Votez
I
II
III


Mars 553 AD (Jusqu'à la fin de l'Event)
 
Partagez
 

 [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
BelisaireBelisaireArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu200/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (200/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge210/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (210/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune245/245[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (245/245)
Message [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyDim 8 Mai - 11:54
Face à face. Voici donc les fameux oracles qui n'avait d'existence à mes yeux que dans mes rapports journaliers, ils étaient enfin venus à visage découvert. Un rictus ourlait mes lipes au moment où je me mettais en garde. Cette créature au plumage rouge était un adversaire qui avait donné pas mal de fil à retordre. Silencieux, tel l'animal totem qui était le miens, je l'observais sans pouvoir comprendre les nuances de ce cosmos pour le moins ombrageux. Fermant les yeux, je me disais que je ne devais pas prendre grand cas de cette forme qui s'avançait devant moi.

- Je ne sais qui tu es, ton rang ou ne sais je quelle autre étrangeté... Je ne te laisserai pas passer d'une manière ou d'une autre !

Soudain, j'armais mon poing afin de frapper le sol. Des centaines de roches acérées allèrent vers mon ennemi dans un fracas épouvantable. Dansant dans les airs, je frappais les airs afin de lancer des ondes chaudes et brûlantes vers lui. Puis, reprenant place face à l'envahisseur, une pupille dorée brillait dans les brumes de poussières. Des arcs de lumière en sortirent brutalement avec pour objectif d'enlacer l'oiseau dans une cage.

RESTRICTO

Puis, un pas de côté en arrière, ma main droite se levait et mon index dardait vers le petit moineau. Un sourire en coin, je disparaissais devant lui et un léger vent chaud traversait l'entourage de l'Oracle. Il n'avait vu que quatre étoiles écarlates fendre l'air vers lui mais aucune douleur, juste un léger picotement qui devenait une douleur lancinante en quelques instants.

- Tu viens de subir quatre piqûres, Guerrier du Soleil. Au bout de quinze, tu seras mort ! Tu as encore donc le temps de rebrousser chemin sans dire un mot de plus... La mort est une chose que je n'aime pas imposer à mes ennemis comme mes amis...

Scarlett Needle. Technique assez simple d'une certaine façon. Toutefois, les choses n'étaient pas si simples pour celui qui en subissait les conséquences, il saignerait de plus en plus et perdrait vie à chaque fois que je porterais ces attaques séculaires de l'ancien chevalier d'or du Scorpion.

Spoiler:
 


[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) Ljev
Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1200/1200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge900/900[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (900/900)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1050/1050[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyDim 8 Mai - 13:58
Bran Ruz
"La Réponse"



« Tu apprendras que je suis le Bran Ruz, Évêque de l’Épervier. L'Ombre qui annonce le Mort du Soleil. Grand Pope Bélisaire … Il est étonnant de te trouver ici. »

Lui qui pensait que la Voix de la Déesse se serait cachée dans les hauteurs, il s'était lourdement trompé. Une surprise qu'il appréciait à sa juste valeur. Il parlait d'honneur. Autrefois, quand il était encore un corbeau libre de voler jusqu'à la cité d'Ys, cette notion lui apparaissait comme étant la plus importante de toute. L'honneur d'un beau duel, comme celui qu'il avait fait pour gagner la main de la belle Dahut, en voilà un beau précepte. Perdu dans de bien sombres affres. L'Humanité. Ô mais le Druide n'était pas de ceux à faire des généralités. Quand bien même il ne s'étonnait plus de rien, voir un tel adversaire se dresser devant lui n'était pas sans quelques desseins. Il devait bien admettre qu'il était curieux de les connaître.

Face à la première slave, les ailes cramoisies de l'oiseau de mauvais augure se dressèrent. Les pierres ne lui occasionnèrent que peu de dégâts en définitive. Lestement il les avait repoussé, pour voir danser des particules dorées. Un œil mordoré nimbé d'une lumière qu'il n'aima aussitôt pas. Les liens lumineux cheminèrent jusqu'à lui, certains d'entre eux parvinrent même à l'immobiliser partiellement. Bec, aile et pattes liées, il ne parvenait à tenir sur ses appuis que parce que sa seconde aile le maintenait dans un équilibre précaire. Aussi quand il reçu les piqûres du Grand Pope, Bran faillit bien chanceler. Un piaillement agacé s'extirpa de sa gorge. L'oiseau rouge se ramassa sur lui-même, dévoilant un cosmos à la fois sombre et lumineux. Étrange.

« Lug yn siarad … »

La Bénédiction de Lud.

Subitement les nuages s'écartèrent légèrement pour permettre à un rayon de soleil de frapper directement le corps immense du Corbeau. La douleur s'écarta un bref instant pour permettre à l'Oracle de faucher, de son aile valide, le corps de Bélisaire en une tourmente solaire, aveuglante et plus vive qu'un éclair zébrant le ciel.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
BelisaireBelisaireArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu200/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (200/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge210/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (210/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune245/245[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (245/245)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyDim 8 Mai - 19:07
- Hé ben, ca ne manque pas d'arrogance !

D'un sourire taquin, je répondis à celui qui se prétendait l'annonciateur de la mort du Soleil. C'était bien un titre ronflant pour... un corbeau rouge. Manifestement, il usait de ses plumes afin de se protéger de mes assauts. Ce combat risquait de devenir de plus en plus curieux. Mais, une seule aile avait échappé à mon contrôlee et cela fit mal, très mal même. Bondissant dans les airs, j'avais souhaiter repousser l'attaque de l'Eveque. Mais l'effet ne vint pas de l'à ou je l'attendais et un rayon solaire me balayait contre un pilier qui se fracassait en partie.

Râlant sourdement, je me levais avec les bris de cailloux qui tombaient autour moi. Cela faisait des années que je ne m'étais pas battu et l'entraînement devait me manquer très certainement. Silencieux, je fixais mon ennemi et tournais la tête vers l'entrée du Sanctuaire. Les cosmos des chevaliers de Bronze s'affaiblissaient de plus en plus et les chevaliers d'or allaient reprendre la suite sous peu. Les débris et les caillasse volèrent au dessus de moi avant de partir comme des fusées vers le Guerrier d'Apollon. Puis, j'en profitais pour devenir une ombre qui dansait de part en part et j'armais mon index de nouveau vers mon ennemi.

Une sphère de sang partait alors entre les débris volants et frappait chaque partie du corps de Bran Ruz. Mais dans les brumes des sables, il m'était difficile de savoir si le coup avait porté correctement entre nous. Je me méfiais des dons de mon ennemi en l'occurence. Certains rapports précis des combattants de Kiev m'avaient invité à craindre un coup merdique...

- Relèves toi ! Tu n'es pas encore mort...

Cela ne faisait que commencer. Mon cosmos prenait lentement une teinte meurtrière et froide, l'assassin que j'étais reprenait enfin toute sa place.

Spoiler:
 


[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) Ljev
Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1200/1200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge900/900[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (900/900)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1050/1050[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyLun 9 Mai - 23:47
Bran Ruz
"La Réponse"



La réplique l'amusait. Il n'y avait rien d'arrogant dans ce titre. Il ne se l'était pas octroyé, Apollon l'avait tout désigné à jouer ce rôle. Il le devait, il n'avait pas d'autre choix que celui-là. Il était la Réponse, et beaucoup plus encore. Un instrument du Destin. Et Bélisaire le comprendrait bien assez tôt. Pourquoi se perdre en de vaines palabres ?

Avec fracas, la pierre d'un pilier se fissura. La destruction commençait, n'en déplaise au premier gardien. La Guerre était ainsi faite. Pleine d'absurdité et de coups d'éclats. Voir le représentant essuyer sa première réplique avec une certaine dignité le fit incliner la tête. Satisfait. Une once de ce qu'il fut autrefois demeurerait donc ? La druide sombre ne fit rien, se concentra sur les liens qui l'entravaient. En silence il l'observa se lever, adopter une toute autre attitude. Une ombre parmi les ombres. Cette fois, l’œil mordoré de l'Oiseau brilla d'un nouvel éclat. Son cosmos rapidement l'auréola.

« Je n'ai nul besoin de me relever. Ce fut une très belle attaque, Grand Pope, mais insuffisante. Regardes, je suis indemne. »

Clama une voix issue de partout et du néant tout à la fois. Dans ce manteau d'or et de poussière, une ombre se glissa aux côtés du jeune homme. Un bec immergea très vite à quelques centimètres du Grand Pope pour claquer et se retirer, par jeu. Une sorte de rire s'insinua dans l'esprit du Saint.

« Je ne suis pas mort, pas encore, pas tout à fait. »

Pour mieux lui démontrer ses propos, le Corbeau Rouge écarta ses ailes désormais libres. Il faudrait bien plus pour le renvoyer dans les limbes.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
BelisaireBelisaireArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu200/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (200/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge210/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (210/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune245/245[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (245/245)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyMer 11 Mai - 20:15
Etonnante chose que voilà, celui là avait le don de disparaître comme une personne de ma connaissance. D'un bons en arrière, j'évitais son attaque en me mettant en position rapidement. Je ne comptais pas le laisser s'amuser avec ma poire bien longtemps. Dans un sens, les affaires tournaient de plus en plus mal. Concentrant mon cosmos dans ma pupille droite, j'envoyais sur lui une vague d'énergies sur lui afin de restreindre ses mouvements. Dans la main droite, l'ongle de mon index se concentrait afin de former un dard d'énergie écarlate. Les deux attaques avaient été radical et je me tournais vers l'Oracle en demandant si tout cela avait fait effet...

Soudain, regardant à droite et à gauche, je vis que nos ennemis entraient enfin dans le temple du Bélier. Wedge était dans un sale état et tout cela me fit me crisper. Concentrant mon cosmos vers le temple du Cancer, un message mental allait vers son protecteur afin que celui-ci rapplique dans les plus brefs délais. Je me sentais fatigué, éprouvé mar ce combat qui se rallongeait plus que de prévu. La situation m'échappait un peu mais était-ce ma méthode de gouvernement qui était à remettre en question ? Bien des questions se cumulaient dans mon esprit au moment où je tournais la tête vers le Cardinal de la Guerre qui entrait en scène. Ils pensaient tous que ma mort serait une bonne chose... Certes. Mais...

- Epervier, permets moi de te poser une question... Penses tu que ma mort peut apporter le renouveau auquel tu aspires ?

Cette question. Je me la posais depuis un moment. En effet, depuis que "lui" était revenu, nos discussions avaient été sur la nature même de mon gouvernement au sein de la Chevalerie évidemment, mais aussi du point de vue de Constantinople. Etais je la bonne personne pour inspirer le Rêve à la Chevalerie ? Mon regard se détournait vers la sortie du temple du Bélier, comme si je regardais autre part.

- Bien, je pense que nous allons avoir de la visite !

Tout cela devait continuer après tout.

Spoiler:
 


[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) Ljev
Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1650/1650[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge1350/1350[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1650/1650[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyMer 11 Mai - 20:26
Ils avancent. Pas à pas, ils s'approchent de l'objet de leur ire, résolus à enfin étouffer cette flamme qui les brûle de l'intérieur. A éteindre ce désir vengeur qui depuis trop longtemps les tourmente, l'éteindre en y répondant, en se jetant dedans à bras le corps, sans peur et sans honte. Doucement, une chaleur dans leur dos, ils se retournent pour fixer d'un œil neutre le Chevalier du Bélier s'avancer, toutes flammes sorties, doté du regard de ceux qui se sentent investis d'un devoir. Ainsi allait-il se confronter à la fureur de la horde. Soit. Qu'il se brûle les mains à son contact, qu'il n'en reste que cendres fumantes. Son feu sera balayé par un feu plus puissant encore, un brasier fait de la plus pure et suprême des Rage, raffinée à un niveau qui tient du surhumain. Le sentiment si fort qu'il en devient une réelle et concrète source d'énergie, un moteur qui tourne à plein régime. Et toi, petit braise, penses-tu pouvoir éteindre ce qui brûle depuis années ? Non, des décennies. Des siècles. La douleur de tous ces visages qui font écho à mon esprit, de tous les Vandales chassés, traqués et tués au nom de l'Empire, du Rêve. Ceux-là même qui sont désormais maîtres.

Ils continuent de le fixer de cet air neutre. Neutre oui. Et pourtant. Le visage ne se tord d'aucune grimace colérique, nul plis ou rides sous une émotion forte, pas de grognement ou autre. Et pourtant encore. Pourtant, ces deux fournaises braquées dans les rubis du Bélier, faites d'un feu semblable à celui des enfers. Un feu qui hurle, strident, insupportable. « Ne t'interpose pas. ». Des mots qui fixent, qui percent le Bélier comme les plus acérées des lances. Des mots qui passent par les yeux, et si les yeux pouvaient entendre, ils auraient les tympans percés. « Reste à l'écart, reste en-dehors de ça. » Ils ne le veulent pas sur leur chemin. Un instant, sans même qu'ils n'aient à tourner les yeux vers lui, leur attention se concentre sur le Corbeau Rouge. Laissez-le, mes frères. Il est avec nous. Il est le soleil qui éclairera le chemin ô combien sombre vers notre Vengeance. Ils m'entendent. Et ils m'écoutent. Ils continuent sur leur lancée, le Cosmos qui émane d'eux, agressif, rageur, brutal. Mais à bien y regarder, de la tristesse aussi. De la peur. La fournaise se fait par moment foyer, un foyer doux mais amer, une flamme qui danse à la mémoire des jours heureux en une nostalgie mélancolique. Et d'autres fois, la fournaise devient étincelle, petit flash lumineux, seul rempart face à l'obscurité alentours, seul obstacle face à une peur primale, viscérale. Et malgré sa nature changeante, jamais la flamme ne se dépare de son aura revancharde. Une colère haineuse, une tristesse amère, marquée par le ressenti, une peur teintée de dégoût, motivée par la fuite de ce qui est haït.

Ils sont tout ça à la fois. Tous différents, multiples mais à la fois unique, rassemblés par ce seul but commun : Que celui qui m'a fait souffrir souffre à son tour.

Et ce « celui », s'il est un tout bien complexe, sera ici représenté sous les trait de la Voix, du Messager, du Meneur. Celui qui dicte ce que Sagesse lui glisse à l'oreille, serviteur de cette prétendue Raison. Il leur en faut un. Un bouc-émissaire, un être capable de canaliser leur tout par sa mort, de les calmer au moins un moment. Nous n'aurons de répit tant qu'ils serons debout, mes frères. Mais nous pouvons commencer par ça. Nous pouvons déchausser la pierre fondatrice de l'édifice, que celui-ci se fasse plus tremblant. Et nous le ferons.

Un unique et court regard vers le Corbeau, toujours plein de tout ce qu'il était avant, mais sans que ce soit dirigé vers lui. Il comprendra. Ils jaugent l'Oracle un instant, constatent les blessures, celles en face aussi. Et justement, ils reviennent vers en face. Ils fixent de ces pupilles flambe, une intensité encore renouvelée en leur sein. Toi...

Cesse. Tu dois cesser. Pour toujours. Pour nous. Par nous.

Leurs lèvres ne bougent pas, mais les Visages qui se dessinent dans leur Cosmos cessent un temps leurs plaintes pour lui adresser ça d'une voix multiple, en un chœur plein de douleur, gémissants.

Et Ils tueront. Ils tueront comme on les a tués. Vous leur avez amené la Guerre, ils vous la rendront au centuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SaadyrSaadyrArmure :
Bélier

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu120/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (120/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge184/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (184/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune217/325[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (217/325)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyVen 13 Mai - 18:29
Peut être que l’intervention du Bélier n’avait pas l’air aussi justifiée aux yeux du Cardinal que la sienne. A le regarder, cette lueur inhumaine qui d’un coup avait envahi ses prunelles et cette froideur rehaussée par l’éclat flamboyant de sa haine semblait indiquer une fureur sans commune mesure, ancrée sous des années de ressentiments et de vengeances. Une profondeur de sentiment que ne possédait pas Saadyr. Son esprit était encore jeune, plutôt épargné par la vie si l’on omettait sa jeunesse. Il n’était ni touché par la haine ou la rancœur, car il n’avait pas encore éprouvé le besoin de les ressentir et de les utiliser. Pas comme cet homme qui à cet instant ne semblait guider que par les fantômes de son passé, ampli d’une rage qui jouait sur son corps et son esprit. La voix froide qui s’adressa à lui ne le fit cependant pas reculer. Quand bien même arguait t-elle des ordres contraires, il n’allait pas reculer. Car il était à la fois trop orgueilleux et conscient de son rôle. Lui aussi était un pion fait pour combattre et défendre. Ce n’était pas très glorieux, sa mort pouvait sans doute être remplacée aussitôt… mais il avait accepté ce poids et en tant que gardien du premier temple, il ne laisserait pas le dernier mot au Cardinal, ou du moins ce qu’était son adversaire en face… pourquoi vouloir l’épargner de ce combat ? La pensée lui trotta dans la tête sans qu’il ait l’envie réelle de savoir pourquoi. Rien qui ne promettait un radieux lendemain en tout cas.

« N’y comptez pas trop. » Vous, Êtres qui cherchez la vengeance…

Il n’y a pas d’orgueil dans sa voix, juste une sombre fierté qui l’empêche de reculer. Le Bélier avait beau briller d’une certaine vanité, lui ne ferait pas l’erreur de sous estimer l’homme qui lui inspirait autant crainte qu’attraction. Ces multiples voix qui résonnent dans l’esprit du Cardinal, ces esprits qui hurlent dans son cosmos, qui étalent la rage comme un poison sanglant et foudroyant, il peut les voir presque. Elles sont incapables de se retenir pleinement dans l’être qu’elles avaient choisi pour les venger. C’était aussi effrayant qu’intéressant à constater.

Un instant son regard dévie au delà de la vision qu’il a du Cardinal. Le Corbeau rouge et le Grand Pope. Ce dernier semblait moins en proie à la défaite qu’on aurait pu le croire, et les aiguilles qu’il plantait dans son adversaire avait eut raison de quelques plumes de la bête aussi sombre que lumineuse. Mais l’arrivée du Cardinal changeait la donne. Sa haine continuerait de le faire avancer vers Bélisaire, de ça, Saadyr en était persuadé. Il l’arrêterait, ou du moins essayerait. Pas qu’il avait l’envie de donner sa vie et sa peau pour aller dire bonjour à la Mort, mais il avait aussi conscience du devoir et de la nécessité qui l’incombait, fussent-elles des raisons moins valables ou non. On le voyait d’ordinaire trop juvénile et insouciant de ses tâches et sur la vision du monde qui l’entourait, mais Saadyr avait toujours donné aux autres une image qui cachait ses véritables traits. Parce qu’il était plus facile de tromper pour donner aux adversaires l’orgueil de le sous estimer. Sans doute était-ce que faisait le Cardinal en un sens, préférant la gloire d’affronter le Pope que l’un de ses chevaliers. En plus de quelques raisons que le Bélier ignorait.

Est-ce que cela l’arrêterait ? Il était trop tard déjà pour reculer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t471-saadyr-chevalier-d-or-
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1200/1200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge900/900[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (900/900)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1050/1050[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyVen 13 Mai - 19:49
Bran Ruz
"La Réponse"



Les attaques essuyées de la même manière que la première fois, le Bran Ruz avait accusé la douleur qui l'étreignait. Un peu de sang maculait ses plumes écarlates et son œil s'était assombrit. Le Corbeau Rouge tourna son regard dans la direction empruntée par celle de Bélisaire, estimant à son tour le résultat de la Guerre qui s'était pressée à leurs portes. Son Cardinal, par ailleurs, n'avait pas tardé à les rejoindre. Une donnée qui déplut fortement au carmin corvidé qui claqua son bec dans sa direction, produisant un son lourd et grave. Agressif.

Il se détourna pourtant vite de son allié pour darder son adversaire avec un peu plus de calme et de sérieux, repliant ses ailes dans son dos. La question méritait réflexion. La « Réponse » ouvrit alors son esprit une fois encore pour glisser sa voix dans la tête du Grand Pope. Pour lui, et pour lui seul.

« Grand Pope Bélisaire … ta Mort apporteras beaucoup de choses au Sanctuaire d'Athéna. De nouvelles ombres, de nouvelles lumières mais je suis incapable de te dire si cela nous mènera sur la voie que notre Augure a entrevue. Votre Rêve, en l'état, est dangereux. Tu as probablement guidé la Déesse sur ce chemin qu'elle a emprunté et déplaît à Lug. La Voix est importante, il est sans doute temps d'en changer. »

Il marqua une courte pause alors que le Bélier se joignait à eux. Cette fois les autres purent l'entendre s'exprimer de sa drôle de façon.

« Il n'y a plus d'honneur dans cette joute, Grand Pope Bélisaire. Et je me dois de mener à bien ma mission. N'en prends pas ombrage. »

Bran bondit alors dans les airs, ouvrit largement ses ailes pour balayer poussière et sable, crier son chant funeste. La seconde suivante il fondit sur Bélisaire, toutes serres dehors.

« Mae disgybl y frân ! »

Il faucha le corps du Grand Pope qu'il emporta avec lui, percutant une colonne qui éclata sous la pression. Leurs silhouettes disparurent en plein cœur du premier temple du zodiaque, témoin de ce triste et sanglant spectacle. Loin, très loin d'être achevé encore.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
BelisaireBelisaireArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu200/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (200/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge210/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (210/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune245/245[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (245/245)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyLun 16 Mai - 1:00
Etait ce dû à l'arrivée des deux autres guerriers ? Je ne savais pas. Mais un gout métallique emplissait ma gorge... L'Oracle avait-il porté une attaque fatale ? Je me doutais que non mais un simple sourire de fatigue se dessinait sur mon visage. Me tournant vers Zvezdan, je savais que celui là me poserait un peu plus de souci.

- Saadyr, je te laisse l'Oracle, je vais calmer les ardeurs du jeunot.

Mon oeil droit laissait alors passer des arcs électriques qui passèrent autour du Cardinal. Arrivant devant lui, d'un jeu de jambes à droite et à gauche, je frappais ses côtes de mon dard afin de paralyser ses fonctions vitales et mon poing frappait son plexus brutalement afin de le projeter contre le mur adjacent. D'un bond dans les airs, je concentrais mon cosmos dans mon poinf afin d'envoyer une dizaine de salves cosmiques qui firent exploser le sol autour de Zvezdan.

Scarlet Needle

Un vent léger brisait l'air. Des traits écarlates partirent de mon doigt comme des flèches de lumière. Chaque coup atteignait les points cosmiques symbolisés par ma constellation gardienne. J'en profitais pour lever des blocs de pierre et les fracassais sur les tête de mon nouvel ennemi. Alors que je posais un genou à terre avec la fatigue, je vis sur les piliers des roses écarlates qui poussaient. Un cosmos était en train d'approcher d'ici et mon regard se fit plus mélancolique. "Il" allait donc entrer en scène. C'était une chose à peine prévisible...

Chuchotant dans le vague, seul Bran Ruz et Saadyr pouvaient entendre mes mots...

- Vous êtes stupides. Si vous pensiez que j'étais un Pope difficile à gérer, il y en a un autre qui est de retour. Vous êtes ignorant de tellement de choses...

Mon corps se relevait alors tel un automate. Une fragrance formait déjà une brume sur le sol...

- Saadyr, prends garde, ton ennemi use de techniques de renvoi d'attaques. Bien fait de lire mes rapports avant de venir !

Spoiler:
 


[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) Ljev
Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1200/1200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge900/900[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (900/900)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1050/1050[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyLun 16 Mai - 19:30
Bran Ruz
"La Réponse"



Les ordres de Bélisaire étaient simples. Saadyr devait prendre le relais et se concentrer sur lui, le Corbeau Rouge. Ô Bran avait raison en disant qu'il n'y avait plus d'honneur dans ce combat. Mais, pendant une Guerre, cette notion subsistait-elle seulement ? Ce serait bien utopique que de le penser. Dardant ses prunelles mordorées dans celles du Bélier, le Bran Ruz attendit, encore et encore, un coup qui ne vint jamais. Hésitait-il ? Était-il trop concentré sur le Grand Pope qui s'était rué dans un nouvel assaut contre le Cardinal ? Un moment, le Corbeau Rouge l'observa, comprit à quel point ses forces s'amoindrissaient. Et puis, tout à coup, des roses allèrent s'épanouir ça et là, sur la pierre. L'Oracle recula, piailla son mécontentement, averti par la même occasion Zvezdan de la fragrance empoisonnée qui arrivait jusqu'à eux.

Fourbe créature.

L'oiseau carmin s'envola alors, allant se percher sur le toit du Temple pour avoir une vue d'ensemble, juger d'une manière plus impartiale ce qui se passait. La mise en garde de Belisaire le taraudait. Ignorants ? Probablement. Même eux, gardiens du Maître des Visions, n'étaient pas comme les Moires, à tout savoir, tout connaître par avance. Repliant ses ailes pour créer une barrière entre lui et le reste de l'Univers, le Bran Ruz se concentra, laissa s'envoler sa conscience, effleurer celle de son Augure. Qu'il lui vienne en aide, qu'il lui apporte une réponse. Son corps était éprouvé, fatigué, il avait besoin de sentir la lumière contre son plumage de feu. Ses propres ressources faisaient leur office, nettoyant les plaies les plus importantes, lavant le sang coagulé.

« Prêtez-moi votre force, Ô Lug. Il est temps, oui il est temps que la Roue se mette en branle. Un nouveau cycle doit commencer, et quand bien-même il doit débuter d'une funeste manière … tant pis. Tel est le futur. J'ai confiance en vous, votre jugement. Je suis suis la « Réponse ». Je faucherais la vie du Grand Pope, puisque c'est là votre désir. »

Peu à peu une douce lumière auréola l'oiseau géant, lui soutirant un soupir de soulagement. Ses blessures se refermaient. Ses prunelles se rouvrirent sur le Monde. Il était de nouveau là, présent, à contempler la suite des événements. À y prendre une part.

« Saadyr, c'est cela ? Les ordres et les conseils de ton supérieur sont ce qu'ils sont. Je t'attends. Mon nom est Bran Ruz, le Corbeau Rouge, Oracle du divin Lug. »

Ses forces retrouvées, il était prêt.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1650/1650[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge1350/1350[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1650/1650[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyMar 17 Mai - 17:49
L'Honneur.

Ils auraient pu rire au visage de ce concept comme au visage de l'Oracle en d'autres circonstances. Je l'aurais fait aussi. L'honneur. Ils se cachent tous derrière ça pour atténuer l'horreur de leurs actes. Ils prennent des vies, mais le font avec honneur, respect. Cela rend-t-il donc la perte d'un être cher moins dramatique ? Non. On ne se console pas de la mort des siens avec ça. On les pleure comme on les aurait pleuré s'ils étaient morts de la main d'une troupe entière. Vous et votre honneur, vos bons concepts, vos boucliers de morale levés face aux accusations des survivants... Tseh.

Un instant, je refais surface en une grimace mécontentée, présente sur leur visage. Mais bien vite, tout change. Tout. Un seul mot, un seul nom, et par ce seul nom, l'Hubris se déchaîne.

Bélisaire...

Ca résonne. Ca se répète, s'amplifie, passe par différentes voix toutes plus fortes à chaque fois. Ils l'ont tous au bout des lèvres, une écume rageuse qui s'y profile à chaque fois. Bélisaire. Ca résonne encore une fois, et ils pleurent. Sans que leur visage ne se déforme d'aucun pli d'émotion, ils pleurent pourtant à chaudes larmes, une rivière sans fin, sans rien pour la faire cesser. Et ils tremblent. Ils tremblent de tremblements apeurés, encore terrifiés par l'ombre menaçante de l'Empire. Et ils serrent le poing. Ils laissent les veines gonfler de rage, la peau rougir sous cette trop forte émotion. Tous leurs muscles sont bandés, tendus, prêts à agir. Nerveux, furieux.. Encore à un autre niveau. Et je me joins à la danse, dirigé par la même Haine.

Bélisaire.

Le nom revient sonner à nos oreilles en un vrombissement douloureux. Et nous enrageons. Nous nous rappelons de tout ce qui accompagne ce nom maudit. C'est lui. Lui, le Général. Celui qui a pris … Celui qui a pris tout. Qui NOUS a pris tout. Nos yeux se tournent vers lui, mais nous restons encore immobiles, le temps de digérer l'information, l’interpréter. Qui es-tu, Pope, qui es-tu pour notre Bélisaire, celui qui a mené notre chute ? Quoique tu sois, tu es quelque chose pour lui. C'est évident. Nous ne croyons pas au hasard, encore moins lorsqu'il est si peu probable. Que tu portes un rôle de telle importance avec un tel nom... Oui. Tu es quelque chose pour lui. Et c'est à notre tour. C'est à nous de lui voler quelque chose.

Les ardeurs du jeunot ? Jeune abruti impudent. Ce n'est pas un enfant en face de toi. C'est une masse, un tout, une multitude. C'est Vengeance, avec un grand V. Ton nom. Nous ne pouvons pas tolérer ton nom. Tu dois mourir, que ça cesse de faire mal. On souffre Bélisaire. On souffre à cause de toi. Te voir, t'entendre, te laisser en vie la moindre seconde de plus... Ca nous tiraille. Que tu continues à respirer nous est douloureux. Et l'on veut que ça s'arrête.

Alors on avance. On avance malgré les coups. On avance, puis on nous restreint. Notre regard se baisse sur ces liens. Les sourcils se froncent face à ça. Vous voulez encore nous soumettre ? Non. Plus jamais. Jamais. Alors ça gesticule. On bande les muscles, on force, un long sifflet d'effort qui s'échappe d'entre nos dents serrées. Et il arrive, rapide, il frappe. Les coups portent, et on se retrouve projetés dans un mur. Pas une grimace, pas un signe extérieur de la douleur. C'est un luxe que nous ne lui accorderons pas.

Le sol qui s’affaisse, l'énergie qui pulse en de multiples traits autour de nous. On perd un peu l'équilibre mais peu importe, on repart pour avancer, malgré les entraves. Et ça part. De multiples piqûres qui viennent nous faire reculer une seconde fois au mur. Un pas en arrière à chaque coup, le corps qui se plie en deux à partir de l'impact. Sur la fin, le dos rencontre le mur, encore. De la pierre nous arrive dessus, et nos paumes bravent l'entrave pour se lever en un effort monstre. Elles interceptent la rocaille, l'envoie bouler plus loin d'un geste du poignet. Alors, l'effort s'arrête. On arrête de lutter contre ces liens, on s'assied même, adossés au mur. Calmes, mais d'un calme furieux. Immobiles, sereins, et pourtant ce regard. Ces yeux qui fixent, qui percent, qui tuent. Ces yeux qui fixe l'Orange comme le Rouge du Pope. Et le Cosmos qui se déchaîne. Les volutes rouges émanent, sortent des pores de notre peau pour investir le Temple en une fumerolle rougeâtre. Épais, opaque, du nuage se devinent peu à peu une flopée d'ombres qui se lèvent lentement. Avant de les percevoir, on les entend. Des grognements, des cris, d'abord étouffes, apeurés, puis bien vite forts, puissants, revanchards. Puis les cris deviennent mots. Reproches. Jurons. Et les pas se font entendre. La mélasse rougeâtre disparaît, sauf autour de nous. Et du Rouge sortent les fantômes du passé, avides de tuer qui les a tués. Ils se tournent vers le Pope, maladroits dans leurs mouvement dans un premier temps, puis bien vite rapides, nombreux, agressifs. Le nombre l'emporte, la vague fond sur lui, griffe, mord, frappe. Et entre chaque coups de croc, un nouveau mot qui fuse à son encontre.

Mais vous n'êtes pas les seuls. Vous n'êtes pas les seuls à vouloir le tuer.

Nous aussi, nous avons nos mots à lui dire. Mieux que des mots, des actes. Ainsi, du nuage rouge qui continue de nous entourer fuse une lance, rapide, puissante. Elle est reliée par un chaîne à quelque chose à l'intérieur du nuage. Et elle pulse de cette énergie. De cette envie de se nourrir de lui.

Donne-nous ton histoire, Grand Pope Bélisaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SaadyrSaadyrArmure :
Bélier

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu120/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (120/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge184/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (184/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune217/325[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (217/325)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptySam 21 Mai - 1:35
Il n’a pas le temps de réagir que le Grand Pope est déjà fauché d’un coup d’aile par l’immense créature. Le choc fait s’effondrer les colonnes sur son passage, ajoutant ainsi un peu plus de dégâts à ceux qui déjà marquaient la pierre et les murs de ces lieux. Si cela continuait de la sorte, il ne resterait pas grand chose du temple du Bélier. Une évidence qui ne frappa pas particulièrement Saadyr, prit d’un sursaut quand la voix du Pope s’éleva dans les ténèbres de la maison, d’entre les ruines, lui ordonnant de prendre sa suite avec le Grand Oiseau. Cela ne plu guère au Bélier, car à ses yeux, le Berserker au regard avide de sang et de vengeance représentait un danger plus grand, plus violent. Non que l’Oracle ne le fût pas, à sa manière il dégageait une noirceur et des ténèbres semblables au Cardinal, mais sa rage semblait pour l’instant moins farouche, plutôt guidée par les pas d’une raison obscure que par la simple explosion de ressentiments. Plus l’instant passait et moins il était certain que les choses allaient bien se terminer. Et il n’avait pourtant pas encore eu à attaquer, mais cette simple constatation lui hérissait un grand frisson dans le dos, qu’il repoussa bien vite d’une poussée de son cosmos enflammé. Soit, puisque le Grand Pope jugeait être encore en état pour s’occuper du nouvel arrivant, alors le Bélier ferait de son mieux pour s’occuper du premier.

« Prenez garde à sa colère, il ne reculera pas. »


Un murmure susurré par la pensée dans l’esprit de Bélisaire avant de reconcentrer son attention sur l’Oracle. Ou du moins le souhaiterait-il… Mais comment le pouvait-il quand il savait que son supérieur, le représentant d’Athéna lui même se battait dans son temple et risquait à chaque instant un peu plus sa vie alors il aurait pu s’épargner et laisser ses chevaliers se battre pour lui. Ce qui était techniquement dans l’ordre des choses, le Grand Pope était le dernier bastion après le temple des Poissons. Bien sur il n’était pas tellement en droit de reprendre Bélisaire sur sa façon d’agir, mais force était de constater que c’était sauf raisonnable. Ce qui curieusement plu au Bélier, même si il pestait malgré tout intérieurement. Pas qu’il eut le temps de continuer, son ennemi s’envola vers le toit du temple, traversant une ouverture qui tendait peu à peu à s’effondrer sur elle même. A la seule vue de ses blessures commençant à se soigner, son aura se faire plus brillante et plus vibrante, Saadyr devina que son ennemi se régénérait, ce qui ne fut pas pour lui faciliter la tâche. Pas qu’il le demandait cela dit.

« Soit, si tu insistes. Je suis Saadyr, chevalier d’or du Bélier au service d’Athéna. » Mais ça, il le savait sans doute déjà. Sans plus attendre, le jeune homme leva les bras vers le ciel, au dessus de sa tête. Son cosmos vibra, sembla d’abord se concentrer dans le creux de ses paumes, élevant une lumière proche des étoiles, puis d’un coup explosa littéralement en direction de l’Oracle. « Stardust Revolution ! » L’Arcane transmise entre les chevaliers du Bélier fit son œuvre en se fracassant sur son ennemi mais aussi aux alentours, oeuvrant ainsi à détruire malheureusement un peu plus le temple. Mais loin de s’en inquiéter, c’était plutôt les paroles de Bélisaire qui lui revenaient en mémoire : un spécialiste du renvoi d’attaque… il y avait fort à parier qu’il devait rester sur ses gardes. Plus que de raison…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t471-saadyr-chevalier-d-or-
BelisaireBelisaireArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu200/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (200/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge210/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (210/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune245/245[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (245/245)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyDim 22 Mai - 12:31
Le vent se levait. Imperturbable. Il amenait avec lui les dernières lueurs d'un règne. Je savais que les roses étaient le signe que tout ceci prenait fin, enfin me direz vous ! Depuis des années, j'avais la charge de veiller sur les Saints en attendant son retour de mission. C'était donc arrivé et en soit, j'étais mort ce soir de 545 lors de la mort du Grand Pope. Laconique, mon ennemi actuel en était la totale apparence. Un sourire s'esquissait sur mes lèvres alors que les mots et les cris de la guerre tentaient comme ils pouvaient de m'astreindre à mon tour. Cet homme semblait se nourir du sang et des larmes et je ne comptais pas le laisser s'amuser tranquillement à ce petit jeu là.

Frappant le sol de mon poing, je laissais des volûtes de cosmos entrer dans le sol afin d'en créer du sable. Des rafales partirent alors dans tous les sens pour étouffer les cris, les pleurs et les larmes de cette brume de sang, j'en profitais pour amoindrir les pouvoir de cette lance avant qu'elle ne puisse me toucher dans tous les sens du terme.

Je plongeais alors sur mon ennemi avec une rage et un espoir de pouvoir le blesser pour un long moment. Mon corps subissait les avaries de mon combat contre Bran Ruz quelques instants plutôt. Sensiblement, ma vie était en train de se retirer. Je ne savais pas si je serais encore en vie à la fin du ce combat mais mes dards partaient en direction du corps de mon ennemi afin de le contraindre à mon jugement. Serait-ce suffisant ? Je ne sais pas...

Spoiler:
 


[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) Ljev
Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1200/1200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge900/900[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (900/900)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1050/1050[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyDim 22 Mai - 20:25
Bran Ruz
"La Réponse"



Oh oui le Cardinal n'arrêterait pas. Il avait soif de sang et de vengeance. Et Bran Ruz n'en avait que faire, malgré le fait que lui-même ait été parfois guidé par cette sombre chimère. Alliée de circonstance. Trop souvent, elle l'avait tourmenté. Aujourd'hui il regardait cela d'un œil neutre, perché en haut du temple qui supportait tant bien que mal son poids. Et les roses continuaient de s'épanouir. Il n'aimait pas cela. Quelque chose le dérangeait. Une prémonition. La prophétie d'une rose ? C'était ce que lui susurrait le soleil.

Son œil se posa sur la silhouette en contrebas. Le Bélier, qui passait à l'attaque. Enfin. Son arcane était intéressante, comme l'énergie qu'il dégageait. Si proche des étoiles. Quelle belle manifestation ! Pourtant, le Corbeau ne put s'en émouvoir. Il fit alors comme lorsque le Grand Pope avait dirigé son attention sur lui : ses ailes esquissèrent une barrière, son cosmos, un mur infranchissable qui avala l'impact violent de l'attaque du jeune homme. Poussière, gravas, tumulte. Le Temple s'affaissa davantage mais lui, en sorti indemne. L'écarlate de ses plumes fut la première chose qui immergea, puis, un trait lumineux et obscur.

« Mort Rouge. »

L'air s'embrasa subitement, allant frapper le Saint de plein fouet. Le corvidé rouge chanta un instant. Se tourna vers Bélisaire dont la flamme vacillait. D'un coup d'aile il fut à portée, le faucha et claqua son bec plusieurs fois pour atteindre ce corps fatigué.

« Ta fin est proche, Grand Pope … Et j'entrevois l'éclat d'une ancienne fleur … renaître de ... »

Il n'achevait pas sa phrase. Le Bran Ruz s'envola de nouveau pour se percher à sa place de tantôt. Observateur.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1650/1650[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge1350/1350[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1650/1650[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyLun 23 Mai - 19:58
Le visage qui se pare d'un air mécontenté. Tu oses tenter de te soustraire à notre ire ?

Tu vas mourir, sale chien. Quelques liens ne vont pas me restreindre bien longtemps. Quelques gerbes de sang crachées au sol ne vont pas m'arrêter.

Je lui dit ça d'une voix cette fois-ci unique. Une rage plus franche au visage, plus claire, tout aussi intense mais... Mais plus que la mienne. Ils s'échappent. Lentement, l'esprit de mes frères se divise de nouveau, se manifeste en de rouges volutes pour investir le corps des hordes déjà présentes. A celles-ci s'en rajoutent d'autres, et les corps ramenés à la vie en une ultime illusion d'un passé de meurtrier deviennent légions. Ce Pope n'a que trop de sang sur les mains. Comme ça va bien au représentant d'Athéna.

Ton nom... Cette famille... Toi aussi, hein ? Vous êtes partout... Même au Sanctuaire...

Même au Sanctuaire... Et ça te fait sourire ? Une grimace furieuse, toutes dents sorties, le corps qui se crispe en une contraction désagréable. Seule la vue de son sang qui coule m'apaise. C'est ça, crève. Crève à petit feu. Mais malgré ça, ce sourire. Tu trouves à sourire de la situation ? Tseh, profite, oui. Profite de sourire tant que tu le peux encore. Ca n'est pas un luxe que tu vas garder bien longtemps encore.

Puis je vois que tu te jettes de ta propre initiative à la mort, de toute façon. Approche, oui, approche. Il y va de sa hargne molle et sans saveur. J'accueille l'assaut avec un rictus empreint de défi. Malgré les liens, Je tangue de gauche à droite pour esquiver du mieux que je peux, met mon bras en opposition à un coup lorsque c'est possible. Et tout le long de l'assaut, le rictus ne part pas.

Toi-même tu n'y crois pas, non ? Ces coups. Ca va pas te sauver.

Oh non. Et pour ponctuer ma phrase, ses dards d'énergie qui de nouveau viennent piquer de tout part. Du sang qui coule, de ma bouche, sang que je lui crache au visage en un espèce de rire gargouillé entre deux glaviots ensanglantés.

Crève.

C'est murmuré en un souffle presque imperceptible, d'une voix faible. Après cette voix, le sourire disparaît subitement. Ca gonfle. Ca gonfle dans mes entrailles, mais cette fois-ci, c'est étranger. Une flamme, insignifiante, risible qui tente de s'élever à côté du brasier qui lui brûle en permanence. Un soufflement de nez lorsque je remarque ça. Puis après, les sourcils qui se froncent. J'occulte cette flamme usurpatrice. Ce poids dans mon intérieur, cet étau qui tente de se resserrer. Ça n'est qu'une illusion, ce n'est que douleur. Peu importe la douleur, peu importe une si faible flamme. Mais tu essaies. Tu te raccroches à la vie, Grand Pope. Ou peut-être te sais-tu déjà mort ? Mais... Mais tu ne veux pas y aller seul... Tseh. Qui sait. Qui sait pourquoi tu continues. Mais moi aussi je continuerai.

La gangue de feu s'éclipse tandis que mon cosmos lui gagne en vigueur, que ma flamme à moi s'intensifie. Il est face à moi, et dans son dos, la procession de corps approche. Ils sont toujours aussi plein de rage, aussi plein de mots, de reproches et de griffes bonnes à lui arracher les boyaux. Vous serez mes bras puisque les miens sont bloqués. Au moins pour l'instant. Et cette contrainte ajoute à mon ire, je pousse en avant de tout mon corps, avec l'envie de le rouer de coups. Ca continue de monter, d'abord toujours des sifflements, puis des murmures, des mots, des cris, des hurlements.

Crève... Crève. Crève crèveCRÈVECRÈVECRÈVE !

Fou, possédé, les yeux exorbités de haine, injectés de sang et coulants de larmes encore. Sûrement qu'il ne sait pas, qu'il ne comprend pas tout ce fiel à son égard. Et pourtant, tu paieras pour les fautes de l'un des tiens. Et pour les tiennes aussi. Je m'approche comme je peux de lui, tire sur ces chaînes de Cosmos que je délie peu à peu à la force de mes bras. Bientôt, la lance revient entre mes mains depuis son dos en un coup de poignet. La chaîne qui me relie à l'arme claque au sol, et une fois hampe en main, je vais pour le traverser d'un coup au cœur, cri guerrier à l'appui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
SaadyrSaadyrArmure :
Bélier

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu120/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (120/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge184/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (184/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune217/325[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (217/325)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyJeu 26 Mai - 2:30
Il aurait du s’y attendre. Non en vérité il s’y était attendu, mais ce genre de tour de passe-passe avait l’avantage d’être aussi efficace qu’inévitable. Même si le Grand Pope avait prévenu le Bélier que l’Oracle saurait user d’arcane pouvant renvoyer les attaques, Saadyr n’était pas en mesure de répliquer totalement. Presque comme son Crystal Wall, le Grand Corbeau usa de ses ailes pour former une paroi infranchissable qui refléta le Stardust Revolution et le retourna à l’envoyeur. Si la charge était nettement moins puissante, l’effet n’en était pas moins violent et sous les coups de ses propres pouvoirs, Saadyr se retrouva démuni. Mais il était encore loin d’être vaincu. Ce n’était que le premier coup pour s’assurer de la puissance de son adversaire, juger ses talents qui n’étaient pas des moindre et savoir si oui ou non cette bataille pouvait être remportée ou pas. Bélisaire avait déjà bien entamé la force de l’Oracle, et si le Bélier devait se débrouiller seul face à lui, il n’avait pas trop de doute quant-à sa victoire. Ou peut être était-ce une forme d’orgueil qui le poussait à penser cela. En tous les cas il n’en fit pas étalage. Seulement, même s’il avait son propre combat, Saadyr ne pouvait ignorer la bataille qui faisait rage à quelques mètres de lui, opposant le Grand Pope à une Berserker dont la rage et la haine ne faisait que s’amplifier, s’exacerber. Et face à lui, Bélisaire qui semble ne plus mettre aucune force à esquiver les coups qui lui sont adressé. Il allait au devant d’une mort certaine et aux yeux du Bélier elle semblait presque attendue… appelée même. Il n’était pas le seul à le penser, l’Oracle, dans un coassement difforme, quelques mots perceptibles se détachent pour confirmer son idée. Il va mourir.

Et ça il ne peut le permettre. Peut-être était-ce idiot… mais au delà de son devoir – qui comptait pour beaucoup dans les actes du Bélier quoiqu’on en pense – il n’avait pas envie de voir cet homme crever aussi stupidement par simple souci d’envie de dire bonjour à la mort. Sans doute y avait-il un dessein plus grand derrière tout cela. Sans doute même, il y en avait toujours et Hélène n’avait eu de cesse de lui répéter… mais il était tout simplement impossible à Saadyr de laisser cet homme se faire transpercer une dernière fois par la lame du Cardinal de la Guerre. Alors que le Corvidé s’envole une nouvelle fois faire le toit, s’extirpant d’entre les décombres tel un monstre vengeur, le jeune Bélier lui n’attendit pas que le coup de grâce tombe. La voix du Berserker s’emballe, mais avant qu’elle n’atteigne son paroxysme, que cette haine se décharge de toute sa puissance possible, Saadyr sauta entre les deux, rassembla son cosmos pour dresser la barrière ultime des gardiens du premier temple. Un souffle rauque franchit ses lèvres, irrite sa gorge devant la puissance que lui demande de dépenser cet arcane, mais le mur s’élève, invisible et à la fois miroir. Face à Zvezdan, une surface lisse qui brille et se reflète par endroit. Mais il est trop tard pour lui de retenir son cosmos, les attaques frappent la barrière qui d’un coup s’illumine pour mieux renvoyer le pouvoir déchainer.

« N’abandonnez pas aussi vite… »


Un simple murmure adressé à l’homme blessé derrière lui. Un dernier tour lui était offert, une dernière chance dont il n’y voit guère d’espoir pourtant… mais il n’avait pu le laisser mourir de la sorte. Pas cette fois.

Même si c’était qu’une attaque…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t471-saadyr-chevalier-d-or-
BelisaireBelisaireArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu200/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (200/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge210/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (210/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune245/245[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (245/245)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyJeu 26 Mai - 11:46
Baissant la tête, je pensais ma dernière heure venue quand je vis une lumière apparaître devant moi. Surpris, je vis un mur de lumière repousser les assauts de mon ennemi. Un sourire aux lèvres, je remerciais le Bélier d'or de son intervention. Après avoir frôler la mort de quelques instants, je savais que l'affrontement contre deux ennemis de la sorte et mon état ne me permettraient pas de tenir. Lentement, mes yeux se relevaient contre l'autre fou. Manifestement, le retour à l'envoyeur avait peut-être des traces et c'était une opportunité que je ne comptais pas laisser passer.

- Crever ? Pas encore.

Ma pupille droite reprenait une teinte ambrée et envoyait des vagues circulaires dans l'espace autour du Cardinal d'Arès. Puisant dans mes réserves, mon corps saignait énormément et je concentrais cette énergie dans une orbe écarlate que j'envoyais sur Zvezdan. Caractériel envers moi pour une raison que je ne comprenais pas, il était manifeste que cet homme me vouait une haine pour quelque chose d'inconnu. Je n'avais même plus la force de le frapper de mes poings.

Essoufflé, je prenais un peu sur moi afin de retrouver des forces. Cependant, des roses aux corolles écarlates naissaient autour de quelques piliers du temple du Bélier. Une aura se faisait sentir et se rapprochait rapidement. Quelques instants, je devais tenir quelques instants.

- Il arrive. Les choses sérieuses vont pouvoir commencer Cardinal... Puis un sourire mesquin aux lèvres. Et il est de ma famille.

La provocation était gratuite. Mais il était une chose qui était sûre, je ne plaisantais pas sur le cosmos qui s'approchait. Mes lèvres se scellaient alors afin de laisser nos interlocuteurs bien prendre en compte que les choses allaient changer. Le Chevalier du Bélier et moi même allions avoir un allié qui ne serait pas aussi calme et froid que le Grand Pope...

Spoiler:
 


[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) Ljev
Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1650/1650[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge1350/1350[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1650/1650[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyJeu 26 Mai - 17:48
Toi …

Mes yeux se relèvent vers lui, fous de rage. Deux fournaises braquées sur le Bélier, intenses, les traits déformées d'une colère sans fin. Dans ces yeux, quatre mots qui se lisent plus qu'ils ne s'entendent, et pourtant, les message reste tout aussi clair : Tu es le prochain. Je le fixe longuement tandis que ma lance explose en une gerbe de Cosmos qui me revient au violemment au visage. Les morts qui allaient pour ficher leurs crocs dans la chair du Pope font de même, et c'est finalement ma propre énergie qui revient me claquer violemment au visage. Une fois de plus, plaqué au mur du Temple, immobilisé, alors que ça s'engouffre partout, ça me possède. Et les visions reviennent. Ce que la lance aurait dû infliger à ce chien me revient dessus.

Je pourrais dire qu'on s'y habitue, à force. Que ces visions deviennent anodines. Et en un sens, c'est vrai. Mais non. Malgré ça, la même mine dégoûtée, la même peur sur les traits lorsque ça me vient à l'esprit. Morts, sang, cris, flammes, visages, parfois inconnus, parfois familiers, pour de bonnes comme pour de mauvaises raisons. Mes mains, rouges du rouge qui circule à l'intérieur de ces gens, et la profusion de corps tout autour de moi. Enfant, minuscule, sale, sale de sueur, de suie et de sang, meurtrier innocent. Une dague dans les mains, une larme qui coule le long de la joue. Ça me revient en un flash rapide d'à peine quelques secondes, et cette même larme se retrouve sur ma joue, là maintenant, dans le Temple du Bélier. Pendant ces rapides quatre secondes, plus de rage, plus de fureur. Juste de la peur, les yeux d'un gosse plein d'effroi. Ils ont fixés le bélier, regardés au travers de lui pour se perdre plus loin à l'horizon. Je passe proche de la panique, mais n'y cède pas. Ce sont mes propres arcanes, je ne peux pas juste tomber face à ça si facilement. On finit par s'y faire, à force, je l'ai dit. D'une façon particulière, mais tout de même. Alors les yeux retrouvent leur ire, le corps devenu amorphe ce court instant revient à son agitation de base. Et ça se remet à la lutte de plus tôt. Tirer sur ces liens, encore et encore, jusqu'à s'en défaire, vite. Et tout ce temps, le fixer dans les yeux, lui dire. Lui dire de ce dialogue silencieux ce que ma voix ne dit pas. Je vais te briser. T'as eu ta chance de pas intervenir, et tu me forces à revivre ça... T'as eu ta chance. T'as eu ta chance. Ça commence à suinter de nouveau, mon Cosmos qui se manifeste en cette brume rouge, et aux sens du Bélier, un Temple qui perd de sa solidité. Peu à peu, les signes se multiplient pour lui. Le bruit de la dalle qui cède, la sensation du sol qui se dérobe sous les pieds, l'odeur de la poussière soulevée par les ruines. Et bientôt, le son des roches qui tombent, et quelques bouts du plafond qui s'écrasent au sol, toujours à ses sens et eux seuls. Ça tombe, toujours plus prés de lui, toujours plus fort, de toujours plus gros bouts. Et pour ajouter à tout ça, une voix qui s'élève dans son esprit, lourde, inhumaine, déformée en un rugissement guttural, comme sorti de la gorge du plus horrible des monstres.

« Reviens ici, saloperie de gamin ! »

ça hurle ça dans son dos, alors que des pas se font entendre. A chaque pas, le bruit de bourses pleines de pièces, de trop nombreuses bourses, comme si la chose en avait une dizaine à la taille. Une lame qui traîne au sol, des invectives hurlées d'une voix grasse et mauvaise. Et comme d'habitude, s'il devait se retourner : Rien. S'il se retourne, le néant, puis la scène qui reprend place dans son dos,sans qu'il ne puisse s'y soustraire.

A moi d'en profiter.

Les liens cèdent. Enfin. Un ultime coup et ça arrête de m'entraver, je me jette de toutes mes forces sur lui. Sur ce Pope. Ce Bélisaire... J'écoute à peine ce qu'il me dit. Ce Cosmos qui approche, je l'ignore. Je m'en fous. Il est ma seule priorité. De nouveaux liens tentent de me brider. Ils claquent sur ma peau, font couler le sang, trop même, mais leur étreinte me semble interdite. Ils passent au travers de moi lorsqu'ils tentent de se resserrer autour de moi, comme s'ils n'étaient que des images. L'orbe rouge m'éclate en pleine face, soulève un grand nuage de fumée sur son passage. J'en sors, toujours en sang, mais toujours sans ralentissement. Avec mon Cosmos qui se concentre à mes poings, qui s'échappe de partout pour s'amasser sur eux. Alors je pousse encore une fois pour arriver vers lui une vitesse encore jamais démontrée ici à cause de ces entraves. Pas même un centième de seconde, et je suis dans face à lui, garde avancée jusque dans l'intérieur de ses jambes. Je l'agrippe au col et le fait chuter en avant, penché sur lui, le visage tordu en une fureur grandissante. Et ca commence à tomber. Une, deux, trois, quatre. Vingt, Trente. Et encore, et encore. Ca tombe jusqu'à plus soif, les phalanges déjà abîmées rougissent, le bruit des chairs qui se rencontrent retenti, fort, rapide, impitoyable. J'hurle. Je lui hurle à la gueule d'un cri sans sens, pure expression de ce qui me tiraille, sans mots ni quoique ce soit pour le rendre plus explicite. Un simple et unique cri du cœur, sourd, porté par l'estomac. Je m'y perds. Je n'y pense plus, à pourquoi je suis là. Je ne vois que lui, ce visage que je veux effacer. Autour de nous, le noir complet, rien, rien qui ne compte si ce n'est l'effacer. Alors je continue de le gommer de coups puissants, les bras parsemés de veines toutes ressorties. Stress, colère, tension. Tout y participe. Finalement, ma main qui se pose sur sa gorge, tandis que l'autre se lève en l'air et que plus de Cosmos encore s'y amasse. Une quantité inquiétante, de quoi faire disparaître mon poing sous une masse rouge et opaque, une pure sphère d'énergie sifflotante. Ça hurle à l'intérieur comme si le vent se concentrait autour. Et ça tombe. Lourdement. Pas un cri, pas un mot. Juste le visage fermé, froid, et cet ultime coup lancé avec force, corps crispé. Une onde de choc qui précède l'impact, Les craquelures qui s'ouvrent dans le sol qui enfin cède. Un cratère s'ouvre, la poussière s'élève alors que le centre du Temple n'est que ruine.

Juste une ombre informe qui se devine dans le nuage de poussière. Une ombre, et deux yeux qui percent l'opaque de ce voile pour fixer le Bélier.


Dernière édition par Zvezdan le Sam 28 Mai - 22:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1200/1200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge900/900[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (900/900)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1050/1050[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyJeu 26 Mai - 19:37
Bran Ruz
"La Réponse"



La fin était toute proche. Le Corbeau Rouge pouvait presque voir l'ombre de la Mort se pencher sur le Grand Pope Belisaire. Ancien Scorpion qui bientôt, s'en irait rejoindre ceux ayant eu ce grand privilège de servir la Déesse Sage. Mais Bran Ruz ne comprenait toujours pas. Nombre de choses échappaient à sa compréhension et cela le troublait infiniment. Aussi resta t-il un long moment à ne rien faire d'autre qu'observer la scène, là, à ses pieds. Sous ses griffes.

Le Monde s'agitait. Pour rien. Pour une toute petite miette. Une miette qui constituait un tout. Ce tout qui fascinait le rouge corvidé en prise à une sorte de transe tandis que le Grand Pope se débattait dans cet océan de rien. Le Bélier s'acharnait lui aussi, quoi de plus normal ? Si leur Voix tombait que resterait-il aux Saints ? En résulterait un éclatement, un chaos tel que les ombres tapies, ennemies et fourbes, attendaient. Ô oui les Ténèbres attendaient leur heure pour évincer la Lumière.

Un Cycle, la Roue se mettait en branle. Lui, attendit que le Cardinal sombre une nouvelle fois pour repartir à l'assaut, dans le seul et unique but d'empêcher une nouvelle réplique de Saadyr.

« Tu ne pourras plus le sauver, Bélier d'Or. Rien. Il est déjà mort, regarde ! »

Son corps immense fondit sur lui, éclair rouge qui tenta de le faucher sans se préoccuper du reste. Pierre, sable et poussière s'envolaient dans un autre tumulte innommable. Pauvre Temple assassiné. Quel souvenir aillaient-ils lui laisser ? Puis une lumière nimba la créature qui ouvrit ses ailes.

« Je suis l'Ombre qui annonce la Mort du Soleil. »

Des traits iridescents surgirent du néant pour fondre sur le Premier Gardien. Bran poussa son cri moribond. Il eut un dernier regard pour le Grand Pope … avant de s'intéresser à l'aura qui progressait dans leur direction.

La prophétie des roses.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
SaadyrSaadyrArmure :
Bélier

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu120/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (120/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge184/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (184/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune217/325[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (217/325)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptySam 28 Mai - 4:33
Le regard que lui lança le Cardinal eut presque pour effet de faire reculer le Bélier. Et s’il n’y avait pas eu le Crystal Wall entre lui et cet homme, sans doute est-ce là la réaction que son corps aurait eue bien malgré lui. Il fallait avouer que la rage et l’inhumanité qui régnait dans les pupilles sanglantes du Berserker étaient suffisantes pour générer un tant soi peu de peur à quiconque devait l’affronter. Mais Saadyr ne se laissait pas gagner par celle-ci, c’était sinon bien trop facile. Il maintint le mur de cristal, espérant que le Pope ne perde pas connaissance et ait encore assez de force pour répliquer. Le Bélier savait que lui même ne pourrait pas tenir éternellement, mais ce qu’il craignait était que Bélisaire ne meurt dès la prochaine salve d’attaque, ce qui hélas était fort à parier. Peut-être pourrait-il de nouveau stopper les attaques le visant, mais ce ne serait pas éternel. Mais au moins un léger temps leur fut accorder, le Cardinal devenu victime de ses propres attaques fut projeté au loin, laissant l’occasion à Saadyr de surveiller l’immense Corbeau qui avait reprit place dans les hauteurs pour les surveiller. Cela allait devenir compliqué plus tôt qu’il ne le croyait. Car pensant le Berserker hors d’état pour quelques minutes encore, son cosmos se fit ressentir dans tous le temple, passant au delà de la barrière de cristal qui commençait d’ores et déjà à s’affaiblir. Son regard rubis croise celui du Cardinal, et presque instantanément il sent le malaise le gagner, comme une promesse de danger planant sur sa tête, plus grande encore que tout ce qu’il n’avait encore jamais connu. Et peu à peu, le Bélier se laisse enivrer à son insu par le cosmos pourpre qui entache et parcours les profondeurs du temple. Ici et là, les bruits résonnent, il lui semble que les pierres chutent, que les murs s’effritent, que tout menace de s’écrouler. Et puis il y a ce cri, ce murmure qui se rappelle a lui comme un souvenir lointain. Presque une piqure de rappel du passé. Révolu. Oublié. Nié. Il se retourne alors, perturbé et surpris, mais pas effrayé. C’est le Berserker qui l’inquiète, pas cette voix sortie toute droit du passé. Mais il n’y a rien. Le vide complet, le noir du temple, les colonnades endommagées… et les bruits persistent, alors il regarde encore aux alentours jusqu’à ce que la voix du Cordeau lui fasse remarquer que le temps lui s’est écoulé.

Il va mourir. Et il n’aura pu l’empêcher.

D’un pas vif, il se retourne vers Bélisaire, mais il est déjà trop tard, le Bélier a baissé ses barrières, prit par la voix et la surprise, il a permit au Cardinal de franchir le mur de cristal et terminer ce qu’il avait commencé. Et il veut le rejoindre, mais s'il parvient a éviter que le corbeau ne le fauche, le rayon de lumière qui ensuite le traverse lui ne peut être esquivé, perçant ses défenses déjà vulnérables du Bélier. La douleur complète lui arrache un cri, l’obligeant à poser un genoux à terre le temps de reprendre conscience de ce qui l’entour et d’accepter la souffrance qui tire dans tout son corps. Alors il regarde, sans pouvoir bouger, observateur et spectateur des derniers instants du Pope, tué par la rage et la folie. Et quand le souffle s’échappe une dernière fois, le Bélier hurle, comme si cela avait pu empêcher quoique ce soit. Et à son tour, il sent une colère monter. C’est la première fois qu’elle le surpasse, la première fois qu’elle envahi ses veines et parcours son sang. D’un geste, Saadyr trancha la peau de ses paumes, laissant s’écouler le liquide comme pour purifier son corps du mal et du cosmos le rongeant. Ainsi s’échappa de lui de puissante volute de cosmos, brillant comme le soleil, pulsant d’une rage nouvelle. Le Bélier était désormais aveuglé. Et que ce soit la bonne ou la mauvaise chose à faire, il allait foncer.

Et s’opposant à ce dense nuage de noirceur percé par deux orbes sanglantes, un nuage lumineux, lui aussi traversé par deux pupilles incandescente. Deux rubis, l’un nimbé des ténèbres, l’autre de lumière. Mais c’est la rage qui continue de les animer. Levant à nouveau ses mains vers le ciel, invoquant les étoiles comme il l’avait déjà fait, il ne cessa de fixer le Berserker, oubliant presque instantanément l’Oracle et ses paroles. Non, il voulait la vengeance sur celui qui avait tué le Pope, ici et maintenant. Sans un mot, sans une parole, ce regard ardent plongé sur son adversaire, il fait exploser son cosmos en une multitude de projectiles qui ne trouvent leur cible qu’en la personne du Cardinal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t471-saadyr-chevalier-d-or-
BelisaireBelisaireArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu200/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (200/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge210/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (210/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune245/245[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (245/245)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyDim 29 Mai - 2:06
La nature est changeante. La nature est ravageuse. La nature est tueuse. La nature est guerrière... Ma vie était un empire qui s'effondrait dans un apaisement enfin venu. Pendant près de cinq années, j'avais tenu mon rang contre mon gré, contre mon envie, contre ce que j'aimais le plus. Mon corps était encore debout, dernière élégance avant de disparaitre de la pièce de théatre avant le prochain acte. Mes yeux, devenus blancs, se relevaient vers mes deux ennemis et Hermès me permit par bonté de délivrer mon dernier souffle. Au centre de ce cratère, je délivrais mon testament comme un enfant à qui on offrait un caprice.

- Je te remercie Cardinal de la Guerre. Comme l'a dit ton allié, je suis vaincu et ne suis plus un ennemi. Ai-je été cela ? Laissant un silence. Non, juste un remplaçant à la demande de l'ancien Pope. Ma vie ne m'a jamais appartenue et la chute était écrite depuis ce soir glacé, il y avait de cela cinq années. Oh gloire à toi Cardinal, tu as tué un pantin... Voilà une chose bien dommage.

Me tournant vers Saadyr avec un regard innocent et compatissant, je lui souriais sans vraiment savoir pourquoi. Juste un remerciement très certainement. Puis, ma tête se tournait vers le ciel que le plafond du temple du Bélier m'empêchait de voir.

- Saadyr, recule et quitte le champ de bataille ! Ce n'est pas ma demande en tant que Pope mais en tant qu'homme... Le véritable Pope entre en scène, le préambule de cette pièce de théâtre se termine. Et ne t'inquiète pas, je suis mort depuis 545.

FREEZING COFFIN !

Ma main se levait et des symboles occultes entouraient mon bras en de fines particules de glace. Lentement mon corps tombait dans un état de glace pour l'éternité. Mon corps ne serait jamais pris entre les mains de mes ennemis. Un sourire aux lèvres, j'acceptais enfin de quitter cette douleur noire qui me cisaillait les poumons depuis près de cinq années. Cela avait été des plus désagréable mais il était temps, maintenant que nos ennemis s'étaient enfin révélés au grande jour.... de laisser le véritable chef des Saints prendre sa place...

Mort de Bélisaire.

Spoiler:
 


[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) Ljev
Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
ZvezdanZvezdanArmure :
Pontifex

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1650/1650[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1650/1650)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge1350/1350[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1650/1650[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1650/1650)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyDim 29 Mai - 19:20
Ca soulage. Ca fait du bien. Pas du plaisir, non. Pas ça... Fut un temps, j'ai cru que cet apaisement dans le sang, c'était ça. Du plaisir, de la soif de faire couler le rouge d'autrui. Mais non. Plus qu'un bien qui se manifeste, une gêne qui disparaît. Le tuer, entendre cette respiration doucement faiblir pour finalement cesser. Ce visage figé, immobile, vide. Je le vois, l'entend, le fixe. Et ça me fait comme un poids un moins sur les épaules. Un fardeau porté en permanence, quotidien, à un tel point qu'on l'oublie, qu'on fait avec. Et pourtant, quand ça s'en va, le bien fou que ça fait... J'aurais presque pu me calmer, rester là à genoux un temps, en paix avec moi-même. Avec moi et mes démons. On l'a fait, mes frères. On s'est vengé. Au moins en partie. N'êtes vous pas apaisés?

Mais non. Rien de tout ça. Rien, parce qu'il reste le Sanctuaire. Parce qu'il reste le Bélier, aussi. Je le fixe de ces yeux rageurs quand il arrive, blessé par l'assaut de l'Épervier. Je ne t'ai pas oublié, toi. Oooh, non, certainement pas. Tu vas apprendre, Bélier. Tu vas apprendre à quel point ton geste était une erreur. Une terrible et fatale erreur.

Il approche. Il approche après avoir poussé son cri furieux plus tôt, et je le vois, ce regard plein de Rage. Un sourire qui se barre mon visage, à cette vision. Un sourire plein de dents rouges, un glaviot de sang craché au sol. Toi aussi, hein ? Tseh. Tu me rappelles ce Bronze. Vous êtes là, à hurler votre Rage pour des futilités. Pour Athéna, pour le Pope, pour l'Honneur. Laisse moi te montrer.

Laisse moi te montrer ce qui justifie de crier sa colère jusqu'à s’époumoner, même des années plus tard.

Les étoiles s'approchent dangereusement. Je me tourne vers elles, et mon Cosmos pulse une énième fois, partout dans le Temple, en plus grande quantité que plus tôt. Sur son passage, la matière change, l'environnement sonore gagne en nuances. La dalle craquelée devient pavés humides, le plafond se fait agrégat de nuages couleur Ténèbres. Les colonnades disparaissent au profit de rues labyrinthiques à l'influence orientale, pleines de chaos. Le chaos d'une Guerre, d'un massacre, d'une effusion de sang quelconque, vide de sens, remplie de sang. L'odeur ferreuse domine, le rouge vient tâcher les murs, le sol, les corps empilés un peu partout. Finalement, les étoiles qui viennent me happer, le sable qui se soulève, moi projeté au loin à travers un mur. Une quinte de toux, encore un peu de sang qui coule. Un peu trop, encore. Je me relève péniblement, non loin du Bélier. Toujours ce sourire de plus tôt.

Tu m'as l'air en colère. C'était quoi pour toi, un supérieur ? Un ami peut-être ?
Peut-être. Peu importe. Je ne me dépare pas de mon sourire, reste colérique, mais avec des relents de dédain dans l'attitude.

Laisse-moi te montrer ce qu'il était pour moi. Ou plutôt, ce que son simple nom et rang suffisent à éveiller à mon esprit. Après ça, tu auras éventuellement de bonnes raisons d'être en colère.
Alors le paysage change. L'air se tord pour prendre de nouveaux atours, pourtant similaires à l'actuel paysage. Un coin isolé, à l'écart des rues bondées de cadavres. Pourtant, l'odeur insoutenable des corps ouverts est pire ici. Un regard vers mes pieds : Des mains. De petites, très petites mains ouvertes, tâchées de rouge, par centaines, agencées en un chemin macabre qui tourne à droite pour mener vers une allée étroite. Je suis le chemin, une mine vaguement dégoûtée par le fruit de mes propres illusions. Un regard dans mon dos pour le Bélier : Suis-moi si tu l'oses. J'avance, puis tourne au détour du mur. A mes yeux s'offre un spectacle plus qu'insupportable. Une petit bâtisse discrète, du genre de celles que l'on trouve dans les bas-quartiers. Aux fenêtres, aux portes, aux poutres, partout, : Des enfants. Chétifs, le corps marqué par la faim, désormais par la mort aussi. Immobiles, ballottés aux grès des vents, pendu à des cordes, privés de leurs mains, remplacées par de longues coulées carmines. Un peu partout dans le cour devant le bâtiment, des gardes qui chargent les corps sans vie d'autres gosses. J'observe la scène d'un regard désolé, néanmoins toujours habité par une flamme qui crie fureur. Les hommes en armure errent, manœuvrent, jusqu'à se tourner, visages dirigés vers par-dessus mon épaule. Visage ? Non. Des faces planes, sans traits, sans relief. Inhumains, sans identité, seulement qualifiés par leur accoutrement. Ils "regardent" le Bélier, puis avancent doucement vers lui, la gestuelle d'abord passive, puis marquée de mouvements agressifs au fur et à mesure de l'approche. Je me retourne vers lui, l'habituelle lance qui apparaît entre mes mains.

C'est pour des scènes comme celle-la que ton supérieur méritait la mort. Que ta Déesse mérite la mort. Oser justifier tel carnage par je ne sais quel Rêve, quelle Sagesse... Folie. Impardonnable folie. N'es-tu pas d'accord ?

Tu peux ne pas l'être. Tseh. Comme si mon raisonnement se basait sur une quelconque logique. Non. J'veux juste me venger. Vous buter, vous gueuler vos torts au visage. Encore, encore et encore. Et si je me trompe ? Rien à foutre. J'hurlerais plus fort, oreilles bouchées, à nier vos vérités. Je fixe le Bélier, et ça s'active encore dans mon dos. Ils chargent. Ils passent devant moi pour se ruer sur lui, prêts à frapper. Quand ils passent, je pose la main sur l'épaule de certains, y infuse de mon Cosmos. Alors comme je peux moi-même le faire parfois, ils se mettent à avoir cette énergie qui pulse de leurs mains. Un devant moi, je le transperce de ma lance, projetée avec force, pour mieux surprendre le Bélier. Ca propulse le corps vers lui, lame dangereusement proche. Impact, tant des griffes que de la lance

Tu comprends ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2032-zvezdan-cardinal-de-
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu1200/1200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge900/900[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (900/900)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune1050/1050[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyDim 29 Mai - 20:34
Bran Ruz
"La Réponse"



Le Corbeau Rouge contemplait froidement et gravement la Mort du Grand Pope Belisaire. Ses derniers mots laissèrent le corvidé carmin songeur, encore. Il trouverait des réponses à un moment ou à un autre, il allait s'en assurer. L'Oracle allait devoir parler longuement avec l'Augure, quitte à demander audience avec Lug lui-même. Refuserait-il d'entendre la complainte d'un homme se disant pantin ? Il y avait quelque chose de très étrange dans tout ceci.

Un dernier ordre. Serait-il suivit ? Zvezdan lui, ne l'entendait pas ainsi. Il continuait l'affrontement, pour le moment. Se détournant de l'énergie à la fragrance capiteuse qu'il sentait de plus en plus proche, l'oiseau de mauvais augure ouvrit ses ailes au moment où l'ancien Scorpion d'Or enfermait son corps dans une gangue de glace. Pourquoi ? Avait-il quelque chose à cacher ? À préserver ? Intrigué, il s'envola, alla faucher Saadyr dans une nouvelle danse mortelle pour accompagner son allié de circonstance.

Avec le Soleil au dessus de sa tête, Bran Ruz recouvrait ses forces rapidement. Oui, s'il désirait échapper à la Mort, le Bélier allait devoir obéir à l'ordre de Belisaire. Très vite. Mais alors qu'il se posait directement sur le cercueil blanc et froid du Pope mort, une voix éclata à quelques mètres de là. La tête massive du corbeau géant se tourna vers cet homme … Les roses …

« Nous devons partir, Cardinal. Notre mission est achevée. Enfin … presque. »

Bran se concentra sur la chaleur du soleil qu'il sentait sur ses plumes cramoisie. Très vite, l'aura du druide rouge se para d'un nouvel éclat solaire. Il faisait chaud, de plus en plus chaud … une véritable fournaise. Il en appelait aux forces du divin Apollon dans l'espoir de faire fondre la glace et révéler le mystère caché dans ce corps à jamais endormi.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
SaadyrSaadyrArmure :
Bélier

Statistiques
HP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-bleu120/200[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-bleu  (120/200)
CP:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-rouge184/210[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-rouge  (184/210)
CC:
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) G-jaune217/325[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) V-jaune  (217/325)
Message Re: [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)   [Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event) EmptyMar 31 Mai - 2:19
Il n’a même pas l’envie d’écouter ce que dit le Cardinal. Les mots résonnent, les paroles ont du sens, mais pas aux oreilles de Saadyr qui les ignore, les entends sans les comprendre. Le voilà aveuglé. Aveuglé d’une rage sourde, une colère nouvelle qui ne lui était pas commune. Cela pourrait le surprendre… Cela le surprendrait surement quand, une fois la bataille terminée, il ferait le point sur ce combat et cette attitude peu réfléchie qu’il prenait à cet instant même. Mais désormais, ça n’avait guère d’importance. Il sentait son cosmos le parcourir de toute la hargne dont il pouvait faire preuve, exacerbant ses sens et ses mouvements, endurcissant le pouvoir qu’il rassemblait dans ses paumes. Il espérait bien rendre à ce Berserker le mal qu’il venait de faire, sans se soucier un seul instant de ses raisons, de ses arguments. C’était son ennemi, qu’importait la nature peu belliqueuse du Bélier, il ne pouvait plus faire l’impasse. Pas après avoir vu l’état dans lequel se retrouvait Bélisaire. Les choses changent, l’environnement change lui aussi. C’est à peine si Saadyr y jette un œil au premier coup. Il avance sans observer, le regard nimbé du rouge éthéré de ses pupilles, braqué sur le Berserker qui ose lui tourner le dos. Déjà il se prépare à attaquer de nouveau, sachant pertinemment que son arcane précédente avait touché suffisamment son adversaire pour affaiblir ses défenses. Mais… mais il marche sur quelque chose. Un bruit, un craquement même. Sinistre et presque dégoutant. Il sait, avant même de baisser le regard, que c’est l’illusion d’un cadavre qu’il va voir. Mais quelque illusion que ce soit, elle est trop poignante et semble trop réelle pour être ignorée. Elle lui fait peur, cette illusion. Et peu à peu la rage semble l’abandonner, se muant en une forme de crainte et de fureur. Pas contre le Cardinal cette fois. Oh non loin de là. Il le suit alors, le pas toujours aux aguets, mais il ne peut désormais plus quitter les yeux de ce mirage qui lui embrouille l’esprit. Et quand ils arrivent devant cette scène macabre, enfants innocents, si pauvre et si chétifs, sacrifié à la gloire de quelques puissances supérieur, Saadyr ne peut empêcher un haut le cœur de lui remonter dans la gorge. Ses yeux ne versent aucune larme, mais ils se sont adoucis d’une tristesse poignante. Et même s’il sait que ce n’est qu’une illusion née des pouvoirs de son ennemi, il à la conviction que la vérité règne, plane sur tout ce qu’il voit. Doucement il s’agenouille près d’un corps sans vie, sans s’inquiéter du sang qui peu tâcher son armure – n’est-il après tout pas un simple songe factice ? – touchant du bout des doigts le visage pâle et amaigrit d’un enfant. Ils sont tremblant ces doigts… oh oui si tremblant… Et il finit par comprendre cette rage qui consume le Cardinal. Lorsque son regard se relève, voit les hommes en armures s’approcher, de simple fantôme sans identité, il les ignore complètement, plongeant ses pupilles dans celle de son adversaire. Son adversaire… c’est si stupide.

« Je… je comprend. Et… je suis d’accord… » Impardonnable… oui.

Et c’est à peine murmuré, une voix faible dont le ton se perd dans quelques trémolos incertains. Mais cela se lit sur ses lèvres, cela se lit dans son regard. Tristesse, désolation, presque compassion même s’il n’irait pas jusqu’à la pitié. Il n’a plus de haine pour cet homme curieusement. Ou s’il en a, ce n’est que du à la colère qui règne encore pour le meurtre de Bélisaire. Il avait presque du respect, aussi étonnant que cela puisse être. Il peut comprendre ce mal qui le ronge désormais, cette puissance qui l’exalte autant qu’elle le gangrène… et il comprend aussi tout le mal qu’Athéna a pu faire à des Êtres Humains pour le bien fondé de son rêve. Cela valait-il vraiment la peine de faire tous ces sacrifices ? L’interrogation demeura comme un poids dans le cœur du jeune Bélier, mais sa fierté et sa propre vision des choses, de ce monde, de ce devoir qu’il devait ne pouvait permettre d’accepter de tels carnages. Il pensait que suivre Bélisaire était la bonne chose, qu’Athéna amènerait la paix. Mais à quel prix ? Ces gens, morts pour quelques raisons avaient-ils mérités un seul instant ce châtiment ? Ce Berserker blessé et détruit de l’intérieur avait-il mérité de voir toutes les horreurs qu’il avait vécues ? Pouvait-on seulement lui en vouloir d’être porté par la haine et la vengeance ? Il n’en était plus certain. C’est une larme à peine perceptible qu’il coule sur la joue du Bélier, presque effacée quand il laisse son cosmos l’entourer d’une lumière dorée, lui permettant de se téléporter loin des attaques qui le visent et prête à le condamner. Que ce soit l’oracle ou le cardinal d’ailleurs. Mais il n’a plus la force de se battre. Mentalement du moins, il ne peut plus, il est fatigué, exténué et… triste oui, c’était le mot. Triste de toutes ces horreurs qui bientôt disparaissent, maintenant qu’il s’est soustrait au cosmos de son adversaire. Les mots de Bélisaire avant qu’il ne meurt lui reviennent en mémoire. Il ne les avait presque pas entendu au premier abord, plongé dans les illusions du Cardinal, mais il ne peut désormais plus aller contre les ordres. Même si tout à coup ils lui paraissent bien dérisoires. Son cosmos s’élève de nouveau, de cette même manière qu’il y a quelques secondes. Mais son regard ne quitte pas le Cardinal. A nouveau il semble désolé. Et il baisse alors les pupilles, acceptant cette défaite, acceptant de reconnaître les paroles, aussi haineuses soient-elles. Et un nouveau murmure franchit ses lèvres, mais sans doute cette fois peut-il être perceptible pour le Cardinal.

« Je suis désolé. » Même si il ne peut y avoir nul pardon.

Les derniers mots résonnent dans la tête même du Cardinal. Et à peine effleure-t-il son esprit ampli de rage qu’il perçoit un peu plus toute l’étendue de sa douleur. Oh oui il comprend… Et il voulait désormais comprendre plus. Bien plus.

Et il disparu, rejoignant les autres un peu plus loin dans le temple.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t471-saadyr-chevalier-d-or-
 
[Combat] Bran Ruz VS Bélisaire (Micro event)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Bélier-
Sauter vers: