Votez
I
II
III


Février 553 AD (Jusqu'au 30 Septembre 2020)
 
Partagez
 

 [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-bleu1800/1800[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-rouge1200/1200[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-jaune1500/1500[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-jaune  (1500/1500)
Message [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]   [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] EmptyLun 6 Juin - 3:34

Bien des jours s'étaient écoulés depuis leur rencontre. Et le Zephyr, comme annoncé, s'était gardé d'en revenir à la Tour des Vents une fois sa vision accomplie. Lykeios aurait aimé pouvoir partir à sa recherche plus tôt, mais cela lui avait été impossible. Ignorant combien de temps cette quête pouvait prendre, il ne pouvait se permettre de quitter son poste. Sa garde nocturne. Son rôle, sa mission. Mais l'ordre des choses avait été chamboulé. Son père s'était présenté à ses Oracles. Leur avait fait part de quelques uns de ses projets. Célestia châtiée, les fils du Soleil conviés à participer aux prochains mouvements ordonnés par Apollon.

À ce dernier, le Dieu-Loup avait pu présenter sa requête. Désormais, dissimulé sous sa veste trônait un soleil ardent sur sa peau, au centre de son dos. Son père ne lui avait pas accordé de contrer entièrement la malédiction d'Artémis, mais au moins avait-il consenti à lui faire ce modeste présent qui pourrait s'avérer majeur à l'avenir. Une autre faveur fut accordée. Cette quête dans laquelle il se lançait à présent. Partir à la recherche du Zéphyr, et ramener le couple maudit parmi la meute du Dieu-Vent.

Lykeios avait donc tâché de rassembler auprès de l'Augure quelques informations quant au lieu où il pourrait trouver l'Épervier. Maigre, mais il s'en sortirait. N'avait besoin que d'une direction, même vague. Ses sens affûtés feraient le reste. Dahut elle-même l'avait prévenu qu'il n'aurait de mal à sentir sa marque. Aussi son flair est mis à profit, captant autant les fragrances que les signatures cosmiques. Le vent et l'esprit de sa meute resteraient également des alliés de poids.

Quant à lui, il ne cherche pas à cacher sa présence, contrairement à ses habitudes. S'il remonte la piste, traque ce filon, il n'en reste pas moins que le Loup de Delphes ne souhaite pas se dissimuler à celui et celle qu'il souhaite retrouver. Lykeios ne peut se permettre d'appeler, de hurler, de laisser son Cosmos se répandre au risque d'attirer de nuisibles rencontres. Mais au moins ainsi s'évite-t-il de risquer de passer à côté du Zéphyr sans que ce dernier puisse l'identifier de son côté.

Il approche, véloce. Sans doute plus qu'une question de minutes...


[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-bleu1200/1200[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-rouge900/900[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-jaune1050/1050[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]   [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] EmptyMar 7 Juin - 21:33
Bran Ruz
"La Réponse"



Le ciel était gris et morne au dessus de sa tête. Une fine bruine tombait depuis des jours sur l'arbre immense et tordu qui étendait ses hautes ramures toujours plus loin, toujours plus belles. La seule chose de magnifique dans ce tas de ruine triste et solitaire. Des figures grises et sinueuses qui se découpaient dans la brume qui jamais, ne s'envolait. Le vieux chêne était la seule chose que le druide avait décidé de garder intact. C'était sous son couvert qu'il se régénérait, glissant dans son sommeil séculaire, là où il renaissait pour faire chanter les corbeaux et les corneilles. À le voir revenir et ramper pour s'abreuver de l'eau croupie, avaler les insectes et les petits cadavres sous les tas de feuilles, ces oiseaux sombres savaient que « La Réponse » était de retour dans son royaume. Druide rouge, mort rouge. L'Ombre qui annonce la Mort du Soleil. Autant de titre pompeux qu'il s'était accordé au fil des âges.

Ouvre lui le passage, Bran.

Le sombre personnage tout enroulé dans sa lourde cape grise émit un léger grognement tandis qu'il ouvrait péniblement un œil. Il n'était pas vraiment disposé à accordé pareil privilège à un inconnu, à fortiori à un Dieu-Loup mais … Dahut semblait y tenir. Il était trop usé et fatigué pour la contester. C'est que la Louve pouvait être tenace et entêtée !

Merci, mon aimé.

De légers tintement se firent entendre. Des feux follets s'allumèrent tout autour de l'arbre qui se révéla. Jusqu'ici dissimulé par les bons soins du druide qui protégeait cet endroit, le gardien des lieux venait d'autoriser l'Oracle à progresser avec plus de facilité. Les brumes s'écartèrent en volutes qui s'envolèrent dans les cieux.

« Nous sommes ici, Loup. »

La voix de la princesse était faible et lointaine. D'entre les feuillages l’œil aiguisé de Lykeios pouvait percer les dernières ténèbres qui entouraient le corps amaigrie de la belle qui, à son approche, tenta de se redresser. Ses cheveux immaculés, ses yeux de jades étaient ternes, sans vie. Elle eut un pâle sourire. Bran en pensée, l'encouragea à rester assise. Elle n'aurai pas dû prendre sa place.

« Je suis désolée. Comme je le suspectais nous venons de te faire faire un long voyage. Viens, prends place à mes côtés, le chêne de Ker'Ys saura effacer les maux de ta longue cavalcade. »

Elle eut un petit soupir. Las.

« Nous avions entendu l'appel de Lug … seulement … nous ne sommes pas parvenus à revenir vers Rome. Rhadamantis nous a fait mander. Nous nous sommes entretenus avec lui. Les Spectres. Je dois t'annoncer aussi la mort du Pope Bélisaire. Nous avons participé à sa chute … Mais … »

Dahut sembla s'endormir un bref instant, avant de sursauter légèrement, prise d'un frisson. Elle enroula ses bras autour d'elle.

« … Qu'est-ce que je disais, déjà ? Je ne sais plus. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-bleu1800/1800[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-rouge1200/1200[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-jaune1500/1500[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]   [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] EmptyMer 8 Juin - 23:16
Il arpente, cherche, hume, mais ne parvient à trouver l'endroit précis. Peut-être est-ce cette bruine incessante qui vient lui chatouiller les sens, l'empêcher de débusquer cet arbre sous lequel l'Épervier est censé prendre repos ? Le place sur de mauvaises pistes alors que son instinct lui dicte pourtant qu'il est non loin ? Si proche du but sans pouvoir l'atteindre… jusqu'à ce que tout s'éclaire enfin. Que la brume s'évanouisse, et que la direction lui soit clairement indiquée par différents artifices. Dès lors, il ne tarde pas à la voir, adossée à ce chêne qui n'aurait jamais dû échapper à sa vision. Il connaît ce genre de procédé… le tertre de Delphes n'était-il pas également dissimulé de la sorte, sous le voile d'une nuit éternelle ?

Lykeios s'approche, l'entend lui signaler sa présence. Il réalise à quel point elle est affaiblie, tant par sa voix que par sa silhouette. Il s'accroupit devant elle et la scrute, le regard intense et soucieux. Quelques gouttes épaisses leurs parviennent, fruits du ruissellement de la bruine dans le feuillage qui remplit tout de même son office de couverture. Alors qu'elle lui conte brièvement son aventure, le Dieu-Loup défait l'un de ses gants, sans l'interrompre. Sa main nue passe alors sur son front, cherchant à savoir si sa peau serait glacée ou brûlante. Aucun de ces deux cas ne lui enchanterait le cœur, bien au contraire. Elle glisse ensuite pour échouer finalement sur sa joue, alors qu'elle semble perdre conscience un très bref instant.

Bien sûr, cela ne l'a pas empêché de tenir grande attention à ce qu'elle venait de lui révéler. Une rencontre impromptue avec l'un des juges des Enfers, ainsi que le décès du représentant d'Athéna. L'occasion d'en discuter se présenterait assurément, mais pour l'heure…

- Rien qui vaille la peine de t'en épuiser, fille d'Ys.

« Rien d'important » avait-il failli lâcher, mais ce serait mentir bien entendu. Il se laisse alors basculer pour s'asseoir à ses côtés, comme elle l'y avait invité. Ses yeux de glace ne la quittent pas.

- Il me semble surtout qu'il te soit nécessaire de prendre un repos bien mérité. N'aies crainte, je veillerai. Notre Seigneur m'a permis de me défaire de mes obligations le temps que je puisse te retrouver et te ramener en toute sécurité auprès des tiens. Alors reprends tes forces, Dahut. Le temps ne presse pas...

Un pieu mensonge… Avec des informations d'une telle importance, ils ne pourraient se permettre non plus de prendre de longues vacances à l'ombre d'un chêne qui avait vu bien des ères. Mais un jour ou deux de plus ne sauraient faire grande différence à son sens. Depuis, les Saints avaient sans doute déjà eu le temps de se réorganiser autour d'un nouveau meneur… Ce genre de responsabilité ne restait jamais bien longtemps dépourvue.

Quoi qu'il en soit, le Zéphyr restait maître de son destin, et il ne pouvait lui imposer ce repos dont elle semblait avoir tant besoin. Il ne peut qu'attendre sa réponse, non sans se laisser à penser qu'il pourrait chasser pour elle. Lui trouver pitance qui l'aiderait à se remettre sur pieds. Mais pour le moment, il se contente de rester à sa gauche, épaule contre épaule. Alors qu'il parlait, son Cosmos solaire s'est élevé plus encore, cherchant à les englober d'une sphère chaleureuse.


[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-bleu1200/1200[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-rouge900/900[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-jaune1050/1050[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]   [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] EmptySam 11 Juin - 10:52
Bran Ruz
"La Réponse"



Un fin sourire ourla ses lèvres et Dahut poussa un léger soupir d'aise. Pour autant elle comprenait qu'ils ne pourraient pas s'éterniser ici. Juste quelques heures encore, là, sous « leur » arbre. Dernier fragment de leur bonheur commun. Passé qu'ils ne pourraient effacer et oublier. Symbole de leurs sacrifices. De ce qu'ils étaient devenus, l'allégeance qu'ils avaient pu prêter à Lug après la chute de Llyr. Assassiné. Eux, abandonnés. Être déjà éprouvés et chassés. Aucune maison, sauf ce chêne au milieu des ruines.

« Je n'oublierai pas l'égard de Lug à notre endroit, et que tu sois venu jusqu'à nous, Loup. J'en suis heureuse. Rassurée, même si je ne suis pas vraiment de ta meute, ça me réconforte de ne pas nous savoir seuls. »

Lentement, la tête de la jeune femme se posa contre l'épaule de Lykeios. Elle paraissait s'endormir un instant mais ses yeux s'ouvrirent à demi. La douce chaleur dégagée par l'homme-loup réchauffait aussi bien son corps que son esprit enfiévré. Du bout des doigts elle chassa une larme qui s'était pris à naître au bord de son œil. La sphère réconfortante que le Dieu-Loup avait érigée commençait à faire son office. D'un drôle de manière. Faisant renaître des songes d'autrefois. La bouche de la princesse s'ouvrit. Des mots vacillants dont la teneur resterait obscure pour Lykeios. Sans doute.

« Aedan a besoin de nous, il est comme un enfant pour nous, n'est-ce pas Bran ? »

Une présence se fit ressentir à la droite du Dieu-Loup, une forme éthérée et d'une éclatante couleur carmine qui, petit à petit prenait consistance. Le Bran Ruz, sa silhouette toute encapuchonnée, fit face à sa femme et au Loup. Son visage mangé par l'ombre, on ne pouvait distinguer rien d'autre que l'éclat vert de ses yeux sauvages. Prédateur.

« Elle divague, je l'ai trop poussé et je le regrette … Nous n'avions pas vraiment le choix Loup. Sa forte fièvre est normale, elle s'effacera dans quelques heures. Qu'elle t'invite est un mystère pour moi mais prends le comme un honneur, Loup. Elle semble t'estimer sans te connaître. Parce que tu lui rappelles son Père, j'en ai presque la certitude. Tu dois faire attention. »

Comme lui essayait de faire attention à elle sans y parvenir. Entre eux, c'était elle qui avait offert le plus grand des sacrifices en lui cédant son corps comme réceptacle à son âme. Depuis … tout semblait se répéter. Il s'approcha alors pour s'agenouiller en face de sa bien-aimée. Portant une main vers ce beau visage qu'il avait tant aimé caresser il finit par s'arrêter et s'en abstenir. Il s'était souvenu qu'il ne pouvait plus le faire.

« Je ne suis plus qu'un fantôme, incapable de la protéger. »

Il se recula, vaincu par sa réalité. Son regard couva les environs, les spectres qui commençaient à apparaître ça et là, des images rémanentes, issues du cœur de l'arbre. Lié à celui de Dahut. Le fantôme du couple surgit non loin d'eux. Ils paraissaient heureux, Dahut et Bran, échangeant un long regard plein de liesse, de tendresse. Et là dans le creux des bras de la princesse d'Ys, un enfant tout emmailloté. Leur lumière était belle et harmonieuse. Mais bien vite une ombre grandit jusqu'à eux et la Dahut du passé se décomposa, tenta de cacher ce petit être entre ses bras. « Pas encore ! » suppliait-elle en tentant de chercher refuge sous le grand arbre. La vision s'effaça alors en un battement de cil quand les deux Dahuts fusionnèrent. La Louve Immaculée rouvrit ses yeux. Elle tremblait de froid et de peur. De tristesse aussi.

« Chut … je suis là ma princesse, n'aie crainte … »

Couple maudit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-bleu1800/1800[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-rouge1200/1200[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-jaune1500/1500[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]   [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] EmptyMer 15 Juin - 5:03
Il la sent s'apaiser, se laisser aller contre son épaule. Manifestement, ils ne voient pas certaines choses de la même manière. En ce qui le concernait, le Zéphyr faisait partie de sa meute, comme tout ceux réunis dans le sillage d'Apollon. Le Soleil invaincu montrait la voie, et eux suivaient, servaient. Bien des individualités au passé et aux pensées différentes, mais réunis sous la même bannière, derrière le même meneur. En son système de pensée, si ce n'était pas une meute, et bien cela y ressemblait grandement !

Cela faisait même clairement partie des raisons pour lesquelles il était là. Ce pourquoi il était venu à sa recherche, pourquoi le Dieu-Loup lui offrait de veiller sur elle et la ramener en sécurité. Parties d'une même famille, sans que le sang nécessite d'être partagé. Cette discussion se tiendrait peut-être un jour, mais pour le moment, mieux valait la laisser prendre le repos qu'il lui avait proposé. Ne pas briser le silence inutilement, qu'elle puisse s'assoupir plutôt que de tenter de tenir conversation.

D'ailleurs, ses derniers propos se perdent, lui faisant froncer les sourcils comme il l'observe toujours. S'il avait rencontré le jeune druide, il se demandait bien ce qu'il venait faire là, et en quoi il avait besoin du Corbeau Rouge. Mais le questionnement se fane rapidement alors que dans la périphérie de son regard se trace une silhouette, rapidement attribué à la deuxième âme qui habitait ce corps. Bran Ruz.

Ce dernier prend la parole, et Lykeios hoche simplement de la tête à ses mots. Oui, il comprend qu'il n'est pas donné à tous de pénétrer en ce territoire qui n'appartenait qu'à eux. Il ignore par contre en quoi il peut rappeler à Dahut la présence d'un père, mais il est sans doute le moins bien placé pour y apporter le moindre commentaire. Ses yeux de glace quittent donc les émeraudes pour se reporter vers la jeune femme souffrante à ses côtés. Était-ce réellement par ce spectre qu'elle l'estimait ? Il ferait attention, oui, mais à quoi ?

Rapidement, le Loup Noir en revient au Corbeau Rouge. Frustration exprimée de ne pouvoir la protéger…

- Si tu ne le peux, je prendrai cette relève. Pour un temps du moins, et dans une certaine mesure. Car même si elle ne l'estime ainsi, nous sommes parts d'une même meute, d'une même famille. C'est du moins ainsi que moi je le vois...

Voilà donc le sujet qui fait surface plus tôt qu'il ne l'avait prévu. Mais est-ce que Bran l'écoutait ? Est-ce qu'il l'avait même entendu ? Son regard et son esprit semblaient perdus dans le vague, portés sur des souvenirs dont Lykeios ne pouvait avoir conscience.
Puis soudainement, Dahut revient à elle, tremblante, son affectueux époux lui manifestant son soutien. Le Dieu-Loup se sent de trop.

- Je pense qu'un peu de gibier nous ferait du bien...

Souffle-t-il alors plus bas, comme pour ne pas trop les déranger, alors qu'il fait mine de vouloir se relever afin de partir en chasse.



[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-bleu1200/1200[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-rouge900/900[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-jaune1050/1050[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]   [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] EmptySam 18 Juin - 14:06
Bran Ruz
"La Réponse"



Non, il ne le pouvait plus et cette impuissance le rendait fou d'amertume. Il hocha la tête, gravement. Cela lui coûtait d'accepter pareil marché mais pour le bien de sa belle, il serait prêt à tous les sacrifices. La pensée du Dieu-Loup le fit légèrement réagir. Il voyait en Dahut une louve de sa meute ? Une famille ? Oui, il avait tord de se voir tous les deux seuls et solitaire sous le regard de Lug. Ils n'étaient pas seuls, quand bien même le Corbeau Rouge aurait préféré. Mais l'idée d'une grande et lumineuse famille … il y avait quelque chose de réconfortant qui réchauffa le cœur glacé et tourmenté du druide rouge. Son attention portée sur l'ancienne princesse du Nord, il ne saisit que plus tard le sens des mots de l'homme qui était venu les trouver. Il le laissa donc partir chercher un peu de viande. Une entorse à leur régime mais après une telle bataille au Sanctuaire … cela n'était pas si grave.

Quand le Loup fut suffisamment loin, l'âme de Bran Ruz se fondit de nouveau dans le corps de la belle qui, ouvrant les yeux, poussa un long soupir de soulagement. Un peu de ce feu en elle, de cette nouvelle chaleur lui donna suffisamment de force pour se redresser, contempler les alentours de son regard presque aveugle en cet instant. Son cosmos se réveilla au contact de celui de son époux et, sans un bruit, elle commença par aller puiser un peu d'eau dans un grand bol en bois qu'elle posa non loin de l'arbre. Après la chasse, l'Oracle lupin aurait soif. Oh elle se souvenait de ses propres cavalcades aux côtés de sa mère. De la neige blanche qui réfléchissait la lumière du soleil. Que des souvenirs dans sa tête qui se mélangeaient !

Des songes qu'il n'était pas bon d'éveiller.

« J'ai allumé un feu. » Déclara t-elle d'une voix plus forte quand elle sentit le Loup refaire surface au travers d'un fourré. « La chasse était bonne ? Je sais qu'il y a pas mal de petites bêtes par ici. J'ai bien souvent chassé moi aussi quand cela m'était permis. Même si maintenant nous ne mangeons plus de viande depuis que Bran … fait parti de moi. »

Elle s'empressa d'ajouter, un sourire aux lèvres.

« Mais une exception de temps en temps … Je ne pense pas que ce soit dramatique. » Une pause. « Je me sens déjà un peu mieux. Nous pourrons prendre la route après manger, ou à l'aube. »

Rapidement, elle avisa du soleil dans la trame du ciel. La nuit n'était plus très loin et même si cela ne la gênait nullement de progresser dans les ténèbres, peut-être serait-il plus sage d'attendre encore un peu qu'elle soit totalement remise. Elle se tourna enfin vers le Loup tout en commençant à natter ses très longs cheveux immaculés.

« Merci encore d'être venu Lykeios. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-bleu1800/1800[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-rouge1200/1200[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-jaune1500/1500[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]   [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] EmptyDim 19 Juin - 21:24
Son offre fut silencieusement acceptée par le druide, qui devait sans doute se rendre compte qu'il n'avait pas trop le choix. Rien ne le retenait donc plus et Lykeios partit en chasse. Lentement, calmement. Fermer les paupières sur ses yeux de glace, et projeter son esprit. Ainsi concentré, il chercherait à déceler les âmes aussi minimes soient-elles. Le plus proche serait le mieux, tant qu'il pouvait trouver de quoi nourrir copieusement Dahut. Il se contenterait bien de restes pour aujourd'hui. Toutefois, ce ne serait sans doute pas nécessaire. Le Dieu-Loup trouva rapidement de quoi les contenter tous deux, à son sens. Avec vélocité, il ne laissa aucune chance à ses proies, et bientôt il s'en revint à l'arbre du couple maudit avec une perdrix et un couple de lièvres.

Le colosse aux cheveux d'argent put alors avec un certain bonheur voir que Dahut avait retrouvé des forces, suffisamment du moins que pour se lever, et même préparer un feu. S'approchant à ses côtés, Lykeios déposa comme une offrande son butin aux pieds de la jeune femme en s'accroupissant.

- Assez bonne oui, comme tu peux le voir. Prends ce qui t'es nécessaire. Mange à ta faim sans te soucier. Ne prépare que ce qu'il te faut du moins. Je mangerai… plus tard, aussi n'est-il pas nécessaire de cuire la viande qui me sera réservée.

Elle avait senti le loup en lui dès leur première rencontre. Lui avait même proposé de chasser ensemble. Aussi ne lui est-il pas nécessaire d'en dire plus. Le temps qu'elle se nourrisse, les derniers rayons du Soleil s'éteindraient, et la malédiction d'Artémis s'appliquerait. Le loup préférait la chair fraîche, juteuse, et surtout crue… Il fit apparaître l'un de ses crocs, l'une de ses épées sombres qui vint avec aisance trancher les pattes des lièvres ainsi que laisser quelques incisions précises qui lui permettraient de dénuder leur chair.

- Tu me vois heureux de voir et d'apprendre que tu te sentes déjà mieux. Je pense toutefois qu'il est préférable d'attendre demain pour prendre la route. Que tu puisses profiter d'une nuit pleine.

Concentré sur sa tâche, il était rapide et appliqué. Sans avoir pris la peine de vider les mammifères, il releva les yeux vers elle alors qu'il déplumait la perdrix plus distraitement.

- Tu n'as pas à me remercier. Comme je l'ai dit à Bran, nous sommes d'une même famille. Et c'est ainsi que la meute fonctionne : nous veillons les uns sur les autres...

D'ailleurs, en en parlant… Un point resté non-élucidé lui revint à l'esprit tandis qu'il arrachait toujours les plumes par poignées.

- Avant de perdre connaissance tout à l'heure, tu as parlé d'Aedan. Qu'il avait besoin de vous. Que voulais-tu dire par là ?


[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-bleu1200/1200[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-rouge900/900[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-jaune1050/1050[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]   [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] EmptyLun 20 Juin - 20:06
Bran Ruz
"La Réponse"



Une perdrix et deux lièvres. La chasse avait été plutôt bonne quand on savait que les ruines et ses environs n'abritaient presque rien. Une sorte de malédiction pesait en ces lieux, alourdissant l'air, rendant gris l'ensemble du paysage. Morne et triste. Seul l'arbre sous lequel ils avaient trouvé refuge semblait avoir été épargné aussi bien par le temps que par ce mauvais sort. L'essence du Bran Ruz se faisait de plus en plus persistante et douce pour alléger le poids des maux de la belle Dahut. La jeune femme eut un léger rire amusé quand Lykeios revint vers eux et déposa à ses pieds ses trophées de chasse. C'était un honneur pour elle d'être ainsi traitée par le Dieu-Loup. Famille. Un instant le cœur de la jeune femme se serra. Qui voudrait d'un tel couple maudit au sein de leur meute ? La question s'imposa un temps avant de s'effacer. Les gestes sûrs et appliqués de leur compagnon amusaient la jeune femme qui entreprit de vider les lièvres avec un petit coutelas qu'elle conservait toujours contre sa cuisse. Un cadeau de Bran pour leur mariage. Leurs peaux seraient utiles pour plus tard. Autant les tanner correctement.

Ils reviendraient bien assez tôt. La femme en avait l'intuition.

« Bien, tu as raison, autant ne pas trop se hâter. »

Les deux lièvres rôtissaient au dessus du feu, leur viande rose se parant d'une belle couleur blanche et or à mesure que les langues enflammées léchaient les chairs. Son ventre se rappela aussitôt à son bon souvenir en se manifestant avec force de grondements. Qu'elle tenta d'étouffer entre ses mains et un rire plus détendu. Elle regarda Lykeios occupé avec sa perdrix.

« C'est un honneur que tu … oui, que tu veuilles bien nous accueillir au sein de ta meute. Ou la meute de Lug, c'est pareil après tout. Même si tu faisais référence à toi directement, hm ? Je veux dire … Tu parles en ton nom. Quant à Aedan … il est le neveu de Bran. Nous connaissons bien le père du jeune druide qui est aussi notre Roi. Dans le royaume du Sidh. »

Un pause, un nouveau sourire et une question.

« Pourquoi, l'as-tu déjà rencontré ? »

Cela faisait un moment qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de se revoir. Après l'incident. Elle avait pourtant promis de veiller sur lui. La princesse se prit alors à triturer nerveusement sa robe blanche, se mordant la lèvre inférieure.

« Il est comme un fils pour nous. L'enfant qu'il nous a pas été donné de … »

La femme du Corbeau Rouge s'arrêta, la gorge brusquement entravée par un sanglot qu'elle ne voulait pas trahir. Sa tristesse était déjà bien évidente pour qu'elle la dévoile encore plus. La Louve Immaculée n'aimait pas se montrer faible, même aux côtés d'un égal.

« Il a besoin de nous pour l'enseignement que nous devons mener à son terme. C'est notre devoir, nous l'avons promis au frère de Bran. En plus de devoir veiller sur lui parce que nous l'aimons déjà profondément. Et que je reste une Louve malgré tout. »

Qui veillera éternellement sur sa progéniture. Quand bien même … cet enfant-ci n'était pas le sien. Pas vraiment. Dahut aurait fait une mère exemplaire et aimante. Mais le Destin lui avait refusé ce présent. Ils avaient dû sacrifier bien des choses pour pouvoir continuer à arpenter ce Monde. Un soupir.

« La nuit tombe. »

Annonça t-elle gravement tout en portant une main vers son repas. Après un sort rapide, la belle, sans un mot se redressa, alla se recroqueviller sous son arbre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-bleu1800/1800[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-rouge1200/1200[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-jaune1500/1500[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]   [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] EmptyVen 24 Juin - 0:21
Bientôt, les deux lièvres se retrouvèrent à rôtir sur des broches improvisées tandis que Dahut consentait à se reposer une nuit de plus sous son arbre. Un fin sourire se trace sur le visage de Lykeios alors que le fumet qui émane de leur repas réveille l'estomac de la fille d'Ys. Fait rare… enfin… pouvait-il vraiment toujours considérer que ça l'était ? Le caractère et le comportement du Dieu-Loup avait bien évolué depuis son éveil, et de plus en plus il l'acceptait comme il en comprenait mieux les raisons. Cette nouvelle formule de lui-même lui convenait, lui plaisait. Lui permettait de créer plus facilement des liens, de rompre avec la solitude qui était sienne en sa précédente existence.

Lykeios pouvait dès lors comprendre d'une certaine manière le fait que Dahut ait un peu de mal à se considérer comme faisant partie d'un tout, qu'on nomme cela meute ou famille. C'était nouveau pour lui aussi, tout du moins que cette entente se produise avec des êtres humains. Enfin, le druide et son épouse n'étaient pas de simples mortels après tout, comme nombre de gardiens de la Tour des Vents.

- Je ne puis parler au nom de mon père, même s'il demeure Celui-qui-Guide. Je ne sais donc si c'est un réel honneur… ou s'il est à la portée de celui que tu me fais en m'accueillant en ton sanctuaire.

Il ne s'amusa pas à préciser que cette déclaration restait parfaitement sincère néanmoins. Inutile à son sens. Les mots ont moins de valeur que les actes, ainsi fonctionnait-il toujours. S'il était venu chercher le Zéphyr et promettre sa protection, ce n'était après tout pas en espoir d'une quelconque contrepartie, mais juste qu'il considérait réellement ainsi celui/celle qui l'avait accueilli en premier lieu à la Tour des Vents.

Il l'observe. Remarque sa nervosité alors qu'elle évoque le Merle. Une phrase inachevée qu'il ne commente pas. La laisse se reprendre et poursuivre sans l'interrompre. Opine de la tête avant de finalement répondre à la question qui lui avait été posée.

- J'ai pu brièvement le rencontrer en effet. J'étais alors en un mauvais jour, aussi notre discussion n'a eu l'occasion de s'étendre bien longtemps.

Difficile d'en dire plus, tant leur entrevue avait été courte en effet. L'un de ces jours où Lykeios s'était laissé emporté par quelques sombres pensées concernant sa mère, comme cela lui était arrivé quelques fois depuis son éveil. Une blessure qu'il pensait guérie, mais qui n'avait pas manqué de le torturer à nouveau… N'a pas trop envie de s'y attarder, tout comme elle avait évité d'en dire trop sur une progéniture à laquelle elle n'avait eu droit. C'était la déduction qu'il se faisait du moins suite à ce qu'elle avait pu dire.

En silence donc, ils mangèrent côte à côte, le Dieu-Loup ne faisant que picorer. La nuit ne tarderait pas à tomber en effet. Aussi, lorsqu'elle aller s'installer sous son arbre, Lykeios se leva également, partit à l'écart juste avant que les dernières lueurs du Soleil ne cessent de leur parvenir. Son calvaire s'opéra, comme il ne manquait jamais de le faire dès que la bénédiction d'Apollon laissait place à la malédiction d'Artémis.

Lorsqu'il revint, ce fut donc sous son apparence lupine, un colosse du monde animal au regard azurin dont émanait une luminosité surnaturelle. Revenant alors auprès d'elle, il prit tout d'abord le temps d'engloutir la perdrix, broyant aisément le volatile sous ses crocs puissants. Il n'en fit qu'une bouchée. Un bien maigre repas selon les critères du Loup de Delphes, mais il se contenterait bien de cela pour l'heure. Ensuite, il alla laper l'eau qu'elle avait collecté dans un bol apparemment prévu à cet effet, en vidant rapidement le contenu. Enfin, le Loup Noir vint s'installer près d'elle, s'allongeant, sa tête reposant sans gêne sur les cuisses de la belle. Que ses babines encore dégoulinantes de son repas puissent tâcher sa robe ne l'inquiéta pas. Il ne disposait tout simplement pas de ce genre de considération.

Il avait promis de veiller sur elle. Aussi, très nettement, rien n'y personne ne pourrait venir la menacer durant son sommeil avec un tel gardien qui, au plus près, ne fermerait pas l’œil.


[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
Bran RuzBran RuzArmure :
Berserker de l’Oupyr

Statistiques
HP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-bleu1200/1200[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-bleu  (1200/1200)
CP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-rouge900/900[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-rouge  (900/900)
CC:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-jaune1050/1050[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-jaune  (1050/1050)
Message Re: [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]   [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] EmptySam 25 Juin - 10:46
Bran Ruz
"La Réponse"



Même sous son arbre il ne lui avait pas été permis de passer une nuit calme et sans songes pour l'agiter. Alors elle s'éveilla quand Loup Noir fit son apparition, ne fit rien quand ce dernier, la gueule pleine de sang, avait décidé de poser sa tête massive contre elle. Dahut l'avait entendu engloutir sa maigre pitance, briser et mâcher les os. Ces bruits écœurants au demeurant, n'étaient pas sans lui rappeler certains souvenirs d'un autrefois perdu.

Par automatisme sa main alla se placer au sommet du crâne de la bête, enfouissant ses doigts dans le pelage du Dieu-Loup. Se rendant compte de son geste, Dahut eut un léger mouvement de recul, avant de se raviser. Là, alors que la lune et les étoiles les contemplaient depuis la nuit des temps, la belle louve immaculée laissa les larmes qu'elle n'avait jamais voulu voir s'échapper, dégringoler le long de ses joues, dans un parfait silence. Qu'elle eut tôt fait de sécher en cachant son petit minois contre le cou de Lykeios métamorphosé.

Pourquoi pleures-tu ?
Belle Dahut.
Les astres ne cesseront de luire,
Pour t'éblouir.

Prémuni toi des ombres,
Ne songes qu'au Soleil.
À son renouveau perpétuel.
Chasse tes pensées sombres.

Pourquoi pleures-tu ?
Belle Dahut.
Nous veillerons sur toi.
Lui et moi.


Des cordes pincées, une mélodie douce, une voix grave et belle. Celle de son bien-aimé Bran Ruz qui, silhouette ombrageuse, avait pris place sur un tronc d'arbre mort pour jouer de son instrument de musique. Le voir ainsi avait suffis à apaiser le cœur de la jeune femme, à la plonger dans un sommeil plus réparateur. Il échangea avec le Dieu-Loup, un regard désolé. Puis disparut.

L'aube ne tarda pas. Ses premiers feux éveillèrent Dahut qui s'étira un instant, considéra son gardien d'un sourire tendre. Elle ne formula pas son remerciement à haute voix mais il pouvait aisément le lire dans ses prunelles reconnaissantes.

« Nous avons encore une longue route à faire jusqu'à Rome. Mais … je me sens assez bien pour courir à tes côtés, Loup. Peut-être même nous accorderons nous la chasse que nous nous étions … promis. »

Ce n'était pas réellement une promesse en soi, mais pour elle les choses n'avaient pas changé. Elle se voyait très bien traquer un animal à ses côtés, par simple plaisir, comme un jeu qu'ils pourraient instauré, ou par nécessité. Ils ne devaient pas oublier pour autant de rentrer.

« Oh mais j'ai entendu le Dieu Lug nous appeler il y a de cela quelques jours. Il nous a demandé de nous réunir. Avec tout ça … je n'ai pas pu me joindre à vous. Que s'est-il passé ? »

En se redressant, elle observa l'astre du jour se lever et le salua en s'inclinant avec grâce et respect. Les brumes n'étaient pas bien denses ici. Et il lui restait suffisamment d'eau pour se laver le visage et les mains. Une fois ces quelques ablutions faites, elle entreprit de natter ses cheveux blancs qu'elle ramena sur une épaule. Puis elle se pencha légèrement pour ramasser un pan de sa longue robe maculé de sang et la déchira jusqu'à hauteur de genoux. Plus simple pour les longues cavalcades.

« Je suis prête »

Annonça t-elle, se ramassant sur elle-même, sur le point de partir au grand galop.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t297-bran-ruz-eveque-de-l-
LykeiosLykeiosArmure :
Epervier de Zéphyr (Ouest et Printemps)

Statistiques
HP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-bleu1800/1800[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-bleu  (1800/1800)
CP:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-rouge1200/1200[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-rouge  (1200/1200)
CC:
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] G-jaune1500/1500[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] V-jaune  (1500/1500)
Message Re: [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]   [Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] EmptyDim 2 Oct - 16:22
Il ne réagit pas. Tant au contact de sa main dans son pelage que lorsqu'elle enfouit son visage contre son cou massif. Lykeios veille, et en silence la laisse apaiser sa peine dans cette petite délivrance que sont ses larmes. Lui offre ainsi sa chaleur, sans doute plus réconfortante que les mots. C'est du moins ainsi que pense le Loup, naturellement peu porté sur les expressions verbales et verbeuses. Juste la laisser extérioriser cette peine qui semblait soudainement l'accabler.

Quelques notes s'élevèrent alors, rapidement suivies d'une voix grave mais mélodieuse. Ce qui avait tout l'air d'une improvisation, dont la fin semblait même le mêler. Un regard croisé entre l'époux et le lupin, alors qu'il la sent se tranquilliser, s'endormir même peu après que le barde se soit soustrait à sa vue. Le Loup de Delphes reprend dès lors ses aises, ses sens bien plus en éveil qu'il ne semblait l'être réellement. Cette nuit, comme toutes les nuits, il ne dormirait pas. Comme toujours, il veillerait, et si ce n'était cette fois sur les terres de son père, ce serait au moins un membre de leur famille qu'il garderait. Car il ne voyait pas autrement les Oracles d'Apollon qu'ainsi désormais.

* * *

Dès les premières lueurs du jour, ses mâchoires s'étaient machinalement crispées. La transformation se mettait en branle, comme à chaque passage de relais entre les astres. Ses hurlements ainsi retenus afin de ne pas éveiller prématurément la belle, la rapide métamorphose faisait peu à peu disparaître le loup pour voir réapparaître le fils du Soleil. Vain effort, alors qu'une fois changé il la voit entr'ouvrir les paupières. Visiblement éreinté, il répond à son sourire d'un simple hochement de tête, attendant de reprendre un peu plus conscience de son corps pour se laisser aller à discuter. Ce qu'il ne fit donc que quelques instants après, répondant ainsi à sa demande.

- Nous chasserons si tel est ton désir. Nous devrons juste tâcher de ne pas être trop long, car en effet mon père requiert notre présence. Des missions ont été confiées. Un présage a été rendu. Mais je t'en aviserai plus amplement durant notre route.

Inutile en effet de repousser plus encore leur départ pour l'heure. Dahut de plus se tient déjà prête à partir. Lykeios inspire profondément l'air frais et humide du matin, espérant y trouver un petit coup de fouet nécessaire. Son corps est épuisé, mais pousser jusqu'à Rome tant qu'il se tient actif ne devrait pas s'avérer insurmontable. Son regard se porte vers le Sud, dans la direction approximative de leur destination. L'instant d'après, il n'est plus là, se projetant pour gober un peu de la distance qui les sépare encore de Rome. Pas aussi qu'il peut en être capable cependant, tâchant de ne pas la semer, ignorant encore de ses capacités en la matière.

Spoiler:
 


[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz] SSban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t2094-lykeios-epervier-de- https://www.saint-seiya-ageofgold.com/t1715-lykeios-epervier-de-zephyr
 
[Fin juillet 550] Take them back to the start [Bran Ruz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Praeteritum :: Chroniques-
Sauter vers: