Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-bleu200/200[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-rouge180/180[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-rouge  (180/180)
CC:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-jaune275/275[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-jaune  (275/275)
Message [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis)   [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) EmptyMar 24 Mai - 21:46


La silhouette de la prêtresse d'Odin déambulait à travers les couloirs du Palais d'Asgard. Elle venait de passer de longues heures enfermée dans la bibliothèque, à reporter dans ses Mémoires ce qui s'était passé à Lübeck, mettant en garde, ses successeurs contre la fourberie et la duperie des Saints. Il ne pouvait y avoir de paix entre leurs deux nations. Cela était chose impossible. La seule issue serait fatalement la guerre. Et en cela, la jeune femme ne doutait pas que celle-ci serait bientôt à leur porte.

Quelle cruelle déception fut toute fois celle de cette âme corrompue lorsqu'elle se rendit compte du peu d'hommes que comptait ce camp. Ils n'étaient que six. Que pourraient bien faire six hommes face à toute une armée de Saints? Décidément, on ne pouvait compter que sur soi-même. Après tout, cette petite écervelée, dont elle avait emprunté le corps, s'était battue pour récupérer un de ses Guerrier Divin. L'ancien tribut des Ases auprès du Sanctuaire et ancien guerrier divin de Gamma.

Tout au long du chemin du retour de Lübeck, la pernicieuse présence avait eu l'occasion d'observer le géant, alors que l'esprit de la jeune femme lui hurlait de lui rendre sa liberté. Mais non, la pauvre petite chose, elle, serait la spectatrice et l'exquise marionnette qu'elle prendrait plaisir à manipuler. Mais pas que. Oui ils allaient tous être les pièces d'un échiquier. Un sourire mauvais vint ourler ses lippes. Oh oui, il serait tellement plaisant de voir tout ce beau monde se taper dessus. Et ce guerrier, cette force de la Nature, il fallait le reconnaître, cet Haldor, ne ferait pas exception à la règle.

Il était hors de question de perdre un combattant tel que lui. Cela serait un véritable gâchis. Et puis, Odin serait un parfait idiot s'il désirait se séparer d'une telle arme de guerre. Alors une idée lui était venue à l'esprit. Et ce ne serait pas un seul Guerrier Divin qu'elle récupérerait, mais bel et bien deux. Ainsi, de six, ils passeraient à huit, sans qu'elle n'ait trop besoin de se donner du mal.

Des serviteurs passèrent aux côtés de la Belle et inclinèrent respectueusement la tête en direction. Afin de donner le change, elle répondit d'un sourire, simulacre tout à fait charmant. Il lui fallait donner le change, que personne ne se doute de rien.

* Ils s'en rendront compte. Que tu le veuilles ou non. Tôt ou tard, quelqu'un s'apercevra du changement.*

Une onde chaotique écrasa l'esprit de la jeune prêtresse dans une menace pleine de sous entendus. Mais en guise de réponse, lui vint l'écho d'un rire cristallin.

* Tu aurais tort de les sous-estimer.*

* C'est toi qui aurais tort de me sous-estimer princesse.*

Une nouvelle accablante vint envelopper Eirwen, la réduisant au silence. Nouveau sourire maléfique aux coins des lèvres et la jeune femme reprit son chemin. Face à la salle du Trône, elle avisa un garde qui la salua.

"- Garde, va chercher Haldor et dis lui que sa prêtresse demande à le voir sur le champ."

Elle se glissa ensuite dans la pièce, tandis que l'homme s'éloignait au pas de course. La Belle laissa ses iris ambrées se porter sur les Robes Divines qui se trouvaient encore là. Deux d'entre elles avaient capté son attention. Bientôt, oui bientôt, toutes deux trouveraient porteurs.



Dernière édition par Eirwen le Mar 24 Mai - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-bleu1350/1350[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-rouge1350/1350[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-jaune1350/1350[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis)   [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) EmptyMar 24 Mai - 22:40
Il avait été relâché !

Le colosse était dans sa chambre, surveillé par quelques gardes afin qu'il ne puisse pas faire n'importe quoi. Il était loin d'avoir envie de foutre le bordel, c'était une évidence. Mais il ne pouvait s'empêcher de sourire avec férocité en s'imaginant ces gringalets chercher à l'arrêter lui. Ô les choses avaient évoluées depuis son départ d'Asgard. Mais une chose restait invariable à ses yeux : sa force suffirait à écraser ces moustiques. Même sans armure divine.

Combien de temps était-il resté emprisonné par les Saints ? Combien de fois avait-il hurlé sa rage et sa haine à l'encontre de ceux qui l'avaient trahis ? Cette foutue mission l'avait foutu dans la merde, y'avait pas à dire. De Tribut, on l'avait jeté dans les geôles du Sanctuaire. Lui, la Force de la nature, lui que l'on nommait le Colosse Argentée, voilà qu'il s'était retrouvé avec un titre peu honorifique. On avait murmuré le mot "trahison". Un des gardes avait eu l'audace de le faire devant lui. Il l'avait regretté. L'honneur était une valeur importante à ses yeux. Mais moins que l'envie de vivre. Les Dieux lui avaient tournés le dos. Il en voulait même à Odin, qui n'avait rien fait pour l'aider. Il avait voué sa vie à préserver les intérêts de cette nation guerrière. Et n'avait récolté qu'un coup de poignard dans le dos.

Alors que l'on frappait à la porte, lui expliquant que la Prêtresse le mandait, le regard du colosse tomba sur son arme. Gigantesque, puissante, elle était là. Heureusement d'ailleurs. Il avait été contraint de renvoyer son armure afin d'alerter sa Prêtresse de ce qui s'était passé. Et à peine était-il entré en Terre Nordique que la confirmation lui parvint. Le Serpent-Monde lui avait aussi tourné le dos, rejetant son attention sur un autre guerrier divin. Une trahison de plus. Mais son arme, elle, restait. Son arme qui avait été forgé par l'Alpha en personne et qui lui correspondait à merveille. Quel plaisir alors que de l’arnacher de nouveau à son dos. Un des gardes lui fit la réflexion. Ils allaient se rendre auprès de la Prêtresse. Il n'était plus en odeur de sainteté. Il s'était fait un plaisir de lui répondre. Avec un air des plus féroce, de cet air qui signifiait clairement : "défie-moi".
    - Elle reste avec moi. Et si ça t'pose un problème, blaireau, t'as qu'à venir me l'enlever. Vu ?

Il n'avait pas bronché. Et c'est ainsi qu'il se rendit auprès de la Prêtresse. Le Palais. Cela faisait trop longtemps qu'il ne l'avait pas vu. La prison, il n'y était pas resté longtemps. Mais le temps passait étrangement plus lentement lorsque l'on crachait sa rage contre les Dieux traitres. La Prêtresse était là. Elle l'attendait. Il lui en devait une. Grâce à elle, on l'avait libéré. Et rien pour ça, il ne pouvait que la respecter plus encore. S'arrêtant à quelques pas de la femme, il lui adressa un petit signe de tête en guise de salutation. Il n'était pas homme à faire des ronds de jambes. Et ne savait pas forcément se tenir en société. L'étiquette, il ne connaissait pas.
    - Prêtresse !

Mais quelque chose attira son attention. Plus encore que le Cosmos qu'il percevait chez cette femme. Une chose l'appelait. Il ressentait son pouvoir. Différent de celui du Serpent-Monde. Mais pas moins puissant. Ses poils se hérissèrent. Oui... Cette sensation, il l'a connaissait. Allait-il une fois encore être appelé à servir sous la bannière de la Prêtresse ? Un déclic se fit dans son esprit. Et il sentit son pouvoir déferler en lui. Son regard se reporta sur la femme. Attendant qu'elle agisse. Qu'elle parle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-bleu1200/1200[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-rouge750/750[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-rouge  (750/750)
CC:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-jaune1200/1200[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis)   [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) EmptyVen 27 Mai - 17:19
Une brève entrevue lui avait été réservée. Un retour à la case départ en quelque sorte, une seconde chance pour la fille de Hjálmar. Du moins, celle qui avait survécu il y a un an de cela. Celle qu'elle était devenue depuis. À jamais changée. Ironique d'avoir commis un tel détour pour finalement se voir accorder la même Robe Divine qui lui avait été promise avant la perte tragique de sa moitié. Si elle ne pourrait donc plus jamais être la doublure de sa jumelle – ce qui était un crève-cœur, vraiment – la situation se faisait tout de même source d'opportunités et de rencontre.

Haldor avait été le Tribut d'Odin, retenu des mois durant au Sanctuaire. Il avait durant sa détention renvoyé son armure en Asgard, qui lui avait tourné le dos pour se choisir un nouveau porteur. Compte-tenu de ces faits c'était sans surprise que quelques doutes pourraient être tenus à l'égard de ce colosse. Si sa puissance justifiait qu'il soit ramené sur ces terres nordiques et qu'il soit appelé à servir à nouveau, sa fidélité et son dévouement pourraient logiquement être questionnés.

C'est là que Vigdis rentrait en scène.

La Grande Prêtresse lui avait donc confié pour rôle que de suivre Haldor, de s'assurer qu'il se trouvait toujours entièrement dévoué à Odin. Et toute sa vie durant, la petite blonde avait reçu entraînement dans le seul but d'un jour revêtir cette armure. Un potentiel prodigieux bien mal exploité, mais elle ne figurerait pas à la traîne face à la plupart des autres Guerriers Divins quoi qu'il en soit.

Son corps frêle s'était vu parer de la Robe Divine de Zeta Prime, enfin. Protection d'albâtre qui lui sembla avoir été confectionnée rien que pour elle. Sans doute ce que devaient ressentir chaque élu au moment où ils se voyaient confier leur étoile protectrice. Ainsi, elle serait désormais Vigdis d'Alcor, son devoir primant sur toutes autres choses. Un nom de famille n'avait plus lieu d'être lorsque l'on se trouvait défini par le fait d'être un combattant d'Odin. Et de toute manière, après ce qu'elle avait fait, cela faisait un temps qu'elle estimait ne plus pouvoir se considérer comme Hjálmardottir.

Heureuse, elle n'avait pas manqué de faire part de son enthousiasme à la Prêtresse pour lui avait fait ce cadeau. L'instant d'après, elle disparaissait. Une autre entrevue devait bien vie se dérouler ici. Elle pourrait le voir alors…

Dissimulée dans les ombres, son corps fin malgré le port de sa Robe profitant du couvert d'une large colonne, elle s'était entourée de sa cape et tendait l'oreille. Elle ne s'aventurerait pas à un coup d’œil en l'instant. Cela pourrait sans doute se faire plus tard, lorsque la discussion aurait débutée pour de bon. Vivement, qu'elle puisse s'amuser un peu.



[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-bleu200/200[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-rouge180/180[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-rouge  (180/180)
CC:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-jaune275/275[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis)   [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) EmptyDim 29 Mai - 0:43
La jeune femme n'avait pas perdu de temps. Tandis qu'un garde était parti chercher Haldor, un autre était venu à elle quelques instant après, suivi par un jeune fille à la blonde chevelure. Ce que toutes deux s'étaient dit, sera confié plus tard. Toujours est-il que conformément à sa volonté de Prêtresse, une nouvelle armure avait trouvé preneuse. Zeta Prime. L'armure des jumeaux maudits. A peine son armure obtenue et revêtue, un remerciement, et voilà que la guerrière divine disparaissait de sa vue. Mais Polaris ressentait toujours sa présence dans cette salle. Ombre parmi les ombres.

Bien il ne restait qu'à donner l'armure de Zeta. Et en cela, ne manquait plus que le guerrier qu'elle avait fait aller chercher. Et son attente ne fut guère longue, car quelques instants plus tard, l'immense silhouette du Géant passait la porte de la salle. Un signe de tête en guise de salutation fut tout ce qu'elle obtint. Un vrai pays de barbares sans aucunes manières. Chose qui fit presque rire la demoiselle prisonnière, qui elle, se moquait des convenances, tant qu'elle savait la fidélité de ses guerriers acquise. Elle préférait cela à tous ces ronds de jambe pleins de mièvrerie.

La Belle se contenta néanmoins d'une simple inclinaison de la tête à son tour. Elle eut le plaisir de constater que le regard du Colosse Argenté s'était porté derrière elle. Bien, les choses allaient pouvoir commencer. Ou tout du moins se poursuivre. Lentement, elle avança en direction du guerrier paré de son épée. Plutôt impressionnante elle devait bien l'admettre. Un ouvrage de l'Alpha, à n'en point douter songeait cette partie d'elle endormie. Elle aurait pu reconnaître la patte du vétéran n'importe où.

"- Une bien belle arme que tu as là. Elle est de Toryald n'est-ce pas? Je sais reconnaître une oeuvre de mon Maître lorsque j'en vois une."

Un instant, elle aurait presque été curieuse de voir la lame meurtrière à l'oeuvre, car malgré sa taille imposante, elle devinait celle-ci facile d'utilisation pour son propriétaire.

"- Mais je ne t'ai pas fais venir ici pour parler de ton arme, tu t'en doutes bien." Un silence avant que l'Etoile du Matin ne reprenne dans un murmure, dans le dos du colosse, avec un sourire aux coins des lèvres. " Tu le ressens jusqu'à la moindre parcelle de ton être, n'est-ce pas? Cet appel. Et ce besoin enivrant et entêtant d'y répondre." D'un pas gracieux, Eirwen revenait se placer entre lui et les armures, scrutant le regard de son vis à vis. " Vois-tu Haldor, je ne doute absolument pas de ton savoir guerrier. Mais je m'interroge sur les motifs qui t'ont poussé à rendre ton armure. Certains ont vu cela comme un changement d'allégeance. J'aimerais au moins entendre ta version des faits. Toutefois, avec ce qui s'est passé à Lübeck, j'ai besoin de voir nos rangs renforcés. Il faudrait être fou pour mettre de côté un homme de ton expérience. Je suis donc toute prête à t'accorder une nouvelle chance."

Passant à ses côtés, la Belle lui susurre alors, tentatrice.

"- Appelle-la à toi. Tu en meurs d'envie."

La diablesse à la chevelure blanche comme neige, finit par s'écarter pour observer ce qui allait se produire. La commissure de ses lèvres s'étira en un sourire, sa colonne parcourue d'un frisson d'excitation.



Dernière édition par Eirwen le Dim 29 Mai - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-bleu1350/1350[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-rouge1350/1350[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-jaune1350/1350[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis)   [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) EmptyDim 29 Mai - 21:15
    - En effet, Toryald est bien le maître forgeron qui m'a offert cette lame. Elle a été faite sur mesure et selon mes propres indications, afin que mes ennemis tremblent de peur avant d'être fauchés par la Mort.

Les premières questions. Les premières remarques. Rien de surprenant à dire vrai, il s'y était attendu. Préparé ? Non, il n'était pas homme à penser aux conséquences de ce qu'il pouvait dire ou faire. Cela lui avait porté préjudice à de nombreuses reprises. En commençant par son isolement en terre Saint. Tribut, lui avait-on dit. Mais cela signifiait prisonnier en réalité, le Grand Pope le lui avait confirmé. Et s'il avait eu droit de parader en armure et en arme à l'époque, ses chiens de garde ne l'avaient pas lâchés d'une semelle. Il se préparait à répondre. Mais les dernières paroles eurent l'effet d'un électrochoc. Avait-il bien entendu ? Il savait qu'il représentait une force pour Asgard. Ce n'était même là qu'un juste retour des choses après tout ce qu'il avait donné pour cette nation. Mais durant son emprisonnement, son coeur était devenu plus froid. Plus dur qu'il ne l'était déjà. Et là, la proposition fissurait sa carapace.

D'un geste - il ne savait pas pourquoi mais sentait qu'il devait le faire - il détacha sa lame de son dos pour la déposer d'un geste à ses côtés. Elle était massive, autant que lui, mais risquait d'être une gêne pour ce qu'il s'apprêtait à faire. Sa propre armure divine avait été offerte à un autre. Il ne le prenait pas réellement comme une insulte, comprenant qu'il l'avait renvoyé, signifiant ainsi qu'il ne désirait plus sa protection, néanmoins il avait quand même du mal à l'accepter entièrement. Il leva le bras. Jetant dans le même temps toutes ses pensées vers l'antre abritant ces formidables protections. Il aspirait à servir cette femme. Il aspirait à redevenir ce soldat d'Asgard. Vraiment. Il sentit une présence à l'orée de son esprit. Il ferma les yeux. Il avait connu la même chose à l'époque, lorsqu'il avait eu droit de porter sa précédente alliée. Il s'ouvrit à la présence. Et plongea vers la lueur qu'il percevait mentalement.

Un véritable grondement envahit son esprit. Suivit immédiatement après d'un terrible hurlement. Le Loup Sköll, fils de Fenrir. Sinistre, Haldor percevait la menace de ce cri. Cette force le dépassait. Pouvait l'écraser. Mentalement, une lutte se jouait entre la volonté inébranlable du colosse et celle toute-puissante de Sköll, guerrier divin de Zeta. En substance, il comprit l'avertissement. Ne crois pas que je m'offre au premier venu. Je reconnais ta force. Mais sache que cette seconde chance sera aussi ta dernière. Je t'appartiens désormais au même titre que tu m'appartiens. Fais bon usage de ce cadeau que je t'offre ! Car je suis la Répulsion. Je ne pardonne pas.

Lorsqu'il rouvrit les yeux, chaque pièce de l'armure divine le recouvrait. Très loin de celle qu'il portait à l'époque, il prit quelques instants pour l'étudier. Cela lui plut de suite. En dehors peut-être de la cape immaculée qui recouvrait l'arrière de l'armure. Il se redressa complétement, attrapant son arme afin de la placer dans son dos. Il se sentit mieux. Comme s'il était redevenu complet. Il reporta enfin son attention vers la Prêtresse, il n'avait que trop attendu pour lui répondre.
    - Je te suis reconnaissant pour tes actions. Il semble que je sois toujours digne de servir Asgard et me montrerais à la hauteur de la tâche, comme je l'ai toujours fait. J'ai renvoyé mon ancienne armure, il est vrai. Mais j'écraserais de mes mains quiconque osera dire que c'est par trahison !

La menace était réelle. Il ne pouvait tolérer un tel affront, lui qui s'était battu pour Asgard et sa Prêtresse.
    - Mes souvenirs sont embrouillés. Mais la dernière mission à laquelle j'ai participé est aussi celle qui m'a foutu dans la merde. J'ai été trahi. Par qui, j'en sais trop rien. Et franchement, c'est pas le plus important. Mais mon esprit et ma force ont été neutralisés. Je me suis retrouvé prisonnier de ces petites merdes de Saints. Comment vous prévenir que j'étais dans la merde jusqu'au cou ? En plus, je ne pouvais plus avoir confiance en cette armure qui n'était plus à la hauteur. En renvoyant mon armure, j'vous prévenais. En renvoyant mon armure, j'offrais la possibilité à un autre de prendre le relais et de laisser à Asgard une force de frappe suffisante pour défendre notre contrée. Voilà ce que j'ai fait, Prêtresse. J'ai sacrifié une part de moi pour toi ! Pour eux !

Il balayait la place du bras. Sa voix était devenue de plus en plus forte à mesure qu'il s'exprimait, balayant doutes et questions qui auraient pu l'assaillir. En lui, il sentit aussi que cela confirmait le choix de cette nouvelle protection divine.
    - Ma lame est tienne, désormais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
JehaneJehaneArmure :
Famine

Statistiques
HP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-bleu1200/1200[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-rouge750/750[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-rouge  (750/750)
CC:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-jaune1200/1200[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-jaune  (1200/1200)
Message Re: [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis)   [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) EmptyMar 31 Mai - 23:10
Vigdis, bien cachée derrière une pilasse, ne peut s'empêcher de sourire. Ses lèvres s'étiraient dans une douceur et une joie qui ne convenaient pas réellement au fil de ses pensées. Il en était souvent ainsi. « Que cherche donc à compenser une si grande épée ? » ne peut-elle s'empêcher de penser. Redoutable tout de même, surtout maniée par un si colossal guerrier. Un nom passe à peine en son esprit, sera retenu. Toryald. Cela lui dit quelque chose, mais elle peine à se rappeler d'où cela lui vient. Peu important pour l'instant.

La jeune femme entend la Prêtresse évoquer ce dont elle lui avait fait part également. Ces quelques doutes qui pouvaient subsister sur l'allégeance d'Haldor. Elle s'en étonne un peu, pensant que cela resterait secret. Toutefois, elle s'en tiendra à sa mission et n'en dira mot pour sa part. Peut-être le secret porte-t-il justement sur le fait que la petite blonde doit s'en assurer, et non simplement sur les doutes en eux-mêmes, ici exprimés.

Qu'ils s'avèrent ou pas, seul l'avenir le dirait. En tout cas, ce qu'elle savait pour sûr pour le moment, c'était que cet Haldor se faisait parangon de virilité. Oh, ce petit blabla avec les ennemis qui se font dessus et tout, c'est que ça la fait frissonner un peu la donzelle. Et que sa Robe Divine vint le recouvrir, alors là… L'Alcor s'en mordille la lippe*, se demandant s'il ressentait ce même flot qui l'avait parcouru quelques instants plus tôt. Ce même sentiment de complétion et d'abandon tout à la fois face à la puissance de l'avatar dont ils se trouvaient investis.

Un point la choqua tout de même, et parviendrait à l'épater à plusieurs reprises encore par la suite, et pour un bon moment sans doute. Ce contraste entre eux. Ces antipodes qu'ils représentaient, malgré qu'ils portent des armures jumelles. Haldor n'avait rien de délicat. Son phrasé était vulgaire. Son assurance effarante. Mais plutôt que la rebuter, cela lui plaisait assez, l'amusait, comme en témoignait ce sourire tenace sur ses lèvres...

Citation :
*si jamais y a des lecteurs qui utilisent lippes comme synonyme de lèvres : NON ! La lippe concerne juste la lèvre inférieure, surtout lorsqu'elle est épaisse/pulpeuse/avancée. Une personne ne peut pas avoir de « lippes », mais juste une seule ! Alors s'il vous plaît, arrêtez, ça m'fait du mal ! XD Voilà, comme ça c'est dit (et oui, je l'ai casé juste pour ça ! ^^)

Sinon, pour en revenir au sujet : m'attendez plus, j'suis pas sûr de reposter ici.


[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) Jehane-sign2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2087-jehane-cardinale-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1717-jehane-cardinale-de-la-famine
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-bleu200/200[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-rouge180/180[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-rouge  (180/180)
CC:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-jaune275/275[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis)   [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) EmptySam 11 Juin - 0:17

La prêtresse avait observé la scène qui se déroulait sous ses yeux avec la plus grande attention. Pouvoir être la spectatrice était un magnifique présent des Dieux. Il était aisé de deviner cette osmose qui existait entre le porteur et l'armure comme étant quelque chose de particulièrement fort et puissant. Alors autant dire que d'assister à cela sur un gaillard aussi imposant que l'ancien tribut, cela avait de quoi donner des frissons. L'armure de Zeta lui donnait un air encore plus sauvage que ce qu'il n'était déjà. Oui, elle tenait là le guerrier idéal, tout en force. A n'en pas douter, Vigdis et Haldor feraient un bien curieux duo.

Satisfaite que le Guerrier a la chevelure d'argent ait retrouvé une et soit à nouveau au service d'Odin, elle reviendra donc près de lui. A ses côtés, elle semblait petite, mais elle ne disposait pas moins de charisme. Sans la moindre gène, la voilà qui détail son guerrier de haut en bas, tout en tournant lentement autour de lui, comme pour mieux le jauger, tout en écoutant avec la plus grande attention ce qu'il était entrain de lui dire.

Les motifs justifiant son renvoi de l'armure, elle les avait tous pris en compte, néanmoins, les mots étaient une chose, les actes, eux, en étaient une autre. C'était pour cette raison qu'elle avait missionné Vigdis: afin de s'assurer qu'Haldor était toujours bel et bien prêt à servir la cause d'Odin et d'Asgard. Mais il fallait lui reconnaître qu'il savait comment faire tomber les barrières du doute. A la fin de son oratoire, auquel elle avait porté une oreille attentive, Polaris se trouvait à nouveau face à lui:

"- Je te demanderai de bien vouloir éviter de faire sauter la cervelle à qui que se soit Haldor. Et je doute que tous te voient comme une traître potentiel. Tu as rendu ton armure, certes, mais tu en as gagné une autre. Rien que ce simple fait suffira à faire taire les mauvaises langues, car Odin t'a à nouveau béni. Ils ne pourront faire autrement qu'accepter la volonté du Père de toute chose comprends-tu?"

Elle fit une petite pause, laissant ses mots s'imprimer dans l'esprit du fier Zeta. Oh sa lame serait sienne? Voilà qui allait être particulièrement intéressant. Elle avait besoin de lui. Après tout, il était le seul à ne pas connaître son véritable visage, ainsi il pourrait donc la protéger envers et contre tous. En cas de besoin bien entendu, car son pouvoir actuel était particulièrement puissant. Mais tout pouvoir a ses limites, et elle ne faisait pas exception à la règle. La Belle laissa ses lèvres s'étirer en un sourire prévenant et avenant:

"- Je te remercie de me prêter ta lame et de me servir. Et c'est avec une immense joie et un immense honneur que j'accepte ton offre. Je désirerais que tu deviennes mon garde personnel, que tu veilles sur mes arrières, et me protèges dans le cas où je faillirai à ma tache, à mon devoir. Les cœurs de tous les guerriers divins ne me sont pas forcément acquis, aussi j'estime qu'il est important d'avoir à mes côtés une personne de confiance. Acceptes-tu ce rôle Haldor?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
HaldorHaldorArmure :
Cardinal de la Mort

Statistiques
HP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-bleu1350/1350[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-bleu  (1350/1350)
CP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-rouge1350/1350[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-rouge  (1350/1350)
CC:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-jaune1350/1350[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-jaune  (1350/1350)
Message Re: [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis)   [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) EmptyLun 13 Juin - 17:51
La scène avait de quoi l’amuser. Bien qu’il n’ait rien à dire quant à l’aura qui se dégageait de la Prêtresse, le colosse trouvait quand même drôle de voir un petit brin de fille comme elle le sermonner doucement. Lui le géant, face à la douce. Certes, il savait que se fier aux apparences pouvaient souvent être trompeur mais il ne pouvait s’empêcher de sourire niaisement. S’il lui était redevable pour l’avoir fait libérer de prison et pour avoir permis l’acquisition de cette nouvelle armure, il ne pouvait ignorer ses instincts premiers. Qu’importe la recommandation de la Prêtresse, s’il estimait devoir dévisser la tête de quelqu’un, il le ferait. Il ne lui répondrait pas en ce sens, cela ne servirait à rien. Mais il n’évoluerait sans doute pas sur ce point.

Et puis elle avait raison sur un point : le fait que Sköll ait jeté son dévolu sur sa personne signifiait que le Père de toute chose cautionnait son retour. Cela, on ne pouvait le contester. Le colosse ne se sentait pas pour autant en position de force. Son séjour dans les prisons des Saints avait libéré sa colère. Pas seulement à leur encontre – il comprenait leurs raisons même s’il se savait victime d’une machination dont il ne comprenait pas les tenants et les aboutissants – mais surtout envers ceux qui l’avaient envoyés en Terre Sainte. Il avait été nommé Tribut pour calmer les esprits des vainqueurs. Mais on l’avait désigné lui pour le punir de son comportement parfois emporté. Cela, il ne pouvait l’oublier.

Mais il fut rapidement tiré de ses pensées lorsqu’elle s’adressa de nouveau à elle. Il le lui avait dit et le pensait sincèrement : sa lame était sienne. Mais la proposition lui ôta tout mot de la bouche. Chose suffisamment rare pour être relevé. Garde personnel de la Prêtresse en personne ? Voilà qui ferait jaser. Voilà qui jetterait aussi le colosse sur le devant de la scène. Cette fois, ce fut un sourire cruel qui s’afficha sur son visage. Il pouvait comprendre que celle-ci ne soit pas appréciée de tous. Mais un guerrier divin se devait de suivre les ordres. Son éducation militaire se révoltait contre ce que supposait la représentante d’Odin. Ainsi, c’est avec une sincérité absolue qu’il prononça les mots suivants :
    - J’accepte cette charge et j’en suis honoré, Prêtresse. C’est un grand signe de confiance ! Mon corps sera ton dernier rempart, je m’y engage !

Il ne plaisantait pas. Pour atteindre cette femme, il faudrait lui passer sur le corps. Et à en croire son air sévère, cela ne serait ni facile, ni à la portée du premier venu. Qu’il soit ennemi ou d’Asgard !
    - Si t'as rien d'autres à me dire, alors j'irai fêter la nouvelle avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1838-haldor-cardinal-de-l
EirwenEirwenArmure :
...

Statistiques
HP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-bleu200/200[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-bleu  (200/200)
CP:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-rouge180/180[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-rouge  (180/180)
CC:
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) G-jaune275/275[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) V-jaune  (275/275)
Message Re: [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis)   [Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis) EmptyJeu 16 Juin - 19:57
Et voilà comment clouer le bec à une grande gueule. Lui faire une offre à laquelle il ne s'attendait absolument pas. La réaction de Géant à la chevelure argentée fit presque sourire la Prêtresse qui attendait patiemment la réponse de ce dernier en se tenant devant lui. Une réponse qui ne tarda guère, s'exprimant avant toute chose par un sourire presque cruel, ce qui fit arquer à la jeune femme un sourcil interrogateur. Qu'avait-elle bien pu dire pour susciter une telle réaction? Bah peu lui importait, seule comptait la réponse qui lui était faite, et à laquelle, la Belle acquiesça.

"- Et je te remercie de m'offrir ainsi ta vie, même si je préférerai que tu conserves celle-ci le plus longtemps possible."

A sa requête de disposer, elle réfléchit un instant, afin d'être certaine de n'avoir rien oublié, avant d'acquiescer:

"- Tu peux en effet prendre congés pour aller fêter cela avec tes frères d'armes. Après tout, ton retour doit-être célébré. Je sais que quelques uns, comme Hakon ou encore Torylad, n'attendaient que cela. je suis certaine qu'ils se feront une joie de se joindre à toi si tu le leur demandais. Profite bien de ta soirée."

Une dernière inclinaison de la tête, avant qu'elle ne l'observe disparaître, guettant l'ombre qui ne manquerait pas de le suivre. Un regard pour l'adolescente qui semblait lui dire de ne pas oublier sa promesse. Pour sa part, elle avait des choses à préparer. Deux GodRobes avaient trouvé porteur, ce qui était une bonne chose mais pas encore suffisant si elle voulait mener son plan à bien. il lui fallait déjà réunir l'ensemble de ses troupes, leur faire comprendre qu'elle avait fait fausse route en voulant la paix avec les Saints. Non rien de tout cela n'était possible, et peu lui importait ce qu'avait désiré la petite princesse, elle allait simplement détruire tout ce qu'elle avait entrepris, en faisant d'elle et de ses guerriers ses pions. Et cette simple idée suffit à amener un sourire mauvais à ses lèvres. Oui elle avait encore du pain sur la planche, mais son plan pouvait fonctionner, car après tout, qui pourrait l'arrêter?


Citation :
Fin du RP merci à vous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1149-eirwen-the-shieldmaid
 
[Début Juillet 550] Répondre à l'appel (PV Haldor & Vigdis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: