Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
EstherEstherArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-bleu900/900[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-bleu  (900/900)
CP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-rouge450/450[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-rouge  (450/450)
CC:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-jaune1650/1650[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-jaune  (1650/1650)
Message [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei]   [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] EmptySam 16 Avr - 19:30
Voilà quelques semaines qu'elles demeuraient entre les murs organiques de cette citadelle macabre. De trois, ils étaient passés à deux. Arrivée souffrante – au point que l'on pouvait craindre une mort prématurée – , Esther donnait l'impression d'une renaissance au sortir de la porte d'obsidienne ; mais à quel prix ? Quand bien même il avait dû être élevé, Esther ne laissait transparaître aucune trace de mélancolie sur son visage. Au contraire, son regard frisait l'émerveillement tandis qu'elles s'apprêtaient à visiter des contrées inconnues. Du présent territoire à ce qu'ils appelaient la Sicile, avant de se rendre à Carthage ; le monde était grand, et une vie serait insuffisante à le fouler entièrement. S'ajoutait à sa curiosité insatiable l'excitation de la première mission attribuée. L'occasion lui était donné de faire ses preuves, et elle comptait bien revenir avec des résultats. Visiblement, ils n'auraient qu'à accompagner les oracles dans l'enquête de la cité de Carthage. Précisément le type de travail où ses capacités particulières pouvaient être mises à contribution, et potentiellement reconnues.

En effet, le temps passé dans la citadelle lui avait fait saisir la nécessité d'apparaître utile, au risque d'être évincée si les résultats devaient se montrer peu probant. Pour autant, son histoire avait été telle qu'un pareil mode de vie ne s'inscrivait que naturellement dans son propre cheminement. Aussi n'apparaissait-elle pas des plus inquiètes, se tenant simplement au bord de la charrette qui la supportait pour l'expédition s'engageant ; l'air facilement impressionnable. Elle était accompagnée d'Aubrée, sa mère ; ainsi que d'un garde de la citadelle qui leur semblait assujetti, le regard morne. Ce dernier tenait les rennes de la charrette, pendant qu'Aubrée, une jeune femme brune en fin de vingtaine, accompagnait l'autre berserker à pied. Son visage se voulait bienveillant à son adresse et son timbre de voix devait la mettre en confiance.

-Je me présente Aubrée et voici ma fille, Esther. Je porte l'armure de la Tarentule.

Il lui avait semblé que c'était de cette manière qu'il convenait de se présenter, entre porteurs d'armure. C'est du moins les manières qu'elle avait apprise de ses quelques interlocuteurs jusque là. Dans tous les cas, un silence était marqué pour laisser à sa vis-à-vis le luxe de se présenter à son tour.

-Il semble que nous devions compter l'une sur l'autre pour cette affaire. Le Pontifex ne m'a pas donné l'impression de la prendre à la légère. Et puis, il ne faut pas oublier que nous serons en... représentation.

À cette évocation, Aubrée trahissait un air de scepticisme avant de reprendre contenance. Elles ne partaient pas vraiment gagnantes, sur ce point. Mais cela ne devait pas servir de prétexte à l'échec. Il n'était de toute façon pas question d'exposer leurs capacités martiales, loin s'en fallait.

-Nous devrons nous montrer dignes. Cela demande de la préparation. De mon côté, je ne connais des oracles que ce Thafnout. En savez-vous plus ? Ne lésinez pas sur les détails, je vous prie.

Leur cosmos s'était éteint pour la durée du voyage. Il n'était pas question d'être interceptés par des êtres inopportuns.



[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] Esther11

Codes couleur dialogues : Esther, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure.


Dernière édition par Esther le Dim 17 Avr - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1809-esther-de-la-tarentule En ligne
AethewolfAethewolfArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-bleu160/160[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-bleu  (160/160)
CP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-rouge0/180[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-rouge  (0/180)
CC:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-jaune0/244[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-jaune  (0/244)
Message Re: [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei]   [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] EmptySam 16 Avr - 21:46
Départ ~


Du haut de son arbre, la panthère regardait le dédale. Elle partait pour une mission qui pourrait paraître de moindre importance mais qui avait été ordonnée par Arès lui-même. Le fait qu’elle fut désignée la laissait perplexe. Ne valait-il pas mieux pour cela quelqu’un de plus… Fort qu’elle ? Et dans une meilleure condition physique ? Non pas qu’elle se sente incapable d’assurer mais… Et bien soit il voulait qu’elle perde l’enfant qu’elle portait, soit il lui faisait autant confiance qu’il en était capable et cela pourrait regonfler la panthère, étant dans un gros moment de doute quand à ses capacités à combattre. Elle avait peur de ne pas réussir et cela là bouffait. Alors bon… Voulait-il se débarrasser d’elle ou non… allez savoir. Mais elle lui faisait confiance en tant que cardinal. Elle lui ferait confiance en tant que chef de faction. Tout comme elle s’était soumise à Xanthe, elle avait prit la décision de se soumettre à Thivan, pour l’avenir des berserk. De sa famille. La brune caressa son ventre en fredonnant dans l’air frais de la Transylvanie, un petit sourire aux lèvres. Elle n’avait pas dit au revoir à Zvezdan, peut être le prendrait-il mal mais une mission passait bien avant le reste…. Et puis elle reviendrait en vie non ? Alors pas de problème. Pour passer plus aisément pour une femme lambda, la panthère avait revêtu une robe sobre et un châle reposait sur ses épaules, lui donnant l’air d’une mère de famille, avec son petit ventre gonflé, de plus en plus voyant. Pas de cuirasse, pas de cosmos. Juste une futur mère.

Les yeux de la chinoise se tournèrent vers le chemin en contrebas, des pas ce firent.. Ou plutôt des odeurs. Alors qu’elle percevait trois silhouettes, mais ne ressentait aucune présence. Etrange. Li Mei descendit souplement de l’arbre, féline et sans se cacher. Une fois les pieds posés au sol, elle se redressa et haussa un sourcil en voyant le cortège bien étrange. Une jeune femme, un garde et… Une enfant ? Le berserker serra les dents mais ne dit rien, seul son regard en disait long. Elle était inquiète pour la petite, doutant de réussir à la protéger en cas d’attaque. Elle ne pouvait imaginer mettre la vie de cette enfant en jeux, elle était trop précieuse pour ça. Puis elle repassa ses yeux sur le garde, semblant chercher ce qu’il clochait. Puis elle comprit. Il n’était… Rien. Mais la belle métis ne fit aucun commentaire et regarda la jeune femme qui venait de lui adresser la parole. Une fois la mère se fut-elle présentée, ainsi que la petite, Li inclina la tête comme dans son pays natale avant de se redresser.

-Li Mei de la Panthère. Es-tu certaine de vouloir la mettre en danger ainsi ? Je ne peux pas garantir que tout se passera bien et je serrais triste qu’une petite merveille puisse périr d’un coup perdu.

Uune certaines inquiétude faisait vibrer la voix de la futur mère alors qu’elle souriait presque tendrement à l’enfant, émerveillée. Cela lui réchauffait le cœur de voir un enfant, sans doute son instinct de mère qui s’éveillait un peu plus en présence d’un être si adorable à regarder. La jeune féline s’approcha de la petite et lui ébouriffa les cheveux en souriant, étrangement détendu par sa présence. Presque apaisée sans qu’elle n’arrive à mettre le doigt sur ce qui poussait à être ainsi. Le berserk ignora les dire de la tarentule et vint embrasser le front de la petite qui ne devait avoir guère plus que neuf ans au grand maximum. Surveillant l’attitude de l’enfant, la futur mère la prit et la porta sur sa hanche, comme une mère avec son petit, une profonde tendresse la submergeant pour le petit être qu’elle avait désormais entre ses bras.

-Salut Esther… dit moi, veux-tu vraiment nous accompagner ? Tu n’as pas peur ?

La voix de Li était douce, attendrie. Elle ne voulait pas qu’il arrive du mal à l’enfant. Elle ne pourrait pas le supporter. Puis, enfin, la panthère se tourna vers la mère d’Esther, le regard froid. Elle ne l’aimait pas et la tuerait bien volontiers de mettre son enfant en danger, mais la belle se retenait. De plus, elle lui parla de Thafnout, ce qui eut pour effet de laisser le cosmos de la berserk l’entourer. Un cosmos animal, agressif. Prenant la forme d’une panthère autour d’elle-même. Elle dut faire appel à toute sa volonté pour ne pas perdre le contrôle et se calmer, caressant les cheveux de la jeune enfant. Elle voulait des détails ? Elle lui donnait des ordres ? L’insoumise, outre envers Arès et le Pontifex, feula pour calmer les ardeurs de l’araignée.

-Ecoute-moi bien. Que l’on est une mission commune ne te donne en aucun droit de me parler sur ce ton comme si j’étais une vulgaire garde à tes ordres. Et sache que hais cet abruti d’aveugle. Je ne vois pas l’intérêt de te dire le pourquoi du comment. Cela ne te regarde e rien. Va donc tisser tes toiles par le cul et apprend à me respecter. Alors seulement je te respecterais, c’est comprit ?

Après cela, la panthère alla reposer la petite, avec un sourire attendrit, dans la charrette et s’étira avant d’éteindre complètement son cosmos. Ne restait qu’une femme qui n’appréciait guère la tarentule mais était sous le charme de l’enfant. Sa main se reposa naturellement sur son ventre alors qu’elle regarda vers le dédale en murmurant un au revoir pour le cardinal qui avait fait tant de chose pour elle




1 de Zvezdan ~  1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EstherEstherArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-bleu900/900[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-bleu  (900/900)
CP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-rouge450/450[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-rouge  (450/450)
CC:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-jaune1650/1650[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei]   [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] EmptyDim 17 Avr - 0:34
Sa semblable était arrivée d'une manière inhabituelle, sauvage, voire féline. C'est d'ailleurs ce qui caractérisait le mieux son attitude générale, et la précision de son armure suffisait à dissiper le soupçon. Li Mei, se nommait-elle. Son comportement presque animal la rendait hermétique à la raison pure, pour ne laisser voir qu'une boule d'émotions des plus instables ; mais non moins pourvue de logique, à bien y regarder. L'expression d'Aubrée se faisait moins chaleureuse, plus sérieuse.

-Elle doit venir car elle a un rôle à jouer dans cette mission. Le mien est d'éviter qu'elle soit mise en danger. Au final, ma vie passe après la sienne.

Vis-à-vis d'Aubrée, elle était des plus froides, ignorant jusqu'à ses paroles. En revanche, elle adressait à Esther une affection propre à la rendre crédule ; ce qui se retrouvait sur son expression hébétée tandis que Li s'approchait d'elle. Ses paroles ainsi que son comportement n'instillait nulle crainte dans l'âme d'Esther. Aussi se montrait-elle docile jusqu'à se laisser porter par la panthère. Cette spontanéité dans son amour à son adresse avait quelque chose d'inédit pour la petite, qui se laissait volontiers prendre au jeu. Ne pas avoir à engendrer un amour artificiel avait quelque chose de profondément reposant.

Un sentiment perdu de vue il y a des décennies. Oublié et refoulé, même. Leur écho ne sonnait que tel un vrombissement résonnant des tréfonds de l'abysse de sa conscience. Juste de quoi faire émerger de son instinct une vive émotion des plus authentiques. Une authenticité prompte à défaire le masque de ses marionnettes l'espace d'un instant. Mais l'attention de la panthère ne se portait pas sur eux à ce moment. N'était laissé à sa vue qu'une joie mêlée à de la surprise ainsi qu'un soupçon de crainte.

-Peur ? C'est parce que j'avais peur tout ce temps que je suis encore en vie... J'ai toujours peur. J'ai peur et d'autres choses. Là, j'ai peur, mais je suis aussi heureuse. Je suis heureuse parce que j'appartiens à Arès maintenant ! Il sera heureux si je fais ce qu'il souhaite... Je veux qu'il soit content de moi ! Je veux qu'il m'accepte ! Tu ne ressens pas la même chose ?

Son expression se faisait interrogatrice. Son visage ne trahissait aucune arrière-pensée. Celles-ci étaient réservés à ses pantins qui fixaient chacun Li avec le même regard noir. Définitivement, ils voyaient d'un mauvais œil les manières de la panthère. Aubrée cependant se montrait plus ouverte à la psyché de cette drôle de femme. Elle semblait refouler une profonde rage en réaction à ses derniers mots. Dignité ? Oracle ? Thafnout ? Autre chose ? Cette Li ne se faisait pas prier pour exprimer le fond de sa pensée, au contraire de Zvezdan qui se faisait plus manipulateur. L'intonation d'Aubrée se faisait plus mélancolique suite aux sermons de son interlocutrice en passe de relâcher Esther.

-Je vous ai parlé d'égal à égal. Du moins, c'était mon intention. Mes mots ont dépassé ma pensée, et je le regrette. Je l'ai dit et le répète, ma vie passe après celle de ma fille. L'idée qu'elle soit mise en danger me terrifie... Vous n'êtes pas moins mère que moi. En cela, vous devez me comprendre. Qui souhaiterait sciemment mettre en danger son enfant ? Il en va de même pour vous, et pourtant, vous êtes là... Aussi, je n'ai pour cette mission qu'une requête à vous adresser. N'agissez pas contre l'intérêt de mon... de nos enfants. Cet instinct maternel doit être plus fort que toutes les autres émotions, la haine comprise. Nous ne partons pas en guerre, après tout.

Durant ce temps, Esther n'avait pas lâché Li du regard. Elle voyait toute l'affection que cette mère portait à son propre enfant ; ce qui n'était pas sans lui inspirer une question somme toute innocente.

-Tu vas l'appeler comment ?


[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] Esther11

Codes couleur dialogues : Esther, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1809-esther-de-la-tarentule En ligne
AethewolfAethewolfArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-bleu160/160[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-bleu  (160/160)
CP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-rouge0/180[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-rouge  (0/180)
CC:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-jaune0/244[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-jaune  (0/244)
Message Re: [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei]   [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] EmptyDim 17 Avr - 2:49
Ma princesse ~


Jamais Li n’aurait pensée que l’enfant aurait un rôle à jouer dans cette affaire. Elle tourna à nouveau le regard vers cette enfant et lui sourit avant de plonger ses yeux, bouillant de colère contenue dans ceux la berserker. Elle n’aimait pas manquer d’information, mais ne venait-elle pas de balancer que ce qui la concernait ne regardait qu’elle ? Ainsi s’abstint-elle de tout commentaire. Hochant simplement la tête, elle délaissa la mère pour prendre place à côté de l’enfant, s’adossant contre la barrière de la charrette, la panthère prit l’enfant contre elle et s’amusa à lui faire des tresses en souriant. Les cheveux, aussi ébène que les siens, de la petite avait la douceur de la soie la plus fine. Comme… Le vêtement fait de soie d’araignée. La plus cher mais aussi la plus souple et la plus résistante des soies. Il était dit, que l’empereur de son pays natale ne portait que cela…. C’est souriante que la berserk attendait que le groupe ce mette en route. Elle n’allait pas marcher trop pour économiser ses forces, à cause de sa grossesse et puis… si elle pouvait tester sa possibilité d’être mère avec l’enfant, elle ne s’en priverait pas !

La chinoise écouta attentivement ce que disait l’enfant en l’enlaçant doucement, cherchant à lui montrer qu’elle était là et qu’elle n’avait pas besoin d’avoir peur, elle ne l’abandonnerait pas à cette peur. Elle lui embrassa le sommet du crâne en souriant et la tourna doucement, sans forcer face à elle, remettant en place quelques mèches rebelles avant de plonger son regard prune dans celui émeraude de l’enfant. Le jeune femme chercha quelque peu ses mots puis elle lui sourit un peu plus.

-Je n’ai pas peur de mourir. J’ai peur de vois les berserker, ma famille, mourir. De ne pas être assez forte pour les protéger… Mais je comprends ce que tu peux ressentir pout le Seigneur Arès. Grâce à lui j’ai trouvé ma place. Mon rôle. Ma voie. Le dédale est ma maison… Mais quand à ce qu’il m’accepte… Je sais déjà que ce n’est pas vraiment le cas, parce que je vais être maman… Du coup, je vais bientôt partir de la maison, mais je reviendrais.

Elle se pencha en avant pour embrasser tendrement le front de la jeune enfant en souriant. Elle ce sentait si apaisée par cet enfant dont elle ne savait rien. Certes, c’était dangereux, elle se rendait faible mais comment ne pas aimer cette petite au premier regard ? Comment ne pas se sentir mère avec cette puce contre elle ? Etait-ce dû à ses hormones ou non, la panthère n’aurait su le dire, tout ça étant bien trop nouveau pour elle. Cette femme qui ne se laissait pas attendrir facilement se retrouvait à vouloir protéger cette enfant comme son propre petit. Elle entendit les dire de la véritable mère de l’enfant mais ne lui accordait aucun regard pour le moment, tentant de rassurer l’enfant avec l’amour chaud et sincère qu’une mère pouvait porter à un être aussi adorable qu’elle. La futur mère soupir, dépiter par cette femme qui était sa consœur berserker…. Finalement la féline posa un regard, devenant froid dès qu’il quittait l’enfant, sur la jeune femme.

-Laisser un enfant à venir en dehors de ça. Quelque soit son rôle, vous me paraissez bien peu aimante envers elle. Vous êtes trop froide, vous manquez de chaleur humaine. Vous le faites penser à Thivan. En pire en fait. Comme si vous vous forciez à agir en mère… Et je ne ressens rien venant de vous. D’aucun de vous trois en fait, je n’aime pas ça. Je sens vos odeur, je sais donc que vous existez mais… Je n’ai pas confiance en toi ma belle. Je te laisserais donc volontiers crever. Elle je la protégerais tant fais pas pour ça. Quand à la vie de mon petit… Il n’est pas encore là, je ne suis attachée qu’à une parcelle d’être vivant. Si je venais à le perdre, pour la cause d’Arès, c’est que le temps de vivre pour lui n’était pas venu. Mettons nous en route au lien de palabrer pour rien. Je ne t’aime pas, tu ne m’aimes pas, on a pas besoin de ce causer.

Reeportant son attention sur l’enfant, Li Mei souriait à nouveau, calmée dès qu’elle eut croisé son regard. Un regard bien différent de son physique, plus profond, plus vieux. Sans doute que le fait d’avoir une mère berserker m’avait faite grandir plus vite, elle n’aurait sut le dire en vérité… La petite la regardait aussi et le cœur de li battait ave un calme encore rarement connu par la brune, l’étonnant avec plaisir. La féline pencha la tête sur le côté et sourit à la question de l’enfant. Oui, elle avait une idée depuis quelques jours…

-Et bien… Oui j’ai ma petite idée, mais j’aurais besoin d’une personne expérimentée pour me dire si cela irait ou non… Tu veux bien m’aider ma puce ? Parce que j’aimerais appeler mon bébé Rǔzhào ou Huǒyàn. Dans ma langue natale ça veut dire brasier et flammes… Tu en penses quoi ? C’est en l’honneur de quelqu’un d’important pour moi…. La dernière personne que j’aurais pensée qui puisse m’aider à avancer…

Un sourire timide et d’étranges rougeurs vinrent installer sur le visage de Li alors qu’elle repensait à Zvezdan. Nul doute que c’était en son honneur, pour tout ce qu’il avait fait pour elle. Et puis ses noms lui était venue si naturellement… Elle ne voyait pas un autre nom possible en vérité pour son petit. De puis, fille ou garçon, les deux pouvaient faire l’affaire et une chose était sûr, ses prénoms avaient une signification forte, puissante. Un futur où l’enfant vaincrait ses épreuves. Elle s’appelait fleur de prunier. Un nom à caractère doux, maternel. Peut-être était elle simplement destinée à faire une bonne mère. Elle l’espérait de tout son cœur… Levant son visage vers le ciel, la panthère sourit à l’immensité s’étendant au dessus de leurs têtes. Elle était heureuse sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être cette mission ne ce passerait pas aussi mal qu’elle ne l’avait d’abord pensée. Les conseils du cardinal restaient gravés en elle. Faire attention et gérer mes sautes d’humeur de femme enceinte… Facile a dire




1 de Zvezdan ~  1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EstherEstherArmure :
Cuirasse de la Tarentule

Statistiques
HP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-bleu900/900[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-bleu  (900/900)
CP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-rouge450/450[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-rouge  (450/450)
CC:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-jaune1650/1650[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei]   [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] EmptyDim 17 Avr - 12:55
Selon toute vraisemblance, elle échouerait à faire entendre sa voix à cette femme. Son regard brûlant d'aversion était à ce titre des plus éloquents, alors qu'elle posait la situation de la manière la plus précise qui soit. Mais certainement était-ce là son erreur, de reposer son argumentation sur une logique froide. Plus se tendait l'atmosphère, et plus Aubrée se faisait placide. Esther de son côté se montrait des plus distantes vis-à-vis de sa mère, ne prêtant d'attention qu'à cette femme qu'elle n'imaginait pas trouver en pareilles circonstances. Si cette Li n'était pas de ces porteurs d'armure, elle aurait certainement rejoint la sélection de la Tarentule pour la relève, chose qu'elle ne pouvait que regretter, eu égard au caractère éphémère de cette utopie intime. En attendait, elle profitait sans plus réfléchir à l'avenir. La tendresse de cette femme n'était pas sans la mettre en confiance, la rassurer et en même temps la désarçonner.

-Il est peut-être triste que tu partes... Je veux dire... c'est pas quelque chose de mal d'être une maman, si ? Et puis, il t'a déjà accepté en te donnant une place, non ? En plus, tu n'es pas une égoïste... Moi je suis sûre qu'il voit tout ça ! Mais il doit bien montrer qu'on peut se reposer sur lui ! Qu'il est assez solide ! Comme un super papa ! Le mien de parent s'est montré cruel pour que je sois assez forte... Mais je sais qu'il m'aime. Je pense...

Son expression se faisait plus sombre sur ces mots, moins joviale. Un doute viscéral commençait à poindre sur cette pensée. Si sa Mère l'aimait ? Elle l'avait bien choisie, n'était-ce pas une preuve en soi ? D'un autre côté, ses mots ainsi que ses actes avaient pu se montrer si durs et si froids qu'elle pouvait douter de sa bonne foi. Quelle était la part de mensonge et celle de vérité ? Sa Mère lui avait parlé de jouets pour désigner la famille artificielle de sa famille. N'avait-elle pas livré sa propre vision des choses à son adresse ? Se refuser de réfléchir plus. À fouiller si loin dans l'introspection, son regard perdait de son étincelle de vie et menaçait de se dissiper dans les limbes du monstre tapi en son âme et conscience. À cet instant, l'étreinte même de la panthère échappait à sa perception.

L'environnement s'assombrissait pour ne plus laisser qu'un voile noir entre sa coquille de chair et le reste. Se faisant, le regard d'Aubrée se faisait plus froid encore, jusqu'à emprunter celui d'une tête coupée. Elle tenait difficilement le contact visuel avec celle qui la méprisait de ses invectives. Qu'elle parle, et l'attache d'Esther à l'adresse d'Aubrée se détériorait, jusqu'à ce que le lien empathique se brise. Elle tenait toujours sous ses ficelles, mais les souvenirs de son existence passée venaient d'être dissous. De mère, elle n'avait plus que le nom, et c'était à la panthère toute entière que revenait ce sentiment d'appartenance, pour le temps de cette mission. L'autre avait désormais bien plus en commun avec le garde les accompagnant. Aussi s'assied-elle silencieusement à ses côtés, au devant de la charrette, l'air morne. Quand Li Mei retournait son attention sur la petite, après l'avoir tué, elle la faisait renaître.

-Ruche... Rucheau... Ros... Roseau... Ruseau ? Et Yohan ? Non... Huyan ? C'est pas facile à prononcer... Mais c'est très beau ! Enfin... quand tu le dis c'est très beau ! Et le feu aussi c'est beau ! J'aime bien la forme que ça prend. Ça bouge tout le temps, ça brille et c'est chaud. Comme si c'était vivant. Et puis on s'en sert pour cuire la viande !

Son regard exprimait un vif enthousiasme, en même temps que la faim faisait son gronder son estomac ; ce qui n'instillait en elle aucune gêne. En effet, il lui serait difficile de comprendre qu'il faille éprouver de la honte pour un besoin des plus naturels qui ne demandait que d'être assouvi. Aussi le garde quittait-il sa place pour s'en aller chasser. Le voyage se ponctuerait certainement de cette façon et ne changeait pas tant que ça avec d'ordinaire. La curiosité d'Esther s'intégrait dans ce quotidien, et elle n'épargnerait certainement pas cette femme. Sûrement pas avant qu'elle ait parlé de cette personne mystérieuse.

-C'est qui ce quelqu'un pour toi ? Tu l'as rencontré ici ? Il est comment ? Je l'ai peut-être croisé !


[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] Esther11

Codes couleur dialogues : Esther, Arachné.
Chroniques d'une Tarentule, Armure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1809-esther-de-la-tarentule En ligne
AethewolfAethewolfArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-bleu160/160[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-bleu  (160/160)
CP:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-rouge0/180[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-rouge  (0/180)
CC:
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] G-jaune0/244[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] V-jaune  (0/244)
Message Re: [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei]   [MD 4] Un pari osé [pv Li Mei] EmptyJeu 21 Avr - 18:36
Départ ~


La panthère regardait le ciel, le jeu des nuages dans cette immensité infinie tout en tenant l’enfant contre elle, dans un geste maternel. Puis la jeune chinoise enfouit son visage dans la tignasse de la petite pour s’enivrer de son odeur sucrée, un grand sourire aux lèvres. Comment la mère de cette petite pouvait la traiter ainsi ? Elle ne comprenait pas. Pourtant, cette enfant avait tout pour mériter un vrai amour, pas celui froid d’une mère comme elle. Berserker ou pas, cela ne voulait pas dire de faire souffrir les siens. La petite voix fluette s’éleva et la panthère sourit, amusée.

-Oui et non ma belle… Imagine que l’on attaque le Dédale mais je sois trop grosse a cause de ma grossesse et que je ne sois qu’un boulet alors que tout le monde ce bat… Je ne veux pas qu’on s’inquiète pour moi au risque de déstabiliser mes frères d’armes et les voir périr par ma faute. Je préfère donc partir le temps d’être de nouveau opérationnel… Tu comprends ? Mais si tu veux… Vient me voir dès que tu veux, ma chambre te sera toujours ouverte ma puce, pour n’importe quoi, je serais là. Je vais veiller sur toi come je veillerais sur mon petit… D’accord ?

Une mère. Li agissait de plus en plus comme tel, surtout avec cette petite qu’elle sentait si peu aimée par celle qui ce disait sa mère. Alor qu’elle gardait la petite contre elle, la panthère pu constater que la tarentule n’accordait plus un regard en sa direction et en ronronna, comme une féline ayant imposé son territoire face à un adversaire lamentable. Son attention revient sur la petite qui tenta de dire les prénoms qui plaisait à la future mère, la faisant rire de bon cœur avant de refermer ses bras autour de l’enfant et l’embrasser dans le cou, cherchant à la chatouiller un peu, totalement attendrie par cette petite. Puis elle enchaîna sur la viande cuite, ce qui acheva de faire basculer Li en arrière, pliée en deux par les remarques attendrissantes d’Esther. Elle rit un bon moment, avant de réussir à ce calmer et de couver l’enfant du regard. Puis une idée lui vient. Une idée qui la fit sourire.

-Rǔzhào, ça ce prononce Rou-ja-o et Huǒyàn, ou si tu préfère, Hu-o-i-an. Mais je peux comprendre que tu es du mal, tu es encore jeune, ça viendra ! Et toi tu es ma Xiǎo zhīzhū, ça veut dire ma petite araignée !

Puis le gargouillis du ventre de la petite la fit sourire tendrement. Elle s’apprêtait à ce lever pour chasser pour l’enfant mais le garde la devança et la panthère se rassit en câlinant toujours cette petite affamée. Vint alors une question, somme toute légitime de la part de l’enfant. Qui était ce il. Elle se mordit la lèvre en rougissant un peu, troublée par cette question. Comment lui expliquer ce qu’elle ne savait pas elle-même. Qu’était donc Zvezdan à ses yeux ? Un ami ? Oui, ça elle en était certaine. Un amant aussi, vu le nombre de nuit passé ensemble. Mais quoi d’autre… ? Un confident, des bras rassurants… La belle ferma les yeux pour tenter de calmer son cœur fou, cherchant a cacher les rougeurs sur ses joues. Elle tenait beaucoup à lui…

-Je parle du cardinal de la guerre… Zvezdan… Il est… Sans la personne qui m’est la plus cher parmi les adultes du dédale… Il me protège, il m’aide… Il est là quand je pleure, quand j’ai besoin d’une présence… Sans lui, j’aurais déjà perdu pied…

Le sourire timide de la jeune femme en disait long sur ses sentiments pour lui, même si elle était incapable de mettre un nom sur ceux-ci. Gardant l’enfant contre elle, Li se tu, laissant la tarentule guider la charrette vers leur mission…




1 de Zvezdan ~  1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[MD 4] Un pari osé [pv Li Mei]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Transylvania :: Forêts ombrageuses-
Sauter vers: