvre nos Océans."

Dénommer son rang et l'Océan qu'il protégeait lui donnait l'impression de ne pas viser le jeune homme directement.




Entrevue en temps obscurs [PV Liao] Patte_12

"A lion do not speak the language of Mankind"



Dernière édition par Ariane le Mer 13 Avr - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-bleu160/160Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-bleu  (160/160)
CP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-rouge240/240Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-rouge  (240/240)
CC:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-jaune305/305Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-jaune  (305/305)
Message Re: Entrevue en temps obscurs [PV Liao]   Entrevue en temps obscurs [PV Liao] EmptyMer 13 Avr - 9:27
:: Un rapport étrange

Des pistes. C’était tout ce qu’ils possédaient pour le moment. Les certitudes manquaient pour confirmer toutes les suppositions faites par le Légat. Celui qui tirait les ficelles était très habile et avait eu vraisemblablement de préparer son plan d’action avec minutie. Le Légat allait devoir lire au travers. Ariane lui apportait quelques éclaircissements sur les Oracles et leurs intentions. Bien qu’évidemment ces informations provenaient d’une seule et unique source. Cette personne dans les geôles semblait un peu déphasée de la réalité, en tout cas c’est ce que les rapports laissaient penser sur son attitude. Cela pouvait être autant un stratagème qu’un comportement naturel. La prudence était de mise maintenant. Les Oracles allaient probablement faire un second pas vers eux, pour obtenir leur réponse et récupérer leur sœur… Si son discours était vrai évidemment. Le doute restait permis à l’heure actuelle, surtout avec cette marque dissimulée en son sein. Un pan du passé avait été révélé, mais cela ne représentait qu’un passage parmi tant d’autre. Liao ne doutait pas des capacités de la jeune femme, mais le pouvoir des ténèbres pouvait l’influencer ou dissimuler d’autres détails plus importants. Le chinois ne savait pas très bien comment marcher cette malédiction, ni les dégâts qu’elle entraînerait sur sa porteuse. Finalement il avait réagi sur ses paroles concernant un jugement de ses actions, et même si un doute subsistait concernant l’origine de ces paroles, il avait déjà une idée du responsable.

Pour le moment se concentrer sur les questions apportées par la vision offerte par les Lyumnades. C’était un étrange phénomène. D’autant que si ce Myrddin était un prêtre d’Avalon, pourquoi n’était-il pas venu directement au Sanctuaire sous-marin vu la relation privilégiée entre ces deux domaines. Ariane reprit la parole, et un signe négatif de tête accueillit sa constatation sur sa période de captivité. Ce n’était pas son rôle à cette époque, et personne ne pouvait lui faire un quelconque reproche n’ayant pas vécu cette situation inédite. Au moins la générale comprenait l’importance de la mission en Avalon tout en gardant à l’esprit sa propre idée concernant ce druide. Liao pouvait comprendre les impressions de son interlocutrice sur leur prisonnière, et lui-même la rejoignait sur certains points surtout après les paroles du Dieu. Il avait encore une fois montré sa finesse d’esprit derrière ce comportement haut en couleur. Le Légat laissa la jeune femme vider son sac en silence, se contentant d’écouter ses propos et son avis. La négociation qu’elle proposait était évidente, et même Bélisaire en avait eu conscience. Ce qui avait amené à un armistice entre eux, et le Grand Pope ne leur avait pas lié complètement les mains volontairement. Un choix audacieux de sa part, ou de celle de la Déesse d’ailleurs. Le légat resta simplement silencieux, son expression n’évoluant pas du tout au cours de cette entretien.


_ « La guerre est déjà à nos portes, même si elle prend bien des visages. Nous devons nous préparer tout simplement, et tenter d’évaluer la meilleure voie à suivre pour nous. » Il marqua une pause et finit par reprendre après avoir réfléchi quelques secondes. « Ne te trompes pas sur un point. Un accord a été conclu avec les Saints, mais de nombreuses portes et de nombreuses actions restent possibles sans trahir cette parole donnée. Je ne me serais jamais mis à genou devant eux. »

Les paroles du Légat était ferme et confiance. Avant d’accepter cet armistice, dont les détails l’avaient étonné, il avait pris le temps d’analyser la situation et le contenu de cet armistice entre eux. Les marinas n’avaient pas les mains liés. Loin de là. Ils avaient encore de nombreuses possibilités pour agir dans ce combat, et ne pas se marginaliser pour devenir les prochaines cibles. La question suivante d’Ariane prit Liao au dépourvu, et son masque s’effrita l’espace de quelques secondes. Son dernier entretien avec la rousse avait un goût amer dans sa bouche, et l’avait amené vers des conclusions nécessaires mais qu’il n’appréciait guère. Son devoir. Voilà ce qui motivait ses gestes à présent, même si cette femme troublait profondément son jugement et le troublait tout simplement d’ailleurs.

_ « Elle va mieux. Notre seigneur l’a lavé du poison dans son sang, et de la malédiction posée sur elle. L’écaille de la Sirène Maléfique l’a choisi comme gardienne pendant cet évènement. » Il observa attentivement Ariane, bien plus transparente que lui en apparence. « Son retour était soudain et étrange, mais fait écho à des doutes qu’elle éprouve depuis un moment à présent. Elle a été habilement choisie et manipulée par son maître. C’est une certitude, et tu peux lui faire confiance même si tout ce qui concerne le Sanctuaire se révèlera toujours délicat en sa présence. » Il continuait d’observer son interlocutrice, et ajouta alors tout simplement. « Ma présence en Alexandrie sans escorte était un choix moins téméraire que mon acte peut le laisser penser. Nous sommes peu nombreux, et chacun doit agir quand il en a l’occasion. J’étais encore dans le domaine de notre Dieu, et ne te méprends pas sur mes capacités à combattre un adversaire. De plus je ne pourrais jamais rester oisif à l’abri du temple, ce n’est pas dans ma nature de diriger à l’arrière. Mon éducation m’a appris qu’un chef doit être le premier sur le champ de bataille, et le dernier à le quitter. Je ne compte pas changer cette nature à présent. »

Liao s’était fait les mêmes réflexions avant de décider de rejoindre Alexandrie, et vu sa différence de comportement et de vision avec Hassan, le chinois avait jugé bon de clarifier plusieurs points. Qu’Ariane l’ait suivi prouvait bien qu’elle l’avait jugé nécessaire, et que par conséquent, elle n’approuvait pas cette décision ou en tout cas la remettait en doute. Le Légat continuerait d’agir comme il le jugeait nécessaire, indépendamment des protocoles ou des habitudes des marinas. Cela serait autant un avantage qu’un inconvénient. Mais il avait été général, et comptait bien ne pas oublier cette partie de son existence. Les Lyumnades finit par répondre à sa question sur l’origine des reproches. Finalement, comme lui, elle organisait ses informations et ses réponses selon leurs importances.

_ « Cela fait écho à une conversation que j’ai eu avec lui. » Il observa la jeune femme face à lui et continua. « J’aimerais que tu le pousses un peu pendant votre entretien, qu’il exprime pleinement le fond de ses pensées. Mais j’ai ressenti aussi ses doutes, et cette naïveté vis-à-vis du conflit à venir. Le sang souillera ce lieu à nouveau, et celui qui ne peut accepter cette idée et les nécessités de sa guerre n’a pas sa place parmi nous. Nous sommes aussi résistants que notre maillon le plus faible. Je ne cherche pas à l’évincé ou à le critiquer, juste à m’assurer de son état d’esprit et de sa volonté. » Il soupira et ajouta simplement. « Je suis sûr que tu peux comprendre ce que j’entends par là. C’est pour cette raison que je me fierais à ton jugement sur ce sujet, dans la mesure où il ne se montrera plus sous son vrai jour avec moi. »

Pour la première fois depuis le début de la conversation, Liao montrait une réelle émotion volontairement. Il désapprouvait son propre comportement, mais en revenait à la nécessité mû par la situation actuelle. Le Légat devait connaître le fond des pensées du Kraken avant toute action l’impliquant. Nimuë avait un fait choix, et Lytès pouvait aussi faire un choix similaire. Le chinois le laisserait simplement quitter ces lieux, mais il ne pouvait se permettre de le laisser partir avec des informations sensibles malgré tout.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-bleu260/260Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-bleu  (260/260)
CP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-rouge180/240Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-rouge  (180/240)
CC:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-jaune243/306Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-jaune  (243/306)
Message Re: Entrevue en temps obscurs [PV Liao]   Entrevue en temps obscurs [PV Liao] EmptyMer 13 Avr - 11:14
De ce que la générale des Lyumnades eut crû comprendre, le Légat semblait se méprendre sur ses véritables affirmations, quoiqu'il pouvait tout simplement lui faire un rappel de cet accord. Il était vrai qu'il n'avait pas parlé de ses propres attentes face à Ariane. Seul Poséidon et quelques autres Marinas l'avaient prévenu. Un sourire ironique naquit sur ses lèvres. L'image de Liao à genoux devant Bélisaire était on ne peut plus inimaginable de toute évidence. Ce n'était certainement pas le genre de Liao. Un fin rire s'était échappé de ses lèvres, chose qu'elle étouffa bien volontairement en passant son poing devant sa bouche. Puis Ariane prit la peine d'exprimer le fond de sa pensée, d'une manière plus calculée cette fois-ci.

"Je n'en doute pas mon Légat. Les intentions voilées me reste bien moins appréciables néanmoins. Il est facile d'envoyer une brebis vanter la plus personnelle des causes lorsque celle-ci y croit fermement, aveuglée par une Lumière chatoyante et mémorable de son meneur. Si vous pensez que cette voie-ci est plus confortable, soit. Mais cette femme joue un jeu bien malgré elle, et ses mensonges et paroles dissimulées ne me sont pas restées invisibles. Mais...Tout ceci n'est qu'une tactique incomplète pour l'instant, de notre côté et du leur."

Autant dire que l'idée d'être manipulée par ces personnes ne lui plaisaient que très peu. Mais les choses pouvaient en aller autrement: Tout cela n'était qu'un jeu diplomatique. Un jeu dans lequel chacun d'entre eux tenait un rôle plus ou moins important. Une valse d'intuition et de tactique. Celui qui était meneur pouvait tout aussi devenir le mené de cette danse. Du moins, c'était l'impression que lui avait donné le Légat lorsqu'il discutait politique.

Nulle doute que Liao portait en son cœur cette jeune femme. Les mots qu'il avait choisi avec soin lui donnaient cette image avec simplicité. Ainsi, l'Ecaille de la Sirène Maléfique l'avait simplement choisi.

"Mais...Et Arellys?"
Ariane oubliait certainement à cet instant que l'ancienne Sirène n'était plus. Les disparitions pouvaient parfois revêtir des raisons inconnues, voire étranges. Etranges aux yeux des autres. "J'ignorai qu'elle avait été choisie. Passe-lui mes bienvenues lorsque tu la reverras, alors. Quoique je ne m'y ferai que difficilement à ce nouveau rôle qui lui a été donné. Enfin, Alexandrie nous a fait part des complications à venir, un prémisse de ce qui nous attend. Il me parait clair que malgré son passé...Surtout en raison de son passé, Nimuë ne devra pas s'aventurer dans les endroits fréquentés par les Saints. Habituellement ou non d'ailleurs. Ce n'est pas par méchanceté que je m'exprime, mais j'ai bien peur que nos missions se compliquent en sa présence. Et puis...Childéric est en marche, en direction du Sanctuaire. Ce n'est plus qu'une question de temps avant qu'Athéna et Bélisaire le sachent. Pour sa trahison."

Saint. Elle l'avait toujours vu ainsi et probablement en garderait-elle une vive image. Liao lui avait dit qu'elle avait subi une manipulation par son maître. Il n'avait certainement pas tord d'en prendre compte, mais cela n'empêchait pas les Lyumnades de percevoir les mauvais aspects de cette venue. Elle appréciait Nimuë. Du moins, c'était ce qu'elle pensait en s'écoutant correctement. Mais les doutes subsistaient à son égard: Si la jeune femme était manipulable, comment serait-elle par la suite? Seules ses actions le démontreraient. Avec un sourire non feinté, Ariane s'était approchée de Liao. Ses pas n'étaient pas complètement mesurés en cet instant, mais un clin d'œil taquin lui avait simplement été adressé. En y repensant, c'était peut-être la première fois qu'elle agissait ainsi avec le nouveau Légat. Ce dernier lui paraissait jouer la carte de l'homme têtu.

"Ne t'étonnes pas alors si d'autres Marinas te suivent machinalement. Un chef peut effectivement être le premier à entrer sur la scène mais l'armée qui le suit fait la différence non? L'éducation n'est qu'une question d'habitudes et il est vrai qu'elles sont particulièrement difficiles à lâcher. Je ne te priverai pas d'y mener le premier pas cela dit. Loin de moi cette idée-là."


Ariane paraissait taquiner le Légat, mais ce n'était pas totalement vrai. S'il n'était pas prêt à changer sa vision des choses, elle non plus. Tout simplement. Qui sait comment aurait pu terminer ce face-à-face si elle n'était pas intervenue? Après tout, Childéric était devenu plus à l'aise une fois Nimuë et Liao envolés et elle, elle était simplement apparue, malgré les deux apparences qu'elle eut pris pour le perturber. Le dernier sujet fut bien moins aisé à aborder, tant l'ancienne Tribut se sentait touchée par ces révélations. Ou alors peut-être était-ce cette marque qui lui faisait horriblement mal à la tête?

"Tu veux dire que...Lytès avait déjà agi étrangement?" Un silence avait soudainement accueilli les deux personnes en ces lieux. Les doutes que lui avait fait part son Légat avait eu le mérite de laisser paraître une mine soucieuse et une réflexion plus poussée de ce qui devrait être fait. Voilà qui était fâcheux. Surveiller un ami...Comprendre ses dires...Le général du Kraken s'était coupé de ces deux autres personnes. "Je...Tu sais, la méfiance amène la méfiance. Mais je tenterai de faire quelque chose pour aller débrider ces remords qu'il connaît actuellement, c'était déjà prévu. Il agit comme une nouvelle recrue, voilà tout."

Tu dois le tester. Cela allait être tellement, tellement délicat...Au fond d'elle-même, la jeune femme éprouvait plus de doutes que de coutumes. Lytès était un ami précieux et Atlantis était une ville d'enfance, en quelque sorte. Les mots de Célestia résonnaient de toute part: "Ils ne viendront pas". C'était une chose dont elle doutait fortement tant le poids de leur visite perdait en intensité.

"Mon Légat, vous pensez qu'ils viendront tout de même?"
Le ton fut moins inquiet, plus malicieux. Proche de Liao, la générale des Lyumnades entreprit de s'écarter de là où il se trouvait. Son rapport touchait à sa fin, et il ne lui restait pas plus de temps à accorder à Liao. "Les Oracles...Célestia nous a dit qu'ils ne viendront pas. Parce qu'elle a envoyé sa Chlamyde délivrer ce message insufflé. Pourtant, je pense le contraire. Ce serait bête de perdre un émissaire en pleine diplomatie, vous ne pensez pas?"





Entrevue en temps obscurs [PV Liao] Patte_12

"A lion do not speak the language of Mankind"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-bleu160/160Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-bleu  (160/160)
CP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-rouge240/240Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-rouge  (240/240)
CC:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-jaune305/305Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-jaune  (305/305)
Message Re: Entrevue en temps obscurs [PV Liao]   Entrevue en temps obscurs [PV Liao] EmptyJeu 14 Avr - 8:43
:: Un rapport étrange

Les accords. Les alliances. Les discussions. C’était le lot de toute guerre entre nation ou peuple. La situation n’était guère inédite ni même étonnante. Les marinas nouaient des liens en fonction de leur rencontre et des nécessités du moment, mais le Légat était conscient que tout ceci n’était qu’éphémère et ne prenait place que pour pallier une situation périlleuse pour un camp. Il se doutait que cet armistice avec les Saints était fragile et qu’il ne faisait pas l’unanimité, mais il continuait de penser que c’était une solution raisonnable en ces temps troublés. Hadès représentait une menace bien plus urgente et importante à ses yeux. Comme Poséidon, le chinois était conscient que les amis d’hier serait les ennemis de demain et inversement. Savoir s’adapter et prendre la meilleure décision indépendamment du passé et de ses émotions prenait alors une importance capitale. Ariane lui répondit concernant des intentions voilées. Ce n’était guère étonnant. Les Oracles n’avançaient pas à l’aveuglette en tentant leur chance, et ils avaient sûrement déjà leur plan d’action en tête. La prudence avait mené à l’envoie de Celestia tout simplement. Prévoir les actions de ses ennemis. Que leur émissaire soit au courant des plans de son camp, ou qu’elle ne soit utilisée pour brouiller les pistes, cela ne changeait pas la donne. Cela signifiait que les Oracles étaient prêts à agir dès qu’ils le jugeraient nécessaire. Aucune expression ni même aucun mouvement n’accueillirent sa réflexion sur une tactique incomplète.

Le sujet dévia sur Nimuë. Liao le sentit que son contrôle disparaissait légèrement l’évocation de la jeune femme, et même si il le comprenait bien, il ne voulait pas se l’avouer ni même l’assumer. Le Légat se contenta d’un récit factuel ajoutant quelques éléments complémentaires. Des suppositions et hypothèses dont il était à peu près sûr. Le choix de prendre Nimuë pour les Poissons n’avait pas été innocent ni même un coup de chance de la part d’Athéna. De ce fait il était convaincu après l’avoir rencontrée. Le Légat réussit à contrôler ses gestes et ses expressions pour le reste de cette discussion, et préféra ne rien répondre à la jeune femme. Elle aurait l’occasion de discuter avec la rousse, et il ne comptait pas jouer les messagers. Concernant la prudence vis-à-vis des Saints, il ne pouvait qu’être d’accord mais il était aussi conscient que ce risque serait présent à chaque sortie. Sur le dernier point soulevé par Ariane, Liao n’avait aucune inquiétude. Pour lui l’armistice était indispensable aux Saints, et il imaginait difficilement le grand Pope être pris au dépourvu par cette désertion. Il devait probablement déjà l’avoir envisagé et planifié dans les moindres détails. Peut-être était-ce la raison des conditions au rabais de cet armistice, sachant qu’il viendrait frapper à leur porte par la suite pour poser de nouvelles conditions pour la sécurité de Nimuë. Ou peut-être se trompait-il lourdement sur la situation, mais quoi qu’il arrive, ils seraient vite fixés sur celle-ci.


_ « Ne crois pas que l’un comme l’autre n’aient pas envisagé cette hypothèse, et je doute fortement que cela remette quoi que ce soit en cause pour le moment. »

Une petite précision avant d’expliquer à sa manière sa présence en Alexandrie sans escorte. Les Lyumnades s’approchèrent du Légat, qui ne bougea pas et se contenta de l’observer pour le moment. Son expression n’évolua guère n’étant pas sensible à ce genre d’attitude ou de taquinerie. Imperturbable il attendait les prochaines paroles de la jeune femme. Son comportement était atypique et il comptait bien garder cette possibilité. Devait-il exprimer le fond de sa pensée en cet instant. Mettre le général en premier sur un champ de bataille était pour motiver les troupes même les plus récalcitrantes à combattre avec toute la fougue dont ils étaient capables. Ariane ne comprenait pas sa volonté comme il s’en doutait, ou plutôt elle semblait partir vers une idée un peu étrange à ses yeux. Un signe de gratitude accueillit l’autorisation non nécessaire de son interlocutrice. Un geste courtois de sa part. Leur échange continuait tout simplement abordant le prochain sujet délicat. Lytès du Kraken. Depuis leur dernière entrevue, Liao était conscient des doutes étreignant son cœur mais n’en connaissait pas la teneur ni l’étendu puisqu’il s’était complètement fermé en sa présence. Le Légat hocha simplement la tête concernant les agissements étranges de Lytès. Sa demande pouvait paraître déplacée, mais il comptait sur leur lien récent mais puissant pour être fixé rapidement.

_ « Nouvelle recrue ou non. Nous devons être en mesure de jauger son implication, et même si la confiance est de mise, elle n’empêche pas une certaine prudence face aux situations inédites et au changement de comportement. » Il marqua une pause et reprit. « Nous devons savoir si il ne disparaîtra pas au milieu d’une bataille se jugeant inapte à combattre ou à suivre les ordres… même les plus cruels de notre seigneur. »

Les réalités de la guerre pouvaient ébranler même le plus noble des hommes. Lytès lui donnait l’impression de pouvoir céder à la moindre occasion, d’autant plus si sa croyance était vacillante dans leur Dieu. Le Légat ne demandait pas une dévotion aveugle ou du fanatisme, mais si sa confiance était ébranlée et qu’il remettait les ordres en question, il représentait un danger plus grand que n’importe quel ennemi. Liao observa attentivement la jeune femme face à lui quand elle l’interrogea.

_ « Ils viendront. Au-delà de récupérer un émissaire, ils ont besoin de réponse. Ces deux faits motiveront leur venue et je pense qu’ils se montreront prudents. Les allégeances et ententes de chacun restent encore mystérieuses. Nous en sommes à l’étape où chacun choisit un positionnement, et tant que celui-ci ne sera pas clair, personne n’agira. Donc ils viendront. »

C’était une certitude de la part du Légat. Même si il pensait que l’émissaire ne serait pas la raison principal de cet acte, et ne servira que d’excuse à une discussion officielle entre camp. Il agirait de la même manière à la place des Oracles et du représentant d’Apollon. Ne pas agir sans avoir identifié clairement ses ennemis et ses opposants.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-bleu260/260Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-bleu  (260/260)
CP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-rouge180/240Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-rouge  (180/240)
CC:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-jaune243/306Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-jaune  (243/306)
Message Re: Entrevue en temps obscurs [PV Liao]   Entrevue en temps obscurs [PV Liao] EmptyJeu 14 Avr - 22:42
Leurs conceptions des choses différaient sur bien des points, mais cela n'était guère étonnant. Depuis leur première rencontre -quoiqu'Ariane était persuadée que chacun avait évolué-, ils n'avaient jamais été complètement en accord dans leur façon de faire. Pour autant, la brune n'en était pas particulièrement gênée; elle les découvrait simplement et devrait s'y habituer. Cinq ans plus tôt, la générale était une jeune fille pleine de vie, un esprit des plus bienveillants, et lui un homme qui apprenait patiemment avec philosophie. Aujourd'hui, Liao était Légat et elle une vétéran. Le Destin était ironique, subtile et moqueur. Plus jeune, le chinois aurait peut-être réagi à ses réactions. Ou peut-être était-il toujours aussi impassible qu'auparavant finalement? En tout les cas, Ni les brèves taquineries de la gallo-romaine ni même le sujet "Nimuë" n'avaient été abordé de nouveau. Pas même n'avaient-ils provoqué un banal haussement de sourcils de sa part. A cela, la brune s'était permis une moue silencieuse; s'il pensait que le silence taisait certaines choses, il se trompait lourdement. Pour Ariane, il s'agissait d'un aveu qu'elle prendrait en compte avec grand soin sous cet air faussement bougon. Pourquoi lui cachait-on tant de choses? C'était à croire que chacun d'entre eux désiraient qu'elle aille explorer les recoins de leur esprit pour en tirer une réponse adéquate, bien loin d'une parole prononcée avec mesure et fausseté.

Et pourtant, c'était un autre sujet qui avait été détaillée avec soin. Consciente de la tâche qu'on lui demandait, comme une petite trahison qu'elle étouffait sous des qualifications silencieuses de "précaution" ou "amitié", Ariane avait terminé par accepter cette requête. De toute évidence, la situation ne lui donnait guère le choix.

"Bien. Je veillerai sur Lytès pendant le trajet, tu en as ma parole."


Il n'était pas question de voir le Kraken comme une menace pour l'instant. Du moins, du regard qu'elle en tenait à cet instant. De toute évidence, Ariane peinait avec difficulté à le percevoir de cette manière. Pour l'heure, il ne nécessitait que d'une attention que la gallo-romaine tenterait de relever avec défi. Peu habituée aux aveux explicites, cette tâche se révèlerait aussi compliquée que subtile. Evidemment, si tout cela venait à se corser...Que devrait-elle faire? L'énigme était maintenant de savoir les conditions, les états d'humeur qui les attendraient. Sur ces mots, une brève révérence avait été accordée à Liao, alors que la forme presque frêle de cette générale des souvenirs s'était retournée et prenait la direction de la porte par laquelle elle était entrée quelques minutes auparavant. Pourtant, Liao venait de lui confirmer ses propres doutes: malgré la réticence de la blonde, un de ses frères d'armes viendrait plaider sa libération et qui sait, tenir un discours plus intéressant qu'une invitation à fouiller ses souvenirs. Après coup, la gardienne du Pilier de l'Océan Antarctique se disait que ce face-à-face avait été particulièrement comique.

"Ah, juste une dernière chose Liao." La brunette avait stoppé sa marche et prononcé ces paroles avec plus de subtilité, alors qu'un sourire naissait sur ses lèvres roses, un sourire joueur et amusé à l'idée de donner les derniers détails avant qu'une personne ne vienne les regretter. Les détails les plus importants pour cette discussion à venir seront figés dans ces dernières paroles qu'elle prononcerait. Les Lyumnades avaient un savoir en plus, mais elles tendaient à rester sélective parmi ces visions qui l'avaient noyé. Si le Légat avait une question à poser...Qu'il les pose! Pour l'heure, elle jouait avec les mots, avec ces indices d'une philosophie qu'elle mettait à plat. On ne savait jamais si Liao avait besoin de comprendre le raisonnement du futur Oracle qu'il apercevrait. "L'émissaire est une façade. Célestia est l'une de ces Quatre Evêques servant Apollon, une personne importante donc...Mais on ne peut pas dire que les quatre grands guerriers d'Apollon soient véritablement au complet pour le moment. Deux d'entre eux n'ont pas eu la même chance que le Héron, mais un nouvel Evêque a su remplacer l'une de ces pertes et l'Augure y veille avec fermeté. Par ces pertes, c'est une triste ambiance pour cette Tour ensoleillée qu'ils gardent, caché dans un endroit "secret" pour les uns, connus pour eux... Nous n'avons plus qu'à leur souhaiter un bon renouvellement par ce nouveau cycle. Après tout, la vie de cette femme est aussi importante que la volonté de ces guerriers ailés qui tenteront de se dresser jusqu'au Soleil, afin de "balayer l'âge des romains". Alors oui, ils viendront libérer Célestia, cela va d'un enjeu plus capital, je suppose."





Entrevue en temps obscurs [PV Liao] Patte_12

"A lion do not speak the language of Mankind"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
LiaoLiaoArmure :
Protection de Poséidon

Statistiques
HP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-bleu160/160Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-bleu  (160/160)
CP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-rouge240/240Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-rouge  (240/240)
CC:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-jaune305/305Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-jaune  (305/305)
Message Re: Entrevue en temps obscurs [PV Liao]   Entrevue en temps obscurs [PV Liao] EmptyVen 15 Avr - 9:02
:: Un rapport étrange

Plus jeune Liao était une enfant turbulent et très expressif. Un véritable livre ouvert pour ses parents et ses amis, les voisins proches comme plus éloignés. Puis il y avait eu cet incident. La mémoire de ce dernier était encore intense dans son esprit, et la rage qui l’habitait toujours très grande. Quand on pense à l’origine des êtres responsables du carnage de son village, on aurait pu croire que servir Poséidon était ironique en un sens. Servir le Dieu protecteur des pirates et des navigateurs. En tout cas, depuis cette épreuve, le chinois s’était complètement fermé et n’avait jamais réussi à ouvrir cette boîte enfermant ses émotions. Un peu à l’image de la boîte de Pandore. Par peur d’y trouver des émotions trop fortes ou trop puissantes. Il luttait chaque jour afin de les contrôler, de les maîtriser et de les comprendre. Un jour, peut-être se montrerait-il plus ouvert et plus expressif lors de discussion ou d’acte accompli de manière à provoquer une réaction comme Ariane tentait de le faire en cet instant. Mais pour le moment, il restait cet être impassible et imperturbable. Le sujet Nimuë fut rapidement abordé et conclu. Le Légat était conscient que son interlocutrice avait compris certaines choses, comme lui-même commençait à en prendre conscience depuis peu. Quoi que cette formulation était encore un peu trop avancée pour l’état de ses pensées.

Liao préféra continuer sur le sujet de Lytès, et développer un peu plus ses pensées et sa demande. Cela pouvait paraître étrange, mais le Légat jugeait les informations découlant de sa demande importante pour l’avenir. Ariane conclut simplement en confirmant qu’elle veillerait sur lui, mais ce n’était pas non plus ce qu’il souhaitait. La jeune femme avait son propre devoir à accomplir, et ne pouvait le faire en veillant sur une autre personne ayant ses propres obligations. De plus le chinois ne comptait pas les mettre en équipe à chaque fois pour s’assurer que tout se passerait bien. Pour le moment, il préférait garder ses pensées pour lui-même. Il attendrait simplement le rapport de son interlocutrice avant de prendre une décision, ou d’arrêter son choix. Le Légat finit par conclure sur la venue probable des Oracles pour récupérer leurs sœurs et obtenir les informations qu’elle aurait dû avoir en leur rendant visite. De ce fait le chinois en était convaincu. Ariane semblait avoir une dernière chose à dire avant de quitter les lieux. Liao arrêta sa propre démarche de retourner à ses affaires pour l’écouter avec attention. Un hochement de tête accueillit les dernières remarques d’Ariane, et le Légat se contenta d’ajouter.


_ « Finalement nous sommes dans une situation similaire… »

Ses mots se perdirent dans la grande salle, où trônaient encore les écailles restantes. Eux-mêmes n’étaient pas au complet. Liao appréciait la précision de la jeune femme, et la salua d’un léger signe de tête avant de prendre la direction inverse de son interlocutrice. Cela ne changerait pas grand-chose dans sa manière d’aborder sa rencontre avec les Oracles. Mais cette information pourrait être utile si elle était habilement utilisée, ou conservée pour plus tard. Chacun d’eux retournait à ses occupations tout simplement.

_ « Merci pour ton rapport Ariane. »

Une dernière phrase prononcée avant qu’ils ne quittent la pièce l’un et l’autre. C’était sincère de sa part, et il fit un dernier signe de tête à l’attention de la jeune femme. Les informations obtenues n’étaient pas pour le rassurer sur la situation. Leurs ennemis étaient bien avancés dans leur plan, tandis qu’eux continuaient de jouer à tâtons dans ce voile de mystère.


" We all have inner demons to fight, we call these demons, fear and hatred and anger.
If you do not conquer them then a life of one hundred years is a tragedy.
If you do, then a life of a single day can be a triumph. "
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t233-liao-general-de-l-hipp
RymeRymeArmure :
Armure du Lion

Statistiques
HP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-bleu260/260Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-bleu  (260/260)
CP:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-rouge180/240Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-rouge  (180/240)
CC:
Entrevue en temps obscurs [PV Liao] G-jaune243/306Entrevue en temps obscurs [PV Liao] V-jaune  (243/306)
Message Re: Entrevue en temps obscurs [PV Liao]   Entrevue en temps obscurs [PV Liao] EmptySam 16 Avr - 22:02
Liao l'avait purement et simplement remercié, tout en prenant en compte les dernières paroles que la jeune femme lui avait accordé au sujet des Oracles. Certes, les Marinas n'étaient pas au complet, tout comme le camp de la prisonnière qui demeurait pour l'heure seule dans sa cage. Sans remords et sans véritables appréhensions quant à ce sujet, le regard d'Ariane était resté malicieux l'espace d'un instant. La véritable question à présent était de savoir qui allait venir parlementer avec le Légat? Dans tous les cas, elle ne s'en chargerait pas. Sa tête lui faisait pour l'heure trop mal pour tenter de parler diplomatie. D'un simple geste de la main, la brune intima à Liao qu'il n'avait pas à la remercier...Quand bien même elle en appréciait le sens!

Une fois retourné, Ariane s'était permis à arrêter de feindre la bonne santé. Claquant doucement une main sur son front, il lui fallait désormais prendre soin d'elle. La journée avait été particulièrement longue et quelque peu énervante, et quand bien même les saignements de nez s'étaient stoppés, la douleur demeurait. Alignant les pas entrepris pour atteindre la sortie, la générale s'était permise de repenser aux conditions qui l'attendrait durant cette mission à Avalon. Ce qu'ils avaient appris au sujet des Masques, d'Avalon et de ce Myrddin l'inquiétait énormément, et cette décision d'aller enquêter sur les lieux lui convenait parfaitement. Des réponses leur seraient sûrement adressées, et si Ariane n'espérait pas le meilleur accueil, elle pourrait peut-être en profiter pour découvrir d'autres choses. D'autres horizons en tout cas. Et peut-être cela permettrait de renforcer un peu les croyances de Lytès, sur qui elle devait désormais garder un œil plus attentif.

La tête relevée, elle attendait cette mission d'un pied ferme.




Entrevue en temps obscurs [PV Liao] Patte_12

"A lion do not speak the language of Mankind"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t415-ariane-general-des-lyu
 
Entrevue en temps obscurs [PV Liao]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Mare Nostrum :: Atlantis :: Temple de Poséidon-
Sauter vers: